mercredi 1er juin 2016 - par ddacoudre

Des paroles et des crasses

C’est par le plus grand des hasards que j’ai suivi l’émission « Des paroles et des actes ». Il y a longtemps que les émissions de grands spectacles politiques faisandés ne m’intéressent plus. Généralement l’invité politique sert de divertissement où s’enchainent des questions Buzz pour grand public peu avertis. Il y a plus à apprendre en lisant « La politique pour les nuls » qu’a écouter les animateurs journalistes se livrer à un jeu de rôle où le seul intérêt est d’écouter l’invité tenir la langue de bois et se faire entendre ses convictions tant faire se peut. Sauf que pour les hommes politiques être entendu sur un plateau de télévision est incontournable. J’ai donc suivi la prestation de Mélenchon et les questions journalistiques qui lui étaient soumises par les « chiens de garde » de cette émission se présentant comme des journalistes neutres. Ce fut un jeu de « crasses » où le summum fut atteint par François Lenglet quand il qualifia de « corrompu » le président de la Bolivie. Naturellement le fond n’était pas de traiter de corrompu le président de la Bolivie, mais que le téléspectateur assimile Mélenchon aux affres du président de la Bolivie et suppute ce risque en votant Mélenchon, idem pour les deux autres. Heureusement que c’était la dernière émission, que regrettent certains citoyens qui voyaient chez François Lenglet le professeur d’économie irréfutable affichant ses certitudes et fiabilités à l’aide de graphiques. Je ne veux pas en cela nier ses compétences, mais souligner que sa vision de l’économie est celle de la loi du marché et de l’ultra libéralisme. Il s’agit là, non d’une vérité, mais de choix idéologiques présentés comme allant de soi et de nature incontournables. J’ai eu l’occasion d’écrire sur ce sujet un article « Stiegler : un autre monde » http://ddacoudre.over-blog.com/article-stiegler-un-autre-monde-87179906.html. Essayer d’imaginer qu’en 2016 nous aurions donc atteint la finalité de l’organisation humaine, quelle tristesse et quel déni de l’histoire de l’évolution humaine que de penser que nous ne puissions vivre que dans une relation de servitudes, dominats/dominés, dit autrement employeurs/ouvriers. Cet autrement c’est le rêve des anarchistes, une relation de collaboration à inventer, l’inverse de ce qu’offre la loi du marché qui institue le capitalisme comme finalité irréductible http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Le-capitalometre-8441227.html.

Mélenchon l'a expliqué aux forceps dans cette émission pour redire qu’il ne suit pas de modèle, mais recherche dans tout ce qui se fait, le projet que pourrait apporter une révolution citoyenne par l’urne.

Il y a 28 millions d’actifs dont 3 432 089 chefs d’entreprises. 2 253 718 n’emploient pas de salariés. 982 782 en compte entre 1 et 9. 193 061 entreprises en comptent de 10 à 499. 2 528 en occupent 500 et plus. (Insee)

Publicité

Pour les néolibéraux les prélèvements sont une charge. Cette vision conduirait à l’éclatement de la communauté sociale et humaine. Pour les patrons avisés, ils savent que les prélèvements formeront leurs chiffres d’affaires, venant que ce soit des salaires ou de tous les prélèvements. Reste à pouvoir vendre le tout aux clients qui sont les mêmes. Alors il est fort amusant de constater que les accros de la « libre concurrence » (que représentaient le boulanger et l’agricultrice dans cette émission) se plaignent, quand ils pâtissent du jeu de concurrence qu’ils soutiennent et ventent les mérites et réclament à corps et a cris de pouvoir ajuster les effets de la concurrence sur les charges et prélèvements, comme l’ont pratiqué toutes les aides à l’emploi des gouvernements successifs.

Il est curieux que chaque entreprise réalisant leur chiffre d’affaire grâce aux revenus salariaux et aux retours des prélèvements voient sur l’alignement au moins disant, dans la concurrence locale ou internationale, un facteur d’enrichissement social. De la même manière que les clients exigeant des prix sans cesse plus bas ne voient pas qu’ils construisent leurs propres licenciements. La loi du marché qui consacre le client roi a un point de commun avec le système capitaliste poussé dans son aporie. Pour chacun d’eux, le pied c’est quand le client peut avoir son produit gratuitement et l’autre quand il peut faire travailler gratuitement ses salariés. Peut-on voir dans cette aporie une future organisation économique, étant donné qu’à janvier 2016, 91% des français veulent réformer le système capitaliste et 65% ne font confiance ni à la droite ni à la gauche pour gouverner (étude cevipof). Il ne leur reste plus qu’à voter pour Mélenchon puisqu’il veut réformer le capitalisme par la révolution citoyenne et ne prend pas comme modèle politique la gauche d’aujourd’hui, ayant dit clairement qu’il ne participerait pas au primaire de gauche.



