vendredi 13 octobre 2017 - par Le Panda

Fiona, fillette de 5 ans assassinée (3ème partie)

Le Sourire est le plus beau cadeau d’un enfant à ses parents, et réciproquement !

Le Don de la Vie, restera toujours, le moment le plus merveilleux, car c’est cadeau ! Cadeau Marie Laforet

« Je veux garder un esprit d’enfant » Parce que rien n’est plus important qu’un rêve d’enfant ! Prendre un enfant par la main Yves Duteil

A la suite de la cinquième journée, que vont-ils aborder ? En ce 13 octobre

Plus que des décennies de mensonges ; pleines recherches de vérités nous voguons en plein fog !

Le côté sordide, ne se compare point. Indéniable ou réalisme ? Hitchcock, aurait-il pu réaliser une telle angoisse ? En restant le plus objectif possible, la tâche des jurés, des magistrats sera bien plus lourde que le mort à petite dose.

Cécile Bourgeon, qui est-elle ? Où se trouve le corps de son enfant fillette de 5 ans ? En l’instant ! Un vrai procès hors normes indéniablement. Plus explicite, après 5 journées d’audience. Le mystère de la mort de la fillette ne subsiste point. Les doutes de culpabilités, vont faire places aux terribles vérités ? 

 

La malheureuse enfant disparue, par des explications sans aucun fondement. Explications réelles ou oisives ?

 

Vidéos » mère de la petite Fiona  : difficile à supporter  ! Cela s’est passé en Auvergne.

Nous avons assisté, à ce que certains classent, en faits divers. Ce n’est pas un fait divers, pourtant j’en ai connu. Lorsque le cœur prend la place de la raison, alors la cellule familiale recomposé ou pas, s’étrille ? Pour certains ne subsistent que la haine, la rancœur - le gout de la vengeance- tout ce qui peut à priori en découler ? Un monde de drogues de toxicomanes- De mensonges, de dégoûts ? - D’autres vous diront : « chacun vit, sa vie », la réponse peut sembler acceptable, sauf quand c’est l’enfant qui au lieu d’agrandir le cercle, le réduit en peau de chagrin, pour l’éternité des survivants ? 

Aux divers questions/réponses, que vous pouvez lire ici . Puis encore  - Nous avons surtout pour ceux qui ne connaissant pas les Cour d’assises, le sens du mieux comprendre, ce genre de déroulement. La 5éme journée qui se présente en ce 13 octobre, donnera-t-elle de nouvelles découvertes informatives ? Crédibles ? Pourtant le procès a un début et un terme ?

Remonter au départ de cette sordide affaire - loin d’être unique en France ? Qui en ces circonstances ne fait pas, ou n’assume ses obligations ? Les civiques - Celles du respect du sourire gratuit ?

Les diverses institutions d’état ? Les parents ? Les droits auxquels l’enfant à droit ? Nommés et reconnus dans le monde entier ? Ils s’appellent, il me semblent : Les droits de l’enfant  ! -Non ?

Pourtant ils semblent découler des droits de l’homme ? -Non ? D’autres vous diront mais dans combien de pays du monde sont-ils respectés ? Là, ne se pose pas du tout, la comparaison. L’horreur est bien pire en la circonstance que nous ne pouvons le constater dans le monde même animal ?

Dans cette affaire, la démonstration est plus que flagrante. L’homme, enfin l’être humain est le plus prédateur pour les siens ? Nous en avons un exemple, oh combien cruel ? Non authentique. 

Je ne peux en l’instant exprimer, le fond de mon sentiment, pour des raisons et motifs que chacun pourra comprendre. Il va de soi que je ne manquerai pas de le faire à l’énoncé du verdict.

Il me reste à croire, que chacun peut percevoir ma passion, pour ce monde - celui de l’enfance. 

Cette affaire débute le dimanche 12 mai 2013 au soir quand la jeune femme de 26 ans, enceinte de son troisième enfant, signale à la police la disparition de sa fille de cinq ans dans un parc de Clermont-Ferrand. Le Parc de Montjuzet, durant le laps de temps où soi-disant elle faisait une courte sieste. Absolument faux ! Des recherches mobilisent la population. L'enlèvement est privilégié et devant les caméras, la jeune femme, en larmes, lance un déchirant appel pour retrouver- sa Fiona.

Deux cent personnes, puis des milliers en rassemblement de soutien

A la demande d’internautes, en relais. Je me souviens ! J’en faisais partie en ce jeudi après-midi, la mère de la petite Fiona, cinq ans, disparue dimanche à Clermont-Ferrand, lance "un appel au secours" pour retrouver sa propre fille. Alors qu’elle sait qu’elle l’a enterrée ? Mais où est cet enfant ?

Un appel lancé à "tout le monde, à l’ensemble de la population des Clermontois, et plus

Le jeudi en question, plus de deux cent personnes se réunissent. Où ? Sur le parking du Parc de Montjuzet. Pour que tout soit fait pour retrouver Fiona. La mère de la petite Fiona, dans un parc a lancé jeudi "un appel au secours" pour retrouver sa fille, sur le parvis du Palais de justice de Clermont-Ferrand. La jeune femme blonde, vêtue de noir et en larmes, s'exprimait devant la presse aux côtés de son avocat- Me Gilles-Jean Portejoie, avant d'être entendue par les juges- jeudi après-midi. "Je lance un appel à tout le monde, à tous les Clermontois, à tous ceux qui peuvent nous aider" - La mère de Fiona, se constitue partie civile mercredi, elle décrit la fillette comme "une petite fille qui aime la vie, qui aime les gens, qui est sociable, toujours souriante". "C'est très très dur par rapport à ma grossesse, par rapport à mon autre fille, on n'a pas trop le choix de continuer la vie", a-t-elle confié ajoutant qu'elle avait "beaucoup de contractions". « Je n'ai pas envie de faire une fausse couche »

Une partie du récit de cette sordide affaire

La Cour d’assises du Puy-De-Dôme avait la tâche en novembre 2016, de faire le constat du verdict des peines infligées au deux coupables. Le premier verdict fut rendu par la Cour d’assises du Puy-De-Dôme. Cécile Bourgeon, mère de l’enfant, les jurés l’a reconnaisse coupable.

De quels faits : Coupable de non-assistance à personne en danger. Recel ou dissimulation de cadavre. Destruction ou modifications de preuve et dénonciation mensongère à l’autorité judiciaire. Aussi surprenant que cela paraisse, les mêmes jurés : l’acquitte du chef de violences ayant entrainé la mort sans intention de la donner sur mineur de 15 ans par ascendant. Sanction prononcée : Cinq ans d’emprisonnement, à l’encontre de Cécile Bourgeon.

Les jurés avaient estimé que : Cécile Bourgeon était participante à la mise en scène macabre qui entraina la mort de la fillette. Par contre que rien ne démontrait, qu'elle eut porté des coups à sa fille. En dehors des accusations, que Berkane Makhlouf, porta lors de sa garde à vue. 

Berkane Makhlouf, son ex-compagnon, se vit infliger, par la même Cour d’assises : 20 années de réclusion criminelle, assortie d’une période de sûreté des deux tiers. C’est ce qu’il ressort du premier procès. A la lecture du verdict, rendu.

