lundi 10 septembre 2018 - par siatom

Faut-il sauver le soldat Bruno Roger-Petit ?

Nous avons longuement hésité sur la forme que nous devions adopter pour l’intitulé de ce billet, fallait-il opter pour la forme affirmative, eu égard aux éminentes qualités de ce bouffon du roi, cireur de bottes zélé récompensé par la fonction prestigieuse de porte-parole sur terre de Jupiter et à l’urgence de la situation dramatique vécue par BRP que ses pairs journalistes présentaient ces jours-ci en dissimulant mal un sourire en coin comme la prochaine victime collatérale expiatoire de l’affaire Benalla.

Si nous avons finalement retenu la tournure interrogative, c’est que notre expert en flagorneries jupitériennes dénonçait lui-même en son temps avec vigueur et l’arrogance qui le caractérise sur Europe 1 ses confrères journalistes politiques qu’il soupçonnait d’avoir une vocation rentrée de ’’conseiller du prince’’ et qu'il n'est pas certain que la pratique intensive de la brosse à reluire du dévot Bruno serve une macronie en souffrance.

Il a tellement poussé la courtisanerie à un niveau de servilité rarement atteint même dans ces cercles du pouvoir quasi monarchique qui carburent à la déférence et à l’obséquiosité qu’il commencerait selon certains articles à agacer l’Elysée, ce qui alimenterait les rumeurs de départ.

Ainsi le mystique BRP a-t-il pu déclarer sans craindre le ridicule à propos de la pratique régulière des bains de foule par Jupiter "Pour lui, le toucher est fondamental, c'est un deuxième langage. C'est un toucher performatif : 'Le roi te touche, Dieu te guérit., Il y a là une forme de transcendance."

Ce merveilleux don révélé par notre thuriféraire extatique ouvre des perspectives d’évolution de carrière comme pasteur évangéliste ou guérisseur rural pour notre président quand sonnera l’heure de descendre définitivement de son Olympe

Quand il était encore éditorialiste, BRP se muait souvent en donneur de leçons de communication, il n’avait pas hésité dans un éditorial sur l’Obs en octobre 2013 en réaction à la désastreuse intervention d’Hollande sur le cas Léonarda a expliquer doctement du haut de son magistère de grand communicant que " c'est aussi au gouvernement et à la majorité d'inventer des porte-paroles qualifiés et autorisés, formés à la communication moderne, répondant aux critères des chaînes d'information, et qui seraient capables de répondre aux besoins de ces chaines en matière de représentation de la parole gouvernementale.’’

Il fut donc tout naturellement envoyé au front le 19 juillet pour sa seule intervention publique en qualité de démineur dans l’affaire Benalla où il apparut tel un apparatchik de l’époque soviétique en tentant maladroitement mais avec un comique involontaire du plus bel effet de nous faire gober que " les 15 jours de mise à pied était la sanction la plus grave jamais prononcée contre un chargé de mission de l’Elysée’’. Même Coluche dans son célèbre sketch ‘’Le Flic’’ traitant des sanctions dans la police n’avait osé cette désopilante saillie humoristique. 

Lors de sa nomination BRP avait fait disparaitre 30 000 tweets sans doute pour faire oublier ses emballements successifs de Strauss-Kahn à Hollande en passant par Royal avant qu’il ne s’éprenne du si merveilleux Macron, l’on peut espérer que dans un éclair de lucidité il saura s’auto-dissoudre avec le même empressement.

 



19 réactions


  • Passante Passante 10 septembre 2018 10:49
    schiappa à dire,
    ces affaires de toucher, c’est touchant  smiley

    • siatom siatom 10 septembre 2018 11:16

      @Passante


      Après la république exemplaire qui a fait flop, voici la république tactile. C’est moins ambitieux mais plus câlin.

  • Séraphin Lampion Joker 10 septembre 2018 11:15

     « Pour lui, le toucher est fondamental, c’est un deuxième langage. C’est un toucher performatif : ’Le roi te touche, Dieu te guérit., Il y a là une forme de transcendance. »


    Tiens ! 
    C’est marrant !
    C’est justement ce que me disait mon médecin en enfilant un gant de latex sur sa main droite en guise de préparation à un examen approfondi de mon anatomie pour évaluer le niveau de dilatation de ma prostate.

    Je dois dire que, sans être douloureuse, cette immixtion de mon anatomie par la voie rectale ne m’a pas non plus procuré le plaisir que d’aucuns recherchent, ce qui serait le cas, disent ceux qui sont introduits dans les coulisses du sérail, le cas du locataire du 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré 

    • siatom siatom 10 septembre 2018 11:21

      @Joker


      Ça vous apprendra à choisir un médecin généraliste LREM. 