43 réactions


  • binnemaya 1er juin 2016 14:27

    Excellent rien a ajouter


    • Alren Alren 1er juin 2016 18:16

      @binnemaya

      Le seul candidat que craignent les milliardaires et leurs domestiques y compris ceux de la Commission de l’UE, c’est uniquement Jean-Luc Mélenchon car ils savent que :

      1°) Il peut être élu

      2°) Il mettra en œuvre le programme élaboré avec les milliers d’adhérents de JLM2017.

      Or il pourrait monter soudainement dans les sondages quand, par exemple, grâce à internet, les 70% de Français qui aimeraient voir abrogé le projet de loi El Khomri auront compris qu’il est le seul (le seul avec plus de 10% des intentions de vote), à l’avoir combattu totalement dès le début, ainsi que le TAFTA à une époque (2012) où personne n’en parlait et dénoncé bien d’autres scélératesses.

      Mais alors attendez-vous à assister à un formidable déploiement d’artillerie médiatique contre lui, que l’on essaiera, encore et encore de faire apparaître comme étant un homme seul !

      Junkers de l’UE, Merkel, la Clinton si elle bat Trump, et tous les réacs (dont sans doute Macron) viendront dire à ce peuple en perdition que l’élection de Mélenchon mettrait la France au ban du monde, que les étrangers refuseraient d’acheter français, que les agences de notation dégraderaient de trois points celle de la France, que les touristes ne viendraient plus, et même que les tremblements de terre s’y multiplieraient et que l’eau refuserait de couler dans le lit des rivières !!!


    • César Castique César Castique 1er juin 2016 18:30

      @Alren

      « Le seul candidat que craignent les milliardaires et leurs domestiques y compris ceux de la Commission de l’UE, c’est uniquement Jean-Luc Mélenchon... »


      Vous reviendrez nous rappeler tout cela, le jour où Gattaz se sera fendu de 300’000 euros, pour faire rédiger, par un nègre ou une négresse - comme Parizot - et publier un livre contre le pitbull de la gauche entonnoir. 


      Ou alors quand Merkel annoncera son intention de « contribuer à ce que d’autres forces politiques soient plus fortes que le Front... » de Gauche.

    • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 18:34

      @Alren

      C’est très exactement ça ! L’oligarchie craint autant Jean Luc Melenchon qu’elle ne craignait Tsipras en Grèce. Elle est morte de peur ! elle sait que JLM peut renverser la table, de sa cuisine bien sûr ! Parce que c’est certain, JLM va nous concocter un programme de gauche aux petits oignons dans le cadre des traités européens, en envoyant valser les GOPE, l’article 63, l’article 106, l’article 121, l’article 123, etc, du TFUE. En envoyant balader de même le TSCG. Non mais, c’est qui qui est costaud ?

      L’ordre juridique auquel est soumis la France, après 19 lois constitutionnelles, c’est ici :

      http://www.europedia.moussis.eu/books/Book_2/2/3/3/index.tkl?lang=fr

      Comment se dépatouille t-il de ça ? Une petite idée Alren ?


    • Alren Alren 1er juin 2016 19:04

      @Ar zen

      Un référendum pour changer de constitution !

      Qui réaffirme la souveraineté de La France et abroge les traités qui vont à l’encontre de ce principe fondamental.

      Si les Français l’approuvent les lois constitutionnelles seront de fait abrogées.


    • Alren Alren 1er juin 2016 19:08

      @César Castique

      le pitbull de la gauche entonnoir.

      C’est ça votre argumentaire ? L’insulte pour un homme et ceux qui le soutiennent dont des économistes d’envergure ?

      Puisque vous parlez de chien, je vous laisse votre crotte !


    • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 19:43

      @Alren

      Il faut bien appeler un chat un chat.

      - Soit le référendum indique qu’une majorité est pour changer la constitution et alors c’est la sortie de l’UE et les traités cessent d’être appliqués et la souveraineté est rétablie.
      - Soit le référendum n’aboutit pas, et c’est le maintien dans l’UE et les traités s’appliquent avec une politique ultra libérale à la clé et la destruction des acquis sociaux en bonus.

      Alors Mélenchon, il est pour la première ou la deuxième solution ? Parce que s’il est plutôt partant pour la première, il faudrait qu’il l’annonce quand même ! Quant à imaginer qu’il pourrait être pour la seconde solution, c’est simplement pas possible.

      Conclusion. Que doit annoncer fermement Jean Luc Melenchon ? Il est au pied du mur, il n’y a pas d’autre alternative, voyez vous. Il ne peut pas ballader ses électeurs en leur disant "nous allons faire un référendum. Je note d’ailleurs que Marine Le Pen dit très exactement la même chose, n’est-ce pas !


    • ddacoudre ddacoudre 1er juin 2016 20:51

      @binnemaya

      bonjour merci pour ce point de vue. ddacoudre.over-blog.com
      cordialement.


    • alinea alinea 1er juin 2016 21:58

      @Ar zen
      Avant de causer, il faut avoir écouté.


