mardi 18 mai - par Philippe Huysmans, Complotologue

Connais ton ennemi

Mars 2020, une majorité des pays les plus riches, mais aussi les plus endettés de la planète basculaient dans la dictature sanitaire. Incarcération domiciliaire en dehors de tout cadre constitutionnel, décrets et arrêtés toujours plus liberticides, absurdes, humiliants, contradictoires, contraires au bon sens et à l’évidence scientifique. Tout ça pour quoi ? Pour un virus qui ne tue pas plus qu’une mauvaise grippe.

Lassé de courir après la baballe en attendant le prochain train de mesures quasi-dictatoriales décidées dans le confortable entre soi d’un quarteron de pourritures et claironnées le lendemain par tous les médias de grands chemins, j’ai décidé de m’arrêter un instant pour réfléchir. Eh oui, la vraie question à se poser c’est comment des pays réputés démocratiques ont-ils pu basculer simultanément dans la dictature sanitaire, et donc comment l’ensemble des politiques aux pouvoir dans ces pays ont-ils pu s’affranchir du droit pour imposer des mesures dont on se rend parfaitement compte aujourd’hui qu’elles ont tué par centaines de milliers ?

Prenons l’exemple d’Olivier Véran, Ministre français de la Santé. Le 28 mars 2020 était publié le fameux décret Rivotril, pour « soulager » les patients covid en état de détresse respiratoire. En pratique le Rivotril les a « soulagés » comme l’avaient été les handicapés mentaux victimes du tristement célèbre programme Aktion T4 des nazis2. On les a piqués comme des chiens. Or en France, l’euthanasie est illégale, elle est assimilée à un meurtre. Logiquement donc, en cas de retour à la normale, Olivier Véran devrait être mis en examen en tant que responsable de plusieurs milliers de meurtres, voire de crimes contre l’humanité, ce qui lui vaudrait une condamnation à perpétuité. Pourtant, aucun de ces hommes de pouvoir ne semble craindre un seul instant l’éventualité d’être traduit en justice un jour, et ils se vautrent toujours plus avant dans l’abjection et la tyrannie3. Comment cela est-il possible ?

Ce qui suit est une opinion, une tentative d’expliquer ce qui est apparemment inexplicable si l’on ne prend pas la peine d’articuler les causes et les événements qui nous ont amenés là. C’est une étape cruciale pour savoir qui est à la manoeuvre, et pour savoir précisément jusqu’où ces gens sont prêts à aller. À la lumière de ce qui précédait, vous devez déjà vous en douter un peu, non ?

En règle générale, les hommes politiques sont d’une prudence de Sioux, ne s’engageant qu’à coup sûr, s’assurant que leur responsabilité n’est jamais engagée au point que l’on pourrait ultérieurement les poursuivre en justice sur base de leurs actions, et le timide docteur Véran ne fait pas exception à la règle. Comment transforme-t-on des paisibles chapons4 en sociopathes prêt à tuer sans l’ombre d’une hésitation ?

Au commencement était l’effondrement

En 1991, la chute du bloc soviétique était consommée, le communisme avait vécu. Ca s’est passé sans un bruit, sur fond de déclarations insipides des dirigeants de l’époque qui évoquaient la question comme s’il s’agissait d’une simple formalité. En pratique c’était le principal opposant au bloc capitaliste qui disparaissait brutalement de la carte, laissant libre cours au néolibéralisme le plus débridé.

Ce qu’on a oublié de vous dire à l’époque, c’est que le système capitaliste était lui-aussi en phase d’effondrement, et que c’était inéluctable. L’usure ayant tout dévoré, les pays les plus riches, écrasés par le service de la dette détruisirent méticuleusement ce qu’il restait du tissu industriel, pour le convertir en actions plus lucratives, mais ne reposant que sur la spéculation. Le crash qui se produisit en 2008 signa l’arrêt de mort de l’économie capitaliste. La seule chose qui a pu retarder l’échéance jusqu’à présent, c’est que tant les États-Unis que l’Europe se sont mis à faire tourner la planche à billets à un rythme toujours plus vertigineux.

Par des mécanismes douteux, la FED s’est mise à racheter la quasi-totalité des actifs boursiers américains, afin d’éviter l’effondrement total de l’économie, mais au prix d’endetter toujours plus les citoyens américains, et en diluant leur pouvoir d’achat. La diplomatie de la canonnière trouvant ses limites dans le fait que désormais, tous les pays étaient plongés dans les mêmes difficultés.

Ainsi l’Europe n’était pas en reste pour produire par tombereaux de la fausse monnaie ultimement destinée à maintenir les banques systémiques sous perfusion. Vous avez sérieusement cru qu’il s’agissait d’aider les États ?

Ayant atteint le bout du bout, craignant par-dessus tout un effondrement généralisé qui serait inévitablement cause de révoltes un peu partout, et donc de leur disparition, les vrais dirigeants de ce monde ont décidé de prendre les choses en main. 

À qui profite le crime ?

Dans l’hypothèse normale d’un système failli, et sachant que personne ne pourra jamais rembourser la dette colossale des États, la question logique à se poser aurait été celle de l’effacement de la dette. C’est bien ainsi que cela se passe dans le monde de l’entreprise, pourquoi devrait-il en être autrement s’agissant du système capitaliste dans son ensemble ? Eh bien tout simplement parce que les détenteurs de la dette, une toute petite brochette de fonds requins, de multinationales et de banques ne l’entendent pas de cette oreille. Ils veulent le beurre et l’argent du beurre, et n’ont pas l’intention de rien lâcher de ce qui constitue leur pouvoir de domination sur le monde.

J’entends d’ici les pleureuses opposer que l’effacement de la dette signifierait aussi la disparition des fonds de pension qui reposent largement sur des produits financiers basés sur la dette, mais c’est un faux problème, les pensions pourraient être financées sans aucun problème en y consacrant seulement quelques pourcents des moyens aujourd’hui consacrés au service de la dette.

Magistrature de collusion, corruption et technique des petits pas

Maintenant que nous avons identifiés les donneurs d’ordre, reste à comprendre comment ils ont pu prendre le contrôle total des leviers du pouvoir dans tous les pays concernés, soit l’ensemble des pays les plus endettés et les plus soumis aux diktats du FMI, de la Commission Européenne et de l’État profond américain.

On pourrait d’abord parler de magistrature de collusion, puisque l’ensemble de ces donneurs d’ordre, même s’ils ne représentent pas un corps social homogène, même s’ils ne partagent pas forcément la même vision politique, sont les représentants d’une petite élite ultra-minoritaire qui forme à elle seule une classe au sens marxiste du terme. C’est par sa cohésion autour d’un projet (préserver leur domination à tout prix), ses moyens illimités, et son réseau de contacts s’étendant dans toutes les strates du pouvoir autour du globe —tels les tentacules d’une pieuvre gigantesque— qu’ils ont pu mettre en place leurs hommes de paille : nos dirigeants. Ceux qu’ils ne peuvent acheter, ils les font chanter5.

La technique mise en oeuvre recouvre plusieurs méthodes de manipulations visant à mettre leurs obligés dans l’impossibilité de reculer.

  • La peur : on évoque une pandémie gravissime, qui pourrait bien être la cause de millions de morts, mais dans le même temps on présente ça comme une fenêtre d’Overton6 qui permettrait l’instauration d’une société plus contrôlée, dans laquelle il serait plus facile d’empêcher l’émergence des inévitables mouvements sociaux que la crise ne manquera pas d’engendrer dans les mois et années à venir. Pour instaurer cette société largement amputée de ses attributs démocratiques, il faut nécessairement en passer par la violation des garde-fous que sont les constitutions. Le passage en force s’impose désormais partout comme la nouvelle norme7.
  • Brûler ses vaisseaux : on pousse les dirigeants à tout fermer, quitte à écraser pour de bon ce qui restait de la classe moyenne, et dans le même temps, on incite les États à s’endetter toujours plus pour distribuer de l’argent hélicoptère afin d’indemniser les entreprises lésées. On parle là de centaines de milliards de dette qui étrangleront toujours plus les États, les rendant d’autant plus tributaires des donneurs d’ordre.
  • L’intérêt supérieur : on présente l’ensemble des mesures comme une sorte d’opération de la dernière chance qui viserait justement à minimiser l’impact de la crise8, et de son cortège de victimes. Certes on va faire très mal, mais c’est pour éviter des maux bien plus grands encore. Les tortionnaires se verront ainsi en sauveurs et il ne subsistera plus l’ombre d’une prévention dans leur esprit puisqu’ils croiront agir dans l’intérêt de la population.
  • Liés par le crime : on poussera les dirigeants à commettre, et à faire commettre par leurs subalternes des actions passibles de poursuites pénales, ce qui leur fermera ensuite toute possibilité de retraite. C’est une méthode mafieuse qui a fait ses preuves.
  • Les petits pas : les hommes de paille n’ont aucune connaissance du plan et le découvrent au fur et à mesure au travers des feuilles de route qui leur sont transmises par d’obscurs cabinets conseils américains à la solde des donneurs d’ordre. Finalement, ces hommes politiques sont tout aussi manipulés que nous, mais à un autre niveau. C’est un peu l’histoire de la grenouille qu’on met à cuire doucement dans la casserole. Se rendent-ils compte de ce vers quoi ils se dirigent, et comment ça se terminera ? Peu importe, en fait, parce qu’il ne leur sera pas donné le choix de revenir en arrière.

