lundi 8 août - par gruni

Gaz de houille et trouille d’un fiasco écologique

"Au nom de la guerre en Ukraine, ne ressortons pas tous les projets fossiles" est le titre d'une tribune sur le site "Reporterre", adressée par plus de 70 associations à l'exécutif, pour qui l'écologie n'est pas vraiment une boussole journalière. Bien qu'il serait malhonnête de prétendre que la macronie reste les bras ballants face au coup de grisou climatique déjà en cours. Certes, le gaz de Moselle s'il était exploité, ne remplacerait jamais celui de Poutine, au mieux 5% et encore au doigt mouillé. 

L'exploitation du gaz de houille mosellan sur un potentiel de 31 milliards de m3 de gaz certifié sur 191 km2, pourrait diminuer un peu notre dépendance au gaz russe. Mais, peu importe pour les écologistes vent debout contre le projet. 

Le courroux vert s'explique en partie pour la raison suivante, selon eux : L’obtention du permis "Bleue Lorraine", impliquerait le forage de 400 puits sur 191 km² et mettrait en péril la ressource en eau potable, détruirait des terres agricoles, et libérerait d’importantes quantités de méthane, puissant gaz à effet de serre.

Pour un non spécialiste de l'exploitation gazière, comment éviter de se faire rouler dans la farine ou pire encore dans les boues de gaz de houille qui disparaissent étrangement… Un mystère résolu par "Reporterre". 

Qui croire, comment savoir, à qui faire confiance, la vérité ne crève pas les yeux, surtout si elle se trouve à 1000 mètres de profondeur dans une veine du charbon mosellan. 

L'entreprise "La Française de l’Énergie" qui voudrait extraire le gaz de couche "propose d’effectuer des forages verticaux jusqu’à 1 000 mètres de profondeur en moyenne, puis de diriger ce forage à l’horizontale pour déployer des drains. Par aspiration de l’eau, une dépression ferait alors remonter le gaz à la surface. « Il n’a jamais été question d’utiliser la technique de la fracturation hydraulique, qui est de toute façon interdite en France »

Voilà qui ne convainc pas les écolos ni des élus locaux. Pour eux, "le chemin à suivre est celui d’une vraie transition énergétique, de la sobriété, de la modification de nos modes de consommation et de transport. La crise internationale actuelle nous invite à cesser sans délai la course en avant dans le domaine des énergies, quelle qu’en soit la source — et à rompre notre dépendance aux énergies fossiles d’où qu’elles proviennent. nous montrent comment se passer des importations russes sans nouvelles infrastructures et sans nouvelles exploitations fossiles". 

Avant de retourner à la mine, un regard rapide sur les législatives en Moselle

La Moselle, un département comme d'autres parfaitement labouré par le RN lors des dernières élections législatives. Totalement absent de 2017 à 2022 le parti de Marine Le Pen occupe maintenant trois sièges en Moselle grâce à Kévin PfefferAlexandre Loubet et Laurent Jacobelli. Il se trouve que Christophe Arend, député LREM de la 6e circonscription de Moselle (Forbach) et Hélène Zannier, députée LREM de la 7e circonscription de Moselle (S't Avold), tous deux battus, avaient signé avec 66 élus de la majorité une tribune publiée sur franceinfo, contre l'exploitation du gaz de couche. Là n'est certainement pas la seule raison de leur défaite aux législatives, mais le signe d'une certaine désespérance envers la gauche comme la droite ainsi que la macronie.

Ci dessous, un petit extrait de l'ENQUÊTE PUBLIQUE qu'il serait intéressant et instructif de lire en entier.

1.2 Avis des communes

Les 40 communes incluses dans le périmètre ont été sollicitées pour émettre un avis sur la demande de concession. D’après le tableau fourni par les services de la préfecture, 14 communes ont délibérées dans le délai de 30 jours impartis. Parmi ces 14 municipalités, 4 ont donné un avis favorable, 7 un avis défavorable, une un avis réservé et 2 ne se prononcent pas. L'avis des 26 autres communes est donc réputé favorable. Le bilan officiel est donc de 30 avis favorables, 7 défavorables,1 réservé et 2 sans avis. Certaines communes (dont 5 hors délai légal des 30 jours) nous on fait parvenir par le biais des observations une copie de leur délibération sur le sujet. Elles sont au nombre de 6 dont 5 défavorables et 1 réservée. (1 défavorable déjà prise en compte dans le bilan officiel).

En savoir plus

Avec Olivier Labussière, géographe, chargé de recherches au CNRS

En conclusion

Un article du "Républicain Lorrain" de ce dimanche concerne une lettre en date du 25 juillet du président du Distict urbain de Faulquemont (François Lavergne) qui presse le gouvernement d'autoriser l'exploitation du gaz de houille. Une exploitation qui "permettrait de produire du gaz avec une empreinte carbone dix fois plus faible que celui importé en France aujourd'hui". C'est maintenant au président Macron d'aller au charbon et de décider. Que sa réponse soit positive ou non, ça pourrait faire du bruit.

 



91 réactions


  • CN46400 CN46400 8 août 14:53

    En Moselle comme partout on se fout du gaz, on veut de l’électricité pas chère pour faire tourner les usines de la « réindustrialisation ». Cette électricité était à Fessenheim, centrale fermée bien que modernisée par ???.... (Macron, Hollande, ou les deux ?)


  • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 15:18


    « libérerait d’importantes quantités de méthane, puissant gaz à effet de serre. »


    On lit tout et son contraire à propos de l’origine anthropique du réchauffement climatique.

    Mais, quoi qu’il en soit, si on suit la plupart des avis « autorisés », le méthane serait bien un gaz à effet de serre, le troisième plus important à contribuer au réchauffement de la planète après la vapeur d’eau (H2O) et le dioxyde de carbone (CO2).

    Pourquoi ne parle-t-on jamais de la vapeur d’eau et pourquoi ne fait-on rien pour réduire sa production (douches, cuisin, usines de toutes sortes, centrales nucléaires, etc.) ?

     

    D’autre part, j’avais cru comprendre qu’une alternative aux énergies fossiles préconisée par les verts était la récupération du méthane produit par les vaches pour alimenter des centrales.

    Les verts seraient-ils, eux aussi, des virtuoses de la double injonction ?



    • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 15:35

      @Séraphin Lampion

      Finalement, la plupart des écolos n’ont pas inventé l’eau chaude ! Ou alors ils ne savent pas que ça existe ?


    • charlyposte charlyposte 8 août 16:56

      @Séraphin Lampion
      Pas un mot des bobos-écolos concernant toutes les guerres et toute la pollution qui en découle smiley pas un mot sur le nombre croissant d’avions dans le ciel smiley pas un mot sur les navires de plus en plus nombreux smiley pas un mot sur les stations spatiales et les lanceurs de satellites smiley pas un mot sur l’eau mise en bouteille en France..... etc.


