mercredi 28 mars 2018 - par Emile Mourey

De l’urgence d’un grand débat public sur les textes fondateurs de l’islam

Je ne suis pas le seul à lancer l'alerte, mais force est de constater qu'on ne traite pas le problème à sa source ; je cite :

Après les attentats du 11 septembre 2001, les polémiques autour de l’islam, du Coran et du personnage de Mahomet, les deux derniers débats télévisés de « C dans l’air » et de « Ripostes » montrent à l’évidence la nécessité de revenir aux sources de l’Histoire. (Mon article du 10/10/2006).

Face à l’islamisme radical, une solution existe...et je n'en vois pas d'autres. Malheureusement, je crains que cela ne soit trop tard. Cette solution, la seule, c'est de revenir aux sources des religions du Livre. Il s'agit de réexaminer les textes fondateurs, d'ouvrir un grand débat public ayant pour sujet et pour but une relecture critique de ces textes ; et cela, afin de déterminer une bonne fois pour toutes ce que ces textes disent vraiment et non ce qu'on veut leur faire dire (Mon article du 8/10/2012).

Comme de plus en plus d'auteurs, je suis très étonné que nos gouvernants politiques et militaires n'aient pas encore compris que la guerre à laquelle nous sommes actuellement confrontés ne se gagnera pas par l'épée mais par la plume, en l'occurence par la retraduction et la réinterprétation des textes religieux fondateurs, ceci pour savoir exactement ce qu'ils disent et ce qu'ils ne disent pas. Je suis très étonné que les médias n'abordent pratiquement jamais cette question. Est-ce par manque de culture ou par pusillanimité ? (Mon article du 12/10/2017).

Marre de tourner toujours en rond ! Sept livres publiés et pas de réaction publique. Cela fait quarante ans que j'écris, arguments et preuves à l'appui, pour affirmer et réaffirmer que d'Abraham jusqu'à Mahomet, en passant par Jésus, nous n'avons pas affaire à des individus mais à des conseils et que leurs femmes, quand ils en ont, sont des troupes militaires. Marre de toujours répéter la même chose à des sépulcres blanchis qui ne réagissent pas ! Médias, intellectuels, professeurs et hommes politiques... parfois quelques frémissements, sans suite. (Mon article du 27/10/2017).

Fin de citations.

Mon curriculum vitae : vingt-cinq ans de services, cinq ans de campagne, légion d'honneur, mérite national, valeur militaire, lieutenant-colonel, proposition au grade de colonel dans les réserves à laquelle je n'ai pas donné suite, je suis d'origine saint-cyrienne, auteur de sept ouvrages auto-édités abordant notamment la question des trois religions du Livre. Encouragé par plusieurs lettres de Mme Claudie Haigneré, ministre délégué à la Recherche, gouvernement Raffarin, je lui ai adressé par lettre écrite en date du 11/02/2004, mon ouvrage sur Mahomet... sans réponse. Je l'ai proposé sous le titre 'Le Prophète au visage voilé", à diverses maisons d'édition qui font confiance à des comités de lecture d'historiens en cour et d'archéologues qui s'entêtent à situer Bibracte au mont Beuvray... sans succès. 

Concernant les textes musulmans, j'ai montré que leurs auteurs en avaient donné la clef de lecture dans certains passages, notamment lors du siège de Médine, les femmes de Mahomet y étant présentées clairement comme des troupes militaires, à condition de bien traduire le texte. (Mon article du 27/10/2017).

Camarades généraux, nous ne sommes plus au temps des guerres classiques ! Vous avez connu, comme moi, la problématique des conflits dits subversifs. Vous devriez être conscients, comme moi, qu'il faut traiter le problème à la source - à la source de l'idéologie islamiste. Il s'agit de l'interprétation des textes fondateurs. Dites-le au Président de la République ou démissionnez ! Nos théologiens s'égarent. Nos intellectuels ont failli. Notre université s'embrouille. Je veux l'écrire ici, haut et fort : ce n'est pas par des discours creux et de circonstance qu'on règlera le problème. Il faut remonter à la source. Il faut réinterpréter la Sîra. Il faut retraduire correctement le Coran. Il faut le comprendre en le replaçant dans son contexte. 

Il faudra ensuite que cette plus juste lecture s'impose au secteur public, au monde de l'édition, à celui des écoles et à celui des prisons.. Pour rééduquer les égarés, pour sauver les générations futures, c'est la solution radicale et je n'en vois pas d'autre. 

Bien sûr que cela ne peut pas se faire, de but en blanc. Cela se joue au sein des populations, et nos armes, ce sont les médias, si elles le veulent bien.

À part Agoravox, quelles sont les médias qui s'intéressent à cette opération salutaire ? Combien de commentateurs sont-ils venus sur le fil de mes derniers articles ? Une infime minorité ! Dans les récents débats télévisés, a-t-on évoqué la question des sources ? Une seule voix s'est élevée dans ce sens : celle de M. Pascal Bruckner, et son propos était très clair. Le mal se trouve dans l'esprit des islamistes, dans l'interprétation des textes musulmans qu'en fait DAECH, interprétation, ni vraiment démentie, ni clairement condamnée, faute d'argumentateurs avertis. Mais je crains que M. Bruckner se trompe en pensant que la réforme de l'islam pourrait venir de l'Académie du Caire.

Il me revient à l'esprit la critique d'un commentateur récent qui voulait me ridiculiser en me demandant si j'avais tenu la chandelle pendant les relations intimes du Prophète. Il faut vraiment être d'une grande naïveté pour ne pas deviner que les femmes du Prophète étaient, en réalité, des troupes militaires. Chaque soir et à tour de rôle, le Prophète les visitait (dans leurs casernements) et y passait la nuit pour des questions de sécurité. Par ailleurs, il est absurde de penser qu'il ait eu des relations sexuelles avec un enfant de sept ans. Aïcha était, en réalité, une troupe militaire mise sur pied par Abou Becker, une troupe militaire de sept ans d'âge qu'Abou Becker avait donnée à Mahomet.

Qu'on invite sur le plateau les mollahs radicaux, pour qu'ils y défendent leurs convictions et qu'ils s'y ridiculisent ! Plus que les armes, c'est le Ridicule qui tuera nos adversaires.

Qu'on invite sur le plateau la jeune convertie pour qu'elle nous explique comment on peut monter au ciel d'Allah après avoir égorgé un homme pour effacer ses turpitudes ?

Quant à la mort du Prophète que Tabari relate sur plusieurs pages, c'est un étonnant récit poétisé. Il ne s'agit pas de la mort d'un homme ordinaire. Mahomet n'existait qu'en tant que conseil. Cette agonie est celle d'un conseil aux prises avec les difficultés d'une fin de règne, avec des hauts et des bas, des accès de fièvre et des retours de santé, jusqu'à sa dissolution.

Ce conseil Mahomet n'a jamais voulu porter la guerre au dehors de l'Arabie. Reconnaissant à l'Occident la primauté de s'être donné des Apôtres, véritable chef de guerre bien que parfois contesté, son oeuvre est d'avoir réalisé l'unité politique du Hedjaz en y imposant la pratique d'une seule religion, modèle pour ses voisins d'Arabie.

Ce sont ses grands disciples qui, dans la suite de son enseignement, se sont lancés dans les grandes conquêtes militaires qui ont suivi sa mort. Ironie de l'Histoire, ce sont les disciples qui ont tué Mahomet en faisant éclater le conseil qui les liait les uns aux autres.

Et voilà comment est née cette mortelle utopie que Mahomet ne voulait pas, qui veut étendre au monde entier un système de croyances qui n'était prévu, au départ, que pour l'Arabie et que pour un VII ème siècle aujourd'hui bien lointain.

Reste l'intérêt qu'il y a à comprendre ce que les auteurs des textes fondateurs musulmans ont voulu dire.

Ces rédacteurs étaient cultivés, connaissant les textes anciens et disposant de bibliothèques monastiques. J'ai fait l'hypothèse raisonnable qu'il s'agissait du monastère de Ba Hira, à Bosra. On y voit encore des fresques représentant l'ange Gabriel, celui qui inspirait le Prophète (lorsque Gabriel lui parlait, il faut comprendre que c'était, en réalité, le monastère qui lui envoyait ses instructions). Ces auteurs ont cherché à écrire leur histoire comme il leur semblait que leurs prédécesseurs avaient écrite la leur... avec un sens littéral apparent pour les simples, un sens caché pour les intelligents. Aveugles que nous sommes qui ne voulons toujours pas comprendre que les brebis bêlantes d'Abraham étaient en réalité les soldats d'une troupe militaire mercenaire chargée de maintenir l'ordre égyptien en pays de Canaan ! et cela, sous les ordres d'un chef, Abraham, un conseil de prêtres.

J'irai même jusqu'à penser que ces rédacteurs se sont parfois amusés à abuser de la crédulité de leurs lecteurs jusqu'à l'absurde sans que ceux-ci s'en rendent compte. C'est ainsi qu'avant de s'emparer de La Mecque, Mahomet se trouva glorifié comme un héros antique, ses disciples recueillant jusqu'à sa salive quand il crachait (Tabari, page 145).

Bref, il s'agit d'un style d'écriture qui remonte à la nuit des temps bibllques avec les allégories de la création du monde et du péché originet. Une écriture qui, en l'absence d'une législation détaillée, servait de guide au peuple, avec, en épée de Damoclès, la terrible menace du jugement dernier.

Que les théologiens de l'islam viennent sur le plateau pour nous expliquer ce double langage !

Le Mahomet de la Mecque s'élèvait, certes, contre les pratiques idolâtres (sourate 6) mais, dans un premier temps, il ne condamnait ses adversaires qu'à l'enfer. Après la mort d'Abou Thalib, les persécutions redoublèrent contre lui et ses disciples. On lui lançait des pierres ; on lui recouvrait la tête de boue. Un jour, alors qu'il faisait sa prière dans la mosquée, les persécuteurs lui versèrent sur la tête une grande quantité de terre. Ses longs cheveux, sa tête, ses joues, ses épaules furent entièrement recouverts (Tabari page 96).... Que doit comprendre le lecteur ? Qu'en réalité, Mahomet est mort, lapidé et enterré ? De retour à sa maison, une de ses filles, en lui nettoyant la tête (toilette funéraire ?) pleura (des pleureuses accompagnant la levée du corps ?). Le Prophète (mort) lui dit : ne pleure pas ! Ces choses-là arrivent quand on perd ses parents et ses oncles (Tabari, page 96).

