samedi 11 juillet - par guylain chevrier

Fin de mandat d’un Défenseur des droits sous influence des thèses indigénistes et décoloniales

Le dernier rapport du Défenseur des droits, Jacques Toubon, intitulé « Discriminations et origines : l’urgence d’agir », publié mi-juin (1), donne dans ce domaine le ton de son bilan, alors qu’il s’apprête à rendre son tablier après six années passées à la tête de l’institution. Il y affirme que « Les personnes d’origine étrangère ou perçues comme telles sont désavantagées dans l’accès à l’emploi ou au logement et plus exposées au chômage, à la précarité, au mal logement, aux contrôles policiers, à un état de santé dégradé et aux inégalités scolaires », souligne une « dimension systémique » des discriminations en France, mettant en cause les « droits fondamentaux » de « millions » de personnes et la « cohésion sociale ». Une vision alarmiste en contradiction avec les chiffres que celui-ci avance dans ses propres rapports annuels (2), dont celui de 2019 publié avant celui sur les discriminations. Un nombre de réclamations relativement faibles, malgré une augmentation de 40% due au battage sur ce sujet depuis sa prise de poste, et en recul : 5 448 réclamations, en baisse, (5 631 en 2018) et seules 14,5% concernent l’origine (21,3% en 2016), les convictions religieuses, 2,6% (3,7 en 2016). Si aucune discrimination ne doit rester sans réponse, en multipliant par dix les chiffres présentés, on serait encore loin de discriminations de masse. Un peu plus de 6100 affaires pour discrimination viennent par an devant les tribunaux, avec 10% de condamnations. Comment comprendre alors ce discours paradoxal ?

Le Défenseur des droits dans ce contexte, se voit salué par ses ennemis d’hier, le journal Libération qui titre un « Défenseur inespéré », recevant même les louanges de Clémentine Autain, connue pour ses positions antilaïques et communautaristes. Sur LCI (3), il répond à cela "Je n'ai fait que mon travail." En réaction au patron des sénateurs Républicains, Bruno Retailleau, qui l’a fustigé parlant de "positions très idéologiques, à l'opposé d'ailleurs de toute sa carrière politique", soupçonnant le chiraquien de vouloir "se racheter sur le tard.", il se défend de tout virage "idéologique". Pourtant, c’est bien un tournant à 180 degrés. Il reprend à son compte les thèses indigénistes et décoloniales, s’inspirant du courant sociologique qui les porte en s’y référant, suivant l’idée qu’il existerait des discriminations massives selon l’origine mais méconnues, qui seraient l’effet de la reproduction d’un passé colonial. Il introduit même le concept « d’intersectionnalité » bien connu comme marqueur de cette idéologie. Il parle de discriminations « systémiques », autre concept qui est au fondement du procès en racisme de l’Etat par les mêmes. Partout dans les médias, il vient d’interpeller, en prenant à témoin les Gilets jaunes, Gerald Darmanin, nouveau ministre de l’Intérieur, lui demandant d'interdire « l'usage du LBD et le port de la cagoule chez les policiers ». « Qu’est-ce qu’il est bien » se diront certains, car les Gilets jaunes ont bien dégusté, mais cette dernière initiative arrive alors que les manifestations anti-police des racisés n’en finissent plus. Il va bientôt être adulé par ces derniers. Voyons ce qu'il en est dans le texte.

Une France raciste ? Non ! Remettre les choses dans leur contexte social pour le voir

Une phrase résume à elle seule l’idée générale qui guide le Défenseur des droits : « Quand vous vous sentez discriminé, ça veut dire que vous ne vous reconnaissez plus dans la République." (LCI) Une sacralisation du ressenti, argument massue pour ceux qui entendent faire d’elle un bouc-émissaire, justifiant de rabattre toute inégalité sociale sur les discriminations. Il en découle une victimisation généralisée, justifiant de ne plus penser qu’en termes de minorités opprimées et de séparation.

Dans son dernier rapport sur les discriminations, il explique que les immigrés ou leurs descendants connaissent, face au chômage, une situation plus défavorable que le reste de la population. Il retient le seul critère des discriminations pour l’expliquer. Une étude statistique du ministère de l’Intérieur propose pourtant un autre critère : « Près d’un quart des parents d’immigrés n’a jamais été scolarisé. » et « Les immigrés sont deux fois plus souvent non-diplômés (…) que les personnes sans lien à la migration » (4). Ce genre d’explication ne semble pas lui effleurer l’esprit. Selon l’Observatoire des inégalités, à classe sociale égale les enfants d’immigrés réussissent aussi bien que les enfants des non-immigrés. C’est donc l’origine sociale qui reste le critère principal (5). Pourquoi ne situe-t-il pas son propos dans le cadre d’une analyse sociale d’ensemble, seule intellectuellement acceptable ? Parce qu’alors, sans doute, il ne tiendrait plus.

 

Concernant l’accès à l’emploi de ces personnes, il faut trois CV nous dit-on pour qu’elles décrochent un entretien, pour seulement deux pour un individu avec un nom à consonance hexagonale. On y voit le lien avec « des quartiers » dits « ségrégués ». De la même façon, on souligne que, « Lorsqu’elles sont candidates à la location d’un logement privé, les personnes ayant un nom à consonance arabe ou africaine ont respectivement 27% et 31 % moins de chances d’obtenir un premier rendez-vous avec un propriétaire ». S’il existe des cas de racisme, on ne saurait en généraliser ici l’intention sans y regarder de plus près. Peut-on croire que, l’image d’un accueil massif des familles immigrées dans un parc social où les règles communes n’y sont pas toujours respectées, avec parfois un repli communautaire à la clé, ce qui en fait fuir ceux qui peuvent en trouver les moyens, serait ici sans incidence ? Perception susceptible de générer chez certains une sorte de principe de précaution, par crainte que ne se reproduisent dans l’entreprise ou le logement certains désordres. Préjugé malheureux, certes, par une généralisation infondée, mais plutôt que de crier au racisme à tort et à travers, ne-serait-il pas plus efficace d’agir sur les causes qui fabriquent ces représentations, en favorisant la mixité sociale et le respect des exigences collectives dans ces quartiers, ce qui va en général ensemble ?

La France est devenue première en Europe pour le nombre de demandeurs d’asile, passant de 80.075 en 2015 à 132.614 en 2019, avec une progression de 9,5 % pour ceux l’ayant obtenu. Les deux tiers des demandeurs sont déboutés qui sont nombreux à rester sur le territoire français en situation irrégulière et précaire. Plus de la moitié des « sans domicile fixe » sont des immigrés. Les personnes étrangères seraient ainsi plus exposées à une santé dégradée. Mais en quoi cette situation relèverait-elle de discriminations ? La sécurité sociale bénéficie à tous, sinon la couverture maladie universelle. L’Aide médicale d’Etat (AME) bénéficie à 320.000 personnes « étrangères sans papiers", recevant cette protection après trois mois passés sur notre territoire sans statut. Quel pays fait mieux ?

On parle de surexposition aux contrôles policiers des immigrés ou de leurs descendants, dit « contrôle au faciès », tout contrôle de ces personnes risquant alors d’être interprété comme discriminatoire. Un jeune identifié comme « jeune de banlieue » a beaucoup plus de chances d'être contrôlé aujourd'hui que la population générale (noirs et arabes riches ou âgés y compris), c’est un fait. Si cela doit nous interroger, c’est autant du point de vue d’une délinquance des quartiers qui pousse à l’amalgame les policiers, que des préjugés bien réels de certains de ces derniers. Des dérives existent et doivent être sanctionnées, mais y voir la preuve de discriminations « systémiques » alimentant l’argument d’un « racisme d’État » est autre chose. Notre police est diverse à l’image de notre société, en reflet de ce policier musulman pratiquant qui s’exclamait récemment (6) pour dire qu’il « n’en peut plus des soupçons de racisme ! ». On apprend dans ce contexte qu’un dealer a été relâché sous le prétexte d’avoir subi un supposé « contrôle au faciès », parce qu’il était noir (7) ! Voilà à quel renversement des rôles mène ce genre d’obsessions. Par ailleurs, est-ce lever un tabou que de rappeler que les policiers, dont la tâche est de faire respecter le droit, ont dans leurs missions, entre autres, le contrôle du statut de légalité des personnes se trouvant sur notre territoire ?