    • Lynwec 8 août 19:22

      @Séraphin Lampion

      Puisque vous en parlez :
      "On lit tout et son contraire à propos de l’origine anthropique du réchauffement climatique."
      Origine anthropique de canular mondialiste...
      Ici, on en parle également, en expliquant comment on nous prend pour des blaireaux ...
      https://www.lelibrepenseur.org/climatisme-comment-manipuler-les-telespectateurs-naifs-avec-les-codes-couleurs/
      Juste un bon choix de couleur bien pétante, et le (vilain) tour est joué...


    • carolus 8 août 22:12

      @Séraphin Lampion a écrit : pourquoi ne parle-t-on jamais de la vapeur d’eau et ne fait-on rien pour réduire sa production ?
      .
      On n’en parle pas pour l’effet de serre parce qu’elle n’est pas réglable !
      Seule la température fait varier sa teneur dans l’atmosphère, et non l’activité humaine.
      Celle que produit l’homme est en quantité dérisoire par rapport à l’existante naturelle, ce qui n’est pas la cas du CO² (plus 1% par an dans l’air). 
      Mais de toute façon celle qui est en trop dans l’atmosphère... pleut.
      Donc aucune raison de se priver du pressing ! 


    • charly10 9 août 09:34

      @Séraphin Lampion

      Le problème dans tout ce qui touche au climat c’est que on nous balance sans arrêt des nombres de.. , des quantités de.., des équivalents Gt de CO2, qui ne résultent que de calculs purement théoriques et ne peuvent pratiquement pas être vérifiés sérieusement. Pour le CO2 et les GES, la référence atmosphérique est le site de la NOAA sur l’ile de Mauna Loa pacifique. Les prélèvements sont effectués à 3400 d’altitude. 

      Pourquoi ? C’est une convention scientifique car, pour apprécier précisément, les échanges entre CO2 et atmosphère, il faudrait disposer  de milliers de capteurs, situés sur toute la surface de la terre et a plusieurs étages de la troposphère et stratosphère. On est loin de ce cas.

      En ce qui concerne la vapeur d’eau.. ; Comparée au CO2 qui représente 3.6 %, la vapeur d’eau c’est 95 % des gaz à effet de serre, qui bien qu’étant le GES le plus important en volume, est délaissée, et pourtant… ;Si on admet la thèse effet de serre radiatif, de tous les constituants atmosphériques susceptibles d’absorber le rayonnement thermique de la Terre, la vapeur d’eau est le plus important à la fois par sa concentration plus élevée et par son pouvoir d’absorption plus important. Sa contribution à cette absorption varie entre 65 et 95 % selon les conditions locales.

      Pour aller plus loin dans l’embrouille des chiffres ,en ce qui concerne le CO2, on trouve partout les valeurs des échanges des cycles du carbone, exprimées en Gt/C an, ratio rejets et puits naturels.

      Mais si on exprime cela en proportion dans l’atmosphère, c’est très, très peu.. Les 415 ppm de CO2 actuelles, c’est 0.0415 % du volume total de l’atmosphère.

      Dans ces 0.0415% de CO2, la part de l’anthropique ne dépasse pas 4 à 5%, l’essentiel soit 95 à 96 % étant d’origine naturel : océans, forets,  faune et flore, volcanisme.

      Et surtout, les analyses isotopiques du CO atmosphérique démontrent que sur les 415 ppm de CO2 contenus dans notre atmosphère, seul 22 ppm sont des  isotopes 12C, 13C, caractéristique des produits carbonés .Tout le reste étant d’origine naturelle. Traduits en pourcentage les rejets CO2 anthropique, c’est au plus 5% de 0.0415 % du CO2 atmosphérique. Peut-on sérieusement orienter une politique climatique sur cet argument ?

      https://gml.noaa.gov/obop/mlo/

      https://www.climato-realistes.fr/wp-content/uploads/2022/04/Sur-les-transitions-12-IV-2022-Veyres-avec-compression.pdf voir pages 5 et 6


    • carolus 9 août 10:17

      @charly10
      .
      Vous pensez bien que peu s’amuseront à litre votre concentré de rigolade. Je me borne à une curiosité que vous avez reprise dans votre commentaire :
      les analyses isotopiques démontrent que sur les 415 ppm de CO² contenus dans notre atmosphère, seuls 22 ppm sont des isotopes 12C, 13C
      .
      On se demande ce que sont les 393 autres ppm puisque les isotopes 12 et 13 du carbone sont les seuls qui existent dans la nature. 


    • CN46400 CN46400 9 août 11:10

      @charly10
      Attention la vapeur d’eau est un état transitoire qui tend à se condenser en eau rapidement...


    • joletaxi 9 août 11:39

      @CN46400

      et que se passe-t-il quand la vapeur se condense, elle libère de l’énergie, qui dans les hautes couches est immédiatement rayonnée vers l’espace

      on oublie très facilement que le principal moteur des transferts d’énergie, c’est le cycle évaporation, condensation
      et on oublie également que pour qu’il y aie un « événement climatique » tempête , cyclone tornade, il faut certes une source chaude, mais également la source froide

      bref, en se concentrant sur le rayonnement, on fait l’impasse sur tout le reste


    • charly10 9 août 18:25

      @carolus

      Plutôt que de critiquer sans lire dans le détail, Télécharger et Lire la synthèse du rapport de Camille Veyres en lien : un peu long et peut être rébarbatif ; je cite « Le gros (83%) de la croissance de la teneur de l’air en CO2 observée depuis 1958 au Mauna Loa Observatory est une simple conséquence des températures qui pilotent le dégazage de la zone intertropicale. Il n’y a dans l’air que 5% à 6% de CO2 qui vienne des combustibles fossiles. Décarboner n’a donc aucun sens, comme vérifié en 2020 où la diminution de 6% à 7% des émissions n’a eu aucun effet observable. »


    • charly10 9 août 18:35

      @joletaxi

      « en se concentrant sur le rayonnement, on fait l’impasse sur tout le reste »
      Nous sommes bien d’accord ....


  • joletaxi 8 août 15:36

    les écolos ?

    c’est quoi cette secte ?

    car que je sache, ce gaz, on ira le chercher chez Vlad le boucher du Kremlin, et au passage on arrondira les bénef de Total

    alors ou est la logique( évoquer le logique pour un écolo, c’est interdit) ?

    La Chine se torche des accords de Paris( il fallait vraiment être crédule ou niais pour imaginer, qu’ils allaient abandonner le charbon) et nous, on va jouer les saintes Greta,à ce stade, c’est non seulement de la folie, mais c’est très inquiétant de voir une petite coterie d’hurluberlus dicter ses lubies, quitte à nous ruiner.

    Les allemands commencent à se réveiller, les anglais aussi

    https://wattsupwiththat.com/2022/08/07/dont-pay-uk-green-energy-bill-strike-gathers-momentum/

    pour paraphraser une gloire Yanke

    un bon écolo est un écolo mort

    marre de ces décérébrés


    • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 15:52

      @joletaxi

      Le label « écolo », c’est comme la label « bio » : ça permet de vendre un produit (le gaz pour les uns, le yaourt pour les autres) plus cher tout en donnant bonne conscience à la victime de l’arnaque qui achète. Mais dans les deux cas, comme pour la norme ISO 9001 et la « démarche qualité », ce qui compte c’est la « traçabilité » et non pas le produit lui-même et là, bonjour ! Si tu arrives à trouver où et avec le lais de quelles vaches a été produit ton yaourt « bio », tu me fais signe !


