vendredi 26 octobre - par Eric F

Gazole : racket en bande organisée

Les chiffres : en un an (le 25/10), le prix à la pompe du SP95 E5 a augmenté de 19,1 c/l (+14,1%) alors que le Gazole B7 a augmenté de 28,5c/l (+22,8%), voir réf 1, donc un écart de 9,4 c/l, (dont 3,7c/l d’écart de taxe sur les produits pétroliers). Il est parfois question de « double peine », mais en réalité c’est une triple peine, car l’augmentation dépasse la hausse du pétrole et les taxes, il y a un « haro » sur le diésel dont chacun profite pour piquer dans la poche des usagers (voir réf2).

 

L’état

Après avoir piégé les automobilistes en préconisant le diésel qui consomme et rejette 30 % de moins (bonus-malus du Grenelle de l’environnement en 2007), il y a eu un brusque revirement en 2015, en accusant le diésel de tous les mots, avec notamment le fake des 40 000 morts par an « dus au diésel » alors que c’est une extrapolation de la surmortalité lors de pics de pollution toutes pollutions confondues basée sur des chiffres antérieurs à l’introduction du filtre à particules (voir réf 3). Décision a alors été prise de surtaxer progressivement le gazole et rattraper en 4 ans le prix de l’essence , en augmentant les prélèvements fiscaux de 15 centimes par litres l’essence et de 30 centimes par litres le gazole sur cette période (mais dès la première année le prix gazole a bondi bien au-delà de la surtaxe, pour dépasser parfois celui du E10)

Noter au passage que le gazole (B7) comporte 7 % de diester qui devrait être détaxé (tout comme les 10 % d’agro-éthanol du E10)

 

Les pays producteurs

Dans la mesure où les pays émergents augmentent drastiquement leur consommation -ce qui était bien évidemment prévisible du fait du rattrapage du parc automobile (1 million de voitures par an en Chine) malgré les objectifs ubuesques de réduction de la COP21-, la tension de la « demande » par rapport à l’ « offre » amène inéluctablement une forte hausse du prix du pétrole par les pays producteurs, et c’est une tendance générale qui ne pourra que s’accentuer -à moins de recourir davantage aux agrocarburants- . Ceci entraîne mécaniquement une hausse de la TVA perçue par l’état.

 

Les compagnies pétrolières, raffineurs et distributeurs

Alors que l’écart sur les taxes est de 3,7 c/l et que le prix du pétrole a augmenté autant pour les deux carburants, la différence de hausse hors taxes en un an (5,7c/l) est empochée par les compagnies pétrolières (voir réf 4). Or ceci est constaté toutes marques confondues, il y a donc entrave à la concurrence. Certes il a pu y avoir un coût pour améliorer la qualité du produit (taux de soufre) mais pas à cette hauteur, il y a certainement une entente implicite voire des consignes pour « brimer » le gazole à titre dissuasif (en rognant peut-être les marges sur le SP95 qui a augmenté moins que le SP98 et même le E10)

 

Les complices

Constructeurs automobiles

Après avoir vendu des véhicules diésel plus coûteux que des véhicules essence en profitant de la vogue provoquée par le bonus écologique (cela avait même commencé avant), les constructeurs poussent désormais au remplacement de ceux ci par des hybrides-essence ou des voitures électriques favorisés par les diverses primes et subventions publiques, en poussant à « mettre à la casse » des véhicule encore en parfait état de marche : gaspillage « écologiquement correct » !! Noter au passage que ces hybrides-essence « vertueux » consomment quand même en usage réel davantage que des petits diésel.

L’approche raisonnable aurait été de favoriser la vente les véhicules moins polluants grâce à des critères adéquats de bonus-malus (curieusement inchangés pour l’instant) et primes à la reprise (sans besoin de surprimes pharaoniques), de sorte que le renouvellement progressif naturel du parc aurait conduit en une quinzaine d’année au même résultat, ceci sans gaspillage éhonté. De toutes façons la France ne représente que 1 % de la pollution atmosphérique mondiale, notre empreinte est négligeable pour le climat par rapport au total.

 

Média suivistes

Les média ont consciencieusement relayé les campagnes anti-diésel (en propageant notamment le fake des 40 000 victimes), et même la presse automobile qui ne tarissait pas d’éloges sur les moteurs turbodiésel à injection directe et filtres à particules a subitement viré de bord pour suivre le vent dominant et ne jure qu’électrique (voire essence, qui désormais reprend les technos d’injection directe et turbo ...et rejette autant de particules fines).

 

CONCLUSION

La hausse cumulée du prix du pétrole (donc tva), de la taxe sur les produits pétroliers, et de la marge des distributeurs conduit à une inflation insensée du gazole (et du fuel domestique), qui brime les usagers et brime l’économie nationale

Il faut donc -comme l’opposition comme la presse commencent à évoquer-, un moratoire sur la taxation des carburants pour ne pas pénaliser davantage le pays. Le gouvernement refuse jusqu’ici, car l’ « écologie punitive » est une manne pour les caisses de l’état, avec le cynisme de prétendre le faire pour la bonne cause. Les affirmations de baisse de la fiscalité et de hausse de pouvoir d’achat sont des mensonges éhontés, et le chômage est reparti en hausse du fait de la baisse de consommation.

Par contre, conformément à une récente recommandation de l’ONU, il faut réduire le gaspillage lié aux transports intercontinentaux -non taxés et utilisant un carburant contenant 1000 fois plus de soufre !- et inciter à produire et consommer local. Or une énergie plus chère en local pousse aux délocalisations, donc il faut mettre enfin en place (unilatéralement si l’UE ne suit pas), une taxe carbone aux frontières

 

ref 1 : https://carbu.com/france/index.php/prixmoyens

 

ref2 : http://www.europe1.fr/societe/hausse-des-prix-du-carburant-cest-du-racket-3786488

réf 3 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fiscalite-sur-les-carburants-le-197871

et https://alerte-environnement.fr/2013/03/04/le-diesel-fait-il-vraiment-40-000-morts-par-an/

ref 4 : https://www.capital.fr/economie-politique/prix-carburant-2018-hausse-essence-gazole-diesel-distributeur-distributeurs-marges-marge-etat-1287112

 



149 réactions


  • math math 26 octobre 08:37

    Nous pourrions avoir de l’essence moins chère avec l’Iran ou la Russie, mais la couille molle de l’Elysée préfère se mettre à poil et à genoux devant les USA...Amen... smiley


    • Eric F Eric F 26 octobre 09:25

      @math
      C’est totalement exact, la hausse du prix du baril provient de l’étranglement de l’offre du fait du boycott de certains pays producteurs pour des raisons géopoilitiques. A l’Iran et la Russie, ajoutons le Vénézuéla, mis au ban des nations pour avoir voulu échapper à la mondialisation financière -même si les incuries et les dérives autoritaires du régime ont une part dans ce marasme-.


    • leypanou 26 octobre 12:10

      @Eric F

      même si les incuries et les dérives autoritaires du régime ont une part dans ce marasme- : il n’y a pas plus de dérives autoritaires au Vénézuela qu’ailleurs, même si c’est ce qui est asséné matin, midi et soir sur les médias français.

      Il y a même une journaliste de FranceTV (C B) qui a osé traité H Chavez de dictateur : cette dame mérite le palme de la malhonnêteté journalistique.

    • chantecler chantecler 26 octobre 14:48

      @leypanou

      H. Chavez , non : Maduro aujourd’hui .
      Mais je pense que vous avez raison .
      Cela dit le Vénézuela a été plongé dans une crise profonde .
      Crise provoquée ?

    • Eric F Eric F 26 octobre 21:18

      @leypanou
      Il y a eu des croches pattes contre le régime vénézuélien de la part du système politico-financier mondialisé, mais on ne peut pas exonérer le régime des ses propres fautes, que ce soit sur le plan économique, celui de la corruption, ou celui de l’autoritarisme. Il ne faut se voiler ni un œil, ni l’autre...


    • Oceane 27 octobre 06:41

      @math

      La « couille molle de l’Élysée » à trouvé déjà mis en place un système bien rodé auquel participe les zélites de toutes les catégories dirigeantes.

