mardi 2 décembre 2014 - par lucien

Il faut sauver le soldat Soral

On demandait à Aristote ce qui vieillissait le plus, vite. Il répondit : la reconnaissance. (Diogène –Laërce).

Je suis né au commencement de ce qu’il convient d’appeler le « grand avilissement » : individualisme, pansexualisme, féminisme agressif, dé-cérébralisation, perte du jugement, avec sa cohorte de vexations, d’humiliations, de régressions, bref, le tsunami libéral-libertaire. Je n’ai jamais rencontré l’homme dont je suis les vidéos depuis 2004. Quoiqu’on pense parfois de la forme - vous savez que certains refusent de l’écouter parce qu’il ne porte pas de chemise bleue bien repassée ? – on n’imagine pas le bien qu’a fait et va encore faire Alain Soral à ma génération. Il appelle auge une auge, ce qui n’est pas pour me déplaire car seule la vérité libère.

Son discours - parfois agressif, c’est vrai, mais sans doute adapté aux circonstances - renverse les idoles médiatiques qui tiennent le peuple sous leur domination efficace et permanente. Il décortique les arcanes de la sophistique, un des piliers du mécanisme de domination actuel, en précisant qu’une certaine communauté regorge de professionnels de la chose.

Alain Soral est à mon sens le meilleur analyste de la situation actuelle en France et du discernement des causes de l’avilissement de notre peuple, particulièrement de sa jeunesse. Ses interventions sont de plus en plus aiguisées et éclairantes : il faut écouter son intervention sur la révolution sexuelle avec Marion Sigaut ! Oh ! je ne le rejoins pas toujours mais l’échange d’idées n’a pas pour but la relation fusionnelle.

Il me semble qu’il faut rendre à chacun ce qui lui est dû : les « narcisses du net », devant leurs claviers, aiment à se venger lâchement par des pseudo-analyses rationnelles qui cachent surtout du déni. C’est là se montrer ingrat envers quelqu’un qui « fait le boulot » en première ligne, et sans filets. Il a fait le choix de parler en vérité, sans diplomatie : c’est toute la différence avec nos clercs établis et les faux dissidents qui espèrent secrètement quelques retours. Et pour tout dire, je le trouve parfois bien plus christique que certains qui s’imaginent être catholiques. Sa résistance et sa capacité à retourner au front sont tout simplement « miraculeuses ».

Par pitié, j’espère que le lit de Procuste anglo-saxon n’a pas complètement transformé notre peuple en puritains décérébrés.

Merci soldat Soral de vous être engagé dans ce bon combat contre l’avilissement organisé. Bon ! Mets-y parfois les formes, ça passera mieux.



53 réactions


  • GrandGuignol GrandGuignol 2 décembre 2014 12:42

    Les hommes sont ce qu’ils sont mais leurs idées se propagent et seule l’information est importante.

    Je ne suis pas un fan inconditionnel de Soral, loin de là même, trop proche du FN, mais il participe à l éveil des gens.
    Qu’il en retire un bénéfice pécuniaire ou pas, qu’il se comporte mal parfois et insulte, peu importe, c’est l’information qui compte quand celle ci est pertinente.

    Nobody is perfect ...


  • Robert GIL Robert GIL 2 décembre 2014 13:56

    Comme certains n’assument pas leurs idées fascistes, ils se réfugient dans des idéologies de compensation. C’est vrai qu’en temps de crise le retour aux valeurs de la France, au souverainisme, la peur du complot juif ou maçonnique, le retour du religieux ou même monarchique font un retour en force ; les gens déboussolés recherchent un guide, un sauveur. En 40 les milices fascistes ont fleuri en France et étaient plus nombreuses que les résistants : leur guide était Pétain. La haine des communistes, des syndicats ou de l’extrême gauche est une constante pour les ennemis de la classe ouvrière. Le « tous pareils tous pourris » pour dépolitiser le peuple n’est pas apparu en vain. Le mouvement d’extrême droite « Egalité et Réconciliation  » est dans la lignée de cette idéologie, il prétend réconcilier la gauche du travail avec les valeurs de la droite, pour faire simple, mettre les ouvriers au boulot pour faire fructifier les portefeuilles boursiers d’une petite classe de parasites !
    .
    Voir ; SECTES ET AUTRES MOUVEMENTS D’EXTREME DROITE


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 2 décembre 2014 18:36


      Bonjour,
      .

      Justement Soral denonce l’agissement de SECTES ET AUTRES MOUVEMENTS D’EXTREME DROITE notamment le SIONISME. Certes il ne pas le seul à dénoncer les méfait du sionisme il y aussi
      - Jacob Cohen
      - Michele Sibony (Vice-présidente de l’Union Juive Française pour la paix)
      - Richard Labévière ( ancien rédacteur en Chef de RFI)
      - et des nombreux Rabins
      .
      Comme à dit l’historien Shlomo Sand : « La gauche sioniste n’a jamais été moins colonialiste que la droite ».
      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/shlomo-sand-la-gauche-sioniste-n-a-jamais-ete-moins-colonialiste-que-la-droite_1211908.html
      .
      Comme dit Shlomo Sand : Les pères fondateurs d’Israël, tous laïcs, ont utilisé la Bible pour justifier la colonisation de la Palestine. Pourtant, le judaïsme n’a jamais clairement évoqué ce « droit au retour » à la « terre d’Israël ». Ce mythe du retour n’est pas juif, et il est récent.
      Il remonte tout au plus au XIXe siècle. Pour le judaïsme, « Dieu a donné, et Dieu a repris ». La notion de « terre d’Israël » avait auparavant un sens théologique et non pas politique.
      Chaque enfant en Israël commence à étudier la Bible à 6 ans, plusieurs années avant qu’il ne commence à suivre des cours d’histoire proprement dite. Toute l’éducation, depuis la création de l’état d’Israël en 1948, nous inculque que cette terre appartient à Abraham et à Jacob, faisant table rase de ses habitants palestiniens.
      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/shlomo-sand-la-gauche-sioniste-n-a-jamais-ete-moins-colonialiste-que-la-droite_1211908.html
      .
      Le problème du Sionisme ne concerne pas seulement les voisins d’Israël il concerne particulièrement les États-Unis et la France .... et toutes les victimes au prochain et moyen orient.
      Le grands problèmes de la France ne pourront pas être résolu sans le rétablissement la pluralité médiatique pour ne donner qu’un exemple ... Comme à dit Jacob Cohen ( écrivain juif antisioniste) dans un des ses derniers interviews toutes les secteurs de notre société sont infiltré par les sayanim ...sionistes ... la ou c’est particulièrement visible c’est la politique française ou l’ancien comme le nouveau président font allégeance à défendre les intérêts d’Israël ! Et les intérêts de la France sont t-elles secondaires ?
      .
      A. Soral fait un travail remarquable d’information ou de contre-information face aux « grands » médias français qui sont sous contrôlé d’une puissance étrangère (américano-israélienne) !
      https://www.youtube.com/watch?v=H7R1Gdf2emA
      .


    • Laurent 47 2 décembre 2014 19:31

      Désolé de vous décevoir, mais le fascisme est de gauche, non de droite ! I fasci ( les faisceaux ) était l’emblème de la phalange italienne de Mussolini, alliée des nazis ( national-socialistes ). C’est d’ailleurs pourquoi l’URSS était alliée de l’Allemagne avant 39-45 ! Je ne vois personne d’extrême-droite là dedans !


