lundi 31 août 2015 - par Clojea

Déliquescence des élites... Est-ce bien là le seul problème ?

 

Quoi de mieux pour juger de la déliquescence de nos concitoyens que de les observer pendant les vacances...

J'ai eu une très mauvaise idée. Pour la fin de ma carrière professionnelle, j'ai repris avec mon épouse une petite brasserie située dans une cité médiévale, donc touristique. Cela fait 15 ans que je n'avais pas touché à la restauration. En effet, on gérait depuis ce temps un hôtel sans restaurant.

Et puis une opportunité s'est présentée et hop, on s'est retrouvé dans l'ambiance. Un confit de canard pour le 12, une entrecôte saignante pour le 15, et pour la petite dame, qu'est-ce que ce sera ? Une petite salade fraîcheur, c'est parti.

Début avril, pas de problèmes majeurs sauf que je trouvais que les clients ne se lâchaient pas beaucoup. Ma provision de bonnes bouteilles de vin ne faisaient pas l'unanimité. En revanche, le pichet de vin ordinaire, oui. Diantre ! Que Paso ?

Je n'avais pas le temps de réfléchir à la question, et puis l'effroyable vérité a commencé à poindre son nez courant mai. Apothéose en juin/juillet, pour enfin arriver à une consommation à peu près normale, bien que pas terrible, en août.

Tout au long de cette saison jusqu'à aujourd'hui, la constatation est édifiante : les gens consomment peu et très mal. La crise sert de blanc-seing à tout un chacun qui en rajoute une couche. Si la crise était vraiment là, les gens ne gaspilleraient pas la nourriture. La crise ? Quelle crise. Celle que les médias nous rabâchent depuis 2008 ? Celle que les gouvernements ont mis en place pour augmenter les taxes directes et indirectes ? Celle que les grands groupes alimentaires ont créée pour augmenter les matières premières ? Allons donc. Si les gouvernements et certaines Multi-nationales aidés par les médias nous ont fait croire à la crise, nos concitoyens ont sauté à pieds joints dans "la crise". C'est d'ailleurs pour ça que des sites comme Blablacar ou Airbnb ont autant le vent en poupe. Loin de moi de critiquer plus que ça, mais il faut bien avouer que pas mal d'utilisateurs poussent un peu loin le délire. C'est devenu plus une mode qu'un véritable moyen d'économiser des sous. A part pour une très petite minorité, cela va de soi.

Que l'on m'explique si c'est la crise, pourquoi beaucoup de touristes ne finissent pas leurs assiettes ou ne finissent pas la glace du petit dernier. Ce n'est pas bon ? Oh, mais si monsieur, mais pensez-vous, je n'ai plus faim... Plus faim pour ne pas finir le sorbet framboise du gamin ? Sans blagues...

Les gens consomment mal. Ils vont claquer 30 euros dans des chocolats moyens, des nougats à la mode et des churros, mais vont venir me casser les pieds pour un plat du jour à 9,80 €, carafe d'eau. Un petit dessert ? Oh non-monsieur, pensez-vous, on a bien mangé, on ne peut plus rien avaler, houla, là... L'addition.
C'est cela, prenez-moi pour une truffe...

J'avais à un moment donné, quelques magrets de canard dont la DLC allait arriver à son terme. Au lieu de les perdre, je me suis dit, bon, je vais les mettre en plat du jour à 9,80€. Miracle, Miracolo, Wunder, Milagro... Quatre seniors et plus. On a vu votre plat du jour, et on vient pour ça. Oh ben oui, hein, vous comprenez...
Bon allez, assis les papys. Vous buvez quoi avec ça ? Carafe d'eau ? Pas possible !


À la dernière bouchée, une des mammy s'est précipitée à la caisse en me laissant le compte exact. Ils fuyaient comme des voleurs. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire qu'il fallait qu'ils arrêtent de s'éclater comme ça, qu'ils risquaient une rupture d'anévrisme... Pathétique et affligeant !

Il y a aussi le cas du gars qui sort sa chérie, avec de grandes manières, qui se la joue, ah chérie, chérie, je t'aime et... Bon, plat du jour carafe d'eau. Un petit ballon de vin ? Non, ben non.

Poétique. J'aurais fait un coup comme ça à mon épouse, je lui aurais donné l'autorisation de divorcer.

Tiens en voilà quatre autres. Ce sera ? Deux Croques Monsieur et deux saucisses frites. Oui. Un peu de vin ? Unanimes : non, on conduit. Ah ! Ben oui. Vous êtes quatre à conduire ? Heu... Un ange passe... Voix timide : une carafe d'eau. Original !

Autre maladie à laquelle je n'étais pas habitué, la vitesse. Plus ça va, plus les gens mangent vite. Au diable l'aspect ludique du resto, c'est l'heure de bouffer, alors bouffons. À peine, la fourchette posée, hop, il y en a un qui vient payer. Mais heu, le petit dernier, il n 'a pas fini son hamburger fais-je remarquer à la brave maman... Pas grave, il finira en marchant.

