mercredi 27 mai - par Dover63

Covid-19 : puisqu’il n’y a jamais eu de pénurie de masques pour les soignants, on pourrait arrêter de faire des réserves de PQ au congélo ?

Revue de presse/web.

Brève (ou longue) de comptoir…

Le bistrot étant toujours fermé[1], depuis le 11 mai, c’est au supermarché que l’on se retrouve. Durant le confinement il paraît que c’était une façon de se voir[2]. Ah, ces réseaux sociaux[3]

Aujourd’hui, on se sent l’âme citoyenne.

Ce matin on prenait des informations sur une action collective en justice sur le droit de soigner et d’être soigné, on pouvait lire « Ne laissons pas les malades sans traitement »[4][5]. Au-delà de l’hydroxychloroquine controversée, il est également question de ces antibiotiques macrolides qui auraient des actions anti-inflammatoire et antivirale et dont on entend parler depuis fin mars[6][7][8][9][10][11]. On se souvient de cette journaliste santé qui écrivait le 24 avril : « L'Azithromycine, un traitement antibiotique utilisé pour soigner les personnes atteintes du coronavirus (même si cette indication n'est pas encore validée par les autorités sanitaires), commence à manquer dans les pharmacies. »[12]. Une petite anticipation car cela semblait tellement évident ? C’était il y a un mois. Aujourd’hui on constate qu’on parle d’action en justice pour rendre officielle une approche curative ambulatoire impliquant des traitements de référence[13][14]. Sur le thème de la prise en charge précoce du coronavirus SARS-CoV-2 à domicile, la Fédération des Médecins de France a pourtant interpellé les « sociétés savantes de médecine générale »[15].

Ce matin on a été prendre des informations sur une enquête de l’Inserm intitulée « Alcool et drogues : la pandémie a-t-elle changé vos consommations ? »[16][17]. Après tout, les cavistes pouvaient bien rester ouverts pendant le confinement[18][19]. Même si la direction générale de la santé semble pendant un temps avoir assuré le contraire[18].

Samedi matin, le supermarché est en vue. On ajuste sur son nez son masque alternatif offert par la commune grâce au travail bénévole des couturières du village. On attend toujours ceux promis par la région. Quant à l’état…

Une petite pression sur le distributeur de gel hydroalcoolique à l’entrée. Les gestes barrières, le masque, le gel… ma foi ce sont peut-être de bonnes idées que l’on pourrait conserver pour les prochaines épidémies de gastro ou de grippe ? D’ici là on aura oublié… Il y a quelques années c’était « parle à ma main », aujourd’hui on parle à son coude.

Nous nous sommes donné rendez-vous au rayon du papier toilette. Un petit délire sur smartphone au sujet de PQ et de congélateur. Ah, ces réseaux sociaux… Le petit groupe se forme. On respecte les distances, selon sa nationalité[20]. On préfère parler de distanciation physique plutôt que sociale[21][22]. Derrière les masques les yeux restent vifs. Même si certains ont des cernes. Une partie du groupe bosse à l’hosto, pardon à l’hôpital public.

La brève de comptoir s’est transformée en brève de caddies. On commence par parler sexe… Ou plutôt genre : le covid ou la covid alors ? La covid : il semblerait que ce soit l’académie française qui le dit[23]. On a lu l’article… Les choses semblent plus nuancées. Apparemment « cinq membres de l'Académie Française s'étonnent de ne pas avoir été consultés […] la préconisation de l'Académie Française, reprise par tous les médias, n'a fait l'objet d'aucune décision collégiale. […] c'est sans doute la secrétaire perpétuelle de l'Académie Française, Hélène Carrère d'Encausse, qui aurait publié le texte dans la rubrique "Dire, Ne pas dire" sur le site de l'institution […] "Les positions de l'Académie ne sont donc pas celles des académiciens." […] "C'est l'usage qui prime et c'est toujours lui qui gagne". Le covid s'étant largement imposé, il pourrait perdurer. ». L’usage c’est nous. Entre nous on dit le covid. Pourtant le nom de « Covid-19 » date du 11 février 2020[23b], alors parler d’emploi fautif le 7 mai 2020, c’est peut-être un peu tard non ?[23c][23d]

La différence entre ce qui est officiel et ce que l’on voudrait nous faire passer comme tel revient sur le tapis. On se souvient de cet article sur les masques et les pharmaciens, on pouvait lire : « Des pharmaciens ont découvert récemment qu'il n'y avait pas d'interdiction légale de vendre des masques issus de l'importation, contrairement à ce que l'administration avait laissé entendre » [11][24]. Dans cet article on a lu : « […] l'administration s'était bien gardée de leur dire ! […] "Beaucoup de pharmaciens découvrent qu'on leur a menti" […] " on s'est retrouvés avec un Conseil de l'Ordre et des syndicats qui eux disaient aux pharmaciens : 'la consigne est de privilégier les soignants et de ne pas vendre de masques'." ».

