samedi 24 novembre 2018 - par Henry Moreigne

Ces gilets jaunes qui renient la démocratie

C’est un fait simple qu’il convient de rappeler. Dans une démocratie, ce n’est pas la rue qui fait la loi. Ce sont les représentants du peuple, désignés par les urnes. Il est donc grand temps d’en finir avec les gilets jaunes passé en une semaine d’un côté folklorique bon enfant à celui de mouvement factieux qui prône la dissolution de l’Assemblée nationale et veut marcher sur l’Elysée dans un scenario qui n’est pas sans rappeler le 6 mai 1934.

A cet égard, Emmanuel Macron avait raison de comparer il y a peu la situation actuelle à celle, particulièrement sombre, des années 30. Car ce que recouvre les gilets jaunes à des odeurs nauséabondes. Loi des grandes gueules et du plus fort, complotisme, négation des faits et, ciment de tout ça, une colère nihiliste qui se nourrit d’un rejet de toute forme de représentation, politique et syndicale. Dans ce contexte on peut légitimement craindre que si les réseaux sociaux avaient existé en 1934, les ligues d’extrême-droite l’auraient sans doute emporté et fait tomber la république.

Il est temps de renvoyer les grandes gueules à leur comptoir de bistrot et de dégonfler une bulle entretenue par des médias complaisants. 200 000, 300 000 gilets jaunes sur un peuple de 67 millions d’habitants, et alors ? Les minorités agissantes ne doivent pas faire oublier qu’il existe des majorités silencieuses et que si les gilets jaunes veulent passer du stade de la colère stérile à celle d’un projet politique pour notre pays, les urnes leurs tendent les bras. Charge à eux de se prendre en charge et de s’engager. A moins qu’ils ne souhaitent qu’être le terreau sur lequel prospérera demain le Rassemblement National à la fois si loin et si près de la contestation aujourd’hui.

Rappelons également que si les hommes politiques ne sont pas au-dessus des lois, les gilets jaunes non plus. Les délits d’entrave à la circulation, les insultes, les menaces physiques ne sont pas tolérables et doivent désormais trouver une réponse judiciaire. Le refus de se plier aux règles relatives aux manifestations sur la voie publique ne sont pas plus admissibles. « La République doit savoir châtier ceux qui ne la respectent pas » avait dit en son temps François Mitterrand. Le conseil doit aujourd’hui être suivi notamment à l’égard de ceux qui, sans aucune gêne, proclament que la France ne serait pas une démocratie. S’ils sont sûrs de leurs propos, qu’ils essayent la Russie, les monarchies arabes ou certains états sud-américains…

Il est temps de faire le tri dans les gilets jaunes entre ceux qui sont prêts à exprimer leur désarroi et leur mécontentement dans le cadre de la république et ceux, qui font le choix délibéré de se placer en dehors. Plus de solidarité nationale envers les populations fragilisées (financée au passage par les impôts et taxes) oui. La chienlit et la prise en otage du pays, non.

Il est temps pour chacun d’entre nous de prendre ses responsabilités. De mettre un terme au syndrome de Stockholm qui nous habite et d’arrêter, avant qu’il ne soit trop tard, de donner le sentiment de soutenir un mouvement voué à la radicalisation et donc à la violence. La rivière doit rentrer dans son lit et le pays retrouver de la sérénité.



178 réactions


  • BA 24 novembre 2018 11:38

    Une barricade vient d’être érigée sur l’Avenue des Champs-Elysées.


    La Marseillaise entonnée par la foule, une barricade élevée sur les Champs-Élysées.


    Les « gilets jaunes » chantent la Marseillaise alors que les forces de l’ordre tiennent le barrage empêchant de descendre plus bas sur les Champs-Élysées. Les tirs de gaz lacrymogènes continuent pour défendre le périmètre de sécurité.Une barricade a été érigée sur l’avenue, faisant face au barrage de police.


    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/24/01016-20181124LIVWWW00009-en-direct-gilets-jaunes-suivez-la-journee-de-mobilisation-du-samedi-24-novembre.php


    • Désintox Désintox 24 novembre 2018 13:34

      @BA
      Toute manifestation fait l’objet d’un accord entre les organisateurs et la préfecture.

      Selon cet accord, il n’y a pas de manifestants sur les Champs-Élysées.

      Délinquants.


    • Le421... Résistant Le421 24 novembre 2018 20:02

      @Désintox
      Voui !!
      Salopards de feignants gauchistes, syndicalistes et... Tiens, je sais même plus moi !!

      Dehors les clowns.
      Les moins que rien qui ne sont là que pour retirer les marrons du feu mais qui jamais, au grand jamais, n’iront chercher du bois...


    • Paul Leleu 24 novembre 2018 23:34

      @BA

      les gilets-jaunes ont parfaitement compris Lénine... la démocratie bourgeoise n’est que la dictature de la bourgeoisie... Adolphe Thiers ou Charles Maurras ne disaient pas autre chose (dans leurs camps politiques respectifs)...

      les élections bourgeoises ne servent qu’à mettre en place l’artifice de la démocratie... pour paraphraser Jean-Claude Junker : « il n’y a pas de démocratie en dehors des partis bourgeois »... Les dés sont pipés... et c’est même pour cela que les élections sont concédées aux bon peuple : parce-qu’elles sont un jeu bloqué.

      La bourgeoisie n’a pas hésité à recours à la violence illégale pour renverser l’aristocratie agraire, prendre le pouvoir, et imposer son ordre constitutionnel... ensuite, elle s’est retournée à son tour contre ses contestataires (les communistes ou les réactionnaires), en se retranchant derrière « le respect de l’ordre légal »... C’est d’une mauvaise foi totale...

      je rejoins les interrogations sur un point : il faut que les gilets-jaunes donnent de grandes lignes politiques et idéologiques d’avenir à leur mouvement... sous peine de régresser de la révolution à la jacquerie... et de justifier (par retour) un accroissement de l’autoritarisme bourgeois.


    • Désintox Désintox 25 novembre 2018 01:10

      @Le421

      Quand elle organise une manifestation, la FI respecte les accords avec les autorités.

      C’est la règle.


    • machin 25 novembre 2018 07:36

      @Désintox

       tiens, voici le collabo....


    • Le421... Résistant Le421 25 novembre 2018 09:24

      @Cadoudal

      les gauchistes alliés du MEDEF

      Ben voyons. Selon vos critères, c’est sûr, je suis trop con.
      Par contre, pour que je réagisse de façon épidermique, il faut que celui qui m’insulte ait un minimum de matière entre les deux oreilles.
      https://www.youtube.com/watch?v=BdF4reuSHVo

       smiley Il en faut peu pour faire rire « les cons » !!


    • JulietFox 26 novembre 2018 17:10

      @BA
      C’est un article tiré du Garofi ? Rassurez moi. !


  • Gasty Gasty 24 novembre 2018 11:39

    La raison du mécontentement des gilets jaune est évoqué en permanence sur les bancs de l’assemblée nationale par les partis d’oppositions.

    Ce n’est pas la rue qui fait la loi dites-vous ! Serait-ce seulement le mépris des gouvernants ?


