jeudi 28 février - par siatom

Impôt ça va, trop d’impôts, bonjour les dégâts !

S’il est un domaine dans lequel notre douce France, (charmant oxymore) excelle, c’est celui de la pression fiscale, elle peut en effet s’enorgueillir d’avoir le ratio le plus élevé de ponctions contributives, incluant impôts et cotisations, par rapport au PIB parmi les pays membres de l’Union européenne dont la moyenne s’établissait en 2017 à 40,2¨% tandis que le sien caracolait fringant en tête du peloton avec 48.4%.

Cette suprématie incontestée est la conséquence d’un trouble du comportement affectant nos gouvernements successifs que l’on peut qualifier de boulimie fiscale même si, depuis la jacquerie des Gilets jaunes, canal historique, une diète a été décrétée.

Quand elle survient brusquement comme c’est le cas aujourd’hui, l’interruption même momentanée de la sécrétion de contributions, de dîmes, de gabelles, de prélèvements, de redevances par Bercy constitue un bouleversement fiscal qui se manifeste par des symptômes divers selon les individus.

Les plus fréquents sont souvent les troubles de l’humeur, une sorte de dépression qui se manifeste par une grande tristesse causée par la stase des annonces d’augmentation fiscales qui rythmaient notre existence

 Celle-ci nous apparait alors vide de tout sens, morne, avec un sentiment de dévalorisation de soi très intense. Quand, même le Trésor public, qui nous est si cher, ne s’intéresse plus à nous, un grand sentiment de solitude nous envahit, et il n’est pas rare de constater des bouffées suicidaires chez les citoyens les plus fragiles.

Soucieux du bien être de leurs concitoyens, même si l’on peut douter de la pertinence du diagnostic pour répondre au malaise social, des Diafoirus macroniens sont partis la fleur au fusil fiscal à la conquête de la médaille d’or du Concours Lépine récompensant le plus inventif d’entre eux en matière d’imposition.

Ils tentent avec l’aide des chercheurs de Bercy à la frénétique créativité de mettre au point des traitements substitutifs à base de taxes et de hausses raisonnées prétendument indolores étalées sur plusieurs années.

On a ainsi vu Darmanin proposer la suppression de certaines niches fiscales en oubliant qu’à l’intérieur de celles-ci il y a des chiens prêts à mordre l’importun venu les déranger sans s’être au préalable muni d’un os à ronger.

D’autres comme Lemaire taxeraient bien les plus-values sur la vente des résidences principales ou encore Jacqueline Gourault qui propose la création d’une nouvelle tranche sur les hauts revenus, pas sur qu’une grande partie de l’électorat macronien se réjouisse des propositions sorties de l’imagination féconde de ces ‘’Géo Trouvetou’’ de la fiscalité.

Le prix spécial du jury est attribué au procrastinateur Gilles Le Gendre, le chef du groupe parlementaire du parti, qui propose une remise à plat totale « un big bang fiscal qui enjamberait l'élection de 2022 car il faudra plusieurs années pour mener à bien un tel chantier ».

Autant dire que cette déflagration promise depuis des lustres est remise aux fictives calendes grecques qui sont l’équivalent hellène de notre imaginaire 'Saint-Glinglin'.

Néanmoins, le tableau n’est pas si sombre puisque les gazettes nous apprennent cette semaine que la taxe dite ‘’abri de jardin’’ qui concerne aussi les pigeonniers bondit de presque 4% cette année même si dans son incommensurable bonté le fisc exonère les niches des chiens et les éventuels terriers des lapins de garenne venus squatter les sous sols de nos jardinets.

Les apprentis musiciens qui nous ont gratifiés de cette cacophonie fiscale indigeste seraient bien avisés de s’intéresser à l’étymologie des termes relatifs à la fiscalité et notamment au mot impôt qui vient du latin ''imponere'' qui a donné un dérivé peu flatteur de nos jours ''imposteur'' dont le Littré donne la définition suivante « Nom donné anciennement aux officiers chargés de répartir les taxes ».

