lundi 31 juillet 2017 - par Clojea

C’est les vacances... Allez zou, au Zoo !

 "Ca calme les gamins, c'est soi-disant pédagogique et c'est censé préserver les espèces... Génial, tout le monde rassure sa "bonne conscience" avec ce genre d'inepties bobo débitées à longueur de journée par les soigneurs et les pancartes diverses et variées, qui fleurissent devant chaque cage et enclos."

"Nous participons à la préservation des espèces animales", peut-on lire dans tous les zoos. "Les animaux sont bien traités et ne souffrent pas", puis plus loin, "Grâce à nous, vous en saurez plus sur les animaux..." ; "Plus écologique que nous, vous ne trouverez pas". 


-  Regarde mon chéri, le Lion là...Oui, dans l'enclos ...T'as vu comme il est beau !

- Oui, gazouille le bambin... Mais pourquoi il a l'air triste ?

- Heu... C'est son air habituel, tu sais... Viens, on va voir les Ours.

C'est ce que j'ai entendu il y a peu en visitant un zoo. Je n'avais jamais mis les pieds dans ce genre d'endroit et ce que j'y ai vu et entendu m'a déplu fortement. 

Des Lynx atomisés, en passant par les Renards prostrés, franchement, c'était choquant. Explications : 

-  Ils font la sieste. 
Sauf que, quand je suis revenu 2 heures plus tard, ils n'avaient pas bougé. 

-  Ils font toujours la sieste ?

- Oui et non, ils ont mangé. Et maintenant ils digèrent. 



-  Ils bougent quand ?

-  Et bien, le matin de bonne heure.

-  Ah oui, quand personne ne les voit...
No comment. 

Direction les Ours. Affligeant. Un enclos pas très grand ceinturé par de hauts murs, une mare, un rocher, avec devant une palissade en plexiglas transparent permettant d'admirer un pauvre plantigrade tournant en rond inlassablement. 
Pauvre Ours. Quel spectacle pathétique.
Pendant un bref instant, j'ai réussi à échanger un regard avec lui, et toute la profondeur de sa tristesse infinie m'a éclatée au visage. Je me suis excusé auprès de lui de l'insondable stupidité humaine dont nous sommes nantis depuis trop longtemps. Atrophiés du bulbe, mais content de nous.
L'espace d'un instant, j'ai ressenti une étincelle de vie à travers cette communication. Puis il s'est détourné de mon regard et à continué à tourner en rond. 

Dégoûté, j'ai fui vers d'autres enclos, plus vastes. Tiens une Loutre. Que fais-tu là ma pauvre ? Elle me regarde avec un air mutin. Elle a l'air à peu près à l'aise, bien qu'il lui manque le bien le plus cher à tous être vivant : la liberté 

Curieusement, les autres visiteurs n'ont pas l'air de ressentir la même chose que moi. Ressemblant à des moutons, j'ai très envie de les inviter à rester dans un enclos, pour leur jeter quelques cacahuètes... Histoire de voir leurs réactions !

Tout en abandonnant cette pensée sympathique, je me suis retrouvé devant les enclos à oiseaux. Impossible de voler là-dedans. De mieux en mieux. 

Il n'y avait que les vastes enclos contenant des chèvres, des daims et autres qui bénéficiaient d'un traitement de "faveur". Au moins, l'espace était assez conséquent, sauf que l'herbe à force se fait rare, du coup, obligé de les nourrir avec beaucoup de foin. L'hiver oui, mais le reste de l'année, normalement non. 

Tout en prenant la direction de la sortie avec soulagement, je pensais également à tous ces parcs aquatiques qui ne sont en fait que des prisons avec du personnel apprenant à des dauphins, des orques et des otaries à faire le beau. (2)

-  Si tu sors de l'eau pour que le troupeau de vacanciers sur les gradins t'admire, t'auras ta sardine mon ami...

Déprimant tout ceci. Il y a même des zoos à travers le monde où les animaux crèvent de faim, sous le regard sans pitié de tout un chacun. (4). Merci de signer la pétition d'ailleurs. 

Quant aux réserves en France où les animaux respirent du CO 2 tous les jours, on se demande si c'est mieux que dans un zoo. En effet, aux périodes d'affluence il y a des bouchons, comme dans les autoroutes des vacances. Vive les nano-particules dans les poumons des mammifères. Mais eux ne se plaignent pas, ils subissent en silence.

