lundi 28 mai 2018 - par Nicole Cheverney

L’ARME CLIMATIQUE - La manipulation du climat par les militaires - VOLET N° 3

Le temps des chemtrails ! Suite du volet n° 2.

La plupart du temps, les avions en vol dégagent une « petite traînée blanche » communément appelée « traînée de condensation », ou « contrail » en anglais. Cette traînée reste visible dans le ciel, 10 à trente secondes environ. Parfois plus, mais jamais des heures.

Or, depuis trente ans, un peu partout dans le monde, les gens constatent de nouvelles caractéristiques de ces traînées pour le moins surprenantes.

Ces nouvelles caractéristiques sont les suivantes :

1/ les traînées peuvent perdurer une journée entière, voire plus.

2/ Elle s'élargissent après leur émission et prennent un aspect , filandreux ou cotonneux ou duveteux.

3/ De véritables grilles sont créées dans le ciel. Question : pourquoi ces grilles, et à quoi servent-elles ?

4/ Les dimensions de ces traces aériennes peuvent aller jusqu'à des centaines de kilomètres, leur étalement sur 2,3, pays, parfois plus.

5/ Elles se forment à une altitude où les « traînées de condensation » ne pourraient être émises.

6/ Elles apparaissent au-dessus de zones où il n'y a aucun vol commercial.

7/ Dans ces zones, certains avions en émettent, d'autres non.

8/ Ces traînées peuvent totalement obstruer le ciel en très peu de temps, si elles sont nombreuses et se multiplient.

9/ On peut les observer sur des images satellites.

Les explications données à ces traînées chimiques :

Au vu de leur caractéristiques, les observateurs pensent qu'il s'agit de programmes d'épandages de substances dans l'atmosphère. Ces « Chemtrails », « traînées chimiques », ces « traces » visibles à l’œil nu dont il faudrait vraiment être aveugle pour ne pas les voir, vu leur multiplication, vu leur apparition soudaines et récurrentes, multipliées, provoquent des interrogations légitimes. L'explication la plus probable, au vu de leur caractéristiques, de la part des observateurs dont bon nombre de scientifiques et de météorologues est la suivante : des « composés de produits chimiques, mais essentiellement des particules métalliques tels le baryum, aluminium, etc. avec répercussion sensible sur l'environnement et la santé publique. Plus lourdes que l'air, elles finissent par retomber et contaminer l'air, l'eau, les sols et les sous-sols par capillarité.

Devant ce phénomène, et malgré les interrogations, aucune explication officielle satisfaisante n'émane des pouvoirs publics ni civils ni militaires. Cependant devant la sophistication des moyens aériens mis en œuvre pour réaliser ces épandages, la déduction est la suivante : « seuls, les militaires semblent en mesure de réaliser de telles opérations d'autant plus que des épandages sont effectués dans les couloirs aériens qu'ils se sont réservés ».

Aucune explication n'étant apportée à la population sur les formations systématiques de telles densités nuageuses artificielles, les autorités sont régulièrement interpellées : (les gouvernement, la cour européenne, et les autorités militaires).

Une seule et même réponse parvient aux populations qui révèle en fait un « refus d'investigations de la part de ces mêmes autorités ».

« Il n'existe pas de chemtrails, rien que des « contrails  ». Ce qui ne peut résister à l'analyse. Car ces explications, bien entendu ne satisfont personne. Malgré la somme de courriers, de demandes internationales auprès des pouvoirs publics, malgré les analyses effectuées des retombées des substances par des laboratoires indépendants, dont les résultats décèlent la présence de métaux lourds, baryum, aluminium, etc.

Il s'agit en fait, d'un raccourci commode, d'une pirouette dialectique, « pour balayer toute remise en cause de ces nouvelles méthodes de modification des conditions atmosphériques, qui, visuellement modifient le paysage familier que nous avons toujours connu, (villes et campagnes ), dans tous les pays, malgré l'essor des vols commerciaux ».

Enfin, pour « neutraliser » toute tentative de recherche des causes et de l'origine des effets inclus par ces « épandages », les « auteurs » qui qu'ils soient, se « protègent », en mettant en avant la trop fameuse accusation de « complotisme », ou de « théorie du complot », ou de « canular des chemtrails ». Ce qui a pour effet inverse de conforter toutes les personnes soucieuses du respect de l'Environnement et de nos écosystèmes menacés de réfuter la trop facile explication avancée des pouvoirs publics : la « théorie du complot » !

