mercredi 13 juillet 2022 - par Clojea

L’AFNOR prouve que le masque « grand public » recommandé par le gouvernement est une véritable escroquerie

" Un masque normalisé est un masque revendiquant la conformité à une norme. Il peut s'agir de la norme NF EN 14683 pour un masque à usage médical ou bien la norme NF EN 149 pour un équipement de protection individuel respiratoire », indique le ministère des Solidarités et de la Santé. " (1)

Le 29 juillet 2020, le ministère des Solidarités et de la Santé communique que « 50 millions de masques grand public […] sont ainsi envoyés par courrier postal »

En juillet 2022, que ce soit l'organisateur du Tour de France (2), - qui s'est fait faire sur mesure un masque jaune -, les employés des pharmacies, certains ostéopathes, étiopathes, soignants, aides-soignants, médecins, l'inénarrable Brigitte Bourguignon qui en message d'adieu a incité tout le monde à porter le masque, ou encore Élisabeth Borne, tout ce beau monde persiste et signe sur le fait de vivre masqué.

Quelle est la vérité dans tout ce cirque ? Les masques ne protègent pas de l'infection et de la transmission des virus, contrairement à ce qu'affirme le ministère des Solidarités et de la Santé et les administrations qui en dépendent.

Le Groupe AFNOR – Association française de normalisation –, l'un des marques de confiance (NF, AFAQ, l'Écolabel européen) et de la certification de qualité (certifications ISO 9001, etc.) est intervenu dans la certification qualité des masques.

Ce spécialiste de la certification rappelle que " seuls les acteurs fabriquant en série (industriels ou artisans accompagnés) sont en mesure de prouver, en les faisant tester en bonne et due forme, que les modèles confectionnés filtrent correctement ". Or, le maillage des masques bleus chirurgicaux, les masques "maisons" et les masques en tissus est trop gros (trous de 0,3 micron) pour arrêter le coronavirus qui mesure entre 0,06 et 0,14 micron.

N'en déplaise à certains diffusant des théories fumeuses et scabreuses pour prouver le contraire, le port du masque est inutile à part pour s'attirer les faveurs de la doxa gouvernementale et des labos pharmaceutiques. Les fabricants du rectangle bleu s'en mettent plein les poches, tandis que l'abandon des masques dans la nature fait grimper la pollution en flèche dans le silence assourdissant des écolos politiques. Tout ce cirque est alimenté quotidiennement ou presque, dans sa grande majorité, par une haute caste médicale, ultra présente sur les chaînes d'informations et grassement rémunérée pour débiter leurs inepties. (3) Conflit d'intérêt oblige, le nouveau ministre de la Santé, François Braun a reçu quelques rétributions de Novartis et Astrazeneca. (4)

Lors d'une audition au Sénat en septembre 2020, le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonça que le masque ne protège pas de la grippe saisonnière. Or, les virus « grippaux » du genre Influenza virus A, B, C et D ont une taille similaire au virus SARS-CoV-2.

Comment un masque qui ne protégerait pas du virus de la grippe protégerait-il du SARS-CoV-2 ? Un grand mystère ! Allô, allô, Professeur Delfraissy ? Une réponse ?

L'OMS est en pleine hypoxie. Elle affirme en novembre 2020 que « l'utilisation prolongée de masques médicaux peut être inconfortable, mais elle n'entraîne ni intoxication au CO2, ni manque d'oxygène. »

L'OMS elle-même assurait tout le contraire quatre mois plus tôt, le 5 juin 2020, alors qu'elle recensait les « inconvénients potentiels » du port de masque « comme les lésions cutanées du visage, la dermite irritative, ou l'aggravation de l'acné, ou encore les difficultés respiratoires qu'ils peuvent provoquer, ces dernières étant plus fréquentes dans le cas des masques de protection respiratoire. »

Puis cinq jours plus tard, le 10 juin, que « l'efficacité du masque est, en effet, confirmé » et que « le port du masque est recommandé ».

Si vous souhaitez disparaître tranquillement, sachez que le port du masque peut provoquer « la mort heureuse ».

En effet, chez des gens malades, le port du masque peut amener une hypoxie discrète qui mènera, à des niveaux d'oxygène dangereusement faibles sans toutefois que l'augmentation de dioxyde de carbone n'alerte l'organisme comme elle le ferait normalement.

Dans pareil cas, le port du masque peut conduire à la mort, d'autant que le malade ne s'alertera pas de sa difficulté à respirer, pensant que c'est le masque qu'il porte qui en est la cause momentanée. En l'espèce, il ne fait qu'aggraver la maladie.

Obliger les gens à porter un masque est donc criminel.

Claude Janvier


Écrivain, essayiste.
Co-auteur avec Jean-Loup Izambert des livres : "Le virus et le président" et "Covid-19 : le bilan en 40 questions, retour sur deux ans d'infos et d'intox". IS Édition

Notes : 
(1) Covid-19. Le bilan en 40 questions. Retour sur deux ans d'infos et d'intox. https://www.is-edition.com/actualites/parution-de-covid-19-le-bilan-en-40-questions-de-jean-loup-izambert-et-claude-janvier/

(2) https://www.ouest-france.fr/tour-de-france/tour-de-france-les-coureurs-doivent-refuser-les-selfies-et-les-autographes-declare-prudhomme-cc207420-f89c-11ec-9ba9-7c7737bde7fe

(3) https://www.francesoir.fr/societe-sante/revenus-verses-par-big-pharma-partir-de-douze-un-foyer-epidemique-de-conflits

(4) https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/politique-de-sante/ce-que-vous-ne-savez-peut-etre-pas-sur-francois-braun-nouveau-ministre-de-la-sante



60 réactions


  • Clocel Clocel 13 juillet 2022 08:14

    Avec le port du masque « non contraint » comme actuellement on est dans la cadre de la sélection naturelle, ce sont essentiellement des vieux qui le portent, et, des vieux, on n’en manque pas, on peut se permettre d’en perdre en route ! smiley

    Le problème, c’est qu’on devient « vieux » de plus en plus jeune...

