mercredi 22 juin - par rosemar

Il n’y a qu’un seul sujet : c’est l’Ecole !

JPEG

"Niveau en baisse, pénurie d’enseignants, atteinte à la laïcité… il faut se porter au chevet de l’Éducation nationale. Parce que c’est sur les bancs de l’école qu’on peut former des citoyens dotés d’une culture commune propre à cimenter une nation.

 

Il n'y qu'un seul sujet ! Les médias, les politiques ne devraient s'intéresser qu'à une chose : l'avenir de l'Ecole...

C'est l'Ecole dont il faut s'occuper ! Tous les députés de la nation devraient être à temps plein sur ce sujet. Ce devrait être le coeur de nos débats.

Pourquoi ?

Parce que cela fait 30 ans que le naufrage dure : les professeurs sont ravis de ne plus avoir Jean-Michel Blanquer au ministère, certes... mais au fond, ça n'a rigoureusement aucune importance, ce n'est pas le problème.

Quoique...

 

Voilà 30 ans que les hommes, les ministres, les personnes, ce n'est pas le sujet ! (Quoique... )

 

Le sujet, c'est de savoir si on va laisser cette institution de la nation s'enfoncer toujours un petit peu plus.

L'Ecole Républicaine est là pour forger la communauté nationale, c'est à dire fabriquer des citoyens, des hommes libres, émancipés par les savoirs.

C'est cela que nous ne faisons plus.

Alors, il y a des chantiers concrets auxquels le nouveau ministre sera confronté : la formation des professeurs, la revalorisation du métier, et puis, il y a cette question de l'autonomie qui a été lancée par Emmanuel Macron.

Tout cela doit être exploré, avec l'idée que c'est l'avenir de nos enfants, donc notre destin individuel qui se joue, mais aussi l'avenir du pays, la possibilité pour la France de se perpétuer comme République et comme nation.

Alors, il n' y a qu'un seul sujet : c'est l'Ecole."

 

Il est bon de le rappeler : le rôle des enseignants est capital et essentiel : ils ont la charge d'enfants ou d'adolescents, depuis leur plus jeune âge jusqu’à l’âge adulte.

 

Les professeurs ont pour fonction de transmettre des savoirs, des connaissances indispensables, pour permettre aux élèves de s’épanouir dans la société, mais ils ont, aussi, une fonction éducative, ils inculquent des valeurs aux élèves, le respect des autres, la tolérance... ils doivent donner l’exemple du travail, de la rigueur.
 
Sans les enseignants, que deviendraient les enfants, livrés à eux-mêmes, sans cadre, sans structure ? Les parents qui travaillent ne pourraient assurer ces multiples rôles de l’enseignant… Il faut bien se rendre compte que les enseignants s’occupent des enfants, tous les jours, tout au long de la semaine, qu'ils les prennent en charge.
 
Tâche complexe et difficile car les élèves sont regroupés, en grand nombre, dans des classes, parfois, surchargées. 


 
Le travail ne se limite pas, d’ailleurs, à la transmission de valeurs et de connaissances : l’enseignant doit veiller à aider, soutenir, encourager les élèves en difficulté, leur montrer l’importance du travail dans la progression, répondre à leurs questions qui peuvent être multiples, à leurs attentes, répondre aussi aux questions des parents…
 
On accuse l’école de bien des maux, mais elle joue un rôle essentiel dans la formation des individus : elle apporte un cadre, des règles de vie, c’est une préparation à la vie active, au travail, avec ses contraintes et ses bonheurs : il faut se lever tôt, il faut apprendre, il faut se soumettre à une certaine discipline, mais l’école est aussi faite de partages, d’échanges avec tous les autres, élèves et enseignants, ce sont, parfois, des connivences, des éclats de rire, des enthousiasmes, des colères, des angoisses : le reflet même de la vie.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2022/06/il-n-y-qu-un-seul-sujet-c-est-l-ecole.html

 

Source :

https://tv.marianne.net/focus/l-ecole-est-le-seul-sujet-?autoplay=true

 



237 réactions


  • tashrin 22 juin 11:56

    C’est pas faux

    Mais vous pouvez écrire le meme article sur le systeme de santé, les institutions, les services publics de manière générale, le niveau des salaires, le logement, le prix de l’immobilier, la fiscalité, et à peu près tous les sujets en fait

    La question, ce serait plutot qu’est ce qui marche encore à peu près bien


    • rosemar rosemar 22 juin 12:22

      @tashrin

      L’Ecole, c’est tout de même le point de départ, la base, les racines...


    • tashrin 22 juin 14:02

      @rosemar
      L’ecole est un moyen. Important certes, mais un moyen
      Former des citoyens nécessite de savoir vers quoi. Quel modele de société, quelles valeurs, quel contrat social ? 
      De cela dépendront les arbitrages budgetaires, la determination des priorités, les orientations fiscales, etc... 


    • voxa 22 juin 15:30

      @rosemar

      « L’Ecole, c’est tout de même le point de départ, la base, les racines... »


      vous avez totalement raison.

      Aussi, faudrait -il que les enseignants y passent un peu plus de temps....

      18 heures /semaine, c’est quand même pas beaucoup.
       Le salaire bas en est la conséquence.

      Pour gagner plus travaillez plus.

      ...


    • voxa 22 juin 15:34

      @voxa

      Un lien pour Rosemar, l’indéfectible défenderesse de la démocratie Ukrainienne :

      https://www.marianne.net/monde/europe/lukraine-interdit-onze-partis-politiques-dopposition-accuses-detre-pro-russes


    • tashrin 22 juin 15:57

      @voxa
      18 heures /semaine, c’est quand même pas beaucoup.
       Le salaire bas en est la conséquence.

