lundi 23 août 2021 - par Taverne

Dois-je me vacciner ? Discussion à partir de l’exemple du tramway fou

PNG

Le célèbre dilemme théorique du tramway fou peut servir de base à une objectivation des motifs de se faire vacciner ou de ne pas se faire vacciner. Rappelons ce fameux dilemme : imaginons que vous soyez le conducteur d'un tramway hors de contrôle qui ne peut que choisir de dévier ou non sa course depuis une voie étroite vers une autre : cinq personnes travaillent sur une des voies et une personne est située sur l'autre.voie La voie prise par le tramway entraînera automatiquement la mort de la ou des personnes qui s'y trouvent. Dans le cas général ,vous ignorez tout de ces personnes.

A partir de cet exemple, il est possible de classer les catégories de motivations d'agir ou de ne pas agir en partant de l'intérêt général et en descendant graduellement vers l'intérêt personnel. Examinons le dilemme de la vaccination à partir du dilemme du tramway fou.

D'abord sous l'angle de l'intérêt général...

Critère n°1 - L'utilité sociale de l'acte

Dans le cas du tramway, le point de vue utilitariste affirme que le conducteur doit obligatoirement choisir la voie occupée par une seule personne. Un mort est préférable à cinq morts. On pourrait objecter que le cerveau humain peut faire mieux qu'un simple calcul de ce type.

L'utilitarisme peut se montrer plus fin s'il se positionne sur la question de la perte des chances. Par exemple, vous avez cinq personnes très âgées sur une voie et une personne jeune en bonne santé sur la seconde voie. Vous pouvez alors vous appuyer sur cette théorie pour sacrifier les vieux et sauver la jeune personne. La perte des chances (durée de vie, accès au bonheur, se rendre utile à la société...) est beaucoup plus considérable, a priori, pour les jeunes que pour les vieillards.

Pour la vaccination, l'utilitarisme peut, sur la base de calculs d'intérêt social, prôner la vaccination des personnes les plus contagieuses pour réduire les contaminations ou aller plus loin et poser le principe de la vaccination générale de toutes les personnes qu'elles soient ou non à risques majeurs. Cela est défendable mais cela revient à se limiter à un calcul arithmétique. L'être humain n'est-il motivé que par l'arithmétique ?

Le choix peut dépasser le simple raisonnement d'une calculette car notre esprit est pétri de valeurs civilisationnelles et morales. Il a aussi intégré les lois de son pays.

Critère n°2 - Le comportement social de la personne

Ici, l'intérêt général est toujours le critère principal mais on ne se limite plus à faire des comptes. On souhaite mettre en avant les valeurs civilisationnelles. Dans le cas des accidents catastrophiques, la société peut, par exemple, estimer que la priorité doit être donnée à la vie des femmes par rapport à celles des hommes. Rappelons que jusqu'au vingtième siècle (dans le cas du naufrage d'un paquebot par exemple) on criait "les femmes et les enfants d'abord !" Les hommes étaient évacués après les femmes et les enfants, et le capitaine mourait en tout dernier en coulant avec son navire. UBeaucoup de sociétés privilégient les anciens par rapport aux jeunes (sociétés traditionnelles).

Dans tous ces exemples, les valeurs collectives de la société l'emportent sur le simple calcul utilitariste. En France, la protection des personnes âgées et des personnes fragiles a été posée comme une priorité. C'est ainsi que le critère 2 a d'abord primé. Puis, la politique de vaccination générale a semblé céder au critère 1, celui de l'utilitarisme et de l'intérêt du plus grand nombre, pour des raisons économiques essentiellement et pour ne pas trop entraver les libertés. 

Critère n°3 - La légalité

Dans le cas du tramway, si vous agissez en faveur du plus grand nombre de personnes, vous risquez d'encourir un procès pour triple meurtre. Bien entendu la justice adaptera la peine en fonctions des circonstances mais votre sort sera lié au jugement du jury. Si vous n'agissez pas, vous n'allez pas contre la loi. On ne pourra pas vous poursuivre pour non-assistance à personne en péril puisque dans les deux cas de figure des personnes allaient mourir.

En ce qui concerne la vaccination, vous pouvez vous référer à la loi qui ne la rend pas obligatoire. Vous pouvez aussi invoquer des principes supérieurs à la loi comme la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen qui dit que votre liberté a pour limite le respect des autres. L'interdiction de nuire est une limite à votre totale liberté. A ce titre, vous pouvez vous faire vacciner si vous estimez que vous mettez en danger d'autres personnes. Comme nous pouvons le voir, les deux attitudes sont légales. C'est au cas par cas que le citoyen doit apprécier la situation.

Sous l'angle de la vie personnelle et privée...

Critère n°4 - L'altruisme sélectif

Reprenons le cas du tramway et imaginons que la personne isolée sur une des voies soit un membre de votre famille ou un ami et que les cinq autres personnes vous sont inconnues. Vous serez motivé par la nécessité de sauver votre proche. Il s'agit ici d'un choix humain, personnel. Vous vous ficherez totalement de l'utilitarisme, des valeurs sociales voire même de la loi : vous sauverez votre fils, votre mère (comme Albert Camus...), votre ami...

Dans le cas de la pandémie, vous vous ferez peut-être vacciner pour épargner la santé de vos proches fragiles ou de personnes fragiles que vous fréquentez de près dans le cadre de votre métier.

Critère n°5 - La considération de sa propre personne

Cas du tramway : vous refusez d'agir pour ne pas avoir un acte sur la conscience. Vous dites : les choses devaient être ainsi ou bien "je ne connais pas bien toutes les conséquences si j'agis. En effet, je peux sauver cinq salauds et faire périr un homme bon. Dans le doute, je m'abstiens." Je préserve ainsi ma santé mentale de la culpabilisation et des remords.

Je peux choisir de ne pas me faire vacciner si (exemple) j'ai 25 ans et que je suis en parfaite santé. Je ne suis pas soumis à une obligation légale (sauf exception en France pour les soignants et autres cas). De plus, je respecte tous les gestes barrières et je me tiens éloigné des personnes à risques. Je suis dans mon droit d'attendre un vaccin plus adapté par exemple. Mon comportement n'a rien d'immoral et un politicien qui hurlerait sur moi pour me faire passer pour une personne indigne ne ferait que se rendre ridicule. Ledit politicien obéit à des intérêts qui ne sont pas les miens (le souci des échéances électorales ou autre motif qui ne me concerne pas à titre personnel).

Je peux aussi me faire vacciner pour ma propre santé (intérêt très légitime). Je peux le faire pour avoir une totale liberté d'aller dans les bars, les restaurants, les lieux de loisirs (intérêt moins légitime et moins vital).

Faire un choix pour sa propre personne n'est pas en soi un acte égoïste, c'est un acte très raisonnable. "Charité bien ordonnée commence par soi-même", "Aide-toi, le Ciel t'aidera", dit la sagesse populaire. Mais l'instinct de survie est aussi un bon soutien.

Cependant, l'intérêt personnel peut se muer en égoïsme si mes motivations sont tournées uniquement vers la consommation de loisirs parce que je ne tolère pas les frustrations et les privations. Si, de plus, ce comportement égoïste devient répandu, le gouvernement peut l'utiliser à des fins de vaccination quasi forcée dans une vision utilitariste. Je peux être en quelque sorte complice d'une politique de discrimination. Je peux même devenir un prosélyte sectaire en imposant mon point de vue (qui coïncide avec celui du pouvoir) à toute personne non vaccinée, lui faire la morale. C'est ici un travers égoïste et qui marque une forme d'intolérance ainsi qu'un manque de respect de la pensée d'autrui, qui a ses propres raisons, sa propre capacité de jugement, ses propres opinions. Vouloir convaincre autrui à tout prix, c'est vouloir le vaincre en le poussant à céder, le priver de son libre consentement. L'usage de la force psychologique ou de la contrainte n'est pas respectueux de l'être humain.

En conclusion, cette méthode permet de lister des critères neutres et assez larges pour permettre de faire un choix en conscience. Il permet d'épurer la réflexion de tout ce qui la parasite inutilement : les opinions (politiques, religieuses), la pression sociale, les émotions négatives (la peur, la honte, la révolte...), mon humeur et mes travers de caractère, l'égotisme (le désir de mettre en avant son ego), pression du Pouvoir, discussions sans fin sur les chiffres et les courbes, etc.

La méthode n'est pas parfaite ni absolue. Elle mériterait un développement sur la notion de consentement (dans quelles conditions est-il possible ?) et sur les façons d'appréhender la réalité au milieu de tout ce qui est affirmé de part et d'autre. Donc, je l'admets, cette méthode est insuffisante (mais non point inutile). Elle peut aussi servir de point d'appui à une discussion saine et démocratique.

 



213 réactions


  • BA 23 août 2021 15:31

    Covid-19 : Israël instaure la vaccination dans les écoles à la rentrée.


    Israël a annoncé lundi 23 août mettre en place à la rentrée scolaire des stands de vaccination anticoronavirus dans les écoles pour renforcer l’immunité des plus jeunes, dans un contexte de hausse des contaminations dans le pays qui autorise la vaccination dès 12 ans.

    Les élèves « seront vaccinés dans les locaux des écoles pendant les heures de cours, sous condition d’autorisation parentale », a indiqué le gouvernement israélien, maintenant au 1er septembre la rentrée scolaire.

    Les élèves de moins de 12 ans devront montrer une autorisation parentale pour réaliser un test de dépistage du coronavirus.

    Dans les localités qui enregistrent un fort taux de contamination, les lycées devront s’assurer que 70 % des élèves d’une classe ont été vaccinés. Dans le cas contraire, les cours devront se faire en ligne, d’après le communiqué du gouvernement.

    L’État hébreu enregistre depuis quelques semaines une hausse des contaminations liée à la propagation du variant Delta, après avoir été l’un des premiers pays à lancer une vaste campagne de vaccination dès décembre, puis à autoriser cet été l’administration d’une troisième dose de vaccin pour les personnes de 40 ans et plus.

    Environ 30 % des adolescents de 12-15 ans ont reçu deux doses de vaccin, un pourcentage plus bas que pour les autres catégories de la population, d’après les autorités.

    Le pays a lancé dimanche une campagne de tests sérologiques pour les enfants de trois ans et plus, afin d’étudier, avant la rentrée, les anticorps développés par ces enfants et ainsi savoir s’ils ont déjà été contaminés. Ceux ayant développé suffisamment d’anticorps ne seront pas forcés de s’isoler s’ils sont exposés à une personne contaminée, limitant les problèmes dans les écoles, d’après les autorités.

    Au total, plus de 990.000 contaminations ont officiellement été recensées en Israël, dont plus de 6800 décès.

    Plus de 5,4 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin, soit 58 % de la population, et quelque 1,2 million une troisième dose de vaccin.

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-israel-instaure-la-vaccination-dans-les-ecoles-a-la-rentree-20210823



    • Ruut Ruut 25 août 2021 07:20

      La vaccination, c’est, dois-je accepter des complications cardiaques certaines et potentiellement lourdes a vie pour un produit qui ne m’immunisera pas d’un virus mortel a 0,5 % dont 99,5 % des infectés survivent........

      C’est surtout un test pour savoir le niveau de pénétration de la propagande débile dans la population...


  • bernard29 bernard29 23 août 2021 16:33

    si vous conduisez le tramway ? , vous devez être vacciné. donc la question ne se pose pas pour vous. 

    D’ailleurs, je mets ma main au feu que vous l’êtes déjà, vacciné.


    • Taverne Taverne 23 août 2021 16:57

      @bernard29

      Mauvaise pioche encore une fois. En somme, vous seriez un peu comme une sorte de Sherlock Holmes mais… à l’envers !


  • Taverne Taverne 23 août 2021 17:53

    S’il y avait une suite à mon article, elle se pencherait sur la notion de liberté et de consentement et dirait en substance ceci :

    Il ne faut pas confondre acceptabilité et consentement. Le consentement repose sur le libre-arbitre individuel et il est explicite. L’acceptabilité, c’est un concept fumeux que les médias ont inventé pour légitimer des mesures qui sont imposées à la masse des gens sans les consulter : « qui ne dit mot consent ».

    Le consentement est un phénomène qui émerge de la conscience. L’art de faire accoucher  la maïeutique socratique  peut permettre cette émergence. La personne qui consent a recours à la faculté de juger.

      La faculté de juger est donc la base de tout le système. Cette faculté de juger suppose la liberté et la connaissance. La personne doit requérir, à chaque fois qu’il est besoin, l’aide des personnes qualifiées et s’informer au mieux. Elle doit s’assurer qu’elle choisit librement (sans peur infondée, sans préjugés, sans passions négative, etc.).

    En dernier ressort, la faculté de juger est une faculté de jauger (ce qui est bon, ce qui est mauvais).


  • devphil30 devphil30 23 août 2021 18:42

    Thales au cœur d’un futur big data de contrôle 

    https://lesmoutonsenrages.fr/2021/08/23/mais-en-quoi-le-great-reset-a-t-il-vraiment-besoin-du-passe-sanitaire-pour-se-mettre-en-place/

    Regardez la video c’est très instructif de l’action du vaccin sur la détérioration de la fluidité sanguine ce qui induit thrombose et AVC

    https://reseauinternational.net/les-effets-de-la-vaccination-sur-le-sang/


  • Gasty Gasty 23 août 2021 19:23

    « Dans le cas de la pandémie, vous vous ferez peut-être vacciner pour épargner la santé de vos proches »

    Dans d’autres cas, vous ne vous ferez pas vacciner si l’un de vos proches s’est fait vacciner et qu’il est aux urgences sous perfusion. On aura beau vous dire que c’est une coïncidence malheureuse, vous aurez du mal à le croire.