    • Ouallonsnous ? 24 novembre 2018 18:27

      @Gasty

      « Dans une démocratie, ce n’est pas la rue qui fait la loi. Ce sont les représentants du peuple, désignés par les urnes »

      Mais quand les désignés l’on été par la banque et les « merdias » à leurs ordres, ce ne sont plus des représentants du peuple mais des traîtres à leur mandat qui est de représenter le peuple, il est donc légitime et républicains de les renvoyer chez eux pour les moins coupables—Culpabilité à apprécier au cas par cas, mais l’appartenance à un parti anti républicain malgré leur appellation sera un bon discriminant et à interner à vie les autres  !


    • aimable 24 novembre 2018 21:36

      @Ouallonsnous ?
      surtout que c’est représentants ne sont pas issus du monde associatif ou du militantisme politique , mais qu’ils sont issus d’une franchise accordée par les dirigeants issus d’une startup crée par Macron .


  • bcallens 24 novembre 2018 11:45

    Je vais faire une réponse très brève...Elle mériterait d’être développée et de toute façon je n’épuise pas du tout le sujet.

    La démocratie n’est effectivement que représentative. Cela veut dire que l’électeur ne fait que désigner des personnes censées le représenter pour décider à sa place.

    En aucun cas (sauf référendum éventuellement mis en cause s’il le résultat déplaît...) l’électeur n’a de prise sur la décision politique elle-même.

    Tout au plus lui fait-on des promesses que l’on ne tiendra pas toutes. Sans compter les multiples réformes que l’on fera (ce sont les plus nombreuses) sans en avoir pipé le moindre mot durant les campagnes électorales.

    S’agissant de nos représentants, vous savez aussi bien que moins qu’ils sont contraints notamment mais pas exclusivement soit par l’Europe soit par des traités internationaux de plus en plus nombreux.


    • Et hop ! Et hop ! 24 novembre 2018 12:14

      @bcallens :

      En réalité il n’y a plus d’élection démocratiques :

      1°) Seuls les candidats qui sont préselectionnés et investis par les partis peuvent se présenter et bénéficier d’une campagne électorale.

      Ces candidats sont sélectionnés et formés par une puissance étrangère, ce sont presque tous des young, programme créé par la CIA.

      2°) Macron a bénéficié de la parte de tous les medias d’une propagande électorale massive cent fois plus importante que les autres candidats, et non déclarée parce qu’elle a été gratuite.

      Macron doit son élection à cette propagande disproportionnée.

      3° Dans une démocratie d’opinion, il doit y avoir une liberté d’opinion et d’information, une égalité et une équité des informations. Or dès les écoles de journalistes, tous les medias sont orientés en faveur du mondial-libéralisme et du gauchisme libertaire. 

      4°) Les lois doivent être débattues et votées par le parlement, sauf pour des petites mesqures prises en urgence. Or depuis l’arrivée au pouvoir de Macron, y compris à l’époque de Hollande, les lois sont passées par ordonnances c’est-à-dire par décrets.

      5°) Le programme de gouvernement est fait par des puissances étrangères : OMC, OTAN, ONU, UE, FMI.

      Nous sommes dans une dictature, les élus ne représentent plus les Français mais des puissance économiques étrangères, n’ont plus de légitimité.


    • berry 24 novembre 2018 18:44

      @Et hop !
      Bien vu.
      Je rajouterais que l’élection de Macron a été particulièrement entachée par l’instrumentalisation de la justice en sa faveur pendant la campagne électorale. On avait jamais vu un tel acharnement judiciaire et médiatique contre ses principaux adversaires, Fillon et dans une moindre mesure Le Pen. Tous les jours, nous avions droit à un nouveau rebondissement et sitôt la campagne passée, la justice a retrouvé sa torpeur habituelle.
      Cette justice politisée reprend du service actuellement contre Mélenchon et Le Pen avant les élections européennes, pour des motifs futiles montés en épingle.

      La seule apparence de respect de la démocratie résidait dans la campagne officielle, avec des temps de parole à peu près équilibrés, mais là aussi il y a à redire. Ces temps de parole limités à quelques minutes par jour ne faisaient pas le poids face aux commentaires 24h/24h des journalistes pro-macron.

      Les vrais patrons, c’est les journalistes et les oligarques qui les emploient et l’homme politique d’opposition n’est plus qu’un invité, un « quémandeur de temps d’antenne » qui a intérêt à bien se tenir.
      Collard en a fait les frais hier sur BFM, il s’est fait couper la parole et jeter comme un malpropre pour avoir critiqué les journalistes qui l’interviewaient.
      https://www.lesalonbeige.fr/gilbert-collard-censure-par-bfm-macron/


    • Ouallonsnous ? 24 novembre 2018 18:47

      @bcallens

      J’ai souvenance qu’en mai 2005, le 29 pour être précis, par référendum les français on rejeté par 55% des voix l’UE/OTAN dans laquelle on voulait les « embringuer » et qu’ils la rejetterais à 95% maintenant !

      Même si on les trompaient à nouveau avec un autre coup d’état genre »achat des voix du parlement« comme l’a fait le malfaiteur international et traître et coupable de haute trahison Sarkozy, encore en liberté, en faisant adopter le traité de Lisbonne, copie conforme du texte rejeté en 2005 par le parlement vendu, ça ne changerait rien !

      En conséquence les contraintes que vous évoquez ne tiennent pas et le peuple sera derrière ces individus qui redeviendrait ses représentants s’ils avaient un minimum de discernement, c’est ce à quoi nous commençons à assister !

      Vivement que nos »représentants« comprennent sinon ce sera le »goulag" pour le plus grand nombre !!!


    • Shaw-Shaw #Shawford 24 novembre 2018 18:53

      @Ouallonsnous ?

      Pfff, si c’est au niveau discernement qu’on parle, misez plutôt sur l’hiver nucléaire.

      Que ça nous fasse un reset au niveau Smartie ! smiley

      En plus Daneel42 nous a trouvé un cocktail au plutonium délicieux, et ça tombe bien, on en aura à profusion !!! ^^^^^^

      Spoil : la Caraïbe sera pas touchée ! smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 novembre 2018 19:07

      @#Shawford

      Salut...tit ponche ...jolies nanas et burnes qui ballottent dans le bermuda...y’en a qui se font pas chier...lol


    • Shaw-Shaw #Shawford 24 novembre 2018 19:14

      @Aita Pea Pea

      Pourquoi donc se priver !

      En plus à chaque fois que je viens ici, je suis au service de ma famille, une fois pour garder les filles de ma sœur, une autre pour servir de boy à ma belle doche...

      Là c’est plus simple, mon bro qui se croit bel et bien le God dans son paradise éternel, mais qu’est qu’un slide larvaire à 100 000 lieux de ce qu’il devra(it) être s’il se comportait juste comme un de mes pairs partageux, m’a fait comprendre que j’étais indésirable.

