mercredi 2 décembre 2015 - par chapoutier

États-Unis et puissances européennes préparent une escalade militaire en Irak et en Syrie

Par Thomas Gaist
1 décembre 2015 sur World Socialist Web Site

Il est clair, un peu plus de deux semaines après les attentats terroristes de Paris, que les Etats-Unis et les classes dirigeantes européennes ont l'intention de s’en servir comme d’un prétexte pour une escalade massive de la guerre en Irak et en Syrie. Un consensus émerge rapidement pour de nouvelles opérations terrestres et aériennes contre des villes à travers la Syrie et l'Irak.

Invités d’émissions-débats dimanche, des candidats aux présidentielles et des députés ont braillé en faveur d’une série de mesures militaires contre cette région déjà ravagée par la guerre.

A l'émission télévisée « Face the Nation » Jeb Bush a demandé une zone d'exclusion aérienne et des « zones de sécurité » au sol en Syrie. Les troupes terrestres américaines nouvellement déployées devaient « être intégrées à l'armée irakienne » et les Etats-Unis devaient chercher à « réengager les chefs tribaux sunnites qui étaient des partenaires efficaces au cours de la poussée militaire », a dit Bush. Dans le nord de l'Irak, les Etats-Unis devaient « armer directement les Kurdes ».

Au cours de la même émission, le sénateur Lindsey Graham a appelé les forces américaines à lancer de nouvelles opérations visant à renverser le président syrien Bachar al-Assad et à éradiquer l'influence iranienne dans la région. Graham a exigé que des opérations soient montées pour « chasser Assad et ne pas abandonner une capitale arabe de plus. »

Graham a plaidé pour l'envoi d'au moins 20.000 troupes terrestres américaines en Syrie et en Irak, dans le cadre d'une force arabe beaucoup plus grande et basée en Europe qui saisirait et occuperait des zones actuellement détenues par l'Etat islamique (EI).

La nouvelle invasion de l'Irak permettrait aux États-Unis de sécuriser le pays contre l'influence iranienne, a dit Graham : « L'Iran est partout en Irak. Ils ont rempli le vide créé quand nous sommes partis ».

Des voix venant de l'establishment militaire et du renseignement appellent pareillement à de nouvelles opérations de grande envergure et à des méthodes de terre brûlée.

Dans un long commentaire publié la semaine dernière, « EI : Présence sur le terrain ? », le Financial Times (FT) citait de hauts responsables militaires et de la sécurité occidentaux qui appelaient à de nouvelles attaques agressives contre l'Irak et la Syrie.

L'article cite des experts qui recommandent de nouvelles opérations de siège contre des villes irakiennes dont Ramadi, Tikrit et Mossoul, et le bombardement intensif des infrastructures civiles et des zones civiles sur lesquelles s’appuient les forces de l'EI.

Le siège américain sanglant de Falloujah en 2004 est « un modèle qui devrait être appliqué » aux opérations au sol contre l’EI a dit au FT l'expert militaire britannique Afzal Achraf. Le journal fait remarquer que cette opération avait « nécessité des milliers de soldats et des mois de violence » et que « la ville des mosquées » était « devenue une ville des décombres ». Il poursuit néanmoins en citant abondamment Achraf qui préconise des offensives de style Falloujah dans tout l'Irak.

« Les ressources nécessaires pour le faire étaient phénoménales, » a dit au FT Achraf qui a été un haut responsable de la lutte contre le terrorisme à Bagdad.

« La campagne aérienne a des limites », a encore dit Ashraf. « Attaquer les villes une par une ne va pas être efficace pour se débarrasser de l'EI. Il faut frapper Ramadi, Tikrit, Mossoul, et la Syrie aussi, simultanément. C'est là une opération massive ».

La guerre menée par les USA est entrée dans une « nouvelle phase » où « de nouvelles cibles pour les États-Unis et leur alliés incluent l'infrastructure économique de l’Etat islamique et des positions militaires dans des zones civiles », fait remarquer le FT.