    L’utilité social de l’acte doit avoir une base de réflexion valide comme par exemple le dialogue contradictoire et non la censure et l’autoritarisme.


    • Taverne Taverne 23 août 2021 20:35

      Bonsoir Gasty,

      Je ne suis que philosophe et juriste. Je n’ai donc pas la possibilité de discuter sur ce point médical. Mais est-ce le cas d’une personne que tu connais ?


    • Gasty Gasty 23 août 2021 23:07

      @Taverne

      Bonsoir Taverne,

      Oui et qui avait toujours été en bonne santé jusqu’à maintenant.


    • Taverne Taverne 23 août 2021 23:16

      @Gasty

      Je suis vraiment désolé. J’espère que la personne s’en sortira.


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 août 2021 19:42

    Pourquoi se vaxxiner serait la voie où il y a le moins de monde ? Pourquoi pas l’inverse ? Votre base de raisonnement n’est pas du tout conséquente.

     

    En outre vous pervertissez le modèle : en effet, le conducteur du tram fou a le choix entre ’intervenir’ ou ’s’en laver les mains’, ce qui n’est pas le cas face au vaxxin. 

     

    Enfin, le conducteur du tram fou n’est pas plus en danger sur une voie que sur l’autre ; ce qui n’est pas non plus le cas face au vaxxin. 

     

    Comparaison n’est pas raison : établir un raisonnement aussi rigoureux soit-il à partir d’une comparaison particulièrement capillotractée en vue de coller au raosonnement et donc, pas l’inverse , ça relève de la fabrication d’ignorance.

     


    • Taverne Taverne 23 août 2021 20:20

      @Francis, agnotologue

      C’est une extrapolation de modèle : c’est une « discussion à partir de… » (voir le titre) et non une comparaison. Oubliez le tramway, le conducteur et les voies. Ce n’était que pour l’illustration.

      Supprimez le modèle qui a servi d’exemple et examinez le mien : il me semble qu’il se tienne toujours debout et qu’il reste cohérent. Je présente cinq angles d’attaque de la question : l’utilitarisme, les valeurs sociales, la loi, le souci des autres, le souci de soi. De quoi réfléchir froidement (sans polémiques ni passions).


    • babelouest babelouest 24 août 2021 05:09

      @Taverne encore faut-il avoir la PREUVE que se vacciner SOIT efficace. De plus en plus de données indiquent que c’est l’inverse : la vaxxxination n’est pas efficace, le waxxxiné devient contagieux au moins pour un temps, les effets secondaires sont très fréquents, parfois très graves, et même funestes. Donc la seule position valable (et la loi n’y oblige pas) est de refuser le waxxxin. On ne sera pas contagieux, on n’aura pas d’effets secondaires, cerise sur le gâteau l’immunité naturelle (en général plus efficace que l’immunité artificielle, parce que plus large) sera préservée.
      .
      Comme on dit, « Y’a pas photo ! »


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 août 2021 08:35

      @Taverne
       
       j’ai lu et vu je j’approuve la plupart des critiques qui sont faites..


    • Taverne Taverne 24 août 2021 08:57

      @babelouest

      Le vaccin est efficace pour prévenir les formes graves, ce qui est déjà bien pour les personnes âgées et les personnes fragiles. Je n’ai pas changé d’ais pour le reste : je reste toujours contre la vaccination obligatoire et contre la vaccination massive des jeunes et des enfants.

      J’approuve la vaccination du plus grand nombre possible de soignants en contact avec ces catégories mais pas la brutalité verticale des mesures qu’on leur inflige en cas de refus du vaccin.

      Il ne faut pas oublier les nombreuses personnes qui veulent se faire vacciner. Je ne vois pas de raison de les en empêcher. Ma réflexion se veut une aide à la réflexion pour ces personnes-là. Une aide bien modeste puisqu’il y a tant de choses que nous ignorons sur le covid et le vaccin.


    • Legestr glaz Legestr glaz 24 août 2021 09:50

      @Taverne

      Copié-collé : « Le vaccin est efficace pour prévenir les formes graves, ce qui est déjà bien pour les personnes âgées et les personnes fragiles ». !

      Mais c’est simplement un mensonge. Il n’y a aucune preuve de cela ! 

      La seule chose à comprendre : c’est bien le système immunitaire de l’être humain qui combat les virus et les bactéries. Une fois ceci posé, on comprend bien que les « vaccins » et autres « injections » ne sont pas des « médicaments » ni des « baguettes magiques » ! Ces vaccins et ces injections ont pour vocation « d’activer » le système immunitaire ! 

      Faut-il le répéter ? Les vaccins et les injections 
      ne peuvent pas « renforcer » le système immunitaire. Les vaccins et les injections « présentent » l’agent pathogène au système immunitaire. C’est le système immunitaire qui lutte contre les virus et les bactéries, pas les « vaccins » ni les « injections » !

      Et on comprend « pourquoi » les vaccins anti-grippaux ne sont pas efficaces dans la population cible : les personnes âgées et les personnes présentant des comorbidités ! Et pourquoi ? Parce que leur système immunitaire est affaibli, amoindri, non opérationnel ! 

      60 années de revues scientifiques ! Comment faut-il l’écrire pour le faire comprendre ?

      « Les conséquences de la grippe chez les personnes âgées (65 ans et plus) sont des complications, des hospitalisations et des décès. L’objectif principal de la vaccination antigrippale chez les personnes âgées est de réduire le risque de décès chez les personnes les plus vulnérables. Il s’agit d’une mise à jour d’une revue publiée en 2010. Les futures mises à jour de cette revue ne seront effectuées que lorsque de nouveaux essais ou vaccins seront disponibles. Les données d’observation incluses dans les versions précédentes de la revue ont été conservées pour des raisons historiques mais n’ont pas été mises à jour en raison de leur manque d’influence sur les conclusions de la revue. »

      Conclusion des auteurs : « Les preuves d’un risque plus faible de grippe et de syndrome grippal avec la vaccination sont limitées par des biais dans la conception ou la conduite des études. Le manque de détails concernant les méthodes utilisées pour confirmer le diagnostic de la grippe limite l’applicabilité de ce résultat. Les preuves disponibles concernant les complications sont de mauvaise qualité, insuffisantes ou anciennes et ne fournissent aucune orientation claire pour la santé publique concernant l’innocuité, l’efficacité ou l’efficacité des vaccins antigrippaux pour les personnes âgées de 65 ans ou plus. La société devrait investir dans la recherche sur une nouvelle génération de vaccins contre la grippe pour les personnes âgées. »

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6491101/


    • pemile pemile 24 août 2021 09:58

      @Legestr glaz « Mais c’est simplement un mensonge. Il n’y a aucune preuve de cela ! »

      Prêt pour le prix Nobel du déni 2021 ! smiley


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 août 2021 10:17

      @Taverne
       
       ’’Il ne faut pas oublier les nombreuses personnes qui veulent se faire vacciner.’’
       
       Sauf qu’il y a tromperie sur la marchandise.


    • Legestr glaz Legestr glaz 24 août 2021 18:42

      @pemile

      Les prix Nobel, effectivement, ne vont pas manquer. Tous ces producteurs d’injection ont réalisé l’exploit du siècle : l’injection qui est efficace contre tous les coronavirus présents et à venir. Cela mérite, effectivement, plusieurs prix Nobel.

      Les meilleurs anticorps sont ceux produits par l’immunité naturelle. Mais, il semblerait que cela ne soit pas suffisant : il faut encore injecter cette personne pour qu’elle ait droit à son « passe-sésame » : cela s’appelle donc « de la science » ? Les prix Nobel se bousculent au portillon ! 

      Il est une chose qui mute beaucoup plus vite que le virus, c’est le discours politique et médiatique à propos du vaccin.
      D’abord, il était efficace à plus de 95%, n’avait aucun effet secondaire, et il empêchait l’infection et la transmission.
      Puis son efficacité a été revue à la baisse.
      Puis on a découvert qu’il n’empêchait ni infection ni transmission.
      On nous a alors dit qu’il empêchait seulement les formes graves et qu’il permettait d’atteindre l’immunité de groupe.
      Puis on a vu s’accumuler des déclarations d’effets secondaires nocifs mais les « autorités » nous ont assuré qu’il n’y avait aucun rapport de cause à effet.
      Puis on a reconnu du bout des lèvres qu’il y avait en effet des effets nocifs (myocardites/AVC/zonas/allergies..) mais qu’ils étaient statistiquement négligeables.
      Puis on a découvert que l’efficacité baissait rapidement, au point qu’il faut injecter une 3ème dose au bout de 8 mois.
      Puis on a découvert que la pandémie flambait dans les pays les plus vaccinés (Israël, Islande, Seychelles, Royaume-Uni…).
      Puis, les autorités de ces pays ont commencé à déclarer que l’immunité de groupe ne pouvait pas être atteinte par le vaccin mais par l’immunité naturelle.
      Puis on a découvert des double-vaccinés qui souffrent de formes graves et même en meurent.


    • babelouest babelouest 25 août 2021 09:46

      @Taverne
      « Le vaccin est efficace pour prévenir les formes graves »
      Cela reste entièrement à prouver, sachant que les effets dits « secondaires » sont souvent bien plus graves que la maladie elle-même.


    • Taverne Taverne 25 août 2021 10:20

      @babelouest

      De quelle catégorie de personnes parlez-vous ? On ne peut pas faire une affirmation en l’air comme ça de façon absolue et déconnectée de la réalité.

      Si vous sauvez les vieux et les personnes fragiles d’une mort quasi certaine ou d’un long séjour très pénible en réanimation, les effets secondaires de la piqûre sont négligeables en comparaison des maux évités.


    • samuel 25 août 2021 14:52

      @Legestr glaz

      « Les meilleurs anticorps sont ceux produits par l’immunité naturelle ».

      Faut aller dire ça à tout ceux qui ont chopé la polio ou le tétanos plutôt que sur un forum !
      Ou alors il faut arrêter de mentir...


    • Yaurrick Yaurrick 25 août 2021 19:21

      @Legestr glaz
      Les vaccins contre le coronavirus n’ont pas été développés pour prévenir l’infection et la transmission, mais pour réduire les risques de formes grave et de décès, sur ce dernier point. Ce qui est le cas comme les chiffres d’Israël le montrent (autour de 90% d’efficacité). Mais comme beaucoup ne regardent pas la taille et les caractéristiques des groupes, ils se contentent de dire qu’il y a plus vaccinés qui font des formes graves.
      Statistiquement il y en a car l’efficacité n’est pas parfaite, et que le groupe des vaccinés qui sont susceptibles de faire des formes graves étant majoritairement composé de personnes âgées et souvent bien plus important en termes d’individus que les non-vaccinés.
      Oui, le vaccin ne protège pas à 100%, et c’est le cas de tout traitement médical, comme il y a des effets secondaires de la même façon, comme pour tout traitement médical.
      Mais le coronavirus si il tue très largement plus des personnes âgées, peut faire énormément de dégâts à des personnes jeunes, sans comorbidités, sous formes de Covid long et de séquelles assez dramatiques.
      A ce propos, les myocardites ne sont pas l’apanage de la vaccination chez les jeunes, mais sont aussi le fait du Covid, et une étude montre que le risque de myocardite est 6 fois plus élevé par une infection au Covid que par la vaccination.
      L’immunité induite par la vaccination baisserait rapidement, mais c’est exactement le cas pour l’immunité naturelle, les habitants de Manaus l’ont malheureusement expérimenté à leurs dépends.
      Donc considérer le coronavirus comme fini ou que le variant Delta est ou une grippette est inapproprié, par exemple, l’Afrique du Sud, a subi une vague épidémique assez violente faisant plusieurs centaines de morts chaque jour.


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 août 2021 08:15

      @samuel

      Quel est le mensonge ? Vous avez des preuves que les vaccins contre les virus respiratoire aérosols sont efficaces dans la population cible ? 

      Cette revue d’études, j’imagine, vous la connaissez : 

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6491101/

      Elle conclut que la vaccination anti-grippale est « inefficace » dans la population cible ! Qui est le menteur ? La propagande « constante » pour la « vaccination » des personne âgées ou la réalité ? Avez vous des études qui prouvent que cette vaccination anti-grippale est « efficace » dans la population cible ? Et vous venez nous parler de « mensonge » ? Je sais que les lobbies de la vaccination sont puissants. Mais cette puissance de big Pharma, ne peut altérer en rien la réalité ! 

      Le tétanos est une maladie causée par une bactérie.
      Quant à la poliomyélite (copié-collé) : Le virus de la poliomyélite se multiplie dans la muqueuse pharyngée et dans l’intestin grêle et on peut le retrouver dans la gorge et les selles. Sa transmission est exclusivement interhumaine et s’effectue essentiellement par voie féco-orale en particulier par l’intermédiaire d’eau souillée, d’aérosols ou d’aliments contaminés par les selles.

