vendredi 11 novembre 2011 - par Montagnais

Fuck les Banksters, fuck them all...

Occupy Wall Street, OWS. Pas question d’en refaire ici une énième description, d’ajouter aux vaticinations et à la confusion plus ou moins savamment ourdie par tout ce qui a été dit, de joindre notre voix à celle des innombrables onagres en charge de l’évangélisation des abonnés du spectron. Il faudrait « réapprendre à s’indigner. Mais pas n’importe comment ni contre n’importe quoi.. ». Diable !

Le conseil n’est plus de saison.

Le propos des lignes qui suivent est de revenir clairement est simplement à l’esprit qui a lancé les gens dans la rue, de faire réentendre le son primitif de la colère et de la contestation face aux ignorantes interprétations et aux multiples fausses interrogations qui trament l’essentiel des articles, papiers et commentaire sur la nature même du mouvement.. Son « absence de revendications », « absence de sens », d’importance.. Interrogations souvent sournoises dont le but à peine dissimulé et de discréditer cette drôle de rébellion – Drôle de rébellion comme il y eu en son temps une drôle de guerre, qui a duré un an presque, où tout se préparait sous les grands-manteaux du secret et du mensonge, sans que personne ne puisse s’attendre au dénouement si brutal..

 Preuve ! 4 millions en fuite panique sur les routes, du jour au lendemain, y compris femmes et enfants, matelas sur les toits, autos, vélos, ambulances, chariots, civils, militaires, valides, invalides, l’armée, disloquée, ses monstres de ferrailles lancés à la course effrénée vers les Pyrénées, en avant, en arrière, par-dessus les pékins, par-dessus les grand-mères, servant plus de rien, plus d’administration, plus de gouvernement, plus rien.

Le peuple, pris dans un engrenage féroce d’événements infernaux, n’était pas plus responsable des cataclysmes qui s’abattaient sur lui qu’il ne l’est aujourd’hui. On connaît la suite.

Les risques, ces temps, sont d’une autre magnitude, le récent sommet européen apparaît comme des Accords de Munich sortis du chapeau, applaudis dans la liesse, qui attendraient la fine observation d’un Daladier..

Etat des lieux d’un vaste étonnement, panorama de l’hypocrisie

Questions, mépris, railleries, dénigrements, tromperies, fausse commisération.. Il serait facile ici d’aligner mille citations, d’Agoravox à Libération, du Monde-la-croix-bobo à toute la presse stipendiée et muselée du monde entier.

La propagande de Fox News se déchaîne contre les occupants de la Place de la Liberté, et Hollywood récupère déjà le sujet pour en faire de la money (le film In Time).

Au mieux, les efforts de l’Appareil Dirigeant à la solde de l’oligarchie feignent encore d’ignorer le mouvement.

Hier encore, j’ai eu l’occasion de poser une question, en public, à un directeur régional de la Banque de France, pétri de certitude, turgide de son savoir, que pensez-vous d’Occupy Wall Street ?

- Sans importance, sans signification

Ah bon ! L’éminent apparatchik n’a pas consenti à en dire plus.

Pour toucher plus dur, de façon meurtrière, pour tenter d’exterminer le mouvement, il est parfois fait recours aux ultimes arguments, dont l’oligarchie et ses supplétifs ont le secret, qui portent à tous les coups, résultats garantis.

« Le mouvement des indignés est-il antidémocratique ? »

Voilà, ça y est, ils vont bien ensuite le sortir, si ça n’est déjà fait, le couillon qui va se fendre d’un signe Nazi, quitte à se le faire payer, le brebis. Bougre à tête de linotte adjudicataire de quelques piécettes pour tenter de cramer le mouvement définitivement. Vous savez-bien, un fâchisse suffit à déclencher le napalm large autour, avec applaudissement et décorations. Habile, toujours efficace. Le beau grand film sur Hitler, récemment « diffusé », où la responsabilité des alliés est réduite à quelques gifles qu’auraient données les Français à des Allemands refusant d’ôter leur couvre-chef, sonne comme un avertissement, puissant prophylactique médicament.

Il y a moins pire, mais tout aussi mal intentionné..

“The Occupy Wall Street movement may be calculated ; its ideology is confused, but OWS is already being used to further political and media interests”

L’esprit du Mouvement, pourtant, il est là ! Simple ! On veut plus !