 « Près de la moitié des hommes actifs vus comme noirs, arabes ou asiatiques (48%) déclarent avoir été discriminés (tous critères confondus) dans le monde professionnel contre 24% de ceux qui sont vus comme blancs. » On présente ainsi, sur la base de ressentis, un monde du travail miné par des discriminations dites « systémiques ». Pour le démontrer, il prend l’exemple de 25 travailleurs maliens en situation irrégulière sur un chantier de construction qui étaient encadrés par deux personnes d’origine maghrébine et au-dessus d’eux les patrons. Ce qui a pu être interprété comme une organisation pyramidale discriminatoire. On ne saurait ici, pas plus, généraliser. D’autant qu’il s’agit là, avant tout, de l’exploitation de personnes en situation précaire par des patrons peu scrupuleux.

Laïcité et lutte contre le terrorisme auraient masqué l'augmentation des discriminations religieuses

« Dans un contexte politico-médiatique dominé par les débats autour de la lutte contre le terrorisme et de la laïcité, les discriminations en raison des convictions religieuses ne cessent d’augmenter » affirme-t-il. « 1% des personnes déclaraient des discriminations en raison de la religion en 2008 contre 5% en 2016 » (3,7% en réalité de 5203 réclamations selon son rapport de 2016 (8) ). Il explique que cette augmentation dite « considérable […] a principalement concerné les personnes de confession musulmane, traduisant une stigmatisation de plus en plus marquée à leur encontre. ». Il a vu ainsi apparaitre « la construction de nouvelles figures : « les Roms », « le jeune homme de banlieue, noir ou maghrébin », et « la femme voilée… » Quel tour de force que de faire ce procès à la laïcité et à la lutte contre le terrorisme, pour aboutir à cette martyrologie de la femme voilée !

Publicité

Pas le moindre mot pour ces interdits que subissent des universitaires parce qu’ils refusent d’épouser les thèses décoloniales en vogue, justifiant la création, avec des centaines d’enseignants du supérieur, du réseau « Vigilance universités » (9) ? Le racisme antiblancs relayé, sous prétexte de liberté d’expression, par le clip d’un Nick Conrad « Pendez les blancs »  ? La Ligue de Défense Noire Africaine manifestant devant l’ambassade d’Afrique du sud à Paris, appelant les noirs de ce pays qui s’entretuent à plutôt tuer les blancs ? Cette dernière avec le CRAN et le soutien inconditionnel de Rokhaya Diallo, l’égérie du nouvel « antiracisme », imposant la censure d’une pièce d’Eschyle, « les suppliantes », à la Sorbonne, parce que les comédiens s’étaient grimés en noir comme dans l’antiquité, pratique assimilée ici de façon ridicule à un Blackface ? Et la jeune lycéenne Mila, pour avoir osé critiquer l’islam parce que discriminatoire envers les sexes, menacée sur les réseaux sociaux d’être égorgée au nom d’Allah, contrainte de changer de lycée, de se cacher ? Rien ! Pas plus sur les conséquences du communautarisme, la montée de l’islam politique et des groupes de pression qui imposent par « le regard du quartier » combien de discriminations au nom du respect d’interdits religieux…

Des discriminations massives, héritage d’une France coloniale ? C’est tout le contraire !

Le Défenseur des droits nous dit que « Les discriminations liées à l’origine dans l’emploi doivent être replacées dans le contexte plus large des déséquilibres socio-économiques actuels et de l’histoire de l’immigration postcoloniale en France. » au regard du « recours à une main d’œuvre étrangère (…) massivement concentrés dans les emplois peu qualifiés, précaires et faiblement rémunérateurs (…) Depuis, ces phénomènes ségrégatifs perdurent dans un contexte de concurrence économique exacerbée et de chômage de masse. » Ainsi, rien n’aurait bougé depuis la fin de la colonisation, vraiment ? Comment alors expliquer que la promotion sociale ait fabriqué des classes moyennes qui n’existaient alors pas et ont totalement redistribué les cartes, ce dont tous ont profité, y compris les immigrés, qui, devenus en général Français, appartiennent à présent à toutes les couches de la société ? Et le regroupement familial, les prestations CAF pour tous, c’est aussi la reproduction d’un modèle ségrégatif peut-être ! "Si les discriminations peuvent parfois être la manifestation d’une volonté assumée et consciente de désavantager une ou plusieurs personnes, les traitements discriminatoires sont la plupart du temps le résultat de réflexes et processus qui ne sont pas intentionnels" explique-t-il. N’est-ce pas ce que disent les racialistes qui accusent « les blancs » d’être consciemment ou inconsciemment les oppresseurs de « minorités raciales », dans le prolongement de l’héritage colonial, demandant le retour des tribus avec réparations ? Il oublie au passage que la France est ce pays qui a le plus manifesté contre le colonialisme, avec des morts bien français au métro Charonne le 8 février 1962 pour la paix en Algérie, en toute fraternité, montrant que l’on ne saurait tirer des grands traits sur l’histoire pour la théoriser dans le sens de ce que l’on veut prouver, en l’essentialisant.

Faire vivre la République face au « diviser pour mieux régner » du multiculturalisme

« Les discriminations fondées sur l’origine en France représentent une atteinte profonde à la réalisation du pacte républicain. Trop longtemps négligés par les pouvoirs publics, ces enjeux fragilisent la société toute entière et menacent l’égale dignité de tous et de toutes », dit -t-il, pour proposer la création d’un Observatoire des discriminations. Mais à grossir ainsi le trait en faisant des discriminations le problème principal des immigrés et de leurs descendants, on rabat sur elles une action de correction des inégalités qui concerne l’ensemble des membres de notre société, on en fait un cas à part, opposable à l’ensemble des autres, on encourage le séparatisme. L’absence dans l’analyse du couple « droits et devoirs », sous le signe d’une victimisation de l’immigré qui semble en justifier l’économie, impacte l’idée même du contrat social, qui procède d’un engagement réciproque entre l’individu et l’Etat qui, seul, permet de pousser dans le sens d’une dynamique de l’égalité dont on s’éloigne de plus en plus ici pour aller vers une politique de quotas.

Ce discours, s’il relève de la bonne conscience et des mauvais procès, rend surtout un service inespéré à un ultralibéralisme mondialisé qui a pour modèle le multiculturalisme politique anglosaxon, de divisions identitaires, qui annule la capacité à s’unir des forces sociales, tout autant qu’il fait voler en éclats le corps politique des citoyens et ainsi, la souveraineté du peuple. Drôle de clap de fin du Défenseur des droits sur un rapport qui, l’air de rien, oriente vers un choix de société qui tourne le dos à notre République. Cette dernière reste un combat, dont l’idéal aux valeurs de « Liberté-Egalité-Fraternité », porté au-dessus des différences, à encore devant lui bien du chemin à faire, mais qui vaut mille fois mieux que chacun ses droits selon sa couleur, sa religion ou sa « race ». Espérons que l’on saura après lui, déjouer cette impasse.

 

1-Discriminations et origines : l’urgence d’agir, Défenseur des droits. Juin 2020. file :///C :/Users/chevr/Desktop/Nouveau%20dossier/D%C3%A9fenseur%20des%20droits%20synth-origine-num-15.06.20.pdf

2-Rapport annuel d’activité 2019. Défenseur des droits.

https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/raa-2019-num-accessopti.pdf

3- Le Défenseur des droits revient sur son mandat. Interview de Jacques Toubon sur LCI le 3 juillet 2020. https://www.lci.fr/politique/j-ai-essaye-de-casser-la-fatalite-le-defenseur-des-droits-jacques-toubon-revient-sur-son-mandat-2158315.html

4-Infos migrations, DIPLÔME SELON LE LIEN À LA MIGRATION ET LES ORIGINES SOCIALES, ministère de l’Intérieur. file :///C :/Users/chevr/Downloads/IM_94_Diplome_selon_le_lien_a_la_migration_et_les_origines_sociales.pdf

Publicité

5- Mobilité sociale : les enfants d’immigrés font aussi bien que les autres, Observatoire des inégalités.

https://www.inegalites.fr/Mobilite-sociale-les-enfants-d-immigres-font-aussi-bien-que-les-autres

6- Policier et musulman, Adil « n’en peut plus des soupçons de racisme » Le Parisien, 21/06/2020.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/policier-et-musulman-adil-n-en-peut-plus-des-soupcons-de-racisme-21-06-2020-8339283.php

7-Val-de-Marne : la libération sur fond de racisme d’un dealer rend furieux les policiers. Le Parisien, 25/06/2020.

https://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-la-liberation-sur-fond-de-racisme-d-un-dealer-rend-furieux-les-policiers-25-06-2020-8341845.php

8-Rapport annuel d’activité 2016, Défenseur des droits.

https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/raa-2016-num-20.02.2017_1.pdf

9- Réseau Vigilance universités, https://vigilanceuniversites.wordpress.com/.