Dans le même style, on se souvient du ministère du travail qui a publié récemment un « guide du télétravail »[25]. À ce sujet il est écrit : « […] en termes de remboursement des frais engagés par les salariés en télétravail. “La position du ministère du travail rend cette question délicate et il y aura certainement du contentieux sur le sujet, la position des juges sera attendue”, estime Margaux Berbey, juriste en droit social pour les Editions Tissot, qui ajoute par ailleurs que “les recommandations du ministère du travail n’ont pas de réelle valeur juridique”. Puisque les préconisations du ministère n’ont pas de portée législative[…] ». Encore des confusions en perspective ?

Drôle d’époque. On pourrait y voir le même schéma : l’idée de quelques-uns, un habillage institutionnel, un peu de buzz, peu ou pas d’investigation et on finit par y trouver un goût d’officiel ?

Très rapidement, on ne peut pas s’empêcher de charrier les soignants du groupe. Alors la médaille ? Alors la prime ? [1] Et la nouvelle de la semaine : « Macron assure qu'il n'y a "jamais eu de rupture" de masques »[26]. Alors, les soignants ?

Qui aime bien châtie bien. On s’est gentiment moqué, on les écoute…

Ils ne reviendront pas sur l’histoire de la « breloque »[27][28].

Sur les primes, ils nous rappellent que certaines catégories de personnel sont encore exclues des primes de type Veil depuis des décennies[29]. Ils se demandent d’ailleurs, depuis l’extension de la prime urgences décidée en décembre 2019[30], si tous les versements par les hôpitaux sont bien à jour. Au sujet de la prime liée au coronavirus, certaines catégories d’agents « craignent d’être oubliées »[31], tels les manipulateurs en électroradiologie. Ils étaient déjà en grève avant le covid[31b]. Encore une fois ou comme d’habitude ? Le montant de cette prime dépendrait du département[32] et serait variable entre 500 et 1500 euros[33][34]. Désormais on entend parler de quota pour la prime de 1500 euros dans les hôpitaux où ce montant est possible. Ce serait un montant dérogatoire. On lit : « Mais il n’y en aura pas pour tout le monde : “Ce dispositif dérogatoire est mis en œuvre dans la limite de 40% des effectifs physiques”, précise l’instruction rédigée par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS). » [34]. Encore beaucoup de com’…et de tweets[34b].

Alors sur le buzz de la semaine concernant les masques[26], on évitera les débats sémantiques autour des mots « pénurie », « rupture », « manques » ou « tensions ». Il faudrait parler de « doctrine restrictive »[35]. FFP2 (Faut Fraiment Pas Pousser)[1]. Pourtant on a encore en tête ces images de blouses en sac poubelle[36][37]. Il y a quelques jours on lisait une interview de Violaine Guérin du collectif « Laissons les médecins prescrire ». Elle déclarait : « […] il n’y avait pas de masques alors qu’il y a eu des instructions de détruire des masques en janvier par les ARS (Agences Régionales de Santé), officiellement parce qu’ils étaient périmés ; […] on a appris qu’il y avait des offres de masques faites au gouvernement qui avaient été refusées […]. Il n’y avait pas de surblouses. Je suis allée m’occuper de confrères et consœurs malades : pour aller ausculter les gens chez eux, j'ai mis un pantalon de k-way, une veste k-way, des gants MAPA parce qu’il n’y avait pas de gants, juste un vieux masque chirurgical périmé, et un foulard sur la tête. C’était ça la réalité. […] On a eu l'info il y a quelques jours d'un médecin généraliste du Var qui a dit qu’on leur avait remis quelques masques FFP2 et masques chirurgicaux, tous périmés. Et il a fait de l'humour en disant « c'est peut-être parce qu'on est en zone verte », alors qu'on dit à la radio et à la télévision que maintenant tous les médecins sont équipés […] ».[38].

