vendredi 9 janvier 2009 - par ploutopia

Démocratie mensonge, le cas palestinien

1) Préambule : comprendre pour agir
Depuis bien avant la seconde guerre mondiale (1940-1945) des juifs reviennent en Palestine (dates ?) et ceci grâce à l’achat de terrains aux autochtones ou aux gros propriétaires terriens étrangers.

En 1947, avant le plan de partage de l’ONU, ces surfaces représentent 7 % de la superficie de la Palestine.

L’ONU adopte la résolution 181 selon laquelle un territoire est accordé aux juifs et un plan de partage est conçu, attribuant 55 % du territoire aux futurs états d’Israël.

Le partage tient compte des possessions antérieures en essayant de les remembrer, ce qui démembre les territoires palestiniens. L’entièreté de la "pointe" (désert du Néguev) est attribuée aux israéliens.

Le principe selon lequel on attribue "une terre sans peuple à un peuple sans terre" est complètement faux, dès la création de leur état, les israéliens procèdent à l’extermination de villages palestiniens, la déportation de 800.000 Palestiniens et la destruction de 470 de leurs villages.

Lors des deux guerres de 1948 et en 1967, Israël annexe des territoires palestiniens, contrairement aux résolutions de l’ONU, et dispose actuellement, sans compter les colonies (illégales), 78 % du territoire de la "Palestine historique". Ce territoire est délimité par la fameuse "ligne verte". La proportion revendiquée aujourd’hui par la Palestine est de 22%. Elle est prête à accepter le gain illégitime d’Israël de 23 % (78-55) réalisé entre 1947 et 1967.
 
Sur la dernière carte, on voit l’effet de l’empiètement continuel des colonies et du mur d’enfermement des populations palestiniennes qui n’ont plus accès à leurs terres ni à leurs puits. Bientôt, les seuls espaces disponibles pour les palestiniens seront de véritable enclos, les privant des ressources de survie élémentaires.

En Israël, la communauté ethnique est mentionnée sur les cartes d’identité. Les palestiniens de nationalité israélienne n’ont pas les mêmes droit que les juifs israéliens. A titre d’exemple, les Arabes représentent près de 20% de la population d’Israël, aucune université arabe n’existe en Israël. 

Pour en savoir plus, consultez ce DIAPORAMA puis tentez de répondre à ce questionnaire sur le conflit israélo-palestinien (pas plus de 5 minutes et très instructif).
2) Démocratie mensonge, le cas palestinien

Comment rester confiant en notre modèle de société présenté comme exemplaire, quand il gaspille en un peu plus d’un siècle au profit de quelques privilégiés, ses réserves millénaires ? Comment rester serein quand tout indique que le rythme imposé à la planète nous précipite vers l’abîme ? Comment concilier les contradictions de plus en plus évidentes entre une minorité de nantis qui osent (presque) tout se permettre, et une majorité de démunis qui s’enfoncent jour après jour dans une pauvreté endémique dont on sait qu’elle n’est ni le fruit du hasard, ni inéluctable, mais qu’elle résulte au contraire d’une scandaleuse et injuste redistribution des richesses ? 

Il semble que nous soyons de plus en plus nombreux à nous interroger, confrontés à l’information quotidienne qui nous ressasse la dégradation évidente de notre environnement tant politique que social, économique, professionnel, écologique, culturel, moral… et confirmant par ailleurs, pour ceux qui en doutaient encore, que tout paraît bien être lié.

Alors que la « globalisation » — comme seule loi du marché — est prônée par les plus nantis comme LA solution à tous nos problèmes, le désarroi et le questionnement qui en résulte semblent gagner de plus en plus d’individus. Des citoyens, fragilisés, se sentent dépassés, écrasés par le projet de société qui leur est imposé.

Malgré leurs beaux discours, éloquemment adaptés aux circonstances, les classes dirigeantes ne s’embarrassent plus guère de principes ni de déontologie. Seul ce qui sert leurs intérêts prévaut. L’idéal qui au départ animait parfois les plus dévoués a tôt fait de céder sa place aux calculs égoïstes et aux plans de carrière. Ces élites — ou qui se croient telles — ne sont plus au service de la collectivité, mais strictement au leur et à celui de leurs partenaires financiers. Leur ambition n’est jamais satisfaite. Qu’ils s’autoproclament de gauche ou de droite, les problèmes du citoyen ne les intéressent qu’occasionnellement, à quelques semaines des élections. Tout occupés par leur ascension personnelle, ils n’ont d’yeux, d’oreilles et d’agenda que pour ceux qui pourraient y contribuer, ceux qui ont le pouvoir de l’argent et de l’influence. Et tout est bon pour y parvenir… La Palestine l’illustre fort bien. Depuis toujours, tous les principes « démocratiques » y sont bafoués par l’occupant israélien. Cela n’empêche pas les autorités de nos États occidentaux, pourtant chantres des Droits de l’homme, de continuer de commercer avec Israël dont le lobbying politique parfaitement organisé démontre la force de ses réseaux d’influence patiemment tissés.

En-dehors de déclarations et de discours élimés jusqu’à la trame, aucun de nos politiciens suffisants n’a manifesté assez de courage ni d’éthique pour oser prendre des mesures qui auraient signifié à l’occupant israélien qu’il avait, depuis longtemps, dépassé toute limite. Quoi de surprenant pour le citoyen qui observe les mœurs de ces princes ? Dans le meilleur des cas, l’engagement de nos valeureux « démocrates » se résume depuis longue date à quelques déclarations consternantes, allant de « la vive préoccupation » des uns à la « demande de retenue » des autres… Point barre.

L’asymétrie évidente et incontestable qui prévaut dans l’affrontement israélo-palestinien – l’une des plus puissantes armées au monde dotée d’une force aérienne supérieure à celle de l’Angleterre et d’un feu nucléaire peut-être aussi important, face à des gamins et leurs cailloux – révèle immédiatement que l’argument de la traque au « terrorisme » n’est qu’un grossier mensonge servant d’excuse pour dissimuler d’autres mobiles, beaucoup plus sordides et probablement plus rentables. Mais, profitant du manque de courage d’une diplomatie internationale de plus en plus aliénée au grand capital et muselée par les Etats-Unis, le gouvernement israélien – et d’autres avec lui – entretient les amalgames médiatiques et poursuit l’écrasement de la population de tout un pays, jusqu’à son éradication même, s’il le pouvait.

Il faut aller en territoire palestinien pour voir dans quelles conditions la population est asphyxiée, laminée par l’oppression militaire qui s’y déploie avec un zèle plus qu’équivoque, au service d’une infâme idéologie coloniale… Il faut prendre le temps de rencontrer les acteurs israéliens du Camp de la Paix, dont par exemple l’AIC (Alternative Information Center) qui travaille à la réconciliation entre Arabes et Israéliens ; ou Ta’ayush (Ensemble) oeuvrant sur base commune judéo-arabe ; ou ICADH (comité israélien contre les démolitions de maisons) ; ou les Refuzniks (soldats qui refusent de faire leur service militaire dans les Territoires occupés) lorsqu’ils viennent témoigner… et écouter la description des atrocités commises par l’armée à l’encontre des civils palestiniens, pour ne plus avoir de doutes quant aux motivations qui animent les responsables de l’état major israélien.

Il faut être très clair quant aux conditions qui existent dans les villes et les villages palestiniens : on n’y vit plus, on tente d’y survivre, vaille que vaille, on s’y exténue, on y est affamé et on y est écrasé, massacré même ! Par une balle dans le dos, en fuyant une soldatesque névrosée, ivre de son impunité. Par une bombe, pendant son sommeil. Par l’interdiction de passer un check point pour gagner d’urgence un hôpital voisin. Par un bulldozer, sous sa maison. Ou par un missile, sur une plage…

La deuxième Intifada (mot arabe signifiant réveil de soi, réaction, soulèvement) se poursuit tant bien que mal. Réponse de la population palestinienne à son écrasement par l’envahisseur israélien, celui-ci redoublant souvent d’ingéniosité dans la morbidité de techniques dont certains de ses artisans sont devenus « experts ». Au point que l’armée américaine embourbée dans son infâme guerre en Irak, a fait appel aux conseillers israéliens, « spécialistes » en guérilla urbaine.

