vendredi 17 septembre 2010 - par sleeping-zombie

Dis-moi Liliane, quand ton oreiller tombe de ton lit la nuit...

Bonjour les pauvres !
 
(Ah, Palace, ça me manque, en voilà une émission qu’on ne risque plus de voir à la télé.
Le problème avec l’époque actuelle, c’est que, a moins de tomber dans le plus désespérant cynisme, on ne sait plus où donner de l’indignation.)

Bref, aujourd’hui je vous propose un simple petit cours de calcul élémentaire : des multiplications.
Pourquoi cette verve pédagogique me direz-vous ? Parce que j’ai remarqué que la plupart des gens ne savent pas compter. J’ai aussi remarqué que la plupart des gens n’ont aucune mesure de l’ordre de grandeur des quantités qui dépassent le million.
N’appartenant pas à la 1ere catégorie (plus par chance que par mérite), mais étant en plein dans la seconde, je vous propose, à vous comme à moi, un petit exercice qui manie ces deux notions. Le tout dans la joie, le sarcasme et la bonne humeur !

Le support de mon petit exercice sera Lilianne Bettencourt. Désolé Lilianne si ça t’embête, je me doute bien que ta subite notoriété t’indispose, mais j’aime bien les cas concrets.
Je ne parlerai pas des "trafics d’influence-financement occulte-délit d’initié" ou autre terme technique parce que d’une part, je ne suis pas juriste, et que d’autre part, ce genre de relation ne peut surprendre que ceux qui s’imaginent vivre à Bisounours-land. Et enfin je serais bien embêté d’être accusé de dénonciation calomnieuse alors que le seul but de cet article est de réviser ses tables de multiplications. Alors je met le prochain paragraphe entre crochets. Doubles pour souligner la digression. [1]

Mais revenons à nos moutons. Je me demandais ici-même il y a près d’un an comment je dépenserais un million d’euros si je les avais par magie, et j’avais déjà du mal a y arriver. Puis l’affaire Bettencourt a éclaté. Enfin, l’une des multiples affaires, mais elles ont toutes eu le même effet pour moi, a savoir me rappeler qu’une personne vraiment riche gagne chaque année 200 fois ce que j’ai du mal a dépenser en toute une vie.

Alors je vous propose un tout petit calcul, pour vous aider a faire des multiplications et tenter de comprendre la mesure entre 1 million, 100 millions et 10 milliards.
Tentons d’évaluer un train de vie scandaleusement riche, un train de vie de roi.
J’exige 10 employés en permanence autour de moi dont le seul travail consiste à veiller à mon bien-être.
Sachant qu’il y a 730h par mois et qu’un emploi à temps plein est de l’ordre de 150h, 10 personnes en permanence nécessitent 48 équivalents temps-plein (730x10/150). Arrondissons à 50. Par ailleurs, je veux que mes employés soient bien payés, 4000€ bruts par mois. C’est plus qu’honnête, même si on considère qu’il y a une bonne proportion de travail de nuit. Coût total annuel de mes serviteurs : 50x4000x12 = 2.400.000€.
Ajoutons a cela une part difficilement quantifiable de bien matériels, parce que c’est bien beau d’avoir quelqu’un qui parte me chercher une nouvelle télé quand je lui demande, mais il ne va quand même pas l’acheter avec son propre argent... Comme c’est difficile à quantifier, je fais un vieux calcul tout pourri : "sur les dépenses totales, y a 50% de salaire, et 50% de matériel (mobilier et immobilier)". Donc si 2.400.000 font 50% du coup total, une simple règle de trois me donne : cout total= 2.400.000 / 50 x 100 soit 4.800.000€. Là je vais arrondir a 5 millions, ça me permet d’offrir un 13eme (ou 14eme) mois, ou des petites dépenses supplémentaires imprévisibles (bien que j’arrive déjà à 2.5 millions de dépenses par an).

Maintenant comparons un peu avec les revenus de notre Lilianne nationale adorée. J’ai lu ici et là qu’elle gagnerait plus 200 millions par an.
Ici (a lire de préférence le jour où on reçoit sa paie, ou alors quand on entend des responsables politique dire que l’augmentation de la durée de cotisation est la seule solution pour... je m’égare.) et
D’abord une petite remarque personnelle : entre 2004 et 2010 ta fortune personnelle n’a gagné que 200 malheureux misérables petits millions. Donc soit challenges.fr est un site de merde, soit ton gestionnaire de fortune (légionnaire) est un incompétent. Parce que mon banquier me propose des taux biens meilleurs que ça.