    La zététique n’empêche pas les français de dormir, on n’avait pas besoin du COVID pour le mettre en évidence.

    Peuple biberonné aux médias qui vit par délégation de cerveau... Résultats...


    • Clark Kent Séraphin Lampion 13 juillet 2022 08:21

      @Clocel

      T’inquiète ! Ils vont aussi assouplir aussi le code de la route : rouler à droite sera recommandé mais pas obligatoire. Ça aussi, ça devrait permettre d’éclaircir les rangs.


    • Clocel Clocel 13 juillet 2022 08:38

      @Séraphin Lampion

      Pendant la période d’essai, Coluche préconisait de commencer seulement avec les poids-lourds avant d’étendre la mesure à tous les véhicules ! smiley


    • OJBA 14 juillet 2022 09:44

      @Séraphin Lampion Non, on va faire comme en Angleterre. S’ils ont moins d’accidents, c’est parce qu’ils roulent à gauche. Donc, à partir de la semaine prochaine, les voitures rouleront à gauche et la semaine d’après, les camions……


  • Clark Kent Séraphin Lampion 13 juillet 2022 08:17

    La croyance est plus forte que la science. Le masque préconisé pour cette situation ubuesque (pour les chirurgiens c’est autre chose) est une marque de soumission, pas une objet médical.

    Le fait que les députés n’aient adopté qu’une partie de la « loi sanitaire » proposée par le gouvernement est un signe de rétropédalage, mais les autorités pourront remettre le couvert en cas d’ébullition sociale en utilisant les différents « niveaux » prévus.


    • Clocel Clocel 13 juillet 2022 08:35

      @Séraphin Lampion

      Ouais, mais attention, ce n’est pas un virus ordinaire, c’est un virus à Bill Gates, une affaire, qui, rondement menée, peut faire du résident de Medina, le Maître du monde !

      Riez pas bordel, ce type est une crapule, totalement dingue, et le monde est prosterné à ses pieds...

      Pourtant, la plupart des blaireaux sont sous Windows, ils ont donc tous les éléments pour comprendre l’embrouille...


    • PascalDemoriane 13 juillet 2022 09:47

      @Clocel
      Oui d’accord mais est-ce en traitant les gens de blaireaux qu’on va se tirer du merdier ? Qu’est-ce qu’une bande de blaireaux, de mougeons, de pigeons ? C’est juste des gens (« des autres ») qui n’ont pas su, pu, ou voulu se regrouper (avec « moi ») autour de leurs centres d’intérêts concrets pour prendre conscience autonome d’eux mêmes en tant que tels.
      Les commentateurs sur Avox, vous, lui, moi, font-ils mieux ? contruisent-ils une autonomie relative concrète ?
      Non ! Alors ?
      C’est même pire que cela, nous nous réfugions ici dans une communauté onirique d’évasion et de refuge !


    • Clocel Clocel 13 juillet 2022 10:17

      @PascalDemoriane

      Je ne crois pas aux vertus du troupeau, au stade où nous en sommes et avec l’inertie que nous avons, il faudra attendre le choc avec le fond de l’impasse pour faire réagir significativement la masse...

      Seuls les râteliers vides auront le pouvoir de les ramener au réel.

      En attendant, chacun se plait derrière ses lunettes colorées, roses, vertes, bleues se foutant pas mal que de plus en plus de monde crève sur le bas-côté...

      Le piège de la maya cher aux Védas...

      Mais pourquoi s’emmerder avec les vieilles civilisations quand Hollywood s’occupe de tout !?


    • Pascal L 13 juillet 2022 10:24

      @Séraphin Lampion
      La croyance est entretenue par la peur. La vérité est alors inaudible, elle ne fait que renforcer la croyance dans un réflexe de protection contre cette agression insupportable de la vérité.
      Pour renverser le phénomène, il faut une accumulation de faits concordants et donc beaucoup de temps.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 13 juillet 2022 10:29

      @Clocel

      Salut, les vertus de troupeau , oui je vois la même chose.
      Il n’est pas sur que les râteliers vides ramènent au réel et à l’éveil de cette « intelligence »..
      sinon WW1 et WW2, les famines ici et là, enfin etc auraient produit des millions de Bouddha.
      Mais je suis d’accords, ça pourrait..
      Le piège de maya oui, celui de la pensée analytique agissant en dictateur sur la psyché..J’en parlais justement à Adam, Eve était en ballade.

      Bonne journée bien sur.....l’hiver est enfin fini en Irlande...


    • Eric F Eric F 13 juillet 2022 18:06

      @Séraphin Lampion
      Plus qu’une histoire de ’’soumission’’, cela relève d’une fuite en avant du principe de précaution, certains se croient alors dans une bulle stérile. Il peut y avoir des situations justifiant le port masque par des personnes contagieuses ou en présence rapprochée de personnes malades, mais la généralisation ressemble à prendre un parapluie pour éviter d’être mouillé par le brouillard.


    • Legestr glaz Legestr glaz 13 juillet 2022 20:05

      @Eric F

      Ou de mettre un maillot de bain en espérant conserver ses fesses au sec après la baignade. 


  • PascalDemoriane 13 juillet 2022 09:30

    Précieuse contribution que cet extrait du livre de l’auteur, M.Clojéa, qui se recoupe :
    car oui, c’est aussi le thème de la critique du port du masque à prétexte anti-contagion, développé par la dernière conférence hebdomadaire du CSI (Conseil scientifique indépendant), là par M.Loridan, chirurgien, usager de première ligne !
    https://reinfocovid.fr/articles_video/live-csi-du-jeudi-7-juillet-2022/
    récapitulation d’études et d’expériences qui en démontre l’inutilité et la nuisibilité, étudiées et confirmées, quasiment en toutes circonstances. Oui, même en bloc opératoire comme l’explique ce chirurgien !