 

Je passe sur quelques-uns qui, en entrant, s'exclament "Manger, boire, bière, glouglou... ". Pas de formules de politesse, ni rien. "Manger, faim, bais..." "Pas ici Monsieur quand même. Mais dites, moi, vous vous êtes évadé depuis quand ?
Il y en a même un qui m'a fait le coup d'acheter une petite bouteille, de terminer la sienne devant moi en rotant, de me dire que ca va mieux et de repartir. Ben oui quoi, comme à la maison...

Je passe aussi sur la bonne quinzaine de personnes par jour voulant utiliser les toilettes du resto sans rien consommer, bien sûr. Immanquablement, je les jette, mais ça devient lassant. Ras, le bol de jouer les gardes-chiourmes. J'ai tenté d'expliquer à une personne, qu'une chasse d'eau ayant une contenance de 9 litres, X par 20 personnes par jour = 180 litres d'eau x 30 jours = 5 400 litres par mois. Plus le savon, le papier, l'essuie-main... A part me regarder avec une expression aussi animée que l'œil d'une carpe, je me suis dit que j'allais économiser ma salive.
Hop, dehors. Du balai. Vous consommez, vous allez aux toilettes sinon, pas question.

Autre sport national nouveau chez les touristes, jeunes ou vieux d'ailleurs. Le coup de la bouteille d'1,5 litre vide à remplir d'eau.
Le premier qui s'est pointé était un sexagénaire. J'ai trouvé la façon de faire extrêmement légère et il m'a pris en plus pour une truffe. J'étais sûr que vous alliez me remplir ma bouteille m'a-t-il dit l'air ironique.

Pour rappel, on est tenu d'offrir le verre d'eau, mais pas de remplir les bouteilles ni les cubitainers. J'en ai jeté quelques-uns comme cela qui évidemment m'ont dit que je n'étais pas aimable. Notamment des cyclistes, qui rentraient presque avec le vélo pour faire remplir leurs gourdes. Non mais je rêve. Des retraités pleins de blés qui se foutent de la gueule du monde et surtout du commerçant.

Mais oui, c'est vrai le commerçant, il n'est là que pour remplir les gourdes et faire office de Madame pipi. On se demande comment il va faire pour payer son loyer, mais ça, c'est une autre histoire.



Je passe aussi sur les utilisateurs des toilettes et qui oublient de fermer le robinet d'eau, de tirer la chasse et de nettoyer après leur passage.
Je passe aussi sur les 75 % des clients qui n'ont rien à se dire quand ils mangent, mais dont le jeu consiste à fixer le cuisinier qui œuvre devant ses fourneaux (cuisine ouverte) ou de fixer le serveur, car ils ont englouti le plat en 1 minute. Bonnes vacances... Le problème est qu'ils sont comme ça toute l'année. C'est ça qui est dramatique.

La bouffe TGV, c'est le pied. Bientôt la bouffe LGV. Encore plus vite, le tout avec le nez dans le portable ou dans la tablette.

Faire manger les gosses à 14h. C'est la mode aussi. Les gamins sont bien entendu, infernaux, car ils ont faim. Et évidemment, c'est au restaurateur de pédaler, car, vous comprenez, ils ont faim les chérubins. Vite, il faut aller vite pour calmer les chères têtes blondes. Énervant à la fin. Vous ne pouvez pas les nourrir à une heure convenable, 12 ou 12h30 ? Trop difficile ? Pas mal de parents sont totalement irresponsables à ce sujet. On gave les gamins de sucre, et on les nourrit à des heures indues. Faut pas s'étonner qu'il y ait de plus en plus de jeunes obèses et d'excités.

Autre effet de mode. Entrer dans une brasserie et ne pas consommer. Qu'ils soient deux, trois, quatre ou plus, il y en a toujours un pour vous dire qu'il n'a pas soif. Ah... 38° à l'ombre, mais pas soif. Tiens donc.
Il y a aussi le coup du café pour 1, mais 5 aux WC. C'est pas mal non plus ça.

Bref ! À 75 %, les gens ont des oursins ou des cactus dans les poches. Comme si le commerçant était responsable de leur pingrerie débile. Mieux vaut faire du gastronomique. C'est au moins un domaine où les gens se lâchent plus. Même si, cela demande un travail très rigoriste, au moins l'argent rentre un peu. Parce que le petit resto, lui, aura disparu dans 15 ans. Vive Flunch, vive Mac Do. C'est déjà acquis. Mais que personne ne vienne se plaindre. Vous l'avez voulu, vous l'avez donc et vous l'aurez. Déjà, nous avons les zones commerciales autour des villes, aseptisées et homogénéisées. Les mêmes marques partout. De GIFI en passant par la Halle aux Chaussures pour finir chez Kiabi. Que ce soit à Besançon, à Brest ou à Marseille, jamais dépaysé. Super, ma Foir'fouille à moi est là. Larmes à l'oeil.

Les gens sont de plus en plus égoïstes. Uniquement leur petit monde. Sous couvert d'un vernis social branlant, il faut du "tout mâché". Surtout ne pas réfléchir, cela fait mal aux neurones. Tout est dû aujourd'hui. Tout.

Les gouvernants sont le reflet des gens. De droite comme de gauche d'ailleurs.

