samedi 21 mai 2011 - par j-p. bédol

DSK, les 5 vrais coupables (suite) : un cas purement de conscience

Définitivement inculpé avant-hier après-midi 19 mai par le Grand jury de New-York, DSK va-t-il tout faire à partir de maintenant pour prouver que c'est la femme de chambre qui a menti et pas lui ?

Désormais présumé coupable mais libre dans quelques jours en étant assigné, à ses frais, dans une résidence sous caméras 24 h /24, gardé par un agent armé et contre une caution de 6 millions de dollars dont 1 en liquide et les 5 autres en assurances et hypothèques diverses, le déjà célèbre procès "Femme de chambre contre DSK" aura bien lieu. Il débutera le 6 juin, sauf si entre-temps le Français plaide coupable. Dans ce cas il ira directement en prison sans aucun jugement, pour exécuter une peine largement réduite de 20 ou 25 ans seulement au lieu de 74, si j'ai bien compris la justice américaine.
 
Alors imaginons que le procès ait lieu. J'image le cas de conscience énorme qui va se poser à DSK dont les valeurs de fond, outre bien sûr celles pour lesquelles il est inculpé, sont tout de même socialistes et de manière inconstatable profondément sociales.
 
Soit il fait fi de ses propres valeurs et laisse ses brillants, onéreux et riches avocats traîner dans la boue la partie adverse féminine, locataire du Bronx, mère célibataire, immigrée, smicarde, femme de chambre dure à la tâche et noire de surcroît. Tout cela pour tenter et seulement tenter, d'éviter 74 ans de prison. Avouons que ce n'est pas rien et que l'enjeu n'est pas mince. Chacun d'entre nous, mâle de chez les mâles et aujourd'hui encore propre sur soi, peut et doit se poser cette question de conscience : qu'est-ce que je ferais à la place de DSK ? Il s'agit de 74 ans d'emprisonnement tout même, c'est-à-dire une sortie envisagée à l'âge de 136 ans.
 
Soit coupable il le sait en son for intérieur et alors il ne peut pas laisser ses avocats détruire l'honneur et peut-être même la vie de la femme qui en face de lui l'accuse de l'un des plus vils crimes de l'humanité : le viol non consenti d'un être humain par un autre être humain. Même si l'espace de quelques secondes l'homme ayant pété les plombs est redevenu l'animal primitif d'il y a plusieurs dizaines de milliers d'années. Adoptant cette attitude courageuse DSK sait qu'il finira ses jours en prison. Mais il aura la conscience tranquille et aura sauvé certaines valeurs qui le fondent et qui l'habitent encore comme tout homme quand il ne laisse pas son instinct animal lui dicter sa conduite en matière sexuelle.
 
Soit alors, responsable et coupable selon sa propre vision intérieure des choses, il prend ses responsabilités et là aucun dispositif de sécurité ne pourra empêcher son ultime et fatal geste.
 
La question que doit se poser DSK encore aujourd'hui vendredi 20 mai au fond de sa cellule de Rikers Island est bien celle-ci. Que veut sa conscience ? Il sait que le monde entier attend de voir quelle attitude va adopter lui le socialiste désormais le plus célèbre du monde.
 
Sauver sa vie devenue quand même misérable si les faits de crimes sont avérés. Ou détruire aussi et en même temps que la sienne, la vie d'une femme qui si elle est vraiment innocente n'aura commis qu'une seule erreur, celle d'avoir un jour le samedi 14 mai 2011 entre 12 ou 13 heures locales, rencontré l'ex-patron du FMI dans la suite 2806 de l'un des palaces de New-York où une seule nuitée coûte 3 000 dollars, soit environ trois fois son salaire mensuel.
 
Un cas de conscience que je laisse, que nous laissons tous je suppose, à celui qui s'est mis lui-même si les choses sont avérées dans ce pétrin de manière insidieuse et peut-être petit à petit, pas à pas, depuis de nombreuses années déjà semble-t-il, comme le laissent entendre aujourd'hui beaucoup de personnes pourtant fort silencieuses hier car amies, courtisanes ou accointances politiques et professionnelles.


12 réactions


  • Pépé le Moco 21 mai 2011 11:03

    @Auteur,

    DSK est socialiste ! C’est une plaisanterie ? Certains crétins français y croit, mais le peuple grecque lui ne se fait pas d’illusion : privatisation des services publics, diminution des salaires, ect ...
    C’est le résultat de la politique du FMI sous la présidence de ce tartuffe. Un bouffon de moins à la candidature française de 2012, c’est une bonne nouvelle !


    • j-p. bédol 21 mai 2011 11:07

      Socialiste ne veut pas dire etre exsant de défaut, de connerie ou de perversité sexuelle.