    Je fais la pub du CSI, car je préfère ce type de référence scientifique et professionnelle primaire formulée en nom personnel et en collectif indépendant, à tous rédactionnels de presse ou institutionnel qui sont des sources secondaires, forcément entachées d’intérêts, d’opinions, de partis pris, de polémique ou de militance.

    Donc statuons une bonne fois : la généralisation du port du masque respiratoire est en l’état de la science, une coercition malveillante qui oui, relève plus de la criminologie que d’une politique sanitaire préventive.
    N’en soyons pas les complices.

    Quand à l’appareil de normalisation (AFNOR ou autre) avancée dans l’article, eh bien il ne peut être considéré comme une source d’argument scientifique médical, et la question du calibrage du maillage, filtrant ou pas, est en fait secondaire, selon M. Loridan. Fausse piste, c’est l’ensemble du procédé qui est inadapté et attentatoire à la physiologie respiratoire.

    NB. en ce sens, la réélection, passive ou active, de macron est en soi, un fait de complicité criminelle établis. Nous avons d’évidence, un immense problème structurel de conception de la « responsabilité politique et citoyenne ».


  • tashrin 13 juillet 2022 09:53

    Meme Defraissy n’ose plus nier que c’est du bullshit... 

    https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/covid-19-le-retour-du-masque-n-aurait-qu-un-impact-modere-selon-jean-francois-delfraissy-11613212.php

    Mais bon, regarder un pauv gars s’etouffer tout seul dans sa bagnole avec son masque, c’est rigolo :)


  • pallas 13 juillet 2022 12:43

    Bonjour,

    Au dela du masque, j’ai remarqué que toutes les personnes s’étant injecter le serum (ça n’est pas un vaccin) contre le coronavirus ont changer du tout au tout.

    Une agressivité anormal, sans compter des pertes de mémoire dont la prononciation des mots, et il me semble avoir pris un sacré coup de vieux.

    C’est intéressant, car quand je lis les forums et ce constat, je ne suis pas le seul.

    Ce traitement anti covid rendrait donc les individus débilisantes de corps et d’esprit ?

    Je connaissais la réponse, car la technologie CRISPR était un échec total sur les rats, pourquoi n’en serait il pas de même sur les humains ?

    Tout le monde le savait

    Salut


    • troletbuse troletbuse 13 juillet 2022 12:51

      @pallas
      Le waxxin a amplifie le crétinisme qu’ils possédaient déjà  smiley


    • eau-mission eau-mission 13 juillet 2022 12:53

      @pallas

      Moi qui ne sais rien ou quasiment en biologie, je retiens que le CRISPR permet la synthèse de molécules. L’échec, c’est qu’on ne maîtrise pas les conséquences, non ?


    • pallas 13 juillet 2022 13:28

      @eau-mission ,
      .

      Bonjour,

      Sa me fait penser à la méthode pour détruire un nid de fourmis ou blatte, par un poison annihilant leurs capacités de reproduction et cognitifs.

      Mais en cela la différence, il s’agit d’un choix personnel.

      Effectivement, les traitres et laches sont les premiers à ce faire injecter, et ils en seront je l’espère heureux du résultat (stérile et débile).

      La Vie est parfois très cynique et ironique quand j’y pense, Dieu ou pas n’est pas la question.

      L’Ancien Testament n’avait aucuns humours, là nous sommes en plein tragique comique, j’adore ça !!!!!

      Le temps est avec moi et j’en suis content.

      Peut etre un scénario de Resident Evil, ça serait cool !!!

      Mon ennui me semble une éternité, un peut de changement ne m’est pas plus mal

      Salut


    • pallas 13 juillet 2022 13:59

      @Louis ,
      .

      Rohhh !!!!!! ,
      .

      Mon ennui ne serait pas si dérangeante, si les parasites et autres empêcheurs de tourner en rond n’étaient pas la .

      Ce pays n’est remplies que de mickey, juste des nases (nazis) voulant ce faire du faire du fric et ne rien foutre.

      Sa ce plaint de quoi en faite ?, de mourrir ?, grand remplacé ?, tel est leurs problemes !

      Il n’y a pas grand chose de vivant dans les yeux des gens actuellement, juste des choses pret à vouloir parasite d’autrui.

      Je propose une injection obligatoire de 4 a 6 doses anti covid, gratuitement évidemment, c’est la maison qui offre !!!!!!!!

      Salut


    • slave1802 slave1802 13 juillet 2022 16:09

      @pallas

      Je n’ai pas constaté cet effet autour de moi.

      Un début de sénilité peut-être ?


    • GoldoBlack 15 juillet 2022 22:18

      @slave1802
      Pallas se fait des films.
      Pallas croit aux histoires qu’il se raconte.
      Pallas est un imbécile.


    • sirocco sirocco 16 juillet 2022 19:29

      @Louis
      « Moi j’ai pris volontairement une seule injection de LOUPFIZER histoire de partir plus vite et rejoindre le paradis »

      Et pourquoi vous n’en faites pas d’autres, pour rejoindre plus vite le paradis ?...


  • I.A. 13 juillet 2022 13:26

    « Si vous souhaitez disparaître tranquillement, sachez que le port du masque peut provoquer »la mort heureuse.
    En effet, chez des gens malades, le port du masque peut amener une hypoxie discrète qui mènera, à des niveaux dangereusement faibles sans toutefois que l’augmentation de dioxyde de carbone n’alerte l’organisme comme elle le ferait normalement."

    Excellent, et surtout absolument nécessaire, un grand merci.