      Donc à moi l’hôtel et la chambre sympa et discrète où je vais pouvoir livrer à des activités qui ne te regardent pas ! smiley smiley smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 novembre 2018 19:17

      @#Shawford

      Vouais...la branlette ça doit rester entre soi et soi ...lol


    • Shaw-Shaw #Shawford 24 novembre 2018 19:20

      @Aita Pea Pea

      Suis mon compte Twitter, tu verras ce que j’ai pêcho, frimeur ! smiley smiley


    • Le421... Résistant Le421 24 novembre 2018 20:09

      @bcallens
      Voui... Ben tiens.
      La députée Jacqueline Dubois, de ma circonscription, est un godillot de première.
      Quand elle est passée à France Bleu Périgord, avec ma copine Émilie Chalard, elle était d’accord sur tout !! A se demander ce qu’elle foutait à LREM.
      Arrivée à l’Assemblée, elle vote comme le chef d’orchestre lui dit.
      Le charisme d’une huître et la présence d’une ombre.
      Non, non, non et non. Cette doublure ne mérite en aucun cas le titre de « ma représentante ». Certainement pas.
      Elle est là pour le salaire et rien d’autre. Point. Vous appelez « ça » des représentants du peuple ? Bravo !! Vous n’êtes pas difficile. Et j’espère qu’on va la virer le plus vite possible.


    • kirios 25 novembre 2018 08:33

      @bcallens
      "S’agissant de nos représentants, vous savez aussi bien que moins qu’ils sont contraints notamment mais pas exclusivement soit par l’Europe soit par des traités internationaux de plus en plus nombreux."
      les seules contraintes qu’ils ont sont la conservation de leur situation de privilégiés et la satisfaction des lobbies .
      je salue de nouveau le député Lassalle qui a été le seul ,en arborant à l’assemblée un gilet jaune , a montrer qu’il était là pour exprimer la volonté du peuple .


    • Le421... Résistant Le421 25 novembre 2018 09:25

      @Cadoudal
      C’est un peu sombre, effectivement... Dans votre tête !!


    • Croa Croa 26 novembre 2018 08:20

      À bcallens
      « S’agissant de nos représentants, vous savez aussi bien que moins qu’ils sont contraints notamment mais pas exclusivement soit par l’Europe soit par des traités internationaux de plus en plus nombreux. »
      FAUX, ils ne sont « contraints » qu’après avoir signé les dits traités. Ils restent donc responsables. Ceci dit le peuple, lui, n’est nullement contraint, surtout lorsqu’il aura coupé la tête des traîtres. 


    • CRICRI59 CRICRI59 27 novembre 2018 09:59

      @berry
      Comme je l’ai dit a maintes fois

      Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière


  • Docteur Faustroll NEMO 24 novembre 2018 11:48

    « Dans une démocratie, ce n’est pas la rue qui fait la loi. Ce sont les représentants du peuple, désignés par les urnes.  »

    La « démocratie » représentative ne reconnaît au peuple sa souveraineté que qu’il ne cherche pas à jouer comme tel sur la scène politique et sociale. Le peuple, ce sont les travailleurs, pourvu qu’ils soient inorganisés, tout comme l’opinion publique, ce sont les consommateurs, pourvu qu’ils se contentent de consommer. Et si le peuple s’organise, il n’y a plus qu’à pourrir la tête en corrompant ses chefs.


    • goc goc 24 novembre 2018 16:46

      @NEMO
      Dans une démocratie, ce n’est pas la rue qui fait la loi. Ce sont les représentants du peuple, désignés par les urnes.

      Vous avez raison
      j’ajouterais que la démocratie a pour socle, la constitution. Or cette même constitution accorde le pouvoir de renvoyer les « représentants du peuple » devant les citoyens. Ça s’appelle la dissolution.
      Et il est clair qu’actuellement la seule solution pour sortir de la crise, c’est de dissoudre l’assemblée qui n’est plus représentative du peuple.(si tant est qu’elle l’ait été un jour avec l’escroquerie macronienne)


    • kirios 25 novembre 2018 08:39

      @goc
      très juste !
      si nous étions en démocratie (de Gaulle l’avait fait ), la dissolution de l’assemblée nationale aurait été évidente.... nous sommes en macronie et lui , comme Hollande , comme Sarkozy, ne s’embarrasse pas de démocratie .
      ou les gilets jaunes réussissent ou cela pire pour nous !


    • Croa Croa 26 novembre 2018 08:25

      À goc,
      La dissolution est à l’initiative du Président, pas du peuple dans la Ve.
      Donc le peuple est baisé, sauf à forcer le Président à démissionner. Ce n’est pas facile à faire même si l’Élysée n’est pas une bastille imprenable.


    • CRICRI59 CRICRI59 27 novembre 2018 11:47

      @NEMO
      Bonjour revoyez ce que disait DEGAULLE en 1964 sur la democratie, nous somme en dictature des partis https://www.facebook.com/AutrementVue/videos/1214234015339326/


  • troletbuse troletbuse 24 novembre 2018 11:52

    Ben quoi. Ils suivent l’exemple du pouvoir, non ?


    • Yanleroc Yanleroc 25 novembre 2018 00:13

      @Paul Leleu
      il suffirait de lâcher des clopinettes au peuple pour qu’il se calme... 
      Sûrement pas !
      Le peuple a appris de ses maîtres, et « il ne lâchera pas l’ affaire » !

       les revendications dépassent maintenant le seul diesel... les motifs s’agglomèrent
      C’ était en germe dans le Mvt !

      Et ce qui fait aussi la dynamique du mouvement, c’ est l’ idée que, l’ heure est peut-être venue de passer à des revendications plus porteuses d’ espoir, que les seules tractations en monnaie de singe de ce gouv. 

      C’ est plus, j’ espère qu’un nouveau profil de la classe laborieuse.

      C’ est l’ ensemble des gens qui ont pratiqué l’ Alter-Info, et là, ça ne pardonne pas, plus moyen de cacher les petites culottes sous l’ oreiller, le peuple sait tout, le peuple voit tout, le peuple entend tout !

      Voilà pourquoi ce Mvt est différend, il est capable d’ anticiper, de s’ adapter rapidement et de se découvrir des possibilités dont il n’ a pas encore pleinement pris conscience.


    • Shaw-Shaw #Shawford 25 novembre 2018 00:17

      @Yanleroc

      C’est très bien dit !

      Faut voir les vidéos sur Twitter, sans casseurs notamment. La forme d’action est sans précédent !


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 25 novembre 2018 01:43

      @Yanleroc
      "

      il suffirait de lâcher des clopinettes au peuple pour qu’il se calme... 
      Sûrement pas !
      Le peuple a appris de ses maîtres, et « il ne lâchera pas l’ affaire » !

       les revendications dépassent maintenant le seul diesel... les motifs s’agglomèrent
      C’ était en germe dans le Mvt !

      Salut
      Si P Leleu à raison SI ils avaient laché l’affaire au début , tout ce petit monde aurai cri « on a gagné... on a gagné » (Référence à l’histoire résumée par Coluche qui est tres juste sur ce millieu ouvrier).

      Le problème c’est que au lieu de lacher un peu de lest et de se l jouer dans l’humbilité (quitte à doublement sodomiser les sans dents comme d’ab ensuite)
      Ils y ont été comme des bourrins mal éduqués..
       
      C’est ici ou cela risque de crer la fracture, et ce genres de fractures laisse des cicatrices tres très longues à éffacer.
       
      C’est une ENORME ERREUR impardonable de gens censés diriger.


