mercredi 5 décembre - par Daniel MARTIN

Gilets Jaunes : recul gouvernemental, quand la « bagnole » guide le peuple !

Après les émeutes de Paris le 1er Décembre qui furent d'une extrême violence, avec des destructions jamais inégalées, les annonces du premier Ministre concernant la suspension de taxes et l'augmentation des tarifs de l'énergie seront-elles de nature à mettre un terme aux actions des gilets jaunes ?

JPEG

Rappel des annonces de moratoire de six mois faites par le Premier Ministre :

Suspension pendant six mois de la hausse de la taxe carbone qui devait se traduire par une augmentation de 6,5 centimes pour le diesel et de 2,9 centimes pour l'essence. Dans le même temps, la convergence de la fiscalité du diesel et de l'essence et la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier, le GNR, sont reportées de six mois.

Il y a également le report de six mois du renforcement des conditions pour le contrôle technique des automobiles. Il était lui aussi prévu au 1er janvier et consistait notamment en un abaissement des seuils autorisés en matière de pollution des véhicules diesel.

Enfin, ni les tarifs de l'électricité, ni ceux du gaz n'augmenteront, comme c'était prévu, "durant la concertation et donc durant l'hiver qui s'annonce", a développé le chef du gouvernement. Ces tarifs devaient initialement augmenter de 5,8% pour les tarifs réglementés du gaz au 1er janvier et de 2% à 4% au 1er février.

En parallèle de ces annonces à effet quasi-immédiat, le Premier ministre a annoncé la tenue, du 15 janvier au 1er mars, d'un « large débat sur les impôts et les dépenses publiques », une concertation, dont il précise qui « ne doit ressembler à aucune autre. Il s'agit d'un dialogue au niveau national, mais le débat doit avoir lieu au plus près des Français. Il faut définir une organisation pour que tous les Français puissent s’exprimer, démultiplier les façons de participer. Ce débat devra déboucher sur des solutions concrètes ».

Ces annonces qui coûteront 2 milliards d'euros vont-elles stopper les actions des gilets jaunes ? On peut en douter, si on se réfère aux déclarations des gilets jaunes présents aujourd'hui sur différents points du pays. Pour eux, à l'évidence ce recul du Gouvernement les encourage à aller plus loin pour obtenir encore et toujours plus, avec des revendications aussi diverses que variées et contradictoires, voire parfois des plus loufoques, y compris quand ils demandent la démission du Président de la République. En faisant fi de l'état de Droit, des institutions et du calendrier électoral, savent-ils au moins par qui ils le remplaceraient : Mme LE PEN, M. MELENCHON ou qui d'autre ?

Si le mouvement des gilets jaunes apparaît comme une « cyber-jacquerie » des temps modernes, et semble se traduire comme une revanche brutale de « ceux qui ne sont rien », ces » derniers de cordée « largement ignorés depuis des années par les pouvoirs en place au profit de catégories sociales plus aisées, mais est-elle vraiment l'expression du bon « peuple », victime et paré de toutes les qualités ?

A l'évidence, le gros des « bataillons » gilets jaunes se trouve parmi la classe moyenne basse, qui se définit non par rapport aux moyens financiers qui sont les leurs, bien qu'une partie d'entre eux travaille avec souvent des revenus faibles et qu'un grand nombre ait un salaire correct, ils sont en général le produit d'une certaine inculture, surtout politique. Ils sont particulièrement vulnérables aux manipulations par intox et fausses nouvelles dont ils se nourrissent. Ils se prennent pour le peuple et reprennent souvent la phraséologie de l'ex FN, alors qu'au fond ils ne sont qu'une fraction minoritaire de ce peuple auquel ils se réfèrent.

Peu importe le climat, avant tout c'est consommer et nourrir la « bagnole » le moins cher possible

Au fond, « ce bon peuple » veut surtout pouvoir beaucoup consommer de tout et pas cher, surtout du carburant pour nourrir la voiture érigée en nouveau « guide du peuple ». La planète brûle de tous coté à cause d'une croissance démographique qui explose avec un milliard d'habitants de plus par décennies, 100 000 km² de terres arables disparaissent tous les ans sous le béton et l'asphalte, la moitié des vertébrés ont disparu, le climat est en pleine dérive, mais pour les gilets jaunes ce n'est pas un problème, ce qui compte c'est le pouvoir d'achat pour aller plus souvent au Mac'do, partir en vacance l'hiver à la neige et l'été à la mer, s'acheter un nouveau plus grand téléviseur pour voir le foot ou le top 14... Les gilets jaunes et leur soutien ne cessent d'affirmer qu'ils n'en peuvent plus des impôts et taxes qu'ils ne veulent plus payer, alors que la plupart ne sont pas imposables, mais en même temps, en vrac, ils veulent plus de services publics, plus de transports collectifs, une revalorisation du SMIC, une augmentation des prestations sociales, notamment familiales pour faire plus d'enfants, ce qui est un comble, alors qu'il faut plutôt développer une politique anti nataliste.

Avec ou sans taxe le pétrole sera de plus en plus cher

Les gilets jaunes, dont il est vrai que le problème des énergies fossiles ne les préoccupent guère, car ils semblent ignorer que malgré des fluctuations au gré des contingences politiques, le prix du pétrole ne pourra plus baisser. On ne rappellera jamais assez que tous les experts sont formels le pic de HUBBERT étant atteint, nous sommes arrivés au début de la fin de l’ère du pétrole et nous devons donc faire face à un coût qui ira toujours en augmentant. Avec ou sans taxe, plus les réserves déclinent, plus le pétrole sera toujours cher. Avec une demande supérieure à l'offre, car les stocks d’extraction aisée s'épuisent, cela ne peut que faire « flamber » les prix. L'extraction du pétrole de schiste n'échappe pas à cette logique.

Il serait temps, par ailleurs, que les responsables politiques, sous couvert de compréhension de « leur malaise » qui instrumentalisent le mouvement des gilets jaunes en faisant la danse du scalp autour du totem Elyséen cessent leur petit jeu, non seulement leur hypocrisie est évidente, par exemple : certains d'entre eux n'ont-il pas voté la taxe carbone lors du précédent quinquennat ? Mais indirectement ils se font complices de la violence et les destructions commis dans le pays lors de ces manifestations qu'ils encouragent et auxquelles certains d'entre eux participent...

N'y avait-il pas d'autres concessions à faire et plus équitables que la suspension des taxes et l'augmentation des tarifs de l'énergie ?

Si pour des impératifs liés aux engagements pris sur le plan international et confirmé par le vote du parlement pour le climat avec la réduction des gaz à effet de serre, la taxe carbone n'aurait pas dû être remise en cause. Un recul du Gouvernement sur cette question discrédite le Président de la République sur le plan international, par rapport à ses engagements pris pour le climat au moment ou s'ouvre la COP 24 en Pologne...Par contre il y a des mesures qui ont été prises et pour lesquelles se dégage une majorité de la population, bien au-delà des gilets jaunes, qui souhaite leur abrogation, notamment la suppression de l'ISF.

La suppression de l'ISF suivie par la hausse de la CSG, a profondément heurté l'opinion publique, peu sensible aux arguments qui la justifiait

Il faut rappeler qu'avec la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF) telle qu'elle a été envisagée où seul l'immobilier est taxé avec un impôt sur la fortune immobilière ( IFI) était manifestement une grosse erreur ? Comme en matière d'ISF, sont passibles de l'IFI les personnes dont l'actif taxable (déduction faite du passif) est au moins égal à 1,3 millions euros. Bien que le seuil de déclenchement soit de 1,3 million d'euros, le barème commence à partir de 800.000 euros (au taux de 0,5 %). Du coup, le contribuable à l'IFI acquitte d'entrée un impôt de 2.500 euros.

Avec la suppression de l'ISF, La valeur de certains biens somptuaires est désormais exclue de la fiscalité ( yachts, jets privés, chevaux de course, voitures de luxe, ou lingots d'or, œuvres d'art) ainsi que sont dispensés les prélèvement sur les dividendes des actions lorsque le revenu fiscal de ­référence ne dépasse pas 50.000 euros pour un célibataire, divorcé ou veuf et 75.000 euros pour un couple soumis à une imposition commune. 

La suppression de l'Impôt sur la fortune (ISF) n'a d'ailleurs pas été aussi productive qu'espérée en matière d'emplois. A l’évidence sa suppression n’a eu que peu, sinon aucun effet sur la création d’activités et l'emploi. Les chefs d’entreprises expatriés qui ont investi dans le pays par « effet de ruissellement » ne l’on pas fait à cause de la suppression de l’ISF, mais des bénéfices réalisés par retours sur investissements de leurs activités.

Pour celles et ceux de ces chefs d’entreprises non expatriés qui en ont bénéficié, ils ont généralement préféré les placements en actions, avec une fiscalité avantageuse.

1 - Rétablir une fiscalité sur la fortune non immobilière

Rétablir l'ISF, sous une forme ou une autre, de manière à fiscaliser les éléments somptuaires qui en ont été exclus et dont certains sont particulièrement agressifs pour l'énergie et le climat (yachts, jets privés, chevaux de course, voitures de luxe, ou lingots d'or, œuvres d'art) ainsi que la dispense des prélèvement sur les dividendes des actions. Retirer de cette fiscalité l'immobilier, c'est à dire l'actuel IFI, qui fait l'objet de la fiscalité locale par ailleurs.

Contrairement aux arguments des partisans de la suppression de l'ISF, rétablir une fiscalité sur la richesse ne fera pas fuir les riches, car tout en, résident en France, ils ont déjà placé « leurs modestes économies » dans les paradis fiscaux. C'est précisément à ces paradis fiscaux qu'il faut s'attaquer. Une fiscalisation de la richesse sur la base des taux qui prévalaient pour l'ISF c'est près de 4 milliards d'euros de recettes

2- Profiter de la suppression de la taxe d'habitation pour une refonte totale de la fiscalité locale dans le cadre plus global d'une réforme de la fiscalité nationale prévue par le débat national qui est annoncé par le Premier Ministre.

Si la suppression de la taxe d'habitation a bien été reçue par l'opinion, encore qu'au début du quinquennat elle aurait du s'inscrire dans une refonte de la fiscalité locale, comme l'avait pourtant évoqué le Président de la République. Les impôts locaux sont particulièrement injustes et ne correspondent plus aux défis écologiques qui sont à relever. Globalement il faut revoir la totalité de la fiscalité française, notamment des niches fiscales, ainsi que le problème des paradis fiscaux, mais cela doit se faire dans le cadre, du débat public national de trois mois annoncé par le premier Ministre.