A partir de ce 9 octobre, le verdict des deux coupables se trouve : face aux jurés de la Cour d’assises de la Haute-Loire.

Quels sont les verdicts possibles ?

La mère de Fiona, encourt de nouveau : 30 années de réclusion criminelle.

Berkane Makhlouf, encourt aussi : 30 années de réclusion criminelle.

À la sortie du premier procès, plus que laborieux, la vérité n'avait pas pu tout émergée.

Les parties civiles face à la sanction et l'acquittement de Cécile Bourgeon avaient suscité leur plus grande indignation.

Il y avait la position du père de la petite Fiona. À l’évidence de surcroit surtout celle de l’opinion publique. Huant violement hué la mère de Fiona, lors de son départ de la Cour d’assises du Puy-De-Dôme. Sous fourgon d'escorte, quittant la cour d'assises du Puy-de-Dôme.

Le parquet, réagit par une remise en cause et fit appel, face de cet acquittement partiel.

 

Un nouveau procès
Les faits datent de mai 2013

 

Prouver, qu’elle n’y est pour rien, dans la mort, de sa fille, comme elle le prétendit, avec véhémence lors du premier procès. Également convaincre la version des faits qu’elle livra aux enquêteurs.

Lors de sa garde à vue en septembre 2013 est bien la bonne : dixit sa version : Sa fille Fiona serait décédée dans son lit.

 

Berkane Maklhlouf, la veille son ex-compagnon l’aurait frappée à plusieurs reprises.

Des coups que ce dernier nie totalement avoir porté. Par contre à ce stade ils ont plus ou moins un point convergeant.

Il retrouve la petite dans son lit, morte dans son vomi. Cécile Bourgeon, arrivera-t-elle à convaincre ?

Dans la mesure ou les jurés considèrent, en leur conviction : qu’elle peut-être est à l’origine des coups mortels ou est complice.

Elle pourrait se voir condamnée à 30 années de réclusion criminelle.

Berkane Makhlouf pourrait, alors voir sa peine de condamnation de l'an dernier, portée à 10 ans de plus.
Il en ira de même, dans le cas ou Cécile Bourgeon soit acquittée à nouveau.

Cette dernière, pourrait recouvrir la liberté, peu de temps après le procès. Les risques, les enjeux, sont plus que de taille, pour tous deux. La finalité de ce procès restant, avant tout de savoir enfin.

La véracité des faits et surtout, si dans un moment de lucidité, le corps ou les restants de la petite Fiona, disparue depuis mai 2013, seront retrouvés ou sombrés corps et âme.

Nouveau procès, les jurés, obtiendront-ils des inculpés, le lieu où se trouvent, enfoui le corps ?

Sources : JDD- Le Figaro- Libération- La Montagne- Le Panda- France Info- Des chaines audio visuelles et divers médias. FR3 Auvergne -

Parler de l’affaire Fiona, face aux supplices d’enfants.

Ayant suivi ces enquêtes et je le ferai jusqu’au bout. Il est impensable de pouvoir faire souffrir des enfants au point d’en faire de véritables martyrs. En ces moments, il est préférable de m’appuyer sur un travail commun. Auquel j’ai pleinement participé.

Le Panda

Patrick Juan

À suivre….



225 réactions


  • L-N 2-3 L-N 2-3 13 octobre 2017 10:45

    Vous allez attendre le verdict pour donner votre sentiment. Sage précaution... mais dans ce cas pourquoi n’attendez-vous pas le verdict avant de mettre dans votre titre que Fiona a été assassinée (vous devez savoir ce qu’implique le mot assassinat : meurtre avec préméditation) ?


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 10:57

      @L-N 2-3
      Bonjour

      Vous avez parfaitement raison, je vous remercie de votre commentaire. Etant parent et citoyen en oubliant mon côté professionnel. Pouvez-vous me dire et je vous en serai gré. Comment appelez vous des personnes qui sachant leur enfant morte, l’enterre, et font croire qu’elle est vivante ? Si les service de police et certains enquêteurs n’avaient pas leur travail correctement jamais, nous n’aurions su que cette enfant fut assassinée. Je pèse le poids de mes écrits, je dis bien assassinée, mais vous ne pouvez voire à aucun moment que mes propos désigne l’un ou l’autre.

      Merci de m’avoir permit cette mise au point où j’ai après 4 jours d’audience bien réfléchie au terme « assassinée » En débattre d’avantage je reste à votre écoute. Mais il déclare eux-mêmes les deux coupables en se rejetant la faute ^principale. Cdt


    • L-N 2-3 L-N 2-3 13 octobre 2017 11:18

      @Le Panda
      Vous avez oublié votre côté professionnel ? Oui, c’est le moins qu’on puisse dire...
      Vous n’avez aucune légitimité pour qualifier cette affaire (en cours de jugement) d’assassinat, donc de meurtre avec préméditation (si ces mots ont un sens pour vous...).


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:30

      @L-N 2-3
      Vous n’avez aucune légitimité pour qualifier cette affaire (en cours de jugement) d’assassinat, donc de meurtre avec préméditation (si ces mots ont un sens pour vous...).

      Merci d’être revenu, je vous ai demandé svp, en dehors du titre de m’indiquer à quel moment, je les traite d’assassins, l’un ou l’autre ? Jamais !!

      Vous avez oublié votre côté professionnel ? Oui, c’est le moins qu’on puisse dire...

      Absolument pas, mais je respecte votre impression, qui à mon sens ne reste et je peux le comprendre qu’une impression. Merci à vous et je vais vous poster le lien d’assassinat.


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:39

      @L-N 2-3
      Re-Bonjour

      Voici le lien de mon titre, donc vous déduisez que l’ensemble de la presse est hors la Loi ,

      J’attends le cas échéant votre réaction ce dont je vous remercie, je réponds à vos questions, ce que je trouve normal, mais vous ne répondez pas à la seule que je vous pose, merci


    • L-N 2-3 L-N 2-3 13 octobre 2017 12:18

      @Le Panda

      Libération : « La mère et le beau-père de Fiona sont jugés en appel par la cour d’assises de la Haute-Loire pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». »

      france3 : « Cécile Bourgeon, 31 ans, et Berkane Makhlouf, 36 ans, sont rejugés pour des violences volontaires ayant entraîné la mort de l’enfant, sans intention de la donner. »

      Ouest France : « Les deux accusés sont rejugés pour des violences volontaires ayant entraîné la mort de l’enfant, sans intention de la donner. Cécile Bourgeon, 31 ans, est apparue dans la salle d’audience le visage bouffi. Berkane Makhlouf, 36 ans, le visage émacié. »


    • Trelawney Trelawney 13 octobre 2017 12:59

      @L-N 2-3
      Vous n’avez aucune légitimité pour qualifier cette affaire (en cours de jugement) d’assassinat, donc de meurtre avec préméditation (si ces mots ont un sens pour vous...).