    • sophie 8 août 15:54

      @Séraphin Lampion
      le laid pas le lais


    • amiaplacidus amiaplacidus 8 août 16:02

      @joletaxi
      Je suis très loin d’être un admirateur béat du système chinois.

      Mais il faut néanmoins dire ce qui est.
      En 2010, la Chine produisait 700 GWh d’électricité photovoltaïque, en 2020 la production s’est élevée à 26976 GWh, soit en 10 ans une production augmentée par 285. Chose sans doute plus facile à faire dans une quasi dictature.

      Selon l’OCDE, l’empreinte carbone d’un Chinois est de 5,7 tonnes de CO² par année, pour un Français elle est de 6,9 tonnes.

      Chose amusante, toujours selon l’OCDE,, le Bhoutan est un bon élève en la matière : il a une empreinte carbone négative. Pays couvert de forêts absorbant le CO². Électricité hydraulique à 100 %, peu de voitures, mais le nombre de celles-ci a été multiplié par cinq en vingt ans, face à cela, le gouvernement a supprimé toute les taxes frappant les véhicules électriques en conservant les taxes sur le véhicules thermiques.


    • amiaplacidus amiaplacidus 8 août 16:04

      @sophie qui dit : « le laid pas le lais ».

      Ce n’est pas beau de reprendre vos petits camarades.


    • SilentArrow 8 août 16:19

      @Séraphin Lampion

      Moi, mes légumes et fruits « bios », je les produits moi-même. Je me donne bonne conscience en les produisant et en les bouffant.


    • SilentArrow 8 août 16:21

      @sophie
       

      le laid pas le lais

      Le « laid » de vache ?

    • joletaxi 8 août 18:30

      @amiaplacidus

      faut vraiment avoir des lunettes vertes pour croire en la « décarbonisation » de l’électricité en Chine

      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2022/02/11/china-power-data-2021/

      et s’il n’y avait que la Chine

      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2022/08/04/india-electricity-mix/

      les allemands ont investi plus de 500 milliards dans les renouvelables(certains avancent le chiffre de 1000 milliards), et ils sont au bord de la faillite, à la merci de blackout,(et nous aussi par solidarité) et ces « flèches » se chamaillent encore pour savoir s’il faut fermer les 3 dernières centrales nuc ?
      et si ce n’était que l’énergie mais maintenant la secte du concombre vert veut carrément nous affamer, on parle de liquider le cheptel en Irlande, en Nouvelle Zélande, en Hollande, en Uk

      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2022/08/05/shut-down-animal-farming-monbiot/

      et on colorie toutes les cartes en rouge, mais en réalité

      https://www.drroyspencer.com/2022/08/uah-global-temperature-update-for-july-2022-0-36-deg-c/

      tous les indicateurs sont stables, il n’y a jamais eu autant d’ours polaires, la grande barrière de corail connait un rebond spectaculaire, il y a moins de tornades, de cyclones, la mortalité« climatique »est au plus bas, il y a moins d’incendies, d’inondations, bref, il ne se passe rien, sinon les beuglements hystériques de la secte verte.

      ils ont trouvé une autre innovation, se coller, aux routes, aux oeuvres d’art, moi je les collerais bien sur la place Tiananmen,question que ce bon Xi passe sa colère sur eux plutôt que sur les taiwanais


    • CN46400 CN46400 8 août 18:53

      @amiaplacidus
      J’ai vu une vidéo de Juancovici qui sait, admirablement, démontrer la supériorité du nucléaire, et aussi les limites des ENR (éolien et photovoltaïque).
       Soit un marché où l’on vend de l’électricité à un prix unique. A la fin de la foire on fait le bilan, les vendeurs d’électricité permanente (nucléaire, charbon, gaz, hydraulique etc...) sont dévalisés et les vendeurs d’électricité ENR croulent sous leur invendus. Pourquoi ?
       Les produits paraissent pourtant identiques, mais leur valeur est, en fait, différente. L’un est constamment disponible et trouve facilement preneur, l’autre ne l’est que si le vent ou le soleil sont présents, et ne trouve des preneurs que s’ils sont capables de compenser, où de négliger, les effets de l’intermittence. Voilà pourquoi le tarif unique pour comparer les deux est une arnaque.
       Les tarifs ne peuvent donc être égaux que s’ils intègrent les coûts de compensation de l’intermittence. Et cela change évidemment les bilans comparatifs. L’exemple espagnol qui a dû doubler son gros réseau d’éoliennes avec un réseau colossal de centrales gaz, pilotables, est édifiant, tant au niveau des prix courants de l’électricité que de l’approvisionnement, non spéculatif, en gaz.


    • amiaplacidus amiaplacidus 8 août 19:23

      @CN46400
      Mon expérience pratique (et non pas le visionnement d’une quelconque vidéo) de 8 ans, avec mes quelques 30 m² de panneaux photovoltaïque et mon accu de 10 kWh me montre l’exact contraire de ce que vous dites.

      Dix mois sur douze (hors décembre et janvier), je suis totalement autonome en électricité, chauffage par PAC, eau chaude (panneaux solaires thermiques+PAC en relève), cuisson des aliments, (3 PC dont 1, serveur, 24h/24h et 365j/365j), télé, radio, éclairage, etc.
      Et pour décembre-janvier, en diminuant la PAC (relève par insert à pellets dans ma cheminée), j’atteins l’autonomie quasi totale.

      Je dois dire que l’approche de prochain hiver ne me cause strictement aucune peur : je sais que je serai chauffé, que je pourrai cuisiner, utiliser mes PC ...

      Ce que je dis, je peux le prouver par toute une série de statistiques que je tiens depuis 8 ans.
      Si venir dans la région de Saint-Julien en Genevois ne vous effraie pas trop, je peux vous montrer l’installation et les chiffres qui s’y rapporte. En plus, je ne vois pas pourquoi le fait que nous ayons des idées différentes nous empêcherait de boire un verre ensemble.

      Il s’agit de changer de paradigme, de passer d’une vision centralisée (ce qui procure pouvoir et richesse à une minorité) à une vision décentralisée, une vision d’avenir, centrée sur le « smart grid », bref, d’abandonner des technologies qui ont fait leur temps.


    • CN46400 CN46400 8 août 19:52

      @amiaplacidus
      Je ne conteste pas votre situation ni vos chiffres même si les kws pellets ne sont pas donnés. Mais dans ma vie précédente j’ai fréquenté les accus pb dans les télécoms et je connais possibilités aussi bien que les limites de ses outils. Mais la France est trop urbanisée, avec tant de situations particulières, pour pouvoir espérer généraliser votre solution au détriment du réseau électrique centralisé...


    • Nicolas36 9 août 16:44

      @amiaplacidus
      Sans aucun doute. Une démarche de quasi survivaliste peut donner des résultats. 
      La question c’est combien coute au total un tel équipement ? 
      Probablement pas à la portée de toutes les bourses.
      Le bobo friqué s’en tire toujours. 


