vendredi 7 janvier - par P.-A. Teslier

Déjà 7 ans, et l’assassin court toujours !

Le 7 janvier 2015, à 11 h 30, l'assassin, véritable bête immonde, massacrait l'équipe de Charlie Hebdo !

Qui est-il ?

Autant que je m'en souvienne, il n'a toujours pas été identifié. Il n'a même jamais été nommé, bien que sa ressemblance ne fasse aucun doute.

Alors, comment interpeller la bête assassine qui s’est emparée du corps d’un individu ? S'agit-il d’un démon, d’un diable, d’un loup-garou ou du malin… comme c’est toujours le cas dans les obscurantismes religieux : le chrétien, bien sûr, mais pas seulement. Où est l’exorciste ?

Chut ! personne ne doit prononcer le nom de la bête sans risquer d'être maudit, d’aller brûler en enfer ou d’être voué aux gémonies !

L'excellent dessin de Riss, dans Charlie Hebdo n° 1224 (ci-contre), laisse penser qu'il s'agit très probablement d'un dieu. La caricature peut être trompeuse. Qui cache-t-elle en vérité ?

Un dieu, c’est sûr ! Mais lequel, il y en a eu tellement depuis l'Antiquité !

Les symboles au-dessus de la tête, laissent penser qu'il pourrait s'agir de Ra, connu sous le nom d'Aton. Dieu du 1er monothéisme imaginé par Amenhotep IV, plus connu sous le nom d'Akhenaton. Pharaon qui régna sur l'Égypte Ancienne vers 1378-1352 AEC (Avant l'Ère Commune, BCE en anglais). Cependant, ce dieu semble ne pas avoir été une créature sanguinaire, immonde, barbare. Tout au plus, les bienfaits de sa chaleur étaient parfois jugés trop forts le jour et pas assez la nuit. Ce dieu ne peut pas, à l’évidence, être celui à l'air féroce qui court encore en France et ailleurs, tout souillé qu’il est du sang des personnes qu'il assassine à la manière d'un monstre d’outre-tombe.

Si ce ne peut être Aton, s’agit-il alors de Zeus, de Jupiter, de Jésus, de Brama, d’Odin, etc. ?

Non, aucun d’eux !

La barbe et la chevelure épaisses font penser à un autre dieu. L'un de ceux qui a voulu concurrencer et remplacer - dans l'imagination prolifique, inventive et mercantile des hommes, il y a quelque 2 700 ans environ - l'un des dieux gréco-romains. Ce pourrait bien être le dieu du dénommé Abraham. Ce dieu inventé par les Hébreux dans la Thora. Livre saint du judaïsme. Livre honteusement repris, voire plagié par les religions chrétienne et musulmane. La chrétienne a même changé son nom en Pentateuque... pour faire oublier sa véritable origine. Tout comme le Tanakh (la Bible hébraïque, la vraie, celle écrite il a quelque 2 700 ans) est devenu, 1 000 ans plus tard, un livre chrétien (par l’opération de leur Saint-Esprit) sous le nom d’Ancien testament. Ce que peu de chrétiens savent (je l’ai testé, dans mon entourage… très pieux) !

Les 3 religions abrahamiques persistent, encore aujourd’hui, à professer que le dieu d’Abraham est d’Amour et de Miséricorde.

Est-ce vrai ?

Que disent les écrits que ce dieu, si parfait aux yeux des croyants, a révélés dans les versets de son grand livre : la Thora. Thora, livre le plus vendu dans le monde depuis sa publication, il y a quelque 2 700 ans.

Découvrons quelques versets sans ambiguïté, dans la bouche de ce fameux dieu :

* Berechit (*) 6-7 : « J'exterminerai de la face de la terre l'homme, etc. »

* Berechit 22-2 : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai. »

* Chemot (*) 1-22 : « Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra, et vous laisserez vivre toutes les filles. »

* Vayikra (*) 26-14 à 38 : « Mais si vous ne m'écoutez point et ne mettez point en pratique tous ces commandements, etc., etc. Vous mangerez la chair de vos fils, et vous mangerez la chair de vos filles. Etc, etc. Vous périrez parmi les nations, et le pays de vos ennemis vous dévorera. »

* Vayikra 24-16 : « Celui qui blasphémera le nom de l'Éternel sera puni de mort : toute l'assemblée le lapidera. Qu'il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de dieu. »

* Bamidbar (*) 21-6 : « Alors l'Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël. »