      Il faut effectivement arrêter de mentir Samuel. Vous mélangez les choux et les carottes. A dessein ? 
      Votre réaction est celle d’un troll, pas celle d’un scientifique ! 

      Parlons donc de la « vaccination » si vous le voulez bien. 

      Rougeole :
      http://lutinslibres.fr/wp-content/uploads/2017/10/Courbe-Rougeole-1-1080x854.jpg

      Turberculose :
      http://a133.idata.over-blog.com/600x568/3/46/96/14/stat-mortalite-tuberculose-GrandeBretagne-1855---1964_2.jpg

      Scarlatine (pas de vaccin)
      https://childhealthsafety.files.wordpress.com/2009/01/us-uk-scarlet-1901-1965.gif

      Il est assez « facile » et « commode » d’introduire la « vaccination » lorsque la maladie infectieuse a fait son temps. 

      Par ailleurs, si vos connaissance sont celles qui vous présentez, vous savez, mieux que d’autres, que ce ne sont pas les « virus » qui tuent mais la surinfection bactérienne qui lui fait suite !
      https://pasteur-lille.fr/centre-de-recherche/thematiques-de-recherche/maladies-infectieuses-et-inflammatoires/surinfections-bacteriennes/

      Vous n’ignorez pas que l’on « soigne » des surinfections bactérienne à l’aide d’antibiotiques. Le premier antibiotique a été découvert en 1928 ! Je vous laisse réflechir ! 
      https://www.vidal.fr/medicaments/utilisation/antibiotiques/antibiotiques-c-est-quoi/histoire.html

      Et, puisque vous êtes biochimiste, il serait intéressant que vous nous parliez de l’ivermectine et de son action sur les canaux « ions chlorure ». Vous pourriez nous faire un petit « topo » ? Jetez vous à l’eau ! 

      Effectivement, arrêter de mentir serait le mieux !


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 août 2021 08:40

      @Yaurrick

       C’est faux. Ces « injections géniques expérimentales » n’empêchent pas la survenue de « formes graves » ! Et vous savez pourquoi ? Parce que le SARS-COV2 a disparu. J’espère que vous êtes au courant. 

      Dès le mois d’août 2020 le professeur Raoult alertait sur les « variants ».

      Les malades, aujourd’hui, ne sont plus infectés pas le SARS-COV2 qui a disparu. Les malades sont infectés par les variants dont le célèbre « variant delta ».

      Et vous savez quoi Yaurrick ? Le variant delta provoque 10 fois moins de cas graves que son prédécesseur le SARS-COV2. Donc, mettre la diminution des cas graves sur le compte de « l’efficacité » du ’produit injectable« est un joli tour de prestidigitation, de la manipulation des esprits. 
      Par ailleurs, le »produit injectable expérimental« n’est pas du tout »efficace« sur les variants, dont le »variant delta« . Cela fonctionne comme avec les vaccins anti-grippaux : les laboratoires courent après les »mutations« et ne les rattrapent »jamais ! 

      Le tableau que vous présentez ne concerne pas le SARS-COV2 mais le variant « delta ». L’entourloupe consistant à écrire que l’injection protège des formes « graves » alors que ces formes graves, sont, je le répète, 10 fois moins nombreuses par le « delta » que par le SARS-COV2 !

      Il est assez facile de tromper les gens en évitant de les informer !


    • samuel 26 août 2021 09:06

      @Legestr glaz

      Il faut arrêter avec les généralités.

      Lorsqu’on est infecté par le tétanos, c’est une toxine qui tue. Je suis désolé que vos connaissance ne proviennent que de l’ère Raoult et de son dogme de la surinfection bactérienne. Dans ce cas précis, la vaccination cible la toxine.

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6491101/
      Il faut relire l’étude... A minima ses conclusions. La conclusions c’est qu’ils ne peuvent pas conclure devant la faible qualité des données...

      http://lutinslibres.fr/wp-content/uploads/2017/10/Courbe-Rougeole-1-1080x854.jpg

      Il manque la source.
      Il manque une donnée plus pertinente : le nombre de cas déclarés. Vous le dites vous même. La surinfection peut tuer et l’utilisation d’antibiotique permet de sauver des vies. L’efficacité du vaccin quant à elle, se mesure au nombre de cas symptomatiques déclarés.

      Vaut-il mieux avoir des pavillons d’hopitaux totalement dédiés à soigner des infections qu’une population vacciné qui n’embolisera pas les hopitaux et sera premuni de complications ?

      Vous parlez des antibiotiques comme s’il s’agissait de prendre du paracétamol en oubliant tous les problèmes d’antibiorésistance. Vaut-il mieux se vacciner ou blinder la population d’antibiotique au risque de ne plus pouvoir en utilisant au bout de 20 ans face à la montée de l’antibiorésistance ?

      Alors oui, sans vaccin les conditions d’hygiène et les autres progrès de la médecine ont permi de faire baisser la mortalité. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire appel au vaccin pour les raisons invoquée ci-dessus et surtout ce n’est pas un schéma qui s’applique à toutes les maladies !

      Anecdote perso. Mon père avait un collègue de travail qui a attrapé la polio dans sa jeunesse. Vous savez quoi ? Il est vivant. Mais il ne peut pas courir sans se casser la gueule. Allez lui dire que la vaccination ne sert à rien parce qu’il n’en est pas mort !


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 août 2021 09:57

      @samuel

      Le tétanos ne serait donc pas inoculé par une « bactérie » ( clostridium tétani) ?

      Oui Samuel, arrêtez les « généralités ». Les virus respiratoires aérosols contaminent l’être humain par les voies « respiratoires » ! 

      Par ailleurs, c’est assez « extraordinaire » de lire ce que vous écrivez : 

      « Il faut relire l’étude... A minima ses conclusions. La conclusions c’est qu’ils ne peuvent pas conclure devant la faible qualité des données... »

      Effectivement. Et depuis le temps que l’on « vaccine » contre les virus grippaux, il n’y a donc pas de données ? C’est ce genre de « supercherie » qui me met en joie. Chaque année la « vaccination antigrippale » revient dans les médias par de grandes campagnes « d’information » (de propagande donc !). Et, il manquerait d’études pour « savoir » si la vaccination antigrippale est efficace dans la population cible ? C’est « vraiment » se moquer du monde ! Une revue d’études scientifiques, depuis 1966 à nous jours (2018). On va « supposer » que les industriels du « vaccin » n’ont pas eu le temps de produire des études pour prouver que leur produit fonctionne ! De qui se moque t-on à votre avis ? 

      Autre commentaire sur votre intervention (copié-collé) : « Vous parlez des antibiotiques comme s’il s’agissait de prendre du paracétamol en oubliant tous les problèmes d’antibiorésistance. Vaut-il mieux se vacciner ou blinder la population d’antibiotique au risque de ne plus pouvoir en utilisant au bout de 20 ans face à la montée de l’antibiorésistance ».

      C’est pas sympa de modifier ce que j’ai écrit. Je le répète par conséquent. Ce sont les surinfections bactériennes qui font mourir les gens et non les virus. Et donc, l’antibiorésistance chez une personne à l’immunité affaiblie, une personne âgée qui vit les dernières années de son existence, serait donc « dangereuse » ? Quelle importance, selon vous, qu’une personne âgée, présentant des comorbidités, deviennent résistante à certains antibiotiques ? Vous prenez de sérieux raccourcis ! Parce qu’une personne en bonne santé aura un système immunitaire efficace qui luttera contre les virus et les surinfections bactériennes. Et l’épidémie de SARS-COV2 est une excellente démonstration de l’utilisation des antibiotiques qui auraient pu être réservés aux personnes qui en avaient le plus besoin : les personnes âgées et celles présentant des comorbidités, parfaitement bien identifiées !
      https://visegradpost.com/fr/2021/03/22/flavia-grosan-pneumologue-roumaine-cest-le-protocole-covid-applique-dans-les-hopitaux-qui-tue-les-malades/ 

      Je vous signale, au cas où cela vous aurait échappé, que « nozotorités » ont insisté sur le fait de ne pas prescrire d’antibiotiques contre le SARS-COV2 mais de prendre du « doliprane ». Et vous venez tranquillement me parler « d’antibiorésistance » ? Et le collègue de votre père, s’il avait eu les symptômes du SARS-COV2 (ou d’une pneumonie), il aurait dû « éviter » les antibiotiques simplement pour ne pas devenir « résistant » à ceux ci ? Il serait donc préférable, selon vous, de ne pas prendre d’antibiotiques, pour se soigner, parce que l’on risquerait de devenir résistant à ceux-ci ? C’est plutôt contreproductif comme attitude non ? 

      Qui parle de donner des antibiotiques comme du paracétamol (aux effets secondaires dévastateur d’ailleurs) ? Les antibiotiques doivent être réservés aux personnes à risque ! Pour « sauver » des vies n’est-ce pas ! 

      Un scientifique comme vous, qui me parlez d’un cas personnel, pour en faire une généralité, me pose vraiment problème. 

      Et l’ivermectine et les canaux à ions chlorure ? Quelque chose à ajouter ? Vous restez bien silencieux sur ce sujet. 

      Merci toutefois de souligner que l’hygiène et les progrès de la médecine sont pour beaucoup dans l’allongement de l’espérance de vie ! 

      Ne pas expliquer les tenants et les aboutissants des infections bactériennes permet de manipuler les populations. 


    • samuel 26 août 2021 11:35

      @Legestr glaz

      « Le tétanos ne serait donc pas inoculé par une « bactérie » »

      Ce n’est pas l’infection bactérienne qui tue mais bien la toxine, ce qui n’est pas tout à fait ce que vous entendez par surinfection bactérienne.

      « Effectivement. Et depuis le temps que l’on « vaccine » contre les virus grippaux, il n’y a donc pas de données ? C’est ce genre de « supercherie » qui me met en joie. Chaque année la « vaccination antigrippale » revient dans les médias par de grandes campagnes « d’information » (de propagande donc !). Et, il manquerait d’études pour « savoir » si la vaccination antigrippale est efficace dans la population cible ? C’est « vraiment » se moquer du monde ! Une revue d’études scientifiques, depuis 1966 à nous jours (2018). On va « supposer » que les industriels du « vaccin » n’ont pas eu le temps de produire des études pour prouver que leur produit fonctionne ! De qui se moque t-on à votre avis ? » 

      Relisez la conclusion de l’étude que vous citez. Vous n’avez pas été capable d’en produire un résumé correct. Vous êtes dans la déformation.

      « C’est pas sympa de modifier ce que j’ai écrit. Je le répète par conséquent. Ce sont les surinfections bactériennes qui font mourir les gens et non les virus. »
      Il est donc surement plus efficace de supprimer le problème à la racine (virus=> vaccin) plutôt que de faire du curatif (surinfection => antibio).

      « Parce qu’une personne en bonne santé aura un système immunitaire efficace qui luttera contre les virus et les surinfections bactériennes. »
      Le système immunitaire n’est pas un sportif qui pousse de la fonte avec ses petits muscles. La santé visible d’une personne ne présage en rien de sa réaction vis à vis des pathogènes.

      « Qui parle de donner des antibiotiques comme du paracétamol »
      vous devant votre peur de la vaccination.

      « Un scientifique comme vous, qui me parlez d’un cas personnel, pour en faire une généralité, me pose vraiment problème. »
      Ce cas est la preuve que vos courbes de mortalité sont dégueulasses pour montrer que les vaccins ne servent à rien. Si cette personne avait eu accès à un vaccin (comme des tas d’autres), elle marcherait normalement (avec une probabilité de 95%).

      Et l’ivermectine et les canaux à ions chlorure ? Quelque chose à ajouter ? Vous restez bien silencieux sur ce sujet. 

      Je me tais sur les sujets que je ne connais pas suffisamment. faites en autant.


    • Yaurrick Yaurrick 26 août 2021 12:48

      @Legestr glaz
      Le variant Delta n’est pas fois moins létal que la souche originelle, entre autres l’Afrique du Sud pourra en témoigner, les courbes en miroir illustrent très bien ce constat. La problématique n’est pas tant la mortalité dans l’absolu, mais la forte pression sur le système de santé qui en découle de par sa contagiosité

      Mettre la diminution des cas graves sur le compte de l’efficacité du ’produit injectable’ comme vous dites n’est pas de la manipulation : à échantillon de taille équivalente (ici pour 100k personnes), il y a environ 10 fois moins de formes graves après vaccination que sans).


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 août 2021 13:05

      @samuel
       Contrairement à ce que vous écrivez (« Parce qu’une personne en bonne santé aura un système immunitaire efficace qui luttera contre les virus et les surinfections bactériennes. »
      Le système immunitaire n’est pas un sportif qui pousse de la fonte avec ses petits muscles. La santé visible d’une personne ne présage en rien de sa réaction vis à vis des pathogènes.)

      le système immunitaire est prévisible, très majoritairement, chez les individus. Et, encore une fois, l’épisode SARS-COV2 (aujourd’hui disparu) en est bien la preuve. 

