mercredi 21 janvier 2015 - par CorsairePR

#JesuisCharlie et une apologie du terrorisme

Le Terrorisme, le moins pire des systèmes soutenu par l'avidité de notre presse mercantile

Quelques semaines après l’attentat qui a ensanglanté l’hebdomadaire satirique, quelques commentaires.

Les Chiens de Garde (comprendre les journalistes) ont magnifiquement œuvré : tous les petits va-t-guerre fascistes sont prêts à prendre les armes, lever des miradors aux frontières, rétablir la peine de mort, construire des camps de concentration…

 

Dès qu’un ennemi extérieur pointe le bout de son nez, l’unité nationale qui semble tant manquer à tous nos patriotes revient avec force et vigueur.

Soit dit entre nous, il faudrait vraiment être naïf pour accroire que même aux plus belles heures du gaullisme ou de la résistance, nous étions si beaux tous unis sous le drapeau.

Mais bon les systèmes totalitaires n’oublient pas leur vrai ennemi, leur propre peuple, aussi sont-ils bien contents quand ils peuvent aller en trouver à l’extérieur.

1984 rien de nouveau sous le soleil

Et côté Chiens de Garde, bien qu’étant tous sous perfusion publique (Le Figaro en tête, rappelons-le), passer à côté d’une telle manne aurait été une gageure impardonnable aux yeux de leurs actionnaires, vendre, vendre et encore vendre, tant pis s’il faut attiser les feux de la haine avec les conséquences évoquées précédemment.

 

Mais arrivons-en à cette apologie du terrorisme que vous attendez tous avec impatience.

Amusons-nous à nous promener sur la ligne allant de la guerre à la paix.

Le contexte autour de la guerre n'a pas vraiment d'importance, il peut s'agir d'une guerre civile ou d'une guerre inter-étatique, dans le deux cas, cela se caractérise par une extrême violence et de nombreux massacres et autres génocides.

Signalons qu’il n’y a jamais eu aussi peu de guerres qu’au cours des dernières décennies. 

A l'autre bout, nous aurions donc la paix, paix au sein d’un pays sans contestation… Trêve de naïveté, j’appelle ça une dictature tout simplement. Paix entre deux pays, ils s’en trouvent toujours un pour dominer l’autre et vive le néo-colonialisme.

Voila, je ne suis pas sûr que beaucoup d’alternatives soient possible.

 

Donc si pour éviter d’être en guerre ou d’être dans une dictature, il faut sacrifier de temps en temps quelques journalistes, ils ont toute ma bénédiction.

Heureusement sortis des sentiers primitifs de la religion ( Je suis Charles Martel valant bien un Allah Akbar, guerre de religion n’est pas une expression choisie par hasard), les autres minorités (femmes, gays, végétariens…) cherchant à s’affirmer ont suffisamment de modernité pour éviter de tomber dans la violence…

 

Mais revenons un peu à notre fameuse liberté d’expression, laquelle se situerait en France entre Eric Zemmour et CharlieHebdo… Non, navré, ce n’est pas de la liberté d’expression, c’est l’apprentissage entre le premier et le second degré.

Je laisse de côté la dichotomie sécurité/liberté qui me parait évidente façon Benjamin Franklin : Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

 

Tous les médias, en tout cas tous les médias de l’Alliance Atlantique, semble avoir récupéré en chœur #JesuisCharlie, mais même eux devraient se poser la question sur leur propre liberté car où se trouve-t-elle quand tous les matins, les titres et les thèmes abordés sont les mêmes d’un journal à l’autre qu’il soit dit de droite ou de gauche.

Les seuls qui ont choisi de vivre en dehors de cette soumission à l’action et aux subsides de l’état sont justement ceux qui n’avaient d’autres choix que de faire du racoleur pour réussir à survivre comme Charlie Hebdo.

A côté d’un traitement de l’information unique avec des thèmes récurrents (tournant très souvent autour de l’insécurité), un Charlie représente presque le pluralisme.

 

Dans « Sur la Télévision » en 1996, Bourdieu écrivait : « Il faut combattre la logique de l’audimat au nom de la démocratie », rien n’est plus vrai aujourd’hui.

Car quid de la 6ème république, de l’impérialisme de Total et Areva en Afrique de la soumissions des chinoises à l’Oréal, des paradis fiscaux…

Quid du trafic de drogues (toujours deuxième business mondial) ou du trafic d’arme (premier business mondial)

Et surtout où sont nos médias pour évoquer les alternatives décidées à petite échelle par ces citoyens qui ont compris qu’il ne fallait plus attendre grand-chose de l’état totalitaire…

Où sont-ils pour rappeler que la France est le pays avec l’un des plus forts taux de mariages inter-ethniques au monde.

 

La liberté d’expression s’arrête quand le rédacteur en chef dit « pas assez vendeur ».

Le capitalisme vit sur le chaos et le journalisme standard sur le chaos du discours et même un adolescent niais a compris qu’il aura bien plus d’auditoire en hurlant “Je ne suis pas Charlie” que n’importe quel autre revendication plus sensée.

 

A ce propos, je disais que nos dirigeants aiment à exciter nos haines, vous croyez vraiment que les Imams de La Mecque à Islamabad procèdent autrement ?