* Bamidbar 25.1, 4, 8 et 9 : « Israël demeurait à Sittim ; et le peuple commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab. » « L'Éternel dit à Moïse : Assemble tous les chefs du peuple, et fais pendre les coupables devant l'Éternel en face du soleil, etc. » « ... Phinées... se leva du milieu de l'assemblée, et prit une lance, dans sa main » « Il suivit l'homme d'Israël dans sa tente, et il les perça tous les deux, l'homme d'Israël, puis la femme, par le bas-ventre. Et la plaie s'arrêta parmi les enfants d'Israël. » « Il y en eut vingt-quatre mille qui moururent de la plaie. »

* Devarim (*) 21-18 à 21 : « Si un homme a un fils indocile et rebelle, n'écoutant ni la voix de son père ni la voix de sa mère, etc., etc. Et tous les hommes de sa ville le lapideront, et il mourra. »

* Devarim 28-15 à 68 : « Mais si tu n'obéis point à la voix de l'Éternel, ton dieu, etc., etc. L'Éternel attachera à toi la peste, etc., etc. Ton cadavre sera la pâture de tous les oiseaux du ciel et des bêtes de la terre ; et il n'y aura personne pour les troubler. Tu auras une fiancée, et un autre homme couchera avec elle ».

* Yechayahou (*) 65-11 et 12 : « Mais vous, qui abandonnez l'Éternel, etc., etc. Je vous destine au glaive, et vous fléchirez tous le genou pour être égorgés. »

* etc.

La cruauté et la barbarie des écrits de ce dieu, celui d’Abraham, ne laissent pas de place au doute.

Le dieu dont je parle aujourd’hui est bien ce dieu-là, barbare, immonde, lâche… brute épaisse. Il porte un nom différent selon les 3 religions monothéistes :

Allah et dieu le père font partie des éléments de langages du substrat des religions qui font leur promotion et leur prosélytisme.

Les Autorités de notre pays connaissent parfaitement le nom du dieu dont je parle aujourd’hui.

C’est le dieu d’Abraham ! Quel que soit le nom que celles et ceux qui ont foi en lui... lui donnent !

Nos Autorités doivent prendre leurs responsabilités, comme elles aiment si souvent le dire sur les médias.

Interdire !

Interdire la vente de tous les livres qui publient les crimes odieux de ce dieu-là ! Car beaucoup d’individus, simples d’esprit, pensent qu’en faisant les mêmes choses que ce dieu, ils iront au paradis.

Pour les musulmans, ce paradis serait, paraît-il, semé de jeunes filles vierges (les Houris). Drôle de façon que ce dieu a de voir la femme dans le Coran, et de récompenser les assassins ! Autre exemple, dans la Bible, parlant de la femme : "...tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi (Berechit 3.16).

Les écrits du dieu d’Abraham ne laissent aucun doute sur sa misogynie.

Ignorance, ignorance quand tu nous tiens !

Faut-il rappeler que la foi dans le dieu d’Abraham, comme d’ailleurs dans tout autre dieu, est fille de l’IGNORANCE, MÈRE de tous les maux

Il est temps de passer aux actes ! C'est-à-dire mettre fin à cette barbarie grotesque et d'un autre âge, par la censure de tous les livres qui diffusent les versets maléfiques du dieu d'Abraham !

Aux grands maux, les grands remèdes !

 

(*) Berechit, a été retitré en Genèse par la religion chrétienne.

(*) Chemot, a été retitré en Exode par la religion chrétienne.

(*) Vayikra, a été retitré en Lévitique par la religion chrétienne.

(*) Bamidbar, a été retitré en Nombres par la religion chrétienne.

(*) Devarim, a été retitré en Deutéronome par la religion chrétienne.

(*) Yechayahou, a été retitré en Isaïe par la religion chrétienne.

(**) « Certaines traductions chrétiennes… l’ont parfois transcrit par « Yahvé », « Yahweh », « Jéhovah » ou « Jéhova ». Depuis la Bible d'Olivétan, parue en 1535, la plupart des traductions protestantes retiennent le terme « l'Éternel ». Certaines traductions catholiques de la Bible utilisent des vocalisations telles que « Yawheh » ou « Yahvé » ; depuis 2001, l’Église catholique préconise de ne plus utiliser de vocalisation, mais d’employer dans les langues vernaculaires un mot équivalent à « Dominus », soit en français « le Seigneur ». (source : Wikipédia)

 



60 réactions


  • jocelyne 7 janvier 11:36

    Le problème est la personne qui appuie sur la détente.


    • Lynwec 7 janvier 11:46

      @jocelyne
      Et la source du problème est le donneur d’ordres.


    • jocelyne 7 janvier 11:48

      @Lynwec
      peut être aussi mais le pire est celui qui passe à l’acte


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 7 janvier 12:53

      @jocelyne

      NON ! c’est la source qui tue. Sans elle, ses effets n’existent pas.

      Il faut supprimer la source... idéologique.