      Les seules personnes qui peuvent enlever un doute sur ce qui c’est passé c’est à dire accident ayant entraîné la mort, brutalité ou assassinat sont la mère de la victime et son concubin. Il suffit pour cela qu’ils disent où est enterré le corps et la police scientifique ferra le reste.
      Donc si on a envie de qualifier cela en « assassinat, donc meurtre avec préméditation », on le peut car absolument rien ne prouve le contraire

    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 13:03

      @L-N 2-3

      Libération : « La mère et le beau-père de Fiona sont jugés en appel par la cour d’assises de la Haute-Loire pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». »

      france3 : « Cécile Bourgeon, 31 ans, et Berkane Makhlouf, 36 ans, sont rejugés pour des violences volontaires ayant entraîné la mort de l’enfant, sans intention de la donner. »

      Ouest France : « Les deux accusés sont rejugés pour des violences volontaires ayant entraîné la mort de l’enfant, sans intention de la donner. Cécile Bourgeon, 31 ans, est apparue dans la salle d’audience le visage bouffi. Berkane Makhlouf, 36 ans, le visage émacié. »

      Merci de vos liens mon article ne dit en dehors du titre qui me convient, cette enfant que vous le vouliez ou pas a été assassinée. Par contre reste à déterminer et c’est au plus juste ce que j’écris par lequel des deux, par les deux ? Et je démarre mon article dont Agora Vox à le privilège et tous les intervient aussi nous sommes en plein « fog » A savoir un brouillard plus épais ou autant que ce que cette enfant à pu endurer. Mais vous ne me répondez pas. A quel moment dans mon article je traite l’un ou l’autre d’assassins ? Jamais, lisez svp la réaction de Fergus merci.

    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 13:11

      @Trelawney
      Bonjour

      Cela faisait déjà l’objet de mon échange avec Fergus et je vous remercie de votre intervention qui est des plus juste

      Les seules personnes qui peuvent enlever un doute sur ce qui c’est passé c’est à dire accident ayant entraîné la mort, brutalité ou assassinat sont la mère de la victime et son concubin. Il suffit pour cela qu’ils disent où est enterré le corps et la police scientifique ferra le reste.
      Donc si on a envie de qualifier cela en « assassinat, donc meurtre avec préméditation », on le peut car absolument rien ne prouve le contraire
      Vous avez mille fois raisons, et je ne vais point citer ici l’article du code pénal, cela ne servirait à rien. Je fais un constat la qualité de votre commentaire, il ne peut que donner plus de force à l’acharnement assassin, dont cette fillette de 5 ans a souffert merci beaucoup !
      Cordialement
       

    • L-N 2-3 L-N 2-3 13 octobre 2017 14:12

      @Trelawney
      En faisant remarquer qu’il n’y a pas corps, donc pas d’autopsie (permettant d’émettre des conclusions sur les causes probables de la mort), vous donnez une des raisons pourquoi la justice n’a pas qualifié cela en assassinat. Sans preuves d’une préméditation, on fait le jeu des accusés en les jugeant pour « assassinat ».


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:06

      @L-N 2-3
      En faisant remarquer qu’il n’y a pas corps, donc pas d’autopsie (permettant d’émettre des conclusions sur les causes probables de la mort), vous donnez une des raisons pourquoi la justice n’a pas qualifié cela en assassinat. Sans preuves d’une préméditation, on fait le jeu des accusés en les jugeant pour « assassinat ».

      J’intervient dans votre débat, si vous le permettez. Je vous confirme que si vous lisez l’article vous avez les divers chefs d’inculpations en l’instant qui n’on rien à voir avec ce que vous écrivez. Vous pensez une seule seconde que l’avocat général et les jurés sont là, pour favoriser ces accusés ? Je vous mets en garde.Cela par vos propos qui ressemblent à une tentative d’influence. Ce qui peut relever à partir de ce moment là, d’un « vice de forme » sur le plan déontologue de la Charte du site et sur la base de mon article je refute vos propos dont acte ; vis à vis de toutes personnes suivant ce fil Merci de prendre note de la présente, je vous en suis gré. Cdt Cela ne vous empêche en rien, d’argumenter mais pas en cas de mettre en cause un certain favoritisme ! Ce que la Loi « Interdit »


    • Trelawney Trelawney 13 octobre 2017 15:19

      @L-N 2-3
      Sans preuves d’une préméditation, on fait le jeu des accusés en les jugeant pour « assassinat ».

      On peut le requalifier en « Violences ayant entrainé la mort sans intention de la donner » comme vous dites. la circonstance aggravante est que les deux accusés s’obstinent à cacher le corps et il est facile d’en conclure qu’il ont beaucoup plus à se reprocher.

      D’autre part d’un point de vu juridique, lors d’une bagarre si une personnes se saisi d’un couteau et tue son adversaire, c’est un meurtre, car au moment des faits il n’avait pas l’intention du tuer la victime. Si cette même personne se procure une arme, déclenche une bagarre pour tuer la personne, c’est un assassinat car il y a préméditation.

      Entre assassinat, meurtre et  violence volontaire ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner , l’absence du corps fait toute la différence, mais les circonstances aggravantes demeurent
       

       

    • Trelawney Trelawney 13 octobre 2017 15:48

      @Le Panda


      Je vous remercie de votre intervention qui est des plus juste
      En général je ne répond pas aux flatteries, mais je profite de votre post et de vos échanges avec Modératus pour rebondir.

      Figurez vous que sur un article de la pasionaria du Donbass, j’avais écrit un post à la fois acide et humoristique. Je disais en substance qu’elle devait être financée par Soros, ce qui vous le conviendrez est assez gentillé comme remarque. Et pan me voila exclu des conversations car ne respectant pas la charte Agoravox.

      Agoravox qui était un lieu de libre expression, commence à être de plus en plus empoisonné par une nomenklatura qui ne souffre pas la contestation. Et de là à dire qu’il devient une succursale de Russia Today il n’y a qu’un pas.

      Je vais laisser passer le WE et voir si je ne vais pas aller voguer vers d’autres cieux internet

    • L-N 2-3 L-N 2-3 13 octobre 2017 16:38

      @Le Panda
      Votre intervention confirme que vous n’avez pas compris ce que je disais... ce qui ne vous empêche pas de lancer une accusation basée sur votre incompréhension. Vous n’êtes plus à ça près, comme on dit... (concentrez-vous plutôt sur le vice de forme que constitue votre titre)


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 17:41

      @Trelawney
      @Trelawney

      Agoravox qui était un lieu de libre expression, commence à être de plus en plus empoisonné par une nomenklatura qui ne souffre pas la contestation. Et de là à dire qu’il devient une succursale de Russia Today il n’y a qu’un pas.

      Je vais laisser passer le WE et voir si je ne vais pas aller voguer vers d’autres cieux internet
      Pardon, mais cela ne veut pas dire en aucun cas que la Fondation Agora Vox et son équipe technique ne feront pas le nécessaire. J’ai fais part de ce que nous, nous avons constaté avec les réserves bien entendu qui s’imposent. D’autres lieux de débats du type de ce site, il sera très difficile sauf erreur de ma part d’en trouver. Profitez de votre WK et je vous dis peut-être au plaisir d’échanger à nouveau. Bien à vous



    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 17:49

      @L-N 2-3
      Votre intervention confirme que vous n’avez pas compris ce que je disais... ce qui ne vous empêche pas de lancer une accusation basée sur votre incompréhension. Vous n’êtes plus à ça près, comme on dit... (concentrez-vous plutôt sur le vice de forme que constitue votre titre)

      Alors, merci de me l’expliquer plus clairement. Je constate que vous avez envoyé huit commentaires. Ils sont particulièrement virulents, mais cela ne regarde que vous. Mais nous, nous restons en apparence dans un langage de bonne facture. Je vous ai demandé et je réitère, cela à quel moment dans mon texte développé, je parle « d’assassinat » ?Pas une seule fois. Ou bien citez moi le passage où je dis ce sont des « assassins » J’écris en titre Fiona fillette de 5 ans assassinée, mais jamais encore je n’implique aucun des deux accusés. Mon titre ne comporte aucun vice de forme bien s’en faut.