      Et ce n’est pas parce que l’on ne parle pas du système immunitaire et de son renforcement qu’il n’existe pas. Je ne sais pas si « vous », vous le savez, mais, visiblement, de nombreux chercheurs savent « pourquoi » le système immunitaire part à la dérive. Et ce système immunitaire, vous le savez mieux que quiconque n’est pas « un ». Il y a, vous le savez, plusieurs niveaux de défense. 
      Et, pour considérer les virus respiratoires aérosols, qui contaminent l’être humain par les voies respiratoires, nous avons comme première protection les cils vibratiles et le mucus, dans lequel s’établissent déjà des leucocytes. 
      L’exemple de la BPCO. 
      https://www.lesouffle.org/poumons-sante/maladies-du-poumon/bronchite-chronique/definition/

      La muqueuse respiratoire constitue donc bien une première ligne de défense contre les bactéries, virus et agents pathogènes qui seraient « respirés » par l’être humain. Et le « vaccin » dans tout ça ? Il ne permet pas d’intervenir sur ce premier système de défense 
      https://www.srlf.org/wp-content/uploads/2019/01/1701-MIR-Vol26-N1-11_20.pdf

      Et puis, puisque vous êtes du métier, j’aimerais bien que vous nous parliez du déficit en NADPH nécessaire à la régénération du glutathion. De nous indiquer quelles sont les « causes » d’une déplétion en NADPH ? Quelles sont les causes de la disparition du mucus respiratoire ? 

      Et la « glycation » des immunoglobines sanguines advient pour quelles raisons ? Et qui dit « glycation des immunoglobulines » dit « perte de fonction » = immunité qui part en vrille !

      Je constate : silence total sur la prise d’antibiotiques pour surmonter, chez les personnes fragiles, la surinfection bactérienne. Mauvais point pour vous. 

      Deuxième mauvais point, l’ivermectine. Vous avez peur, sans doute pas par méconnaissance, d’aborder le sujet de l’ivermectine. Comme tant d’autres vous voudriez faire l’impasse sur une molécule dont on sait « pourquoi » elle permet de réduire l’infection virale et bactérienne. 
      https://www.researchgate.net/figure/Mecanisme-daction-schematise-de-livermectine-sur-les-canaux-chlorures_fig4_258251288

      Conclusion. Notre échange ne fait que me démontrer que vous n’êtes pas dans un échange « honnête ». Vous fuyez le débat. 

      Par conséquent, si l’on posait vraiment le problème comme il doit être posé, à savoir comment ne pas perdre son immunité, de nombreuses personnes pourraient combattre très efficacement les virus et les bactéries. 

      Et comme vous prétendez que je suis dans la désinformation concernant l’étude que j’ai postée, je vous livre in extenso la conclusion des auteurs ! Pour la « désinformation » vous devenez le champion du monde. Vous venez de vous faire hara-kiri. Voici : 

      "Conclusions des auteurs. Les personnes âgées recevant le vaccin antigrippal peuvent avoir un risque plus faible de grippe (de 6 % à 2,4 %) et ont probablement un risque plus faible de syndrome grippal par rapport à celles qui ne reçoivent pas de vaccin au cours d’une seule saison grippale (de 6 % à 3,5 %). Nous ne savons pas à quel point ces vaccins feront la différence selon les saisons. Très peu de décès sont survenus et aucune donnée sur l’hospitalisation n’a été rapportée. Aucun cas de pneumonie ne s’est produit dans une étude qui a rapporté ce résultat. Nous ne disposons pas de suffisamment d’informations pour évaluer les méfaits liés à la fièvre et aux nausées dans cette population.

      Les preuves d’un risque plus faible de grippe et de syndrome avec la vaccination sont limitées par des biais dans la conception ou la conduite des études. Le manque de détails concernant les méthodes utilisées pour confirmer le diagnostic de la grippe limite l’applicabilité de ce résultat. Les preuves disponibles concernant les complications sont de mauvaise qualité, insuffisantes ou anciennes et ne fournissent aucune orientation claire pour la santé publique concernant l’innocuité, l’efficacité ou l’efficacité des vaccins antigrippaux pour les personnes âgées de 65 ans ou plus. La société devrait investir dans la recherche sur une nouvelle génération de vaccins contre la grippe pour les personnes âgées."

      Votre mauvaise foi est évidente. Pourquoi ? A vous de nous le dire !

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6491101/


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 août 2021 13:13

      @Yaurrick

      Si Yaurrick, le variant delta est moins létal que son prédécesseur SARS-COV2.

      Cette étude, très officielle, britannique le prouve. Il n’y a rien d’autre à dire !

      Conclusions du 23 juillet 2021 de « santé publique d’Angleterre ». 

      https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/a ttachment_data/file/1005517/Technical_Briefing_19.pdf

      Pour vous faciliter la lecture. Tableau 3.
       SARS-COV2 (ou Alpha) : total de cas 226177 / total décès 4265
       Variant delta : total de cas 229302 / total décès 461

      Yaurrick y-a-pas-photo !


    • samuel 26 août 2021 13:26

      @Legestr glaz

      Que de procès d’intention ! 

      C’est pour l’instant à vous de démontrer que tous les points de votre mille feuille argumentatifs sont bien liés entre eux.

      En d’autre terme, et pour reprendre l’exemple de votre gourou, l’HCL était censé, vous-le-savez-mieux-que-quiconque, être la molécule d’intérêt car active sur le virus in-vitro. 

      Mauvaise pioche. In-vivo ce fût un fiasco.

      « Je constate : silence total sur la prise d’antibiotiques pour surmonter, chez les personnes fragiles, la surinfection bactérienne. Mauvais point pour vous. »

      Parce quevous n’avez pas tord dans l’absolu. Mais la discussion porte sur le vaccin (le préventif) et pas sur le curatif. Quand on en vient à prescrire des antibios lors d’une surinfection batérienne d’origine virale, on est déjà loin dans la maladie. Vous ne croyez pas ? ça serait peut être mieux de trouver un moyen d’éduquer le système immunitaire comme celà a été démontré durant les 100 dernières années avec succès !

      « ivermectine »
      Un mécanisme d’action n’est pas une preuve d’efficacité d’une molécule tout simplement. La seule preuve c’est le test clinique.

      Donc pour conclure, beaucoup de sources théoriques très intéressantes, mais peu (pas ?) d’étude clinique pour étayer vos propos dans la vraie vie.


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 août 2021 14:56

      @samuel

      Ce n’est pas du tout un procès d’intention. Je réagis à ce que vous écrivez. Je ne dépasse pas ce genre de bornes.

      Pourquoi abordez vous le sujet de l’HCL. J’ai évoqué l’ivermectine ? Et, malgré tout, puisque vous en parlez, les résultats de l’IHU Marseille montrent clairement que le protocole appliqué dans cet institut a guéri bien des malades. Les chiffres de la mortalité française, examinée à l’échelle régionale, en lien avec le SARS-COV2, le prouvent. Et vous parlez de « fiasco » ? Ceci n’est pas objectif !

      La seule preuve n’est pas le test clinique. La médecine expérimentale façon Claude Bernard, est d’une bonne solidité. Il y a des situations au cours desquelles il est impossible, pour des raisons d’urgence et de survie, d’utiliser les tests cliniques. La médecine expérimentale a toute sa place dans ces circonstances. 

      Big Pharma a plutôt intérêt à vendre des médicaments, beaucoup de médicaments. Les profits de cette industrie sont immenses. D’ailleurs, vous le savez très bien, les médicaments, dans leur très très très grande majorité, ne soignent pas de la maladie. Soit ils gomment les symptômes, soit ils retardent, au mieux, l’avancée de la maladie. A part les antibiotiques et les antiparataires je ne vois aucun médicament qui puisse guérir d’une maladie ? 

      Et puisque vous parlez d’études cliniques, où sont donc celles qui montrent l’efficacité des vaccins anti-grippaux et celles qui montrent l’efficacité et la non dangerosité des « injections géniques expérimentales » actuelles ???
      Parce que, vous le savez très bien, ces produits ont été mis au point pour lutter contre le SARS-COV2. Ce virus a aujourd’hui disparu comme l’a fait son prédécesseur le SARS-COV1. Nous avons affaire aujourd’hui aux différents variants.
      Il faudrait donc tenir pour « vrai » qu’un produit élaboré pour lutter contre un virus particulier, le SARS-COV2, serait « également » efficace contre les variants ? Nous plongeons en pleine science fiction ! 

      Et comme je vous ai parlé de l’ivermectine, je soumets à votre réflexion ce papier : 
      https://fr.sott.net/article/37877-Silence-total-sur-la-facon-dont-l-ivermectine-a-elimine-le-covid-19-en-Inde?fbclid=IwAR1DFjP5fDUyOy3kFFLLQD-2_HQCbH_bKtxai_nUpt7ygj67kLs2WycbhU8

      Il ne faut surtout pas évoquer l’incroyable efficacité de l’ivermectine en Inde. C’est un secret bien gardé pour des raisons « politiques » !


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 août 2021 15:33

      @Legestr glaz

      Quant aux différents points de « mon millefeuille » argumentatif, ils découlent simplement du fonctionnement même du système immunitaire. 

      Puisque vous êtes biologiste moléculaire vous le savez bien mieux que d’autres.

      Je n’ai pas le temps, ici, d’évoquer le glutathion et son action, son oxydation et de sa réduction par le NADPH. NADPH lourdement consommé par le déclenchement inopiné de la voie des polyols, pour des raisons bien précises, ce qui compromet l’action du glutathion.

      Je n’ai pas le temps du vous parler des peptides antimicrobiens dont la cathélicidine, LL37, un antibiotique « naturel » à large spectre, possédant de puissantes propriétés chimiotactiques et immunomodulatrices. Ces peptides antimicrobines sont largement distribués dans l’organisme humain et, principalement, dans les couches de mucus. Ils sont conçus pour empêcher la colonisation des agents pathogènes.

      Je n’ai pas le temps de poser pourquoi la couche de mucus respiratoire est agressée et disparait progressivement, compromettant notre immunité naturelle. 

      Je n’ai pas le temps de vous parler de la glycation non enzymatique des immunoglobulines sanguines, nos anticorps. 

      Je n’ai pas le temps de vous parler du glycocalyx, de sa dégradation, provoquant une altération et un mauvais fonctionnement de l’endothélium vasculaire. Sachant que tant le SARS-COV1 que le SARS-COV2 pénétraient dans l’organisme humain en utilisant les récepteurs de l’ACEII, récepteurs fortement exprimés dans les cellules endothéliale du système respiratoire, et encore davantage chez les diabétiques, les insuffisants rénaux et les hypertendus. 

      Pour de très nombreuses raisons, qui pourraient faire l’objet d’un article, notre système immunitaire est diminué et amoindri, principalement par nos mauvaises habitudes alimentaires (et dans une moindre mesure par la présence, dans notre environnement, d’agents pathogènes issus de la chimie agricole et de la pollution atmosphérique). 

      Il serait temps d’informer les populations des raisons qui amènent leur immunité à partir en vrille au fil du temps !

      Les vaccins ne sont rien face à une immunité en état de fonctionnement. 


    • Yaurrick Yaurrick 26 août 2021 17:32

      @Legestr glaz
      Savez vous quelle période s’est écoulée entre l’apparition du variant Alpha et celle du variant Delta ? Environ 6 mois, et vous le savez peut être que durant cette période, quelque chose a commencé, juste après avoir atteint le pic épidémique de la vague du variant Alpha. Les britanniques ont en effet commencé à vacciner début 2021, et ont commencé à avoir des schéma vaccinaux complets de manière soutenue fin mars, et une grande part de la population la plus à risque a complété ce schéma à partir de mi-avril.

      Entre les 2 vagues, les cartes ont été complétement rebattues et la population s’est retrouvée mieux armée, se traduisant par une réduction très forte de la létalité du Covid. Et de donc de constater que les pays occidentaux qui historiquement ont eu une très forte mortalité face au Covid, les rapports se sont inversés par rapport aux pays d’Afrique, d’Asie, avec pourtant une population bien plus jeune et donc bien moins à risques ? Donc, Legestr glaz, quelle est la raison de ce retournement complet ? le fruit du hasard qui ferait que le variant Delta serait plus spécifiquement dangereux face aux habitants d’Asie ou d’Afrique ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 27 août 2021 00:31

      @Yaurrick

      Allons Yaurrick, vous savez ce qui se passe entre deux épidémies de virus respiratoires aérosols ? Et bien « la saison estivale » !

      De tous les temps la courbe des épidémies de virus respiratoires aérosols a pris la forme d’une courbe en « cloche ». Vous le savez très bien. Vous savez aussi que les épidémies de virus respiratoires aérosols se produisent durant la saison « automne-hiver » et non durant la saison printemps-été, avec plus ou plus de décalage. C’est « toujours » comme ça. 

      Ce qui change, cette fois ci, c’est que, selon toute vraisemblance, les injections géniques expérimentales induisent des anticorps « facilitants » ! 

      Petit sujet : 

      https://infodujour.fr/societe/51691-vaccins-le-variant-delta-change-t-il-la-donne

      Les pays occidentaux (en réalité les pays cotisant au GHSA), qui ont eu une forte « mortalité » ont refusé l’utilisation d’antibiotiques de type macrolide comme lors de toute pneumonie hivernale. La covid19 était une pneumonie atypique comme l’était l’attaque du SARS-COV1. Les pneumonies se soignent à l’aide d’antibiotiques ! En préconisant de ne surtout pas utiliser d’antibiotique, de nombreuses personnes ont été conduites à la mort. 
      quehttps://visegradpost.com/fr/2021/03/22/flavia-grosan-pneumologue-roumaine-cest-le-protocole-covid-applique-dans-les-hopitaux-qui-tue-les-malades/

      Je vous fais remarquer, Yaurrick, que tous les protocoles qui utilisaenit soit du zinc, soit de la vitamine d, soit de l’HCL, combinaient ceux-ci, systématiquement, avec un antibiotique de type macrolide ! Ca, c’est une réalité. 