Ces mêmes « spécialistes » qui ont mis au point une technique imparable d’invasion des maisons particulières, passant de l’une à l’autre par les murs mitoyens qu’ils dynamitent. Plus besoin de risquer la vie des troupes en passant par les ruelles. Ceux-là surgissent dans votre salon par la béance d’une explosion et, après avoir tout démoli, passent à la maison suivante, par le même procédé. La Palestine fournit à ces brutes un laboratoire de premier ordre, particulièrement en ce qui concerne la Bande de Gaza. Toutes les techniques de négation de l’individu y sont testées, tant au niveau physique qu’au niveau psychologique, passant de l’usage d’armements interdits par les Conventions internationales – comme les munitions à l’uranium appauvri ou au phosphore – pourtant dénoncé par plusieurs rapports officiels, au détournement des taxes diverses revenant aux Palestiniens. Sans parler des privations de nourriture, d’eau, d’électricité, de mobilité, ainsi que le recours aux tortures en tous genres qui y sont devenues d’une banalité confondante. Ni de l’utilisation d’enfants comme boucliers humains. Ni des emprisonnements arbitraires de mineurs. Ni de l’odieux Mur de séparation, qui a fini par convaincre l’envahisseur américain qu’il était LA solution dans son embourbement à Bagdad…

« Barbare », vous avez dit « barbare » ?

Extraits de LA DEMOCRATIE MENSONGE – Daniel Vanhove – Coll. Oser Dire – Ed. Marco Pietteur.
En cette fin d’année, disponible à editionsaden@skynet.be et à Bruxelles, à la Librairie Internationale, Tropismes, Libris, UOPC…


66 réactions


  • non666 non666 9 janvier 2009 16:40

    Joli travail et excellente synthèse.

    Ils viennent d’etre partiellement laché par les etats unis qui comme prévu, entre LEUR image de marque et celle d’israel, viennent de choisir.
    Ce n’est pas encore un lachage en bonne et due forme, mais cela commence a sentir la poudre.
    Les europeens n’ont plus de sentiment de culpabilité avec les juifs et le comportement de ceux ci en Israel leur a definitivement fait perdre le statut de peuple exclusivement victime.
    Désormais, ils ont droit de faire partie de la grande association des peuples bourreaux ou ils rejoindront les etats unis (20 000 000 d’indiens) , le Japon (50 000 000 de chinois et de coreens , la Turquie ( 3 millions d’Armeniens et l’aAllemagne nazi)

    Ils meritaient bien de faire parti de ce club si fermé...

    Dès que Sarkozy sera foutu dehors, ils perdront egalement leur accès a l’Europe.
    Nous sommes corresponsable du sort des Palestiniens et de cette situation scandaleuse.
    Il nous appartient de creer une Palestine viable a coté d’un Israel viable.
    Chacun se partageant EFFECTIVEMENT 50 % de la Palestine historique.

    Pour que l’Europe se fasse respecter, il va bien falloir qu’elle apprene à se servir du fouet.
    Un petit coup de Boycott pour un pays qui vit isolé et fait 60 % de son commerce, avec nous, c’est le bon choix pour une reeducation vers la civilisation.
    Sinon, il va falloir obeir aux bons conseils de Kouchner et de sa bande et faire du "devoir d’ingerence" en "liberant" la Palestine (comme le koweit hiers) avec une action armée.

    Si on ne le fait pas chacun comprendra dans quelle Europe nous sommes et qui les factions au pouvoir en france servent elles.....





    • JD JD 10 janvier 2009 08:15
      Bravo pour l’article et ce commentaire !!!
       
      Si j’étais palestinien, j’utiliserai la méthode du p’tit bonhomme « Mahatma Gandhi »...
      Quand verrons nous naître, au sein de ces deux peuples un « Ghandi » pour arrêter cette barbarie et que les forces occidentales cessent d’avoir deux poids deux mesures sur ce conflit ?

    • EricB 10 janvier 2009 09:50

      Ils ne sont pas près de se trouver un "petite Gandhi", vu comme ils ont la violence dans le sang... Il n’y a pas un endroit au monde où sont les musulmans et où il n’y a pas de violence, le plus souvent aveugle.

      Jusque chez nous lorsqu’il y a des manifs pro-israel, ca reste calme et civilisé. Lorsqu’il y a des manifs pro-Palestiniens, tout de suite, casseurs (qui, bien sûr, n’ont RIEN à VOIR avec la manif, et qui de toutes façons sont encagoulés, donc on ne saurait voir leurs tronches...)

      Rien qu’à lire les journaux du jour : Les gens du Hamas flinguent les gens du Fatah ; ils s’entretuent entre eux au Pakistan..... Partout, partout, partout....


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 11:22

      "Si j’étais palestinien, j’utiliserai la méthode du p’tit bonhomme « Mahatma Gandhi »"

      Les britaniques n’avaient pas cherché à éliminer les indiens, mais à les asservir, en profitant de leurs ressources naturelles et de leur force de travail, tandis que de leur côté, les sionistes, eux, s’ils n’auraient pas eu les mains légérement liées par la mémoire de la shoah, et par la molle conscience politique internationale, ils auraient génocidés les palestiniens d’une seule traite, ne serait-ce qu’en l’honneur des horreurs de l’Ancien Testament.

      Il ne faudrait pas si être naïf :

      Face à une occupation à la Josué on ne peut pas lutter à la Ghandi.


    • Pierrot Pierrot 10 janvier 2009 13:18

      à @ non666,
      Commentaire intéressant,

      Cependant "le club des états assasins" est très nobmbreux, sans être de loin exhaussif, j’ajouterai :


      - La France (guerre civile en Espagne sous Napoléon 1er, Mexique, multiples guerres coloniales dont Cameroun, Madagascar, Algérie, VietNam ....

      - GB : pour l’Irlande 1920, Inde, nombreuses conquêtes et guerres coloniales.

      - Espagne (Mexique, amerique latine (7 millions de morts rien que dans les mines d’argent de Bolivie ...)

      - Italie pour Lybie, Ethiopie ...

      - Cambodge (autogénocide des années 1970)

      - Russie pour génécide en Ukraine vers 1930, pays Baltes, région du Caucase ...

      - Australie (autothones ...)

      - Iran (Zoroastriens, Bahia, Kurdes ...

      - Turquie pour Kurdes, Arméniens, Grecs ...

      - Grèce pour Turcs
      etc...


    • appoline appoline 10 janvier 2009 20:35

      @ EricB
      Au lieu de blablater, avez-vous pris le temps d’aller sur les liens que l’on vous communique. Accepteriez- vous que votre voisin du dessus vous balance ses ordures sur le coin de la gueule, uniquement, parce qu’elle ne lui revient pas.

      L’attitude des israeliens est ignoble et indigne. Certains doivent se retourner dans leur tombe, ou se sentir bafouer pour avoir donner leurs plus belles années, il y a 60 ans et voir ce que ça donne. Honte à Israel de refaire à l’identique ce qu’ils ont subi dans les camps. J’en parle encore plus aisément que mon père était à Dachau, sauvant ceux qui pouvait être sauvé, jusqu’à la taille dans les fosses communes au cas où, un serait survivant, vomissant avec la première armée Patton.

      Et tout cela pour ça, ben merde, on les savait égoistes, mais maintenant, même la mémoire leur fait défaut.


  • gaiaol 9 janvier 2009 17:02

    non seulement ils ont effacé un pays de la carte, non seulement ils ont détruit et brisé un peuple mais en plus ils se retrouvent dans un ghetto. quel bilan épatant pour la plus grande supercherie du moyen orient. le sionisme n’a pas écrit une belle page dans le livre de l’histoire de l’humanité. il a meem créé le foyer d’injustice le plus flagrant de notre temps.


  • Internaute Internaute 9 janvier 2009 17:29

    Une simple question.

    La partie verte appelée Cisjordanie n’était-elle pas jusqu’à la guerre des 6 jours un bout de la Jordanie ?

    Il me semble que le petit roi Hussein (petit par la taille) l’a laissée aux palestiniens aprés la défaite.


    • Internaute Internaute 9 janvier 2009 17:30

      Tant que j’y suis, la bande de Gaza n’était-elle pas une partie de l’Egypte jusqu’à la guerre des 6 jours puis abandonnée aux palestiniens aprés la défaite ?


    • Internaute Internaute 9 janvier 2009 17:34

      En regardant cette carte j’ai l’impression que la partie vraiment palestinienne se limitait à ce qui est peint en blanc sur le dernier cliché. Autrement dit, ce qu’on nous montre aujourd’hui comme Palestine n’est en fait qu’une réunion de camps de réfugiés qui ont été chassés de chez eux par l’Israël.