On se souvient d’Olivier Véran interpellé par une médecin obligée de laver ses "six masques" FFP2[1][39]. On se souvient fin mars des « Ehpad livrés en housses mortuaires avant de l'être en masques de protection »[40]. Ironie du sort ? Anticipation funeste des autorités de santé ? Et les housses « n’avaient pourtant pas été commandées. ». On pouvait lire : « "Nous manquons de masques de protection tant en Ehpad qu'en service d'aide à domicile. Ils sont livrés avec une parcimonie qui confine au ridicule" ». Quant à en changer toutes les trois ou quatre heures…

Sur le passage « "Au début du mois [de] mars et encore plus en février ou en janvier, personne ne parlait des masques" »[41], nos amis nous renvoient à l’historique présenté comme réponse par Patrick Pelloux. On y découvre des alertes concernant les masques qui dateraient déjà de février[41]. Sur Sputnik France on peut lire : « Emmanuel Macron se contredit lui-même »[42]. On y trouve également un historique sur les masques et un tweet du président de la république du 3 mars 2020[42][43] annonçant : « Nous réquisitionnons tous les stocks et la production de masques de protection ». Effectivement, en mars « personne ne parlait des masques ». Ah, ces réseaux sociaux… C’est aussi en mars que « face à la pénurie de masques, un collectif de soignants saisit le Conseil d’État »[43b]. Un membre du groupe de caddies nous parle de Franche Info[43c]. Nous ne connaissions pas.

Nos amis nous parlent des étudiants. On se souvient avoir lu : « Nos héros de Stalingrad à nous, ce sont ces étudiants en sixième année qui ont été envoyés en service de réanimation avec un masque pour trois. Les mêmes qui découvrent aujourd’hui le montant de leur « sacrifice envers la nation » : une prime de 47,18 euros et une médaille en chocolat. »[44]. On se souvient aussi du titre : « "On nous demande de risquer notre vie sans aucun respect" : pour affronter le Covid-19, des élèves-infirmières à 1,08 euro de l’heure »[45]. On repense à nos amis de Mulhouse. Après une année de grève[46] et une pénurie d’urgentistes[47], ils étaient dans les premiers à affronter la vague. Fin mars un psychologue hospitalier écrivait dans un témoignage vibrant « Je suis en colère et j’ai la rage devant la manière dont on exploite nos étudiants en soins infirmiers ou aides-soignants, qui se retrouvent à faire des travaux d’une dureté que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi »[48]. C’était hier, c’est déjà loin dans nos esprits. Trop loin. Nous relirons ce témoignage ce soir.

Au fil des rayons du supermarché, nos amis les soignants sont intarissables. Au moins il y a un sujet sur lequel ils sont bien dotés : « un contaminé sur cinq parmi la population ayant bénéficié d'un test » travaille dans un hôpital[49]. Une exception : l’IHU de Marseille nous répondent-ils où il semblerait que les soignants exposés au Covid-19 présentent le même taux de sérologies positives, et donc de contamination, que le reste de la population[50][51][52]. Ah, le mistral… gagnant ?

Ils concluent d’eux-mêmes. Pour l’instant Olivier Véran « promet de meilleurs salaires et un assouplissement des 35h »[53]. Il « veut que les soignants qui souhaitent « travailler davantage » puissent le faire »[54]. On n’avait pas vraiment perçu cette dernière revendication. Rendez-vous samedi prochain pour la suite ?

Nous avons zappé le rayon des pâtes. C’est comme le PQ, il y’en a plein le congélo. Ah, ces réseaux sociaux…

Les courses se terminent. À travers les masques et le plexiglas on tente un sourire pour la caissière. Toujours là depuis le 17 mars, et pourtant elle aussi est mère de famille. Pour les caissiers on sait que la prime c’est pas gagné. Certains petits contrats toucheront 50 euros, il paraît[55].

On pense à ces « travailleurs clés » qui ont permis à la France de vivre confinée alors qu’ils ne pouvaient pas télétravailler. Ils ont été en « première ligne » de l’épidémie[56][57]. Quelle inégalité face au virus[11]. On lisait ce matin : « la surmortalité liée au Covid-19 touche d’abord les travailleurs des soins à la personne, du transport et de la vente »[58]. On les appelle les « travailleurs essentiels ». Ils peuvent être rassurés : « Pour le gouvernement, en matière de droit du travail, le Covid-19 vaut une simple grippe »[59]. On pense à « ces personnes infectées qui ont toujours des symptômes persistants »[60]. Ah, les réseaux sociaux…

Le caddie est trop rempli pour payer sans contact. Alors on bavarde quelques secondes de plus. On ne parlera pas des sujets démotivants : les limitations de congés, de RTT ou l’augmentation du temps de travail[61][62].

Un peu de gel hydroalcoolique avant de sortir.