Bref ! Faites ce que vous voulez, mais s'il vous plaît, boycottez les zoos, les réserves et les parcs aquatiques. À force de déserter ce genre d'endroits, les zoos fermeront et les animaux seront relâchés dans la nature pour finir leurs jours libres de leurs mouvements. Merci pour eux. (1)

 

(1) http://ecologie.nature.free.fr/pages/dossiers/dossier_zoos.htm

(2) https://www.marianne.net/societe/le-parc-marineland-assigne-en-justice-pour-maltraitance-animale

https://www.goodplanet.info/actualite/2014/02/18/les-zoos-conservent-les-especes-et-non-les-animaux/

(4) http://vivredemain.fr/indonesie-enfer-zoo-surabaya-zoo-mort/

 



24 réactions


  • alinea alinea 31 juillet 2017 11:20

    Merci, je ressens la même chose et ne vais pas au zoo ; mais j’ai bien peur que relâchées, ces pauvres bêtes ne puissent pas être acceptées par leurs pairs et ne sachent plus se nourrir !


    • Clojea Clojea 31 juillet 2017 11:25

      @alinea : Bonjour Alinea. C’est sûr que les relâcher dans la nature équivaudrait à une mort certaine. Mais elles sont déjà mortes mentalement...

      L’idéal serait que les zoos ferment leurs portes et que l’Etat mette en place quelques grandes réserves où les animaux pourraient évoluer ne paix, loin des touristes et des cages. 

    • alinea alinea 31 juillet 2017 11:53

      @Clojea
      Je ne suis pas sûre que nous soyons majoritaires à ressentir cela ! quand on voit ce qui se passe avec les loups ! il semble que nous n’ayons pas de place à laisser aux autres habitants de cette planète, déjà qu’on leur ôte volontiers la vie, juste pour le ’ fun" ! quant à faire des grands espaces qui leur seraient dévolus, sans que les citadins y viennent se faire peur, moi j’ai peur que ce soit un rêve !! hélas


    • Clojea Clojea 31 juillet 2017 12:12

      @alinea On peut et on doit continuer à militer pour que çe rêve devienne réalité .


    • alinea alinea 31 juillet 2017 13:25

      @Clojea
      OUI !


  • ZenZoe ZenZoe 31 juillet 2017 11:38

    D’accord avec l’auteur.
    Des efforts ont quand même été faits au cours du temps. Des enclos et non plus des cages, un environnement calqué sur celui d’origine etc. 
    Le plus triste reste que, au train où vont les choses, les zoos seront bientôt les seuls endroits au monde où on pourra voir à quoi ressemble une bête sauvage en vrai, car il n’y en aura plus dans la nature - là où elles sont les plus utiles !


    • Clojea Clojea 31 juillet 2017 12:11

      @ZenZoe Pas faux, mais avant que çela n’arrive, il faut arriver à remédier au probleme du manque de soin de l’environnement. Çela passe par une éducation poussée, car la prise de conscience individuelle est loin d’être au top


  • foufouille foufouille 31 juillet 2017 12:56

    tous les zoos ne sont pas aussi moche mais certains sont pires comme celui de l’auxois que j’ai visité il y a quelques années.


  • Sozenz 31 juillet 2017 13:01

    quand on arrêtera de s accaparer les terres , les humains, sa femme , son mari , ses enfants , les animaux , jusqu’ à la pensée .


  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 31 juillet 2017 17:16

    (...) Hélas ! ai-je pensé, malgré ce grand nom d’Hommes,

    Que j’ai honte de nous, débiles que nous sommes !
    Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,
    C’est vous qui le savez, sublimes animaux !
    A voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse
    Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse.
    – Ah ! je t’ai bien compris, sauvage voyageur,
    Et ton dernier regard m’est allé jusqu’au cœur !
    Il disait : » Si tu peux, fais que ton âme arrive,
    A force de rester studieuse et pensive,
    Jusqu’à ce haut degré de stoïque fierté
    Où, naissant dans les bois, j’ai tout d’abord monté.
    Gémir, pleurer, prier est également lâche.
    Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
    Dans la voie où le Sort a voulu t’appeler,
    Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. (...)

    Pour info : c’est La Mort du Loup d’Alfred de Vigny


  • baldis30 31 juillet 2017 17:51

    bonjour,

    pendant ce temps un félin défie tout l’ouest de la France !


    • ZenZoe ZenZoe 31 juillet 2017 17:59

      @baldis30
      Le lion de la Mayenne vous voulez dire ? - :)
      Le préfet n’y croit pas un instant, et il n’a peut-être pas tort. A Marseille il y a quelques années, une panthère noire a semé la terreur dans les calanques avant de se transformer en gros chat sauvage. Ailleurs, des pompiers ont été appelés pour faire dégager des ânes sur la chaussée, qui se sont révélés être des chèvres.
      Comme les gens confondent broccoli et épinards, ils ne savent même plus reconnaître les animaux, coupés qu’ils sont de la nature.


    • Clojea Clojea 31 juillet 2017 19:03

      @baldis30 : Grand dieu...Un félin en liberté...Vite le GIGN, le RAID, les Marines...

      Sérieusement...