    • gaiaol 9 janvier 2009 19:28

      novembre 1947, l’onu adopte la résolution 181 (partage de la palestine en 2 états)

      les voisins arabes (jordanie, egypte, syrie) chacun se battant pour sa pomme, sauf la syrie, sont battus. israel s’adjuge 81 % de la palestine, dont la galilée et une partie du neguev palestinien de l’état arabe mort-né. puis golda meir passe un accord avec le roi abdallah de transjordanie (qui n’est qu’une partie de la syrie que les anglais ont donné au roi) qui s’est engagé à ne plus attaquer israel en cas de nouveau conflit, en échange de quoi israel le laisserait annexer une partie de la cisjordanie et jérusalem est, gaza étant de facto pris par les égyptiens.

      aujourd’hui, tt le monde croit que la galilée, ainsi qu’une partie du neguev et la grande plaine au dela de gaza, accordés par l’onu aux palestiniens, mais dont il n’ont jamais vu la couleur, saisis par israel pendant cette guerre, font partie du partage onusien.

      c’es tpour cela qu’aussitot la guerre gagnée, toutes les cartes israeliennes affichant le partage de l’onu avec ses premières frontières officielles ont disparu de la circulation pour faire place au nouvel israel, le vainqueur, se descernant les lauriers de la gloire soustraits aux palestiniens, mais aggrandissants israel des premiers 26% spoliés aux palestiniens.


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 11:34

      Internaute,

      Votre regard est assez court, ainsi que les déductions qui en découlent par voie de conséquence.

      L’Histoire de la Palestine ne commence pas en 1948, sauf chez les amnésiques.


    • archi 10 janvier 2009 16:04

      En 1920 ,les statistiques anglaises parlent de 15% de la population juive en Palestine ? Comment vous osez justifiez cette colonisation . Sachez qu’elle ne durera pas .En Algerie la colonisation a perduré pendant 130 ans et ils sont sortis ,humiliés,par la petite porte. Le sens du sacrifice qui est en nous et la connaissance de votre idéologie sioniste fasciste ainsi que ce que decrit vos textes sacrés sur tout ce qui ne sont pas juifs sont connus de nous tous et feront partie des gènes des generations montantes. C’est ce gène qui créera les conditions de votre sortie de Palestine. 
      On sait que vous dominez les medias .En france la liberté d’expression est devenu un leurre .Remarquez la proliferation dans toutes les chaines Tv ou presses écrites des sionistes .Memes dans les émissions de divertissement ils sont là ! IL Y A UNE VRAIE STRATEGIE DE LA PART DES SIONISTES pour enterrer toute liberté d’expression .
      On sait que vous dominez le monde des finances et j’en passe .
      SACHEZ QUE VOTRE SORTIE DE PALESTINE SERA ENCORE PLUS HUMILIANTE QUE CELLES DES FRANCAIS EN 1962 d’ALGERIE .


  • max14z max14z 9 janvier 2009 17:40

    la carte dit tout, ou presque...
    la palestine n’est plus, israël a envahie cette dernière....
    et ils osent dire que les problemes vient des palestiniens,,,, ?
    ils ne devraient pas oublier qu’ils sont sur la terre des palestiniens.... !!


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 11:36

      Pas meilleure façon d’illustrer le dévelloppement d’un cancer et d’une métastase généralisée que cette carte.


  • L.S.B 9 janvier 2009 17:46

    AUJOURD’HUI L’EXISTENCE DE DEUX ETATS EST UNE IMPOSSIBILITE ABSOLUE DU FAIT DU MORCELLEMENT.


    IL NE RESTE PLUS QUE LA POSSIBILITE D’UN SEUL ETAT AVEC DES BANTOUSTANS POUR PALESTINIENS OU L’APARTHEID.

    C’EST POURQUOI L’ETAT SIONISTE AVANCE DE PLUS EN PLUS EN DETRUISANT TOUTES LES INFRASTRUCTURES PALESTINIENNES CAR IL NE VEUT PAS DE DEUX ETATS.


    MAIS IL VEUT EGALEMENT LE MINIMUM DE PALESTINIENS ET MET LA PRESSION POUR LES FAIRE FUIR D’EUX MEMES.

    LE PLUS TRISTE, C’EST QU’IL EST SOUTENU PAR LES AMERICAINS Y COMPRIS PAR OBAMA.

    1000 MORTS EN 13 JOURS DONT 300 ENFANTS - 4000 BLESSES SANS HOPITAUX - DES ENFANTS TRAUMATISES A VIE-

    DES BOMBARDEMENTS SUR GAZA PAR LE CIEL - DES ATTAQUES PAR LA TERRE ET PAR LA MER

    GAZA = 400 KM2 - (10km SUR 40 km) - 4000 HABITANTS AU KM2

    C’EST UN CARNAGE SOUS NOS YEUX AVEC DES BOMBES FEUX D’ARTIFICE POUR LE SPECTACLE

    C’EST LA HONTE DE TOUT CITOYEN DIGNE DE CE NOM

    JUSQU’OU IRONT-ILS AVANT DE RESSENIR UN PEU DE HONTE COMME LES ALLEMANDS ONT PU LA RESSENTIR ?

    POUR NOUS, UNE SEULE POSSIBILITE/

    PARTICIPER MASSIVEMENT AUX MANIFESTATIONS DU 10 JANVIER EN FRANCE ET DANS LE MONDE ENTIER, LEVER LE DRAPEAU PALESTINIEN, CRIER NOTRE DEGOUT DU SIONISME BARBARE, DU TERRORISME D’ETAT JUSQU’A CE QUE L’OCCIDENT COUPABLE ARRETE DE CULPABILISER ET AGISSE ENFIN
     


    • HELIOS HELIOS 9 janvier 2009 18:55

      ben c’est pas avec un discours comme ça que ça s’arrangera !


    • JD JD 10 janvier 2009 08:32
      Il faut rendre a César ce qui est a César, c’est a dire : La Palestine au palestinien !
       
      Si j’étais palestinien, j’utiliserai la méthode du p’tit bonhomme « Mahatma Gandhi »...
      Quand verrons nous naître, au sein de ce peuple palestinien un « Ghandi » pour arrêter cette barbarie et que les forces occidentales cessent d’avoir deux poids deux mesures sur ce conflit ?
       

    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 11:43

      JD,

      Un peu de rationalité s’il vous plaît.

      Face à une occupation à la Josué on ne peut pas lutter à la Ghandi.

      Si Ghandi aurait été palestinien, il agirait à la David.

      Il irait se confectionner une fronde pour expédier à Goliath une pierre en pleine tronche.


  • raymond 9 janvier 2009 17:49

    Merci de cette courte réaction implacable ! à raprocher du livre d’Avraham Burg qui relate cela de l’intérieur.


  • magouilles blues 9 janvier 2009 18:53

    COMMENTAIRE TRES BIEN CONSTRUIT ET TRES EXPLICATIF


  • Patapom Patapom 9 janvier 2009 19:14

    Effarant de brutalité, merci pour cette synthèse...


  • ZEN ZEN 9 janvier 2009 19:24

    "En-dehors de déclarations et de discours élimés jusqu’à la trame, aucun de nos politiciens suffisants n’a manifesté assez de courage ni d’éthique pour oser prendre des mesures qui auraient signifié à l’occupant israélien qu’il avait, depuis longtemps, dépassé toute limite."

    C’est tout à, fait ça...
    Il ne fallait pas fâcher le bailleur de fonds...


  • ZEN ZEN 9 janvier 2009 19:26

    Un article du géographe J. Levy qui apporte de l’eau au moulin, en toute objectivité


  • philbrasov 9 janvier 2009 21:02

    Gaza est coupé en deux.

    l’IDF même si elle n’entrera pas dans Gaza ville, contrôle désormais, cette bande, d’un point de vue tactique.

    En cas de cesser le feu, Tsahal restera sur ses positions.

    le hamas, n’a aucune profondeur, lui permettant de se ravitailler en armes.

    La frontière de philadelphie, va être contrôler par des forces neutres.
    Et l’ensemble des tunnels vont être détruits.
    L’Egypte ouvrira sa frontière, et laissera passer l’aide humanitaire
    Tsahal contrôlera , l’ensemble des aides venant du sud.

    Autant dire que la patiente d’Israél aura raison de cette vermine.

    Je doute fort que les dirigeants du Hamas, terrés sous L’Hopital shifa de Gaza et plus précisément sous le service de pédiatrie de cet hopital mettent leurs nez dehors avant longtemps.