      Ca c’est de mauvise foi
      Les 18h sont du presentiel, ca n’a jamais été leur temps de travail réel


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 16:45

      @rosemar
      mais ils ont, aussi, une fonction éducative, ils inculquent des valeurs aux élèves,

      Non, ce sont les parents qui ont cette responsabilité. Faites vous expliquer par un psychanalyste comment se forme le surmoi et comment s’installent les interdits, et vous verrez que l’influence des personnes extérieures à la famille = peanuts. Au mieux, elles renforcent le travail de la famille, mais elle ne peut pas le remplacer.

      Si l’Etat a donné aux enseignants cette responsabilité, c’est pour transmettre des valeurs comme la théorie du genre, le woke ou les conneries du Giec. Bref, pour faire de la propagande d’une certaine politique, sans avoir l’air d’en faire.


    • tashrin 22 juin 16:58

      @Captain Marlo
      Si l’Etat a donné aux enseignants cette responsabilité

      C’est surtout parce qu’ils ne le faisaient pas 


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 17:13

      @tashrin
      Pas compris votre remarque.


    • tashrin 22 juin 17:19

      @Captain Marlo
      Si les enseignants se sont retrouvés investis de cette mission qui n’est pas la leur c’est parce qu’il n’est pas possible d’enseigner collectivement à des gamins n’ayant pas les rudiments d’education nécessaires pour pouvoir le faire, ce qui releve de la responsabilité de leurs parents
      Ces derniers étant visiblement déficients de ce point de vue...


    • rosemar rosemar 22 juin 17:38

      @voxa

      Vous plaisantez ? Vous ignorez totalement la charge de travail d’un enseignant : cours à préparer en fonction des programmes qui changent, corrections des copies qui sont fastidieuses, rendez-vous avec les parents, préparations des conseils de classe, etc.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 18:32

      @tashrin
      ce qui releve de la responsabilité de leurs parents
      Ces derniers étant visiblement déficients de ce point de vue...

      C’est possible, mais donner cette responsabilité aux enseignants ne sert à rien, sinon à faire croire aux parents démissionnaires que ce n’est plus de leur responsabilité.

      Les interdits se construisent dans la relation familiale.
      Les enfants vivent une relation d’amour fusionnel avec leurs parents.
      C’est par peur de perdre l’amour de leurs parents que les enfants intègrent les interdits. Par peur du rejet. Pas parce que « c’est bien », ou « moral », des notions qu’ils ne possèdent pas dans la petite enfance.

      Ils renoncent par exemple à leurs pulsions égoïstes en partageant avec leurs frères et soeurs. Ou ils renoncent à baffer leur petite soeur qu’il jalousent et détestent, parce qu’ils comprennent que leurs parents auraient un rejet massif à leur égard.

      Les enseignants & les éducateurs extérieurs, n’ont pas avec les élèves de relation d’amour fusionnel. C’est même rigoureusement interdit pas la loi.
      Leur rôle éducatif ne peut venir qu’en renforcement des interdits parentaux.
      Il est évident aussi que « l’enfant roi », n’a pas arrangé les choses.


    • voxa 22 juin 19:01

      @tashrin

      C’est vrai pour quelques-uns, mais c’est maintenant une rareté.

      Chaque parent d’élève peut le constater en regardant les cahiers ou copies non corrigées.

      Mais, c’est vrai aussi, il faudrait pour cela que tous les parents fassent leur boulot de parents en éduquant correctement leurs enfants.
      C’est aussi maintenant devenu une rareté.

      C’est tellement plus facile de les coller devant un écran pour avoir la paix...

      ...


    • Pauline pas Bismutée 22 juin 20:58

      @voxa

      ’C’est tellement plus facile de les coller devant un écran pour avoir la paix...’
      Absolument, et ca défie maintenant l’entendement !

      J’ai vu de mes yeux vu, sérieux, des gamins de 1 an ou deux dans des poussettes avec des écrans devant les yeux !
      J’ai franchement halluciné....et les dégâts a venir, les yeux, les cerveaux, mais qu’est-ce qu’on fait a ces mômes ???


    • troletbuse troletbuse 22 juin 22:02

      @rosemar
      Non le point de départ, c’est le point G. Mais je ne pense pas que vous le connaissiez ! Informez-vous si il n’est pas déjà trop tard.


    • rosemar rosemar 22 juin 22:33

      @Captain Marlo

      Oui, le culte de l’enfant roi a fait beaucoup de dégâts...


    • Joséphine Joséphine 24 juin 07:45

      @Captain Marlo

      Ca alors ! Je viens d’en parler plus bas et je n’avais pas lu votre com ! Même commentaire, même heure, même instant. C’est étrange. 


    • Joséphine Joséphine 24 juin 07:47

      @Captain Marlo

      Ah non, j’en ai parlé sur le nouvel article de Rosemar, « Les merveilleux jardins »...Mais quand même, même heure, même instant ! 


  • Gasty Gasty 22 juin 12:00

    C’est beau ce que vous dites Rosemar. Mais dans les faits je suis dans l’incapacité de vous voir agir pour que cela cesse.

    En quelque sorte je pense que vous vous offrez une bonne conscience en vous mentant .

    Vu que vous chérissez la paix et défendez l’indéfendable dans les faits.


    • rosemar rosemar 22 juin 12:23

      @Gasty

      Chérir la paix, c’est mal ?


    • Gasty Gasty 22 juin 13:16

      @rosemar

      Non puisque je m’insurge contre ceux qui fomentent les conflits et qui accusent ensuite ceux qu’ils ont poussés à bout. Trop facile ensuite de parler hypocritement de paix la larme à l’oeil.