Ne vous y trompez pas, ce que vous vivez actuellement n’a rien à voir avec une crise sanitaire, c’est un coup d’État planétaire visant à asseoir le pouvoir absolu des donneurs d’ordre sur une dictature féroce. Vous aurez le pire du communisme (pour les masses) et le pire du capitalisme (le seul bénéfice étant réservé à l’élite).

Quand comprendrez-vous que vous êtes victime d’une guerre psychologique visant à briser la résistance des peuples avant de les mettre en esclavage ? Si j’ai réussi à exprimer correctement mes idées, vous devriez avoir réalisé à présent que non seulement ce cauchemar ne s’arrêtera jamais, mais qu’on en est qu’aux préliminaires, et qu’ils ne reculeront devant rien.

Notes

  1. Connais ton ennemi et connais-toi toi-même ; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux. Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales. Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par tes défaites. – Sun Tzu, l’Art de la Guerre.
  2. Aktion T4 est le nom donné, après la Seconde Guerre mondiale, à la campagne d’extermination d’adultes handicapés physiques et mentaux par le régime nazi, de 1939 à août 1941, et qui fait de 70 000 à 80 000 victimes. Fondée sur un terreau idéologique fertile prônant une politique eugéniste active, antérieure au nazisme mais exacerbée par celui-ci, favorisée par une intense campagne de propagande en faveur de la stérilisation et de l’euthanasie des handicapés, elle est le fruit d’une décision personnelle d’Adolf Hitler. Source : Wikipedia
  3. Clin d’oeil à Pierre-Yves Rougeyron qui, dans sa dernière émission avec Pierre Jovanovic avait reconnu avoir mésestimé le pouvoir de nuisance des politiques (il ne croyait pas qu’ils pourraient aller aussi loin), mais sans parvenir à expliquer ce glissement inexorable vers toujours plus de tyrannie et de violence.
  4. L’ensemble des dirigeants politiques des pays ayant réduit drastiquement les libertés, incarcéré leur population à domicile, détruit l’économie et poussé les gens au suicide soi-disant pour lutter contre une pseudo-pandémie qui n’était pas —on le sait aujourd’hui— plus mortelle que la grippe de 2015.
  5. Cfr. affaire Epstein
  6. La fenêtre d’Overton, aussi connue comme la fenêtre de discours, est une allégorie qui désigne l’ensemble des idées, opinions ou pratiques considérées comme acceptables dans l’opinion publique d’une société. […] Selon la description d’Overton, sa fenêtre comprend une gamme de politiques considérées comme politiquement acceptables au regard de l’opinion publique existante, et qu’un politicien peut donc proposer sans être considéré comme trop extrême, pour gagner ou conserver une fonction publique. Source : Wikipedia
  7. La majorité des décrets et arrêtés concernant le confinement, le port du masque, et bientôt le passeport sanitaire sont parfaitement insconstitutionnels et contraire au droit.
  8. Ce qui est un faux dilemme puisqu’à aucun moment on ne tirera les conséquences de la faillite du système, on entend juste se dispenser d’avoir à en assumer les conséquences.

 



143 réactions


  • Étirév 18 mai 13:07

    Homme de la Terre, en vérité, nul n’est ton ami ni ton ennemi plus que toi-même !
    « Ainsi devras-tu dégager de toi l’être immortel qui dort son calme sommeil et le tendre vers la clarté divine. Comme du ver naît le papillon, de l’homme rampant naîtra l’ange à l’esprit lumineux. Cherche en toi les mystères que tu veux connaître : l’homme possède en lui le miroir profond qui réfracte la Vérité. Mais, de même qu’un lac troublé agité par le vent reflète imparfaitement l’azur, l’âme agitée ou troublée par les passions ne peut refléter dans toute sa pureté la Vérité sacrée. Calme donc en toi les vains tourments de la vie, libère-toi des attaches d’en bas, et la révélation attendue t’apparaîtra éblouissante et claire. Que ton seul ennemi soit l’ennemi caché en toi, car c’est toi-même qu’il faut vaincre. » (M. Boué de Villiers, Les Chevaliers de la Table Ronde)


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 18:00

      @Étirév

      Bonjour,

      de l’homme rampant naîtra l’ange à l’esprit lumineux.

      Certainement pas. De l’homme rampant naît la larve que sont devenus nos concitoyens qui ont perdus toute dignité, à se plier lamentablement sous la tyrannie sanitaire.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 19 mai 11:57

      @Étirév

      Salut, je suis en phase avec le fond du propos dans son intégralité.
      Ce désastre en cours est le notre, notre création est c’est assurément ce point que une majorité va essayé de refuser jusqu’au bout quitte à être éliminé..prêt à tous pour défendre ce « moi »...dont une majorité hélas non seulement ne sait rien mais bien sur ne veut rien savoir..

      cette raclée en cours comme toutes les autres est auto infligée..
      La table ronde et la quasi intégralité, voir plus, de ce qui est allégorisé, rendu hermétique etc parle de ce même sujet..

      Homme de la Terre, en vérité, nul n’est ton ami ni ton ennemi plus que toi-même !

      Mais il est apparemment si confortable de passer à ses yeux pour une victime plutôt que comme un participant au désastre..

      respects et salutations


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 19 mai 11:59

      @Géronimo howakhan

      j’oubliais, merci à l’auteur dont je suis le blog, j’ai mis cet article tel quel sur mon VK...


    • @Géronimo howakhan

      C’est une très bonne initiative, merci Géronimo smiley


    • @Géronimo howakhan

      C’est sûr qu’en cessant totalement de se prendre en charge et en comptant sur l’État-maman pour régler tous ses problèmes, l’homo-soixtantehuitardus a lui-même pavé la voie de l’enfer qui lui est aujourd’hui réservé.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 19 mai 14:34

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Salut, oui c’est juste, l’enfer est notre création...mais si le « se prendre en charge » qui est juste, implique compétition entre tous donc élimination en lieu et place de coopération et partage équitable volontaire donc avec un autre état d’esprit que le notre pour a minima ce qui concerne la survie pratique et son organisation, et bien plus encore, quoique l’on fasse, le résultat est garantie et connu d’avance..merci de tout le travail, je fais suivre à chaque fois sur VK, ça se partage bien..


    • Captain Marlo Captain Marlo 20 mai 10:20

      @Géronimo howakhan
      mais si le « se prendre en charge » qui est juste, implique compétition entre tous donc élimination en lieu et place de coopération et partage équitable volontaire

      Non, se prendre en charge, c’est la théorie des Libertariens : chacun pour sa pomme, comme les Américains ! Vous voyez de la compétition partout, c’est une maladie chez vous.

      En France, c’était le modèle social solidaire du CNR qui assurait la répartition des richesses, avant que l’UE ne s’en mêle, au nom de la compétitivité.

      La Sécurité sociale en particulier, qui était l’assurance contre tous les risques de la vie. Où voyez-vous de la compétition là dedans ?


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 18 mai 13:29

    Bonjour Philippe.

    Merci et félicitations pour ces analyses auxquelles je souscris.

    Je vais quand même mettre mon grain de sel, ne serait-ce que pour entretenir un minimum de flux électrique dans mes neurones.

    Tu écris :

    « Dans l’hypothèse normale d’un système failli, et sachant que personne ne pourra jamais rembourser la dette colossale des États, la question logique à se poser aurait été celle de l’effacement de la dette. »

    Tu décris pourtant le processus du syndrome de l’usurier avec justesse et précision dans les lignes qui précèdent. Or, l’usurier ne compte pas sur le remboursement du capital, mais sur un versement éternel des intérêts qui son pour lui une rente. Le capital ? Il l’a hypothéqué : si le débiteur ne paie pas ses échéances, il s’approprie les biens, qu’ils soient privés ou d’état.

    Lors de la « crise » des subprimes (qu’on devrait appeler « hold-up » et non pas crise), les banques avaient endetté des clients insolvables en hypothéquant les maisons dont ils n’étaient même pas encore propriétaires (puisque justement ils avaient emprunté pour ça). Le but de la manœuvre était de s’approprier les biens pour cause de cessation de paiement pour pas grand chose et de les revendre le double, ce qui restait juteux pour e financier et pour les saloperies de courtiers immobiliers qui ont marché dans la combine.

    Quand la bulle a explosé, les états concernés ont renfloué les banques avec l’argent des cons-tribuables qui avaient épargné. Seule l’Islande a accompagné le traitement de la sanction qui aurait due y être assortie partout : ils ont foutu leurs banquiers en tôle.

    Aujourd’hui, les banques ont décidé d’appliquer la recette aux états eux-mêmes. Il faudra des générations pour payer les remboursements d’emprunts « garantis par l’état » et rendus nécessaire par les trésoreries exsangues dues aux confinement.

    Comme toujours dans l’économie capitaliste, le mécanisme repose sur la « confiance », en l’occurrence celle que les banques accorde aux différents états sur leur capacité à maintenir ce qu’ils appellent « l’ordre ». C’était déjà ce que les détenteurs de capitaux avaient fait en choisissant le solution aux fascistes en Espagne, Allemagne et Italie pour empêcher l’avènement du communisme.

