mardi 17 mai 2011 - par Lucadeparis

DSK et les nouveaux complotistes

Alors que la classe médiatico-politicienne s'affirmait farouchement anti-complotiste, voici que les accusations de crimes sexuels de l'un des leurs membres les plus vigoureux en fait d'opportunistes complotistes qui retournent leur veste anti-complotiste. Dans l'inguérissable fracture sociale entre la France d'en bas et la France d'en haut, il n'y a donc plus une querelle de complotistes et d'anti-complotistes, mais une querelle des anciens contre les modernes complotistes.

JPEG - 63.5 ko
Vers le Palais de l’Elysée, le théâtre de Guignol

Écœuré par ce que j'avais appris de DSK et qu'il soit le candidat (soi-disant "socialiste") préféré des sondages (des sondeurs ou des sondés ?), j'avais commencé à écrire un texte intitulé : « Pourquoi Dominique Strauss-Kahn ne sera ni candidat ni président » ou « Dominique Strauss-Kahn, le candidat improbable, le président impossible ». Et ce dimanche, bonne nouvelle, j'entends avec joie qu'il m'a coupé l'herbe sous le pied en essayant de prendre le sien. Les primaires "socialistes" se ferment aux primates "socialistes", au comportement trop primaire, qui après avoir raté son viol, manque son vol (depuis un aéroport au nom d'un autre politicien à addiction sexuelle : JFK) vers nos contrées plus latines (pour ne pas dire berlusconiennes).

Informé du témoignage de Tristane Banon depuis trois ans, des commentaires de la classe médiatisée (Thierry Ardisson, Danièle Évenou : « Qui n'a pas été coincé par Strauss-Kahn ? »), j'ai été bien amusé d'entendre un de ses proches, Jean-Marie Le Guen, député PS de Paris, affirmer avec un certain toupet, et un toupet certain : « Et puis, et surtout, cette affaire ne ressemble en rien à DSK, l'homme que nous connaissons tous. ».

J'ai d'abord pensé à la fable africaine du scorpion et de la grenouille qui l'aide à traverser la rivière, mais, malgré ses promesses, ne peut s'empêcher de la piquer lors de la traversée, les condamnant tous deux à mort, et s'excusant : « Je n'y peux rien. C'est ma nature. ».

On peut imaginer que DSK était stressé par les révélations très récentes sur son train de vie fastueux, suite à la photographie de lui prenant le volant d'une voiture à 100.000 euros, ce qui l'a ramené à son comportement sexuel addictif et anxiolytique irrespectueux de la volonté d'autrui, voire même attiré par les refuse-nique...

Tout en penchant vers la thèse policière, la plus crédible, j'ai imaginé la possibilité d'une manipulation de DSK : organiser une fausse accusation de tentative de viol, afin de discréditer les autres accusations qui allaient venir lors de la campagne. Mais je trouvais cela bien risqué, et surtout presque impossible à organiser, car il aurait fallu que la femme de chambre accepte le risque d'une forte condamnation (contre la promesse d'une forte rémunération).

Et voici que dans les heures qui suivent, des membres de la classe médiatico-politicienne (UMPS) invoquent la possibilité d'un complot contre DSK :- Jacques Attali, sur BFM TV, défend DSK « qui est un ami » et évoque « un piège » ou « un malentendu » ; sur Europe 1, il envisage par trois fois une « manipulation », et « que quelqu'un est envoyé pour le piéger, à la suite de la Porsche et autres costumes », même si, lucide, il dit deux fois de son scénario irréaliste de midinette que « c'est du roman »...

- Dominique Paillé, membre du Parti radical et ex porte-parole de l'UMP : « Dominique Strauss-Kahn est un de mes adversaires, mais il est tout à fait envisageable qu'il puisse être tombé sur une peau de banane qu'on lui aurait mise sous la chaussure. S'il est tombé sur cette peau de banane, c'est qu'on savait qu'il avait une vulnérabilité. Et quand on s'apprête à être candidat à la candidature à la présidence de la République française, on se met à l'abri de telles vulnérabilités. ».

