samedi 26 août - par Robert Bibeau

Donald Trump refuse de jouer le jeu à Charlottesville

Premier refus de jouer le jeu du consensus écologiste. Il y a quelques semaines Donald Trump, en tournée en Europe, brisait un premier consensus savamment orchestré parmi les milliardaires coalisés.

Le Président américain a répudié l’accord sur le climat manigancé à Paris (COP 21) par des dizaines de polichinelles politiques avides de sanctionner de taxes et d’impôts-écolos les contribuables « irresponsables », « coupables » du réchauffement planétaire (1). Par son geste fortement médiatisé, l’homme le plus « people » de la planète arrachait le masque à la péripatéticienne « réchauffement climatique » et exposait l’arnaque des surtaxes impopulaires destinées aux multinationales milliardaires. Pourquoi cet homme richissime a-t-il refusé de jouer le grand jeu écologique comme les autres saltimbanques politiques qui bénéficient du soutien de la go-gauche écosocialiste ?

 

Deuxième refus de jouer le jeu du consensus des bienpensants.

Et voici que Trump récidive. Suite aux incidents de Charlottesville (Virginie), le consensus se forgea instantanément parmi les médias à la solde et les sous-fifres parlementaires. À l’unisson, les polichinelles politiques du monde entier, n’ayant reçu aucun entrainement conséquent, entonnèrent spontanément le cantique antifasciste murmuré par la go-gauche éclectique. Même le milliardaire Carl Icahn, magnat de la finance sur Wall Street, les familles Bush et Clinton, des criminels de guerre avérés, racistes antiarabes forcenés, suppôt du sionisme raciste, ont entonné le refrain antifasciste appris à l’occasion de la Seconde Guerre mondiale où le grand capital international immola 50 millions d’individus afin de déterminer quelle faction aurait l’hégémonie sur l’économie mondiale. Quelques commentateurs perspicaces s’étonnent que ces rapaces politiques, qui soutiennent les hordes fascistes-djihadistes à l’étranger, s’offusquent de les retrouver sur leur parterre aux USA (2).

Et voilà que Donald Trump se rebiffe et refuse de jouer le jeu des partisans de Churchill, de Gaulle, Staline et Roosevelt. Ne comprend-il pas que la crise économique s’amplifiant une nouvelle guerre sera nécessaire ; où il faudra former des bataillons d’ouvriers ouvrières comme chairs à canon pour les nouvelles tranchées virtuelles de la guerre nucléaire ; qu’il faudra au préalable enfumer la population, désigner et stigmatiser un ennemi abhorré ; puis qu’il faudra motiver les troupes de gauche comme de droite et les amener à s’entretuer dans un grand holocauste guerrier mondialiser et atomiser ?

 

Les boucs émissaires de gauche comme de droite.

Pour assurer ce scénario alambiqué, il est requis de désigner de vilains boucs émissaires à la foule en colère (en colère pour des motifs étrangers à l’affaire, mais qu’importe) ; de provoquer ces boucs émissaires en déboulonnant soudainement de vieilles statues rouillées datant de la guerre des Confédérés. Puis, d’attaquer ces boucs émissaires manifestant leur hargne contre ce futile méfait public (déboulonner une statue oubliée). Enfin, quelques groupuscules de petits bourgeois gauchisants, sponsorisés, viendront accréditer l’opération, envenimer l’action, exacerber l’animosité, et afficher leur adhésion aux « valeurs » démocratiques partagées par les milliardaires de Wall Street (3), les sénateurs, les représentants au Congrès, leurs médias menteurs, les familles Bush et Clinton, et tous les autres de la Sainte-Alliance « progressiste » mondiale (sic).

 

L’arnaque de Charlottesville.

À l’évidence, on s’attendait à ce que le chef de la Maison-Blanche joue le jeu de l’homme outré qui dénonce les boucs émissaires fascistes d’oser protester contre ce fait divers (abattre une statue dans un parc). Assurément, le motif de la rixe n’a aucune importance, c’est la campagne d’intoxication qui suit qui importe dans la mesure où chacun joue le jeu consensuel. Si le Président des États-Unis refuse de jouer le jeu alors c’est tant mieux, ses ennemis le déboulonneront lui aussi par la même occasion. C’est ici que se situe l’arnaque de Charlottesville. D’un côté ou de l’autre, la marionnette Trump est piégée.

 

Le mystère Donald Trump.