      Lorsqu’il s’en ira, comme ses devanciers, le suivant, « démocratiquement élu », continuera le travail.

      https://www.mondialisation.ca/cest-cache-sous-nos-yeux-pourquoi-nous-ne-pouvons-pas-voir-le-systeme-nous-detruire/5628103


  • JL JL 26 octobre 08:43


    ’’Après avoir piégé les automobilistes en préconisant le diésel qui consomme et rejette 30 % de moins (bonus-malus du Grenelle de l’environnement en 2007), il y a eu un brusque revirement en 2015,’ ... ’
     
    C’est la preuve que les politiques sont capables e dire tout et le contraire, en l’occurrence au sujet du « réchauffement climatique »

    • Eric F Eric F 26 octobre 09:33

      @JL

      Le réchauffement climatique est une évidence, ses causes sont plus discutables. En effet le discours d’hier était de se focaliser sur le CO2 (le gazole en émet moins à puissance égale), alors qu’aujourd’hui ce sont les autres émissions (oxydes d’azote notamment) qui sont prises comme critère pour accabler les automobilistes ...ayant appliqué les recommandations d’hier.
      Les écolo-politiciens voudraient saborder leur propre crédibilité, ils ne n’y prendraient pas autrement ! En tout cas, c’est la fameuse écologie punitive que fustigeait Ségolène, or les gens ne gaspillent pas le carburant pour le plaisir.

    • JL JL 26 octobre 10:00

      @Eric F

       
      ’’Le réchauffement climatique est une évidence ...’’
       
       Pas d’accord. En revanche, la pollution est une évidence et ses conséquences désastreuses dont l’impact sur le climat, ne sont pas clairement identifiées ni reconnues.
       
       Les écologistes ont raison ; ne mélangez pas avec les politiques : « écolo-politiciens » est un amalgame bidon créé et employé par des fumistes.

    • William 26 octobre 10:24

      @JL

      Bonjour. On peut contester que le réchauffement soit du à la pollution, mais on ne peut pas contester qu’il y a depuis des décennies une tendance générale au réchauffement, fonte des glaciers, etc., qui est peut être cyclique mais peut-être inéluctable.

      La pollution « aussi » est effectivement une évidence, et il y a des effets néfastes sur la santé tant du fait de la pollution de l’air que celle de l’eau, des aliments, etc. Ceci dit, l’air des centres villes est moins pollué aujourd’hui qu’à l’époque du chauffage au charbon et des locomotives à vapeur, et même par rapport à il y a vingt ans avant le filtre à particules.

    • JL JL 26 octobre 11:09
      @William
       
       pas faux.
       
      Mais attention : fonte des glaciers n’est pas synonyme de réchauffement ; pour moi, la fonte des glaciers est principalement due aux suies noires qui s’y déposent et qui en diminuent l’albédo, induisant ainsi une plus grande absorption de l’énergie solaire.
       
      Relations de cause à effet : ce n’est donc pas le réchauffement du au CO2 qui provoque la fonte, mais la fonte due à la pollution qui provoque le réchauffement.
       
      Ces suies noires proviennent principalement des rejets dus aux huiles lourdes utilisées dans le transport maritime.

    • Ruut Ruut 26 octobre 14:41

      @Eric F

      Si, les très riches le font pour leur propre plaisir cf le gouvernement français qui pour gagner 1 h fait gaspiller l’essence de 2 avions.


    • Eric F Eric F 26 octobre 15:07
      @JL et @William
      Quelle que soit la cause première, il y a un lien entre pollution et certains phénomènes climatiques, et on voit du reste que le critère « CO2 » semble désormais mis après celui des particules et des oxydes d’azote dans la politique sur les carburants.
      D’accord sur l’impact des transports maritimes qui utilisent un fuel bien plus polluant et détaxé, et ce transport maritime intercontinental se développe massivement (fret et navires de croisière) tout comme le secteur aérien, sans aucune action de ceux qui prétendent faire baisser de 50% les rejets et cherchent à traumatiser les citoyens de base. Soit ils se fichent de la pollution, soit ils se fichent de nous, et probablement les deux

    • JL JL 26 octobre 19:46

      @Eric F 

       
      ’’et ce transport maritime intercontinental se développe massivement (fret et navires de croisière) tout comme le secteur aérien, sans aucune action de ceux qui prétendent faire baisser de 50% les rejets et cherchent à traumatiser les citoyens de base.’’
       
      c’est important de le souligner.
       
      Il faut souligner aussi que Emmanuelle Wargon est qui a remplacé Hulot était lobbyiste chez Danone.
       
       Ils se foutent de nous.
       


    • Eric F Eric F 26 octobre 21:23

      @JL
      en fait c’est François de Rugy qui a replacé Hulot à l’écologie, mais comme il manquait une femme pour qu’il y ait stricte parité au gouvernement, une secrétaire d’état a été nommée à l’écologie. Mais il ne semble pas que le profil corresponde vraiment au poste, elle avait fait l’éloge de l’huile de palme dans le lait infantile, elle va sans doute recycler cette huile désormais dans le diester... https://www.liberation.fr/futurs/2016/11/25/diesel-l-europe-carbure-a-l-huile-de-palme_1531024


    • JL JL 27 octobre 09:19
      @Eric F
       
       l’huile de palme dans les moteurs diesel, une calamité pourquoi, pour qui ?
       
      Il est dit dans ce lien qui pourrait bien avoir été produit par les pétroliers, que, je cite : ’’les agrocarburants à base d’huile de palme sont trois fois plus nocifs pour le climat que le diesel fossile (sic) ’’ ! Sans précision ni du pourquoi, ni du comment : pour quels proportions d’huile de palme ? Bref, un argument d’autorité sans aucun fondement.
       
       Y sont évoqués également également la déforestation et le drainage des tourbières ; je pose la question : est-ce que c’est réellement rédhibitoire ? Apparemment les palmiers seraient au contraire, une solution à l’excès de carbone (*).
       
       Enfin, dans ce texte qui n’a peur d’aucun amalgame et fait benoitement les questions et les réponses, ceci : « Trouve-t-on de l’huile de palme dans l’essence ? Non, c’est le blé, canne à sucre, etc. qui est utilisé »  !
       
      Est-ce que c’est mieux ? Je n’en crois rien, bien au contraire !!! Je dirai que ce texte réclame au nom de l’écologie, des actions contre l’utilisation de l’hdp dans les carburants, mais en passant à la trappe que cela s ferait au profit des carburants fossiles, et donc pas du tout en faveur du climat. 
       
       

      (*) Lobbyistes conte lobbyistes ?

       

       Le palmier à huile, candidat au stockage du carbone

      Les palmiers : Un puits de carbone… sous certaines conditions

      ’’Le palmier retenant le carbone, les zones plantées peuvent servir de puits de carbone A titre d’exemple, le président du MPOC donne les chiffres de la région de Sarawak (Malaisie) : « En 2010, le Sarawak a absorbé 106 millions de tonnes de CO2 et en a émis 30 millions de tonnes. Considérant que le Sarawak a absorbé de grosses quantités de carbone dans le passé, cette région a essentiellement compensé les émissions des pays émetteurs nets, qui ont industrialisé leur économie et développé leur agriculture au cours des deux derniers siècle ».’’


    • Eric F Eric F 27 octobre 09:46

      @JL

      Je ne suis pas spécialiste, mais ce qui est mis en accusation c’est la déforestation de la forêt naturelle pour les plantations de palmiers à huile et ses conséquences néfastes pour la biodiversité.https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/developpement-durable-huile-palme-catastrophe-ecologique-planetaire-13869/

      Ceci étant, je suis favorable à incorporer de l’agro-carburant (passer le gazole de 7 à 10% de diester par exemple) mais sur la base de production locale en remettant en culture des friches et jachères pour ne pas se substituer à l’agriculture alimentaire, et créer de l’activité économique pour le pays, et aussi limiter le transport international
      Reste le problème des rejets, car l’huile génère davantage de « particules » à la combustion, c’est un problème chimique et technique (raffinage, additifs, etc.)

    • JL JL 27 octobre 10:46

      @Eric F

       
       ’’l’huile génère davantage de « particules » à la combustion’’’
       
       Est-ce que c’est démontré ? Quid des filtres à particules ?

    • Croa Croa 27 octobre 12:05
      À JL,
      C’est tout simple, la molécule d’huile est plus lourde et encore plus stable (moins facilement inflammable) que le gazole. C’est donc encore plus polluant.

      Par contre oui les filtres sont efficaces contre cette pollution d’autant que l’huile de palme génère des particules de suies plus grosses.

    • JL JL 27 octobre 12:18

      @Croa

       
      ’’ l’huile de palme génère des particules de suies plus grosses’’.
       
      c’est effectivement le pb des particules dégagées par le gas-oil :elles sont plus fines.
       
       Avantage à l’huile de palme, donc. Mais les constructeurs ne voient peut-être pas cela d’un bon œil : encrassage plus rapide des filtres.