- Christine Boutin, ex ministre du Logement de Nicolas Sarkozy : « Je pense que vraisemblablement on a tendu un piège à Dominique Strauss-Kahn et qu'il y est tombé.. [...] Le piège était tendu mais il ne fallait pas tomber dedans.[...] ça peut venir du FMI, ça peut venir de la droite française, ça peut venir de la gauche française. » ; elle est par ailleurs assez informée sur son comportement sexuel : « On sait qu'il est assez vigoureux, si je puis m'exprimer ainsi »...

- Ségolène Royal, questionnée sur l'hypothèse d'un « coup monté », répond que « tout est possible. ».

- Pierre Moscovici, « son ami personnel » : « L’enjeu, maintenant, c’est de savoir s’il s’agit de faits réels, ce que je n’imagine pas, ou s’il y a eu une provocation. ».

- Jean-Christophe Cambadélis : « Je ne suis pas du tout, loin de là, un adepte des complots, mais j'ai encore en tête le fait qu'on avait promis à DSK le feu nucléaire dès qu'il ferait ses premiers pas de candidat. [...] Nous ne pouvons pas croire à sa culpabilité. Il sera bientôt au milieu de nous. [...] Après le temps de la spéculation, de l'émotion et de l'accusation, vient le temps de la défense et de l'amitié. ».

- Laurent Fabius, ex Premier ministre Socialiste de François Mitterrand : « Les accusations portées contre Dominique Strauss-Kahn constituent un énorme choc, mais provoquent aussi beaucoup d'incrédulité. ».

- Gilles Savary, vice-président PS du Conseil général de Gironde : sur son blog, dans un texte intitulé « Gibier de guet-apens », à propos de « cette affaire abracadabrantesque » : « Rien exclure, c'est aussi ne pas exclure un guet-apens qui arrangerait beaucoup de monde en France. ».

- Gérard Collomb, maire Socialiste de Lyon : « Ces accusations qu'il récuse paraissent tellement irréelles qu'il convient d'attendre d'en savoir plus. ».

- François Pupponi, député-maire PS de Sarcelles et successeur de DSK : le Dominique Strauss-Kahn qu’on décrit dans les journaux n’est pas celui que je connais depuis plus de 25 ans ».

- Jack Lang, ex ministre PS : « Je ne peux croire à la véracité des faits rapportés au sujet de DSK. La décence et la retenue devraient s’imposer.

- Bernard Tapie, ex ministre de la Ville de François Mitterrand : « Tout est possible, un piège. Tout le monde est d’accord pour reconnaître qu’il est intelligent et ce n’est pas tellement pas compatible. C’est très loin de quelque chose de crédible. Il est sur le point d’être candidat à l’élection présidentielle, il a d’autres soucis, d’autres envies que de se précipiter sur une femme de ménage. ».

- Le pire, Michèle Sabban, vice-présidente Socialiste du Conseil régional d'Ile-de-France, « particulièrement engagée en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes » (Conseillère Technique en charge de la promotion des femmes de 1997 à 2002, Secrétaire Nationale aux Droits des Femmes de novembre 1997 à 2003, Vice-Présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes Méditerranée Nord et Sud depuis 2003), proche de DSK : « Je suis convaincue d'un complot international. C'est le FMI qu'on a voulu décapiter et pas tant le candidat à la primaire socialiste, l'homme le plus puissant après Obama. Tout le monde sait que sa fragilité, c'est la séduction, les femmes. Ils l'ont pris par cela. ».

La situation est amusante et paradoxale, telle une ironie de l'histoire. Cette même classe dirigeante de copains-coquins (1), qui qualifie de paranoïaques les thèses complotistes lorsqu'elles accusent ces mêmes élites d'organiser des complots contre le peuple ou des Etats plus faibles (attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis officiellement attribués à des terroristes islamistes, attentats en Russie en 1999 officiellement attribués à des terroristes tchétchènes), sont soudainement complotistes pour défendre l'un des leurs.

Donc, à l'exception de Christine Boutin qui était dubitative à propos du 11 septembre 2001 (faisant ainsi partie à la fois des anciens et des modernes), nos dirigeants n'ont tendance à voir des complots que des faibles contre les forts, ou entre les forts, mais pas des forts contre les faibles. Je suis ravi d'apprendre que le complotisme n'est pas l'apanage de marginaux ou de la France d'en bas qui s'informe de plus en plus grâce à l'internet, mais qu'émerge maintenant un nouveau complotisme opportuniste de la France d'en haut, l'élite médiatico-politique jalouse et zélée pour défendre solidairement les intérêts de ses membres (surtout les plus vigoureux). C'est l'endo-socialisme de la classe d'affaires aux affaires, et très souvent avocats d'affaires eux-mêmes (solidarité qui explique que la mère de Tristane Banon, l'élue socialiste Anne Mansouret, avoue sur BFM TV avoir « empêché » sa fille à porter plainte contre un proche de sa famille)...