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 17:57

      @Trelawney

      Entre assassinat, meurtre et  violence volontaire ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner , l’absence du corps fait toute la différence, mais les circonstances aggravantes demeurent

      Je reviens pour dire qu’il est évident que l’on ne peut traiter aucun des deux accusés en l’instant d’assassins, mais il n’en demeure pas moins que la fillette a bel était assassinée. Sans porter de jugement sur leur culpabilité ou pas, cela sera le dur labeur des jurés en leur âme et conscience. Ils ne nient ni l’un ni l’autre, que la fillette est morte, mais où est donc le corps ? Il semble une évidence, qui vaut ce que les témoins ont rapporté, certains accusent, d’autres sont dans un flou incroyable. Il ressort en l’instant un fait évident, cette enfant a été assassinée mais par qui ? Où et comment ? Où se trouve le corps ? Toutes ces questions figurent dans l’article. Mais je livrerai mon sentiment et le travail effectué, lorsque le verdict sera rendu. 

    • L-N 2-3 L-N 2-3 13 octobre 2017 18:51

      @Le Panda
      Si vous êtes sur place, peut-être trouverez-vous un professionnel de la justice pour répondre à cette question : à ce stade de la procédure, peut-on écrire noir sur blanc que la petite Fiona a été assassinée (qu’elle a donc subi un meurtre avec préméditation) ?
       Et cette autre question : pourquoi le chef d’accusation retenu est « violences volontaires ayant entraîné la mort de l’enfant, sans intention de la donner » et pas « assassinat » ?


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 19:13

      @L-N 2-3
      Si vous êtes sur place, peut-être trouverez-vous un professionnel de la justice pour répondre à cette question : à ce stade de la procédure, peut-on écrire noir sur blanc que la petite Fiona a été assassinée (qu’elle a donc subi un meurtre avec préméditation) ?
       Et cette autre question : pourquoi le chef d’accusation retenu est « violences volontaires ayant entraîné la mort de l’enfant, sans intention de la donner » et pas « assassinat » ?

      Merci de votre information, je suis Visio conférence, j’ai posé la question au bâtonnier. Il m’a répondu très clairement que vous n’aviez pas tort et moi non plus, car dans la mesure où dans le texte ne figure pas le fait de porter accusation contre un des deux inculpés, le titre d’un article ne peut faire « jurisprudence » Mais j’aurai commis une grave faute professionnelle, dans la mesure : Où dans te texte j’aurai simplement indiqué ce des « assassins » ce qui sont accusés. Donc je vous remercie pour nos échanges et la correction dont nous faisons preuve l’un et l’autre. Je pense savoir en matière de droit. Mais ne pensez pas que je n’ai pas apprécié nos échanges je reste un des très rares à répondre à tout un chacun, je m’en fais un devoir de correction. Cdt 


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 19:18

      @L-N 2-3
       Et cette autre question : pourquoi le chef d’accusation retenu est « violences volontaires ayant entraîné la mort de l’enfant, sans intention de la donner » et pas « assassinat » ?

      La réponse a été très claire : Simplement la Cour d’assisses du Puy En Velay ne peut que reprendre l’énoncé du dernier jugement de la Cour d’Assises de Riom. En aucun cas l’autre Cour d’assises ne peut modifier l’ordre d’appel et les motifs indiqués dans le jugement. Dixit Le Code Pénal et la Bâtonnier Cdt


    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 06:39

      @Le Panda

      La réponse que vous donnez à L-N 2-3 parait incohérente et légèrement capillotractée, non ^^

      Vous titrez que la gamine est assassinée tout en vous justifiant que dans l’article, vous n’accusez pas les « parents » d’assassins ?

      Faut-il comprendre que Fiona a été assassinée par ... ? ... Par qui ou quoi ????

    • Le Panda Le Panda 14 octobre 2017 09:52

      @Agafia
      Bonjour,

      La réponse que vous donnez à L-N 2-3 parait incohérente et légèrement capillotractée, non ^^
      Vous titrez que la gamine est assassinée tout en vous justifiant que dans l’article, vous n’accusez pas les « parents » d’assassins ? Faut-il comprendre que Fiona a été assassinée par ... ? ... Par qui ou quoi ????
      Vous êtes aussi stupide que votre commentaire. Sauf sur la dernière phrase, vous employez des mots dont vous ne connaissez pas même la signification, cela je l’affirme. Oui il faut comprendre qu’en l’instant du procès la petite Fiona a été assassinée, le plus gros du problème, réside dans le fait, que nous ignorons et les magistrats, tout comme les juges, les enquêteurs, ne savent qui est ou qui sont les fautifs ? Puis si ce que disent les accusés est vrai ou faux. Alors apprenez à écrire en français. Puis de quel droit venir parler à la place d’un autre intervenant, vous êtes l’image que chacun a déjà de vous. Un emmerdeur qui s’ennuie Mais à vous lire, vous allez tirer les boules dans les cartes et trouvez qui est ou qui sont les coupables ? Votre humour à deux balles je vous dis M*..... En ce qui me concerne j’étais sur le terrain vous vous parlez de quoi ?

    • Le Panda Le Panda 14 octobre 2017 09:54

      @Agafia
      Vous êtes un « troll » déguisé(e) en étant modérateur vous êtes un danger pour le site. Depuis 2013 pas un article et du venin de chez vous......


    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 10:38

      @Le Panda

      Mais moi, je sais mettre une virgule là où il faut ^^

    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 14:50

      @Le Panda


      « @Agafia
      Vous êtes un « troll » déguisé(e) en étant modérateur vous êtes un danger pour le site. Depuis 2013 pas un article et du venin de chez vous...... »
      ----------------------------------------------------------------------

      Alors déjà mon dernier article date de 2015 et vous oubliez de dire que je ne modère les articles proposés quasiment jamais....

      Rassurez-moi ! Vous n’êtes pas historien ???? Non, parce que déjà manipuler la vérité,ce n’est guère honnête de la part d’un soi-disant journaliste, mais alors manipuler l’Histoire.... Bref....

      Vous êtes vraiment plus que pathétique monsieur le prétentieux.