 

 

Guylain Chevrier



110 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 11 juillet 08:29

    Il est difficile d’argumenter devant une telle accumulation de paradoxes.

    On dirait un article écrit en novlangue.

    “ Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. ”
    Confucius. 500 av JC


    • mmbbb 12 juillet 17:43

      paragraphe «  Laïcité et lutte contre le terrorisme auraient masqué l’augmentation des discriminations religieuses » 


      Les universites n est plus un lieu de controverse Hollande , n a pu débattre a Lille Son bouquin fut saccage

      Idem pour Fiellk et la femme de Jospin ! Elle ne put debatre sur la GPA et la PMA ! 

      la lyceenne Mila a recu 30 000 menaces de morts 


      Sacre Lao Lampion !

      Quand la vérité ne veut plus être acceptée, l homme n a plus besoin de sa raison 

      Marcel Confusius  2020 ap J C


    • Garibaldi2 13 juillet 09:23

      @mmbbb

      Dans l’un de ses articles sur Riposte Laïque, l’auteur écrit : ’’L’islam se manifeste aujourd’hui publiquement par un mouvement de revoilement, d’extension de la burqa à l’appui d’un retour à la tradition par une lecture littérale du coran contraire à tous les idéaux de progrès ! ’’

      https://ripostelaique.com/Loi-burqa-Tolerance-zero-pour-l.html

      Suis-je en droit d’écrire que le catholicisme se manifeste aujourd’hui en France par une pédophilie prédatrice, impliquant aussi des milliers de prêtres de par le monde ; obligeant même l’Eglise catholique des USA à verser des centaines de millions de dollars aux victimes pour mettre fin aux poursuites ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Abus_sexuels_sur_mineurs_dans_l%27%C3%89glise_catholique#Autres_affaires_depuis_les_ann%C3%A9es_2000

      A mon opinion, il y a plus de prêtre pédophiles en France que de femmes y portant la burqa !


    • OMAR 13 juillet 11:09

      Omar9
      .
      @klep-to-man
      .
      T’es pas à Lyon ?
      .
      Toi ; tu as dû gardé de bons souvenirs de cette crapule de Bernard Preynat,

      https://www.france24.com/fr/20200114-p%C3%A9dophilie-l-ex-pr%C3%AAtre-preynat-face-%C3%A0-ses-victimes-au-premier-jour-de-son-proc%C3%A8s


    • vesjem vesjem 14 juillet 17:12

      @Garibaldi2
      à ma connaissance, il y a plus de pédophiles dans l’éducation nationale que chez les catho


    • guylain chevrier guylain chevrier 15 juillet 09:59

      @Garibaldi2 

      « Dans l’un de ses articles sur Riposte Laïque, l’auteur écrit : ’’L’islam se manifeste aujourd’hui publiquement par un mouvement de revoilement, d’extension de la burqa à l’appui d’un retour à la tradition par une lecture littérale du coran contraire à tous les idéaux de progrès ! ’’

      https://ripostelaique.com/Loi-burqa-Tolerance-zero-pour-l.html
      Suis-je en droit d’écrire que le catholicisme se manifeste aujourd’hui en France par une pédophilie prédatrice, impliquant aussi des milliers de prêtres de par le monde ; obligeant même l’Eglise catholique des USA à verser des centaines de millions de dollars aux victimes pour mettre fin aux poursuites ?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Abus_sexuels_sur_mineurs_dans_l%27%C3%89glise_catholique#Autres_affaires_depuis_les_ann%C3%A9es_2000
      A mon opinion, il y a plus de prêtre pédophiles en France que de femmes y portant la burqa !
         »

      Voilà quelqu’un qui ne lit rien, les articles ne l’intéressent pas, mais vient sur le tard pour commenter les postes des autres en fonction du thème de l’article ou de l’auteur, et tenter d’y prendre le pouvoir en balançant un peu partout sur les commentaires les siens, défendant toujours une ligne qui est celle d’un islamisme à peine voilé. Ici, la défense de la burqa banalisée par cette comparaison qui n’en est pas une. On cherchera longtemps le rapport entre burqa et prêtre pédophile ou avec l’article, hormis de vouloir polluer en jouant la provocation et la polémique. Il faut encore aller chercher des références sur Riposte laïque (pour tenter de jeter l’opprobre sur cet article et sur son auteur dès le début des commentaires) où j’ai écrit en un temps, lorsque ce site était laïque, et dénoncé la burqa dans les tous premiers, cette ignominie interdite depuis. On sait que ce site est surtout devenu à tendance d’extrême droite, ce pour quoi je l’ai dénoncé avant l’opération Apéro-saucisson-pinard, en 2010 sur Agoravox même. Ce genre de zozo ça s’appelle un troll.

      Il a son petit copain qui sévit aussi : Goldored Au passage on remarquera que les propos de ces retardataires ne cherchent rien d’autre que d’induire des procès en moralité. Tout ce qui est un peu intelligent les désarçonne. Rien évidemment sur le contenu de l’article puisque le but est de venir salir en dévoyant pour nuire à l’envie de lire. Lisez l’article et ne vous laisser pas distraire par ces imprécateurs.


    • Boboss 17 juillet 15:33

      @Garibaldi2

      1% de prêtres pedophiles selon le seul sociologue Americains’etant penché sur le problème avec un peu de sérieux , probablement un peu plus dans l’education nationale ( l’acces y étant plus facile et demandant moins d’efforts ) . En gros, les pedophiles essaient de se trouver en poste la’ ou il y a possibilité de rencontrer ses futures victimes, la prêtrise en fait partie,et il est donc facile de critiquer la religion catholique qui n.est en effet pas épargné par arc ce sujet,et très « maladroite » pour le combattre.


  • Aimable 11 juillet 08:41

    Pourquoi les laissent on rentrer alors que que l’on sait pertinemment que s’ils viennent c’est uniquement pour mettre le bordel , a commencer déjà avec leur religion, a peine avons nous fermé le clapet de la notre qu’il faut recommencer avec celle la, qui est on le sait très dangereuse pour ses atteintes a nos vies .


    • Goldored Goldored 11 juillet 09:38

      « ’ils viennent c’est uniquement pour mettre le bordel »

      Réflexion (et encore je suis gentil de qualifier ce genre de réaction de la sorte...) est inepte.


    • Aimable 11 juillet 09:42

      Les familles de ceux qui sont morts dans les attentats vont apprécier .


    • Ecureuil66 11 juillet 13:47

      les familles de ceux qui sont morts sous les bombes du fait de l’aviation française en syrie et ailleurs aussi ! 


    • Aimable 11 juillet 14:48

      Je suis d’accord avec vous , mais en ce qui concerne les bombardements ( « de guerre » ) Français eux sont du fait du gouvernement Français et non des français qui d’ailleurs étaient pour une très grande majorité contre ces bombardements qui n’ont fait des dégâts que dans la population civile .

      Les attentats en France eux sont le fait des islamistes religieux pour punir les kouffars et les islamistes eux viennent du peuple .


    • Goldored Goldored 13 juillet 18:43

      @Aimable
      La généralisation est complètement crétine.
      Mais visiblement, vous êtes assez aimable pour que cela vous convienne... Et pas exigeant en matière intellectuelle...


  • jakem jakem 11 juillet 12:48

    Excellent article !


  • Ecureuil66 11 juillet 13:52

    bravo à Jacques Toubon de s’être permis de réfléchir et de prendre du recul voire de changer radicalement d’opinion .....on est sur terre pour apprendre et progresser dans la compréhension de ce qui nous entoure....seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis..

    comme a dit un prêtre : seuls ceux qui ne font rien ne font pas de bêtises, toute leur vie en est une !