Fort heureusement, dans le concert des désinformations sous la férule des innombrables coryphées à la baguette, voire à la baston, quelques brins de lucidité :

Quelles revendications pour Occupy Wall Street ? Surtout aucune‎ écrit AFP

« Let’s treat this beautiful movement as if it is most important thing in the world. Because it is. It really is. » (“Prenons ce beau mouvement comme s’il était la chose la plus importante du monde. Parce qu’il l’est. Il l’est réellement.”) a dit Naomi Klein

Ils deviennent de plus en plus nombreux, heureusement, à rejoindre, à soutenir, à voir juste maintenant.

 « On », anonyme pronom, évocateur de la masse, si souvent utilisé dans l'énoncé de vérités d'expérience, considérées comme universelles, c'est-à-dire vraies pour n'importe qui me représente, vous représente peut-être. « On » représente surtout ceux qui sont dans la rue en ce moment et qui campent, la nuit, sous les hautes lumières de l’industrie financière cachant les étoiles, la lune, le ciel nocturne, aux New-yorkais et aux avachis au pied de leur télévisie. 

« ON », c’est les 99%, contre les 0.1% de l’Oligarchie, les 0.1% de satrapes.. Eh bien !

On y croit plus, on est plus croyant du tout, on a en plein le dos des abus de pouvoir des immensément riches et de leur ordre marchand forcené.

On veut déserter, 400 000 dans la rue pour l’instant, une poignée, des millions en réalité, centaines de millions demain

On fait grève, générale, illimitée, de la surconsommation. .

On revendique de ne pas revendiquer clairement, et alors.. ?

On est la vague.. Le tsunami qui va balayer le système.

Goutte d’eau dans le tsunami, on s’interroge pas, on sera emporté où il faut. Systémique dit-on ! Bien au-delà dites-donc, bien au delà.. La Kehre, la fin du Kali-Yuga, toutes les aspirations coalisées, cristallisées soudain, tournées colère.

Et si revendications il devait y avoir

Elles seraient simples : on veut un nouveau monde, conforme à de très nouvelles – ou très anciennes, comme on voudra – aspirations, enfin, très différentes de celles de l’empire marchand, on revendique au nom d’un ordre esthétique autant qu’éthique (car, avouons-le, même si on se sortait les panards du merdier de la fin de l’énergie, de l’accumulation des pollutions, faudrait-il pour autant continuer de vivre comme maintenant, dans un univers si nidoreux ? développement 8 % l’an ?  Aussi connement ? )

On veut bien plus de justice ! Je parle pas de la démocratie ici.. On l’a, la Démocratie, on nous l’a dit ! On nous le répète à longueur de jet de spectron, BHV encore, hier.. Victoire de la démocratie.. En lybie.. Vous allez pas vous plaindre audacieuses crapules.. Vous l’avez, la démocratie !

- Oui, mais la justice, c’est certain, on l’a pas, n’est-ce-pas ? Là ! Personne ne contestera.

Et puis, il n’y a pas que cela, pas que la justice partout bafouée, le peuple partout saboulé. Il y a grand besoin de mettre fin à l’orgie. C’est Maman Terre, et ses petits qu’en peuvent plus, qui voudraient un peu de tranquillité, de moments simples et joyeux sans prendre des crédits pour.. L’oligarchie, elle comprend pas cela.

Je parle de justice.. Faites l’exercice, mettez Thoreau et justice dans Google, ou Gandhi et justice, ou Bernanos, ou Jaurès.. Puis recommencez, Gandhi et société de consommation... Vous en aurez des pistes, des réponses aux interrogations qui se posent sur les prétendues absences de revendications et de justifications des OWS.

Enfin, faites un tour du côté de Paul Karl Feyerabend, de ses idées sur l’Anarchie Epistémologique, vous ne le regretterez pas , vous me remercierez pour le conseil excellent et pertinent.

Et tout soudain, vous comprendrez ce qui se passe, le mouvement Occupy Wall Street, Occupy Oakland, Occupy San Fransisco, Occupy Tundra..

Je pense à ceux-là, qui sont dans le froid des nuits, dans l’angoisse des violences, dans la solitude où chacun se trouve dans les combats, dans le doute aussi, en proie à toutes les tentations de quitter le campement, objet de tous les mépris, ou de toutes les feintes commisérations.

Je pense à cet ancien-combattant d’Irak, dans le coma, tombé hier sous les projectiles de la police, à tous ces vétérans, inattendus, à nos côtés.