    • Yanleroc Yanleroc 25 novembre 2018 08:28

      @Ouam, il en feront les frais !

      A propos, le manifeste n° 2 des Gilets jaunes, fait référence à Coluche, ce qui me semble être très bon signe et une excellente tactique.

      Le problème c’est que au lieu de lâcher un peu de lest et de se la jouer dans l’humilité,

      Ils ont compris, espérons le, que les revendications ne s’ arrêtent pas au seul prix de l’essence et que ce sont les fondements même du système qui sont mis en cause !
       

      Burn-out à l’A.N.

      Gilets jaunes : Les « vrais » chiffres des manifestations du 24 novembre

    • Yanleroc Yanleroc 25 novembre 2018 08:46

      @Tall

      « Mon lapin », « Je viens avec une perruque rose et un string En Marche  !, t’as intérêt à être bon » : les drôles de SMS entre Macron et son copain banquier


      Rien à voir avec Napo. Plutôt avec Talleyrand : 

      « Vous êtes un voleur, un lâche, un homme sans foi. Vous ne croyez pas à Dieu ; vous avez toute votre vie manqué à tous vos devoirs, vous avez trompé, trahi tout le monde […] Tenez, Monsieur, vous n’êtes que de la merde dans un bas de soie. »1834

      NAPOLÉON IER (1769-1821), à Talleyrand, Conseil des ministres restreint convoqué au château des Tuileries, 28 janvier 1809



    • Yanleroc Yanleroc 25 novembre 2018 14:33

      @Tall, disons qu’ il a juste à voir avec ce qui est dans le bas.


    • foufouille foufouille 25 novembre 2018 14:57

      @Tall
      micron a été choisit car il est un bon acteur dans ses show, jeune et « beau ». il a aussi du charisme ce qu’aime les larbins.


    • Shaw-Shaw #Shawford 25 novembre 2018 15:57

      @Yanleroc/tall

      Énorme l’échange les gars ! smiley

      Reste que MON/NOTRE(pour qui n’est pas une lopette par ici, et c’est encore infinitésimal en terme d’effectifs) Tall-errant, il est toujours à deux doigts d’avoir la tête qui roule dans le caniveau au passage de ma Dolor&Âne, plus que quiconque d’autre ici à part Diabolo, dirai-je même ! ^^

      Il en a trop vu (mais c’est aussi ce qui fait que la récolte sera si prodigue pour lui s’il survit in fine aux six clones) ! smiley


    • Croa Croa 26 novembre 2018 08:35

      À Tous,
      Vous êtes bien naïfs ! Si Macron ne lâche rien c’est qu’il est sûr de ses arrières. Les GJ vont en prendre plein la gueule puis rentrer dans le rang. Comment ne voulez-vous pas voir que nous entrons en dictature ?


    • Yanleroc Yanleroc 26 novembre 2018 08:58

      @Croa, ceux qui ne l’ ont pas encore compris, le verront bientôt !
      Gare à la fronde :

      Nous le disons ici avec force, nous sommes opposés à l’allègement de la contribution au budget de la Nation des plus aisés

       

       



    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 4 décembre 2018 00:08

      @Tall
      Salut a toi.
      J’aimerai que tu dise vrai, mais je n’y crois guere, je m’explique :
       
      C’est surtout un type qui à une certaine partie d’intelligence, mais comme il dit si bien « en meme temps » le reste de son orbite frontale à étée gravement endommagée par la partie « gains » « finance » « et »pouvoir« qui à pourri le reste.

      Exemple concret :
      La partie de la »situation dans l’espace« à aussi été salement atteinte...
      Lorsque l’on situe le pas de tir de kpourou en gyuane de la fusée Européenne en tant qu’européen convaincu sur une ile sur le globe....
      Ca fait un peu plus que »désordre« 
       
      Pour la géopolitique et la stratégie , c’est du meme acabit que la géographie...
       
      C’est cela le plus inquiétant et de loin...
      surtout pour quelqu’un qui peut appuyer sur le »bouton nucleaire"...

      Si tu vois ce que je veut dire smiley


  • straine straine 24 novembre 2018 11:57

    😇 😉 🖕 ⤵️

    => https://vk.com/wall267637474_81


  • CHALOT CHALOT 24 novembre 2018 12:18

    C’est quoi une démocratie où tous les leviers, y compris médiatiques sont dans les mains de technocrates et de milliardaires.

    Ceux d’en bas ont raison de se révolter....Ils ne rentrent pas dans les créneaux institutionnels. Oui , mais que leur reste t-il ? Leur colère qu’ils expriment.

    Oui, mille fois oui, à bas ce régime et ce système !


    • ninportequoi 24 novembre 2018 15:16

      @CHALOT
      C’est exactement le cœur du problème. Macron s’est cru extrêmement malin en faisant éclater les partis de gouvernement ancien et en méprisant les corps intermédiaires.
      La mondialisation a affaibli les syndicats (s’ils demandent trop, on délocalise). Les associations, qui avaient sur le terrain un role d’amortisseur social, perdent leurs subventions et les emplois aidés qui leur permettaient de fonctionner. Les députés LREM, nouveaux, novices en politique et souvent proches du monde des affaires, étaient dès le départ éloignés des gens simples. Le fonctionnement monarchique de la 5 iéme en fait en plus des godillots aux ordre de l’exécutif. Aujourd’hui ils sont carrément claquemurés dans leurs permanences. Les médias ne relaient plus les inquiétudes de la majorité : achetés massivement par l’oligarchie ils relaient servilement la bonne parole de la finance (toute puissance des marchés, privatisations, disparition des services publics). Le pouvoir réel s’est éloigné puisque l’essentiel des lois est fait à Bruxelles
      N’ayant plus de représentants pour exprimer leurs difficultés les personnes confrontées à de graves problèmes se passent de toute courroie de transmission, de tout intermédiaire, et expriment leurs demandes de la façon la plus directe qui soit : en descendant dans la rue.
      Evidemment cela présente des dangers : récupération extrémiste, émeutes destructrices.
      Mais si les choses dérapent, c’est clairement Macron qui en portera la responsabilité.


    • Arogavox Arogavox 24 novembre 2018 21:55

      @ninportequoi
       
       Un « représentant du peuple » (si une telle chimère peut avoir du sens) pourrait-il se permettre d’avoir à ce point fait voler un éclat tout restant de cohésion de nationale ? !!


    • Xenozoid 24 novembre 2018 21:58

      @Arogavox
      moi je vais tester au pays bas.a la haye,ni dieux ni maitre,devant l’ambassade,ecrit sur le gilet


    • Et hop ! Et hop ! 2 décembre 2018 22:59

      @ninportequoi :

      Robert Hue et Laurence Parisot ont appelé à voter Macron,
      comme Alain Madelin, les représentants de la CGT et de la CFDT.

      Les représentants des centrales syndicales ont été achetés.


    • Paul Leleu 24 novembre 2018 23:48

      @Xenozoid

      « il faut enseigner aux prolétaires qui fabriquent les armes à s’en servir ». ( Lénine)


  • popov 24 novembre 2018 12:24

    @Henry Moreigne

     

    Quand le gouvernement (je devrais dire le régime en place) trahi le peuple en appliquant les directives de l’UE qui résultent d’un traité contre lequel la « rue » a voté, il est temps que la rue déboulonne ces imposteurs.