  • guylain chevrier guylain chevrier 11 juillet 14:58

    Ecureuil66, le problème n’est pas de changer d’opinion, c’est pourquoi. Votre formule « seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis..  » est une essentialisation, elle est donc creuse et élude le fond, ce que personnellement je ne fais jamais. Jacques Toubon a tourné casaque, en choisissant la facilité des bons sentiments qui lui offre à peu de frais une bonne conscience, lorsqu’il est question de complexité sur ce sujet, de courage politique. Faire de l’immigré la nouvelle figure du damné de la terre en l’opposant aux « blancs » ne règle rien au libéralisme que subissent l’ensemble de ceux qui vivent de leur travail et qui est à l’origine des problèmes. C’est une impasse qui rend le meilleur des services au libéralisme, puisque son analyse contribue au « diviser pour mieux régner »

     Aimable, les étrangers qui arrivent dans notre pays n’y viennent pas pour mettre comme vous le dites « le bordel », hormis quelques individus à la marge, mais par contre, c’est à la République de savoir leur imposer des règles, ses valeurs et principes, pour lesquels d’ailleurs bien des personnes rejoignent notre pays. C’est là le problème. La victimisation des immigrés et de leurs descendants portée à l’exaspération par le Défenseur des droits est contre-productive en faisant écran à cette responsabilité. Ce qui conduit à oublier le sens même de notre contrat social, des droits mais aussi des devoirs. Mais n’est-ce pas la fonction même de Défenseur des droits qui pose problème, s’inscrivant dans une logique qui n’est plus qu’individualiste des droits sans les responsabilités collectives qu’ils engagent comme propriété collective ?


    • Aimable 11 juillet 15:17

      J’approuve votre réaction , je ne pouvais espérer mieux comme réponse a mon com qui est volontairement provocateur .


    • Goldored Goldored 13 juillet 19:05

      @guylain chevrier
      Vos généralisations vous décrédibilisent... ’« La victimisation des immigrés et de leurs descendants portée à l’exaspération »...)


    • foufouille foufouille 13 juillet 19:11

      @Goldored

      discrimination :

      il est nul et n’a pas obtenu de diplôme

      il veut un logement en centre ville trop cher

      il n’a pas obtenu une bourse au mérite

      il veut faire sa prière 5 fois par jour donc il faut un endroit

      il veut manger manger hallal pour que les autres payent sont hallal au même prix

      etc


    • Goldored Goldored 13 juillet 20:04

      @foufouille
      Vos généralisations vous décrédibilisent..


  • uleskiserge uleskiserge 11 juillet 16:16

    Cet homme que l’on pouvait trouver falot alors qu’il occupait le poste de ministre de la culture, cet homme aura trouvé un destin et gagné le respect du plus grand nombre durant toute la durée de sa fonction en tant que Défenseur des droits. Qu’il soit salué à son départ.


    • Fergus Fergus 11 juillet 17:48

      Bonjour, Serge

      J’ai vigoureusement combattu Toubon lorsqu’il était l’exécuteur des basses oeuvres de Chirac. Je me suis même à différentes reprises sérieusement accroché avec lui  il a été un jour jusqu’à m’agripper au col lorsqu’il était maire du 13e arrondissement où j’habitais alors.

      Mais comme vous je reconnais qu’il s’est parfaitement  et avec beaucoup d’humanité investi dans son rôle de Défenseur des droits, ce qui n’a pas manqué de me surprendre, eu égard a son passé de valet du pouvoir. 

      En conséquence de quoi  une fois n’est pas coutume pour un personnage de droite — j’approuve votre commentaire.


    • oncle archibald 12 juillet 11:07

      @ Fergus : " Mais comme vous je reconnais qu’il s’est parfaitement — et avec beaucoup d’humanité — investi dans son rôle de Défenseur des droits, ce qui n’a pas manqué de me surprendre, eu égard a son passé de valet du pouvoir. 

      En conséquence de quoi — une fois n’est pas coutume pour un personnage de droite — j’approuve votre commentaire. « 

      Préjugés qui seraient hilarants s’ils n’étaient partagés par un bien trop grand nombre de contributeurs d’AV. Ainsi d’après vous un homme dit »de droite« est nécessairement, à de très rares exceptions près, inintelligent, pervers, nuisible et cireur de bottes ! Feu Georges Marchais n’aurait pas fait mieux ! Les valets du pouvouaaaarrr ! C’est vraiment très con et pourtant sur AV ça a toujours son petit succès .... Et j’adore aussi votre façon de distribuer des »bons points« aux »bien pensants" ! Tout ça fait un tout bien simpliste et très cohérent.


    • Fergus Fergus 12 juillet 13:52

      Bonjour, oncle archibald

      Vous êtes décidément dans la caricature. Bien sûr que Toubon a été un « valet du pouvoir », et je n’ai jamais dit, loin s’en faut, qu’il n’était pas intelligent ! 

      Pour s’en convaincre, il suffit de se rappeler l’extravagant épisode himalayen : l’épouse de Tibéri menacée d’une mise en examen par le procureur adjoint de Paris, Dujardin, Toubon  garde des Sceaux de Chirac avait, à grands frais, financé une recherche du procureur Davenas dans l’Himalaya pour le faire revenir en urgence à Paris afin de reprendre la main sur ce dossier peu reluisant. Difficile de faire plus rocambolesque et plus ridicule  !!!

      C’est cela qu’a été Toubon à la mairie de Paris puis place Vendôme : un « exécuteur des basses oeuvres » comme je l’ai écrit ci-dessus. D’où ma surprise de l’avoir changé radicalement vis-à-vis du pouvoir dès lors qu’il a été nommé Défenseur des Droits.


    • Fergus Fergus 12 juillet 14:08

      J’ajoute concernant Toubon à la Justice qu’il a tout fait, avec la complicité du procureur général Ben Makhlouf, pour obtenir le classement sans suite de la plupart des affaires qui impliquaient Chirac du temps où celui-ci était maire de Paris (emplois fictifs, lycées d’iIe-de-France, imprimerie Sempap, frais de bouche, etc).

      Toubon n’avait pas été nommé place Vendôme pour définir et faire appliquer la politique judiciaire, mais uniquement pour empêcher que les magistrats ne tentent de nettoyer les écuries d’Augias qu’étaient les services de la mairie à la botte de Jacques et Bernie !


    • oncle archibald 12 juillet 16:34

      @ Fergus : Vous vous méprenez sur le sens de mon propos. Ce qui me rend hilare c’est votre classement « gauche bon, droite mauvais » systematique dans tous vos propos au point que pour se féliciter de l’action de Jacques Toubon il vous prait nécessaire de préciser que pour un mec de droite finalement il a surpris !

      Dois je vous rappeler qu’à une certaine époque TOUS les partis politiques se finacaient de façon illégale ? Un exeple à gauche ? L’affaire Urba, ça vous parle ?

      "C’est alors qu’Antoine Gaudino publie chez Albin Michel un livre intitulé L’enquête impossible, dans lequel il est question de l’affaire des fausses factures de Marseille, et qui met directement en cause la SORMAE6, Urba, sept responsables politiques de droite, six socialistes ainsi que Gérard Monate, socialiste et PDG d’Urba, ainsi que le financement, grâce à « l’argent de la corruption », de la campagne électorale présidentielle de François Mitterrand en 1988 dont le directeur était Henri Nallet. Lequel Henri Nallet se trouvera être Garde des Sceaux aux débuts de l’enquête…

      Antoine Gaudino n’en est pas à son coup d’essai : il est déjà connu pour avoir mis au jour l’affaire des faux frais de mission qui permettaient à la hiérarchie de la Police judiciaire d’améliorer discrétionnairement le salaire de ses fonctionnaires.

      Cependant, avec son collègue l’inspecteur Alain Mayot, ils piétinent depuis trois ans pour tenter de faire aboutir l’affaire devant les tribunaux. Ils se sont systématiquement heurtés aux obstacles mis sur leur route par le pouvoir exécutif. Le parquet a d’abord refusé d’ouvrir une information judiciaire, puis l’inspecteur Gaudino a été muté dans un autre service, et finalement ils ont été dessaisis de l’affaire.

      Antoine Gaudino affirme qu’une réunion s’est tenue à Matignon où « Michel Rocard, Pierre Arpaillange, Pierre Joxe et Pierre Mauroy auraient fait passer leurs intérêts de boutique avant le service des institutions qu’ils incarnent, avant la justice et l’intérêt national ».

      Il s’est tout de même démené pour mener son enquête à son terme, et en a publié le résultat dans ce livre, pour lequel il sera d’ailleurs révoqué de la police en 1991« 

      Dois je continuer ? Dominique Strauss Kan et la MNEF ça vous dit quelque chose ?

       » Durant presque 20 ans, la direction de la MNEF bénéficie du soutien actif des différents gouvernements qui se succèdent6.