    A ce stade que peut encore faire le hamas.
    continuer à faire souffrir "sa population" jusqu’à épuisement de ses roquettes. ?

    le problème, c’est que avec 90 camions de ravitaillement par jour entrant dans GAZA, la famine n’est pas encore à l’ordre du jour.
    Du reste, c’est ce qui rend fou de rage, les troglodites du Hamas....
    Ou arreter de faire souffrir ceux qu’ils sont sensés protéger.. ?

    la deuxième solution ne me parait pas dans la mentalité du Hamas, préférant se saborder avec son "peuple".


    Alors....
    La destruction de dizaines de caches darmes par jour, et de qq entrepôts de roquettes, on peut penser que le Hamas peut tenir jusqu’en avril 2009....

    ET APRES ? ? ? ? ? ?

    Le Hamas va crier victoire. ; après probablement environ 2000 morts..... dont sans doute une bonne moitié de son fait direct ( boucliers humains ) 500 autres morts civils directs causés par des dégats collateraux ( on est en guerre, on ne distribue pas des bisounours) et le reste qq suppletifs du hamas, que l’on ne peut pas considérer comme activistes.
    Bref , son "armée va rester intacte ( 12 -15 000 hommes) ....... mais armée de quoi ? ? ? ? ? de pierres ? de kalachnikov aux chargeurs vides ?

    La belle affaire.....
    Israél dans 3 mois ne subira plus aucun tir de roquette sur son territoire.

    La ligne Philadelphie sera neutralisée.
    Gaza sera coupé en deux
    les approvisionnements en vivres seront assurés
    l’aide international repartira de plus belle
    le hamas n’aura plus aucun moyen de dissuasion
    l’Iran retournera à ses problèmes
    le hezbollah aux siens
    la cisjordanie sera bien contente de n’avoir pas participé à cette minable opération du hamas
    Abou Mazen restera président au moins un an de plus

    Autre chose ? ? ? ? ?.......

    Ah si ....
    la crise.... et le réchauffement de la planète...


    • Albator71 Albator71 9 janvier 2009 21:06

      Cessez de rever debout !

      A terme tout comme en Afrique du sud la disproportion demographique fera son oeuvre
       
      Il ne reste qu’a esperer que les arabes soient aussi clement que les dirigeants israeliens...


    • Serpico Serpico 9 janvier 2009 22:22

      philbrasov "Israél dans 3 mois ne subira plus aucun tir de roquette sur son territoire."

      ***********************

      Les palestiniens ne vous lâcheront jamais.

      Depuis le temps, vous auriez dû comprendre qu’ils ne sont pas le genre de peuple à avoir besoin d’un vote de l’Onu ou de l’assistance d’une grande puissance pour exister.

      Il y a des peuples qui s’imposent à l’Histoire et d’autres qui ont besoin d’un document administratif avec date de naissance et tout et tout.


    • Alexandre 9 janvier 2009 22:27

       Commentaire assez répugnant.

       BHL et Gluksman ont encore des progrès à faire dans l’abject.


    • philbrasov 10 janvier 2009 00:04

      si Israél avait dû se contenter des cartes de partage de 47.... c’est l’histoire de ces 60 dernières années qui a fait Israél pas, les cartes de 47....

      quand à la palestine.... je pense qu’il faille désormais oublier ce mot "palestine".
      je crains fort que la cisjordanie ne se sépare , à votre grand fort défendant, de GAZA STRIP....

      du reste le peu d’empressement de leurs compatriotes à Ramallah, montre Ô combien le combar du hamas n’est plus vraiment le combat des cisjordaniens.

      soyons pragmatiques mon cher, au lieu de chiialer sans cesse sur la misère palestinienne....

      A propos, savez vous que 25000 suppletifs de l’ONU, s’occupent de 4 millions de "réfugies" palestiniens...
      et 6000 autres, de 30 millions dans le monde.... qui eux vivent dans des TENTES.....

      Alors la palestine..... permettez....


    • Gasty Gasty 10 janvier 2009 09:37

      Je me demande si philbrasov a une conscience.

      Philbrasov ? Avez-vous conscience de vos propos ?

      Je resume clairement :

      Si Israel a dû se contenter des cartes de partage de 47, c’est lui qui pendant 60 ans a pris tout le reste.
      Quant aux Palestiniens faut les oublier.

      Et pas la peine de chialier sur la misère palestiniene, on s’en occupe.


  • Serpico Serpico 9 janvier 2009 22:13

    Les images, on dirait l’évolution d’un cancer.


  • SDM 94 SDM 94 9 janvier 2009 22:53

    Dommage que ce ne soit pas une salle de classe ...

    En effet quand deux élèves se battent pour une chaise il suffit de les mettre à chaque extremité de la classe et on en met un troisième à la place... 

    Si on pouvait mettre les palestiniens en antartique et les israeliens en artique on pourait mettre les tibétains à la place....

    Mais bon ça ne fonctionne pas comme ça et il va falloir encore quelques générations pour que cette histoire se calme...


  • Hafidh 9 janvier 2009 23:04

    Mahmoud Abbas et Hosni (Mou)Barak sont des marionnettes aux mains des USA et d’Israël.


  • Philippe Philippe 9 janvier 2009 23:40

    travail TRES intéressant.

    J’ai cependant 2 remarques :

    1. pourquoi débuttez-vous l’historique en 1947 ? je crois me souvenir que des plans de partage avaient été proposés en 1925 et 1936 et à l’époque quelque chose comme 20% de la Palestine revenaient aux Juifs

    2. Dans le fond, n’avons nous pas aujourd’hui 4 Palestine ?

    • Gaza,
    • la Cisjordanie,
    • la Jordanie , l’ex-Tranjordanie est à 60% en population palestinienne dont la reine
    • et le Liban où tout recensement est interdit depuis 1946 et où la pouplation et majoritairement palestiniennes ... d’après des maronnites rencontrés ...


    • ploutopia ploutopia 10 janvier 2009 00:38

      D’accord avec vous pour les 2 points ! Voir le diaporama que je référence dans l’article.

      Voici un autre article qui pourrait éclairer nos lanternes http://www.objectif-info.com/index.php?id=983

       

      La déclassification récente de millions de documents de la période du Mandat britannique (1920-1948) et des premiers jours d’Israël, documents inexploités par les premières générations d’auteurs, et ignorés ou déformés par les « nouveaux historiens, » forment un tableau beaucoup plus rigoureux de ce que l’Histoire a à raconter. Ils indiquent que la thèse de la dépossession est complètement infondée mais qu’elle est tout le contraire de la vérité. Le texte qui suit est basé sur des recherches récentes sur ces documents qui recèlent nombre de faits et de données qui n’ont pas été exposés jusqu’ici.


  • Oudeis 10 janvier 2009 01:41

    Quitte à montrer des cartes, pourquoi commencer en 1946 et ne pas montrer l’évolution de la Palestine entre 1920 et 1922 ?
    Cela nuirtait à la "démonstration" en montrant que plus de 70% de la Palestine historique (du Mandat Britannique) a été donné aux Arabes pour créer l’état de Palestine Orientale qui s’appela ultérieurement Tranjordanie ...



    • Le péripate Le péripate 10 janvier 2009 12:25

       C’est très important. Ce tour de passe passe permet de cacher le fait que la Palestine concernée par la résolution 181 n’est qu’une fraction (le quart) de la Palestine mandataire. Bien sûr, une carte qui réintègre la Jordanie n’ a pas du tout le même impact propagandiste.


    • mcm 10 janvier 2009 13:20

      L’auteur pourrait ainsi nous prouver que le 93 n’a jamais été territoire Français, il lui suffirait de cartographier la France entre1980 et 2009.


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 21:34

      mcm,

      Suivant ta logique bien tordue, j’en déduis que tu as toujours été fol aliéné.

      Pour le prouver, il suffirait juste d’observer le pitoyable délirium verbal dans lequel tu te laisse fréquement glisser.

      Ta peu brillante intelligence touche désormais à son crépuscule.
       smiley smiley smiley


    • marc 11 janvier 2009 20:58

      Vla les adeptes de Goebbels, du Bétar et de la clique CRIF, LICRA qui débarquent ; pitié !


  • vienzy 10 janvier 2009 08:50

    Je me répète, mais comme G.W. Bush l’a dit, l’état d’Israël est un état religieux (juif), donc non démocratique, puisqu’il s’appuie sur une discrimination


    • hervus 10 janvier 2009 09:24

      Il n’y aura personne sur ce fil pour considérer, quand même, les tenants de cette invasion, malgré tout difficilement admissible.....Et les comportements abjetcs du Hamas qui se cache derriere des civils qu’il brandit en victimes..Alors que c’est lui qui les ont amené à cet état !
      Je ne parle pas du peuple pâlestinien....Qui est une victime..Mais du Hamas qui joue dans l’horreur en amenant Israël à commettre des crimes...
      Aucun état ne pouvait rester immobile face aux tirs du Hamas.....C’est sûr, d’ici, on joue les redresseurs de tords et les colombes blaches....C’est de la discussion de salon, de l’entregents...... Si demain, des terroristes se positionnent par exemple au Luxembourg, et bombardent Metz...Que fera le gouvernement français ?