    • V_Parlier V_Parlier 22 juin 18:11

      @Gasty
      « Il n’y qu’un seul sujet ! Les médias, les politiques ne devraient s’intéresser qu’à une chose : l’avenir de l’Ecole... »
      Il faut commencer par montrer l’exemple, car Rosemar fait exactement comme les médias qu’elle critiquent et qui passent leur temps, comme elle, à faire des fixations sur Poutine et à geindre en coeur avec une moitié de pays qui réclamait une guerre contre la Russie depuis 8 ans (et qui aujourd’hui se plaint une fois le rêve réalisé).


    • V_Parlier V_Parlier 22 juin 18:12

      @V_Parlier
      (qu’elle critiquE)


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 18:36

      @V_Parlier
      car Rosemar fait exactement comme les médias qu’elle critiquent

      C’est sûr qu’enseigner l’esprit critique quand on avale tous les bobards des médias, ça craint ! Rosemar a une excuse, elle est tellement débordée, qu’elle n’a pas le temps de lire les billets d’Agoravox depuis 4 mois, qui démontent les mensonges de médias occidentaux...


    • voxa 22 juin 19:03

      @rosemar

      Il y a le bruit des bottes...
      Et le silence des pantoufles.


  • Clocel Clocel 22 juin 12:05

    Mais elle fait le taf, l’école, elle fabrique des crétins, qui votent, mal...


  • mmbbb 22 juin 12:06

    «  Les professeurs ont pour fonction de transmettre des savoirs, des connaissances indispensables, pour permettre aux élèves de s’épanouir dans la société, mais ils ont, aussi, une fonction éducative, ils inculquent des valeurs aux élèves, le respect des autres, la tolérance... ils doivent donner l’exemple du travail, de la rigueur. » Que c est beau ! 

    mais à trop s attacher à des principes , la réalité peut vous paraître douloureuse .

    " S epanouir dans la société , j en parlerai à mon chien


  • sylvain sylvain 22 juin 12:30

    a sa formation, l’école n’a pas du tout été faite pour créer des « des hommes libres, émancipés par les savoirs. »

    Il faut lire les discours de jules ferry si on en est convaincu .C’est une des grandes confusion de cette institution, les professeurs et l’institution n’ont en général pas du tout le même objectif, jusqu’à ce que l’institution broie les individus et qu’ils n’aient, de toute façon, plus vraiment d’autre objectif que d’attendre la fin de la semaine


    • rosemar rosemar 22 juin 13:05

      @sylvain
      Il est vrai que dans certains établissements, il est difficile de travailler... Mais la plupart des profs font sérieusement leur travail et ont envie de transmettre...


    • sylvain sylvain 22 juin 13:39

      @rosemar
      je ne dis pas le contraire, mais ce n’était pas vraiment le propos de mon commentaire


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 17:05

      @rosemar
      Mais la plupart des profs font sérieusement leur travail et ont envie de transmettre...

      Exact. Mais pour transmettre des savoirs, il faut parler la même langue.
      Les enseignants utilisent la langue française littéraire.
      Or, depuis les années 70, on a demandé aux enseignants de ne plus l’enseigner.
      Les politiques ont décidé que 10% de cadres, c’était suffisant.
      Et que la masse était destinée aux emplois peu qualifiés.

      C’est « la Fabrique du Crétin » expliquée à travers les textes officiels par Jean Paul Brighelli.

      « La fabrique du crétin » version courte

      « École : la fabrique des crétins » version longue


    • sylvain sylvain 22 juin 17:55

      @Captain Marlo
      Or, depuis les années 70, on a demandé aux enseignants de ne plus l’enseigner.
      Les politiques ont décidé que 10% de cadres, c’était suffisant.

      Ca ne date pas des années 70, ça date du début de l’education nationale
      La réforme du collège unique en 63 a un peu amélioré les choses, avant il y avait clairement 2 collèges, un pour ceux qui seraient les dirigeants, l’autre pour les employés .


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 18:56

      @sylvain
      avant il y avait clairement 2 collèges, un pour ceux qui seraient les dirigeants, l’autre pour les employés .

      Sans doute, mais les programmes de français ont fondu comme neige au soleil.
      "En 1976, un élève qui sortait du collège avait reçu 2800 heures d’enseignement du français depuis son entrée au cours préparatoire.

      En 2015, il en a reçu environ 600 de moins. Il a donc perdu l’équivalent de deux années. C’est comme si, au milieu de son année de cinquième, on le faisait passer en seconde.

      Et cela touche aussi l’enseignement supérieur. « De grandes écoles et universités imposent des cours de remise à niveau en français. »

      Dans cet entretien, Brighelli explique que les élèves ont buté sur le mot « ludique’, qu’ils ne connaissaient pas. On ne peut faire aucune étude avec un vocabulaire courant de 600 mots. Cf »L’inculture organisée dès les années 60 et la tragédie de l’ignorance généralisée"


    • sylvain sylvain 22 juin 20:26

      @Captain Marlo
      concernant une baisse de niveau en général je suis d’accord .
      on se dirige vers un modèle a l’américaine avec quelques écoles d’élite et pour le reste une école sur le modèle de la prison .
      Je dis juste que ce n’est pas nouveau, l’éducation nationale a été pensée comme ça dès le début, par des personnes se réclamant du « centre gauche »


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 20:43

      @sylvain
      l’éducation nationale a été pensée comme ça dès le début, par des personnes se réclamant du « centre gauche »

      Non, je ne crois pas. Jusqu’aux années 70/80 l’enseignement tenait la route.
      Ecoutez les vidéos de Brighelli, il donne les dates des réformes successives.
      Le point de départ, c’est Giscard, pas vraiment « de centre Gauche ».
      C’est ensuite que la Gauche culturelle est venue y mettre son nez.

      Les réformes se sont mises en place lentement, grâce à la résistance des enseignants les plus anciens. Il existe depuis 2000 une association : « Sauvons les Lettres ». Elle demande le rétablissement des horaires de Français.