    Si cette lente hypoxie est dite « heureuse », ce n’est certainement pas un hasard et la question, c’est pourquoi ont-ils tant insisté et insistent-ils à nouveau pour que la population porte le masque... ?

    "Tout ce cirque est alimenté quotidiennement ou presque, dans sa grande majorité, par une haute caste médicale, ultra présente sur les chaînes d’informations et grassement rémunérée pour débiter leurs inepties.

    D’autant que sur les plateaux télévisés, ce qui saute aux yeux c’est bien l’absence de masques des journalistes, des invités et autres grands gourous...

    En réalité, toutes les mesures médico-politiques contre la Covid, toutes sans exception, ont été et restent extrêmement dangereuses pour la santé des populations.

    Quant au masque :
    https://swprs.org/face-masks-and-covid-the-evidence/


  • Lynwec 13 juillet 2022 15:53

    C’est l’ensemble du covidisme qui est en fait une véritable escroquerie, hélas, le but n’est pas seulement le vol des richesses cette fois-ci.

    Visiblement, le vol des intelligences a eu lieu également quand on constate la collaboration enthousiaste de certains à encourager leurs potes lemmings en courant avec eux vers le bord de la falaise (dans certains cas, le bénéfice du vol aura été bien mineur en fait...)


  • Eric F Eric F 13 juillet 2022 17:08

    ’’Or, le maillage des masques ... est trop gros (trous de 0,3 micron) pour arrêter le coronavirus qui mesure entre 0,06 et 0,14 micron’’

    Le virus ne ’’vole’’ pas dans les airs, il est porté par des gouttelettes plus ou moins fines (postillons, air humide expiré...).

    Avec la souche initiale du SARS Cov2, la concentration virale était assez faible (expliquant le R0 de l’ordre de 3, pas très élevé), donc la probabilité d’en trouver en densité suffisante pour contaminer sur des microgouttelles de vapeur respiratoire était faible -quoique pas nulle-. Le masque capable de filtrer les ’’grosses’’ gouttelettes pouvait alors s’avérer utile, notamment porté par les personnes infectées, le vecteur prépondérant à l’époque étant la transmission directe ou manuportée.

    Mais au fil des variants, la réplication des virus a considérablement augmenté (plusieurs centaines de fois plus dans les voies respiratoires), donc la probabilité qu’il y en ait en forte densité dans l’air humide expiré -et en suspension dans une pièce bondée a augmenté. Ces microgoutteletttes sont plus petites que la capacité de filtrage des masques ’’grand public’’ et chirurgicaux. Certains pays ont imposé le masque FFP2 à maillage plus dense dans les transports, mais même ainsi, l’effet est limité.

    Les situations épidémiques évoluent, et le discours officiel change parfois totalement à contretemps par rapport à ces évolutions. Le taux de protection par le masque n’est pas nul, mais il a décru avec les nouveaux variants plus densément expulsés dans l’air expiré par les personnes contagieuses.


  • kikadikoi 13 juillet 2022 18:07

    « Si vous souhaitez disparaître tranquillement, sachez que le port du masque peut provoquer « la mort heureuse ».

    En effet, chez des gens malades, le port du masque peut amener une hypoxie discrète qui mènera, à des niveaux d’oxygène dangereusement faibles sans toutefois que l’augmentation de dioxyde de carbone n’alerte l’organisme comme elle le ferait normalement. »

    Pouvez vous sourcer cette information SVP ? Parce que là ce donne vraiment l’impression que c’est votre idée et qu’elle semble de mon point de vue un peu perchée...


    • GoldoBlack 15 juillet 2022 22:20

      @kikadikoi
      Rappelez-vous : on nous racontait que les mômes feraient malaises sur malaises dans les écoles...
      On n’en a constaté combien ?
      Tous ces imbéciles ne font que diffuser de la merde pour semer le chaos dans la société.
      L’objectif de cette désinformation c’est de détruire la démocratie pour mettre ne place des régimes fascistes.


  • Pierrot 13 juillet 2022 19:08

    « le maillage des masques bleus chirurgicaux, les masques « maisons » et les masques en tissus est trop gros (trous de 0,3 micron) pour arrêter le coronavirus qui mesure entre 0,06 et 0,14 micron. »


    Vous auriez mieux fait d’apprendre de quoi il retourne avant de tout confondre, de raconter n’importe quoi, et de tenter d’en convaincre les autres.


    En réalité, un masque chirurgical présente des trous beaucoup plus gros que 0,3 µm (ce n’est pas un masque FFP2). Mais ce n’est pas ce qui compte.

    Un masque chirurgical n’a pas pour principale finalité de protéger celui qui le porte, mais son entourage. Il ne sert pas non plus à arrêter individuellement les virus, mais à retenir les gouttelettes qui les contiennent, qui sont beaucoup plus grosses qu’eux, et que les individus projettent naturellement dans l’atmosphère lorsqu’ils respirent, parlent, rient, toussent ou éternuent. Et on n’attend pas que le masque arrête 100% des projections, mais qu’il en retienne une part suffisante pour limiter la charge virale libérée et, par conséquent, les risques de transmettre des maladies à l’entourage.

    Par ailleurs, concernant les filtres à particules très fines (e.g. de type FFP2), ils n’agissent pas comme une simple passoire de cuisine qui laisserait librement passer ces particules dès lors qu’elles seraient plus petites que les trous. Fort heureusement, sinon on ne parviendrait pas à filtrer grand chose dans ce domaine. Du fait des très faibles dimensions qui sont mises en jeu (sub-micrométriques), les particules d’aérosol entrant dans ce type de filtre sont soumises à des phénomènes physiques normalement négligeables à l’échelle humaine (mouvement brownien, électrostatisme) qui permettent leur capture, laquelle s’avère d’autant plus efficace que l’épaisseur de filtre traversée est grande.


