mardi 20 février - par George L. ZETER

Déshabiller la France, pour habiller l’Ukraine

JPEG

3 + 8 milliards pour l’Ukraine et 10 milliards d’économies sociales pour la France, « déshabiller saint Pierre pour habiller saint Paul ».[i] Les 3 milliards sont le fait du prince Macron qui sans demander l’avis de personne, et de toute manière ce ne sont pas les « oppositions » qui trouveront à y redire, donc, le Manu évoque : « un renforcement de la coopération dans le domaine de l'artillerie. L'accord prévoit : la fourniture d'une assistance globale à l'Ukraine pour le rétablissement de son intégrité territoriale dans ses frontières internationalement reconnues, la dissuasion active et les mesures à prendre face à toute nouvelle agression de la Russie, ainsi qu'un soutien à l'adhésion de Kiev à l'Union européenne et à l'interopérabilité avec l'Otan. » Le gloubi boulga habituel, ne tenant aucun compte des réalités : Depuis 1992, l’OTAN ne fait que d’encercler des frontières Russes, et surtout, Moscou a attaqué l’Ukraine suite aux bombardements des populations russophones du Donbass, commencé en 2014, qui ont duré jusqu’en 2022, fait 14.000 morts et encore plus de blessés. Quant aux 8 milliards, ils font partie du package des 50 milliards octroyés à l’Ukraine par l’Union européenne, avec aucune consultation des peuples ; qui seraient supposés garantir la réorganisation et la reconstruction du pays… Alors, qu’il y a un an, plusieurs institutions internationales avaient chiffré à 411 milliards de dollars (384 milliards d’euros) la réparation des dommages causés par la guerre dans le pays… Quant aux 10 milliards d’économies ? Ouest France, titre[ii] : L’État se serre la ceinture : voici les six choses qui vont changer pour les Français. Je reformule : les Français se serrent la ceinture, voici les six choses que l’État va vous organiser. Ça sonne mieux non ? Pour cette année : 1). Moins d’argent pour la rénovation énergétique L’enveloppe des aides à la rénovation énergétique des logements augmentera moins que prévu. En français correct : baissera ! 2). Des embauches de fonctionnaires reportées : excepté pour la police. 3). Moins d’aide internationale : L’aide publique au développement (6 milliards dans le budget 2024) diminuera de 800 millions. 4). Compte personnel de formation : 10 % du coût des formations devraient être pris en charge par les salariés et les entreprises. 5). Moins de crédits pour l’emploi : le budget de l’apprentissage sera réduit de 200 millions. Et le plan d’investissement dans les compétences sera amputé de 150 millions. 6). Baisse du soutien aux collectivités : le « fonds vert », destiné à soutenir les collectivités dans leurs projets de transition écologique, sera raboté de 400 millions. Voilà le bilan, pour financer une guerre dont le peuple français est absolument contre, on va raboter sur : l’écologie, la formation, l’aide internationale aux plus pauvres et faire les poches aux travailleurs en leur faisant payer 10% du prix de leur formation...

Manu est très militari : dans ce texte conclu pour une durée de dix ans, la France (Macron et sa clique) s'engage à fournir, en 2024, jusqu'à trois milliards d'euros d'aide militaire supplémentaire à Kiev, après un soutien qui se chiffre à 1,7 milliard en 2022 et 2,1 milliards en 2023. Pourrions-nous dire « un pognon de dingue » ? Paris évoque notamment un renforcement de la coopération dans le domaine de l'artillerie (ah les fameux canons Caesar qu’il suffit de traverser la route pour les trouver). L'accord prévoit la fourniture d'une assistance globale à l'Ukraine pour le rétablissement de son intégrité territoriale dans ses frontières internationalement reconnuesla dissuasion active et les mesures à prendre face à toute nouvelle agression de la Russie, ainsi qu'un soutien à l'adhésion de Kiev à l'Union européenne et à l'interopérabilité avec l'Otan. Zont oublié le rétablissement de la « démocratie »… N’ayant jamais existé sur ces terres immenses. Le Macron est hors sol lorsqu’il parle d’intégration à l’Europe, car, de facto, toute l’Europe « unie » serait en guerre contre la Russie, et il est certain que ses partenaires préférentiels, Chine et autres pays des BRICS, ne seraient pas d’accord, quant à l’Ukraine dans l’OTAN, ce serait d’arracher par poignées entières les poils du c… de l’ours russe. Macron oublie un truc : la Russie est la première puissance nucléaire du monde, et laissé s’installer à ses portes les armes américaines, ce sera un énorme NIET !!!