      Bien entendu, je me désolidarise de vos basses insinuations car selon la formule consacrée cela ne nous regarde pas.

    • Séraphin Lampion Joker 10 septembre 2018 11:33

      @siatom

      peut-être que si en fait
      parce que, justement, mon médecin référé (dont j’ignore les convictions politiques et les pratiques érotiques), me disait qu’il avait un client qui se plaignait de douleurs mais se méfiait de ce genre d’examen
      « il ne faut pas être aussi méfiant avait dit le médecin ! »
      et il commençait à procéder à une investigation approfondie quand il a vu au fond du trou un œil qui le regardait :
      « vous êtes vraiment très méfiant, vous » a alors dit le médecin étonné"

      en fait, le patient, qui d’ordinaire mettait son œil de verre dans un verre d’eau sur sa table de chevet la nuit, avait eu soif cette nuit là, et vous imaginez la suite

      bon d’accord :
      1 - il aurait pu s’apercevoir qu’il n’avait plus qu’un œil en se rasant
      2 - s’il s’en était aperçu, il aurait commencer par le dire au médecin

      mais s’il faut que les blagues soient vraissemblables, on peut même plus rigoler !



    • siatom siatom 10 septembre 2018 11:51

      @Joker


      Votre médecin est du même acabit que celui qui avait découvert un clitoris au fond de la gorge d’une de ses patientes dans le célèbre film ’’Gorge profonde’’.

      Je me demande si l’histoire narrée par votre toubib pourrait être portée au cinéma.

      Je ne sais si votre médecin est compétent mais il est très divertissant.

    • Le421 Le421 10 septembre 2018 19:04

      @Joker

      Moi, déjà, un simple suppositoire me fait pleurer demi-heure.
      Le jour où ça m’arrive, j’amène un cubi de flotte...  smiley


  • Christian Labrune Christian Labrune 10 septembre 2018 12:07
    @Siatom

    Il y avait longtemps qu’on ne vous avait pas lu et j’étais très content de voir votre article, mais il m’a embarrassé. J’avais bien dû entendre deux ou trois fois le nom du personnage que vous évoquez, mais j’aurais été incapable de mettre une tête dessus.

    Certes, je suis désormais en mesure de coller une espèce de tête sur la fonction actuellement balbutiante de premier ministre, mais je ne parviens toujours pas à lui associer un nom. Je sais qu’il y a du Philippe là-dedans, sans savoir encore s’il s’agit du nom ou du prénom. Quand je saurai tout cela clairement et distinctement, il est bien probable que l’histoire aura déjà effacé les pauvres marques insignifiantes et maladroitement tracées sur le tableau grisâtre de notre actualité.

    Google étant un système très bien conçu, j’ai tapé « Buno Roger-Petit », puis « video », et c’est ainsi que j’ai découvert la déclaration sur fond bleu que vous évoquez, dont la ferme inconsistance est déjà sur le point de s’évaporer dans ma mémoire.

    Au début, Emmanuel paraissait avoir deux corps, conformément à la belle théorie de Kantorowicz, mais le corps spirituel et immortel est bien mort depuis Benalla et quelques autres incongruités, d’où il tirait le pouvoir de guérir les écrouelles. Il peut bien désormais toucher les Français d’un doigt purement physique, je doute que cela puisse être efficace. Il ne pourra donc jamais se recycler dans les médecines parallèles et charlatanesques.

    La température à Paris, à cause du réchauffement climatique, est devenue infernale et nous avons perdu, avec Monsieur Mulot, notre dernier espoir de survie. Pourquoi n’en avez-vous rien dit ?

    Nous avons un nouveau et fringant ministre de l’Ecologie. Pourquoi n’en avez-vous rien dit ?

    Nous allons avoir un nouveau président de l’Assemblée, pire que tout réchauffement climatique ou toute glaciation. Pourquoi n’en dites vous rien ?

    • siatom siatom 10 septembre 2018 13:02

      @Christian Labrune


      Si j’ai pu contribuer ne serait ce qu’un tout petit peu à vous faire connaître ce curieux personnage de la galaxie macronienne vous m’en voyez ravi.

      Ravissement renforcé puisque je viens de lire qu’il restait dans la sphère élyséenne à un poste de conseiller dont les contours sont encore flous. Ce qui, à mon avis lui convient parfaitement.

      Nous avons un nouveau et fringant ministre de l’Ecologie. Pourquoi n’en avez-vous rien dit ?

      Comme vous le soulignez j’ai été plusieurs mois absent d’Avox faute d’ envie d’avoir envie et mon appétence pour l’écriture vient juste de me revenir. C’est surtout une question d’actualité immédiate

  • bluerage 10 septembre 2018 12:58
    Bonjour Siatom

    Encore un article désopilant, merci pour la tranche de rire.