Il est l’heure pour le petit groupe de se dire au revoir, de loin. Depuis le 15 mai, on se refait le dialogue entendu lors de la visite d’Emmanuel Macron à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière[63]. C’est notre petit cri de guerre :

« Vraiment je dois filer ».

Nos amis soignants nous répondent : « Nous aussi on doit filer, on a des patients qui nous attendent ».

Ils travaillent le week-end. Ils ne s’en plaignent pas. Ils ne s’en vantent pas. Ils savent qu’ils ne sont pas les seuls.

On ramène les courses à la maison l’âme citoyenne.

 

 

Précédentes tribunes :

Covid-19 : et si la France faisait confiance à ses généralistes ?

Covid-19 : Azithromycine testé en préventif. Et si en pleine période de pandémie la France faisait du curatif ?

Covid-19 : que penser des essais cliniques avec groupe placebo en période d’épidémie ?

Covid-19 : masques, azithromycine, généralistes, essais cliniques, vaccin, confinement, chloroquine… Éléments de langage pour un 20 h 02

Antibiotiques : azithromycine, macrolides, C3G, doxycycline… Un traitement du Covid-19 par les médecins de ville serait possible ?

Enquête d’un syndicat de médecins généralistes : 9000 décès à domicile en rapport avec le Covid-19 … vraiment ?

Didier Raoult, collectif « Laissons les médecins prescrire », prise en charge précoce du Covid-19 : vers un scandale de santé publique ?

Désinfox coronavirus, fake news, libération du marché de l’info… et pendant ce temps-là les articles sembleraient disparaître du web ?

Chèque-Niouze : le docteur Robinson Crusoé prescrit (hors AMM) du jambon et du fromage aux intermittents du spectacle en cas de Covid-19 ?

L’azithromycine aurait un rôle capital dans le traitement précoce du Covid-19 : les médecins n’oseraient plus divulguer leurs résultats ?

Estimations des décès liés au Covid-19 à domicile par le certificat de décès : naïveté ? Poisson d’avril ? Arnaque délibérée ?

Le traitement précoce du Covid-19 révèlerait des inégalités territoriales et sociales : union nationale ? Urgence sanitaire ? Vraiment ?

Covid-19 et soignants : des ovations, des primes, des jours de congés, des médailles, le 14 juillet… N’en jetez plus !

Marre d’avoir peur du Covid-19

Taux d’hospitalisation, de mortalité, d’asymptomatiques, chiffres sur le Covid-19 : il y a des médecins généralistes en France

Hydroxychloroquine : une étude controversée et Véran saisit le HCSP. L’azithromycine serait efficace contre le Covid-19 : on saisit quoi ?

Le covid ou la covid ? Trois mois après son baptême, l’Académie française aurait trouvé le sexe DU Covid-19. Un peu tard non ?

 

 

[1] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-soignants-des-ovations-224403

[2] https://www.cnews.fr/france/2020-03-27/les-rendez-vous-dans-les-supermarches-la-tendance-pour-contourner-le-confinement

[3] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/comment-les-reseaux-sociaux-ont-224136

[4] https://noublionsrien.fr/

[5] https://pgibertie.com/2020/05/01/les-pangolins-semmelent-les-pinceaux-analyse-dune-fake-news-officielle/

[6] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-la-france-faisait-223334

[7] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-azithromicyne-teste-en-223380

[8] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/antibiotiques-azithromycine-223696

[9] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/didier-raoult-collectif-laissons-223946

[10] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-azithromycine-aurait-un-role-224216

[11] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-traitement-precoce-du-covid-19-224377

[12] https://www.medisite.fr/coronavirus-plaquenil-paracetamol-quels-sont-les-medicaments-en-rupture-de-stock-en-france.5564086.806703.html?page=4#breadcrumb

[13] https://www.charentelibre.fr/2020/04/26/le-professeur-raoult-menace-de-suspension-par-le-conseil-de-l-ordre-des-medecins-je-ne-suis-evidemment-pas-concerne-repond-l-interesse,3591420.php

[14] https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2019/03/Guide-Antibio-IHU-hors-HIV-21-02-2019.pdf

[15] https://www.fmfpro.org/le-flop-des-essais-cliniques.html

[16] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/taux-d-hospitalisation-de-224557

[17] https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/covid-19-et-confinement-faites-avancer-connaissances-participez-enquetes-nos-chercheurs

[18] https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/15/covid-19-les-cavistes-font-ils-partie-des-commerces-de-premiere-necessite_1781734

[19] https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/21/certains-commerces-comme-des-fleuristes-ou-cavistes-ont-ils-rouvert-recemment_1785809

[20] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coronafake-news-4-la-rentree-224419

