mardi 31 mars 2020 - par De Bredevan marc (L’INFOTOX)

Covid19 : la « grippette » mondialisée !

S'il ne fallait retenir qu'une seule leçon positive de ce virus, c'est sa capacité à démontrer combien l'humanité qui se croit supérieure en tout, dominatrice sur tout ce qui l'entoure jusqu'à détruire ce que bon lui semble, reste fragile et dépendante des éléments de cette nature que le monde considère pourtant comme soumise à ses seuls besoins.

 

Au départ d'une alerte émise par un jeune médecin de Wuhan (Chine) considéré par le pouvoir autoritaire, plus contrôleur suprême que guide, comme un perturbateur, un dissident qu'il suffit de condamner au silence... et à la mort, la Chine voit se répandre rapidement une épidémie de coronavirus au nom encore inconnu autant d'ailleurs que le seront ses origines, ses causes et modes de contamination ainsi que les remèdes pour y mettre fin.

Pour unique réponse, le pouvoir chinois ordonne le confinement strict de 60 millions d'individus disciplinés et obéissants par la contrainte historique et la technologie futuriste.

A ce moment là de l'histoire, les réactions européennes se satisfont, comme toujours, de jugements de valeurs, de moqueries quant au pouvoir qui, décidément, n'a rien d'une démocratie Made in UE, de ce peuple qui, contrairement aux nôtres, se laisse confiner sans protester.
Mieux encore, et ici aussi comme souvent, de considérer que l'Europe ne saurait être contaminée par ce virus qui, en dépit de ce que chacun pouvait suivre en Chine, n'était qu'une banale petite grippe, une "grippette" !.

Combien de dirigeants, de ministres de la Santé (encore en poste !) d'"experts" de plateaux TV mais, plus interpellant, combien de scientifiques y sont allés de leurs commentaires, de leurs affirmations quant à la non dangerosité de ce petit virus qui, pourtant au même moment, en Chine dont le régime politique permet toutes les mesures liberticides, poursuivait son décompte macabre incontrôlable.

De même, lorsque par malchance, ce fut au tour de l'Italie d'être touchée de plein fouet, on put constater, qu'imperturbablement, les réactions de dirigeants et des habituels commentateurs des autres pays européens continuèrent à se montrer méprisantes en raillant le système sanitaire supposément désorganisé... à l'italienne !.
Et de poursuivre dans le déni alors même que, cette fois, l'Europe était touchée avec des déclarations rassurantes qui, notamment par idéologie anti-nationaliste, assuraient qu'une fermeture des frontières était non seulement inutile mais, en fait, débile car défendu par ces "populistes".
Notons, en passant, que ces frontières furent fermées... deux mois plus tard au plus fort de l'épidémie et donc, là pour le coup, inutile voire débile...

Et que dire de l'Europe, cette soi-disant puissance censée protèger, apporter une plus-value à ses Etats-membres, qui lorsque l'Italie demanda de l'aide sanitaire urgente, temporaire, se la vit étudiée... si longtemps que ce sera la Chine qui, seule, lui apporta le matériel nécessaire.
Bien entendu, ici comme sur l'autre sujet du respect en matière de déficit budgétaire aux normes européennes, lorsque la France, cela aurait pu être sa compagne allemande, connut ses premiers cas et fut confrontée à une même affluence dépassant ses capacités, l'argument de solidarité intra-européenne permettant le transfert de malades au sein de l'UE apparut comme une évidence...

De cette "grippette" du début qui se transforma en virus planétaire, on en arriva à un confinement mondial historique avec pour conséquence la destruction totale de pans entiers de l'économie mondiale, mondialisée ! au travers de mises à l'arrêt partiel mais souvent total de quantité de secteurs industriels et commerciaux ainsi qu'une explosion des déficits publics pour tenter de restreindre les pertes inévitables et conséquentes sans parler des chiffres du chômage atteignant des sommets en un temps record sans oublier qu'au sortir de l'épidémie, la récession attend ce monde convalescent.