    • heliogabale heliogabale 2 décembre 2014 21:23

      Vous faîtes des raccourcis...

      Mussolini est issu du socialisme mais le fascisme se distingue du socialisme sur plusieurs points :

      - le fascisme prône la collaboration de classe tandis que le socialisme prône la lutte des classes

      - le fascisme est rapidement fasciné par le militarisme (bien qu’initialement il se veut pacifiste). Le militarisme étant un moyen de dépassement de la lutte des classes et d’obtenir la collaboration des classes.

      - le mouvement fasciste est nationaliste

      - à partir de 1936, il va peu à peu évoluer vers le racialisme et l’antisémitisme (ce que n’était pas historiquement le fascisme historique)

      On peut rajouter que les premières victimes du fascisme furent les socialistes et les communistes.


    • Baasiste 2 2 décembre 2014 23:12

      je vous laisse juger sur la politique socialiste de mussolini ex communiste : « Le programme économique du fascisme à son origine est très social. Si la volonté de Mussolini de transformer le fascisme en parti politique et d’accéder au pouvoir le conduit à rassurer les milieux patronaux, il parvient néanmoins dans les années vingt à mettre en place une politique sociale avancée : la journée de travail de huit heures et la semaine de quarante heures sont adoptées en 1923, le travail de nuit est interdit aux femmes et aux mineurs. En 1927, l’État fasciste contraint les entreprises à des mesures d’hygiène beaucoup plus strictes. Avec l’INFIL, Institut national fasciste pour les accidents du travail, chargé de la prévoyance et de l’assistance sociale, le régime met en place un vaste programme de santé publique. Enfin, la multiplication des colonies de vacances et des centres sportifs sont des éléments clés d’un ambitieux programme de loisirs, notamment pour la jeunesse, existant bien avant les réformes sociales apportées par le Front populaire en France. Toutes ces avancées ont pour conséquence une amélioration réelle du quotidien des couches sociales urbaines1. »

      travail de nuit interdit aux enfants et femmes, 40h, couverture maladie universelle, assurance pour les accidents de travail, colonies de vacances et centres sportifs et programmes de loisirs pour les pauvres, mesures d’hygiène dans les entreprises...

      « Mussolini décide de rompre avec les idées de la classe dirigeante traditionnelle, qui l’a trahi, afin de revenir aux idéaux révolutionnaires de la naissance du fascisme15. Le manifeste anti-bourgeois en 18 points adopté par le Parti fasciste républicain en novembre 1943 fonde sa politique15. Le régime décide notamment :

      • la politique économique est la « socialisation » sur la base de l’abolition du travail employé ;

      • la propriété n’est garantie qu’assortie de réserves15 ;

      • la nationalisation de secteurs clés de l’économie15 ; la nationalisation des entreprises de plus de 100 employés16 ;

      • l’expropriation partielle des terres15.

      Au terme de l’application de son programme, la République ne laisse que le fruit des efforts du travail aux propriétaires : il est ainsi prévu la reprise par les ouvriers agricoles des terres laissées à l’abandon17.

      La politique de socialisation et la propagande sociale de la RSI ont particulièrement été incarnées par la personnalité de Nicola Bombacci, ancien cofondateur du Parti communiste italien, qui avait rompu avec le Parti communiste entre 1927 et 1930 avant de rejoindre progressivement le fascisme à partir de 1933. En 1945, La République Sociale nationalise un certain nombre d’entreprises lombardes, dont la Fiat18. »


      en gras : nationalisation de toutes les entreprises dans un secteur important pour mussolini et des entreprises de plus de 100 salariés, les gros bourgeois ont leur entreprises prises par l’Etat.

      expropriation partielle de certaines terres, rien de bien pour les proprios fonciers.

      les gens n’ont même plus leur propriété garantie. du quasi-bolchevisme.

      mussolini refuse de rembourser la dette publique : http://www.dailymotion.com/video/x1...

      http://www.les-annees-noires.fr/persos-axe/mussolini-pouvoir.html

      mussolini a fait les allocs familiales, les allocs chômage et la retraite par répartition(http://italie.blog.lemonde.fr/2013/...).

       »Benito Mussolini, en partie fidèle à son passé socialiste, entreprend d’importantes réformes sociales en faveur des classes défavorisées. La journée de travail est limitée à huit heures et la semaine à quarante heures. Le travail de nuit est interdit à toutes les femmes et aux garçons de moins de 18 ans. De nombreuses dispositions sont prises concernant l’hygiène du travail dans toutes les entreprises. L’assurance contre les risques du travail est mise en place, ainsi que les allocations familiales, celles du chômage et l’assurance contre les maladies. Dans le cadre de la Santé publique, Mussolini crée les premières colonies de vacances pour les enfants pauvres, les terrains de camping et de jeux, les vacances populaires. La dépense annuelle des allocations familiales est fixée à 344 millions de lires, dont 215 millions sont à la charge des patrons. Cette politique sociale très avancée est appréciée par toute la population.« 

      avec tous ça mussolini est un ultra libéral capitaliste peut être, tu rigoles ? sinon le capitalisme est de gauche à la base, il n’est pas de droite.

      mussolini est plus social que le cnr et le front populaire.



    • Baasiste 2 2 décembre 2014 23:27

      au gros clown robert gil que j’explose à chacun de ses posts depuis un certain temps mais qui continue (c’est un bot payé pour faire de la pub à son site de merde, normal) : 

      à regarder absolument Hitler anti-raciste : https://www.youtube.com/watch?v=iv4...
      cette vidéo montre en quoi Hitler par « l’anti-racisme » et l’immigrationnisme pourrait à l’heure actuelle si il reviendrait, exterminer un peuple sans utiliser les camps. vidéo ludique. gauchisme=nazisme.

      le capitalisme est en train d’exterminer la race blanche pour info, vu la nature globaliste du capitalisme.


      le nazisme globaliste a remplacé celui germanique.


    • Baasiste 2 2 décembre 2014 23:30

      1000 citations antisémites sur les juifs dont 

      164. Pierre - Joseph Proudhon ( 1809-1867) socialiste français d’origine modeste, qui refusa de servir de porte-parole à Karl Marx qu’il traita en juif, et reprocha mais aussi à l’Église chrétienne sa judaïsation, en rendant hommage, sur le point de la considération sociale et morale de Jésus, au Prophète de l’Islam.

      -« Au-dessus des joueurs gros et petits, agiotant au jour le jour, - qui avec la probabilité plus ou moins grande d’un agio en sus de l’intérêt de ses fonds, qui avec la certitude finale de sa perte, - s’élèvent l’homme à millions et l’homme à idées, le juif Shylock et l’industrieux Figaro, ceux que l’union de leur fortune et de leur génie place à la tête de la spéculation ». 
      ( Pierre- Joseph Proudhon, Manuel du Spéculateur à la Bourse, 1857, p. 124).

      - « Quel est le vrai propriétaire, à votre avis, du détenteur nominal, imposé, taxé, gagé hypothéqué ou du créancier qui perçoit le revenu ? Les prêteurs juifs et Bâlois sont aujourd’hui les vrais propriétaires de l’Alsace ; et ce qui prouve l’excellent jugement de ces prêteurs, c’est qu’ils ne songent nullement à acquérir. Ils préfèrent placer leurs capitaux ».. 
      Pierre- Joseph Proudhon, « Système des Contradictions économiques ou Philosophie de la Misère », 1846, tome I).