[21] https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/anatomie-d-un-desastre-jean-85631

[22] https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI

[23] https://www.lindependant.fr/2020/05/19/le-ou-la-covid-cinq-membres-de-lacademie-francaise-setonnent-de-ne-pas-avoir-ete-consultes,8894283.php

[23b] https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/naming-the-coronavirus-disease-(covid-2019)-and-the-virus-that-causes-it

[23c] http://www.academie-francaise.fr/le-covid-19-ou-la-covid-19

[23d] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-covid-ou-la-covid-trois-mois-224674

[24] https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/video-les-pharmaciens-etaient-autorises-a-vendre-des-masques-depuis-fin-mars-et-ne-le-savaient-pas_3953545.html

[25] https://www.capital.fr/votre-carriere/teletravail-ces-frais-que-votre-employeur-est-tenu-de-vous-rembourser-1370630

[26] https://www.huffingtonpost.fr/entry/macron-assure-quil-ny-a-jamais-eu-eu-de-rupture-de-masques_fr_5ec30437c5b6e7a7cb8f912d

[27] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/marre-d-avoir-peur-du-covid-19-224478

[28] https://www.estrepublicain.fr/edition-vesoul-haute-saone/2020/05/16/medaille-aux-soignants-une-breloque-en-plus-estime-un-hospitalier-a-vesoul

[29] https://blogs.mediapart.fr/manip-radio/blog/140120/la-colere-des-manipulateurs-en-electroradiologie-medicale

[30] http://www.thema-radiologie.fr/actualites/2552/les-manipulateurs-obtiennent-la-prime-dite-des-urgences.html

[31] https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/sante/coronavirus-prime-aux-soignants-beaucoup-d-incertitudes-et-beaucoup-d-attente-BB16710652

[31b] https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/pas-de-radio-pas-d-hosto-les-manipulateurs-de-l-hopital-nord-franche-comte-en-greve-1574350475

[32] https://www.huffingtonpost.fr/entry/prime-soignants-coronavirus-liste_fr_5ebe6809c5b6500cdf669cff

[33] https://www.huffingtonpost.fr/entry/pour-les-soignants-mobilises-contre-le-coronavirus-jusqua-1500-euros-de-prime_fr_5e96f433c5b65eae709cf57e

[34] https://www.huffingtonpost.fr/entry/prime-soignants-hopitaux-premiere-ligne-1500-euros_fr_5ec4318fc5b66aed0c278664?utm_hp_ref=fr-homepage

[34b] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hydroxychloroquine-une-etude-224659

[35] https://www.lefigaro.fr/sciences/masques-n-y-a-t-il-jamais-eu-de-rupture-comme-le-pretend-emmanuel-macron-20200519

[36] https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/le-revers-de-la-medaille-224528

[37] https://www.ledauphine.com/sante/2020/03/25/coronavirus-a-montelimar-apres-l-hopital-l-appel-a-l-aide-des-infirmiere-et-aides-a-domicile

[38] http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens-societe-sante/laissons-les-medecins-prescrire-la-resistance-des-medecins

[39] https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/video-coronavirus-olivier-veran-interpelle-par-une-medecin-obligee-de-laver-ses-six-masques-ffp2_3961465.html

[40] https://www.lamontagne.fr/saint-eloy-les-mines-63700/actualites/des-ehpad-livres-en-housses-mortuaires-avant-de-l-etre-en-masques-de-protection-le-coup-de-gueule-du-president-du-pays-de-saint-eloy-puy-de-dome_13770465/?fbclid=IwAR2CtyqI1IYqNEWlRLo_vudx9m8PhoMIxsM1bLruLUS0pFSfulCgKpCuUZw

[41] https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-si-la-question-des-masques-etait-deja-dans-le-debat-public-debut-mars_144468

[42] https://fr.sputniknews.com/france/202005211043818428-emmanuel-macron-se-contredit-lui-meme-en-affirmant-que-personne-ne-parlait-des-masques-debut-mars/

[43] https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1234847500768509956

[43b] http://www.rfi.fr/fr/france/20200326-france-p%C3%A9nurie-masques-collecif-soignants-saisit-conseil-etat

[44] https://b.marfeel.com/amp/www.contrepoints.org/2020/05/19/371766-medaille-aux-soignants-la-solution-du-gouvernement-pour-aider-lhopital-francais?fbclid=IwAR1EqDJRaTeU_d0LSBrWoKp-hyaPrM8-j9IuIMm8GEvOp5QK7gdl8LdCOU8

[45] https://www.marianne.net/societe/nous-demande-de-risquer-notre-vie-sans-aucun-respect-pour-affronter-le-covid-19-des-eleves