    Quoi qu’il en soit, s’agissant de l’efficacité et de l’innocuité des masques chirurgicaux, on a derrière nous plus d’un siècle d’expérience dans le secteur médical pour nous les confirmer. Et cela justifie pleinement que le public les utilise pour limiter la propagation des pandémies (et abaisser le taux de reproduction effectif au-dessous de 1).


    En alléguant que les masques chirurgicaux seraient totalement inutiles parce qu’ils n’arrêtent pas un virus de 0,1 µm, juste parce que leur utilité réelle vous échappe, vous faites œuvre d’une propagande proprement criminelle, propre à détourner le public de la seule solution efficace aujourd’hui disponible pour limiter la propagation du virus, le nombre de malades et le nombre de morts.


    • Clojea Clojea 13 juillet 2022 19:40

      @Pierrot : Merci de ne pas me ressortir la scandaleuse propagande gouvernementale. Les masques bleus sont totalement inutiles contre les virus de la grippe et les coronavirus, et vous le savez. Un masque chirurgical est destiné à un chirurgien opérant un patient dans un milieu stérile, afin d’éviter de lui envoyer sa sueur et ses déjections s’il éternue. Un chirurgien digne de ce nom vous le confirmera sans problème. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 13 juillet 2022 19:59

      @Clojea

      Exact. Les masques « opératoires » protègent des infections nosocomiales, c’est à dire des bactéries. Ils peuvent servir aussi, utilement, pour se protéger de la pollution atmosphérique, dans les grands centres urbains pollués (les particules polluantes sont grosses).

      Il faut savoir que les virus se mesurent en nanomètre et les bactéries en micromètre. Une bactérie est mille fois plus grande qu’un virus. Un chien est, environ, mille fois plus grand qu’une puce. 

      Les masques sont une hérésie pour se protéger de la propagation des virus respiratoires aérosols. Cela ne sert strictement à rien en population générale.

      D’ailleurs, le phénomène de propagation des virus n’est pas en lien avec les humains, d’être humain à être humain, je veux dire. En effet, en période épidémique de virus respiratoire aérosol, les Suédois sont touchés exactement au même moment que les Portugais. Ce fait, ignoré, prouve, à lui seul, que la transmission des virus, leur « propagation », n’est pas en lien avec l’être humain. Les virus « naviguent » dans les masses d’air et touchent, de cette façon, les populations sur de très larges espaces, au même moment. Les postillons, les crachats et autres déjections, sont de très faibles moyens de transmission des virus. Les virus « respiratoires », comme leur nom l’indique, se "respirent ! 


    • Eric F Eric F 14 juillet 2022 11:42

      @Legestr glaz
      ’’ les Suédois sont touchés exactement au même moment que les Portugais [...] Les virus « naviguent » dans les masses d’air et touchent, de cette façon, les populations sur de très larges espaces’’

      Eh oui, on voit le retour de la théorie ancienne des miasmes portées par le vent propageant les épidémies. La densité de virus ’’opérationnels’’ dispersés dans l’atmosphère et ayant résisté à la dessication, aux UV, etc. ne peut que très exceptionnellement être suffisante pour contaminer, mais certaines corrélations ont été faites (maladie de Kawasaky entre Japon et USA), ou au sein de régions polluées.
      Ceci étant, lors de la première vague épidémique, le confinement a été imposé très vite en France, certains départements (où les parisiens ne sont pas venu se réfugier) ont été presque totalement épargnés malgré les vents.
      Les ’’vivants’’ sont presque toujours les propagateurs ...et nombre d’entre eux voyagent par les airs, le covid est venu par avion.


    • troletbuse troletbuse 14 juillet 2022 11:47

      @Eric F
      Toujours en retard ... de 2 ans maintenant. Ca ne mange pas de pain


    • Eric F Eric F 14 juillet 2022 12:04

      @troletbuse
      il apparait plutôt que tu as mis deux ans pour découvrir qu’il y a une épidémie virale.


    • troletbuse troletbuse 14 juillet 2022 19:02

      @Eric F
      Une plandémie couillon.
      Toi, t’es tombé immédiatement dans le bouillon vu ta naïveté et aussi ta soumission et tu n’en est pas encore sorti.
      Va bêler ailleurs.


    • Pierrot 14 juillet 2022 20:27

      @Clojea :
      Il me semble que c’est plutôt vous qui ressortez la scandaleuse propagande gouvernementale, à savoir que les masques de protection seraient totalement inutiles (Ministre de la santé, janvier 2020, vous vous rappelez ?). Ici c’est vous qui propagez de fausses idées.

      Car non, même si l’efficacité des masques n’est pas totale, ils ne sont pas inutiles, car en limitant les doses de virus rejetées par les personnes contaminées (dans des gouttelettes), ils réduisent de façon significative les risques et la gravité d’un développement de la maladie dans un grand nombre de situations de la vie courante (pour votre gouverne, ça ne concerne pas le cas d’un confinement de plusieurs heures dans une salle d’opération close).

      Sans éviter totalement les contaminations, le masque aide à abaisser le taux de reproduction, limiter l’ampleur et la durée de la vague pandémique, et ainsi réduire le nombre de victimes.

      Mais compte tenu des âneries que vous débitez avec assurance dans votre article, je ne m’attendais pas à ce que vous lisiez et que vous compreniez mon explication.

      En ce qui me concerne, j’ai régulièrement côtoyé des malades masqués pendant plus de deux ans sans être malade. Il aura finalement fallu qu’un abruti qui jugeait le masque inutile me tousse dans la figure pour que je développe une Covid. Je ne m’en suis pas encore totalement remis. (En dépit du fait qu’il était vacciné, l’abruti, lui, il est mort.)