Bref. Partons sur la base raisonnable et probablement sous-évaluée de 200 millions par an et gardons à l’esprit notre train de vie de roi évalué à 5 millions par an. Je me pose beaucoup de question d’arithmétique à ton sujet, Lilianne, qui serviront d’exercice avancé sur les pourcentages :
Question 1 : A partir de quel taux l’imposition serait tellement lourde qu’elle t’empêcherait d’avoir un train de vie de roi ? (reine dans ton cas)
Question 2 : Avec un taux d’imposition maximum de 50% (merci l’UMP), de combien de serviteurs peux-tu t’entourer en permanence, sans toucher au moindre centime de ta fortune personnelle ? (en plus, les mauvaises langues disent que tu ne paierais que 10% d’impôts direct, comme moi, mais faut pas les écouter, c’est rien que des gauchiss. Tiens, question 2bis : comme la question 2, mais avec 10% d’imposition directe)
Question 3 : Plus difficile, avec tes 15 milliards de fortune personnelle, et (soyons optimiste) en te donnant encore 20 ans a vivre (rappel inélégant, certes, mais tu as quand même 87 ans), de combien de serviteurs pourrais-tu t’entourer en permanence pour dépenser à la fin de ta vie l’ensemble de ta fortune personnelle, qu’on ne peut qu’imaginer durement acquise ?

Une petite récréation, avant la dernière question. Personnellement si j’avais tes revenus, j’aurai pas 10 serviteurs "normaux". Non, j’engagerai des nains. Une centaine. Leur livrée de domestique serait un costume d’Ewok (vous savez, les peluches toutes mimis du retour du jedi), et ils porterait en plus un costume cravate. Et ils joueraient le thème du bar de Mos Eisley dès qu’ils entreraient dans une pièce. Ca me couterait beaucoup plus cher et me vaudrait beaucoup de critiques mais je m’en ficherais comme d’une guigne.

La dernière question ? Bah, finalement elle est purement rhétorique.
 
 Dis-moi Liliane, quand ton oreiller tombe de ton lit la nuit... y a combien de personnes qui veillent pour le ramasser et le remettre délicatement sous ta tête, sans te réveiller ? [2]


5 réactions


  • Nemo8 Harry Tuttle 17 septembre 2010 12:35

    Pour un appart à Paris, c’est compliqué :

    Il faut être trés aisé.
    Sinon, selon les arrondissements, il conviendra d’avoir sa carte de membre du PS ou de l’UMP.
    Au PS, on exigera une déclaration sur l’honneur certifiant que vous n’êtes pas de gauche. A l’UMP, on vous demandera votre carte d’adhérent au FN.


    • Nemo8 Harry Tuttle 17 septembre 2010 12:48

      Ah, j’ai failli oublier, pour obtenir votre carte au FN, on vous demandera de justifier soit de votre lien, même indirect, avec la collaboration, soit de votre précédente appartenance à un parti de gauche : socialiste, communiste, maoiste...

      Je vous avais prévenu : c’est compliqué.


  • sleeping-zombie 17 septembre 2010 14:18

    (woua, je ne m’attendais pas à une publication si rapide)

    Alors, pour ceux qui ont la flemme de calculer, je donne les réponses (sous réserve de ne m’être pas trompé)

    Réponse 1 : Il faudrait un taux d’imposition supérieur a 96% pour t’empêcher d’avoir un train de vie de reine.

    Réponse 2 : Avec tes simples revenus, sans attaquer ta fortune personnelle, et en gardant l’approximation 50% de salaires - 50% de matériel, tu pourrais t’entourer 200 personnes en permanence, soit 1000 employés. Et ça avec 50% d’impôts.

    Réponse 2bis : avec seulement 10% d’impôts que les mauvaises langues te prêtent, tu peux entrenir 1800 employés et ainsi être entourée jour et nuit de 360 serviteurs.

    Réponse 3 : si jamais tu pensais que le meilleur héritage à faire à ta famille, c’est de les forcer à apprendre à se débrouiller par eux-même, et ainsi choisissais de dilapider ta fortune dans les 20 prochaines années, tu pourrais employer 9500 serviteurs et avoir ainsi avoir une garde personnelle permanente de 1900 personnes.

    Réponse 4 à la question 4 que j’ai pas posé : si jamais tu décidais de faire un coup d’état, et dans le contexte social actuel, combien de citoyens seraient prêts a prendre les armes pour lutter contre ton armée privée de 5000 mercenaires ? (je considère qu’un mercenaire coute, matériel compris, 16 000€ par mois).


  • titi 17 septembre 2010 19:04

    Et ???


Réagir