Pour rappel : environ 85 milliards d'euros[iii] ont été fournis à l'Ukraine par l'UE - montant des aides accordées à l'Ukraine par l'ensemble des institutions de l'Union européenne depuis l'invasion russe de février 2022, et avant le déblocage des 50 milliards. Voilà donc 135 milliards, c'est le cas de le dire qui vont partir en fumée ou dans des poches corrompues ou pour financer des soudards naziflars. Alors mettons en perspective ces chiffres énormes : comptons en création d’hôpitaux ? Un hôpital moyen vaut 130 millions d' € = C’est un hôpital principal pour une région de 180 000 hab. Ce serait 1038 hôpitaux construits en plus sur toute l’Europe ! Au lieu de soigner, d’éduquer, de rendre justice, les fous aux manettes préfèrent sans demander l’avis de personne faire exterminer la population mâle de l’Ukraine et garder la face contre les Russes du style « on les fera se battre jusqu’aux derniers contre Moscou ». Et si on ajoute les 75 milliards du scandale covid et ses vaccins perlimpinpin… Comme l’UE se veut politiquement correcte, elle a pensé à « l’aide humanitaire » :[iv] Voici le message adressé aux médias par : « L’UE s’est aussi investie en matière d’aide fournie aux personnes touchées par la guerre. Elle a ainsi consacré 733 millions d’euros pour leur venir en aide en Ukraine ainsi que dans les États frontaliers où certains ont trouvé refuge, en Moldavie en particulier. Cette somme a permis de leur fournir en urgence des denrées alimentaires, des abris, des soins ou encore un accès à l’éducation. Avec les montants directement mobilisés par les Vingt-Sept, l’aide en la matière atteint 2,62 milliards d’euros.  » Mazette ! Un peu moins de 3 milliards comparés à 135, on voit bien où se situent le cœur et la raison. Et dire que ce ramassis d’improductifs se permet de donner des leçons aux autres nations…

Me dire qu’à mon minusculissime niveau, je possède plus de jugeote que ce poudré/pédant, ce pp, cette pp de Macron, ne laisse rien présager de bon, car, il n’est pas seul le Manu : Olaf Scholz, Giorgia Meloni, Rishi Sunak, Karl Nehammer et tous les autres à l’exception de Viktor Orbán qui fait des manières, ne bêlent que pour Biden, Ursula von der Leyen et con-sorts. Et pendant ce temps-là ? Les USA se carapatent discréto et ne donnent plus un kopeck, tout en vendant à tour de bras des armes, du pétrole et du gaz, et Biden-baderne en pleine hallu reçoit Mitterrand président d’Allemagne... Business as usual me direz-vous ; There is not better business than War business, isn’t it !

Georges ZETER/ février 2024


[i] https://www.capital.fr/economie-politique/emmanuel-macron-promet-jusqua-3-milliards-deuros-daide-supplementaire-a-lukraine-1492363

[ii] https://www.ouest-france.fr/economie/budget-collectivites-etat/letat-se-serre-la-ceinture-voici-ce-que-ca-va-changer-pour-les-francais-bb59bc14-cf2d-11ee-ae65-ae2b32b20025

[iii] https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2024/02/15/guerre-en-ukraine-a-quoi-serviront-les-50-milliards-d-euros-d-aide-debloques-par-l-union-europeenne_6216724_4355770.html

[iv] https://www.touteleurope.eu/l-ue-dans-le-monde/guerre-en-ukraine-quels-sont-les-montants-des-aides-de-l-union-europeenne-depuis-un-an/# : :text=Au%20total%2C%20environ%2085%20milliards,membres%2C%20selon%20le%20Conseil%20europ%C3%A9e



17 réactions


  • Clocel Clocel 20 février 17:12

    Le BlackRockistan...


  • rogal 20 février 17:31

    « L’État se serre la ceinture : voici les six choses qui vont changer pour les Français. »

    Les six premières.

    Dette publique : 3000 Md € (110 % + du PIB).

    Déficit : environ 150 Md (?).


  • Brutus S. Lampion 20 février 18:01

    Puisqu’on en est aux adages américains, on peut aussi citer des dialogues de films ?

    "- My father is no different than any powerful man, any man with power, like a president or senator.
    - Do you know how naive you sound, Michael ? Presidents and senators don’t have men killed.
    - Oh. Who’s being naive, Kay ?"

    The Godfather, Michael Corleone et Kay Adams.


    • Krokodilo Krokodilo 21 février 18:03

      @S. Lampion Ce qui embêtant avec ce passage, c’est sa pertinence ! Sa réfutation, à mon sens, c’est que la raison d’Etat a la légitimité donnée par l’adhésion du pays au système politique via les élections. Le mafieux, lui, agit pour le compte de sa seule famille ou clan.