      Beaucoup d’Hommes, dont je suis, vous aussi, ont ses travers. Ils demeurent quand memes avec leurs croyances politiques, sociales, et autres.

      Quant à la Grèce on verra si elle va mieux sans DSK.


    • Pépé le Moco 21 mai 2011 13:37

      @ j-p. Bédol,

      Le problème c’est quand les défauts et la connerie se généralisent. Le « social-libéraliste », qu’est DSK, doit s’appréhender sur les faits et ses choix politiques. Toutes personnes, qui se donnent la peine de se renseigner sur les décisions prises par ce personnage (au FMI, en tant que ministre et en tant que membre de cercles d’oligarques) peuvent aisément se rendre compte que cette hypostase est le premier soldat de la destruction des acquis du programme du C.N.R.

      Comme a écrit KANT : La croyance : milieu entre l’opinion et le savoir.

      Quand à la Grèce, avec ou sans DSK, c’est un faux problème. La connerie de l’Europe a été de faire appel à cette institution ultra-libéraliste pour régler un problème interne à EU (la France a déjà pris son ticket). C’était un problème de redistribution des richesses européennes (mais la nouvelle constitution européenne - ratifiée illégalement - ne prévoit pas une solidarité entres les états). En revanche, pour les banques, lors de la crise financière, les fonds ont été trouvés sans problème pour combler la dette financière menaçante (pour le système capitaliste et financier qui engraisse les oligarques).

      Bref, comme a écrit Guy Hocquenghem, dans son livre Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary, au sujet de BHL : Et cette inexistence est inscrite en tes initiales, BHL. Tu n’as même pas de nom à toi, rien qu’un sigle, comme RATP, ou SNCF.

      DSK est un sigle (voisin marocain de ce BHL). Il n’existe que par la volonté des cosmocrates. Un tartuffe de moins comme candidat au élection de 2012 est une très bonne nouvelle, malheureusement les clones restants ne sont pas plus brillants.

      Rq : Je vous remercie pour votre suivi des commentaires réalisés après le publication de votre article, ce n’est pas souvent le cas. Cela permet les échanges.


    • j-p. bédol 21 mai 2011 21:25

      On verra ce que va devenir le FMI sans lui. Les dames seront soulagées. Pas les pays pauvres a priori.


  • BA 21 mai 2011 14:44

    DSK : une prison dorée au coeur de Manhattan.

    Anne Sinclair avait vendredi jeté son dévolu sur un luxueux appartement du quartier huppé de l’Upper East Side, à deux pas de Central Park. Un meublé de la résidence hôtelière Bristol Plaza, sur la 65e Rue, « décoré de marbre de Carrare, équipé de trois lignes téléphoniques et de télévision plasma dans la salle de bains ». Piscine intérieure, terrasse et salle de sport à disposition des locataires. Loyer mensuel : entre 8.000 $ le studio et 14.200 $ le trois-pièces, selon le site Internet de l’immeuble.

    Mais, au dernier moment, le bailleur a refusé d’abriter ce couple décidément trop médiatique. Un coup dur pour DSK, obligé de passer quelques heures de plus derrière les hauts murs de Rikers Island.

    Mais pour sortir de prison, DSK a dû casser sa tirelire. Il a d’abord dû s’acquitter de sa caution, fixée à 1 million de dollars (703.100 €). Et accepter un dépôt de garantie de 5 millions de dollars (3,5 millions d’euros). Une somme exorbitante garantie par Ira Judelson, un agent d’assurances connu à Manhattan pour voler au secours des people menacés de poursuites judiciaires. Décrit par le New York Times il y a quelques mois pour être « l’ATM (le DAB, distributeur de billets, NDLR) des rappeurs, acteurs et sportifs désespérés », Judelson a l’habitude de travailler avec Benjamin Brafman, l’un des deux avocats américains de DSK. Les tarifs de cet agent de stars : entre 6 et 10 % du montant de la caution à garantir.

    Par ailleurs, les frais que DSK doit engager pour sa défense seront colossaux et pourraient se chiffrer, au final, à plusieurs millions de dollars. Avec Anne Sinclair, il a en effet choisi de s’adjoindre les services de deux avocats de renom : Benjamin Brafman et William Taylor. Les ténors, redoutés par les équipes du procureur, réclament des honoraires à la hauteur et de leur réputation et de celle de leurs clients. La presse américaine avance leurs tarifs : environ 1.000 $ de l’heure.

    Le couple Strauss-Kahn a beaucoup d’argent et les moyens engagés par la défense seront sans limite. Tout sera fait pour prouver l’innocence de Dominique Strauss-Kahn mais surtout décrédibiliser sa victime présumée. Les avocats ont d’ores et déjà fait appel à des équipes de détectives privés rompus à ce genre d’exercice. Ces enquêteurs sont sans doute en train d’éplucher la vie de la femme de chambre du Sofitel afin de prouver qu’elle a accusé le directeur général du FMI d’un crime inexistant dans un but financier. Tout comme les avocats, ces super-détectives ont un prix : entre 500 et 700 $ de l’heure, selon les sociétés d’investigation.