    Le « spectre » du vieux barbu n’étant plus d’actualité, ils ont choisi d’autres méthodes pour garder le troupeau : le « crédit social » à la chinoise, agrémenté d’un bonne dose de délation et fichage permanent via les réseaux sociaux et les cookies de google.

    Ma seule question est de savoir combien de temps ils laisseront des zozos comme toi et moi déblatérer sur leur dos.



    • @Séraphin Lampion

      Bonjour Séraphin, merci pour tes compliments,

      Tu as raison de dire que la raison de l’usure, ici, c’est précisément les intérêts, puisqu’on en est depuis longtemps à ne plus pouvoir financer que les intérêts de la dette et non le capital. La dette, et donc ses intérêts cumulés que l’on ne peut rembourser sont les chaînes de l’esclave moderne, qui lui non plus ne pouvait se racheter à son maître.

      Je n’ai pas creusé sur l’aspect économique, tout simplement parce que l’article serait devenu bien trop long, et qu’on sortirait clairement du sujet principal, qui est d’articuler les événements pour essayer de retrouver les causes profondes.

      Ma seule question est de savoir combien de temps ils laisseront des zozos comme toi et moi déblatérer sur leur dos.

      On finira dans des camps, au mieux. Mais je m’en contrefous, pour ne rien te cacher. Je préfère crever debout que de ramper comme une larve et finalement cautionner l’instauration de l’enfer sur cette terre.

      J’ai encore discuté longuement hier soir avec mon amir et relecteur pour cet article, Olivier Foreau, et quelque choses nous a frappé tous les deux :

      Pour instaurer une dictature durable, tu dois pouvoir t’appuyer sur une partie non négligeable de la population à l’exclusion des autres, ça ne marche pas sans un minimum d’adhésion, or ici, je ne vois personne qui adhérera volontairement à cette monstruosité.

      Nous en avions conclu que ce plan, qu’ils avaient tout d’abord prévu d’activer en 2009 (H1N1) et qu’ils avaient dû remettre vite fait dans leur poche en raison du fait que le monde médical n’avait pas marché, ils l’ont ressorti en 2021 en toute panique, mais qu’il n’y a pas de projet de société même puant, derrière. C’est une fuite en avant désespérée.


    • sirocco sirocco 18 mai 14:22

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      "Pour instaurer une dictature durable, tu dois pouvoir t’appuyer sur une partie non négligeable de la population à l’exclusion des autres, ça ne marche pas sans un minimum d’adhésion..."

      Jusqu’à présent, la part de la population qui reste terrorisée par les menaces sanitaires du régime, qui a abandonné sans moufter ses dernières bribes de liberté individuelle et qui s’apprête à être surveillée en permanence à domicile comme dehors par Big Brother, cette part n’est pas négligeable.

      Voyez dans quelle situation de soumission quasi absolue sont tombés tous ces gens qui se montrent heureux à la seule idée de pouvoir bientôt aller boire un café hors de chez eux !

      La dictature semble malheureusement promise à être durable et à se renforcer constamment (si c’est encore possible...) tant que les signes de résistance de la part du peuple ne montent pas en puissance. Seule perspective à laquelle on puisse se raccrocher : un départ d’insurrection dans un pays européen pourrait éventuellement réveiller un fond d’insoumission chez les citoyens et faire tache d’huile. C’est assez maigre comme espoir mais c’est un espoir...


    • @sirocco

      Jusqu’à présent, la part de la population qui reste terrorisée par les menaces sanitaires du régime, qui a abandonné sans moufter ses dernières bribes de liberté individuelle et qui s’apprête à être surveillée en permanence à domicile comme dehors par Big Brother, cette part n’est pas négligeable.


      Oui mais terreur n’est pas adhésion.

      Voyez dans quelle situation de soumission quasi absolue sont tombés tous ces gens qui se montrent heureux à la seule idée de pouvoir bientôt aller boire un café hors de chez eux !


      Ca ne durera pas et il suffit de voir le bide que représente le concert test d’Indochine pour s’en rendre compte. Ils n’auront juste personne et pourront annuler ce truc délirant.

      La dictature semble malheureusement promise à être durable et à se renforcer constamment (si c’est encore possible...) tant que les signes de résistance de la part du peuple ne montent pas en puissance.

      Ce qui montera en puissance en pareil cas, c’est la répression. Si vous avez compris l’article, vous devez savoir que rien ne les fera reculer.

      C’est assez maigre comme espoir mais c’est un espoir...


      Pour moi l’espoir réside dans le fait qu’il n’y a pas de projet, mais seulement une fuite en avant.


    • Ben Schott 18 mai 14:37

      @Philippe Huysmans, Complotologue
       
      Tout d’abord, félicitations, tu vas droit au but.
       
      « Pour instaurer une dictature durable, tu dois pouvoir t’appuyer sur une partie non négligeable de la population à l’exclusion des autres, ça ne marche pas sans un minimum d’adhésion, or ici, je ne vois personne qui adhérera volontairement à cette monstruosité. »
       
      On en voit quelques uns tout de même, ici-même justement, représentatifs d’un certain nombre dans l’ensemble de la société. Malheureusement.
      Ça ne doit évidemment pas nous faire faiblir, et comme dit Maurras « tout désespoir en politique est une sottise absolue ».
       


    • @Ben Schott

      Merciii smiley

      On en voit quelques uns tout de même, ici-même justement, représentatifs d’un certain nombre dans l’ensemble de la société.


      Non, ceux-ci sont téléguidés, ils ne représentent absolument pas la population générale. Le seul moteur que je vois dans la population pour l’instant, c’est la peur. Peur de mourir, peur de perdre son job, peur d’avoir peur (angoisse), peur des prunes, peur de ne plus pouvoir voyager, aller au resto, vivre « normalement ».

      Ce n’est nullement une adhésion, et c’est comme l’adrénaline : tu dois sans cesse augmenter le stress pour garder le même niveau de trouille et ce faisant tu finis par tuer mécaniquement les gens. Ca ne marche pas dans la durée.


    • sirocco sirocco 18 mai 14:54

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      « Ca ne durera pas »

      Puissiez-vous avoir raison !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 18:07

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Bonjour, lorsque les commerçants  restaurateurs et autres  s’apercevront qu’ils perdent une clientèle non négligeable en nombre, leur vocation de petit contrôleur de pass, va leur passer rapidement. Question de bilan comptable à la fin du mois et de l’année. Pour l’instant ils sont dans le brouillard, mais ils retrouveront leurs esprits.


    • @Nicole Cheverney

      Pour l’instant ils sont dans le brouillard, mais ils retrouveront leurs esprits.


      Ne comprends-tu pas qu’ils seront forcés d’appliquer la loi et d’exiger le pass ? Et comme ce sont des moutons...


    • @Nicole Cheverney

      Tu pourrais jeter un oeil à l’article de Scorpion en modé ? Apparemment il se fait coincer...


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 18:19

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Je viens de le plusser. Il en est à + 4


    • @Nicole Cheverney

      Sympa smiley


    • I.A. 18 mai 19:10

      @sirocco

      Oui, j’y ai pensé aussi, à ce départ d’insurrection européen... raison pour laquelle ils se serrent bien les coudes, les salauds !
      Autre chose : l’arrêt de « l’argent magique »... ?


    • @I.A.

      De toutes façons, ils n’auront bientôt plus les moyens d’en créer, de l’argent magique, ça n’a été mis en place que pour éviter une insurrection massive.


    • simir simir 18 mai 20:34

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      « Ne comprends-tu pas qu’ils seront forcés d’appliquer la loi et d’exiger le pass ? Et comme ce sont des moutons... »

      Non je ne suis pas de cet avis et voici un exemple.

      C’était l’année dernière en mai ou Juin et en Belgique en plus.

      Nous étions allé en famille avec mon fils boire un verre à Bouillon et à cette époque on devait laisser ses coordonnées téléphonique sur un registre.

      Lorsque le patron (ou employé) m’a présenté celui-ci je lui ai dit qu’il était hors de question pour moi de donner mon numéro du fait que mon épouse ne savait pas que j’étais ici et je ne voulait pas qu’un jour recevoir un coup de tel pour me prévenir que j’étais cas contact, attrapé qui plus est en Belgique et aurait éveillé ses soupçons ?.

      Bien sûr tout cela était faux mais ça a fonctionné et j’ai pu consommer.


    • @simir

      Les flics rentrent dans l’établissement prennent les identités et vérifient ceux qui ont présenté leur pass sanitaire via l’appli.

      S’il y a des différences c’est le patron du lieu qui est durement sanctionné...

      Pas compliqué, ils le feront !


    • sirocco sirocco 18 mai 20:52

      @simir 

      Je pense comme vous que les commerçants n’auront pas envie de refuser des clients et qu’ils pourront toujours faire valoir leur incompétence, en tant que simples civils, à effectuer des contrôles d’identité ou autres. 


    • @sirocco

      Sauf que la « vérification » sera simplement de scanner un QR code... Et qu’ils auront l’obligation de le faire. 

      Ca ne m’amuse pas du tout, mais je crois que ça se passera comme ça.


    • sirocco sirocco 18 mai 21:02

      @I.A.
      "Oui, j’y ai pensé aussi, à ce départ d’insurrection européen... raison pour laquelle ils se serrent bien les coudes, les salauds !"