    • Albert123 7 janvier 14:56

      @P.-A. Teslier

      « Il faut supprimer la source... idéologique. »

      ouais les boomers macronistes sont un vrai problème, la haine suinte de tous leurs pores, s’en est choquant même.


    • SilentArrow 7 janvier 15:25

      @P.-A. Teslier

      NON ! c’est la source qui tue.


      Et la source dans ce cas précis, c’est cette vielle carne d’Allah.

      Vous allez dire comme les croyants que cet Allah ne fait qu’un avec Yawé ou le dieu des chrétiens.

      C’est complètement faux. Ces dieux n’existent pas en dehors des cerveaux où ils se sont incrustés. Et comme les virus, ils mutent au cours du temps et en passant d’une région à une autre et d’une personne à une autre.

      Les croyants ont chacun une version différente du dieu dans leur crâne. Si le dieu que les chrétiens ont dans leur crâne était le même que celui des allahakbaristes, on les verrait se livrer aux mêmes actes de fanatisme.

      Vous allez dire que les chrétiens se sont eux aussi livrés à des actes barbares au nom de leur dieu. C’est historiquement vrai, mais ce dieu semble avoir subit les mutations qu’il faut pour être moins virulent de nos jours.


    • Samson Samson 7 janvier 18:13

      @P.-A. Teslier
      « Il faut supprimer la source... idéologique. »

      Il y a bien longtemps, une des bases fondamentales de mes cours d’anthropologie consistait précisément en la différentiation entre mythe et idéologie.

      Quand le mythe offre à notre imaginaire un cadre référentiel ouvert au processus d’individuation et susceptible d’une multitude d’interprétation suivant les lieux, les temps, les milieux, les personnes et les situations, l’idéologie exige quant à elle conformation à une « vérité » univoque.

      Donc oui, s’il convient bien de combattre l’interprétation univoque et meurtrière du mythe, qu’il soit abrahamique ou autre, par une idéologie « fondamentaliste » et fanatique visant à en limiter ou interdire toute forme d’interprétation (ce qui n’en reste pas moins une interprétation !), éradiquer le mythe n’y servira de rien ! Autant se proposer le « fanatisme » d’éradiquer et stériliser d’entrée de jeu l’imaginaire humain, qui n’est jamais que la source originale de tous les mythes.

      Bien à vous, en vous présentant mes meilleurs vœux de bonheur, de sérénité et de succès pour l’an neuf ! smiley


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 18:24

      @Samson

      le mythe est fabriqué, manipulé c’est sa seule fonction, derriére il n’y a que des tabous


    • Samson Samson 7 janvier 18:39

      @Xenozoid
      Je ne connais guère que deux tabous fondamentaux à l’humanité : l’inceste et le meurtre.

      Quant aux mythes, contes, légendes, fables, ... j’en suis un passionné depuis la plus tendre enfance - avec une mention toute particulière pour ma révérence au grand Saint Nicolas et jamais je n’ai pu renoncer à ce que leur merveilleux alimente et fertilise les riches jardins de mon imaginaire (ce qui ne m’a pas transformé en meurtrier fanatique, que du contraire !). smiley

      Bien à vous, en vous présentant mes meilleurs vœux de bonheur pour l’an neuf ! smiley


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 19:04

      @samson

      j’ai toujours aimer un livre plein de surprise et dur a lire(petite lettre)lol, en anglais apellé le the age of fable,or stories of gods and heroes, bulfinch’s mythology, i love it

      he begins like this

      sans connaisance de la mythologie,toute la littérature élégante d’une langue s’effondre et ne peut ni etre reconnue ni etre appreciée


    • Samson Samson 7 janvier 20:53

      @Xenozoid
      Ben oui ! smiley
      Sans une connaissance minimale tant de la Bible que des principaux mythes antiques, l’immense majorité des œuvres d’art (bas reliefs, sculptures, peintures, musique, littérature, ...) produites par nos ancêtres durant le moyen-âge et la renaissance nous restent totalement incompréhensibles et inaccessibles ! smiley

      Supprimer les sources au nom de la lutte contre l’« obscurantisme » ne revient jamais qu’à approfondir l’obscurité !

      Mais j’imagine qu’En Marche vers Nulle Part, culture, éducation et connaissance de nos racines représentent autant d’obstacles majeurs à notre asservissement à la Pensée Unique et à la réalisation des impératifs managériaux dictés par la doxa de sa très « Sainte Croissance ». smiley


    • Samson Samson 8 janvier 19:08

      @Samson
      En cette ère marquée du sceau de la « cancel culture » et du nihilisme sociétal triomphant, je tiens à remercier le ou les ignares jugeant à propos de me moinsser de l’honneur qu’il me font ! smiley


  • Séraphin Lampion Schrek 7 janvier 11:47

    T’inquiètes !