      Pendant toutes ces années, les dérives de gestion de la MNEF sont innombrables : elles concernent les salaires (100 000 francs par mois) et émoluments d’Olivier Spithakis et d’autres dirigeants, l’embauche prioritaire des militants de l’UNEF-ID, liés d’une manière générale au mouvement trotskiste, puis intégrés dans le parti socialiste comme Jean-Christophe Cambadélis ou Marc Rozenblat, président de l’UNEF-ID. Le journal Le Point parlera du « binôme MNEF-Unef-ID : un vivier de jeunes loups socialistes ». Ces dérives comprennent également des « gestes » de complaisance tels 300 000 francs versés à SOS Racisme par « le courtier d’assurances maison, l’Iram »7.

      La direction crée un ensemble de filiales afin d’« opacifier » sa gestion. Ces structures satellites servent des intérêts politiques et permettent de salarier des personnalités prometteuses telles que Jean-Marie Le Guen, Manuel Valls8 ou Fodé Sylla, l’ex-président de SOS Racisme. Elles permettent de créer des systèmes de fausses factures (par exemple pour la filiale EFIC, spécialisée dans l’imprimerie9), des montages financiers sophistiqués (l’un d’entre eux permettant à Marc Rozenblat, grâce à la vente de sa société Iram, d’encaisser 17 millions de francs de plus-value) ou des opérations immobilières suspectes. Ainsi, en 1998, autour de la MNEF gravite un « entrelacs complexe et obscur d’une cinquantaine de sociétés commerciales réalisant un chiffre d’affaires d’environ 2,5 milliards de francs »7.

      Allez-vous oser me dire que ces affaires merdeuses sont des exceptions à gauche tandis qu’elles sont la règle à droite ?


    • Fergus Fergus 12 juillet 16:55

      @ Oncle archibald

      « Dois je vous rappeler qu’à une certaine époque TOUS les partis politiques se finacaient de façon illégale ? Un exeple à gauche ? L’affaire Urba, ça vous parle ? »


      Dois-je vous rappeler que des lois ont été votées pour en finir avec ces pratiques ?Bien après les affaires Urba et MNEF, un seul parti présidentiable a continué d’user de ficelles pour se financer illégalement : le RPR !


    • oncle archibald 12 juillet 17:19

      "Bien après les affaires Urba et MNEF, un seul parti présidentiable a continué d’user de ficelles pour se financer illégalement : le RPR !« 

      C’est faux ! Bien des années après l’affaire qui vous choque tant, celle de Chirac et du financement de son parti via la Mairie de Paris, j’ai participé à de nombreux appels d’offres dans mon département qui est très très rose et je peux vous dire que pour avoir une chance d’être retenu il convenait, sur les »conseils confidentiels" du maître d’ouvrage de faire rentrer dans son équipe un certain bureau d’études, et lui seul. Seules les précautions prises pour éviter d’être pincé ont changé !


    • Fergus Fergus 12 juillet 18:03

      @ oncle archibald

      Etes-vous en train de suggérer que les élus de gauche se sont montré plus malins que les élus de droite après la promulgation desdites lois ?  smiley

      Un mot sur Chirac : il n’y a pas eu que des faits de financement de parti les concernant, Bernie et lui : l’affaire des frais de bouche, opportunément mise au panier par le tandem Toubon-Ben Makhlouf, relevait clairement de l’enrichissement personnel comme l’a montré naguère Le Canard enchaîné.

      A propos de Bernie, rappelons la belle éthique de la femme Chodron ; lorsqu’elle a créé l’association Pièces jaunes, les fonds collectés étaient exclusivement versés à des hôpitaux gérés par des administrateurs de droite ou implantés dans des villes de droite. Etonnant, non ? Là aussi, cette pratique discriminatoire a cessé lorsqu’elle a été rendue publique par Le Canard enchaîné.


    • oncle archibald 12 juillet 23:27

      Et donc Fergus persiste et signe : d’après lui les élus de droite sont plus pourris ou plus cons, au choix, oú alors peut être plus pourri et plus con, pourquoi pas, que les élus de gauche. Ca n’est pas mon avis. Pour moi il y a des élus pourris à gauche comme à droite. Et peut être nous concedera-t-il qu’il y a aussi des gens dévoués au bien public à droite comme à gauche, mais j’ai quand même un doute. Pas sur ce que je suggère, sur l’équité et l’impartialité de Mr Fergus.


    • Goldored Goldored 13 juillet 19:08

      @oncle archibald
      Votre remarque est stupide (et ce, assez profondément...).
      Cet avis sur les gens de droite n’est pas nécessairement assorti d’un avis absolument positif sur tous ceux qui se diraient de gauche, comme si cela conduisait obligatoirement à l’absolution...
      Quant au « grand nombre de contributeurs d’AV », il est bien plus composé de petits fachiottes et de Dupond-Lajoie que de gens de gauche...


    • vraidrapo 15 juillet 15:32

      @Fergus
      J’avais oublié l’épisode Himalayen... merci de me le rappeler.
      Nous sommes trop bons, nous les électeurs... quand notre mémoire nous joue des tours. Je pense aux jeunots qui découvrent le monde et qui pensent que le Président a compris et qu’il va s’amender... smiley mdr comme dit la jeunesse !


  • uleskiserge uleskiserge 11 juillet 16:21

    Encore une fois, on constatera que les administrateurs d’Agoravox choisissent de mettre en avant un billet qui une fois encore... tire à boulets rouges sur nos minorités et leur désir de ne plus subir racisme et discriminations, assimilant ce refus à du racisme-anti-blanc et à un communautarisme forcené...

    Or, un de mes billets qui traite du racisme, de sa banalisation, voire de son déni... attend toujours sa parution...

    Merci de m’épargner un prochain dont contenu se lira comme suit : « votre billet n’a pas recueilli.... etc.... ». 


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 juillet 17:42

      Maintenant que la science a prouvé de manière irréfutable qu’il n’y a pas de races mais une seule, celle de l’humanité, comment des personnes ayant pourtant un bon niveau d’étude s’acharnent à appeler « racisme » toute non prise en compte de la différence de chacun, que ça soit sur des critères ethniques, religieuses, culturelles, sexuelles, sociales qui n’ont rien à voir avec un complexe de supériorité raciale, mais tout à voir avec une conscience anthropologique qui amène naturellement l’individu à privilégier les rapports avec les personnes avec lesquelles il y a le plus d’affinité parmi les critères cités.

      Et cela m’empêche nullement de respecter et de considérer comme son égal l’autre qui partage des choses différentes à laquelle on ne sent pas lié.

      En réalité le racisme tel qu’il est définit par des personnes se disant tolérantes, ouvertes et progressistes n’est qu’un vernis de sainteté trahissant leur haine profonde pour le genre humain tel qu’il est naturellement définit et travaillé par dame nature.

      Quand on arrive au stade ou on veut lutter contre la souffrance animale tout en favorisant la marchandisation du petit homme, là on saisit mieux leur véritable intention.


    • Fergus Fergus 11 juillet 17:52

      Bonjour, Florian

      Il faut dissocier le mot « racisme » du mot « race ». Que les races n’existent pas au plan scientifique, soit ! Le « racisme » n’en est pas une réalité tangible qu’aucun autre mot ne remplacera, ce mot devant être considéré comme une convention de langage.


    • pemile pemile 11 juillet 17:56

      @Fergus « Le « racisme » n’en est pas une réalité tangible qu’aucun autre mot ne remplacera, ce mot devant être considéré comme une convention de langage. »

      N’en est pas moins une réalité tangible ?

      Et ce mot peut souvent se remplacer par xénophobie, non ?


    • foufouille foufouille 11 juillet 18:07

      @Fergus

      si les races existent au plan scientifique car c’est génétique.

      le jour où on pourra avoir des enfants de toutes les couleurs est imaginaire.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 juillet 18:28

      Alors c’est une convention de langage qui sert des convictions bien plus sournoises que la soit-disante lutte contre la haine, j’ai déjà appris à ne plus me laisser impressionner par le matraquage de mots employés et codifiés à des fins de propagande idéologique 


    • keiser keiser 11 juillet 18:30

      « si les races existent au plan scientifique car c’est génétique. »

      Comment peut on qualifier ton propos ? :

      Négationnisme, déni scientifique ou ... pur racisme de ta part.

      Ce n’est pas parce que tu crois avoir raison, que tu as raison.

      Alors et au lieu d’aller contre la science qui ne reconnait qu’une race, l’humaine.

      Tu n’a qu’a dire que tu es raciste et ségrégationniste, ce sera plus simple.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 juillet 18:41

      Xénophobie : « hostilité à ce qui est étranger »

      Avoir peur ou craindre une personne n’engage pas forcément une hostilité envers elle.

      Et l’hostilité envers les inconnues dans la vie de tous les jours ne concerne pas uniquement les personnes dont la différence s’observe à vue d’œil. 