    • Eric F Eric F 15 juillet 2022 17:10

      @troletbuse

      Il faut une bonne fois sortir des ornières du tout ou rien, la soumission à l’un comme à l’autre est aussi stupide. C’est exactement comme considérer qu’il faut limiter partout la vitesse à 20 km/h ou ne la limiter nulle part. En toute chose il y a un équilibre.

      Par ailleurs, tu peux ravaler tes exhortations fascisantes à vouloir me faire taire, tu n’as jamais amené la moindre bribe d’idée dans les débats.


    • GoldoBlack 15 juillet 2022 22:24

      @Clojea
      Vous êtes un ignare qui se prend pour un intello...


    • Pierrot 20 juillet 2022 10:30

      @Legestr glaz
      La Covid-19 n’a rien à voir avec la fièvre aphteuse, par exemple, dont le virus est très résistant dans le milieu extérieur et peut se propager de ferme en ferme porté par les vents sur de longues distances.

      Contrairement à ce que vous avancez, notamment parce que le virus n’aime pas les grands espaces, dans cette pandémie l’humain a été l’un des principaux facteurs dans la transmission du SARS-Cov-2. Des expériences ont démontré que, pour l’essentiel, son mode de contamination résidait dans les contacts rapprochés ou prolongés entre personnes, en particulier dans les lieux clos mal ventilés ou bondés.

      La maladie est surtout « respiratoire » relativement à ses symptômes. S’il n’est pas nécessaire de « respirer » le virus pour le contracter (un contact avec les muqueuses suffit), les aérosols contaminants proviennent selon toute probabilité du système respiratoire d’une personne infectée.

      D’où l’utilité du port du masque par les personnes potentiellement infectées, dans le but de limiter la quantité de virus libérée dans leur voisinage immédiat, voire projetée directement sur les autres personnes présentes.


  • yvesduc 14 juillet 2022 06:13

    Vous caricaturez les propos de la partie adverse. Le masque grand public stoppe les gouttelettes. Il laisse passer en revanche les aérosols, qu’il disperse néanmoins en petits flux latéraux. C’est donc bien une mesure de réduction.

    Pour vous protéger efficacement, portez un FFP2. Attention à le poser convenablement de façon à ne laisser aucune fuite. C’est très efficace mais vous ne pourrez pas faire d’effort physique en portant ce type de masque.


    • Legestr glaz Legestr glaz 14 juillet 2022 09:11

      @yvesduc

      Absolument dérisoire de se protéger des gouttelettes. Pourquoi ? Parce que pour être « infecté », il ne suffit pas de recevoir les crachats et des postillons en pleine face, il faut surtout les respirer !

      Les postillons sur votre visage, ou un crachat d’une personne infectée, ne vous rendront pas malade, que si, et seulement si, votre appareil respiratoire inhale ces postillons ou crachats. Nous sommes infectés par les voies respiratoires et non par le tractus gastro-intestinal. 
      En revanche vous serez rapidement infecté si des particules aérosols flottant dans l’air sont autour de vous. Et si l’infecté, porteur d’un masque, est dans la même pièce que vous, il « émettra » dans l’air des quantités de virus. Malgré son masque, « l’infecté » émet dans l’air environnant ses virus. Et masques ou pas masques, vous allez « respirez » ces virus flottant dans l’air. Les masques sont inutiles ! On nous fait croire qu’ils le sont. C’est désolant ! 

      L’expérience de Milton Rosenau, lors de la terrible pandémie de grippe espagnole en 1918-1919, nous enseigne que même au contact très étroit de malades infectés par le virus, on peut très bien ne pas être soi même infecté si le système immunitaire de la personne est performant. 
      Les virus sont dans les masses d’air qui circulent. La transmission virale ne se fait pas d’humain à humain, mais, ceux ci, se contaminent en « respirant » les virus véhiculés par les masses d’air. Il n’y a aucun moyen de s’en protéger. Seul un système immunitaire efficient nous est favorable. Et de celui ci et de son renforcement, il n’en est jamais question. « On » préfère nous vendre les masques et la distanciation sociale. C’est totalement dingue !


      ... À l’époque, les autorités sanitaires pensaient que la cause de la grippe espagnole était un micro-organisme appelé bacille de Pfeiffer, et elles s’intéressaient à la question de savoir comment cet organisme pouvait se propager aussi rapidement. Pour

      répondre à cette question, des médecins du service de santé publique américain ont tenté d’infecter cent volontaires sains âgés de dix-huit à vingt-cinq ans en prélevant des sécrétions muqueuses du nez, de la gorge et des voies respiratoires supérieures des personnes malades.

      Ils ont transféré ces sécrétions dans le nez, la bouche et les poumons des volontaires, mais aucun d’entre eux n’a succombé ; le sang des donneurs malades a été injecté dans le sang des volontaires, mais ceux-ci sont restés obstinément en bonne santé ; enfin, ils ont demandé aux personnes atteintes de respirer et de tousser sur les volontaires sains, mais les résultats ont été les mêmes : la grippe espagnole n’était pas contagieuse, et les médecins ne pouvaient attribuer aucune responsabilité à la bactérie accusée...



    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 14 juillet 2022 09:54

      @Legestr glaz

      Salut , tout serait faux à ce niveau des pseudo virus qui n’ont en fait jamais été isolés et bien pire encore..... https://greatreject.org/dr-stefan-lanka-claims-about-viruses-are-false/


    • mmbbb 14 juillet 2022 10:21

      @yvesduc ces masques sont des masques de chirurgien . or dans les salles d operation , il est adjoint évidememnt , un systeme de ventilation et de purification de l air qui fonctionne ne permence
      Ce n est pas le cas dans un bureau ou autres endroits clos .
      Les virus , un monde encore largement inconnu .


    • Eric F Eric F 14 juillet 2022 12:00

      @Legestr glaz

      ’’Malgré son masque, « l’infecté » émet dans l’air environnant ses virus’’

      Ces virus sont portés quand même par des microgouttelletes, il leur faut un support humide pour subsister. Néanmoins effectivement le diamètre de ces micogouttelettes (comme le brouillard) est plus petit que les ’’mailles’’ des masques.