Un mystère subsiste cependant. Pourquoi le milliardaire Donald Trump s’obstine-t-il à refuser de jouer ce jeu de propagande ? L’explication électoraliste ne satisfait pas. Les suprémacistes et le KKK ne représentent pas une dote électorale significative. De plus, les élections n’auront lieu que dans trois ans et le clan des milliardaires démocrates, bénéficiant du soutien indéfectible de la go-gauche réformiste et LGBT américaine, ne se fera pas duper pour une deuxième tournée. Le sort du cowboy de New York est scellé, s’il se rend jusqu’à la prochaine convention de son parti. Alors, pourquoi cet homme d’affaires refuse-t-il de jouer le jeu du consensus pour la guerre ?... À moins que le pugilat ait son propre agenda ?!...

 

La classe prolétarienne américaine.

La classe prolétarienne américaine, qui a entrepris sa guerre de classe pour sa survie, n’a que faire des futiles malversations de ces poltrons de gauche comme de droite. Elle ne partage pas les « valeurs » de ces milliardaires menteurs ni de leurs polichinelles de la terreur. La classe prolétarienne américaine a déjà signifié son refus du consensus bourgeois de gauche comme de droite et a refusé de participer aux mascarades électorales médiatisées (4). La classe n’a pas voté, ni pour Trump ni pour aucun autre polichinelle abhorré. Le salariat exploité ne se laisse pas distraire par la gauche manipulée et continue de concentrer ses efforts de lutte contre le capital désemparé (5).

 

L’ARTICLE EST DISPONIBLE SUR LE WEBMAGAZINE http://www.les7duquebec.com/7-au-front/donald-trump-refuse-de-jouer-le-jeu-a-charlottesville/

 

 

Notes

 

  1. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-ne-se-trompe-pas-en-repudiant-lescroquerie-de-paris/
  2. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/charlottesville-ce-que-vous-souhaitez-aux-autres-vous-vous-le-souhaitez-a-vous-meme/
  3. http://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/apr%C3%A8s-le-drame-de-charlottesville-donald-trump-l%C3%A2ch%C3%A9-par-wall-street/ar-AAqs0B2?li=AAgh0dy&ocid=mailsignout
  4. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/lassermentation-controversee-de-donald-trump/
  5. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/les-milliardaires-empochent-et-les-proletaires-decrochent-la-crise-economique-perdure/

 

 

**********

Le livre de l’année sur la gauche, la question nationale et le danger de guerre mondiale.

 

QUESTION NATIONALE ET RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE SOUS L'IMPÉRIALISME MODERNE

 

Robert Bibeau

COMMANDER SUR AMAZON

https://www.amazon.ca/Question-nationale-r%C3%A9volution-prol%C3%A9tarienne-limp%C3%A9rialis/dp/2343114749/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1496234995&sr=8-1&keywords=Robert+Bibeau

 

Commander la version chez l’Harmattan

 

En cette époque de tension guerrière meurtrière il faut revoir la politique prolétarienne sur la question des luttes de libération nationale afin de replacer le nationalisme dans une perspective de lutte de classes. La gauche a oublié que le prolétariat n'a pas de patrie et que la lutte pour le droit des bourgeoisies nationales au contrôle politique de leur État national n'entraînera jamais le combat révolutionnaire des prolétaires pour renverser le mode de production capitaliste et pour édifier le mode de production prolétarien. Afin de démontrer cette thèse l'auteur présente et commente six textes d'auteurs marxistes sur les luttes nationalistes.

 

Éditions L’Harmattan. Mars 2017 • 142 pages • 15,5 €

EAN : 9782343114743

 



22 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 août 14:45

    Que las événements de Chalottesville soient une arnaque orchestrée par le amis de Soros et Clinton parait de plus en plus vraisemblable, en effet.


    Mais votre article tourne court, soudain !

    Chomsky a montré par ses déclarations qu’une partie du peuple étasinien n’est pas dupe, et rejoint l’analyse que vous présentez. De là à dire que Trump a décidé un matin de changer de camp et de rejoindre celui des « prolétaire », il y a un abîme que je ne me risquerair pas à franchir.

    Vous non plus d’ailleurs, puisque votre questionnement s’arrête sans réponse et la conculion arrive sans prévenir et surtout sans enchaînement avec le raisonnement. 

    Entre votre démonstration et votre conclusion aussi, il y a un abîme.

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 26 août 15:08

      @Jeussey de Sourcesûre

      Merci de votre intervention Jeussey Toujours aussi perspicace ?