    • keiser keiser 11 juillet 18:45

      @ ulskiserge

      Quand dernièrement, j’ai dit comme toi que ce site glissait tranquillement vers un certain extrême, je me suis fait incendier.

      Et je crois même avoir été banni pendant un moment car il m’était interdit de me connecter.

      Cela après 14 ans de présence moins virulente que certains.

      Je ne peux donc qu’être d’accord avec toi. smiley


    • foufouille foufouille 11 juillet 18:51

      @keiser

      tu es vraiment débile car la race est effectivement génétique car nous sommes des animaux comme les poules. ta peau, tes yeuxj, taille, etc.

      une poule pondeuse rousse est débile et incapable de se reproduire, le male un taré qui tue la femelle.

      par contre une poule naine sans race, croisée sera une mauvaise pondeuse et de chair mais bonne couveuse et mère.


    • OMAR 11 juillet 18:52

      Omar9

      .

      Bonjour @uleskiserge.

      .

      Un « contributeur » @Amaury Grandgil, tristement célèbre pour ses article xénophobes et islamophobes, poussa un jour le bouchon de sa haine des français d’origine afro-musulmane, jusqu’à publier un article dont le contenu relevait de la pure affabulation.

      Cet auteur qui rédige aussi au profit du « Causeur » reconnaissait lui-même la fiction, et donc les mensonges qu’il relatait dans son article en se justifiant par cette machiavélique argutie : « Ça pourrait arriver... ».

      Et Agora a laissé faire et publier....

      .

      A partir de cet instant, il est aisé de comprendre la ligne éditoriale que vise Agora à travers le choix de billets qu’elle autorise à la publication.

      .

      Alors, si vous êtes censuré ou interdit de publication d’un de vos articles, soyez-en rassuré : il a simplement dérangé de par les vérités qu’il annonce.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 juillet 19:02

      si les races existent au plan scientifique car c’est génétique

      La classification génétique tel que les haplogroupes est surtout utilisé pour retracer les origines de groupes d’individus et dont la divergence est du au changement de condition environnemental, comme le sont la pigmentation de la peau, les traits physiques et la taille crânienne.

      Les études génétiques ont même démontré que les hommes étaient beaucoup plus homogène génétiquement qu’on ne l’aurait penser.


    • Fergus Fergus 11 juillet 19:08

      Bonjour, Pemile

      Merci pour le « moins » manquant.


      « ce mot peut souvent se remplacer par xénophobie, non ? »

      Pas toujours : la xénophobie est la haine de l’étranger. Or, le racisme peut s’exercer dans une même communauté nationale datant parfois de plusieurs générations.

      Qui plus est, je considère comme du racisme le rejet des autres pour des motifs physiques : forme du visage, yeux bridés, teint basané, cheveux crépus, etc.



    • foufouille foufouille 12 juillet 07:23

      @Florian LeBaroudeur

      toujours faux, comme pour les yeux, il existe des marqueurs génétique. certains ont des gènes de néanderthal et d’autres non.

      un blanc n’aura jamais d’enfant noir sauf si un de ses ascendant pas trop éloigné l’était.


    • popov 12 juillet 09:27

      @OMAR

      Je suppose que tu fais allusion à cette vidéo où on voyait un Arabe s’étrangler d’injures. Il parait que ses invectives en arabe s’adressaient au gouvernement Morsi, mais dans les sous-titre anglais, elles s’adressaient à Mahomet, à l’islam et au Coran.

      Trop beau pour être vrai. Car en fait, lequel des deux de Morsi ou de Mahomet fut la plus grand crapule ? Lequel des deux a le mieux réussi à maintenir une grande partie de l’humanité dans l’ignorance, la superstition et l’obscurantisme ?

      Dire cela, ce n’est pas du racisme, puisque les victimes de l’islam sont principalement les mahométans.


    • OMAR 12 juillet 10:51

      Omar9

      .

      @popovitch

      .

      T’es encore à coté de la plaque, comme toujours.

      .

      Je faisais entre autre, allusion à ce commandant de navire, un moujik en permanence ivre, comme toi, qui avait fait le pari de passer avec son navire, à travers un pilier (hé oui...) d’un pont, en Corée du Sud :

      http://www.actunautique.com/2019/03/video-un-cargo-russe-percute-un-pont-en-coree-du-sud.html :

      .

      Ah, ne me dis pas que c’était toi et que c’est cela qui t’a valu d’être déporté en Sibérie !!!


    • popov 12 juillet 13:36

      @OMAR

      Non seulement cela pourrait arriver, mais cela va arriver un jour ou l’autre car cela va dans le sens de l’histoire. Même s’il y a des ânes qui freinent des quatre fers, les impostures finissent toujours par être détricotées.

      Puisque tu as évoqué le sujet pour venir pleurnicher, autant aller jusqu’au bout. Voici ce montage vidéo avec les sous-titres en français pour ceux qu’une blague de potaches n’effraie pas.

      J’insiste sur le fait qu’il s’agit d’un montage : le type se plaint de Morsi et un petit malin a placé des sous-titres laissant croire qu’il se plaint de l’islam. L’effet est hilarant.

      Et chacun pourra constater que ces sous-titres contiennent des vérités irréfutables qui pour notre omar, sont autant de blasphèmes.


    • OMAR 12 juillet 15:43

      Omar9

      .

      @popovitch :« Non seulement cela pourrait arriver, ».

      .

      Tu vois, tu noies les lecteurs avec des montages, donc que de la fiction, des mensonges et du vent.

      En conséquence, ta crédibilité est à mettre aux chiottes....

      .

      Par contre, toi, voila ce qui t’arrive ; et c’est la réalité, la vérité, ça vient de ton bled.

      https://www.youtube.com/watch?v=-MgTn1bllqI


    • popov 12 juillet 16:44

      @OMAR

      Tu vois, tu noies les lecteurs avec des montages, donc que de la fiction, des mensonges et du vent.

      Les lecteurs sont assez intelligents pour faire la part des choses, d’autant plus qu’ils sont avertis qu’il s’agit d’un montage.

      Les sous-titres ne sont pas la traduction de ce que dit le type, mais en fait, mais ça n’empêche pas qu’ils disent beaucoup de vérités sur l’islam et c’est cela qui te met dans tous tes états.

      Par contre, toi, voila ce qui t’arrive ; et c’est la réalité, la vérité, ça vient de ton bled.

      Ah ben ça, ça va renforcer ta crédibilité. Tu ne sais même pas où j’habite. Tu hallucines comme un pauvre petit mahomet à court d’arguments.


    • Goldored Goldored 13 juillet 19:25

      @foufouille
      "si les races existent au plan scientifique car c’est génétique.

      "
      OMG !
      Vous avez lu ça où ? Dans Mein Kampf ? Chez Mengele ?
      PArce que justement, ce n’est certainement pas scientifique...


    • vraidrapo 15 juillet 15:27

      @popov
      ça me fait penser à Alger-Chaine 3 qui passait quotidiennement la chanson des Beatles « Imagine ». Le texte dit " And no religion too

      " à une époque où la concurrence était féroce entre le FLN et les Islamistes pour sauter de la poêle dans le feu...


    • vraidrapo 15 juillet 15:35

      @Fergus
      Oui mais tu creuses trop, là !
      Pense à tous les ouvrages qu’il faudrait réimprimer et le nombre d’arbres à détruire, le CO2 (pardon à JC_Levau bien) etc, etc...


  • Esprit Critique 11 juillet 16:36

    Toubon a changé de nom pour Toucon, c’est son choix.


    • OMAR 12 juillet 11:01

      Omar9

      .

      @Esprit critique, un vrai esprit merdique...


    • popov 12 juillet 13:50

      @Esprit Critique

      Pauvre Toubon, toujours chargé de missions impossibles !

      Quand il était ministre de la culture et de la francophonie et qu’il s’était donné pour mission de décrotter la langue française de tous les anglicismes, les gens l’avaient surnommé Mister AllGood.


    • vraidrapo 15 juillet 15:36

      @popov
      Il y avait Jack pour le surveiller !


  • Garibaldi2 11 juillet 17:09

    ’’Un millier d’actuels et anciens salariés de Médecins sans frontières accusent l’ONG de « racisme institutionnel.

     »Médecins sans frontières est institutionnellement raciste et elle renforce dans son travail humanitaire le colonialisme et la suprématie blanche.«  Dans une lettre adressée à leur direction, 1000 anciens ou actuels salariés de l’ONG dénoncent un racisme systémique au sein de leur organisation, des politiques de recrutement et une culture d’entreprise menées par une  »minorité blanche privilégiée", cite The Guardian (en anglais), vendredi 10 juillet.

