lundi 20 avril - par Gérard Dahan

Covid-19 : New-York en situation de crise, les chiffres suspects de la France et sa « létalité » la plus élevée au monde…

Evolution de la contamination sur 12 pays
depuis le 1er mars (5ème volet)

Cinquième volet de cette analyse de l’évolution de la contamination. Au 19 avril il y aurait au total dans le monde à 2,355 millions de contaminés et 162.000 décès.
 

Les sources
L’organisation mondiale de la santé édite chaque jour un rapport sur le nombre total de cas de contamination relevé dans les pays qui fournissent des statistiques et le nombre de morts attribués au Covid-19[1]. Ces chiffres sont édités avec un jour de retard. L’Agence Européenne de Sante (ECDC)[2] édite également ces mêmes statistiques mais le jour même. Parfois ceux du dernier jours sont fournis par l’université américaine John Hopkins qui édite une carte interactive de la contamination mondiale[3]. La quasi-totalité des chiffres qui sont fournis par les chaines de télévision proviennent de l’Université John Hopkins. Quelquefois ceux-ci sont « surévalués » par rapport aux chiffres fournis par les organismes gouvernementaux et l’OMS. Je consulte également le Center for Desease Control and Prevention (CDC) qui fait le point chaque jour sur la progression du virus aux USA[4]. Et enfin le site DXY qui fait le point sur la contamination de l’ensemble des pays dans le monde..
 

La bataille des chiffres et les chiffres suspects de la France
Concernant la France, les chiffres donnés par les différents organismes qui collectent les contaminés sont de plus en plus suspects. La différence porte sur les contaminés et beaucoup moins sur les décès. Les chiffres des contaminés français donnés à l’OMS (WHO) ou l’Agence Européenne de Santé (ECDC) et ceux donnés par l’Université John Hopkins qui est pour beaucoup la référence, sont étonnamment différents.

Au 17 avril, pour la France, l’écart entre les chiffres de l’université John Hopkins et ceux de l’ECDC ou de l’OMS (qui sont approchants) étaient de +38.000 contaminés et + 780 décès. L’université John Hopkins donnait 147.120 contaminés et L’ECDC le chiffre de 108.840 contaminés ?!...
Pour les autres pays, la différence était beaucoup plus limitée : L’université J.H. donnait + 7120 contaminés pour les USA et +1290 décès. Elle donnait + 3500 contaminés pour l’Italie et + 500 décès .Elle donnait enfin + 480 décès pour l’Espagne. Les chiffres des autres pays étaient sensiblement égaux.

Si on peut penser que cette différence – pour certains pays - peut s’expliquer par la non communication du chiffre d’un jour (ce qui arrive régulièrement), en ce qui concerne la France, une différence de 38.000 contaminés correspond au nombre cumulé des contaminés de 10 jours. On est loin de l’oubli d’un jour.
On peut donc s’interroger sur cette différence d’autant que la communication du gouvernement n’a pas été jusqu’à présent d’une grande clarté.

 

La conséquence la plus marquante de cette différence (si on respecte les chiffres des organismes officiels (ECDC ou OMS) serait pour la France un ratio de « létalité », c’est-à-dire le rapport entre le nombre de décès attribués au covid-19 et le nombre de personnes contaminées le plus élevé au monde avec 16,5 décès pour 100 personnes contaminées.
En revanche, avec les chiffres de contaminés de l’université John Hopkins bien supérieurs (et j’aurais plutôt tendance à les croire eux), ce ratio serait plus bas à 12,7% (12,7 décès pour 100 contaminés), en 4ème position après la Belgique (14,3% dont la mortalité a beaucoup monté), le Royaume Uni (13,3% même constat) et l’Italie (13,2% qui au contraire est en régression).

PNG
Chiffres établis sur les résultats de ces pays du 1 mars au 17 avril 2020

 

En France, nous continuons à payer le prix d’un amoncellements d’erreurs incroyables effectués par le gouvernement dans la gestion de cette crise marquée par l’impossibilité des français de se protéger (absence de masques et de gels) et par les déclarations aberrantes du gouvernement à ce sujet, par l’absence de détection massive comme ont pu le faire la Corée, le Japon et l’Allemagne qui ont de bons résultats de mortalité, par l’autorisation aberrantes d’évènements massifs juste avant le confinement (Match de football avec l’Italie, manifestations autorisées, et évidemment élections,…), et enfin par la décision de ne pas soigner en amont les personnes contaminées ce qui aura pour conséquence l’aggravation fulgurante de la mortalité.

Si nous n’avons plus 4000 contaminés par jours comme vers le 10 avril, depuis 4 jours les chiffres se stabilises à environ 2600 contaminés par 24h et environ 700 décès.

Mais ce qui caractérise toujours l’Europe (d’autant que les chiffres communiqués soient exacts) est que si la contamination est élevée dans presque tous les pays, en revanche les conséquences en termes de mortalité peuvent être très différentes d’un pays à l’autre.

La France a aujourd’hui un ratio mortalité/contamination de 16,5%, soit une des létalités les plus élevés au monde. La Belgique suit avec un ratio de 13,4% et l’Angleterre est toute proche avec 13,3%%. A l’inverse, l’Allemagne malgré ses presque 140.000 contaminés à un ratio de 3%, un des meilleurs ratio proche de celui du Japon ou de celui de la Corée du Sud.
 

Les proportions de contamination et de décès
La contamination par millions d’habitants
(Ces chiffres sont établis du 1 mars au 17 avril )
Si en nombre de contaminés, les USA sont très largement au-dessus de tous les autres pays, avec 735.000 contaminés confirmés sur 330 millions d’habitants, ils ne représentent pas la même proportion que 84.000 contaminés en Chine sur une population de 1 milliard 440 millions d’habitants. Bien que la population de la Chine soit 4,4 fois plus élevée que celle des USA, son nombre de contaminés par million d’habitant est de seulement 58 personnes contre 2037 personnes pour les USA. La contamination est donc proportionnellement pour le moment 35 fois plus importante aux USA qu’en Chine. Mais proportionnellement à sa population, c’est l’Espagne qui a la contamination la plus élevée avec 4027 personnes contaminées par millions d’habitants. Derrière on trouve la Belgique ( 3162), la Suisse (3110) et l’Italie (2795). La France est en 7ème position derrière l’Allemagne.
Mortalité par millions d’habitants (Ces chiffres sont établis du 1 mars au 17 avril )

En matière de décès, les chiffres sont différents. Et de ce point de vue, les USA ou la Chine sont très loin derrière l’Europe. C’est aujourd’hui la Belgique qui a la mortalité proportionnelle la plus élévée avec 425 personnes par millions d’habitants. L’Espagne suit (410 décès par million d’habitant ) devant l’Italie (367 personnes par millions d’habitants) et devant la France (267 personnes par millions), Les USA malgrès l’explosion de la contamination a une proportion de décès encore limitée (101 décès) L’Allemagne obtient de loin le meilleur résultat en Europe (50 décès). Mais les meilleurs résultats mondiaux sont asiatiques, obtenus par la Corée du Sud (4 décès par million d’habitant), la Chine (3 décès), dont les chiffres sont de plus en plus contestés et enfin et surtout le Japon (1,5 décès par million d’habitant).
La Belgique (qui a les résultats les plus mauvais) a un taux proportionnel de mortalité 280 fois plus élevé que celui du Japon (qui a le meilleur taux mondial.)

Ratio mortalité sur contamination (Ces chiffres sont établis du 1 mars au 17 avril )
Il s’agit du nombre de morts attribués au covid-19 par le nombre de personnes contaminés.
C’est ce dont on parle quand on évoque la mortalité d’une pandémie.ou sa « létalité ».
Sur ce dernier critère, la France est très mal placée, puisque c’est le pays au monde qui a le ratio le plus élevé.


Sa « létalité » est de 16,5%, c’est-à-dire de plus de 16 décès pour 100 personnes identifiées comme contaminées par le Covid-19.. Derrière on trouve une grande partie des pays européens, la Belgique (13,44%), le Royaume Uni (13,31%), l’Italie (13,12%), l’Espagne (10,17%). Les Etats-Unis ont une mortalité encore limitée (33.000 décès au total pour plus de 670.000 contaminés donc un ratio limité de 4,95%.

Tableau des derniers résultats de contamination, de la contamination et la mortalité proportionnelle à la population et de la "létalité" de chaque pays.

PNG

Contamination et décès sur les 3 derniers jours (classement sur les décès)

Ce tableau indique le rythme actuel de contamination et de décès des pays les plus touchés.
Les USA : Sur les 3 derniers jours, les contaminés ont augmenté aux USA de 89 652 personnes, soit environ 30 000 personnes par jours et une mortalité d’environ 3200 personnes par jour.
Le Royaume Uni est en seconde position en contamination et continue de progresser à un rythme quotidien de 7000 contaminations et une mortalité d’environ 1100 personnes par jour. Sur les 3 derniers jours, le Royaume Uni a dépassé la France tant en contamination qu’en mortalité.