Accablé d'injures, d'outrages et de misères pendant encore deux ans, Mahomet (ressuscité ?) partit pour Taïf. Il y a entre Taïf et La Mecque, trois journées de marche (Tabari, page 97). Trois jours, n'est-ce pas le temps qu'il faut pour une résurrection ? N'est-il pas écrit qu'ils tueront le Fils de l'Homme, mais qu'une fois tué, trois jours après, il ressusciterait ? (Marc 9, 31). Mahomet se présenta aux portes de Tâïf pour y demander l'hospitalité, comme un pauvre. Il y avait non loin de là une vigne (Tabari, page 98). Un esclave s'approcha de Mahomet, un plat de raisins à la main... Le Prophète en détacha un grain et, le mettant dans sa bouche, il dit : « Au nom de Dieu ! »... L'esclave s'exclama : « Quel est le mot que tu viens de prononcer ? Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu… depuis que j'ai quitté ma patrie de Ninive. » Mahomet lui répondit : « Ninive est la ville de mon frère Jonas ; Jonas était un prophète et tous les prophètes sont frères. » Symbole de la résurrection, Jonas est le prophète qui, après avoir été avalé par la baleine, fut recraché trois jours après.
 — Qui es-tu ? interrogea l'esclave. Mahomet répondit : Je suis Mohamed et Ahmed (c'est-à-dire le Mahomet qui est venu et le Mahomet qui vient). — Es-tu celui dont parle l'Évangile ? Il y est dit que Dieu t'enverra aux habitants de La Mecque, que ceux-ci te chasseront, que tu reviendras pour les soumettre et pour établir sur eux ta religion (Tabari, page 97 à 99).... Un Mahomet/conseil.

La sourate de la vache, sourate 2, marque le passage du Mahomet pacifique de la Mecque au Mahomet guerrier de Médine.

Constatant l'échec de la prédication du Mahomet de la Mecque, le nouveau Mahomet de Médine dresse un long et sévère réquisitoire contre les idolâtres, les chrétiens et les juifs incrédules (verset 99). Ces incrédules ont refusé de croire au Coran, notamment les deux derniers, qualifiés plus précisément d'infidèles. Ils auraient dû l'accueillir puisqu'il confirmait leurs écritures (verset 83). S'ils vous attaquent, baignez-vous dans leur sang ! Telle est la récompense due aux infidèles (verset 187). Mais s'ils quittent l'erreur, le Seigneur est indulgent et miséricordieux (verset 188). Nous sommes à l'époque où le Mahomet deux, devenu guerrier, lance depuis Médine ses expéditions contre les caravanes mecquoises tout en appelant au soulèvement ses partisans restés sur place (Tabari, page125).

Ce Mahomet exhorte ses partisans restés à la Mecque à le rejoindre dans son exil (sourate 4, verset 101). Il durcit sa position contre les juifs et la modère à l'égard des chrétiens (sourate 5, verset 85).

La sourate 8, le butin, est un chant de victoire après la victoire musulmane de Beder sur les Koraïchites de La Mecque (Tabari, page 137).

Dieu avait dit à ses anges : encouragez les croyants, j'épouvanterai les impies... n'épargnez aucun d'eux (verset 12). Dieu vous montra en songe l'armée ennemie peu nombreuse. S'il vous l'eut fait paraître plus formidable, vous auriez perdu courage, et la discorde vous eût désunis... (verset 45)

Après cette victoire, ce Mahomet II s'est trouvé conforté dans sa nouvelle religion et dans son projet de réforme d'une société plus juste. Ô croyants ! obéissez à Dieu et à son apôtre ; ne vous écartez jamais de ce devoir ; Écoutez sa parole ! (verset 20). Juste rétribution, toujours selon lui, les biens des impies vaincus sont donnés aux vainqueurs comme une aumône de purification et d'expiation à cause de leur désobéissance... ceci pour la paix de leur âme... si Dieu, l'indulgent et le miséricordieux, le veut bien (sourate 9, versets 102 à 105).

Mais après le désastre d'Ohod, où, de toute évidence, ce deuxième Mahomet a trouvé la mort - Abou Sofyan l'a affirmé - le troisième Mahomet (ressuscité) se voit bien obligé de renouveler l'acte de foi. Il s'agit de la sourate 3. Il y réaffirme l'origine divine du Coran dans le prolongement du Pentateuque et de l'Évangile mais tout en admettant qu'il s'y trouve des versets allégoriques prêtant à interprétation (verset 5 ou 7 dans d'autres versions). Pour ne pas perdre la face, il rappelle la prodigieuse victoire de Beder de un contre deux que les musulmans avaient remportée avec le secours de Dieu (versets 11 ou 13, 119 à 122 ou 121 à 124). Il réaffirme l'unicité de Dieu (verset 55 ou 62) mais il tend la main aux juifs et aux chrétiens de bonne foi. ... Dis aux juifs et aux chrétiens : terminons nos différends, n'adorons qu'un Dieu, ne lui donnons point d'égal ; qu'aucun de vous n'ait d'autre Seigeur que lui. S'ils refusent d'obéir, dis-leur : vous rendrez témoignage que nous sommes croyants (verset 57 ou 64), c'est-à-dire des hommes de foi, ni idolâtres, ni incrédules, ni infidèles.

Après avoir rappelé la victoire de Beder, ce troisième Mahomet aborde le sujet délicat de la tragique défaite d'Ohod. Tout naturellement, il en rejette la responsabilité non pas sur Dieu mais sur les musulmans qui, après un premier engagement victorieux, avaient couru au butin permettant ainsi à Abou Sofyan de lancer une contre-attaque victorieuse. Dieu avait réalisé ses promesses quand vous poursuiviez vos ennemis défaits ; mais, écoutant les conseils de la lâcheté, vous disputâtes sur les ordres du Prophète (verset 145). Tandis que vous preniez la fuite en désordre, vous n'écoutiez plus sa voix qui vous rappelait au combat (verset 147 et Tabari page 189).

Pour répondre aux survivants qui, dans leurs folles pensées, prêtaient un mensonge à Dieu. Sont-ce là, disaient-ils, les promesses du Prophète ? Le Très-Haut serait-il l'auteur du désastre ? (verset 148), le verset suivant descendit du ciel : Dieu donne la vie et la mort. Il voit vos actions (verset 150). Puis : Dieu choisit les envoyés qu'il lui plaît (verset 174).

C'est ce troisième Mahomet qui, finalement, l'a emporté.

Cela commence par une bavure (Tabari, page 211). Le musulman Amrou avait tué, par erreur, deux ambassadeurs d'une tribu qui voulait se rallier. La tribu envoya un message au Prophète : « Ces ambassadeurs ont été tués par ton serviteur Amrou. Paye-nous le prix du sang ou prépare-toi à la guerre ! » Le Prophète répondit : « Vous avez raison. Je payerai le prix du sang ». Puis il décida que les juifs des forteresses voisines payeraient en application d'un traité. Dans ce traité, il n'était pas prévu qu'un juif paye pour la bavure d'un musulman, mais il était écrit qu'en cas de contestation, il fallait s'en remettre au Prophète. Mahomet décida qu'on commencerait par faire payer les juifs Beni Nahdir.

Le Prophète sortit de Médine et il assiégea leur forteresse (Tabari, page 214). Il ordonna de couper les dattiers. Les juifs criaient du haut des remparts : « Couper des arbres est un crime et Dieu ne peut ordonner des crimes de ce genre. » Allah l'a permis leur répondit-on (Sourate 59 v. 5). Au bout de onze jours, les Beni Nahdir capitulèrent. Ils furent autorisés à partir avec leurs femmes et leurs enfants, mais sans leurs biens. Dieu les donna au Prophète. Ce que Dieu a enlevé aux juifs dans les faubourgs de Médine, vous ne le donnerez pas aux riches mais au Prophète, à ses proches, aux émigrés, aux pauvres et aux orphelins (Sourate 59, v. 7).

Les Benî-Qoraïzha résistèrent 25 jours. Ils étaient 800. Le Prophète leur fit couper la tête (Tabari page 230). Holocauste réel ou symbolique ? Je ne sais pas. Aucun texte extérieur à l'islam en a fait mention, ce qui est très étonnant. À Beder, le Prophète reprochait à Ali son interrogatoire musclé ; à Kaïbar, il donne l'ordre qu'on continue la question jusqu'à ce que l'interrogé parle ou qu'il meure (Tabari, page 256)... images de guerre.

Image de paix retrouvée, entouré de 700 de ses hommes habillés de blanc comme des pénitents, Mahomet se rendit à la Mecque pour accomplir le pélerinage. Les Mecquois se soumirent.

Références : Tabari, Mohammed, sceau des prophètes, édition Sindbad, 1980. Le Koran, traduction par Savary, Éditions Garnier Frères, 1958. (les numéros de versets peuvent varier en fonction des éditions).

Nous sommes là à un moment de l'Histoire, une Histoire importante et intéressante, rapportée dans un langage étonnamment poétique, accessible à tout lecteur intelligent de bonne foi...

... une Histoire que les djihadistes feraient bien de relire avec un oeil neuf.

Emile Mourey, 27 mars 2018

 



92 réactions


  • Attila Attila 28 mars 2018 09:45

    La vraie source, la voilà :
    " Dans une interview accordée à The Washington Post, le prince héritier Mohamed ben Salmane a révélé que Riyad avait propagé l’idéologie wahhabite pendant la guerre froide, à la demande de ses alliés occidentaux afin de contrer l’URSS. "
    Lien.

    .


    • Trelawney Trelawney 28 mars 2018 11:18

      @Attila
      Etonné de savoir que Riyad a été obligé de propagé l’idéologie wahhabite. De la à dire qu’ils se sont fait prier, il n’y a qu’un pas que je ne ferrais pas


    • Attila Attila 28 mars 2018 13:21

      @Trelawney
      L’information importante que nous donne le prince saoudien : les dirigeants occidentaux sont responsables de la diffusion du wahhabisme.

      .


    • Onecinikiou 28 mars 2018 14:04

      @Attila


      Oui..oui, on a compris votre raisonnement : l’Islam n’a rien à voir avec l’Islam, et les responsables occidentaux, la CIA, l’OTAN, le Mossad et le grand capital, sont seuls responsables de son expansion à partir du VIIème siècle a.p. JC !

    • Attila Attila 28 mars 2018 16:36

      @Onecinikiou
      Pas du tout, vous n’avez rien compris car cela ne vous intéresse pas.

      Pour les autres qui, comme moi, cherchent à comprendre : jusque dans les années 1970, l’islam ne posait pas de problèmes, beaucoup de musulmans étaient sécularisés. Beaucoup de pays arabes étaient laïcs : Algérie, Tunisie, Égypte, Syrie, Irak et d’autres. La preuve par la vidéo montrant Nasser parlant des Frères Musulmans : Lien

      Si les dirigeants occidentaux n’avaient pas foutu le souk, c’est le cas de la dire, on ne parlerait pas d’islamisme aujourd’hui.