    Le régime Macron s’apprête à signer un pacte onusien sur l’immigration dont personne ne veut. Un crime de haute trahison en plus et que beaucoup de pays qui ont un gouvernement digne de ce nom ont refusé.

    Il ferait mieux de protéger les entreprises françaises victimes de sanctions américaines.

    Quand on voit qui déverse sa bave sur les gilets jaunes (des parasites comme Cohn-Bendit ou BHL) on comprend que 80% des Français sont favorables à ce mouvement de révolte.

    Vous pensez que le mouvement va automatiquement dégénérer en violences. C’est bien probable, car suivant un usage bien établi, le régime va y infiltrer des black blocks, des antifas et des flics pourris pour forcer la police à réagir et discréditer le mouvement auprès de l’opinion publique.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 24 novembre 2018 17:18

      @popov
      Tout à fait, c’est le peuple qui est agressé, il est donc dans une situation de légitime défense.


    • Et hop ! Et hop ! 5 décembre 2018 14:16

      @popov « dégénérer en violence » 

      Allons, allons, ce sont les « valeurs de la Républiques » de pendre des aristocrates à la lanterne.


  • Yanleroc Yanleroc 24 novembre 2018 12:49

    Macron ne veut pas discuter, mais c’ est peut-être le Peuple qui ne veut plus discuter avec lui !

    Marre des « parfums d’ embrouille », marre de voir des traîtres à la volonté populaire, détruire tout espoir d’ un avenir heureux !

    Voir, d’ un avenir, tout court !!


  • gaijin gaijin 24 novembre 2018 12:52

    et quand les dirigeants trahissent leur pays au profit d’intérêts privés et étrangers on fait quoi ...

    la démocratie n’est pas reniée elle se remet en marche smiley


  • QAmonBra QAmonBra 24 novembre 2018 12:56

    @ l’auteur

    De nos jours, quand on veut faire état de démocratie il faut, comme le préconise le dicton populaire, tourner 7 fois sa langue dans la bouche avant de parler.

    En 1789 c’est une énième augmentation du prix du pain qui a constitué la goutte ayant fait déborder le trop plein du vase et. . . Le fondement de notre République et prétendue démocratie.

    Déja le 29/07/1792, un visionnaire nommé Maximillien Marie-Isodore Derobespierre prévenait ses concitoyens des dangers qui les menaçaient et qui, plus que jamais, sont une réalité présentement :

    « La source de tous nos maux, c’est l’indépendance absolue où les représentants se sont mis eux-mêmes à l’écart de la nation sans l’avoir consultée.
    Ils ont reconnu la souveraineté de la nation, et ils l’ont anéantie.
    Ils n’étaient de leur aveu même que les mandataires du peuple, et ils se sont faits souverains, c’est-à-dire despotes, car le despotisme n’est autre chose que l’usurpation du pouvoir souverain.
    Quels que soient les noms des fonctionnaires publics et les formes extérieures du gouvernement, dans tout État où le souverain ne conserve aucun moyen de réprimer l’abus que ses délégués font de sa puissance et d’arrêter leurs attentats contre la constitution de l’État, la nation est esclave, puisqu’elle est abandonnée absolument à la merci de ceux qui exercent l’autorité.
    Et comme il est dans la nature des choses que les hommes préfèrent leur intérêt personnel à l’intérêt public lorsqu’ils peuvent le faire impunément, il s’ensuit que le peuple est opprimé toutes les fois que ses mandataires sont absolument indépendants de lui.
    Si la nation n’a point encore recueilli les fruits de la révolution, si des intrigants ont remplacé d’autres intrigants, si une tyrannie légale semble avoir succédé à l’ancien despotisme, n’en cherchez point ailleurs la cause que dans le privilège que se sont arrogés les mandataires du peuple de se jouer impunément des droits de ceux qu’ils ont caressés bassement pendant les élections. »

     :


    • Laulau Laulau 24 novembre 2018 14:14

      @QAmonBra
      Excellent ! Pas étonnant que Robespierre soit aujourd’hui voué aux gémonies par les historiens bien pensants .... on lui préfère Danton .... l’intrigant aurait dit Robespierre.


    • signéfurax 25 novembre 2018 00:45

      @QAmonBra
      si l’on veut arriver a un changement sociétal comme celui de la fin du 18eme siecle , attendons calmement un grosse éruption volcanique et cinq / six ans plus tard , les survivants pourront ressortir le gilet jaune.


    • Yanleroc Yanleroc 25 novembre 2018 08:36

      @signéfurax, pas très écologique, la Divulgation serait un excellent collapse, afin de tout remettre à zéro !


    • Le421... Résistant Le421 25 novembre 2018 09:29

      @Laulau
      Danton, oui !!
      Mais Danton quoi ??

       smiley  smiley  smiley


  • Eric 24 novembre 2018 13:03

    J’ai de l’empathie pour les gilets jaunes. Je vois en eux les futurs habitants des bidonvilles qui ne manqueront pas de s’ériger dans les décennies à venir en France. Je vivrai à leurs côtés, faisant le jour les poubelles des riches pour subsister, et la nuit me serrant contre eux pour ne pas mourir de froid. Mais, ceci dit, je trouve leur action vraiment bizarre : pourquoi emmerder tout le monde en bloquant la circulation ? N’est-ce pas le meilleur moyen de créer de la division, là où il faudrait créer de l’unité et de la solidarité ? Les gilets jaunes feraient effectivement mieux de créer un mouvement politique, ou bien de rejoindre des mouvements politiques déjà existants. Il y a en des dizaines en France. Avant de jeter la politique à la poubelle, il vaudrait mieux s’intéresser aux initiatives originales et non relayées par les médias.

    Il y en a pour tous les goûts : pour les européistes ( http://www.nouscitoyens.fr/ ) pour les souverainistes ( https://www.upr.fr/conferences/sortir-france-desastre-2017-conference-de-francois-asselineau/ ) et pour les amoureux de la démocratie directe : https://www.mavoix.info/comprendre/la-methode/

    Avec MA VOIX, en admettant que le parti ait réussi à faire élire 10 députés, et bien lorsqu’une loi est votée, les députés ne votent pas comme ils le voudraient eux, ils votent en fonction de ce que les citoyens veulent, au cas pas cas. C’est à dire que si pour une loi A, les citoyens venus votés sur le site internet sont à 60% contre cette loi là, et bien 6 députés votent contre au parlement, et 4 votent pour.
    Si pour une loi B, les citoyens sont pour à 80%, 8 députés votent pour, et 2 contre.
    Il s’agit bien d’une forme de démocratie directe. Si j’ai bien compris...

    • eric 24 novembre 2018 13:17

      @Eric
      Parce qu’en 1984, quand les routiers ont bloqué la France, Mitterrand Mauroy et Fitermann, qui l’avaient joué « fermeté jusqu’au bout ! », on raqué. 2000 FF de l’époque par Routier de mémoire... Et encore, en achetant les syndicats. D’où l’urgence de leurs enfants à trouver des syndicalistes à acheter en ce moment...
      Ils avaient le syndrome Allende. Seul le rapport de force les ramène au social, les gens de gauche. En période de croisière, le social, c’est eux, donc ils s’arrosent eux même. Mais il n’y a pas qu’eux à avoir la mémoire longue.