Les premièrs leçons à tirer de cette méga crise de 2020 seront que le monde d'avant Covid19 qui vivait, survivait en fait, sans plus de réelles perspectives économiques, qui stagnait avec une inflation quasi inexistante ayant forcé les banques BCE et FED à réduire leurs taux à des niveaux aussi bas qu'insensés à plus long terme avec pour seule justification de provoquer une reprise aussi aléatoire que constamment reportée, fut, presque par "chance", bousculé par ce virus qui, ironiquement tant ceci n'est plus "politiquement correct" se soldera par bien moins de morts que tant d'autres causes qui, pourtant, ne font l'objet d'aucune perturbation de notre mode de vie.

Aussi et sans jamais verser dans la moindre théorie du complot qui ne repose jamais que sur des rumeurs infondées, on peut simplement relever les points suivants :

- Le Covid 19 aura permis, vu la manière dont les dirigeants l'ont géré, de rebattre les cartes économiques, financières voire politiques de manière plus rapide, plus forte que ce qu'en temps normal, ils n'auraient pu le faire admettre par leurs populations respectives.

- Le Covid19 permettra de consolider ce mondialisme qui commençait à être mis en danger tant par des écolos (adolescents ou non), des "démondialistes" que par des "populistes-nationaliste" en quête de pouvoir, notamment en Europe.

- Le Covid 19 consolidera, n'en déplaise aux doux rêveurs d'un autre monde plus juste, plus fraternel..., le dessein chinois de passer d'ex usine du monde, dont l'Europe en particulier a cru pouvoir en exploiter toute sa main d'oeuvre productrice à bas coût jusqu'à y perdre ses propres capacités industrielles, son autonomie et indépendance minimale, à... maître du monde !.

Quant à ceux/celles qui espèrent que cette crise engendrera une nécessaire, vitale prise de conscience globale des citoyens, ne parlons pas des dirigeants bien trop occupés à sauvegarder leur pouvoir, à ceux/celles qui pensent que le jour d'après sera différent (et donc dans leurs espoirs, meilleur) gageons qu'ils/elles seront vite les premier(e)s déçu(e)s car, une fois libérés de cette pandémie, la consommation bridée... par le confinement enfin libérée repartira de plus belle, mue par une irrépressible envie de consommer, de surconsommer au motif que la catastrophe derrière soi, la mort évitée de peu, rien ne vaut sa seule vie sur Terre, d'autant que limitée dans le temps.

Comme une régénération aussi inattendue que bienvenue... due au hasard ?!.
 



12 réactions


  • Schrek Séraphin Lampion 31 mars 2020 08:11

    « une fois libérés de cette pandémie, la consommation bridée... par le confinement enfin libérée repartira de plus belle, mue par une irrépressible envie de consommer, de surconsommer »

    ... à condition d’avoir un minimum de ressources pour payer ou une autorisation de crédit pour s’endetter...

    rien n’est moins sûr : quand l’accumulation de capital est dilapidée sans investir ni produire, il y a paupérisation.


  • devphil30 devphil30 31 mars 2020 09:31

    Quand à savoir d’où vient vraiment ce virus ....

    Fait il partie de la génération spontanée issu de la petite bête le pangolin qui a décidé de faire du mal aux hommes en s’associant avec la chauve souris et en utilisant les fourmis chinoises pour diffuser le mal auprès des arrogantes cigales occidentales.

    Ou alors un savant fou issu d’un pays fou qui ne cesse de faire de générer des guerre au monde depuis son indépendance en 1776qui aurait par des expériences à but de destruction militaire crée un virus de toute pièce.

    Des pays ont été détruit pour insinuation et suspicion mensongère de détention d’arme de destruction , ces mêmes pays ont été détruit à l’initiative du pays qui dispose du plus d’armes de destruction.

    De là à penser qu’il s’agit de préserver une domination tant militaire , financière , culturelle cela serait mal venue de ma part ....

    A à prendre au second degré et en tenant compte de l’ironie des sous entendus relatif au fait que l’on veux nous faire croire n’importe quoi alors que la vérité est simplement que les USA sont un danger pour l’humanité

    Ils viennent de se prendre un retour de virus , fort de leur arrogance permanente le géant aux pieds d’argile va être secoué fortement dans ses certitudes.