  • Aristide Aristide 31 juillet 2017 20:29

    On peux penser ce que l’on veut des zoos, des delphinariums et autres parcs aquatiques, ou lieux plus ou moins écolos tels que les parcs à loup, bisons et autres animaux.


    Mais tout de même, comment peux t’on s’étonner que les prédateurs dorment le jour ? Les lions, renards et autres lynx, loups, ... ont une activité nocturne. Ce n’est pas de la prostration mais un comportement normal. 

    Pour le reste, je me demande comment les propriétaires de chevaux, de chats, de chiens , d’oiseaux, de poissons, ... ne se sentent pas aussi coupable. Quand au rétrécissement des zones pour les animaux sauvages, je me demande aussi la raison qui fait que les paysans africains protègent leur culture des éléphants et autres gentils animaux. J’ai vu aussi un documentaire sur les méchants villageois indiens se relayant pour éviter que les tigres s’approchent. de leur village. Ailleurs les beaux ours blancs en Alaska attaquant quelques inuits, , ... Je ne parle pas des loups en Mercantour qui tuent quelques moutons et poussent les derniers éleveurs du cru à migrer sur la cote.

    Je serais toujours étonné de voir comment l’on peut raisonner de manière aussi simpliste sur ce sujet aussi complexe que la relation entre l’homme et le monde animal. Le pire dans cette prose est ce passage sur nos congénères qui ne méritent que l’on leur jette des cacahuètes. Assez paradoxal jugement consistant à assimiler des humains à des animaux pour les ridiculiser.

    • alinea alinea 31 juillet 2017 22:26

      @Aristide
      Si l’Homme ne peut pas s’adapter à son environnement, comme tous les autres êtres vivants le font, c’est qu’il est trop con pour vivre sur cette planète.
      mais non, il veut vivre quand même, et prospérer, aux dépends de tout le reste ! tu parles d’une supériorité !


    • Aristide Aristide 1er août 2017 10:08

      @alinea

      Veuillez bien m’excuser de penser que l’homme n’est pas un animal comme les autres. 

      Je suppose que cette « connerie » dont vous qualifiez toute l’espèce ne vous concerne en rien ? Hier sur France Culture, un amoureux du roman décrivait sa passion pour un roman, la guerre du feu, vous devriez le lire ou le relire. Peut être ce retour aux sources de l’humanité vous permettra de porter un jugement moins négatif sur vos congénères.

      L’humanité forge son environnement, c’est bizarre cette volonté de vouloir s’exonérer de la loi du plus fort, de vouloir modeler son environnement pour mieux y vivre, ... 

      PS : J’aime bien ce « il veut vivre quand même », serait ce donc que cet animal con ne doive pas appliquer la loi de la nature ?

    • Clojea Clojea 1er août 2017 10:15

      @Aristide : votre commentaire est digne d’un politicard. Même topo, même mensonge , même poncif. Les félins sont prostrés le jour, c’est normal d’après vous. Bizarre, moi qui habite la campagne, je vois des renards en plein jour. Propriétaire de chiens, de chats, etc...d’après vous doivent se sentir coupables ...Pourquoi ? On ne sait pas, vous ne l’expliquez pas. Des sangliers, éléphants et autres abîment les cultures. Oui, c’est vrai. Ils ont le droit de vivre aussi. Et puis, nulle part dans mon billet j’écris que l’on ne doit pas tuer un sanglier ou un éléphant ou un requin. Mais entre un probleme de survie (légitime) et un massacre organisé comme les éléphants ou les rhinocéros (pour leurs cornes) ou les requins ( car ils dérangent les surfeurs) il y a TRES grand écart. Raisonnement simpliste d’après vous, je pense plutôt le contraire. Quand a l’humour du passage sur les cacahuètes, j’avoue, mais côtoyant des touristes à longueur de journée, c’est assez tentant.


    • Aristide Aristide 1er août 2017 10:59

      @Clojea


      Il me semble que la relation homme-monde animal mérite mieux que la simple dénonciation des zoos et autres parcs aquatiques. 

      La domestication est une manipulation de la nature profonde de l’animal, un asservissement de tous ces animaux de compagnie ou de loisirs, chats, chiens, chevaux, oiseaux, poissons, ... devraient bénéficier de la même mansuétude dont vous faites preuve pour les dauphins et autres animaux de zoos. Le dressage d’un cheval pour sauter des haies est-il plus acceptable que celui d’un dauphin pour passer dans un cercle ? 

      Pour ce qui est de la cohabitation des animaux sauvages avec l’homme, je tenais simplement à souligner les dégâts matériels et humains causés à ces populations qui vivent près d’eux. En Inde, je viens de lire que 1 homme par jour meurt sous les griffes d’un tigre ou la charge d’un éléphant. Un simple bémol à cette idée assez simpliste du bon animal face au méchant humain.