    On le comprend : la nouvelle vie et la défense de Dominique Strauss-Kahn risquent de lui coûter très, très cher. Au bas mot : 250.000 $ par mois.

    http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/une-prison-doree-au-coeur-manhattan-103256.html


  • easy easy 21 mai 2011 15:30

    Ce sujet du sublime m’intéresse au plus haut point.


    Dans un tout premier temps, peut-être parce que trop choqué, trop menacé (il aurait pu être tué pendant la perp walk) DSK n’a pas semblé accorder la haute place qu’un homme pétri de noblesse aurait accordé à la parole une personne de petite condition au détriment de sa propre gloire ou crédibilité (geste sublime qui, à ma connaissance n’a jamais été réalisé par qui que ce soit sur Terre, pas même par Jésus) 

    Mais à partir de maintenant où il peut davantage réfléchir et où il est entouré de personnes lui prouvant un attachement sublime, il est dans de meilleures conditions pour faire ce geste extraordinaire que j’espère voir depuis toujours.

    Si dans les jours qui suivent, j’observe que ce princissime continue de chercher à décrédibiliser la parole de cette petite femme, je resterais profondément déçu de l’Homme.

    Il peut et doit dire sa manière de voir les choses, il peut dire sa différence, il peut la contredire. Mais s’il a une grandeur d’âme, s’il est exceptionnel, il ne doit rien faire pour discréditer son accusatrice, pour la faire passer pour une folle ou une menteuse

    J’attends donc beaucoup de lui.





    Mais déjà, j’ai des doutes. 

    Sa sortie de route, profonde ou pas, était quelque chose qu’il devait forcément imaginer puisqu’il était plutôt du genre à rouler trop vite, à griller des stops et il l’aurait même déjà dit envisager l’accident.

    Je ne sais pas vous, mais moi, quand je roule, c’est très souvent que je me dis, si je dérape, je ferais ceci ou cela. De sorte que si l’accident se produit, je réagis quasiment comme prévu (deux fois déjà, sur la vraie route, j’ai évité la cata grâce à un réflexe pré acquis) 

    Si donc DSK avait eu une forte éthique allant à considérer que « Si un jour une petite se plaint, je ne chercherais pas à la discréditer » ce jour où la Police était venue le cueillir dans l’avion, le temps d’arriver au commissariat, il se serait dit « Bin voilà, ce grand jour est arrivé et je vais tenir la promesse que je m’étais faite, je ne vais pas chercher à casser mon accusatrice. D’autant qu’elle est la plus minuscule de toutes les petites dont j’ai abusé »
     

    Nous verrons bien ce qu’il fait dans les prochains jours, mais je crains que son entourage, que ses soutiens ne le poussent à conserver son attitude première allant à discréditer la petite accusatrice. 

    Car au fond, il est tout de même plus facile pour un homme se retrouvant complètement seul de se dire « Bof, après tout, je n’ai plus rien à sauver socialement et familialement. Je peux donc faire une folie éthique et accorder la meilleure place à mon accusatrice » 

    Or s’il existe des sorties de route qui isolent complètement un homme (sorties de route exécutées par lui en sorte d’acte manqué réussi) DSK a choisi (consciemment-inconsciemment) une sortie de route certes déchirante et sidérante mais non complètement isolante. Il bénéficie encore d’énormément de soutiens.

    Ainsi, DSK ayant (consciemment-inconsciemment) choisi une sortie de route le laissant encore entouré, il « voulait », dans la pire des situations, devant le plus grand problème de conscience, subir l’influence de très proches. Il a « voulu » rester dépendant de pressions en « fais-ci, ne fais pas ça ».
    C’est là une attitude plutôt normale, non extraordinaire, non isolationniste, offrant peu de chances à un geste sublime. 

    Pour faire quelque chose de sublime, il faut certes en avoir toujours eu envie et il faut, quand l’occasion se produit, se retrouver absolument seul pour ne plus subir la moindre pression partisane, pour décider en son âme et conscience et non selon la volonté de son entourage.

    Hormis le cas d’un éventuel complot, cette femme de chambre avait immédiatement porté plainte et ne cherchait alors à défendre que sa seule dignité. Il faudrait qu’en face, DSK n’ait à défendre que sa seule dignité, celle de personne d’autre. Et cela quelles que soient les coagulations unilatérales qui ne manquent pas de se produire sur chacun des deux protagonistes.
    Surtout dans une affaire de sexage, chaque protagoniste devrait se retrouver seul face à l’autre. En interdisant à quiconque de profiter de l’occasion pour régler quelque compte par procuration.