    • Pie 3,14 22 juin 21:05

      @Captain Marlo
      Là encore vous ne jurez que par Brighelli dont le point de vue est extrêmement marginal et invalidé par l’immense majorité des spécialistes.
      Vous cherchez toujours celui qui fait le plus de bruit et tient les propos les plus radicaux.
      Brighelli est un polémiste pas un spécialiste des questions éducatives. Son combat est celui d’un prof de lettres qui défend les lettres classiques. C’est tout.


    • quijote 23 juin 07:10

      @rosemar

      Citation : « Il est vrai que dans certains établissements, il est difficile de travailler...  »

      Constat correct. C’est un début. Maintenant tirons le fil. D’où ça peut venir, ces difficultés de travail dans « certains » établissements ? Allez, je t’aide : ils sont placés, ces établissements, dans des endroits où les populations sont... ? Sont... ? Sont... ?

      -Très pauvres !

      -D’accord. C’est vrai. Mais pas seulement ! Cherche encore ! Sont... ?

      -Non, je ne vois pas...

      -Exactement ! Exactement ! De la même façon qu’il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...

      Conseil : transforme ta religion ( le « Bien » ) en opinion et très vite ( c’est magique ! ) tu recouvreras la vue. Mais, c’est vrai, dès lors, tu deviendras un apostat de la religion du « Bien »... Oh là là... Dangereux...

      Merde... Il faut choisir, alors ? Ouais... Entre le « Bien » et la vérité. Entre la religion et l’opinion. Entre la vue et l’aveuglement volontaire et assumé.


    • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 09:21

      @Pie 3,14
      Brighelli dont le point de vue est extrêmement marginal et invalidé par l’immense majorité des spécialistes.

      Déconsidérer le messager pour nier le message.
      Toujours les mêmes techniques de manipulation foireuses !

      Ils sont où vos « spécialistes » ? Citez les, ainsi que leurs analyses.

      Brighelli est prof de Lettres modernes, pas de Lettres classiques. C’est justement ce qui lui permet de juger des réformes successives dans ce domaine.

      Vous n’expliquez pas comment on peut faire des études sans maîtriser la langue française littéraire qui est celle des manuels et des enseignants.
      Allez-y, je vous attends.


    • eau-mission eau-mission 23 juin 09:30

      @Captain Marlo

      Brighelli m’avait fort agacé quand il s’est cru autorisé à torpiller L.Lafforgue et un autre dont j’ai oublié le nom, pour des motifs louches. Encore un problème d’interdisciplinarité, diront certains. Je ne crois pas. Les maths (Lafforgue est un mathématicien médaille Fields) sont un très bon moyen de formation de l’esprit critique.

      A part cet agacement, je ne me souviens plus du détail. Brighelli devrait se méfier de son égo. L’école, ce n’est pas Lui.


    • sylvain sylvain 23 juin 10:31

      @Captain Marlo
      le fait qu’il y ai un enseignement pour l’élite et une autre pour les exécutants, et le fait qu’il y ai une éducation efficace ne doivent pas être confondus .
      Ce que je dis, c’est que l’éducation nationale dès sa création est faite pour créer une élite et des exécutants .Il suffit d’ailleurs de regarder le mode de production et ses besoins pour savoir a quoi ressemblera l’éducation .On comprend alors facilement pourquoi ce modèle des « deux collèges » a été mis en place durant la période industrielle, puis remis en cause pendant la « tertiérisation » de la société et pourquoi il revient maintenant


  • eau-mission eau-mission 22 juin 12:44

    Dès le début de mon activité de prof, je me suis demandé si l’élève existait à l’Ecole (j’exagère à peine). Une collègue chevronnée a compris de suite et traduit en : quand on en est à ce niveau de décrépitude, le mieux est de tout raser et de reconstruire.

    On attend ... votre réponse


    • mmbbb 22 juin 12:50

      @eau-mission ma reponse est : lorsque l on voit le niveau de certains profs, on a tout de suite envie d echouer .


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 22 juin 12:53

      @eau-mission

      Pour sauver l’ ecole , il faut commencer par verifier le niveau des prof tout les ans ...
      Utiliser les grande vacance d’ été , pour les remetre a jours et leur faire passer le controle technique de l’ enseignement , de meme que le control antipolution ideologique de celui ci .

      Certain parent sont de bien meilleurs enseignant , que ne le serons jamais la moyenne des prof ... Le probleme n est pas le nombre d’ enseignant mais bien la capcité de ceux ci a enseigner correctement .


    • rosemar rosemar 22 juin 12:56

      @Nuke T. AMERS

      Il faut commencer par bien les former au départ... 
      Ce n’est pas en recrutant des profs avec des jobs dating que l’on va améliorer l’éducation !

      http://rosemar.over-blog.com/2022/05/on-recrute-en-urgence-des-profs.html


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 22 juin 13:04

      @rosemar

      Non il faut au contraire ouvrir les poste de professeur a des gens pratiquant tout les jour ce qu’ il enseigne .A des veritable specialiste de la connaissance et non pas a des gens former dans des IUFM mais incapable d’ enseigner aux eleves ou meme de tenir une classe ...

      La pedagogie ca ne s’ aprend pas , pas plus que l’ intelligence ou la gentillesse , c’ est un talent innee qui fait la difference entre un enseignant et un fonctionnaire politisé et proselyte qui se fout de l’ avenir des ses eleves . 


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 22 juin 13:07

      @rosemar

      qaud tu voit pemile , avoir enseigner alors qu’ il ne comprend rien a rien et ne fait que distribuer ses avis politique , Alors tu ne peut que te dire que le parcour de validation des prof est bancales ....tout se passe par copinage et les meilleurs sont ecarté par peur de la concurence tout comme ceux qui n’ ont pas la BONNE ideologie pour le sindicat en place .