      .


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 16:42

      @Attila
      « on ne parlerait pas d’islamisme aujourd’hui. »

      A Budapest ou a Varsovie, on en parle pas trop..

      Est-ce que Varsovie serait moins occidentale que Saint Denis ?


    • V_Parlier V_Parlier 28 mars 2018 17:33

      @Cadoudal
      Justement, elle est beaucoup moins occidentale, contrairement à ce qu’elle a prétendu. C’est pour cela :
      - Qu’elle n’a pas autant d’interventions extérieures pro-charia à son actif
      - Qu’elle se prémunit à l’avance, et de façon drastique, des conséquences.

      Et pourtant je ne suis absolument pas un adorateur de la Pologne (à laquelle j’ai un tas de reproches à faire sur d’autre sujets).


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 18:16

      @V_Parlier
      L’Occident s’arrête ou ?

      A Tokio, à Washington ?

      Ça m’a l’air un peu compliqué dans votre tête...

      Ne seraient pas occidentaux tous ceux qui s’opposent à l’invasion musulmane ?

      J’étais pas trop charlieislamobobocompatible, me voila content d’apprendre que je ne suis plus non plus un occidental...

      Et pourtant j’existe, il faudra bien trouver une case ou me ranger..


    • Cateaufoncel 28 mars 2018 18:37

      @Cadoudal

      « Ne seraient pas occidentaux tous ceux qui s’opposent à l’invasion musulmane ? »

      Si cela était, il faudrait exclure les partis politiques qui s’intègrent aux nouvelles donnes :

      — le Parti libéral allemand (Freie Demokratische Partei) en 2017, par rapport à 2005

      https://pbs.twimg.com/media/DZNwXLnXcAAJfWV.jpg

      — le Parti du Centre suédois (Centerpartiet)

      https://pbs.twimg.com/media/DZNvxViWAAAKini.jpg


    • karim 28 mars 2018 18:43

      @Attila

      Pour avoir bien étudié l’Islam, les Occidentaux connaissent bien l’Islam authentique. Cette révélation de MBS montre bien l’implication des Dirigeants Occidentaux dans la propagation de l’idéologie wahabite, pour contrer l’URSS, au temps de la guerre froide. Mais cela continue toujours, pour créer des foyers de tensions comme en Tchétchénie, aux Philippines, en Chine avec les Musulmans ouïghours….. Ou tout simplement créer des groupes terroristes : quaïda-bokoharam-les groupes du Sahel Africain, pour trouver un alibi, intervenir, moyennant  une « taxe sur la sécurité », méthode utilisée par la mafia pour escroquer  les commerçants, ou tout simplement pour déstabiliser un régime, comme en Syrie. Et le but ultime étant bien sûr de véhiculer à travers le monde, une image négative de l’Islam et des Musulmans. Le basculement de  l’opinion américaine en quelque décennie en faveur d’israël en est une preuve. Enfin, je pense que le wahabisme est infiltré, pour détruire l’Islam de l’intérieur, de la même façon que fut infiltrée l’Eglise catholique et le Vatican pour détruire le Christianisme.


    • Cateaufoncel 28 mars 2018 18:43

       @Cateaufoncel

      Deuxième tentative

      https://pbs.twimg.com/media/DZNvxViWAAAKini.jpg


    • Cateaufoncel 28 mars 2018 18:50

      @karim

      "Pour avoir bien étudié l’Islam, les Occidentaux connaissent bien l’Islam authentique."

      Ce serait quoi l’islam authentique ?


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 18:52

      @Cateaufoncel
      C’est un peu rassurant que les « non-occidentaux » soient de plus en plus nombreux en Europe...

      Les européennes occidentales voilées comme « vouzémoi » paieront elles un jour le prix de toutes les exactions commises par les aïeux sanguinaires et colonialistes des non-occidentaux Suédois, Autrichiens ou Suisses ?

      http://www.fdesouche.com/978617-les-mureaux-78-des-policiers-attaques-aux-cocktails-molotov-par-une-vingtaine-de-jeunes-qui-ont-egalement-incendie-des-poubelles


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 18:53

      @Cadoudal

      Cocktails Molotov 5 - 0 Interpellation.

      Écrasante défaites de l’équipe des Interpellations, contre l’équipe des Cocktails.
      Mais il faut dire que le match se jouait à domicile, au Stade Crasseux.


    • Cateaufoncel 28 mars 2018 19:18

      @Cadoudal

      « C’est un peu rassurant que les « non-occidentaux » soient de plus en plus nombreux en Europe... »

      On y ajoutera ceux qui ont essayé de cacher que le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort égorgé, parce que c’est un mode opératoire trop connoté.

      Cette lâcheté de la France d’en haut atteint à l’obscène.

      Et, dans la foulée, il vaut la peine de lire l’éditorial de Jean Daniel (bon, 97 ans...), mis en ligne, aujourd’hui, sur le site de L’Obs, comme on dit maintenant :

      "Un jeune homme né en France parce que ses parents ont choisi de l’y faire naître et, la plupart du temps, s’en félicitent. Il est français mais il ne pense qu’à tuer des Français parce qu’ils sont français. Insupportable !"

      On se frotte les yeux, on lit une deuxième fois, une troisième fois... Et c’est bien écrit noir sur blanc :

      https://www.nouvelobs.com/edito/20180327.OBS4261/comment-decourager-la-barbarie.html?xtor=RSS-164&google_editors_picks=true


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 19:42

      @Cateaufoncel
      Si vous allez racler les fonds du panier de la « gauche » française, c’est sur que vous y trouverez toujours Jean Daniel...

      L’égorgeur Marocain était né au Maroc en 1992...

      Jean Daniel Bensaid en Algérie en 1920...


    • pipiou 28 mars 2018 20:58

      @Attila
      « jusque dans les années 1970, l’islam ne posait pas de problèmes » ...

      Vous avez arrêté l’école avant qu’on vous parle de Charles Martel et de Poitiers.
      Tant mieux pour vous, mais quand vous dites à Onecinikiou qu’il n’a rien compris vous avez oublié de tourner 7 fois votre clavier dans votre bouche.


    • magma magma 28 mars 2018 21:28

      @Attila
      ouf j’ai cru pendant un moment que c’était parce qu’on avait 7 m de musulmans 


    • Eric F Eric F 28 mars 2018 22:33

      @Attila
      Vous partez du fait que les occidentaux ont soutenu ponctuellement des groupes moudjahidines fondamentalistes préexistants pour contrer les soviétiques en Afghanistan, en les renforçant par des milices saoudiennes, pour prétendre que l’occident aurait lui-même répandu le fondamentalisme dans le monde. Les monarchies du Golfe n’ont pas attendu l’occident pour faire, grâce à leur pactole pétrolier, du prosélytisme wahhabite dans le monde musulman, variante intégriste et anti-« infidèles » s’il en est, donc foncièrement anti-occidentale (anti civilisation occidentale est la signification de Boko Haram). De même ces mêmes monarchies pétrolières sunnites ont initié des groupes rebelles dans des pays à gouvernement chiites pour étendre leur hégémonie, et l’occident y a contribué pour ses propres objectifs.
      Il y a une forme de déni de vouloir absolument attribuer toutes les turpitudes au seul occident, en escamotant toute responsabilité interne au monde musulman.


    • karim 28 mars 2018 22:52

      @Cateaufoncel

      Vous voulez connaître l’Islam authentique, voici un exemple :

      32. C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

      (Coran : La Table Servie)

      PS / le message coranique s’adresse à tous les hommes.


    • magma magma 28 mars 2018 23:14

      @Eric F
      cette geopolitisation a l’extrême finit par être gavante et méprisante pour les peuples les cerveaux dont certains voudraient se croire supérieurs.


    • Onecinikiou 28 mars 2018 23:15

      @karim


      Pourquoi ne citez-vous pas la dizaine de sourates qui lui sont ultérieures et en violente contradiction avec cette première, et qui, en droit musulman, l’abroge puisque plus récentes donc et prescrivant de tuer partout où ils se trouvent les apostats, les mécréants et les infidèles ?!

      Cela nuirait-il à votre vaine tentative (une charlatanerie) de faire passer l’Islam pour une religion de paix, d’amour et de tolérance, et qui fait se bidonner tout le monde qui a des yeux pour voir, et des oreilles pour entendre ?!

      Aussi il va falloir que finissiez par comprendre que la France et l’Europe ne sont pas terre d’Islam. Jamais.

    • Onecinikiou 28 mars 2018 23:21

      @Eric F


      Vous comprenez : c’est tellement plus commode d’attribuer à d’autres les raisons de vos cruels échecs, et qui sont pourtant intrinsèques de votre référentiel et système de pensée actuels.

      C’est bien moins douloureux et intolérable que de devoir assumer de les réformer, et qui est pourtant la seule et nécéssaire solution pour vous faire sortir du complet marasme dans lequel vous végétez depuis quatre siècles.

    • Cateaufoncel 29 mars 2018 13:12

      @karim

      « Vous voulez connaître l’Islam authentique, voici un exemple... »

      Avec cet exemple, vous ne faites qu’illustrer le problème majeur de l’Islam, à savoir que n’importe qui peut brandir la sourate qui lui convient pour illustrer ce qu’est, selon lui, l’Islam authentique.

      Un djihadiste préférera, par exemple aussi, 2:191 : "Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association (avec les ennemis de l’Islam) est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants"


    • karim 29 mars 2018 14:09

      @Cateaufoncel

      Comme beaucoup de gens, vous êtes aveuglé par la propagande contre l’Islam. En lisant ces passages du Coran, vous devriez en déduire par vous-même que l’appel au combat est subordonné à une attaque ennemie :

      « chassez les d’où ils vous ont chassés »

      « ne les combattez pas prés de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus »


    • Eric F Eric F 29 mars 2018 14:42

      @karim
      " l’appel au combat est subordonné à une attaque ennemie", oui, mais en remontant aux croisades s’il le faut, les jihadistes trouveront toujours une raison de se dire attaqués.


    • Cateaufoncel 29 mars 2018 15:07

      @karim

      Pourquoi est-ce que vous contestez le fait que les djihadistes puisent trouver, dans le Coran, le justification de leurs actions ? Pour nous refaire le coup de « l’Islam, c’est pas ça » ? Nous savons très bien, et nous ne l’oublierons pas, que c’est aussi ça :

      Sourate 4, verset 89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.