« Nous ne laissons par la puissance aérienne être efficace. Nous pourrions le faire en quelques semaines, pas en quelques années », a déclaré le général David Deptula de l'US Air Force au FT

Le général américain à la retraite s’est plaint de ce que Washington avait été trop délicat dans l’attaque de cibles près des zones et des infrastructures civiles, « ce qui donne un avantage à nos adversaires que je trouve difficile à comprendre ». Il a appelé la coalition menée par les USA à augmenter les bombardements à un niveau comparable à celui des 1200 frappes américaines par jour de la guerre du Golfe de 1990-1991.

Au moment où Washington pousse à une augmentation dévastatrice de ses bombardements, l’engagement croissant de la France, de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne montre clairement que la Syrie est en train de devenir l'arène principale d’une guerre par procuration entièrement mondialisée.

Depuis les attentats de Paris, l'armée française a massivement accéléré sa campagne aérienne contre le nord de la Syrie. Les bombardiers français vont maintenant recevoir l’assistance d’avions de reconnaissance Tornado allemands.

L'Allemagne envisage d'envoyer 1.200 soldats, avec des forces navales et aériennes, dans la zone de guerre, selon les plans décrits dimanche par le chef d'état-major allemand Volker Wieker. La semaine dernière, les autorités allemandes ont dit à Der Spiegel que la nouvelle force pourrait être rapidement mêlée à des opérations de combat.

La Grande-Bretagne semble également prête à de nouvelles interventions majeures ; le parlement doit voter mercredi des mesures militaires générales pour la Syrie. Quel que soit le résultat du vote des dizaines de commandos SAS britanniques allaient être déployés en Syrie dans les prochaines semaines a annoncé le bureau du premier ministre britannique David Cameron ce week-end.

La Russie pourrait être sur le point de déployer des forces de combat terrestres considérables à elle, selon les médias syriens et syro-libanais.

Les informations sur un déploiement terrestre russe arrivent au moment où les tensions entre Moscou et Ankara se sont aggravées comme jamais après que l’aviation turque a abattu un bombardier russe la semaine dernière. Les médias russes et syriens ont réagi en dénonçant la Turquie, indiquant le soutien d'Ankara aux groupes terroristes islamistes et le profit qu'il tire de la vente du pétrole contrôlé par l’EI.

« Le gouvernement turc a récemment renforcé son soutien aux terroristes et le niveau des fournitures d’armes et de munitions pour qu’ils poursuivent leurs actes criminels en échange de pétrole et d'antiquités bon marché volées à la Syrie et à l'Irak, profitant de la présence de terroristes à qui il a permis de contrôler des zones frontalières », écrit l’agence syrienne d’Etat SANA pendant le week-end.

En effet, l'Etat turc est profondément impliqué dans les réseaux de l’EI et d’autres groupes terroristes associés, issus des opérations secrètes lancées par le Etats-Unis, les pouvoirs européens, la Turquie et les émirats du Golfe Persique pour renverser Assad.

Déjà la semaine dernière, les forces américaines ont bombardé intensivement des centaines de camions de carburant de l’EI dans le nord de la Syrie, probablement en route vers des acheteurs turcs. L'initiative américaine, suggèrent les analystes, a été déclenchée par les bombardements turcs des milices kurdes soutenues par les Etats-Unis.

Tandis que les États-Unis et les puissances européennes se bousculent pour maximiser leurs parts respectives d'un nouveau partage de la Syrie, l’escalade de la guerre syrienne par procuration pousse les puissances régionales à prendre des risques agressifs, augmentant le risque d'un embrasement soudain.

Au cours du week-end, des avions israéliens ont fait une incursion soudaine en Syrie pour y frapper des cibles près de la frontière libanaise, ce qui semble avoir provoqué ultérieurement des incursions d’avions de guerre russes dans l'espace aérien israélien.

Tous ces événements mettent en évidence le danger croissant d’un embrasement généralisé et de l'éruption d'une guerre mondiale. Après des semaines d'efforts tant vantés pour concocter quelque accord ou coalition pour mettre « fin » à la guerre en Syrie, les développements récents sur le terrain montrent que les grandes puissances foncent tête baissée vers un conflit.