La déliquescence de nos élites est directement proportionnelle à la déliquescence de chacun. CQFD



43 réactions


  • foufouille foufouille 31 août 2015 11:01

    "Que l’on m’explique si c’est la crise, pourquoi beaucoup de touristes ne finissent pas leurs assiettes ou ne finissent pas la glace du petit dernier."
    oui les gens ont moins d’argent depuis longtemps. tu as choisi une mauvaise ville avec de nombreux resto.
    ou c’est en campagne et il te faudra du temps pour avoir une clientèle.
    l’alcool est de moins en moins bien vu.
    et la concurrence, ça va ?


    • Clojea Clojea 31 août 2015 16:11

      @foufouille : Salut Foufouille. La concurrence ou les confrères sont dans la même situation. la consommation est mauvaise et le soi disant manque d’argent n’y est pour rien. Ceux qui ont les moyens de partir en vacances ont les moyens de se payer un café ou un ballon de vin ou une 1/2 San Pellegrino. Faut pas pousser.


    • foufouille foufouille 31 août 2015 18:09

      @Clojea
      dans ce cas, vous êtes trop nombreux. je pense que c’est les vacances ou le resto.
      je parts jamais pour cette raison, des vacances à se serrer la ceinture sont peu agréables.


  • Le p’tit Charles 31 août 2015 11:03

    80% de la restauration en France sert du réchauffé dégueulasse...et attention les yeux pas donné le « plat du jour » qui traine dans le frigo depuis des mois...

    Marrant l’article..heu.. ?


    • foufouille foufouille 31 août 2015 11:36

      @Le p’tit Charles
      pas en campagne. j’ai jamais vu de bouffe industrielle dans un restaurant.
      flunch macdo et cie ne sont pas des restaurants.
      ni les cantines du leclerc, cher et infect comme bouffe.


    • Clojea Clojea 31 août 2015 16:16

      @Le p’tit Charles : Faux. Votre commentaire s’adresse très certainement aux Flunch, resto d’autoroutes ou tout le monde ou presque s’arrête pour bouffer, aux Mac Do et j’en passe. Désolé si vous ne trouvez pas l’article marrant, mais c’est vrai, à vivre tout les jours, ce n’est pas marrant.
      Pas mal de personnes m’ont dit que la restauration est un métier de chien. Mais ce n’est pas vrai. La chienli, ce sont certains consommateurs. (beaucoup trop de consommateurs)


    • Le p’tit Charles 31 août 2015 17:37

      @Clojea...« Sur les 150 000 restaurants français, les trois quarts ne font que de l’industriel », assure le chef multi-étoilé Alain Ducasse, promoteur d’un label « Restaurants de qualité »...« France-Inter...Myriam Weil : » 80% des restaurants font appel à des produits industriels"...Bon appétit.. ! 


    • foufouille foufouille 31 août 2015 18:11

      @Le p’tit Charles
      ben il compte la daube cité plus haut car un self leclerc est pris en compte dans ses stats. et c’est plus cher que le bistrot de quartier.


    • Clojea Clojea 31 août 2015 19:02

      @Le p’tit Charles : Et oui, le tout largement par le consommateur qui ne jure que par Mac Do par exemple. (Mac Do, 1er chiffre d’affaire dans le monde après les USA : la France !) Cherchez l’erreur.


  • tashrin 31 août 2015 11:43


    Ben personnellement j’eprouve un certain malaise en lisant cet article...
    Genre la diatribe un peu aigrie du commercant qui n’a pas fait son black pour la saison et qui vient crier son désespoir...

    Je passe sur les demandes de jerrican d’eau et autres stratagemes pour pisser, je comprends parfaitement que ce soit usant (et même cher)...

    Mais les remarques sur la « pingrerie des clients », les jugements à l’emporte piece sur les horaires des repas (faut pas travailler dans une station touristique), ou la remarque acerbe sur celui qui dit qu’il n’a pas soif pour s’epargner l’humiliation de dire que c’est pas dans son budget, ca a certains relents... d’arriere cuisine ! Une famille lambda (1+1+2) à 12 € de panier moyen ca fait dejà 50 € !

    Si personne ne finit son assiette, ca peut etre aussi parce que c’est trop copieux. Ou juste pas bon. Je n’en sais rien, mais l’auteur ne semble vraiment pas enclin à envisager la remise en question de qui que ce soit d’autre que ces « papis, pingres et autres irresponsables » qui paradoxalement le font bouffer ! Ca s’appelle couper la branche sur laquelle on est assis.

    Perso en tant que client, j’aimerai ne plus payer des fortunes un plat degueulasse à la DLC douteuse achetée chez metro sous plastoc, dans un bouiboui dans lequel j’attends une plombe pour manger, ne pas boire au pichet une infame piquette ou une bouteille hors de prix et tout aussi degeulasse, que mes legumes soient frais, que la viande soit de qualité... Mais vous conviendrez qu’à 9..80 c’est pas frequent. Et le tout avec une TVA à 5 % svp, quand c’est déclaré (j’adore l’enthousiasme quand on demande une note)

    En tous cas je reconnais bien dans cet article l’esprit universellement connu des commerçants français, à qui ca fait toujours plaisir de lacher son pognon


    • foufouille foufouille 31 août 2015 12:03

      @tashrin
      "Mais vous conviendrez qu’à 9..80 c’est pas frequent. Et le tout avec une TVA à 5 % svp, quand c’est déclaré (j’adore l’enthousiasme quand on demande une note)"
      si en dehors des villes, tu as aussi moins cher, genre 8€.
      des fois, la bouteille de vin est sans étiquette par contre.


