vendredi 15 janvier - par Bernard Dugué

Et si on osait la thérapie magnétique pour soigner le Covid-19 ?

JPEG

Les avancées scientifiques se sont produites lorsque de nouvelles cartes ont été inventées, ou alors lorsque des cartes ont été jouée dans un jeu auquel personne n’avait pensé. Je vous propose un jeu de cartes. A vous de jouer si vous voulez gagner la partie, sans préjuger qu’elle soit gagnable. C’est nous qui jouons, c’est la Nature qui décide de l’issue du jeu.

 

 1) L’utilisation du magnétisme en médecine a une longue histoire. Bien avant que le magnétisme eut été théorisé par les savants physiciens du XIXe siècle, le médecin et accessoirement magnétiseur Messmer inventa la théorie du magnétisme animal et la mit en pratique. Cette théorie était fondée sur l’hypothèse d’un fluide physique remplissant l’univers et servant d’intermédiaire entre la terre, la nature, les corps célestes et les humains. Il ne faut pas chercher bien loin les origines de cette hypothèse, élaborée en connaissant la gravitation de Newton, interaction physique dont l’existence ne pouvait résulter que si l’on imaginait une « action » à distance à laquelle croyait du reste Newton. Pour Messmer, cette action à distance du fluide universel est non seulement mécanique mais aussi vitale, curative et universelle. Cette théorie, audacieuse pour l’époque fut, à l’origine d’une controverse de grande ampleur, séparant les gens instruits ou moins en deux camps irréconciliables. Les pouvoirs politiques entrèrent dans la controverse et Louis XVI nomma une commission spéciale pour enquêter sur cette thérapie. En 2020, l’épidémie de Covid est gérée avec un conseil scientifique nommé par Emmanuel Macron, héritier s’il en est de Louis XVI.

 

 2) Dans le courant du XIXe siècle, l e magnétisme fut unifié avec l’électricité et les champs électromagnétiques se révélèrent efficaces pour transmettre des signaux par ondes interposées. Fort de ces avancées en sciences physiques, des savants imaginatifs ont assumé l’héritage de Messmer en cherchant comment employer les champs magnétiques et les rayonnements pour soigner les gens atteints par des pathologies assez sévères. Nul ne pensait aux champs pour guérir d’un rhume ou d’une grippe mais en revanche, le magnétisme fut pressenti pour traiter des pathologies dégénératives comme le cancer, les maladies de peau et d’autres affections. L’énigmatique Lakhovsky n’était pas médecin et aurait obtenu un diplôme d’ingénieur à Odessa selon les sources biographiques. Il était convaincu que les cellules vivantes échangent des signaux en utilisant les fréquences électromagnétiques et construisit un générateur de fréquences et d’harmoniques qu’il testa sur des géraniums. Il aurait obtenu des résultats sur des patients cancéreux mais aucune autorité scientifique ne valida ses résultats. Il tomba dans l’oubli sauf pour Prioré, lui aussi ingénieur, qui s’installa à Bordeaux et fabriqua des machines, puis constata qu’une orange soumis à des rayonnements électromagnétiques ne pourrissait pas. Il construisit d’autres machines et les testa sur des animaux, ayant eu accès aux abattoirs grâce à l’appui de Chaban-Delmas qui ne cessa de soutenir cet aventurier de la science. D’autres expériences furent réalisées sur des patients cancéreux avec là aussi, des résultats controversés par l’académie alors que dans son laboratoire à Poitier, l’immunologiste Pautrizel observa une altération de l’immunité sur des souris soumises à des rayonnements, du reste efficaces pour aider ces souris à lutter contre des parasites.