La tempérance est une vertu dont l’exercice ne doit pas se limiter à la modération dans la consommation d’alcool ou autres plaisirs de la table mais elle doit aussi être fiscale et ceux qui nous gouvernent devraient songer à la mettre en pratique.

 



49 réactions


  • Blanche Colombe Pink Marilyn 28 février 17:50

    Si vous voulez payer moins d’impôts, il faut cesser de n’être rien et passer dans le camp de ceux qui entreprennent, traversez la rue ou bien apprenez à lire et à écrire au lieu de vous complaire dans votre illettrisme béat qui attend tout de l’état providence.

    Vous avez la chance de vivre dans une start-up, mais vous avez choisi le camp des laissés pour compte.

    C’est de votre faute et pis c’est tout, et pis c’est pas la peine de venir pleurnicher !


    • siatom siatom 28 février 19:50

      @Pink Marilyn

      A lire votre commentaire on vous croirait sorti de la cuisse de Jupiter dont vous nous faites un florilège des petites phrases qui sont sa marque de fabrique. Vous auriez pu rendre hommage à son mentor Flamby en évoquant les fameux sans-dents en attente de prothèses.


    • Dudule 1er mars 16:14

      Beaucoup de gens ont du mal avec l’ironie.

      Faut vous détendre un peu.


  • Trelawney Trelawney 28 février 18:03

     elle peut en effet s’enorgueillir d’avoir le ratio le plus élevé de ponctions contributives, incluant impôts et cotisations, par rapport au PIB parmi les pays membres de l’Union européenne

    Dans ce domaine on n’est pas champion d’Europe, mais champion du monde. Nous, on n’est pas de petits joueurs.

    Il faut cependant noter que le podium se compose comme suit : 1 France, 2 Danemark, 3 Norvege.

    Sur les 156 pays évalués selon leur niveau de bonheur, la Norvege arrive en 1, le Danemark en 2 et la France en 32 derrière tous les pays de l’UE. Visiblement payer des impôts ne dérangent pas les danois et Norvégiens. Peut être qu’eux savent où va leur argent.


    • siatom siatom 28 février 19:52

      @Trelawney

      Dans ce domaine on n’est pas champion d’Europe, mais champion du monde. Nous, on n’est pas de petits joueurs.

      Vous avez raison mais il ne faut trop faire preuve d’arrogance en la matière, on n’est jamais sur de conserver sa couronne.


    • patdu49 patdu49 1er mars 10:16

      @Trelawney

      Salut,

      Pas très compliqué, dans les pays nordiques, il me semble : que les élus n’ont pas 5000€ d’argent de poche au black légalisé non imposable, et pas de chauffeur ou de garde du corps et vont chercher leurs gosses à l’école comme tout le monde.

      Qu’il soit très rare qu’un patron gagne 4 fois + que ça secrétaire en net d’impôt.

      Que l’équivalent RSA au Danemark, doit tourner autour de 1500€ contre 485€ en France et 1180 balles le SMIC ..

      ça m’étonnerait qu’ils remboursent 50% des domestiques des plus riches en crédit d’impôts, ou les cours de piano des mômes ....

      Je pense même que les domestiques n’existent pas, autre que pour aider les personnes handicapées etc, je pense que leur mentalité n’est pas si esclavagiste, et que même des patrons nettoient leur bureau et leur chiotte comme tout le monde.

      Bref s’ils sont classées 1 et 2 et nous 32 ème, pas compliqué de trouver de multiples dégueulasseries dans notre pseudo démocratie mafieuse et véreuse.


  • Sergio Sergio 28 février 18:32

    Faut faire attention, si on redemande la mise en place de l’impôt sur la fortune, tous les pauvres devront payer le 1 euro d’impôt sur leur ’infortune’. Çà nous apprendra à savoir où vont nos sous, c’est très pédagogique. Le 1 euro par personne rapporterait théoriquement plus que l’impôt sur la fortune, na !


    • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus 28 février 18:39

      @Sergio

      Attendus l’ eloquence de note PRESictateur , un impot presidentiel de 50 000 euro par mots sufirait a rem-« bouser » la dette et ses désintérêt ...


  • Jeekes Jeekes 28 février 19:04

    Trop d’impôts ?

    Faut le dire vite, ça dépend pour qui.

     

    Perso ça ne me dérange pas de payer des impôts.

    Ce qui me fait profondément chier, c’est de voir à quoi mon fric est employé !

     

    Et ’’qu’en même temps’’ y’a toute une bande d’escrocs qui trichent, qui magouillent, qui défiscalisent à qui-mieux-mieux.

    Sans parler des enflures qui paradis-fiscalisent, qui comptes-off-shorisent.

     

    Toutes ces salopes qui nous demandent de faire des efforts.

    Des efforts ? Mon cul !

     


    • siatom siatom 28 février 19:58

      @Jeekes

      Perso ça ne me dérange pas de payer des impôts.

      A vous lire, on a quand même l’impression de percevoir (le mot est sans doute mal choisi en la circonstance) une certaine acrimonie.


    • patdu49 patdu49 1er mars 10:35

      @Jeekes

      Idem, ça me dérange pas de payer même 99% de mes revenus en impôts, ce qui compte c’est le « RESTE A VIVRE » à la fin.

      Que je puisse manger et boire correctement sans chichi
      Que je puisse me soigner, m’acheter quelques produits d’hygiène et fringues, linge de maison ..
      Que j’ai un toit correct étanche et pas trop mal isolé et que je puisse l’entretenir
      Que j’ai l’eau chaude et assez de chauffage l’hiver.
      Un lit confortable, quelques meubles et électroménagers de bases, téléphonie, internet, TV.
      Que je puisse me déplacer à ma guise au moins dans un rayon de 50 à 100 kms déjà dans un premier temps.
      Que je puisse avoir un minimum de vie sociale, voir des amis avec petit présent au besoin, recevoir des amis à bouffer, ou faire cadeaux un petit peu à Noël etc ..
      Un petit peu de sous pour pouvoir de temps en temps changer vraiment d’air et de paysage en vacances.

      Point barre, .... j’estime ce RESTE A VIVRE minimum en France dans le système actuel, et au cout de la vie actuel, en NET d’impôts sur le revenu, à environ 1800€ à 2000€ pour une personne seule.

      Donc même si je gagnais 1 millions d’euros par mois, vous pouvez tout me prendre au dessus, pour payer les hôpitaux, les routes, les jardins publics, les crèches, les cantines des mômes, les écoles, les profs, les flics, les juges etc etc ...


    • Dom66 Dom66 1er mars 12:52

      @Jeekes

      Salut jeekes  smiley +++ 10000 pour moi

      " Perso ça ne me dérange pas de payer des impôts. Ce qui me fait profondément chier, c’est de voir à quoi mon fric est employé !"

      Celui qui ne comprend pas ça est un pauvre mec.

      C’est en plus exactement ça. Les impôts devraient servir à faire vivre les français


  • Fergus Fergus 28 février 20:20

    Bonsoir, Siatom

    Le niveau des prélèvements obligatoire est un indicateur en trompe-l’oeil qui véhicule des idées fausses.

    Le bon indicateur serait celui qui établirait le volume des dépenses contraintes. Et sans doute verrions-nous apparaître des classements bien différents où la France ne serait pas plus mal placée que nombre de pays libéraux  notamment de culture économique anglo-saxonne  où les services publics gratuits et les aides aux personnes sont réduits au strict minimum ce qui entraîne des dépenses obligées parfois très lourdes et au moins aussi pénalisantes que les prélèvements obligatoires ! 


    • siatom siatom 28 février 20:54

      @Fergus

      où les services publics gratuits et les aides aux personnes sont réduits au strict minimum ce qui entraîne des dépenses obligées parfois très lourdes et au moins aussi pénalisantes que les prélèvements obligatoires ! 