  • cétacose2 20 février 18:12

    Oui mais quand même, l’Ukraine nous fourni de fort contingents de putes dont nos « élus » sont très amateurs . De plus les ukrainiens viennent « bénévolement »nous débarrasser de tous les SUV qui encombrent nos rues....


  • berry 20 février 19:45

    Soyons optimiste, l’aide américaine à l’Ukraine est déjà arrêtée alors que Trump n’est même pas encore revenu à la Maison Blanche. Le manque d’armes et de munitions se fait déjà ressentir sur le front. Elles ne seront pas remplacées par l’Europe.

    Zélensky n’en a plus pour longtemps, tout comme Biden, quelques mois tout au plus. Macron pourrait suivre rapidement, il suffirait que Trump ouvre le dossier que l’on a aperçu bien à propos lors de la perquisition à Mara-Lago en 2022. Il restera peut-être Scholz, mais il fera ce que les américains lui diront de faire.

    Les milliards d’aide ne seront pas encore versés que la guerre sera déjà finie, ils iront sans doute au nouveau gouvernement pro-russe qui sera installé à Kiev, pour la reconstruction.

    Ca ne respire pas la joie et la confiance en ce moment sur les plateaux télé parmi les journalistes, lorsqu’ils parlent de Trump ou de l’Ukraine. Ils font un peu la même tronche qu’Elkabbach avant l’annonce de la victoire de Mitterand en 1981.


    • pasglop 20 février 20:01

      @berry
      Si ça se produit, attention au coup de vent dans les rédactions.
      Il risque d’y avoir un retournement de vestes aussi brutal qu’unanime, ou presque.


  • Matlemat Matlemat 20 février 21:59

     Ce n’est que le début, il faudra évidemment beaucoup plus pour surpasser ce que les Russes sont prêts à perdre pour l’Ukraine.


  • Com une outre 21 février 06:20

    "Biden-baderne en pleine hallu reçoit Mitterrand président d’Allemagne

    "

    C’est de l’humour américain de l’âge de Biden, il voulait dire Olaf Scholz, président de la France.


  • zygzornifle zygzornifle 21 février 09:21

    On déshabille plutôt le contribuable français pour nourrir les 5 700 000 fonctionnaires, les politiques, les étrangers, Mayotte, le trou noir de son économie, l’Europe, l’oncle Sam, les multinationales et autres lobbies ..... 

    En fait en fRance on est né pour payer et le citoyen n’a que les miettes.


  • zygzornifle zygzornifle 21 février 10:27

    La macronnie c’est la félonie ....


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 21 février 13:36

    Bonne analyse. Vous avez sans doute plus de jugeote que Macron mais j’ai peur que dans cette affaire, il ne s’agisse pas vraiment de jugeote mais d’intérêts puissants et cachés sinon, on n’arriverait pas à expliquer toutes ces occasions manquées depuis les accords de Minsk de faire avancer la cause de la paix.


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 16:54

    La France avait construit son budget 2024 sur une hypothèse de croissance de +1,4%. Bruno Lemaire vient de revoir ses prévisions à la baisse en imaginant que la croissance ne serait que de +1%, ce qui nécessite de faire « 10 milliards d’économie en faisant contribuer tous les ministères »….

    Mais le FMI et la Banque mondiale, plus réalistes, estiment que la croissance sera au mieux de 0,6%, pour la France, ce qui imposera un 2ème collectif budgétaire pour une économie de 10 milliards d’euros supplémentaires et peut être davantage. Le FMI nous en dira plus en avril lors de la réactualisation trimestrielle de ses prévisions. Les Français vont donc se serrer la ceinture en 2024 alors qu’un chèque de 3 milliards d’euros va être offert à l’Ukraine pour prolonger la boucherie en cours de quelques mois et que des milliards d’euros vont être dépensés pour la tenue des JO de Paris … (source Général Delawarde)


  • Panoramix Panoramix 21 février 18:35

    135 milliards versés par l’UE comme aide militaire à l’Ukraine, dont une bonne partie pour acheter des armes américaines. Et par solidarité on laisse entrer des produits agricoles ukrainiens à prix cassé, prétendument destinés à l’Afrique.

    Etonnez vous que certains en viennent à souhaiter une rapide victoire russe, pour en finir !


  • agent ananas agent ananas 22 février 07:21

    Zelensky et autres ukronazis, vous n’aurez pas ma laine ...


  • zygzornifle zygzornifle 25 février 13:19

    Déshabiller la fRance pour habiller le migrant ....


Réagir