 

 3) Le sort d’une infection virale repose sur la réponse immunitaire du patient. Si ce système immunitaire peut être renforcé, réajusté, rééquilibré, le sort de l’infecté n’en sera que meilleur. Le magnétisme semble être efficace, au moins dans un cas, celui de l’infection des patients en âge mûr par le virus de la varicelle qui induit alors un zona. Il serait étonnant que vous n’ayez pas eu connaissance d’une personne atteinte par un zona et guérie après une visite chez un magnétiseur. Ces « nouveaux sorciers et sorcières » soignent également diverses maladies cutanées sont quelques-unes sont causées par des virus. Ils interviennent aussi dans les problèmes circulatoires dont on sait qu’ils ont partie liée avec l’inflammation. Nous l’avons redécouvert à l’occasion du Covid.

 

 4) Les champs magnétiques utilisés en médecine font partie de la légende des thérapies alternatives et des mythes ésotériques. Si cette méthode était « miraculeuse » et pouvait rivaliser avec la médecine occidentale basée sur les mécanismes, nous le saurions depuis des lustres. Les effets des coupeurs de feu ont été constatés par les cliniciens mobilisés pour des grands brûlés. Dans ce domaine, la régénération des tissus et les réponses inflammatoires sont déterminantes, comme dans le zona. Les coupeurs de feu ont un effet sur les douleurs, puis sur la cicatrisation, preuve que le magnétisme humain intervient dans les séquences inflammatoires. Ces pratiques pourraient-elles avoir un effet sur des patients affectés par le coronavirus ? Rappelons que le SARS-CoV-2 est un virus à ARN de 30 000 bases, comparé au plus de 100 000 du virus du zona dont le génome est un ADN. Ce détail n’a pas grande importance car c’est l’hôte qui produit la maladie. Les modes opératoires des virus sont similaires et les réponses des infectés également. Les mécanismes conduisant aux formes graves du Covid sont de type inflammatoire. Alors zona ou Covid-19, est-ce du pareil au même pour un magnétiseur ? On peut le penser en faisant remarquer que dans le domaine du magnétisme, il n’y a pas de miracle et que les résultats sont contrastés. Certains sujets sont plus sensibles au magnétisme que d’autre et nous ignorons pourquoi.

 

 5) On compte quelque 30 000 patients hospitalisés pour Covid. Que peuvent faire les rares magnétiseurs possédant le don sous réserve qu’ils puissent être sollicités. D’ailleurs qui a pensé à faire appel à des magnétiseurs et autres coupeurs de feu pour intervenir sur les malades du Covid ? Il reste les machines, qui pour l’instant se sont révélées inférieures face aux guérisseurs. Les études sur les effets du magnétisme sur l’immunité sont publiées dans des revues (voir complément) mais restent lacunaires pour deux raisons. Les effets observés n’ont pas été spectaculaires et les obstacles épistémologiques s’opposent au développement de recherches dans ce domaine où l’on avance à l’aveugle.

Publicité

 

 Les choses efficaces seront réalisées un jour. Nous ne savons pas comment construire une machine magnétique bien que des prototypes eussent été réalisés par le passé et que dans le principe, tout soit accessible. Nous ignorons quelle intensité pour le champ, statique ou pulsé et si c’est le cas avec quelle fréquence ? Avec ou sans appui électromagnétique et si oui, quelles fréquences. Si ça se trouve, il suffirait de détourner un IRM pour le transformer en machine thérapeutique. S’il y a une solution, elle sera trouvée par la théorie, l’imagination scientifique et l’expérimentation.

 

 La solution magnétique n’a pas vraiment été explorée. Les autorités ont tout misé sur le vaccin et la science en reste à la médecine mécaniste. Je reste disponible pour réfléchir à la voie magnétique au cas où quelques scientifiques auraient une confiance dans cette approche qui nécessite de contourner les lignes de Maginot épistémologiques et de chercher dans des espaces inconnus. Vous pouvez me contacter si vous souhaitez contribuer à cette aventure scientifique dont l’issue ne peut être connue que si le chemin est parcouru.