    • Eric F Eric F 27 octobre 14:06
      @JL et @croa
      si ce sont des particules plus grosses, alors elle sont mieux captées par le FAP, donc cela devrait être un avantage, à condition que la « régénération » soit efficace, or il faut reconnaitre que c’est le point faible, la régénération dite passive ne suffit quasiment jamais, les moteurs étant utilisés à trop faible régime pour que l’échappement chauffe suffisamment (il faudrait rouler à plus de 3000 tours en continu), et la régénération forcée peut-être défectueuse (j’ai eu des problèmes de 5ème injecteur).

    • Croa Croa 27 octobre 14:15
      À Eric F,
      D’autant plus que au delà de 3000t/mn (3500t/mn si turbo) les moteurs diesels perdent leur avantage de moteurs sobres. Si vous pratiquez la conduite économique il ne faut jamais dépasser ces régimes là.

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 octobre 14:23

      @Croa

      La base ...tourner au couple .


  • Eric F Eric F 26 octobre 09:39
    ERRATA DANS L’ARTICLE

    Au paragraphe l’Etat :
    « il y a eu un brusque revirement en 2015, en accusant le diésel de tous les maux » (et non pas les mots)

    Dans la Conclusion :
    « qui brime les usagers et bride l’économie nationale »

    merci d’excuser ces erreurs d’inattention (il y en a peut être d’autres)

  • jymb 26 octobre 09:41

    Certains savent trés bien calculer la manne de pognon qu’ils peuvent aspirer sur notre dos 

    Ainsi, les recettes venant des sur-obligations de lenteur absurdes et de la traque technologique hystérique de la moindre pseudo infraction est pré calculée pour l’année qui vient
     
    Un simple coup d’oeil sur le site officiel des impôts vous montre dés la première page que les radars sont ...des impôts, c’est l’état qui le dit ! 


    Je vous laisse vérifier ! 

    Tout est prétexte à humilier, surveiller, traquer, tondre, immobiliser 

    J’espère qu’enfin, au retour du bon sens, un gros ramassis de malfaisants sera condamné à l’indignité nationale 

    • Konyl Konyl 26 octobre 16:24

      @jymb
      L’impôt « Radar » est facultatif, pour l’éviter il suffit de savoir lire les panneaux.


    • Croa Croa 26 octobre 16:47
      À Konyl,
      Bonne remarque même s’il est difficile parfois de ne pas se faire piéger...
      .
      J’ajoute que pour la TIPP c’est selon son degré d’arrogance. Pour payer moins il suffit d’avoir une petite voiture.

    • William 26 octobre 18:00

      @Croa

      Pour payer moins il suffit d’avoir une petite voiture.
      Pas vraiment, car les voitures hybrides sont onéreuses (sans parler des Tesla électriques qui bénéficient de la prime maximale payée par le contribuable), et les nouveaux modèles turbo-essence downsizés sont plus chers que le moteur de base. En outre ceux qui ont acheté un véhicule diésel ont été « piégés » par les recommandations de l’ADEME, avant que ce beau monde ne vire de bord subitement sans vergogne. Là où vous avez raison c’est sur les gros SUV, lourds, pas aérodynamiques, avec d’énormes pneus, qui consomment bien plus qu’une berline de même moteur.
      Alors, comme dit l’article, il faut inciter à acheter économique lors du prochain remplacement, mais pas accabler ceux qui ont une voiture encore en bon état de marche, qui ne vaut plus rien à l’occasion (la prime compense à peine la décote).

    • Oceane 27 octobre 06:49

      @Konyl

      Les radars mobiles ne sont indiqués sur les panneaux.


    • jymb 27 octobre 14:44

      @Konyl
      D’où les sur-obligations de lenteur absurdes, et surtout intenables pour qui veut arriver à l’heure quelque part...obliger à passer à la caisse un jour ou l’autre 


  • jymb 26 octobre 09:42

    PS sur la même page des impôts, juste en dessous..le « forfait post stationnement » 

    CQFD...

  • Le Panda Le Panda 26 octobre 09:51

    @Eric F

    Bonjour

    Les média ont consciencieusement relayé les campagnes anti-diésel (en propageant notamment le fake des 40 000 victimes), et même la presse automobile qui ne tarissait pas d’éloges sur les moteurs turbodiésel à injection directe et filtres à particules a subitement viré de bord pour suivre le vent dominant et ne jure qu’électrique (voire essence, qui désormais reprend les technos d’injection directe et turbo ...et rejette autant de particules fines).

    C’est tout ce qu’il y a de plus juste, mais il ne s’agit pas uniquement que du pétrole. Puis ces fourbes du gouvernement prétendent que c’est pour préserver notre planète. Déclaration faite à l’Assemnlée Nationale. Il est évident que cela sert surtout à prendre dans les poches de ceux dont les hausses vont finir par acheter des « trottinettes » à 30K/H Les victimes devraient se réveiller et réagir aux prochaines élections. Il y a d’autres sources d’approvisionnements dans les pays de l’Est, mais Jupiter est bien trop axé sur ses objectifs pour penser aux citoyens de base. Un scandale qui en cache bien d’autres.

    Le Panda


    • Eric F Eric F 26 octobre 15:11

      @Le Panda

      la préservation de la planète a en effet bon dos quand il s’agit de justifier de nouvelles taxes sur les citoyens, alors que le transport maritime international est épargné.
      Concernant la réaction aux prochaines élections, elle sera effectivement véhémente ...espérons-le, car les prélèvements obligatoires ont continué d’augmenter sauf sur les profits, et l’économie au lieu de progresser par « l’effet Macron », se détériore.

    • Le Panda Le Panda 26 octobre 16:17

      @Eric F
      Ce ne sont pas mes propos je n’ai fais que reporter les propos du 1er ministre. Par contre un e évidence se dégage et cela ne concerne pas à mon avis uniquement que les carburants. Ne perdons de vue que sur 1€, avec les taxes l’Etat récupère 0,80€.

      Ce qui à mon sens en terme claire laisse augurer que tous les transporteurs vont subir les conséquences des hausses qui ne sont pas uniquement via le carburant. Macron perd pas mal de points en l’instant. Tout ce qui va passer comme indispensable à chaque domicile va subir les mêmes conséquences.


  • William 26 octobre 10:12
    Il y a pour toute grande cause des « mystiques » et des « opportunistes ».
    L’écologie et la sauvegarde de la planète en sont un exemple, et il est évident que le green washing est exploité, comme le montre l’article, A LA FOIS par l’état avec la ponction fiscale (les taxes sur les carburants ont remplacé la gabelle sur le sel de l’ancien régime) et par les affairistes (producteurs, constructeurs, distributeurs) .
    Il y a très évidemment une connivence entre eux, incluant les média qui relaient désormais systématiquement le message officiel, que ce soit sur la sécurité routière, la vaccination, la pollution, la mondialisation libérale ...un peu comme jadis la « lettre épiscopale » était lue dans chaque église.

  • Isabelle Bourdebail 26 octobre 11:08
    Ces augmentations vont mettre à mal l’ensemble de l’économie en cascade : les aliments et l’ensemble des produits vont augmenter du fait du prix des transports. Les gens n’auront d’autre choix que de réduire leur consommation. Ils réduiront aussi leurs déplacements non indispensables. L’industrie des loisirs a des soucis a se faire.

    Macron est un piètre économiste. Quant à ses préoccupations écologiques : pipeau

    • Eric F Eric F 26 octobre 15:20

      @Isabelle Bourdebail

      Bon résumé, en effet.
      Toutefois, la hausse du prix du baril n’est pas de la faute du gouvernement, mais il aurait du la compenser par un gel des prélèvements fiscaux (et vu l’effet de la TVA, il aurait fallu baisser la TIPP). Au lieu de quoi, certains parlent encore d’inventer une « allocation » versée aux uns en prélevant encore plus sur les autres, à force d’exempter en haut et de subventionner en bas, le milieu est siphonné.

  • Sergio Sergio 26 octobre 12:59

    Total vient d’être autorisé à exploiter (arrêté préfectoral) un gisement de pétrole au large de la Guyane. Au final, Total fore du pétrole et l’état fore de la taxe et c’est tout gagnant .....


    • Eric F Eric F 26 octobre 15:25

      @Sergio

      il y a en effet une rare hypocrisie d’affirmer ne plus forer sur le territoire national, mais de forer au loin.
      Ceci étant, le développement des agrocarbutants en remettant en exploitation les innombrables friches et jachères liées à la concentration agricole serait une bonne piste, mais il n’existe plus de volontarisme d’état.

    • Et hop ! Et hop ! 27 octobre 16:54

      @Sergio «  Total fore du pétrole et l’état fore de la taxe »


      Au lieu d’afficher le taux d’octane et le pourcentage de nicotine, on devrait obliger l’affichage du taux de taxes.