      Quant aux pays d’Afrique ou d’Asie que vous mentionnez, pouvez vous nous communiquer le nombre de morts qu’ils ont eu à connaitre ? Les chiffres, dans ces pays, sont ridiculement petits. Et c’est tant mieux !
      Le variant delta, je m’étonne que vous ne le sachiez pas, est aujourd’hui particulièrement virulent dans les pays qui ont un fort taux d’injections géniques expérimentales à leur actif : Israel et l’Islande par exemple. 


    • samuel 27 août 2021 11:50

      @Legestr glaz

      « Ce n’est pas du tout un procès d’intention. Je réagis à ce que vous écrivez. Je ne dépasse pas ce genre de bornes. »

      En ponctuant les 3/4 de vos phrases par « vous le savez très bien », vous faites en permanence un procès d’intention. C’est juste de la manipulation réthorique. Et vous le savez très bien smiley

      Ce que je peux constater c’est que la plupart de vos sources proviennent de site sans valeur scientifique (covid reinfor, SOT, ou je ne sais quoi d’autre...). Par conséquent je ne les commente pas.

      Et lorsque vos sources proviennent d’article peer-reviewed, au mieux vous ne savez pas en lire les conclusions ou ne savez pas en faire la critique, et - au pire- vous les déformez pour assoir votre opinion première.

      Sur ces bases nous ne pouvons pas avoir une discussion sereine et je ne peux pas perdre mon temps à justifier des positions publiques gouvernementales ou scientifiques que vous présupposez malhonnêtes, à leur place, parce que vous avez lu quelque part que c’est l’apport de zinc qui devrait se substituer à la vaccination.



    • samuel 27 août 2021 12:32

      @Legestr glaz

      Quand je dis que vous ne lisez pas correctement les articles.
      ade = anticorps facilitant (mécanisme connus depuis 2010).

      Ce qui change, cette fois ci, c’est que, selon toute vraisemblance, les injections géniques expérimentales induisent des anticorps « facilitants » ! 

      Petit sujet : 

      https://infodujour.fr/societe/51691-vaccins-le-variant-delta-change-t-il-la-donne

      Avec le SARS-CoV-2, ce phénomène d’ADE n’a pas encore été mis en évidence chez l’homme in vivo. Avec plusieurs milliards d’individus vaccinés, il y a objectivement des raisons d’être optimiste. Cependant, des résultats récents pourraient remettre en cause cette analyse.
      (...)
      En ce qui concerne le vaccin, la prudence est de mise, car le variant Delta change totalement le contexte. Jusqu’à présent, les campagnes de vaccination massive n’ont pas révélé de problème majeur d’ADE, en dépit des données acquises avec de nombreux autres virus. Avec l’émergence du variant Delta, la possibilité demeure d’être confronté à des ADE lors d’un cycle vaccination/infection, d’autant plus qu’il est maintenant acquis que les vaccins ne protègent pas totalement de l’infection virale. Nous suggérons donc d’évaluer au plus vite, dans les sérums d’individus vaccinés, la balance neutralisation/ADE sur le variant Delta.
      Dans l’attente des résultats de ces études, on ne saurait trop insister sur le maintien de gestes barrières efficaces (lavage des mains, port du masque, respect des distances), pour tous (vaccinés ou non).

      Conclusion : On ne sait pas et ça ne sert pas à grand chose d’écrire des phrases putaclic avec quinze points d’exclamation.

      Et surtout, l’article scientifique de base dit que l’anticorps monoclonal « facilitant » a été isolé d’une personne ayant été infecté et non d’une personne vaccinée. Ce n’est donc pas la vaccination seule mais également l’infection qui peut induire ces anticorps facilitant. Donc, ce n’est pas le vaccin « LE MAL ». Il est juste (et c’est encore a prouver) obsolète. L’article dit ensuite que la vaccination avec une seconde génération de vaccin prenant en compte les modifications du variant Delta devrait être conduite après vérification des anticorps produits par les personnes vaccinées.

      https://www.journalofinfection.com/article/S0163-4453(21)00392-3/fulltext#relatedArticles


    • Legestr glaz Legestr glaz 27 août 2021 19:00

      @samuel

      copié collé : «  En ponctuant les 3/4 de vos phrases par « vous le savez très bien », vous faites en permanence un procès d’intention. C’est juste de la manipulation réthorique »

      Pas du tout. Je parle à un biologiste moléculaire pas à une personne lambda. Je dis « vous le savez très bien » parce qu’il n’est pas possible, compte tenu de votre formation, de ne pas le savoir. D’autres personnes seraient sans aucun doute en difficulté à l’évocation, par exemple, du NADPH, mais pas vous. 

      Je répondais à ce que vous écriviez. Et si vous n’avez pas de temps, je le comprends. 

      Par finir, oui, « nozotorités » sont malhonnêtes et ont un projet « politique » derrière un masque sanitaire. C’est tellement « lisible ». Nos « élites » sont eugénistes, elles ne se refont pas !

      Les faits et les preuves sont plus forts que la propagande. !

      https://www.mondialisation.ca/eug-nisme-et-agenda-mondial-de-d-population/?print=1


    • Yaurrick Yaurrick 27 août 2021 19:09

      @Legestr glaz
      L’Afrique du Sud, c’est l’hémisphère sud... là bas, c’est l’hiver, pourtant ce variant a fait quasi 1/3 de la mortalité cumulée depuis début 2020, soit 25000 personnes sur 3 mois. c’est à dire plus que pour la souche originelle. Et attribuer la virulence du variant à la vaccination n’est pas pertinent, l’Afrique du Sud n’a quasi pas vacciné au moment du pic du variant Delta.

      Vous parlez des ADE, mais sachez que leurs existences ne sont absolument pas spécifiques à la vaccination. Du reste, il n’y a aucune preuve que la vaccination engendre ce phénomène, et c’est que votre article dit.
      Le Covid n’est pas qu’une pneumonie, c’est un virus qui a un tropisme bien plus large que les poumons, et c’est bien là le danger. La revue Nature a d’ailleurs publié une étude indiquant que le virus ne contentait pas de rester dans les voies respiratoires, mais atteignait les reins, le pancréas ; les intestins, le système cardio-vasculaire et potentiellement le système nerveux et cerveau.

      Les formes graves et décès ne sont pas que des syndromes respiratoires mais aussi des défaillances multi-organiques.
      Si vous faites allusion au protocole Raoult, il y a tellement de choses contradictoires, comme pour l’ivermectine... car certains pays y ont recours de façon assez importante (Maroc pour HCQ + Azithromycine, Ivermectine pour le Mexique) mais les données de mortalité associées ne semblent pas probantes... Avant que vous me sautiez à la gorge, je précise que j’aimerai comme tout le monde avoir un traitement efficace, plus nous aurons d’armes pour lutter contre le virus, mieux ce sera pour tout le monde


    • Legestr glaz Legestr glaz 27 août 2021 19:21

      @samuel

      Ce n’est déjà pas un vaccin ! C’est une injection génique. Par ailleurs celle ci en est au stade expérimental. 

      Personne, absolument personne, n’a habilité à écrire que ces injections sont efficaces et/ou non dangereuses. D’ailleurs, on ne peut pas dire l’inverse non plus.

      Tout ce que vous pouvez écrire sur ces injection « expérimentales » concernant leur efficacité est de l’ordre du mensonge ! Il faudra attendre la fin des expérimentations pour avoir une idée de l’efficacité et de la non dangerosité. Et nous sommes « mal partis » ! Pourquoi ? Parce que ces produits injectables ont été conçus contre le SARS-COV2 qui a aujourd’hui disparu après des mutations successives. Il serait « miraculeux » que les produits élaborés pour lutter contre le SARS-COV2 puissent avoir un quelconque effet sur les variants !
      Cela se passe très exactement de la même façon lorsqu’il s’agit de mettre au point des vaccins (des vrais ceux là) pour lutter contre les virus grippaux. L’industriel concepteur est toujours en retard d’une guerre et, finalement, ces vaccins anti-grippaux sont un leurre, une supercherie : ils ne sont pas efficaces dans la population cible ! Mais ils rapportent beaucoup d’argent aux industriels producteurs et à leurs actionnaires !

      Nous dépassons les limites de la science pour entrer dans le domaine du mensonge et de la manipulation. Tous les aspects de la psychologie sociale et des biais cognitifs humains sont à l’oeuvre. Le pauvre peuple n’y voit que du feu.

      On sort de la biologie ! 

      En effet, le domaine politique est un lieu privilégié pour l’observation de l’influence des discours exploitant la peur. Aujourd’hui, les chercheurs en sciences sociales s’attachent à l’influence de la peur sur le raisonnement social et politique. Ils se basent sur un double constat : celui de la psychologie qui a établi que l’anxiété généralisée affecte la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement. L’attention fixée sur le danger ou une menace diminue la capacité de traiter l’information et augmente les conduites d’échappement au risque.


      D’autres auteurs ont insisté spécifiquement sur la collusion entre les médias et les politiques pour susciter la peur, par exemple en présentant des cas isolés comme des tendances de comportements sociaux généralisés Ainsi en fut-il pour l’accent mis dans les années 1990, sous le gouvernement Reagan, sur la criminalité des jeunes dont la prétendue augmentation était contredite par les statistiques nationales. Les plus célèbres de ces auteurs sont Glassner, sur la culture de la peur (2000), Noam Chomsky sur la fabrication du consentement (1988, 1992), Al Gore sur les politiques de la peur (2004), ou des cinéastes, notamment Michael Moore (2002). Ils dégagent un certain nombre de techniques utilisées pour éveiller des inquiétudes sans fondement et détourner les citoyens de problèmes sociaux réels et d’une conscience juste de leurs enjeux. Parmi ces techniques figurent : la sélection et l’omission d’informations, la fabrication de données, la distorsion des statistiques, la transformation d’actes particuliers en tendances généralisées, la déformation du sens des mots


      En situation d’insécurité, et quand le savoir scientifique ne fournit pas de réponses rassurantes ou s’avère porteur d’incertitudes ou de menaces, comme c’est le cas pour les risques environnementaux ou ceux épidémiques ou pandémiques, on mobilise toutes les ressources interprétatives offertes par les systèmes de représentation et de croyance ou les imaginaires sociaux. Dans cette dynamique, le rôle des médias est important, sinon décisif, en ce qu’il favorise l’émergence des peurs par le registre émotionnel qu’ils utilisent pour diffuser les informations et relayer les données scientifiques, et par la forme qu’ils donnent aux inquiétudes sociales.

      https://www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-de-psychosociologie-2011-2-page-239.htm


    • Legestr glaz Legestr glaz 27 août 2021 19:35

      @Yaurrick

      Les époques des attaques des virus respiratoires aérosols sont inversées entre l’hémisphère sud et l’hémisphère nord. Les scientifiques connaissent ça par coeur. 

      Le SARS-COV2 provoquait, du temps où il était actif, un pneumonie atypique, comme le SARS-COV1 !

      D’ailleurs : « Pneumopathies dites atypiques à coronavirus ! 

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7147149/

      copié-collé : »Le traitement d’une infection par le SARS-CoV est symptomatique. Une antibiothérapie peut être administrée tant que les causes bactériologiques de pneumonie n’ont pas été éliminées. Une oxygénothérapie doit être envisagée en fonction de la désaturation."

      Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est une maladie infectieuse des poumons (pneumonie aigüe) due à un coronavirus,

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_respiratoire_aigu_sévère

      Yaurrick, vos informations sont loin d’être complètes. 

      Concernant le tropisme du SARS-COV2, je ne pense pas que vous allez m’apprendre quelque chose. Dès le mois d’avril 2020 j’écrivais un article sur le sujet. Vous pouvez le lire ci-dessous ! Et depuis, mois après mois, les faits ont montré que les personnes qui mouraient du SARS-COV2 étaient celles qui présentaient, préalablement à l’attaque virale, une faiblesse des vaisseaux sanguins (une faiblesse de l’endothélium). 

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coronavirus-covid19-des-morts-223743 


    • Legestr glaz Legestr glaz 28 août 2021 09:15

      @samuel

      Je viens de lire cet article que vous avez posté, je vous en remercie d’ailleurs, toujours intéressant d’avoir ce genre d’information, mais, celui ci invite à être prudent et ne donne aucune certitude. Vous tordez d’une manière malhonnête le fond de cet article. 

      Vous ne lisez pas correctement les articles Samuel ! 
      https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S009286742100756X

      Rien ne dit, contrairement à ce que vous prétendez, que : « Et surtout, l’article scientifique de base dit que l’anticorps monoclonal « facilitant » a été isolé d’une personne ayant été infecté et non d’une personne vaccinée. »

      L’article dit que l’anticorps monoclonal « facilitant » a été isolé d’une personne « infectée ». Il n’est pas fait « allusion » à la « vaccination » ou à « l’injection ». Vous venez de « l’inventer ». 