      C’est ce qu’on observe notamment en Allemagne où la répression s’est bien durcie ces derniers temps. Les rassemblements de plusieurs milliers de manifestants dans les rues sont terminés. Comme en France, les flics interviennent au moindre attroupement. La groß Merkel ne veut plus voir une tête qui dépasse...


    • reptile cyrus 18 mai 21:06

      @sirocco

      Et bien dans ce cas
      on les empêchera de bosser .


    • Captain Marlo Captain Marlo 18 mai 21:09

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Merci pour ce billet. Que pensez-vous de l’hypothèse d’un crack en 2019, que seul l’arrêt des économies de la zone OTAN/OCDE a permis d’éviter ?

      Le capitalisme est sans doute en difficulté dans les pays occidentaux, qui ont délocalisé leurs productions & leurs services. Mais pas en Chine, où l’économie chinoise explose, croissance historique ! Nous assistons à un basculement du monde, mais pas du tout à la fin du capitalisme.

      Pour la première fois de leur histoire, les pays occidentaux sont dans le camp des perdants. Il faut éviter d’en faire une généralité mondiale. Ce sont les USA qui arrivent en bout de course historique. On comprend que l’état profond fasse feu de tous bois pour conserver l’hégémonie, ainsi que leurs larbins européens.

      Ils ont fait toutes les erreurs possibles. Et nous assistons à la montée inexorable du couple sino russe. La Russie dispose des énergies, le gaz et le pétrole, une armée moderne, et des ressources naturelles énormes. Et la Chine a son savoir faire industriel et sa route de la soie pour contrer sur terre l’hégémonie de l’US Navy qui contrôle les routes maritimes... .

      "(...) C’est un véritable cri du cœur, presque un appel au secours qu’a lancé l’ambassadrice britannique aux États-Unis : il ne faut pas laisser la Chine et la Russie être les vainqueurs du monde post-covid. Mélange de hargne et de dépit, la harangue ne fait que constater l’inévitable..(...)

      Ce que Staline et Mao n’avaient pas réussi à faire, la Chine de Xi et la Russie de Poutine, pragmatiques, débarrassées de l’encombrante idéologie communiste, sont en train de le réaliser.(..) 

      Des dizaines de pays bénéficient maintenant de l’aide chinoise, et les euronouilles, totalement perdues par le reflux du suzerain US, ne savent plus à quel saint se vouer.etc


    • @Captain Marlo

      Il y a bien eu un crash en sept/oct 2019 qui a probablement précipité le plan qui traînait dans les tiroirs depuis 2009.

      Ce sont les USA qui arrivent en bout de course historique. On comprend que l’état profond fasse feu de tous bois pour conserver l’hégémonie, ainsi que leurs larbins européens.


      Je me méfie des fauves blessés.

      les euronouilles, totalement perdues par le reflux du suzerain US, ne savent plus à quel saint se vouer

      On a bradé tout ce qui faisait la valeur de l’Europe, ça ne t’a pas échappé...

      Donc on va déguster smiley


    • Captain Marlo Captain Marlo 19 mai 09:44

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      On a bradé tout ce qui faisait la valeur de l’Europe, ça ne t’a pas échappé...


      Si, ça m’a échappé complètement !! De quelles valeurs parlez-vous ?
      Celles de la propagande pour les mougeons : « L’Europe de la paix & de la prospérité » ? Ou de celles des banquiers et des gros capitalistes qui l’ont mise en place ? Annie Lacroix Riz : « Des origines de l’UE aux temps présents ».


    • Adèle Coupechoux 19 mai 13:38

      @Nicole Cheverney

      Il est toujours à + 4 (16 12)


  • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 13:55

    @Philippe H

    Ah, pour cette fois, tu poses une question que je trouve qu’elle est bonne, enfin intéressante :

     Eh oui, la vraie question à se poser c’est comment des pays réputés démocratiques ont-ils pu basculer simultanément dans la dictature sanitaire, et donc comment l’ensemble des politiques aux pouvoir dans ces pays ont-ils pu s’affranchir du droit pour imposer des mesures dont on se rend parfaitement compte aujourd’hui qu’elles ont tué par centaines de millier


    Quant aux réponses que tu amorces, j’ai lu en diagonale, j’y reviendrai, mais je souscrits en effet de partir à 91, c’est à dire, l’effondrement de l’URSS, et à la « victoire » du monde unipolaire , je mets des guillemets exprès, victoire relative dans le temps, mais qui a sans doute connu l’ apogée , durant une décennie, ainsi que l’ivresse du phantasme de la gouvernance mondiale des démocratie libérales mondialistes occidentales...Jusqu’à ce qu’elles rencontrent des résistances...Déja de la part des arabo/musulmans (twin tower) , et c’est bien dommage de considérer cela comme un complot, bon, bref, et qu’elles récoltent les fruits de la colère, jusqu’en leur propre sein (élection de Trump, l’antimondialiste, populiste) .

    Biden n’est la que pour tenter de relancer la machine mondialiste...Mais....


    • @artheslichepèdetologue

      Ah, pour cette fois, tu poses une question que je trouve qu’elle est bonne, enfin intéressante

      J’ouvre le champomy et le gros paquet de chips, là smiley

      Nous vivions déjà depuis belle lurette dans une illusion démocratique, c’est certain, ce qui est inquiétant c’est qu’aujourd’hui, il semblerait que nos « bons » maîtres n’estiment même plus avoir besoin d’entretenir l’illusion, et ce qui vient s’annonce comme une dictature effrayante.


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 15:20

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Le champagne mm, demain « je reprends le collier mais sans masque », les terrasses ouvrent, je retrouve ma cuisine et mes couteaux...

      Ce qui est intéressant, au dela de « l’inquiétant » ( « inquiétant et mm effrayant » , auquel je souscrit aussi depuis le début de la crise pandémique, ) c’est que justement, parce que la gouvernance mondialiste a pris (pourquoi ? ...Affolement ? ) les mesures que l’on sait, (a contrario d’un marché ouvert mondialiste, et dont les opportunistes ont pu profiter les GAFA, entre autres) , ces mesures , souvent iniques, ont justement exacerbé les résistances à la mondialisation totalitaire , et permis la montée des « populistes » qu’ils soient de gauche, de droite, dans toute l’Europe, les States, et entaillé gravement l’hypnose démocratique « angélique » à l’occidentale telle que nous la vivions depuis des décennies....

      La grande réinitilisiation, ainsi que l’humus « biomécano » , ce « non humain » post humain, après le post moderne, ne datent pas du covid, comme concepts, et, que tu penses que ce covid fut créé exprès (ce que je ne pense pas ) ou non, n’a plus d’importance. 

      C’est l’effet kisscool du covid.


    • @artheslichepèdetologue

      Je n’émets aucune hypothèse sur l’aspect naturel ou pas du covid, pour moi on a choisi un virus lambda, pas plus méchant qu’une grippe et on nous en a fait un armageddon : c’est du pipo, de la propagande, de la guerre psychologique.

      Le système est failli, on ne peut pas continuer avec la planche à billet, il fallait donc trouver quelque chose, n’importe quoi...


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 15:42

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Ce n’est pas l’aspect naturel ou non du virus dont je te parle, c’est de la volonté de l’avoir diffusé , ce que je ne crois pas , et c’est pour cela, pare que il n’était justement pas prévu (à ce moment si tu veux, pour te faire plaize, en admettant, ils l’auraient controlé mondialement, c’est pas le cas) que le mondialisme dysfonctionne, mais fera tout pour continuer à fonctionner.

      Si tu lis un peu plus ce que j’ai écrit avant et que tu ne te focalises pas sur « ils l’ont fait exprès »...S’ils l’avaient fait exprès, ils se seraient tirés une balle dans le ventre, tu crois pas qu’ils sont assez cons pour ça ?

      La IA à donf, on y allait de toutes manières, ainsi que le contrôle de tous, mais avec « lillusion de la démocratie », et le net, la, ça change la donne.

      Ah mais tu es une vraie tête de mule toi !!!


    • @artheslichepèdetologue

      Ah mais tu es une vraie tête de mule toi !!

      T’es assez futée pour te rendre compte que quelque chose cloche, mais pour l’analyse, tu repasseras.

      Je ne te demande pas d’être d’accord avec moi, tu sais. 


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 16:31

      @Philippe Huysmans, Complotologue



      Je pense que ni toi, ni moi, ne recherchons des gens spécifiquement béni oui oui et en accord constant....



      Cela dit :

      Pour moi

      Un de nos désaccords qui n’est pas bien grave mais têtu : 

      Cela vient du fait que tu pars d’un postulat « c’était voulu et programmé » et que tu simplifies au point de remplacer une peur par une autre peur, en donnant un « super pouvoir »au mondialisme totalitaire , pouvoir qu’il n’a plus en vérité, et sans donner de solution....D’une cage « mentale » , on passe à une autre 

      Deux manières de voir la chose covid :
      C’est inscrit dans un plan pour etc...Et ça marche....

      ou bien : Ce n’est pas inscrit dans le plan, (ou, pour te faire plaize : On avait prévu ça pour plus tard, on y travaillait justement, mais la, on est pris de court, le bordel il nous a échappé tout seul dans le ventre d’un chinetok qui a bouffé le pangolin de laboratoire , merdum) on fait ce qu’on peut pour continuer, accelérer le move « tout controle » en surfant , ok, certains vont en profiter gravos, mais, et surtout, ça risque de péter (et d’ailleurs ça pète, au cas où tu ne l’aurais pas remarqué) .