  • Croa Croa 26 octobre 14:25
    À l’auteur,
    Effectivement le prix des carburants montent mais n’exagérons rien, ça reste bon marché et deux fois rien c’est encore rien. La preuve c’est que la circulation automobile reste intense et que les dites automobiles gagnent en embonpoint (en moyenne ça tourne autour des 1,3t !) et en puissances inutiles (en moyenne plus de 110 CV !) 

    Tu as cependant raison à propos du diesel. Mais il faut bien comprendre que les pétroliers ont besoin de vendre aussi de l’essence. C’est la véritable raison de toutes ces magouilles et de tous ces mensonges présumés scientifiques. On remarquera que la dieselisation du parc poids lourds est peu concerné par tout ça... C’est un peu bizarre non ?

    À propos des constructeurs il faut bien comprendre que leur intérêt c’est de pousser à un renouvellement régulier du parc existant et, pour ce faire, tous les prétextes sont bons, même écologiques !

    Sur le moratoire tu as tors d’autant que les mesures déjà prises sont très loin d’être suffisantes. Il est démontré que plus le prix de l’énergie est bas plus on la gaspille. Depuis toujours les véhicules les plus gourmands sont américains et comme par hasard le prix de l’essence a toujours été dérisoire en Amérique. La locution à Ségolène « écologie punitive » n’est qu’un slogan populiste de plus pour ne rien faire. Le but n’est pas de punir les gens. D’ailleurs la solution est simple : Il faut compenser les effets néfastes de ces nécessaires mesures fiscales. Par exemple en subventionnant les usages obligées de l’automobile : Aides au trajet-travail par exemple. Pour un effet à plus long terme il faudrait que les sommes récoltées servent notamment à l’extension des lignes de transports en commun. Par ailleurs l’inflation devrait être systématiquement compensé par des hausses de salaire. En conséquence de quoi l’effet sur l’inflation des hausses sur le prix des carburants devient sans importance, CQFD !

    Sur les transports internationaux tu as raison et je suis bien content d’en terminer sur un point où je te rejoint, quoique le constat, lui, soit loin d’être réjouissant !  smiley smiley

    • Eric F Eric F 26 octobre 15:31

      @Croa

      On peut être partisan de l« ’énergie chère » pour réduire la consommation ...mais c’est ce qui se produit « naturellement » avec l’augmentation du prix du brut, or celle-ci a été brutale et intensive, ce qui provoque inflation et baisse de pouvoir d’achat et pénalise l’économie. Il ne faut donc pas « en rajouter » par une surfiscalisation galopante.
      Quant à distribuer encore des primes aux uns en prélevant davantage sur les autres, c’est une spécialité nationale qui provoque un taux de prélèvement sans égal, il vaut mieux des prix raisonnables pour tout le monde.


    • William 26 octobre 18:11

      @Croa

      Le terme d’« écologie punitive » (ou coercitive) n’est pas un slogan, cela décrit exactement la réalité et c’est du reste ce que vous défendez en préconisant de continuer d’augmenter les taxes.
      Il n’y aura jamais un maillage de transports en commun sur tout le territoire, et dans votre proposition, ceux qui habitent en habitat dispersé vont raquer pour payer le bus de urbains

      Pour autant, c’est vrai qu’il faudrait à l’avenir baisser la puissance et le poids, mais les nouvelles normes de mesure de consommation devraient « pousser » les gros véhicules puissants vers la case du malus maximum, et c’est ce qu’il convient de faire. Là j’approuve car c’est incitatif pour les futurs achats, préventif et non pas répressif.


  • Cyril22 26 octobre 14:43
    Le problème est que cela pénalise une large part de l’activité, que ce soit les transports de marchandises ou les déplacements des personnes.
    Ni le fret ferroviaire ou fluvial ni les transports en commun ne couvrent l’ensemble du territoire, et ils ne le couvriront jamais. Alors il faut une transition progressive pour les développer (ainsi que le vélo comme dans les pays nordiques, mais la prime au vélo électrique a été supprimée), mais pas en pénalisant les utilisateurs qui n’ont pas le choix (ruraux et suburbains).
    Prétendre que c’est « compensé » par les primes pour le changement de véhicule est du pur cynisme, car quelques pourcents des gens en bénéficient, alors que tout le monde est pénalisé

  • chantecler chantecler 26 octobre 15:32
    Allez faut être sérieux :
    L’état et les constructeurs d’automobiles ont promu le diesel et de très sérieux progrès technologiques antipollution ont été réalisés depuis 20 ans .
    Mais aujourd’hui, comme en Allemagne , on préconise le retour à l’essence.
    Mais pas question d’abaisser le prix de l’essence ...
    Non taxation max du gaz oil !
    Qui est pris en otage là dedans pour de fumeux prétextes environnementaux ou écologiques ?
    Et puis on préconise le véhicule électrique ou le mixte ....
    Quand les pigeons seront au tout électrique qui va augmenter le coût de l’électricité ?
    Comment ne pas réaliser que tout cela est fait pour amener les gens à acheter des véhicules neufs ?
    Mais faut en avoir les moyens !
    On ne change pas de voiture comme on remplace un micro onde !
    Vraiment on nous prend pour des cons et surtout pour des pigeons alors que tant de gens se serrent la ceinture pour pouvoir simplement sur vivre ... !
    Et attention le ministre de l’économie ou des finances ( Darmanin ) l’a annoncé : les hausses carburants ne sont pas terminées, comme celles du tabac et le reste ...
    Mais pour les carburants , il explique : faut se désintoxiquer des sources d’énergie carbonées ...
    Merci connards d’écolos avec « pétrole apocalypse » and so on ... !!!!!
    Merci à ce gouvernement d’exploiter le vieux filon de la division permanente : opposer en permanence des groupes au autres et ne profiter pour remplir les poches de vos petits copains medef et CAC 40 ... !
    La suite des augmentations de taxes au premier janvier .  smiley
    Vraiment tous ces politiques manipulateurs, menteurs , sans vergogne ,sans conscience , sans culture (historique par ex) mais avec bagout me dégoûtent ...
    Ah ce sont de bons « communicants » ça oui écoles de commerce, marketing , communication et langue de bois ...
    Aucune empathie : ce sont des prédateurs , incapables de changer la direction de leur feuille de route « libérale » qui est d’ailleurs totalement obsolète .
    Nous sommes arrivés au bout de la financiarisation et de la mondialisation : résultat la ruine ,le malheur , la violence, la pauvreté de plus en pus généralisée .
    Les gens modestes en prennent plein la gueule , malgré les beaux discours officiels de nos médias pourris ...
    (par exemple les plus démunis auraient droit à des tickets carburants ? - ça veut dire quoi être démuni ? Avoir des revenus de 600,00 € /mois ?
    Et en attendant l’hiver arrive : comment les gens modestes vont ils pouvoir se chauffer alors qu’en plus le gaz et le fioul sont indexés sur le prix des carburants ?
    Et le bois , c’est pas du carbone ?
    A oui le nucléaire ...
    Certes ça ne produit pas de déchets carbonés mais peut être tout de même d’autres déchets toxiques d’une tout autre nature ?
    Paraît qu’une douzaine d’ EPR sont dans les cartons ...(don on taxerait les carburants pour remplir les caisses de l’état mais aussi pour financer la construction de ces EPR ? Qui seraient plus modeste ?
    Parce qu’on n’en n’a pas fini avec le nucléaire ...
    Les antiN. on les laisse causer , mais les décideurs n’en n’ont rien à battre .
    Ca sera comme ça et pas autrement .
    J’espère que ces cons sont au moins certains de pouvoir disposer de suffisamment d’uranium à bon marché à court et moyen terme ... !!!
    Vraiment y’ a de quoi gerber .

    • William 26 octobre 18:20

      @chantecler

      Vous abordez à juste titre la question de la production d’électricité, qui va devoir augmenter pour recharger les voitures électriques. On a raison de fermer les centrales à charbon et de réduire les autres centrales émettant des rejets atmosphériques, mais d’autre part jamais les éoliennes et le solaire ne fourniront du courant pendant les sombres journées d’hiver sans vent. Donc il faudrait renforcer le nucléaire, car même en réduisant sa proportion à 50% cela nécessitera le remplacement des anciennes centrales. On « découvre » au passage que ça coute aussi cher à les démanteler que les construire, et que l’on ne maîtrise absolument plus la technologie puisqu’on n’arrive pas à mener à bien l’EPR.

    • Eric F Eric F 26 octobre 21:29
      @William et @chantecler
      Bonne remarque sur l’impasse que représente le « tout électrique » pour l’automobile, disons que c’est justifié en environnement urbain (faible autonomie, pas de rejets directs) mais l’expérience de l’autolib a refroidi les enthousiasmes
      ...ceci dit, une voiture qui consomme au repos pour maintenir les batteries en température, fallait vraiment être barjo pour retenir cette techno Bluecar (la Mio était plus adaptée).