      Oui bien sur, mais pouvez vous me citer une de ces démocraties libérales que vous évoquez en proie aux mêmes mouvements sociaux comme celui que nous vivons depuis plus de quatre mois.

      S’agit-il alors d’un problème de mentalité ?


    • siatom siatom 28 février 23:17

      @Julien S

      Le mouvement social des GJ a été initié par une pétition intitulée « blocage national contre la hausse du carburant » le 21 octobre 2018, qui faisait suite à la video de Jacline Mouraud le 18 octobre même si l’occupation des ronds points et les manifs ont commencé en novembre.

      Mais si cela vous amuse de pinailler vous auriez tort de vous en priver.


    • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus 28 février 23:24

      @siatom

      Âgée de seulement 56 ans, Jacline Mouraud serait à ce jour la plus jeune maîtresse d’Emmanuel Macron.

      http://secretnews.fr/2018/12/13/emmanuel-macron-scooter-jacline-mouraud/


    • Yaurrick Yaurrick 28 février 23:32

      @Fergus
      Le problème est que du fait des prélèvements obligatoires, le contribuable n’a aucun contrôle sur le montant, sur l’utilisation ni même sur la pertinence de ces dépenses.

      Au vu des événements ces derniers mois, il est difficile de dire que l’état français soit un bon exemple en la matière.... Rappelons que les contribuables français sont ceux qui ont la pression fiscale la plus élevée au monde !

      Personnellement, j’en ai plus qu’assez qu’on prenne les citoyens pour des idiots et que l’état s’adjuge la moitié de leur revenu tout en désignant des boucs émissaires.


    • siatom siatom 1er mars 08:42

      @Julien S

      je me demande donc ce que vous eussiez demandé il y a quatre mois,

      Alors que je cherchais un adjectif plus fort que pinailleur pour vous qualifier, j’y ai renoncé en voyant votre maîtrise de l’imparfait du subjonctif.. 


    • siatom siatom 1er mars 08:46

      @Cyrus

      Dans ce cas, Il est sur une mauvaise pente et se rapproche dangereusement de la pédophilie.


    • siatom siatom 1er mars 09:14

      @Julien S
      Au temps pour moi c’est évidemment du plus que parfait, c’est d’autant plus bluffant.


    • foufouille foufouille 1er mars 09:29

      @Yaurrick
      c’est super mieux les assurances privées qui veulent rien payer.


    • siatom siatom 1er mars 10:39

      @Julien S

      Oui, je vote effectivement pour le subjonctif puisque dans votre commentaire vous exprimez un doute mais j’ai un niveau Bac -5 qui ne me permet pas de me placer en arbitre des élégances grammairiennes.


    • Trelawney Trelawney 1er mars 11:16

      @Fergus
      Le bon indicateur serait celui qui établirait le volume des dépenses contraintes. Et sans doute verrions-nous apparaître des classements bien différents où la France ne serait pas plus mal placée que nombre de pays libéraux.

      Vous voulez que l’on parle du prix des crèches et des garderies, où le fait d’avoir un enfant et de travailler vous coûte un bras ? 
      Vous voulez que l’on parle des mutuelles de santés qui ne font pas partis des prélèvements obligatoires, mais bien d’une dépense contrainte ?
      Vous voulez que l’on parle du prix des autoroutes qui sont gratuites dans pas mal de pays dit libéraux ?
      Vous voulez aussi que l’on parle du prix des études et surtout des collèges et lycées privés dans les zones dites sensibles ?
      Vous voulez que l’on parle du prix des transports urbains ?

      J’arrête là mais on peut encore en trouver !


    • Yaurrick Yaurrick 1er mars 11:21

      @Julien S
      Les bénéficiaires de l’état vous parlez donc des élus et autres apparatchiks ? Si l’état est une abstraction, celle-ci se distingue par son poids et son emprise bien réelle.