(Article paru en anglais le 30 novembre 2015)



33 réactions


  • howahkan Hotah 2 décembre 2015 10:12

    salut

    c’est sur world SOCIALISTE web site..un site trotskiste , défendeur de Lev davidovich Brosntein de son nom d’artiste Léon Trotski, ...mission ! metteur de l’huile sur le feu...le bordel global est leur vœux le + cher....


    • chapoutier 2 décembre 2015 10:28

      @howahkan Hotah
      ’’c’est sur wsws’’ oui je l’ai clairement indiqué il me semble
      et est-ce que cela vous pose un problème ?
      parce que en ce qui concerne ’’mettre de l’huile sur le feu et foutre un bordel global’’ j’en connais pleins : Obama bush hollande etc etc. mais ceux là doivent vous convenir !

      donc à vous lire, ceux se réclamant du trotskysme sont d’office disqualifiés ! mais bfm et itv doit également vous convenir d’avantage.

      concernant Lev Davidovitch Bronstein , avez-vous un seul exemple d’huile sur le feu ou de bordel global à son actif ? je suis curieux .


    • howahkan Hotah 2 décembre 2015 10:50

      @chapoutier

      je suis obligé de rester dan la légalité imposée


    • chapoutier 2 décembre 2015 11:25

      @howahkan Hotah

      que de l’esbroufe, c’est bien ce qui me semblait !


    • howahkan Hotah 2 décembre 2015 23:15

      @Odal GOLD

      merci de tout cela Odal..tu avais disparu ! l

       smiley


  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 2 décembre 2015 10:23


    va vite t« enroler auprès de DAECH MAIS ATTENTION

    EN FACE MAINTENANT ILS ONT DE VRAIS SOLDATS : LES FORCES SPECIALES §§§§

    FIN du film bientot ET DES FOUS SANGUNAIRES DECERVELES ET FAUX CROYANTS 

    drogués violeurs lapideurs » pédophiles qui achètent des ENFANTS DE MOINS DE 10 ANS 200

    EUROS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"


  • Ariane Walter Ariane Walter 2 décembre 2015 10:28

    des milices KURDES soutenues par les EU ???? Contre Erdogan qui veut détruire les Kurdes. Vous ne vous trompez pas , là ?


    • chapoutier 2 décembre 2015 10:39

      @Ariane Walter

      Arine, il me semble que vous avez lu en diagonale et avez oublié ’’suggèrent les analystes’’

      ’’L’initiative américaine, suggèrent les analystes, a été déclenchée par les bombardements turcs des milices kurdes soutenues par les Etats-Unis’’.

      mais il me semble effectivement que les forces spéciales us travaillent avec au moins un groupe Kurde, voir ce qu’en dit le web.


    • JMBerniolles 2 décembre 2015 17:50

      @Ariane Walter

      Armer les Kurdes (voeux exprimes par Hollande) semble être la seule chose un peu réaliste de cet article. Barzani du Kurdistan irakien, quasi autonome est réputé être contrôlé par la CIA et le Mossad.

      Et malheureusement le PYK de Syrie, a priori très progressiste, vient d’être placé par son Tsipras dans l’orbite Barzani.

      Fatalement, même si ce n’est pas encore engagé, cela aura des répercussions en Turquie. Cela explique la nervosité d’Erdogan dont L’avenir politique semble très sombre.


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 décembre 2015 19:04

      @Ariane Walter

      c’est bien ce qu on vous reproche WALTER DE N ’Y RIEN COMPRENDRE !!!!!!!!!!!!!!


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 décembre 2015 10:38

    C’est bizarre, on dirait que la Russie n’a pas fermé l’espace aérien syrien... On dirait que la Coalition navigue comme elle veut en Syrie et en Irak. Et surtout on dirait que la Coalition a comme seule obsession de nous débarrasser le plancher des islamistes...
    Ce serait-y pas de la bonne grosse propagande ?


    • chapoutier 2 décembre 2015 10:49

      @Fifi Brind_acier
      ’’Ce serait-y pas de la bonne grosse propagande ?’’
      auriez-vous aussi lu en diagonale ?
      j’ai posté cet article d’un groupe américain pour mettre en évidence que même aux usa certains pensent que leur gouv pousse à la guerre totale

      ’’Tous ces événements mettent en évidence le danger croissant d’un embrasement généralisé et de l’éruption d’une guerre mondiale’’


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 décembre 2015 11:06

      @chapoutier
      Voui, mais entre les fous de guerre de Washington et la réalité du terrain, il y a un truc qui s’appelle la Russie de Poutine. Avec quoi les USA gagnerait-il une guerre, alors que les armes de défense russes ont été justement prévues pour les neutraliser ?