Désormais, ça s’arrêtera pas, c’est déjà écrit dans l’histoire, par une poignée de héros qui font face aux forces à la solde de l’oligarchie, aux chiens de garde politiques, aux media, aux capitalistes, une poignée qui défie l’hyper puissant système.. Et qui nous montrent la voie.

Et Elizabeth Warren, la première candidate au Sénat qui soutient le mouvement.. Vous avez entendu un sénateur français en faire autant ? On attend.

Pour l’instant, on veut plus, ça suffit ! Après on verra..

Et ce qui est certain, pour conclure, c’est que, l’oligarchie, la satrapie, maintenant, elle l’a, elle l’a bel et bien pendu.. L’article 75 au cul. Pas prête de s’en débarrasser..

Crime de Haute-Trahison contre l’humanité.

A moins que, comme dit le patelin directeur de la banque de France, tout cela soit..

- « sans importance ».

 

Sources

L'illustration est une citation graphique de l'Internet

Voir un excellent dossier sur la genèse du mouvement :

Graeber’s latest book, published two months before the start of Occupy Wall Street, is entitled “Debt : The First 5,000 Years.” 

 ‘Is this thing we’re going through like 1968 or is it like the French Revolution ?’”

http://www.bloomberg.com/news/2011-10-27/anthropologist-graeber-turns-radical-side-loose-in-zuccotti-park.html

Liens d’actualité :

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/8851974/Iraq-verteran-injured-in-Occupy-Oakland-protest.html

“Latest developments in the global Occupy protests” (Un large panorama du mouvement dans le monde, la France n’est pas mentionnée..)

http://www.google.com/hostednews/ap/article/ALeqM5iy5ut6jDqscbHb8UCnwKnfsHwNuA?docId=5ff84d937e074474be2751ff74b78dd5

En France :

« Homs en Syrie ? Non, Oakland, Californie. Ici, pas de balles réelles ni (évidemment) de tirs de chars, mais des balles lestées qui font suffisamment mal pour faire reculer des manifestants, des lacrymos, des flashbangs, et des coups de matraque généreusement distribués par la police (photos Reuters). »

http://globservateur.blogs.ouest-france.fr/archive/2011/10/30/occupy-wall-street-les-maires-sortent-le-baton-et-les-gaz.html 



31 réactions


  • Aviator 11 novembre 2011 09:07

    Très bel article .

    L’oligarchie néo libéral n’a qu’une peur ( il n’est qu’a voir la façon dont les ’ campeurs ’ de la Défense ont été virés et le déploiement et les violences disproportionné des forces de l’ordre ) c’est qu’après le printemps Arabe on est droit au PRINTEMPS OCCIDENTAL !


    • Lorelei Lorelei 11 novembre 2011 20:04

      Quand le printemps occidental aura lieu à l’echelle de l’occident on pourra enfin virer toute cette bande de goule, voleurs assassins et marchands de chaos


  • miha 11 novembre 2011 09:42

    Merci pour cet article !

    Les indignés attendent que les endormis se réveillent, que les résignés relèvent la tête et que tous ceux-là les rejoignent.

    Si ils sont encore trop peu nombreux, et ils en ont encore plus de mérite d’être là, c’est bien parce que les endormis et les résignés ne les rejoignent pas.

    Quant à ceux qui ironisent, qu’ils mettent leurs propos fielleux dans la poche, ces valets de l’oligarchie. Ils vont à l’encontre de leurs propres intérêts et ils se trompent de camp. Ont-ils suffisamment d’intelligence pour s’en rendre compte ?

    La revendication, elle est annoncée depuis le début : réelle démocratie.

    Elle n’a jamais existé, la réelle démocratie. Nous apprenons à la pratiquer, avec des balbutiements, tellement c’est nouveau.

    Trouver la cause des causes.

    On l’a trouvée : la constitution a toujours été rédigée par des hommes de pouvoir. Il faut qu’elle soit décidée par le peuple. (voir aussi les travaux de Etienne Chouard...mais pas que...)

     

    En ce 11 novembre, une pensée pour les morts des guerres et du travail, victimes des « 1% ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 novembre 2011 20:59

       Nous sommes dans une nouvelle situation où, communications aidant, le Systeme n’a aucune difficulté a identifier puis écraser toute résistance organisée. Mais l’envers de cette médaille est qu’une révolution peut désormais se faire sans organisation. 