L’Espagne continue d’avoir une contamination relativement haute à un rythme sur les 3 derniers jours de 6190 contaminés par 24h mais avec une mortalité qui baisse à 547 décès par jour et un ratio mortalité/contamination modéré de 8,8 décès pour 100 contaminés.

 Sur les 3 derniers jours, La France en 3ème position en mortalité (environ 1000 personnes par 24h) et un rythme quotidien de 3500 contaminés, mais surtout un ratio mortalité/contamination sur ces 3 derniers jours de 27,4 morts pour 100 contaminés.

L’Italie est en régression avec une augmentation quotidienne des contaminés de 3140 personnes et une mortalité quotidienne qui baisse elle aussi à 569 personnes.

Les chiffres de la Chine sont atypiques puisque sur le 17 avril, elle a déclaré 1290 morts. Des chiffres qu’on avait pas vu depuis février. Elle a également déclaré 390 contaminés un chiffre qu’on avait pas vu depuis tout début mars.

L’Allemagne est en 4ème position en matière de contamination (4466) avec une mortalité quotidienne sur les 3 derniers jours de 400 personnes.

La Suisse a connu le 16 avril un pic important de mortalité, ce qui explique le ratio mortalité/contamination très important sur les 3 derniers jours.

Graphiques des cas de contamination et décès par jours du 1er mars au 17 avril
Les graphiques d’évolution de la contamination laissent apparaître des tendances sur chaque pays. Malheureusement certains graphiques ne permettent pas de lire clairement les chiffres de contamination quotidiens. 

PNG

USA ; l’explosion des chiffres et les prévisions suspectes :
Les chiffres de contamination des USA continuent de croître. Rappelons que début mars, ils étaient à zéro contaminé par jour. Au 10 mars à 300 par jours, au 20 mars à 5000 par jours, au 30 mars à 20.000 par jours , et sont montés jusqu’à 35.000 par jours (le 11 avril) pour atteindre un total aujourd’hui de plus de 670.000 contaminés.

A partir du 3 avril, les USA semblent atteindre un plateau avec une contamination quotidienne aux alentours de 30.000 personnes.

L’Etat de New-York (19,5 millions d’habitants) est de loin le plus contaminé avec 216.000 cas de contamination presque le tiers de la contamination de l’ensemble du territoire américain et plus du double de ce qui est annoncé en France. L’état de New-York devance l’Etat voisin du New-Jersey, deuxième état en matière de contamination qui comporte 75.000 contaminés. La ville de NewYork (8,4 millions d’habitants) à elle seule a les résultats d’un pays européen moyen et comptabilise 123.000 contaminés et 11.500 décès. Le maire de New York a demandé l’aide de l’état fédéral pour permettre une reprise rapide de l’économie. 

La « croissance annoncée » de l’épidémie a été fulgurante et s’est un peu infléchie pendant quelques jours avec 27.000 contaminés (vers le 13 avril) puis a repris ces jours derniers à un rythme de 32.000 contaminés par 24 H.
Le nombre de décès quotidien des USA avoisine les 2000 personnes par jours depuis environ 10 jours. Il a dépassé en totalité celui de l’Espagne vers 11 avril et celui de l’Italie le 12 avril devenant la première mortalité mondiale et atteignant aujourd’hui les 33.000 décès sur l’ensemble du territoire.

Si ce rythme se continuait (mais c’est peu probable) , il atteindrait les 50.000 décès le 27 avril et les 100.000 décès le 27 mai.
 

Rappelons que le président Trump qui avait jusqu’il y a peu de temps énoncé d’énormes stupidités comme à son habitude, souhaitait lever le confinement le 19 avril. Puis il fit un virage à 180° pour se raviser et annoncer un nombre surprenant de morts, compris entre 100.000 et 250.000 décès. Je n’ai personnellement jamais cru que ces chiffres soient jamais atteint, mais je crois en revanche qu’ils ont été volontairement surévalués pour permettre plus tard au président de s’enorgueillir des résultats de son action. On se rapprochera plus probablement d’un chiffre compris entre 50.000 et 80.000 décès. On se doute qu’il peut parfaitement jouer sa réélection.

PNG

L’Espagne est le 2ème pays au monde en matière de contamination avec au 17 avril 188.000 personnes contaminées. Sur les 12 pays présentés ici, c'est celui qui a la contamination par million d’habitants la plus élevée (4029 personnes contaminées par million d’habitants) et le 2ème pays par sa mortalité proportionnelle (409 décès par million d’habitants).

Son pic de contamination semble avoir été atteints aux environs du 2 avril et depuis elle décroît légèrement en contamination et en décès. L’Espagne continue d’avoir des pics de contamination et le 17 avril sur les 3 derniers jours, la contamination quotidienne avoisine toujours les 6000 personnes. La décroissance de la mortalité n’est pas non plus spectaculaire avec une moyenne de mortalité sur les 3 derniers jours d’environ 500 décès par jour, soit une baisse depuis début avril d’environ 200 décès par jour.

PNG

L’Italie est aujourd’hui le 3ème pays au monde en matière de contamination derrière les USA et l’Espagne avec un total de 168.000 personnes contaminées au 17 avril. 
Après un pic vers le 28 mars, l’Italie est depuis en régression régulière de sa contamination. Elle est passée d’un rythme quotidien lors de son pic d’environ 6000 contaminés , à un rythme actuel d’un peu plus de 3000 contaminés. La contamination régresse lentement ce qui pourrait indiquer que l’obtention d’un nombre faible de contaminés pourrait prendre plus d'un mois et demi. Le nombre de décès quotidien a également régressé passant de 900 morts au moment du pic du 28 mars à environ 569 décès aujourd’hui.

PNG

L'Allemagne est l’exemple européen d’une autre stratégie. Alors qu’elle a un très grand nombre de contaminés (138.500 au 17 avril, soit 27% de plus qu’en France) elle a en revanche 4 fois moins de décès (4 193 décès contre 17 920 pour La France) alors qu’elle n’est pas en confinement systématique et que la population allemande est plus âgée que celle de la France . Au 17 avril alors que la France a encore environ 1000 décès par jour, l’Allemagne n’en a plus que 400.


Les raisons de sa réussite, nous les connaissons : un nombre de tests massif dès fin janvier ayant permis une détection rapide, des stocks de masques et de tests et enfin des soins prodigués aux contaminés bénins ayant empêché leur dérive vers des infections pulmonaires et une forte mortalité. Une politique dont les résultats ont permis un autre regard sur le confinement et qui regroupe globalement les solutions utilisées par les pays qui ont su gérer la crise.

PNG

Le cas de l’Angleterre est également différent : une contamination ou une détection tardive et un pic de contamination qui ne semble pas encore avoir été atteint. Le Royaume Uni est donc toujours en phase de croissance de sa contamination comme de sa mortalité. Le rythme quotidien de contamination est encore très élevé (plus de 7000 contaminations par jours) et le rythme quotidien de décès proche de 800 personnes . Le nombre de tests serait peu élevé ce qui pourrait expliquer ces mauvais résultats. Le Royaume Uni vient de dépasser la France en contamination et pourrait la dépasser en décès si sa croissance continue.

PNG

Comme l’Italie, l’Angleterre et l’Espagne, la France fait partie des pays qui n’ont pas su gérer la crise en termes de contrôle de l’épidémie. Si le pic principal semble avoir été le 1er avril, la baisse tant du nombre de contaminés que de décès est lente et chaotique. La période de croissance forte des contaminés a duré environ 15 jours après le confinement, en revanche celle des décès a duré près de 24 jours après le confinement. Le rythme de contamination était le 16 mars d’environ 1200 contaminés/jours, il était de 1700 contaminés/jours le 21 mars, de 4200 contaminés fin mars et d’environ 2600 contaminés mi-avril. La baisse est lente et au rythme ou elle s’accomplit actuellement elle pourrait durer plusieurs semaines avant de permettre un réel déconfinement. Les chiffres suivants me laissent songeurs : depuis le début du confinement, les contaminés sont passés de 5000 à 108.000 et les décès de 127 à 17 920. Il me semble assez difficile de considérer ces chiffres comme une réussite et je crois que les français auront des comptes à demander.

PNG

La Chine commence à avouer sa mortalité.
En Chine, après des chiffres de contaminés et de décès extrêmement faibles, le 17 avril l’OMS comme l’ECDC annoncent + 390 contaminés sur 24h mais surtout 1290 décès sur 24 h alors que les chiffres depuis plusieurs semaines ne dépassaient pas les 10 décès par jour. On peut probablement y voir la volonté progressive du pays d’adapter un peu plus les chiffres à la réalité. Il n’y a plus beaucoup de pays et de chinois qui croyaient encore aux chiffres annoncés de 3300 décès. On verra si dans les prochains jours, la mortalité annoncée continue de progresser pour rattraper la mortalité réelle.

PNG

Le 1er cas de contamination de l’Iran est reconnu le 20 février. La contamination progresse par vagues successives et son pic en matière semble atteints aux environs du 1er avril avec une contamination quotidienne qui se situait à 3000 personnes. Depuis, celle-ci baisse régulièrement pour se situer actuellement à la moitié c’est-à-dire à peu près à 1500 personnes par 24h. Sa courbe de contamination semble très régulière ce qui pourrait vouloir dire que les annonces de ces chiffres sont très contrôlées.