 

(1) Lorsqu'ils sont un peu moins copains, et aussi un peu opposants politiques, quelques rares politiciens écartent d'emblée toute thèore d'un complot :

- Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy, en stigmatisant idiotement la France : « Je fais confiance à la justice américaine.'[...] C'est tellement français de voir des complots partout, c'est quelque chose je crois qui est dans notre culture. ».

- Henri de Raincourt, ministre de la Coopération : « Le piège, on ne peut pas y penser. ».



34 réactions


  • criticaldistance 17 mai 2011 10:20

    ce n’est plus l’affaire DSK

    c’est l’affaire de la mafia politico-médiatique


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 mai 2011 10:25

    DSK est donc maintenu en détention provisoire.

    Cas particulier aux USA où la règle générale est la libération sous caution plus, éventuellement, retrait de passeport, restriction de résidence et port d’un bracelet électronique.

    On peut s’étonner que beaucoup d’observateurs français s’émeuvent de cette détention exceptionnelle aux USA alors qu’en France, même un Français, se trouverait automatiquement placé en détention provisoire pour les mêmes accusations...

    Il est probable que la juge américaine a pris cette décision au regard du risque de fuite de DSK des USA, de la gravité des charges retenues contre lui et, surtout, des éléments à charge et preuves contenues dans le dossier dont on peut supposer qu’elle a eu connaissance.

    Malgré tout, cette détention provisoire présente un avantage pour DSK car elle oblige, dans un délai maximum de cinq jours, à sa comparution devant un Grand Jury, de vingt-trois jurés, qui devra statuer immédiatement sur sa libération, si le dossier d’accusation est insuffisant, ou sur sa comparution ultérieure devant un tribunal.

    Si DSK est innocent, et s’il parvient à le prouver devant le Grand Jury, cette affaire pourrait se terminer pour le mieux pour lui dès vendredi prochain.

    S’il avait été libéré sous caution, cela aurait interdit sa comparution dans les cinq jours devant un Grand Jury et il aurait dû attendre un long délai indéterminé avant de comparaître devant un tribunal et de pouvoir se disculper.



  • Cocasse Cocasse 17 mai 2011 11:17

    Passons sur le coté « anti-complotistes » qui se réclament du complot contre DSK. L’anti-complitisme est de la connerie, à peu près tous les lecteurs d’agoravox comprennent comment ça marche.

    Il y a des questions que je me pose, et si quelqu’un pouvait m’apporter des éléments de réponse, ce serait bien !

    Mon constat est le suivant : ce n’est pas la première fois que DSK aurait pu être impliqué. Comme la majeure partie des politiques, il trempe dans l’ordurerie, et il ne tient qu’au pouvoir médiatique (celui des médias de masses complices du pouvoir s’entend) de faire éclater une vérité ou une autre pour les abattre. Le pouvoir médiatique allant de pair avec le pouvoir tout court (lequel précisément ? l’empire, les cercles mondialistes, toute la smala quoi, je récapitule pas tout, vous connaissez le bazar).

    - Par conséquent, rien n’arrivant par hasard, pourquoi ce pouvoir là se débarrasserait alors de son poulain ?
    - Que se passe t-il réellement en arrière cour ?
    - Véritable accident ?
    - Mise hors jeu d’un candidat dont la cote est en réalité décevante et qui ne parvient pas à grimper malgré les sondages mensongers ?
    - Coup de pute d’un rival ?
    - Affaire interne au Bilderberg ?
    - Message préventif à l’égard des membres du cercle (faites toutes les conneries que vous voulez, mais restez planqués pour ça) ?
    - Si on avait voulu que cette affaire reste dans l’oeuf, ne pensez vous pas que cela aurait pu se faire ?
    - Les bilderbergeois peuvent ils être dépassés par les évènements dans un monde où découle directement ou indirectement de leur tutelle tous les principaux médias ?