[46] https://www.dna.fr/region/2020/04/26/un-an-de-greve-du-personnel-paramedical-des-urgences-de-l-hopital-emile-muller

[47] https://www.francebleu.fr/infos/societe/hopital-de-mulhouse-2-200-euros-par-nuit-de-garde-le-salaire-des-interimaires-explose-1577728513

[48] https://www.liberation.fr/debats/2020/03/24/j-ai-la-rage_1782912?fbclid=IwAR2_J8S-3T7aQUq9pnPS2b31YwS9sCq1Z3ViLBryhoeTY9U25X_M-ZN1CXE

[49] https://www.marianne.net/societe/des-tests-massifs-pour-les-soignants-25000-ont-deja-ete-contamines-selon-sante-publique?fbclid=IwAR30onYlS5G0juAcs29jm0Dm_bQyXm-DMRq8ra1n30OrFgnqxmbeEeQ1XUU

[50] https://www.mediterranee-infection.com/point-sur-lepidemie-risque-t-on-vraiment-une-deuxieme-vague/

[51] https://www.youtube.com/watch?v=FcvDi6tjldk&t=292s

[52] https://www.mediterranee-infection.com/efficacite-du-confinement-et-etude-de-prevalence-serologique-en-espagne/

[53] https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/hopital-veran-promet-de-meilleurs-salaires-et-un-assouplissement-des-35h-7800522912

[54] http://www.leparisien.fr/video/video-olivier-veran-veut-que-les-soignants-qui-souhaitent-travailler-davantage-puissent-le-faire-20-05-2020-8320533.php?fbclid=IwAR2tm-xkpbi_4ytVOqZDi3vLD833SU6jBvtEBcUicslSI1LDMc4i43wH9hE

[55] https://www.lavoixdunord.fr/743834/article/2020-04-21/auchan-la-prime-de-1000-euros-en-fonction-du-temps-travaille-c-est-mesquin

[56] https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-une-etude-explique-pourquoi-la-seine-saint-denis-est-particulierement-touchee-1589220376

[57] https://blogs.mediapart.fr/etienne-penissat/blog/110520/mourir-du-covid-19-dans-le-93

[58] https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/05/23/dominique-meda-les-plus-forts-taux-de-surmortalite-concernent-les-travailleurs-essentiels_6040511_3232.html?fbclid=IwAR1YEGGOxM3xlWsiUWFWW_JaO-Yjt_HjCCPqVyJGOefXfAIiRpuVGvtdFAE

[59] https://www.marianne.net/debattons/billets/pour-le-gouvernement-en-matiere-de-droit-du-travail-le-covid-19-vaut-une-simple?fbclid=IwAR3_vAT9tWSXuBbAbKAJk7SFy7Y6Wss6JWk7WnwxZhMib01dM8NBQah1ztM

[60] https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/32431-Coronavirus-personnes-infectees-symptomes-persistants?fbclid=IwAR3XxBW2foUK-Fi6J3aPdqHvW8CMCuCxWLbq9GVbEA152X35ooO6l-3T0R4

[61] https://www.marianne.net/societe/c-est-confirme-la-loi-urgence-coronavirus-va-revenir-sur-les-droits-aux-conges-les-35-heures

[62] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-ce-n-est-pas-la-faute-du-224089

[63] https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-echange-tendu-entre-emmanuel-macron-et-deux-soignantes-1247750.html



35 réactions


  • Jeekes Jeekes 27 mai 18:22

    Petits correctifs :

     

    ’’Ils travaillent le week-end.’’

     

    Comme beaucoup d’autres.

     

    ’’Ils ne s’en plaignent pas.’’

     

    Si.

     

    ’’Ils ne s’en vantent pas.’’

     

    Si.

     

    ’’Ils savent qu’ils ne sont pas les seuls.’’ 

     

    J’en suis pas si sûr...

     

     


  • Désintox Désintox 27 mai 20:27

    « Un contaminé sur cinq parmi la population ayant bénéficié d’un test » travaille dans un hôpital[49] »

    Cette statistique ne veut pas dire grand-chose. En effet, en dehors de l’hôpital, il n’y avait pas de test, même pour les malades.

    Mais l’épidémie va s’arrêter grâce à l’application « stop chaude pisse ». Pour s’en servir, c’est très simple : au moment de ...


    • Eric F Eric F 28 mai 10:04

      @Désintox
      « En effet, en dehors de l’hôpital, il n’y avait pas de test, même pour les malades ».