    • rosemar rosemar 22 juin 13:09

      @Nuke T. AMERS
      Non, il existe des concours de recrutement qui sont encore sélectifs dans la plupart des disciplines (sauf peut-être en maths, car on manque de candidats...)


    • rosemar rosemar 22 juin 13:10

      @Nuke T. AMERS

      Et c’est un problème !

      http://rosemar.over-blog.com/2022/05/on-a-oublie-les-maths.html


    • eau-mission eau-mission 22 juin 13:14

      @Nuke T. AMERS

      Pour aller dans ton sens, mon formateur qui était un homme sincère bien que socialiste nous disait : on demande à un prof d’être un artiste, un vrai. Or, combien de gens doués pour le spectacle arrivent à remplir les salles ?

      A partir de ce constat, soit on met tous les élèves dans d’immenses amphis avec de vrais artistes sur scène, soit on cherche à faire avec des artisans consciencieux, soit on laisse plus de liberté aux enfants/ados/jeunes, soit ...

      Dans l’optique « artisan’, je l’ai dit plusieurs fois, il y a une piste simple : coordonner plusieurs intervenants sur une classe, les uns plus spécialement »face-à-face-, les autres plus préparation et correction personnalisées.


    • eau-mission eau-mission 22 juin 13:23

      @mmbbb

      C’est évident, mais ça ne date pas d’hier. Je me souviens d’avoir perçu très tôt (et sans prétention aucune, croyez-moi) les lacunes de certains profs de maths. L’une a même fait une dépression à l’occasion du changement de programme (maths modernes).

      Le recrutement a ensuite été encore moins sélectif, voire raz les pâquerettes dans l’enseignement technique, vu que les performances scolaires donnaient accès à des métiers plus simples et gratifiants que celui d’enseignant.

      Et évidemment, ces gens arrivés à un statut prestigieux sans avoir vraiment fait d’efforts, ont fait comprendre involontairement à leurs élèves que l’effort ne servait à rien.

      A la base du problème, une volonté de massifier l’enseignement. Et la conviction trop ancrée dans notre pays que la manipulation des symboles soit l’apanage des cols blancs.


    • mmbbb 22 juin 13:25

      @Nuke T. AMERS c est ce qui se passe dans certains milieux dont le niveau est eleve 
      par l ecole libre a la maison , 
      Lorsque vous voyez ce monsieur « BEGAUDEAU » francois , un des chantre d ecarter la verticalité c est a dire supprimer le « maitre » et mettre l eleve au centre « pédagogique » est une hérésie
      .
      Le niveau baisse oui , et notamment en mathématique.

      Tout ceci n est pas tres grave, on fera sous traite nos projets par les ingénieurs chinois ! 


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 22 juin 13:29

      @eau-mission

      c’ est pas le fait qu’ il soit socialiste ou fn qui est genant , c’ est le manque de neutralité face a des eleve qui ne devrais savoir ni sa couleur politique , ni sa religion .On ne l’ admet pas d’ un gendarme ou d’ un militaire pourquoi deroger quand il s’ agit d’ un enseignant ?....

      Enfin oui je suis d’ accord une approche colegiale d’ une discipline serais une bonne idee , et les eleves en echec , devrais tenter leur chance avec un autre prof plus pédagogue . les classe devrais etre régulièrement brassé pour aboutir un niveau suffisant pour tout les eleves . 

      Enfin les prof doivent etre evalué , la note des eleves est aussi le reflet de la leur .
      indexe leur salaire sur la reussite des eleve et tu va les voir s’ interesser beaucoup plus a leur eleve en dificulté ou a ceux qu’ il peuvent pas encadrer .


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 22 juin 13:33

      @eau-mission

      Tu aborde l enseignement technique , ca serais effectivement une bonne idee qu’ on sorte de l’ ecole avec un metier immediatement valorisable (cuisinier , plombier , menuisier , forgeron ,potier , etc) en parallèle d’ une formation ouvrant des metier moins immediatement productif . Les deux enseignement generale et technqiue devrais se completer et non pas s’ opposer .


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 22 juin 13:37

      @mmbbb

      Tout ceci n est pas tres grave, on fera sous traite nos projets par les ingénieurs chinois ! 

      En fait non meme pas , on aura plus les moyen de lancer des projet pour que des ingenieur chinois les realise .... on sera carement absorber comme un pays du tierd monde par la société chinoise ...

    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 22 juin 13:46

      @rosemar

      on ne manque de candidat , uniquement car on refuse des gens de la sociétée civile , pole emplois est plein de gens tres competent qui se font embaucher dans les ecole privé , ou al’ etranger ... mais chez nous on veut des gens formater ideologiquement , pas des gens performant ...


    • mmbbb 22 juin 14:37

      @Nuke T. AMERS Je ne pleurerai pas, in fine nous mériterons notre sort , 


    • tashrin 22 juin 16:14

      @Nuke T. AMERS
      La pedagogie ca ne s’ aprend pas

      Si tous les gens qui ne savent rien évitaient d’expliquer aux autres comment faire leur métier, ca irait deja mieux ? Sinon gardez vos mioches et faites donc mieux


    • Pauline pas Bismutée 22 juin 16:50

      Oui, je suis d’accord, c’est une approche non “conventionnelle” mais plus efficace.

      Quelqu’un a dit (traduction) : « les élèves ne s’intéressent pas à ce que vous savez, mais veulent savoir que vous les intéressez »

      Je cherchais une courte vidéo pour aider quelqu’un en français, et j’ai trouvé ça par hasard, vous allez aimer (apprendre TV5monde) :

      https://apprendre.tv5monde.com/fr/exercices/a1-debutant/demande-en-mariage

      Rien contre, mais hétéro aussi, quand même ?!

       


    • Pauline pas Bismutée 22 juin 16:53

      @Pauline pas Bismutée

      Il faut cliquer sur « regarder » pour la très courte video.