      Pour l’analyse, je reste assez libre, mais tout de même, mm si on dénonce toi zé moi les même dérives de la démocratie et du post humain, pourquoi se focaliser sur : Le covid c’est voulu ou non voulu ? qu’est ce que cela apporte de plus ?

      Sauf que « voulu » cela signifie « contrôle contrôlé » et non voulu cela signifie « tentative de contrôle quand même ».

      T’as pas le sentiment que c’est le bordel ? Et partout dans le monde.


    • astus astus 18 mai 17:10

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Il n’est donc pas étonnant que « face à ce virus lambda pas plus méchant qu’une grippe » Philippe De Villiers ait pu guérir du Covid-19 en buvant du pastis grâce aux conseils du chantre de l’hydroxychloroquine, le professeur Didier Raoult.
      Lien ici :

      https://www.ladepeche.fr/2021/05/18/conseille-par-didier-raoult-philippe-de-villiers-assure-avoir-gueri-du-covid-19-en-buvant-du-pastis-9552029.php


  • popov 18 mai 14:12

    @Philippe Huysmans

     

    Bonjour

    Bonne analyse, si on se limite aux pays occidentaux et autres vassaux des USA.

    Mais il reste des points que je ne comprends pas.

    Comment inclure la Chine et la Russie dans ce complot ? Les « maîtres du monde » occidental serait-ils aussi les maîtres de la Russie et la Chine ? Ou les oligarques occidentaux se sont-ils entendus avec leurs confrères des autres blocs sur le dos des populations ?

    Et comment expliquer que le Japon, toujours prompt à suivre les USA, ait respecté sa constitution qui ne donne pas au gouvernement le droit de confiner la population, bien qu’étant le pays le plus endetté du monde ?


    • @popov

      Bonne analyse, si on se limite aux pays occidentaux et autres vassaux des USA.

      Merci smiley

      J’avais précisé : l’ensemble des pays les plus endettés et les plus soumis aux diktats du FMI, de la Commission Européenne et de l’État profond américain.

      Comment inclure la Chine et la Russie dans ce complot ?

      Ils n’en font nullement partie. La Russie n’a aucune dette et la Chine est des plus prospère et n’est pas soumises aux diktats.

      Et comment expliquer que le Japon, toujours prompt à suivre les USA, ait respecté sa constitution qui ne donne pas au gouvernement le droit de confiner la population, bien qu’étant le pays le plus endetté du monde ?


      Il me semble que la quasi totalité de la dette japonaise est détenue... par les Japonais eux-mêmes, ils ne sont pas non plus soumis aux diktats


    • popov 18 mai 14:56

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      D’accord pour le Japon, la dette est détenue par les citoyens. (Il faut quand même s’attendre à quelques si un jour le gouvernement se trouve dans l’impossibilité de rembourser.)

      La Chine et la Russie ne font pas partie du complot, mais ces deux pays ont imposé des mesures de confinement qui n’ont rien à envier aux pays européens.
      Si complot il y a, les services secrets chinois et russe le savent. Pourquoi alors ont-ils confiné, sachant que le virus était inoffensif ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mai 14:59

      @popov

      Parce que la Russie n’a pas embarqué dans cette galère. 

      La Russie ne fait pas partie de l’OCDE ni même des « partenaires privilégiés » de cet organisme. La Russie est partenaires des BRICS. 

      Par ailleurs les Russes ne sont pas en odeur de sainteté auprès du WEF ! 
      https://www.letemps.ch/economie/world-economic-forum-place-russes-quarantaine

      Pour la Chine, la réflexion est différente. La Chine est déjà très en avance sur le modèle promu par OCDE-WEF. Un monde d’intelligence artificielle et de contrôle total de la population. La Chine, c’est « le » modèle à suivre. 

      https://www.youtube.com/watch?v=PfJEAhKirRE&t=16s

      Voici le monde de nono, pemile, pipiou2, ClouZo, et d’autres. Génial non ?

      https://www.youtube.com/watch?v=XflMhukDH-s&t=127s


    • @popov

      ces deux pays ont imposé des mesures de confinement qui n’ont rien à envier aux pays européens


      Le moins qu’on puisse dire c’est que ce cirque n’a pas duré longtemps : tout est ouvert, dans ces deux pays, et depuis un bon moment.

      Si complot il y a, les services secrets chinois et russe le savent. Pourquoi alors ont-ils confiné, sachant que le virus était inoffensif ?


      Ni la Chine ni la Russie ne sont des monolithes, on y trouve des opinions, mais aussi des intérêts divers et variés (inclus des médecins et des politiques corrompus).


    • popov 18 mai 15:21

      @Legestr glaz

      J’ai travaillé en Chine (Shanghai) et j’ai eu des collègues chinois avec qui on pouvait discuter. C’était il y a une dizaine d’années. J’ai perçu en eux un optimisme discret, genre « tout n’est pas parfait, mais c’est mieux qu’avant et ça s’améliore ». Un optimisme qu’il est difficile de percevoir en Europe.

      C’est vrai que la Chine implémente des systèmes de contrôle de la population dont tous les « élus » du monde rêvent. Ces systèmes sont cependant à double tranchant et un jour ou l’autre, les banques de données seront braquées et on pourra y voir des dirigeants dans des postures embarrassantes.


    • alinea alinea 18 mai 18:50

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Je crois qu’ils ne savaient pas le virus inoffensif, puisque, quand ils ont su qu’il sortait d’un labo, ils ont paniqué ! il possédait quand même quelques séquences de VIH et de malaria ; c’est pas rien quand même de refiler tout ça au monde entier !!


    • @alinea

      Le virus n’est que le moyen d’instaurer la terreur, qui est le levier. Je ne crains pas le virus, mais je me méfie du vaxxin comme de la peste.

      Ces gens ne nous veulent aucun bien. Et l’article cité par DocX devrait quand même nous pousser à nous poser quelques questions.


    • Captain Marlo Captain Marlo 18 mai 21:27

      @popov
      Comment inclure la Chine et la Russie dans ce complot ?


      La Chine se préparait à une guerre bactériologique depuis 2015, dont le coronavirus.
      "Les agences de renseignement soupçonnent que le Covid-19 pourrait être le résultat d’une fuite accidentelle du laboratoire de Wuhan. Mais pour l’instant, rien ne permet de penser qu’il a été diffusé intentionnellement."

      Les armes supersoniques russes ne sont pas plus sympas !
      L’Occident ferait bien d’éviter de provoquer sans cesse la Russie.... Mais comme les cranes d’œuf occidentaux sont des joueurs de jeux vidéo, qu’ils tirent d’abord et réfléchissent parfois ensuite, on ne peut pas leur demande la lune...

      "(...) Une avancée technologique époustouflante. Die Welt explique que « les armes hypersoniques présentent un danger d’une toute nouvelle nature » car « ces engins développent une vitesse énorme et sont très maniables ». Cela leur permet de « contourner facilement tous les systèmes de défense antimissile » et qu’ « en conséquence, même la parité entre les puissances nucléaires est menacée » et que « deux Etats [la Russie et la Chine] ont acquis un avantage décisif sur les autres ».etc 



  • Legestr glaz Legestr glaz 18 mai 14:20

    L’article a pu paraître. Tant mieux.

    Comme je le disais à Phillippe en modération, les élites mondialisées ont mis en place des structures qui leur permettent de s’assurer de la gouvernance mondiale économique.

    C’est l’OCDE. Le fonctionnement « économique » des pays membres de l’OCDE, et des partenaires « associés », découle d’analyses émanant de cet organisme « non gouvernemental ». Les représentants des « pouvoirs publics » et de la « société civile » participent aux travaux des « comités ». 

    C’est le WEF qui pond à longueur d’année des analyses sur le fonctionnement économique du monde à l’attention de ses « partenaires ». La grande affaire étant l’articulation « public-privé ».

    Et ces deux instances ont passé en janvier 2020 un accord de partenariat que voici, que voilà, mais qui en dit long sur notre avenir.

    https://www.weforum.org/press/2020/01/world-economic-forum-and-oecd-sign-strategic-partnership-framework/

    C’est la Banque des règlements internationaux -BRI solidement implantée depuis 1930 à Bâle -Suisse-, dont, finalement, peu de monde connait l’existence. Quand même étonnant lorsque l’on sait qu’il s’agit de la « banque centrale » des « banques centrales » ! 

    https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/acteurs-de-la-finance/institutions-financieres-internationales/banque-des-reglements-internationaux-bri/

    Mais, il n’y a pas « officiellement » de « gouvernance mondiale ». C’est simplement une vue de l’esprit. Les « gouvernements » des Nations sont forts et ne sont pas soumis à ces instances. Qui peut le croire ?

    De là à penser que les personnalités politiques des différents pays sont soigneusement recrutées, et pré-sélectionnées, par les élites économiques mondialisées, il n’y a qu’un petit pas complotiste à franchir. 


    • @Legestr glaz

      Merci smiley

      Merci aussi pour les précisions. Intéressant de noter qu’on parle plus de groupes de réflexion (think-tanks) que de véritables instances ayant un pouvoir juridique.

      On assiste à une sorte de privatisation des droits des citoyens au profit d’officines obscures pilotées par des intérêts douteux.