      Salem Ben Ammar, docteur en sciences politiques :

      « L’islam qui est en train de déployer le voile de la mort sur l’humanité est celui dont les maîtres d’œuvre et bailleurs de fonds sont les Wahhabites saoudiens et qatariens véhiculés par les frères nazislamistes, Boko Haram, al Qaïda, les Shebabs, Daech, les Talibans, Ennaahdha, le FIS,…


      «  Ils sont l’incarnation vivante et factuelle de l’islam de Mahomet qui plutôt que de prophétiser s’était adonné au massacre des Juifs, au viol des femmes captives, aux razzias et aux pillages.

      « Ils ne le dévoient aucunement, ils le mettent fidèlement en scène dans le strict respect du scénario élaboré, conçu et réalisé par son fondateur.

      « A ce jour aucune voix autorisée ne s’est élevée pour condamner leurs pseudos dérives. Les condamner reviendrait à condamner les sources doctrinaires dont ils s’abreuvent. »

      Salem Ben Ammar, docteur en sciences politiques, pour Dreuz.info.


    • Cateaufoncel 29 mars 2018 15:14

      @Eric F

      « ...les jihadistes trouveront toujours une raison de se dire attaqués. »

      Je ne voulais pas entrer en matière sur l’interprétation des mots, mais l’attaque commence avec l’islamophobie, qui est le rejet (légitime) du corps étranger à notre civilisation qu’est l’Islam.


  • rogal 28 mars 2018 09:46

    Ne serait-il pas plus efficace de donner à lire Galilée, Descartes et Buffon ?


    • Jean Roque Jean Roque 28 mars 2018 09:56

      @rogal
       
      Dans une madrassa il est interdit de faire de la philosophie et même de la logique. Juste rabâcher ; Avicenes a eut plein d’emmerdes avec les oulémas (le philosophe solitaire) et aussi Avéroès obligé de faire le faux-cul sophiste... Les 2 de te façon furent totalement oubliés dès leur mort...
      A noter qu’Avicenes était perse et Avéroès catalan, et tous les textes grecques furent traduits par des non-musulmans dans le califat.
       
      Le capital préfère un peuple crétin plutôt que cultivé, ça revient moins cher !
       


    • Jean Roque Jean Roque 28 mars 2018 13:48

      @Jarnicoton
       
      Les textes grecques sous-entendent Platon et Aristote, Euclide, Thalès des néoplatoniciens, stoïciens. Les traducteurs étaient chrétiens, syriaques araméens, nestoriens et des païens sabéens (Irak) et juifs (tradition herméneutique forte dans le judaïsme), coptes, grecs d’Égypte etc. avant et après l’Hégire. Puis comme les mongols empereurs de Chine s’entouraient de savants bouddhistes tibétains, les califes d’autochtones chrétiens cultivés. Vu que le bédouin arabe était une crasse. Souvent aussi pour des médecins, Avérroès était médecin du calife aussi.
      C’est souvent Byzance qui envoyait les textes grecques d’ailleurs. Entre empereurs et califes nomades s’installant nouvellement en ville on restent des gens du même monde.


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 18:19

      @rogal
      L’incendie vient dire aux bibliothèques : « vous êtes de l’autre côté, pas du nôtre ! ».

      http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2014/04/16/pourquoi-brule-bibliotheques-france-denis-merklen


    • jeanpiètre jeanpiètre 28 mars 2018 19:07

      @Jarnicoton
      Inutile, ça passe au dessus de ses sphères


    • Eric F Eric F 28 mars 2018 22:36

      @Jean Roque
      alors, textes grecs ?


    • magma magma 28 mars 2018 23:42

      @Eric F
      partis se faire voir


  • Étirév 28 mars 2018 09:55

    Toutes les religions se sont copiées les unes sur les autres, en empruntant toujours à leurs devancières les dogmes et les rites sur lesquelles elles se basaient.

    En remontant dans le passé pour chercher l’origine de la Religion primitive, nous découvrons qu’elle était basée sur les lois de la Nature, qu’elle était naturelle. Et c’est en cela qu’elle diffère des religions modernes qui, toutes, sont basées sur la violation de la Nature, qui sont surnaturelles. Et comme toutes les erreurs triomphantes sont intolérantes, elles ne se laissent pas discuter, parce que leurs prêtres ont une conscience vague des absurdités qu’ils enseignent. Comme tous les usurpateurs, ils condamnent, avec la dernière rigueur, le régime antérieur au leur, celui qu’ils sont venus renverser.

    L’islamisme, cette religion moderne, comme le christianisme, n’échappe pas à ce principe.

    Disons donc quelques mots sur l’Islamisme, Mohamed mais aussi la civilisation Arabe.

    C’est au milieu des luttes que l’Église catholique soutenait contre les premiers Chrétiens féministes, qui gardaient fidèlement le culte de la Déesse, que retentit un cri de révolte d’un autre genre contre l’ancienne Théogonie : « Dieu seul est Dieu, et Mohammed est son Prophète. »

    Il n’est plus question de savoir de quel Dieu il s’agit, il n’y en a plus qu’un : c’est Dieu  ; impossible d’être plus simple, et c’est avec ce cri et ce drapeau qu’une horde de cavaliers arabes va envahir l’empire d’Orient et celui des Perses, en guerre depuis 30 ans.

    L’an 630, Mohammed tombe comme une avalanche sur le territoire sacré de la Mecque, avec une armée de 10.000 hommes. La ville, incapable de résister, se rend, et le forban fait purifier la Kaabah (le sanctuaire) et détruire les images des anciennes Divinités pour anéantir le culte antérieur.

    « La Vérité est venue, dit-il, que le mensonge disparaisse. »

    Ce triomphe amena à Mohammed la plupart des hommes. Toutes les tribus de l’Arabie se soumirent à sa doctrine qui se résume en cette phrase fameuse : « Dieu seul est Dieu, et Mohammed est son Prophète.  »

    Cet homme audacieux naquit à la Mecque, vers 571, d’une famille pauvre de la tribu des Koraïshites (amasseurs). Les traditions qui relatent son enfance sont incertaines, elles ont été arrangées après sa mort.

    On sait qu’il était orphelin ; d’abord pâtre, puis serviteur d’une femme riche, qu’il séduisit et qu’il épousa. Enfin, il était marchand de chameaux, d’après le Dictionnaire de Voltaire. Il eut une apparition céleste, dit la légende, un rêve qui fut le point de départ de sa propagande.

    Il résidait à la Mecque. Ses premiers partisans furent les membres de sa famille. Sa doctrine était celle du « Dieu unique » ; il voulait détruire ce qui restait de la religion théogonique, qu’il appelait « l’idolâtrie officielle ».

    Il rencontra une vive opposition, subit des déboires et des injures ; ses disciples furent persécutés et se réfugièrent en Abyssinie. Cependant, il gagna des partisans. Tous les hommes pervertis se rallièrent à lui. Il convertit le farouche Omar. Il trouva des partisans dévoués parmi les habitants de la ville de Yathrib. Vers 621, douze d’entre eux vinrent prêter un serment d’obéissance à sa personne et de fidélité à sa religion, sur la colline Akabah, près de la Mecque. L’année suivante, ils étaient 75. Ils furent obligés de s’enfuir vers la fin de l’été de l’année 622. C’est cette année de la fuite qui sera le commencement de l’Hégire (l’ère nouvelle des Musulmans).

    La civilisation arabe prit un grand développement de 500 à 800. Les sciences arabes étaient protégées par le khalife El-Mansour, en attendant Haroun Er-Rashid au 8ème siècle, El-Mamoun, El-Motassem.

    On vit s’élever des écoles nombreuses à Damas, Baghdad, Alexandrie, Tripoli, Cordoue et Grenade.

    L’industrie, le commerce, l’agriculture suivirent le progrès des sciences et s’étendaient partout, en Syrie, en Egypte, dans le Nord de l’Afrique et le Midi de l’Espagne. Ces progrès seraient venus vers le Nord s’ils n’avaient été arrêtés à Poitiers par Charles Martel.

    En 756, une dynastie de khalifes s’établit à Cordoue, fondée par Abdérame, de la famille des Ommayades (elle dura jusqu’en 1031).

    Parmi les femmes intellectuelles de l’Orient qui émigrèrent en Espagne avec eux, il faut citer Valadata, fille du roi Mohammed, Aïshah de Cordoue, Sophia de Séville, et Bent Achali, fille du fameux poète Ahmed. Ces femmes transportèrent en Andalousie les rites des anciennes sociétés secrètes, qui depuis se sont perpétués en Espagne. C’est à leur influence que l’on doit en partie l’exquise éducation du peuple espagnol, qui, pendant la domination arabe, réagit contre la brutalité que le régime masculiniste des Suèves et l’infiltration romaine avaient essayé d’introduire.

    La civilisation avait commencé en Orient. Elle revenait en Occident de différentes manières, par les Arabes, par les Juifs, par les Cathares, par tous les hérétiques, par les idées rapportées d’Orient lors des Croisades.

    L’influence de la civilisation arabe surtout se faisait sentir. Elle avait déjà sa littérature, ses arts, sa poésie, et surtout sa brillante architecture. Les Arabes avaient fondé des écoles en Egypte, au Maroc, en Syrie, en Perse, en Andalousie ; ils avaient une philosophie qui se développait et qui s’inspirait de la philosophie indienne et de la philosophie grecque. C’est ce mouvement qui, remontant vers le Nord, vint apporter aux écoles de Paris le germe de toutes les grandes idées nées et cultivées autrefois en Orient.

    C’est ainsi que les écrits d’Aristote, connus et enseignés depuis longtemps dans les écoles de Cordoue et de Séville, furent introduits en France en 1215 par un Espagnol nommé Maurice. C’est à la civilisation arabe que la France doit ses arts, ses sciences, ses mathématiques, son architecture, c’est-à-dire tout ce que l’Église laissa passer.

    Lien


    • Attila Attila 28 mars 2018 10:12

      @Étirév
      " Toutes les religions se sont copiées les unes sur les autres, en empruntant toujours à leurs devancières les dogmes et les rites sur lesquelles elles se basaient. « 
      Témoignage de Kofi Yamgane, ancien maire, ancien député et ancien ministre : »En Afrique, nous avions le dieu Éléphant, le dieu Lion, le dieu Crocodile. Alors, quand on nous a demandé de rajouter le dieu Jésus ça ne nous a pas posé de problème« . Faut vraiment rien connaître des religions du monde pour oser dire que les religions se sont copiées les unes sur les autres.
      Les analphabêtes qui causent sans savoir, commencez donc par lire l’ouvrage de référence en la matière : »Les formes élémentaires de la vie religieuse« d’Emile Durkheim (PUF).

       » En remontant dans le passé pour chercher l’origine de la Religion primitive, nous découvrons qu’elle était basée sur les lois de la Nature, qu’elle était naturelle. Et c’est en cela qu’elle diffère des religions modernes qui, toutes, sont basées sur la violation de la Nature, qui sont surnaturelles "
      La Nature n’existe pas, ce n’est qu’une croyance primitive, une croyance religieuse inventée il y a 2500 ans. La croyance en l’existence de la Nature n’existe nulle part ailleurs que dans la tête des bobos occidentaux. Le reste du monde ignore l’existence de la croyance en la Nature.