Devant la recrudescence des questions posés aux civils mais aussi aux militaires, aux USA, par exemple, en 2005, l'US Air Force a donc été amené à rédiger un rapport publié sous la référence AFD-051013-001, qui traite ainsi de la question des chemtrails :

Extraits : «  La politique de l'Air Force est d'observer et de prévoir le temps. L'Air Force se concentre sur l'observation et la prévision du temps afin que les informations puissent être utilisées en appui des opérations militaires. L'Air Force ne procède à aucun programme ou expérimentation sur le climat et n'a aucun plan de la sorte pour le futur  ».

Sauf que... le 17 juin 1996, « des militaires américains publient un rapport, qui, ainsi que l'exprime l'avertissement, n'engage qu'eux-mêmes et en aucune façon leur gouvernement, le ministère de la Défense ou les forces armées des États-Unis. La lecture de cette étude non classifiée est très instructive. Son titre : Weather as a Force Multiplier : Owning the Weather in 2025 »1... C'est bien de « propriété » du climat dont il est question.

Que dit cette étude non classifiée dont on peut trouver l'intégralité sur Internet ?

En 1957, le Comité Orville annonçait explicitement que la modification du climat était une arme au potentiel supérieur à la bombe atomique !

Extraits :

« Les technologies courantes qui arriveront à maturité dans les trente prochaines années offriront l'opportunité à ceux qui possèdent les ressources nécessaires de modifier les conditions climatiques avec les effets correspondants, au moins au niveau local. Les tendances démographiques, économiques et environnementales créeront une tension globale qui fournira l'élan nécessaire pour que des pays ou des groupes de pays transforment cette opportunité en capacité. Aux États-Unis, la modification du climat deviendra probablement une partie de la politique de sécurité nationale, avec, à la fois des applications nationales et internationales. En fonction de ces intérêts, notre gouvernement poursuivra cette politique à différents niveaux, par des actions unilatérales, la participation à une structure telle que l'Otan, une organisation internationale comme l'ONU, ou à une coalition. Partant du principe qu'en 2025 notre stratégie de sécurité nationale inclura la modification du temps, il s'ensuivra naturellement son utilisation dans notre stratégie de défense nationale. Outre les bénéfices significatifs qu'apporteront ces possibilités opérationnelles, une motivation supplémentaire à poursuivre ces recherches réside dans le fait de dissuader et contrer les adversaires potentiels. Dans cette étude, nous démontrons qu'une utilisation appropriée de la modification du temps peut offrir la domination du théâtre des opérations à un degré jamais imaginé. Dans le futur, ces opérations augmenteront la supériorité aérienne et spatiale, et fourniront de nouvelles options pour l'influence et la connaissance du champ d'intervention. La technologie est là, attendant que nous la fassions émerger : en 2025, nous pouvons posséder le temps ».

Dans cette étude, c'est le chapitre 4 qui devient de plus en plus intéressant.

En effet, intitulé « Concept of Operations », il aborde la question des techniques employées en soulignant que « le nombre de méthodes d'intervention est seulement limité par l'imagination », mais qu'à de rares exceptions près, elles impliquent d'injecter dans le processus météorologique de manière optimum, au bon endroit et au bon moment, soit de l'énergie, soit des produits chimiques  ».

Il s'agit aussi d'adapter les techniques aux événements météorologiques : nuages et précipitations, intensité des tempêtes, climat, brouillard, et espace. « Mais, tandis que des efforts vers une modification du temps offensive seront certainement entrepris par les forces américaines avec une grande prudence et de l'effervescence, il est clair que nous ne pouvons permettre à un adversaire de posséder l'exclusivité de la modification du temps  ».

Durant la guerre froide, les deux blocs Ouest- Est ont travaillé sur des armes stratégiques de haut niveau et le contrôle du climat a été ce multiplicateur de force requis des futures recherches.

URSS :

Bien entendu, les Soviétiques ne sont pas de reste. Ils perfectionnent, pendant la guerre froide, à leur tour des techniques de dispersion et de stimulation du brouillard, de stimulation de la grêle et de stimulation de la foudre. Une partie de cette technologique a pu être exportée, mais il en reste une autre partie au potentiel d'utilisation secrète.

A suivre...

 

 

1« Le climat comme multiplicateur de force : posséder le climat en 2025 ». L'intégralité de cette étude se trouve sur Internet.