      De là à penser que les personnalités politiques des différents pays sont soigneusement recrutées, et pré-sélectionnées, par les élites économiques mondialisées, il n’y a qu’un petit pas complotiste à franchir. 


      Bah oui, el famoso « young leaders ». Et ceux qu’ils ne possèdent pas déjà, ils les achètent quand ils ne les font pas chanter.


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mai 14:35

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Si tu consultes le site du WEF (si tu ne l’as pas déjà fait) tu pourras constater que toutes les sociétés « émergentes », tous les « jeunes talents », du monde entier, sont immédiatement recrutés par le WEF. Ce WEF qui a même « investi » la culture mondiale à travers les « cultural leaders » ! Le fric achète toutes les consciences ! Et c’est la propre femme de Klauss Schwab qui dirige cette fondation « culturelle ». Et oui, pourquoi pas après tout !

      https://www.weforum.org/communities/cultural-leaders


    • @Legestr glaz

      Oui, c’est une vérole, ce truc.


  • popov 18 mai 14:40

    @Philippe Huysmans

    En 1991, la chute du bloc soviétique était consommée, le communisme avait vécu.

    Et c’est à ce moment qu’on a commencé à se rendre compte que le communisme soviétique avait été une aubaine...pour les travailleurs occidentaux.

    C’est la frousse de voir le prolétariat occidental se révolter avec l’aide de l’URSS qui a poussé le patronat à faire des concessions importantes (semaine de 40 h, congés payés, etc.). Il fallait que les travailleurs soient contents de leur sort.

    C’est l’époque où on disait avec un sourire en coin « on vit beaucoup mieux dans l’enfer capitaliste que dans le paradis soviétique ». Ce qui était vrai pour l’Europe et les USA, mais complètement faux si on incluait comme il fallait tous les pays du tiers monde dans le bloc capitaliste.

    Depuis la chute du Mur, le patronat n’a plus peur, c’est le capitalisme de casino. Plus aucun progrès social important en Occident, rien que des régressions et du sociétal LGBTculcul pour paraître progressif.


    • @popov

      Depuis la chute du Mur, le patronat n’a plus peur, c’est le capitalisme de casino. Plus aucun progrès social important en Occident, rien que des régressions et du sociétal LGBTculcul pour paraître progressif.


      Le sociétal cucul (woke) n’a pour but que de diviser la société : tout le monde se met sur la gueule et plus personne ne se préoccupe des problèmes importants.


    • Captain Marlo Captain Marlo 18 mai 21:47

      @popov
      C’est la frousse de voir le prolétariat occidental se révolter avec l’aide de l’URSS qui a poussé le patronat à faire des concessions importantes (semaine de 40 h, congés payés, etc.)

      C’est la thèse officielle de la bourgeoisie, mais je ne le pense pas, et pour 2 raisons :
      les acquis sociaux sont le résultat du CNR et de l’importance du PCF dans la résistance et dans les années d’après guerre.

      Staline a développé « les socialisme dans un seul pays » : la Russie.
      Dès 1925, il n’était plus question de soutenir quelque révolution que ce soit dans le monde.

      "Le 18 décembre 1925, Joseph Staline et Nikolaï Boukharine font triompher la thèse du socialisme dans un seul pays lors du congrès du Parti communiste de l’Union soviétique. La thèse de la révolution mondiale soutenue par Léon Trotski et Amadeo Bordiga est écartée. L’internationalisme, un des fondements du marxisme, est par le fait même rejeté également. etc



    • popov 19 mai 02:17

      @Captain Marlo

      Les concessions accordée au CNR ne sont-elles pas le résultat de cette frousse du communisme ? Et malgré la doctrine du socialisme dans un seul pays, l’URSS n’a-t-elle pas continué à soutenir de nombreux mouvements révolutionnaires dans le monde ?

      Quoi qu’il en soit, la dissolution de l’URSS a marqué un tournant pour les travailleurs européens : fin des concessions, délocalisations, chômage massif, grignotage des acquis sociaux.


    • Captain Marlo Captain Marlo 19 mai 10:35

      @popov
      Les concessions accordée au CNR ne sont-elles pas le résultat de cette frousse du communisme ? Et malgré la doctrine du socialisme dans un seul pays, l’URSS n’a-t-elle pas continué à soutenir de nombreux mouvements révolutionnaires dans le monde ?

      L’Otan a fait ce qu’il fallait faire pour que les communistes n’arrivent pas au pouvoir en Europe. « Les armées secrètes de l’ Otan, Gladio et Stay Behind ».

      Sur l’histoire communiste, il est toujours difficile de savoir ce qui s’est passé.
      Soit il s’agit d’historiens communistes qui tentent de cacher ce qui est dérangeant. Ils ne parleront que des aspects positifs.
      Soit il s’agit d’historiens au service de la bourgeoisie qui présentent le communisme comme un épouvantail à moineaux.
      Soit il s’agit d’historiens opposants au stalinisme, comme les trotskistes. Si je choisis celui-ci, c’est parce qu’il travaille sur les archives, ce qui ne signifie pas qu’il soit forcément plus objectif que les précédents...

      Histoire de l’Internationale communiste (1919-1943)

      de Pierre Broué.
      "(...) le succès des bolcheviks en Russie, fragile, n’avait pas suffi à lancer la révolution dans tous les pays ; écrasée en Hongrie et plusieurs fois battue en Allemagne, celle-ci y avorta en 1923.

      La 3e Internationale. Quand elle fut dissoute par Staline en 1943, l’Internationale n’était plus qu’un organisme policier au service de l’Etat soviétique, épuré et domestiqué comme il se devait. Ayant dès 1923 imposé à ses sections des aventures ou des alliances paralysantes, disposant de leurs directions à son gré, traquant les esprits indépendants, elle n’avait conduit aucun de ses partis au pouvoir.etc 



  • scorpion scorpion 18 mai 15:05

    Bravo et merci à l’auteur, belle analyse, belle synthèse ! Ne seriez vous pas Orwell réincarné ?


    • @scorpion

      Euh, j’espère juste que votre commentaire n’est pas seulement une ironie mordante smiley

      Sinon, comme dit dans l’article, plutôt que de courir frénétiquement avec les autres lemmings vers la falaise, j’ai plutôt tendance à m’arrêter, en pareil cas, pour tenter de comprendre ce qui arrive.

      Les actions humaines ont toujours un moteur, c’est donc une sorte de mini-enquête à la Hercule Poirot, on fait juste fonctionner ses petites cellules grises.


    • scorpion scorpion 18 mai 18:02

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Absolument pas, il n’y a aucune ironie de ma part, j’apprécie ce que vous avez écrit et j’y adhère.. Perso, j’ai un article qui est bloqué en modération alors que notre ami Rakototo passe tous les barrage, extraordinaire non ? Mon article dois être jugé complotiste.


    • @scorpion

      À la bonne heure, je suis rassuré.

      J’avais déjà plussé votre article tantôt.

      Rakototo, c’est comment dire, garou passe-murailles smiley


  • ticotico ticotico 18 mai 15:30

    @complotologue

    Longtemps que je n’avais pas lu en ces lieux un texte qui m’ait autant semblé digne d’intérêt.

    Une petite chanson de circonstance nous rappelle que même si par son ampleur la version actuelle est inédite, l’idée n’est pas nouvelle.

    Une petite remarque pour faire le malin, le fléau ne s’est pas abattu que sur les pays riches et endettés. Partout où un gouvernement n’agit pas dans l’intérêt du peuple (ça fait un bon 95 % de la planète, pour rester prudent) la tentation de dériver vers une terreur sanitaire s’est très souvent traduite par un passage à l’acte.

    L’amende pour non port de masque à Cuba est de 6 semaines de salaire... sachant en plus que les seuls masques disponibles sont ceux bricolés à la maison dans de vieux lambeaux de tissu. 

    Partout dans le monde, les parasites incompétents qui constituent le « personnel politique » disent merci au virus. C’est marrant d’ailleurs, ce terme de « personnel politique », ça leur va bien mieux que celui de dirigeants.


    • @ticotico

      Merci smiley

      Oui il y a des pays qui même s’ils ne sont pas sous le joug du FMI et de l’Oncle Sam pourraient être tentés par le côté délicieusement totalitaire des mesures qu’ils pourraient en profiter pour imposer.


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 16:44

      @ticotico

      Il y a ceci aussi comme pitite chanson de circonstance  smiley
      https://youtu.be/Q2ZdvTjWUjo


    • Pauline pas Bismutée 18 mai 18:20

      @ticotico

      ’Une petite remarque pour faire le malin, le fléau ne s’est pas abattu que sur les pays riches et endettés. Partout où un gouvernement n’agit pas dans l’intérêt du peuple (ça fait un bon 95 % de la planète, pour rester prudent) la tentation de dériver vers une terreur sanitaire s’est très souvent traduite par un passage à l’acte’.

      Absolument. Où je suis la première amende, c’est deux semaines de salaire.
      Petits commerces évanouis. Gouvernement dépassé, infos plutôt décousues.
      Situation des étrangers, ben...assurances a la con bientôt obligatoires (équivalent
      a 8 mois de survie !) et vaccin obligatoire ? et impossible de passer une frontière..
      Répression des opposants au régime, comme d’hab, un peu glauque..
      Bien pratique ce virus, pour la fermeture des frontières, en attendant pire.. (la réouverture, avec ci et ça obligatoires ???)