      Je vous redonne la clé de l’arnaque - elle ne se trouve pas à la fin mais au milieu du texte

      J’écris « Et voilà que Donald Trump se rebiffe et refuse de jouer le jeu des partisans de Churchill, de Gaulle, Staline et Roosevelt. Ne comprend-il pas que la crise économique s’amplifiant une nouvelle guerre sera nécessaire ; où il faudra former des bataillons d’ouvriers ouvrières comme chairs à canon pour les nouvelles tranchées virtuelles de la guerre nucléaire ; qu’il faudra au préalable enfumer la population, désigner et stigmatiser un ennemi abhorré ; puis qu’il faudra motiver les troupes de gauche comme de droite et les amener à s’entretuer dans un grand holocauste guerrier mondialiser et atomiser ?  »

      À la fin je fournit le contre poison 

      NE PAS SE LAISSER DISTRAIRE PAR CETTE GAMIQUE - CE À QUOI CONTRIBUE CHOMSKY À SA MANIÈRE EN LAISSANT CROIRE QU’IL Y A VRAIMENT UNE CONTRADICTION ENTRE GAUCHE ET DROITE DANS CETTE AFFAIRE ALORS QUE CE SONT QUE DES COMPÈRES QUI ONT CHACUN LEUR RÔLE ET SE DONNE LA RÉPARTIE

      Relisez ma conclusion avec ces dernières remarques en tête et vous comprendrez que tout se tient 
      MERCI pour votre intervention 



    • Cateaufoncel 26 août 15:17

      @Jeussey de Sourcesûre

      « Entre votre démonstration et votre conclusion aussi, il y a un abîme. »

      C’est que Trump n’entre dans aucun des schémas hors desquels Bibeau est aussi déstabilisé qu’une poule qui trouve un couteau.


    • Cateaufoncel 26 août 15:21

      @Jeussey de Sourcesûre

      C’est encore pire que ce que je pensais, : il fallait commencer par la lire la conclusion, puis se reporter au milieu du texte smiley


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 août 18:08

      @Robert Bibeau

      je crois que vous sous-estimez Chomsky !

    • mmbbb 27 août 08:31

      @Robert Bibeau Cette 3 eme guerre mondiale tant annoncée viendra t elle ou non ? Je commence à être impatient . Que cela se termine par un enorme feu d’artifice nucléaire ! Et tous nos misérables problèmes seront résolus. Une enorme compression a la Cesar ou capitaliste et communiste enfin fondu pour l eternite . Nos petits egoismes reduits a neant


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 août 15:22

    Sur ces deux points Trump c’est l’antéchrist.

    C’est pour ça qu’on l’aime bien : il faut bien remettre les pendules à l’heure.

    Il y a une hypothèse sur laquelle vous n’allez pas :
    et s’il restait, dans un contexte difficile, fidèle à sa campagne électorale ?


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 26 août 15:33

      @Olivier Perriet


      j’AI ENVISAGÉ CETTE HYPOTHÈSE mais tous les gestes qu’il a posé - d’écarter ses proches conseillers sous la pression de la go-gauche démocrate prouve le contraire 

      TRUMP a tenu un discours pour gagner les élections et tient maintenant un discours pour conserver le pouvoir 

      Et des arnaques gauche-droite comme celle de Charlottesville il ne voit pas ce que ça rapporte pour son PLAN SA MISSION PRIORITAIRE.

      En effet, sa mission n’est pas de lancer une 3e guerre mondiale - sa mission est de hausser les taux d’intérêts aux USA - il ne semble pas comprendre que cela va provoquer la 3e guerre mondiale et alors les gamiques - droite-gauche de la petite-bourgeoisie à Charlottesville démontreront leur efficacité pour faire croire à la classe prolétarienne que l’ennemi c’est la droite - la gauche - les immigrants - les pros-immigrants - les racistes - les antiracistes - N’IMPORTE QUI SAUF LE GRAND CAPITAL.

      CQFD 



    • Cateaufoncel 26 août 16:48

      @Olivier Perriet

      Question :

      « Un mystère subsiste cependant. Pourquoi le milliardaire Donald Trump s’obstine-t-il à refuser de jouer ce jeu de propagande ? » (Robert Bibeau)

      Réponse :

       « TRUMP (...) tient maintenant un discours pour conserver le pouvoir. » (le même, un peu plus tard)

      A quoi bon insister ?