 

---------------------------------------------------------------------------

 

 En complément, quelques traductions (automatiques) d’études sur ce thème. Des dizaines de publications sont disponible sur ce thème, ce qui fait peu de choses

 

 1) Extremely low frequency electromagnetic fields stimulation modulates autoimmunity and immune responses : a possible immuno-modulatory therapeutic effect in neurodegenerative diseases

https://www.nrronline.org/article.asp?issn=1673-5374 ;year=2016 ;volume=11 ;issue=12 ;spage=1888 ;epage=1895 ;aulast=Guerriero

 

 De plus en plus de preuves montrent que la stimulation des champs électromagnétiques à très basse fréquence (ELF-EMF) est capable d'exercer une certaine action sur l'auto-immunité et les cellules immunitaires. Dans le passé, l'efficacité des ELF-EMF pulsées pour soulager les symptômes et la progression de la sclérose en plaques a été soutenue par leur action sur la neurotransmission et sur les mécanismes auto-immuns responsables de la démyélinisation. En ce qui concerne le système immunitaire, l'exposition aux ELF-EMF contribue à une activation générale des macrophages, entraînant des changements d'auto-immunité et plusieurs réactions immunologiques, telles qu'une formation accrue d'espèces réactives de l'oxygène, une activité phagocytaire accrue et une production accrue de chimiokines. La stimulation cérébrale électromagnétique transcrânienne est une nouvelle technique non invasive utilisée récemment pour traiter différents troubles neurodégénératifs, en particulier la maladie d'Alzheimer. Malgré sa valeur prouvée, les mécanismes par lesquels la stimulation cérébrale EMF exerce son action bénéfique sur la fonction neuronale restent incertains. Des études récentes ont montré que ses effets bénéfiques peuvent être dus à un effet neuroprotecteur sur les dommages cellulaires oxydatifs. Sur la base dedes études in vitro et cliniques sur l'activité cérébrale, la modulation par les ELF-EMF pourraient éventuellement contrecarrer les réponses pro-inflammatoires aberrantes présentes dans les troubles neurodégénératifs en réduisant leur gravité et leur apparition. L'objectif de cette revue est de fournir un aperçu systématique de la littérature publiée sur les CEM et de décrire les effets les plus prometteurs des CEM-ELF dans le développement de traitements des troubles neurodégénératifs. À cet égard, nous examinons les données soutenant le rôle de l'ELF-EMF dans la génération de réponses immunomodulatrices, la neuromodulation et les avantages neuroprotecteurs potentiels. Néanmoins, nous estimons que les mécanismes sous-jacents de l'interaction entre les CEM et le système immunitaire doivent encore être complètement compris et nécessitent des études supplémentaires au niveau moléculaire.

Publicité

 

 2) Innate Immune Regulation Under Magnetic Fields With Possible Mechanisms and Therapeutic Applications

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fimmu.2020.582772/full

 

 Avec les vastes applications des champs magnétiques (MF) en médecine, les chercheurs de différentes disciplines se sont intéressés à la compréhension de l'effet de divers types de MF sur les cellules et organismes vivants. Dans cet article, nous nous concentrons principalement sur les aspects immunologiques et physiques des réponses immunitaires et leurs mécanismes sous différents types de MF. Les cellules immunitaires étaient légèrement affectées par les MF alternées à basse fréquence mais étaient fortement influencées par les MF d'intensité modérée et les MF à gradient élevé (HGMF). Les cellules immunitaires plus grandes, telles que les macrophages, étaient plus sensibles aux HGMF, ce qui biaisait la polarisation cellulaire dans le phénotype anti-inflammatoire M2. Soumis aux forces de gradient de directions et de force variables, le macrophage M2 allongé a également remodelé le cytosquelette avec la polymérisation de l'actine et changé les récepteurs membranaires et le déclenchement des canaux ioniques. Ces altérations étaient très similaires aux modifications causées par la petite interférence GTPase RhoA dans les macrophages. La régulation du métabolisme du fer peut également contribuer aux effets de la MF dans les macrophages. On a constaté que des MF élevés régulaient la teneur en fer des ostéoclastes dérivés de monocytes / macrophages en affectant l'expression des gènes de régulation du fer. D'autre part, les nanoparticules paramagnétiques (NP) associées à des MF externes jouent un rôle important dans l'immunité des lymphocytes T. Les lymphocytes T paramagnétiques revêtus de NP peuvent regrouper leurs récepteurs de lymphocytes T (TCR) en utilisant un MF externe, augmentant ainsi le contact et la communication cellule-cellule, suivis d'une capacité de destruction tumorale améliorée.in vivo, augmentant ainsi considérablement l'efficacité de la thérapie cellulaire. En outre, les NP d'oxyde de fer pour le traitement du cancer à base de ferroptose et d'autres applications thérapeutiques liées à la MF avec des obstacles ont également été abordés. En outre, pour une compréhension approfondie de l'effet des MF sur les cellules immunitaires, une recherche multidisciplinaire impliquant à la fois la recherche expérimentale et la modélisation théorique est essentielle.