    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 31 août 2015 12:35

      @tashrin

      Et moi j’éprouve un certain malaise à vous lire,
      j’ai les plus grandes difficultés à comprendre l’obsession
      qu’on les gens comme vous à propos du « black »...

      Névrose typiquement française, toujours à vouloir
      contrôler ce que fait le voisin, à le jalouser, à le dénigrer,
      à le diffamer, ...
      bref, à le haïr.

      La France est un hôpital psychiatrique géant.


    • Clojea Clojea 31 août 2015 16:21

      @tashrin : Ah le refrain du commerçant qui fait du black. C’est vrai ça, quelle horreur. Mon dieu, cachez ce black que je ne saurais voir...Faut arrêter avec ce poncif éculé. Pour le black, entre les CB, les tickets resto, les chèques et les chèques vacances, c’est impossible d’en faire.
      Pour le reste, vous ne voyez qu’une facette des choses. Si des restaurants ne sont pas bons, et il y en a c’est vrai, pleins d’autres sont bons et pas chers.
      Pour le reste, la conso des plats Métro, adressez vous au caféteria des supermarchés, des restos d’autoroutes et autres. Ils regorgent de braves gens qui mangent. Faudra m’expliquer pourquoi. C’est cher et pas bon, mais c’est plein. 


  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 31 août 2015 11:54

    l’élite ce n’est surtout pas eux !!!!

    cette bande demargoulins comme les balkany pasqua chirac et cahuzac

    CE SONT LES FOSSOYEURS QUI RUINENT LA FRANCE ET LES FRANCAIS !!!!!!!!!!!!!


  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 31 août 2015 11:59

    les viandes ne sont plus comestibles quelle différence entre mouton ;; ;; ;; ;porc et veau aux

     hormones


  • Robert GIL Robert GIL 31 août 2015 12:09
    Pour éviter le pourrissement actuel de notre société, il faut en finir avec la professionnalisation de la politique ... Lire la suite

  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 31 août 2015 12:45

    Je confirme la nette dégradation de la qualité de
    la clientèle française, le « grand public ».

    Et tous les acteurs économiques avec qui je suis en relation,
    certains avec plus de 30 ans d’expérience,
    eux aussi en contact avec ces gens-là,
    sont d’accord avec moi.
    Une des guichetières de l’agence postale la plus
    proche m’a avoué son épuisement psychique.
    A au moins deux reprises, des commerçants du quartier
    ont fondu en larmes devant l’agressivité, la méchanceté
    et la haine des gens.

    Il y a désormais plus de personnes désagréables
    que de personnes agréables.

    Je regrette de ne pouvoir les filmer et de diffuser
    tout ça sur internet, pour montrer à quel niveau on
    est descendu aujourd’hui...


    • Clojea Clojea 31 août 2015 16:26

      @ben_voyons_ ! Bonjour. c’est vrai. L’agressivité des gens montent de plus en plus. On dirait qu’ils n’ont pas assez de problèmes à régler dans leur vie, du coup, ils s’ennuient. Pathétique


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 1er septembre 2015 09:22

      @Clojea

      ET OUI manque de solidarité et agressivité les jeunes perdent leurs neurones sur écran tout le temps et le culte du VEAU D OR L EURO OU LE DOLLAR les achève ;décérébrés ou androïdes ??

      ca va pas etre gai de les supporter ces déboussolés plus tard qui bosseront comme des moutons de panurge JUSQU A 80 ANS  !!!!!!!!!!


  • Spartacus Lequidam Spartacus 31 août 2015 13:16

    Joli texte de tranche de vie.

    Ca change de l’apologie de Karl Marx de 3 articles sur 4.

    • Clojea Clojea 31 août 2015 19:12

      @Spartacus : Merci Spartacus. Rien de tel que l’observation directe pour émettre des jugements. Heureusement je garde le moral, mais je n’ai pas pu m’empêcher de décrire certaines us et coutumes de l’Homo Sapiens moyen.


  • sleeping-zombie 31 août 2015 13:51

    @l’auteur
    que de rancoeur....

    Alors quelques remarques en passant :
    -la culture du vin est en train de sacrément baisser en France. C’est ainsi, je fais tous mes repas à l’eau, pas par pingrerie, mais parce que j’aime pas le vin. Alors forcément, si comme beaucoup de restaurateurs tu fais des plats à prix coutant, et choisi de faire ton bénèf sur les bouteilles, tu risques d’avoir un problème...