    • César Castique César Castique 1er juin 2016 23:27

      @Alren

      « C’est ça votre argumentaire ? »



      Non, non, ça, c’est ma perception du personnage.


      « L’insulte pour un homme et ceux qui le soutiennent dont des économistes d’envergure ? »


      Oh, les économistes, vous savez... Il y en a des pour, il y en a des contre, je ne saurais me prononcer. 


      L’entonnoir, lui, il couvre le chef des philosophes, des idéologues, des théoriciens, des doctrinaires... Des sodomiseurs de diptères, en une formule.


      « Puisque vous parlez de chien, je vous laisse votre crotte ! »


      Excellente idée, elle devrait faire le bonheur des mouches ci-dessus mentionnées smiley

    • Habana Habana 2 juin 2016 10:48

      @sampiero
      Tout est dit dans ce que vous dites !

      Il faut que les Français votent ce qu’ils veulent MAIS certainement pas pour LRPS !
      Mais ça, c’est pas gagné !

    • HELIOS HELIOS 2 juin 2016 11:07

      @sampiero

      Asselineau ne s’alliera a personne parce qu’il est une spin off du PS et possiblement du LR.

      Si Asselineau avait une seule seconde pensé agir dans l’interet de la France et des français pour sortir de l’etau LR/PS, il y a longtemps qu’il aurait lu les decomptes electoraux et signé un accord avec le FN pour « sortir » les « élites » actuellement au pouvoir et apporter sa contribution politique.

      Or Asselineau a choisi un theme interressant certes mais une demarche qui... en aucun cas... ne pourra aboutir et il le sait bien. Les quelques milliers de voix qu’il mobilise manque a ceux qui veulent vraiment recouvrer leur souveraineté, mais surtout ses attaques biaisées et dés-informatrices alimentent la defiance envers ceux qui agissent.... bref il attaque plus le FN, Debout la République etc que ceux qui nous envoient dans le mur.

    • Alren Alren 2 juin 2016 11:27

      @Ar zen

      Cher Ar zen, si vous savez jouer aux échecs, vous savez que l’ordre des coups pour réussir une combinaison gagnante est essentiel.


      C’est la même chose pour changer en mieux la vie des 99% de Français :


      1°) Il faut que JLM soit élu. Pour cela il faut que les partisans du grand bouleversement des valeurs cessent de prêcher l’abstention autour d’eux ou pour les moins lucides de préconiser le vote Le Pen.


      2°) Il faut en effet que le référendum pour une nouvelle constitution soit positif. Mais si Mélenchon est élu président, cela sera hautement probable puisqu’il aura accès aux médias sans être constamment coupé par des « journalistes » de droite inavoués.


      3°) Alors seulement, armé de ces deux légitimités, le Président de la République française, deuxième puissance européenne, pourra faire ses propositions pour un changement radical de l’essence et des objectifs de l’Union Européenne.

      Si la droite allemande s’y oppose, d’autres pays pourraient les soutenir. Et l’explosion de l’UE ne ferait pas de la France un pays isolé.


      La tactique affirmant d’emblée : « On va quitter l’Europe ! » ne m’apparaît pas la plus diplomatiquement habile.


    • César Castique César Castique 2 juin 2016 11:42

      @Alren

      « C’est la même chose pour changer en mieux la vie des 99% de Français... »



      ... et de 100 % des Berbères et des Arabes du Maghreb !!! 


      T’as déjà oublié ? Ou tu occultes volontairement ?

    • Legestr glaz Ar zen 2 juin 2016 12:04

      @HELIOS

      Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. C’est seulement le manque de visibilité d’Asselineau qui nuit à l’UPR. L’UPR est un mouvement « provisoire » en dehors des clivages. Le FN est un parti « clivant », c’est une réalité au delà de tout jugement sur ce parti.

      Comment se fait-il que les dirigeants du FN aient toujours accès aux médias dominants, TV, journaux, radios, alors que ce parti œuvrerait contre les intérets de la grande finance qui possède « tous » les merdias ? Il y a donc un calcul et il n’y a pas de hasard. L’exposition médiatique fait que vous êtes connus, que les électrices et les électeurs entendent votre discours, que celles ci et ceux-ci, ensuite, fassent un choix dans les urnes.

      François Asselineau et l’UPR sont blacklistés. Pourquoi ? Les raisons souvent évoquées sont, la plupart du temps, en relation avec la taille du mouvement. Mais aujourd’hui, à plus de 11.200 adhérents, ce n’est plus un parti anodin. C’est le programme de l’UPR qui dérange les puissances de l’argent.

      Par exemple, dans 3 semaines les Britaniques vont voter pour ou contre le maintien dans l’UE. Il y a un parti qui propose en France la sortie de l’UE par l’article 50, celui là même qui sera utilisé par la GB en cas de rejet de l’UE. Y a t-il un débat, des commentaires sur ce sujet dans les TV, radios et journaux ? C’est le silence le plus total ! Rien ne filtre. C’est comme si la sortie de l’UE de la deuxième économie de cette association était un non sujet.

