mardi 24 janvier - par GÉOPOLITIQUE PROFONDE

Elon Musk se moque du WEF alors que l’élite mondiale se rassemble à Davos !

PNG

Elon Musk déclare que le WEF et son « vous ne possèderez rien et serez heureux », lui « foutent les chocottes »

Le PDG de Tesla, Elon Musk, s’est servi de la plateforme de médias sociaux qu’il vient d’acquérir pour lancer une série de sarcasmes à l’encontre de l’organisation mondiale qu’est le Forum économique mondial (FEM).

La réunion annuelle du WEF à Davos, en Suisse, qui réunit une foule de dirigeants internationaux, de banquiers centraux, de cadres de Wall Street et de célébrités, a débuté lundi et se poursuivra toute la semaine.

« Je pense qu’il est utile d’avoir une sorte de forum mixte, gouvernemental et commercial. Le WEF me donne un peu les chocottes, mais je suis sûr que tout va bien… », a déclaré Musk via Twitter dimanche soir, en réponse à un article de Substack coécrit par les journalistes indépendants Michael Shellenberger et Izabella Kaminska.

Le WEF a fait l’objet d’un mépris et de critiques considérables pour sa campagne publicitaire de 2016, qui affirmait :

« Bienvenue en 2030. Je ne possède rien, je n’ai aucune vie privée, et la vie n’a jamais été aussi belle. »

Bienvenue en 2030. Je ne possède rien, je n’ai aucune vie privée, et la vie n’a jamais été aussi belle – Forum économique mondial (@wef) 12 décembre 2016

Beaucoup se sont opposés à la tentative de l’organisation de présenter l’absence de propriété personnelle et de vie privée comme un élément positif.

Initialement accompagné d’une vidéo promotionnelle et de plusieurs articlesune grande partie du contenu de la campagne a depuis été retiré du web.

Un tweet du WEF est toutefois resté en ligne.

 

Dans leur article, Shellenberger et Kaminska ont interpellé le directeur général du WEF, Adrian Monck, qui a imputé le tumulte autour de l’annonce, à la messagerie d’extrême droite 4chan.

Monck a rédigé un article d’opinion dans le média canadien The Globe and Mail en août dernier, qualifiant le contrecoup de « campagne de désinformation qui a visé le Forum économique mondial. »

« L’histoire de ‘vous ne posséderez rien et serez heureux’ est tout sauf banale et offre des indications précieuses sur la façon dont la désinformation est créée et pourquoi il est essentiel de ne pas perpétuer sa propagation », a écrit Monck, ajoutant que de nombreuses critiques étaient racistes et antisémites.

Shellenberger et Kamiska ont réfuté les affirmations de Monck en créant un lien vers le contenu du WEF, désormais supprimé.

« Ce que Monck a affirmé est inexact. La phrase ‘Ne possède rien, sois heureux’ n’est pas apparue sur 4chan, mais sur le site web du WEF », ont-ils écrit.

Musk a continué à faire des blagues sur l’organisation.
« Il devrait y avoir un jeu télévisé : « 4Chan ou Davos, qui l’a dit ? » a-t-il déclaré via Twitter lundi après-midi.

« Il devrait y avoir un jeu télévisé : « 4Chan ou Davos, qui l’a dit ? »

Allégeance à l’agenda Environnemental, Social et de Gouvernance (ESG)

Les auteurs ont également souligné le manque de transparence des organisations et leur engagement déclaré envers l’agenda Environnemental, Social et de Gouvernance (ESG). Le WEF ne cache pas son allégeance au mouvement ESG.

« Les événements récents n’ont fait qu’accroître l’intérêt du monde des affaires pour l’ESG », peut-on lire sur le site web du WEF.

« Le bien-être des travailleurs est devenu une préoccupation majeure pendant la pandémie de COVID-19 ; les manifestations pour la justice sociale ont attiré l’attention sur les lacunes en matière de diversité, d’équité et d’inclusion ; et les impacts du changement climatique et l’importance de la durabilité environnementale deviennent plus difficiles, voire impossibles, à ignorer. »

Bien qu’il ait fondé la plus grande entreprise de véhicules électriques au monde, Musk n’est pas un fan de l’ESG.

« Le S de ESG est synonyme de satanique »

« Le S de ESG est synonyme de satanique », a tweeté Musk en réponse.

Ce n’est pas la première comparaison de cette nature du milliardaire, il a qualifié le mouvement de « diable » en novembre dernier.

L’ESG est le diable.

Invitation WEF refusée

En 2008, le WEF a listé Musk parmi ses « Young Global Leaders » – que l’organisation classe comme un programme « d’adhésion » – bien qu’il ne soit pas clair si Musk a participé à cet arrangement.

« J’ai été invité au WEF, mais j’ai refusé »

« J’ai été invité au WEF, mais j’ai refusé », a-t-il déclaré sur Twitter en décembre, en réponse aux allégations selon lesquelles il aurait eu une relation avec le groupe international.

Le PDG de Twitter a également répondu à une vidéo, présentant un discours du fondateur du WEF, Klaus Schwab, dans lequel Schwab prévient qu’une cyberattaque mondiale pourrait perturber les chaînes d’approvisionnement et faire passer la crise du COVID-19 pour « une petite perturbation » en comparaison.

Le fondateur du WEF a averti qu’une telle attaque « entraînerait un arrêt complet de l’approvisionnement en électricité, des transports, des services hospitaliers, de notre société dans son ensemble. »

Accompagné d’une musique intimidante et d’une imagerie provocante, le clip cinématographique a retenu l’attention de Musk. « Ce film s’écrit tout seul », a répondu Musk avec un emoji de popcorn.

Traduction :
Ce film s’écrit tout seul

Schellenberger a souligné que Schwab est plus qu’une figure de proue. « Schwab est devenu, sans conteste, l’un des hommes les plus influents en vie », a tweeté le journaliste tout en faisant la promotion de son article.

Schwab a été critiqué pour son livre COVID-19 : The Great Reset, qui préconisait que les gouvernements du monde entier utilisent la pandémie comme une opportunité pour « réimaginer le capitalisme« .

Le WEF a également été fortement critiqué pour avoir fait la promotion des insectes en tant que source alimentaire potentielle. Un article publié en février par l’organisation, intitulé « 5 raisons pour lesquelles manger des insectes pourrait réduire le changement climatique », tente de dissiper les stigmates communément admis sur la consommation d’insectes.

« Avant de dire « beurk », écoutez-nous », peut-on lire dans l’article.

https://geopolitique-profonde.com/



19 réactions


Réagir