samedi 4 avril 2015 - par Dwaabala

De l’éducation sexuelle telle qu’elle est conçue par les nouveaux féministes et progressistes du pays

"Celui qui affecte de dire toujours comme vous dites, et de faire toujours comme vous faites, n'est pas votre ami, c'est votre ombre." (Plutarque ; Préceptes et maximes)

Dans le billet précédent (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-prostitution-du-langage-au-165602), la question du sens de cette phrase :

 « Cette orientation [celle du Sénat] est un renoncement de fait à la perspective d’abolir la prostitution... »

a été examinée sans insister alors sur ce qui l'introduisait :

« Le PCF appelle les féministes et les progressistes du pays à se mobiliser largement pour que la proposition de loi soit votée, en deuxième lecture, avec l’abrogation du délit de racolage et la responsabilisation des clients. »

Que les nouveaux féministes et les progressistes s'attachent à la protection des femmes victimes de l'exploitation sexuelle ne devrait pas empêcher ceux-ci de réfléchir sur les points de la loi jugés les plus importants dans cette déclaration officielle.

Au lieu de ne s'attacher qu'à celles et ceux qui sont en bout de chaîne, elle aurait pu d'abord insister sur le proxénétisme, et différencier la prostitution du trottoir (91% des femmes qui s'y adonnent sont des étrangères, la plupart venues des pays de l'Est) de la prostitution de "haut vol".

Cette loi, surtout telle qu'elle est ici présentée, est bien plutôt un aveu d'impuissance dans l'application des lois (à juste titre) répressives déjà existantes, et l'occasion d'un détournement dans les voies de la moralisation auxquelles nous ont largement habitués ceux qui nous gouvernent .

Quand la suite argumente sur ce que les auteurs paraissent avoir découvert dans les révélations du récent procès impliquant DSK, la question se pose de leur degré de naïveté, c'est-à-dire de leur niveau d'incompétence dans cette question.

À leurs yeux, ce qui est intéressant dans la future loi, c'est donc la non pénalisation du racolage, et la "responsabilisation", ou encore dit franchement : la pénalisation du client.

Autrement dit, ils défendent l'inverse de ce qui s'applique aux restaurateurs par exemple, qui proposent une table aux clients (qui certes doivent régler l'addition à la fin du repas sous peine d'être "responsables" (?) de grivèlerie), mais qui n'ont pas le droit de le racoler.

Par contre une activité (la location à usage sexuel de son corps, qui n'a rien d'illégal, faut-il le rappeler ?), qui ne propose rien au client (puisque s'il cède il tombe sous le coup de la loi : "responsabilisation") se voit reconnu le droit au racolage.

Le Conseil constitutionnel apercevra-t-il cette contradiction ?

Pour soi-disant protéger les femmes la loi dépénalise d'un côté, c'est-à-dire supprime le délit de racolage, ou encore promeut la tentation, et de l'autre côté sanctionne le bougre qui a marché.

Elle dit aux femmes : - Allez-y, vous pouvez attirer, aguicher, séduire autant que vous le voulez ; et aux hommes : - Attention ! Pas touche !

Aux femmes prostituées : - Vous pouvez racoler impunément puisque ce faisant vous n'êtes déjà que les victimes du désir des hommes.

Aux hommes clients putatifs, mais le plus souvent simples passants : - Vous êtes déjà « responsables » ; voyez ce que vous provoquez !

Tout ceci dans le but de protéger les femmes et de faire l'éducation des mâles, bien certainement.

Voilà le dernier avatar du féminisme et du progressisme, tombés sous la coupe du moralisme socialiste.

Comment s'étonner que rendus à un si haut degré de bon sens on ait pu entendre du Président de la République dans une récente péroraison :

"Vive le turbo, vive le moteur à essence, vive la reprise de l’économie française, vive la Lorraine et vive la République".

Ce sabre est le plus beau jour de ma vie.