  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 26 octobre 15:32
     Ainsi soit-il ......

    Mac-Rond ne cède pas, comme il l’a dit avec l’expression la plus conne jamais prononcé par un élu :

    < Qu’ils viennent me chercher ... ! >

    Quand on a un abruti pareil à l’Elysée tout est permis. Les cons ça osent tout ....
    Surtout que le chef d’escadrille (Philippe) vole très haut ......





    • HELIOS HELIOS 26 octobre 16:07

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani


      C qui est grave, c’est que la constitution est elle aussi bafouée, et pas seulement depuis Macron !

      En effet, toute personne candidate a une representation quelconque, dont les maires, les députés, les sénateurs etc.... le sont évidement sur leurs qualités et leurs orientations politiques. Mais, MAIS... une fois élus, ils ne sont plus seuls et surtout ils ne représentent plus seulement leurs interets qui sont le plus souvent minoritaires, mais les interets de tous les français, même ceux qui etaient en désaccord, et a ce titre, ils ne règnent pas en dictateur de leur fonction.

      Or, tous ces « representants » ne sont plus les representants de tous les français et agissent alors en roitelet pendant le tunnel democratique, ce qui entraine globalement une dictature réelle qui va a l’econtre de la democratie.... d’autant que les elus suivants, même s’ils changent de majorités, ne se dépêchent pas de revenir sur les mesures non desirées parce que cela les arrangeait de les combattre pour etre elus mais de les garder pour la contraintes qu’elles apportent dans leur mandat.

      Quasiment aucun des elus au sénat ou a l’assemblée ne sont libres de leur decision comme le suppose notre constitution, mais lorsqu’ils ne sont pas d’accord, votent quand même comme un seul homme les exigence du parti auquel ils appartiennent.

      Quel que soit l’elu, le resultat du vote est non seulement prévisible mais certain, puisque désiré par le parti, et pire en accord avec la demande du gouvernement (executif) qui lui n’est pas directement elu, et soumis a une infrastructure hierarchique hors cadre démocratique puisque dependant d’une equipe elue par personne mais dont la tête est désignée (1er ministre)

      Actuellement en France, l’architecture est totalement biaisée par le mecanisme des partis par dessus lesquels se greffe une corruption (oui, j’ose l’ecrire) généralisée pieusement appelée « Lobby » lorsqu’elle est visible et « maffia » lorsqu’elle se dissimule a peine !


      En clair, la 5eme république reste quand même une bonne option parmis celles existantes, mais il reste quelques defauts introduit par diverses réformes malvenues et vicieuses et quelques ajustement necessaires du a l’evolution des temps.
      Tout cela peut se regler, mais, helas, on ne fait jamais appel au peuple pour en definir les contours et en valider l’application. C’est bien sur puisque ceux qui peuvent initier le chantier sont ceux qui sont concernés, pourquoi le feraient ils ? C’est pour cela que, dans un premier temps, il faudrait diminuer l’empreinte des partis politiques pendant une periode de restauration... appliquer une meilleure maitrise des citoyens pour elargir l’acces a la representation (proportionnelle integrale, scoring) et un controle réel de la communication pour que seuls les choix et les options soeint débattus.

      Il va sans dire, que la justice doit rester neutre... au moins pendant ce temps la et agir une fois le choix citoyens effectué pour la validation des resultats en collaboration avec l’administration.

      désolé, c’est jjuste une idée, loin du petrole... et pourtant ???

    • Eric F Eric F 26 octobre 21:32

      @HELIOS
      je pense aussi que ce ne sont pas tant les institutions elles-mêmes qui sont en cause, mais son application par les politiciens. L’intérêt supérieur du pays devrait être l’objectif principal des gouvernants, mais les groupes d’intérêt ont en fait la prééminence sur la nation.


  • velosolex velosolex 26 octobre 16:54

    Cette augmentation fabuleuse des taxes, est liée à mon avis au même moteur qui a améné la loi sur la limitation à 80....Des mesures, hypocritement argumentées par une bien bien-pensance culturelle.Il s’agit dans le premier cas soi disant de montrer sa détermination pour le renouvellement énergétique, et la lutte contre la pollution, le second contre la morbidité routière.....

    .
    Qui peut être dupe...
    Des arguments qu’on oublie quand le marché impose ses lois, comme la lutte contre les pesticides, sans cesse recalée. Le tiroir caisse marché à plein. 

    Il faut bien faire rentrer de l’argent pour suppléer à la disparition des impots locaux ?...Non ?...On en conclue que ce sont les provinciaux, les plus impactés par ces mesures, qui vont donc payer pour Paris, et les grandes villes, qui elles ne sont guère sollicités par ces mesures. 

    • Sergio Sergio 26 octobre 18:05

      @velosolex

      Bonjour, par chez moi dans le Nord il y a un gros problème de transport en commun, en conséquence je vais à mon travail en vélo, ce qui fait 30 km A/R et j’ai donc rapidement bénéficié de 200 euros d’indemnités de déplacement vélo. Mon chef de service me dit que dans l’idée c’est bien, mais comme je suis le seul à le faire dans l’entreprise (travail social, et oui l’économie sociale oblige), cependant le courage qui ajoute le pédalage à l’idée, il avait oublié de le souligner. Cette indemnité va être modifiée et remplacée par un forfait journalier et il semblerait que je vais pédaler plus pour être indemnisé moins. Il se pense alors une carte grise pour vélo et là quelle reconnaissance ... Oui, vélosolex les provinciaux sont impactés, mais à l’instar de mettre un pied devant l’autre, je ’ rotationne ’ alternativement, demain j’achète une tige de selle télescopique et ferai gaffe comme il y a grand vent par chez moi, de ne pas me prendre sur la tête, vos gros cailloux qui se sont affranchis de la pesanteur ambiante. Un caillou qui rêve, c’est trop ... 

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 octobre 18:25

      @Sergio

      Nous les boyaux rouges on est plus évolués, on a des mobylettes.


    • Sergio Sergio 26 octobre 18:47

      @Aita Pea Pea


      Cher compatriote, au fait ta mobylette, elle ne serait pas orange ?



    • velosolex velosolex 26 octobre 19:12

      @Sergio
      Bravo Sergio. La petite reine est l’avenir de l’homme. J’espère que vous n’êtes pas trop inquiété par la circulation. je pratique dans le désert des monts d’arrée. Il m’arrive de faire 10 kms sans croiser une voiture. Les vélos sont encore plus rares sur ces toboggans garnis de landes et de cailloux. 

      Je tache de pas me faire dépasser par l’ankou, qui agite ses fémurs autour de pédalier pour me rattraper. 
      Aucun endroit au monde pour se cacher du danger. 
      En descendant au bourg, il y a deux jours, une voiturette a frôlé mon guidon.
       Près de l’église, un clébard minuscule tenue par une petite vieille m’a mordu le mollet. Méfiez vous des minuscules ! ...ils se prennent pour Napoléon. 
      Pour l’’essence, j’ai résolu le problème depuis longtemps. J’en prend toujours pour 50 euros. Un truc pour ne pas payer plus......

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 octobre 19:28

      @Sergio

      Une bleue...l’orange l’est trop moderne ...et pis sur la bleue les sacoches sont plus grandes .


    • Sergio Sergio 26 octobre 20:16

      @Aita Pea Pea


      Et là pour le coup, t’es plus rapide que Régine Deforges !

      Bonne soirée

    • Eric F Eric F 26 octobre 21:38

      @velosolex

      « Il faut bien faire rentrer de l’argent pour suppléer à la disparition des impots locaux ? »
      et aussi la suppression de l’ISF sur les capitaux financiers, et la flat tax sur les revenus du capital, et la baisse de l’impot sur les profits des entreprises.... en fait le budget ne baisse pas, donc les remises consenties aux uns sont payées par les autres. Les deuxièmes de cordée sont les plus sollicités : ni remises ni exemptions.

    • velosolex velosolex 26 octobre 23:45

      @Eric F

      Tout ne va pas mal.

       Prenez le nombre de millionnaires, on vient encore de battre un record. 
      Comme quoi il n’y a pas que le prix de l’essence à la pompe qui augmente. 

    • velosolex velosolex 26 octobre 23:51

      @velosolex
      Le cercle des millionnaires français a accueilli 259 000 nouveaux membres en un an, selon l’étude annuelle du Crédit Suisse. Un nombre équivalent à la population de Bordeaux. 