      Maintenant il y a des tests partout, mais quasiment plus de malades. Il va y avoir quand même quelques cas de contamination, pour 80% quasiment sans symptome, mais ça va permettre de créer un nouvel indicateur. Puisque presque plus personne ne va en réa cet indicateur-là est au vert pour tout le pays, mais le but est de maintenir des départements au rouge, donc on va compter les cas de dépistage positif, et positionner le seuil de telle sorte à laisser notamment la région parisienne au rouge.

      Idem les masques, maintenant il en arrive à ne plus savoir qu’en faire, chacun a pu en acheter plusieurs boites « chirurgicaux » au supermarché du coin, et en a une dizaine de réutilisables donnés par la ville, des amis, ou cousus maison.

      Quant à l’application stop-covid, c’est comme un détecteur de verglas en plein été !


  • Cadoudal Cadoudal 27 mai 20:40

    « Il me manque mon papa »

    « On part parce que le loyer, il est trop élevé pour ma maman »

    Le père d’Axelle et Baptiste était infirmier libéral et pompier volontaire. Il est mort du Covid-19.

    https://twitter.com/franceinfoplus/status/1265340091368722438


    La mère aide soignante est pas bien maline...


    Elle leur change de prénom, les déclare mineurs non accompagnés, ça lui fait tout de suite 2x50 000 euros et elle peut garder son appart à Paris....


    Après, faut juste leur trouver des grands frères pour leur apprendre les ficelles du métier : Bollosser du vieux gwer et cramer du pompier...lol...


    Tous les interpellés sont de sexe masculin, principalement des mineurs, âgés de treize à seize ans, dirigés dans leurs méfaits par des majeurs, âgés de vingt à trente ans

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/strasbourg-20-interpellations-apres-guet-apens-tendu-aux-pompiers-quartier-du-neuhof-1834112.html

    Identifiés sur la vidéo comme auteurs principaux, ils se présentent comme mineurs étrangers isolés. Ils font l’objet d’un test osseux pour déterminer leur âge.


    https://twitter.com/azizzemouri1/status/1265690189348864008


    • troletbuse troletbuse 28 mai 08:38

      @Bernard Du Gay
      Va raconter tes conneries ailleurs. smiley


    • doctorix doctorix 28 mai 09:06

      @troletbuse
      Dugué me censure : pas d’accès à son article.
      Comme il a censuré 1515 articles en rédaction.
      Le boycott s’impose.


    • troletbuse troletbuse 28 mai 09:08

      @Bernard Dugué
      Je sais. Moi aussi je suis censuré par cet imbécile.


    • darth myxomatose Cyrus de cylonie 28 mai 14:30

      Une vrai pute a clic qui vient détourné les lecteurs vers son article nullissime .
      Faut vraiment pas avoir honte pour racoler comme ca ....

      Quand on le voit en live , c’ est encore pire ... 
      une baudruche qui brasse du vent .

      https://www.youtube.com/watch?v=X_XYLwmLJ90


    • zygzornifle zygzornifle 28 mai 14:51

      @troletbuse

      Il est tellement lamentable qu’il va finir par se censurer lui meme ….


    • zygzornifle zygzornifle 28 mai 14:53

      @troletbuse
       
      La phrase qui déclenche l’orgasme chez Dugué :

      En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article.


    • foufouille foufouille 28 mai 15:04

      @Bernard Dugué

      tu as pas trop les chevilles qui gonflent ?


    • foufouille foufouille 28 mai 15:06

      @zygzornifle

      non c’est seul les suceurs sont autorisés comme pour idéfix, cabanon, etc.


    • darth myxomatose Cyrus de cylonie 28 mai 15:42

      @zygzornifle

      21 ans d’ études , pour exiger du labo qu’ il se mettent aux recherche transversal fantasmé par un pseudo philosophe qui ne se sert ni du doute ni de la contradiction .pour travailler ses idée .

      Mais uniquement du « bouton » censure en suçant le RSA a des gens qui eux bossent vraiment ( pas des conf bidon chez les copain , ou on apprend que le spin de l’ electron , c’ est la rotation du bouquin chez dudu la trans-verse.)

       Depuis le temps qu’ on lui taille des costard , j’ espère qu’ il les déclare , ca va finir en affaire fillon tout ca :)

      Et ce ridicule , a mettre une photo vielle de 20 ans , pour se croire djeun et beaux ,
      il doit éviter les mirroir comme dorian gray , impossible autrement :)


    • darth myxomatose Cyrus de cylonie 28 mai 15:44

      @foufouille

      Oui c’ est du suçage mutuel , les gens y vont pour que dudu ne mettent pas un vote négatif sur leurs articles :)

      Qui se ressemble s’ assemble :)


    • Désintox Désintox 28 mai 20:04

      @troletbuse
      Intervention homophobe.