    -sur l’accès au toilettes et à l’eau courante, c’est voir le problème par le tout petit bout de la lanterne. Le vrai problème, c’est que faute d’abattre les SDF, on veut les faire fuir. Alors on supprime tout ce qui peut leur rendre la vie possible : eau courante, toilettes, bancs. Aujourd’hui, c’est 3 choses n’existent presque plus en France. Si les villes proposaient ça et là des points d’eau potable, et si les commerçants étaient beaucoup plus nombreux à autoriser d’utiliser les sanitaires sans consommer, la charge de travail serait supportable car beaucoup plus légère (ce serait pas 5400L par mois). Mais comme les français sont des pingres, cet article en donne un bon exemple, chacun veut que ce soit les autres qui s’en occupent. Résultat, plus personne ne le fait. ET comme les SDF ne cessent pas d’exister pour autant, ils se remettent à pisser contre les murs. C’est pire.
    Et en plus, j’ai même plus de banc pour m’assoir.


    • Clojea Clojea 31 août 2015 16:28

      @sleeping-zombie : Même pas de la rancoeur. Juste une observation et une tentative de remettre les choses à leur place. On critique tant et plus le gouvernement (avec raison souvent), mais on oublie de voir que l’on est tous responsables du délitement de la société


  • Philippe Stephan Philippe Stefan 31 août 2015 14:32

    L’ auteur en a gros sur la patate
    le tourisme de masse,ou la masse de tourisme c’est spécial à gérer .
    garder le sourire n’est pas simple,et si je puis me permettre, si vous ne parvenez pas à être heureux et que le restauration ne vous motive plus dans ces conditions,revendez votre affaire ou trouver un gérant.
    mais bon encore un mois et le gros de la saison est fini .
    j’ai bossé 10 ans dans le tourisme hôtel resto ,les cons qui déclenchent les alarmes incendie ,la nuit c« est mieux,les dépressifs toujours insatisfait,les j »en veux toujours plus pour moins cher,la vieille qui frappe sur comptoir nerveusement pour que cela aille plus vite,celui qui laisse des virgules de merde
    sur les murs et dans les couloirs,les militaires américains bourrés qui éventrent les matelas,le serveur exaspéré qui met des gants en plastique dans la salade,les jeunes qui défoncent les cloisons pour aller de piaule en piaule,ceux qui vous laissent les restes de leurs libations bouteilles vides etc dans les chambres,ceux qui se torchent le cul avec les serviettes éponges parce-que le papier est trop rêche,ceux qui déclarent des faux vol de bijoux, celui qui vous demande de déplacer la cuvette des WC parce-que la lunette tien mal, les mégots partout,le vomis,les cambriolages.la casse,les histoires de cul,les cafards dans le panier à croissant,les invasions d’insectes fourmis,mouches,les pannes de congélo et pas de réparateur.des traces de chaussures noir au fond de la piscine ???
    le plongeur qui te balance une bouteille de coca dans l’évacuation basse de la cuisine.
    et les plaintes continuelle des clients dés que quelques nuages se pointent

    .
    Je me suis vraiment, vraiment bien marré, mais j’ai aussi pété les plombs, une seul foi
    le mec m’a dit :jamais on ne m’a parlé de cette manière. un sur des milliers, pas grave....

     


    • Clojea Clojea 31 août 2015 16:30

      @Philippe Stefan : J’ai géré aussi un hôtel et effectivement, on se dit que la soi disante « civilisation » n’est qu’un mot creux. J’ai pas vu tout ce que vous racontez mais j’en ai vu aussi. Des gens très propres sur eux qui laissent le colombin dans la douche etc...


    • Philippe Stephan Philippe Stefan 31 août 2015 18:32

      @Clojea
      .
      je ne fait pas le même constat que vous,car il faudrait comptabiliser aussi les gens sympa les couples discret d’amoureux ; je vois le coté heureux de cette affaire les conneries plus haut ne sont pas si grave et les touristes dans l’ensemble se comportent très bien.

      la saison se termine c’est bon, courage..... smiley
      .
      christian D


    • Clojea Clojea 31 août 2015 19:08

      @Philippe Stefan : Le constat pour ma part est simple. Les bonnes manières se perdent, la société se délite sous couvert d’un vernis social branlant. La faute à qui ? Mais à tout le monde. Déjà à ceux qui sont tellement égoistes et ils ont nombreux à adopter la devise « après moi le déluge ». Ensuite à ceux qui sont stupides ou qui font semblant de l’être ce qui revient au même. Enfin et je vous rejoins les clients sympas ; mais là, c’est comme dans la chanson de François Béranger, « ...ceux qui votent comme vous et moi (sous entendu une extrême minorité) qui ne représentent que 2% des voix..., pourquoi ? ». Extrait de Magouille Blues, le grand carnaval.


  • tf1Groupie 31 août 2015 18:58

    Rien ne vaut une bonne photo de la société française


  • liberty1st liberty1st 31 août 2015 19:38

    Haha, pas étonnant que les gens ne consomme pas beaucoup chez vous ... Vous suintez la mauvaise humeur ...
     
    Dorénavant quand j’irai dans un restaurant dont le serveur/restaurateur n’est pas sympathique/accueillant et bien ce sera plat du jour, carafe d’eau, pas de dessert, ni café.
     
    Et d’ailleurs, en tant que restaurateur, vous devez VOUS adapter à votre clientèle, et pas l’inverse ! Il est évident qu’en ce moment les gens font attention à leurs dépenses. D’après vous, ils devraient donc limiter leur vacances à un petit week-end pour mieux pouvoir vous remplir les poches ?