    • amiaplacidus amiaplacidus 10 août 18:18

      @CN46400
      Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais depuis votre vie précédente, la recherche a bien fait évoluer les choses. Je le répète, vous êtes branché sur des solutions du 20em siècle.

      Le problème, c’est que le décentralisé fait peur aux magnats de l’énergie, ils y voient, à juste titre, une perte de profits et de pouvoir, et c’est là que la chatte a mal à la patte.


    • amiaplacidus amiaplacidus 10 août 18:59

      @Nicolas36

      Vous avez raison, l’investissement est important, et j’ai eu la chance de pouvoir le faire.
      Il y a huit ans, uniquement pour les panneaux (la meilleure qualité à l’époque, pas de la camelote chinoise) et leur installation m’avait coûté environ 23.000 €. Le prix du matériel, à qualité équivalente, est aujourd’hui 50 % de ce qu’il était il y a huit ans. Le prix de l’installation, 3.500 € à l’époque, n’a sans doute, pas vraiment varié. Je pense que le total devrait être de l’ordre de 13.000 € aujourd’hui.

      Il y a un an, j’ai payé 10.000 € pour la batterie, le système de monitorage et le backup.

      Il y aurait une solution simple, des prêts à taux zéro, prêts remboursés par les économies réalisées. J’ai atteint le demi-retour sur investissement en un peu moins de sept ans, je pense que les prêts seraient remboursé en, au maximum, une quinzaine d’années.
      Cela ne coûterait rien aux gens modestes et serait d’un grand rapport pour le pays en général en augmentant l’autonomie énergétique.

      Mais le hic, c’est que l’on ne peut pas envoyer des troupes en Afrique, soutenir la politique US en offrant des armes aux excités de Kiev, etc, et, en même temps, mener une véritable politique d’avenir qui profite à l’ensemble des Français, y compris, et surtout, les plus modestes.
      .
      Pour répondre à votre dernière phrase, je ne suis pas un bobo. Père ouvrier, mère faisant des ménages, j’ai eu la chance de faire de bonnes études dans une école réputée au niveau mondial. Cela m’a permis de bien gagner ma vie et comme j’ai des goûts simples, d’avoir des économies.
      Mais je reste un prolétaire, prolétaire sans doute plus privilégié que d’autres, mais néanmoins un prolétaire qui ne possède aucun moyen de production.


  • SilentArrow 8 août 16:10

    Ah ce réchauffement anthropique. Entre 2018 et 2020, on a observé un brusque réchauffement de 11°C au pôle sud de la planète Neptune.

    Il faut absolument arrêter d’émettre des gaz à effet de serre sinon c’est tout le système solaire qui va grilller.


  • Samson Samson 8 août 16:17

    Bonjour @gruni !

    Ben, pas besoin des €colos ou des sermons d’Olivier Véran pour encore nous prêcher la sobriété énergétique, quand l’explosion des prix du plein, des factures d’EDF et des prix des denrées alimentaires et autres s’en chargent avec des effets infiniment plus dissuasifs.

    Et eu égard aux vertueuses sanctions €uropéennes visant à défendre un modèle « démocratique » ukrainien réputé parmi les plus véreux et corrompus au monde - ce qui semble manifestement susciter l’admiration teintée d’envie de l’immense majorité de nos €urodéputés, Verts compris et dont l’effet consiste essentiellement à prolonger le calvaire de tout un peuple en engraissant au prix de son sang et de ses larmes les comptes de quelques oligarques ukrainiens, on n’est pas vraiment sortis de l’auberge !

    D’autant que faute d’industries à encore faire tourner depuis que la main d’œuvre est moins chère ailleurs, la France fournira une part de son stock de gaz algérien à l’ami teuton, qui en a lui grand besoin pour faire tourner ses usines.

    Et pendant que nos €colos s’opposent à l’exploitation du gaz de houille moselan, « Die Grüne » qui ne reculent décidément devant aucun sacrifice pour la défense de la « démocratie » ne voient pas d’obstacle majeur à l’importation du gaz de schiste U$, ni à la relance de leurs centrales à charbon et lignite, parmi les plus polluantes au monde. Le climat attendra encore un peu outre-Rhin.

    Bref, une fois finies les canicules, et tant que c’est pour la « bonne cause », on est bien partis pour sortir les lainages et se les geler sévère dans les chaumières de France et de Navarre.

    Notre situation et nos perspectives seraient moins tragiques, on en rirait volontiers ! Ce monde est-il vraiment sérieux ???

    Portez-vous bien, en vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


    • Nicolas36 8 août 17:14

      @Samson
      Bien envoyé ! un peu abrupt pourrait on dire mais tristement exact.

      La RFA sera short en gaz sous peu et la perspective de fournir du courant et du gaz à l’industrie Allemande est clairement sur les roues. 

      La RFA est le premier fournisseur et le premier client de la France. La situation catastrophique ou les politiques énergétiques Allemande ont menés leur pays fait courir le risque d’un effondrement pur et simple de leur économie . 

      On parles de baisse du PIB de 12% . Il est probable que c’est une annonce politique prudente car la dépendance au gaz Russe de la RFA est de bien 40%.
      Toute l’industrie Allemande utilise le gaz dans son process et il y a un grand nombre de centrales de production d’électricité avec des turbine à gaz.
      De plus il n’existe aucunes alternatives à moins de 3 à 5 ans pour compenser l’arrêt de livraison de gaz Russe. 

      Si la RFA tombe , la France tombe et l’UE s’écroule et la monnaie Euro avec. C’est aussi simple que cela ! 

      On va pouvoir admirer comment les citoyens Français vont encaisser un rationnement brutal pour pouvoir soutenir l’Allemagne et la survie de l’UE. 

      Des petits malins pourraient suggérer que c’est déjà arrivé entre 1940 et 1945. 
      Tout le charbon , les produits miniers , les aliments de base et les semis produits étaient envoyés à 50% pour soutenir l’effort de guerre du IIIéme Reich. 

      L’écologie régnait en maitre grâce à l’usage du vélo et il n’y avait pas de risque de prise de poids excessifs grâce aux cartes de rationnement. 

      Déjà c’était pour combattre sur le front de l’Est.

      L’histoire se mord la queue. 

       


    • gruni gruni 8 août 18:04

      @Samson

      Bonjour Samson

      « Le climat attendra encore un peu outre-Rhin. »

      Vous noterez que nos amis Allemands rechignent maintenant à fermer leurs 3 dernières centrales nucléaires. Le vert foncé commence à pâlir.

      « Ce monde est-il vraiment sérieux ??? » Je suis incapable de répondre à votre question. Si je passe l’hiver, nous en reparlerons.


    • CN46400 CN46400 8 août 20:10

      @gruni
      Quoiqu’il arrive, sans gaz russe, les prix allemands vont monter, ce qui devrait profiter pas mal aux chinois. S’ils vendent moins, ils achèteront moins, notamment en France.... C’est le moment qui a été choisi
       pour faire passer la production nucléaire française de l’excédent au déficit, voir eco2mix


    • gruni gruni 9 août 07:14

      @CN46400

      Je ne suis pas médium mais la situation est pour le moins inquiétante. Que peut-il nous arriver encore que nous n’imaginons même pas. Nous verrons bien ce que va faire l’UE pour sortir de l’impasse. En tout cas, merci pour le lien.