      Que tout ceci ait été orchestré ou pas ne change RIEN : ce sont les mêmes profiteurs et salopards dans l’ombre qui « se marrent tout le chemin jusqu’à la banque » comme disent les anglais...
      Et les français dans tout ça ? Je commence a avoir des doutes. car, comme je dis souvent, encore occupés a calculer ce qu’ils ont a perdre...

      Et puis ceux qui ont du fric vont pouvoir retourner au resto, alors hein...


    • @Pauline pas Bismutée

      Pays fortement dépendant du FMI en raison d’une dette extérieure importante ? Juste pour savoir...


    • Pauline pas Bismutée 18 mai 18:41

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Non, dette extérieure relativement basse, bonne position parmi les pays ASEAN.
      Fricote avec les USA et la Chine (comme tout le monde !)


    • Captain Marlo Captain Marlo 18 mai 21:58

      @ticotico
      Autre chanson de circonstance...Régiani les loups sont entrés dans Paris.


  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 18 mai 16:00

    Excellentissime article. Si je partage l’ensemble de votre analyse, y compris sa conclusion terrible qui n’est pas sans rappeler celle du Talon de Fer de London, je ne pense pas que le capitalisme était à bout de souffle lors de l’effondrement du bloc communiste. Je crois que le capitalisme a muté profondément pour devenir quasi totalement financier puis en grande partie virtuel. La sphère réelle, dans laquelle nous baignons, n’est plus que le reliquat d’un monde ancien, celui d’une réalité globalement assez meurtrie. La sphère virtuelle, engendrée par la sphère financière, est une représentation de la réalité sur laquelle se calent des modèles, des algorithmes, des horizons à court terme où l’argent et les richesses sont principalement virtuels, et l’ensemble qu’un accommodement sur des conventions et des convenances.

    Cette échappée du réel a créé un monde fou, déshumanisé et dans lequel prospère le transhumanisme. La mascarade est totale. La valeur des choses n’a guère de liens intrinsèques avec la réalité des choses. Ce monde avance aujourd’hui vers une nouvelle étape de son développement où le commun de l’humanité n’est plus qu’une marchandise anonymisée, sans relief, sans vécu et surtout globalement sans patrimoine aux yeux des quelques-uns qui possèdent la quasi totalité du patrimoine de l’humanité mais un patrimoine résultant en partie de la sphère virtuelle et donc un patrimoine en partie largement bâti sur des jeux d’écriture et des conventions.

    Incontestablement, il n’y a pas de crise économique ou financière ou sanitaire, tout au plus y-a-t-il une crise de croissance d’un système qui, pour mieux briller, doit ou croit devoir faire le tri dans l’humanité pour éjecter ce qui ne serait pas utile et essentiel. Le cauchemar est total. Cette réalité explique l’impunité des criminels qui pensent que rien ne peut arrêter le système car pour l’arrêter faudrait-il encore que la majeure partie de l’humanité accepte de le voir, ou puisse le voir et que cette humanité accepte de ne plus vivre dans l’illusion d’un monde qui n’a jamais vraiment existé. Les démocraties modernes étaient-elles de véritables démocraties ?


    • @Régis DESMARAIS

      Excellentissime article.

      Woo, je vais devenir rouge tomate, moi smiley

      La sphère virtuelle, engendrée par la sphère financière, est une représentation de la réalité sur laquelle se calent des modèles, des algorithmes, des horizons à court terme où l’argent et les richesses sont principalement virtuels, et l’ensemble qu’un accommodement sur des conventions et des convenances.


      Cela va plus loin, c’est une réalité augmentée, Baudrillard avait appelé ça l’hyperréalité.

      La valeur des choses n’a guère de liens intrinsèques avec la réalité des choses.

      Les valeurs sont littéralement inversées. Le mal devient le bien, le laid devient le beau, le fort devient le faible, on nage dans Orwell.

      cette humanité accepte de ne plus vivre dans l’illusion d’un monde qui n’a jamais vraiment existé


      Faudra d’abord trouver la sortie de la caverne.

      Les démocraties modernes étaient-elles de véritables démocraties ?


      Non, juste une illusion entretenue par nos maîtres.


    • chantecler chantecler 18 mai 16:09

      @Régis DESMARAIS
      En attendant c’est pas avec des algorithmes qu’oncle Picsou remplit ses piscines c’est avec du pognon qui nous passe sous le nez .
      Nous nous ne sommes bon qu’à nous serrer la ceinture et à nous mettre du tissu sur le nez .


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 18 mai 16:25

      @chantecler
      Détrompez-vous, je connais des gens à Luxembourg qui font fortune grâce à des algorithmes d’optimisation financière. C’est le propre de cette sphère financière et virtuelle, de créer des richesses par des manipulations comptables et des transferts quasi instantanés en n’importe quel point du globe. Sur le reste de votre commentaire, je suis d’accord avec vous, nous sommes mal traités, c’est pourquoi, il faut se rassembler pour agir.


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 18 mai 16:30

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Rouge tomate ? Je demande à voir, hehe. La sortie de la caverne ? Elle est simple : il faut débrancher les ordinateurs et réapprendre à voir le réel et ce qui permet à cette planète de vivre. Respecter les autres, son environnement, ne plus croire que la réussite est matérielle, réapprendre le bonheur du contact avec les choses « simples ». Cela ne signifie pas un retour à l’âge des cavernes mais à une redéfinition de l’échelle des valeurs et de ce qui est essentiel. Cela peut paraître naïf mais je pense que c’est le chemin qui nous conduira avec une Renaissance. Evidemment....avant de sortir de la caverne, il va falloir faire le ménage. 


    • @Régis DESMARAIS

      Oui mais pour l’instant on bascule dans la dictature, du coup tout ça est un peu accessoire.

      Ce pouvoir a décidé de prendre le contrôle de nos vies, y compris de nos corps.


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 18 mai 17:24

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      C’est pour ça qu’il faut sortir de la seule et utile dénonciation pour trouver des formes d’action sur le terrain et se rassembler pour faire masse et dénoncer cette dictature en étant nombreux à enlever les masques, refuser le pass sanitaire., etc...


    • @Régis DESMARAIS

      Les gens ne bougeront pas tant que leur frigo ne sera pas vide. C’est con à dire mais c’est ainsi.

      Mais ça ne devrait plus traîner.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 18 mai 17:42

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Le plus marrant dans toute cette escroquerie médiatique, c’est que la preuve que ça en est une elle est... dans les médias : ouvrez vos quotidiens à la rubrique « nécrologie » et vous vous rendrez compte que les âges moyens de décès et le nombre de publications ne varie pas de ce qu’on pouvait y constater les années précédentes.

      Plus généralement, s’il y avait vraiment un enjeu de santé publique, on ne serait pas là à discuter le bout de gras autour du vaccin de labo X ou de labo Y (je fais pas de pub à ces charognards), les Etats auraient pris le taureau par les cornes et on aurait une solution système D pondue dans la vraie panique par un consortium de grands savants. C’est dingue que les gens n’arrivent pas à penser un truc aussi évident. Et c’est pourquoi je ne suis pas aussi optimiste que vous. Quand les gens se réveilleront, ce sera trop tard. Ils se réveilleront devant le fait accompli.


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 17:46

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Ils se tueront entre eux avant que leur colère et désespoir ne soit canalisé par...Par qui et quoi ?

      J’aimerais connaitre, toi qui est dans les stats, le nombre de violence domestiques et entre voisins générées par les mesures de confinement , ainsi que les suicides ...Par relations, j’ai le cas de deux psys, (dont un qui s’est suicidé cette semaine , mais il s’est raté) et qui expliquaient que le nombre de leurs patients explosait , autant en nombre que en conneries.


    • @Nicolas Cavaliere

      vous vous rendrez compte que les âges moyens de décès et le nombre de publications ne varie pas de ce qu’on pouvait y constater les années précédentes.


      Oui j’ai d’ailleurs démontré chiffres à l’appui que le covid 2020 était moins mortel que la grippe de 2015. Il se trouve seulement que 2020 était une année moisson et qu’il y avait quatre ans de « rescapés » à rattraper.

      Et c’est pourquoi je ne suis pas aussi optimiste que vous. Quand les gens se réveilleront, ce sera trop tard. Ils se réveilleront devant le fait accompli.


      La conclusion de mon article est tout sauf optimiste. Je prédis qu’on va basculer dans une dictature effrayante.

      Et ça fait un bout de temps que j’ai prédit ceci, mais maintenant je sais pourquoi il en sera ainsi.


    • @artheslichepèdetologue

      J’aborderai cette question par la bande dans mon prochain article. Ce qui est sûr c’est qu’on a de plus en plus de gens qui perdent littéralement goût à la vie, qui se foutent désormais de tout, c’est le symptôme d’un traumatisme.

      C’est le résultat de la torture psychologique.


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 18:14

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      C’est certain....