      Bien sûr, le Hamas a été élu.........C’est sûr !

      Tous ces civils tués, c’est intolérable....Mais Israel n’est pas le seul coupable dans cette guerre !


  • maestro 10 janvier 2009 09:23

    Un seul état et le sionisme est terminé, jeté aux oubliettes ! Non seulement il serait difficile de justifier les privations de droits, en plus les palestiniens ont la démographie et le temps comme meilleur allié ! Les sionistes veulent donc deux états mais à leurs conditions ( gardez la plupart des colonies de Cisjordanie soit 70 % du territoire et les miettes aux palestiniens) ! Cela est bien évidemment inacceptable ! Les sionistes veulent donc gagner du temps croyant naïvement que les palestiniens finiront par accepter l’injustice !


  • JONAS Virgule 10 janvier 2009 09:42

    @ TOUS :

    Si vous étiez capables de tirer des leçons de l’histoire, vous ne tomberiez plus dans les pièges démagogiques.

    Si nous étions en 1942, vous reprocheriez aux Anglais qui recevaient des V1 et des V2, de bombarder BERLIN, sous le seul prétexte qu’il y aurait des victimes civiles.

    Qui avaient élu les lanceurs de V1 et de V2, ceux qui partageaient les idées nazies ! Le peuple Allemand.

    Le fait d’avoir été dupé par Hitler ne pouvait plus être considéré comme une excuse pour ce peuple, il ne pouvait pas ressusciter les 200 milles morts français des 2 premiers mois de cette guerre, pas plus que les dizaines de milliers de morts, Belge, Anglais, Canadien, Américain, etc.

    Les Chamberlain qui commentent sur ce Site, sont des pourvoyeurs de malheurs !

    Il en est des lois Islamistes qui reposent sur le Coran, comme de la doctrine et des théories nazies, nous détenons la seule vérité, nous sommes supérieurs à tous les hommes et tous ceux qui ne partagent pas cette vérité sont des mécréants et ne méritent pas de vivre.

    Voilà ce que vous défendez !  smiley

    Je vous réponds : La Liberté ou la mort !

     


    • hervus 10 janvier 2009 09:57

      Exact, la pluspart des personnes sur ce fil sont sur la ligne politique des pays européens des années 30.....Daladier et consorts...(on sait ce qu’il advint) .Il faut prendre en compte tous les tenants.....L’antisionisme qui se fait jour témoigne de la soumission aux images et de réactions primaires...Mais rien contre les exactions du Hamas......Curieux !


  • sylvestre 10 janvier 2009 10:44

    Article remarquablement bien documenté qui contraste avec la soupe quotidienne servie aux JTs des grandes chaînes nationales.
    Heureusement que ce site internet existe.
    Merci à vous.


  • Sébastien Sébastien 10 janvier 2009 10:52

    Cet article oublie la Jordanie qui occupe 85% de la palestine et est composee a 65% de palestiniens. Quand les jordaniens massacraient les palestiniens, ca ne derangeait pourtant personne.


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 12:50

      La Jordanie occuperait  85% de la Palestine !!!!

      C’est plutôt la Palestine qui est occupée à 85 % par le cancer sioniste.

      "la Jordanie est composée a 65% de palestiniens"

      L’histoire de la Jordanie et de la Palestine ne commence pas en 1948, pas plus qu’en 1921.

      Durant plus de 1400 ans, voire au-delà, on parle dans la région de Biladou Cham, ce grand espace géographique que les occidentaux appellaient la Grande Syrie.

      Le Cham s’est de tout temps composé de la Syrie, de la Jordanie, de la Palestine et du Liban.

      Le fleuve du Jourdan a été une frontière naturelle entre la Palestine et la Jordanie.

      Si la population de la Jordanie est composée aujourd’hui à 65% de palestiniens, ce n’est qu’une donne temporaire.

      Chassés de leurs terres, les réfugiés palestiniens n’avaient pas à aller se jetter dans la méditérannée, ils traversèrent dans le Fleuve du Jourdan pour aller chez le voisin.

      Ces palestiniens finiront bel et bien de rentrer chez eux en Palestine le jour où celle si finira inéluctablement par être libérée.

      Ce jour viendra inéluctablement, et ce ne seront pas que les palestiniens de Jordanie qui rentreront, mais toutes les générations de palestiniens chassés de leurs terres.


    • Le péripate Le péripate 10 janvier 2009 13:35

       Faux. Les palestiniens de Jordanie sont en très large majorité nés de l’autre côté du Jourdain, ainsi que leurs parents et grand parents. De très nombreux lieux bibliques se trouvent en Jordanie (preuves archéologiques), les Krachs des chevaliers aussi. La Jordanie est la Palestine. A tel point que le vocable Cis et Trans (jordanie) n’apparaît qu’après le don fait par Londres à Abdallah, qui venait de se faire botter le cul par les Seoud d’Arabie.


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 21:15

      Péripate,

      "De très nombreux lieux bibliques se trouvent en Jordanie (preuves archéologiques)"

      Saurez vous développer ?!!!!

      "La Jordanie est la Palestine"

      Saurez vous argumenter dans un tel sens ?!!!! smiley

      "A tel point que le vocable Cis et Trans (jordanie) n’apparaît qu’après le don fait par Londres à Abdallah, qui venait de se faire botter le cul par les Seoud d’Arabie."

      Excusez moi monsieur. Déjà, de un : les Al Saoud et les Al Hachem sont considérés comme des traitres par les nations arabes, qui participèrent à la dislocation de la Nation et à la perte de la Palestine, sans oublier l’installation de l’impérialisme dans toute la région.

      De deux : les préfixes Cis et Trans Jordan (pour respecter l’anglais), ne font pas référence à la Jordanie (actuel pays), mais au fleuve du Jourdain, pour en désigner la rive ouest et est.

      La Jordanie actuelle n’est pas la Palestine, ni n’avait fait pas partie de la Palestine Historique et/ou Biblique.

      La Palesine est toute l’étendue géographique allant du Jourdain à l’Est à la Méditérannée à l’Ouest, et du Liban au Nord jusqu’à la frontière du désert de Sinaï au Sud.

      En fait, la rive Est du jourdain (Transjordan[ie]) faisait partie de la Syrie, avant que ce grand pays multi-millénaire ne soit éclaté par l’impérialisme britanique voilà moins d’un siècle en ses quatre départements historiques : la (petite) Syrie, le Liban, la Palestine et la Jordanie.

      La Transjordanie était cet espace syrien au-delà de la Palestine séparant le Cham et l’Arabie, s’étendant par dessus la Palestine à l’image d’un père étendant son bras affectueux par dessus les épaules de son enfant chéri.

      En parlant de lieux bibliques, la Bible inclue la rive Est du Jourdain dans la Palestine Historique, c’est là que se situait la Judée-Samarie, quant à la rive Ouest du jourdain, elle était considérée comme pays des Moabites, des Amoréens et des Edomites. (cf : ces quelques cartes bibliques)


  • Céphale Céphale 10 janvier 2009 11:27

    Les journalistes sont interdits à Gaza. Israël veut garder la haute main sur l’information, et quand on regarde la télévision française, on voit que de ce côté là c’est réussi, grâce à Sarkozy. Heureusement, Internet permet de trouver des informations plus objectives que celles données par l’armée israélienne.

    Les informations les plus intéressantes viennent de l’intérieur de Gaza. Que les militants sionistes de service sur AV ne viennent pas nous dire qu’elles viennent du Hamas. Ce sont des informations envoyées par des humanitaires (Nations Unies, Croissant Rouge, etc.) L’horreur dépasse tout ce que l’on peut imaginer. Pour 70% des habitants, il n’y a plus d’eau, plus de pain, plus de fruits, plus d’électricité, plus de bougies pour s’éclairer, plus de pétrole pour faire chauffer une maigre pitance, plus de téléphone... et toujours le bruit des bombes, la peur de mourir, la peur de voir mourir ses proches, personne ne sait plus où aller.

    Le mensonge le plus ignoble colporté par l’armée israélienne et que le Hamas utilise les civils comme boucliers humains. Condolezza Rice a répété hier cette calomnie.