      Le critère pour ce type de transmission est la densité de virus dans ce ’’brouillard’’ expiré.
      On se souvient que lors du premier épisode épidémique, la souche était peu répliquante (assez faible contagiosité naturelle), mais on a parlé de ’’supercontaminateurs’’ ayant une très forte charge virale (généralement des gens asymptomatiques avec une forte robustesse immunitaire) pouvant contaminer de nombreuses personnes dans une salle.
      Les variants actuels sont nettement plus prolifiques, la charge virale des personnes infectées est importante, et donc la densité de virus dans l’air humide expiré.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 14 juillet 2022 15:11

      @mmbbb

      Salut, surtout si ils n’existent pas..........la preuve de leur existence n’existe pas..


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 14 juillet 2022 15:15

      @Eric F

      Salut, j’entends bien mais pourquoi évoquer quelque chose dont il n’y a aucune preuve formelle démontrée, re démontré etc...il n’y a aucune science derrière tout cela..ni bien sur de tests de contrôle de ces affirmations ...
      par contre de l’autre coté de la barrière, entre autre cela https://greatreject.org/dr-stefan-lanka-claims-about-viruses-are-false/

      avec deepl.com comme traducteur ça le fait...même en gratuit, faut juste le faire en plusieurs fois.

      cheerio...


    • mmbbb 14 juillet 2022 15:53

      @Géronimo howakhan le terre est aussi plate  !


    • Eric F Eric F 14 juillet 2022 17:13

      @Géronimo howakhan
      Il ne me parait pas soutenable de nier l’existence et la nocivité des virus. Dans le cas du covid, le séquencement génétique de la souche initiale et des variants a été effectué et confirmé dans un très grand nombre de pays. Par contre il est exact leur mode d’action puisse associer d’autres éléments pathogènes ou des défectuosités organiques. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 14 juillet 2022 18:55

      @Eric F

      Rien ne protège des virus « excepté » un système immunitaire en état de fonctionnement. Aucune personne, au système immunitaire opérationnel compétent, ne meure d’une attaque virale. D’ailleurs, grosse précision, ce n’est pas le virus qui vous tue mais l’infection bactérienne qui lui fait suite. 

      Nous avons suffisamment de recul avec les épisodes grippaux et, aujourd’hui, les épisodes de coronavirus, pour simplement « constater » que les personnes qui décèdent sont celles qui ont une immunité défaillante. Cela ne peut pas être plus clair ! Les « obèses » ont payé un très « lourd » tribu au covid19. 

      Mais au lieu de focaliser notre attention sur ce qui rend les gens « malades », à savoir l’accumulation de graisse ectopique, avec tout ce que cela induit comme maladies métaboliques, nos dirigeants préfèrent vanter les mérites d’un vaccin qui est toujours en phase d’expérimentation ! 

      Ma question : quand va t-on mettre sur la « table » le fait que l’accumulation de graisse viscérale, de graisse ectopique, est une affaire de toute première importance si l’on veut préserver la santé des gens et leur qualité de vie, et ainsi faire reculer les maladies civilisationnelle ? L’accumulation de graisse viscérale détruit à petit feu notre système immunitaire. L’accumulation de graisse viscérale fait produire aux macrophages qui viennent protéger le tissu graisseux en trop grande expansion des quantités importantes d’espèces réactives à l’oxygène et des cytokines pro-inflammatoires. L’accumulation de graisse ectopique « mobilise » notre système immunitaire et le fait fonctionner « à plein temps » produisant un stress oxydatif très important à l’origine de la peroxydation des lipides et de cassures de brin de notre ADN (à l’origine de nombreux cancers).

      Mais, de tout ceci, il ne faut pas parler. Parce que la « solution » n’est pas dans un médicament mais dans le choix de nos aliments, en volume et en qualité. 

      https://collegebvh.org/system/files/fichiers/document/fichiers/a12-dutour-coeur_et_graisse.pdf


    • Eric F Eric F 15 juillet 2022 14:15

      @Legestr glaz
      Sur ce point, je suis totalement d’accord, l’alimentation et le mode de vie viennent souvent détériorer la résistance de l’organisme aux infections et diverses pathologies (cancers, allergies, etc.).

      On est en plein paradoxe : dans nos pays, l’espérance de vie a augmenté, y compris pour beaucoup l’espérance de vie en bonne santé ; une grande partie des septuagénaires d’aujourd’hui ont la forme des quinquagénaires du siècle dernier. Mais sur certains points, on est arrivée en butée et il y a des régressions, une alimentation artificialisée riche en graisses et sucres a dégradé l’état général d’un grand nombre de personnes, et les ’’béquilles’’ pharmaceutiques voire chirurgicales sont de plus en plus à l’œuvre pour compenser cette situation.

      Il y a à cela plusieurs aspects, certes l’influence des lobbies et affairistes, mais aussi la solution de facilité pour beaucoup d’entre nous. Combien ne font aucun effort diététique ou en terme d’hygiène de vie, non pas par ignorance car les bonnes pratiques élémentaires sont généralement connues, mais pressés par le temps ou en suivant la pente naturelle du ’’american way of life’’ : plats préparés roboratifs et gourmands à prix cassé.
      Çà peut évoluer par éducation et sensibilisation, tout comme par exemple le tabagisme et l’alcoolisme ont diminué, mais toute campagne nationale se heurte à des lobbies et concernant l’équilibre alimentaire à des théories contradictoires (je me souviens de vos débats avec un intervenant végan).


    • Legestr glaz Legestr glaz 15 juillet 2022 18:20

      @Eric F

      C’est juste. 