    Si quelqu’un pouvait m’éclairer un peu....


    • BOBW BOBW 17 mai 2011 11:30

      Et si tout si simplement il avait été victime d’une pulsion-réveil du « Centre » ?? smiley


    • Aldous Aldous 17 mai 2011 11:54

      C’est un coup des parties !


    • JMK66 JMK66 17 mai 2011 13:59

      @ Cocasse

      Tout simplement quelques policiers et magistrats encore intègres ne veulent pas se faire corrompre par une bande de racailles apatrides, prêts à tout pour arriver à leurs fins.

      Leurs fins que de plus en plus de citoyens du monde commencent à rejeter en masse.

      Les peuples sentent bien que les masses médias les mènent en bateau sur des sujets abracadabrantesques.

      Ces derniers temps les malheureux qui n’ont que la télé comme moyen d’informations se sont bien rendu compte d’un vaste complot à leur égard. Que la TV les prend pour des cons écervelés.

      Nous autres cyber citoyens ouvert sur le monde et ses dérives, nous avons un large avantage sur les autres. C’est pourquoi nous devons nous engager à divulguer l’information ; la vraie !

      Ce n’est pas par hasard que les sites anti-complotistes fleurissent à grande échelle comme les champs de pavots en Afghanistan.

      Enfin je m’égards du sujet, mais je pense que tout le monde aura compris le message.

      Surtout n’oubliez jamais les mots de ces héros de la France libre :

        http://www.dailymotion.com/video/x1irg4_lyappel-des-resistants_news

       Paix sur Vous


  • Robert GIL ROBERT GIL 17 mai 2011 11:23

    Le probleme, c’est que lui et ses semblables pensent etre au-dessus des lois et croient que tout leur est du, voir :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/02/11/tout-est-a-eux/


    • flesh flesh 17 mai 2011 19:33

      Mon pauvre vieux, si vous aviez un minimum de jugeotte vous auriez remarqué que les « conspis » sont autant partagés que tous les français sur cette histoire : chai po - coupable - innocent


  • loadmaster 17 mai 2011 12:36

    vous en voulez du complot !!
    ben tiens en voila un :
    DSK a mis enceinte Carla , Nabosarko l’a su et les services secret on payé grassement la femme de chambre pour compromettre DSK !!

    rien de politique juste une vengeance perso !!
    alors il tient pas la route mon complot !!! smiley 


    • loadmaster 17 mai 2011 14:04

      humm éliminer un adversaire qui vous bâterait à tous les coups !! vous ne voyez pas qui ??? allons allons smiley


  • alberto alberto 17 mai 2011 14:09

    Bon article : les complotistes sont partout !

    Et vous avez oublié de citer BHL ?
     Je l’ai entendu ce matin en remettre une couche dans le complot !
     Un régal...

    Bien à vous.


    • Lucadeparis Lucadeparis 22 mai 2011 20:59

      L’oubli est réparé. BHL, je lui ai consacré un article (en attente de publication depuis ce soir) rien que pour lui tout seul, car il le vaut bien, l’oréalisé. Ces propos valent leur pesant de cacahuètes pour bonobos du zoo médiatique. Un régal, comme vous dites, mais je me serais bien passé que France Inter nous « offre » (quoique c’est nous qui paye !) quotidiennement autant de plats indigestes, et même à vomir.


  • paOptiMiste 17 mai 2011 14:45

    Merci. J’ai fait la même analyse que vous lorsque j’ai entendu les Zélites évoquer le complot (mais sans utiliser le mot complot).

    Je me suis dis « tiens, tiens,.... lorsque ça les arrange, lorsqu’il s’agit de protéger l’un des leurs, alors là le complot est envisageable... ».

    Mais ce qui m’a le plus amusé (si l’on peut dire) c’est lorsque les Zélites ont utilisé le mot « troublant ».

    Tous ceux qui ont visionné les vidéos de JMBigard sur le 11/9 ont dû ressentir un goût amer.



  • paOptiMiste 17 mai 2011 14:47

    J’aurais dû écrire « qui ont visionné et soutenu les vidéos et les interrogations de JMBigard ».