      Prenez le temps de lire ce texte qui date de 2013, et vous comprendrez que l’agitation du lobby militaro industriel américain ne remue que du vent. Depuis, les Russes ont balancé des missiles depuis la Mer Caspienne, « Grande trouille au Pentagone, la Russie peut pulvériser ses armées ».

    • chapoutier 2 décembre 2015 11:15

      @Fifi Brind_acier
      ’’Avec quoi les USA gagnerait-il une guerre’’

      le texte n’insinue pas cela !!!

      cela dit les néocons et l’ensemble des postulants à la maison blanche se voient déjà bombarder la Syrie et pourquoi pas Russie !

      ils sont malades !!!


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 décembre 2015 19:29

      @chapoutier
      Nous sommes bien d’accord sur le diagnostic, les fous dirigent l’ asile. Même et surtout Hillary Clinton qui déclare « Si je suis élue, j’attaquerai l’ Iran ». Elle n’attaquera rien du tout. L’Iran va recevoir les S300 commandés à la Russie, rêve !


      Ces discours sont destinés, sans doute, à justifier les milliards donnés par les grandes entreprises américaines, aux campagnes électorales, puisqu’aux USA, il n’existe aucun financement public des Partis politiques.

  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 décembre 2015 10:56

    Des nouvelles du front ?
    « Abracadabra Poutine est-il en train de prendre les Kurdes aux Américains et de commencer à sceller la frontière syrienne contre les Turcs ? Vladimir Abracadabra Poutine retourne toujours tout à son avantage, selon les préceptes du judo, ce qui doit finir par être désespérant pour ses adversaires »...(..)


    « La Russie aurait commencé à s’entendre avec les Kurdes YPG (...), le piquant de l’affaire, c’est qu’ils sont alliés avec les USA, eux mêmes alliés de la Turquie. (..)
    Le Sultan risque de regretter longtemps son coup de folie... » (...)

    « Abracadabra Poutine voit plus loin, il a obtenu l’accord des Kurdes du PYD, l’accord d’ Assad, réticent, mais bien obligé de dire oui. Cette alliance porterait un coup mortel à l’ Etat islamique et autres terroristes modérés chers à l’ Occident, giflerait les Turcs et embarrasserait terriblement les Américains. » C’est - y pas des bonnes nouvelles ?

    Les détails sur le site « Chroniques du grand jeu. »


    • Pierre Pierre 2 décembre 2015 20:29

      0@Fifi Brind_acier
      Bonjour mais ne soyez pas trop vite optimiste sur la capacité de l’armée syrienne de venir à bout des terroristes malgré le soutien de la Russie. Les alliés occidentaux des terroristes réagissent peut-être avec lenteur mais c’est avec une certaine efficacité. La Turquie a reçu des équipements au sol (transféré en Syrie) pour contrer l’offensive syrienne... ou du moins pour la rendre aussi coûteuse que possible en pertes humaine. La riposte russe semble être la livraison de blindés T90 (lien) de toute dernière génération capable de résister aux missiles antichar TOW. On voit qu’il y a une escalade dans la livraison d’armes sophistiquées.

      La dernière nouvelle serait que les Russes construisent une deuxième base aérienne près de Homs (ce qui doublera les capacités aériennes russes) pour aider l’armée syrienne à lancer l’offensive sur Palmyre et ensuite sur Deir Ez-zor. (lien)
      Une autre nouvelle est que les troupes loyalistes, sans doute avec des iraniens, préparent une grande offensive sur Idlib depuis deux semaines.
      Je suis d’accord avec la conclusion de l’article. Cette escalade nous mène vers une conflagration qui risque d’être mondiale. J’ai même lu que les Russes ont déployé des armes nucléaires tactiques en Syrie et que les Etats-Unis ont évacué le personnel civil non nécessaire (familles) de la base d’Incirlik. 