PNG

La contamination de la Belgique (ou sa détection) a été assez tardive, mais depuis fin mars elle s’est maintenue à un niveau élevé. Mais c’est surtout sa mortalité qui a été très importante puisque aujourd’hui proportionnellement à sa population, la Belgique a la mortalité la plus élevée au monde avec 425 décès par million d’habitant. Elle a également - proportionnellement à sa population la 2ème contamination la plus importante au monde derrière l'Espagne avec 3162 personnes contaminées par million d'habitants. Je parle bien évidemment des chiffres qui sont annoncés. 

PNG

Aujourd’hui, proportionnellement à sa population, la Suisse avec 3110 contaminés par million d’habitants est le 3ème pays le plus contaminé au monde derrière l’Espagne (4027) et la Belgique (3162). En revanche elle est en 6ème position en terme de mortalité proportionnelle avec 155 décès par million d’habitants derrière la France (267) et l’Angleterre (218). Son pic de contamination semble se situer aux alentours du 28 mars, mais on semble assister actuellement à une reprise de sa mortalité. Toutefois, elle continue d’avoir un ratio mortalité sur contamination relativement faible (5,5%) mais qui la place sur ce critère derrière l'Allemagne (3%), mais largement devant l'Espagne (10%), devant l'Italie (13%) ou devant la France (16,5%), triste leader mondial sur ce critère.

PNG

La Corée du Sud très tôt contaminée semble en voie de contrôler l'épidémie avec des contaminés et des décès quotidiens qui régressent continuellement. La Corée aurait fait un grand nombre de dépistages très tôt pour détecter les contaminés. Sa mortalité est une des plus faible avec celle du Japon : 230 morts au total le 17 avril pour un pays de 53 millions d’habitants et une mortalité de 4,4 personnes par million d’habitants là où la France en à 267…

PNG

Vue sa situation géographique, le Japon a été touché tôt. En revanche, il s’est avéré le champion du contrôle de cette pandémie. Avec 136 millions d’habitants c’est le pays qui non seulement a une des contaminations les plus basse, mais également la mortalité la plus faible. Sa progression en matière de contamination est toujours restée limitée. Ce n’est qu’après le 10 avril qu’elle a assez fortement progressée atteignant certains jours 1000 contaminés. Cependant proportionnellement à sa population son nombre total de contaminé est 21 fois plus bas que celui de la France et son nombre de décès 171 fois plus bas. Au 17 avril le pays ne déclare que 197 décès contre près de 18.000 en France.

 Enfin, la crise du Coronavirus sera aussi un bon indicateur de la manipulation de l’information et d'erreurs de politiques. Il est assez intéressant de noter quels ont été les pays qui ont fait de fausses annonces, qui ont changé de politiques en cours de pandémie, qui ont fait des annonces contradictoires.... Si les USA sont très certainement les grands vainqueurs dans ce domaine comme dans celui du nombre de contaminés, il n'est pas certain que la France ne soit pas dans ce domaine sur le podium.
Mais c'est probablement une victoire dont les français se seraient volontiers passés.


 




218 réactions


  • devphil30 devphil30 20 avril 08:31

    Je trouve également que le virus a bon dos pour pendre à son compte de nombreux décès.

    Un facteur aggravant de maladies pour autant il faut prendre en compte la mortalité habituelle des mois de Mars et Avril 2018-2019.

    Retrancher ces chiffres à ceux de Mars et Avril 2020 pour être plus cohérent.

    Cela permet de voir la tendance de la hausse

    A quoi un accident de voiture dû au virus ?


    • Julot_Fr 20 avril 09:30

      @devphil30
      Correct, en Italy, seul 1% des malades declares mort du Coronavirus n’avaient pas d’autres conditions pre-existante (75% etaient malades du coeur...).. comme disais qlq’un « il y a les mensonges, les putains de mensonges et il y a les statistiques »
      Ceci dit, un article precedent montrait que la courbe des mort cumulee 2020 (une donnee non discutable) vient de depasse legerement la courbe de mortalite des annees precedentes, ceci pourrait eventuellement correspondre avec l’application de l’euthanasie actif (decret Rivotril) mis en place par le gouvernement.
      Personnellement, il me semble que la mortalite due au virous est proportionelle au degre de fascisme du pays concerne, il s’agit pour Macron d’etre un eleve zele du nouvel ordre mondial et d’opprosse sa population pour la soumettre plus qu’elle ne l’est deja aux desseins qui nous sont reserves pour l’avenir proche si on ne se rebelle pas.


    • chantecler chantecler 20 avril 09:43

      @Julot_Fr
      Passe moi le pot !
      "ceci pourrait eventuellement correspondre avec l’application de l’euthanasie actif (decret Rivotril) mis en place par le gouvernement."
      C’est sûr et certain !
      D’ailleurs ordre a été donné aux médecins traitants de refiler du rivotril à ceux qui viennent consulter trop souvent .
      Etat assassin !
      Urgences , ordures !


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot 20 avril 13:31

      En 1957 , Il y a 53 ans, le monde vivait sa première pandémie de l’ère moderne.

      Appelée la grippe asiatique partie de Chine, elle fit 2 à 3 millions de morts dans le monde, dont 100.000 en France.

      L’économie n’a pas été arrêtée et personne ne s’est affolé .

      A l’époque j’avais 7 ans et personne ne s’en souciait


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot 20 avril 13:34

      @Jean Guillot

      Erreur : il y a 63 ans


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 avril 13:47

      @Jean Guillot. Pour les écoliers, parmi les cinq continents il y avait l’Afrique et la grippe asiatique.


    • velosolex velosolex 20 avril 14:50

      @devphil30
      Il y aurait 1 million de morts en chine….
      Qui pouvait croire que la Chine avait été mise à l’arrêt pour un virus qui n’allait causer la mort « que » de 3 200 personnes dans le pays le plus peuplé de la planète ? Le nombre de personnes contaminées en Chine dépasserait le million.« 
      L’OMS est à la solde de la chine, comme on l’a vu. Reprendre ses chiffre, c’est donc faire de la propagande chinoise. Depuis l’apparition de l’épidémie, l’OMS a fait le maximum pour retarder l’alerte. OMS et chine peuvent être montré du doigt, et pour une fois Trump a raison, même s’il ne s’y prend pas de la meilleure façon. Mais il y a des limites à la sujetion et au silence. 
      Le monde brule, et la chine perore, donne des leçons aux pompiers, après avoir allumé le feu au village global !....
      Reprendre les chiffres que la chine donne sur ses victimes, la bouche en chœur, c’est soi de la naïveté, soit de la collaboration. En soit rien d’étonnant, quand on sait le poids des lobbys ici, qui font leur loi…...
       »Au compte-gouttes des informations indépendantes commencent à sortir de Chine sur le réel bilan humain du Covid-19. Il est effrayant. Un site chinois réputé Regard froid sur l’économie et la finance va jusqu’à faire état de 59 000 morts pour la seule ville de Wuhan, et de plus de 97 000 pour toute la Chine. Pour contourner la censure, des citoyens de Wuhan ont notamment observé la livraison des urnes funéraires avant la Fête des morts qui a lieu le 5 avril. Depuis le 23 mars, les funérariums de Wuhan distribuent en moyenne 3 500 urnes par jour aux familles des victimes. Plus que le bilan officiel de 3 400 morts… Ces chiffres commencent à circuler dans les médias asiatiques. 


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot 20 avril 16:07

      @velosolex

      Le nombre de morts en Chine se chiffre par dizaine de millions , entre mars et avril le nombres de fermeture d’abonnements téléphoniques s’est chiffré à 82 millions d’abonnés


    • velosolex velosolex 20 avril 16:24

      @Jean Guillot

      3000 mort officieux, ausquels ils ont cru bon d’en rajouter 1500..Qu peut croire cette fable...Les milieux informés parlent bien de chiffres démentiels de victimes en chine. Ils ont réussi à imposer le black out jusqu’ici.... Je m’étonne que la Chine soit si peu critiquée, et que les chiffres de l’OMS qui sont clairement à sa solde soient pris par l’auteur comme monnaie comptant. Les pays européens ne sont pas exempts d’erreurs d’appréciation, et ont eu une gestion calamiteuses de la crise, c’est certain. 
      Mais ces bénéts se sont appuyés sur les chiffres et les évaluations de L’OMS qui a tout fait pendant le plus longtemps possible pour tenter de retarder la déclaration de pandémie. La transmission inter humaine était clairement connue depuis plus de deux mois, que la chine continuait à la nier, après qu’elle ait fait une hécatombe sur son sol….
      La chine maintenant perore, ose nous faire la leçon, après avoir tout fait pour souffler sur l’incendie. Je n’approuve pas Trump en temps ordinaire, mais il a raison., même s’il n’y met pas les formes... Il y a cinq ans, la chine a réussi à imposer à l’OMS la diffusion d’un texte selon lesquels les pays ne devaient pas indiquer l’origine des épidémies dues à un virus, afin de ne pas les « discriminer » mot fétiche qui permet aux pyromanes habituels de se cacher. Car la chine est à l’origine du SRAS tout autant...Le nombre de morts ici, est ce que ça vaut vraiment le coup qu’on mégotte, et pour qu’elle usage ?