  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 10:48

    Autre - patrick.juan@panda-france.net

    URGENT de ma Part comme je vous l’ai indiqué à deux reprises en date du 12.10.2017

    Bonjour à tous
    Il semble très grave et je me permets de vous le signaler comme je l’ai fait sur le site Agora Vox.
    Une urgence de premier ordre, mais qu’il me semble vous ne pouvez ignorer.
    Plusieurs personnes environs « 10 » manipulent le mode de modération et suppriment et rajoutent à leurs guises des commentaires et des votes. Sur certains rédacteurs « eux » de toutes bonne foi.
    Veuillez face à cette urgence, faire du mieux dans les meilleurs délais.
    Il y va de l’intérêt de tous et de la bonne marche su site.
    Vous pouvez compter sur la totalité de ma participation. Bon courage, ce n’est simple, mais mon webmaster à, trouvé diverses failles. A votre écoute par tous moyens à votre convenance.
    Le Panda
    Patrick Juan
    Cordialement



    • moderatus moderatus 13 octobre 2017 11:09

      @Le Panda

      Plusieurs personnes environs « 10 » manipulent le mode de modération et suppriment et rajoutent à leurs guises des commentaires et des votes. Sur certains rédacteurs « eux » de toutes bonne foi.

      je perçois le problème mais pouvez vous m’indiquer dans quelle phase cela se passe ?
      dans le circuit de modération ?

      Normalement personne en dehors des modérateurs n’y a accès.


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:25

      @moderatus
      Bonjour,

      je perçois le problème mais pouvez vous m’indiquer dans quelle phase cela se passe ?
      dans le circuit de modération ? Normalement personne en dehors des modérateurs n’y a accès.

      Oui au vu des informations de mon webmaster, des personnes ou j’attends communication avec la fondation, il a saisi des « pseudos » qui étant modérateurs connaissent les pointes de l’informatique. En créant des comptes cela supprime l’ensemble des commentaires et fait disparaître le profil et l’avatar. Or à notre grand désarroi, ces derniers ouvrent, dans la foulée, un nouveau compte et poursuivent leurs destructions. En l’instant sauf contact par mon courriel personnel je ne peux en dire plus publiquement. La réponse et oui, cela se passe dans l’espace la modération. 


    • moderatus moderatus 13 octobre 2017 11:57

      @Le Panda

      J’attends avec impatiente la fin de vos recherches , je vous fais confiance pour arriver à régler ces problèmes , je n’ai pas vos connaissances en informatique.


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:11

      @moderatus
      J’attends avec impatiente la fin de vos recherches , je vous fais confiance pour arriver à régler ces problèmes , je n’ai pas vos connaissances en informatique.

      moderatus, vous savez l’estime que je vous porte. Agora Vox ne m’appartient pas. J’ai le même rôle que « vous » Sans l’accord de la Fondation mon webmaster n’ira pas plus loin. Lui est Ingénieur 5ème niveau moi pas. D’où la raison du décalage horaire où depuis les USA, par l’intermédiaire de mon serveur et avec les mots clefs il a pu prendre la main. Ainsi il a constaté ces failles dont il m’a fait part. En l’instant dont acte, je ne peux rien faire sans l’accord et avec le concours d’Agora Vox. J’ose croire que vous le comprenez les transferts se font de FTP à FTP. Sur des dossiers bien précis et des sous-dossiers. Je ne suis pas expert et je n’ai pas ses compétences, mais il a pu récupérer, certains messages postés et retirés. Dont acte en l’instant merci 


    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 06:43

      @Le Panda

      Si votre webmaster peut prendre la main sur AgoraVox, c’est effectivement la preuve qu’il y a de sacrés failles de sécurité sur ce site...

      Si lui il prend la main, d’autres doivent prendre leur pied ^^

    • Le Panda Le Panda 14 octobre 2017 09:58

      @Agafia

      Si votre webmaster peut prendre la main sur AgoraVox, c’est effectivement la preuve qu’il y a de sacrés failles de sécurité sur ce site...

      Si lui il prend la main, d’autres doivent prendre leur pied ^^
      Si vous pouviez vous taire ou allez dans une maison close pour prendre votre pied, vous êtes un personnage et une femme plus que perfide minable. Je n’ai jamais écris ce que vous dites menteur ou menteuse, je l’ignore et m’en moque vous êtes nul(le)

    • Le Panda Le Panda 14 octobre 2017 10:44

      @Robert Lavigue
      Bonjour,

      @Le Panda,
      Good job, guys !
      Mais, faudra dire à votre ingénieur US niveau 5 qu’il s’est trompé de trou dans la passoire (n’y voyez aucune allusion scabreuse). Vous voyez ce que je veux dire...Enfin je l’espère... Mais lui comprendra !

      Je vous apprécie de plus en plus, oui ce que vous écrivez est très juste. Je vais transmettre le message mais à aucun moment je n’ai écrit ce que @Agafia prétend....Il faut être très prudent et laissez à Agora vox à qui nous avons proposé modestement notre aide s’ils le souhaitent ou pas. Je ne suis rien d’autre que « rédacteur-modérateur » sur ce site. N’y voyez aucune moquerie mais j’aimerai autant pour vous que pour moi, que pour l’ensemble des intervenants que nous ayons toujours ce type d’échanges, même si nous ne sommes pas toujours d’accord merci à vous et peut-être à bientôt


    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 10:54

      @Robert Lavigue

      Ahhh... OK. J’avoue qu’il me manque beaucoup d’éléments pour commencer le puzzle smiley

  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:44

    “Berkane c’était mon Dieu. (...) L’amour rend aveugle. J’étais sous hypnose, c’était fort, tellement fort. C’est indescriptible. Il est arrivé à un moment où j’avais besoin que quelqu’un m’accepte.” Cécile Bourgeon, à la barre, à propos de son amour pour Berkane Makhlouf



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:45
    Cécile Bourgeon : « J’avais besoin de soins »

    L’accusée le répète : elle avait besoin de soins, mais Berkane Makhlouf aussi. « Et il voulait pas ! » assure-t-elle. Elle relate un épisode où elle propose à son ex-compagnon de faire de l’acupuncture. Celui-ci aurait eu une réaction disproportionnée, se serait mis en colère.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:46

    L’avocat général questionne Cécile Bourgeon sur sa consommation de stupéfiants.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:47
    Les sources de revenus du couple

    Pour vivre, payer leur loyer et se fournir en stupéfiants, le couple bénéficiait du RSA et d’une somme issue de la sous-location (non déclarée) de l’appartement de Berkane Makhlouf - qui s’était installé chez Cécile Bourgeon - ainsi que des petits trafics de l’accusé. Le couple s’était lancé dans la culture de champignons hallucinogènes.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:48
    La culture de champignons hallucinogènes du couple

    - Berkane Makhlouf : « Ceux de Cécile poussaient bien. Moi, les miens marchaient pas très bien »
    - Le président : « Ah oui ? Et ça se cuisine comme des champignons de Paris ? »
    - Berkane Makhlouf : « Euh oui. Enfin les nôtres étaient équatoriens et mexicains »



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:49
    Me Fribourg questionne le couple sur leur façon de consommer les drogues dures

    - Me Fribourg (parties civiles) : « Le subutex, vous le preniez de façon sublinguale ? »
    - Cécile Bourgeon : « Oui, mais on le sniffait aussi. »
    Le couple se lance dans un inventaire des produits qu’ils sniffaient : kétamine, méthamphétamines, cocaïne, xanax, skenan... La liste est longue, très longue.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:50
    Cécile Bouregon interrogée par les avocats des parties civiles