    • Samson Samson 9 août 16:08

      @gruni
      « Nous verrons bien ce que va faire l’UE pour sortir de l’impasse. »

      Hi, hi, ...
      J’ignorais que vous versiez dans l’humour noir ! smiley smiley smiley


    • gruni gruni 9 août 16:15

      @Samson

      Pour une fois que j’étais sérieux. J’attends avec impatience l’Alliance bolivarienne, lorsque Mélenchon sera élu. Patience !


  • Clocel Clocel 8 août 16:23

    Quand on aura pendu le dernier écolo avec les tripes de la dernière crapule de Davos, ça ira beaucoup mieux.

    Ciel encore souillé de traînées aujourd’hui, ils n’auront pas arrêté cette année, mais bon, il y aura encore des scientifiques de salon pour vous expliquer que tout baigne...


    • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 16:30

      @Clocel

      il restera quand même les créationnistes, l’église de scientologie et la clique LGBT

      t’as pas fini


    • Clocel Clocel 8 août 16:51

      @Séraphin Lampion

      Pas viables hors du bocal, ils n’existent que parce que nous avons contrarié Darwin.

      La « médecine » « moderne » n’aura réussi que ça, mettre n’importe quel avorton en capacité de reproduire ses tares...

      Résultat, du bétail qui ne saura pas plus mourir qu’il n’a su vivre... 

      Si tu rajoutes à ça que nous vivons sous la dictature de la majorité conifiante, tu comprendras facilement pourquoi on est dans la merde.


  • SilentArrow 8 août 16:34

    @gruni

    Maintenant que le gouvernement français s’est tiré une balle dans le pied en imposant des sanctions absurdes à la Russie, « Что дѣлать ? » (Que faire ? ) comme disait Lénine.


    • Clark Kent Séraphin Lampion 8 août 16:37

      @SilentArrow

      Déjà, sortir de l’OTAN et de l’UE qui lui ont ordonné de le faire !


    • charlyposte charlyposte 8 août 16:41

      @SilentArrow
      Retirer au plus vite toutes les armes d’état avant qu’il ne tire sur la population smiley


    • SilentArrow 8 août 16:45

      @Séraphin Lampion
       

      Déjà, sortir de l’OTAN et de l’UE qui lui ont ordonné de le faire !

      Que voilà une conclusion qu’elle est bonne ! C’est Fifi Brind_acier qui va être contente, depuis le temps qu’elle vous le dit.

    • gruni gruni 8 août 18:06

      @SilentArrow

      Demandez à Mélenchon !


    • Seth 8 août 21:16

      @SilentArrow

      Il me semble que votre signe ѣ date de la bonne vieille période des tsars...


    • SilentArrow 9 août 00:53

      @Seth
       

      Il me semble que votre signe ѣ date de la bonne vieille période des tsars...

      Exact. Cette lettre a fait l’objet d’une purge par la suite.

    • Cyrus lacerta 9 août 01:27

      @SilentArrow

      une pyramide englobant le tau , t’ as envie de leur faire fumer la cafetiere ce soir smiley


  • charlyposte charlyposte 8 août 16:36

    Houille Houille j’ai la serre qui vient de me tomber dessus... c’est malin smiley


  • Nicolas36 8 août 16:51

    Pour le quart d’heure tout le monde cause.

    Personne ne sait plus ce que signifient : 

    Inflation continue

    Dépression économique

    Rationnement 

    Penurie 

    Ceux qui l’ont connu et subis sont morts depuis longtemps et il y a encore quelques uns qui en ont entendu parler (mais ils sont aussi pas loin du bout) et de toutes façons on les ignores. 

    Tout les théoriciens du C02, de la décroissance ,du veganisme et consorts sont nés dans une société de l’opulence et n’ont jamais manqué de rien. 

    Les Athéniens vont s’atteindre sous peu et on verra ce que deviendront les déblatérations écologiques et sociétales qui nous occupent alors que l’incendie sera sur nous. 

    On entendra une autre musique quand il faudra se préoccuper sérieusement des besoins de base pour vivre. 

    Manger, se chauffer , se vêtir , se soigner et protéger matériellement ses enfants. 

    Quand le plus grand nombre sera confronté à arbitrer négativement sur un ou deux besoin de base sans porte de sortie , les opinions vont changer radicalement. 

    Cela ne brules pas encore car les gouvernants paniqués injectent de la morphine pour pallier la douleur. 

    La question est combien de temps pourront ils encore le faire ? 

    L’idéologie sociétale à aliéné les esprits au point que le plus grand nombre n’est plus en capacité d’imaginer ce que la pénurie extrême peut engendrer. 

    Ce n’est simplement pas imaginable et l’évoquer agace : pas de négativisme. En été on parles des vacances, de la canicule , des incendies , du réchauffement climatique et des bouchons. 

    Raconter au populaire que l’inversion catastrophique du cours de l’euro va provoquer une inflation record et des pénuries n’est pas politiquement correct. 

    iL faudrait que le même populaire prenne conscience que les politiques de ses gouvernants ont transformés l’Europe en musée qui achète tout et ne produit plus rien sinon des services sans grande valeur ajoutée. 

    Suggérer que le dilemme de la RFA avec le gaz Russe est à même de faire écrouler l’économie de ce pays en 6 Mois et faire plonger les économies de ses partenaires et voisins dans une dépression majeure pour bien 10 ans n’est pas audible ; 

    Il se trouve même des crétins irresponsables et dangereux pour se réjouir de la perspective d’une avancée brutale vers les décarbonations dont ils rêvent. 

    Les mêmes crétins qui ont trouvé génial d’imposer des embargos à leur principal fournisseur en énergie. 

    Il est vrai qu’ici et là , des commentaires désolés s’expriment sur le manque d’allant des populations de l’EU à participer à une guerre contre la Russie.

    A croire que on aurait agencé tout cela dans ce but. 

    Ces illuminés sont des grands malades qui ont organisés le désarmement moral de leurs populations et qui s’en plaignent dorénavant. 

    La misère généralisée et son cortège de violences sociales et étatiques qui accompagnent les moment de dépression commencent à les inquiéter. Ainsi Mme Van der Leyen qui se préoccupe soudain des prix du gaz et du pétrole qui pourraient engendrer des révoltes sociales. 

    Il était temps d’y penser. 

    Encore un peu et Macron, le pousse à la guerre jusqu’à la victoire des Ukrainiens, va nous raconter que finalement , l’Ukraine pourrait très bien vivre en cédant 30% de son territoire aux Russes et que cela ne nécessitait pas tout ce cirque guerrier.

    On peut craindre qu’il soit un peu tard . 

    Les années qui viennent seront dures sans aucun doute. 


    • ticotico ticotico 8 août 17:38

      @Nicolas36

      Je me trouve dans une zone expérimentale sur les pénuries et rationnements en tous genres : Cuba.
      Le gouvernement arrive à peine à fournir les 2/3 de l’électricité nécessaire au pays, la dernière bouteille d’huile vue dans un magasin, c’était au mois de mars, les transports ont perdu les 3/4 de leur capacité... La production de tout continue de s’écrouler, la récolte 2022 de sucre correspond à 30% de celle de 2021, qui était déjà catastrophique...