    Un humanitaire italien fait passer ses messages par satellite. Comme il n’y a plus d’électricité, il s’est bricolé un chargeur de batterie avec une vieille magnéto de motocyclette. Hier l’immeuble où il s’est réfugié a été touché par un missile.

    Je regarde tous les jours le blog du jeune palestinien Sameh Habeeb. Digne et poignant.

    Un vieux slogan des sionistes était « dans un an à Jérusalem ». Le mien est « dans un an à la Cour Internationale de Justice ».



  • Haldir Haldir 10 janvier 2009 12:08

    Effrayatnt constant en effet.
    Je ne vais pas redire ce que j’ai déjà dit sur d’aures articles similaire à celui-ci car la plupart des commentaire présent ici rejoignent grosso-modo le fond de ma pensée.

    CEPENDANT... si L.S.B. pouvait éviter de diffuser ses messages de haines et de violence je ne lui en serait que plus reconnaissant. Alors quoi ? PArce qu’Israel et "l’impérialisme sioniste" tuent des palestiniens il faudrait proner sa destruction ? Que faut-il faire selon-vous LSB ? Massacrer les Israeliens ? QUand je vois qu’un tel commentaire récolte 13 votes positif pour "commentaire constructif" je ne peux avoir que des frissons. Si face à la cruauté er la barbarie il faut proner la même chose, alors qu’on me pardonne d’être huymain...


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 12:56

      Il est cynique d’avoir expatrié le sionisme au Proche-Orient en demandant en sus aux palestiniens de ne pas résister.

      Certains font preuve de fausse ingénuité lorsque cela leur est rappellé.

      La berceuse : "acceptez le cancer que l’on vous a innoculé", ne peut émaner que de chez des esprits bien malades.

      "Mais non, il est doux et vraiment démocrate ce cancer, laissez le agir en douce, ce n’est pas bien de déclencher une résistance immunitaire", te répondent-ils en plus.

      Hé hoooo, s’il est si gentil, récupérez le, bande d’aliénés. smiley

      Comme vous n’aurez pas cet audace, et comme vous ne saurez jamais troquer votre place douillette contre le sort d’un palestinien, ne vous vous offusquez pas alors le jour où le corps malade se débarassera de son cancer.

      Aujourd’hui le cancer s’attaque à des petits lymphocytes, un jour tout le corps réagira, arrêtez juste vos sédatifs.
      				


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 12:59

      Ceux qui moinsseront n’auront, par charité du coeur à l’égard du sionisme, qu’à aller troquer leurs places douillettes avec celle d’un palestinien.


  • mcm 10 janvier 2009 13:12

    @L’auteur,

    Je note que sur les cartes, ni la Jordanie ni le Sud Liban ne sont en vert, ce qui est sans doute fait dans le but de prouver :

    1) Les palestiniens n’ont jamais habité ailleurs que sur le territoire actuel d’Israel.
    2) Les Juifs ont toujours habité ailleurs que sur le territoire actuel d’Israel
    3) Vos cartes bicolores ne sauraient représenter une vision manichéenne du problème.

    Excellent article de propagande, qui m’a fait rire aux larmes, vous devriez postuler chez oumma.com, vous y feriez un tabac ! 

     smiley smiley smiley

    PS :: Le 93 faut-il le représenter en vert sur les cartes de la France ?


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 14:09

      mcm,

      Tout d’abord, je t’invite à lire ma réponse à Aurélien quant au Pays de Cham, Biladou Cham, la Grande Syrie.

      "Les palestiniens n’ont jamais habité ailleurs que sur le territoire actuel d’Israel"

      Donner à la Palestine le nom d’un mirage ne saura jamais changer cette réalité : les Palestiniens ont de tout temps été chez eux en Palestine, et par bon voisinage les frontières n’étaient jamais tracées à la règle et parsemés de barbelés ; pour délimiter un champs ou un terrain il suffisait juste de placer des bornes angulaires.

      "Les Juifs ont toujours habité ailleurs que sur le territoire actuel d’Israel "

      Là encore il faudrait parle de Palestine, et non du mirage artificiellement créé auquel certains donnent le nom d’israel.

      Les sionistes d’aujourd’hui sont loins d’être aussi sémites que les palestiniens le sont.

      Les ashkénazes sont des khazars convertis, pareil que les sépharades du Yemen, du Héjaz, de la Mésapotamie ou du Maghreb (constituant à quatre la grande partie des sépharades) qui eux aussi sont issus de populations converties au judaïsme.

      Les palestiniens ont des aïeuls descendants directement des hébreux et des premiers autochtones cotoyés et convertis par les hébreux.

      Même des historiens juifs le disent eux-mêmes (vidéo)

      "Vos cartes bicolores ne sauraient représenter une vision manichéenne du problème."

      Non, elles ne représentent qu’une affreuse réalité. Comme je le disais en haut :
      pas meilleure façon d’illustrer le dévelloppement d’un cancer et d’une métastase généralisée que cette carte.

      Le 93 faut-il le représenter en vert sur les cartes de la France ?

      Non, juste les murs de ta maison. Et pour couleur, je proposerais le marron.


  • Haldir Haldir 10 janvier 2009 13:20

    Oui il est sans doute cynique d’avoir laissé pourrir la situation dans cette partie du monde.
    Comme il est cynique d’avoir laissé massacrer les arméniens, comme il est cynique d’avoir laissé la dictature s’installer en Argentine, comme il est cynique d’avoir laissé se dérouler l’Holocaust, comme il est cynique d’avoir continuié à bombarder l’Irak alors que des civils mourraient sous les bombes, comme il est cynique d’avoir pillé l’Afrique et de laisser sa population s’entre-déchirer dans de nombreuses guerres civiles... Je pourrais continuer comme ça pendant des heures et remonter totue l’histoire de l’Humanité en trouvant des exemples "cyniques". Est-ce que cela fera avancer le fond du problème ? Non je en crois pas. Mais ça permettra à pleinde gens de cracher leur bile sur le monde. Et pendant ce temps là des gens continueront à mourir...

    Je ne vis pas dans le passé ni avec des "Si" ? Car à vivre avec des "si" je serai déjà une rock star millionnaire qur une ile paradisiaque. Je vis dans le présent. Alors quoi il faudrait dire aux Israeliens "désolé on s’est juste planté y’a 60 ans, si vous pouviez dégager et laisser l’endroit dans le même état que vous l’avez trouvé ce serait sympa"... quelle stupidité ! On échangerait alors les rôles : du pauvre palestinien on passerait au pauvre israelien. C’est déshabillé l’un pour habiller l’autre.

    Non je n’ai pas envi d’être dans la situation actuelle d’un palestinien. Mais je n’ai pas envi non plus de laisser pourrir ce berceau d’extrémistes (d’un camps comme de l’autre). Je crois en la puissance de l’esprit et de la raison. Sortez de votre vision enfantine du biene t du mal. Ce n’est pas les gentils palestiniens contre les émchants israeliens. Je ’ai déjà dit ici mais le fait est que des gens sont en train de MOURIR dans un camp comme dans l’autre. Il n’y a pas de morts justes. Il n’y a simplement que des morts. ET ceux qui se réclamen véritabelement de la démocratie et d’être des esprits éclairés devraient se révolter contre cela.


    • Paradisial Paradisial 10 janvier 2009 21:25

      Il est cynique de mettre la victime et son bourreau au même pied d’égalité : la plupart des sionistes ont deux passeports, tandis que les palestiniens ils sont considérés comme des apatrides.

      Le sionisme est condamné à mourir, et ce de deux sortes : soit à la Saladin, soit à la Nabucadonosor.

      La libération à la Saladin sera humainement meilleure : la Palestine une fois restaurée, les sionistes qui ont les mains ensanglantées n’auraient qu’à rentrer à leurs pays respectifs, ceux qui ont les mains propres peuvent rester s’ils le désirent, les vrais juifs orthodoxes sont chez eux sur place, les sépharades sont également chez eux tant en Palestine que dans le Monde Arabe.