    Cécile Bourgeon se fait remarquer par ses réponses calmes, en totale opposition avec son comportement des derniers jours. Me Constantino souhaite revenir sur les différentes phases de la consommation de stupéfiants pendant la grossesse de l’accusée. Me Grimaud l’interroge ensuite sur les moments où elle allait dans le squat de la Poterne avec ses filles.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:50
    Cécile Bourgeon : « Fiona a grandi avec [les drogues] »

    - Me Grimaud : « Mais Fiona, elle a grandi avec [les drogues] ? »
    Cécile Bourgeon : « Ca existait avant qu’elle n’arrive, j’en prenais aussi lorsqu’elle était là... Donc oui, elle a grandi avec ça. »
    - Me Grimaud : « Et comment les filles, comment Fiona vivait votre consommation de drogues ? »
    - Cécile Bourgeon  : « Lorsque quelqu’un venait chez nous, chez moi et Nicolas, pour consommer, et qu’il venait avec son enfant, je disais clairement »non« . On mettait les enfants dans la chambre. »



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:51
    Me Grimaud : « Mais les filles étaient enfermées dans leur chambre lorsque vous consommiez ? »

    Cécile Bouregon commence à s’énerver lorsque Me Grimaud insiste sur la proximité entre la consommation de drogues du couple et la vie de leurs filles. Sous les protestations de Me Portejoie, Me Grimaud se rasseoit, par dépit.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:52
    Me Crespin (avocat parties civiles) interroge Cécile Bourgeon

    Il demande à l’accusée si l’« héro lui faisait piquer du »zen«  », en reprenant l’expression d’Adeline, une proche du couple entendue la veille. Cécile Bouregon insiste sur le fait qu’elle avait« une vie comme tout le monde, mis à part [qu’elle était] toxicomane ». Elle se considérait capable de travailler, de prendre le volant, même si elle était sous l’emprise de stupéfiants.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:53
    Me Portejoie interroge sa cliente

    Il fait dire à sa cliente que son comportement sous l’emprise de drogue n’était « pas linéaire », comprotait « des hauts comme des bas ». L’avocat de Cécile Bouregon insiste sur l’hypothèse de la mort de Fiona sur l’ingestion de stupéfiants ou de médicaments dans l’appartement. Protestations de Me Portal et Me Grimaud. « J’attirerai votre attention sur une étude qui montre qu’il y a chaque année 25 000 intoxications alimentaires d’enfants aux produits stupéfiants ».


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:54
    A son tour, Me Khanifar appuie la thèse de la mort par ingestion de médicaments

    L’avocat de Berkane Makhlouf fait dire à Cécile Bourgeon que les enfants étaient en contact avec certains produits stupéfiants. « Il n’y avait pas de verrou dans la cuisine, indique Cécile Bourgeon. Et il arrivait que Fiona vienne me voir alors que j’étais allongée sur le lit ».



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:55

    “On a un gros problème : on n’a que Monsieur Amar B. qui est présent ce matin.” Le président de la cour



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:56

    Amar a rencontré Berkane Makhlouf en « sortie de discothèque ». Il croisait régulièrement l’accusé rue du Port, avec des compagnes plus âgées, qui n’avaient pas l’air d’être du milieu toxicomane, selon celui-ci.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:57

    “C’était très sale. N’importe qui venait, avait accès au salon... venait chercher des stupéfiants, prendre une bière.” Amar, à propos du squat de « Tonton »



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:58

    Difficile d’entendre ce témoin, issu du milieu toxicomane de Clermont-Ferrand. Assez grand, l’homme doit se baisser pour parler au micro. Il affirme avoir un poumon perforé, ce qui explique sa voix étouffée.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:58

    Amar connaît surtout Berkane Makhlouf. Il déclare ne jamais avoir vu les filles de Cécile Bourgeon au squat de « Tonton ».


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 11:59
    Amar n’a jamais vu Fiona vivante

    Le témoin n’a vu Fiona que « sur BFM », soit au moment de la disparition. 


  • Fergus Fergus 13 octobre 2017 12:04

    Bonjour, Le Panda

    J’ai entendu ce matin à la radio qu’une amie de la mère de Cécile Bourgeon avait directement interpellé les deux accusés dans la journée d’hier* et réussi faire craquer leur protection mutuelle, le compagnon de la mère de Fiona accusant celle-ci de coups portés sur la petite, et vice versa. Confirme-tu cet important évènement ?

    Si les débats parviennent à mettre les accusés au pied du mur, l’un des deux en viendra peut-être à craquer et à indiquer le lieu où la fillette a été enterrée. Si tel n’est pas le cas, le jury et le public auront quand même avancé dans la connaissance des faits dans la mesure où l’on parle désormais de coups portés et non d’accident comme cela était affirmé jusqu’-là par les accusés. Nul doute que le président et l’avocat général vont tenter aujourd’hui d’enfoncer ce coin pour faire craquer les défenses de manière décisive...

    * J’ai été peu présent du fait de l’opération d’une hernie en chirurgie ambulatoire.


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:19

      @Fergus
      Bonjour Fergus

      J’ai entendu ce matin à la radio qu’une amie de la mère de Cécile Bourgeon avait directement interpellé les deux accusés dans la journée d’hier* et réussi faire craquer leur protection mutuelle, le compagnon de la mère de Fiona accusant celle-ci de coups portés sur la petite, et vice versa. Confirme-tu cet important évènement 

      Absolument, il n’y a pas eu qu’une seule personne mais quatre, d’où le changement du titre de mon article. Mais je reste prudent, comme tu peux le comprendre. A aucun moment en ce qui me concerne je dis que la mère est un assassin, ni son compagnon non plus. Mais nous avançons d’une manière totalement différente qu’à Riom c’est indéniable.

      Cordialement

      A suivre


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:23

      @Fergus
      Suite,

      Si les débats parviennent à mettre les accusés au pied du mur, l’un des deux en viendra peut-être à craquer et à indiquer le lieu où la fillette a été enterrée. Si tel n’est pas le cas, le jury et le public auront quand même avancé dans la connaissance des faits dans la mesure où l’on parle désormais de coups portés et non d’accident comme cela était affirmé jusqu’-là par les accusés. Nul doute que le président et l’avocat général vont tenter aujourd’hui d’enfoncer ce coin pour faire craquer les défenses de manière décisive...

      C’est exactement ce qui est en train de se passer. Mais tu comprends et j’ai besoin de ton aide et je t’en remercie tu as été « juré d’assises » je ne viole rien en disant que nous avons parlé « ailleurs » Tu peux m’aider STP, toi qui connais ma passion du monde de l’enfance. Mais je n’ai jamais été juré en Cour d’assises toi oui.

      Amicalement


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:27

      @Fergus
      Cher Fergus

      * J’ai été peu présent du fait de l’opération d’une hernie en chirurgie ambulatoire.

      Tu m’en vois désolé, car je dois aussi subir la même intervention, mais je serai absent plus de 15 jours, alors je recule la date. Je te remercie de ta franchise et tu sais aussi bien que JPC Allard, nos passions réciproques. Je vais continuer le compte rendu comme je le fais mais je répondrais à tous intervenants. Bon courage à toi.

      Avec mes amitiés 


    • Fergus Fergus 13 octobre 2017 13:50

      @ Le Panda

      Bon courage pour ton opération ! Personnellement, cela s’est très bien passé : entré le matin, je suis ressorti du bloc vers 13 heures et de l’hosto en fin d’après-midi. Je suis même rentré à pieds chez moi - j’habite il est vrai à 1 km - et je n’ai pas besoin d’avaler le moindre antalgique.