    • Pauline pas Bismutée 22 juin 17:31

      @Pauline pas Bismutée

      oups, c’était en réponse du poste a Cyrus, a 1304 hrs


    • mmbbb 22 juin 19:17

      @eau-mission je suis très heureux de pouvoir lire un tel commentaire !
      Vous n adoptez pas la langue de bois, l injure la démagogie et le dogmatisme politique ! 


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 20:33

      @eau-mission
      ces gens arrivés à un statut prestigieux sans avoir vraiment fait d’efforts, ont fait comprendre involontairement à leurs élèves que l’effort ne servait à rien.

      Pour les élèves d’aujourd’hui, nourris au modèle américain, le statut n’est pas prestigieux, mais misérable, vu les salaires. Ce qui intéresse les élèves c’est d’aller dans le parking des profs voir s’ils ont une voiture de luxe ou un tas de ferraille.
      C’est ça aujourd’hui l’échelle des valeurs.


    • eau-mission eau-mission 22 juin 20:34

      @mmbbb

      Merci. J’ai eu 11 années scolaires pour comprendre les tenants et les aboutissants dans le microcosme d’un lycée.

      L’important pour moi, 16 ans après, c’est le regard des anciens élèves que j’ai croisés occasionnellement (ceux qui n’ont pas trop changé physiquement).

      Au fait, et si @rosemar était plutôt dans l’administration ? On n’a pas évoqué le phénomène « pas de vague » qui y sévit.
      Voici une anecdote dans laquelle je ne suis nullement impliqué, tout en étant de première main. C’est un gars qui était passé de professeur à adjoint de son lycée. Pour une raison non professionnelle, il a demandé un ou deux ans plus tard à reprendre sa fonction d’enseignant.

      Ce faisant, il a de nouveau fréquenté la salle des profs pendant les interclasses. Eh bien, certains rasaient les murs en sa présence, en souvenir des saloperies qu’ils avaient dégoisées à l’adjoint les années précédentes sur les collègues  ; bassesses qu’ils avaient bien peur qu’il révèle.


    • eau-mission eau-mission 22 juin 20:49

      @Captain Marlo

      C’est un américain qui rentre du boulot (années 60) un jour de chaleur. Il est en nage.
      Et pourquoi t’as pas ouvert les vitres ?
      Voyons, chérie, tu veux que tout le monde sache que j’ai pas les moyens de nous payer la clim’ ?

      Et c’est un gamin d’un bourg français, avant-guerre, qu’a trouvé plus confortable de rester aider son père plutôt que d’aller au lycée. Il me montrait le logement de l’instit, homme plein de vertus, là haut au dessus des classes. Il commentait ainsi
      voyez, ma grand’mère était épicière. Cet homme (l’instit) allait faire ses courses à vélo. Mon père avait une auto. Et à la fin du mois, il n’est pas rare que l’instit fasse ses commissions à crédit. Alors, ça me donnait pas trop envie quand on me disait que j’étais doué ...


    • eau-mission eau-mission 23 juin 08:59

      @Nuke T. AMERS

      Quand on pense résoudre les problèmes par l’argent, j’ai un fort doute. ici, il s’agit d’êtres qui se construisent. Ils sont sensibles à la considération que la société a d’eux, certes, mais cette considération c’est pas que du fric.

      Dans un monde qu’aurait de l’humour, on pourrait dire « le prof a toujours raison ». De nos jours, certains cherchent même pas à comprendre et se vexent. Forcément que le prof a tort : a-t-on idée de s’exposer seul face à 30 individus ?

      Je sollicite ton avis sur 2 cas.

      Le plus récent, c’est avec @nono. Regarde . Face à mon petit problème, le menuisier répond « facile », @nono répond « ... tu dois trouver que c’est dur ». Mon histoire de charpentiers date de 20 ans, je l’ai racontée des dizaines de fois sans pouvoir me mettre à la place du gars. Tu me diras que le sourire que m’a lancé son collègue de travail expliquait tout. Il connaissait bien, ils avaient leurs teufs auxquelles je n’étais pas invité. Je précise qu’une fois, le menuisier était venu consolider un râtelier que j’avais fait, et qu’à cette occasion il avait fait preuve d’esprit d’observation. Suffit pas de savoir planter un clou, encore faut-il le planter au bon endroit.
      Donc, capable de réflexion, le gars. Peut-être trop bien dressé par ses formateurs ? Peut-être un préjugé que la spéculation ne sert à rien ?

      Autre exemple vécu ici, l’histoire des kWh avec H.Hum. Mes profs de physique avaient des réticences à nous présenter les équations aux dimensions. Je crois comprendre pourquoi. Ces équations sont un truc très simple à piger et utiliser, mais te détournent, comme toute bonne recette, de chercher à savoir ce qui se passe dans la pâte.
      Dans une classe de seconde assez floklo, il y avait un gars (disons Marc) pas comme les autres, qui se pelait de mauvaises notes, et se tenait un peu à l’écart.
      Un jour, ayant du temps, j’ai branché la classe sur des exercices de géométrie dans l’espace (théorème du toit, pour faire peur au lecteur). La classe était sympa, ils ont commencé à jouer le jeu. Forcément, ça s’est un peu durci, on a pris l’exercice suivant. Mes cocos ont commencé à regarder l’heure. Et là, qui lève la tête ? Marc ! Il avait trouvé comment faire. Je ne me rappelle plus exactement la réflexion de ses copains, du style « finalement, il en a dans la tête Marc ».