    Faites des plats de qualité et proposez un bon rapport qualité/prix et vous aurez une clientèle assurée.
     
    Après, le problème des toilettes ça peut être embêtant mais en même temps si quelqu’un entre dans votre établissement pour aller uriner, il y des chances qu’il revienne plus tard pour le diner si vous avez été accueillant et chaleureux. Remettez vous en question plutôt que de faire le pleurnicheur.
     
    Concernant l’eau, il ne tiens qu’a vous de mettre une fontaine devant votre établissement si vous voulez éviter que les « vaches à lait » ne rentrent par chez vous.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 31 août 2015 20:16

      @liberty1st

      Restaurateur dans une petite ville touristique, je n’ai pas du tout le genre de clientèle dont Clojea se plaint. Effectivement l’accueil doit y être pour beaucoup, d’ailleurs dans le Guide du Routard c’est la dominante signalée pour mon établissement.

      Un restaurant est fait pour restaurer, c’est à dire nourrir, autant que ce soit bon mais la plupart des consommateurs en vacances ne sont pas des gastronomes parce qu’ils n’ont pas cette culture, ceux qui l’ont ne vont pas commander un plat à 9,80 € même s’il se révèle une bonne surprise. Mais tout le monde a besoin de se sentir considéré, le client comme le restaurateur et c’est à celui qui reçoit de donner le la. Le sourire, pas le crispé-commercial mais le vrai sourire « comme je suis content de vous accueillir même si votre porte-monnaie est beaucoup moins souple qu’il y a dix ans » c’est un merveilleux passeport pour le respect donnant-donnant. En plus c’est vraiment bon de voir revenir des clients d’une année sur l’autre et de retrouver les fidèles dès la rentrée, ils viennent sûrement plus pour moi que pour ma cuisine. Pour le café fait à l’ancienne je le sers à volonté et je repasse avec la cafetière en proposer à qui en veut encore un peu, un succès fou qui créé une ambiance formidable pour pas cher.

      Bref, on a la clientèle qu’on mérite ...


    • foufouille foufouille 1er septembre 2015 11:29

      @rocla+
      « On a surtout la clientèle qui passe par là ... »
      pas quand tu es connu.


    • Clojea Clojea 19 septembre 2015 19:25

      @liberty1st : Je vous détrompe mon cher, mais les gens consomment chez moi. Seulement voilà, j’en ai un peu marre du manque de politesse et de fair play de quelques uns. Ca pique de critiquer le citoyen lambda...Plus facile de critiquer les politiques, ce que je fais aussi d’ailleurs. Mais il faut remettre les pendules à l’heure.
      Quand au fait que si quelqu’un entre pour uriner, il y a des chances qu’il revienne diner, alors là...Vous vous fourrez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude.


  • mmbbb 31 août 2015 21:03

    @ l’auteur Anedocte il y a deux ou trois ans ma compagne par Internet a eu une « promotion « sur un repas J’habite pres de Lyon et ce restaurant etait dans la vallee de L’Azergue 2 heures de trajet aller et retour Sur place le restaurateur avait la moitie des plats proposes sur son site je me suis rabattu sur une cuisse de dinde confite Le jeudi sur envoye special, un journal sur la restauration en France . Ce reportage bien documente nous faisait voir l envers du decors en particulier les industriels traitant pour les restaurants et j’ai retrouve ma cuisse de dinde confite Quoi qu il en soit je vais de moins en moins au restos en France . Les prix ont tout de meme explose et cuisinant aussi je ne vois pas trop l’interet de prendre par exemple en dessert qui est de l’assemblage.( fond de tarte )  A Chamonix les restos idem prix assez haut mais on peut trouver tout de meme des pâtisseries ou encore le flan parisien etait fait maison et l’attente temoignait de la qualite Il faut voyager l’Italie offre de bon rapport qualite prix Je vais souvent a Aoste les pizza delicieuses faite maison et largement proportionnee ainsi que les glaces faites maison servie a la palette et non en  boulle En France le prix c’est du delire Dans une petite auberge aux Eaux Rousse dans le parc du grand Paradis  tout fut excellent avec un prix correct  Je me rappelle encore du gout de ces ravioles au fromage fait maison Il n’y a que dans les refuges CAF en montagne que je trouve les repas tres roboratif et l’ambiance bon enfant . Certes la cuisine francaise est inscrite au patrimoine mondial mais la cuisine populaire a tendance a disparaître comme vous le soulignez pour diverses raisons Vous evoquez votre point de vue que je respecte IL est vrai que desormais que « le pakaging » a conquis la cuisine et je suis presque a regretter cette cuisine lyonnaise des « meres ou tantes » que je n’ai point connu ou cette cuisine sans etre des plus inventive etait au moins des plus honnete en evitant cette mise en scene exageree ou desormais la forme l’emporte sur le fond ( surtout le fond de sauce qui est souvent de la poudre il fallait que je la fasse celle ci ) A   moins de voyager vraiment dans la France profonde ou l’on peut encore trouver des restaurants de bon aloi . Petite remarque aussi pour les cafetiers je ne vais plus boire mon petit noir au comptoir L’accueil st souvent mediocre le cafe du robusta de premier prix  En Italie j’aime cette politesse ce soin dans le service et ce cafe a l italienne ou la qualite est la  . Il y a aussi desormais un probleme dans ce pays  qui fut jadis le cas avec les sandwiches Le MAC Do peut etre decrie mais il offre  au moins  un service constant. 