    • Clojea Clojea 1er août 2017 11:07

      @Aristide : Dénoncer les zoos et parc aquatiques n’est déjà pas si mal à mon sens. Il vaut mieux faire quelque chose ou dénoncer quelque chose que de ne rien faire. 

      La domestication un problème ? Cela dépend de comment c’est fait et dans quel but. Personnellement, nous avons un chat qui s’est présenté à notre porte tout seul quand il avait six mois. Adopté bien entendu, il a presque dix ans aujourd’hui et il vit sa vie. Il a une chatière et sort quand il veut, de nuit comme de jour. Les oiseux en cage, je n’aime pas, car cage justement. Poissons, idem. Chevaux plus acceptable qu’un dressage de dauphins ? Non effectivement. 
      Tout est une question de bon sens. Animaux sauvages dangereux ? Oui c’est vrai. Là encore, tout est une question de dosage. On éradique tout ou on essaye de trouver des solutions ? 

    • Aristide Aristide 1er août 2017 13:01

      @Clojea


      Vous voyez bien que la cristallisation de vos énervements autour des parcs aquatiques, ce qui doit représenter quelques dizaines d’animaux en France, masque le fait que les chevaux sont dressés et mis à l’enclos ou dans des box qui ressemblent à des cellules de prison. Si vous avez vu une compétition de dressage, de cross, ... vous douteriez de votre unique engagement. J’ai autant à dire sur les chiens dressés dans des parcours assez ridicule, passer dans un tube en tissu et autre échelle à monter.

      Vous choisissez ce qui est de plus exotique et représente une minorité des animaux, je croirais à tous ces engagements si la mise en cause était équilibrée et le choix des cibles mieux orienté.

      Alors oui, on peut se la jouer défenseur de la nature en faisant le pied de grue, sans offenser quiconque, devant l’entrée des quelques zoos ou parcs animaliers qui restent. 

      PS : Idem pour le chat, un tout jeune chat surement abandonné, deux grands yeux sous un buisson par temps de pluie, depuis il trône sur le canapé et râle quand il faut qu’il rejoigne son fauteuil. Par contre, une vraie plaie pour les oiseaux,les lézards et autres gécos.

    • Clojea Clojea 1er août 2017 14:12

      @Aristide
      Vous avez l’air de connaître mieux que moi l’univers du dressage de chevaux. Sî çe que vous écrivez est exact, effectivement je ne cautionnerais pas non plus çe genre de pratique tout comme je ne cautionne pas non plus les corridas.

      Pour le reste, je ne cherche pas à me la jouer défenseur de la nature, mais je n’aime pas la souffrance inutile, qu’elle soit humaine, animale ou végétale. 
      La cristallisation de mon énervement est aussi exacerbée par les explications et justificatifs « bobos » sur le fait que parquer des animaux est pour leur bien d’une part, et que c’est soi disant pédagogique d’avoir des animaux parqués pour mieux les connaître. 
      Les bla-bla des soi disant scientifiques m’ont deja prouvés qu’ont ne peux pas leur faire confiance. Les bidouilleurs scientifiques aiment l’argent, et beaucoup trop d’entre eux obéissent à des multi nationales cupides et sans scrupules.

    • Aristide Aristide 1er août 2017 14:23

      @Clojea

      Non, aucune connaissance particulière, mais la simple volonté de mise en perspective de toutes ces annonces, informations, article, thèse, ... Un petit travail intellectuel assez facile consistant à essayer d’aller un peu plus loin que les évidences énoncées par des gourous auto-proclamés, des propagandistes de salon, ou des partisans virulents ...

      Agora est assez bien fourni dans ce type d’article ou uns seule position est posée, aucunes nuances, ni contradictions ... Entraînez vous, vous verrez, vous tomberez moins souvent dans ce panneau assez commode de la simplicité.

      Je vous donnerais bien quelques auteurs de ce type d’articles, mais il me faudrait trop de temps pour être exhaustif ... 

  • lloreen 1er août 2017 21:50

    A l’auteur
    Je ne puis qu’abonder dans votre sens : les zoos sont une stupidité sans nom. Parquer sur un territoire exigu une multitude d’espèces animales, condamnées à dépérir plus ou moins rapidement pour cause d’habitat et de conditions de vie inadaptés et y organiser une confrontation perpétuelle avec des specimen qui n’ont, la plupart du temps, aucune autre motivation que de tuer le temps long ou de se distraire sans réfléchir, est pour le moins une attitude très discutable.
    Mais que dire des animaux de laboratoires, soustraits aux regards, que dire de tous ces animaux sacrifiés sur l’autel de la rentabilité et de tous les autres qui sont massacrés pour des motifs futiles et honteux ?
    Le débat n’est pas près d’être clos.


Réagir