      Et bien je vous le dis Hélios, les puissances de l’argent savent très exactement ce qu’il faut faire pour conserver le pouvoir. Pour elles c’est une lutte à mort. Il n’est pas question de laisser un opposant faire son chemin. Il faut le museler, l’éradiquer, faire taire son discours « dissident ».

      Si François Asselineau « attaque » le FN c’est bien parce que le discours de celui-ci est variable. Visionnez le lien ci dessous et revenez m’en parler. Je suis ouvert au débat, sachez le.

      https://m.youtube.com/watch?v=LwvnNJO6RBo

      Et puis il y a ceci, le TF1 20h00 du 8 février 2016. Allez à partir de O6mmn30. Je n’invente rien, c’est MLP qui parle devant des millions de téléspectateurs.

      https://m.youtube.com/watch?v=AU_YsXU_vnc


    • Legestr glaz Ar zen 2 juin 2016 12:29

      @sampiero

      C’est bien ce que j’attends depuis longtemps. Si seulement JLM annonçait sa volonté de quitter l’UE et l’OTAN tout serait possible. Je crois qu’il y aurait véritablement un bouleversement dans le paysage politique français. Je pense que cette fusion emporterait les élections en France.

      J’ai lu, relu, encore lu, puis encore lu, le programme de gouvernement de l’UPR. J’ai acheté ce programme, j’ai visionné la conférence de François Asselineau sur son programme présidentiel (4 heures quand même). Je peux vous dire que si ce programme n’avait pas été dans le sens d’une répartition équitable des richesses, d’un service public fort, et d’une démocratie « directe », je n’aurais jamais écrit un seul mot sur l’UPR. Mais c’est bien de ça qu’il s’agit. L’UPR n’est pas contre les idées de gauche (pas celles du PS, on est d’accord, qui est une droite complexée et sans doute sans complexe aujourd’hui vu les réformes dégueulasses que ce parti autorise). C’est même le contraire. Son programme est véritablement ancré à gauche, sur des valeurs de partage et de concorde entre les peuples. Un des modèles préféré d’Asselineau est la coexistence réussie de toutes les ethnies, de toutes les religions sur l’Ile de la Réunion. Dans ce coin de France, les gens de différentes confessions et de toutes les origines vivent en harmonie. Mon propre fils y a séjourné 6 mois et c’est bien ce qu’il a constaté. Il n’y a pas de tension entre les différences communauté, tout le monde tire dans le même sens.

      La seule chose que l’UPR reproche à JLM c’est de prévoir un programme de gouvernement indépendant dans le cadre des traités européens, ce qui est un parfait oxymore. Je dois dire que je n’arrive pas à comprendre pourquoi il persiste à vouloir rester dans l’UE. Notre constitution a été ravagée, article après article, pour confier les clés du pouvoir à l’UE. Le gouvernement français est muselé, il ne peut rien faire. C’est juste une réalité. Par conséquent, un programme politique, quel qu’il soit, imaginé pour fonctionner dans le cadre des traités européens ne peut pas aboutir. JLM peut présenter n’importe quel projet de gouvernement, celui ci ne pourra pas être mis en place puisqu’il sera contraire aux dispositions des traités. Ce sera le cas également en cas de rédaction d’une nouvelle constitution. Celle ci ne sera pas compatible avec les dispositions des traités et il faudra donc sortir de l’UE. J’ai l’impression d’enfoncer des portes ouvertes tellement cela me paraît évident.

      Gardons espoir, peut être que nous verrons la juste répartition des richesses se mettre en place. C’est dingue d’imaginer ceci comme un rêve alors que cela devrait être une réalité incontournable.


    • César Castique César Castique 2 juin 2016 13:01

      @Alren

      « C’est seulement le manque de visibilité d’Asselineau qui nuit à l’UPR.... »


      Vu le charisme du personnage, c’est l’évidence même. 


      Trente minutes de télé par jour, en prime time, pendant quinze jours, et Asselineau remporte la présidentielle au premier tour. Par jet de l’éponge de tous ses concurrents smiley

    • HELIOS HELIOS 2 juin 2016 13:31

      @Ar zen


      Bien, bien... mais moi, qui suis basiquement factuel, je regarde le discours de l’UPR et en particulier les discours de ceux qui le supportent et je constate que ses seules attaques sont ciblées contre le FN, comme si ce dernier etait le concurrent majeur de l’UPR.

      En realité entre le FN qui selon vous zigzaguerait et le PS/LR qui va bien droit dans le mur, celui qu’il faut arreter d’abord c’est celui qui zigzague.