      .


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mars 2018 11:11

      @Attila

      Dans les religions, seule la croyance en « une bonne violence voulue par Dieu » mérite aujourd’hui d’être combattue.

      Mais elle doit être combattue avec la plus grande énergie. Ce qui suppose que sont combattues aussi les prétendues « bonnes interprétations » des appels à massacrer explicitement attribués à Dieu par ceux qui croient en Dieu.


    • Hermes Hermes 28 mars 2018 11:46

      @Etirév

      Je ne saisis pas le lien entre les deux paragraphes suivants :

      "Ils furent obligés de s’enfuir vers la fin de l’été de l’année 622. C’est cette année de la fuite qui sera le commencement de l’Hégire (l’ère nouvelle des Musulmans).

      La civilisation arabe prit un grand développement de 500 à 800. Les sciences arabes étaient protégées par le khalife El-Mansour, en attendant Haroun Er-Rashid au 8ème siècle, El-Mamoun, El-Motassem."

      D’après les dates données, il ne semble pas qu’il y ait de rapport entre l’expansion d’une civilisation arabe et l’Islam. Est-ce cela que vous vouliez montrer ? Si oui ce serait intéressant de l’expliciter un peu plus. Si non, est-ce la thèse inverse ? Dans ce cas elle ne semble pas tenir vu les dates.

      Peut-être votre objectif n’est pas dans ces deux thèses ? En tout cas votre commentaire est intéressant bien que son intentionalité ne soit pas très évidente.

      Cdt.


    • magma magma 28 mars 2018 21:37

      @Hermes
      itou


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mars 2018 11:34

    Les « collabos » sont ceux qui estiment que l’Islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour et ne veulent pas entendre parler d’un Islam de guerre, d’intolérance et de haine.

     

    Michel Onfray

    (dans le Figaro, à propos du livre SOUMISSION de Michel Houellbecq, dont il reconnait, dans un récent livre personnel, avoir sous-estimé la valeur)


    • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 18:57

      @Pierre Régnier

      Il y a Disneyland Paris tout près, un petit aérodrome aussi, j’imagine que c’est sensible pour donner lieu à une expulsion. Le parking couvert en face du commissariat a brûlé plusieurs fois (avec les voitures dedans), avant que le dernier commerçant blanc ne disparaisse il y a une décade environ. A cette période j’ai discuté avec un pharmacien qui en était à son 8ème braquage. Torcy c’est là que j’ai vu pour la première fois des classes 100% noires. Aussi rencontré un postier illettré (je vous jure que ça existe) et bien entendu ses bars sans femmes qui ne servent pas d’alcool et qui sont bondés les jours de PMU. Pas besoin de minaret car des hauts-parleurs sur les toits de certains immeubles font l’appel à la prière.

      Maintenant avec le recul, je me demande si c’était pas une extension de Disney : Weshworld produit par J. J. Arabs.

      http://www.leparisien.fr/torcy-77200/seine-et-marne-l-ancien-imam-de-la-mosquee-de-torcy-expulse-vers-le-maroc-28-03-2018-7633425.php


    • jeanpiètre jeanpiètre 28 mars 2018 19:19

      @Pierre Régnier
      Remplacez islam par capitalisme de cartel dit libéralisme, cette phrase est tout autant vraie, d ou l affrontement entre deux systèmes de valeurs totalitaires et hégémoniques que nous subissont actuellement


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mars 2018 21:23

      @jeanpiètre

      Le capitalisme est pour moi aussi néfaste que l’islam. Et je vous fais remarquer que les deux « systèmes de valeurs totalitaires » ne s’affrontent nullement. Et même, avec des Macron au pouvoir, de moins en moins.


    • jeanpiètre jeanpiètre 29 mars 2018 07:19

      @Pierre Régnier
      L important est de Créer une apparence d opposition les premiers de cordée des 2 dînent ensemble


  • François Vesin François Vesin 28 mars 2018 13:50

    Une fois de plus merci cher Monsieur Mourey

    pour votre combat en faveur de la « connaissance ».
    Fasse le ciel que vos écrits vous survivent et que
    les générations futures y aient accès...pour autant
    qu’elles se soient affranchies des forces obscures
    qui gouvernent notre monde vers son crépuscule.

  • ZenZoe ZenZoe 28 mars 2018 14:29

    Un grand débat public, et pourquoi donc ?
    La France est un état laïque et les feuilles de route religieuses n’ont pas leur place dans un débat public.
    Un débat public pourrait laisser penser que la France est déjà une terre musulmane !
    Elle ne l’est pas, et ce travail de réécriture ne nous concerne absolument pas

    Tout ce que la France doit faire est de faire respecter ses propres lois en n’acceptant aucune demande de dérogation de la part des musulmans. Ce serait déjà immense.


    • V_Parlier V_Parlier 28 mars 2018 17:41

      @ZenZoe
      Qu’on le voit ainsi ou pas, de toutes façons les musulmans réfutant ces relectures n’accepteront jamais que des « kouffars » aient autorité sur leur religion. Donc l’article est peut-être utile pour des visiteurs comme nous, mais rien de plus.


  • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 2018 14:42

    Bonjour Émile,

     Si la population ne connait pas les sources de l’islam (et c’est le cas pour ceux qui y croient aussi), il en connait les conséquences.
     En connaissons-nous plus au sujet des autres religions ?
     Toutes ont subi des schismes plus ou moins sanglant « au nom de... ».
     Heureusement, il y a l’humour.

     Hier, sur ARTE, le Thema y était consacré
     En son temps, notre Vif en a parlé en long et large dans plusieurs articles.


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 2018 14:59

      Ce qui serait intéressant, Émile, c’est de rechercher ce qui a fait que l’on est passé des religions polythéistes (qui a mon avis sont parfois plus sensées) aux 3 religions monothéistes.
      L’Égypte antique, par exemple, (sur laquelle les religions monothéistes se sont calquée) a mieux compris qu’il fallait faire appel à des experts pour se faire aider dans leurs tâches, plutôt qu’à un généraliste qui ne sait plus où mettre la tête. 


  • Cateaufoncel 28 mars 2018 15:09

    Je n’y connais peut-être rien, mais je suis toujours étonné par l’outrecuidance de ces koufars prétendant offrir aux musulmans qui les méprisent, les jalons d’une réforme de l’Islam.

    Mais même en admettant que le grand débat dont parle le lieutenant-colonel Mourey ait lieu, sans qu’on sache à qui reviendrait la responsabilité de son organisation, sans qu’on comprenne bien non plus, si la refonte complète du Coran qui est suggérée, concernerait un seul et hypothétique Islam de France - et dans ce cas, comment réagiraient les sponsors étrangers ? -, ou l’entier de la Oumma.

    Outre qu’être, plutôt qu’une simple religion, un système religieux, politique, juridique et social qui encadre la vie du fidèle jusque dans ses actes quotidien les plus triviaux (voir les Invocations), l’Islam est une nébuleuse, sans structures hiérarchiques, au sein de laquelle personne ne peut représenter tout le monde, personne ne peut parler au nom de tout le monde, personne ne peut décider pour tout le monde, et personne ne peut engager tout le monde. Personne, ni même un groupe de personnes.

    Face à cette galaxie*, le louvoyant gandin de l’Elysée choisit ses interlocuteurs, ou mieux ses interlocutrices, parmi ceux et celles qui lui diront ce qu’il a envie d’entendre – en quoi il s’apparente aux pires dictateurs du XXe siècle. Ainsi s’est-il entretenu, lundi, pendant une heure, avec imame féministe soufiste, Sherin Khankan, venue tout exprès du Danemark, pour conforter Jupiter dans ses a priori et ses préjugés bienveillants.

    Une troisième personne était de la partie, la rabbine française Delphine Horvilleur, étudiante en médecine, mannequin, journaliste, manager de l’année en 2014, contestée dans sa communauté parce qu’appartenant au courant libéral – au sens américain – du judaïsme français.

    Le site Dreuz.info rapporte encore : « …Sherin Khankan a suggéré au président l’idée d’une grande conférence réunissant des femmes imam venues du monde entier, des femmes rabbin, des pasteures protestantes, des prêtres catholiques ainsi que des intellectuels des toutes les religions, notamment des musulmans, sans discrimination de sexe. « Le chef de l’Etat s’est dit intéressé par l’idée et a promis de donner suite », confie la Danoise. »

    Souhaitons-lui de ne pas se faire trop d’illusions. Et au lieutenant-colonel Mourey aussi. Hélas…


    * Wikipedia fournit une infographie comportant 34 courants principaux, 8 sous-groupes du courant des Bohras et 12 ordres du soufisme.


  • zygzornifle zygzornifle 28 mars 2018 15:37

    Encore un débat ? Nos parents auraient débattus au lieu de prendre les armes contre les nazis on marcherait au pas de l’oie ....


    • aimable 29 mars 2018 00:41

      @zygzornifle
      pour cette guerre ci, que nous sommes en train de perdre parce que nous n’appliquons pas les paroles de la marseillaise . j’ai l’impression que nos politiques veulent que nous soyons tous égorgés , a moins qu’un autre de Gaulle appel a la résistance !


    • zygzornifle zygzornifle 29 mars 2018 08:38

      @aimable


       c’est l’UE et nos politiques qui en sont responsables , il faudrait les juger devant un tribunal populaire .....

    • Parrhesia Parrhesia 30 mars 2018 06:27
      @zygzornifle

      Bonjour,

      Soyons justes !!!
      L’U.E. (Comprenons par là : « l’actuelle contre-europe » ) ne serait pas ce qu’elle est si nous n’étions pas ce que nous sommes devenus globalement, à de rares exceptions prés :
      « Des cons globalement (ou »mondialistement") manipulables par n’importe quelle idée à condition qu’elle vienne d’ailleurs !!!
      - Des U.S.A. , surtout lorsque leur idéal présidentiel peut être représenté par une personnalité nommée Clinton.
      - De l’ancienne URSS, surtout alors qu’elle était stalinienne et qu’elle était en mesure de conditionner 25% du corps électoral français !!!
       - De la Droatte française,  celle qui pourrait porter à gauche si par bonheur elle en avait.
      - De la gôche française, lorsqu’elle s’unit à l’O.A.S, au Mossad et à la CIA (j’en passe et des meilleures) pour déglinguer un président nommé Charles de Gaulle.
      - Et du ventre mou de la France - celui qui depuis cinquante ans se laisse chaque jour un peu plus convaincre qu’il agit de façon sage, intelligente et progressiste en confiant le peu de grain qu’il nous reste à moudre aux rongeurs capitalistes exclusivement financiers !!!