      Plus sérieusement, si vous n’y pensiez pas dans l’instant, je vous renvoie au dernier clip de campagne du candidat des républicains Ni Trump ni ses ennemis ne l’ont oublié Les électeurs du Donald non plus.

      En outre, il vient de rappeler, à la base militaire de Fort Myer, que les E.-U. n’utiliseront plus la force pour installer la démocratie dans le monde.

      Sa position est certes difficile, mais pas intenable, puisqu’il tient. Avec le soutien de l’Amérique profonde :  carte de la répartition des comtés entre Trump et Clinton (env. 2600 contre 500).


  • lloreen 26 août 18:03

    Les scénarios sortis des cartons moisis deviennent de plus en plus loufoques et ne trompent plus grand monde sur les intentions cachées de ces prédateurs qui dominent la planète depuis des siècles.
    Aucun gouverne-ment ni aucun des gouverne-menteurs n’a encore réellement pu apporter de réponses crédibles à quelques questions primaires comme par exemple :

    -Pourquoi un français du Cantal, un belge wallon, un allemand de Prusse ou un pakistanais feraient-ils les frais d’une guerre décidée par d’illustres inconnus rassemblés dans quelque palais au quatre coins de la planète et pour quel bénéfice ?

    -Quelle est la légitimité de ces quelques messieurs et dames regroupés lors de réunions internationales et dont le nombre est souvent inférieur à cinquante pour décider de la vie de milliards d’autres qui la plupart du temps n’en ont même pas connaissance ?

    - Pour quelle raison d’illustres personnages et de géniaux cerveaux ne réussissent-ils pas à faire en sorte d’apporter une étincelle de début de solution depuis des siècles à des problèmes finalement pas réellement insolubles avec un peu de bonne volonté ?

    -Pourquoi tous ceux, justement, qui se sont sacrifiés pour essayer d’améliorer les conditions de vie de leurs contemporains ont-ils tous succombé à des épidémies morbides avec une constance un peu trop régulière pour que ce soit un hasard ?

    -Pourquoi un tel acharnement de la part des mêmes à rendre les populations transparentes alors qu’ils s’ingénient eux-mêmes à truquer, à dissimuler et à tromper les citoyens avec tant de méthode que cela finit par sauter aux yeux ?

    A force de pratiquer uniformément la politique du deux poids deux mesure, le déséquilibre est flagrant et il ne faut pas compter sur ces (des)équilibristes pour apporter un début de solution aux problèmes qu’ils ont créés, tant il devient évident avec le recul que cela n’a jamais été leur objectif.

    Ces vidéos apportent des éléments de réponse sur l’identité des personnages qui gouvernent le monde.
    https://www.youtube.com/watch?v=sT7lU6Okik0
    https://www.youtube.com/watch?v=oIwbKoV-C0E
    https://www.youtube.com/watch?v=0NZH_AKCg7w
    https://www.youtube.com/watch?v=nvawq0kCp4w

    Quant à Donald Trump, il est décidé à apporter des changements mettant en péril les intérêts des quelques-uns qui ont toujours eu l’habitude de régner sans partage sur les affaires mondiales, ce qui explique la virulence des attaques de la presse à leurs ordres.
    L’avenir nous dira dans quelle mesure les changements qu’il escompte apporter iront dans le sens d’une amélioration de la vie des américains. En tous les cas, le monde change, les populations s’éveillent et ont de moins en moins l’intention de faire les frais de politiques qui vont à l’encontre de leurs intérêts et de ceux de leurs enfants et petits-enfants.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 août 18:28

      @lloreen

      je crois que vous sur-estimez Trump

      il est porteur de l’idéologie répandue dans le monde de l’immobilier et de la finance consistant à considérer les politiciens comme des parasites qui s’engraissent à leurs dépens (alors que ce sont des parasites qui s’engraissent aux dépens des citoyens dans l’intérêt des gens comme Trump) et que la solution est de gérer l’état comme une entreprise (alors qu’il ne connait du monde de l’entreprise que l’immobilier et les casinos).

      comme il est entouré de groopies et de lèche-culs depuis qu’il est tout petit, il a fine par croire à ces discours et se confronte maintenant aux vrais requins.

      là où beaucoup ont fait une analyse fausse, c’est qu’il ne remet pas en cause le système pour le rendre plus juste, mais pour le rendre plus profitable aux gens comme lui en coupant le lierre, le gui et ce qu’il crois sucer la sève de l’arbre à jus de dollars

      à mon avis, il n’aura pas le temps de constater qu’il s’est trompé

      les grandes manoeuvres on commencé et les officiers d’en face ne sont pas des tendres.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 26 août 20:14

      @Jeussey de Sourcesûre


      Excellente analyse Jussey où tu oublies cependant que TRUMP A été porté là où il est par un faction mafieuse des USA qui a un plan précis en tête que TRUMP ne soupconne peut-être même pas. Ils lui diront en temps et lieux. 