    • Paul Leleu 24 novembre 2018 23:55

      @Eric

      le jeu de la démocratie bourgeoise est pipé... c’est même pour cela qu’il est autorisé... « pile je gagne face tu perds »... l’UMPS ne date pas d’aujourd’hui, c’est l’essence de la démocratie bourgeoise... Ca serait trop facile... Hélas, l’Histoire est tragique, et la liberté s’est toujours acquise dans le sang...

      De ce point de vue, les policiens qui nous dirigent sont particulièrement abjects et immondes : car ils détruisent un héritage si douloureusement acquis par nos anciens... c’est révoltant.

      Les gilets-jaunes sont déjà sous la ligne de flotaison... ils boivent la tasse... les partis ne peuvent plus rien pour eux... ils ne peuvent plus attendre.

      Les gilets-jaunes vous ont entendu, puisque peu à peu, ils détournent leurs actions des blocages d’automobilistes, vers l’attaque contre les rouages de l’état bourgeois et contre les intérêts capitalistes... Effectivement, il ne faut pas se tromper de cible.


    • JulietFox 26 novembre 2018 17:29

      @eric
      C’est bien pour cela, qu’en toute hâte Borne qui est pourtant bornée, remet aux calendes grecques sa vignette sur les poids lourds, car un PL, ça barre les routes mieux qu’un GJ.


  • eric 24 novembre 2018 13:13

    Dieu vous entende ! En Mai 34, a lieu l’épuration du Parti Radical Socialiste. Le centre gauche de l’époque. Des sortes de Macroneux quoi.

    Ses élus s’étaient largement compromis dans les scandales et escroqueries affairistes de Stavitsky.

    Si vous faites référence à Février 34, le risque est limité car à l’époque, les associations communistes sont descendu das la rue avec violence ( contrairement aux paisibles manifestants de Laroque).

    Or aujourd’hui, même si ils suivaient le mouvement populaire, il ne sont pas assez nombreux pour être vraiment dangereux.


  • BA 24 novembre 2018 13:16

    Sondage : de plus en plus de Français soutiennent le mouvement des « gilets jaunes ».


    Près de 8 Français sur 10 trouvent légitime l’appel à bloquer Paris ce samedi, révèle un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo.


    Ni les risques d’attentat terroriste agités par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ni l’inventaire à la Prévert de débordements relatés par les élus LaREM dans les médias n’auront suffi. Non seulement les Français ne se détournent pas des « gilets jaunes », mais ils sont encore plus nombreux à trouver justifiée leur mobilisation.


    Selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo, réalisé les 21 et 22 novembre sur un échantillon de plus de mille personnes, près de 8 Français sur 10 (77 %) trouvent l’appel à bloquer la capitale, ce samedi, légitime. Soit trois points de plus qu’ils ne l’étaient samedi dernier.


    Preuve de l’échec de la récente stratégie de diabolisation du mouvement adoptée par le gouvernement, 62 % des sondés refusent de qualifier les « gilets jaunes » de « violents ». Une grande majorité préférant les caractériser comme « populaires » (81 %), « courageux » (77 %), engagés dans « une lutte pour l’intérêt général » (78 %).


    Si les modes d’action à venir font débat dans les rangs du mouvement, deux Français sur trois (66 %) appellent à ce que la mobilisation se poursuive, catégories populaires en tête (78 %). Et ce, même s’ils sont une majorité à relativiser leur efficacité. 56 % des sondés expriment ainsi des doutes quant à la capacité des « gilets jaunes » d’arracher de nouvelles concessions au gouvernement, susceptible de produire de réels effets sur le pouvoir d’achat.


    Les sympathisants LaREM justifient aussi le mouvement


    Alors que la proximité sociologique entre « gilets jaunes » et électeurs du Rassemblement national a fait couler beaucoup d’encre, 83 % des sympathisants du parti de Marine Le Pen soutiennent la poursuite du mouvement, contre 92 % de ceux de La France insoumise.


    « On observe une plus grande progression à gauche qu’à droite, souligne Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa. Cela s’explique notamment par une différence de culture. Le recours aux manifestations étant moins naturel à la droite de l’échiquier politique qu’à gauche. »


    Élément d’inquiétude supplémentaire pour le gouvernement, quatre sympathisants de LaREM sur dix trouvent le mouvement des « gilets jaunes » justifié.


    Les résultats de cette étude d’opinion comme de celle publiée dans nos colonnes, la semaine passée, « montrent à quel point le décompte de 280.000 manifestants réalisé par le ministère de l’Intérieur, samedi dernier, rend bien mal compte du nombre de Français qui soutiennent les “gilets jaunes” et même y participent », note Céline Bracq. Nombre de personnes préférant aux barrages arborer un gilet jaune à leur tableau de bord, notamment.


    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/22/01002-20181122ARTFIG00300-sondage-de-plus-en-plus-de-francais-soutiennent-le-mouvement-des-gilets-jaunes.php


  • Jelena Jelena 24 novembre 2018 13:28

    La momie de service qui poste un article pour nous dire que le bruit des manifs, ça le perturbe pendant qu’il suit les aventures de l’inspecteur Derrick.


  • pallas 24 novembre 2018 13:31
    Henry Moreigne

    Bonjour,

    Ce pays sombre dans le chaos et la guerre civil, c’était inévitable.
    Chose interessant, amusant meme, j’en frissonne.

    Ne sous estimez pas la réalité, car elle est bien réel.

    Nous y sommes, et ça n’est que le début, car les banlieues vont exploser aussi, et toutes les formes de violences avec.

    Le glas pour notre nation arrive et il faudra le marquer sur le marbre.

    Les médias du monde entier disent que notre pays est en guerre civil, et cela est vrai.

    La loi de la nature, ou seul le plus fort survie, que la personne soit riche ou pauvre, sa survivance ne devra etre que par sa propre force.

    Je frissonne, mes crocs sont grands ouverts, ma langue salive, je meurt de faim.

    Salut


    • kalachnikov kalachnikov 24 novembre 2018 13:43

      @ pallas

      Espérons que tes voeux bienveillants soient exaucés et que tu puisses couiner tout ton saoûl en pleine tournante, le culturiste ! Ce ne serait que justice !


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 24 novembre 2018 13:43

      @pallas

      Des crocs ouverts ?

      Au reste, ne pas confondre guerre civile et révolution.


    • Paul Leleu 24 novembre 2018 23:59

      @Philippe Huysmans

      toute révolution est une guerre civile... mieux vaut l’assumer... et y réfléchir...


  • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 24 novembre 2018 13:42

    Ce n’est pas la rue qui fait la loi : ah bon ? C’est pourtant la rue qui a fait le 14 juillet 1789... et qui a instauré la démocratie qui a pourri jusqu’à ce qu’on connaît aujourd’hui. Temps de faire un cold reboot.

    Democracy restarting...