      Un chiffre curieusement qui n’a pas été trop donné par les médias. C’est pourtant une bonne nouvelle non ?....En tout cas ces gens là ne paieront pas plus l’impot local que vous et moi. 
      Ou donc trouver l’argent.....
      J’espère que tous ces nouveaux millionnaires regardent bien les sites gouvernementaux, afin d’acheter leur essence au mieux. Il faut être vigilant, c’est tout nous dit edouard philippe, le champion de la sécurité à 80

  • soi même 26 octobre 18:06

    Il faudrait arrêter le racket à été dans l’autre sens, tous ceux qui ne pouvaient pas ce payées une voiture qui roulait au diesel ont été les vaches à lait des diéséliste à tous crains d’un carburant sous évalué plus polluant que l’essence. 


    • Eric F Eric F 26 octobre 21:45

      @soi même

      le diesel a certes été moins taxé, mais un « alignement » aurait du se faire en réduisant autant sur l’essence que ce qui est ajouté sur le gazole pour avoir un prix intermédiaire, c’est ce qu’avait du reste proposé Ségolène. En fait l’essence augmente un peu, et le gazole beaucoup.
      Ces dernières années, l’abondance du parc d’occasion permettait d’acheter un véhicule diésel à faible prix, ce qu’a fait mon fils.

    • soi même 26 octobre 22:09

      @Eric F, et pourtant c’est un racket qui a été bien organisé pour tous ceux qui non pas eux les moyen d’acquérir,un diesel. Quand a sur le fond d’utilisé les usager comme vache à lait cela est profondément scandaleux , c’est du même ordre en qui concerne la TVA.


      Il serait temps à tous les beaufs râleurs de dépassé la vision nombrilisme de leurs ennuis pécuniaires pour se fendre d’une autre réflexion approfondie de comment sortir de la moutonnade économie étatique.

      Macron n’est pas le bon Dieu.

    • Eric F Eric F 26 octobre 22:24

      @soi même
      Attention à ne pas faire le jeu des gouvernants qui tentent de creuser les divisions, il n’y a pas de combat des diéselistes contre les essencistes, les prix des carburants sont dores et déjà alignés à la pompe (le gazole est même plus cher que le E10 dans certaines stations) du fait de la sur-hausse empochée par les compagnies pétrolières (raffinage, distribution). Le problème réside dans le pourcentage de hausse, certains se sont endetter pour consommer moins cher et se retrouvent piégés, donc il faudrait geler les taxes pour 2019 et les années suivantes, TVA+TIPP confondues (en baissant la TIPP en fonction de l’augmentation de la valeur (pas du pourcentage) de TVA au litre). Le carburant n’est pas du tabac ou un alcool fort, c’est une denrée nécessaire pour se déplacer et se chauffer. Et les bus ne passent pas dans tous les chemins de campagne.


    • soi même 26 octobre 22:45
      @Eric F, arête ta propagande à quatre sous, le sujet est autre, la véritable question est , doit ton continué à légitimé un régime politico-économique qui perpétuer les us et coutume de l’ancien régime près révolutionnaire.

      Qui de nous pouvons actuellement faire don de 7500€ à un parti politique et obtenir un crédit d’impôt qui nous exonère de 5000 € ?

    • Eric F Eric F 26 octobre 23:39

      @soi même
      L’article ne vise pas à changer l’ordre politique, mon propos porte beaucoup plus modestement sur la hausse du prix des carburants. Si j’insiste sur le gazole, c’est parce que celui-ci a beaucoup plus augmenté que les autres carburants. Et puis, en toute confidence, je fais parti des piégés : ayant toujours roulé en voiture essence, j’ai cédé aux appâts du diésel il y a 7 ans parce qu’il était alors vanté par la presse et recommandé par le bonus écologique. Mais depuis 3 ans me voici stigmatisé comme empoisonneur par le présentateur du JT, banni de la ville par Hidalgo, surtaxé par le gouvernement. Ma voiture ne vaudra plus tripette à l’argus, mais tant qu’elle roule, je la garderai...


    • Croa Croa 27 octobre 09:31
      À Eric F « mais tant qu’elle roule, je la garderai... »
      En fait c’est justement ce qu’il faut faire, ou presque : Pour qu’elle roule longtemps il faut la ménager et donc, en plus, rouler le moins possible.

    • Eric F Eric F 27 octobre 09:58

      @Croa
      d’accord sur le principe d’optimiser les déplacements, ce n’est pas trop difficile en ce qui me concerne -je roule 8 000 km par an- mais bien des gens ont de fortes contraintes. Par ailleurs, certains ne se déplacent plus ...mais se font tout livrer parfois depuis le bout du monde, il faut voir les implications. De manière générale, il faudrait en revenir à une consommation de proximité, produire local et consommer local. Et limiter les voyages intercontinentaux, on voit l’explosion du transport aérien et des croisières maritimes. Mais si on ne va pas en avion à l’autre bout du monde, on devrait au moins continuer à pouvoir aller en voiture dans la région voisine.


  • Esprit Critique 26 octobre 18:08

    Un Peu de patience !

    Quand le prix du gasoil aura dépassé celui de l’essence on va vous expliquer la Vérité.

    Le moteur diesel dernier cri avec filtre a particule et traitement du NO2 pollue moins que le moteur essence !

    Ainsi on l’aura tous eu bien profond, « En Marche » pour la mobilité.


  • charly10 26 octobre 19:02

    @eric F

    Je souscris totalement à ce texte. Merci d’avoir recadré et rappelé le pourcentage infime de rejet CO2 anthropiques de notre pays. 1%. Et dans ces 1.%, que représentent la circulation routière et les transports. Environ 15% ; Autrement dit pas grand-chose.

     On ne maîtrise malheureusement pas les évolutions du cours du baril soumis à la spéculation, et qui dépasse aujourd’hui les 80 dollars, mais on n’est pas obligé d’en rajouter en additionnant encore les taxes. 

    Nous ne sommes pas dupes ; la hausse des taxes associées carbone est avant tout mise en œuvre dans une logique de rendement budgétaire, au profit du budget général de l’État. Entre 2014 et 2016, l’Ifrap conclu que la hausse des produits de la fiscalité énergétique a principalement servi à compenser une partie du coût du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) ».

    Pour dire les choses plus clairement, la taxe carbone est donc un moyen hypocrite de remplir les caisses de l’Etat, et entraîne une forte pénalisation de la circulation automobile sans assurer l’entretien correct du réseau routier. Elle n’est pas non plus utilisée pour favoriser la transition énergétique. Alors ou va cette taxe ?

    D’autre part la politique sur les carburants visant à assommer le diesel est aberrante. On peut comprendre que le diésel en circulation urbaine soit une ineptie. Ne serait-ce qu’au point de vue technique, car les températures de fonctionnement en ville ne permettent pas un fonctionnement correct des dispositifs antipollution.

    Mais dans nos campagnes !!!

     Je n’ose rappeler qu’à puissance égale, un moteur diésel consomme 20 à 25 % de moins qu’un moteur essence de nouvelle génération dit « downsizés. Donc dans l’approche d’une réduction des émissions carbone, mauvais calcul ;

    Essence, plus de CO2 émis, sans compter la surconsommation en circulation urbaine.

    Et en ce qui concerne les NOx, idem les moteurs essence « downsisés », émettent plus de Nox qu’un diesel euro 6, au point qu’on va être obligé de les équiper également d’un Filtre à Particules.  (3) 

    Au lieu de prendre des décisions « à l’arrache », n’aurait-il pas mieux  été sage de laisser le stock de véhicules se transformer, par simple attrition des vieux véhicules.

     Bref, politique incohérente, et très mal vécue par tous les habitants de nos campagnes, qui ne peuvent se passer d’un véhicule et qui ne disposent pas de solution de remplacement abordable et efficace. (Véhicules  électriques trop chers, peu performants en matière d’autonomie),

     Ce matraquage sur les taxes des produits pétroliers ne satisfait personne hormis un petit microcosme parisien.

    Une solution véritablement écologique, et non mercantile, aurait été d’aligner le prix des carburants en abaissant celui de l’essence sur le diesel. L’argument climatique n’est pas réaliste. Il ne sert qu’à culpabiliser à tort le citoyen.

    Dernier point, dans le cadre d’une politique réellement écologique, et dans l’objectif d’une électrisation majoritaire du parc automobile français Les décideurs , de quelque bord qu’ils soient peuvent ils nous assurer qu’atermes, les taxes carbone seront supprimées sur les énergies électriques.


    • Eric F Eric F 26 octobre 21:57

      @charly10

      "Au lieu de prendre des décisions « à l’arrache », n’aurait-il pas mieux  été sage de laisser le stock de véhicules se transformer, par simple attrition des vieux véhicules« 
      on est d’accord, comme je l’indique dans l’article.