    La théorie du « choc des civilisations » et toutes les saloperies qu’elle justifie aux yeux des gogos a encore de beaux jours devant elle.

    La démagogie a toujours été bien plus efficace que l’effort intellectuel.


  • Decouz 7 janvier 11:50

    Vous voulez qu’il fasse vivre, mais pas mourir.

    En fait il est bien gentil, parce que ça pourrait toujours être pire.

    Ingrat !


  • Albert123 7 janvier 12:00

    chez les lucifériens on commence à craindre la colère divine qui vient.

    les cinglés qui réclament la censure de quoi que ce soit ne méritent aucun pardon


  • A force d’agiter la Muleta, cela devait arriver un jour...... Et ne dites pas que c’est au nom d’Allah. Ces délinquants n’ont même jamais lu la bible.... J’aime assez les proposo de Philippe Muray (même si je suis proche par mes fréquentation de Raoul van EIGEM). chers djihadistes : 

    C« Chers djihadistes, Chevauchant vos éléphants de fer et de feu, vous êtes entrés avec fureur dans notre magasin de porcelaine. Mais c’est un magasin de porcelaine dont les propriétaires, de longue date, ont entrepris de réduire en miettes tout ce qui s’y trouvait entassé. Ils ne peuvent même survivre que par là. Vous les avez perturbés. Vous êtes les premiers démolisseurs à s’attaquer à des destructeurs ; les premiers Barbares à s’en prendre à des Vandales ; les premiers incendiaires en concurrence avec des pyromanes. Cette situation est originale. Mais, à la différence des nôtres, vos démolitions s’effectuent en toute illégalité et s’attirent un blâme quasi unanime. Tandis que c’est dans l’enthousiasme général que nous mettons au point nos tortueuses innovations, et que nous nous débarrassons des derniers fondements de notre ancienne civilisation. C’est pourquoi, chers djihadistes, nous triompherons de vous. Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts. »

    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 7 janvier 12:59

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      vous dites : « Ces délinquants n’ont même jamais lu la bible ».

      C’est le contraire ! Ils l’ont lu au pied de la lettre, sans se rendre compte que c’était une fable pour enfants attardés... comme aurait pu le dire A. Einstein.


    • @P.-A. Teslier Mais ces jeunes, je les connais puisque j’ai travaillé aux Etangs-NOIRS à Molenbeek Saint-Jean le Baptiste. IL ne connaissaient de la Bible que ce qui se dit dans les Mosquées. Le coran actuel (j’insiste...) a une tonalité paranoïaque et manichéenne visant à définr le mal et le bien selon des concept primaires sans nuances. Lisez au moins le Coran par Chouraqui. Pour eux, c’est un hérétique, comme les soufis... 

      identifié à Élie ou Énoch (19.56 ; 21.85). D’autres histoires, celles des. Dormants de la Caverne par exemple (18.10.26) émaillent la prédication.

    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 7 janvier 14:57

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Donc, supprimons et interdisons Coran, Bible et autres fables religieuses... pour mettre fin aux crimes fanatiques que commettent des fanatiques (« acérébrés ») au nom de ces livres.


    • @P.-A. Teslier le mal n’est pas la bible qui recèle des JOYAUX comme l’histoire de Job ou autre ou la parabole de l’apocalypse qui signifie révélation. Le mal est dans la manière de l’interpréter. Dans les mains d’un psychopathe, cela sera lu à la manière d’un psychopathe. Dans la mains d’un névrosé obsessionnel, il ne verra que les interdits (TOC) Dans les mains d’une personne spirituelle cela sera lu par analogie ou symbolisme. Alors il faut aussi interdire guerre et paix... On peut lire la Bible comme l’Odyssée ou un bon polar. Ce n’est pas le livre, mais l’analyse. Prenons l’exemple : tu tendras l’autre joue. cela donne lieu a au moins dix interprétations. Tu pardonneras à tes ennemis (ce qui n’implique pas de les aimer... mais de savoir pardonner...et vivre en paix). Tu ne tueras point : quoi d’abord : on peut tuer son âme, on peut éliminer son passé son histoire ou pire l’histoire du monde (en démontant des statue). Cela peut aussi signifier que celui qui oublie le passé est condamné à le revivre... 


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 janvier 16:13

      @P.-A. Teslier : « Donc, supprimons et interdisons Coran, Bible et autres fables religieuses... pour mettre fin aux crimes fanatiques que commettent des fanatiques (« acérébrés ») au nom de ces livres. »

      +++++++++++++++ ....... +++++


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 7 janvier 17:37

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       toutes les légendes recèlent des joyaux. Même A. Einstein le disait à propos de sa Bible (celle hébraïque).
      La Belle au bois dormant, les 3 petits cochons, le Petit Poucet, etc... sont tous des joyaux. Personne ne tue pour ou à cause d’eux !