  • chapoutier 2 décembre 2015 11:18

    j’ai vraiment le sentiment que ce texte provenant des états-unis a été mal compris, alors qu’il souligne le va-t-en guerre des dirigeants étatsuniens au risque de déclencher une guerre totale.


    • sls0 sls0 2 décembre 2015 14:48

      @chapoutier
      Vu que vous reprochez à tout le monde leur lecture en diagonale, il ne vous est pas venir à l’esprit que le problème est l’article et non les personnes qui le lisent ?

      Pour le coté va en guerre de certains politiques US, Poutine c’est lui qui a les cartes, aux USA il n’ont pas grand chose à lui opposer.
      Les USA ont le soutient du monde occidental d’accord, comme ça ne représente que les pays de l’OTAN, il faut peut être prendre en compte le reste du monde.


    • chapoutier 2 décembre 2015 15:00

      @sls0
      bjr
      effectivement ce texte passe mal pourtant il dénonce les aberrations des dirigeants etatsuniens.

      il s’agit ni plus ni moins que de citations de ces neocons


  • .
    a l’auteur....enfin...au présentateur de l’intox.
    .
    Avez vous retrouvé le porte-avions chinois en face de la Syrie ? Si vous le voyez flotter, appelez Tel-Aviv pour qu’il publie la nouvelle sur leur site Debkafile.


  • coinfinger 2 décembre 2015 18:54

    Tant mieux , s’ils en rajoutent , la défaite sera encore plus cuisante . C’est une question Dinosaure/Mammifére . On s’interroge doctement , sur ce que a pu étre l’accident qui a provoqué , la fin des dinosaures , Mais c’est pas un accident , ce n’est pas la premiére fois , ni d’ailleurs la derniére , que les espéces ont eu une tendance au gigantisme , puis une disparition .
    On s’informe , on voit que ce fut le cas , pour les bactéries , puis les vers , puis les batraciens , et méme les insectes et j’en passe . Et puis aprés les dinosaures pour les mammiféres eux mémes .C’est pas un hasard , c’est une régle .
    Bon , alors c’est leur tour aux multinationales/oligarques et compagnie , qui va s’en plaindre ? Pas moi , j’en suis pas .


  • jjwaDal jjwaDal 2 décembre 2015 19:30

    Il est un peu tard pour s’affoler après tout ce temps passé à « faire semblant de » tout en préparant concrètement le futur califat qu’on aurait ensuite envahis pour un reset sous contrôle... Les russes, eux, disent ce qu’ils font et font ce qu’ils disent, savoir raffermir l’Etat syrien et affaiblir la nébuleuse terroriste (économiquement et militairement). Avec cette grande coalition de faux-cul l’EI n’a fait que gagner du terrain, avec les russes il recule clairement. Additionner un plus un est à la portée de tout le monde...
    La « coalition russe » ,elle seule, pourrait redonner à la syrie le contrôle de l’essentiel de son territoire en quelques mois, la bande de pyranhas qui a fait semblant le sait fort bien.
    D’où ce rétropédalage pour pouvoir dire que l’effort est collectif. Le pire est que de moins en moins sont dupes et surtout pas les syriens et les russes. La frontière Syrie/Turquie sera fermée, les souhaits tardifs des USA formulés à la Turquie ne font qu’entériner une réalité militaire à venir à court terme. Sauf que ce sont les syriens qui vont la fermer...
    Ensuite avec le contrôle de l’espace aérien (qui fait quoi), une deuxième base aérienne (Al Sha’ayrat plus au nord) ,une flotille annoncée d’une centaine d’avions en syrie, personne ne fera partir Bachar en dehors des syriens. Ce sera très dur de convaincre un peuple qui à plus de 80% pense que l’EI est une créature des USA, que la coalition de pieds nickelés en rétropédalage tardif les a sauvés alors que la russie, l’iran, le hezbollah n’étaient dans l’histoire que des boulets à gérer...
    Le pire pour l’empire et ses vassaux serait que le projet échoue en totalité, donc ils vont faire quelque chose, mais la messe est largement dite. On ne fera pas WW3 ni pour Erdogan ni pour Damas, donc des gens font du bruit avec leur bouche...