      -« Le judaïsme a infesté le christianisme ». 
      ( Carnets de Proudhon, à la date du 24 mai 1847).

      -« ..des juifs qui sont éparpillés sur la surface du globe, dont le roi actuel est Rothschild, peuple sangsue, peuple sans territoire, sans agriculteur, sans loi, sans culte, sans gouvernement, n’adorant jamais que Jéhovah c’est- à –dire l’égoïsme, ou Mammon, c‘est- à- dire l’argent ». 
      ( « Carnets » de Proudhon, 23 décembre 1847, éditions Rivière, p. 335).

      - « Juifs. Faire un article contre cette race, qui envenime tout, en se fourrant partout, sans jamais se fondre avec aucun peuple ». 
      ( Pierre- Joseph Proudhon dans ses » Carnets « n°6, 22 décembre 1847, édités par Marcel Rivière, volume second, 1961, p. 337).

      - » Quand Crémieux parle à la tribune, sur une question où le christianisme est engagé, directement ou indirectement, il a soin de dire : votre foi, qui n’est pas la mienne ; votre dieu, votre Christ, votre évangile, vos frères du Liban. Ainsi font tous les Juifs, ils sont d’accord sur tout avec nous sur tous les points, à tant qu’ils peuvent en tirer parti, mais ils ont toujours soin de s’exclure - ils se réservent ! Je hais cette nation « . 
      ( Pierre- Joseph Proudhon, dans ses » Carnets « ) –

      -« Dans les foires et marchés, on vend et on achète des denrées en nature ; il y a livraison matérielle des objets. A la Bourse, rien de pareil : ni marchandises, ni échantillons. Les conventions s’établissent sur des titres, tels que lettres de change, connaissements, actions de chemins de fer, obligations etc. C’est la sublimation ou quintessence du commerce. Aussi les juifs ont-ils été les créateurs des Bourses chez les nations modernes ».
      ( Pierre- Joseph Proudhon dans son « Manuel du spéculateur à la Bourse », 1857 p.44).

      - »Le Juif est par tempérament anti-producteur, ni agriculteur, ni industriel, pas même vraiment commerçant. C’est un entremetteur, toujours frauduleux et parasite, qui opère, en affaires, comme en philosophie, par la fabrication, la contrefaçon, le maquignonnage. Il ne sait que la hausse et la baisse, les risques de transport, les incertitudes de la récolte, les hasards de l’offre et la demande. Sa politique en économie est toute négative, c’est le mauvais principe. Satan, Ahriman ( force du mal dans l’ancienne religion des Iraniens ), incarné dans la race de Sem « . 
      ( Pierre- Joseph Proudhon dans son essai » Césarisme et Christianisme « , 1860).

      -« Ce que Mahomet sut dire, trois siècles plus tard avec tant de grandeur et de simplicité, sans anéantir la spéculation religieuse, théosophique et morale : Dieu est Dieu, et Mahomet est son prophète, l’Église rassemblée à Nicée ne pouvait-elle le dire de Jésus, comme le voulait, comme le demandait Arius ? L’Église judaïsée, fanatique, ambitieuse, pleine d’orgueil et d’intolérance, ne sut ni comprendre sa position, ne se poser dans la hauteur et la largeur de la révolution qu’elle dirigeait. Elle ne songea qu’à excommunier ceux qui lui déplaisaient ». 
      ( Pierre -Joseph Proudhon, dans son essai » Césarisme et Christianisme « , tome second, 1884 », p. 221).

      -« Il semblait que la solution du problème du prolétariat fût simplement affaire de prédication et de propagande ; que les Juifs et les Philistins, suffisamment sermonnés, évangélisés, allaient se dessaisir spontanément, se faire nos chefs de file et nos commis pour l’organisation de l’égal- échange ». ( Pierre -Joseph Proudhon, « Théorie de la propriété », 1866, préface).http://radioislam.org/juifs/index.htm


      234. Karl Marx (1818-1883), critique du capitalisme, descendant d’une double lignée paternelle et maternelle de rabbins.

       » Quel est le fond séculier du Judaïsme ? Le besoin pratique, l’utilité personnelle.

      Quel est le culte mondain du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu mondain ? L’argent. Eh bien soit ! L’émancipation du trafic et de l’argent, donc du Judaïsme réel, pratique, serait l’auto-émancipation de notre époque.

      Une organisation de la société qui supprimerait les présupposés de l’usure, donc la possibilité de l’usure, aurait rendu le Juif impossible. Sa conscience religieuse se dissoudrait comme une vapeur légère dans l’air vivifiant réel de la société

      Nous reconnaissons donc dans le Judaïsme un élément antisocial présent, qui au travers du développement historique auquel les Juifs ont collaboré avec empressement, a été poussé jusqu’à une hauteur à laquelle il doit nécessairement se dissoudre.

      L’émancipation des Juifs est dans sa signification ultime l’émancipation de l’humanité du judaïsme. 
      (Karl Marx dans son article « A propos de la Question Juive », paru dans les Annales- Franco-allemande, 1844)

      - « Nous trouvons tout tyran aidé par un Juif, comme nous trouvons un pape aidé par un Jésuite. » 
      (Karl Marx dans son article « L’emprunt russe », New York Tribune, 4 janvier 1856)

      - » C’est seulement parce que les Juifs sont si forts qu’il est temps et utile de mettre à jour et de stigmatiser leur organisation » 
      (Karl Marx dans son article, « L’emprunt russe », New York Tribune, 4 janvier 1856)

      Le socialiste blanqui

       « le suffrage universel, c’est l’intronisation définitive des Rothschild, l’avènement des juifs » 
      ( Auguste Blanquidans le journal Candide, fondé en mai 1865 par Gustave Tridon).

       » Car il est temps de le dire, le prétendu culte, chez les Juifsde Dieu unique, créateur du ciel et de la terre, n’est qu’une fausseté historique des plus grossières. Jéhovah, le dieu national, n’est autre que l’idole ordinaire de toutes les peuplades sémitiques, le Moloch d’airain, au ventre creux et rougi, qui consommait vivants tous les premiers nés de la populationBien loin d’avoir été cet ennemi acharné de Baal qu’on s’imagine, d’ après la Bible, il était Baal, lui-même le Veau d’or, ou plutôt le taureau d’airain chauffé à blanc qui engloutissait les victimes vivantes. »
       ( Blanqui et Tridon, dans « Du Molochisme Juif ; études critiques et philosophiques » Avertissement page 11).