  • Jean Keim Jean Keim 31 août 2015 21:44

    Alors pourquoi les restaurateurs (et les pâtissiers) n’affichent-ils pas clairement la provenance de leurs produits qu’ils soient réellement faits maison ou qu’ils soient soit en partie ou en totalité que des assemblages de produits fabriqués industriellement et ainsi chacun choisira la formule qui lui convient, de plus malgré que couramment des mets assemblés soient servis dans de plus en plus d’établissements, les prix ont tendance à grimper pour des quantités servies en baisse. 

    Enfin il y a une tendance de plus en plus marquée qui est d’une part de manger moins avec une exigence de manger mieux, de consommer des produits d’origines certifiées et l’information n’étant pas assurée dans les restaurants, ce genre de clients hésitent à y entrer, d’autre part de ne pas ou plus boire d’alcool ; c’est un fait de société et il faut l’accepter, et de même dans un bon restaurant — sans aller chercher le haut de gamme, les désserts sont rarement succulents, réalisés avec des ingrédients également de fabrication manufacturière ce qui gâche le repas.

  • mmbbb 31 août 2015 22:06

    Anedocte il y a deux ou trois ans ma compagne par Internet a eu une « promotion « sur un repas J’habite pres de Lyon et ce restaurant etait dans la vallee de L’Azergue 2 heures de trajet aller et retour Sur place le restaurateur avait la moitie des plats proposes sur son site je me suis rabattu sur une cuisse de dinde confite Le jeudi sur envoye special, un journal sur la restauration en France  Ce reportage bien documente nous faisait voir l envers du decors en particulier les industriels traitant pour les restaurants et j’ai retrouve ma cuisse de dinde confite Quoi qu il en soit je vais de moins en moins au restos en France . Les prix ont tout de meme exploses et cuisinant aussi je ne vois pas trop l’interet de prendre un  dessert par exemple qui est de l’assemblage. A Chamonix les restos idem prix assez haut mais on peut trouver tout de meme des pâtisseries ou encore le flan parisien etait fait maison et l’attente temoignait de la qualite  Il faut voyager l’Italie offre de bon rapport qualite prix Je vais souvent a Aoste les pizza delicieuse faite maison et largement proportionnee ainsi que les glaces faites maison servies  a la palette et non en  boulle En France le prix c’est du delire Dans une petite auberge aux Eaux Rousse dans le parc du grand Paradis  tout fut excellent avec un prix correct  Je me rappelle encore du gout de ces ravioles au fromage fait maison Il n’y a que dans les refuges CAF en montagne que je trouve les repas tres roboratif et l’ambiance bon enfant . Certes la cuisine francaise est inscrite au patrimoine mondial mais la cuisine populaire a tendance a disparaître comme vous le souligner pour diverses raisons Vous evoquez votre point de vue que je respecte A moins de voyager vraiment dans la France profonde ou l’on peut encore trouver des restaurants de bon aloi . Petite remarque aussi pour les cafetiers je ne vais plus boire mon petit noir au comptoir L’accueil st souvent mediocre le cafe du robusta de premier prix En Italie j’aime cette politesse ce soin dans le service et ce cafe a l italienne ou la qualite est la . Il y a aussi desormais un probleme dans ce pays qui fut jadis le cas avec les sandwiches Le MAC Do peut etre decrie mais il offre au moins  un service constant . 

     


  • baldis30 31 août 2015 23:40

    bonsoir,

    déliquescence des uns et des autres ? mais c’est bien connu ......

    « une femme a les enfants qu’elle mérite »........ Maternelle France  smiley


  • elpepe elpepe 1er septembre 2015 04:02

    oui je vais de moins en moins au restau, c est de plus en plus degueulasse, cher et l acceuil pitoyable,
    maintenant certes il y a quelques exceptions et il faut vraiment connaitre
    Sinon je vais souvent au restau de l hotel et mange uniquement le soir qd je suis en vadrouille, ou des restau dans des coins non touristiques (exemple Padova centre en Italie, mais eviter a tout prix n importe quel restau dans Venizia)
    de maniere generale je suis un tres mauvas client, par exemple je vends mes bien immobiliers tjrs sans agence immobiliere, je prefere acheter la bouffe la ou les restaurateurs se fournissent, j essaye toujours d aller a la soure
    Autant dire avec des mecs comme moi vous pouvez d emblee fermer votre restau, comme quoi vos client ne sont pas des si mauvais bougres smiley
    Cdlt


  • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 1er septembre 2015 05:48

    Votre article est très intéressant Clojea parce que vous pointez exactement ce qui ne va pas dans ce pays et parce que vous tombez vous-même dans les mêmes travers : ceux du chacun pour sa gueule.