      Le gouvernement a déclaré :« oui, mais ici on a la dignité »... Les cubains ont répliqué en demandant « combien de livres de dignité y a t’il dans le gros bide de notre président ? » et surtout, tous ceux qui ont la possibilité de quitter le pays font le maximum pour s’en aller rapidement.

      La capacité de résistance des européens ne sera sûrement pas aussi grande que celle des cubains, mais la soupape de l’émigration n’a pas d’équivalent en Europe. Face à l’absence d’alternative, la soumission risque d’être l’attitude la plus répandue.


    • Nicolas36 9 août 16:53

      @ticotico
      Il y a effectivement de nombreux coins de misère dans le monde. Regardez la situation de pays faillis comme le Liban ou l’inflation est catastrophique et les pénuries généralisées. 
      La résilience des populations est une chose vécue dans la plupart des cas. 
      Ceci dit , au bout d’un laps de temps , le chaos s’installe aussi dans les sphères chargées de l’ordre public. 
      La population s’adapte au mode survie dans un système qui abolit les règles et in fine la civilisation s’écroule pour faire face à la brutalité. 
      Tant que la puissance étatique est capable de dominer par la peur et la violence, tout reste en place.
      Quand le haut du pavé se met à fuir , alors c’est le début de la fin quelque soient les peuples considérés. 


  • Fergus Fergus 8 août 20:34

    Bonsoir, gruni

    Un problème pas évident à résoudre. Et pour cause : toutes les parties peuvent faire valoir des arguments solides. Et tous leurs opposants des arguments aussi solides pour dézinguer les précédents.

    Je n’aimerais pas être à la place des décideurs concernant les choix à faire.


    • gruni gruni 9 août 07:09

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      « Je n’aimerais pas être à la place des décideurs concernant les choix à faire. »

      J’ai comme l’impression que les décideurs vont décider de ne rien décider. J’habite dans cette zone et je suis très indécis. Comme tu l’écris fort justement «  toutes les parties peuvent faire valoir des arguments solides. Et tous leurs opposants des arguments aussi solides pour dézinguer les précédents. »
      Nous verrons bien.
      L’occasion me permet d’adresser un petit hommage aux mineurs victimes d’un coup de grisou au puits Simon en 1985.


    • joletaxi 9 août 09:45

      @gruni

      parlez moi donc des arguments solides contre ce projet,sinon les sempiternelles affabulations de la secte verte, qui ne sont pas étrangères aux manoeuvres de Gazprom, le commentaire ci-dessous en est l’illustration.

      Inévitablement on continuera à utiliser les fossiles(chinois, indiens,russes n’ont aucune intention de suivre les diktats des réunions tuperware appelées COP)
      Nous en priver est une erreur monumentale, les allemands viennent d’en faire le constat
      et comme si cela ne suffisait pas, les crétins verts s’attaquent maintenant à notre nourriture

      Devrons toucher le fond, devrons nous en passer par la violence, pour inverser cette hystérie imbécile ?


    • gruni gruni 9 août 10:13

      @joletaxi

      « parlez moi donc des arguments solides contre ce projet »
      Il n’est pas suffisant de parler « d’hystérie imbécile », seriez-vous spécialiste de la question, moi pas.
      Lire le lien https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-enjeux-territoriaux/lorraine-sous-le-charbon-le-gaz-5994308


    • joletaxi 9 août 10:37

      @gruni

      il ne faut pas être spécialiste, il suffit de confronter les arguments.
      exploiter le gaz de houille est en soi une prouesse, il y a des années de cela, lors de la déconfiture des charbonnages en Wallonie, d’excellents techniciens s’y sont essayé, mais on ne disposait pas des techniques de forage directionnel.
      Concernant la fable des risques pour l’aquifère, l’expérience US des gaz de schiste montre l’inanité de l’argument( Obama a tout fait pour ruiner cette industrie, sans succès,fort heureusement)
      Quant à la laideur... pour des gens qui plantent des hachoirs à oiseaux dans votre jardin, sans vous indemniser de la perte foncière, c’est un peu gonflé.
      cela ne représente que 5%... en Moselle, mais si on commence à chercher.. ah oui, c’est interdit
      Quand je vois la gabegie des essais pour la géothermie(qui eux ont de vrais dangers bien documentés) et que des zinzins locaux s’opposent à cette exploitation(en demande de permis depuis.. 5 ans), c’est une véritable insulte à tous ces mineurs qui ont laissé leur santé, leur vie , pour extraire le charbon qui permis la prospérité héritée


    • gruni gruni 9 août 11:07

      @joletaxi

      « il ne faut pas être spécialiste, il suffit de confronter les arguments. »

      C’est ce que font les élus locaux, et il y a des pour et des contre. Si, je crois que les décideurs auront besoin de spécialistes pour ce décider. J’habite à seulement quelques petits kilomètres d’une zone de forage, je n’ai pas l’impression que les gens d’ici soient particulièrement pour l’exploitation du gaz de houille, mais ils ne sont pas spécialistes, tout comme moi.
      Quant à l’écologie politique, ça m’hérisse les poils


    • CN46400 CN46400 9 août 11:15

      @gruni
      Ouais, essayer pourquoi pas ? mais sans illusions....


    • Aristide Aristide 9 août 11:52

      @gruni

      Peut être qu’il serait utile d’entendre l’Etat dans ces affaires en place d’excités assez calamiteux, mais bon la vraie gauche avec EELV doit se frotter les mains, pour de simples raisons électorale, l’écologie ils s’assoient dessus comme Mélenchon qui ne pose ses fesses qu’en classe affaire(*). C’est la pèche aux voix, rien n’est a dédaigné, toutes les compromissions sont excusées ... 

      Pour info une série de 4 reportages assez bien faite de France Info sur cette histoire.

      Projet d’exploitation du gaz de houille en Lorraine (1/4) : La Française de l’Energie
      Projet d’exploitation du gaz de houille en Lorraine (2/4) : Les opposants
      Projet d’exploitation du gaz de houille en Lorraine (3/4) : les élus
      Projet d’exploitation du gaz de houille en Lorraine (4/4) : l’Université de Lorraine

      Sur le dernier lien ne vous attendez pas à voir le début du commencement des résultats sur l’impact écologique :

      Les recherches s’attachent à explorer les possibilités d’exploitation du gaz et à évaluer les impacts environnementaux du sous-sol jusqu’à l’atmosphère et sur les populations. Le laboratoire précise qu’il n’a pas mission de se positionner pour ou contre le projet de La Française de l’énergie. Sa mission est purement scientifique. Elle est menée sur une base pluridisciplinaire. Les chercheurs sont géologues, géographes-urbanistes, historiens et spécialistes en psychologie sociale.


      Dans cet article, nous nous attachons uniquement à la problématique de l’ancrage territorial du projet de La Française de l’énergie.

      En gros, une étude scientifique dont on ne connait rien des résultats.