       «  Cet empire juif prédit par les prophètes, dont la bourse est le temple et le trois pour cent le prophète ? Le monstre de l’ère moderne, l’exploitation, fait remonter ses titres jusqu’au judaïsme qui voue Cham à l’esclavage et contemple dans les nations sa proie future » 
       ( Blanqui et Tridon, dans « Du Molochisme Juif, études critiques et philosophiques » Avertissement, page 11)

      « Je le sais, c’est manquer de vertu que de dire franchement son opinion sur la question juive, on vous abandonne tous les autres Sémites, pieds et poings liés, mais ne touchez pas aux Juifs : n’y touchez pas sous peine de vous heurter à la foule des préjugés et des intérêts« 
      ( Blanqui et Tridon, dans « Du Molochisme Juif, études critiques et philosophiques »  Introduction, p.10)

       » Jéhovah est un être profondément méchant et satanique.« 
      ( Blanqui et Tridon, dans « Du Molochisme Juif, études critiques et philosophiques »  chapitre 2, p. 13)

       » tout homme qui étudie sans crainte et sans partialité l’histoire des Hébreux se convainc facilement de la fixation tardive de leur culte. A Babylone seuls furent arrêtés les dogmes mosaïques, furent comblées les lacunes d’un système religieux incomplet ; et les récits d’Eden, du serpent tentateur, d’arbre de science et de faute originelle, présentent, avec certaines fables brahmaniques, et surtout avec les mythes du Vendidad Sadé, la concordance chérie des Indo-aryens de Berlin. Les Perses seuls ont été les intermédiaires«  
       ( Blanqui et Tridon, dans « Du Molochisme Juif, études critiques et philosophiques  », Bruxelles, 1884, p.40).

      - « Le Lévitique, l’Exode, les Nombres, etc. parlent d’odeurs suaves pour Jehovah. Les Juifs flattent ce goût délicat pour la bonne chère et nourrissent des mets les plus confortables ce monstre dévorant dont les bonnes grâces ne s’acquièrent que par la satiété. » 
      ( Blanqui et Tridon, » Du Molochisme Juif, études critiques et philosophiques " , Bruxelles, 1884, chapitre IV, 1884, p.134)

      - «  Jusque là ils n’étaient qu’une bande de brigands guettant pour s’y précipiter à la première occasion, les villes commerçantes du littoral. ( livre des Juges, chapitre 18, verset 7). Ils n’avaient alors pas plus de lettres que de moralité, pas plus de lois que de forgerons et de législateurs, sauf pourtant la loi fidèlement observée d’immoler ses enfants.  »  
      ( Blanqui et Gustave Tridon co-auteurs de «  Du Molochisme Juif, études critiques et philosophiques, Bruxelles, 1884 p.104).


    • Baasiste 2 2 décembre 2014 23:39

      si judéophobie=fascisme, socialisme=fascisme je te propose de consulter ce lien sur toutes les citations « antisémites » (http://radioislam.org/juifs/index.htm), selon ta logique avant 45 le monde entier était fasciste, la critique du comportement d’une certaine communauté n’est pas du nazisme surtout si cette communauté est ultra-nationaliste et belliqueuse


      la cgt tous les syndicats gauchiasses et partis gauchiasses de merde c’est ça leurs ’luttes" : 

      Manifs inoffensives à sandwich, aux slogans creux et n’éveillant pas les consciences, faites pour n’aboutir à rien, faites pour faire croire à l’illusion démocratique et n’ayant aucun résultats. Manifs contrôlés par les gauchistes collabos (notamment pro ue, pro mondialisation, pro immigration, pro progressisme capitaliste sociétal, pro otan, pro euro, etc...) Grèves contrôlés par les syndicats collabos et partis collabos, grèves faites toujours par des gens pro ue et pro mondialisation, grèves faites par une minorité de salariés bien engraissés (faire grève au smic c’est cher) , en cdi (minorité) et non-remplaçables (par les chômeurs, robots, immigrés, esclaves du tiers monde, etc...), grèves planifiés et organisés pour n’aboutir à rien...

      Grèves dans la fonction publique souvent où les salariés sont protégés et seulement par les cdi et surtout les titulaires !


      Ensuite je rappelle que quand vous soutenez l’ump et le ps ainsi que le capitalisme contre les « fachos », et que vous faites la chasse dans les syndicats et grèves des gens lucides (anti-mondialistes) et des gens du fn... Il faut pas s’étonner du manque de soutien à vos grèves et manifs inutiles, de plus, ce qui me fait rire c’est quand ces grèves sont organisé par Edouard martin du ps (responsable des fermetures d’usine) ou des syndicats (bref tous)soutenant le libre-échange responsable des délocalisations contre les quelles ils fonts semblant de gueuler, robert et tes amis pourquoi vous faites grève contre les délocalisations alors que vous soutenez le libre-échange ? Vous le dites aux salariés subissant les délocalisations que vous soutenez le libre-échange ? Vous dites aux salariés en grève subissant des salaires très bas que c’est grâce à la pression de l’immigration que vous soutenez ?



      aussi dernier point : les luttes d’avant et les socialistes d’avant c’était pas la même chose que les pseudo-luttes actuelles et gauchistes actuels, de plus le contexte était totalement différent.

      ensuite les collabos c’est toi tu collabores à l’empire globaliste remplaçant celui germanique, le suprémacisme globaliste-cosmopolite-métis a remplacé celui aryen, tu es contre la france et son identité comme les collabos de 40.

    • Baasiste 2 2 décembre 2014 23:45

      ah autre chose selon, le balireau robert gil la monarchie et la rleigion=fascisme on voit à quel point ce blaireau utilise des termes dont il ignore le sens, que tous et n’importe quoi=facho. tous ce qui est anti-libéral et de droite=facho


       maintenant aussi nun dernier truc tu es un collabo du capital tu n’es pas anti-système : les positions de robert gil le super anti-système : immigration patronale et globaliste, refus de sortir de l’ue globaliste et ultra-libérale, soutien de l’euro, soutien à tous les progrès sociétaux libéraux-immoraux-individualistes-modernistes arrangeant les élites capitalistes, soutien de l’otan (voir position du npa par exemple sur bachar et kadhafi avant), refus d’arrêter le libre échange (les guignols gauchistes font croire qu’on peux être contre la mondialisation en étant anti-protectionniste, protectionisme assimilé par ses collabos des multinationales : au « capitalisme national »), mondialiste pour le métissage et cosmopolitisme détruisant les nations et standardisant l’homme... un super anti-système ce robert un anti-capitaliste à fond.

      maintenant aussi dernier truc je mets ce lien où j’ai posté des tonnes de pavés montrant que le communisme d’hier n’a rien à voir avec le gauchsime actuel, soral est plus rouge que robert : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/comprendre-soral-160179#forum4178743

    • Julien30 Julien30 3 décembre 2014 08:29

      « Je suppose que dans ta ville tu te comporte de la même façon et un jour ou l’autre tu va tomber sur un vrai un os !!

      Il faudrait que tu vienne par chez moi faire ainsi le zouave ! Tu va tomber un jour sur un jobard de ton acabit qui lui répondra à tes insultes autrement qu’avec des mots ! tu va va être content du voyage ! les sans dents nantis, ça existe.

      Merde à la fin ! ça devient insupportable. »


      Un peu comme 95% de tes posts,.

    • Baasiste 2 3 décembre 2014 13:38

      « Baasiste de mes deux tu doit être gravement malade mais c’est la faute à personne il y a des asiles pour ça ! »

      salut un argument ? là direct tu insultes tu t’attaques à ma personne pas à ce que je dis, tuas 0 argument.


      « Plus personne ne lit tes élucubrations pauv’con ! »

      tiens sarkozy.

      donc tu restes volontairement dans ta crasse intellectuelle, tu te bandes volontairement les yeux devant mes posts pour pas voir la realité douloureuse. mais vieux débris en fin de vie je post pas pour les merdes intellectuels gauchistes, je post pour que les gens manipulables évitent de se faire avoir par votre propagande et je parle aux gauchistes de bonne foi.