  • Passante Passante 2 décembre 2015 21:26
    comparer deux croisements poutine-obama :
    antalya / paris
    au niveau gestuelle,
    -antalya, ils causent sur une table
    -puis main serrée à paris, c’est une photo de guerre,
    c’est après avionS.. etc.

    en conséquence difficile de croire que otan prépare quoi que ce soit
    cf. preuveS supra...
    vlad et les iraniens par contre ça a tourné, c’est clair, ils foncent,
    flamby au kremlin, c’est pour les adieux, les enterrements, les fleurs,
    rideau.

  • coinfinger 2 décembre 2015 22:40

    Vlad . çà résonne en moi . Vlad Tepes , c’est un héros national en Roumanie . Ce que les Roumains retiennent de lui , c’est qu’il est le premier , à les avoir libérer des Turcs , et instaurer une jusrice sociale .
    Celui qui pour leur nuire en à fait Dracula , c’est pas un Irlandais , en mal d’inspiration , c’est un minoritaire Hongrois , natif de là bas , par ressentissement .
    Historiquement ce qu’il a fait , entr’autres , il a invité la noblesse de l’époque ,corrompue par les Turcs, à un grand repas , pour les empoisonner , puis à distribué leurs terres aux paysans . Et pour les Turcs , il les faisaient empaler , d’où son surnom ( Tepes) , puisque c’était leur supplice favori , pour se distraire , pendant les fétes .
    Selon le coté où l’on se trouve on a des versions différentes ...


  • elpepe elpepe 3 décembre 2015 00:43

    article = 100 % intox on approche des régionales la force collabo PS ont peur ils lâchent la meute
    ils savent plus quoi faire, ils ont acheté (avec notre argent comme tjrs) la presse depuis longtemps maintenant il falsifie les sondages,
    Waouhh ils franchissent des enjambes dignes du chat botte vers la dictature totale (après le coup de l etat d urgence)
    Durant les élections il faudra être très vigilent sur le dépouillement et la remontée des résultats ...


  • bakerstreet bakerstreet 3 décembre 2015 00:44

    Vous avez de la chance, ou peut être du toupet, de commencer ce genre d’article par ces mots : « Il est clair..... » A moins que ce soit de l’humour.

     Tacher d’y comprendre quelque chose me fait mal à la tête. Commencer à visualiser déjà l’échiquier chites-sunnites, les deux tribus d’indiens qui se massacrent depuis la mort du prophète en se tirant sur la barbe à chaque naissance. 
    Taillez des états au cordeau de jardinier, nommez quelques dictateurs, laissez reposer, puis nettoyer au karcher. C’est en gros ainsi qu’on est arrivé à l’après sadam. 
    Mais v’la que le monstre de Frankenstein a surgit de la cornue d’aladin : Daesh lave plus noir ! Plus noir encore qu’un drapeau de pirate de la mer des caraïbes. On nous l’avait dit, l’avenir n’était qu’un long passé, mais on n’avait pas voulu le croire.
    Erdogan lui joue au bidundum michelin et nous les gonfle. C’est le nouveau golem. Il veut ressusciter lui l’empire ottoman, faire de nouvelles régions comme Ségolène, mais avec le croissant, pas les pains au chocolat chaud de madame, qui devra sortir voilée.
     Les temps à venir tiendront ils finalement plus de Mad Max que de 1984. Peut être un peu des deux pour que ça soit encore plus drôle. 

  • izarn izarn 3 décembre 2015 21:21

    Vu que depuis un an la fameuse coalition anti-Daesh, n’a pas fait grand chose, et que finalement seuls les russes ont osé envoyer 42 bombardiers avec 100 missions par jour....Et que personne ne se presse au portillon pour les aiders....C’est pas 8 Tornados et 12 Rafales qui bombardent une fois par semaine, que cela ressemble à la 3ieme guerre mondiale.
    Ha si, les turcs ont abattu un bombardier désarmé Su-24....
    On se souvient que les Israeliens avaient coulé un navire de guerre, le Liberty, et essayé de tuer tous les survivants :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_de_l’USS_Liberty
    Les USA n’ont pas déclaré la guerre à Israel...


Réagir