57 réactions


  • révolQé révolQé 28 mai 2018 10:32

    Des avions civils aussi laissent maintenant leurs traces,les produits d’épandage étant de plus en plus directement dans leur carburant.


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 11:15

    Bonjour, je remercie tous ceux qui ont voté pour mon article. Cependant, le volet n° 2 ayant fait l’objet de nombreux commentaires injurieux, je bloquerai systématiquement tous les intervenants qui ne respectent pas la charte. Et ne répondrai qu’aux commentaires corrects qu’ils soient contradictoires ou polémiques, dans le cadre d’un échange serein.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 11:56
      @cassini

      Bonjour, c’est un peu dommage bien sûr, mais vu le commentaire... smiley

    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 29 mai 2018 21:39

      @Nicole Cheverney

      Vous devriez regarder les blogs et autres comptes Twitter qui traitent du militaire, du renseignement......etc..etc,
      Les commentaires sont parfois très très cru, évidemment si dans votre vie vous n’avez pas fréquenté ce milieu, cela peut être surprenant....
      Toutes les guerres sont à l’origine le résultat d’une volonté politique(Religieux, énergie, financier, gagne terrain, industriel, racisme...etc...etc.)  Peu importe l’arme ou la munition employée les guerres sont sale, inhumaine, dangereuse....... 

      C’est comme ça.. !
       smiley 

  • foufouille foufouille 28 mai 2018 11:55
    on se demande pourquoi les cyclones font tant de dégâts chaque année.
    c’est HAARP dans le numéro 4 ?


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 11:59

      @foufouille


      Bonjour Foufouille, je ne peux pas encore dévoiler le contenu du volet n° 4, le livre de P. Pasin que je commente est très dense et particulièrement étayé par une solide documentation.

    • Alren Alren 29 mai 2018 15:43
      @Nicole Cheverney

      « le livre de P. Pasin que je commente est très dense »

      C’est clairement un ouvrage complotiste sans base scientifique sérieuse comme je l’ai expliqué dans mes commentaires du volet n° 2.

      Jamais les avions de ligne ne pourraient procéder à un tel épandage ... qui commencerait sur le pays qui les a équipés d’un produit nocif.
      Or ce sont les avions de ligne qui créent les traînées. Elles engendrent des cirrus et des altocumulus seulement quand arrive un front chaud et humide qui se manifeste en altitude d’abord. C’est le même phénomène qui produit les virgas quand les vents d’altitude sont violents.

      Il est impossible de prévoir les conséquences d’un ennuagement artificiel, sans doute une refroidissement du sol du fait que les brillants cirrus renvoient vers l’espace une partie du rayonnement solaire. Ce qui ne serait pas une catastrophe climatique en cette période de réchauffement anormal !

  • Extra Omnes Extra Omnes 28 mai 2018 12:38
    Les chemtrails sont connus depuis des decenies... Ils sont possiblement responsables de l’irruption depuis une dizaine d’annees de la maladie des morgellons, que la doxa presente comme une « maladie mentale » (ben voyons).
    Faites vos recherches, je vous donne un lien qui date de 2012, il y a beaucoup de donnees sur le net. Les medias MS se taisent ou mentent .... bien entendu....


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 12:57
      @Extra Omnes

      Bonjour, merci pour le lien. Je ne connaissais pas cette maladie. Mais je ne suis pas étonnée que les retombées de substances chimiques soient à l’origine de maladies jusqu’à maintenant inconnues.

    • Extra Omnes Extra Omnes 28 mai 2018 13:13

      @Nicole Cheverney
      Merci a vous pour cet article tres factuel et pedagogique. Mlaheureusement, les gens levent rarement la tete vers le ciel, ils ont plutot tendance a se la fourrer sous le sable. 😂


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 18:11
      @Extra Omnes

      Les gens de plus en plus sont conscients de l’anormalité de ces conglomérats qui ne ressemblent pas du tout à ce qu’ils ont toujours connu dans nos ciels familiers. Je suis beaucoup plus optimiste que vous, malgré l’énorme campagne de contre-vérités de la part de nos détracteurs.

    • symbiosis symbiosis 29 mai 2018 14:39

      @BOUCOT
       
      Ou mis à part ceux qui en sont atteints


  • Electric Electric 28 mai 2018 12:59

    Bonjour Nicole, ne vous laissez pas importuner par les trolls. Leur présence est le signe que vous dérangez.