      « Mais personne ne clouera le bec à cet abruti, ce bouffon qui répand à longueur de journées son vomit sur le site et qui insulte toute le monde ? caché courageusement derrière son pseudo ! »

      aucun abruti de ton genre peut me répondre et me la « boucler » car k’ai raison, lesfaits sont en ma faveur avec la réalité, quand aux gauchistes : 0 argument.

       sinon qui insulte l’autre de facho, nazi, raciste ?



      « Qui tu est toi ?

      Je suppose que dans ta ville tu te comporte de la même façon et un jour ou l’autre tu va tomber sur un vrai un os !!

      Il faudrait que tu vienne par chez moi faire ainsi le zouave ! Tu va tomber un jour sur un jobard de ton acabit qui lui répondra à tes insultes autrement qu’avec des mots ! tu va va être content du voyage ! les sans dents nantis, ça existe.

      Merde à la fin ! ça devient insupportable. »

      je suis un populo et je m’attaque qu’aux bobos gauchistes, les nantis sans dents c’est le genre de mecs comme toi, les pauvres ont envie de casser la gueule aux gens comme toi, à cette élite.


    • Rmanal 4 décembre 2014 17:09

      @ Robert GIL
      Tout à fait d’accord avec vous. Soral et autre Dieudonné ne sont que des Marionnettes pour cacher la haine et la misère intellectuelle de l’extrême droite. Il suffit de lire 2/3 postes ici pour s’en rendre compte.
      Un petit clin d’oeil à Bassiste qui m’a bien fait rigoler. Bientôt on apprendra que Roosevelt était en fait un Monarchiste caché. Mais cela met bien en lumière toute la propagande et l’inculture des ignares de souche.


    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 5 décembre 2014 10:58

      @ Robert Gil,

      Le problème c’est que nous évoquons un peu trop le terme « valeurs », ou perte de « valeurs » pour expliquer la déliquescence de nos institutions, et moi la première je suis bien des fois tombée dans ce piège sémantique.

      Les valeurs, comme chacun s’en doute, c’est fluctuant.

      Je prèfère parler de « principes » solides, inaltérables.

      Cordialement.


  • révolté révolQé 2 décembre 2014 14:06

    MOI,
    la seule secte que je vois est l’UMPS qui engeôle pour délit d’opinion ou manifestations pacifiques.(le FN ferait la même...)
    Et il n’y a pas besoin de « complot juif » vu qu’ils contrôlent déjà (pour l’instant...)
    l’ex france.
    - « Vois qui tu ne peux critiquer et tu saura qui dirige. »
    Cette phrase n’a jamais été tant d’actualité que ces 2 dernières années,mais bientôt....bientôt...
     smiley


  • lucien lucien 2 décembre 2014 14:18

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le soldat Soral, le grand méchant :
    https://www.youtube.com/watch?v=t5KfqGYyhNI#t=1145


    • Aristoto Aristoto 2 décembre 2014 20:18

      Je comprends pas !!! C’est sa solution au système : le retour à la France Catholique !!!!!...Faut me dire au passage quand est ce que la France et surtout les français ou été de fervent chrétien catholique !

      La PME à Soral ne fait que d’avantage élargir sa clientèle ! Sacré capitaliste dissident au système ce Soral !!


    • Baasiste 2 2 décembre 2014 23:16

      « .Faut me dire au passage quand est ce que la France et surtout les français ou été de fervent chrétien catholique ! »

      carrément après le mensonge les « fr de souche ça existe pas », c’est au tour de « la population fr ne fut jamais pieuse et catholique mais toujours athée ou non pratiquante » avec le prochain mensonge « l’islam fait partie des racines de la france autant que le christianisme ».

      les français ont été de fervents chrétiens de clovis au xix e s, et les fervents chrétiens resteront majoritaires jusqu’aux ans 1960/1970 ou les fervents chrétiens vont devenir minoritaires progressivement.

    • Neymare Neymare 3 décembre 2014 09:18

      La religion n’a jamais été qu’un moyen de manipuler la population, comme le font les médias maintenant, ou l’Islam. Dire les francais étaient de fervent chrétien est aussi stupide que dire les arabes sont de fervents islamistes : dans les 2 cas on leur lave le cerveau avec la religion pour les manipuler, il n’y a pas de différence.
      Il y a des gens comme ça qui ont besoin d’etre cadrés, de marcher au pas de l’oie, de se baigner dans l’eau bénite, sinon ils ont peur. C’est vrai que c’est effrayant la vie hein baasiste ?
      Alors on s’invente des ennemis, on s’invente des règles, on s’invente des principes, c’est ce que vous faites et ce que fait Soral. En fait, c’est exactement le meme principe qu’utilise le NOM, les élites que vous fustigez ou les Jihadistes, vous etes les memes habillés avec des habits différents, mais vous ne trompez pas grand monde


    • Baasiste 2 3 décembre 2014 13:42

      tu parles à toi même le franc maçon individualiste, tu vois pas que que ton immoralité, ton individualisme, ton ésotérisme maçonnique, ta « rébellion » contre la transcendance, ton désir de « liberté » et d’émancipation libéral-libertaire, ta secte du new age, ton rejet de Dieu (car l’homme est lui même Dieu), ton spiritisme... n’est pas le pur produit du système capitaliste-luciférien et du NOM, c’est toi qui embrigadé et encadré ou lavé du cerveau mon pauvre.


    • Neymare Neymare 3 décembre 2014 14:15

      « ta « rébellion » contre la transcendance »
      Tu ne devrais pas utiliser des mots dont tu ne connais pas le sens


    • Rmanal 4 décembre 2014 17:10

      Vu son orthographe il n’a pas du aller longtemps à l’école catholique, le pauvre.


  • Robert GIL Robert GIL 2 décembre 2014 15:24

    enfin, ecouter les debilité d’un mec qui se prends en photo a poil dans sa salle de bain pour ensuite les diffuser sur le net , faut etre pas trés ... net !


  • Neymare Neymare 2 décembre 2014 15:47

    "« grand avilissement » : individualisme, pansexualisme, féminisme agressif, dé-cérébralisation, perte du jugement, avec sa cohorte de vexations, d’humiliations, de régressions, bref, le tsunami libéral-libertaire« 

    Pour perdre le jugement encore faut il l’avoir eu. Bizarre quand meme ce type qui va d’une révolution à une autre, d’un extreme à l’autre. Des analyses interessantes, mais toujours en passant à coté de la plaque, de la vérité fondamentale.
     »des causes de l’avilissement de notre peuple, particulièrement de sa jeunesse"
    Quel avilissement de la jeunesse ? c’est toujours les vieux croutons qui parlent d’avilissement de la jeunesse, parce qu’ils ont oublié ce que c’était d’etre jeune, alors il faut que les jeunes se conforment à l’idée qu’ils s’en font, ou qu’ils se font d’eux memes vieux croutons.
    Je dirais que c’est un esprit qui se cherche le Soral, d’analyses pertinentes en erreurs de jugement, il cherche des coupables au fait que le monde n’est pas comme il le voudrait. Mais je préfère quand meme ça au vide intellectuel de nos zélites poltiques et médiatiques.


