samedi 10 juin 2017 - par Prometheus

Je t’aime, moi non plus ou l’étrange relation entre les Québécois et les Canadiens

Après 5 ans au Canada dont 4 au Québec, je n'ai toujours pas compris le rapport entre le Canada et le Québec.

Tout d'abord, je pensais qu'il n'avait aucune différence entre eux. Un Canadien anglais ou un Canadien français, ça reste un Canadien. Puis, j'ai appris que le Canada avait deux langues officielles : l'Anglais et le Français. Mais que le Québec en avait seulement une : le Français. 

Donc, je me suis dit qu'il devait y avoir une "guerre invisible", une "guerre culturelle" entre les anglophones et les francophones. Les Canadiens détesteraient les Québécois et les Québécois détesteraient les Canadiens. En effet, il existe au Canada un programme dit de "péréquation" qui consiste à transférer de l'argent des provinces les plus riches aux provinces les plus pauvres. Ce programme énerve beaucoup les Canadiens car le Québec en est le plus important bénéficiaire mais il ne contribue pas énormément en retour. Aussi, étant un pays bilingue le Canada doit assurer des services publics dans les deux langues sur l'ensemble de son territoire même là où comme à Vancouver il n'y a pas énormément de francophones. Le Québec étant unilingue n'a pas ce problème. Dans le même temps, je pensais que les Québécois étaient en "résistance" contre l'occupant Canadien. Ils refuseraient de parler anglais pour défendre leur culture et leur langue. Même si ils comprenaient l'anglais, ils répondraient en français. 

Puis, j'ai vu beaucoup de Canadiens en amour avec le Québec. Ils viennent de ville comme Toronto et trouvent que la qualité de vie à Montréal est meilleure. La vie y est moins stressante, les gens y sont plus chaleureux, il y a plein de restaurants, des airs d'Europe, un casino, et tu peux acheter de l'alcool n'importe où. Il est impossible d'acheter de l'alcool dans les supermarchés au Canada à cause d'anciennes lois sur la prohibition, Québec fait exception. Donc, c'est une très bonne option de voyage ou d'immigration. Quant aux Québécois, beaucoup se disent Canadiens et adorent profiter de leur passeport canadien pour voyager. Ils rêvent également d'aller dans "l'Ouest" pour découvrir de nouvelles choses ou pour de meilleures opportunités de travail. Ils parlent anglais couramment. Ils défendent le Canada et se moquent du vieux Parti nationaliste : "le Parti Québécois". 

Maintenant, je ne sais plus quoi penser sur cette relation entre le Canada et le Québec. Par exemple, Justin Trudeau, le Premier ministre du Canada, est québécois. Les Canadiens s'en fichaient et ont massivement voté pour lui. Cependant, certains Québécois l'appellent le "traitre". Pas seulement à cause de sa politique vis-à-vis des musulmans ou des réfugiés. Mais surtout parce qu'il répond en anglais à des questions posées en français par des journalistes.

A mon avis, le meilleur moyen de gérer ce problème est de faire comme si il n'existait pas et de ne pas en parler parce que c'est un vrai panier de crabes. Puis les opinions divergent tellement et c'est un problème vraiment ambigu. Par exemple, je me souviens d'un sondage où la question posée était : "Selon vous, quel peuple est le plus proche de la culture québécoise ?" La réponse avait été à 35% les Canadiens anglophones, à 33% les Français et à 32% les Américains. 

Maintenant, je vais bientôt obtenir ma citoyenneté. Mon opinion personnelle est que je serai d'abord Canadien avant d'être Québécois. Bien que je vive au Québec, il est très important pour moi d'être bilingue et de ne pas snober les 3 quarts de mon pays. Alors qu'étant français vivant au Québec, je n'ai pas vraiment besoin de l'anglais. C'est ma façon personnelle de montrer mon respect à ce grand pays qu'est le Canada. Et je pense que je ne comprendrai pas et ce jusqu'à ma mort cette relation d'amour-haine entre les Canadiens et les Québécois. 

 



7 réactions


  • Jeekes Jeekes 10 juin 2017 15:27

    « Par exemple, Justin Trudeau, le Premier ministre du Canada, est québécois. »
     
    Eclatante démonstration qu’un canadien (et à plus forte raison, un québécois) est un con comme un autre... 

     


  • Marius Morin Marius Morin 10 juin 2017 22:09

    « Ce programme énerve beaucoup les Canadiens car le Québec en est le plus important bénéficiaire mais il ne contribue pas énormément en retour. ». Si je suis bien informé, le Québec envoie à Ottawa plus de 50 milliards contre 10 milliards de péréquation.

    Le Québec français est le deuxième peuple fondateur du Canada, après les Premières nations.

    Tout peuple pour assurer sa survie aspire à se donner un pays souverain et indépendant faisant partie des Nations Unies. Le Québec le sera un jour… !


  • Le Gaïagénaire 11 juin 2017 01:40

    @Prometheus samedi 10 juin 2017

    Voici un lien vers « du bois franc » pour raviver ton feu :

    http://vigile.quebec/Neron-Me-Christian-3521

    http://vigile.quebec/L-element-colonial-anglais-impose


    Cordialement

  • rogal 11 juin 2017 10:09

    On aurait aimé un peu plus de profondeur historique dans cet article.


  • eric 11 juin 2017 10:29

    Bah, dans le cadre des « accommodements raisonnables », ce travailleurs immigré auteur de l’article, bénéficiera de sa naturalisation sans assimilation dès lors qu’il s’intègre. Pourquoi s’intéresserait il alors à la culture et à l’histoire du Québec ?

    Je suggère un truc : aller voir les indiens, francophone et anglophones. Perso. dans les différences concrètes de statut, de respect, de mélange, j’ai eu une impression très forte d’une très grosse différence entre les anglo. et les français du Canada.


  • eric 11 juin 2017 10:35

    En chiffres

    • Le Québec a reçu, avec ses 7,8 milliards de péréquations pour l’année 2013-2014, presque la moitié (49 %) des quelque 16 milliards versés par le programme canadien de soutien financier aux provinces les plus pauvres.
    • Mais si vous examinez cette statistique sous la loupe du « per capitat », le Québec n’arrive plus qu’à l’avant-dernier rang des six provinces canadiennes qui reçoivent le plus d’aide de l’ensemble des contribuables canadiens.
    • Le Québec reçoit du Canada 961 $ pour chacun de ses habitants, mais l’Île-du-Prince-Édouard elle reçoit 2343 $, ou le Manitoba 1418 $.

  • rogal 11 juin 2017 11:23

    Avec la prochaine intégration du Canada aux États-Unis, l’auteur, qui est déjà Américain-du-Nord, sera Américain tout court. Il touchera des dollars US.


Réagir