 

 3) INTERACTIONS BETWEEN ELECTROMAGNETIC FIELDS AND IMMUNE SYSTEM : POSSIBLE MECHANISM FOR PAIN CONTROL

https://link.springer.com/chapter/10.1007/1-4020-4278-7_12

 

 Des champs électromagnétiques (CEM) de différents types (statiques et variables dans le temps, continus et pulsés), avec une large plage de fréquences (1 Hz - 70 GHz) et avec une large plage d'intensité (1 μT - 15 T) ont été signalés pour interagir avec cellules immunitaires. Cependant, la plupart des publications manquent d'informations de base, ce qui expliquerait le choix d'un signal particulier. In vivo, il a été démontré que les CEM réduisent considérablement les niveaux de douleur chez les patients souffrant de diverses maladies. Cela a conduit à l'hypothèse que les effets bénéfiques des CEM pourraient être obtenus en régulant les processus immunitaires inflammatoires. L'objectif de cet article est de résumer les études actuelles sur les CEM sur les cellules immunitaires telles que les lymphocytes B et T, et de déterminer les principes importants des interactions cellulaires des CEM dans le but d'améliorer notre compréhension du fonctionnement des CEM en médecine.

 



44 réactions


  • sirocco sirocco 15 janvier 14:20

    @ l’auteur

    Avez-vous étudié les chances que l’on aurait de se débarrasser de ce Coronavirus si on allait sur Mars ?


  • osis 15 janvier 14:32
    « Et si on osait la thérapie magnétique pour soigner le Covid-19 ? »

    Avec un doigt dans l’oreille et une patte de lapin dans poche...

    Pourquoi pas...

    Cela ne serait toujours moins dangereux qu’un vaccin perlinpinpin coté uniquement en bourse...

    ...


    • Francis, agnotologue Francis 15 janvier 14:58

      @osis
       
       ’’« Et si on osait la thérapie magnétique pour soigner le Covid-19 ? »

      Avec un doigt dans l’oreille et une patte de lapin dans poche...’’

       

      Vu écrit au sol sur un trottoir en dessous d’un panneau imposant le port du masque :

       

      « Plume dans le cul obligatoire »


    • Le Panda Le Panda 15 janvier 15:02

      @Francis
      Il faut pas se souciez « il n’arrivera pas même saoul » à imiter Coluche  smiley

      Le Panda


    • Yoann Yoann 15 janvier 15:24

      @osis
      « Et si on osait la thérapie magnétique pour soigner le Covid-19 ? »

      On pourrait essayer la tsar bomba pour le Covid, je suis certain qu’il n’y aurait plus de virus si on en lachait une petite cinquantaine smiley

      Les humains me font de plus en plus peur ...


    • Le421... Résistant Le421 15 janvier 17:42

      @osis
      Pour Macron, le doigt, ce ne serait pas dans l’oreille !!
       smiley


  • Yoann Yoann 15 janvier 14:45

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué  !! :D

    Et l’Ivermectin, ça vous parle ?

    https://c19ivermectin.com/

    Qu’en pensez-vous ?


    • Le421... Résistant Le421 15 janvier 17:44

      @Yoann
      HCQ, Ivermectine et à titre préventif, zinc et vitamine D.
      Maintenant, chacun fait bien comme il veut.
      Tant que le ministère de la santé ne préconise pas de se faire « fister » !!  smiley
      Encore que certain(e)s aiment ça !!