3- Revoir les barèmes pour la hausse de la CSG

Quand pour favoriser le travail, mais aussi pour financer la suppression de la taxe d'habitation, Emmanuel MACRON a décidé la hausse de la CSG où quelques 9 millions de retraités, dont la plupart sont loin d'être des privilégiés, devaient ainsi être touchés par ce passage de la CSG de 6,6 à 8,3 %. « Cela fait 1,7 point, mais en pourcentage, selon des économistes cela correspond à une hausse de plus de 20 %. On connaît la suite…

Mise en oeuvre depuis de 1er janvier 2018, l’augmentation de la CSG concerne 60% des retraités qui ont une pension nette mensuelle de plus de 1 289 € pour un retraité de moins de 65 ans et de plus de 1 394 € pour un retraité bénéficiant de l’abattement supplémentaire pour les plus de 65 ans. Pour une pension de retraite mensuelle de 1 500 €, la hausse de la CSG représente une perte de revenus de 25 € par mois soit 300 € par an.

Seuls les retraités dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 14 404 euros par an (pour une personne seule) paient la nouvelle CSG à taux plein, soit la moitié des retraités. Les autres sont soit totalement exonérés de CSG, soit soumis à un taux réduit de 3,8 %, qui n’a pas augmenté avec la réforme.

Selon Emmanuel Macron, en mettant à contribution les retraités, cette mesure permet de rendre le financement de la protection sociale plus « universel ».

D'un point de vue communication, en prenant ces dispositions après avoir supprimé l'ISF ce n'était pas à l'évidence le meilleur choix qui soit.

En même temps que le rétablissement d'une fiscalité sur la richesse, revoir les barème de la hausse de la CSG afin de dispenser de cette hausse les retraités qui perçoivent moins de l'équivalent de deux SMIC serait un signal fort.

4- Par rapport à la « transition » écologique » remettre en discussion tout ce qui concerne la voiture électrique, les mobilités et plus généralement les nouvelles technologies du numérique

Après la machine à vapeur et sa matière première le charbon, le moteur thermique et le pétrole, voici venue l’ère des nouvelles technologies du numérique avec les métaux rares. Ne pas ignorer que cette nouvelle énergie fossile est un futur danger pour la planète qui va générer de nouveaux enjeux géopolitiques, et écologique avec ses enjeux économiques, politiques, humains et sociaux pour les prochaines années. 

Toutes ces nouvelles technologies incluant la la voiture électrique, le téléphone portable, les panneaux solaires, les éoliennes, la fibre optique, la tablette, la robotique, l’intelligence artificielle, la cybersécurité, les biotechnologies médicales, les objets connectés, la nanoélectronique, les voitures sans chauffeur, taxis drones… ne peuvent se passer de métaux rares et de terres rares pour fonctionner. 

Cette transition énergétique n’est pas une simple avancée technologique mais une véritable révolution économique qui va affecter la société sur le plan culturel, démographique, économique et territorial.

Avant de prendre des mesures qui sont urgentes en faveur du climat, encore faudrait-il avoir pris le temps d'une large concertation préalable avec des décideurs économiques responsables politiques et experts spécialistes de ces questions, ce qui suppose un moratoire des mesures prises concernant les primes à l'achat de remplacement de véhicules et celles qui encouragent la voiture électrique, laquelle en dehors d'un usage professionnel urbain, relève d'une aberration.

Pour conclure 

Les quatre propositions suggérés ici permettrait certainement de mieux stopper l'escalade avec les gilets jaunes. La décision annoncé par le premier Ministre d' un large débat sur les impôts et les dépenses publiques, ouvert à tous les citoyens, dont les gilets jaunes qui devrait être organisé dans chaque commune qui se déroulera sur trois mois est une très bonne décision. Il serait souhaitable de profiter de ce débat national pour l'élargir à d'autres thématiques telles que la transition énergétique, l'économie-emplois, les territoires pour quel avenir ? Les propositions qui se dégageraient majoritairement au niveau national serviraient de support à des lois que devrait voter le parlement.

 



104 réactions


  • math math 5 décembre 09:35

    (recul gouvernemental..) même pas juste une pose pour emmerder les gilets...Pire sur la télé toutes les chaines), y a un soit disant représentant des gilets (un mec caché derrière sa barbe..) un charlot qui raconte des conneries..ce type est téléguidé par l’élysée..pour dire autant de conneries...


    • devphil30 devphil30 5 décembre 09:49

      @math

      En grattant un peu on trouve des historiques fort intéressants sur ces pseudos représentant
      Ils ont souvent tenté de se faire élire ou ont été syndicaliste , ce qui ne les rend pas indépendant et impartial dans leurs prises de parole 


    • Le421 Le421 5 décembre 17:51

      @math
      Faire une fixette sur la bagnole prouve que l’auteur ne doit pas trop trainer ses fesses sur les sites des gilets jaunes.
      J’ai fait un article sur le sujet après avoir battu le bitume des ronds-points depuis le 17 Novembre...
      Y’a sûrement pas que la bagnole !! Loin de là...


    • Alren Alren 5 décembre 18:21

      @Le421

      L’auteur est soit borné soit de mauvaise foi : les gens utilisent leurs voitures par obligation et voudrait bien faire moins de kilomètres !!!

      Beaucoup de personnes préférerait faire la route domicile-travail et retour par le train, beaucoup plus sûr et agréable puisqu’on peut y lire tranquillement, sans craindre la plaque de verglas en hiver.

      Seulement voilà, le pouvoir ferme les petites lignes alors que des michelines modernes et électriques pourrait transporter des abonnés avec des tarifs subventionnés pour ne pas pénaliser les personnes qui doivent habiter loin des villes, où il y a du travail, parce que là-bas dans leur village, le terrain est moins cher.

      L’auteur ne fait pas ses courses au super marché. Se rend-il compte de ce qu’est pour une femme de ramener 15 kg de courses à la maison en changeant plusieurs fois d’autobus et en marchant plusieurs centaines de mètres ? certaines le font en rêvant d’une voiture ...

      L’auteur ne vient pas chercher ses enfants à l’école, au cours de musique, au sport. Les bons parents arrivent avant l’heure pour que leurs enfants n’attendent pas sous la pluie, dehors, exposés aux dangers de la ville et pour cela rien ne vaut une voiture.


    • HELIOS HELIOS 6 décembre 01:01

      @Alren

      ... et même s’il ne l’utilisaient que par plaisir, où se trouve le vrai problème ??

      Je ne sais pas ce que fait l’auteur pendant ses loisirs.. a moins que ce soit une limace, il fait surement quelque chose... et cela coute TOUJOURS en energie.. sauf que la pensée unique et politiquement écologique ne va pas lui reprocher son energie gachée pour du loisir alors que lui, il condamne déjà ceux qui ne font pas comme lui !

      Allez, zou, du balai........


    • biquet biquet 6 décembre 10:29

      @Alren
      L’auteur est soit borné soit de mauvaise foi : les gens utilisent leurs voitures par obligation et voudrait bien faire moins de kilomètres !!!
      Pour les trajets de moins d’un kilomètre, 58 % des français prennent leur voiture ; si l’auteur est borné, vous, vous êtes aveugle !


    • pemile pemile 6 décembre 10:35

      @biquet « Pour les trajets de moins d’un kilomètre, 58 % des français prennent leur voiture »

      Vous avez les sources INSEE de ce chiffre ?

      En cherchant sur leur site je ne trouve pas ce chiffre pour l’enquête de 2008 et l’enquête mobilité en cours avril 2018-avril 2019 ne publie encore aucun chiffre.


    • Alren Alren 6 décembre 13:36

      @biquet

      Quand a-t-on moins d’un kilomètre à parcourir quand on habite dans une zone rurale ?
      Si l’on conduit ses enfants à l’école primaire, il faut compter une demi-heure de marche pour parcourir un kilomètre. Et les enfants de moins de 10 ans rechigneront à perdre une heure par jour pour un aller-retour, et ce à condition qu’ils bénéficient d’une cantine.
      La mère aussi a sans doute autre chose à faire que de perdre cette heure.
      Il en est de même si on a la chance rare d’avoir son travail à un kilomètre de son domicile. Et puis la voiture protège de la pluie et du froid ...


  • devphil30 devphil30 5 décembre 09:46

    Quand je lis cet article et quand je vois la misère qui n’est pas prise en compte alors je comprends mieux l’attitude hautaine du pouvoir.

    Comment penser que le fait d’augmenter les taxes sur l’essence vont diminuer la pollution ?

    Vous devriez vous renseigner sur la consommation des cargos qui sillonnent les mers et sur les avions avec des taxes réduites mais un impact écologique immense.

    Arrêtons de diaboliser l’utilisateur de sa voiture qui n’a pas d’autres choix

    Mettons en place des mesures de transports en commun et pas juste dans les villes , mettons en place des voitures à hydrogène , mettons des éoliennes et de la rétro marée pour produire de l’électricité.

    Je suis dubitatif de cette névrose pour passer aux voitures électriques qui n’ont pas d’autonomie , dont les batteries au lithium sont excessivement polluantes et comme tout le monde le sait , le parc EDF ne peux suffire à produire pour toutes ces voitures alors pourquoi ?

    Une ébauche de réponse au vue de la situation de EDF , la possibilité de mettre des taxes accrues sur l’électricité ?

    Pas simple d’envisager sans avoir un esprit tortueux quelle nouvelle taxe pourrait venir.

    En tout cas le port du gilet jaune pour la sécurité des Français est une réussite , la sécurité routière va s’en féliciter et il faut bien savoir que le nombre de voitures en excès de vitesse prise aux radars à diminuer de manière très significative depuis 1 mois 

     smiley

    , la seule réussite du gouvernement ....

    https://fr.motor1.com/news/280270/132-radar-detruit-gilet-jaune/


    • Pere Plexe Pere Plexe 5 décembre 10:59

      @devphil30
      L’auteur à la même suffisance que Macron et sa clique.
      Son méprisant « quand la bagnole guide le peuple »

      cache mal la réalité.

      En fait de « transition écologique » c’est à la taxation des déplacements qu’on assiste.

      Alors que la société qu’on nous impose les rendent inévitables et souvent les augmente : l’hôpital l’école la mission d’intérim et les familles sont de plus en plus loin.La flexibilité et la mobilité sont exigés des salariés .

      Et ceux qui peuvent se passer de la voiture sont ceux à qui la collectivité apporte services énergies nourritures mobilités et autres biens de consommation.