      Ce qu’il convient de considérer, et que l’on fait trop rarement, c’est l’équilibre énergétique. En effet, dans nos société d’abondance, notre balance énergétique n’est pratiquement jamais négative, elle est, au contraire, pratiquement tout le temps « positive ». C’est ainsi que nous stockons au fil des ans et que nous nous retrouvons, quelques décennies plus tard, avec de la graisse ectopique et du tissu viscéral. 

      Et le « tissu graisseux » ne peut pas être vu comme un simple site de stockage, ce que l’on a tendance à croire. Le tissu graisseux est un « organe » à part entière. Il produit des hormones (la leptine, la résistine et l’adiponectine par exemple) mais aussi des tas d’adipokines, surtout « pro-inflammatoires.

      L’accumulation de la graisse »ectopique", celle qui ne devrait pas être où elle est, est absolument délétère pour l’organisme. Le tissu graisseux stocké en abondance (le petit bidon, la bedaine et les poignées d’amour) sont les signes visibles que votre état de santé est en chute libre et que votre système immunitaire est en déroute. 

      Il faudra que je me mette à un article la dessus, si j’en ai le courage. 


    • GoldoBlack 15 juillet 2022 22:29

      @Géronimo howakhan
      Ca ne vous gêne pas de vous faire laver le cerveau à a merde ?
      Parce que ce genre de sources... comment dire ? Faut pas être très exigeant sur l’hygiène !


    • Pierrot 20 juillet 2022 11:11

      @Legestr glaz
      Ce que vous ne dites pas, c’est que la dose de virus reçue est essentielle dans le développement de la maladie, et qu’il est important de limiter le contact avec le virus l’est également quand il n’est pas possible de l’empêcher totalement.

      Porter un masque a pour première finalité de limiter la quantité de postillons libérée par leur porteur potentiellement malade, et donc la quantité de virus que les personnes situées à proximité sont susceptibles d’absorber.

      Porter un masque permet également à une personne saine de limiter la quantité de gouttelettes contaminées.

      En conséquence, contrairement à ce que vous affirmez, les masques sont utiles.
       

      D’autre part, la propagation du virus SARS-Cov-2 par les masses d’air sur de grandes distances s’avère insignifiante. Elle est essentiellement locale, et par conséquent en forte corrélation avec la présence concomitante des humains contagieux avec les humains qu’ils vont contaminer. Autrement dit, il s’agit essentiellement d’une transmission d’humain à humain.

       
      Quant à votre parallèle avec la grippe espagnole, elle n’est pas pertinente. Le SARS-Cov-2 n’est pas le virus de la grippe A H1N1 !


    • Pierrot 20 juillet 2022 11:14

      Il faut lire « et qu’il est important de limiter le contact avec le virus quand il n’est pas possible de l’empêcher totalement. »


  • troletbuse troletbuse 14 juillet 2022 22:23

    Nous avons des tests qui fabriquent des faux malades et des waxxins qui en fabriquent des vrais.


  • LeMerou 15 juillet 2022 07:06

    @Clojea

    Bonjour,

    Vous citez les normes pour étayer vos propos et c’est très bien et révélateur de l’incompétence du Gouvernement et du conseil scientifique quand à son port contraint. La peur ayant été le guide de l’action au lieu de la réflexion, l’interrogation scientifique, etc..

    Cependant, concernant ces normes, sont associés aussi des durées de port, très courtes dans le cas du masque dit « chirurgical », ainsi que méthodes de mise en place. Le chirurgical est en plus à usage unique.

    Les durées pour les FFP1 à 3 sont un peu différentes. Pour les professionnels, le ports de masques de protection respiratoire est assujetti en plus à diverses réglementations Code du travail, Recommandations Carsat, etc.. Toutes assez strictes, afin de que « l’efficacité » de cet objet s’approche des conditions d’essais.

    Quant, je vois comment ce masque est porté, comment il est touché, manipulé par les porteurs pour le maintenir en place, il est évident que son efficacité est très largement diminuée, voir quasi nulle. La contamination se faisant alors par d’autres moyens notamment les mains. Principal vecteur.

    Oui, mais cela aide quand même à t-on entendu pour justifier cette contrainte stupide. Très honnêtement qu’est ce que l’ont à pu entendre comme connerie à propos de ça, c’est tout simplement effrayant.

    Après deux ans, sans être anti quelque chose, complotiste, etc, Ni le port du masque, Ni le confinement, Ni la vaccination, n’ont enrayé l’épidémie, ni diminué la transmission de cette dernière.

    Le message officiel est : Que sans ces mesures cela aurait pu être pire !!!

    Ce ne sont que des affirmations sans preuves, basées sur des suppositions, des probabilités et cela continu encore.

    « Tous vaccinés, Tous protégés ». Un mensonge de plus, être vacciné n’empêche pas d’être infecté, ni de contaminer les autres en plus.

    Tout au plus, il paraîtrai que cela empêche des « formes graves » !

    Dont acte ! Alors qui est véritablement concerné par ces dernières ? 

    Des personnes ayant des affections particulières, un certain âge aussi. Bref beaucoup d’incertitudes, beaucoup trop.


    • Eric F Eric F 15 juillet 2022 17:17

      @LeMerou
      ’’Quand je vois comment ce masque est porté, comment il est touché, manipulé par les porteurs..’’

      Le mauvais exemple est venu d’en haut, je me souviens d’une conférence de presse où Véran a retiré son masque pour parler, n’a cessé de le tordre et le triturer pendant son intervention, l’a mis dans la poche, puis l’a sorti pour le remettre sur le visage.


  • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 2022 08:17

    Le masque te protèges quand tu es tout seul......lol


  • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 2022 08:18

    Véran avait raison quand au début de la pandémie il a dit que le masque ne servait a rien sauf au personnel hospitalier et qu’il pouvait même être dangereux ....


Réagir