  • Raoul van Eigem fustige les religions mais vénère sa partie spirituelle : Quelques citations : Avatar de la sagesse hébraïque et de la Sophia grecque, la Marie des chrétiens, qui exalte à la fois la virginité et la maternité, a pendant des siècles condamné la femme à ne pas jouir ou à jouir dans la honte et la culpabilité. Elle a exercé sur des milliers de générations, sa fonction d’exciseuse mentale.« 
    (Raoul Vaneigem / né en 1934 / De l’inhumanité de la religion / 2000).  »On ne dira jamais assez de quel crime contre l’enfant la religion se rend coupable quand elle prône la procréation au lieu de la jouissance amoureuse où les amants se prennent au désir de créer la vie. Quand elle enjoint de multiplier les petits êtres excédentaires à des familles incapables d’en garantir le bonheur. Quand elle assène à de jeunes consciences en éveil cette perfection évangélique qui est, disait Diderot, « l’art d’étouffer la nature »."
    (Raoul Vaneigem / né en 1934 / De l’inhumanité de la religion / 2000)


  • Ah oui le pape de reprocher aux personnes de préférer les animaux aux enfants. Quel fatras de stupidités. Si on privilégié ses animaux par rapport à ses enfants. Ses propos on du sens. Mais procréer pour procréer avec n’importe péquenot ou pistolet rencontré sous les lampions d’une soirée dansante relève de la plus lamentable connerie. Mieux vaut un chien qu’avoir des parents toxiques. Idem pour pour le LREM : Bayrou : faut repeupler la France. Hep facteur, si au lieu de distribuer des lettres ut me donnais ton sperme. La connerie au pouvoir....


  • Lire : Si on privilégie ses animaux par rapport à ses enfants, ses propos ont du sens. De toutes façons tous les avorteurs sont déjà des criminels.... Ce qui devant le Dieu des catholiques, fait des millions d ’assassins... 


  • Zemmour sur un point a raison : la GPA et la PMA, c’est criminel.... C’est tuer la filiation et le père... 


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 7 janvier 13:03

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Donc Abraham n’est pas le père d’Ismaël après avoir engrossé sa servante Agar ? Une GPA avant l’heure !


    • @P.-A. Teslier Ah non. la GPA suppose un choix sur catalogue (souvent rémunéré, même sous la table). Et la femme porteuse est sensée ne plus avoir de lien avec l’enfant. De plus ABRAHAM est allé dans le désert pour rejoindre AGAR et son fils. C’est donc qu’il a reconnu la lignée d’ISMAEL. 


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 7 janvier 15:00

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      que faites-vous du désir d’enfant(s) vous qui n’en avez pas ?


    • Albert123 7 janvier 15:18

      @P.-A. Teslier

      si c’est pour leur injecter de la merde dans leur corps et leur foutre une muselière sur la gueule, le tout pour en faire de bons esclaves dressés au service des macronistes, le désir d’enfant n’est pas là, effectivement.

       


    • @P.-A. Teslier Mais je me suis occupée des autres. Ce qui a largement compensé (vu que le seul homme que je voyais comme père est décédé d’un cance. Même dans la nature, la femelle choisit le dominant...). Le désir ou l’envie. Pour Freud l’envie d’avoir un un enfant pour la femme est l’équivalent (ou la revanche de la femme sur sa possession d’un pénis par l’homme)... Le corps est formaté pour vouloir des enfants au quatorzième jour du mois : c’est l’oestrus.... A ce niveau cela reste du domaine de l’animalité.... de la pulsion...


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 7 janvier 17:42

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      OUI, vous ne pouvez pas savoir ce que c’est de vouloir des enfants et de ne pas pouvoir en avoir. 
      Est-ce une raison pour refuser à couple d’essayer une PMA, sachant que le taux de réussite est inférieur à 30% après un parcours de galère.


    • Samson Samson 9 janvier 15:29

      @P.-A. Teslier
      « OUI, vous ne pouvez pas savoir ce que c’est de vouloir des enfants et de ne pas pouvoir en avoir. »

      Je connais ! ;-(

      Concernant la PMA, qui représente de fait un solide parcours de galère, je conviens que les techniques développées par la science ne sont pas à négliger pour un couple qui souhaite absolument élever son propre enfant biologique.

      Ceci dit, l’impossibilité biologique ou médicale d’accéder à la concrétisation du désir d’enfant peut aussi s’élaborer et se gérer autrement, ne serait-ce que par l’accueil ou l’adoption d’un enfant déjà né et privé de parents aimants ainsi que de la chaleur d’un foyer, ce qui est aussi un solide parcours !