    • Jeekes Jeekes 5 décembre 12:15

      @devphil30
       
      Laissez-moi synthétiser cette énième bouse du guignol de service.
      Facile, ’’les GJ sont tous des cons, ignares, incultes, drogués à la bagnole et au CO2, qui ne comprennent rien.’’
       
      Heureusement y’a martin qu’est là pour leur expliquer ce qu’il faut faire !
      Loué soit-il...
       


    • hunter hunter 5 décembre 14:10

      @Jeekes

      Exact !
      Ca me fait marrer de lire la prose de ce Monsieur, qui jamais ne remet en cause une chose : ce gros système, glorifie en permanence l’agitation, le mouvement ( ce que j’appelle vulgairement la gigitte), et non content de la glorifier cette connerie de gigitte, il l’a généralisée : là, les gens des GJ, ils ne disent pas qu’ils sont assoiffés de gasoil pour aller écumer les centres commerciaux, ils disent simplement qu’un système à la con les a éloignés de leur taff, et que ce sale système à la con a supprimé les trains, les bus, et n’a laissé qu’une alternative : prendre la bagnole !

      Eh oui Monsieur l’intello Martin, il faut bien qu’ils aillent bosser, parce que sans ça, votre putain de système, il ne va pas tourner, si tous ces gens ne bossent pas !

      Je rappelle que ds kyrielles de parasites, genre « experts » de BFM WC, publicitaires, et autres jobs totalement improductifs, peuvent faire les malins dans leurs petits bars branchés et lors de leurs petits diners en ville, parce qu’il y a des pauvres exploités, qui se lèvent à 5h00 du mat’, qui prient secrètement tous les matins pour que la guimbarde à300 000 kms démarre, parce qu’il fait froid et qu’il faut dégiverre le pare brise, puis enquiller 35 bornes sur des routes pouraves, gelées en plein hiver, de nuit, pour aller bosser dans un champ ou dans des abattoirs, pourque Monsieur puisse aller se gaver son foie gras à Noël, avec ses potes gauchisto-bien pensants...

      Et idem pour vos esclaves 2.0, dans les banlieues, qui se tapent des kilomètres en train ou en bagnole pourrie, pour nettoyer vos chiottes, préparer vo sushis, vous les livrer et nettoyer vos « open spaces » !

      Diner pendant lequel, ils tailleront du costard sur mesure, à tous ces cons du populo qui sont drogués à la bagnole !

      Monsieur l’auteur, je vous méprise au plus haut point ! vous ne savez pas de quoi vous parlez... vous suscitez chez moi une haine abyssale, et si vous teniez devant moi un tel discours IRL, vous seriez immédiatement châtié et remis à votre place, « à la manière du peuple », c’est à dire avec une bonne grosse mandale, voire un bon coup de pied dans votre auguste fion !

      Et il en serait de même pour n’importe lequel de vos coreligionnaires, qui professent et officient, sur France Q, BFM mes chiottes, ou toute autre officine de pouvoir !

      vous n’êtes même pas foutus d’imaginer d’autres solutions, non, vous avez participé à l’instauration d’un système qui ne fonctionne plus, et vous blâmez ceux qui ont été enrolés de force dans ce système, pour les dysfonctionnements qui apparaissent, et que beaucoup ( que vouus avez sabs doute méprisé), avaient prévu depuis plus de 35 ans !

      Vous croyez que s’ils pouvaient éviter cette vie, ils ne le feraient pas !
      Éviter de se lever aux aurores, de se farcir ds kilomètres.....mais il faut bien produire votre bouffe, hein, parce que si je vous mets dans un de mes champs avec des outils de base, quelques graines, je crois que vous allez vite perdre des kilos et finir peut-être par bouffer les bouses de vaches qui traînent !

      Pour que vos traders fassent les malins derrière leurs fibres optiques, pour que vous publicitaires vendent de la merde à longueur d’antenne, pour que vos « avocats d’affaire » fassent de l’optimisation fiscale, pour que vos DRH et spécialistes de l’événementiel et des services puissent vivre comme ils le font, il faut des kyrielles de sans-dent qui conduisent des bagnoles, des camions, pour remplir vos supermarchés, prépare votre bouffe, vous la livere....

      Ah c’est facile mon bon Monsieur, de venir là faire votre petite leçon d’écolo bien pensant, vraiment très facile, mais j’ose demander à la Providence, que lorsque l’éternel retour du congrès va se manifester, elle n’hésite pas à vous « soigner », vous et toute votre bande de parasites inutiles, qui ne servez à rien !

      Car oui, vous ne servez à rien !

      Je vous souhaite, du fond de mon cœur, le pire...j’espère que vous boufferez de la merde en essayant de survivre, ou que la sélection de la loi du plus fort fera son office, et que vous serez éliminé parce qu’un plus fort que vous voudra survivre, et que votre monde artificiel ne vous a pas préparé !

      Il est encore temps, mais il reste peu de temps !

      H/


    • Le421 Le421 5 décembre 17:52

      @Jeekes
      Synthèse intéressante.
      Tout est dit.


    • Le421 Le421 5 décembre 17:55

      @devphil30
      L’auteur serait-il un élève de Sylvain Rakoko ??  smiley


    • Konyl Konyl 5 décembre 20:18

      @devphil30
      Je suis d’accord avec vous mais encore une fois ce n’est pas le gouvernement qui paye, ce sont les commerces, les travailleurs. C’est comme la grève des petits merdeux de Sud Rail. Qu’ils créent un parti politique et se fassent élire démocratiquement. En France c’est faisable non ? Par contre il faut quelqu’un avec une vraie vision, pas un Poutoux dégénéré.


    • izarn izarn 6 décembre 00:38

      @devphil30
      Le transport par cargo est ce qui est le moins couteux en énergie...Considérablement moins que par camion, et encore astronomiquement moins que par avion....
      Ensuite, la majeure partie des produits vendus en occident sont fabriqués en Chine et transportés par mer...
      Il faut arrêter de raconter ce genre de daube débile sur les cargos....
      Les cons en orbite n’arrêtent pas le progrés !
       smiley


    • Roubachoff 6 décembre 00:43

      @hunter
      Je ne suis peut-être pas le premier à le signaler, mais cet auteur prétentieux est incapable d’écrire correctement. Par exemple, on trouve dans son chapô la perle suivante : « des destructions jamais inégalées », ce qui ne veut pas dire grand-chose, et surtout pas « jamais égalées », l’idée qu’il voulait sans doute exprimer. Bon, c’est peut-être un détail, mais après une ou deux autres âneries du genre, j’ai passé la main.


    • HELIOS HELIOS 6 décembre 01:08

      @hunter

      Merci, Hunter, rien a ajouter, je signe en bas de votre commentaire avec une grande partie de ceux qui vous ont lu.


    • HELIOS HELIOS 6 décembre 01:12

      @izarn

      Personne ne remet en question le cout du transport en cargo... par contre, la pollution qu’ils génèrent est hautement plus importante que nos petites autos, mêmes 4x4.


    • pemile pemile 6 décembre 01:18

      @HELIOS « Personne ne remet en question le cout du transport en cargo »

      Si justement, il devrait être multiplié par 100 smiley


    • Garibaldi2 6 décembre 03:54

      @izarn

      Si les produits sont fabriqué en Chine, peut-être serait-il bon d’intégrer leur coût carbone de transport à leurs prix de revient, ce qui permettrait de rendre très compétitive une fabrication en local. Ce prix de revient intégrant également le coût carbone de l’énergie (majoritairement charbon) utilisée en Chine pour les produire.

      Dites OUI et vous arrêterez de tourner !


    • Montdragon Montdragon 6 décembre 08:03

      @Garibaldi2
      Oui, oui, et oui, un produit taxé à l’aune de sa distance de fabrication !
      Mais l’Europe voudra-t-elle ?


    • bcallens 6 décembre 08:19

      @devphil30
      Et surtout, développons le télétravail de manière massive ce qui diminuera de manière significative la nécessité de se déplacer pour un grand nombre de professions. De plus on désengorgera les villes.
      Quant aux transports en commun...Parlons-en : il n’y a guère de différence entre le métro et un wagon à bestiaux.


    • mmbbb 6 décembre 23:06

      @Garibaldi2 il me semble que Sarko voulait instaurer une TVA sociale sur ces produits importes mais il s est casse les dents . C ’est l economiste Maurice Allais qui a ecrit une these sur les couts compares . . Cet ecolo devrait se battre aussi sur ce point , ils sont pour les taxes les ecolos , il y a une eco taxe sur les produits electroniques Tout le monde sait que ce sont les africains et les chinois des campagnes qui recyclent ces produits . Donc le consommateur paie une taxe , l ecolo est satisfait de polluer l africain et l asiatique . In fine , la taxe est un cache misere 


    • Garibaldi2 7 décembre 02:52

      @mmbbb

      Le problème de la TVA c’est que c’est un impôt totalement injuste parce qu’il frappe de la même manière le pauvre et le riche. Parler de TVA sociale est un oxymore. Il faut trouver un autre moyen de se protéger légitimement d’une concurrence déloyale (salaires, droits sociaux, ...).

      Mais il n’est pas idiot de taxer si la taxe permet de rapatrier la fabrication en local. On peut aussi parler de droits de douane ! Comme l’ont déjà fait remarquer pas mal d’économistes, les droits de douane imposés avant le grand boum de la mondialisation n’ont pas empêché les pays qui les imposaient de faire de la croissance. Le problème des droits de douane c’est qu’ils sont à double sens !

      Le problème de nos déchets électroniques c’est qu’il n’est pas simple de les valoriser, cependant on commence à le faire de mieux en mieux grâce à des procédés industriels, qui créent peu d’emplois, hélas.

      En Afrique, certains de ces déchets (une faible partie) ont une seconde vie (télés, radios, lecteurs dvd, ...).

      Il est parfaitement possible d’empêcher cette exportation des déchets électroniques, qui est d’ailleurs illégale. Mais il faudrait embaucher des fonctionnaires. Quoi ... des fonctionnaires en plus ... ! Si on laisse ce contrôle au privé c’est la magouille assurée. Et c’est déjà le cas.

      http://douane.gouv.fr/articles/a14809-tentative-d-exportation-illegale-de-dechets-vers-le-togo

      http://www.douane.gouv.fr/articles/a13339-les-douaniers-de-la-reunion-empechent-une-tentative-d-exportation-illegale-de-dechets

      https://www.cniid.org/Agir-contre-l-exportation-illegale-des-DEEE,204

      https://www.actu-environnement.com/ae/news/dechets-exportation-infraction-Douane-12705.php4

      https://www.greenit.fr/2018/06/13/lexportation-illegale-de-certains-dechets-electroniques-plus-difficile/


    • HELIOS HELIOS 7 décembre 04:23

      @Garibaldi2

      Il ne s’est pas cassé les dents sur l’idée... que beaucoup trouvait seduisante, mais il s’est cassé les dents sur le taux en RAJOUTANT 3% sur la tva existante ! 

      une tva, peu importe a quoi elle sert de 23%, cela devient insuportable.