La différence c’est que eux ne peuvent se targuer de sortir de grandes universités, leur erreur est d’autant plus pardonnable, pas celles de nos dirigeants/journalistes.



12 réactions


  • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 21 janvier 2015 23:18

    En tout cas, ton article « et » pas une apologie de l’orthographe !

     smiley


  • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 21 janvier 2015 23:27

    Heureusement, l’apologie du pognon, de l’ordurerie et de la crasse reste d’actualité.

    Une nouvelle saison de Dallas passe sur le câble ! 

    Y devrait y représenter le prophète, ça ferait péter l’audimat !


    • CorsairePR CorsairePR 22 janvier 2015 15:48

      comme je le dit dans l’article faut bien vendre mon bon monsieur.

      Sinon côté Soap, je te recommande Le Cœur a ses Raisons, une caricature des tous ces soaps, je me suis bien marré !


  • Crab2 22 janvier 2015 14:19

    La politique de l’excuse

    Contre la communauté des citoyens sévit la politique de l’excuse, émanant le plus souvent des gauches, ( ce qui ne dédouane pas les droites de leur travers en matière de laïcité ), marqueur d’un refus aveugle de nommer les déviances islamiques ;
    dans la société civile ( entre autres personnalités très médiatisées ) à travers un discours ...

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/la-politique-de-lexcuse.html

    ou sur

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/22/la-politique-de-l-excuse-5541894.html


    • CorsairePR CorsairePR 23 janvier 2015 10:03

      Je crois qu’on est un peu hors su sujet de mon article mais on peut quand même discuter aussi de ce sujet.

      La politique de l’excuse on s’en fout un peu, la question c’est comment faire pour éviter pour que ça n’arrive de nouveau.

      La politique de la répression (sous entendu plus de sécurité) ne fonctionne généralement pas.

      La politique de prévention sociale fonctionne mieux, mais elle a mauvaise publicité en ces temps d’austérité...


    • Crab2 24 janvier 2015 10:07

      Faire de la prévention passe par l’abandon de toute ’’ politique de l’excuse ’’ pour nommer les choses ; notamment commencer par reconnaître que

       :

      la religion ( l’islam, le judaïsme, le christianisme, etc.), dans la mesure où elle n’engage que ses fidèles, elle ne saurait prétendre imposer à la loi commune une quelconque exigence. La seule exigence que les religions peuvent imposer est le respect de la liberté de conscience, de l’égalité de droits des croyants, des athées et des agnostiques ; et le fait que la puissance publique agit pour tous également


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 2015 15:04

    Bien dit !

    LISEZ ICI DANS LA MODÉRATION LE PIÈGE DE HOLLANDE...

    http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=162546

    ET VOUS COMPRENDREZ TOUS MES ÉCRITS CONSACRÉS A DÉNONCER L’IDÉOLOGIE DU VRAI TERRORISME !


  • Crab2 23 janvier 2015 08:54

    Jihadistes,

    l’embrigadement ne commence pas avec internet mais dès le moment où on met dans la tête de très jeunes enfants qu’après la mort ils auront une vie éternelle

    Laïcité

    Najat Vallaud-Belkacem affecte ne pas comprendre : c’est du prosélytisme, lors des sorties scolaires, quand une enfoulardée impose du dieu et de son dieu


  • Crab2 23 janvier 2015 10:40

    Récidive anti laïque

    Hier soir, sur France2, Najat Vallaud-Belkacem récidivait, affichait son mépris de la conscience des enfants en refusant d’admettre que lors des sorties scolaires, une accompagnatrice enfoulardée fait du prosélytisme : enfoulardée, elle impose du dieu et de son dieu aux enfants des autres

    Suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/recidive-anti-laique.html

    ou sur

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/23/recidive-anti-laique-5542474.html


  • Crab2 24 janvier 2015 10:03

    La religion ( l’islam, le judaïsme, le christianisme, etc.), dans la mesure où elle n’engage que ses fidèles, elle ne saurait prétendre imposer à la loi commune une quelconque exigence. La seule exigence que les religions peuvent imposer est le respect de la liberté de conscience, de l’égalité de droits des croyants, des athées et des agnostiques ; et le fait que la puissance publique agit pour tous également


  • Crab2 24 janvier 2015 11:17

    Quand la philosophie recherche des vérités, les infantiles et égoïstes religions décrètent

    L’endoctrinement dans la croyance à une vie éternelle : un au-delà inventé de toute pièce, a pour effet, plus particulièrement dans le ’’ monde musulman ’’ ou l’exégèse de l’islam n’est toujours pas à l’ordre du jour, ( quand ce n’est pas au nom du prophète ), d’« autoriser », de « permettre » aux fous d’Allah d’emprisonner des athées, des apostats, donne un blanc seing aux ’’ martyrs ’’ pour assassiner qui ils veulent, où ils veulent quand ils veulent, laissant à Allah le soin de faire le tri

    Noter que les ’’ on ne touche pas au religions ’’ dans certains des pays du ’’ rêve islamique ’’ s’empressent de brûler des églises

    Suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/recidive-anti-laique.html

    ou sur

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/23/recidive-anti-laique-5542474.html


Réagir