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot 20 avril 17:28

      @velosolex
      Oui c’est exact , mais maintenant on fabrique 4 millions de masques / mois pour 81 millions importés de Chine , si la Chine coupe les vivres nous sommes morts


    • velosolex velosolex 20 avril 17:39

      @Jean Guillot
      A Plaintel près de saint brieuc, ils ont détruit une usine de masques médicaux il y a deux ans, qui marchait bien, avant qu’elle ne passe sous capitaux américains et qu’ils exigent des retours de 10% pour les actionnaires, meilleure façon de lui faire mettre la clé sous la porte, après avoir pris les subventions.
      Air connu, à la « continental »…..
      Pleins d’unités de production actuellement ont sorti des projets, qui doivent être examinés, validés par des cabinets d’expertise. 
      Même les cercueils qui manquent devront être expertisé, avant qu’il ne nous enterre. 


    • troletbuse troletbuse 20 avril 19:08

      @Julot_Fr
      la mortalité due au viros est proportionelle au degré de fascisme du pays concerne,


      Tout à fait. On ne peut rien tirer des chiffres donnés pour cette épidémie. 90% des décès ont dépassé l’age moyen. Finalement une année presque normale. En revanche, question de lois liberticides et taxes, on va exploser la moyenne.


    • DDoumeche 26 avril 13:42

      @velosolex
      Ne nous emballons pas ni ne cédons à certaines approximations de mouvements anticommunistes qui encore sont légions en Asie.
      L’épidémie a touché principalement une région urbaine de 11 millions d’habitants soit une taille comparables à l’Ile de france. Y-at’il eu 100,000 morts en île de France, 15,000 ?
      Les chiffres chinois sont peut-être sous-estimés mais comparativement à la taille de pays, cela reste ridicule.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 avril 13:51

      @DDoumeche

      Approximations de mouvements anticommunistes ...déjà on se marre et on se fait une idée d’où vous parlez.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 avril 08:50

    Vous concluez cet article par ces mots :

    « ... il n’est pas certain que la France ne soit pas dans ce domaine sur le podium.
    Mais c’est probablement une victoire dont les français se seraient volontiers passés.  »

    il serait peut-être temps que les Français soient concernés, ou même impliqués dans l’image que donne la France et la politique menée par son gouvernement : on dirait que l’état et la nation ne sont pas vraiment à l’unisson ; ce n’est pas nouveau, mais ça ne s’arrange pas


  • nono le simplet nono le simplet 20 avril 08:57

    très bon article ...

    parmi les anomalies remarquables ...

    18/04 USA 1990 nouveaux dc ... NY 4805 nouveaux dc ...

    j’ai aussi remarqué qu’en Corée ou en Allemagne la létalité augmente au fil des jours de moins de 1% à 2-3 % ... sûrement le décalage de 3 semaines entre nouveaux cas et dc


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 09:07

      @nono le simplet
      et pour le comptage des nouveaux cas en France le décalage entre les sites est intervenu le 3/04 pour une raison que j’ignore ...


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 09:12

      @nono le simplet
      en France, un bon en avant des dc est aussi à prévoir dans 2-3 jours qui viennent ... mise à jour des dc en Ehpad (?)


    • pemile pemile 20 avril 09:20

      @nono le simplet

      Il est par contre dommage que l’auteur n’est pas pris en compte le nombre de tests par millions d’habitants pour interpréter les chiffres de contaminés, non ?


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 09:23

      @pemile
      c’est vrai que sur le site Worldometer c’est très parlant ...
      moins on teste plus le taux de létalité est élevé


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 09:45

      @pemile
      au fait
      Veran et Philippe ont officiellement laissé tomber Raoul hier, en déclarant qu’il n’y avait aucun traitement efficace à ce jour ... notre bon président a raté une bonne occasion de rester chez lui au lieu d’aller voir la « bonne mère » ...


    • pemile pemile 20 avril 10:17

      @nono le simplet « au fait Veran et Philippe ont officiellement laissé tomber Raoul hier »

      L’analyse, après crise, de la communication du notre gouvernement et de la Raoultmania délirante va faire mal !


    • njama njama 20 avril 11:06

      @nono le simplet
      en déclarant qu’il n’y avait aucun traitement efficace à ce jour ... notre bon président...
      ouvre une voie royale au « vaccin magique ! une voie d’autant plus large, un boulevard s’il n’y a pas de traitement concurrent, »curatif« surtout »  ! c’est le principe des vaccins, ils viennent là où il y a un vide thérapeutique, réel ou artificiel

      Sanofi et GSK viennent de s’associer pour en faire un. Il faudra surveiller le cours de ces actions qui risque de partir à la hausse.

      EM Ignore-t-il que les antiobiotiques font preuve d’efficacité contre le Covid, à Marseille, et ailleurs aussi en Lorraine, en Isère
      https://blogs.mediapart.fr/cathy-lg/blog/140420/covid-19-lespoir-par-des-traitements-antibiotiques

      Ses parents médecins, père et mère, en diraient-ils autant ? Je vais leur écrire, pour leur demander de remettre leur fiston à sa place smiley


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 11:13

      @njama
      ouvre une voie royale au « vaccin magique

      ouais, on va se passer de traitement pendant un an et demi ... deux ans peut être pour ouvrir une voie « royale » à un vaccin ... rien qu’en lisant calmement ta phrase tu devrais voir à quel point elle est conne ...


    • njama njama 20 avril 11:20

      @nono le simplet
      allez dire ça à Sanofi & GSK...

      Sanofi and GSK to join forces in unprecedented vaccine collaboration to fight COVID-19
      https://www.sanofi.com/en/media-room/press-releases/2020/2020-04-14-13-00-00


    • Durand Durand 20 avril 11:26

      @nono le simplet

      Une nouvelle étude scientifique sur 1048 patients avec groupe témoin atteste de l’efficacité du traitement « marseillais »...

      https://www.dropbox.com/s/5qm58cd4fneeci2/2020.04.15%20journal%20manuscript%20final.pdf?dl=0

      Conclusion : Empirical treatment with hydroxychloroquine associated with azithromycin for suspected cases of COVID-19 infection reduce the need of hospitalization (p< 0.001).

      ..


    • vesjem vesjem 20 avril 14:27

      @pemile
      très juste ; et également le protocole médicaments par pays, et le port des masques


    • pemile pemile 20 avril 14:33

      @vesjem « le protocole médicaments par pays »

      Oui, bizarrement, à part Marseille, y’a-t-il des données publiées sur les traitements utilisés par les différents pays/hopitaux ?


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 14:53

      @Durand
      étude scientifique sur 1048 patients avec groupe témoin
      et toujours sans randomisation ... les commentaires en marge du document sont édifiants ...


    • velosolex velosolex 20 avril 14:58

      @nono le simplet
      En grèce on suit le protocole Raout, Peu de victimes, le tourisme s’étant localisé à cette époque de l’année en Europe du nord ; Italie, France, et Espagne. La pandémie vient du nombre de chinois qu’on a laissé déferler en toute innocence sur l’Europe ; Il est vrai que si on suivait les conseil de L’OMS, à la solde de la chine, comme beaucoup en parlent, maintenant…., il n’y avait rien à craindre. Revient la responsabilité écrasante de la chine, que je développais dans mon article, mais celui ci n’est pas publié. Les seuls articles que je parviens pas à éditer ici, sont ceux qui concernant ce pays. Mais c’est sans doute un hasard. Tout cela viendrait des modérateurs au yeux bridés ? Ca serait me faire une petite théorie du complot bien mégalo en rapport avec ma petite personne...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 avril 15:44

      @njama

      Mortalité hospitalière en moyenne en France : 30 décès pour 100 sorties d’hôpital
      Dans les Bouches-du-Rhône : 15 décès pour 100 sorties d’hôpital.

      J’ai du mal de penser que Raoult n’y est pas pour qlqchose


    • velosolex velosolex 20 avril 15:59

      @nono le simplet
      Même si je n’aime pas le personnage, je ne voudrais pas être à sa place. Il a comme des conseillers des gens qui sont pétrifiés par leur carrière, qui ne prendront aucun risque, qui ne sortent que des déclarations lénifiantes, conseillant l’attente de peur de prendre une décision qui pourrait leur nuire.
      La seule chose qu’ils conseillent, c’est le confinement. Tout le monde veut rester confiner. Que rien ne bouge, car tout est dangereux, risqué. Le premier qui éternue est mort.. 
      A ce train là on nous arrivons dans le palais de la belle au mois dormant, pour nous installer encore un siècle. 
      Raoul ne mérite ni trop d’honneur ni l’indignité. Son protocole a été reconnu correct par plus d’un chercheur, et plus d’un pays n’a que cela pour s’en sortir. Les protocoles actuellement sont si bureaucratiques qu’il faudra attendre que l’on valide tous les masques un par un pour nous les donner quand nous seront morts. 
      Le corona bouscule les lignes traditionnelles et opératoires traditionnelles en nous mettant devant l’urgence.
      Pendant ce temps là à Bruxelles, j’ai lu dans mediapart que les cranes d’œufs sont mobilisés par les nouveaux accords de marché avec la nouvelle Zélande.
      Un jour nous nous rappellerons que nous avons été vivants. 