    Vous nous énumérez tout un tas de travers que vous constatez en nous disant que l’on ne se rend pas compte de ce que l’on voit de derrière le comptoir mais à aucun moment vous ne vous remettez en question ni essayez de comprendre l’attitude des gens. Pour vous, c’est tout vu : « les gens consomment peu et très mal ».

    Que vous constatiez qu’ils consomment peu, je veux bien. Mais qu’ils « consomment mal » ?! Il faut faire quoi alors ? Les rééduquer ? Dans une cité médiévale et donc en zone touristique, vous semblez avoir des attentes bien élevées... Peut-être faudrait-il vous poser la question de savoir si vous avez bien compris le besoin des gens et pourquoi vous n’y répondez pas plutôt que de dire qu’ils consomment « mal ».

    Au passage, je voulais vous signaler que le m³ d’eau à Carcassonne, ville médiévale, est à 3,79€. Soit 0,00379€ le litre, soit arrondi à 4 centimes le coup de chasse d’eau de 9 litres. Continuons : un jumbo de PQ ça coûte 20€. 380m de papiers découpés en sections de 13 cm, soit environ 2900 feuillets. Entre ceux qui font la grosse commission et ceux qui viennent pour un petit pipi, mettons la moyenne à 10 feuillets par usager. 20€ / 2900 feuillets x 10 = 7 centimes. Enfin, le savon : 10 balles la bouteille de 5 litres. Je vous passe le calcul mais ça doit faire 1 centime le coup de savon.

    Vous envoyez donc chier 20 clients par jour pour 12 centimes. Des gens qui entrent chez vous et qui vous donnent l’opportunité de faire de la bonne pub pour votre enseigne. Un petit sourire, une petite accroche sympa du genre « Les toilettes ? C’est au fond à gauche. Je vous sert un petit truc en attendant ? Non, vous êtes pressés ? C’est pas grave, revenez plus tard, vous êtes le bienvenu ! ».

    Sans parler des gens qui sont peut-être venus consommer hier et que vous envoyez péter aujourd’hui. Bref, dans ce pays, c’est toujours la faute des autres.


  • Thucydide Thucydide 1er septembre 2015 08:53

    Donc les gens ne consomment pas bien, ils ont des oursins dans les poches, radins, beaufs, roublards de merde...
    C’est bien ça ?

    Réaction en deux temps :

    1) à voir votre profil, spiritualité, aimer les autres, vivre pleinement libéré du consumérisme, etc...
    il est étonnant que vous n’ayez pas une seconde compris que
    - oui, il y a vraiment une crise, il faut être aveugle ou gravement autiste pour ne pas l’avoir vu et que
    - oui, cernés entre un délire militaire de l’Occident, une furia rageuse et vengeresse islamique, un emballement de l’avidité financière, une dérive totalitaire des institutions et l’incompétence crasse des dirigeants politiques devenus totalement inutiles quand ils ne sont pas nuisibles...
    la plupart des citoyens, qui sont ce « peuple » méprisable et haïssable pour nos élites auto-proclamées (que soit dit en passant vous rejoignez ici), ont peur pour leurs avenirs, peur aussi pour leur vie et celles de leurs enfants.
    C’est pourtant facile à comprendre
    2) à en juger par la considération que vous portez à votre clientèle potentielle, on a envie de recommander d’éviter si possible de passer par votre boui-boui on on doit vraisemblablement être plutôt mat accueilli et sürement pas très bien servi.

    Changez de métier


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 1er septembre 2015 13:33

    Le constat fait dans cet article n’a rien d’étonnant, l’idéologie ambiante véhiculée par les médias et la publicités a transformé les gens en perpétuels adolescents jouisseurs qui ont tous les droits.
    Il suffit de les voir se promener comme des zombies dans leur ville devenue un gigantesque Luna Park commercial, la famille Groseille occupant toute la largeur du trottoir, absolument indifférente aux gens qui sont autour d’eux. Dans les hypermarchés, c’est encore pire. On tâte longuement les marchandises avant de les reposer dans le rayon, on bloque l’allée sans vergogne avec son caddie, etc.


  • foufouille foufouille 1er septembre 2015 16:30

    pour le vin, tu as un bon plan : les magasins de déstockage alimentaire. tu ne risqueras pas grand chose avec des bouteilles payées deux euros datant de 5 à 10 ans. il te suffira de gouter avant, surtout le rouge.
    tu peut aussi essayer la concurrence des autres villes.
    tu as des trucs qui marchent, juste un verre de vin, les restes à emporter, acheter un cochon entier en direct, etc.


  • Tiam 2 septembre 2015 15:55

    qu’on me vire cette article incongru !! Avec une mentalité pareil tu seras fermé bien avant 15 ans t’inquiètes pas pour ça.


    Même pas capable de remplir une gourde pour un cycliste une honte !! tu t’ai jamais posée la question qu’une gourde d’eau ça coûte rien et que ça pourrait te faire gagner des clients, en plus de ça tu casses ta réputation !!

    c’est avec ce genre d’expérience que je préfère allez au mac do, au moins on est toujours bien accueilli

    • Clojea Clojea 9 septembre 2015 22:27

      @Tiam : Tiens, Tiam a là même mentalité que ceux que je décris dans cet article. Bon vent ma chère et bon Mac Do


Réagir