  • leypanou 5 décembre 09:52

    La planète brûle de tous coté à cause d’une croissance démographique qui explose avec un milliard d’habitants de plus par décennies   : arrêtez de vous inquiéter de la croissance démographique de la terre entière, le problème ne se pose pas en Europe déjà.

    Que pouvez/voulez vous faire sur la démographie au Kenya ou au Niger ? Les vacciner obligatoirement comme en France pour pouvoir stériliser en douce les gens sans qu’ils s’en rendent compte ?


    • waymel bernard waymel bernard 5 décembre 18:39

      @leypanou
      Mettre un Mao noir au pouvoir afin de limiter les naissances à une par femme. Comparez donc l’évolution de la Chine et celle de l’Afrique depuis les années 50.


    • leypanou 5 décembre 22:31

      @waymel bernard
      Mettre un Mao noir au pouvoir afin de limiter les naissances à une par femme  

       : si vous connaissez un peu l’histoire de ce continent, vous auriez su qu’un Mao noir n’a aucune chance de percer dans un proche avenir, c’est la cupidité et l’arrivisme qui prévalent là-bas, les « vrais » leaders ne font pas de vieux os.


    • izarn izarn 6 décembre 01:12

      @waymel bernard
      Pas besoin de Mao noir...C’est la Chine qui va dominer le continent !
       smiley


  • devphil30 devphil30 5 décembre 10:04

    J’ai eu l’occasion de revendre des voitures un peu fatigués qui sont partis soit en Afrique du Nord soit en Europe de l’Est.

    Alors arrêtons de nous voiler la face et de nous regardez le nombril , il y a un problème général et mondial qui ne peut être résolu par des taxes et des contrôles techniques à seule finalité de remplir les caisses de l’état par des taxes et de la TVA.

    Le problème est de ne plus soutenir des mouvements terroristes dont la finalité est de destituer des dictateurs soutenus par l’occident auparavant mais devenu moins souple à l’occident.

    Ne plus vendre des armes à ces pays pour tenter de limiter notre déficit commercial.

    La solution est de vivre en paix afin de pouvoir envisager des mesures à l’échelle mondiale et ceci est totalement impossible du fait de la nature humaine.

    Alors au lieu de taxer ceux qui vont travailler avec leurs voitures fatigués comme eux , il faut se poser la question combien consomme les gros SUV dont la hausse de l’essence n’est pas un problème quand on gagne 10 plus que le smic.

    Il faut remettre en place une fiscalité juste , plusieurs tranches et rétablir l’ISF sur la totalité du patrimoine.

    Les riches vont partir ..bon débarras , la nature a horreur du vide , d’autres deviendront riche.

    La taxation écologique est la pire chose à faire et on voit ce que cela donne.

    Il faut aider , accompagner un changement qui ne soit pas influencer par l’argent et les lobbys.

    Ce changement ne peux pas passer par les voitures électriques , c’est un aberration.



  • Jeff Parrot Jeff Parrot 5 décembre 10:04

    "mais pour les gilets jaunes ce n’est pas un problème, ce qui compte c’est le pouvoir d’achat pour aller plus souvent au Mac’do, partir en vacance l’hiver à la neige et l’été à la mer, s’acheter un nouveau plus grand téléviseur pour voir le foot ou le top 14... "

    Stop la propagande.

    Le systeme actuel de surconsommation des ressources, avec echanges mondiaux pour enrichir les intermediaires et appauvrir les producteurs, non imposition des trusts industriels qui font voyager gratis leur came a travers le monde en polluant, etc ... ce systeme n’est pas le fait de la classe moyenne que vous honissez.

    Attaquez-vous aux causes, pas aux consequences.


  • pemile pemile 5 décembre 10:07

    @Daniel MARTIN « Avec ou sans taxe le pétrole sera de plus en plus cher »

    Merci de confirmer qu’il est donc débile et vicieux d’y ajouter une taxe. Et de ne pas oublier que cette taxe est indolore pour les riches qui sont eux mêmes les plus gros pollueurs !


    • devphil30 devphil30 5 décembre 17:33

      @pemile

      Le riche prend un jet privé qui consomme des milliers de litres de fuel , il dispose de voitures de grosses cylindrées , il prend l’hélicoptère pour aller de l’aéroport à son hôtel.

      Malgré sa forte consommation , il est indéniable que les riches sont peu nombreux donc ils polluent moins au final.
      Le riche a défaut de disposer de suffisamment de voix pour faire élire son représentant , dispose d’argent afin de subventionné son poulain ensuite le petit peuple suit à la télévision les péripéties des campagnes électorales et votent comme les médias lui disent.

      Par contre les pauvres , oui ils sont plus nombreux , c’est la raison du pluriel ... , les pauvres polluent beaucoup du fait de leur nombre mais l’avantage de leur nombre permet de passer des taxes à répétition pas trop importante.

      3 centimes sur l’essence cela rapporte 3 milliards par an et cela aurait permis de compenser la réduction de lISF en IFI mais les pauvres ne comprennent pas qu’ils faut maintenir le riche en France sinon la France deviendra pauvre.

      Comme si c’était le riche qui apportait de la valeur ajouté par son travail ....
      Comme si c’était le riche qui faisait tourner l"économie ....

      Donnez 100.000 € à un riche par le biais de la réduction de l’ISF et pensez vous qu’il va dépenser cet argent ?

      Donnez 100 € à 100 pauvres oui tout de suite ça fait pas beaucoup car ils sont nombreux mais en continuant le raisonnement , il est certain que l’économie disposera dune consommation de 100.000 €

      Voilà il n’est pas simple de défendre le riche car c’est anti économique et anti social.
      C’est le problème de Freluquet 1 ier qui pensait saigner les Français et se retrouve tel Louis XVI proche de la fin de régne avant même que Brigitte ait pu donner des brioches au peuple ....


    • HELIOS HELIOS 8 décembre 21:55

      @devphil30
      excellent raisonnement... je propose le même avec les limitations de vitesses : plus on roule vite moins on reste longtemps sur la route, donc moins on pollue !


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 décembre 10:14

    Cela me rappelle un stupide accident de voiture avec ma Renault 4. Passant au feu orange dans un Carrefour, je sens les voitures démarrer à droite et recule. Et bardaf, c’est l’embardée, l’arrière de ma voiture d’enfoncer l’avant d’une Jaguar..... 


  • mac 5 décembre 10:20

    De quel recul parlez-vous ? Tout juste un stratagème pour gagner 6 mois en espérant que tout le monde rentrera au bercail. N’allez pas trop loin en stigmatisant ceux que vous considérez manifestement comme des beaufs qui ne comprennent rien aux enjeux écologiques. S’ils ont besoin de leur bagnoles pour aller bosser ce n’est pas par plaisir de brûler du carburant. C’est notamment parce que nos gouvernements successifs ont entretenu une bulle immobilière qui arrange une catégorie de population par rapport à une autre (propriétaires fonciers, banques et autres métiers ayant un pourcentage sur les transactions ). Cette bulle ( prix multipliés par 2,5 pendant que les salaires stagnent) n’a d’ailleurs pas eu lieu en Allemagne. Quant aux 2 milliards que coûterait ce soi-disant recule il est à rapprocher avec ce que l’on perd chaque année pour avoir vendu nos autoroutes à des fonds en partie étrangers. De plus l’argent n’est ni à l’état ni à vous et on ne peut donc employer le verbe perdre. Seule proposition intéressante dans votre article : le retour à l’isf dont la suppression n’à probablement créé aucun emploi.


    • baldis30 5 décembre 10:56

      @mac

      bonjour,
      « Tout juste un stratagème pour gagner 6 mois en espérant que tout le monde rentrera au bercail »
       mais il y a un hic ... c’est que dans le troupeau il y a des moutons noirs et pas seulement des brebis blanches allaitant leurs agneaux ! 


  • Spartacus Spartacus 5 décembre 10:27

    « le pic de HUBBERT étant atteint, nous sommes arrivés au début de la fin de l’ère du pétrole et nous devons donc faire face à un coût qui ira toujours en augmentant ».....

    Hélas c’est aussi réaliste comme affirmation que l’horoscope.

    Les faits ont totalement répudié cette affirmation. Les réserves de pétrole de Schiste sont pharaoniques.


    1-Il faut être pédant pour imaginer connaitre toutes les ressources de la terre. Un peu d’humilité. Les stats écolos sont toujours des supercheries. Si on les avait écouté aujourd’hui nous n’aurions plus de pétrole. 


    2-Les américains ont creusé plus profond, extrait le pétrole des shistes ils ont découvert le permien. 20 couches successives de plus d’un mètre sur un territoire plus grand que la France. Des milliards de barils. De quoi alimenter pendant des années les pays occidentaux. En 2019 ils deviennent premier pays producteur, 1ere réserve mondiale.

    Les Russes doivent en avoir tout autant, le shiste off-shore n’a pas commencé. Les profondeurs de la terre regorgent de pétrole.


    3-Les ressources sont cornucopiennes pas Malthusiennes. Les prix vont baisser. La demande entraîne les incitations aux découvertes et aux coût d’extraction plus faibles.

    Toutes les matières premières qu’on croyait épuisables depuis l’industrialisation qu’on voyait se réduire, l’offre a augmenté et les prix ont tous baissés.


    4-Le pétrole était un « cartel » l’OPEP. C’est donc lui qui dictait les prix. Le shiste a totalement changé la donne. les coûts d’extraction a chuté terriblement et l’investissement est faible. Les petites productions deviennent rentables. Les puits de shiste vont s’ouvrir partout, Afrique, Asie Europe, Off shore. 


    • joletaxi 5 décembre 10:31

      @Spartacus

      partout ???
      pas en France en tout cas, on a notre fierté, et puis pensez aux enfants bon sang


    • Spartacus Spartacus 5 décembre 11:24

      @joletaxi
      Mais oui en France on ira le chercher aussi...
      Par réalisme imposé par la fin des utopies.