    A part ça, toujours sur registre du sublime, il manque bien du Monde à l’appel.
    A priori, DSK aurait fait l’amour avec beaucoup de femmes. Dans des conditions peut-être variables mais certainement parfois correctes ou équitables. Où sont-elles ces partenaires qui pourraient témoigner que DSK n’est pas constamment un violeur ? Je parle ici de leur propre conscience à ces dames. Je parle de ce qui aurait pu être pour elles une occasion de faire quelque chose de sublime « Bin oui j’ai couché avec lui pour 100 balles ou pour un job ou par pur plaisir de coucher avec un dieu, mais c’était équitable. Je ne me suis pas sentie violée » 

    Chacun pourrait, s’il était romantique, chercher constamment l’occasion de faire un geste sublime. Ces dames qui auront couché avec DSK tiennent cette occasion. Mais rien, on ne voit absolument rien dans le genre. Aucune ex partenaire ne se sera découverte en cette occasion (ni en pour ni en contre) Chacune préférant se taire et se terrer.
    Si donc DSK voulait fournir la preuve qu’il n’a pas violé à chaque fois, il lui faudra supplier ces ex partenaires. 

    Pour l’instant le seul sublime c’est sa femme Anne et sa fille Camille qui l’ont fourni en osant s’afficher aux côtés du « perpetrator ». (Pour autant, j’espère qu’elles n’encourageront pas DSK à briser la crédibilité de la petite accusatrice)


  • UMP_POUR_ RICHES_DE_FRANCE 21 mai 2011 17:51

    Cela fait des années que vous refusez de comprendre, et vous en payerez le prix. Et alors, vous serez réduits en esclaves de ces capitalistes, franc-maçons qui gouvernent vos Etats et ridiculisent vos élus, vos magistrats. Ils vont vous affamer, vous appauvrir et vous conditionner dans l’instinct de survie afin de vous faire accepter n’importe quel travail car l’essentiel pour vous sera de survivre.

    Et de  dire que Jean Marc Morandini dans ses émissions des semaines passées, une chronique humoristique qui faisait écho de l’existence d’un site internet qui annonçait la fin du monde pour le 21 MAI 2011 ! Décidément nous sommes des imbéciles, nous qui refusons de décrypter les signes que nos ennemis forces occultes franc-maçons et capitalistes essaient de nous envoyer tous les jours. Oui après  avoir fomenté le plus grand mensonge pour détruire un homme qui a le tord d’aimer les femmes et le sexe, on peut l’arrêter le 15 mai 2011, détruire son image, le mettre en prison et pronostiquer sur un relâchement sous caution vers le 20 ou 21 MAI . Oui c’est cool tout ça, c’est la preuve que ces franc-maçons capitalistes sont forts ; Le 21 MAI, c’est bel et bien la fin du monde oui, c’est la date où Dsk a été définitivement tué pour sa famille et pour la France qui voulait l’avoir comme président socialiste.

    Après quoi, pour effacer DSK et faire perdurer le mandat de l’inculte  de L’UMP qui tenaille les pauvres de France, on nous dit que sa barbie est enceinte , félicitation pour elle ! Mais on s’en moque, le jour où elle pondra de sa foufoune périmée  son rejeton de capitaliste, qu’elle le fasse hors de France car nous savons ce couple de Bling bling ne partage rien avec la France. DSK n’est plus là mais le parti socialiste sauvera la France.



  • millesime 21 mai 2011 18:54

    DSK aurait franchi la ligne rouge, toutefois il clame sont innocence.., affaire à suivre
    y-a-t-il complot ?
    lire
    http://millesime.over-blog.com


  • BA 21 mai 2011 21:02

    Dans la prison de Rykers Island, les compagnons de cellule de Dominique Strauss-Kahn racontent ce qui s’est passé :

    http://www.dailymotion.com/video/xirqlf_dsk-a-rikers-island_fun#from=embed


  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 21 mai 2011 21:46

    Article désespérement naïf.


  • velosolex velosolex 21 mai 2011 23:34

    DSk aurait été un chat qu’ils auraient mis un bout de fromage dans une tapette pour le faire tomber !
    Là peut-être bien qu’ils ont mis une souris.
    Trop tard il s’est fait avoir
    Il boiera le calice jusqu’à la lie !


  • geronimo87 geronimo87 22 mai 2011 23:20

    Bonsoir à tous.
    Cas de conscience pour DSK.
    eeeeeeeeeeeeeee, je comprends pas trop.
    Combien de morts indirects a-t’il causé à la tête du FMI ?
    Ça n’a pas l’air de le gêner beaucoup !!!!!!!!!!!!!!!


Réagir