    Mais que la bourse continue malgré les morts qui seront issus des classes défavorisées car je n’ose par imaginer le coût des hôpitaux privés US


  • rogal 31 mars 2020 09:45

    « Aussi et sans jamais verser dans la moindre théorie du complot qui ne repose jamais que sur des rumeurs infondées (...) ».

    Une ’’théorie du complot’’ ne repose pas sur des rumeurs mais, comme toute autre, sur des hypothèses. Comme pour toute théorie, sa valeur réside principalement dans sa capacité à expliquer. Pointer un éventuel caractère complotiste est un élément rhétorique cher aux ennemis de la liberté de penser.


  • Abou Antoun Abou Antoun 31 mars 2020 14:47

    Article troublant.

    Les faits et les causes sont bien décrits et analysés.

    Les conclusions sont pour le moins étranges.

    Difficile d’avoir un avis tranché.


    • V_Parlier V_Parlier 31 mars 2020 16:07

      @Abou Antoun
      Il y a en plus une fake news dedans : le médecin de Wuhan lanceur d’alerte n’a pas été condamné à mort (même si on l’avait fait taire) mais est décédé à cause du virus.


    • Abou Antoun Abou Antoun 31 mars 2020 16:14

      @V_Parlier
      le médecin de Wuhan lanceur d’alerte n’a pas été condamné à mort (même si on l’avait fait taire) mais est décédé à cause du virus.
      Exact ! Le PC chinois ira-t-il jusqu’à lui ériger un monument ?


    • De Bredevan marc (L'INFOTOX) De Bredevan marc (L’INFOTOX) 1er avril 2020 08:31

      @V_Parlier
      Exceptionnellement, je réponds à votre commentaire tant je n’imaginais pas que quelqu’un puisse faire un lien que l’auteur de l’article ne fait pas.
      <Un dissident qu’il suffit de condamner au silence... et à la mort>
      Condamner étant,(désolé, je pensais cela évident), pris au sens figuré !!.
      Aucune Fake news, simplement une mauvaise interprétation... d’autant qu’il n’est pas écrit non plus que la Chine l’avait condamné à mort et que chacun sait comment et de quoi il est mort.
      Merci pour votre (re)lecture.


  • troletbuse troletbuse 31 mars 2020 16:08

    Bien sur que c’est un complot

    https://www.mondialisation.ca/covid-19-des-preuves-supplementaires-que-le-virus-trouve-son-origine-aux-etats-unis/5642854

    Si vous prenez le temps de lire tous les articles de cette revue, vous verrez aussi les raisons du complot. Et surtout les conséquences qui ne sont pas joyeuses.

    Il y a trop de coïncidences. Le virus a été crée dans les labos et disséminé sur la planète.

    Voir aussi la vidéo de Bill Gates fin 2019 qui décrivait parfaitement le scénario avec quelques petites modifications pour que ca ne fasse pas trop vrai. Tout a été organisé, même la pénurie de matériels en France, les retards dans les décisions, la charge contre la chloroquine, etc


  • hocagi@1shivom.com 31 mars 2020 22:57

    Aussi et sans jamais verser dans la moindre théorie du complot qui ne repose jamais que sur des rumeurs infondées, on peut simplement relever les points suivants 

    Vous m’avez assuré car ’ai cru un moment que vous etiez un communiste

    Sinon je vous rassure la raison a ses raisons que ce monde ignore, ce qui somme toute est très rassurant isn’t it ?


  • Bombe Bombe 1er avril 2020 16:24

    C’est ce que je redoute.. que cette crise ne permette pas de détruire le mondialisme.. mais au contraire de le renforcer.. si les « élites » ne sont pas délogées par la force, elles continueront à nuire.. les gens sont encore dans la mentalité d’avant.. attendent que ça reparte de plus belle.. La logique voudrait qu’ils en tirent une leçon, maintenir des frontières strictes, démondialiser, fin de l’UE, fin de la société de consommation, fin de l’immigrationisme etc.. Mais le mondialisme dominant en Occident ne se laissera pas faire, il retournera la réalité à son avantage, utilisera la pandémie, l’écologie pour imposer sa vision mondiale.


Réagir