  • goc goc 10 janvier 2009 13:34

    Bravo pour l’article

    cela met bien en evidence la politique neo-cons du "deux poids-2 mesures", ou le nabot n’hesite pas a parler de "droit legitime à la securité d’israel" mais jamais de "de droit legitime à la securité du peuple palestinien". Et que dire des déclarations du meme nabot lors de la derniere guerre du Liban, felicitant l’armée israelienne pour ses bombardements sur les civils libannais (pour info : s’attaquer a des civils pour faire plier leurs dirigeants, c’est la definition exacte du terrorisme). Le peuple libanais n’a-t-il pas le droit lui aussi a sa securité ??

    et pourtant quel pays occupe l’autre ?, quel pays vol les terres ancestrales ?? quel pays refuse d’appliquer la resolution 242 de l’ONU ??, quel pays pratique l’apartheid envers ses concitoyen non juifs ??

    isarel a le droit a sa securité dans les frontieres reconnues internationnalement, c’est a dire d’avant 67, mais tant que ce pays occupera illegalement des terres etrangeres, les palestiniens combattants devront etre considéré comme force resistante et non comme terroristes .

    bref soutenir israel c’est soutenir une politique raciste, soutenir israel c’est soutenir un politique meprisante pour le droit internationnal, soutenir israel c’est soutenir le terrorisme d’etat


  • Céphale Céphale 10 janvier 2009 13:59

    Voir en ce moment sur Agoravox l’extraordinaire plaidoyer de Tarik Ramadan pour la Palestine, sur France-3.

    Avec une intervention lamentable du sioniste Alexandre Adler qui préconise une "démocratie à géométrie variable" ce qui revient à punir un peuple qui a "mal voté".

    Et la sublime conclusion de Stéphane Hessel, condamnant l’attitude des dirigeants d’Israël.

    http://www.dailymotion.com/video/k5L419nY0tCpNYUeAe


  • ZEN ZEN 10 janvier 2009 14:12

    Adler était vraiment pitoyable
    On le sentait à le fin gëné et abattu, bafouillant
    S.Hessel a été ferme sans haine, avec une touche optimiste à le fin...Il parlait au nom de son amour pour Israël, condamnant sans équivoque les équipes au pouvoir depuis quelques années, qui compromettent l’avenir de leur pays.
    On peut le relire Ici


  • ZEN ZEN 10 janvier 2009 14:18

    Un bon papier dans The Nation de l’acteur W.Schawn

    D’autre articles intéressants suivent son papier


  • Céphale Céphale 10 janvier 2009 14:29

    L’ambassadeur israélien en Autriche, Dan Ashbel, affirme que des agences humanitaires de l’ONU à Gaza ont été infiltrées par le Hamas, a-t-on appris le samedi 10 janvier. Et il justifie le massacre de 50 Palestiniens enfermés dans une maison par l’armée israélienne.

    Qu’attend le gouvernement autrichien pour expulser cet ambassadeur ?


  • marc 11 janvier 2009 20:24

    A l’auteur

    Article intéressant cependant une remarque :

    Depuis bien avant la seconde guerre mondiale (1940-1945) des juifs reviennent en Palestine

    Je conteste fortement votre verbe " reviennent". Pourquoi "reviennent" quand en étaient-ils partis ?. Ces juifs, allemands ou Polonais n’avaient rien à voir avec la ¨Palestine. Ils descendaient de peuples européens, convetis il y a 2000 ans.

    Pour plus d’informations ; voyez le livre de Shlomo Sand " Comment fut inventé le peuple juif"




  • USA 613 6 mars 2009 04:38

    Qui a exploité l’autre avec cette histoire de réfugiés palestiniens ?

    La Haute et la basse Silésie ALLEMANDE.... vous connaissez ?
    En 45 les Allemands ont fui la Basse & la Haute Silésie laissant tout derrière eux
    Après qu’eux aient fui laissant TOUS leurs biens derrière eux ces deux régions devinrent une partie de la Pologne ACTUELLE
    La GRANDE Pologne
    Gdansk, rendue célèbre par Walesa, à l’époque où elle était allemande, s’appelait Dantzig
    Qui n’a pas entendu parler de Dantzig ?
    Les Polonais se sont donc installés dans les immeubles et meubles de ceux qui avaient fui
    Ils ont tout pris de ce que les Allemands avaient abandonnés derrière eux
    Les Polonais ont pris TOUT ce qui restait
    Qui a eu des échos de tous ces drames ?
    Ils se comptent par MILLIONS ? .....PERSONNE
    Où se trouvent les camps de réfugiés allemands ? ....NULLE PART
    Y en a-t-il jamais eu ? .....NON
    Quelles indemnités les Allemands ont-ils touchées pour les pertes endurées ? .....AUCUNE
    Quels montants ont été versés par les ONG et organisations mondiales pour CES Allemands réfugiés ? .....AUCUN
    Comment s’appelle l’UNRWA pour les Allemands ? .....N’EXISTE PAS

    Le Pakistan & l’Inde vous connaissez ?
    De quand date l’afflux des Musulmans d’Inde au Pakistan ?
    De la même époque que celle des "réfugiés" palestiniens
    Combien furent-ils ?
    15 millions de personnes ont fui dans les deux sens
    Où se trouvent les camps de réfugiés en Inde, au Pakistan et ailleurs dans la région ? .....N’Y EN A JAMAIS EU
    Quelles organisations comme l’UNRWA a financé ces populations déplacées ? .....AUCUNE
    Combien de morts ? .....plus de 1,5 millions de morts
    Quel écho a été donné à ces drames ? .....AUCUN

    Les Palestiniens
    Les informations qui suivent proviennent du QUID sous la rubrique population de la Palestine AVANT 1948
    Le QUID est un dictionnaire
    Est-ce un organe de propagande sioniste ? .....NON
    On y lit que les OTTOMANS JUIFS vivaient dans une région que l’on appelle la Palestine OTTOMANE
    OUI pendant des SIECLES CETTE région était OTTOMANE
    De tous les pays de la région ..... il N’en existait AUCUN
    Pour certains ils ont pris naissance à la même époque où Israël naissait
    Les uns suite à la fin du protectorat français (le Liban OTTOMAN, la Syrie OTTOMANE, etc... et cela PENDANT DES SIECLES...) les autres suite à la fin du mandat britannique sur des régions qui furent OTTOMANES DURANT DES SIECLES...
    Quant aux Arabes, selon le QUID, au début du XX° siècle ils ont afflué par milliers pour trouver du travail et survivre grâce aux OTTOMANS JUIFS de la Palestine OTTOMANE
    Ces Juifs de la Palestine OTTOMANE étaient là AVANT eux et leurs ont permis de NE PAS MOURIR DE FAIM
    Les ANGLAIS, avec Lawrence d’Arabie (entre autres), pour des raisons de déstabilisation des Ottomans ont intrigué et fait naître ce qui est devenu plus tard le nationalisme arabe.
    Ces mêmes Anglais ont DEPORTE par CENTAINE de milliers des Arabes dont des Syriens au moment où eux souffraient de la famine
    Les Anglais en ont fait des personnes déplacées en les IMPORTANT en Palestine
    La Palestine après 1918 était SOUS MANDAT britannique
    Ainsi ces Arabes IMPORTES ont été nourris et SAUVES de la famine par des Juifs britanniques de la Palestine BRITANNIQUE
    Donc le nombre des Arabes Palestiniens dans la région a grossi ARTIFICIELLEMENT au début XX° siècle du fait de la présence des JUIFS, qui les sauvaient de la FAMINE et ainsi ces Arabes, grâce aux Juifs ont aussi trouvé un emploi... cf le QUID 1993 et 2001.

    QUESTIONS
    Merci de m’expliquer POURQUOI de tous ces peuples déplacés entre 1945 et 1950 SEULS les "Palestiniens" NON Juifs se sont retrouvés dans des camps de REFUGIES ?
    Ils le sont encore à ce jour au Liban
    Quels sont les droits des Palestiniens au Liban ?
    Qu’en a-t-il été de ceux des Palestiniens en Cis-Jordanie à l’époque du Roi Hussein de Jordanie, des mêmes à Gaza sous le Roi Farouk puis sous la férule du Raïs Nasser de bonne mémoire... ? ? ?

    Un sinistre constat a droit à beaucoup d’HYPROCRISIES et cela dans le monde entier et de TOUTES parts...

    La réalité est bien autre que celle que l’on veut bien reconnaître.

    OUI il y a eu des Palestiniens NON Juifs déplacés...

    POURQUOI de tous les déplacés à cette époque seuls les Palestiniens ont eu un tel destin ?

    Il y en eut même de Juifs de toutes nationalités

    Leur seul défaut ?
    Etre identifiés et catalogués par les Autres comme Juifs
    Qu’en a-t-il été des Juifs des pays musulmans déplacés et dépossédés ?
    Où se trouvent les camps de réfugiés de Juifs originaires des Pays Musulmans ? Il N’y en a PAS
    Quelles indemnités ont ils perçues ? AUCUNE
    Quelles ONG les ont assistés et subventionnés ? AUCUNE N’a JAMAIS existé
    Quelle est l’UNRWA fondée par l’ONU pour ces Juifs originaires des pays arabes ? Il N’en existe PAS
    Combien furent ces Juifs ? 1,000,000..... UN MILLION
    Leur nombre excède-t-il celui des "réfugiés palestiniens" ? ....OUI.... qui le sait ?