    Les signataires demandent que soient menées une enquête interne et indépendante ainsi qu’une réforme urgente pour démanteler des « décennies de pouvoir et de paternalisme ». La lettre est notamment signée par les présidents des conseils d’administration de MSF au Royaume-Uni et en Afrique australe, ainsi que le directeur général de MSF Allemagne, précise le média britannique. Le président international de MSF, Christos Christou, a assuré que cette lettre était un « catalyseur » pour faire accélérer les changements déjà promis par l’organisation.

    Une mentalité de « sauveur blanc » 

    Dans cette lettre, des signataires évoquent des difficultés pour les personnels locaux où MSF est implanté. « Essayer d’aider un membre du personnel local [à postuler] pour un poste [de personnel international] est le processus le plus fastidieux, le plus injuste et le plus frustrant que j’ai jamais vécu », confie l’un d’entre eux. Il y a une mentalité de « sauveur blanc » « presque étouffante », explique un autre. D’autres dénoncent des décisions qui « [poussaient] le personnel ayant 10 ou 20 ans d’expérience à être supervisé par de nouveaux diplômés ».

    Padma Priya, ancienne responsable média à MSF New Delhi, dit avoir subi chaque jour du racisme « ordinaire » durant son passage au sein de l’organisation. "Il y avait un sentiment permanent qu’ils avaient besoin de travailleurs locaux pour avancer, mais sinon ’ils’ se sentaient meilleurs que ’nous’. C’était fatigant", décrit-elle.

    Depuis la mort de George Floyd aux Etats-Unis et la vague mondiale de manifestations qui a suivie pour dénoncer le racisme, des débats internes ont lieu au sein de l’organisation, « ce qui nous a amenés à réfléchir et à faire le point sur nos échecs à cet égard », a assuré la branche britannique de l’ONG dans un communiqué"MSF a été créée pour lutter contre les discriminations et nous sommes très attentifs aux situations de domination. Il existe, depuis 2007, une cellule des abus auprès de laquelle tout acte de discrimination peut être dénoncé, défend auprès du Monde le directeur général de MSF France. En juin, MSF a inscrit « la lutte contre le racisme » dans sa mission, en plus de celle contre la pauvreté et les injustices sociales.’’

    https://www.francetvinfo.fr/societe/racisme/d-actuels-et-d-anciens-salaries-de-medecins-sans-frontieres-accusent-l-ong-de-racisme-institutionnel_4042619.html


    • foufouille foufouille 11 juillet 17:25

      @Garibaldi2

      trop fort vu le nombre et le niveau de leurs médecins, hors dakar déjà pas terrible, c’est une nullité.

      vu aussi le prix de la consultation chez un généraliste équivalent à 100€ non remboursé en afric.


    • popov 12 juillet 13:57

      @Garibaldi2

      Médecins sans frontières, infirmières sans culottes.


    • Attila Attila 13 juillet 18:23

      @Garibaldi2
      Tiens donc ?! (Bernard Kouchner assis à côté de Georges Soros)
      .
      L’article sur Georges Soros Ici.
      .


  • Jonas Jonas 11 juillet 17:09

    « Les personnes d’origine étrangère ou perçues comme telles sont désavantagées dans l’accès à l’emploi ou au logement et plus exposées au chômage, à la précarité, au mal logement, aux contrôles policiers, à un état de santé dégradé et aux inégalités scolaires »

    Saint-Denis, 100 000 habitants. 100 000 Africains.

    Jacques Toubon croît vraiment que tous ces Noirs et Arabes vivent sans logement, sans travail, n’ont pas de voitures, pas d’ordinateurs, pas de smartphone, n’ont rien à manger ?

    Il ne se fout pas un peu de notre gueule ? En tous cas, bon débarras, ce demeuré racontait vraiment n’importe quoi.


  • blogcpolitic blogcpolitic 11 juillet 18:24

    Rien que le titre, on a compris : article pro extrême-droite.


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 11 juillet 19:41

    D’après Jésus-Christ, il est juste d’être discriminé lorsqu’on est un étranger :

    « Cette femme était grecque, syro-phénicienne d’origine. Elle le pria de chasser le démon hors de sa fille. Jésus lui dit : Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Marc 7-26)


  • Clocel Clocel 11 juillet 20:22

    Qui va récupérer la sinécure du coup ? Ça doit klaxonner au portillon, on ne peut pas envoyé tous nos troisièmes couteaux au conseil de l’Europe, y’en a qui ne supporte pas le train ! smiley

    Seigneur... Le fric que l’on claque dans les retraites dorées de ces bons à rien prêts à tout...


  •  C BARRATIER C BARRATIER 11 juillet 20:46

    Merci à Guilain de recadrer Toubon qui nous a habitués à plus d’objectivité de sa part. Fatigué ? L’âge souvent abime le raisonnement. L’impartialité de Guylain remet les pendules à l’heure, avec la circulation des petites phrases sur Internet, on arriverait à ne plus savoir où est la vérité, surtout sur un sujet qui passionne tout le monde.


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juillet 21:24

    @C Barratier

    La fatigue ? L’âge ?

    Je crois qu’il y a surtout une pression collective qui pousse les citoyens assumant une responsabilité publique à se faire accepter, par de mauvais moyens, de ceux qui font la mode médiatique et la gouvernance du pays, fussent-ils particulièrement tolérants face à la délinquance.

    Quoi qu’il en soit, oui, merci à Guylain Chevrier. Il en faudrait beaucoup plus de sa qualité sur Agoravox et ailleurs.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 juillet 21:24

    A l’approche de la mort faut bien être raccord avec son épitaphe.


  • rugueux 12 juillet 07:22

    A une lettre près ce suceur de babouches porte magnifiquement son nom !

    Il n’y a que la pègre humanitaro-tiersmondiste des bobos-vegans-transgenres parisiens pour avancer que l’invasion des barbares baiseurs de chameaux est une chance pour notre pays !

    Toubon l’archétype du politicard qui za bouffé à toutes les gamelles de l’anti-France et qui termine sa vie de merde dans une des sinécures de la République où il n’aura strictement rien foutu en 7 ans...lui qui réside à la limite du VI et du XIV arrondissements parisiens des plus huppés vient nous expliquer que c’est un bonheur d’habiter à St-Denis aux Francs-Moisins ou au Clos St-Lazare de Stains avec la faune africaine dégénérée...

    Rivotril vite !!!!


  • guylain chevrier guylain chevrier 12 juillet 12:06

    uleskiserge  C’est drôle de voir comment des gens de votre genre, ne sont jamais sur le fond, mais distribuent des bons points en fonction de leurs convictions partisanes. Votre seul problème c’est que l’un de vos papiers n’a pas été publié sur Agoravox, du coup vous reprochez la publication du mien, l’air de rien en demandant une censure. Vois dites « Encore une fois, on constatera que les administrateurs d’Agoravox choisissent de mettre en avant un billet qui une fois encore... tire à boulets rouges sur nos minorités et leur désir de ne plus subir racisme et discriminations, assimilant ce refus à du racisme-anti-blanc et à un communautarisme forcené... » Vous ne savez qu’affirmer de façon péremptoire pour faire des procès comme en en appelant aux droits des minorités. Savez-vous qu’il n’existe pas de minorités en France mais des citoyens, ne vous en déplaise, c’est ainsi en République, si on en respecte les principes. Les minorités, ça enferme et ça cloisonne les individus, en les soumettant à l’ordre d’un clan, derrière les représentants desquels les droits de chacun disparaissent, pour laisser place au clientélisme et à tous ses abus. Cela ne vaut pas mieux que le racisme. Ce que vous défendez est mièvre et le contraire d’un humanisme dans lequel vous croyez vous draper. Vous n’avez pas un mot sur le contenu de mon article, parce que vous êtes incapable de mener une critique spéculative face à des arguments qui vous échappent. Alors cher ami, aller vous faire voir chez plumeau avec vos leçons de bienpensance. Et vive Agoravox !


    • mmbbb 12 juillet 17:34

      et que dit Toubon des classes populaires francaises ne pouvant plus accéder aux hautes etudes desormais !  


    • Goldored Goldored 13 juillet 19:29

      @guylain chevrier
      " mais distribuent des bons points en fonction de leurs convictions partisanes.

      "
      Ce que, bien entendu, vous, vous ne faites pas ?!
      Allez, à d’autres...