    • Cadoudal Cadoudal 20 avril 16:04

      @velosolex
      Un jour nous nous rappellerons que nous avons été vivants. 

      Bruxelles, ma belle...

      dénaturer et engorger leur coin de verdure

      Les écolos Bruxellois sont très actifs dans le secteur du bâtiment...lol..
      https://www.levif.be/actualite/belgique/les-projets-de-mosquees-fleurissent-a-bruxelles-quels-sont-les-enjeux/article-normal-1277461.html?cookie_check=1587391217


    • pemile pemile 20 avril 18:24

      @Olivier Perriet « Dans les Bouches-du-Rhône : 15 décès pour 100 sorties d’hôpital. J’ai du mal de penser que Raoult n’y est pas pour qlqchose »

      En Haute-Garonne c’est mieux, 10 décès pour 100 sorties.


    • Alcyon 20 avril 19:00

      @velosolex
      Tu peux arrêter de mentir ? Non car « en Grèce on suit le protocole Raoult », à un moment faudrait arrêter hein. Les « jlé di donk say vré » tu te les gardes.

      Surtout que la Grèce teste peu (5 tests pour 1000 personnes), a un taux de mortalité de 5% et au rythme où ça va ils auront la même que tout le monde. Ils ont confiné en même temps que l’Europe de l’Ouest, mais ils avaient quelques jours d’avance sur l’épidémie et donc ils se retrouvent avec moins de cas.


    • Alcyon 20 avril 19:11

      @Olivier Perriet
      AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH

      Tu as lu ? Non mais lis :)

      Empirical treatment with hydroxychloroquine and azithromycin for suspectedcases of COVID-19 followed-up by telemedicine

      Suspected ? Non mais donc ils n’ont même pas testé ? Par télémédecine ? MOUARF MOUARF MOUARF. Jusqu’au 4 avril ? MAIS LOL. Le groupe contrôle ? Ceux qui ont refusé le médoc. XPLDR²++


    • velosolex velosolex 20 avril 20:14

      Alcyon

      Mentir ?....Article de liberation ; Après avoir pris de mesures très tot, la grèce resiste au covid (extrait) Dans ces conditions, comment le système a-t-il pu résister à la pandémie ? George Panayiotakopoulos décrypte : « Dans un premier temps, la chloroquine a été prescrite, puis l’hydrochloroquine accompagnée d’un antibiotique, l’azithromycine. Nous avons appliqué ce protocole à partir de la littérature scientifique sur ce sujet. Si le patient est suivi, les risques sont faibles. »

      La Grèce, qui avait abandonné la production de médicaments à base de chloroquine pour lutter contre le paludisme, en produit à nouveau depuis la fin mars. : « Tout a été fait pour éviter un débordement, jusqu’à administrer la chloroquine dès les premiers symptômes alors que ses effets ne sont pas prouvés. » 

      Les « jlé di donk say vré » tu te les gardes.


    • Alcyon 20 avril 21:56

      @velosolex
      whoa, tu as trouvé le médecin qui a fait ça, ça implique que tout un pays l’a fait. Whoa, GG mec.

      Bon maintenant retourne jouer aux billes. Tu me les brises.


    • logan 21 avril 08:42

      @nono le simplet
      Je suis d’accord avec le professeur Raoult sur ce point.
      Si tu constates une amélioration considérable des résultats et notamment dans la diminution du nombre de cas graves et les délais de rémission, pourquoi les nier parce qu’il n’y a pas eu de comparaison avec un groupe témoin ?
      Tous les autres cas sont des groupes témoin ...


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 08:57

      @logan
      pourquoi les nier parce qu’il n’y a pas eu de comparaison avec un groupe témoin 
      oui quelle drôle d’idée de vouloir comparer avec des personnes non traitées !!!
      l’eau de Lourdes en IV a de l’avenir ...


    • Alcyon 21 avril 12:40

      @logan
      c’est d’une débilité profonde. Mais sérieusement quoi.

      Tu choisis ton groupe tests (par exemple des jeunes, sans problèmes médicaux) et tu arrives à « regardez ça marche ! ».

      A un moment, faudrait utiliser son cerveau hein.


    • logan 21 avril 20:44

      @Alcyon
      C’est ce qu’il a fait ? Il a triché en prenant un groupe de jeunes ?


  • leypanou 20 avril 09:11

    Article très instructif.

    Pour ceci :

    depuis le début du confinement, les contaminés sont passés de 5000 à 108.000 et les décès de 127 à 17 920. Il me semble assez difficile de considérer ces chiffres comme une réussite 

     : c’est normal si on fait plus de tests pour avoir plus de contaminés.

    Pour le nombre élevé de décès, il faut bien un chiffre conséquent pour « justifier » un confinement non ciblé. Des pays qui n’ont pas fait le confinement non ciblé ont pourtant obtenu de meilleurs résultats (les pays d’Asie, dont la Corée du Sud ou l’Allemagne par exemple).

    De toute façon, beaucoup de nombres de décès sont faux¹ : des pays comptabilisent tout décès avec covid comme décès par covid² ; une personne de 95 ans qui attrape le covid décède , sans covid, elle serait restée vivante ? Et combien de cas comme çà³ ?

    ¹ : pour l’Italie par exemple, la réponse est .

    ² : pareil pour les comorbidités : ces personnes-là seraient vivantes sans covid ?

    ³ : l’année dernière, on parlait du nombre de morts dans les EHPAD tous les jours ?


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 09:29

      @leypanou
      Des pays qui n’ont pas fait le confinement non ciblé

      le confinement ciblé c’est bon quand on s’y prend assez tôt et qu’on teste beaucoup ... quand on s’y prend trop tard comme en France et qu’en plus on n’a pas de tests on n’a pas le choix ...


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 20 avril 09:52

      @leypanou
      En fait tout le monde est d’accord pour le reconnaître, l’important n’est pas le nombre de contaminés, l’important c’est le nombre de décès...
      L’exemple caractéristique est celui de l’Allemagne qui a 27% de plus de contaminés que la France (et comme vous l’avez dit, c’est normal en faisant plus de tests donc de détection) mais qui en revanche à plus de 4 fois moins de décès que la France.


    • Matlemat Matlemat 20 avril 15:15

      @Gérard Dahan
       Mais si la façon de compter le nombre de décès n’est pas la même d’un pays à l’autre ?
       L’Allemagne teste les personnes très âgées qui décèdent ?


    • velosolex velosolex 20 avril 16:35

      @Gérard Dahan
      Pour quelle raison étrange ne vous penchez vous par sur l’incendiaire, la chine, qui a divisé par au moins 100 ses victimes, et s’émeut maintenant des notres ?
      Notre pays n’est peut être pas à jour totalement de son bilan, mais est ce important à quelques milliers prêts. L"opinion maintenant s’en désintéresse. On se fait à tout. Elle a compris aussi que l’important est la porte de sortie, et les mesures qui s’y rapportent, et qui tardent à venir.
      Je ne vois pas l’interet qu’on aurait de cacher un millier de morts en plus. Par contre ce qui est majeur comme scandale, ce sont les circonstances des décés. Comme celles des vieillards abandonnés dans leur lit en Espagne ou au Canada. Tout cela en lien avec un conception libérale de la médecine, avec des postes de soignants totalement réduits. 
      De plus les mêmes remarques peuvent être faites sur l’Espagne, le royaume uni et l’ Italie, dont j’ai lu plus d’un article sur le sujet. 
      Ne parlons pas de la Turquie. 
      Si on peut remettre en question assez facilement les chiffres de n’importe quel pays occidental, la marge d’erreur est faible car les démocraties ne peuvent cacher longtemps ce genre de fait ; Par contre, pour les régimes autoritaires, CHine, Russie, Turquie, et Brésil, les chiffres sont là totalement bidouillés ; 
      La question de l’intendance est primordiale, tests, masques, lits de réa, pas difficile à comprendre. C’est le cœur d’un bataille l’intendance. Comme disait Napoléon, qui disait aussi qu’il fallait laisser dormir la chine. S’il vivait encore, il dirait qu’il y a 100 façons de faire la guerre. Mais avec notre charles de Gaulle, bourré de coronavirus, peut être bien que celui peut passer de porte avion, au statut d’arme bactériologique


  • troletbuse troletbuse 20 avril 09:47

    Les chiffres donnés par l’INSEE sont volontairement inexploitables. Les merdias répètent : vous avez le nbre de décès depuis le début de la crise ???? mais on ne vous donne pas la date. Ces décès sont-ils dus au virus ou l’évaluation est-elle approximative vu les tests manquants ou non faits.