      Dans une société complexe ou un réseau est indispensable pour produire les biens et assurer les services. Il suffit qu’une majorité des gens aient pour objectif de détruire le Systeme, pour que la somme des gestes INDIVIDUELS que peuvent poser un nombre relativement restreint de citoyens puisse vite paralyser le Systeme. Ils n’ont même pas à se concerter.

      Chacun peut poser facilement les gestes qui sabotent puis détruisent, sans même se mettre lui-même en péril. Si la population CHOISIT ainsi d’arreter le Systeme, celui-ci ne se maintient pas 72 heures. L’anarchie s’installe alors, à laquelle seule l’Armée peut mettre fin en assumant le pouvoir. Quand l’Armée le fait elle devient l’arbitre.

      Si l’Armée prend le parti de la population, un gouvernement d’union nationale peut être mis en place. J’ai bien aimé le petit texte en lien ci-dessous qui décrit ce scénario favorable.

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2007/10/13/le-grand-coup-de-2012/

      Si l’armée prend le parti d’une gouvernance discréditée contre la nation, elle n’est plus qu’une force d’occupation... et devient la cible. On a une guerre civile plus ou moins larvée qui dure jusqu’a ce que le peuple ait repris ses droits. A chacun de s’interroger et de faire ses prognostiques.


      Pierre JC Allard











  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 11 novembre 2011 11:16

    Bonjour,

    " que pensez-vous d’Occupy Wall Street ?

    - Sans importance, sans signification... " Pour que l’élite se comporte ainsi, il faut qu’elle ait encore confiance en le cordon de miliciens qui la protège, mais si 99 % du peuple se soulève, les 1 % ne pèsent pas lourd surtout quand les vétérans s’en mêlent. On doit le respect à ces hommes particulièrement un 11 novembre...


  • nonpareil 11 novembre 2011 11:34

    Bon article !


    Juste une chose : écrivez bien « On ne veut plus ! » et pas « On veut plus » qui peut être confondu avec « On veut davantage ».
    Je dis ça pour l’oligarchie qui lit, le peuple lui il peut pas confondre...


  • lloreen 11 novembre 2011 11:41

    bonjour à tous

    Voilà d’autres initiatives aussi.Il y en a une prévue le 20 novembre 2011, une révolution sans manifestation (même si elles sont très utiles pour se rendre visibles aux autres !).Il y en a encore trop qui ne veulent pas manifester et qui ne sont pas d’accord avec ce qui se passe politiquement.
    Là ils trouveront un excellent moyen d’action citoyenne :

    http://unricpouruneac.unblog.fr/

    A la suite d’un autre commentaire, j’ai trouvé ce lien que je vous donne.Peut-être existe t-il une assemblée citoyenne près de chez vous, sinon, rien ne vous empêche d’en créer une !
    Une chose et sûre.Les gens en ont assez et il faut que les choses changent.
    Ces banquiers sont des escrocs, des parasites et il n’y a aucune raison que ces quelques vampires épouvantent 90% de la planète.
    Surtout que nous avons le nombre pour nous !!

    http://www.placeaupeuple2012.fr/wp-content/uploads/Assembl%C3%A9e_citoyenne.pdf

    bien à vous tous !


  • lloreen 11 novembre 2011 11:50

    Le boycott est aussi un excellent moyen de les toucher là où ça leur fait mal : le portefeuille.
    Il y a des banques qui sont organisées autrement, où il est possible de placer son argent.Mais l’essentiel serait de refuser leur monnaie de singe en échange de notre richesse : nos compétences.

    Khadafi a d’ailleurs été tué par les forces de l’Otan parce qu’il a voulu instaurer le dinar/or en Libye d’abord et l’étendre ensuite à toute l’Afrique.
    Contrairement à ce qu’ont mensongèrement écrit les outils de propagande médiatique, la Libye était une réelle démocratie et elle était considérée comme « la petite Suisse de l’Afrique », renseignez-vous.
    Il ne voulait plus accepter la monnaie de singe des banksters (dollar) en échange des richesses libyennes.
    Exactement comme Saddam Hussein ne voulait plus accepter les dollars en échange du pétrole irakien.

    En France (et en Europe aussi), nous sommes les deux pieds dans la dictature de l’union européenne (des banksters...) depuis 2005 et le referendum tronqué où 55% de français ont voté NON au traité de Lisbonne et que nos « représentants » ont revoté OUI.... (grâce à l’article 49-3 de la constitution qui est un véritable outil antidémocratique dans les mains du président de la République).