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 janvier 14:49

    Et si on essayait la danse du scalp ?


  • Le Panda Le Panda 15 janvier 15:00

    Bonjour, Bernard Dugué,

    Rassures-moi STP, tu es certain que tu n’avais pas bu en écrivant ce que certains considèrent comme un article ? Allez un suppo et au lit mon grand, je ne t’ai jamais vu aussi ravagé, mais cette fois vas voir « les indiens » ou c’est ton billet d’humour du WK ? Au fouuuuuuuuuuu 

     smiley

    Le Panda 


  • Francis, agnotologue Francis 15 janvier 15:31

    Il y a quarante an, la famille d’un proche dont l’un des membre était atteint d’un cancer, s’intéressait à la « thérapie magnétique ».

    De mémoire, l’institut qui proposait un traitement miracle se trouvait dans la région de Bordeaux.

    Témoignage qui vaut ce qu’il vaut ...


  • astus astus 15 janvier 16:17

    Bonjour Bernard,

    Je connais comme tout le monde les effets des coupeurs de feu et magnétiseurs stoppeurs de zona, et tu constates toi-même que « ...les machines, (qui pour l’instant) se sont révélées inférieures face aux guérisseurs... »

    Ceci n’est pas surprenant car c’est la même chose quand on consulte un médecin. Tous les groupes Balint ont montré depuis longtemps que le meilleur médicament n’est pas dans beaucoup de cas celui que le praticien écrit sur la feuille d’ordonnance mais ...le praticien lui-même ! Et les travaux des thérapeutes sur l’introjection, l’identification, la contenance ou la fonction alpha de Bion confirment largement ce point de vue. Le patient, dirait Mélanie Klein, incorpore le « bon sein » dans un transfert sur le soignant, ce qui suffit (parfois) à le guérir...

    Peut-être que covid-19 pourrait être soigné par le magnétisme au sens ou tu l’entends, je n’en sais rien, mais ce dont je suis plutôt sûr c’est que les maladies ont un lien avec le contexte psycho-somatique et social du patient. Mais c’est très amusant pour moi de constater que les critiques qui te sont ici adressées le sont parfois par des personnes qui adorent les écrits fumeux de doctorix qu’ils ne contesteraient jamais même la tête sur le billot. 

    Comme quoi, les croyances sont bien nécessaires à l’humanité...


    • Legestr glaz Legestr glaz 15 janvier 16:51

      @astus
      «  Comme quoi, les croyances sont bien nécessaires à l’humanité... »

      Et les connaissances aussi. Le SARS-COV2 provoque une maladie de l’endothélium ce qui fait que les personnes qui ont un endothélium fragilisé sont les premières victimes du SARS-C0V2. 

      Je l’écris ici, mais, chut, il ne faut pas ébruiter cette affaire, il faut laisser planer le doute pour vacciner la planète entière.

      https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2820%2930937-5

      Sinon je connais un marabout qui a réussi à soigner pas mal de monde de la covid19. Ainsi qu’un chromothérapeute également. Sinon l’aromathérapie fonctionne bien, comme la florithérapie, comme la somatothérapie, et l’iridothérapie ! 
      Les choix ne manquent donc pas pour être en bonne santé, surtout si l’on modère les glucides dans son alimentation. 


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 janvier 11:17

      @Legestr glaz @Christian
      Merci pour vos commentaires éclairants qui tranchent avec le reste. Comme cela fut écrit plus bas, la plupart des commentaires sont affligeants. Ce qui confirme l’infantilisation et le narcissisme de notre époque. Au vu de la catastrophe sanitaire qui se dessine, surtout avec les mesures gouvernementales, on aurait pu espérer un peu plus de bienveillance, même si les idées présentées sont controversées. Galilée était en son temps seul face à des centaines de théologiens, il a réussi. Le magnétisme n’a pas encore trouvé d’explication et pourtant, il tourne ! 
      Serait-il possible de me mettre en contact avec les gens impliqués dans cette histoire de marabout et de Covid, les infos sont importantes pour avancer
      bon WE à vous deux


  •  C BARRATIER C BARRATIER 15 janvier 16:35

    On soigne le cancer avec certains rayons qui brûlent les cellules cancéreuses mais aussi celles qui son autour... Une machine à produire un rayonnement, on connait depuis Pierre et Marie Curie. Ce n’est même pas une machine : le radium.