      Mais ça va demander 20 ans pour une prise de conscience de la destruction économique engendrée par l’idéologie decroissante écolo et des milliers de chômeurs créés et la misère créé par leurs taxes et transition vers une énergie trop chère à produire et invendable.

      Les centrales au gaz de schiste seront la solution pour compenser les périodes sans vent ou sans soleil.
      En détruisant les centrales nucléaire on a détruit une source de création de richesse commune contres des moulins a vent à crédit sur les générations futures et non rentables.

      Il faudra ensuite bien les remplacer.  smiley
      Devant le coup de pied au cul de la concurrence mondiale qui produira avec du nucléaire et du gaz 4 fois moins cher, il faudra du shiste pour remplacer les éoliennes rouillées et les panneaux solaires plein de chiures d’oiseaux.


    • merthin 5 décembre 11:38

      @Spartacus

      L’ironie étant que les centrales nucléaires françaises sont le fruit d’une planification étatique. Comme quoi, ça peut avoir du bon smiley


    • Alain 5 décembre 13:20

      @Spartacus
      C’est l’idéologie décroissante qui crée les chomeurs et la misère ? T’as pas trouvé mieux comme bêtise ?
      Tout ce que tu possèdes est fabriqué en Chine pour la plupart du temps, c’est de la faute aux décroissants ?
      Les gens que tu voies dans la rue et qui tiennent un téléphone dans une main quand c’est pas 2 (un dans chaque main), c’est la misère créée par les décroissants ?

      On ne peut pas être entièrement d’accord avec l’auteur, mais on ne peut pas lui donné tort : c’est la voiture qui guide le peuple. Regarde dans la rue, que vois-tu ? une majorité de vélos pilotés par des décroissants ?

      Hier, j’ai parlé avec une dame qui a vécu dans plusieurs pays et elle me disait que les français se croyaient pauvres mais que la pauvreté, elle l’avait vu : c’était la guerre et la faim et que la France, ce n’est pas vraiment çà. Elle m’a parlé des bagnoles, des téléphones portables, des grosses télés et de tout ce consumérisme à la con qui ne mène nulle part. Elle a reconnu que ce gouvernement n’allait pas dans le bon sens et qu’il fallait le combattre, mais que certains devraient regarder autour d’eux avant de se dire pauvres.
      Une autre personne m’a aussi dit que si on trouvait notamment aux USA des gens qui meurent de faim, on n’en trouvait pas en France. Du moins pas à la hauteur de ce qu’on pourrait voir dans d’autres pays et même aux USA. Et donc, qu’il fallait un peu relativiser certaines choses.

      Bon, après, ton discours, ca me rappelle la France au 18ième siècle. Quand les allemands ou les italiens venaient faire de la musique en France, çà n’allait jamais. On leur disait que la musique, ce n’était pas comme çà qu’on devait la faire. Mozart est parti en se foutant de la gueule de ce peuple qui croyait tout savoir et des italiens ont préféré retourner en Italie. 300 ans plus tard, on connait Mozart et Vivaldi sur toute la planète et aucun français digne de leur qualités. Résultat : la France se croyait le centre du monde et finalement... 300 ans plus tard, tout le monde va vers les énergies renouvelables, sauf... le pays qui croit tout savoir mieux que tout le monde. Ne parlons pas des USA qui eux ne pensent qu’au fric avant tout chose..


    • Homer Dhalor 5 décembre 14:02

      @Spartacus

      En général j’apprécie les avis contradictoires, excepté lorsqu’ils sont constitués d’affirmations péremptoires non sourcées.

      A vous lire il semblerait que le pétrole et toutes les matières premières soient inépuisables, ça me laisse perplexe...

      Concernant le pétrole de schiste du bassin permien,ce n’est rien d’autre qu’une pyramide de Ponzi.
      Le rendement d’un forage diminue fortement après tout juste un an d’exploitation pour ne produire que des clopinettes après 4 ans....

      Si on prend les forages réalisé entre 2011 et 2016, à la louche dans les 55 000 pour un rendement , aujourd’hui, de 600 000 barils par jour soit 10 barils par jour par forage smiley on a quand même vu mieux comme modèle économique pérenne surtout que par dessus le marché, les 2/3 des exploitant perdent du pognon !!!


    • Spartacus Spartacus 5 décembre 15:43

      @Alain
      Oui. Bien entendu. La croissance libérale est le moteur de l’emploi. Il y a une corrélation complète entre croissance, liberté et bien être économique et enrichissement des masses.

      Voici la liste des pays libéraux : http://www.topito.com/top-10-des-pays-les-plus-liberaux-du-monde-en-2011
      Voici la liste des pays ou les gens sont le plus heureux : https://www.officiel-des-vacances.com/les-10-pays-au-monde-ou-les-gens-sont-les-plus-heureux
      A 90% se sont les mêmes.
      Tu peux vérifier.

      Oui la voiture est un instrument de liberté et il n’y a rien de connu pour la remplacer. Pratique, a la fois individuelle et collective, économe en temps et permet des liaisons direct sans asservissement.
      Le cyclisme en ville est dangereux, accidentogène, sujet aux maladies du froid et sensible aux intempéries à l’éclairage, et fragile aux chocs et individualiste. C’est une utopie écolo.

      J’ai vu dans les pays de l’Est, en Pologne, Slovaquie, Tchéquie les gens rejeter l’idéal fantasmé de transports en communs que nous vendent actuellement les bobos et écolos. A la fin du communisme, les gens se sont jeté sur la voiture individuelle, le souvenir des transports collectif, l’entassement et l’asservissement à ceux ci, c’est comme au communisme, ils n’y reviendrons plus. Il y a plein de lignes fermées de ce lointain souvenir de cette horreur. Les transports en commun rendent les gens malheureux. Vois donc Paris, le stress, la pollution du Métro, l’entassement, le temps perdu, la dépendance et l’aliénation..

      Il faut sortir des clichés sur les USA et le monde.
      Aux USA, il y a Medicaid et Medicaire dont c’est inspiré la CMU Française, et les gens sont mieux soignés qu’en France sur toutes les pathologies. Il ont un problème d’opioid et de drogués qui fausse les stats, mais les gens y vivent très heureux et sont solidaires.
      Un Americain tend la main et son portefeuille à un pauvre, Un Français se décharge et appelle le 115 pour se donner bonne conscience mais n’ouvre jamais son portefeuille. 50% des Americains ont un jour dans leur vie, travaillé et donné de son temps dans une association caritative. 

      Plus personne ne meurt de famine aujourd’hui. La aussi il faut sortir de la propagande et vérifier.
      Il reste certes des foyers de malnutrition, malheureusement. Mais plus de famine dure comme il y a 30 ans.
      Depuis la chute du communisme, le capitalisme a réussit l’exploit d’en finir avec la famine. Non seulement sortir de la famine extrême le monde, mais en plus d’absorber une multiplication par 7. Les rendement agricoles sont de plus en plus élevés. 

      En 1980 Simon le cornucopien a fait un pari sur 10ans avec l’un des initiateurs du Maltusianisme ecolo Paul R Enrich que les ressources n’était pas limités.
      Le cornucopien a gagné, l’écolo a perdu. Méfie des prédictions écolos.
      http://lequidampost.fr/les-ressources-naturelles-et-limitees-nexistent-pas-seules-les-ressources-cornupiennes-existent/


    • Spartacus Spartacus 5 décembre 16:41

      @Homer Dhalor
      Le pétrole de shiste est dispersé contrairement au pétrole traditionnel. Il est donc logique que des puits s’épuisent.

      Les investissements sont faramineux.
      https://www.bloomberg.com/news/features/2017-03-21/big-oil-s-plan-to-buy-into-the-shale-boom
      Pour tuer le développement du shiste Americain les Sahoudiens ont imposé une guerre et une baisse des prix.
      Beaucoup d’entreprises Américaines ont souffert. Mais elles se sont adaptées. C’est ça l’exploit. En 2018 ils viennent de se structurer. En 2019 ils vont inonder le monde de pétrole.
      Toutes les prévisions alarmistes écolos sont pulvérisées. Non seulement il n’y a pas moins mais de plus en plus de pétrole prévu sur les 30 prochaines années.

      Les Américains ont amélioré la technique et les coûts d’extraction drastiquement poussé par les Sahoudiens, principalement en 2017.
      Non seulement ils ont gagné la guerre mais ils ont découvert qu’ils ont plus de réserve que tout le monde.
       
      Je vous ai trouvé quelques sources qui le démontent au cas ou un seul article ne vous le prouverai pas :
      https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2017-09-27/the-permian-basin-still-has-an-awful-lot-of-oil
      https://money.cnn.com/2016/07/05/investing/us-untapped-oil/index.html


    • Spartacus Spartacus 5 décembre 17:40

      @Homer Dhalor

      « A vous lire il semblerait que le pétrole et toutes les matières premières soient inépuisables, ça me laisse perplexe. »..

      C’est pas tout a fait exact. Voyez plutôt dans le sens que l’économie de marché associé à la technologie apporte des disruptions et incitations qui implique que nous ne manqueront de rien.




    • Alain 5 décembre 19:24

      @Spartacus
      Il faut sortir des clichés sur les USA....Plus personne ne meurt de famine aujourd’hui...As-tu posé au moins une fois un pied en Amérique du Nord pour sortir des clichés ? Perso, je suis marié avec une nord-américaine. Tes propos ne l’ont pas vraiment convaincus... mais bon, tu sais mieux que ceux qui savent parce qu’ils connaissent... donc... laissons tomber ce dialogue stérile.

      Les transports en commun rendent malheureux... et la voiture c’est la liberté....allons, laissons tomber... ca ne vaut même pas la peine d’en discuter.


    • Spartacus Spartacus 5 décembre 22:32

      @Alain 
      Voici les statistiques de la banque mondiale sur la nutrition dans le monde :
      https://datacatalog.worldbank.org/dataset/health-nutrition-and-population-statistics
      Tu peux télécharger l’excel et constater la confirmation que la situation nutritionnelle du monde a bien évolué et que la famine a disparu quasiment. 

      Oui j’ai posé mes pieds au USA et de la famille à Milwaukee.

      Ouvre les yeux. Admet le stress des transports en commun.
      Va donc interroger les gens qui travaillent à Paris qui habitent en banlieue et doivent traverser la ville.
      L’insécurité, la peur notamment pour les femmes, l’angoisse permanente de rater son RER, son Métro, de ne pas pouvoir entrer dans un métro bondé, de subir une longue période de mouvement social, les pertes de salaire induite, les changements, etc etc...
      La moitié des gens qui quittent cette ville indiquent que les transports en commun sont l’une des motivation première.
      Mais on peut ne pas vouloir le voir, parce que cette réalité on ne veut pas l’admettre et qu’on idéalise ce qui correspond à son idéologie....