      Hausser les taux d’intérêts sur les prêt et dévaluer le dollar autant dire un tremblement de terre de 9 à l’échelle de Richter qui en compte 8 

      Le reste n’est que broutilles aux quels les généraux mettront bon ordre laisse leur le temps 



    • Cateaufoncel 26 août 21:02

      @Robert Bibeau

      « Ils lui diront en temps et lieux. »

      Tu reviendras nous expliquer à ce moment-là, Monsieur Je Sais Tout.

      Enfin « tout »... La fois où je suis allé chercher en quoi consisterait le fameux (fumeux ?) futur « mode de production prolétarien », je suis clairement resté sur ma faim. 

      Au moins, Marx, Engels et Lénine entrevoyaient une sorte de paradis, la mélhadone du peuple comme qui dirait. Bibeau, lui, c’est le trou noir, le saut dans la vide sans parachute...

      Ce qui fait que si tu es aussi nul sur l’avenir que sur tes grandes théories, je pense qu’il vaut mieux attendre pour voir.


    • Cateaufoncel 26 août 21:05

      @Jeussey de Sourcesûre

      « ...je crois que vous sur-estimez Trump... »

      Jusqu’à preuve du contraire, ça ne mange pas de pain.


    • Cateaufoncel 26 août 21:13

      @Cateaufoncel

      Correction :

      la méthadone smiley


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 27 août 14:25

      @Cateaufoncel


      Tu as totalement raison je n’ai pu te décrire le futur mode de production prolétarien je ne suis pas devin 

      J’ai l’honnêteté de le dire - je n’arrive pas à l’imaginer mais je sais que la plupart de ses éléments (je parle ici des rapports sociaux de production et non pas des moyens de production) sont déjà présents dans le mode de production capitaliste mais structurés différemment)

      Quand aux moyens de production ils sont tous la présents à notre disposition mais leur développement est entravé par les rapports de production capitalistes.

      La classe prolétarienne devra faire preuve d’imagination et elle le fera 

      Merci pour ton intervention

       

  • bob14 bob14 27 août 08:07
    Donald Trump vous « emmerde » braves gens !

  • eric 27 août 10:57

    C’est une honte ! L’auteur fut payé pour enseigner l’économie !

    Toutes les guerres ont été des prétextes à augmenter les prélèvements de l’état sur la société en général et les « capitalistes » en particulier et à manipuler les monnaies de façon ineptes pour taxer encore plus les populations sous formes d’inflation.
     
    Sans entrer dans le détail, http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/finances-publiques/approfondissements/depenses-publiques-depuis-siecle.html

    Que ce soit en 14 ou en 40, jusqu’au bout, les capitalistes se sont battu pour éviter les combats. Ils savent qu’ils ont plus à perdre qu’à gagner à des guerres, qui à la fin, sont toujours financée par des impôts et ou de l’inflation. Pour les plus gros, ils ont des intérêts croisés à l’international qui ne donnent pas envie d’aller se détruire mutuellement.

    Ce ne sont pas trois marchands de canon qui infirmeraient cette règle. Monsieur Berliet fut ruiné pour avoir commandé une aciérie clef en main aux américains afin d’accroître la production du FT 17. Elle lui fut livrée après l’armistice....

    En 14, en 40, ce sont les diplômés de la classe moyenne payés par l’état, qui se sont jeté les uns contre les autres à grand renfort de sang prolétaire.

    Les gens comme l’auteur.

    Tous le monde sait depuis le film « la victoire en chantant », que c’est l’instit socialiste français qui est allé réglé les comptes de 1870 avec son collègue allemand en 14 et que le parti Nazis, rassemblait un électorat autrefois social démocrate, constitué de classe moyenne sup largement fonctionnarisée.

    Quand au parti bolchevique soviétique, avant la révolution, il comptait au nombre de ses dirigeants le nombre considérable de 1 « fils d’ouvrier et ouvrier lui même », sous la houlette de l’aristo de robe Lénine, accompagné d’un grand nombre « d’enseignant en économie et formateurs pour adulte ».