      Vous saisissez le problème ? 
      En général quand on veut obtenir un resultat on s’attaque tout de suite a l’essentiel... exactement le contraire de ce que fait Asselineau.
      Alors c’est sûr, Si Asselineau est persuadé que le FN va gagner il peut s’attaquer, concurrence oblige, a ce futur FN vainqueur... avec le risque que celui ci ne gagne pas ! C’est a cause de cette dernière analyse que je trouve que l’UPR ne veut pas gagner, c’est evident.

      Et, si l’UPR ne veut pas gagner, qu’en tirez vous comme conclusion ? qu’il est important de critiquer le programme et la tactique du FN qui ne cherche que le même resultat que celui que vous poursuivriez. ??? 




    • Legestr glaz Ar zen 2 juin 2016 15:53

      @alinea

      Écouté qui ou quoi ? Précisez, je serai attentif.


    • Legestr glaz Ar zen 2 juin 2016 15:56

      @César Castique

      Offrez lui donc ces quelques minutes et nous pourrons ainsi vérifier vos prédictions. Vous avez changé de pseudo Irma Castique ?


    • Legestr glaz Ar zen 2 juin 2016 16:03

      @HELIOS

      Encore une fois, je ne suis pas d’accord avec vous. Les attaques de l’UPR ne sont pas exclusivement à l’encontre du FN. Elles le sont tout aussi bien à l’encontre du PS, de LR, de DLF, du PC ou du FDG. D’ailleurs, il ne s’agit très souvent pas d’attaques frontales mais d’analyses qui démontrent le côté impossible des propositions des uns et des autres.

      Avez vous visionné les liens que j’ai mis à votre dispositions ? Qu’en pensez vous ? Objectivement bien sûr ?


    • Legestr glaz Ar zen 2 juin 2016 16:19

      @Alren

      « La tactique affirmant d’emblée »on va quitter l’Europe« ne m’apparaît pas la plus diplomatiquement habile ».

      C’est bien ce qui me trouble au plus haut point chez Mélenchon. Il va proposer un programme de gouvernement irréaliste puisque celui ci s’inscrira dans le cadre des dispositions des traités. Il va donc faire des propositions qui ne pourront pas voir le jour. Pourquoi vouloir être « diplomate » ? C’est très exactement les propos que me tient Hélios avec MLP. Il me dit que les choses seront différentes une fois MLP élue. C’est donc la même stratégie pour Mélenchon ? Il sait qu’aucune politique de gauche et de répartition des richesses n’est possible dans le contexte de l’UE et il fait semblant ?

      J’ai un esprit bien trop rationnel pour faire ce genre de calcul. Je crois aux propositions écrites et à l’action des députés qui seront chargés de mettre en oeuvre le programme voulu par le président. Pas des députés voyous et parjures qui baissent leur pantalon pour favoriser le grand capital.


    • César Castique César Castique 2 juin 2016 18:46

      @Ar zen


      « Vous avez changé de pseudo Irma Castique ? »


      Il suffit, pour savoir, de se référer aux coruscantes séductions et aux phénoménaux talents du personnage, à son physique de meneur d’homme, à l’autorité naturelle qui émane son regard, à son ramage qui se rapporte à son plumage, à ses talents d’orateur, à son inimitable phrasé, à ses implacables argumentations, tout cela qui l’élève au niveau des plus fameux sauveurs suprêmes de l’histoire universelle.


      Vous qui avez succombé à tout ça, je ne devrais pas avoir à vous le dire.

  • vesjem vesjem 1er juin 2016 14:52

    merci ddacoudre
    Oui, parfois, on peut se désespérer de la nature humaine ; mais comment ne pas se faire « avoir » par la fameuse « matrice médiatique » qui, 24h/24 nous intoxique de propagande et de messages subliminaux du style de celui que vomit l’abruti corrompu de lenglais l’andouille ;
    Il m’arrive d’écouter les radios intox, rien que pour déceler ces messages : ils sont constants !
    Mais le balancier et la masse qu’il soutient va leur revenir bientôt dans leur petite tronche de félons .


    • ddacoudre ddacoudre 1er juin 2016 20:45

      @vesjem
      bonjour. le leurre, je vais le dire comme cela, est partie intégrante des rapports humains.
      La réponse n’est que l’apprentissage nécessaire des relations humaines complexes qui sont dans un rapport de lutte organisé en compétition la recherche constante d’une forme de « dopage » 
      pour s’affirmer. l’information a toujours été soumise aux tentations de la tromperie, car c’est par elle que l’on accède aux cerveaux des autres. http://ddacoudre.over-blog.com/d-une-grenouille-a-l-autre.html.
      souvent j’écris que celui qui n’aura pas les savoirs nécessaires pour évoluer dans la complexité du siècle, sera de la graine d’esclave. Or notre information vide les cerveaux par une lecture abêtissante des événements. nous en arrivons à rejeter ce qui fait la force d’une nation : son élite.
      et ce n’est pas parce que certains d’entre eux faillissent qu’il faut la rejeter. alors il est vrai qu’il faut pouvoir faire les distinctions nécessaires quand l’on nous sert des boucs émissaires sur lesquels la population non averti se jette. il est certains que l’inculture citoyenne de la population permet à des hommes comme Gattas de dire des stupidités sur le rôle de la CGT par exemple et d’avoir une écoute. Si les citoyens étaient instruits de l’histoire sociale de leur pays on ne les roulerait pas comme c’est le cas depuis trente ans.
      cordialement.