  • Antoine Diederick 17 mai 2011 17:21

    Sur cette thématique dont le thème est « A qui profite l’esprit de complotite ? » Ou comment discréditer les arguments de ceux qui s’interrogent sincèrement, voici à verser au dossier cet article de Monsieur Imbert qui pourrait vouloir réduire encore une fois dans une passe simplificatrice l’envie de reléguer les esprits critiques en l’îlot des gentils frappadingues.


    • Christoff_M Christoff_M 17 mai 2011 17:41

      Quel plan est prévu depuis longtemps par les mondialistes et le FMI pour la France !!

      Quel rôle prédestiné et important, a ce personnage dans la mise en place d’une gouvernance mondiale et d’une finance encore plus radicale dans notre beau pays ou ce qu’il en reste...

      Vu la mobilisation de tous les parasites possibles , sur les plateaux TV et la une des journaux complices de la pensée unique, messieurs Barbier et Guiesbert en tete, on se doit de comprendre que celui que l’on veut nous vendre en héros et sauveur de la France derrière Sarkozy ( je n’aimerais pas l’avoir dans le dos...), représente un élément indispensable pour normaliser notre pays et le mettre au pas de la mondialisation avec un discours de façade de gauche ( qui croit encore au PS d’Aubry et Hamon, et leur députés européens qui votent à plus de 80% les lois comme la droite libérale qui au moins elle assume ses intentions critiquables mais annoncées...).


  • gaijin gaijin 17 mai 2011 18:06

    je propose la palme de meilleure photo pour celle de l’article
     smiley


  • Lucadeparis Lucadeparis 17 mai 2011 18:19

    Dans le journal d’Europe 1 juste avant 18h10 : « La thèse du complot n’a plus cours ». Comme quoi les soi-disant complots imaginés par la clique médiatico-politicienne sont vite éliminés dans la lutte (darwinienne) pour la vie des idées, alors que les thèses complotistes des gueux et des dissidents sur les attentats du 11 septembre 2001 tiennent toujours solidement la route dans leur dixième année...


    • joelim joelim 17 mai 2011 19:57

      Ce qui va être marrant c’est que la théorie du complot contre DSK n’est peut-être pas terminée, car même maintenant elle n’est pas totalement écartable à mon sens smiley quand on vois les enjeux et les frasques (connues de tous ou presque) de SK.

      Respect pour le mec qui a réussi le record de descente sociale en rapidité — une heure au plus — sur une hauteur maximale, quasiment du plus haut au plus bas de l’échelle sociale, sous réserve de sa culpabilité bien entendu. 

      Sinon en réponse à un contributeur (d’un autre article peut-être), c’est B. Debré qui est diffamant techniquement, pas les commentaires sur agoravox, qui ne lui arrivent pas à la cheville sur ce plan-là ! Puisque le directeur de l’hôtel a nié. Mais l’a-t’il fait de lui-même... Ça serait un complot inverse. smiley 

      Par ailleurs, je trouve qu’il y a moins de posts qui bafouent les droits de l’un ou l’autre que de posts qui le dénoncent. Parce que ça fait bien, c’est très mode, en plus c’est facile car on trouve toujours un écrit qui a oublié les précautions oratoires et sur qui on plaque notre interprétation non-vérifiée.

    • Lucadeparis Lucadeparis 17 mai 2011 20:48

      Je précise que je parle des thèses complotistes internalistes de l’Etat terroriste, et non des thèses complotistes externalistes de quelques terroristes islamistes.


  • Mr Mimose Mr Mimose 17 mai 2011 18:23

    C’est un complot américano-sioniste pour faire tomber DSK qui est socialiste avec l’appui de la DGSE et de Sarko et peut etre meme des gris.


  • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 17 mai 2011 18:30

    Toujours pareil, ceux qui ne croient pas aux vrais complots, genre 11 septembre, se permettent d’inventer des complots là où il n’y en a pas, comme ici dans l’affaire DSK...


    Le formatage de l’information quotidienne par les médias, a , semble-t-il, réussi à « faire marcher sur la tête » une bonne partie de la population... 

    De toute évidence, DSK s’est grillé lui-même, et inventer un complot c’est chercher à l’innocenter, voire à l’excuser...