       »aligner le prix des carburants en abaissant celui de l’essence sur le diesel.« 
      ou au moins ils auraient pu baisser un peu l’essence et n’augmenter que faiblement le gazole, mais les deux ont augmenté, et cumulé sur les années successives, le niveau de taxation est devenu prohibitif, comme la »gabelle« sur le sel sous l’ancien régime, et pour la même raison de remplir les caisses de l’état. La »moraline" utilisée pour justifier toutes les hausses relève du cynisme le plus révoltant. Car la hausse du prix du baril est déjà en soi un facteur dissuasif sans ajouter des taxes supplémentaires, près de 25% de hausse sur un an est rédhibitoire pour le pouvoir d’achat et tire tous les prix à la hausse,alors que les revenus ne suivent pas, Macron aura été le président de la baisse de pouvoir d’achat pour le plus grand nombre, mais pas pour les 1% du haut de l’échelle.

  • Dom66 Dom66 26 octobre 19:03

    le diesel qui consomme et rejette 30 % de moins ?????


    1000cm3 en essence ou en diesel qui tourne à 1000t/m donne tous les deux la même quantité de CO2 , (soit la combustion) comme un moteur diesel tourne moins vite qu’un moteur à essence, on nous a vendu pendant des années comme quoi le diesel polluait moins.

    Foutaise car le diesel pollue plus que l ‘essence (Particules + souffre et autres) et tue plus, et puis je ne sais pas vous mais moi me retrouver derrière un mazout qui fume bien noir me flingue, alors si possible je double. Et le FAP= foutaise aussi particules fines= direct dans le sang.

    Plusieurs grandes ville ont interdit le mazout…..il y a une raison...Non ?


    Deuxièmement.

    Tous les pays pauvre roulent à l’essence ! Pourquoi ? Faire un litre d’essence coûte moins cher que de faire un litre de mazout (Temps de chauffe de raffinage)


    Troisièmement.

    Pendant des années les propriétaire de voiture diesel ont roulés avec un carburant moins taxé que l’essence, et cela n’a gêné personne. Pourtant il n’était pas normal que les taxes soient différentes...Non ?. Alors pour moi pleurer pour l’augmentation des taxes sur le mazout..NON


    Gueuler contre l’augmentation des taxes sur le carburant...OUI


    TAXES = sur les deux carburants


    Le problème c’est qu’il était question d’augmenter les taxes sur le diesel, sans augmenter les taxes sur l’essence...Mais non….les taxes sur l’essence monte aussi. Soit encore des mensonges de polititiens


    Maintenant moi qui ai toujours roulé en essence…..vous voyez ce que je veux dire.


    Par contre je ne fais plus le plein en France (pays de taxes)...mais en Espagne.

    Ici chez moi le litre d ‘essence 1,62€ en Espagne 1,35€ c’est à 15’ de ma maison.

    Bonne route


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 octobre 19:29

      @Dom66. Comme le confiait mademoiselle Vandeput : « J’ai un poil à ma zoute ».


    • Croa Croa 26 octobre 20:39
      À Dom66,
      C’est faux. Le rendement d’un diesel est bien supérieur surtout à 1000t/mn, ce qui est lent comme régime. Comme son rendement est supérieur il produit moins de CO2, forcément ! On ne peut pas comparer la pollution d’un diesel avec celui d’un moteur ordinaire. Les moteurs ordinaires sont en réalité plus polluants (il ne faut pas croire ce que disent les médias) car une partie du carburant reste sous forme d’aérosol dans les effluents. Le problème du diesel c’est le carburant utilisé car le gazole brûle entièrement mais pas complètement, d’où une présence de suies (les fameuses « particules ») dans les effluents. Avec les huiles c’est pire (les carburants pour diesels contienne une part d’huile de palme, pas seulement du pur gazole.) Mais presque toutes les combustions d’hydrocarbures produisent des suies, les produits lourds nettement plus, c’est vrai.

      Ceci dit nous pourrions utiliser des diesels polycarburants, comme celui-ci (qui n’existe plus) : En le faisant marcher à l’essence ça ne fume quasiment plus du tout. Mais je ne te dis pas la gueule des patrons du pétrole s’ils n’arrivaient plus à vendre du fuel ou de gazole !

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 octobre 21:10

      @Croa

      L’ essence en autocombustion ...j’ai des doutes...là tu arrives sur de l’explosion comme une avance mal réglée et tu fusille l’embiellage .


    • Eric F Eric F 26 octobre 22:09

      @Croa

      Vous avez raison concernant le meilleur rendement et la moindre quantité de rejets d’oxydes de carbone d’un diésel.  Concernant les particules, il faut ajouter que depuis plusieurs années les moteurs diésel sont équipés d’un filtre à particules qui- contrairement à ce que certains écrivent- est efficace même à froid (c’est la régénération qui nécessite d’être à haute température), alors certes les particules ultra fines sont filtrées en moins forte proportion que les plus grosses, mais globalement 95% en masse est filtré.
      Donc il peut y avoir incitation à remplacer les « vieux » véhicules diésel et les interdire en centre ville, OK, mais depuis six ou sept ans, les diésel rejettent moins de particules que les nouveaux moteurs essence à injection directe qui n’étaient alors pas équipés de filtre jusqu’ici, et bénéficiaient d’une plus grande tolérance dans les normes (jusqu’à la toute récente évolution). Les campagnes de culpabilisation sont donc trompeuses, elles se basent du reste sur l’état du parc à la fin des années 90, or depuis la pollution a baissé grâce aux progrès techniques « poussés » il est vrai par les normes, et c’est une bonne chose.

    • Croa Croa 26 octobre 23:23
      @Aita Pea Pea
      Ce qui différencie un diesel d’un moteur ordinaire ce n’est pas seulement l’« autocombustion » ( combustion avec auto-allumage) mais son pilotage par l’injection, laquelle dure un certain temps. Dans un moteur ordinaire toutes les matières sont déjà en présence lorsque l’allumage est amorcée à l’aide d’une étincelle. C’est pour cette raison qu’il y a un risque que la combustion transite en détonation. Ce risque n’existe pas dans un diesel puisque le carburant est injecté au fur et à mesure pendant la combustion.
      *
      Un moteur diesel fonctionne avec n’importe quel carburant. C’est un choix technique et réglementaire qui a fait que les diesels sont généralement fait pour brûler du gazole. D’autres choix techniques sont possibles même si absolument tous les diesels pour automobiles sont conçues pour le gazole. 

    • Dom66 Dom66 27 octobre 01:21

      @Croa

      T’as tout faux mon pote. Je parle pas du rendement, je parle d’une loi qui est simple.

      Une combustion pour 1000t/m pour une cylindré égale le CO2 qui sort est le même valeur x

      Comme mazout tourne...disons 5000t/m pour faire rouler une voiture..disons 130km/h

      et qu’a boite de vitesse = un moteur essence tournera à 6000t/m pour 130km/h (Moins de rendement ou puissance) le moteur essence produira plus de CO2, c’est évident. (mes chifres sont bidon c’est juste pour expliquer) .

      SAUF que le Co2 n’est pas bon pour la planète c’est un fait ; mais pour les poumons c’est le diesel qui est mauvais.

      De nos jour presque 100 % de l’essence injecté est brûlé...pas le mazout


    • Dom66 Dom66 27 octobre 01:45

      @Eric F

      100 % des spécialistes dans le monde sont d’accord sur une chose.

      Le diesel est plus nocif et plus polluant, et si ils pouvaient laisser le diesel rouler ils le laisseraient.

      Car ce n’est pas un problème de taxe (sauf pour nous en France) les gouvernements s’en foutent ils ne regardent pas le type de voitures qui circulent, ils taxent point.

      Les filtres FAP est n pis aller pour laisser les constructeurs vendre les voitures à moteur de tracteur, et comme les particules sont plus fines elles sont bien plus dangereuses.

      Et 100 % des spécialiste en médecine sont d’accord avec ça.


      Si il n’y avait ps de problème avec le mazoute, le monde laisserait ces voitures mazout rouler dans les villes.

      On a diésélisé la France et maintenant on pleur. Comme toujours c’est les plus pauvres qui vont morfler.

      Et puis je n’ai jamais entendu un pro diesel trouver anormal que pour aller d’un point A à un point B les taxes soit différentes pour Pierre qui roule en mazout et Jean en essence...Vrai ou Faux.

      Moi j’ai toujours voulu que les taxes soit =….le mec qui désire rouler en mazout roule en mazout si cela lui fait plaisir… et ses grosses fumées noir dans le nez des autres,mais avec les mêmes taxes que pour moi, qui roule en essence.