      Ya mm un autre sujet , sur la technique morbide mondialiste qui concerne direct la politique de la théorie du genre (LGBT et autres minorités discriminantes et nombrilistes) alliée à l’intensification des flux migratoires (ce con de Bayrou qui veut plus de migrants pour qu’ils fassent les gosses qu’on n’en fait pas assez) , parce que pour ce qui est de détruire l’identité culturelle des peuples occidentaux, c’est pas mal, mais la, tu auras les islamos gauchistes qui vont te dire que les migrants c’est « une chance pour la France » voire pour l’Europe....« Les pauuuuuvres, faut les comprendre, la société elle est pas juste, c’est notre fauuuuute »


    • @artheslichepèdetologue

      Bah oui il s’agit de faire disparaître une fois pour toute les identités nationales, c’est le même petit club qui est à la manoeuvre.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 18 mai 18:36

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      La disparition des identités nationales est techniquement impossible, parce que le jour où la dictature mondiale s’écroulera, les riches auront besoin d’un motif pour provoquer la guerre afin d’envoyer les pauvres au massacre sans se salir les mains.


    • @Nicolas Cavaliere

      Pourtant c’est exactement l’objectif poursuivi actuellement. Mais il n’est pas exclu en effet qu’ils aient deux fers au feu.


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 18 mai 18:58

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Oui, mais....ça fait partie aussi des trucs qui dérapent , qui ne sont plus acceptés comme « faisant partie d’une évolution naturelle des sociétés démocratiques des droits de l’homme et des libertés dans une société ouverte, qui s’est justement refermée, à cause du covid  » , et qui ne sont plus forcément maîtrisés par notre gouvernance mondiale qui voudrait nous l’imposer...Le covid, fiche un sacré coup de retour de boomerang à la mondialisation.


    • @artheslichepèdetologue

      Ce que nous vivons ne découle pas d’un plan construit en ce sens qu’il n’y a pas de projet de société derrière, c’est une fuite éperdue en avant. Panique totale.


    • Captain Marlo Captain Marlo 19 mai 10:46

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Je suppose qu’on peut mesurer le % de soumis à la peur distillée, au % de vaccinés : un peu plus de 20%. Cela fait 80% des Français qui ne se sont pas précipités pour se faire piquouser. Cela pose d’ailleurs problème au Gouvernement...

      Un sondage en Janvier : "Selon un sondage Odoxa-Le Figaro-Franceinfo, 58 % des Français ne comptent pas se faire vacciner contre la covid, soit huit points de plus que le mois dernier. 62 % des cadres sont prêts à recevoir ce vaccin alors que 73 % des ouvriers s’y opposent."


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 18 mai 17:08

    Dommage que le dévivif club ne soit pas admis dans cet établissement, la bière est bonne (de la mort subite fraiche) et les frites (belges) sont offertes

     smiley


    • @Bendidon

      Si on fait ça, ce sera les écuries d’Augias en moins de deux heures, Bendidon smiley

      Du coup ça me tente très moyennement, en fait.


    • reptile cyrus 18 mai 18:22

      @Bendidon

      Il tricher et presenter un pass sanitaire QRcode , au lieux d’ un DATAMATRIX ..
      Du coup on les laisse dans le camp RAKOTO ...

      Si on sent , que leur etat psychiatrioque le justifie on les transferera a l’ asule ROSEMAR MELUZINE ou a l’ EHPAD GRUNNI ...

      Tu vois on s’ occupe des plus faible , come dans toute bonne dictature sanitaire smiley


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 17:54

    @ Philippe Huysmas, Complotologue

    Merci pour cet excellent article. Je le répète encore, la responsabilité des medias est pleine est entière ! Chez qui Shawb est allé bavasser pour présenter ses bouquins ? Chez tous les medias français et internationaux qui l’ont reçu avec leur immonde gueule de ploucs réjouis, complices actifs d’un projet de crime contre l’humanité ! C’est eux qu’il faut dénoncer inlassablement ainsi que les politiques lâches, veules, et serviles, qui trempent dans cet ignoble projet contre l’humanité. 

    Je suis en colère aujourd’hui, pour avoir été la victime de la connerie humaine dans un cabinet de médecin où mon masque était mal remonté sur mon visage, parce que j’avais du mal à respirer. Je me suis faite insulter, parce que je répliquais contre l’outrance verbale dont j’étais victime de la part des patients tous masqués, et la jeune médecin, débutante, qui ne cachait pas sa « haine » des gens comme moi, qui refusent de faire les moutons.

    Rajouté à la dégueulasserie des mainstream, la dégueulasserie de nos compatriotes prêts à vous lyncher ou à vous dénoncer auprès des forces de polices, comme des Français dénonçaient leurs voisins à la Gestapo, pendant la guerre ? 

    IL faudra beaucoup de courage de d’abnégation pour renverser la vapeur. Nous le faisons à notre niveau, intellectuellement, sans violence, mais devant nous, nous avons la masse bête et somnolente du bétail. 


    • @Nicole Cheverney

      Merci Nicole,

      Chez qui Shawb est allé bavasser pour présenter ses bouquins ? Chez tous les medias français et internationaux qui l’ont reçu avec leur immonde gueule de ploucs réjouis, complices actifs d’un projet de crime contre l’humanité !

      Schwab n’est qu’une vitrine, une sorte de représentant de commerce ou un larbin stylé, il n’a aucun pouvoir, ce sont les gens derrière qui sont dangereux.

      dégueulasserie de nos compatriotes prêts à vous lyncher ou à vous dénoncer auprès des forces de polices, comme des Français dénonçaient leurs voisins à la Gestapo, pendant la guerre ?


      Oui, on est revenus quelques décennies en arrière, à la belle époque...

      IL faudra beaucoup de courage de d’abnégation pour renverser la vapeur. Nous le faisons à notre niveau, intellectuellement, sans violence, mais devant nous, nous avons la masse bête et somnolente du bétail. 


      On est loin, très loin du moment où l’on sortira de cette folie, je le crains.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 18:31

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Klaus n’est pas une simple vitrine en plexiglass, il est de de verre blindé. Je le crois assez puissant, même si au-dessus et derrière il y a toute une mafia aux commandes. Et même si nous devions le sous-estimer en le rétrogradant dans les échelons de responsabilité, le fait qu’il puisse diffuser ses écrits, le met d’emblée dans les décideurs importants. Il est d’ailleurs dans les visées de Reiner Fuellmich, l’avocat germano-américain pour les grands procès à venir. 
      Non ! finalement ce qui sera le plus difficile à bouger, c’est cette masse gélatineuse, de soumis inhibés. Ce sont eux avec les medias les plus fautifs. 


    • @Nicole Cheverney

      Le vrai pouvoir est occulte, anonyme, et tentaculaire. Ce petit mec n’est pour moi que le G.O. d’un club sélect pour friqués et chefs d’États (leurs hommes de paille).

      ce qui sera le plus difficile à bouger, c’est cette masse gélatineuse, de soumis inhibés. Ce sont eux avec les medias les plus fautifs.


      Baucoup de moutruches sont dans l’ignorance, d’autres dans la peur, parfois les deux. Ils sont plus victimes qu’autre chose, mais ils pourraient être instrumentalisés pour devenir une arme au service du pouvoir (contre nous).


    • Captain Marlo Captain Marlo 19 mai 10:55

      @Nicole Cheverney
      Rajouté à la dégueulasserie des mainstream, la dégueulasserie de nos compatriotes prêts à vous lyncher ou à vous dénoncer auprès des forces de polices, comme des Français dénonçaient leurs voisins à la Gestapo, pendant la guerre ? 

      Ma belle, je te conseille de mettre ton masque partout, de te savonner les mains.
      Et surtout, de te tenir loin des vaccinés, ils recrachent des virus à tout va !

      1/ Cf les documents de Pfizer .

      2/ IHU de Marseille, Raoult : « 70% d’effets secondaires après vaccins, on n’avait jamais vu ça avec un vaccin ! »

      3/ "Inquiétante étude. Vacciné ? 40 % de « chances » supplémentaires d’être infecté ! »

  • alinea alinea 18 mai 18:12

    Si mes souvenirs sont bons, sur les coups de quatre heures du matin à cinq ou six valeureux députés, ils ont voté l’immunité du moindre petit microbe au pouvoir.

    Un peu plus tard, quand le grand pharma, valeureux, décréta qu’il n’était responsable de rien, les gouvernements ont fait de même : non seulement vous allez vous faire trucider par de joyeux audacieux, mais ce sont vos impôts qui paieront euh, vos obsèques ? penses-tu !

    Sinon, ils ne reculeront devant rien, comme une vache acculée, c’est sûr ; en revanche cela ne durera pas toujours, enfin si, pour moi et ceux de mon âge si corona nous prête vie, mais il s’agit simplement de l’agonie, enfin, du capitalisme. Et chacun sait que l’agonie n’est pas le meilleur moment de la vie !

    Alors que ceux qui y survivront se débrouillent pour s’organiser une société un peu moins débile !

    Nous autres nous organisons pour que cette fin d"empire ne soit pas pire.


    • @alinea

      Alors que ceux qui y survivront se débrouillent pour s’organiser une société un peu moins débile ! Nous autres nous organisons pour que cette fin d"empire ne soit pas pire.

      Espérons. En tout cas ce sera très très loin d’une société capitaliste, balancier de l’histoire oblige.

      Et puis les salauds reviendront, ils reviennent toujours.


  • Martin 18 mai 19:24

    @Philippe Huysmans, Complotologue

    Bravo pour l’article ! je coche tous les points, par contre il en manque un et pas des moindres...sauriez-vous le trouver ?


Réagir