      Par contre vous remarquez que les opposants eux savent, que c’est très mauvais !!! Sur quelles bases ? Mystère, et encore le discours récurent sur la nocivité du gaz de schiste, des produits de forage, etc. ... Rien non plus sur la simple possibilité de bienfaits du produit local ...

      Pendant ce temps en Allemagne, les vrais de vrais écologistes, mais si !!!, eux rouvrent des mines de lignite à ciel ouvert et prolongent les contrats d’extraction ... jusqu’à 2038 !!! Plus verts que verts, si, si .... Et puis quand on est Allemand, on fait pas dans la dentelle : la mine de Hambach détient le record d’Europe en tant que source de GES !!! Les champions de l’écologie !!!

      (*) Un zigue député de la NUPES a traité Bernard ARNAUD ou un autre PINAULT de criminel pour ses vols en jet privé, alors qu’ils dirigent des dizaines d’entreprises et emploient des dizaines de milliers d’employés !!! C’est vrai, il n’est ni le copain de Maduro, ni du regretté Chavez. 


    • joletaxi 9 août 11:59

      @gruni

      les gens y penseront quand ils profiteront pleinement du réchauffement climatique cet hiver, et qu’ils ne pourront plus payer leurs factures de gaz et d’électricité

      Mais le problème est plus vaste, car c’est toute la société qui a été gavée aux fables vertes, dernier avatar le Srilanka( mais même là,il se trouvera des illuminés pour nier l’évidence, vu un reportage sur Arte concernant ce petit problème, pas un mot sur le virage bio)

      Et il faut des années, à supposer que l’on opère un virage à 180°,pour rétablir les flux financiers vers la recherche et l’industrie des énergies pérennes.

      En Allemagne, ils envisagent d’ouvrir des « chauffoirs » cet hiver, superbe réussite des verts., qui d’ailleurs se réjouissent de la situation

      je suppose que vous n’aurez aucune objection à ce que l’on implante quelques éoliennes(qui ne serviront à rien, sinon à enrichir... big oil qui se gave des politiques vertes) devant votre terrasse

      https://wattsupwiththat.com/2022/08/06/the-conversation-fossil-fuel-companies-collect-the-most-renewable-energy-subsidies/

      Total engrange des bénéfs« indécents » en continuant l’exploitation gazière chez Vlad le boucher, et en nous vendant très cher ce gaz(que l’on a sous nos pieds) et en même temps s’investit dans les renouvelables qui ne servent qu’à collecter les subventions ,et autres avantages à nos dépens


    • gruni gruni 9 août 12:24

      @Aristide

      D’abord merci pour les liens. 
      Pour l’écriture de cet article, j’ai passé un temps certain à faire des recherches sur l’exploitation du gaz de houille, et à comparer les arguments pour et contre. A l’arrivée, je reste indécis et j’attends comme vous la position de l’Etat qui semble également pour le moins timide sur le sujet. La peur du vert sans doute.
      Vais-je voir une Zad s’installer près de chez moi ?
      Pour ce qui est de l’écologie politique, j’ai déjà dit maintes fois ma lassitude et mon rejet d’une écologie électoraliste. En dehors d’eux rien ne serait bon. Je doute mais redoute quand même qu’ils prennent le pouvoir un jour.


    • gruni gruni 9 août 12:44

      @joletaxi

      Si la concession est accordée, dans combien de temps le gaz mosellan viendra nous chauffer ? Faudra voir son prix également. 
      Contrairement à vous je n’ai pas une opposition définitive sur le renouvelable, mais j’ai parfaitement conscience des limites de la chose. Quant à une sortie définitive des hydrocarbures, c’est pas pour demain.


    • joletaxi 9 août 18:00

      @gruni
      le prix ?
      il sera aligner sur les prix à l’international, n’imaginez pas un seul instant que cette compagnie qui a investi va faire des cadeaux
      par contre, produit en France, taxé en France

      ce qui me sidère, c’est que l’on a ,démontrée en vraie grandeur, l’absurdité de vouloir encore investir dasn une filière qui ne marche pas, qui ne marche nulle part, qui coûte une blinde, et nous oblige à doubler les infrastructures de production, qui du coup, ne sont ni l’une, ni l’autre, rentables.
      Le mur technologique avait été expliqué il y a ...20 ans, ici même par l’excellent ingénieur Pellen, depuis on a pas fait une once de progrès
      On peut se dire que à l’époque, on pouvait dénoncer les opposants en vilains suppots de bigoil, mais devant le désastre allemand, comment un gouvernement avec un soupçon de réalisme peut encore mettre 1 euro dans ce bastringue ?
      et pourtant

      https://eike—klima—energie-eu.translate.goog/2022/08/09/gute-idee-fuer-die-energiepolitik-der-usa-lasst-uns-dem-beispiel-deutschlands-folgen/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr

      l’hypothèse qu’ils soient tous crétins n’est pas à écarter d’emblée, mais je crois qu’il y a un pognon de dingue qui se perd aux paradis,et ce pognon là, c’est le nôtre


  • sirocco sirocco 9 août 00:20

    « ...produire du gaz avec une empreinte carbone dix fois plus faible que celui importé en France aujourd’hui »

    Selon RT reprenant le Financial Times, le GNL gaz naturel liquéfié acheté très cher aux Yankees par le caniche Macron, contient des éléments radioactifs et toxiques dangereux pour la santé.


    • gruni gruni 9 août 10:16

      @sirocco

      « Selon RT »

      Pourquoi pas selon Poutine ?


    • Fergus Fergus 9 août 11:44

      Bonjour, sirocco

      Si RT, autrement dit la voix étrangère de Moscou, le dit... smiley


    • Aristide Aristide 9 août 12:17

      @Fergus et gruni

      Dans ce flot de propagande, il me semble que la moindre des précautions consiste aussi bien à ne pas avaler que de nier sans raison

      Votre réaction assez ... primaire donne du grain à moudre à tous les zozos qui envahissent ce lieu et diffusent de vraies fausses informations. Et là, ce n’est pas le cas ! Elle existe sur le site de Financial Times

      Les compagnies énergétiques exhortent le Royaume-Uni à détoxifier ses exportations de gaz vers l’UE

      L’article n’est pas en libre accès et j’ai traduit le titre qui est assez clair.

      Avant de remettre en doute cette source, il me parait raisonnable de chercher par soit même des traces de l’information. Et dans l’absence de résultat il me semble aussi à ne pas se livrer à ces réactions assez ... je n’ose vous vexer encore ! Et bien sur ....


    • gruni gruni 9 août 12:35

      @Aristide

      Ma réaction par rapport à RT et sans doute primaire, d’après vous, mais ce n’est pas sans raison ni une longue observation du sujet financé par le Kremlin. Je ne crois pas non plus en la pureté du gaz russe. Nous vivons dangereusement et ça ne va pas s’arranger, la propagande va donc encore s’accentuer, pour un article qui va dans un sens vous en trouverez un autre qui va ans l’autre c’est ainsi.
      Je n’ose vous dire, choisis ton camp camarade !


    • sirocco sirocco 9 août 14:05

      @gruni

      RT se contente d’évoquer une étude parue dans le Financial Times mais soigneusement cachée par nos merdias, banane.