11 réactions


  • Crab2 4 avril 2015 11:41

    Les droits de l’homme et du citoyen contre les droits de la femme et de la citoyenne

    Depuis plus de deux décennies les chantres du relativisme culturel ( la gauche en tête ) définissent un ordre moral anti raciste à géométrie variable qui n’en finit pas d’empoisonner notre société

    Suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/les-droits-de-lhomme-et-du-citoyen.html

    ou sur

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/04/les-droits-de-l-homme-et-du-citoyen-contre-les-droits-de-la-5596835.html


  • GrandGuignol GrandGuignol 4 avril 2015 12:05

    La tentation est l’œuvre du « diable » et notre gouvernement suit l ligne directrice de cette UE « diabolique » dont le siège du parlement européen ressemble à la tour de Babel.... smiley

    http://www.dailymotion.com/video/x4gbiv_tour-de-babel-parlement-europeen_news


  • Rincevent Rincevent 4 avril 2015 16:22

    Vous oubliez une prostitution moins visible, celle des « compléments de budget ». Etudiantes http://www.slate.fr/france/86005/sugar-daddy-sugar-babies-prostitution mères de familles, femmes seules à qui Internet rend bien des services et discrètement surtout.


  • lsga lsga 4 avril 2015 16:55

    et l’abolition du salariat ? Non, ça ne t’intéresse pas ? Tu veux défendre le droit des exploiter à se faire exploiter ? et ça se veut communiste....


  • Esprit Critique 4 avril 2015 18:14

    Enfin, un article de bon sens sur le sujet, ça repose des discours de la marocaine, qui d’ailleurs se fait oublier sur le sujet depuis qu’elle est a L’éducation nationale.


  • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 avril 2015 01:35

    J’ai plussé l’article et je tien à préciser que c’est une chose rare. Je félicite l’auteur. La sexualisation de notre société révele que notre civilisation est en état de putréfaction avancée. La Chute de Rome bis repetita ? Les connexions historiques avec Rome sont surprenantes, et nous ne cessons de les égaler lorsqu’il s’agit de corruption et de perversion. Je crois que nous ne tenons pas assez compte de ce que nous a enseigné la Chute de l’Empire Romain


    • Agafia Agafia 6 avril 2015 16:11

      @La Dame du Lac
      Moi aussi je vous plusse. smiley

      Le parallèle avec la chute de Rome est flagrant et notre civilisation est en pleine décadence. 
      Nous suivons la même voie, via Romana. 
      Une évidence...



  • Le p’tit Charles 5 avril 2015 09:12

    Politiciens et prostitution...c’est un pléonasme non.. ?


  • Séraphin Lampion P-Troll 5 avril 2015 09:22

    « Vive le turbo, vive le moteur à essence, vive la reprise de l’économie française, vive la Lorraine et vive la République ».


    Merci à l’auteur d’avoir su extraire la substantifique moëlle de la pensée présidentieles, reflet de l’idéologie dominant.
    Ca vaut son pesant de cacahètes et mériterait une une place dans le Guiness Book of Records.

  •  C BARRATIER C BARRATIER 5 avril 2015 17:19

    Nos élus si bien payés sont j’espère capables de voter une loi intelligente. qui ne seera pas parfaite bien entendu. Du chemin a été fait vers la libération de la femme. Des associations femministes mènent ce combat et les hommes ne devraient guère s’en mêler. Faisons confiance à celles qui ont fait avancer la société vers un peu plus d’égalité :
    voir en table des news :

    Femmes : Conquêtes, reponsabilités nouvelles.Prenez votre part de pouvoir

     

    http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=228


    • Dwaabala Dwaabala 5 avril 2015 23:27

      @C BARRATIER
      Ce qui ne supprime pas la question de la cohérence de «  l’abrogation du délit de racolage et la responsabilisation des clients » qui était l’unique objet du billet ci-dessus.


Réagir