      Quant au tribunal populaire, nous avons déjà eu ça en France en 1792 et en 1794  : Ce ne fut pas précisément de l’humanisme, en attendant le bilan éclairant des guerres napoléoniennes et des deux (premières) guerres mondiales...
      Et pendant ce temps-là ... 
      D’autres, dont l’actuelle multitude que le couple franco-allemand sous commandement mondialiste continue à importer d’ailleurs (pour ne pas dire de partout), sont en train de mettre en forme une solution maintenant clairement visible, tant sur le plan sociétal qu’économique, sur laquelle nous nous montrons incapables, ne serait-ce que de réfléchir un minimum ...


  • OMAR 28 mars 2018 17:24

    Omar9

    @E. Mouray : « Cette solution, la seule, c’est de revenir aux sources des religions du Livre. ».
    .
    Tant que vos référents sont de l’acabit de ce loup de Sami Aldeeb, sioniste avéré et anti-Islam confirmé, toutes vos études et conclusions n’auront aucune crédibilité...
    https://blog.sami-aldeeb.com/2011/07/10/sami-aldeeb-est-islamophobe-et-fier-de-letre/
    Et si l’on ajoute votre incompétence culturelle et théologique à parler de l’Islam, il vous restera qu’à aller vos sermons au F.Haine ou à la Knesset...


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 mars 2018 17:34
    @auteur

    Vous avez l’habitude de signaler mes commentaires suite à vos articles, ils sont souvent supprimés.

    Faites-le aussi pour celui-la : Non, mon vieux, ne touchez pas à la religion car celle-ci vous emmerde et s’éloigne de vous à la vitesse de la lumière. Ayez le courage d’affronter la vérité et d’admettre que vous êtes devenus esclaves et victimes de vos propres dirigeants qui vous ont trahis ! Les explications sont dans mon article proposé ce matin à la publication, ce sont vos dirigeants qui feront de vous des poulets rôtis nucléarisés, pas les « musulmans » ... qui n’ont ni pouvoir politique, ni moyens miliaires ni rien du tout !

    • Ouam Ouam 28 mars 2018 18:03

      @Mohammed MADJOUR
      "ce sont vos dirigeants qui feront de vous des poulets rôtis nucléarisés, pas les « musulmans » ... qui n’ont ni pouvoir politique, ni moyens miliaires ni rien du tout  !"

      Tant mieux on terminara en beauté...et dignement !
       
      C’est plus sympa d’etre atomisé par une bombe à hydrogene avec double réaction nucléare dans un beau plasma que de finir égorgé comme un mouton comme ce pauvre colonel qui à donné sa vie.

      Terminons nous bien sans souffrances et proprement , parce que on finira tous par y passer au hazard de la roulette islamique ...
      Finissons en au plus vite, cette vérole sera aussi éliminée avec !
      La bombe aura purifié le territoire

      Quand a votre lucidité, publier sur face de book démontre brillamment vos analyses en général et leurs qualitées de grand visionnaire.

      J’y suis prèt, je saura enfin si le grand vide cosmique existe ou si c’est le vide sidéral, tant que je ne souffre pas, c’est ok !
      Qu’on en termine au plus vite .


    • Ouam Ouam 29 mars 2018 00:01

      @Mohammed MADJOUR
      bjr, car je ne t’ai pas salué.
      je suis en partie d’accord avec ton texte qui est lucide
      par exemple cette partie je cite
      « Il semble pourtant que c’est aujourd’hui, avant que ce ne soit trop tard, qu’il faut décider :

      • Soit on réhabilite les Nations et les Etats et chaque pays se développera selon ses ressources et en coopérant avec tout le monde,
      • Soit on efface toutes les frontières nationales et tous les individus deviendront citoyens du Monde et chacun cherchera le bonheur là où il le pourra.
      C’est le seul choix qui reste à faire car le monde des milliardaires malades, accumulateurs des richesses nationales et obstacles au développement humain, IL NE SURVIVRA PAS ET PEUT ALLER AU DIABLE ! »
       
      Tu sait tres bien que jamais ces gens (enfin en Fr en Algérie je ne sais pas) nous laisser le choix, cad celui du peuple, le vrai !
      A tu oublié la derniere fois ou j’ai voté pour cette « mascarade » cad en 2005 pour un non !
      Tu à vu ou il est arti notre « Non ! » pourytant archi majoritaire et sans doutes possibles..
      Dans les chiottes de la démocratie qui n’en est plus .
       
      Plus de doutes possibles sur le « non choix », sauf être un doux réveur..
       
      En dictature dure c’est « ferme ta gueule » et en un peu moins dure c’est « cause toujours »
      Mais dans le « fond ».... ou est la différence ? pour le peuple au bout ?
       
      Tu a aussi omis le taux de natalité voulu par les grands possédants, un client de plus implique un capital encore plus grand.
       
      Seul le capitaliste extrème pense que un « marché infini » peut etre possible dans un « espace fini » (notre petite planète)
       Il suffit de regarder les projection futures à tres court termes cad 50% sur le continent africain de disparitions de l’écosystème pour etre convaincu de l’irresponsabilité totale de ce système.
       
      En europe ce n’est guère mieux (25%), je ne te parles pas des terres agricoles ni de l’eau dans le monde, ni des ressources des océans.

      L’immense migration qui nous est vendue par l’oligarchie possédante/dominante est une chimère sans nom que seul un deumeuré profond ou un débile léger, voir un humain faiblement doté par la nature et très inculte paut en accepter la théorie fumeuse, enfin à long termes.
       
      Si on veut prendre l’ensemble des paramètre crutiauxs en jeu et les regarder en face sans se voiler la face par des idéologies diverses.
       
      ouam, qui n’enrichis pas zuccenberg smiley


  • Ouam Ouam 28 mars 2018 17:50

    « 

    De l’urgence d’un grand débat public sur les textes fondateurs de l’islam »

    Plus de débats possibles, nous atteignons petit a petit le point de non retour.

    Il faut partitionner le territoire en deux, un coté shit hole avec l’islam autorisé...

    ou tout sera open bar, je propose de leur laisser macron il est compatible charia

     

    Et une autre zone « saine » ou cette religion qui contient désormais bien top de nazis fachistes égorgeurs de kouffars est stritement interdite à leur accès, un immense mur entre les 2 comme israel / palestine.

    Le cochon et alcool obigatoire et clop en période de ramadan dans la zone « libre »

    Je le vois comme ca le futur !


  • mmbbb 28 mars 2018 17:56

    « De l’urgence d’un grand débat public sur les textes fondateurs de l’islam  »«  il aurait suffit de défendre nos valeurs a savoir la laicité , Nous avons transigé, nous en payons le prix La laicite etait normative , elle a ete dévoyée au profit de l acception de de » l alterité ". Vous vous trompez de comlbat m Mourey 


    • Clouz0 Clouz0 28 mars 2018 20:10

      @mmbbb


      « il aurait suffit de défendre nos valeurs a savoir la laicité , Nous avons transigé, nous en payons le prix La laicite etait normative , elle a ete dévoyée au profit de l acception de de » l alterité »

      Oui.
      Une succession d’erreurs impossibles à admettre.
      Impossible à admettre pour nos dirigeants et pour l’ensemble des ’intellectuels’ et des politiques. 
      Au mieux ils n’ont pas vu venir le coup... ils n’ont pas pu agir autrement... il n’y avait pas urgence... 
      Au pire ils se sont servis de la situation. À droite pour de la main d’oeuvre bon marché, À gauche pour l’espoir du vivier de troupes fraiches et nombreuses d’un nouveau prolétariat qui permettrait enfin le grand soir tant rêvé. 

      Impossible à imaginer pour moi aussi (et pour beaucoup d’autres) pendant des années par méconnaissance profonde des différences insurmontables entre notre société et la vision politico-religieuse de l’islam. Par confort on a tellement voulu croire que l’on finirait par reproduire le coup des italiens, des espagnols, des portugais ou polonais qui s’étaient intégrés en 2 générations. 

      Et pendant que l’on se bouchait les yeux et les oreilles, le temps passait, le flux amplifiait et le problème s’enracinait.

      On a tous merdé. Collectivement.

      C’est sûr : Le ’débat public’ surgira. 
      Mais pas celui dont parle l’auteur, un autre plus soudain, plus violent, plus définitif. On ne voit plus comment on pourrait maintenant se sortir autrement de la situation. Comment on pourra s’épargner le prix à payer pour ce ’débat public’ là.
      Personne n’a envie de faire le geste qui mettrait le feu à la mèche et pourtant tout le monde se doute que ça finira par nous péter à la figure. 
      Tout le monde fait profil bas pour éviter l’explosion.

      Jusqu’à quand ?

  • Cadoudal Cadoudal 28 mars 2018 18:27

    « ci pas moi, ji rien fait, ji sais rien »

    Depuis que j’ai activé le pare-wesh, je n’ai plus le son.

    http://www.bondyblog.fr/201803281056/a-argenteuil-ilyes-13-ans-accuse-des-policiers-de-violences/


  •  C BARRATIER C BARRATIER 28 mars 2018 19:48

    Nos gouvernants n’ont pas à se mêler des sources des religions. La croyance est parfaitement irrationnelle, seuls les adeptes peuvent en discuter entre eux, avec leur logique irrationnelle....C’est une guerre, elle se gagnera par la force. Il faut déjà interdire la secte salafiste, on en a interdit d’autres moins néfastes. Rouvrir pour les gens dangereux des bagnes peu accessibles, nos ancêtres savaient faire.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mars 2018 21:59

      @êtetéC BARRATIER

      Nos gouvernants ont à se mêler des sources DE LA VIOLENCE religieuse.

      Et je vous répète ce que j’ai dit dans mon premier commentaire : sous prétexte que la croyance religieuse est parfaitement irrationnelle, ce qui est vrai, de nombreux athées se font AUJOURD’HUI les complices des croyants mettant en application les appels à massacrer attribués au Dieu de leur religion.

      Chez les juifs et chez les (faux) chrétiens on continue de prétendre que Dieu appelait à des bons massacres de populations d’il y a 3000 ans. Chez les musulmans on continue de prétendre qu’Allah continue d’appeler à des bons massacres DE POPULATIONS D’AUJOURD’HUI ET DE DEMAIN.

      D’où les massacres effectivement commis aujourd’hui par des musulmans. Le refus des athées de voir ces différences devient une énorme malhonnêteté. Une énorme irresponsabilité quand ces athées sont les gouvernants.