    Loading freedom of speech

    Loading clean assembly

    Loading social justice

    Done

    >_


    • Paul Leleu 25 novembre 2018 00:05

      @Philippe Huysmans

      et puis quoi ? Tous les régimes politiques sont basés sur des coups d’état et des guerres. C’est le principe même d’un régime politique... la « démocratie » in abstracto n’existe pas... il existe une classe qui impose son régime, et son consenssus social... reste à savoir laquelle.

      1958 a été considéré comme un putsh par tous les observateurs de l’époque (y compris de bons bourgeois de droite)... De Gaulle s’est appuyé sur les factieux d’Alger (avant de la trahir) pour forcer Coty à faire appel à lui, et imposer sa constitution... Puis il a ballourdé ses anciens amis d’Alger, en s’appuyant sur les mafieux de Foccard (ancien de Stay-Behind)... La 5ème République, « le coup d’état permanant ». Quant à la 4ème, elle n’avait été rétablie que par la présence sur notre sol des armées étrangères anglo-américaines, sans quoi nous serions soit dans le Reich soit dans une République communiste (soulèvement du PC et des FTP en 1944, et jonction avec l’Armée Rouge). La « démocratie » est une notion extrêmement mouvante. De même que la légalité.


  • Xenozoid 24 novembre 2018 13:44

    ca cartone a paname en tous cas


  • Jonas Jonas 24 novembre 2018 13:44

    « Dans une démocratie, ce n’est pas la rue qui fait la loi. Ce sont les représentants du peuple, désignés par les urnes. »

    Tout à fait, mais vous semblez oublier que Emmanuel Macron a été élu avec 43,63% des Français inscrits sur les listes électorales, il ne représente donc pas une majorité, et son gouvernement est du point de vue démocratique, illégitime.


  • pallas 24 novembre 2018 13:53

    kalachnikov

    Bonjour,

    Je ne suis pas Bertrand Cantat, je n’est que faire de l’adulation ou la gloire, voir meme la glorification.

    C’est ce qui va se passer à nouveau, le plus faible périe et le plus fort survie, ce chaos est un simple retour à la loi de la nature.

    Philippe Huysmans

    Il n’y a pas de révolution, c’est une simple guerre civil ultra violente.

    Je frissonne ......., faut que je me calme ......

    C’est la loi du plus fort qui regne en ce monde

    Salut


    • kalachnikov kalachnikov 24 novembre 2018 14:17

      @ pallas

      Dans ce cas, au lieu de saliver dans ton froc, tu serais inspiré d’arrêter la binouse et de te mettre aux haltères.


  • Albert123 24 novembre 2018 14:00

    « Loi des grandes gueules et du plus fort, complotisme, négation des faits »

    joli résumé des 5 dernières républiques et de toutes les idéologies qui en sont les fruits pour mieux permettre l’asservissement du peuple.


  • samy Levrai samy Levrai 24 novembre 2018 14:12

    @l’auteur

    C’est quoi une democratie ? quelle est la definition ? Nous serions en democratie ? pourquoi écrire des articles avec des mots dont on ignore le sens ? 


    • pallas 24 novembre 2018 14:26

      @samy Levrai

      Bonjour,

      Démocratie, dictature, ou tous les mots commençant en « D » et « R », vous pouvez les oublier.

      Cette ere nouvelle est celui de « M » et « F ».

      La partie d’echec est terminée, ça n’est pas Alice au pays des merveilles, il n’y a pas de deuxième chance.

      Un monde de chaos, ou seul le plus fort peut survivre, j’ai faim !!.

      Il m’en faut plus, encore plus, je frissonne de joie.

      Un avant gout des flammes de l’enfer.

      Salut


    • Le421... Résistant Le421 25 novembre 2018 09:32

      @samy Levrai
      Nous sommes prêts à écouter les savantes démonstrations UPR...  smiley


  • Jean de Beauce France Républicaine et Souverainiste 24 novembre 2018 14:28

    Il y a des élections européennes en mai 2019 : inscrivez-vous sur les listes électorales avant le 31 décembre et allez voter ! Autrement, inutile de gémir ou d’aller se faire gazer par les CRS...


    • kalachnikov kalachnikov 24 novembre 2018 14:29

      @ France Républicaine et Souverainiste

      C’est ça, le pitre : allez voter ’liberté du Marché über alles’.


  • Arthur Gohin 24 novembre 2018 14:52

     La démocratie n’est pas Dieu. C’est un concept abstrait dont chacun se fait une idée personnelle. Alors renier la démocratie ne m’éffarouche pas le moins du monde. 

     Renier Dieu, le créateur de chaque instant et le donateur du bon esprit à qui veut bien, voilà qui conduit le monde à sa perte.

     ...ces gilets jaunes ne conduiront à rien que des illusions s’ils en restent au raz des pâquerettes. Mais il en est de même pour le gouvernement démocratiquement élu.


    • samy Levrai samy Levrai 24 novembre 2018 15:19

      @Arthur Gohin
      Non la democratie a une définition et une seule, comme l’oligarchie, monarchie, aristocratie, autocratie, ploutocratie, etc...
      C’est la novlang euro atlantiste qui fait que les moutons qui regardent trop la télé ne connaissent plus le sens des mots qu’ils emploient et que tout se brouille quand ils essaient de réfléchir...
      Democratie = pouvoir du peuple/nation souverain, si nous ne sommes plus en democratie ce n’est pas à cause du sens du mot, il n’est pas flou du tout.
      quand le gouvernement élu ne decide plus des lois, de la justice, de la paix ou de la guerre ou ne bat plus monnaie, le peuple n’est pas souverain et n’exerce aucun controle sur sa destinée , il n’est pas mais alors pas du tout en democratie.
      Par exemple, la Russie, l’Iran, l’Inde, l’Afrique du Sud , etc... sont des democraties beaucoup plus abouties que les régimes des pays europeens post democratique.


    • Arthur Gohin 24 novembre 2018 15:44

      @samy Levrai
        Vous voyez bien que vous donnez votre définition à vous, pas très claire d’ailleurs. 
        Vous donnez vos critères à vous d’insatisfaction. Moi j’ai les miens qui ressemblent seulement un peu aux vôtres.
        Vos exemples me conviennent médiocrement car chaque pays a une histoire et une mentalité bien personnelle, et ceci rend un peu futile les comparaisons. 
        Je vois que le mouvement des gilets jaunes est illégal au sein d’un gouvernement légalement élu, mais qu’il n’est pas du tout soutenu par le pays. Par contre les français soutiennent en grande majorité cette rebellion.

        Encore une fois pour moi l’important est que l’esprit de Dieu règne, quelque soit la situation politique. 


    • samy Levrai samy Levrai 24 novembre 2018 16:12

      @Arthur Gohin
      Je donne la définition du dictionnaire, la définition étymologique du terme et pas ma définition :« La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté) ».
      Je te donnais des faits qu’ils te conviennent ou pas ne les changent pas, les pays dont je te parle sont des pays souverains qui ont une constitution qui est respecté, le peuple soutien les gouvernements de ces pays alors que chez nous nous les detestons tous à 80%... alors ces pays sont des democratie beaucoup plus abouties que les regimes euro atlantistes imposés par félonie, encore une fois pas des enfumages juste le sens des mots et les faits.
      C’est quoi l’esprit de Dieu ? quand il règne il y a la guerre ou la paix ? Le peuple est souverain ou il est sous domination étrangère quand l’esprit de Dieu règne ? Tu connais sa volonté ?