      Cdlt.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 13 octobre 2017 14:35

      @Fergus et Panda


      Je vous félicite pour vos « passions réciproques »

      On croirait lire Bergé et Saint-Laurent smiley

      Ne craignez vous pas que Gruni en conçoive quelque amertume ?

    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:09

      @Fergus
      Bon courage pour ton opération ! Personnellement, cela s’est très bien passé : entré le matin, je suis ressorti du bloc vers 13 heures et de l’hosto en fin d’après-midi. Je suis même rentré à pieds chez moi - j’habite il est vrai à 1 km - et je n’ai pas besoin d’avaler le moindre antalgique.

      Cher ami, mon contexte est différent, car je suis sous anti-coagulant, je te réitère, mes remerciements à nouveau. Mais j’espère pouvoir venir encore échanger avec mes amis et autres. Pardon pour cet intermède hors sujet bien à toi. 


    • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:16

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Bonjour

      Je vous félicite pour vos « passions réciproques » On croirait lire Bergé et Saint-Laurent 

      Ne craignez vous pas que Gruni en conçoive quelque amertume ?
      Je vous remercie de votre d’humour, mais l’amitié que nous nous portons depuis plus de 10 années, n’a rien à voir avec le côté sarcastique de votre humour, qui en aucun cas, pas plus Fergus que Gruni, ou moi-même, n’avons ces genres de déviances. Mais merci d’être venu prendre connaissance des commentaires et de l’article, je l’espère. Mais le plus simple posez la question à « Gruni » Je vous confirme que vous êtes dans une mauvaise croyance. Il est évident que cela peut arriver à tout le monde donc vous êtes pardonné  smiley

  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:30
    « Docteur Makhlouf »

    - Amar : Un jour, j’ai raccompagné [Berkane Makhlouf] au tram à Gaillard, et je lui ai dit que je voulais arrêter [la drogue]. Il m’a conseillé d’arrêter tout, de manger des fruits.« 
    - Le président : »Ah. Il vous donnait des conseils. C’était Dr. Makhlouf, addictologue."



    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 06:49

      @Le Panda

      « Il m’a conseillé d’arrêter tout, de manger des fruits. »

      Yep, c’est bien connu comme méthode de sevrage ! Un kilo de pommes par jour, 3 bananes et une orange matin,midi et soir et vous êtes clean... ^^

      N’importe quel addictologue vous le confirmera.

    • Le Panda Le Panda 14 octobre 2017 10:01

      @Agafia

      « Il m’a conseillé d’arrêter tout, de manger des fruits. »

      Yep, c’est bien connu comme méthode de sevrage ! Un kilo de pommes par jour, 3 bananes et une orange matin,midi et soir et vous êtes clean... ^^ N’importe quel addictologue vous le confirmera.
      Allez il faut vite ouvrir un Cabinet de docteur spécialiste en tous domaines il faut plus que la patience à votre égard vous êtes le miroir de vos commentaires.....nul(le)

    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 10:35

      @Le Panda

      Yep, bonne idée ! Surtout que je sais aussi opérer les hernies ! Si ça vous branche,je vous ferai une ristourne ^^

    • Le Panda Le Panda 14 octobre 2017 10:53

      @Agafia
      Yep, bonne idée ! Surtout que je sais aussi opérer les hernies ! Si ça vous branche,je vous ferai une ristourne ^^

      Vous êtes aussi « odieux » ou odieuse mais pourquoi pas mettez ici vos coordonnées, mourir pour mourir autant le faire entre les mains de ces ennemis. Je vais me lasser et sans vous bloqué, cela ne servirait à rien pour quelqu’un comme vous. Je ne réponds plus à aucun de vos commentaires. Bonne route. 


    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 11:24

      @Le Panda


      Ennemi ? Quel ennemi ? Je n’en ai aucun !

      Si vous êtes hermétique à un peu d’humour, je dois bien avoir un remède dans ma besace de sorcière smiley
      Je vous souhaite quand même une bonne journée, en dépit du nombre d’insultes dont vous m’avez gratifiée en si peu de temps - contrairement à moi qui suis restée courtoise.
      Preuve est faite qu’il suffit de gratter un peu et le vernis saute ! On voit alors le vrai personnage derrière le déguisement de gentil nounours...

      Enfin !... Comme disait ma grand-mère : ХОрошая одежда ума не приъавит *

      J’oserais un dernier conseil,vous devriez arrêter le gras. ^^ C’est très mauvais pour les yeux.

      Hasta la vista Le Panda !

      Bel habit n’agrandira pas l’esprit.

  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:32
    Le témoin est quelque peu déstabilisé par les questions du président, mais continue de répondre posément

    - Le président : « Mais vous saviez qu’il consommait des champignons ? Une petite omelette aux champignons, ça doit pas être mal, non ? »
    Amar : « Euh... »


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:33

    Le témoin insiste sur la théorie de la mort de Fiona par ingestion de médicaments, bien qu’il n’ait aucune preuve.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:33

    “Je suis pas là pour charger qui que ce soit, je suis là pour exprimer mes convictions. Je n’ai jamais parlé à Cécile.” Amar, lorsque le président lui fait remarquer qu’il semble davantage charger Berkane Makhlouf 



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:34

    De Cécile Bourgeon, je savais seulement qu’elle travaillait dans des bars, qu’elle était une fille facile.” Amar, lorsque le président lui demande si Cécile Bourgeon pouvait faire preuve de violence 



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:35
    En mai 2013, Berkane Makhlouf a retiré près de 1000 euros. D’où venait l’argent ?

    - Berkane Makhlouf : « C’est l’argent issu de mon RSA et de l’argent qu’on me donnait pour l’appartement »
    - Me Grimaud : « Et à combien se chiffrait le RSA ? »
    - Berkane Maklouf : « Environ 400 euros. »
    - Me Grimaud : « Et combien déboursiez-vous chaque mois pour votre loyer ? »
    - Berkane Makhlouf : « Euh... 120 euros »



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:39
    Me Grimaud questionne Berkane Makhlouf sur l’argent perçu par le couple la semaine de la mort de Fiona

    - Me Grimaud : « Vous avez fait rentrer plus d’argent cette semaine-là [avec le trafic] ? »
    - Berkane Makhlouf : « Je saurais pas vous dire. »
    - Me Grimaud : « Vous avez vraiment une mémoire sélective. Tout à l’heure vous vous rappeliez avec précision du prix de l’héroïne, par exemple... »
    -
    Berkane Makhlouf : « On n’avait pas de comptabilité. Certaines semaines, on avait moins d’argent, des fois on en avait plus... »



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:41

    “C’était un consommateur, pas vraiment un dealer. (...) Il ne me parlait pas de ses enfants, je ne savais rien d’eux. Je n’ai connu l’existence des filles qu’après la disparition.” Amar, interrogé par Me Khanifar, avocat de Berkane Makhlouf



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:50
    Me Khanifar interroge le témoin sur le goût de l’héroïne

    - Me Khanifar : « Est-ce l’héroïne a toujours le même goût ? »
    - Amar : « Oui, même si elle est coupée, elle a un peu le même goût. »
    - Me Khanifar : « Est-ce que ça a un goût prononcé ? »
    - Amar : « Ca dépend. Mais ça n’a pas un goût neutre, ça a un goût de kerozen... »



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:51

    Le témoin assume avoir été un toxicomane, tout comme Adeline la veille. Il s’exprime avec beaucoup d’aisance devant la cour, répond à toutes les interrogations de la cour sur la consommation et l’effet des drogues dures. Il se livre à un exercice de pédagogie auprès des magistrats et des jurés.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:52

    Pour le témoin, aucune drogue n’a un goût neutre.