    Les données de l’INSEE sont différentes suivant les années et le type de fichier est changeant : parfois vous n’avez pas le logiciel qui permet de les lire.

    Il existe aussi un tableau avec les noms de tous les décédés d’une année où l’on trouve des décès de l’année précédente, ce qui paraît normal vu le délai des déclarations à l’INSEE par les mairies. Je me suis demandé si ils ne travaillent pas encore avec des tabulatrices des années 60, mais non c’était des fichiers EXCEL. Apparemment, ils sont incapables de trier sur la date du décès et de les déplacer dans le bon fichier.

    L’opacité est totale et probablement voulue.


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 20 avril 09:57

      @troletbuse
      Ces chiffres sont ceux de l’OMS (WHO), de L’Agence Europeene de Santé (ECDC) et de l’Université John Hopkins. Avec cependant (comme je l’ai relevé dans l’article) des différences étonnamment importantes concernant la France qui font douter des chiffres officiels.


    • troletbuse troletbuse 20 avril 11:08

      @Gérard Dahan
      Je sais mais je ne parlais pas de vos tableaux.mais des données de l’ l’INSEE


  • Decouz 20 avril 09:54

    Je me demande si parmi les facteurs de contamination, en plus de la proportion par rapport à la population, il ne faudrait pas inclure la densité de population, et sa répartition par ex villes/campagnes, les concentrations urbaines favorisant la diffusion du virus, du fait de le densité et de l’usage massif des transports en commun.

    Certes il n’y a pas de lien strict entre ce facteur et le nombre de contaminés dans tous les cas, ce serait à combiner avec les autres données, toutefois, la Belgique a une densité double de celle de la France, l’Angleterre presque le quadruple, le Japon et la Corée ont des densités très fortes, mais leurs méthodes de traitements de la pandémie ont été différentes et efficaces.

     


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 10:09

      @Decouz
      il ne faudrait pas inclure la densité de population

      excellente remarque ... en Espagne les régions les plus touchées Madrid, Barcelone ... aux USA, NY, New Jersey Chicago ... en France région parisienne ...


    • pemile pemile 20 avril 10:21

      @nono le simplet

      Est-ce que quelqu’un a vu une analyse comparée du facteur de contamination en intérieur et en extérieur ?


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 11:42

      @pemile
      en extérieur c’est sans danger dans les stades de foot ... enfin d’après l’étude faite à Bergame smiley


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 11:44

      @pemile
      mais, à l’extérieur, à mon avis, il vaut mieux avoir le vent dans le dos quand on parle à quelqu’un ...


    • pemile pemile 20 avril 12:04

      @nono le simplet « en extérieur c’est sans danger dans les stades de foot ... enfin d’après l’étude faite à Bergame »

      Salaud ! smiley

      Ca reste à approfondir dans le cas du respect des distanciations extérieur vs intérieur, dans un stade c’est boite de sardine géante. Pour ce genre d’événement collectif, il y a aussi peut être le transport en commun des supporters et les bars avant/après match ?


    • pemile pemile 20 avril 12:07

      @nono le simplet « mais, à l’extérieur, à mon avis, il vaut mieux avoir le vent dans le dos quand on parle à quelqu’un »

      Intérieur/extérieur doit quand même jouer sur la charge virale, qui doit elle même jouer sur la faculté du système immunitaire à se défendre ?


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 12:46

      @pemile
      ouais le foot c’est intérieur extérieur ... et en plus ça postillonne de partout ... plus que dans une réunion de trappistes ou de sourds-muets ...


    • velosolex velosolex 20 avril 17:41

      @pemile
      L’indice de contamination pour les pergolas va être fourni par Leroy Merlin. 


    • pemile pemile 20 avril 17:50

      @velosolex « L’indice de contamination pour les pergolas va être fourni par Leroy Merlin. »

      C’est la saint Emile aujourd’hui ? smiley

      Je continu à penser que charge virale et environnement confiné peuvent être liés.


    • logan 21 avril 08:47

      @pemile
      Selon certains scientifiques c’est la charge virale / la capacité de la réponse du système immunitaire qui expliquent les cas graves / bénins.
      Cela a été maintes fois constaté. La sociologie des victimes progresse vers « n’importe quel age » quand l’épidémie contamine de plus en plus de personnes au même moment.
      Encore une piste peu explorée.


    • chantecler chantecler 21 avril 08:55

      @logan
      ben oui ,
      Si tu entres en contact avec 10 000 virus ça ne donne pas le même résultat qu’avec 1 000 000.
      Surtout si le contage est itératif .
      cad peut se faire en permanence .
      En réanimation on n’est quand même plus exposé que quand on va acheter son pain dans une boutique où l’on prend le maximum de précautions ...
      Quant aux Ehpads .... !


  • Spartacus Lequidam Spartacus 20 avril 10:07

    Si en Corée, Allemagne, USA le ratio est faible, c’est simplement parce que ces pays ont une politique active de recherche des contaminés....

    Si la France, l’Espagne ou l’Italie ont un ratio faible, c’est que la politique de détection est plus faible ou faite trop tard.

    Les USA et l’Allemagne testent chaque jour autant que la France en un mois.

    Ils détectent plus les contaminés...

    Pas testé, pas détecté, pas dans les chiffres des « contaminés ».

    Le chiffre des « contaminés » est un chiffre corrompu. Toute analyse avec cette base est caduque !


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 10:14

      @Spartacus
      tu mets dans le même panier la Corée et les USA ... hilarant ...
      avec 1 mort pour 1000 habitants New York détient le record du monde ... en passe même de battre le minuscule St Marin ...


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 20 avril 10:22

      @Spartacus
      Si effectivement les chiffres des contaminés sont très aléatoires (et il le sont d’autant plus qu’il ne prennent jamais en compte « les porteurs sains » qui pourraient être de 3 à 6 fois plus nombreux que les contaminés malades) en revanche et même si la communication est totalement déficiente dans ce domaine, il semble qu’après chaque décès une PCR soit réalisée (Polymerase Chain Reaction (PCR) , procédé d’amplification moléculaire qui permet de détecter des séquences d’ADN spécifiques présentes dans une prise de sang et donc éventuellement la présence de molécules du Covid-19)


    • pemile pemile 20 avril 10:27

      @Gérard Dahan « ’il ne prennent jamais en compte « les porteurs sains » »

      Certains pays font des tests systématiques incluant les porteurs sains.


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 20 avril 10:33

      @pemile
      Sur ce point vous avez raison. Une détection systématique permettrait également de détecter les porteurs sains. Cependant cela dépend en quoi consiste « les tests ».


    • Claire Claire 20 avril 17:44

      @nono le simplet
      — tu mets dans le même panier la Corée et les USA (...) avec 1 mort pour 1000 habitants New York détient le record du monde
      ___________

      Oui c’est indéniable qu’en proportion de sa population, l’État de New York est l’un des plus touché au monde. Mais il enregistre 17 671 morts pour 242 786 contaminés quand La France compte 19 718 morts pour seulement 112 606 contaminés ! Et là, sauf à considérer que le système de santé new-yorkais serait nettement plus performant qu’en France, il faut bien supposer qu’on teste là-bas probablement bien plus qu’ici, non ? Maintenant je conviens volontiers que la comparaison entre la Corée et New York ne manque pas d’audace. smiley


    • pemile pemile 20 avril 17:47

      @Claire « il faut bien supposer qu’on teste là-bas probablement bien plus qu’ici, non ? »

      Oui, 10 fois plus
      https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries


    • Claire Claire 20 avril 18:15

      @pemile

      Oh ! Donc la Corée du sud testerait finalement moins que les USA et c’est l’Islande qui testerait le plus massivement. Comme quoi...


    • velosolex velosolex 20 avril 23:09

      @pemile

      @pemile
      En fait la démarche parfaite devrait se construire sur deux tests. 
      -L’un sérologique, détectant les anticorps spécifiques du virus. Qui permettent d’identifier les individus qui ont été infecté, et se sont rétablis. Normalement ils sont immunisés. 
      -Le deuxième génétique, afin de déterminer le matériel génétique viral, afin de savoir si le patient est toujours porteur du virus.
      Ils sont complémentaires, car si t’es asymptomatique, et que le second test est positif , ça signifie que t’es porteur du virus, et que tu dois être isolé. 

      L’avantage est que la personne ayant été avec une sérologie positive n’aura pas besoin d’être retesté si le test génétique est négatif.

      Evidemment, on imagine mal la possibilité de faire ces tests à grande échelle, mais pour les soignants, ils seraient indispensables. Le reste tient à la prévention des risques, de façon raisonnée, basé sur l’éducation des foules, et des confinements intelligents, et non péremptoires et parfois débiles et contre performants, dans le sens qu’ils braquent les gens, par leur rigidité et leur absurdité....