    • vesjem vesjem 1er juin 2016 22:40

      @ddacoudre
      ces gens là, nos gouvernants , misent sur la crédulité ou la passivité d’une majorité constante (jeunes, vieux, incultes de tous âges, indifférents, naïfs, désespérés, etc....(catégories à laquelle chacun de nous a appartenu ou appartiendra un jour), pour s’assurer une élection ou une réélection ad vitam-aeternam .


  • César Castique César Castique 1er juin 2016 18:22

    « ...quelle tristesse et quel déni de l’histoire de l’évolution humaine que de penser que nous ne puissions vivre que dans une relation de servitudes, dominats/dominés, dit autrement employeurs/ouvriers. »


    Pourquoi voudriez-vous que la communauté du travail soit la seule de toutes celles qui composent l’humanité, à échapper au clivage dominants-dominés qu’on observe au sein du couple et de la famille, au choeur mixte, au Club des Aînés ruraux, comme dans la jungle de Calais, au parlement ou au conseil d’administration ? Et même au sein de la Fédération anarchiste !

    Et si la reprise du terme « servitudes » vous dérange, remplacez-le par soumission, ou par suivisme...


    • ddacoudre ddacoudre 1er juin 2016 20:05

      @César Castique

      bonjour. nous faisons une interprétation anthropomorphique de la relation dominants/dominés.
      ce qui s’observe chez les autres espèces n’est pas l’utilisation de l’asservissement du dominé, une foi que le dominant a marqué son rang et qu’il c’est gavé ils ne soumet pas les autres à la servitude.
      Dans le domaine des mœurs la femme a presque retrouvé l’égalité avec l’homme par la mise en œuvre de comportements culturels. Ceux sont nos comportement culturel qui nous distingues de ceux instinctifs qui sont toujours en nous( les taoïstes appelle celui-ci le vieil homme). C’est la faculté d’imaginer des Utopies pour extraire de la servitude du travail nécessaire, sur une planète de laquelle nous devons extraire ce qu’elle ne nous donne pas. Si nous avions de quoi nous nourrir sans cela nous n’aurions pas plus évolué que les quelques tribus qui vivent dans leur biotope naturel. L’avènement du monothéisme a été le début de la contestation de la position du dominant pour sortir de la servitude. Alors je ne vois pas pourquoi nous y reviendrions pour satisfaire quelques oligarchies financières qui s’évertuent a développer le mythe du travail.
      http://ddacoudre.over-blog.com/d-une-grenouille-a-l-autre.html.
      cordialement.


    • izarn izarn 1er juin 2016 23:15

      @César Castique
      La domination c’est le vol


    • César Castique César Castique 2 juin 2016 00:00

      @ddacoudre

      « ...nous faisons une interprétation anthropomorphique de la relation dominants/dominés. »



      Je crois que l’anthropomorphisme, c’est l’inverse de ce dont il est question ici.


      « Dans le domaine des mœurs la femme a presque retrouvé l’égalité avec l’homme par la mise en œuvre de comportements culturels. »


      On ne sait pas où finit l’égalité réellement consciente d’elle-même et où commence le (nouveau) genre que la femme se donne. Etant entendu que le curseur se déplace dans un sens ou dans l’autre, en fonction des sujets.


      Zemmour rappelle opportunément les temps où la femme n’avait pas le droit d’ouvrir un compte en banque, mais où le mari lui remettait, ponctuellement er fermée, l’enveloppe qui contenait la paie de la semaine, de la quinzaine ou du mois. 


      Personnellement, je considère toutes ces histoires d’égalité comme de la pure chierie, qui a introduit dans le couple des germes d’anarchie, de conflits, de frustrations, de récriminations, qui ne sont pas étrangers à l’explosion du nombre des divorces.


      Mais enfin bon, ce sont parmi d’innombrables autres, des conneries de la modernité et comme nous vivons dans la modernité, et bien il faut faire ses conneries. 


      Mais sans être obligés de croire qu’il s’agit systématiquement et inéluctablement de conquêtes du « progrès » participant de l’édification d’un monde meilleur.

    • César Castique César Castique 2 juin 2016 00:00

      @izarn


      « La domination c’est le vol. »


      La domination, c’est l’ascendant, et ça ne se commande pas. Je crois bien que, dans la plupart des cas, ça s’impose à l’insu du plein gré de celui qui l’exerce comme de celui qui le subit.