    Aujourd’hui, ces parasites sont trop nombreux pour des résultats trop contestable. Il cherche à persévérer dans l’être et à continuer vaille que vaille à augmenter leur prélèvement sur le peuple de deux façons concurrentes.
    Ceux qui la joue écolo pour taxer plus et arrondir leur fins de mois en dernière analyse. C’est la « nouvelle gauche ».
    Ceux qui restent sur les bonnes vielles méthodes. Avec une bonne guerre ( civile ou internationale au choix), les contribuables n’osent plus protester....c’est la gauche traditionaliste intégriste. Celle de l’auteur.

    Je suppose que Trump n’a guère plus d’affection pour l’une que pour l’autre. D’autant qu’à la fin, quand il s’agit de partager notre argent collectif, ces gens s’entendent toujours, au delà de leurs discours de guerre de religion interne.

    C’est normal : ils sont la seule chose qui ait jamais ressemblé à ce que Marx nommait une classe sociale.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 27 août 13:19

      @eric

      Vous dites : « Ceux qui restent sur les bonnes vielles méthodes. Avec une bonne guerre ( civile ou internationale au choix), les contribuables n’osent plus protester....c’est la gauche traditionaliste intégriste. Celle de l’auteur. » 


      Vous devriez savoir différencier une prédiction d’un souhait = un voeu= à propos de la guerre annoncée.

      Je ne la souhaite pas je la dis inévitable ! Pourquoi ? Parce que le mode de production ne servant plus à faire ce que dois - étant devenu inefficace à assurer la reproduction élargie du capital (de la richesse collective) sera soumis à des tensions sociales extrêmes jusqu’à l’éclatement sous la forme d’une guerre générale.

      Il est faux que les capitalistes ont tout fait pour empêcher les guerres - Ils n’y pouvaient rien pas plus que les gauchistes ou les droitistes ou les réformistes ou les fascistes = Vous comprenez le sens du mot INÉVITABLE ??

      Non je ne suis pas de la gauche - gauchisante ni de la droite droitiste 



  • Robert Bibeau Robert Bibeau 27 août 17:20

    @ tous On me permettra de répondre à ma propre question. Je demande en effet ceci : « Alors, pourquoi cet homme d’affaires refuse-t-il de jouer le jeu du consensus pour la guerre ?… À moins que le pugilat ait son propre agenda ! »


    OUI Donald Trump = c’est-à-dire la faction de milliardaires et de militaires qui l’a placé là = a une agenda secret qui obligera-forcera la go-gauche américaine et mondiale à s’agiter sérieusement contre son gouvernement - c’est d’ailleurs exactement ce qu’elle a entrepris à Chalottesville - 

    quand Donald accomplira la mission pour laquelle il a été propulsé à al Maison-Blanche = hausser les taux d’intérêts et dévaluer le dollars US.

    L’apocalypse économique entraînera de tels troubles sociaux de la part du prolétariat américain que les mirages raciste-antisémite-LGBT-suprémaciste-faciste-gauchiste-réformiste-socialiste-communiste- etc. ne suffiront pas pour détourner - liquider - l’insurrection populaire et ouvrière aux USA et qui risque d’allumer le feu ailleurs, en France notamment, ou les nuages réactionnaires gauchisants et droitistes s’amoncellent.


  • Doume65 28 août 11:15

    « des dizaines de polichinelles politiques avides de sanctionner de taxes et d’impôts-écolos les contribuables « irresponsables », « coupables » du réchauffement planétaire »
    Je dois vivre dans une bulle car j’ai le sentiment contraire : Je vais avoir un crédit d’impôt pour avoir amélioré la consommation énergétique de mon logement.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 août 16:44

      @Doume65

      OUI M Doume et vous pourriez aussi noter que vous auriez touché un remboursement sur l’achat d’une voiture électrique ... en oubliant cependant que cet argent - remboursement et crédit d’impôt ne sont que de l’argent que vous avez déjà donner au fabriquant - commercant d’auto- de matériels de chauffage - idem pour tout autre achat-implantation de moyens d’économiser l’énergie ou de faire croire à une économie d’énergie. L’argent passe par vos mains pour se rendre aux capitalistes.

      L’État vous le reprendra par des hausses d’impot et de taxes - 

      Et qui n’empêche pas le prix de l’énergie de toujours augmenter malgré vos - économies comme celles de millions de ’consommateurs’ floués 



Réagir