    • Alain 6 décembre 08:13

      @Spartacus
      OK. Tu as raison. Le wilwuakee, c’est tous les USA et le stress des banlieusards de Paris qui prennent les transports en commun, c’est toute la France.
      Dont acte


    • ninportequoi 6 décembre 14:55

      @Spartacus

      L’industrie pétrolière américaine a un peu amélioré ses méthodes d’extraction en 2016 et 2017 ; améliorations imposées par la baisse des cours. Mais elle a surtout perdu de l’argent. 45 % des forages ont travaillé à perte. 
      La remontée des cours du pétrole en 2018, plus le dopage financier de l’économie américaine artificiellement apporté par les 2000 milliards de dette supplémentaire du budget américain (40 ans de dette Française en une seule année, il est fort ce Trump !) ont relancé la machine à extraire du pétrole.
      Les produits financiers pourris liés à la bulle immobilière (crise de 2008) s’élevaient à 1300 milliards de dollars. Les produits financiers pourris autour du financement de l’extraction du pétrole de schiste s’élèvent déjà à 1600 milliards. Ou ont-ils été dispersés ?
      Les Etats-Unis sont très loin d’être capables d’inonder la planète de pétrole. Bien qu’ils soient devenus en 2018 le premier producteur mondial, ils restent le deuxième importateur mondial derrière la Chine. Malgré le schiste, leur dépendance aux hydrocarbures importés reste très forte
      Trump se moque de ces réalités. En dopant l’extraction du pétrole il vise une chute temporaire des courts mondiaux du pétrole. S’il y arrive, il se présentera au élections prochaines avec exactement le message que sa basse électorale à envie d’entendre : le pétrole coule à flot et à bas prix et l’activité d’extraction a créé des emplois direct et indirects.
      L’effondrement de l’extraction viendra après car cette activité est prise en tenaille entre deux réalités.
      L’afflux de pétrole américain va faire baisser les cours (c’est commencé) et de nombreux modes d’extraction seront de nouveaux non rentables, dont le schiste.
      L’autre réalité, c’est qu’au rythme effréné actuel d’extraction (qui va encore s’accélérer avec le prochain pipe-lines entre les gisements et les raffineries), le pic d’extraction va arriver aussi vite dans le gisement du Permian qu’il est arrivé dans les précédents gisements. Systématiquement, dans ces gisement de pétrole de schiste, il été constaté d’abord un pic d’extraction (lié aux nombres de forages et donc à la démesure des moyens financiers investis dans ces forages) suivi d’une baisse de production. Non pas qu’il n’y est plus de pétrole, mais plutôt que l’on ne sait plus l’extraire dans des conditions acceptables économiquement. Ce pic d’extraction suivi d’une baisse, c’est plus ou moins 2025 pour les 2 plus grands gisements (Eagle Ford, Permian), si l’extraction reste au niveau actuel (c’est le point crucial). La vitesse d’extraction pouvant varier en fonction des cours, la date de ce pic de production reste aujourd’hui difficile à évaluer.
      Trump quittera alors la présidence en pensant comme tout politique : « après moi le déluge ». L’éclatement de la bulle pétrolière, les problème liés à la dépendance énergétique, la dette, ce n’est pas lui qui aura à s’en charger. C’est vraisemblablement comme en 2008, l’ensemble de l’économie mondiale qui en subira le contrecoup.


  • BA 5 décembre 10:43

    Blocage de lycées et d’universités : retrouvez les principaux établissements touchés région par région.


    Les entrées de plusieurs lycées de toute la France sont bloquées pour la deuxième journée consécutive. Certaines universités sont également bloquées depuis mardi.


    C’est la deuxième journée d’action des lycéens, et la première dans les universités. Les manifestations continuent mardi 04 décembre dans toute la France. 200 lycées étaient bloqués à 13h, sur les 4 200 que compte le pays, selon les chiffres du ministère de l’Éducation nationale. De nombreux affrontements ont eu lieu avec les forces de l’ordre. 


    Depuis mardi, certaines universités ont également voté le blocage.


    La liste, région par région :


    https://www.francetvinfo.fr/societe/education/parcoursup/parcoursup/deuxieme -journee-de-blocage-des-lycees-retrouvez-les-principaux-etablissements-touches-region-par-region_3084039.html


  • joletaxi 5 décembre 10:51

    le gouvernement annonce un moratoire de 6 mois

    le piège se referme, et il est maintenant trop tard

    https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2018/12/02/le-piege/

    et la route heureuse vers la décroissance est toute tracée car en catimini, a été votée une résolution au conseil européen

    http://www.lalibre.be/actu/planete/la-belgique-se-distancie-de-la-commission-europeenne-peu-apres-la-marche-pour-le-climat-trois-gros-dossiers-approuves-5c06884dcd70e3d2f7112b67

    qui renforce les contraintes écologiques, ou prétendues telles, et donc inévitablement le prix des énergies

    Comme la France est le phare incontesté de la lutte contre le méchant et vicieux dérèglement climatique, ils ne peuvent pas décemment annoncer qu’ils suppriment la mesure emblématique , la taxe carbone

    Ces résolutions une fois transposées dans le droit national, il faudra s’y conformer, ou payer de lourdes amendes, donc, dans tous les cas de figure, à vos poches

    Je vois bien la taxe carbone à 100 euros fin 2019

    Et comme il faudra aussi noyer le territoire d’hachoirs à oiseaux ( achetés en Chine, comme les panneaux) votre facture d’électricité va exploser, comme en Allemagne.

    Tout cela va bien se passer, merci les écolos

    un qui rigole

    http://www.skyfall.fr/2018/01/01/bistrot-coin-2018/#comment-226896


  • Areole 5 décembre 11:29

    « En faisant fi de l’état de Droit, des institutions et du calendrier électoral, savent-ils au moins par qui ils le remplaceraient : Mme LE PEN, M. MELENCHON ou qui d’autre ? »

    Là, ça sent la panique des « petits verts » qui craignent la disparition de leurs sinécures.

    En fait vous auriez voulu que les gilets jaunes s’accordent sur le nom du remplaçant élyséen avant de s’installer sur les ronds-points. Bien sûr, il fallait aussi qu’ils respectent l’état de droit, les institutions et le calendrier électoral... Sinon à la niche ?

    Et dire que vous aviez des prétentions à parler pour le bien « des peuples ». C’est à mourir de rire.



  • Morologue Morologue 5 décembre 12:01

    « avec des destructions jamais inégalées » ... Je crains que cela veuille dire qu’elles l’ont déjà plusieurs fois été égalées.


  • JL JL 5 décembre 12:04

    Ce « recul » n’est que le signe de leur peur de se prendre une veste aux Européennes. Après, si tout va bien pour eux, on ne pourra pas dire autant pour nous.

     

     https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/emmanuel-todd-sur-la-strategie-du-79546#forum13210785

     https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/menace-sur-les-gilets-jaunes-210264


  • Alex Alex 5 décembre 12:28

    Deuxième article méprisant de cet auteur qui affirme sans rien prouver, et qui évite fort courageusement de répondre.


    • Désintox Désintox 5 décembre 22:44

      @Alex
      Il suffit en effet de prendre ses distances avec les gilets jaunes pour être aussitôt qualifié de « méprisant ».


  • xana 5 décembre 12:42

    C’est trop tard Daniel Martin.

    Il y a quinze jours il était question des taxes sur le carburant.

    Ca a été un simple déclencheur.

    Aujourd’hui c’est toute la « Ripoublique » qui est remise en question.

    Le régime corrompu déguisé en « démocratie », qui n’était en fait qu’une ploutocratie, avec ses élections truquées, ses candidats achetés d’avance par les sponsors de la mafia financière...

    Tout ce monde là, à la guillotine !

    Le peuple de France est en train de s’emparer du pouvoir, et il n’était que temps !

    La bagnole, on s’en fout, c’est le pouvoir au peuple que nous voulons...

    Jean xana


  • Laulau Laulau 5 décembre 12:43

    Ce qui est désespérant chez les écolos c’est leur ignorance. Ces gens parlent « au nom de la sciences » pas n’en ont jamais étudié le moindre petit bout. Voila-t-y pas que, si j’en crois l’auteur, « les nouvelles technologies du numérique » sont une nouvelle énergie fossile. Quelle misère !

    Ça me rappelle une discussion avec un des pionniers du combat anti-nucléaire qui m’expliquait qu’il voulait bien avoir l’électricité chez lui mais qu’il ne voyait pas la nécessité des centrales électriques.


    • xana 5 décembre 13:06

      @Laulau

      Pas besoin de diplôme pour se prétendre écolo.

      Il y a de vrais scientifiques chez les écolos et d’autres chez les anti-écolos.
      Mais il y a surtout un nombre incalculable d’imbéciles dans les deux camps.
      Tu n’auras pas de mal à trouver des bourrins chez les uns. Un de tes adversaires en trouvera tout autant chez les autres.
      Ca ne prouve rien. L’écologie est une question scientifique, et le fait qu’un con (prétendant appartenir à un des deux camps) ait proféré une ânerie, ne fait pas avancer la question. Ni dans un sens ni dans l’autre.

      Et attacher de l’importance à ces âneries est le fait des bourrins. Tu vois ce que je veux dire ?

      Jean Xana


    • Laulau Laulau 5 décembre 13:38

      @xana
      Bourrin ? Vous m’avez l’air d’un spécialiste, vous êtes maquignon ?
      L’auteur écrit que les nouvelles technologie sont une énergie fossile. C’est une connerie. Allez reprenez un peu de foin !


    • zygzornifle zygzornifle 5 décembre 16:54

      @Laulau

       Question fossile on a une vraie source intarissable au sénat


    • xana 5 décembre 19:12

      @Laulau
      Je suis d’accord, l’auteur n’y connaît rien. Et alors ? Il est lon d’être le seul ici à dire des conneries, et ça ne vaut pas la peine d’en faire un plat. Mangez votre foin sans moi.

      Jean Xana


    • xana 5 décembre 19:18

      @xana
      Je veux dire que ce n’est pas la peine d’en faire un plat contre les écolos en général. L’auteur a plus de prétention que de connaissances en écologie. Généraliser stupidement vous met au même niveau que lui. Bête à manger du foin. Deux bourrins, donc.


  • Attila Attila 5 décembre 13:22

    Bagnole : bien prononcer « beuagnole » avec un ton bien méprisant !