    • ddacoudre ddacoudre 2 juin 2016 07:52

      @César Castique

      bonjour

      nous ne connaissons notre histoire des comportements primitif qu’au travers des comparaisons avec d’autres espèce. quand nous accédons à la conscience de soi de nos comportement nous n’observons que des comportements culturel que nous prenons pour des comportements instinctifs. la détermination d’un dominant est biologiquement inné, les règles que nous en avons retiré pour organiser la sociabilité qui inclut la servitude et la soumission au bénéfice d’un tiers n’est qu’organisationnelle, et donc considérer que la servitude est inné parce que nous avons culturellement développer son usage est une comparaison qui peut se qualifier d’anthropomorphique", puisque nous alignons les comportement inné sur une vision culturelle. quand les scientifiques ont estimé que la race blanche était supérieure parce qu’ils observaient les comportements d’un groupe d’individu qui étaient plus actifs que d’autre, c’est exactement ce qu’il ont fait d’une observation phénoménologique ils en ont retiré une loi biologique de l’inné.

      cordialement.


    • César Castique César Castique 2 juin 2016 10:45

      @ddacoudre

      « ...nous ne connaissons notre histoire des comportements primitif qu’au travers des comparaisons avec d’autres espèce. quand nous accédons à la conscience de soi de nos comportement nous n’observons que des comportements culturel que nous prenons pour des comportements instinctifs. »


       
      Il me semble que vous êtes de ces existentialistes qui considèrent que le nouveau-né est une page blanche sur laquelle on peut écrire tout ce qu’on veut et, partant, en faire au choix un astrophysicien ou un cantonnier, me trempe-je ?

      Deuxième question : quand vous évoquez la « conscience de soi de nos comportements », voulez-vous aafirmer que nous connaissons, le cas échéant que nous maîtrisons, la cause desdits comportements ?

    • ddacoudre ddacoudre 2 juin 2016 12:57

      @César Castique

      oui tu te trompes en supposant cela. nous sommes nanti d’un inné fait pour assurer notre survie, mais il y a bien longtemps que le culturel en a distordu les principe pour les adapter aux moyens nécessaires pour extraire de la terre ce qu’elle ne donne pas spontanément. cela a exigé un apprentissage constant. et aujourd’hui nous savons que le culturel intègre lentement l’inné.
      cela s’examine avec la biologie adaptative. pour autant l’enfant qui né trouve le sein instinctivement et pas le pis de la vache, pourtant nous avons fini par nous adapter au lait de vache.
      je ne me souviens plus quel roi avait isolé des nouveaux né pour mettre fin a une controverse, à savoir si la langue de naissance été le grec ou le latin. n’ayant pas de contact avec les humains ils sont morts. d’autre part c’est Spencer qui disait donner moi un enfant et dite moi ce que vous voulez qu’il devienne.
      cordialement.


  • HClAtom HClAtom 1er juin 2016 19:46

    Merci pour cet article.
    Je vous rejoins totalement.


  • alinea alinea 1er juin 2016 22:13

    C’est très juste de pointer du doigt que si nous sommes arrivés au faîte de notre humanité, ce n’était pas la peine de faire tant de guerres, sauf bien sûr si l’on prend pour progrès la technologie ; et je crois que c’est bien cela qui se passe : nous allons vite mais ne savons plus où ni pour quoi faire, nous avons plein de machines et de robots mais on tourne en rond dans des données minimalistes.
    Mais ces joujoux qui, comme on sait sont les seuls objets accessibles à toutes les bourses ( il paraît que les Africains gagnent le concours de ceux qui possèdent le plus de téléphones portables) au détriment de la bouf,, de la culture et de tout ce que la nature nous offre gratuitement.
    Mais cela n’a qu’un temps ! On finit toujours par vomir quand on a avalé trop de barbes à papa !
    Bon, je vois que vous n’avez pas vu comme il était bien ce jeune black qui a la meilleure boulangerie de Paris, ni comme elle était juste cette belle blonde qui n’avait pas les ongles noirs ; c’est qu’il y a des gens qui pensent, pour préparer ces émissions !! smiley


    • ddacoudre ddacoudre 2 juin 2016 08:08

      @alinea

      bonjour alinéa merci pour ces observations pertinentes. l’humain se trouve souvent devant de telle situations quand l’évolution le bouscule et qu’il n’en maitrise pas le devenir. Nous sommes effectivement bousculé par la vitesse et le besoin d’exister au travers de nos possessions.
      cela interroge l’homme en devenir, mais s’interroger emporte de comprendre que tout ce qui existe sont des événements qui ont eu une raison d’exister. ils ont été effectif et ont modifié sans retour en arrière le monde et l’avenir est la résultante de leur effets. l’on ne peut dont faire l’économie d’une interrogation pour dans ces milliers d’événements qui se déroulent à toute vitesse comprendre où cela nous portera.
      cela m’a fait écrire que l’entreprise n’a pas pour vocation de créer des emplois, puisque l’humain a rechercher tout au long de son existence a s’en soulager par la technologie qui le supplée aujourd’hui. il faut alors s’interroger d’où nous retirerons, faute d’emploi, un revenu pour échanger des biens que fabrique des machines. tout cela demande de disposer de culture et de savoirs plus que de téléphone bien évidemment.
      cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/d-une-grenouille-a-l-autre.html


  • Extra Omnes Extra Omnes 2 juin 2016 08:50

    Ah oui, au fait, les « petits patrons » qui ont interpellé Melenchon :

    Le keubla boulanger et la meuf agricultrice :
    - le black est l’ancien boulanger de l’Elysee (2008 a 2015, donc sous Sarko et aussi sous Sa Majesté Hollandouille)
    - la fille appartient a la FNSEA (syndicat de l’agriculture intensive, celle qui empoisonne avec Monsanto).