      Quant à la GPA, même remarque, en y ajoutant l’infamie de la location d’un ventre maternel et la réduction subséquente de l’enfant et de sa « production » par sa mère porteuse à pures fournitures et transactions commerciales, achetables et consommables à volonté !

      J’entends bien que les standards du capitalisme et de l’actuelle décadence de notre civilisation, maintenant en phase terminale, privilégient contre toute éthique et toute morale la satisfaction immédiate du « désir », mais il s’agit de rien moins que l’émergence d’une nouvelle forme « scientifique » d’esclavagisme, à laquelle les pires outrances du défunt patriarcat n’ont strictement rien à envier !

      Bien à vous, en vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 9 janvier 16:42

      @Samson

      vous dites : « ...notre civilisation, maintenant en phase terminale... ».

      Toutes les civilisations ont eu leur phase terminale.

      La « civilisation » judéo-chrétienne est bien en phase terminale. Encore 1, 2 ou 3 siècles, car tout cela prend beaucoup de temps.

      Bonne année 2022 à vous et à vos proches.


    • Samson Samson 9 janvier 17:20

      @P.-A. Teslier
      "La « civilisation » judéo-chrétienne est bien en phase terminale. Encore 1, 2 ou 3 siècles, car tout cela prend beaucoup de temps."

      Relevant de l’ère patriarcale maintenant défunte, les civilisations judéo-chrétienne et musulmanes arrivent en toute bonne logique à leur terme. La montée des fanatismes qui s’y associent ne représente à mes yeux que les spasmes hélas parfois fort violents de leur inéluctable agonie.

      Pour l’Église Catholique et conformément à la prophétie de Saint Malachie, c’est déjà plié et assez discrètement, mais symboliquement et très officiellement acté.

      Quand je parlais de notre civilisation, j’entendais notre modernité et post-modernité capitaliste, bien moins perenne que ses prédécesseuses du simple fait de l’individualisme matérialiste et du profond nihilisme qui l’anime !

      Bien à vous, en vous remerciant pour votre réaction et vos bons vœux ! smiley


  • ZXSpect ZXSpect 7 janvier 12:39

    .

    Pater Noster — Jacques Prévert 

    .

    Notre Père qui êtes au Cieux, restez-y
    Et nous, nous resterons sur la Terre qui est quelquefois si jolie
    Avec ses mystères de New York et puis ses mystères de Paris
    Qui valent bien celui de la Trinité avec son petit canal de l’Ourcq
    Sa grande muraille de Chine, sa rivière de Morlaix, ses bêtises de Cambrai
    Avec son océan Pacifique et ses deux bassins aux Tuileries
    Avec ses bons enfants et ses mauvais sujets
    Avec toutes les merveilles du monde qui sont là, simplement sur la Terre
    Offertes à tout le monde, éparpillées
    Émerveillées elles-mêmes d’être de telles merveilles et qui n’osent se l’avouer
    Comme une jolie fille nue qui n’ose se montrer
    Avec les épouvantables malheurs du monde qui sont légion
    Avec leurs légionnaires, avec leurs tortionnaires, avec les maîtres de ce monde
    Les maîtres avec leurs prêtres, leurs traîtres et leurs reîtres
    Avec les saisons, avec les années
    Avec les jolies filles et avec les vieux cons
    Avec la paille de la misère pourrissant dans l’acier des canons
    .
    Paroles (1946)

    • @ZXSpect Il est vrai que Prévert était un grand dépressif.....


    • @ZXSpect l’histoire biblique est pourtant claire. Au moment de créer l’homme Dieu se retira. Laissant à l’homme son libre arbitre. Car à la différence des animaux, l’homme du fait de son immaturité a la possibilité d’acquérir une conscience qui lui permet de choisir entre le bien et le mal. L’animal, même le crocodile est innocent selon la loi. Même si un cochon a été jugé... Et donc si le mal et les guerres existent, ce n’est pas la fautes de Dieu (qui signifie : lumière) mais des hommes.... Et ces jeunes étaient des délinquants qui ont pris n’importe quel message pour se prendre pour des héros d’un jour.... 


  • mursili mursili 7 janvier 13:00

    Censurer la Bible et le Coran, quelle stupidité ! Vous ne pourrez pas empêcher les versions non-expurgées de circuler sous le manteau. Le religieux que vous voulez chasser par la porte reviendra par la fenêtre, avec les mêmes excès de fanatisme. L’auteur se rêve lui-même en grand prêtre dont la mission est d’apporter la lumière de l’athéisme aux dernières brebis égarées de la pratique religieuse. Que de vains efforts, que de coups d’épée dans l’eau ! 


  • Jean de la Beauce Jean de Beauce 7 janvier 13:02

    Les assassins étaient des délinquants influencés par le salafisme, vision ultra-conservatrice de l’islam. Les autres croyances n’ont rien à voir avec ça.