    • Duke77 Duke77 2 décembre 2014 16:45

      Si tu ne vois pas que le Rap, les séries US et les dessins animés japonais banalisent la violence, pendant que les emissions TV et l’individualisme du modèle de société prôné par nos élites inverse les valeurs morales, et que cela est bien une nouveauté même comparé à la génération juste avant née dans les années 70-80, on peut plus rien pour toi. Point de vieux croutons amers derrière ce constat, juste des évidences comme un plug anal géant au milieu d’un place publique.


    • Baasiste 2 2 décembre 2014 23:18

      ce que dit neyamre comme conneries n’étonne plus, quand on entend prétendre que l’homosexualité est normale ainsi que l’homoparentalité et que les filles et garçons n’ont aucune différence, on n’est plus étonné.


    • Neymare Neymare 3 décembre 2014 08:55

      Tout celà est vrai, mais on a dit la meme chose pour toutes les générations qui nous ont précédé. ca ne date pas des années 70-80, dans les années 60 on a dit que le rock, ou la radio ramollissait l’esprit de la jeunesse, que la violence était banalisée, dans les années 50 c’était le jazz et la mode US, dans les années 20 c’était le charleston, la libération de la femme etc...
      Que les élites pronent des valeurs qui en fait ne profitent qu’à elles, je suis bien d’accord, mais on n’est pas obligé d’etre d’accord avec ces valeurs, d’ailleurs beaucoup de gens prennent leurs distances avec ces valeurs.
      Les choses changent constamment, des fois en bien, des fois en mal. Il est tout simplement impossible de faire du sur place , c’est le constat que je fais. Le fait qu’on expose un plug anal, ce qui me semble plus stupide que réellement choquant n’empeche pas qu’il y ait aussi des choses biens qui se passent, une certaine prise de conscience plus importante venant de la population.
      Vous, vous vous plaignez du moule en voulant mettre les gens dans un autre moule. Moi je veux pas etre dans un moule.


    • Neymare Neymare 3 décembre 2014 08:57

      « que les filles et garçons n’ont aucune différence »

      Je suis étonné d’avoir dit ça !! Les gens comme vous baasiste aiment bien déformer la réalité. Ou en etes vous de vos préparatifs pour le Jihad ?


    • Baasiste 2 3 décembre 2014 13:45

      « Je suis étonné d’avoir dit ça !! Les gens comme vous baasiste aiment bien déformer la réalité. Ou en etes vous de vos préparatifs pour le Jihad ? »

      en effet tu as dis que les différences comportementales étaient seulement culturelles-sociales, donc tu nies la différence bio homme-femme.

    • Baasiste 2 3 décembre 2014 13:45

      sinon votre projet de « l’homme nouveau » fasciste-stalinien, à quel stade ?


    • Duke77 Duke77 3 décembre 2014 13:48

      Que les anciens aient des goûts différents des jeunes, on est d’accord. Mais là où tu te trompes c’est quand tu pense que notre époque est comparable. D’ailleurs, ton exemple est en fait un contre-argument de ta thèse puisque la jeunesse des années 60 et du début du Rock s’est révoltée (mai 68 en France, anti-guerre du Vietnam aux USA etc.) et étaient dans la critique du système. Or aujourd’hui, Lady Gaga et les rapeurs véhiculent tous des valeurs pro-système (culte de l’argent, perversion sexuelle, etc), ils utilisent d’ailleurs les symbols illuminatis non pas pour dénoncer le pouvoir mais pour revendiquer qu’il en font partie. Tu n’as qu’à écouter les paroles de leurs chansons. Ton erreur est donc bien de croire que la génération actuelle complètement manipulée par le pouvoir est comparables aux évolutions des générations précédente qui étaient certes en conflit avec le système de leurs ainés, mais pour mettre en place un nouveau monde, plus juste selon eux. La jeunesse perd son lien avec son âme. L’analyse sociologique de Soral et Zemmour est très juste de ce point de vue.

      En outre, la violence était soit-disant banalisée... Dans les paroles du Rock, un peu c’est vrai dans le sens où c’était contestataire. Mais compare les dessins animés, les émission TV, le journal TV et les paroles des rappeurs avec celles des Rolling stones... Faut vraiment que tu ne saches pas de quoi tu parles pour penser que la violence est équivalente. De plus, elle touche désormais les plus jeunes dès l’enfance. Ma mère était institutrice en maternelle. Je me souviens d’elle m’expliquant que les dernières années elle avait vu des enfants (3-7 ans en maternelle je rappelle) se réunir pour taper sur un autre, actes de violence quasi inexistant jusqu’aux années 2000. Amusant que c’est à la même époque qu’ona supprimer les tobogans et cages à écureuil pour sécuriser les cours de récré...
      Bref, tu ne sais pas de quoi tu parles, je t’assure.

      "n’empeche pas qu’il y ait aussi des choses biens qui se passent, une certaine prise de conscience plus importante venant de la population."

      Tu as vu ça où ? Référence à mon paragraphe ci-dessus, montre-moi où das la jeunesse se crée un modèle de société basé sur des jours meilleurs ?

      Moi je ne vois aucun signe de prise de conscience hormis chez les marginaux comme nous qui s’informent ailleurs que sur TF1/BFM...

      C’est d’ailleurs en cela qu’on peut saluer le travail de Soral, malgré ses défauts, il aide à la prise de conscience en communiquant sur le net. Mais pour la majorité de français, il reste un facho dont les propos n’ont aucun sens.

      Tu semble peux informé aussi je t’invite à lire les travaux d’Edward Bernays sur la manipulation des masses. Ces théories sont mises en pratique depuis les années 70. Tu ne peux pas prétendre qu’elles ont toujours exister. Or, il faut bien comprendre que cette science de la manipulation a un lourd impact sur notre société.


    • Neymare Neymare 3 décembre 2014 14:18

      J’ai dit exactement le contraire. Faudrait vivre sur une autre planète pour nier la différence biologique entre l’homme et la femme
      Je pense que tu as un probleme de compréhension Baasiste, comment veux tu donner ton avis sur des trucs complexes quand tu comprends pas des choses simples ?


    • Neymare Neymare 3 décembre 2014 14:32

      @Duke77
      Je partage en grande partie ton analyse des causes, mais pas des effets. Effectivement, il y a manipulation des masses (depuis plus longtemps que les années 70, n’oublie pas que les US manipulaient dejà leur population pour entrer en guerre au moins depuis pearl Harbor et la manipulation ne s’est jamais arretée depuis).
      Pour la violence de la jeunesse, tu as en partie raison, c’est vrai qu’il y a une violence aveugle qui n’y était pas à ce point il y a quelques décennies. Néanmoins, tu sais bien que c’est assez marginal, qu’on ne peut pas prendre toute la jeunesse et dire : « voilà elle est comme ça »
      Je trouve qu’il est bien plus inquiétant pour la jeunesse d’etre toujours le nez dans un iphone, ou sur facebook etc mais c’est aussi le cas pour beaucoup d’adultes.
      Quand à dire qu’elle perd son ame, ça ne veut pas dire grand chose. Il y a de tout chez les jeunes, comme chez les adultes, c’est ce rangement dans des cases qui me gene aussi bien chez un Zeimour que chez Soral. Leurs constats sont pas forcément faux (du moins c’est un pendant interessant à la pensée unique de l’oligarchie), mais ils les poussent malheureusement vers la caricature, si bien qu’ils se décridibilisent.