    • jeanpiètre jeanpiètre 25 novembre 2018 20:48

      @Arthur Gohin
      « La démocratie n’est pas Dieu. C’est un concept abstrait dont chacun se fait une idée personnelle. »
      La palme de la journée, même si je doute que vous compreniez l’absurdité de votre sentence.


  • BA 24 novembre 2018 14:53

    « Gilets jaunes » : 77 % des sondés jugent le mouvement justifié, 66 % estiment qu’il doit se poursuivre selon un sondage.


    Près de 8 Français sur 10 estiment que le mouvement est justifié. 82% considèrent qu’Emmanuel Macron doit annuler les hausses des taxes prévues en janvier sur les produits pétroliers. 


    Deux tiers (66%) des Français estiment que le mouvement doit se poursuivre, révèle un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro. Pourtant, l’efficacité du mouvement est mise en doute par 56% des personnes interrogées.


    Un mouvement justifié pour 8 Français sur 10


    Près de 8 Français sur 10 (77%) estiment que le mouvement des gilets jaunes est justifié. Cela représente 3 points de plus que lors de notre sondage publié le 17 novembre.


    Ce soutien progresse globalement dans toutes les catégories de la population et en particulier chez les indépendants et chefs d’entreprises (82 %, +8 points), les retraités (75%, +6 points) et les Français aux revenus les plus modestes (86%, + 8 points).


    Pour 82%, Emmanuel Macron devrait annuler les hausses de taxes


    Par ailleurs, 78% des personnes interrogées estiment que les « gilets jaunes » luttent pour l’intérêt général, 77% les trouvent courageux et 62% jugent qu’ils ne sont pas violents.


    En conséquence, 82% des Français considèrent qu’Emmanuel Macron doit annuler les hausses des taxes prévues en janvier sur les produits pétroliers.


    Un avis partagé par toutes les catégories sociales. Cette demande d’annulation est souhaitée par 66% des personnes ayant des revenus supérieurs (35 000 € et plus) et par 91% des plus modestes (moins de 1 500 €).


    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-77-des-sondes-jugent-le-mouvement-justifie-66-estiment-qu-il-doit-se-poursuivre-selon-un-sondage_3047113.html


  • nono le simplet nono le simplet 24 novembre 2018 14:54

    Les minorités agissantes ne doivent pas faire oublier qu’il existe des majorités silencieuses

    la majorité « silencieuse » des français soutient à près de 80 % le mouvement des gilets jaunes !


  • pallas 24 novembre 2018 15:20

    kalachnikov


    Toi tu est fan de ce déchet de Bertrand Cantat,.

    Moi de Shurik’n, il est honnete.


    https://www.youtube.com/watch?v=hhGCJ-thNQk


    Sa c’est la réalité.


    Salut


    J’ai faim ..... je frissonne .......


    Azazel


  • périscope 24 novembre 2018 16:21

    Le titre de l’article est absolument ridicule

    Mr Macron n’a été élu que par 43,68 % des électeurs inscrits, dont au moins 14 % d’esprits faibles à qui on avait promis la fin du Monde si Mme Le Pen passait.

    Cela aurait dû l’amener à avoir le profil bas, mais il a choisi de renvoyer aussitôt l’ascenseur à ses soutiens fidèles et indispensables :

    — Le patronat et la presse aux ordres et subventionnée.

    — la mouvance LGBT et ses variantes, déjà bien en cour sous Hollande.

    — Les verts, surtout

    C’est ainsi, faisons court, qu’il a pris fait et cause pour la théorie du « réchauffement climatique », loin d’être une priorité, quand on sait que la France est responsable (merci Georges Pompidou) de 1 % des gaz à effet de serre dans le Monde.

     Prisonnier de cette logique et de l’entrainement impulsé par le « gentil » Hulot (l’homme aux hélicoptères), Mr Macron a choisi, pour « sauver la planète » de privilégier la voiture électrique. Or tous les experts sont d’accord pour dire que cette technique produira, de la construction à l’usage, et n’évoquons pas le traitement des batteries (n.b 1) autant de gaz à effet de serre que les autres motorisations.

    La différence, pour nous et nos bobos citadins, c’est que la pollution liée à la construction pourra être externalisée. Donc moins de gaz à effet de serre à Paris, mais tant pis si dans les pays constructeurs (Chine et autres), ça explose, à cause de nos choix !  = ASPECT MONDIAL

     

    EN FRANCE, le choix, à marches forcées, de la voiture électrique, avec la mise au rebut rapide des autres motorisations, plus la fin annoncée du chauffage au fuel, ont été faits sans tenir le moindre compte de la CAPACITE FINANCIERE des citoyens. de base .Normal : ce n’étaient pas ses électeurs !

     

    Mr Macron n’aurait pas dû oublier qu’il est censé être le président de TOUS les Français, et que beaucoup d’entre eux, surtout en zone rurale et les bassins désertés par l’emploi et les services publics, sont incapables de suivre ses fantaisies, ni, pour commencer, de payer beaucoup plus cher le diësel.

     

    Avec un tel comportement, la révolte était inévitable.

    Merci les courageux GILETS JAUNES.

     

    n.b 1- Monsieur Macron, dans sa précipitation à vous faire changer de voitures, a-t-il pris en compte un effet, et là, en France, de la voiture électrique ?

    Il s’agit du recyclage des batteries usagées.

    Actuellement, un site, au moins, a été consacré au « traitement » des batteries : il s’agit de celui de Bourg Fidèle, aux fins fonds des Ardennes et à 20 kms au N.O de Charleville-Mézières. Malgré le silence de l’administration, cette exploitation s’est traduite par des effets délétères sur la population, surtout les enfants, les animaux, etc.  Pas grave : ce sont des Français de seconde zone ?

     

    Et vous voudriez, à présent, édifier des « Bourg Fidèle » à 30 ou 50 exemplaires dans le pays ?

     

    C’est de l’inconscience criminelle !


  • pallas 24 novembre 2018 16:46

    Mélusine ou la Robe de Saphir.

    Ta pas compris je crois.

    Je ne vie que dans la haine et vengeance, celle ci augmente.

    Mon ame est que noirceur, il n’y a qu"une seule femme pouvant me calmer.

    Mals, je vais faire de ce pays, un tombeau, la sienne, digne d’elle.

     smiley

    Ont ne ce jouent pas de moi, ont ne peut me tromper.

    Ma haine est parfaite.

    Salut


    • pallas 24 novembre 2018 16:49

      @pallas

      Vous l’avez tuée ma femme en faite.

      biz biz


    • Xenozoid 24 novembre 2018 16:52

      @pallas

      ils sont devenu milliardaire,pas toi


    • pallas 24 novembre 2018 17:26

      @Xenozoid

      Un humain, qu’il soit riche ou pauvre, ne reste que mortel.

      Je ne marchande pas.

      Fait trés attention à tes dires, je ne fais plus semblant.

      Ce pays sera le tombeau parfait de mon aimée, agréable meme.

      C’est un fait, irrévocable.

      Salut


Réagir