    • magma magma 28 mars 2018 23:33

      @Pierre Régnier
      combien d’amis athées se gaussent des prêtre pédophiles (a juste titre) s’effraient des catho intégristes (grave menace pour la France) deviennent silencieux dès que le mot islam est proféré, voir islamocompatible, et ce pour les pire des athées. Un comble pour l’extrême gauche quand on sait a quel point les communistes ont pourchassé tout ce qui pouvait être religieux


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 mars 2018 08:30

      @magma

      Il y a trois ans, sur Riposte Laïque, j’ai publié un article pour dire en quoi, selon moi, la résistance à l’islamisation de la France est un combat de gauche.

      Pour dire aussi (comme le dit pour lui-même le Père Henri Boulad) que, si je suis islamophobe publiquement revendiqué, je ne suis nullement musulmanophobe.

      (l’illustration n’est pas de moi : les mélenchoniens n’ont jamais été « mes camarades de gauche »)

      https://ripostelaique.com/mes-camarades-de-gauche-vont-ils-enfin-sindigner-pour-cette-bonne-raison.html


  • Raymond75 28 mars 2018 19:58

    Je ne pense pas que les voyous qui se réveillent un jour ’prêt au sacrifice’ pour leur dieu s’intéressent aux vraies sourates de l’Islam, pas plus que je ne me suis intéressé aux vrais textes de la bible ou de la thora, ou de quelque autre superstition. Et je ne peux que constater le très grand silence des populations issues de l’immigration d’Afrique du Nord depuis 2015 ... Par solidarité avec les tueurs ?

    Ce qu’il faut, c’’est un nouveau concordat avec l’Islam, comparable à celui que fit Napoléon avec les juifs : une structure officielle et hiérarchisée, la reconnaissance officielle et publique de la primauté des lois de la République sur les lois religieuses, leur acceptation écrite du respect de nos valeurs, dont la laïcité et l’égalité des femmes, le refus du communautarisme, et aussi la présence d’un (petit) drapeau français dans chaque mosquée.

    C’est à nous de défendre nos valeurs, et nous n’avons pas à attendre des autres qu’ils le fassent spontanément.


    • Raymond75 28 mars 2018 20:04

      @Raymond75
      Et la première des mesures à prendre est la fin des zones de non droit, qui laissent penser à ces petits c... qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent en France, et que ce sont eux les plus forts.


    • OMAR 29 mars 2018 06:51

      Omar9

      Bonjour @Raymond75
      .

      C’est beau, c’est bien ce que vous écrivez.
      Mais le drapeau français, il faut l’accrocher dans l’esprit et sur le cœur.
      Et pour cela, il faut juste ne pas laisser sur le quai, ceux qui voient partir le train de l’espoir, de la dignité et de la fraternité.
      https://www.lexpress.fr/informations/ou-en-sont-les-beurs_646142.html
      Vous n’avez pas à défendre vos valeurs, car elles sont unanimement reconnues comme humaines, utiles et bénéfiques.
      Il faut juste les appliquées...


    • Raymond75 29 mars 2018 08:38

      @OMAR
      L’urbanisme qui a engendré dans les faits une ghettoïsation sociale et ethnique est condamnable et condamné depuis longtemps ; et de plus ayant été surveillant et responsable de la gestion d’examens du supérieur dans le 93, je peux témoigner de ces milliers d’étudiants issus de l’immigration qui font des études difficiles.

      L’intégration possible lorsque le chômage était marginal est devenue difficile, mais pour toute la population, pas seulement dans les banlieues. Cela ne doit pas être un prétexte pour une délinquance qui se généralise, pour l’établissement de zones de non droit car « on ne peut pas faire autrement ». Et bien entendu rien, absolument rien, ne justifie une guerre civile avec des revendications claires de communautarisme et d’exclusion des femmes. Cela n’existait pas il y a une dizaine d’années, et il y avait déjà des problèmes économiques.

      Se mettre en marge de la société, tuer des innocents, commettre des meurtres de masse, prêcher la haine du ’kouffar’ est totalement inacceptable et injustifiable. Le rejet de l’enseignement de l’éducation nationale, le rejet des valeurs qui ont fait la France, la justification de la violence ne peuvent être tolérés, et je dénonce les multiples compromis que de nombreux élus font pour ’ne pas faire de vagues’.

      Je ne confonds pas les populations issues de l’Afrique du Nord avec les islamistes, je ne pratique pas l’amalgame, et on a parfaitement le droit d’être musulman en France, mais ’en France’, pas à l’écart de la France. Et je déplore le silence assourdissant des musulmans qui vivent en France à propos des attentats et massacres qui se produisent de plus en plus régulièrement. En se comportant ainsi, ils laissent penser qu’ils sont complices ...

      Et il faut rappeler que nul n’est obligé de vivre en France : il n’est pas nécessaire de demander un visa de sortie pour aller s’établir ailleurs.


    • Raymond75 29 mars 2018 08:40

      @OMAR
      Il y a longtemps déjà, la ’marche des beurs’ avait suscité de grands espoirs ; malheureusement rien n’a été fait de concret ensuite, que se soit par les gouvernements de droite ou de gauche. C’est honteux, et je comprends que cela génère un sentiment de rejet ...


    • OMAR 29 mars 2018 10:32

      Omar9

      @Raymond75
      .
      Je partage quelque peu votre analyse et vos conclusions.
      Cependant, celles-ci sont incomplètes et partielles.
      Vous ne citez que les causes apparentes qui ont amené une partie des jeunes français de banlieue à perdre cet élément essentiel à leur épanouissement et stabilité : l’espoir.
      Or, les causes profondes sont tout autres : vous réagissez comme si une communauté est venue subitement se greffer au peuple français, et d’autre part, vous donnez aussi l’impression de découvrir une religion : l’Islam, en suggérant uniquement son obscurantisme, son intolérance et sa barbarie.
      Le problème se situe au contenu, à la perception du vocable « intégration » qui leur fut présenté comme panacée à leurs problèmes, alors que perfidement, il signifiait : abandon de la religion, changement des prénoms et coutumes.
      Et quand on sait ce qu’à fait la France pour ces malheureux harkis et leur enfants, eux qui ont tout sacrifié et, accepté, on mesure la perfidie de la manœuvre et la vacuité de son interprétation.
      Je n’insisterai pas sur la situation de la majorité des pays arabo-musulmans qui sont en flammes ou complétement détruits, par la volonté de l’Occident, ou de cet environnement socio-médiatique, où tout est fait pour présenter le musulman comme un monstre, un personnage hirsute, inculte et barbare.
      Ou de l’envahissement des banlieues par des hordes de prédicateurs wahhabites, venus planter leurs graines de la haine et de la violence.
      Mais admettez que ces éléments sont des circonstances idéales pour inciter des jeunes à s’auto-marginaliser et à choisir des chemins dévoyés et criminels.
      Le sujet est long et complexe, alors juste ceci, que les pouvoirs locaux et nationaux reviennent aux fondamentaux de la République et qui sont « LIBERTE-EGALITE-FRATERNITÉ » et vous verrez, cela sera un grand pas vers une véritable intégration.


    • Raymond75 29 mars 2018 13:42

      @OMAR
      L’intégration ne signifie pas perte des repères et de sa culture, mais volonté de s’insérer dans un pays qui n’est pas le sien, ou celui de ses parents, à l’origine. Les immigrés asiatiques se sont parfaitement intégrés, leurs enfants font de brillantes études, ils ont effectivement attribué en général un prénom français à leurs enfants, en signe de reconnaissance et parce que c’est plus facile à prononcer pour nous, et ils ont maintenue vivante leur culture.

      Vous aurez du mal à nier que le délinquance en France est le fait d’un groupe de population, et non de la population en général. Et si le sort de Harkis fut scandaleux effectivement, la guerre d’Algérie s’est terminée en 1962, il y a 3 générations ! Les harkis n’ont, malheureusement, pas constitué l’essentiel de l’immigration nord africaine, et ils ne sont pas la cause, même morale, des dérives que l’on observe dans certains quartiers en France depuis longtemps, tous des ghettos ethniques.

      Mais je le répète : je ne fais pas d’amalgame : la majorité de ces immigrés travaillent, souhaitent que leurs enfants fassent de bonnes études, ce que beaucoup font en effet. Ce qui est surprenant, et distingue cette immigration des autres, c’est que les parents ne semblent pas en état de recadrer leurs enfants, et sont d’une passivité étonnante, tout comme ils sont totalement passifs à propos des attentats, tous commis par d’anciens délinquants, des ratés qui n’ont pas su profiter des possibilités d’études gratuites de leur pays d’accueil, ni des droits sociaux dont ils ont bénéficier.

      Et faut il le répéter ? On a parfaitement le droit de vouloir vivre ailleurs qu’en France ...


    • Cateaufoncel 29 mars 2018 13:55

      @Raymond75

      « Les immigrés asiatiques se sont parfaitement intégrés... »

      ”Si une communauté n’est pas acceptée, c’est parce qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quant elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses moeurs.” propos rapportés par Philippe De Gaulle dans “De Gaulle mon père”. Plon 2003, tome 1 page 433.


    • magma magma 29 mars 2018 15:22

      @OMAR
      toujours analyser sous le prisme partial de la géopolitique dédouane toute responsabilité. Que l’on connaisse, les raisons du pourquoi on en est arrivé la, est un fait. Je mets un bémol sur la ghettoïsation, parce que tout le monde n’a pas été parqué dans d’immondes ghettos, par contre que les urbanistes utopiques se soient trompés oui. Certaines cités, je vais prendre cité danton a Drancy, Montfermeil, et même a st denis, il n’y a pas eu que d’ignobles habitations insalubres et se côtoyaient aussi bien l’ouvrier français que l’immigré, certes discret. Le chômage des 2 ème générations et l’échec scolaire y furent non moins négligeable. Je n’ai pas souvenir de racisme national de masse, des préjugés des sobriquets désagréables mais pas de haine d’une communauté certes docile.

      Nous pouvons avoir toutes les analyses du monde, le problème actuel est de cesser les balbutiements du « il paraitrait » aux solutions a y apporter concrètes et que beaucoup de français attendent non seulement de fds, mais aussi des quartiers en souffrance, je ne connais pas de mère heureuse que son fils deal pour survivre. On peu constater que d’autres communautés plus tardives je pense aux chinois, connaissent aussi les même difficultés mais n’arrivent pas aux même effets. Peut être qu’ils ne sont pas élevés dans un climat délétère de détestation de la France au regard de ces sempiternelles colonies, mais qui ne nous concernent pas nous français aujourd’hui car ces générations suivantes devraient avoir la lucidité, ou des portes parole qui leur explique que c’était hier. Il y a d’ailleurs ce paradoxe de haïr la France, de haïr les colonies, en en même temps... de venir et d’habiter en France.

      dans mon cadre professionnel j’ai tenté de donner une chance a certaines personnes de ses quartiers, avec une crainte pour être honnête parce que les bons trinques pour les mauvais. Et j’en suis arrivé au triste constat que ce fut un échec cuisant dans sa grande majorité. Peut être 2/3 réussites pour 50 échecs... quelles leçons en tirer ? que l’on véhicule que la France offre un confort ?