    J’ai lu quelques , mettons articles, pour ne pas dire vomissures du personnage à l’époque où il inondait de sa malfaisance le Post. Devant tant de moraline hypocrite, de faux discours donneurs de leçons que même chez Libé ils n’y vont pas avec une telle ignominie dans la tartufferie, la lecture de ces déchets, disais je, me procurait un vrai déplaisir. J’avais jugé le bonhomme comme un faux derche de première, le genre sale type qui dissimule mal son âme fourbe, avec le temps je pense que je ne m’étais pas trompé...

    • siatom siatom 10 septembre 2018 13:05

      @bluerage


      Encore un article désopilant, merci pour la tranche de rire.

      Ne me remerciez pas tout le plaisir est pour moi.

      Pour le reste de votre commentaire qui prouve que vous connaissez bien le personnage je le partage entièrement.

    • siatom siatom 10 septembre 2018 19:05

      @Alavavite



      Entièrement d’accord sur le fond et sur la forme.

      moi aussi !

  • troletbuse troletbuse 10 septembre 2018 21:50
    Pour lui, le toucher est fondamental, c’est un deuxième langage. C’est un toucher performatif
    Le lécheur de boules BRPa voulu dire Le toucher du fondement. En fait, c’est le toucher du pédé
    Voici la vidéo à dégueuler où l’on voit une tarlouze étreindre toute l’équipe de France


  • Esprit Critique 11 septembre 2018 00:13

    Faut-il sauver le soldat Bruno Roger-Petit ?

    Faut demander ça dans sa famille, mais c’est pas sur que ça interesse



    • siatom siatom 11 septembre 2018 09:31

      @Esprit Critique


      Faut demander ça dans sa famille, mais c’est pas sur que ça intéresse

      Je n’y manquerais pas dès que je la rencontrerais



  • BA 11 septembre 2018 08:31

    La popularité de Macron en chute libre, selon un sondage : baisse de 12 %.


    La popularité d’Emmanuel Macron a dégringolé de 12 points durant l’été, alors que celle de Nicolas Hulot s’envole (+ 13) après son départ du gouvernement, selon un sondage Odoxa diffusé mardi.


    Sept Français sur dix (71 %, + 12) ont désormais une opinion négative du chef de l’Etat, qui bat son record d’impopularité dans ce baromètre, avec 29 % seulement des personnes interrogées qui le considèrent comme un "bon président".


    Emmanuel Macron cède du terrain auprès de tous les secteurs de l’opinion, y compris des proches de La République en marche (-7), à l’issue d’une rentrée marquée par la défection des deux ministres les plus populaires, Nicolas Hulot et Laura Flessel, selon cette enquête pour L’Express, France Inter et la Presse régionale.


    Edouard Philippe perd pour sa part 5 points à 35% par rapport à une précédente enquête réalisée fin juin, et 64% (+5) des personnes interrogées ont une opinion négative du Premier ministre.


    Le choix probable au moment de la réalisation du sondage de Richard Ferrand (LREM) pour la présidence de l’Assemblée nationale suscite l’indifférence des Français : seuls 9% (=) d’entre eux disent le soutenir, contre 33% (=) pour lesquels il inspire l’indifférence ou le rejet.


    Même chose pour la nomination de François de Rugy au ministère de la Transition écologique : 79% des personnes interrogées estiment qu’il ne parviendra pas à peser davantage sur les décisions du gouvernement que son prédécesseur, Nicolas Hulot.


    Nicolas Hulot conforte en revanche sa place en tête des politiques les plus appréciés des Français avec un bond de 13 points à 49%. Il devance l’ex-ministre des Sports, Laura Flessel, stable à 30%, et Nicolas Sarkozy 29% (+2).


    https://actu.orange.fr/france/la-popularite-de-macron-en-chute-libre-selon-un-sondage-CNT0000016r0cH.html



  • Charles Martel Charles Martel 11 septembre 2018 17:55

    vous parlez à la première personne du pluriel : vous êtes plusieurs dans votre tête ou juste pédant ?


    • siatom siatom 11 septembre 2018 19:20

      @Charles Martel


      En matière de pédanterie votre commentaire prouve que vous êtes un expert et que je n’ai rien à vous apprendre.

      Par contre le nous que j’utilise parfois dans mes billets n’implique pas un dédoublement ou plus de ma personnalité ni ne s’entend comme un nous de majesté mais plutôt comme un nous de modestie, qui est une manière de mettre si possible mon égo de côté comme comme c’est souvent le cas dans les essais.

      Au moins serez vous satisfait, du moins je l’espère, de ma réponse car elle est rédigée à la 1ere personne du singulier comme dans certains de mes billets lorsqu’il s’appuient sur des expériences personnelles.



Réagir