      J’espère que le 11 Mai ne va pas être le grand défouloir, mais la preuve que les gens ont intégré des interdits en eux. ...Mais même s’il ne le dit pas, l’objectif du gouvernement est l’ immunité de groupe, après des vagues de lissage. Mais peut on dompter cette bête, dont les épidémiologistes découvrent les coups tordus ?...Si l’immunité est courte, alors tout tombe à l’eau. Ne reste plus que l’espoir du soleil pour lui tanner la peau


    • pemile pemile 20 avril 23:17

      @velosolex « En fait la démarche parfaite devrait se construire sur deux tests. »

      Oui, avec toujours l’inconnue sur la durée de l’immunité smiley

      « des confinements intelligents, et non péremptoires et parfois débiles »

      Oui, sur ce point « l’intelligence française » a encore quelques progrès à faire ! smiley


    • velosolex velosolex 20 avril 23:19

      @Claire
      Faut dire que l’Islande présente des conditions parfaites.
      Une population très réduite, inférieure à celle de la Bretagne, mais au territoire pas plus grand, avec un PIB dopé par une économie qui s’est refaite après avoir bu la tasse.en 2008
      Le fait d’être une île, très isolée, et de pouvoir contrôler les arrivées. 
      Le fait d’avoir eu le cul entre deux chaises, entre est et ouest l’a prévenu depuis longtemps de mener des politiques de prévention. 
      La force de l’islande c’est sa démocratie, et peut être bien maintenant son isolement


    • velosolex velosolex 20 avril 23:34

      @pemile

      L’esprit jacobin se signale déjà dans cette attestation ridicule et infantilisante, qui ne permet pas pour autant d’échapper à la perversion de certains fonctionnaires, comme les infos le rapportent. Je connais un anglais qui s’est fait contrôlé, dans une rue déserte de mon village. Des pandores sont cachés même dans la forêt, afin de coincer des promeneur isolés. 
      Ce genre de chasse stupide provoque chez les victimes soit une grande colère, ou un syndrome de glissement fatal, comme on en voit dans les EPHAD, dont le corona révèle toutes les misères : Economique, médical, en dépit de l’effort émérite des soignants, qui seraient bien incapables de mettre efficacement les mesures barrières, s’ils avaient le matériel. Car dans un service d’épidémie, il faut bien 20% de temps en plus quand une gale, un staphylo débarque...
      Je m’égare. L’intelligence froide a ses limites dans cette affaire. Il faut faire avec le corps social, et tenter de jouer avec des choses à priori incompatibles, c’est à dire la vie à peu près normale, et la sécurité sanitaire. La pratique de la psychiatrie familiarise avec ces données de jongleur, entre délire, dissociation mentale et nécessité de vie sociale. Les macronistes et leur marche en avant vers le libéralisme sont stoppés net par cet épidémie. Personne ne s’en réjouira. Espérons juste que la pandémie nous rendra plus modeste, et que nous laisseront leur chance aux pangolins, pauvres bêtes dont j’ai comme tant d’autres découvert l’existence. Mac Cartney a d’ailleurs poussé un cri de colère contre la chine, coupable selon lui dans ces cachoteries et ses marchés ouverts, de nous avoir lancé l’équivalent de plusieurs bombes atomique


    • pemile pemile 20 avril 23:37

      @velosolex « L’esprit jacobin se signale déjà dans cette attestation ridicule et infantilisante »

      Constance chez LaREM, les français sont tellement cons qu’il faut leur mentir et les infantiliser smiley


    • logan 21 avril 20:50

      @velosolex
      Je crois que l’idéologie de l’immunité a pris du plomb dans l’aile avec des cas dans certains pays de recontamination. Elle n’a en fait pas été établie et n’était basée que sur des aprioris.


  • Claude Simon Claude Simon 20 avril 10:12

    Si l’on reprend la définition d’un virus par le prix Nobel François Jacob : « Placés en suspension dans un milieu de culture, ils ne peuvent ni métaboliser, ni produire ou utiliser de l’énergie, ni croître, ni se multiplier, toutes fonctions communes aux êtres vivants43 »

    "Les virus n’ont pas leur propre machinerie enzymatique, ne peuvent se multiplier qu’en utilisant celle d’une cellule qu’ils infectent." (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus)

    Autant dire qu’un virus a autant de chance de se reproduire avec l’une de vos cellules qu’un journaliste a de chance à se reproduire avec une poupée gonflable.

    Après, dans notre société fortement parasitaire, il est normal de constater que la létalité soit plus élevée qu’ailleurs, grâce à un artefact miroir.

    Et, ceci n’est pas la photo d’un virus, mais d’un exozome : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-le-coronavirus-serait-un-hybride-de-deux-autres-virus_142638


  • Decouz 20 avril 10:22

    M.Véran nous a resservi le biais des tests « inutiles » selon une certaine communication gouvernementale, inutiles parce que n’est ce pas vous pouvez ne rien avoir aujourd’hui et être contaminé peu après.

    Mais le but des tests n’est pas de dire que vous ne serez pas contaminé plus tard si vous n’avez rien aujourd’hui, le but des tests est de déceler les personnes déjà infectées et de les isoler, et là, il y aura forcemment des résultats profitables.


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 20 avril 10:30

      @Decouz
      Je suis d’autant plus d’accord avec vous qu’il me semble que c’est bien le non isolement des contaminés (et non pas le fait de les faire rester chez eux où ils peuvent contaminer leur famille) qui permet de poursuivre la contamination après le confinement. On se rend bien compte après un mois de confinement que si la croissance de la contamination s’est globalement arrêtée de croître, elle reste toujours très élevée... Sa régression suppose l’isolement le plus tôt possible des contaminés détectés.


    • xbrossard 20 avril 12:52

      @Decouz

      sauf que maintenant c’est irréalisable : il faudrait tester l’ensemble de la population constamment parce qu’un test n’est valable qu’à un moment t. Plus exactement, il faudrait tester tout le monde EN MEME TEMPS pour que les tests soient efficaces, ce qui est bien sur irréalisable, même par des allemands smiley


    • velosolex velosolex 20 avril 17:49

      @xbrossard
      Ca ne sert effectivement pas à grand chose. C’est juste une photo à un moment donné.
      Avec le risque de potentialisation si la personne se croit saine alors qu’elle est infectée, car les tests sont loin d’être sûrs.
      Evidemment indispensables pour les soignants cependant. 
      Pour le reste, on ne sait même pas si la virus est chronique, ce qui rendrait l’immunité collective illusoire.

      On notera que les chiffres les meilleurs viennent de ceux qui les bidouillent, comme les dictatures, qu’il vaudrait mieux ne pas évoquer, ou ceux de pays ayant une forte discipline collective, tels la Corée, l’Allemagne, les pays nordiques..

      .La chine se tient au garde à vous aussi, mais ces chiffres sont totalement risibles. 


    • logan 21 avril 20:59

      @xbrossard
      toute personne porteuse du virus isolée c’est une progression du virus en moins
      on ne peut pas arrêter la propagation du virus d’un coup mais on peut la ralentir suffisamment jusqu’à la stopper


  • Legestr glaz Legestr glaz 20 avril 10:25

    Si l’on est « rationnel » la première chose dont il faut se soucier c’est la mortalité générale, mois après mois, en France. Peu importe que ces morts soient attribuées au covid19 ou non. Il s’agit d’examiner le nombre total de morts de chaque mois en comparant avec les années précédentes. 

    Si le covid19 est vraiment « létal », nécessairement, obligatoirement, le nombre total des décès sera en augmentation comparé aux périodes antérieures. 

    Et qu’en est-il ? La mortalité des mois de janvier, février et mars des années 2019, 2018, 2017 est supérieure à celle de l’année 2020 ! What else ? 

    http://www.francesoir.fr/societe-sante/le-nombre-cumule-des-deces-fin-mars-2020-est-toujours-inferieur-aux-annees-anterieures

    Parce que, chaque année il y a des morts en France. Parce que, chaque mois, il y a des morts en France. Etonnant non ?

    https://www.youtube.com/watch?v=9AoylmoPFdI


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 11:17

      @Legestr glaz
      La mortalité des mois de janvier, février et mars des années 2019, 2018, 2017 est supérieure à celle de l’année 2020

      lol ... pareil pour mai juin juillet aout ... par contre pour avril c’est râpé avant la fin du mois ... mais râpé de chez râpé ...


    • Durand Durand 20 avril 11:35

      @nono le simplet

      Vous fatiguez pas, Idefix nous fait une nouvelle crise style « article 50 »... Faut attendre que ça lui passe et rester aimable sans trop le contredire... Au bout de 6 à 8 mois, en principe, tout rentre dans l’ordre...

      ...


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 avril 12:23

      @nono le simplet

      Parce qu’aux mois d’avril 2016, 2017, 2018 et 2019, il n’y a pas eu de décès en France ? LOL !

      Peut être que le nombre des décès, en France, au mois d’avril 2020, sera supérieur aux mois d’avril des années passées, mais de combien ? Si vous pouviez esquisser une réponse ?

