lundi 10 décembre 2018 - par PETINOS

Erdoğan sur les gilets jaunes : Un manque de vergogne manifeste

 

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a déclaré, sans ciller, à propos des manifestations des gilets jaunes : « Les manifestations des gilets jaunes montrent que l'Europe a échoué en matière de démocratie, de droits de l'homme et de liberté. »

Le président turc a précisé samedi dernier (8 décembre 2018) que la Turquie était opposée au « chaos » provoqué par les manifestants portant un gilet jaune et au recours à une « force disproportionnée » à leur encontre. « Nous sommes inquiets lorsque nous suivons les événements qui se déroulent dans les rues européennes », a-t-il ajouté. « Les images qui ont été diffusées montrent que les leçons sur la démocratie, les droits de l'homme et la liberté en Europe ne se limitent qu'aux salles de classe », a déclaré Erdoğan.

Sur le même sujet, l’agence de presse turque Anatolie (agence pro-gouvernementale) a indiqué que le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a également critiqué la force excessive employée par la police française contre des manifestants, questionnant l'attitude de l'UE à l'égard de la France, car l’UE n’a pris aucune position sur les événements français. Le ministre turc a aussi pointé le manque de réaction de la part des autres États membres de l’union à l’égard des événements français.

Je ne vais pas ici me référer à d’autres critiques entendues ça et là. Le cas turc est quand-même emblématique : les dirigeants d’un pays qui viole de manière flagrante les droits de l’homme de ses citoyens (emprisonnement de journalistes, licenciements des opposants, empêchement des politiques d’opposition de s’exprimer, limitation des droits des femmes et des minorités, la liste est longue…) se permet avec tant de vergogne de critiquer la France.

Même si je ne cautionne pas la violence d’où qu’elle vienne, j’estime qu’il faut faire la part des choses entre un État où le droit est respecté (la discussion sur le droit lui-même et la façon dont il est créé n’est pas l’objet de cet article) et un État qui viole en permanence ce droit.

 



13 réactions


  • Montdragon Montdragon 10 décembre 2018 19:10

    On attends la réaction de Kim avec impatience !

    Les donneurs de leçons libéraux l’ont bien profond devant la Castagne de ces week-ends, contre le peuple légitimement revendicateur, pendant que le lumpenprolétariat partait faire ses courses en toute impunité, et que la Gauche radicale investissait l’Arc de Triomphe.

    Quenelle de 380 les cons !


    • izarn izarn 11 décembre 2018 18:18

      @Montdragon
      Le Kalibre du Bismark ?
      Ben oui... La Turquie alliée de l’Allemagne...


  • Lordius 10 décembre 2018 19:48

    Mais voyons, c’est la réponse du berger à la bergère. L’Europe lui a donné tant de leçons, il est bien naturel qu’il riposte.

    D’autant que même s’il exagère un peu, sur le fond il a raison.


  • Plus robert que Redford 10 décembre 2018 23:12

    Il faut écouter Monsieur Erdogan et faire notre miel de ses conseils : En matière de Schlague, nous avons là affaire à un spécialiste.


    • izarn izarn 11 décembre 2018 18:20

      @Plus robert que Redford
      Faut dire que dépasser la connerie d’Erdogan en France, c’est trés fort !
       smiley


  • sls0 sls0 11 décembre 2018 01:31

    On doit être tombé bien bas démocratiquement parlant pour que même les paroles d’Edogan paraissent légitimes.

    Il a niqué pas mal de choses mais il n’a pas osé passer au dessus d’un référendum, d’autres si.

    En Turquie ils n’ont pas un poivrot comme chef.

    Je sais Macron n’est pas tombé dans la picole, il n’est rien, je parlais de Junker, notre véritable chef.

    Je vois les ficelles qui le manipulent mais c’est flou coté marionettistes.


  • devphil30 devphil30 11 décembre 2018 07:29

    Pour donner des leçons de démocratie les occidentaux sont très fort , notamment les USA , la GB et la France par contre quand il faut en recevoir ça passe plutôt mal.

    Forcement dans l’inconscient collectif , le fait de voter démontre la bonne santé de notre démocratie sauf quand les résultats des référendums ne conviennent pas sur des traités européens on change trois virgules du précédent et on passe sans referendum.

    Pour les lois travail on passe par le 49.3 ça va plus vite et surtout c’est plus démocratique surtout que les Français avaient manifesté leur enthousiame dans la rue ....

    Alors oui je suis ravi que Mr Erdogan ai tenu ces propos sur les événements en France.

    Quand 80 % des Français attendent un changement de politique , qu’ils manifestent depuis 5 semaines et que le président sort l’enfumoir mais j’ai la sensation qu’il va recevoir un retour de flammes.

    La France n’est plus le pays des droits de l’homme , notre passé est derrière et l’avenir est vers moins de liberté.


  • samy Levrai samy Levrai 11 décembre 2018 08:57

    Quand on s’aperçoit que la Turquie est une democratie plus abouti que celle de la France, on devrait commencer à se poser des questions mais il semblerait que le sens des mots se soit égaré et c’est pratique pour la doxa et les commentateurs « politiques »...


  • L'Astronome L’Astronome 11 décembre 2018 10:06

     

    « recours à une force disproportionnée  »

     

    C’est vrai que Merdogan traite les Kurdes avec une infinie douceur.

     


  • L'Astronome L’Astronome 11 décembre 2018 10:08

     

    «  recours à une « force disproportionnée »

     

    C’est vrai que Merdogan traite les Kurdes avec beaucoup de douceur

     


  • zygzornifle zygzornifle 11 décembre 2018 11:32

    Parait que les papous ont donnés des cours a Macron pour réduire les têtes ....


  • Ministère Volontaire 11 décembre 2018 16:00

    Bonjour,

    Le ministère n’a pas d’autre choix que de saluer l’immense culot du Président Turc. Mais fait toutefois remarquer qu’il, contrairement au président Français, une majorité populaire sous sa majorité parlementaire.

    ++


    • izarn izarn 11 décembre 2018 18:35

      @Ministère Volontaire
      Il faut estre turc-con-m’âne pour adorer Erdogan le financier de Daesh...
      Payé par Merkel...Et avec des bases de l’OTAN !
      L’enculé majeur de toute la région c’est bien Erdogan...
      Les turcs, gardez votre fripouille pourrie !
      Personne n’en veut sur la planète !
       smiley


Réagir