      Faut il rappeler que le citoyen moyen est la vache à lait de l’état ? Que la situation des moins bien lotis est rendu encore plus difficile du fait du fardeau fiscal et législatif ?

      Désolé de vous décevoir, les problèmes en France sont malheureusement bien franco-français, et n’ont rien à voir avec un prétendu « libéralisme ».


    • Dom66 Dom66 1er mars 12:54

      @Cyrus
      Non c’etait Benmoila


    • siatom siatom 1er mars 14:26

      @Julien S

      A mon humble avis non autorisé il exprime plutôt un souhait mais faute d’avoir l’arbitrage de Rosemar ou d’Ariane Walter sur le sujet je vous livre ci-après ce que j’ai découvert sur un site dédié à la conjugaison.

      Le conditionnel passé deuxième forme se forme en prenant l’auxiliaire adéquat à l’imparfait du subjonctif auquel on ajoute participe passé correctement accordé.

      Une autre manière de s’en souvenir est de se dire qu’il est identique au subjonctif plus-que-parfait sans la conjonction de subordination « que ».

      Cela devrait être de nature à clore le débat qui se solde par un match nul équitable. 


  • JL JL 1er mars 08:38

    Il se dit que depuis le passage à l’euro, nous aurions perdu 58 000 € (en moyenne).

     

    Les GJ ont tordu le cou à la légende batracienne.


    • siatom siatom 1er mars 08:51

      @JL

      Il se dit aussi que ce rapport contredit par une autre précédente étude serait bidon, décidément la qualité allemande n’est plus ce qu’elle était.


    • JL JL 1er mars 09:00

      @siatom
       
       les études émanant des think tanks sont souvent bidons. C’est normal.


  • zygzornifle zygzornifle 1er mars 10:35

    Il faut être au RSA vivre des allocs et autres prestations , vivre en logement social le mieux étant d’être étranger mais pas Européen , la vous êtes le roi , vous vivez mieux qu’un pauvre bougre qui se lève tous les matins pour un salaire de merde et qui en plus se fait ratisser par le gouvernement , en plus pas de problème de retraite vous toucherez toujours pareil jusqu’a la fin et oui les parasites de la politiques coutent une fortune et il en faut des impôts et taxes pour les entretenir , en plus la migration vient se greffer la dessus car même si on en parle plus elle continue d’arriver tous les jours ....


    • Dom66 Dom66 1er mars 13:04

      @zygzornifle
      +++++ smiley

      Il y en a qui ne regardent qu’une partie des français......Ho ! qu’il est beau ce Porsche Cayenne

      Ces gens me font dégueuler. Et quand la sécu disparaitra les mêmes vont couiner  


    • patdu49 patdu49 1er mars 17:16

      @zygzornifle

      Sauf que si t’es pas européen, tu n’auras pas droit au RSA, faut arrêter un peu DE DELIRER et de PROPAGER DES INTOX, sur des méchants envahisseurs ... patati patata ...

      Déguise toi en immigré non européen, sans un rond, et DÉMERDE TOI à nous faire la démonstration de « JE SUIS LE ROI », je viendrais te filmer si tu veux, on verra si t’as toujours autant de gueule que dans tes commentaires.

      Et sinon avec tes « VOUS VIVEZ MIEUX » , mais qu’attends tu pour te mettre au RSA ??? t’es masochiste sinon, et t’aime être un pauvre bougre ratissé, à te lire ...

      Tu veux le mode d’emploi ?
      Faudra être patient quand même, et attendre d’avoir épuisé tes éventuelles ARE (allocation retour à l’emploi), etc

      Faudra être seul, ou avec une personne sans RIEN, sinon ton RSA tu lui dit adieu, le plafond couple à ne pas dépasser RSA inclus est très bas 826,40€ si vous etes SDF, et 694,18€ pour 2 si en logement.