    Le premier cyclone détourné avec des moyens humains l’a été en 1947 :

    http://www.wakingtimes.com/2017/03/16/first-weaponized-hurricane-caused-widespread-destruction-1947/

    Le cyclone ERIN a fait partie du dispositif du 11/09/2001 :

    http://drjudywood.com/articles/erin/

    Le père du programme de guerre climatique US s’appelle Ben Livingston, il parle devant A Jones :

    https://www.youtube.com/watch?v=MKl9rqw1Ykw

    Les USA ont testé les premières bombes à tsunami en Nouvelle Zélande dès 1944 :

    https://www.independent.co.uk/news/experimental-bomb-to-create-huge-tidal-wave-was-tested-in-1944-1122610.html

    Cette technologie a très probablement été testée dès 1946 dans les îles aléoutiennes causant un tsunami sur Hawaï :

    https://www.livescience.com/3732-mystery-deadly-1946-tsunami-deepens.html

    Les russes sont encore plus avancés en matière de guerre géophysique asynchrone, collaboration avec N Tesla dès les années 1908 (Tunguska) et machine PAMIR à plasma (séismes) rachetée par les USA après 1995.

    Guerres par les ondes, guerres géophysiques, tout est possible.

    La matière, c’est du vide et des ondes.

    En jouant sur les fréquences, on peut tout faire.

    L’ADN est une antenne électromagnétique qui voit son environnement (secret de « l’évolution »).

    On peut manipuler l’ADN avec des ondes.

    Papier de Luc Montagnier « DNA, waves ans Water » qui a déjà fait l’objet d’un article ici même. Travaux des russes qui font évoluer des œufs de poules en canard en les bombardant avec l’ADN du canard. On obtient une poule/canard.

    Séisme de Haïti en 2010 100% militaire (exple).

    Voir le bouquin de Konstantin Meyl sur les ondes scalaires :

    http://www.histoireebook.com/index.php?post/Meyl-Konstantin-La-guerre-des-ondes-scalaires

    Les dispositifs de manipulation du jet Stream ont été passivement utilisés par les russes lors de la guerre de Yougoslavie, et par l’OTAN lors de la guerre d’Irak.

    Le pseudo programme de géo-ingénierie est donc un cache sexe pour la militarisation du climat, qui n’est par ailleurs qu’un maigre volet dans le programme de militarisation de la géophysique, incluant l’espace évidemment .


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 17:49
      @Electric

      Bonjour et merci de vos liens.

      Avec le perfectionnement et l’emploi des « armes climatiques » élaborées à partir de l’extraordinaire puissance des nouvelles technologies, et des progrès de la recherche, à travers le monde, c’est d’abord aux États-Unis, qu’il a été question de créer une « convention internationale au sujet de la modification du climat pour les pratiques à grande échelle, applications civiles et militaires, sous la pression de juristes américains tels que E. A. Morris, par exemple et d’autres.
      De ces décisions est né la convention Enmod.

      H. Cleveland, ancien secrétaire d’État aux organisations internationales confirme : »Nous ne voudrions pas que les autres nations puissent modifier notre climat, et, par conséquent, nous aurons certainement des restrictions quant à notre liberté de modifier le leur« .

      Quel plus bel aveu ? On ne peut être plus clair sur l’existence d’un programme de modification du climat comme arme militaire. Et je note que les Américains sont les premiers à s’en inquiéter. Ce, depuis au moins les années soixante.
      Voir aussi la Commission spéciale sur la modification du temps de la National Science Foundation - rapport publié en 1966, qui elle préconise des changements climatiques à des fins »pacifiques« .

      Je veux dire par là, qu’il ne sert à rien pour tous ceux qui s’abritent derrière la théorie du complot de tourner en dérision stupidement ou par inconscience et de nier ce que les pays les plus en pointe dans le projet avouent publiquement. Il va être de plus en plus difficile de continuer le petit refrain du »complotisme" et le trollage absurde qui s’en suit.

      En ce qui concerne la convention Enmod, seule la France, ne l’a toujours pas signée, au contraire de dizaines de pays signataires, à commencer par les USA.


       

  • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2018 13:21

    Le climato septique contre le climato hérétique Hulot ....