    • lucien lucien 4 décembre 2014 11:21

      Quelques mots avant de passer à autre chose. Merci pour ces échanges instructifs. A contrecœur, j’utilise un pseudo car le bon sens est la chose du monde la moins partagée et pour d’autres raisons.

      Je pense que ceux qui écoutent AS cherchent des réponses et en trouvent. AS vient d’expliquer sur ER les circonstances de l’histoire récente qui a pu troubler certaines personnes. Regardons-le jusqu’au bout : exercice louable de sincérité et de transparence. On n’apprend d’ailleurs rien de vraiment nouveau.

      Il rappelle que la façon de réagir à cet épisode privé manifeste la mainmise des grilles anglo-saxonnes néo-protestantes dans l’esprit des français. Pourquoi s’en étonner ? Combien sommes-nous en effet à avoir été gavés depuis notre enfance par des séries américaines ?

      De plus, la façon de réagir à ce genre d’épisode semble manifester que le système fabrique efficacement des schizophrènes. Les mêmes qui étaient prêts à revoter socialistes (ou UMP et tous les autres partis établis), comme ils le font depuis qu’ils ont 18 ans, autrement dit pour les partis qui ont soutenu DSK jusqu’à l’obscénité, se donnent bonne conscience en médisant (ou calomniant) le grand méchant Soral.

      Soral apporte un décryptage réaliste, objectif et « sourcé », sur les arcanes des pouvoirs parisiens. Une réinformation libérante. L’idolâtrie des élites marchent bien : est-ce cela la démocratie exemplaire française ? Par tous ces montages diffamatoires, Soral paient ses analyses décomplexées de ces tartuffes car il commence à avoir une audience politique efficace, c’est-à-dire qui touche un grand nombre. Avec RecNat en perspective.

      C’est ça la démocratie : on échange des analyses sans se soumettre aveuglément à des gens qui prétendent penser à votre place. En outre, il y a là, peut-être, un malentendu : doit-on attendre un messie en politique ? Ne sommes-nous pas plutôt là dans un registre religieux ? Il ne faut pas attendre un renouvellement de la face de la terre de la part d’un être humain par définition perfectible. Il ne prétend pas avoir raison sur tout mais il dit se tromper peut-être moins souvent que les autres. Mais chacun apporte sa part de souffrance, d’engagement, de sacrifice à dévoiler quelques vérités salutaires.

      Mais sans doute faut-il avoir un peu lu, n’être pas trop myope, et avoir encore un peu le sens de la grandeur d’âme, pour rendre à Soral ce qui revient à Soral (si on me permet cette expression un peu audacieuse).

      Je suis nouveau sur Agora Vox, site qui m’apporte beaucoup, mais je dois reconnaître que certains intervenants font preuve d’un manque de jugement très étrange. J’ai repéré au moins deux « flameurs » qui empêchent la réflexion : Robert Gil et Sampiero. Bon, Massada, c’est autre chose mais il a le mérite d’annoncer la bannière.

      La grande victoire de la sophistique actuelle, c’est d’éluder le terrain de l’argumentation rationnelle et objective pour personnaliser tout discours en fonction de ses critères émotionnels. Nous sommes dans le combat des représentations : à chacun de faire un travail objectif pour avoir les bonnes définitions du réel et non pas se laisser mener par les sophismes mainstream.


  • DanielD2 DanielD2 2 décembre 2014 16:19

    Personnellement, je n’arrive plus à le prendre au sérieux depuis longtemps.

    - Boutiquier jusqu’au ridicule.
    - Lèche babouche par clientélisme.
    - Complotiste délirant ( comme quand il disait que les victimes d’un attentat islamiste étaient en fait des comédiens déjà amputés et couvert de faux sang ... )
    - N’écrit plus rien, n’invente plus rien, radote depuis des années.
    - Parle de réconciliation national mais s’embrouille avec tout le monde.
    - Parle de valeurs religieuses mais n’essaye même pas de les suivre.

    Etc.

    Bref, Soral et son courant, c’était intéressant à suivre y’a 5 ans. Avant qu’il transforme E&R en boutique et son auditoire en clientèle.
     


  • lisca lisca 2 décembre 2014 18:14

    C’est vrai, Soral est christique.
    Mais il ne va quand même pas se laisser démolir, vu que lui ne peut ressusciter. :->
    Qu’il appelle un chat un chat est rafraîchissant. Mais c’était la coutume en France jusqu’à il y a peu.
    Lui et quelques autres la ramènent dans cet océan de prudentialisme purulent, merci à eux car se prendre pour un être libre, c’est le crime majeur aujourd’hui : procès, vilipendages....
    Les moins de trente ans ont toujours vécu là-dedans et ne savent même plus, s’ils sont accros à la télé, ce que c’est que dire ce qu’on pense et penser ce qu’on dit.
    La tartufferie et les circonvolutions des « élites » se posent en modèle.


    • lucien lucien 4 décembre 2014 11:20

      Quelques mots avant de passer à autre chose. Merci pour ces échanges instructifs. A contrecœur, j’utilise un pseudo car le bon sens est la chose du monde la moins partagée et pour d’autres raisons.

      Je pense que ceux qui écoutent AS cherchent des réponses et en trouvent. AS vient d’expliquer sur ER les circonstances de l’histoire récente qui a pu troubler certaines personnes. Regardons-le jusqu’au bout : exercice louable de sincérité et de transparence. On n’apprend d’ailleurs rien de vraiment nouveau.

      Il rappelle que la façon de réagir à cet épisode privé manifeste la mainmise des grilles anglo-saxonnes néo-protestantes dans l’esprit des français. Pourquoi s’en étonner ? Combien sommes-nous en effet à avoir été gavés depuis notre enfance par des séries américaines ?

      De plus, la façon de réagir à ce genre d’épisode semble manifester que le système fabrique efficacement des schizophrènes. Les mêmes qui étaient prêts à revoter socialistes (ou UMP et tous les autres partis établis), comme ils le font depuis qu’ils ont 18 ans, autrement dit pour les partis qui ont soutenu DSK jusqu’à l’obscénité, se donnent bonne conscience en médisant (ou calomniant) le grand méchant Soral.

      Soral apporte un décryptage réaliste, objectif et « sourcé », sur les arcanes des pouvoirs parisiens. Une réinformation libérante. L’idolâtrie des élites marchent bien : est-ce cela la démocratie exemplaire française ? Par tous ces montages diffamatoires, Soral paient ses analyses décomplexées de ces tartuffes car il commence à avoir une audience politique efficace, c’est-à-dire qui touche un grand nombre. Avec RecNat en perspective.

      C’est ça la démocratie : on échange des analyses sans se soumettre aveuglément à des gens qui prétendent penser à votre place. En outre, il y a là, peut-être, un malentendu : doit-on attendre un messie en politique ? Ne sommes-nous pas plutôt là dans un registre religieux ? Il ne faut pas attendre un renouvellement de la face de la terre de la part d’un être humain par définition perfectible. Il ne prétend pas avoir raison sur tout mais il dit se tromper peut-être moins souvent que les autres. Mais chacun apporte sa part de souffrance, d’engagement, de sacrifice à dévoiler quelques vérités salutaires.