      Parce que Samuel, un vaccin ou une « injection génique » n’empêche pas une personne être « infectée ». Les vaccins « classiques », dont on connait le principe de fonctionnement, n’empêchent jamais un vacciné d’être « infecté ». Les « vaccins » permettent au système immunitaire « d’anticiper » l’attaque virale du virus qui lui a préalablement été présenté lors de la vaccination (enfin la forme atténuée du virus). La « vaccination » permet à l’organisme d’agir « très rapidement » devant l’attaque virale du virus en question. Ca c’est la théorie parce que rien ne dit qu’un système immunitaire « compétent » ne réagira pas aussi vite même si le virus ne lui a pas été « présenté ». 

      Samuel, ne faites pas dire à cette étude ce qu’elle ne dit pas. Restez honnête !


    • samuel 30 août 2021 17:17

      @Legestr glaz

      «  L’article dit que l’anticorps monoclonal « facilitant » a été isolé d’une personne « infectée ».  Il n’est pas fait « allusion » à la « vaccination » ou à « l’injection ». Vous venez de « l’inventer ». »

      Je n’ai rien inventé. Dans un article scientifique les mots sont choisis avec soin selon leur sens précis dans le domaine traité. C’est vous qui sous-entendez que c’est la vaccination qui induit la production d’anticorps facilitant en oubliant de dire que l’infection aussi induit cette production. Une volonté de décridibiliser la vaccination ? Non, vous êtes trop intègre pour ça.

      C’est comme le port-salut, c’est écrit dessus.
      Infected = infecté
      vaccinated = vacciné

      Samuel, ne faites pas dire à cette étude ce qu’elle ne dit pas. Restez honnête !

      J’ai paraphrasé la conclusions s’en omettre un centièmes des dires contrairement à vous qui sous-entendiez que seule la vaccination induisait la production d’anticorps facilitant, en omettant de dire que l’article précisait bien, infectée.

      conclusion : les infectés aussi bien que les vaccinés ont produits des anti-corps facilitant.
      Mais aussi des neutralisants. Il faut le dire sinon c’est mentir par omission.


      Ca c’est la théorie parce que rien ne dit qu’un système immunitaire « compétent » ne réagira pas aussi vite même si le virus ne lui a pas été « présenté ». 

      Qu’entendez-vous pas « compétent » ?

      Si vous entendez par compétent, « normal », i.e pas d’immunodéfiance et personne en bonne santé, alors, non, un système immunitaire compétent mettra toujours plus de temps à avoir une réponse spécifique (production d’anticorps) qu’un système immunitaire entrainé.

      C’est connu depuis assez longtemps maintenant et des articles récents l’ont démontré. Cet article est intéressant car il se base sur des études entre vrais et faux jumeau. On peut donc exclure les paramètres génétiques du système immunitaire lors des conclusions.

      http://news.sciencemag.org/biology/2015/01/environment-more-genetics-shapes-immune-system


    • samuel 30 août 2021 17:54

      « Personne, absolument personne, n’a habilité à écrire que ces injections sont efficaces et/ou non dangereuses. »


      Si. La pharmacovigilance.


      « Pourquoi ? Parce que ces produits injectables ont été conçus contre le SARS-COV2 qui a aujourd’hui disparu après des mutations successives. Il serait « miraculeux » que les produits élaborés pour lutter contre le SARS-COV2 puissent avoir un quelconque effet sur les variants ! »


      Non, rien de miraculeux. Tout dépend de la localisation des mutations, des cibles du vaccin, de l’ampleur des modifications sur la protéine.

      De fait, il peux y avoir 15 mutations sur le gène qui soit tout à fait sans conséquence sur la conformation et 1 mutation qui peut tout bouger... Les joies de la transcriptomique et du fait qu’à ce jour, nous ne savons pas prédire la forme d’une protéine à partir du transcrit sous-jacent. Donc avant de parler miracle, il faut savoir de quoi on parle lorsqu’on utilise le terme variant...


      « Mais ils rapportent beaucoup d’argent aux industriels producteurs et à leurs actionnaires  »

      Le vaccin anti-gripal ne fait pas partie des vaccins obligatoires... Etant diabétique je le sais. On me rembourse mais on m’oblige pas à y aller.


      « On sort de la biologie ! »


      Certes, quant on prétend que le variant Delta est un tout autre virus qui échaperra aux vaccins sauf miracle, on sort de la biologie pour entrer dans la métaphysique


      https://www.nature.com/articles/s41586-021-03777-9#Sec8

      Cet article montre que les vaccins perdent une partie de leur efficacité contre le variant Delta mais qu’un schéma à 2 doses reste efficace. On est loin du « si ça marche encore contre un virus totalement différent, c’est MIRACULEUX ».

      Qui ne fait pas preuve de rigueur ici ?




    • samuel 30 août 2021 18:02

      @Legestr glaz

      Une piqûre de rapelle ne peut pas faire de mal. Avant de partir sur de grandes théorie sur le zinc, NADPH, voici une liste de maladie qui font bien mal quelque soit l’efficacité supposée du système immunitaire. 

      Pour certaines on peut en mourrir, pour d’autre on en sort pas indemne, même avec des antibiotiques. 

      https://www.youtube.com/watch?v=1CifyVPCZ10&t=2494s


    • hans-de-lunéville 30 août 2021 18:11

      @samuel
      « Une piqûre de rapelle ne peut pas faire de mal. »
      ça vous n’en savez rien du tout (rappelle 2p)


    • samuel 1er septembre 2021 09:01

      @hans-de-lunéville

      Tiens. Un nazi de l’orthographe. ça faisait longtemps


  • sirocco sirocco 23 août 2021 20:45

    @l’auteur

    "...épurer la réflexion de tout ce qui la parasite inutilement : les opinions (politiques, religieuses), la pression sociale, les émotions négatives (la peur, la honte, la révolte...), mon humeur et mes travers de caractère, l’égotisme (le désir de mettre en avant son ego), pression du Pouvoir, discussions sans fin sur les chiffres et les courbes, etc."

    C’est marrant, vous n’avez pas mentionné parmi vos critères : la corruption l’avidité la cupidité l’appât du gain le pognon le fric les pépètes....

    C’est pourtant le principal facteur de cet asservissement mondial. Non ?...


    • Taverne Taverne 24 août 2021 09:04

      @sirocco

      Mon analyse se place uniquement du côté de la personne qui veut ou qui doit se faire vacciner.

      Quant à ceux qui se remplissent les poches et les profiteurs de crise, je ne me soucie pas de leur sort. Je ne m’y connais pas assez pour faire un article sur ces profits, je laisse à d’autres, mieux informés que moi, le soin d’en écrire.


  • BA 24 août 2021 10:51

    Covid : 7 hôpitaux israéliens dépassés par le nombre de patients.


    Ces établissements avertissent qu’ils ne pourront plus accepter les patients atteints de la COVID-19.


    Les directeurs de sept hôpitaux publics ont affirmé dimanche que leur unité Corona avait atteint leur limite. Ils menacent de ne plus être en mesure d’accepter de nouveaux patients atteints de la COVID-19 dès demain.


    Lors d’une conférence de presse, les dirigeants des hôpitaux ont invoqué la négligence du gouvernement et ont relancé une campagne de protestation publique contre ce qu’ils considèrent être un manque de financement permanent et une incapacité à prendre des mesures adéquates pour soutenir le système de santé après 16 mois de crise.


    « Nous avons été abandonnés au plus fort de la crise du coronavirus », affirment-ils. « Nous avons atteint la crise la plus dramatique de notre histoire. »


    « Dans la situation actuelle, nous ne pouvons pas continuer les traitements. Nous n’avons pas d’équipement ni de moyens, mais des salaires à payer. Notre conscience nous oblige à arrêter de traiter les patients atteints de coronavirus à partir de demain, » a déclaré le Dr Ofer Marin, directeur de l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem.


    Israël a par ailleurs lancé dimanche une campagne de tests sérologiques anticoronavirus pour les enfants de trois ans et plus afin d’étudier les anticorps développés par les jeunes non vaccinés à la veille de la rentrée scolaire.


    Le mois dernier, le directeur général du ministère de l’Education, Yigal Slovik, avait affirmé que les fermetures d’écoles l’année dernière avaient causé « des dommages sociaux et émotionnels » aux élèves, avec « une augmentation de 44 % des risques de suicide ».


    Au total, plus de 970 000 contaminations ont officiellement été recensées en Israël, dont plus de 6 700 décès.


    Plus de 5,4 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin, soit 58 % de la population, et quelque 1,2 million une troisième.


    Le pays avait été l’un des premiers à lancer, dès la mi-décembre, une vaste campagne de vaccination ayant permis de faire chuter drastiquement les infections.


    Les contaminations sont toutefois reparties à la hausse ces dernières semaines avec la propagation du variant Delta chez des adultes non vaccinés mais aussi chez des personnes ayant reçu leurs doses il y a plus de six mois.

    https://fr.timesofisrael.com/covid-7-hopitaux-israeliens-depasses-par-le-nombre-de-patients/



    • Taverne Taverne 24 août 2021 11:38

      @BA

      La vaccination massive (approche utilitariste : voir point 1 de l’article) montre ses limites et c’est une démarche qui est bien plus politique que sanitaire. J’y suis hostile depuis le début. Il faut protéger les personnes fragiles.

      La difficulté étant dans la définition de « personnes fragiles » qui peut être plus ou moins étendue selon les avis des scientifiques.

      L’autre difficulté étant dans la notion de « protection » de ces personnes (protection n’est pas toujours synonyme de vaccination).

      Je trouve étrange cette phrase : « Notre conscience nous oblige à arrêter de traiter les patients atteints de coronavirus à partir de demain »


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 août 2021 11:37

    Ebendidon,

    si on devait réfléchir comme ça à chaque fois qu’on s’arrête au feu rouge....On n’aurait pas fini.

    Alors, « je mets un pieds en dehors de chez moi l’matin, oui mais sous l’angle de l’utilité sociale.... sous l’angle de l’utilité économique..... sous l’angle de l’altruisme congénital... sous l’angle de la scie égoïste.... sous l’angle du Noeud Gordien.... sous l’angle de l’oeuf de Colomb... »

     smiley


  • véronique 24 août 2021 12:02

    @l’auteur

    « En ce qui concerne la vaccination, vous pouvez vous référer à la loi qui ne la rend pas obligatoire. Vous pouvez aussi invoquer des principes supérieurs à la loi comme la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui dit que votre liberté a pour limite le respect des autres. L’interdiction de nuire est une limite à votre totale liberté. A ce titre, vous pouvez vous faire vacciner si vous estimez que vous mettez en danger d’autres personnes. Comme nous pouvons le voir, les deux attitudes sont légales. C’est au cas par cas que le citoyen doit apprécier la situation »

    Vous faites une erreur de raisonnement. Comme la loi ne rend pas la vaccination obligatoire, vous dites qu’on peut se référer à la norme supérieure comme la DDHC qui limite la liberté individuelle au respect de celle des autres. Mais vous oubliez que la DDHC précise aussi que cette limite ne peut être fixée que par la loi. Or précisément la loi ne rend pas la vaccination obligatoire. Elle prévoit seulement une obligation d’être soit vacciné, soit testé négatif, dans certaines situations bien définies. Dans toutes les autres situations, il faut en déduire qu’il n’y a aucune atteinte à la liberté d’autrui quand on n’est pas vacciné, et dans les situations définies par la loi qui rendent le pass sanitaire obligatoire, il n’y a pas d’atteinte non plus de la part d’un non-vacciné s’il est testé négatif.


    • Taverne Taverne 24 août 2021 12:44

      @véronique

      Je n’ai peut-être pas été assez clair alors citons :

      Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

      Art. 5. La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas

      Premier point : Nul ne peut être contraint de se vacciner puisque la loi ne l’y oblige pas.

      Second point : la liberté s’arrête où commence celle des autres (les « bornes » fixées par la loi« . Il est écrit »Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.« Mais il n’est pas écrit que la loi doit déterminer toutes les bornes nécessaires. Par exemple, les gestes barrières ou ne pas uriner dans le pot de fleur de votre voisin....

      Le verbe »pouvoir" indique que la loi peut fixer les bornes mais n’a pas à recenser toutes les limites contenues dans le principe.

      Le principe l’emporte sur la modalité de son application (la fixation de certaines bornes par la loi).

      En revanche, toute obligation d’agir dans un sens précis doit être écrite dans la loi. Nul ne peut être contraint à faire ce que la loi n’ordonne pas.


    • véronique 24 août 2021 14:01

      @Taverne

      @Taverne

      C’est une interprétation erronée que vous faites de la phrase « ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi ».

      Ça signifie que seule la loi peut fixer des limites. Ou encore on peut dire qu’il n’y a pas de limite en-dehors de celles fixées par la loi. Les gestes barrières sont prévus par la loi. Uriner dans le pot de fleur du voisin n’est pas permis par loi puisque la dégradation du bien d’autrui est une infraction pénale.

      Et c’est pour ça qu on ne peut contraindre une personne à faire quelquechose quand la loi ne la contraint pas, et qu’on ne peut empêcher une personne de faire quelquechose quand la loi ne l’interdit pas.


    • Taverne Taverne 24 août 2021 14:53

      @véronique

      Relisez-bien l’article 4 qui est subtil : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. »

      Je vous explique une petite subtilité :

      Le mot « celles  » renvoie à « bornes ». Quelles bornes ? Les bornes « qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits... » La loi peut fixer ces bornes mais elle ne peut pas les énumérer toutes car il y en a trop.