    Serait ce une recherche parente à financer ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 janvier 11:19

      @C BARRATIER
      Désolé mais les rayons utilisés en cancérologie n’ont pas de lien avec le magnétisme curatifs. Ils sont employés pour faire des dégâts dans l’ADN des cellules cancéreuses qui profilèrent et sont employés le plus souvent en complément avant ou après intervention chirurgicale


  • Esprit Critique 15 janvier 16:44

    Une idée a la Boris Vian, faire bouffer du fer aux politiques et aux journalistes, et placer un électro-aimant géant au dessus de Paris. Contact, et la France renait libre et souveraine ....

    Mais pour ça faut pas laisser les écolos fermer les centrales 


  • Jeekes Jeekes 15 janvier 16:51

    ’’La solution magnétique n’a pas vraiment été explorée.’’ 

     

    Les autres solutions, pourtant simples et efficaces, non plus !

    Pourquoi ?

    Parce que :

     

    ’’Les autorités ont tout misé sur le vaccin’’

     

    Et le pognon de dingue qui va avec... 

     

    Autre question ?

     


  • The Old Snoop chtarbologue The Old Snoop 15 janvier 17:20

    Je n’ai pas pour habitude de soutenir les charlatans et la prose de Bernard Dugué me semble souvent incongrue .

    Mais il faut s’intéresser à l’affaire Priore qui n’a débouché sur rien, beaucoup par la faute du comportement de l’inventeur qui craignait qu’on lui pique sa mine d’or .

    Il n’en reste pas moins qu’il avait obtenu des résultats controversés mais parfois troublants.

    Il a été soutenu très longtemps par Jacques Chaban-Delmas mais surtout par quelques scientifiques remarquables de l’université de Bordeaux et notamment par l’éminent Raymond Pautrizel que j’ai eu l’honneur de croiser , un homme extraordinaire.

    Il est surprenant que la recherche ne soit pas allée plus loin


  • kanopus 15 janvier 17:56

    Parfait historique et présentation du sujet ?

    Et sur le même thème, un excellent livre, parmi d’autres il

    est vrai, de vulgarisation, qui donne un très bon aperçu

    des possibilités offertes par l’application des champs

    magnétiques :

    http://pierre-martignac.fr/

    ainsi que : « Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent » de

    Jean-Pierre Lentin.

    Evidemment pour les soucieux de connaissances. Car, in fine,

    c’est bien un sujet qui n’est sûrement pas si empirique que

    ce que l’on pense habituellement, ou trop facilement... !


    • tinga 15 janvier 23:55

      @kanopus
      Jean-Pierre Lentin, remarquable critique musical et producteur,
       Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent.
      L’aspect curatif des fréquences situées entre 25Hz et 20Khz produites par des instruments aux formes bizarres et variées n’est pas à négliger.♫
       


    • kanopus 16 janvier 07:58

      @tinga
      Pas seulement, mais il faut aussi se rappeler qua dans certains pays,
      dont l’ex URSS, c’était une thérapie presque exclusive.


  • alinea alinea 15 janvier 19:40

    Pourquoi inventer une machine magnétique alors que l’humain est si doué en la matière ? Vous faites partie de cette humanité qui pense qu’elle peut se passer d’humanité et se contenter de machines ?


  • pierrot pierrot 15 janvier 21:42

    L’efficacité du magnétisme en médecin manque de preuves scientifiques sérieuses.

    Ne confondons pas avec l’imagerie par résonnance magnétique nucléaire (IRM) qui ne soigne pas mais permet d’obtenir des images utiles pour un diagnostic.