    • bigglop bigglop 11 novembre 2011 18:24

      Bonjour à tous,

      Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. Edmund Burke

      Le plus urgent, aujourd’hui, est de mettre en échec l’application du Mécanisme Européen de Stabilité qui est soutenu par les membres Bilderberg, CFR, Trilatérale.

      Etes-vous au courant des « manipulations » de la Commission Européenne, du Conseil Européen pour adopter ce fameux MES :

      Afin de résoudre le problème du fondement juridique, le gouvernement allemand indiqua qu’un amendement au traité serait nécessaire. Cependant, après la ratification difficile du traité de Lisbonne, certains États et hommes d’État se sont opposés à une modification du traité, notamment le gouvernement britannique qui s’opposait à des changements affectant le Royaume-Uni. C’est finalement avec le soutien du président français que l’Allemagne obtint l’aval du Conseil européen d’octobre 2010.

      La proposition allemande demandait une modification minimale visant à renforcer les sanctions et à créer un mécanisme permanent de sauvetage. Cette modification minimale ne répondant toutefois pas à l’exigence allemande de sanctionner les manquements des États par la suspension du droit de vote. En effet, une telle exigence nécessiterait une modification plus importante du traité.

      Le 16 décembre 2010, le Conseil européen trouva un accord pour un amendement de deux lignes au traité, ce qui permet d’éviter la tenue de référendums. En effet, le Président du Conseil Européen, Herman Von Rompuy a prévu d’examiner les changements à travers la procédure de révision simplifiée (article 48 TFUE). La modification change simplement le Traité sur le fonctionnement européen pour permettre l’instauration d’un mécanisme permanent.

      Plusieurs actions sont possibles :

      - mettre en place une pétition française et/ou européenne avec le concours de personnalités comme Paul Jorion, Frédéric Lordon, Thomas Piketty ; etc...

      - faire un mailing auprès des décideurs français, européens, des médias....

      - contacter nos députés, sénateurs leur demandant de voter contre les modifications réglementaires pour la création du MES et devant être présentées devant les assemblées avant le 31 décembre 2011. La création su MES pourrait être effective avant les présidentielles

      - exiger la tenue d’un référendum européen début 2012 sur le MES.

      Je suis un internaute lambda, sans réseau, qui vous vous propose ce défi, plus passionnant et plus efficace que de faire des articles, des commentaires

      ALLEZ, C’EST LE MOMENT DE VOUS ENGAGER

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/05/13/bilderb erg-la-trilaterale-et-le-monde-iv.html

      http://www.courtfool.info/fr_MES_le...

      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/2...

      http://europa.eu/rapid/pressRelease...




  • lloreen 11 novembre 2011 11:54

    Plus il y aura d’ assemblées citoyennes dans toute la France, plus il y aura des pétitions pour une constituante et le referendum d’initiative populaire qui seront envoyées à nos « représentants », plus ces polichinelles grassement payés seront obligés de déguerpir.

    La commission de Bruxelles est illégitime et leurs lois le sont tout autant.

    Nous sommes des êtres libres.Pas des esclaves qu’on étrangle un peu plus tous les jours avec la ceinture qu’on leur loue, en prime !


  • lloreen 11 novembre 2011 12:01

    nonpareil

    Une chose essentielle !On ne doit jamais utiliser la négation mais l’affirmation.

    Nous voulons......

    Parce que pour l’instant, ces escrocs nous imposent leurs accessoires grâce auxquels nous sommes asservis.
    Si vous dites « on ne veut plus de leur argent » (ce qui est tout à fait juste), les gens vont se sentir agressés (à raison, parce qu’ils ont travaillé et pensent que c’est un acquis, alors que c’est justement l’outil par lequel ils sont asservis !!).

    On veut quelque chose en échange de nos compétences, mais pas leur monnaie de singe !!!!!

    Pareil avec les autres revendications !

    On ne veut pas la retraite à 67 ans !
    Cela implique qu’on est d’accord de travailler pour eux et qu’on est donc soumis à l’asservissement !

    Or, nous sommes des êtres libres et égaux.
    Il n’y a aucune raison de se soumettre à la volonté d’un autre.
    Mais :
    Nous voulons la collaboration entre les êtres humains.
    La nuance est d’importance !!!!