    • troletbuse troletbuse 29 mai 10:59

      @Désintox
      Il n’y a pas de fautes dans les noms propres.


  • ETTORE ETTORE 27 mai 22:38

    Monarc 1èr..... Le nouveau Ponce Pilate du monde nouveau !

    Mais LUI, il se lave les mains au gel Hydroalcoolique.

    Il devrait le boire, ce serait mieux pour la nation.


  • babelouest babelouest 28 mai 04:18

    Bof... le PQ c’est pour les cacas nerveux supplémentaires ?

    Pour les masques, on voit des dames au chômage après avoir confectionné pendant des années des soutiens-gorges haut de gamme, se recycler dans la création de protections en tissu. C’est presque la même forme, après tout.


  • rita rita 28 mai 07:36

    Pour nous c’est la galère, mais pour Castaner c’est ripaille a Veules les roses (seine maritime) attablé sur une plage pour manger des huitres avec ses copains ?

    On nous prend vraiment pour des cons ?


    • rita rita 28 mai 07:43

      @rita
      Le 16 mai, Christophe Castaner était en déplacement dans deux communes de Seine-Maritime. Alors que les restaurants et les bars sont toujours fermés, le ministre de l’Intérieur a été photographié en train de manger des huîtres sur une plage. De quoi provoquer la colère des internautes.
      Boudu sauvé des zoos !


    • doctorix doctorix 28 mai 09:07

      @rita
      Mais peut-être qu’il les mangeait debout ???


    • Aimable 28 mai 10:13

      Il lui peut être été servi des huitres contaminées par une algue toxique qui lui aurait filé une gastro , mais avec Castaner de Bœuf , je pense qu’il les a accompagnées d’un blanc a 15% et pour digérer tout cela il aura dégusté un calva a 70% le tout offert par la maison .


    • rita rita 28 mai 13:25

      @doctorix
      Debout assis ou couché il bouffait des huîtres pendant que le peuple crève, après bourré il vient nous faire la morale à la télé de rester chez nous ?
       smiley


  • Eric F Eric F 28 mai 10:17

    Les mesures de la « deuxième étape de déconfinement » sont fuitées dans les médias. Il semble prévu de laisser la région parisienne au rouge, il faudra inventer un nouvel indicateur pour ça, car les indicateurs actuels sont en réalité au vert.

    Il est question d’ouvrir les frontières Schengen mais de maintenir la limite des 100 kilomètres en France y compris entre zones vertes : quelle cohérence ! Pourtant, relancer le tourisme intra-national dès juin permettrait d’étaler les séjours et limiter la grande bousculade estivale. Passer la limite à moins de 300 km ne servirait à rien, sauf à donner l’accès aux plages normandes aux franciliens qui s’y concentreraient en masse,


    • Eric F Eric F 28 mai 18:58

      Finalement la limite de 100 km a été supprimée, mais le premier ministre a « incité » à décaler les déplacements non essentiels, plutôt que de promouvoir l’étalement des séjours. On pourra aller au théâtre mais pas au ciné, dans les salles de sport mais pas les stades...

      Des nouveaux seuils et indicateurs ont été définis afin que l’ïle de France ne passe pas au vert, le département du Val d’Oise reste au rouge et entraîne que l’ensemble de la région soit à l’orange, subtilités chromatiques !

      Pour la scolarité j’ai mal compris les subtilités, ainsi en zone orange les élèves de lycées professionnels seront reçus pour des « entretiens pédagogiques individuels », mais l’oral du bac de français est supprimé, remplacé par la moyenne moyenne bonifiée des notes de la demi-année scolaire. Pour le reste, j’ai retenu l’expression « on ira chercher les élèves décrocheurs », comment concrètement les identifier et les prendre en charge ? par télépathie probablement.


    • ETTORE ETTORE 28 mai 19:17

      @Eric F
      Gouvernement de DALTONiens !


  • ETTORE ETTORE 28 mai 19:15

    Vous tracassez pas pour Castaner...

    Les huitres, il a l’habitude.

    Paraîtrait même ....qu’il en baisé une au.....cabaret....même pas en bourriche !

    C’est pour vous dire comme il est regardant sur la fraicheur du produit.

    Ouverte, fermée.....Rien à foutre,la nuit, une fois bourré....Tous les mollusques bivalves sont gris.


  • AGV média citoyen, plus que quelques doutes ...


Réagir