    • nono le simplet 23 juin 09:08

      @eau-mission
      Mon histoire de charpentiers date de 20 ans
       smiley en 2009 ( je crois ) j’ai aidé à faire la couverture chez un pote ... le chef (un copain à lui), couvreur zingueur à la retraite, est venu avec un grand compas et nous a montré comment on posait une couverture ... j’ai dit ne pas être fan de géométrie, j’ai pas dit que je savais pas faire smiley
      pour le reste tu es informaticien, prof de maths ...
      et tu piges rien stats ... pour ce qui est des kilowaters tu as pataugé dans la semoule si mes souvenirs sont bons ... en tous cas tu as pataugé dans le 12+8+27 où ouam est le leader de la pataugeoire ... alors poupougne le mytho smiley


    • troletbuse troletbuse 23 juin 09:16

      @nono le simplet
      est venu avec un grand compas

      T’es sur qu c’est pas « avec un grand con » ? Toi, par exemple !  smiley


    • eau-mission eau-mission 23 juin 09:17

      @nono le simplet

      Pour info, celui qui nous a posé les exercices au compas seul nous a dit que c’était une voie vers la théorie des nombres.

      Celui qui t’a dit que le « R » est trop compliqué pour toi est un bon prof. Continue donc tes courbes qui ne prouvent rien, sauf que le chef a toujours raison.


    • nono le simplet 23 juin 09:45

      @eau-mission
      Celui qui t’a dit que le « R » est trop compliqué pour toi est un bon prof
      voui c’est cyrus le bon prof smiley
      Continue donc tes courbes qui ne prouvent rien
      bé voui ... elles ne prouvent rien à ceux qui y pigent que dalle ... c’est bien qu’est ce que je dis ... blaireau ... et mytho bien sûr smiley


    • pemile pemile 23 juin 09:47

      @nono le simplet

      Ce cher eau-mission pense te coincer avec un exo de géométrie de niveau collège ???!!! smiley


    • nono le simplet 23 juin 09:48

      @eau-mission
      évidemment j’ignorais que π

      était un nombre irrationnel smiley
      quel blaireau cuilà smiley


    • nono le simplet 23 juin 09:52

      @pemile
      bé ils donnent des exercices qu’ils trouvent difficiles pour eux comme miss Bercy ... et se pensant moins cons que moi se vautrent ... sans conclure qu’en fait ils sont plus cons que moi ... inenvisageable quand c’est écrit smiley
      et du coup il faudrait que je fasse leurs devoirs de maths de cahiers de vacances ...  smiley


    • nono le simplet 23 juin 09:53

      @nono le simplet
      je lui propose ce pseudo comme variante eau-π-tal-psy


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juin 09:56

      @nono le simplet
       
      ’’évidemment j’ignorais que π était un nombre irrationnel ’’
       
       π est un nombre transcendant.
       
       Tout nombre transcendant est un nombre irrationnel. La réciproque est fausse


    • nono le simplet 23 juin 10:02

      @pemile
      j’ai un semblant d’explication ...
      disant le contraire de ce que disent leurs sites favoris c’est évident qu’on est de gros nuls ... l’hypothèse inverse qui voudrait que ce soit les sites qu’ils fréquentent qui racontent des conneries étant inenvisageable ...
      le fait que 99 % du monde scientifique disent la même chose leur est indifférent ... du moment que 3 cinglés disent ce qu’ils ont envie d’entendre tout baigne ...


    • nono le simplet 23 juin 10:06

      @Francis, agnotologue
      La réciproque est fausse
      ha ? ... pourtant tu es très loin d’être transcendant dans tes démonstrations et même franchement irrationnel ... enfin, bon, c’est l’exception qui confirme que tu n’es pas agnotologue ...


    • Legestr glaz Legestr glaz 23 juin 10:17

      @nono le simplet

      Et le rapport de l’ATIH dit aussi des conneries ?

      Et que dit le « monde scientifique », hein Nono ?

      Il dit que les états métaboliques dégradés sont à l’origine de la faiblesse immunitaire chez l’être humain. Il dit que l’accumulation de la graisse viscérale induit, inévitablement, la baisse de votre système immunitaire !

      Le « monde scientifique » connait fort bien les personnes « sensibles » aux différents virus, celles qui ont l’immunité dans les chaussettes parce qu’elles se sont laissées pousser la bedaine ! 

      Et votre IMC se situe à combien Nono ? 

      Notre corps ne produira pas du tout les mêmes molécules s’il a accumulé de la graisse viscérale ou s’il ne l’a pas fait. Il n’engagera pas du tout les mêmes voies métaboliques si vous avez un bedaine ou si vous n’en avez pas. Et il suffit d’examiner les gens dans la rue pour se rendre compte qu’après un certain âge, et même assez jeune, les petits bidons et les bedaines sont majoritaires. Ces gens là sont des malades « métaboliques » avec tout ce que cela entraine comme conséquence sur leur santé. 

      https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2003/revue-medicale-suisse-2424/le-tissu-adipeux-un-veritable-organe-endocrine

      https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0248866309005190

      « Le monde scientifique » en sait des choses, mais celles ci ne sont pas divulguées au « grand public ». 


    • eau-mission eau-mission 23 juin 10:19

      @pemile

      Ah, le voici le bon prof. Suffit de demander.

      Pour info, ce sont les élèves qui essaient de coincer les profs, pas l’inverse.

      Quand à vouloir décoincer @nono de sa bulle, c’est plus de la pédagogie, c’est de l’acharnement, je le reconnais.


    • pemile pemile 23 juin 10:23

      @eau-mission « Pour info, ce sont les élèves qui essaient de coincer les profs, pas l’inverse. »

      Et tu viens d’en faire la démo ? Cyrus en est aussi un bel exemple !


    • eau-mission eau-mission 23 juin 10:29

      @Francis, agnotologue

      Sauf erreur de ma part, j’ai pu parler de

      2

      , ça me paraît suffisant pour se poser des questions sur les nombres.