  • lloreen 11 novembre 2011 12:08

    Les supplier de ne pas vouloir quelque chose est se soumettre à eux:or c’est justement ce qu’il n’y a AUCUNE raison d’accepter.
    On se met dans la position du soumis
    Ne nous faites pas..
    Ne....pas...
    Donc pour se placer dans un rapport d’égal à égal, ce qui est tout à fait dans l’ordre naturel des choses, il ne faut jamais utiliser la négation.

    Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas besoin de hiérarchie pour organiser les rapports, mais sans que cela implique une relation de soumission.
    Cela échappe évidemment à l’entendement de nos « élites » qui n’ont toujours encore pas très bien compris qu’à l’aube du XXIième les rapports doivent change, ce que prouvent très bien les mouvements des indignés à travers la planète.

    IL n’y a aucune raison non plus qu’on accepte dorénavant les règles qu’une minorité de psychopathes cupides, arrogants et corrompus les a décidées.


  • lloreen 11 novembre 2011 12:20

    miha 100% d’accord avec vous !

    Les gens ont peur de perdre quelque chose parce qu’ils sont encore à fond dans la propagande des arnaqueurs.
    Ils n’ont pas compris le principe de l’arnaque de l’argent-dette,qui est une gigantesque escroquerie « légalisée » par le amen de nos politiciens, à la botte du système.
    Ces gens n’ont toujours représenté qu’eux-mêmes et il est temps que ça change !

    Nous avons un gigantesque travail d’information, parce que ce n’est certainement pas par la télévision (véritable outil à lessiver le cerveau de la masse) qu’ils vont se rendre compte de quoi que ce soit.

    L’argent a toujours été un outil d’échange, mais plus tel qu’il fonctionne depuis 1971(fin de la parité du dollar/or) et 1973 en France avec la loi accordant le privilège du contrôle de la monnaie...
    La France et les français sont étranglés par la dette et par les intérêts crées par la dette, que les banquiers créent aussi......C’est ce système qu’il faut expliquer aux gens, car 80% ne le sait pas.

    J’ avais été un jour au marché avec quatre amis et on avait monté un petit stand « pirate », (après que les agents municipaux soient passés pour récolter l’argent du prix de la place...)
    pour expliquer justement aux personnes qui passaient, comment fonctionnait l’arnaque.
    Vous savez quelle a été leur réaction ?
    ...Ils ne nous croyaient pas, parce que c’était « trop gros »...
    Eh oui, c’est TRES TRES GROS DANS L’ARNAQUE !!!!!


  • lloreen 11 novembre 2011 12:29

    Je vous mets un lien qui résume très bien le problème, peut-être vous servira t-il à éclairer ceux qui vous entourent...

    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf

    Sans compter les autres, dont :

    http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-grignon-fr-in_news

    D’ailleurs, Mayer Amshel Rotschild l’ avait très bien dit lui-même :
    « Donnez-moi le contrôle de contrôler la monnaie et peu m’importe ceux qui font les lois »....

    Eh bien il faudra leur faire piger qu’on leur reprend le contrôle qu’ils ont usurpé grâce à la corruption ou avec l’aval de nos si mal nommés « représentants »..
    Il y a un début à tout....


    • Bilou32 Bibi32 11 novembre 2011 13:26

      En forme ce matin Llorren ! Et là, je suis 100 % de votre avis ! Et merci pour les liens pour ceux qui ne seraient pas déjà au courant de ce qui se passe.


  • Bilou32 Bibi32 11 novembre 2011 13:34


    Qu’ils continent comme çà, et ils vont finir par exciter plus de monde... C’est à croire qu’ils cherchent leur perte. Il est vrai que, chose bizarre, l’exemple semble venir des Etats Unis, mais c’est dommage, la France a toujours un temps de retard sur les USA...
    http://occupywallst.org/ 
    mais çà commence à bouger à la défense
    http://www.occuponsladefense.net/


  • Ariane Walter Ariane Walter 11 novembre 2011 14:30

    Excellent article Montagnais. Que dire de plus. Avec la fougue et l’indignation que mérite le sujet. je viens de finir une pièce sur dsk et les indignés. Une prod est intéressée. je vous en donnerai des nouvelles.


    • Antoine 11 novembre 2011 23:01

       Waouh ! sur Dsk ? En deux heures, cela fait au moins trente turluttes, non ?


    • Antoine 11 novembre 2011 23:02

      Ps. Tu cherches quelqu’un pour le rôle ? Qui sera l’actrice, toi ?