    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 06:53

      @Le Panda

      Oui... C’est même franchement amer et dégueulasse donc ça me parait peu attirant pour un gamin.

      Par contre, certains médocs, bleus, roses, en forme de smarties ou autres seraient plus tentants à mettre en bouche avec leur apparence de bonbecs...

    • Le Panda Le Panda 14 octobre 2017 10:05

      @Agafia

      Oui... C’est même franchement amer et dégueulasse donc ça me parait peu attirant pour un gamin.
      Je l’ignore totalement je n’ai jamais touché à aucune forme de drogues, le spécialiste c’est vous ?

      Par contre, certains médocs, bleus, roses, en forme de smarties ou autres seraient plus tentants à mettre en bouche avec leur apparence de bonbecs...
      Vous parlez en connaissance de causes ou vous essayer comme de coutumes d’épater la galerie ? Vous devez avoir des compétences au-dessus des agrégés en ces domaines, ce que je ne suis pas.....

    • Agafia Agafia 14 octobre 2017 10:27

      @Le Panda

      C’est vrai qu’il faut au moins Bac + 12 pour s’apercevoir que certains médicaments sont ronds et roses, ou oblongues et bleus, et qu’ils peuvent visuellement être attirants pour un bout de chou qui les prendrait pour un bonbon...

      Je suis effectivement d’une intelligence à épater les galeries... Surtout Lafayette ^^

  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:53
    Me Grimaud exprime sa gêne : le témoin avait été défendu par Me Khanifar

    Les deux avocats se disputent. Le dialogue est incompréhensible. Me Portejoie fils (le père est absent aujourd’hui) mêle sa voix au débat pour défendre Me Khanifar.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 12:54
    Le témoin est libéré.

    Me Portejoie demande au président de prendre acte de la remise en cause par Me Grimaud de la présence de Me Khanifar dans les débats. Le président va « y réfléchir »


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 13:05
    Suspension de l’audience

    Elle reprendra à 14 heures.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:29

    Informations

    Merci de cessez ces prises de clochers auxquelles je répondrais plus tard en l’instant, je pars vous rapporter les informations dans la suite de ce procès hors norme. Dans la mesure ou certains pensent que c’est du dédain, c’est une lourde erreur. Je tiens à remettre l’article dans son sens ? Je vous remercie toutes et tous Cordialement. 


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:31

    Reprise de l’audience.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:33

    Vous allez être très surpris, ce qui démontre la qualité de ma demande vis à vis de chacun. Stupéfiant .......Le Panda Patrick Juan


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:34

    “Il s’est passé quelque chose ce matin. La parole des avocats de la défense a été mise en cause. Me Khanifar a été accusé d’une infraction pénale et le cabinet dans lequel j’exerce aussi. Nous considérons que nous ne pouvons assurer la défense de nos clients comme il se doit. Il me semble délicat de me maintenir en faveur des intérêts de Mme Bourgeon dans le climat actuel. Nous demandons des excuses de la part de Me Grimaud et nous demandons une suspension d’audience pendant laquelle nous aviserons de la suite des débats.” Me Renaud Portejoie



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:35

    M Grimaud s’excuse : « Si vous avez pensé que j’avais remis en cause votre probité, je m’en excuse, j’ai dû mal m’exprimer. Pour le reste, la suite des débats doit être la suite des débats. » Si la réponse de Me Grimaud semble le satisfaire, Me Portejoie demande tout de même une suspension de l’audience.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:36

    Suspension de l’audience il y a une heure


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:38
    Les avocats de la défense partent, leurs dossier sous le bras.

    Les débats entre la défense et Me Grimaud n’ont pas dû porter leurs fruits. Les deux partis sont revenus momentanément dans la salle en s’expliquant bruyamment. Me Me Portejoie et Khanifar ont empilé leurs dossiers et ont quitté la salle, poursuivis par Me Grimaud. Avec le départ de la défense, les débats semblent compromis.



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 15:40

    Pour rappel : avant la suspension du midi, Me Grimaud avait cru bon d’annoncer à la cour que Me Khanifar avait soutenu Amar - le témoin entendu ce matin - lors de sa garde à vue dans cette même affaire. Le défenseur de Berkane Makhlouf a senti sa probité mise en cause par les propos de l’avocate des parties civiles, et a été soutenu par Me Portejoie (avocat de Cécile Bourgeon).


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:07

    L’huissier a fait évacuer le public de la salle. Tout le monde est suspendu à la décision du président : l’audience va-t-elle être ajournée ?


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:09

    Pendant ce temps, l’experte qui devait être interrogée a disparu de l’écran. Cela fait près de 30 minutes qu’elle attendait pour intervenir.

    Il y a 1 heure


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:11

    “Un point de non-retour a été atteint. les jurés ont été touchés par cet incident et le mal a été fait. Je ne vois pas comment les débats peuvent reprendre étant donné la situation. [en aparté] Evidemment, Me Grimaud choisit le moment où je ne suis pas là !"” Me Gilles-Jean Portejoie, l’un des avocats de Cécile Bourgeon, absent dans la matinée, joint par téléphone.



  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:12

    Affaire Fiona : Les avocats s’embrouillent, le procès en appel est en sursis !

  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:13

    Si le procès est ajourné, la cour devra statuer sur le maintien ou non en détention des deux accusés, leur détention étant provisoire en attendant la décision du procès en appel.

    Il y a 10 minutes


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:15

    Le public attend à l’extérieur de la salle


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:22

    Compte tenu de ce scandale, pratiquement jamais vu dans une Cour d’assises il est m’est impossible de garder la liaison pour les transcriptions. Cette affaire est hors du commun, il est difficile de comprendre je tente de joindre l’un des Conseils. Il va de soit que je ne manquerai absolument pas vous tenir au courant. Voilà le fruit d’un travail réalisé en direct. Merci de comprendre que cela aura surement un retentissement sur la suite......Nous allons le savoir sous peu. Patrick Juan Le Panda.......Sous réserves....Des divers droits non explicités en l’instant......


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:35

    Pour Me Portejoie, la seule solution pour continuer le procès serait que Me Grimaud s’en retire. Me Crespin, avocat des parties civiles, s’est quant à lui désolidarisé de sa consoeur.


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 16:37

    Le public vient de se rasseoir dans la salle d’audience.

    Il y a 1 minute


  • Le Panda Le Panda 13 octobre 2017 17:01
    Les débats reprendront lundi 16 octobre 2017

    L’audience a repris quelques secondes, juste le temps pour le président d’annoncer que les débats allaient reprendre lundi, car les avocats de la défense ne comptent pas se présenter aujourd’hui. 


Réagir