      Et attention de ne pas tomber sur un copain de Wauquiez, au département, car là tu risques d’aller faire la plonge gratos, ou trier les déchets avec un gilet jaune en centre de déchetterie, en stage découverte, et si tu refuses que l’’on te sucre ton RSA en punition ...


    • foufouille foufouille 1er mars 17:44

      @zygzornifle
      j’ai ps vu ton hlm magique pourtant je suis sdf. fous toi au rsa vu que c’est mieux que le smic.


    • Cadoudal Cadoudal 1er mars 17:53

      @patdu49
      Sinon si t’es un colon Africain tu peux toujours aller en Italie ...lol...

      Cette mesure garantit, à toute personne majeure et résidant en Italie, un revenu d’au minimum 780 euros par mois. À première vue, cela ressemble à un revenu de base ou universel, mais est-ce vraiment le cas ? 

      https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/le-futur-revenu-de-citoyennete-italien-est-il-un-revenu-universel-1445058.html


    • patdu49 patdu49 1er mars 18:15

      @Cadoudal

      ça ressemble pour le moment à pas grand chose en tous les cas, a part au RSA qui existe chez nous, d’après cet article ... en vraiment moins radin, ou en quasi aussi radin si jamais il n’y a pas d’allocation logement qui se rajouterait.

      Ne connaissant pas le cout de la vie en Italie ... logement, énergie, bouffe etc .. pas facile de bien comparer au final.


  • In Bruges In Bruges 1er mars 11:06

    A Siatom :

    "Les symptômes les plus fréquents sont souvent les troubles de l’humeur, une sorte de dépression qui se manifeste par une grande tristesse causée par la stase des annonces d’augmentation fiscales qui rythmaient notre existence", dites-vous.

    Non, non, pas du tout.

    Les symptômes de la pression fiscale sont très clairs :

    un souffle chaud sur la nuque et une vive douleur au fondement.


    • siatom siatom 1er mars 11:14

      @In Bruges

      Les symptômes de la pression fiscale sont très clairs :

      un souffle chaud sur la nuque et une vive douleur au fondement.

      Vous faites bien de me le préciser, pour le premier j’aurais songé à un coup de chaleur en raison d’un mois de février trop ensoleillé et pour le second à de simples hémorroïdes consécutives à une alimentation trop pimentée. Comme quoi, il faut se méfier des diagnostics trop simplistes. 


  • Si les 100 milliards d’euros de fraude fiscale sont un problème, le fait que la moitié de la population ne paie pas l’impôt sur le revenu en est un : comment faire comprendre aux cas sociaux que tout ne leur est pas dû ? Si chaque « pauvre » rendait 100 euros par an (donc moins de 10 euros par mois) ce serait une vraie révolution. Pour une fois, saluons le courage de cette ministre qui a abordé le sujet, au risque de se faire traiter de « nazie » et autre douceur !


    • sweach 1er mars 13:52

      @France Républicaine et Souverainiste
      Au lieu de regarder les 100 euros qu’un pauvre ne pourra jamais payer et qui lui pourrissent la vie.

      Pourquoi vous ne regardez pas plutôt les 110 milliard d’aides aux entreprises ? 

      Ces entreprises donnent à peine 26 Milliard à la nation soit 3 fois moins que l’impôt sur le revenu (les + riches) et 8 fois moins que la TVA (le peuple)

      *au risque de se faire traiter de « nazie » et autre douceur*
      Les nazis étaient National-Socialiste, ils aident le peuple allemand et réprimaient les autres peuple, c’est pour ça qu’il sont arrivé au pouvoir.
      Non elle va se faire traiter d’égoïste capitaliste, mais pas de nazi.


    • foufouille foufouille 1er mars 14:20

      @France Républicaine et Souverainiste
      tout le monde paye la TVA que je sache.


    • patdu49 patdu49 1er mars 17:27

      @France Républicaine et Souverainiste

      La ministre en question, fait partie des signataires sous Sarkozy, qui ont transformé le RMI en RSA en aggravant la situation des pauvres donc, bref une garce de droite, avec le connard de Hirsh , avec l’humanité d’une huitre.