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 novembre 2011 23:56

      Antoine,
      hihihihi ! Non, je ne suis pas comédienne ! (Sauf dans la vie bien sûr, comme tout un chacun...) Il y a une scène de t...,en effet....Qui dit dsk...Ca va bientôt s’appeler : « une dskette ! »


    • Antoine 12 novembre 2011 00:11

       Tu n’es pas comédienne, cela veut dire que tu ne sais pas faire semblant ? Ouf, je préfère...

       

       

       

       

       

       


    • Antoine 12 novembre 2011 20:27

       Décidément ils (elles) n’aiment pas quand tu te laches ! Un tantinet jaloux le moinsseur (ou la), hein Ariane ?


  • Jonathan Moadab Holly_Crapp 11 novembre 2011 16:09

    Le vent tourne et les esprits s’éclairent sur AgoraVox. Lorsque je commençais à poster voilà il y a quelques mois au sujet des Indignés, je ne comptais pas les réactions condescendantes... 

    Le mouvement est plein d’imperfections, il a besoin de têtes pensantes pour le faire évoluer, le rendre plus opérationnel, plus réactif, plus productif. Mais cela n’arrivera pas si nous restons chacun dans notre coin... Unissons-nous et organisons cette putain de révolte ! 


  • eric 11 novembre 2011 18:21

    Le titre est parlant !
    20 viols et 12 agressions sexuelles à OWS depuis le début ! Les femmes réclamment des tentes séparées ! Que fait la police ! Surtout, que font les autres indignés !


  • Automates Intelligents (JP Baquiast) 11 novembre 2011 22:34

    Bonsoir. Vous savez sans doute que vous pouvez trouver sur le site www ;dedefensa.org, édité par Philippe Grasset, une chronique continue des évènements Occupy, avec un effort de compréhension et d’analyse très intéressant. C’est (avec Agoravox, je dois dire) un de mes lectures quotidiennes.
    Salut et fraternité


  • Montagnais Montagnais 11 novembre 2011 23:42

    Aujourd’hui, jusqu’à cette heure, on occupait les bois.

    Facile, confortable, presque sublime en la saison du côté des Ballons.. Astre sélène plein et rond, Jupiter en conjonction, c’est plus agréable et bien moins risqué qu’à la Défense. Honte du déserteur qui déserte la désertion..

    Et je découvre que l’article et publié.. !

    .. Que je n’ai pu commenter sur les commentaires si encourageants. Mais je ne négligerai personne, nous nous croiserons à nouveau. Dans le sommeil du juste - quelle présomption ! - tous les noms.

    Je viens de lire quelque part que nous serions les « illuminés adeptes d’un nouveau monde »..

    J’ai plutôt l’impression que, maintenant, dans le jeu du chat et de la souris, les rôles viennent de s’inverser. On a le temps,

    Parmi les milles problèmes posés par les Banksters, trois principaux :

    - Ils vivent comme des salauds
    - Ils ont exporté leur modèle de vie même chez les pauvres
    - Ils ont tout détruit (même le Herald Tribune l’a dit)

    Parmi les mille immenses problèmes posés par la dette crée, trois principaux :

    - Le fardeau qu’elle représente
    - Le style de vie dont elle témoigne
    - Les emmerd.. dans lesquels elle nous plonge.

    A bientôt.


  • BA 13 novembre 2011 20:33

    Lucas Papadémos est le nouveau Premier ministre grec.

     

    « Lucas Papadémos est membre du groupe européen de la Commission Trilatérale depuis 1998 dont le président n’est autre que Mario Monti, que les politologues transalpins donnent comme le successeur le plus probable de Silvio Berlusconi. »

     

    http://www.lesechos.fr/journal20111109/lec1_international/0201735236611-un-ex-banquier-central-pret-a-diriger-le-gouvernement-grec-246222.php

     

    Mario Monti est le nouveau Premier ministre italien.

     

    « Depuis 2010, Mario Monti est aussi Président de la section Europe à la Commission Trilatérale. Il est également membre du comité de direction du groupe Bilderberg. »

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Monti

     

    Mario Draghi est le nouveau président de la Banque Centrale Européenne.

     

    Mario Draghi a participé au Groupe de Bilderberg en 1994, 1995, 2001, 2002, 2003, 2004 :

     

    http://www.bilderberg.org/1994.htm

     

    http://www.bilderberg.org/cocktail.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2001.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2002.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2003.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2004.htm


Réagir