    Comment se fait-il qu’encore aujourd’hui on nous empoisonne la vie avec ce conflit qui date de 48 quand tous les réfugiés quelle qu’en fut l’époque ou le lieu ont été absorbés par d’autres pays ?

    Seuls les Palestiniens sont devenus un problème.
    La faute à qui ?
    Pourquoi ?
    De tous les peuples déplacés, spoliés, pour les uns à la même époque (TOUS BIEN PLUS NOMBREUX que les Palestiniens), seuls les Palestiniens ont été maintenus dans des camps

    Les "réfugiés palestiniens" ont été UTILISES COMME UNE ARME
    Par qui ?
    Au profit de qui ?
    A quelles fins ?
    De tous temps ils furent une source de spoliation pour les contribuables européens et mondiaux étant les aides et subventions
    Combien de ces sommes qui leurs étaient destinées furent détournées au profit de ceux qui nous gouvernaient ou ceux qui les menaient à l’abattoir ?
    Seuls les Palestiniens ont été à la charge du monde.
    Pourquoi ?
    Qui a abusé l’Autre ?

    1.000.000 de Juifs expulsés et dépossédés des pays musulmans...
    Contre MOINS de 700.000 Palestiniens.
    TOUT LE RESTE n’est que FALSIFICATIONS de l’Histoire
    TOUTES les ONG, le CICR, l’ONU, l’UNRWA etc...
    TOUS savent ce qui figure ici...

    Il y a complicité active des nations sur une Palestine qui N’a JAMAIS existé.
    Merci de me lister l’histoire des gouvernements palestiniens et de leurs personnalités politiques avant 1948 ?
    JAMAIS il N’a existé de Palestine POLITIQUE.
    Avant 1948 la Palestine était OTTOMANE pendant des siècles, puis britannique...
    Il en va de même de TOUS les pays arabes de la région.

    AU PROCHE ORIENT
    AUCUN pays de la région NE peut se prévaloir de plus d’antérioté qu’un autre
    Israël a AUTANT de validité légale et historique que TOUT pays de la région
    La Palestine sera, quand elle existera, le pays le plus jeune de la région SANS aucune VALIDITE historique d’AUCUNE SORTE

    Le mythe ou la TROMPERIE de la Jerusalem arabe
    JAMAIS au cours de tous ces millénaires Jérusalem N’a été la capitale d’AUCUN pays ......
    EXCEPTE celle du royaume de Judée puis celle de l’état d’Israël depuis le XX° siècle.
    Avant d’être israélienne, JAMAIS Jérusalem ne fut d’un intérêt particulier pour les Musulmans de TOUT l’empire Ottoman ou d’ailleurs dans le monde.
    Qu’en ont-ils fait à l’époque ottomane, car les Ottomans ou Turcs sont des musulmans ? RIEN
    Qu’en ont-ils fait à l’époque de la Cis-Jordanie musulmane ? RIEN

    Ici quelques vidéos instructives sur ce qui s’est passé

     

    http://fr.youtube.com/watch?v=Nz9LPfB2ytM
    http://fr.youtube.com/watch?v=4BgrWigdK6E
    http://fr.youtube.com/watch?v=Hp5_LddyVys
    http://fr.youtube.com/watch?v=VyaF0dXJdOE
    http://fr.youtube.com/watch?v=yRgb7NjFac0


    • ActForPeace ActForPeace 8 mars 2009 22:20

      Dans le long commentaire de "USA 631", il y a une question qui m’a laissé sans voix : "Comment se fait-il qu’encore aujourd’hui on nous empoisonne la vie avec ce conflit qui date de 48 quand tous les réfugiés quelle qu’en fut l’époque ou le lieu ont été absorbés par d’autres pays".

      Je suis de ceux qui militent pour une paix juste au Proche-Orient, désolé de vous ennuyer avec ça, mais, effectivement, 4.000.000 de palestiniens, femmes, hommes et enfants, croupissent dans des camps en attendant que leur problème soit résolu car, en plus, ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent. Dans certains camps, la densité de population peut monter jusqu’à 60.000 personnes au km carré, qui dit mieux.
      Je ne parlerai donc pas des 6.000.000 de palestiniens "absorbés" de par le monde puisque tel n’est pas le sujet de votre commentaire. Juste une petite remarque quand même : le peuple palestinien est celui qui compte actuellement le plus de réfugiés au monde, à peu près 10.000.000... DIX MILLIONS de réfugiés !!!

      Eh non, ces réfugiés des camps n’ont pas eu le "bon goût’ de s’éparpiller dans la nature afin de vous laisser tranquille. Faut-il y voir un grand complot pour ennuyer les gens biens ?

      Et puis, pourquoi cette vieille histoire n’est-elle pas close ? Tout simplement parce que la guerre continue, une guerre larvée, cachée, menée par l’armée israélienne dans les "territoires" pour dégoûter les Palestiniens, les chasser, ou plutôt, plus fin, faire en sorte qu’ils s’en aillent "de leur plein gré"... pas de génocide, pas de déplacement massif de population... une réduction ethnique bien propre et sans tache.
      Exactions journalières, arrestations massives (11.000 prisonniers, 800.000 arrestations (avec tortures à la clé) depuis 2000... !!!) alors que la population palestinienne encore sur place s’élève à environ 2.400.000 personnes. Soit l’arrestation d’une personne sur 3, qui dit mieux, une fois de plus.

      Et qu’on ne me fasse pas le coup des terroristes (ou résistants, cela dépend de quel côté on se place). Pour avoir été plusieurs fois en Palestine, la majorité de la population veut la paix et ils ne sont pas violents, contrairement à ce qu’on voudrait faire croire. Vous ne supporteriez pas le tiers du quart de ce que Israël leur fait subir tous les jours et surtout toutes les nuits.
      Tout cela fait que les palestiniens se retrouvent, suite aux colonies israéliennes grandissantes, confiscations de terres,... avec environ 13 à 14% de la Palestine historique, et que ce phénomène de colonisation ne fait qu’empirer.

      Le seul moyen pour qu’on vous laisse dormir tranquille, ce serait que les israéliens optent une bonne fois pour toute pour des négociations de paix valables, honnêtes, sincères et arrêtent les accords qu’ils ne respectent pas (Oslo) et les négociations sans fin qui ne débouchent jamais sur rien.
      Le plan de paix de la ligue arabe est impeccable et date de... 2002. Les israéliens se retirent sur la frontière de 67 (soit gardent 78% de la Palestine historique), reconnaissent un état palestinien souverain et, en retour, tous les pays arabes et musulmans reconnaissent Israël et établissent avec lui des relations diplomatiques, commerciales et culturelles. Que demander de mieux ? Une chance, Obama est d’accord avec ce traité de paix... espérons que la voix de la raison soit enfin entendue.

      Reste à s’excuser et à dédommager les réfugiés afin qu’ils puissent s’installer et quitter les camps, ça coûtera moins cher que les missiles et bombes lancées sur Gaza en janvier dernier.

      La guerre est une impasse depuis 60 ans, et si on essayait la paix...

      Je ne reviendrai pas sur vos considérations historiques qui sont un piège. Chacun peut affirmer n’importe quoi en fonction de ses sources et ce genre de bataille est stérile et sans fin.
      Il faut partir de la situation actuelle et faire pour un mieux afin que tout le monde y trouve son compte.

      Derrière ces Palestiniens qui "seuls sont devenus un problème", il y a des hommes, des femmes et des enfants qui ne demandent qu’une chose, comme vous et moi, vivre en paix, qu’ils soient ottomans, faux palestiniens ou n’importe quoi d’autre. Ce sont les gens qui comptent et les considérations de "validité historique" sont bien secondaires.

      Quant à Jérusalem, si je ne me trompe, c’est un des trois grands lieux saints de l’Islam... Les mosquées du Mont du Temple n’ont pas été construites en préfab au début du XX° siècle.
      Et la question "qu’en ont-ils fait" me paraît ambiguë. S’il s’agit d’en faire une "grande" capitale avec ces buildings immondes qu’on y construit actuellement, par pitié, qu’on arrête ça tout de suite.

      La seule chose que nous devions faire, inlassablement, est de rechercher la paix dans le respect de tous.


Réagir