      Grosso, modo, on tourne en France entre 50.000 à 60.000 décès par mois, toutes causes confondues. Quel est le « pronostic » de « nono » pour avril 2020 ? Une magnifique envolée qui changera le taux de la mortalité en France pour l’année entière ? Sachant que les trois premiers mois de l’année 2020 présentent déjà un retard de 8000 morts si on compare les chiffres avec ceux de 2017. Faudrait, peut être, faire entrer le covid19 dans les EPHAD pour faire la démonstration que ce virus est un véritable tueur. Pour le moment c’est un petit joueur. Et encore, on lui a laissé quelques avantages en interdisant certaines médications ! Et une petite piquouse de Rivotril pour tous les pensionnaires, de manière à confirmer la létalité du virus. 

      Et puis, finalement, il s’agira de cumuler la mortalité des 4 premiers mois de l’année. Et, en 2020, nous avons pris du retard si on compare avec les années précédentes. Il faudra vraiment mettre le turbo en avril. 

      Tout ceci mérite un confinement, bien entendu !


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 20 avril 12:54

      @Legestr glaz
      Ce genre de comparaison est valable « toutes choses égales par ailleurs ». Or, d’une année à l’autre, il y a de nombreux facteurs en mesure d’expliquer une variation de mortalité. Le climat, les périodes de refroidissement, les vagues de charleurs, l’accidentologie.
      Tenez, prenez ce seul facteur. En 2018, il y a eu 3250 morts sur la route. Cela correspondrait à une moyenne mensuelle de 270 morts. Vous pensez qu’en confinement nous avons la même accidentologie ?
      Les plus de 70 ans sont ceux qui sont les plus impactés par les variations de mortalité. Les périodes de canicule en ont démontré l’importance. Il est donc très difficile de comparer les statistiques d’une année à l’autre car nous sommes incapables de dire que les choses « sont égales par ailleurs ».


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 12:57

      @Legestr glaz
      Parce qu’aux mois d’avril 2016, 2017, 2018 et 2019, il n’y a pas eu de décès en France ?

      par contre pour mai juin ... 2020 on en est à zéro ... je te signale que la courbe 2020 de l’Insee commence déjà à déborder salement au 6 avril ...
      Faudrait, peut être, faire entrer le covid19 dans les EPHAD pour faire la démonstration que ce virus est un véritable tueur.

      ça c’est fait ...
      t’aurais pas de la famille en Belgique ? un auteur en vogue ... arg j’ai oublié le nom ...


    • Durand Durand 20 avril 13:11

      @Gérard Dahan et nono

      Eh bien, vous n’en avez pas fini !... Et c’est refus d’assistance, là... Enfin, j’vous aurait prévenu !


    • berry 20 avril 15:51

      La mortalité mensuelle n’est pas la bonne unité de mesure, la période est trop large.
      Dans une émission récente, ils parlaient de la mortalité hebdomadaire de ces dernières semaines. Avec ces chiffres plus précis, ils trouvaient bien un surcroit de décès de 15 000 à 25 000 par rapport aux années précédentes. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 avril 18:07

      @nono le simplet

      Nous verrons, comme l’a dit Raoult. Il a prédit, comme une cartomancienne, que ce covid19 ne changerait pas la donne en matière de mortalité en France.

      Vous pouvez penser le contraire mais les chiffres parleront. Et, évidemment, je ne suis pas devin et je ne connais donc pas la mortalité des mois à venir. En tous les cas, pour le premier trimestre 2020, le covid19 a été une grosse faignasse. Malgré de très gros scores au mois de mars, il a dû céder sa place de tueur Number one aux virus des années précédentes. 

      Le gros flingueur covid19 a bien de la peine à nous montrer de quoi il est capable. Il terrorise tout le monde dans le discours, mais, sur le papier, il a vraiment de la peine à se faire une belle place. 

      Vous pensez que les chiffres de la mortalité en France, fournis par l’INSEE, ne prennent pas en considération les décès dans les EPHAD ? Je vous parle de mortalité générale, toutes causes confondues. Vous déraisonnez !

      Comme le disait le philosophe Joe Dassin : « on ne peut pas à la fois siffler l’apéro et l’opéra ». En le paraphrasant on pourrait écrire : « on ne peut pas à la fois décéder du covid19 et de la grippe saisonnière » ! C’est quand même ballot non ? 


    • nono le simplet nono le simplet 20 avril 18:12

      @Legestr glaz
      le covid19 a été une grosse faignasse. Malgré de très gros scores au mois de mars,

      3521 décès au mois de mars ... dans les 20 000 en avril ...
      savoir compter c’est pas simple avec des œillères smiley


    • Xenozoid Xenozoid 20 avril 18:18

      @nono le simplet
      savoir compter c’est pas simple avec des œillères

      Oh !!!!!! , tu regarde un match de foot,avec plein de buts dans la ligne de touche
      alors qui c’est qui perd ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 avril 18:20

      @Gérard Dahan

      Nous parlons chiffres.

      Que valent 270 morts de la circulation routière, de plus ou de moins au cours d’un mois, lorsque la mortalité moyenne générale en France, au cours d’un seul mois, est compris dans la fourchette de 45.000 à 60.000. Si je calcule bien cela fait environ 0,5% soit pas grand chose. Le nombre de décès évités sur les routes a une incidence négligeable sur le taux de mortalité générale. Ce qui ne veut pas dire que ce gain n’est pas louable. 

      Nous parlons de l’action d’un virus qui fait trembler la France. Une hécatombe est annoncée ! Si l’on observe les chiffres de la mortalité, elle n’est pas encore arrivée ! 
      L’hiver, généralement en France, beaucoup de personnes meurent de la grippe saisonnière ou d’un autre virus. On peut donc très bien comparer la mortalité hivernale ou saisonnière, d’une année sur l’autre, ceteris paribus sic stantibus.


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 avril 19:52

      @nono le simplet

      Un score minable en mars, donc. Confirmé. Et les 20.000, même si nous les atteignons, c’est aussi un chiffre très faible pour faire varier les statistiques de la mortalité. Parce que, pendant ce temps là, comme disait Joe Dassin, on ne meurt plus de la grippe saisonnière ou de la BPCO (maladie respiratoire, 4ème maladie la plus mortelle au monde). Les morts ne sont pas très farouches ni très agressifs, ils acceptent très facilement de changer de catégorie pour nourrir les statistiques gouvernementales. Confinement oblige.

      Pour faire changer le taux de mortalité de manière significative en avril, il faudra que les décès, en France, toutes causes confondues, dépassent le chiffre de 70.000. 
      Parce que la combine des vases communicants on connait. En France, aujourd’hui, dans la situation actuelle, on ne meurt plus du covid19 mais « avec » le covid19. On ratisse large ! 


    • pemile pemile 20 avril 20:13

      @Legestr glaz « On ratisse large ! »

      Et on confine sévère ?


    • logan 21 avril 21:05

      @Legestr glaz
      les comparaisons de nombre de morts n’apporte aucune espèce d’information, comme d’autres vous l’ont expliqué plus haut, ces morts sont multifactorielles et vous ne pouvez pas choisir les seuls facteurs qui vous arrangent.
      La dangerosité d’un virus ce sont les dégâts qu’il peut faire potentiellement, pas le nombre de victimes qu’il a fait telle année à tel endroit.
      Le même virus peu faire peu de victimes parce que sa propagation a été stoppée rapidement, puis une autre année faire beaucoup de victimes parce qu’il a contaminé des millions ou des milliards de personnes.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 22 avril 00:59

      @nono le simplet

      par contre pour avril c’est râpé avant la fin du mois ... mais râpé de chez râpé ...

      Oui, mais dans des proportions parfaitement acceptables pour une grippounette.

      De rien


    • Gérard Dahan Gérard Dahan 22 avril 20:24

      @Legestr glaz
      En 2018, il y a eu en France 596.700 décès sur l’année, soit 49 700 personnes par mois.
      Ceci étant pour relativiser, 69% de ces 596 700 personnes avaient 75 ans et plus .
      Il reste 182 500 personnes décédées dans l’année de 1 à 74 ans.

      Actuellement, selon les chiffres communiqués, 18% des personnes décédées en France du Coronavirus avaient 75 ans et plus. Pour l’instant, les décédés du covid-19 de moins de 75 ans représentent donc environ 17 500 personnes .
      Par rapport aux chiffres habituels de la mortalité, cela représente 10% de morts de moins de 75 ans en plus sur une année.
      Si 10% de morts de moins de 75 ans en plus sur une année vous semble une broutille, je vous laisse juge...


  • njama njama 20 avril 11:17

    Il n’y aurait rien d’étonnant à ce que la mortalité aux États-Unis serait plus élevée, car soit vous êtes salarié et vous pouvez bénéficier d’une assurance sociale par le biais de votre entreprise, et si vous ne l’êtes pas, sans emploi, au chômage, la seule possibilité est d’en souscrire une (facultative). Le problème est que dans ce cas si vous êtes hospitalisé le montant des franchises est très élevé, j’ai entendu dire entre 7.000 et 15.000 $  ! de quoi être ruiné ou en sortir très endetté ... ce qui fait que cette catégorie d’américains n’ira pas se faire soigner dans des hôpitaux... et tentera de s’auto-médicamenter.

    Pour les chiffres de létalité, idéalement il faudrait pouvoir les pondérer en fonction du niveau d’assurance sociale de chaque pays.


Réagir