    L’un n’a pas pu renouveler son contrat avec Hollandouille pour quelle raison ? On s’en fout
    ... mais du coup il veut aussi virer ses employés sans leur verser de dédommagement.

    L’autre est une pimbêche menteuse et hargneuse.

    Bref des gens tout a fait ordinaires, sans aucune compromission.


  • izarn izarn 2 juin 2016 09:51

    Il n’empeche quil y a une sorte de piège, ou le Système (capitaliste) impose ses réformes, pour soit disant sortir du marasme. Il impose le cadre, ou Mélenchon plonge : On pourrait faire autrement...Non jamais on ne pourra. C’est ce que disait le Parti communiste lors de sa création en 1920 en sortant de la SFIO.

    Mais on pourrait dire en simplifiant qu’il est inutile de réparer le moteur, s’il n’y a plus d’essence dans le réservoir. Le patronat fait les poches des prolétaires et les poches de l’Etat.

    C’est que qui est en train de se passer, au niveau macro-économique.
    Désormais bidouiller dans son coin n’a plus grand sens. Il faut s’attaquer au système globalisé. Donc sortir du cadre du Système : L’UE. Ou la modifier en profondeur. Ce qui est illusoire sans brandir la menace véritable d’en sortir. Meme la, l’espoir est très mince.

    Donc Mélenchon est un social traitre s’il ne s’en rends pas compte. Il ne pourra jamais rien réformer dans son sens, et s’il le faisait, les forces hostiles du capital feraient échouer son projet. Il est ridicule de faire face au capital sans vouloir s’en défendre ou le menacer (Comme la CGT), du moins en commençant par s’isoler des malfaisants.
    On ne va pas à la guerre tout nu avec un lance pierre....
    On ne fait pas comme Tsipras....
    On y va avec une bombe diplomatique et on menace de tout faire peter....(Je signale que ce n’est pas du premier degré ! Merci)
    La dissuasion du faible au fort.
    La sortie de l’Euro, de l’UE et de l’OTAN.
    Désolé, mais Marine Le Pen est plus armée. Elle a déja sorti une de ses armes : Si elle est élue elle reconnaitrait que la Crimée fait partie de Fédération de Russie.
    Ce n’est que le début. Ensuite le refus des sanctions contre la Russie...
    Il faut sortir ton revolver Méluche, assez de blabla....
    Ces gars la discutent avec un fusil sur la table (Dixit les russes)
    Tu dois faire la meme chose, sinon ton combat n’est que du théatre de marionnettes.


    • izarn izarn 2 juin 2016 10:22

      @izarn
      J’ajouterais meme, que sortir de l’Euro, n’est pas une menace contre l’Allemagne. Car elle est bien capable de répondre : Alors nous aussi nous sortons, nous n’avons rien à faire des dettes des PIGS à supporter...
      En fait toute menace contre l’Euro ne tient pas debout. On ne pourra rien modifier, car l’Allemagne sortirait de l’Euro !
      La conclusion c’est que ce sont les PIGS qui ont besoin de l’Euro, soutenus en cela par la France, qui n’en finit pas d’en souffrir depuis 25 ans et plus....
      Si nous sortons de l’Euro, nous ne serions pas hais par les allemands, mais par les PIGS....
      Laissons Podemos et autres Siriza et mélenchonistes dans leurs illusions....
      Sans parler de « Nuits debout »....


    • alinea alinea 2 juin 2016 11:21

      @izarn
      Le but n’est pas de réformer, il est de changer les traités pour qu’on respire, sinon on se casse !
      Si le peuple français était derrière , prêt à pâtir un moment des « punitions » du marché, puisque nous faisons notre monnaie on avance sur ces idées ; vous allez voir, les marchés, tant qu’ils subsistent ( car il serait bon de virer tout ça) reviendront la queue entre les jambes.
      Mais pour ça il faut une sacrée confiance, en soi, en l’autre ! Je pense que c’est celle-ci qu’il nous faut nourrir.


  • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2016 11:48

    Mélanchon, je ne connais pas bien.

    Est-ce qu’il n’est pas un successeur de Georges Marchais ?
    Cela m’amusait beaucoup quand il disait « C’est un scandale ». smiley

Réagir