      Donc pas étonnant qu’elle ai pu sortir, une idée pareille de son cerveau ..

      C’est vrai qu’il faut avoir un petit coté Nazi en mentalité, pour vouloir saigner ceux qui déjà sont les + pauvres des pauvres ...

      Rien que d’utiliser l’expression « cas sociaux » il faut être la dernière des sous-merdes.
      Vous faites une belle paire avec cette ministre.


    • pierre 4 mars 11:28

      @foufouille bonjour, non , pas tout le monde nombreux sont ceux qui y échappent :
      personnel diplomatique, personnel de la BdF , entreprises etc etc


  • zygzornifle zygzornifle 1er mars 12:08

    Macron est un grand malade , c’est un sérial taxeur et il devrait être interné avec son équipe au complet en hôpital psychiatrique et mis sous tutelle ....


  • marmor 1er mars 12:23

    C’est sûr que ce texte empli de bonhommie et d’indulgence ne va pas soulever les foules. On n’est pas prêt de vous voir sur les barricades ! C’est ça la France, des érudits qui constatent les incohérences de l’état, mais bof,bof…. La baraque est payée, les enfants sont casés ( ou pas), la retraite tombe tous les mois, alors, pour le reste, on constate, on glose avec impertinence, et puis bof,bof. On dirait du fergus, c’est sûrement l’air breton….. C’est de gens érudits et révoltés dont la France a besoin, pas de petits bourgeois dérangés dans leurs train train par ces cons de GJ qui les emmerdent ! Personne de plus aveugle que celui qui ne veut pas voir, alors votre couplet sur les impôts……...


    • siatom siatom 1er mars 12:46

      @marmor

      C’est de gens érudits et révoltés dont la France a besoin,


      Je suppose que vous remplissez parfaitement ces deux conditions, 

      Vous m’en voyez ravi et fier de vous avoir eu comme commentateur même si votre présence serait certainement plus utile sur les barricades ou les ronds points, là où votre brillante érudition et votre rebellitude factice feraient merveille.


    • marmor 1er mars 15:18

      @siatom
      N’étant pas amateur de joutes autant verbales que stériles, si cela vous convient, grand bien vous fasse.


  • Buzzcocks 1er mars 13:35

    L’état prélève X mais il en redistribue Y. Donc il faudrait un chapitre sur cet Y parce que ne parler que du X, ça fait un sujet à moitié traité.

    Ma boite de consultings envoie ses salariés sans affectation dans des « centres de recherche » où ils ne cherchent rien, mais par contre, ma boite touche des crédits impôts recherche. Un moyen de faire payer une partie des périodes d’intercontrat par le contribuable.

    C’est là où je peux vous rejoindre, c’est que le système est un peu dingue, c’est qu’on taxe X, on redonne Y mais pour faire fonctionner tout ça, ça coute un pognon de dingue pour reprendre notre président.

    J’imagine que pour bénéficier des crédits impot recherche, ma boite doit employer des mecs à temps plein pour faire la paperasserie. L’état a aussi tout un boxif pour traiter cette paperasserie et débloquer les fonds.


  • sweach 1er mars 13:39

    Tien ? c’est marrant, j’aurai juré que la France payait de moins en moins d’impôt depuis 2008

    A mais ça doit être moi, effectivement si on ne compte pas les Remboursements et dégrèvements la France est bien l’un des pays les plus taxé. (surtout son peuple)

    Je suis con aussi, pourquoi compter les réductions d’impôts quand on parle des impôts, c’est pourtant évident il faut toujours regarder ce qui sort de la poche pas ce qui rentre.


  • marmor 1er mars 15:32

    Siatom

    « Celui qui espère en la condition humaine est peut-être un fou. Mais celui qui désespère des événements est un lâche ».

    ---- Albert Camus, Le Temps des Meurtriers (1949)

    ……………………………………...


Réagir