     

  • Mr Mimose Mr Mimose 17 mai 2011 19:43

    En fait c’est la soubrette qui l’a agressé, DSK a tenté de se defendre mais elle a pris son sexe dans sa bouche.
    DSK n’était pas consentant il s’agit d’un viol à l’encontre de DSK qui est un homme d’une grande probité.
    Je répete, il s’agit certainement d’un complot, mais il ne faut pas le dire car on risque d’etre accusé de négationisme et d’antisémitisme.
    J’espere que DSK sera relaché pour qu’il puisse continuer l’excellent travail qu’il fournit au FMI afin de redresser la situation grecque en privatisant les sociétés d’etat et en imposant encore plus ces fainéants de grecs qui passent leur temps à jouer de la lyre.


    • joelim joelim 17 mai 2011 20:13

      En fait c’est la soubrette qui l’a agressé

      Ce sera drôle si DSK arrive à prouver qu’il l’a déjà fréquentée. S’il n’y arrive pas, aussi.

      Spectacle malsain ? Non, fait divers dont personne ne préjuge réellement du dénouement et qui devra nous faire changer certaines choses s’il s’avère de façon certaine que la victime présumée est bien victime. Et c’est je pense passionnant pour les habitués des séries télévisées (les nourris au lait de TF1), comme la mort de Diana avec moins de sang mais plus de sordide. 

      Cette histoire va laisser des traces, qu’il s’agisse d’un suicide politique ou d’un meurtre politique (c’est l’un ou l’autre comme disait un intervenant de Taddeï hier). 

      Perso je penche pour l’existence d’une amoralité politique acceptée de type « coucou » (l’oiseau) qui subitement devient connue de tous, y compris des téléspectateurs de TF1. En tiendrons-nous compte ?

    • joelim joelim 17 mai 2011 20:19

      Quand ces feignants de grecs posent la lyre c’est qu’ils veulent tâter du bouzouki.

      Excepté ceux qui doivent travailler à se préserver de l’impôt, bien sûr.

  • Lucadeparis Lucadeparis 18 mai 2011 09:59

    57 % des Français affirment croire au complot contre DSK, selon un sondage de nos médias.
    Misère moutonnière coutumière du peuple : il croit surtout aux complots que veulent les médiamenteurs.
    Nous ne sommes que de pauvres imitateurs, pécheurs des pensées d’autrui.
    http://thechouan.blogspot.com/2011/05/les-francais-lobotomises-par-les-medias.html


    • Francis, agnotologue JL 18 mai 2011 10:10

      Lucadeparis,

      les sondages sont bidonnés. Qui répond aux sondages par téléphone ?


    • Lucadeparis Lucadeparis 18 mai 2011 10:21

      Alors que le complot, c’est l’omerta, la conspiration du silence de a nomenklatura qui rend incroyable pour le bon peuple la turpitude strauss-kahnienne, car hors-cadre établi depuis longtemps.


  • loadmaster 18 mai 2011 12:21

    Bon,
    vous avez aussi :
    la soubrette pour arrondir ses fins de mois fait le tapin dans l’hôtel , banco DSK était ok , mais au vu de la piètre prestation de la dame il a pas payé !!
    ben oui c’est du viol !! smiley


  • Rousquille Rousquille 22 mai 2011 01:24

    Il faut désormais distinguer le complot (synonymes : piège, coup monté, machination) de la conspiration.

    Le complot est l’explication de la classe dirigeante pour exorciser un fait gênant ; une conspiration, en revanche, est l’élucubration impertinente autant qu’imbécile des araignées décérébrées de la Toile : les acariens conspirationnistes.

    Excellent article, très bien écrit. Je reproche juste à l’auteur son usage d’addiction, qui est un anglicisme très mal venu. Pourquoi un verbe aussi noble que « dicere—dire » deviendrait-il synonyme d’obsession, de phobie, de manie, de dépendance pathologique, de possession, d’asservissement mental, de démon, d’assuétude ? Il fallait vraiment avoir un esprit tordu anglo-saxon pour faire une chose pareille.


    • Lucadeparis Lucadeparis 22 mai 2011 05:25
      Les mots « complot » et « conspiration » n’ont jamais signifié « explication » ni « élucubration », mais des entreprises secrètes. On peut trouver des distinctions entre les deux ici.
      Le mot « addiction » est parmi ceux que je connaissais celui qui convenait le mieux ; « toxicomanie » ne me semblait pas pertinent ; par contre, je découvre « assuétude » qui convient parfaitement.
      Je ne commenterai pas la conclusion anti-anglo-saxonne..

Réagir