    • @Jean de Beauce exactement : non pas des religieux, mais des délinquants..... Et d’ailleurs avant d’agir ils étaient sous influences (quelques bonnes doses de shit comme les allemands avant de commencer la guerre). Des gars sans repères et qui s’ennuyaient... Et comme tous les délinquantns, on est attirés par la castagne...on non de dieu ou d’une Mercedes (vu que les but étaient de rejoindre des vierges....). 


    • Decouz 7 janvier 18:26

      @Jean de Beauce
      non par les ismaéliens, branche chiite.


    • mursili mursili 7 janvier 23:46

      @Decouz

      malentendu sur assassins/Assassins ?


  • Relu : @Jean de Beauce exactement : non pas des religieux, mais des délinquants..... Et d’ailleurs avant d’agir ils étaient sous influences (quelques bonnes doses de shit comme les allemands avant de commencer la guerre). Des gars sans repères et qui s’ennuyaient... Et comme tous les délinquant, sont attirés par la castagne...au nom de dieu ou d’une Mercedes (vu que les buts étaient de rejoindre des vierges....). 


    • Decouz 7 janvier 18:40

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Les Allemands et d’autres guerriers modernes, ce n’était pas le cannabis, mais les amphétamines ou d’autres excitants, en général le cannabis est plutôt lénifiant et propice à la rêverie, après ça dépend peut-être de la variété ou des produits ajoutés.
      Pendant la Guerre de 14-18, c’était du vin et de l’eau de vie que l’on donnait aux soldats.


  • SilentArrow 7 janvier 15:40

    Je propose qu’on guillotine Jupiter pour qu’il cesse d’emmerder les Français.

    Ça fera toujours un dieu génocidaire en moins.


    • Albert123 7 janvier 18:59

      @SilentArrow

      le mec finira par se suicider dans son bunker comme tous ses prédécesseurs, on est bien loin du caractère divin et sacré.


  • Et vous oubliez le Cantique des Cantiques qui est une sommet de littérature... 


    • Jean 7 janvier 16:31

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      « qui est un sommet de littérature.. »
      faut pas exagérer non plus.


    • Decouz 7 janvier 18:44

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      David était aussi un poète, cela ne l’a pas empêché de mener des guerres, et de voler la femme de son ami en l’envoyant se faire tuer.
      D’ailleurs il est dit qu’il n’a pas eu l’autorisation de construire le Temple parce que même si c’était pour Dieu, il avait versé le sang humain.


  • docdory docdory 7 janvier 16:40

    @P.-A Teslier

    Votre article a une bien curieuse façon de noyer le poisson !

    La réalité, c’est que la rédaction de Charlie Hebdo a été éliminée lors d’un attentat musulman, perpétré au nom du dieu Allah, le dieu sanguinaire de la religion musulmane, et de son prophète Mohamed, lequel se rendit coupable de son vivant de crimes de guerre, crimes contre l’humanité, viols en série et pédophilie.

    La question théologique de savoir si l’ensemble des religions monothéistes adorent le même dieu est controversée. S’il s’agit du même dieu, il a changé d’avis comme de chemise !

    En tous cas, l’attentat anti Charlie est un attentat strictement musulman. les juifs et les chrétiens ainsi que leurs dieux respectifs n’y sont strictement pour rien.

    Votre tentative d’occulter, en la diluant, la responsabilité écrasante de l’islam dans les atrocités dont ont été victime les rédacteurs de Charlie et des centaines d’autres français après eux, s’apparente à une forme insidieuse de négationnisme ....


    • Clouz0- Clouz0- 7 janvier 22:08

      @docdory

      Pour ce que j’en ai compris, l’auteur poursuit une croisade personnelle et profite, ou mieux (pire), instrumentalise, une horreur encore fraîche dans nos mémoires pour apporter des arguments à sa lubie à lui.
      Je dois être aussi laïc et mécréant que lui, et pourtant je fais clairement des différences entre les « philosophies » soutenues par ces croyances. J’ai même une échelle de valeurs très claire entre ces différents discours.
      Et d’un autre côté, même si je le déplore, je sais que les croyances religieuses, divines, celles là ou d’autres qui existent déjà ou qui pourront survenir, continueront à exister tant que l’homme vivra sur terre
      Tant que l’homme vivra il aura peur de sa fin physique et il s’inventera un futur... magique.


  • Decouz 7 janvier 18:32

    Jacqueline Chaabi, historienne, montre qu’au contraire, les guerres de l’islam primitif en Arabie ne dérogent pas à l’économie des razzias : tuer sans raison était non seulement défendu, mais contraire à la logique guerrière (ou inversement), c’est pour cela que la plupart des batailles sont « blanches », sans victimes, et la Mecque a été conquise sans bataille.