  • guylain chevrier guylain chevrier 12 juillet 12:16

    Pour blogcpolitic, « rien que le titre, on a compris : article pro extrême-droite. » Evidemment, critiquer les indigénistes et les décoloniaux qui ramènent la race dans le débat public en pratiquant un racisme anti-blanc, l’antisémitisme et l’homophobie c’est être d’extrême-droite ! On reconnaîtra l’intelligence de ce propos à la capacité de lecture de ce genre d’individu, qui sait avant d’avoir lu, et insulte en lieu et place d’un argumentaire, avance l’accusation infamante d’extrême droite évitant tout débat et jetant l’opprobre pour interdire de penser différemment que lui. Ca passera à la poubelle de l’histoire.

    Je mets OMAR dans le même sac, qui est toujours dans les procès en racisme et en islamophobie dès que l’on aborde le débat sur l’immigration. D’ailleurs, on ne se demande bien d’où il écrit ce brave garçon qui intervient systématiquement et toujours avec un propos qui respire la propagande et la subversion. Encore une fois, heureusement qu’existe un site comme Agoravox, libre, qui permet l’expression de chacun contre de ce genre de petit dictateur. Encore faut-il savoir écrire et défendre une opinion, quelle qu’elle soit, hormis le racisme, l’antisémitisme, l’incitation à la haine de l’autre, et la connerie à l’état pur.


    • OMAR 12 juillet 22:03

      Omar9

      .

      @guylain chevrier :"Je mets OMAR dans le même sac, qui est toujours dans les procès en racisme et en islamophobie dès que l’on aborde le débat sur l’immigration.

      .

      Pour une personne comme vous qui considère que :

      -La Ligue de Défense Noire Africaine incite à la haine.

      -Dénoncer l’attentat crapuleux de Christchurch, contre des musulmans qui priaient, dans une mosquée, n’est qu’une campagne pour faire taire toute critique de l’Islam.

      -il faut interdire toute manifestation dénonçant l’islamophobie.

      -Incite la France à se soulever contre la décision du Comité de droits de l’homme de l’ONU, qualifiant de discriminatoire la décision favorable rendue par la haute cour en faveur de la crèche Baby Loup.

      -Les médias qui dénoncent les discriminations ne font que de la désinformation ;

      -L’antisémitisme est le monopole exclusif des musulmans, etc, etc..

      me « mettre dans un sac » me fait rire à me taper le derrière par terre...

      .

      Pour un fournisseur de torchons au périodique « Marianne » que l’’historien Emmanuel Todd, lui confère « une attitude d’extrême droite  », l’effronterie et l’ inversement sont des « valeurs » que seuls les fachos savent appliquer et fructifier...


    • popov 13 juillet 09:00

      @OMAR

      Traiter les gens de fachos quand on est un adepte de Mein Korampf...faut pas avoir peur du ridicule.

      Les gens détestent l’islam parce que l’islam est une idéologie détestable qui n’a pas sa place en Europe, ce n’est pas plus compliqué que ça.

      Le nazisme a été vaincu, mais les forces apatrides qui ont mis Hitler au pouvoir sont toujours là. Ce que ces forces n’ont pas réussi avec le nazisme —créer une Europe sans frontières internes et peuplée de zombies—, elles essayent à nouveau de le réaliser dans l’UE, cette fois en utilisant l’slam.

      Aujourd’hui, vous avez le vent en poupe, les médias, les politiciens et même les instances de l’ONU, tous tenus par la finance, essayent par tous les moyens de masquer l’horreur de ton idéologie totalitaire. L’invention de mouvements anti-racistes et décoloniaux sont un de ces moyens, mais ils ne dupent que les bobos.

      L’islam tout comme le nazisme sera vaincu en Europe. La Bête Immonde de La Mecque, les peuples européens finiront par la faire crever. Et l’idée de décolonialisme, ils l’appliqueront comme lors de la Reconquista ou comme tes compatriotes lors de la guerre d’indépendance de l’Algérie.


    • OMAR 13 juillet 10:54

      Omar9
      .
      @guylain chevrier« D’ailleurs, on ne se demande bien d’où il écrit.. ».
      .
      Si mon avatar était @René, @John ; @José ou @Youri, jamais vous n’auriez écrit cette ânerie..
      .
      Ce moujik de @Popovitch qui se comporte naturellement en valet avec vous, en est la preuve concrète...


    • popov 13 juillet 14:20

      @OMAR

      Tu ne prouves rien du tout.
      Tu pleurniches, tu hurles, tu affirmes, tu te démènes, tu te prétends victime...


    • OMAR 13 juillet 17:49

      Omar9
      .
      @popovitch
      .
      Tout le monde sait que, banni de certains contributeurs, tu utilises d’autres avatars tels @farfadet, @morbac, etc..
      .
      Mais je ne saivais pas que tu utilises aussi @guilain chevrier.
      .
      A moins que tu veux être son larbin, son avocaillon qui répond à sa place...
      .
      Purée c’est l’auteur qui pond et c’est ce moujik de @popovitch qui a mal au cul...


    • popov 13 juillet 18:42

      @OMAR

      Je réponds à qui je veux et quand je veux et ce n’est pas toi qui va venir faire la loi sur ce site. Pour qui te prends-tu ?

      Quand un auteur me censure, j’utilise un pseudo de secours pour avertir les autres intervenant de la censure et faire un bras d’honneur au censeur. Mais je signe toujours popov.

      J’ai utilisé le pseudo « farfadet », mais jamais « morbac ». À ma connaissance, ce pseudo n’existe même pas sur AV. Il est sorti de ton imagination de petit mahomet en chaleur.

      Continue à mentir et à diffamer : tu nous donnes une image de l’islam « modérë » qui correspond exactement à ce que j’en pense. Et continue aussi avec ton humour pipi caca puisque ça a l’air de te faire bien rigoler.


  • popov 12 juillet 14:28

    @guylain chevrier

    Bravo pour l’article.

    Le titre ne m’avais pas mis en appétit. Ce n’est qu’après avoir vu quels intervenants il a dérangé que je l’ai lu.


  • Copain 13 juillet 05:13

    D’après Ifop badaboum me voilà

    En Amérique quand un blanc tue un noir, dix noirs tuent dix blancs

    Les noirs représentent 13% de la population américaine, les blancs quatre fois plus

    Ici pas de statistique car nous sommes automatiquement vu comme un pays de raciste a trop y réfléchir

    Je pense réellement que d’être islamophobe et antisémite nous libérera de l’Etat crasseux, du caractère pédophile des banksters & co


  • Copain 13 juillet 06:09

    La déclaration des Droits de l’Homme, elle est la négation du droit divin.

    L’humain n’ayant plus de devoirs envers Dieu mais préférant s’octroyer des droits

    tout en niant ceux du Très-Haut. La Révolution proclama ainsi la souveraineté du peuple.

    Via les Droits de l’Homme, elle engendra le naturalisme politique :

    une société sans Dieu vouée ensuite à s’opposer à Dieu, ou il ne reste que l’Etat et l’humain, donc aucun corps intermédiaire entre les deux. La métaphore est simple : alors que l’Eglise catholique s’est toujours efforcée de faire monter l’humanité au ciel, le naturalisme se chargea de la ramener sur terre. Ce naturalisme (la judéo-maçonnique), 

    monseigneur Delassus comme le cardinal Pie le prirent tour à tour à contre-pied : 

    « Toute solution humaine est désormais impossible ; il ne reste à notre société qu’une alternative : se soumettre à Dieu ou périr. Rien ne sera fait tant que Dieu ne sera pas remplacé au-dessus de toutes les institutions. On parle aujourd’hui d’un grand parti de l’ordre et de la conciliation. Un seul parti pourra sauver le monde : le parti de Dieu. On parle de rapprochement à opérer, c’est de réconcilier la terre avec le ciel. La question qui s’agite et qui agite le monde n’est pas de l’homme à l’homme mais de l’homme à Dieu »


    • chantecler chantecler 13 juillet 07:35

      @Pas Copain
      Et revive l’inquisition !
      Parce que des défauts de votre religion vous n’en parlez pas beaucoup ....
      « Dieu est amour » : mon oeil !
      Comme tous les prosélytes d’une idéologie quelconque .


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 juillet 08:45

      @chantecler
      Voici ce que les méchants vont revivre :

      « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme.

      Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; le déluge vint, et les fit tous périr.

      Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient ;

      mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous périr.

      Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra. » (Luc 17 :26-30)

      Mais pour les bons : « Relevez la tête car votre délivrance est proche. »


Réagir