      2, c’est avant 10 ans qu’on peut en parler (validé par une instit officielle sans reproche). @nono va trop vite, c’est normal pour un surdoué.


    • eau-mission eau-mission 23 juin 10:32

      @pemile

      Mais je suis ton élève, oh grand savant multidisciplinaire, oh grand mage du biais et du miroir réunis, oh grand prêtre de l’inversion accusatoire.

      Pas doué, je l’avoue, mais sois donc patient.


    • nono le simplet 23 juin 10:32

      @nono le simplet
      encore un scientifique auto proclamé sans donner la filière suivie ...
      quel troupeau de blaireaux ...


    • nono le simplet 23 juin 10:33

      @Legestr glaz
      Et votre IMC se situe à combien Nono ? 
      encore un problème de maths smiley


    • eau-mission eau-mission 23 juin 10:37

      @pemile

      Et puisqu’on joue aux pseudos, en voici un en forme de clin d’oeil à ton pote (ton élève ?) Durand :
      Le miroir des travers


      PS pour non initiés, Durand c’est : La Tronche en biais


    • pemile pemile 23 juin 10:38

      @eau-mission « Mais je suis ton élève, oh grand savant multidisciplinaire, oh grand mage du biais et du miroir réunis, oh grand prêtre de l’inversion accusatoire. »

      Non, toi tu es définitivement inscrit à l’université de l’aigreur et de la frustration !


    • nono le simplet 23 juin 10:41

      @eau-mission
      j’ignorais aussi que √2 était un nombre irrationnel ... tain ! j’en apprends des trucs ce matin smiley
      pour ceux qui lisent nos échanges d’un œil torve et indifférent, mais amusé, un nombre irrationnel est un nombre que ne tombe pas juste ... une infinie de chiffres après la virgule ... √2

      c’est à peu près 1.414 ... π c’est à peu près 3.1416 ...


    • Legestr glaz Legestr glaz 23 juin 10:44

      @nono le simplet

      Vous refusez de répondre en mettant un « smiley » ? 

      Que dit « le monde scientifique », Nono, concernant les états métaboliques dégradés ?

      Quant aux « problèmes de math », parlez nous un peu de vos tableaux sur la Suède ! smiley


    • eau-mission eau-mission 23 juin 10:46

      @nono le simplet

      C’est ça : on est tous irrationnels car pas finis, sauf toi qu’as tout compris.


    • pemile pemile 23 juin 10:49

      @eau-mission « sauf toi qu’as tout compris. »

      Ca c’est le critère d’inscription à l’université de l’aigreur et de la frustration ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juin 11:02

      @eau-mission
       
       √2 est dit constructible (avec une règle et un compas).
      Il n’est pas transcendant par le fait qu’il constitue la solution de l’équation polynomiale :
      x2 – 2 = 0.


    • eau-mission eau-mission 23 juin 11:18

      @Francis, agnotologue

       √2 est même constructible avec un compas seul (c’est l’exercice proposé à @nono, réponse ici, l’original existe de Mascheroni existe aussi).

      Mais l’objectif, c’est quoi ? rééduquer @nono, c’est de l’utopie.

      Alors j’imagine le rôle d’un instit : faire prendre conscience aux enfants qu’avec les procédés qui viennent naturellement à l’esprit (subdivision, récurrence) on ne peut pas construire sur un axe la longueur qu’on « voit » comme diagonale du carré.


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 23 juin 14:25

      @eau-mission

      Le plus récent, c’est avec @nono. Regarde . Face à mon petit problème, le menuisier répond « facile », @nono répond « ... tu dois trouver que c’est dur ». Mon histoire de charpentiers date de 20 ans, je l’ai racontée des dizaines de fois sans pouvoir me mettre à la place du gars. Tu me diras que le sourire que m’a lancé son collègue de travail expliquait tout. Il connaissait bien, ils avaient leurs teufs auxquelles je n’étais pas invité.

      deux arc de cercle de meme taille se croise forcement et forme une ligne a 90 avec la ligne de leur centre , suffit de connaitre la regle et de s’ en servir ...

      mais ce n’ est pas la premiere fois que nonosse joue les caid a pretendre avoir eux 19 en math en TD ....et qu’ il se vautre a trouver un simple nombre complexe smiley dont le carré est nombre negatif ...

      je crois qu’ il est tres complexé notre patapouf autodidacte ...


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 23 juin 14:27

      @eau-mission

      Si nono et pemile s’ aime autant , c’ est que chacun d’ eux pense avoir enfin trouvé plus nul que lui meme , c’ est l’ amour vache smiley


    • pemile pemile 23 juin 14:28

      @Nuke T. AMERS « je crois qu’ il est tres complexé notre patapouf autodidacte ... »

      Le grand prix de la Poutre d’or ! smiley


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 23 juin 14:31

      @nono le simplet

      oui , tu en apprend smiley ... ca aussi ca se voit en premiere S smiley

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_transcendant

      j’ignorais aussi que √2 était un nombre irrationnel ... tain ! j’en apprends des trucs ce matin 


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 23 juin 14:33

      @pemile

      Ya des fois , vous nous faite pensé a casimir et hypolite les deux dinosaure coincer sur l’ ile au enfant , des caricature d’ adulte ...

      mais en moins sympa ca va de soit smiley


    • 6russe2sioux Nuke T. AMERS 23 juin 14:34

      @Francis, agnotologue

      exact francis , mais le petit dessin des ensemble va plus leur parler ...


    • pemile pemile 23 juin 14:34

      @Nuke T. AMERS « oui , tu en apprend »

      oulalalala ! smiley


    • pemile pemile 23 juin 14:36

      @Nuke T. AMERS « Ya des fois , vous nous faite pensé »

      Non, tu as plus que démontré que tu n’es pas équipé pour penser, ton cerveau est 100% occupé par tes haines et frustrations.


Réagir