    Rien à voir avec les massacres des croisades, qui ont visé non seulement les musulmans, mais les autres chrétiens orientaux, et les juifs en Europe.


    • Decouz 7 janvier 18:34

      @Decouz
      logique guerrière et surtout diplomatique, puisque pour faire l’unité de l’Arabie, il ne suffisait pas de victoires militaires, c’est pour cela qu’après la mort de Mohammed les guerres internes ont repris.


    • docdory docdory 8 janvier 15:12

      @Decouz
      Ce que vous écrivez au sujet des « batailles sans victimes » est de la désinformation éhontée.
      Voici un exemple des crimes de guerre ( voire crimes contre l’humanité ) commis de son vivant par l’infâme Mahomet :
      https://islametoccident.fr/?p=2805


  • Samson Samson 7 janvier 23:54

    « Les écrits du dieu d’Abraham ne laissent aucun doute sur sa misogynie. »

    Sa misogynie, ou celle de ses adeptes ???

    Retraçant l’émergence de la révolution néolithique succédant à la dernière glaciation « Le Seigneur Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden pour cultiver le sol et le garder » Gn II, 15 -, le mythe abrahamique relève incontestablement du patriarcat, mais le Livre n’en transmet pas moins fidèlement certains indices issus des mythes matriarcaux antérieurs.

    Ainsi, si la création d’ADAM précède celle EVE extraite de sa côte, c’est bien EVE qui parlant au Serpent symbole possible des cycles lunaires et menstruels permettant la détermination d’un calendrier goûte la première du « fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal », pour ensuite transmettre l’accès à cette connaissance à ADAM. Gn III


    De même, n’est-il surprenant que le géniteur effectif du Fils de l’Homme soit « inconnu » ???

    L’attribution à l’ange Gabriel de l’annonce faite à Marie évoque en kabbale la sphère Geburah de l’arbre séphirotique, dont un des attributs est la force virile « indifférenciée », comme pour mieux nous rappeler qu’un géniteur n’est jamais que présumé et essentiellement distinct du statut de père qui - contrairement à la mère dont la filiation relève de l’évidence biologique - consiste depuis ses origines jusqu’à l’invention du test génétique de filiation (années 1980)en un concept purement légal inscrit dans le droit patriarcal.

    Le mythe évangélique a tout le moins mérite - pour qui sait encore lire de rappeler explicitement cette évidence que trop peu, imbus peut-être des avantages que leur confère leur « supériorité » masculine, s’avisent de souligner !

    Bien à vous ! smiley


  • Esprit Critique 8 janvier 09:53

    « Les attentats .... » quelquefois, trés rarement, qualifiés d’islamistes, sont d’apres les revendications et beuglements des criminels, commit au nom de l’Islam et du Coran. C’est factuel ! Nier ces faits par du verbiage est une complicité criminelle.


  • karim 8 janvier 13:13

    Et que penser de l’oligarchie mondialiste (George Soros-Bill Gattes-Klaus Schwab……) qui veut prendre la place de Dieu ?


    • Jonas 8 janvier 18:04

      @karim
      Je pense qu’un arabo-musulman ou musulman non arabe , qui a trouvé refuge , hospitalité avec une grande générosité en France , doit bénir ce pays dans chacune des ses cinq prières quotidiennes. Car qu’elle que soit la difficulté rencontrée sur le sol de France, il vit 100 (cent) fois mieux que dans son pays d’origine.  

      Sur les 57 pays musulmans dans le monde ( 22 pays arabo-musulmans et 35 pays musulmans non arabes ) regroupés dans l’Organisation de la coopération islamique ( OCI ) ce n’est que désespérance , abattement , accablement , démoralisation .( Liban-Yemen-Somalie -Irak  Algérie -Tunisie -Libye, Iran , Afghanistan , Bangladesh etc
       
      En ce qui concerne uniquement les pays arabo-musulmans , Le PNUD ( programme des Nations Unies pour le développement des pays Arabes) , plus de 44 % des personnes de 16 à 45 ans de ces pays cherchent a fuir pour l’Occident. 

      Et toujours selon l’ONU , la faim progresse dans le monde Arabe. « Entre 2019 et 2020 , 4,8 millions d’habitants du monde arabe ont souffert de malnutrition » -dans toutes les classes sociales et dans les pays affectés ou non par un conflit. 


  • macchia 10 janvier 14:57

     Les tentatives de rendre l’atheisme obligatoire n’ont pas eu de succès, et les régimes qui n’ont pas été capables d’expliquer les bêtises des religions n’ètaient guère meilleurs ; pauvre Diderot assassiné par la Déesse Raison.


Réagir