    J’en profite pour redonner la référence du livre du sociologue Paul Yonnet sur le rapport entre la liberté de déplacement en automobile et la démocratie :

    « Jeux, modes et masses », chapitre sur l’automobile.

    .

    .


    • devphil30 devphil30 5 décembre 17:41

      @Attila

      C’est certain que le terme bagnole fait beauf ...

      Le beauf c’est le bas peuple donc pour qu’ils comprennent il faut utiliser des termes à son niveau

      Encore une relégation de classe et un mépris affiché des autres , ceux d’en dessous de moi ....

      Voilà l’auteur lui sait les choses , c’est un écologiste qui a m^me co fonder un mouvement donc il sait ce qui est bien pour la planète alors que le beauf lui ne
      sait rien et il consomme à outrance , il pollue , il pue même ....


  • zygzornifle zygzornifle 5 décembre 16:48

    Quel recul ? Je n’en vois aucun , un simple ajournement oui ....


  • zygzornifle zygzornifle 5 décembre 16:52

    E Philippe est un spécialiste de la manipulation , il manie le mensonge comme un vendeur de voiture d’occasion et c’est pour cela qu’il est le bras droit de Macron , il ne sort jamais rien de clair de net et de compréhensible de sa bouche , il faudrait peut être écouter derrière et plus bas pour avoir de la cohérence ....


  • charly10 5 décembre 18:07

    Bonjour

    « Ils sont en général le produit d’une certaine inculture, surtout politique. Ils sont particulièrement vulnérables aux manipulations par intox et fausses nouvelles dont ils se nourrissent ». 

    Votre premier paragraphe m’apparait assez insolent vis-à-vis des citoyens lambda et s’apparente à la démarche des dirigeants actuels, très arrogants , suffisants et convaincus que leur supériorité intellectuelle les autorise à faire avaler n’importe qu’elle couleuvre aux citoyens.

    « … car ils semblent ignorer que malgré des fluctuations au gré des contingences politiques, le prix du pétrole ne pourra plus baisser »

    Affirmation sans fondement ; Souvenez-vous de l’évolution du baril en 2014/2015 Aucun spécialiste ne l’a vu venir. Le prix du baril passé de 100 dollars en 2013 a moins de 30 dollars début 2016.

    Personne ne peut dire ce que sera le prix du pétrole ou du gaz à termes. Je vous renouvelle ici mon dernier post à ce sujet :

    "Personne ne sait, à l’heure actuelle, ce que sont les réserves de pétrole. Toutes les informations sont basées sur des calculs de probabilité, donc très aléatoires. Les données permettant de calculer cette date du fameux « pick oil », ne sont pas toutes publiques, donc chaque personne qui s’exprime travaille avec son propre jeu de données, obtenu auprès de sources fiables... ou pas

    Et déjà, en 1973 on nous assurait que, en l’an 2000 les réserves seraient épuisées,

    Je ne vous parle même pas du pétrole d’origine abiotique (théorie russe, encore peu diffusée chez nous). https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-baquiast/blog/280315/petrole-biotique-ou-petrole-abiotique

    Le pétrole reste avant tout une arme économique très sensible. Les états pétroliers et les compagnies pétrolières, ne diffusent que des informations floues qui varient toujours en fonction de leurs intérêts immédiats ou à venir. Ils n’ont aucun intérêt à ce que les marchés sachent exactement ce qu’il en est dans ce domaine, car ce marché du pétrole et du gaz est majoritairement spéculatif il doit pouvoir être manipulé par les différents acteurs".

     L’émission d’hier sur ARTE consacrée au monde du pétrole, confirme que les réserves actuelles sont très largement supérieures à la demande.

     D’autre part vous raisonnez comme beaucoup de pseudo écologistes, qui ne savent que ressasser le « bagnole bashing » depuis des lustres sans s’être renseignés des technologies nouvelles en matière de dépollution des moteurs thermiques. Sans vous renseigner également, sur la réalité du rôle peu efficace de la lutte contre le CO2 sur le réchauffement.

    https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558

     Libre à vous de relayer les informations alarmistes d’organismes type GIEC. On ne peut pas justifier les taxes supplémentaires au motif fallacieux de lutte contre le réchauffement. L’argument climatique n’est pas réaliste. Il ne sert qu’à culpabiliser à tort le citoyen.

    En France, l’automobile privée c’est 0.15 à 0.19 % de la totalité des rejets CO2 français, qui ne représentent eux même que 1% des rejets mondiaux. Trop peu pour avoir une quelconque incidence en matière climatique.

    Comme les dirigeants aux commandes, vous n’avez pas l’air de comprendre la réalité rurale, et le rôle prédominant de la voiture dans la société extra urbaine.

    Pour le reste je suis à peu près d’accord avec vous. Particulièrement le point 4 :

    « …remettre en discussion tout ce qui concerne la voiture électrique, les mobilités et plus généralement les nouvelles technologies du numérique » 


  • BA 5 décembre 18:33

    Gilets jaunes : un syndicat de police dépose un préavis de grève à partir de samedi.


    Le syndicat de police Vigi rejoint le mouvement des gilets jaunes en appelant à une grève illimitée à partir de samedi, jour de l’acte 4 de la mobilisation.


    Le syndicat de police Vigi a déposé un préavis de grève illimitée à partir de samedi 8 décembre, date de l’acte 4 des gilets jaunes.


    "Il est temps de s’organiser légalement et d’être solidaire avec eux, pour l’avantage de tous", écrivent les responsables de l’organisation syndicale dans un communiqué, expliquant rejoindre le mouvement de contestation sociale.


    Afin d’éviter que se reproduisent les violences de samedi dernier à Paris en marge de la mobilisation pacifique des gilets jaunes, lors desquelles 23 membres des forces de l’ordre ont été blessés, selon un décompte officiel, le dispositif de sécurité doit encore être renforcé ce samedi en prévision de l’acte 4.


    "Notre hiérarchie va encore nous envoyer prendre les coups à sa place et à la place du gouvernement", déplore le syndicat.


    "Nous savons que nous aurons des blessés et nous craignons d’avoir des morts parmi nous", poursuivent les responsables syndicaux, critiquant la « prime » exceptionnelle promise par Emmanuel Macron pour les forces de l’ordre mobilisées, "d’un montant inférieur du coût des heures sup’ sur la journée du 1er décembre". Revendication partagée par d’autres représentations syndicales.


    Le préavis de grève ne concerne pas l’ensemble des fonctionnaires de police mais les personnels administratifs, techniques, scientifiques et ouvriers d’Etat du ministère de l’Intérieur.


    "Sans les adjoints techniques et ouvriers cuisiniers, les compagnies de CRS peuvent être immobilisées. Sans les adjoints administratifs, des services peuvent fermer. Sans les ouvriers d’état, l’entretien de bâtiments et de véhicules ne pourront plus être faits", prévient Vigi.


    https://www.bfmtv.com/police-justice/gilets-jaunes-un-syndicat-de-police-depose-un-preavis-de-greve-a-partir-de-samedi-1582326.html


  • Eric F Eric F 5 décembre 18:59

    @ l’auteur

    Vous n’aurez pas l’adhésion des lecteurs sur la question de la taxe carbone, tout simplement parce que la France représente moins de 1% des rejets mondiaux, et que les plus gros pollueurs que sont les USA et la Chine ont leur carburant à la moitié du prix du nôtre. Que leurs prix soit déjà aligné sur le nôtre et on pourra en reparler, mais notre part est négligeable pour influencer seuls le climat, et il n’y a aucun effet d’exemplarité.
    Par contre en effet la voiture électrique qui est un totem pour les écolos, n’est pas « la » solution universelle hors les centres villes (quoique... autolib a justement fait faillite)

    Mettre un nouveau seuil sur la CSG reconcentrerait encore la charge sur la classe moyenne+ notamment ceux qui continuent à payer la taxe d’habitation, ce n’est pas à 2 smics que commence la fortune mais 5 ou 10 qui bénéficie de niches et optimisation fiscale.

    Pour le reste, il faut effectivement voir comment faire contribuer la fortune financière, il y a des alternatives à l’ISF comme taxer les transactions financières ou prélever à la source un impôt sur les profits.


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 décembre 19:15

      @Eric F. Jamais le dioxyde de carbone n’a été un bouton de réglage du climat. Te le faire croire est une escroquerie.


    • Eric F Eric F 5 décembre 23:26

      @JC_Lavau
      Je réfute les propos de l’auteur à partir de ses propres arguments, il écrit que nous autres automobilistes français dégradons le climat, alors que ce soit vrai ou pas on le prend au mot et on lui montre que les voitures françaises ne dégagent que 2 pour 1000 de la pollution mondiale, leur effet [si tant est qu’il y en ait un] est négligeable et notamment par rapport à des pays qui rejettent considérablement plus, et ne se soucient pas de mettre des taxes qui briment la population et brident la compétitivité. Ce sont les délocalisation qui augmentent la pollution, pas les déplacements de proximité.
      Ceci étant, sur le fond, indépendamment du CO2, il est est préférable de réduire les rejets de particules et gaz divers, c’est mieux au moins pour nos bronches.


    • joletaxi 5 décembre 23:41

      @Eric F
      les zinzins verts allemands ont aussi voulu imposer la taxe carbone

      meme Merkel a dit nein, cela provoquerait un grave problème économique


      par contre ,nous on a mis le zinzin vert le plus rabique à l’énergie, voilà une idée qu’elle était bonne


  • Solivo Solivo 5 décembre 19:22

    La bagnole aujourd’hui c’est comme le pain du peuple de 1789 .. une nécessité.

    Ce que vous ne comprenez pas pitoyable auteur, c’est qu’en 1789 ça à abouti à raccourcir la monarchie pour un peu plus d’équité .

    Jusqu’où ira le peuple aujourd’hui ?
    Vers plus d’équité assurément et dans la violence peut être.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 5 décembre 19:46

      @Solivo

      « La bagnole aujourd’hui c’est comme le pain du peuple de 1789 .. une nécessité. »

      A cette différence près que ceux qui, aujourd’hui, n’ont pas un budget amputé par une voiture, peuvent manger de la brioche beaucoup plus souvent que les autres, si ce n’est tous les jours


    • Solivo Solivo 5 décembre 19:59

      @Cateaufoncel3
      Mais ils ne sont pas nombreux et savent bien que ce n’est pas le boulanger qui pond des oeufs transpire du beurre et fait du sucre et de la farine quand il dort ..
      Attends la grève des routiers dimanche ..
      Et on reparlera des brioches .. ;)


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 5 décembre 20:55

      @Solivo

      « Et on reparlera des brioches .. »

      On ne reparlera de rien tout, j’ai trois brioches parisieinnes pur beurre, de 270 gr pièce, au congélateur (Thiriet) et une brioche au sucre façon cramique, de 400 gr (Picard).