      Comme je l’ai dit l’islam était inconnu moi enfant, les parents ne le mettaient pas en avant, puis l’affaire des foulards, etc etc etc... tout cela n’était pas un hasard survenu au même moment, c’est dans le coran noir sur blanc l’islam politique ce n’est pas un fantasme de facho.

      Il faut arrêter sur trop de culpabilisation de la France, aucun pays n’a jeté autant de millions dans les plans banlieue, et l’angélisme malheureusement un échec, et je fus le 1 er a y croire. A chaque fois rabâcher l’occident ceci l’occident cela,,, et les pays arabes en moutons tomberaient dans le panneau ? dans ce cas cela conforterait la théorie qu’ils sont un peu bêbete s’y trouverait accréditée, non. Il faut dire que ces pays sont complices, qu’ils sont d’accord et qu’ils en tirent de profits collatéraux. ça me fait rire toujours ces histoires de manipulation ! non ils sont complices !

      Moi, je le reconnais, et je vous l’ai dit, athée, j’en ai plein le c.. d’entendre parler de l’islam a longueur de journée, en mal ou en bien pour nous expliquer que c’est pas ça le vrai islam etc. Y a overdose, et qu’on me conseille de bien lire et interpréter le coran pour comprendre. Non je n’ai pas a me plier en 15 pour avoir a tolérer qu’une femme ne rentre pas dans un café, rien ne me le fera accepter. Je n’ai pas a corrompre mon esprit laïc avec in fine une petite intention que tout le monde lise le coran, ce que je veux bien croire certains pensent qu’en occupant le terrain ils recruteront ou convaincront d’une manière ou d’une autre. Je n’ai pas envie de voir des femmes obligées de ne pas mettre de jupe pour se promener, des créneaux réservés aux femmes. Par de simples exemples, je peux montrer comment on nous oblige a collaborer participer a l’islam. Une de mes collègue invite 10 personnes chez elle dont 1 musulmans. celui-ci répond « je viens si on mange hallal », donc moi j’étais le raciste (je sais pas trop pourquoi, j’aime pas qu’on égorge des animaux et je ne peux pas de dieu dans mon assiette) et bien vous devinez la suite... on a tous mangé hallal a mon insu. Au lieu de faire un compromis culturel, non nous régressons vers un obscurantisme débile qui trouve une résurgences chez des jeunes qui ne savent pas ce qu’est le bled.

      vous dires de manière antinomique qu’on ne voit que cela e l’islam, mais c’est ce que l’islam montre. comme je vous l’ai dit, qui était a charlie ? qui a condamné a par el goumi peu aimé par votre communauté. Ou elle la grande manif pour dire l’islam c’est pas ça ? l’excuse a la con, parce que vous n’avez pas a vous justifier ? mais tout le monde comprend que vous ne voulez pas dénoncer. Si moi des curetons coupaient des têtes de musulmans je serais dans la rue (non.. pas avec une hache..)

      alors pour répondre a l’article. Nous devons mettre les lois en place en France pour qu’aucun communautarisme ne soit favorisé, et seul l’islam peut faire sa révolution, nous ne pouvons l’y contraindre, mais bon dieu qu’il le fasse ! a moins qu’il ne le veuille pas et rester au VII siècle de l’évolution, ce qui malheureusement est probable par c’est une doctrine politique fascisante en quête de pouvoir absolu, et plus on lobotomise les gens plus ils seront incapables de réfléchir d’être autonome s’auto surveillant comme les capo d’auchwitz


    • Cateaufoncel 29 mars 2018 16:21

      @magma

      "Comme je l’ai dit l’islam était inconnu moi enfant, les parents ne le mettaient pas en avant, puis l’affaire des foulards, etc etc etc... tout cela n’était pas un hasard survenu au même moment, c’est dans le coran noir sur blanc l’islam politique ce n’est pas un fantasme de facho."

      Pendant quelques dizaines d’années, les musulmans, se sachant minoritaires, ont fait profil bas. Puis il y a eu la création de SOS Racisme, et le remplacement, à gauche, des prolétaires par les immigrés et les issus de l’immigration.

      Ils ont tout de suite perçu le basculement de la bien-pensance en leur faveur. Ils n’ont plus cesser de tâter sa résistance. Aujourd’hui, pour autant que je sache, le port le niqab n’est plus réprimé nulle part, la peur panique de l’incident qui dégénère et qui embrase toutes les banlieues de France, paralyse les pouvoirs (? ??) publics.


    • magma magma 29 mars 2018 19:21

      @Raymond75
      et donc a-t-on encore besoin de quoique ce soit d’autre pour agir plutôt que de voir des journalistes comme je l’ai vu encore hier soir demander a un intervenant si c’est bien vrai que des juifs se font insulter en France...


    • Raymond75 29 mars 2018 19:51

      @magma
      La collaboration de Vichy avec les nazis, et la participation active de l’administration et de la police française à la déportation des Juifs nous a apporté une honte historique qui nous inhibe : on ose plus combattre les dérives d’un groupe humain de peur de se comporter comme des racistes ; hors s’attaquer aux dérives c’est favoriser l’intégration, donc le contraire du racisme.

      Il y a eu une grande confusion depuis les années 80 : face à la résurgence du Front National, les jeunes de l’époque ont réagit en créant ’Touche pas à mon pote’, c’est à dire respecte le malgré ses différences. Puis le respect de la différence est devenu le droit à la différence, puis le droit à la différence est devenu le droit au communautarisme et au rejet de l’autre ...

      Par peur des troubles dans les banlieues, les élus de tous bords, et surtout les élus municipaux, ont fait des compromis à petites touches, mais qui tous remettent en cause dans les fait la laïcité. Et les enseignants ont été totalement abandonnés.

      Oui, il faut réagir, énergiquement mais en respectant nos valeurs issues de notre histoire ; il nous reste peu de temps avant qu’il ne soit trop tard.


  •  C BARRATIER C BARRATIER 28 mars 2018 19:59

    j’ajoute qu’on aurait pu imaginer tenter la même opération avec Hitler et les nazis....Le monde a bien fait de travailler à son anéantissement. Il a à l’époque trop attendu. N’attendons pas que des totalitaires sauvages aient l’arme atomique


  • jesaispas jesaispas 28 mars 2018 21:21

    Emile

    Les tps ne sont plus au debat il faut armer les Francais de souche et commencer a affuter les FAMAS pour se battre contre les Kalach des autres encules de l etat islamiqe Francais en Syrie, cad comme le disait si bien Hollande il faudra se battre contre les notres (DAESH, Al Nosra Co& Compagnies francaises bien sur)


  • Jean Keim Jean Keim 29 mars 2018 08:27

    Je crains qu’il ne faille une démarche plus radicale, non pas ciblée sur une religion particulière mais sur quelque chose de plus vaste et qui reste dans le domaine de la croyance, je veux parler des idéologies et de son vecteur qui est le point commun entre chaque membre de la communauté humaine : la pensée, en fait vous voudriez en qq sorte l’équivalent du concile de Nicée pour les musulmans.

    Si ce que vous alléguez dans vos différents articles sur l’Islam est recevable, à savoir qu’il y eu plusieurs mahomets, en conséquence l’histoire qui se rattache à ce nom de prophète n’est qu’une péripétie politique et guerrière comme il y a eu tant dans l’histoire des hommes, y compris celles qui se revendiquent de la tutelle d’un dieu ou de Dieu, la réalité du message de Djibril (l’ange Gabriel) devient caduque ; si malgré tout votre suggestion se réalise et que des « ulémas » se réunissent pour définir un texte syncrétique fondateur, il ne sera que ce que des hommes en auront écrit, ainsi en est-il de toute idéologie.

  • malik 29 mars 2018 18:53

    ...C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses


     la majorité des versets du coran sont sans équivoque c,est à dire qu,il n,ont qu,un seul sens ils n,ont donc pas besoin d,etre interprété mais d,etre compris à la lettre.

    exemple :Quand ton Seigneur dit aux Anges : « Je vais créer d’argile un être humain.c38v71 la création ne veut dire q,une seul chose à savoir faire éxister à partir du néant.il s,agit d,un verset sans équivoque ,certaine personne mal intentionner cherche à interpréter se verset pour la rendre compatible avec la théorie fumeuse de dariwn.

    C’est Lui qui vous a créés d’une seule ame (être) dont il a tiré son épouse, pour qu’il trouve de la tranquillité auprès d’elle ; et lorsque celui-ci eut cohabité avec elle, elle conçut une légère grossesse... dans se verset le mot ame qui a un sens équivoque peut désigner le principe spirituel de l,homme ou l,individu ,puisque l,épouse en question à conçut une grossesse et qu,il a cohabité avec elle il s,agit donc de l,ame au sens individu.

    tout les vérsets consernant le jihad sont des verset sans équivoque qui n,ont pas besoin d,etre interprété,le jihad consiste uniquement à ce défendre est n,ont imposer ou combattre des gens contre leur gré 
     
    .Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Ṣalāt et acquittent la Zakāt, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.S9v7

    Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.S2V256

    si nous comparons c,est deux vérsets nous constatons une contradictions.
     Tous les versets coraniques sont assimilables les uns aux autres sans contradiction ni confusion.

    Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions !S4V82

     il s,agit d,un probleme de méthodologie qui consiste à prendre l,ensemble des vérsets traitant du meme sujet pour en tirer les conclusions et non de maniére partielle .


    al qaida ,EI et compagnie ne sont que la création des sérvices secret occidentaux l,islam et innocent de tout cela... 





    • magma magma 29 mars 2018 19:29

      @malik
      ce qu’il y a de pratique dans l’islam, c’est qu’on peut au choix interpréter a géométrie variable et trouver a la fois un verset qui voudrait dire quelque chose et un autre prétendant rigoureusement l’inverse...


    • malik 29 mars 2018 21:22

      @magma


      est ce que tu à bien compris mon message ? l,interprétation conserne uniquement les vérsets équivoque ou il s,agit de leur donner le sens qui corespond au texte.
      si je te disait il fait froid dehors et maintenant cette personne est froid.
      dans un premier temp tu comprendras que je parle de température et ensuite de sentiment .
      si je prend ton résonnement est ce on peut dire quant il fait froid dehors on parle de sentiment et q,une personne est froid ont parle de température ?biensure que non,on intérprete on fonction du texte.

Réagir