       « ces mêmes droits » renvoient aux « droits naturels de chaque homme ». Les droits naturels sont une notion plus large que la seule liberté. Les bornes protègent les droits naturels et pas uniquement la liberté. Elles protègent donc aussi la propriété, l’intégrité physique morale, etc.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 août 2021 15:26

      @Taverne
       
       qu’en est-il de cet article quand l’exercice d’un droit naturel s’oppose à l’exercice par autrui d’un autre droit naturel ?
       
      Par exemple, le droit de jouir du silence dans un cadre public et celui d’écouter de faire de la musique ou de chahuter ?


    • Taverne Taverne 24 août 2021 15:48

      @Francis, agnotologue

      L’appellation « doits naturels » est réservée aux droits de l’homme qui existent à l’état de nature et qui sont considérés comme « inviolables et sacrés » (termes employés par le préambule de la Déclaration).

      Pour votre exemple, se référer à l’adage « de minimis non curat lex » ’Des petites choses la loi ne s’occupe pas). A plus forte raison on n’invoque pas les droits naturels inviolables et sacrés en pareilles circonstances.


    • Taverne Taverne 24 août 2021 15:52

      (Tout comme on ne tue pas les mouches à coups de canon). Dans votre exemple, on fait intervenir le gardien de la paix qui est chargé de régler les petites choses de la vie publique quotidienne en ramenant un peu de raison par les arguments de l’uniforme.


    • babelouest babelouest 25 août 2021 09:43

      @Taverne en quoi « la propriété » serait-elle un « droit naturel » ? Pour moi, hormis le droit d’usage, je ne vois pas.


    • Taverne Taverne 25 août 2021 10:30

      @babelouest

      Vous avez raison, les Révolutionnaires n’ont pas repris le terme « naturel » dans l’article 17 qui concerne la propriété car la théorie des droits naturels était très discutée. Cependant la propriété est un droit « inviolable et sacré » et le préambule dit que le texte énonce « les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme ». En réalité, on ne peut pas affirmer de bonne foi que la propriété est un « droit naturel » si l’on se réfère à la seule nature.

      Article 17 de la Déclaration des Droits 1789. « La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité. »

      A mettre en relation avec le Préambule de cette déclaration :

      « Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme » (etc.).


    • Ruut Ruut 25 août 2021 13:32

      @véronique,  il n’y a pas d’atteinte non plus de la part d’un non-vacciné s’il est testé négatif.

      Cette affirmation est fausse, puisque les tests proposés sont invasifs et irritants.
      Il y a donc une atteinte à l’intégrité physique des non vaccinés à cause de tests invasifs trop fréquents.
      Si le test était de cracher, ou de pisser, il n’y aurait aucuns soucis.


    • babelouest babelouest 26 août 2021 07:01

      @Taverne eh bien je m’inscris en faux sur l’article 17 : les révolutionnaires (attention, il s’agissait déjà de bourgeois, non de gens du peuple) auraient dû préciser que ce qui inaliénable c’est le droit d’usage, pas le droit de propriété global, et cela fait une énorme différence : ne serait-ce qu’au niveau d’exiger un loyer pour un logement qui fait partie des choses indispensables.


  • BA 24 août 2021 14:05

    Mardi 24 août 2021 :


    Israël / Coronavirus : les plus de 30 ans autorisés à recevoir la troisième dose de vaccin dès ce mardi.


    Au vu de l’augmentation inquiétante des nouveaux cas dans le pays, (près de 10.000 ces dernières 24h), les autorités sanitaires ont décidé d’élargir l’accès à la troisième dose à une large partie de la population.


    Selon plusieurs études, l’efficacité du vaccin baisse avec le temps.


    Actuellement, plus d’1.5 million d’Israéliens ont reçu leurs trois doses de vaccin. 


    Les deux premières doses sont accessibles en Israël dès l’âge de 12 ans. Des tests sérologiques peuvent désormais être effectués sur les enfants de 3 à 12 ans afin de voir s’ils ont développé des anticorps.


    Ceux qui sont positifs à la sérologie peuvent obtenir un passeport vert et rentrer dans les lieux qui le demandent sans avoir à faire de test PCR.


    Le gouvernement appelle la population à se faire vacciner en masse pour éviter de nouvelles mesures restrictives et un confinement pour les fêtes juives de septembre.


    Par ailleurs, la date de la rentrée des classes a été maintenue au 1er septembre malgré la hausse des contaminations.


    Israël a dépassé lundi soir le million de personnes infectées par le coronavirus depuis le début de la pandémie.


    https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1629743837-virus-israel-va-abaisser-a-30-ans-l-age-pour-recevoir-une-3e-dose-de-vaccin-medias




  • Drougeok Drougeok 24 août 2021 14:23

    Inspiré de l’ouvrage de Ruwen Ogien : L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine 


  • Drougeok Drougeok 24 août 2021 15:10

    Écoutez Ruwen Ogien à ce sujet : https://www.dailymotion.com/video/xlu5ca

    Dans ce livre des histoires de canots de sauvetage qui risquent de couler si on ne sacrifie pas un passager, de tramways fous qu’il faut arrêter par n’importe quel moyen, y compris en jetant un gros homme sur la voie. On y lira des récits d’expériences montrant qu’il faut peu de chose pour se comporter comme un monstre, et encore moins pour se comporter comme un saint : une pièce de monnaie qu’on trouve dans la rue, une bonne odeur de croissants chauds qu’on respire en passant … Le but de ce livre est de proposer une « boîte à outils » intellectuels pour affronter le débat moral sans se laisser intimider par les grands mots et les déclarations de principe. C’est une invitation à faire de la philosophie morale autrement, à penser l’éthique librement. Ce livre a obtenu le prix Procope des Lumières 2012.


    • Taverne Taverne 24 août 2021 15:42

      @Drougeok

      Ruwen Ogien est un utilitariste. Je suis d’accord sur le fait que l’on fait trop de morale. De grands philosophes ont précédé les utilitaristes :

      Montaigne, dans son chapitre sur les cannibales, était un précurseur.

      A l’origine le mot morale voulait juste dire « régler les mœurs » juste assez pour que la vie publique s’écoule à peu près paisiblement. Mais les religions s’en sont mêlées (voir ce que dit Nietzsche sur la moraline).

      La religion sera critiquée par les Lumières :

      Voltaire  :

      Il faut laisser aller le monde comme il va ; « car, dit-il, si tout n’est pas bien, tout est passable ». (La fin du Monde comme il va)

      Il faut cultiver notre jardin (conclusion de Candide).

      Si chacun s’appliquait avant tout à cultiver son jardin (à s’occuper de ses affaires sans juger ses semblables en permanence) et à ne pas vouloir refaire le monde à son idée, la morale se réduirait à sa plus simple expression.


  • Drougeok Drougeok 24 août 2021 15:28

    Écoutez encore Ruwen Ogien dans sa réflexion face à la maladie qui le touche, et l’attitude du corps médical attentionné : https://www.dailymotion.com/video/x59tz1t


  • Duke77 Duke77 24 août 2021 23:39

    Cette hypothèse reprend le mensonge permettant aux propagandistes de détourner le débat. Le postulat de base est faux. Il s’appuie sur les qualités présumées de ces vaccins anti-covid sur lesquelles se basent les gens comme l’auteur pour orienter le débat vers un choix : celui de la liberté individuelle confronté à l’effort collectif pour le bien commun. Evidemment, cette arnaque intellectuelle conduit tout le monde à la conclusion que celui qui ne se fait pas vacciner est égoïste et met en danger autrui. A contrario, le vacciné le fait surtout pour protéger les autres en règle général, agissant par solidarité avec les gens à risque et pour apporter sa pierre à l’édifice de l’immunité collective. C’est l’arnaque de cette propagande pro-vaccinale dans toute sa splendeur. Dans ce contexte, évidemment, on minimise les effets secondaires : « tous les vaccins causent quelques effets, c’est normal et rare donc le bénéfice est indiscutable. Bla bla bla. » Les milliers de victimes de lésions cardiaques avec sequelles et les morts qui n’auraient pas risqué grand chose avec le covid apprécient cette lucidité...

    Le plus gros hic, c’est que contrairement à ce qui a été annoncé par leur fabricant, ces vaccins anti-covid, en plus de provoquer un nombre d’effets secondaires supérieur à la plupart des autes vaccins, n’évitent ni la contagion (on le constate désormais partout ailleurs qu’en France où le gouvernement continue de faire croire qu’un vacciné est moins contagieux sans aucune autre preuve qu’une étude qui n’a même pas été revue par pairs), ni les formes graves. Les témoignages pullulent de malades vaccinés et en piteux état et l’absence de diminution de gravité est désormais factuelle car constatée partout. Des DOM TOM : https://lemediaen442.fr/syndicat-ugtg-en-guadeloupe-il-y-a-4-personnes-en-soins-intensifs-et-toutes-les-4-sont-vaccinees/

    à l’IHU de Marseille « mortalité comparable ches les vaccinés » : https://youtu.be/J6FOmnb5RvQ


    • Taverne Taverne 25 août 2021 09:31

      @Duke77

      Celui qui ne se fait pas vacciner n’est pas forcément égoïste. Comme je l’ai expliqué dans cet article, il peu être motivé par des raisons légitimes. Cet article exclut délibérément toute considération morale pour adopter 5 focus généraux et neutres qui partent du général pour aller vers le particulier.

      P.S : je ne suis pas vacciné et je ne me vois pas comme un égoïste. Je respecte toutes les précautions pour les autres et pour moi-même. Je n’ai aucune personne fragile dans mon entourage.


  • Taverne Taverne 25 août 2021 10:41

    « Dois-je me vacciner ? »

    Double sens de la question « Dois-je me vacciner ? » : est-ce que je dois (par nécessité, besoin) ou est ce que je dois (par devoir) ? 

    On sait que la propagande pro vaccinale insiste plutôt sur le sens du devoir sans se préoccuper du premier motif. Il y aurait un devoir général à vacciner tout le monde même quand l’intérêt individuel est nul !

    Cet article se préoccupe au contraire du premier motif : ai-je besoin de me faire vacciner si je considère mon cas et ma situation particulière ?

    Malgré la méthode que j’ai peaufinée et les arguments que j’ai développés, ma réponse, pour ce qui me concerne, est « pour le moment non, je ne dois pas me faire vacciner ». Mais c’est en fonction de mon cas particulier et pour des raisons objectives. Demain, il peut y avoir une évolution qui peut me conduire à me poser à nouveau la question.


    • pemile pemile 25 août 2021 11:19

      @Taverne "Cet article se préoccupe au contraire du premier motif : ai-je besoin de me faire vacciner si je considère mon cas et ma situation particulière ?"

      L’ermite Serbe va se faire accuser de bosser pour Soros, Bill Gates, le NOM ? smiley

      https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/le-coronavirus-viendra-jusqu-a-ma-caverne-vaccine-un-ermite-serbe-appelle-a-faire-de-meme-18b68a92-fc34-11eb-b859-ec5d9416da74


    • Taverne Taverne 25 août 2021 11:51

      @pemile

      C’est son point de vue d’ermite et d’individu éloigné de tout hôpital. Mais au nom de quoi se croit-il autorisé à en appeler à tous les citoyens pour qu’ils se vaccinent trois fois comme il le souhaite ? Se prend-il pour un omniscient ou un prophète ? Je dis que chacun est doué de raison et de conscience et fait selon son cas et sa situation. Pas de morale.

      Un passage me fait sourire : « Il ajoute ne « pas comprendre la polémique ». Il vit retiré de tout, ne se tient informé sur rien et s’étonne de ne pas comprendre qu’il y ait une discussion (oui, je dis « discussion » et non « polémique »). Le fait de vivre en ermite ne rend pas toujours plus sage...


    • pemile pemile 25 août 2021 12:36

      @Taverne "Un passage me fait sourire : « Il ajoute ne « pas comprendre la polémique ». Il vit retiré de tout, ne se tient informé sur rien et s’étonne de ne pas comprendre qu’il y ait une discussion (oui, je dis « discussion » et non « polémique »)"

      C’est au contraire intéressant, c’est surtout l’avis de quelqu’un qui n’a pas été gavé d’infox ni de propagande ?


    • leypanou 25 août 2021 13:06

      @pemile
      s’il a des ennuis de santé après les injections, ouest-france se gardera bien de le relayer probablement, comme tous les crétins interviewés dans la rue pour donner la « bonne » réponse.
      A lire/écouter/regarder les msm, il n’y a aucun effet secondaire ni décès après injection.
      Le révérend Jesse Jackson doublement injecté qui attrape le covid et hospitalisé n’a pas attiré beaucoup d’attention.


    •  Captain Jack John 25 août 2021 13:11

      Pemile salut !

      « c’est surtout l’avis de quelqu’un qui n’a pas été gavé d’infox ni de propagande ? »

      Mais lui les gestes barrières seuls dans sa grotte ne doivent pas lui être d’une grande utilité donc de se faire facciné non plus, puisque → la vaccination seule avec abandon des autres mesures barrières est un échec ... smiley ...
      Puis quelqu’un qui n’a pas été gavé d’infox ni de propagande et qui dit ne pas comprendre la polémique ça fait un peu irrationnel non ? 