      La qualité de vie, c’est aussi une question d’organisation, pas seulement de renoncement à la bagnole


    • Désintox Désintox 5 décembre 22:47

      @Solivo
      Heureusement pour vous que vous vivez en autarcie.
      Mais alors... De quoi vous plaignez vous ?


    • Eric F Eric F 5 décembre 23:30

      @Cateaufoncel3
      Picard transporte ses produits dans des camionnettes, et le congélateur est un équipement moderne de consommation qui dépense de l’énergie, tout comme l’est la bagnole. Se faire livrer, c’est utiliser la bagnole par procuration.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 6 décembre 00:03

      @Eric F

      « Se faire livrer, c’est utiliser la bagnole par procuration.... »

      Un tout petit bout, parce que je suis livré dans le cadre d’une tournée et je crois pouvoir dire que mon « empreinte* écologique est vraiment très faible ce dont, au demeurant, je me fous complètement.

      Le seul souci qui m’a conduit chez Picard et Thiriet, c’est celui de bouffer »diversifié« . Et si je n’ai jamais eu de voiture, c’est parce que je n’aime pas conduire. Tout simplement.

      Cela dit, ça m’a permis de disposer de 250 euros de plus par mois, pour boire et manger »au-dessus de ma condition", ne consacrant par ailleurs qu’un minimum d’argent à l’habillement et aux chaussures.


    • Eric F Eric F 6 décembre 10:30

      @Cateaufoncel3
      C’est un choix de vie pertinent, mais beaucoup d’autres n’ont juste pas le choix, étant en zone isolée (hors de portée des tournées de Picard smiley ) ou éloignés de leur lieu de travail de l’école des enfants etc.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 6 décembre 13:09

      @Eric F

      « C’est un choix de vie pertinent... »

      ... mais qui, pour ce me concerne, repose sur beaucoup de « sacrifices » : jamais de cinoche, jamais de resto, jamais de bistrot les propos qu’y entend sont consternants jamais de vacances au sens où on l’entend généralement, plus du tout de journaux et de revues, plus de bouquins non plus...

      Pour les fringues et les godasses, j’ai déjà dit : une paire de pompes « habillées », et une paire de baskets Kappa fabriqués au Vietnam,soldée à un prix vraiment suspect...


    • devphil30 devphil30 6 décembre 17:02

      @Cateaufoncel3

      Qualité de vie avec Thiriet et Picard au congélateur ...


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 6 décembre 17:19

      @devphil30

      Oui mon pote.

      Ce soir, par exemple, c’est tourte effiloché de canard et cèpes, comme dessert, moelleux au chocolat, coeur au caramel au sel de Guérande. Et demain, ce sera brandade de morue.

      Mais je comprends qu’un type comme toi qui cantine à l’année au Pré Catalan, fasse son bêcheur. Moi, j’ai pas les moyens.


  • molloy molloy 6 décembre 00:31

    Votre article est à charge et c’est votre droit.

    Néanmoins, vous vous attardez sur,cette fameuse taxe carbone, élément déclencheur du conflit certes mais simplement cela, et omettez le principal, à savoir le refus quasi général de la population, des citoyens, de n’être qu’une simple variable d’ajustement dans un monde globalisé et indifferent.


  • Drougeok Drougeok 6 décembre 07:08

    Il nous jette des miettes comme pour la volaille dans les basses cours. Il pense que ça va calmer les humeurs. Mais cela fait des années que les brimades et les ponctions et les interdictions s’accumulent. Ce n’est plus une réforme qu’il faut, c’est un bouleversement. Ce sont les juifs du frics contre la France celle de gilets jaunes, le peuple qui raque. Les BHL, Cohn Bendit, Azemour, Attali, Drey, Meyer Habib, Drahi, les artistes qui ne pipent mots, les journalistes qui s’offusquent, l’Aphatie qui voit avec horreur des policiers qui au lieu de se suicider comme ils font d’habitude, fraternisent avec les gilets jaunes, mais c’est fou ça !!??? C’est vraiment le monde du fric contre la France, le lobby juif contre la France, Rothschild contre la France.

    Et samedi, le gouvernement veut mettre notre armée qu’il a refusé d’envoyer défendre les Français qui se faisaient zigouiller au Bataklan, le gouvernement donc veut les placer en armes contre les gilets jaunes. Je pense que l’armée laissera les gilets jaunes envahir l’Élysée et neutraliser ce malfaisant pourri de Macron, avant qu’il n’aille signer l’arrêt de mort de la France à Marrakech.

    Si l’armée devait tirer sur les gilets jaunes, c’en serait fini des beaux défilés du 14 juillet et de la France. J’ai déjà perdu ma famille, décimée rue d’Isly à Alger en mars 1962. Je ne souhaite pas la même expérience aux Frankaouis, même si beaucoup se sont réjouis de notre malheur à l’époque. Et l’armée pourrait dès lors rester calfeutrée dans ses casernes pour se protéger.... Non, je n’ose pas penser cela possible. Choper plutôt Macron trempez le dans du goudron et roulez le dans des plumes et Castaner avec, il en crève d’envie...


  • BA 6 décembre 07:28

    Le 10 août 1792, le peuple en colère prend d’assaut le palais royal : c’est la prise des Tuileries, c’est la chute de la monarchie.


    Le 10 août 1792 va recommencer.


    Le 10 août 1792 est en train de se préparer, en ce moment même.


    L’Histoire est un éternel recommencement.


    Vive la France !


    https://www.youtube.com/watch?v=3FgUOVde-qs



    • Eric F Eric F 6 décembre 10:37

      @BA
      oui, Louis XVI est passé à la guillotine, mais « en même temps » le peuple a « bénéficié » de la terreur, puis d’un despote militariste qui a décimé la population dans ses guerres, dont la France ne s’est jamais remis démographiquement et économiquement.


  • Jean Keim Jean Keim 6 décembre 08:14

    Tant que les revendications tourneront autour de l’argent-fric, smic, impôts, taxes carburants, etc., la révolte des Gj sera relayée aux même rang que celui des politiques et de leurs maîtres, même si ces derniers acceptent d’aller dans le sens des revendications, en très peu de temps tout ce qui a été donné sera repris sous une forme ou une autre.

    L’extraordinaire serait que les gens demandent une nouvelle société... non ! ce ne doit pas être une demande, mais une action dans laquelle le bien-être de tous est au centre des préoccupations, la sérénité qui en découle ne peut se manifester que quand nous nous sentons en sécurité, cette sécurité ne peut être effective que si chacun se soucie de son voisin qui en fait autant, de proche en proche la solidarité devient une règle naturelle, chacun sait qu’il n’est pas seul même s’il a des ennuis.

    La France a connu de nombreuses manifestations avant, pendant et après mai 68, pratiquement toutes ont été corporatives, p. ex. les revendications souvent légitimes parfois statutaires des mineurs, des électriciens, des gaziers, des cheminots, des personnels de santé, de la police, des pompiers, etc., ils ont manifesté pour défendre LEURS INTÉRÊTS ce qui n’a pas toujours attiré la sympathie du public, tout ceci doit cesser car c’est faire le jeu de l’argent-fric et nous divise.

    Les êtres humains sans la fraternité qui consiste à agir pour le bien de tous, ne connaîtront pas la sérénité.


    • chantecler chantecler 6 décembre 08:37

      @Jean Keim
      Tant que les revendications tourneront autour de l’argent-fric, smic, impôts, taxes carburants, etc., la révolte des Gj sera relayée aux même rang que celui des politiques et de leurs maîtres, ..."

      Ben voyons !
      C’est vrai quoi !
      L’argent et celui dont on dispose , c’est tellement secondaire !


    • Drougeok Drougeok 6 décembre 09:05

      @Jean Keim

      Il est certain que le rétablissement d’une normative seulement pécunière sera vite effacée par de nouvelles mesures des maitres de la filouterie financière.

      La France a besoin dune nouvelle République, d’une constitution qui empêche des élections truquées comme les dernières que nous avons vécues, élections ne pouvant être validées que si un corum de 55% des électeurs inscrits se sont exprimés.

      Éviter absolument qu’un président croupion, le bien nommé, ne s’en sorte qu’avec une majorité de 14% des inscrits. Des scrutins avec une grande partie de proportionnelle. Une justice indépendante du gouvernement, des chambres parlementaires tenue d’être présentes aux séance, et composée de français autres que des fonctionnaires. Auncun cumul de mandats.

      Enfin, une souveraineté retrouvée avec sans doute unretour au franc et une Europe des Nations. La France battra SA monnaie, et alimentera ses caisses par la seule Banque de France. La dette sera dans la mesure du possible, purement et simplement effacée.

      Mais je ne suis pas qualifié pour donner ou penser seulement à tous les moyens juridiques nécessaires. La franc maçonnerie devra être absolument exclue de toute ces obédiences. Une constituante par des juristes experts et dignes de confiance évidemment. Au bout du compte une constitution approuvée par un référundum. Mais surtout, la franc maçonnerie au banc de la société. La fin des subventions à la presse.


    • Drougeok Drougeok 6 décembre 09:18

      @Drougeok

      Il est évident qu’un fonctionnaire choisissant la vie politique, verrait sa vie de fonctionnaire cesser au moment où il l’a quitte, sans auncun droit d’y revenir de droit, ni de copinage. Dans la vie il faut choisir. Les droits à la retraite des parlementaires seront supportés par un prélèvement sur leurs indemnités, comme tout travailleur. Les indemnités seront revues à une baisse importante, en particulier pour le sén1tet tout le personnel du sénat.


    • Self con troll Self con troll 6 décembre 09:28

      @Jean Keim

      Comme vous dit Grougeok, le mot fraternité est marqué FM. Je ne pense pas qu’ils soient nombreux sur ce site, sinon en service commandé.

      Ceci dit, je partage tout à fait votre avis qu’en exprimant son souhait d’un monde moins dominé par la finance sous forme de requêtes matérielles, on se condamne au retour de la finance.

      La notion (et le mot) de fraternité doit être pensée en permanence. Je considère impossible d’élaborer une pensée susceptible d’obtenir l’adhésion de tous ; par contre, chercher une organisation sociale qui permette la confrontation permanente des conceptions entre individus comme entre corporations est une voie plus réaliste.


Réagir