    • sirocco sirocco 9 août 14:10

      @Fergus
      Bonjour Fergus,

      Ce n’est pas RT qui le dit mais le Financial Times. Vous auriez pu lire mon court commentaire avant de vous jeter dessus dès que vous avez vu la mention de RT qui vous donne de l’urticaire.


    • gruni gruni 9 août 14:21

      @sirocco

      RT se contente de publier des études qui lui conviennent, surtout pas ceux qui osent émettre la moindre critique sur le président à vie. 


    • joletaxi 9 août 14:34

      @gruni

      il ne faut pas lire que le titre

      ainsi ,on apprend que, du fait du stockage géologique appliqué partout, ce gaz contient des « poussières »
      dont certaines peuvent brûler, dangereux ça pour un gaz combustible

      https://lesactualites.news/monde/les-compagnies-energetiques-exhortent-le-royaume-uni-a-detoxifier-ses-exportations-de-gaz-vers-lue/

      et que, tout ce que l’on extrait du sol est toujours susceptible de contenir des résidus radioactifs, le charbon les terrils sont radioactifs
      on lit également que

      un groupe détenu majoritairement par le géant belge des infrastructures Fluxys, l’ancienne branche commerciale de Gazprom dont le gouvernement allemand a pris le contrôle cette année et rebaptisé Securing Energy for Europe

      bref, une petite manoeuvre de plus...

      pendant ce temps

      https://eike—klima—energie-eu.translate.goog/2022/08/09/russland-nicht-verkauftes-gas-wird-verbrannt-weithin-sichtbare-riesenflamme/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr

      on se fout de nous,
      parfois c’est rigolo
      Biden, l’hypervacciné, surveillé comme le lait sur le feu, fait du covid à répétition, malgré la pilule miracle de Pfizzer, mais la propagande pour la 6° dose bat son plein

      des moutons... quoique un mouton peut être malin


    • gruni gruni 9 août 15:39

      @joletaxi

      « tout ce que l’on extrait du sol est toujours susceptible de contenir des résidus radioactifs, le charbon les terrils sont radioactifs »

      Donc rien de nouveau.
      Une information vraie devient de la propagande lorsqu’elle est publiée par RT. Demandez aux médias russes indépendants ce qu’ils pensent de la liberté de la presse dans leur pays. Et pas seulement en période de guerre.

      Soutien à Méduza et Novaïa Gazeta


    • sirocco sirocco 9 août 19:09

      @gruni
      « RT se contente de publier des études qui lui conviennent... »

      Et que font donc nos merdias qui ne nous donnent pas plus de 5 % (estimation perso) des infos qu’ils pourraient et devraient nous donner sur ce qui se passe à l’étranger ?...


    • gruni gruni 9 août 20:44

      @sirocco

      Nos médias n’hésitent pas à critiquer E Macron, sans avoir aucun problème

      Les médias américains se gênent pas pour enfoncer Bilden

      Et le médias Russes ? à la botte de poutine sauf de rares exceptions que j’ai cité plus haut.

      Certes, nos médias ne sont pas parfaits et certainement trop légers à l’international, mais rien de comparable à RT et Sputnik au niveau de la propagande d’Etat


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 août 20:48

      @gruni
       
       ’’ Nos médias n’hésitent pas à critiquer E Macron, sans avoir aucun problème ’’

       

      En français ça veut dire quoi ?


    • Aristide Aristide 10 août 13:48

      @gruni

      Je n’ai pas cité RT mais la source que RT sollicitait, soit le Financial Times qui n’est pas un journal de propagande. Bien sur, que ses engagements sont pro-occidental, mais en l’occurrence le journal précise que le gaz est pollué, cela est un fait encore plus crédible car bien que contraire à ses convictions pro-occidentale le journal donne l’information.

      Vous ave simplement réagit comme les zozos du clan opposé, de manière assez simpliste en vous contentant de votre position et non sur la base de l’information donné. Si vous trouvez cela honnête, c’est votre affaire. 

      Je n’ose vous dire, choisis ton camp camarade !

      Cette dernière injonction est la preuve de votre aveuglement. La Russie est l’agresseur de l’Ukraine, la Russie a surement commis des crimes, la Russie est la destructrice de ce pays au fit de toutes les lois internationales, la Russie .... etc ...

      Mais cela n’empêche que l’information donnée était exacte.

      Compte tenu du ton insultant de votre réponse avec cette injonction ridicule, je me permets de ne pas vous dire où vous pouvez mettre votre injonction .... 


    • gruni gruni 10 août 18:10

      @Aristide

      Je vous renvoie à mon commentaire à Siroco... 

      "tout ce que l’on extrait du sol est toujours susceptible de contenir des résidus radioactifs, le charbon les terrils sont radioactifs »

      Donc rien de nouveau.
      Une information vraie devient de la propagande lorsqu’elle est publiée par RT. Demandez aux médias russes indépendants ce qu’ils pensent de la liberté de la presse dans leur pays. Et pas seulement en période de guerre.

      Soutien à Méduza et Novaïa Gazeta

      Et que mon ton vous plaise ou pas m’est bien égal. 


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 août 11:52

    Dans le Pas de Calais , dans la communauté de communes Béthune Bruay ce gaz est capté depuis quelques mois et sert au réseau de chaleur en appoint.


  • troletbuse troletbuse 10 août 08:44

    Les Bidochons et les Contoutcourts se posent des problèmes qui n’existent pas.

    Le seul but des mondialistes satanistes est de réduire la population et de réduire le reste à l’esclavage pour le confort des élus auto-proclamés.

    La sécheresse actuelle va provoquer des pénuries et la famine.

    C’est bien l’homme qui est responsable du climat actuel mais pas le péquin moyen avec sa voiture diesel ou essence comme on essaie de lui faire croire.

    Voyant que cela ne va pas assez vite, les salopards utilisent aujourd’hui le waxxin qui fonctionne à merveille pour les moutons et provoque :

    la stérilisation des hommes et des femmes

    Les maladies auto-immunes et le réveil des cancers

    Les décès.

    Pourquoi aujourd’hui la végétation se meurt ?

    Pourquoi les insectes disparaissent ? Entrainant la disparition des oiseaux et ensuite de la faune ====> et de l’homme.

    Mais c’est simple par la modification du climat qui, au départ, était peut-être partie d’un bon sentiment mais qui s’est transformé en arme de destruction massive.

    Des tonnes de produits chimiques sont déversées dans l’atmosphère depuis des années.

    Naturellement, quand on montre la Lune, l’idiot regarde le doigt.

    Dans cet article qui date de 2 ans vous pouvez voir environ 40 superbes photos de l’équipement d’aéronefs qui déversent leur merde dans l’atmosphère.

    La première vidéo de 18mn sous-titrée est une conférence des Nations Unis qui parle de ces chemtrails.

    https://arcturius.org/les-nations-unies-devoilent-les-chemtrails-la-preuve-irrefutable-que-nous-sommes-empoisonnes/

    J’attends une réponse des demeurés qui ne s’interessent à rien sauf la propagande comme : « Et la terre est plate »


Réagir