    • pemile pemile 25 août 2021 13:23

      @John "Mais lui les gestes barrières seuls dans sa grotte ne doivent pas lui être d’une grande utilité donc de se faire facciné non plus, puisque → la vaccination seule avec abandon des autres mesures barrières est un échec« 

      Toi, tu persistes à démontrer que tu as un très gros problème avec la logique !

       »Puis quelqu’un qui n’a pas été gavé d’infox ni de propagande et qui dit ne pas comprendre la polémique ça fait un peu irrationnel non ? "

      Ben non, il découvre l’étendue mondiale de la pandémie, qu’il existe un vaccin et que certain sont prêt à déclencher une guerre civile pour ne pas se vacciner !


    •  Captain Jack John 25 août 2021 14:11

      Pemile,

      « Toi, tu persistes à démontrer que tu as un très gros problème avec la logique ! »

      Se serait peut-être plutôt un problème avec ta logique en fait ...

      Ben non, il découvre l’étendue mondiale de la pandémie, qu’il existe un vaccin et que certain sont prêt à déclencher une guerre civile pour ne pas se vacciner !

      Une guerre civil au moins ça ... Non je vois juste des gens qui n’ont pas envie qu’on leur impose un vaccin et un pass sanitaire ... Des gens qui seraient comme qui dirait contre un truc qui ressemble à une forme de dictature ...


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 août 2021 14:22

      @pemile

      copié-collé d’un morceau d’anthologie de propagande par pemile : « Ben non, il découvre l’étendue mondiale de la pandémie, qu’il existe un vaccin et que certain sont prêt à déclencher une guerre civile pour ne pas se vacciner ! »

      Il n’y a pas eu de pandémie mondiale ! Si l’on examine les chiffres de la mortalité, toutes causes confondues, l’épisode covid19 passe inaperçu. 
      Depuis longtemps les démographes avaient signalé que la « mortalité » toutes causes confondues, augmenterait jusqu’en 2050 pour cause d’arrivée des « baby boomers » sur le marché de la mort. Nos politiques en étaient informés, évidemment. Il suffisait de jouer sur quelques leviers, doliprane, pas d’antibiotiques, rivotril, pour que ces personnes âgées trépassent, nombreuses, et le nombre de morts, dans cette population s’envolerait. Et c’est bien à ceci que l’on a assisté ! C’est une manipulation gigantesque à laquelle nous avons eu droit, et elle se poursuit !

      Et, jusqu’à preuve du contraire, les injections géniques expérimentales, sous autorisation conditionnelle, n’ont pas démontré leur efficacité. Le SARS-CO2 ayant disparu, ces produits injectables, élaborés à la « va vite » sont devenus « obsolètes !

      Heureusement que les données existent et que des »indépendants" peuvent les utiliser pour montrer la supercherie au grand jour. 

      https://www.youtube.com/watch?v=18AtYLdOemo

      Rien, absolument rien, ne peut justifier les mesures privatives de liberté actuelles. La situation sanitaire ne l’exige pas ! Il y a un projet politique derrière tout ça ! 


    • pemile pemile 25 août 2021 14:28

      @John « Se serait peut-être plutôt un problème avec ta logique en fait . »

      Non, mais vas-y, explique donc la logique de l’échec dans le cas de l’ermite au top des geste barrières ?

      « Des gens qui seraient comme qui dirait contre un truc qui ressemble à une forme de dictature »

      Sur que l’ermite serbe il doit en souffrir tous les jours dans sa grotte de ta dictature !


    • pemile pemile 25 août 2021 14:32

      @Legestr glaz « Il n’y a pas eu de pandémie mondiale ! »

      Non, calme toi, retourne dans ta chambre, tout va bien.


    •  Captain Jack John 25 août 2021 14:37

      Pemile,

      « l’ermite au top des geste barrières »

      Oui ben justement puisque il n’a pas besoin d’appliquer les gestes barrières vu que dans sa grotte il vie seul et ne voit pratiquement jamais personne donc si personne pour le contaminer pourquoi se faire vacciner ?

      Sur que l’ermite serbe il doit en souffrir tous les jours dans sa grotte de ta dictature !

      Clair que lui il est pénard il n’a pas réellement besoin de masque ni de QR code pour ses déplacements ...


    • pemile pemile 25 août 2021 14:43

      @John « pourquoi se faire vacciner ? »

      Parce que ne voir « pratiquement jamais personne » ce n’est pas du 100% et parce qu’il a mieux compris mon post d’hier que toi et participe donc à un succès ?

      « Clair que lui il est pénard il n’a pas réellement besoin de masque ni de QR code pour ses déplacements »

      Clair ! Et il se vaccine sans pleurnicher contre ta « dictature »


    • Taverne Taverne 25 août 2021 14:47

      @John

      Dictature ? non, moi je dirai plutôt « addictature » vu que, d’après ce qu’il me semble, il n’est pas exclu que, une fois que l’on commence à se faire piquer au vaccin ARN, le corps soit conditionné pour dépendre de l’injection de nouvelles doses à répétition. « Vite ma dose ! » 

      C’est ce qui me fait reculer. Je préférerais un vaccin traditionnel. Sans addiction...


    •  Captain Jack John 25 août 2021 15:05

       Paul salut !

      « il n’est pas exclu que, une fois que l’on commence à se faire piquer au
      vaccin ARN, le corps soit conditionné pour dépendre de l’injection de
      nouvelles doses à répétition. « Vite ma dose ! » »

      Là pour moi tu vas loin quant même ... Limite tu comparerais presque le vaccins à l’héroïne ... Perso si je ne me fais pas picouzer c’est que d’un je ne fais pas confiance en leur bidouillage ARN et de deux, je veux rester libre des choix pour mon corps ...

      Mais vu comme c’est parti on ne nous laisse pas vraiment un choix et je trouve vraiment que pour les mômes ça craint un max !


    •  Captain Jack John 25 août 2021 15:10

      Pemile,

      « et parce qu’il a mieux compris mon post d’hier que toi et participe donc à un succès ? »

      Déjà c’est un post d’avant hier et pas de hier ... Tu te perds vite quant même hein ...

      Espérons qu’il ne soit pas le seul à le comprendre ... Faudrait faire un teste pour voir ... smiley ...


    • itzi bitsy cyrus 25 août 2021 15:35

      @pemile

      Hep le centre du monde , t’ imagine vraiment que l’ ermite serbe as lu ton post sur agoravox ?

      Aucun doute , on as retrouver le pere noel , il as planquer le traineau sous la bache camouflage et pendant ce temps les lutin font de la veille technologique sur internet ....

      t’ est pas finit pépé ...
      ============================================================
      @John « pourquoi se faire vacciner ? »

      Parce que ne voir « pratiquement jamais personne » ce n’est pas du 100% et parce qu’il a mieux compris mon post d’hier que toi et participe donc à un succès ?


    • Taverne Taverne 25 août 2021 15:41

      @John

      Plus exactement, je crains que l’immunité procurée par ce vaccin soit vicieuse contrairement à l’immunité naturelle, à savoir qu’elle utilise un procédé qui immunise pour un temps court et que le système oblige, une fois commencé le traitement, à le poursuivre par l’injection de doses régulières. Cela dans l’hypothèse où, du fait de l’injection, l’immunité naturelle ne jouerait plus son rôle.

      Je ne suis pas médecin, ce n’est qu’une crainte que j’exprime. Mais si cela s’avérait, ça « craindrait » encore plus pour les enfants qui ont une excellent immunité contre le covid. Si on les vaccine, ce serait pour la vie ? Interrogations, interrogations...Croyance aussi peut-être, enfin j’espère que ce n’est que de la croyance.

      De toute façon, dans le doute, j’ai toujours été contre la vaccination des enfants par ce vaccin tant que cela n’est pas justifié par leur santé.


    • samuel 25 août 2021 16:05

      @Taverne

      Je ne suis pas médecin. Je ne suis que titulaire d’une licence de biologie cellulaire et j’ai pu côtoyer pas mal de chercheurs dans mes pérégrinations professionnelles.

      Ce que j’en ai retenu, c’est que l’immunité est surement le domaine le plus complexe auquel font face les chercheurs.

      Que ce soit au niveau cellulaire, génétique, etc...

      N’oublions pas non plus, qu’aucun conclusion générale ne peut être tirée dans le domaine du vivant qui est le domaine par excellence de la diversité. Dans le cas contraire, tous les traitement connus auraient 100% de succès et tous les traitements abandonnés 0%. Il y a toujours une proportions d’échecs, de succès, d’effet indésirables, etc ...

      C’est ce qui rend les chercheurs (chercheurs ! pas décideurs politiques) très humble sur ce qu’ils produisent comme « vérité ». 

      Donc je pense que vos craintes sur « l’immunité naturelle » vs « l’imunité artificielle » est infondée. Il faut rester humble face à la complexité du vivant et ne pas tirer de conclusion générale. L’immunité artificielle ne s’aborde pas l’immunité naturelle parce que cette dualité dans un domaine aussi complexe n’a pas de sens. 

      La vaccination n’est pas là pour « activer/renforcer » le système immunitaire mais pour garder la mémoire d’une activation. On gagne du temps sur une deuxième infection. ça c’est le principe général : faire gagner quelques jours à l’organisme qui dès les premières heures du contact avec le pathogène déploiera une réponse spécifique (ce qui n’arrive qu’au bout de quelque jours chez le non vacciné).


    • Taverne Taverne 25 août 2021 16:22

      @samuel

      Merci pour vos éclaircissements. Je voudrais qu’il y ait zéro doute pour les enfants. Les miens sont trentenaires mais je pense aux enfants des autres…

      « L’immunité artificielle ne saborde pas l’immunité naturelle parce que cette dualité dans un domaine aussi complexe n’a pas de sens. » Puissiez-vous avoir raison.


    • pemile pemile 25 août 2021 16:45

      @samuel « Donc je pense que vos craintes sur « l’immunité naturelle » vs « l’imunité artificielle » est infondée. »

      Le classement de la meilleure protection serait 1, l’immunité suite à une infection, 2 immunité du vaccin et en 3, le top, infection puis vaccin ?

      https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/coronavirus-immunite-elle-meilleure-apres-vaccin-apres-infection-naturelle-15784/


    • samuel 25 août 2021 17:05

      @pemile

      L’immunité d’un mort est très mauvaise ou très bonne selon que vous considériez ou non qu’un mort ne peut plus être infecté...

      La question ce n’est pas « la meilleure immunité ». La question c’est si on sauve des vie selon que l’on est vacciné ou pas.


    • itzi bitsy cyrus 25 août 2021 17:07

      @pemile

      Le probleme du vaccin ARNm est qu’ il n’ immunise que contre la proteine S ...
      Le systeme immunitaire devient flemmard , et ne cherche plus a a fabriquer les autre contrairement a un vaccin a virus inactivé ... ou meme un vecteur virale OGM comportant les autre proteine car de la meme famille ...
      https://www.clinisciences.com/achat/cat-sars-cov-2-antigenes-proteines-5102.html

      Ca c’ est du sur , on l’ as bien constater dans la faible résistance au variant par rapport au vaccin non ARNm , ainsi que par la decroissance rapide de l’ imunitee en moin de 6 mois . Inversement l’ astra et le johnson se maintienne bien ...

      Enfin , l’ ARNm peut poluer les noyaux pendant la division celulaire quand la chromatine se decondence et que la cellule ouvre son noyaux pour recuper les acide aminé et les arn necessaire a la duplication .A partir du moment ou la chimere est constitué que de l’ ARMm a proteine S est fabriquer constament , on va avoir une fatique du syteme immunitaire et une baisse du taux d’ anticorp puisque l’ infection ne peut pas etre « guerrit » 

      Va donc te faire piquer au PFIZER ou au moderna , mais arrete de le conseiller aux autre vu que tu as recu par favoritisme le johson 


    • pemile pemile 25 août 2021 17:08

      @samuel « La question ce n’est pas « la meilleure immunité ». La question c’est si on sauve des vie selon que l’on est vacciné ou pas. »

      La réponse est oui et est constatée dans tous les pays.


    • itzi bitsy cyrus 25 août 2021 17:14

      @pemile le provaxx 

      t’ as un point comun avec les antivaxx les plus sectaire , 
      tu parle toujours des vaccin en bloc ...

      ... Et jamais en fonction de leur technologie ...

      Si je mettait vaccin sur une fiole d’ eau d’ egout de marseille , tu insisterais pour l’ injecter a quelquen d’ autre sans verifier ce qu’ il y a dedans .


    • pemile pemile 25 août 2021 17:18

      @samuel

      Et pour le vaccin vs l’infection, je ne suis pas immunologue mais l’immunologue Sarah Klein dit l’inverse de l’immunologue Cyrus, ci-dessus.

      « On pourrait penser qu’une infection fournisse une immunité plus forte, car elle s’appuie sur la totalité des antigènes du virus, alors que les vaccins reposent seulement sur l’antigène de la protéine de pointe. Mais ce n’est pas le cas. C’est comme si le système immunitaire mettait des œillères et se focalisait sur ce morceau du virus ». En éparpillant sa production d’anticorps vers des parties moins utiles, la réponse immunitaire naturelle serait moins efficace.


    • samuel 25 août 2021 17:24

      @cyrus

      il me semble avoir entendu que 8% de notre génome provient de virus et que certaines protéines d’origine virale sont indispensable à la formation du placenta.


Réagir