      C’est le gouvernement qui est dégueulasse d’augmenter aussi l’essence, alors qu’il veut diminuer le parc auto des masout.


    • Dom66 Dom66 27 octobre 02:01

      @Dom66

      En +

      Voir ici les spécialistes qui pensent que le diesel pollue moins


      https://www.consoglobe.com/moteur-pollue-essence-diesel-3966-cg



      Le problème fondamental du Diesel, c’est en effet qu’il émet des oxydes d’azote (NOx), notamment les dangereux dioxydes d’azote (NO2) qui s’attaquent aux voies respiratoires. Il rejette aussi par sa constitution même des particules, également toxiques pour les poumons et reconnues cancérogènes par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) depuis 2012.


      En 2012, 70,8 %  du parc automobile français est composé de diesel (contre 9,9 % il y a 30 ans). Résultat, les véhicules diesel rejettent 87 % des particules émises par le trafic routier français contre moins de 10 % pour les moteurs à essence non catalysés. C’est le résultat d’une politique continue des autorités françaises depuis des années qui a rendu la fiscalité du gazole plus favorable que celle de l’essence.

      Le comble a été le bonus-malus écologique qui a clairement encouragé à acheter des véhicules diesel.

      Les émissions cancérigènes HAP dues au gazole ont augmenté de 140 % entre 1990 et 2009 alors qu’elles ont diminué dans tous les autres secteurs.


    • Eric F Eric F 27 octobre 09:24

      @Dom66

      C’était vrai pour les moteurs non dépollués, mais désormais les normes sont très sévères, et même si les dispositifs de filtrage sont des pis allés ils réduisent considérablement les rejets nocifs. Les moteurs essence moderne à injection directe rejettent autant de particules, et ce n’est que depuis octobre dernier qu’ils ont un filtre.
      Le parc ancien pose problème, mais le « remplacement naturel » fait son effet, les mesures montrent une baisse de pollution à trafic constant (pas là où il augmente évidemment).

      Notez quand même que malgré les campagnes de dénigrement -que vous relayez, du reste-,  il se vend encore un tiers de voitures diésel en neuf, et encore la quasi totalité des poids lourds (pour les bus, le gaz est une bonne alternative, mais il a quasiment disparu sur les voitures, allez comprendre).

      La convergence de prix avec l’essence est dores et déjà un fait accompli, la demande est de ne plus aggraver le racket

    • Croa Croa 27 octobre 09:46
      À Dom66,
      FAUX, le diesel on n’a pas jamais fait mieux comme moteur à combustion interne, le rendement est supérieur de 30% au meilleur moteur à combustion interne d’un autre type et c’est aussi le moins polluant. En fait le problème vient du carburant puisque ce moteur est tellement bon qu’on lui a réservé les plus mauvais carburants : Gazole & huile pour les diesels dits « rapides » pour automobiles, fuel domestiques pour les diesels industriels et fuels lourds pour les gros diesels marins. 

    • Eric F Eric F 27 octobre 10:03

      @Croa
      intéressante remarque, et notamment sur le fait que le transport maritime utilise de très mauvais carburants avec une teneur en soufre 1000 fois plus forte que le gazole.


    • Croa Croa 27 octobre 10:09
      À Dom 66 (suite)
      Sur ce point tu as raison : « Les filtres FAP est n pis aller pour laisser les constructeurs vendre les voitures à moteur de tracteur »
      *
      La bonne solution aurait été de rééquiper les diesels en dispositifs d’injection d’essence en lieu et place des systèmes à injection de gazole (il faudrait aussi réduire un poil l’avance à l’injection.) Mais bon sachant que les patrons de l’industrie de l’automobile et les patrons du pétrole sont copains comme cochon un tel choix est impensable !

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 octobre 12:39

      @Croa

      Pour le lien Berliet sympa ...le blême est leur conception piston dont la tête fait chambre de combustion...comment évacuer la chaleur ? Normalement c’est la culasse qui encaisse ..


    • Croa Croa 27 octobre 14:29
      À Aita Pea Pea,
      Je ne sais pas ! On ne peut pas tout savoir. Ce n’est pas le seul diesel à avoir intégré la chambre de combustion dans la tête de piston. En fait il n’y a que les diesels à préchauffage qui ont une chambre de combustion intégrés à la culasse et la raison n’est pas un prétendu meilleur refroidissement mais un allègement du moteur car les moteurs à préchauffage n’ont pas besoin d’un taux de compression aussi fort que les autres.

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 octobre 14:38

      @Croa

      Salut...faut que je retrouve un vieil article LVM ( bécane) où sur un essence ça avait été fait et les probs qui en decoulaient ...


    • Eric F Eric F 7 novembre 09:48

      référence concernant la pollution selon les carburants : https://www.automobile-propre.com/particules-fines-diesel-meilleur-essence/


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 26 octobre 20:07
    Appel au blocage : Des routes, des structures administratives, des gares, des lieux de décision comme les conseils départementaux et régionaux , des autoroutes ..etc..etc

    Paralyser la France aussi longtemps qu’il est possible de le faire .....
     smiley

    • Eric F Eric F 26 octobre 22:12

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
      A mon avis, les campagnes de protestation sur le sujet (même les média commencent à les relayer) et la perspective d’une déroute électorale devrait faire réfléchir les gouvernants. Paralyser le pays à toute occasion dégraderait davantage la situation économique déjà calamiteuse.


    • soi même 26 octobre 22:23
      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani et pourquoi pas le Champ Élysée ?


    • Croa Croa 26 octobre 23:34
      À SPQR Sono Pazzi Questi Romani,
      C’est un peu con pour un problème aussi dérisoire, tu ne crois pas ?
      *
      Quand macron a fait son « coup d’état social » ( une attaque bien plus grave avec la remise en cause de tout le code du travail et tout) on t’as vu ?
      *
      En tout cas moi vous ne me verrez pas pour vos petits problèmes de bagnoles !

  • LUCA LUCA 27 octobre 07:36

    Personnellement je foutrais l’essence à 5 balles, ça impacterait directement tous les clampins qui prennent la bagnole pour 100 m, impactés grave ! Le pétrole est une denrée rare et vous ne souhaitez que le gaspiller pour allez voir vos matchs de foot ou vos séances de yoga !...c’est finito la musica ! La transition c’est maintenant qu’ça commence ! smiley


    • charly10 27 octobre 09:19

      @LUCA

       @ Luca 

      Bonjour

      Il est vrai que certains abusent, mais Je pense que vous raisonnez comme un citadin. Et la France ne compte pas que des citadins. Dans mon village, il faut faire 8 km pour acheter du pain. J’utilise mon vélo quand c’est possible, mais quand il pleut ou qu’il fait froid !!!Quant au pétrole , il n’est pas si rare.

       J’ai vécu les premiers chocs pétroliers en 1973 ;déjà à l’époque, on nous prédisait la disette pour la fin du millénaire. Alors que l’augmentation du prix du baril résultait d’une manœuvre de l’OPEP face à la dépréciation du dollar et à l’écroulement des taux des changes à taux fixes. Et également de la situation géostratégique au moyen orient (guerre du Kippour).

      Personne ne sait, à l’heure actuelle, ce que sont les réserves de pétrole. Toutes les informations sont basées sur des calculs de probabilité, donc très aléatoires. Je ne vous parle même pas du pétrole d’origine abiotique (théorie russe, encore peu diffusée chez nous). Le pétrole reste avant tout une arme économique très sensible. Les états pétroliers et les compagnies pétrolières, ne diffusent que des informations floues qui varient toujours en fonction de leurs intérêts immédiats ou à venir. Ils n’ont aucun intérêt à ce que les marchés sachent exactement ce qu’il en est dans ce domaine, car ce marché du pétrole et du gaz est majoritairement spéculatif il doit pouvoir être manipulé par les différents acteurs.

      Ne jamais perdre de vue que la cupidité des hommes est la source de nos maux.


    • Eric F Eric F 27 octobre 09:35

      @LUCA

      Si 5 balles c’est 5 francs, on a largement dépassé ce prix smiley
      Bon, sérieusement, il y a inéluctablement un phénomène de hausse naturelle du prix du carburant, mais on le voit, cela relance l’inflation générale et donc la baisse du pouvoir d’achat du fait du transport du fret comme celui des personnes. J’ai eu la chance de travailler à 5km de chez moi et faire la plupart des trajets à vélo (sauf temps exécrable), mais de nombreuses personnes ont de long trajets sans possibilité de transports en commun. Par ailleurs, outre le fret, les déplacements touristiques, familiaux, etc. font partie de la vie quotidienne et de l’activité économique. C’est pourquoi, il ne faut pas aggraver la situation en empilant les causes de hausse

Réagir