      Mais sans doute faut-il avoir un peu lu, n’être pas trop myope, et avoir encore un peu le sens de la grandeur d’âme, pour rendre à Soral ce qui revient à Soral (si on me permet cette expression un peu audacieuse).

      Je suis nouveau sur Agora Vox, site qui m’apporte beaucoup, mais je dois reconnaître que certains intervenants font preuve d’un manque de jugement très étrange. J’ai repéré au moins deux « flameurs » qui empêchent la réflexion : Robert Gil et Sampiero. Bon, Massada, c’est autre chose mais il a le mérite d’annoncer la bannière.

      La grande victoire de la sophistique actuelle, c’est d’éluder le terrain de l’argumentation rationnelle et objective pour personnaliser tout discours en fonction de ses critères émotionnels. Nous sommes dans le combat des représentations : à chacun de faire un travail objectif pour avoir les bonnes définitions du réel et non pas se laisser mener par les sophismes mainstream.


  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 2 décembre 2014 20:12

    Ah Soral, Mon Soral, ne vois-tu rien venir ?
    - je ne vois rien que le juif qui poudroie et le maghrébin qui verdoie...

     
     

    Soral,
    c’est parfait pour les sots râleurs.


  • heliogabale heliogabale 2 décembre 2014 21:08

    Il y a trois problèmes chez Soral :

    - Il se voit en chef de la dissidence alors qu’il n’est pas un dissident. Un vrai dissident n’aurait pas son comportement et le comportement qu’il a eu lui aurait valu la mort dans tout mouvement de dissidence. Il ne fait qu’amuser la galerie...

    -Son antisémitisme pavlovien... il y a probablement des dizaines de juifs qui ont rejoint les colonies en Cisjordanie à cause de ses déclarations... On ne peut pas se déclarer antisioniste et participer (indirectement) à la politique de colonisation de la Palestine.

    -Son désir de reconnaissance démesuré : à quoi bon s’acharner sur un mec aussi insignifiant qu’Haziza si ce n’est sa frustration de ne plus être invité à la télévision ?


  • Massada Massada 3 décembre 2014 09:45
    Il faut continuer à démasquer cet animateur télé au chômage, cet éternel perdant, ce fumiste manipulateur

    http://www.streetpress.com/sujet/1416422707-soral-accuse-injures-racistes-mannequin

    • bourrico6 3 décembre 2014 11:06

      Tiens, voilà la race supérieure maintenant.

      Le mètre étalon de la connerie sur d’AV.


    • bourrico6 3 décembre 2014 11:42

      Tu devrais t’entendre avec Sampiero, vous avez les mêmes sales manières.

      Je provoque, je pousse à bout sans aucune limite, et ensuite je joue les victimes, tout en continuant à pousser le bouchon.

      Vous êtes pareils IRL ?
      Non parce que c’est des coups à finir la gueule en sang dans le caniveau ça.


    • ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ cyrus 3 décembre 2014 14:24

      Pour lutter contre soral , il faut simplement dénoncer l’ extrémisme de certain juif français . Puisque tu affirme « venir nous combattre » sur ce forum , comment explique tu que chacune de tes reponse suscite autant d’ engouement pour les these de ce blogueur ?

      Tu jette sans cesse de l’ huile sur le feu , comme de nombreux « missionaire/croisé » qui investissent youtube et autre media sociaux :) ... Comment veut tu que soral ne soit pas percu comme une jeanne d’ arc , et que ses « croisee » ne se demonte pas a la vue des olive de leur pucelle general. A Mons sens vous etes les deux aspect de la meme piece de monaie qui nuisent a la paix entre les communauté.


    • bourrico6 5 décembre 2014 12:27

      Ce déchet est la pour emmerder son monde, gonfler le peuple au delà du supportable.
      Une fois qu’il se sera fait démonter la gueule , il ira pleurer sa mère en criant à l’injustice.


  • lucien lucien 4 décembre 2014 05:34

    Quelques mots avant de passer à autre chose. Merci pour ces échanges instructifs. A contrecœur, j’utilise un pseudo car le bon sens est la chose du monde la moins partagée et pour d’autres raisons.

    Je pense que ceux qui écoutent AS cherchent des réponses et en trouvent. AS vient d’expliquer sur ER les circonstances de l’histoire récente qui a pu troubler certaines personnes. Regardons-le jusqu’au bout : exercice louable de sincérité et de transparence. On n’apprend d’ailleurs rien de vraiment nouveau.

    Il rappelle que la façon de réagir à cet épisode privé manifeste la mainmise des grilles anglo-saxonnes néo-protestantes dans l’esprit des français. Pourquoi s’en étonner ? Combien sommes-nous en effet à avoir été gavés depuis notre enfance par des séries américaines ?

    De plus, la façon de réagir à ce genre d’épisode semble manifester que le système fabrique efficacement des schizophrènes. Les mêmes qui étaient prêts à revoter socialistes (ou UMP et tous les autres partis établis), comme ils le font depuis qu’ils ont 18 ans, autrement dit pour les partis qui ont soutenu DSK jusqu’à l’obscénité, se donnent bonne conscience en médisant (ou calomniant) le grand méchant Soral.

    Soral apporte un décryptage réaliste, objectif et « sourcé », sur les arcanes des pouvoirs parisiens. Une réinformation libérante. L’idolâtrie des élites marchent bien : est-ce cela la démocratie exemplaire française ? Par tous ces montages diffamatoires, Soral paient ses analyses décomplexées de ces tartuffes car il commence à avoir une audience politique efficace, c’est-à-dire qui touche un grand nombre. Avec RecNat en perspective.

    C’est ça la démocratie : on échange des analyses sans se soumettre aveuglément à des gens qui prétendent penser à votre place. En outre, il y a là, peut-être, un malentendu : doit-on attendre un messie en politique ? Ne sommes-nous pas plutôt là dans un registre religieux ? Il ne faut pas attendre un renouvellement de la face de la terre de la part d’un être humain par définition perfectible. Il ne prétend pas avoir raison sur tout mais il dit se tromper peut-être moins souvent que les autres. Mais chacun apporte sa part de souffrance, d’engagement, de sacrifice à dévoiler quelques vérités salutaires.

    Mais sans doute faut-il avoir un peu lu, n’être pas trop myope, et avoir encore un peu le sens de la grandeur d’âme, pour rendre à Soral ce qui revient à Soral (si on me permet cette expression un peu audacieuse).

    Je suis nouveau sur Agora Vox, site qui m’apporte beaucoup, mais je dois reconnaître que certains intervenants font preuve d’un manque de jugement très étrange. J’ai repéré au moins deux « flameurs » qui empêchent la réflexion : Robert Gil et Sampiero. Bon, Massada, c’est autre chose mais il a le mérite d’annoncer la bannière.

    La grande victoire de la sophistique actuelle, c’est d’éluder le terrain de l’argumentation rationnelle et objective pour personnaliser tout discours en fonction de ses critères émotionnels. Nous sommes dans le combat des représentations : à chacun de faire un travail objectif pour avoir les bonnes définitions du réel et non pas se laisser mener par les sophismes mainstream.

     


  • robert 10 décembre 2014 19:23

    un xième article sans service après vente....mais je vote ( l’auteur modérateur) ......


Réagir