    • kanopus 16 janvier 08:12

      @pierrot
      Vous trouverez pourtant des informations extrêmement instructives
      et claires sur le sujet qui devraient « affûter » votre intérêt :
      « Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent » du journaliste
      scientifique Jean-Pierre Lentin,
      et « Les vertus du magnétisme » de Pierre Martignac.
      Tous deux déjà cités dans un précédent commentaire par ailleurs.
      Cordialement.


    • pierrot pierrot 16 janvier 11:46

      @kanopus
      J’observe que des millions d’examens RMN sont pratiqués depuis plusieurs décennies dans le monde. Ces examens n’ont aucun impact sanitaire ni favorable ni défavorables, pourtant certaines machines médicales délivrent un magnétisme énorme de 3 Tesla.

      Comment imaginer, sauf si biais dans l’étude, que des très faibles niveaux de magnétisme puissent avoir un impact sanitaire !

      Il faudrait donc supprimer entre autres les équipements de TV, machines à café, réfrigérateur, sèche cheveux, lampes électriques, téléphones, smart phone, etc. qui tous émettent des ondes électromagnétiques !!


    • kanopus 16 janvier 16:38

      @pierrot
      Un embryon de réponse :
      http://www.turenne.eu/index_htm_files/ANALYSES_Corps%20humain.pdf
      Cordialement.


  • Jean Keim Jean Keim 16 janvier 07:49

    Je suis désolé pour vous Bernard Dugué, les commentaires sont affligeants.


    • Christian proctoconspirologue Christian 16 janvier 11:12

      @Jean Keim
      « Je suis désolé pour vous Bernard Dugué, les commentaires sont affligeants.  »

      Je dirait lamentable et inutile.


  • Jean Keim Jean Keim 16 janvier 07:56

    Une thérapie malheureusement n’a de valeur que le profit qu’elle générera.


    • kanopus 16 janvier 08:21

      @Jean Keim
      Parfaitement dans le ton, cependant il faut sans doute « pluraliser »
      profit car, à tous les niveaux de responsabilité, il y a une bien juteuse
      carotte ! Bien entendu il n’est pas question ici de celle qu’ils réservent
      aux ânes... !


  • cevennevive cevennevive 16 janvier 08:21

    Bonjour Bernard,

    A l’instar de Jean Keim, je trouve en effet que certains commentaires sont affligeants.

    Point n’est besoin de machine, certaines personnes possèdent un magnétisme important et le mettent au service de ceux qui souffrent.

    Dans nos campagnes, il existait jadis des coupeurs de feu, des rebouteux, des magnétiseurs qui faisaient bien plus de bien que les médecins. Il y en a encore de nos jours. Et n’entre pas dans leurs soins l’appât du gain.

    Et pour ceux qui lisent, je leur conseille l’ouvrage de Joseph Kessel, «  les mains du miracle ». Ce médecin Finlandais qui, par ses soins : massages thérapeutiques et magnétiques, sur la personne d’Himmler a, indirectement, sauvé bien des vies.


  • Jacques_M 16 janvier 11:42

    Bonjour,

    Et des inhalations, cela ne vous tente pas ?

    En plus, c’est relaxant !


  • Pierre Chazal Pierre Chazal 17 janvier 18:50

    Bonsoir Bernard, certains choses m’intriguent au sujet de l’aspect purement « scientifique » de cette pandémie. Je vous laisse mon adresse email si vous êtes d’accord pour que je vous contacte en privé : pierre@cafedufrançais.fr


  • Hervé Hum Hervé Hum 18 janvier 13:18

    il existe des appareils utilisant les ondes magnétiques pour les problèmes d’arthroses dont l’efficacité serait prouvé scientifiquement.J’écris au conditionnel, car je n’ai pas le ou les liens et que je ne veux pas les chercher.

    Maintenant, pour les virus, comme vous l’écrivez, reste à trouver les bonnes fréquences !!!!


Réagir