  • Lugsama Lugsama 28 mai 2018 15:07

    Ces histoires de chemtrails, de reptiliens et de terre plate sont tellement absurdes qu’on se demande comment on peut être aussi crédule pour croire des absurdités que n’importe quel physicien peux vous démonter en quelques secondes. Ah oui j’oubliais, tous les physiciens du monde sont payés par la NASA c’est bien connu smiley


  • symbiosis symbiosis 28 mai 2018 16:58

    Les épandages de substances chimiques sont maintenant un fait avéré. Il n’est même plus besoin d’essayer de prouver leur existence. Ils sont là, au dessus de nous et retombent sur nous.
    Nous savons tous, peu ou prou quel est leur fonction et de ce fait les autorités semblent être de plus en plus embarrassées et le seul moyen pour elles de camoufler cette réalité est le silence et la diabolisation des éveilleurs de conscience.
    Bref ! Combien de temps vont-elles encore faire la sourde oreille ?
    Elles n’admettront jamais l’existence de cette entreprise qui s’apparente à un crime de masse, à génocide lent.
    Le seul moyen de se débarrasser de ces épandages de substances chimiques massives dans l’atmosphère sera de se débarrasser de ce système mortifère ainsi que de ceux qui le produisent.
    Rien ne pourra se faire sans cela. 


    • Clouz0 Clouz0 28 mai 2018 20:58

      @symbiosis

      Génial votre second degré !!! smiley 

      Et d’ailleurs, comme le dit si bien l’auteur :
      ... Je veux dire par là, qu’il ne sert à rien pour tous ceux qui s’abritent derrière la théorie du complot de tourner en dérision stupidement ou par inconscience et de nier ce que les pays les plus en pointe dans le projet avouent publiquement. Il va être de plus en plus difficile de continuer le petit refrain du »complotisme" et le trollage absurde qui s’en suit....

      Il ne sert en effet plus à rien de tourner en dérision les théories du complot vu la façon dont les complotistes se chargent eux-mêmes de faire le job. 
      Et avec quel talent !

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 21:30
      @Clouz0

      Faire de l’humour au troisième degré, à la clouzo demande du talent ! vous l’avez, mais ne vous fatiguez pas trop, vous ne convaincrez que vous-même. Toujours en service commandé ? Je trouve que vous vous améliorez de jour en jour. Bon public, bon public !

  • covadonga*722 covadonga*722 28 mai 2018 19:06

    « Le seul moyen de se débarrasser de ces épandages de substances chimiques massives dans l’atmosphère sera de se débarrasser de ce système mortifère ainsi que de ceux qui le produisent. »



    bonjour , ne serait il pas plus simple d’interdire aux avions de voler ?


    Bonjour , madame ne me remerciez pas pour le vote en modo j’en ai reçu l’ordre par ailleurs , nous considérons de notre devoir de prêter assistance aux personnes « éclairées » 

  • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 28 mai 2018 21:05
    Marchant chaque matin dans la campagne provençale, je constate depuis quelques années occasionnellement par temps clair et ciel limpide ces fameux chemtrails dénoncés par Claire Severac.

    Ils n’ont rien à voir avec les traînées d’avions ni en aspect ni en trajectoire.

    Six avions convergent quotidiennement dans un créneau de dix minutes par les couloirs commerciaux vers Marseille : leur trajectoire est précise et ciblée, leur trace s’efface très rapidement.

    Les chemtrails, d’un aspect complètement différent, suivent des trajectoires aléatoires, se croisent à la perpendiculaire, sans régularité horaire ni rythme hebdomadaire, et leur trace peut rester suspendue pendant des heures avant de se dissoudre.

    Quand on peut comparer les deux traces simultanément, on est bien obligé de constater qu’il ne s’agit pas d’une simple réaction atmosphérique et que ces divergences amènent à se poser des questions.

    Les explications proposées sont très inquiétantes, tout autant que le scepticisme ambiant.

    Merci Madame Cheverney d’aborder ce problème.




    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 mai 2018 21:26
      @Parlez moi d’amour

      Bonsoir et merci de votre commentaire. D’abord merci d’évoquer la courageuse madame Séverac. Ensuite, il suffit de lever la tête pour voir - n’importe qui le peut - que ces traces ont TOUT d’anormal. Mais il y a une campagne que je qualifierais de « violente » d’ailleurs, on n’a qu’à le constater dans les propos parfois ingominieux de certains intervenants pour comprendre que ce sujet reste tabou ; et gêne. Mais de moins en moins, car Internet offre une facilité de recherches de documents déclassifiés civils et militaires, comme le souligne l’auteur du livre que je commente, pour comprendre les enjeux très importants de cette « guerre climatique », pour qui a l’intelligence et la curiosité d’aller au-delà de la bien-pensance obligée.


  • covadonga*722 covadonga*722 28 mai 2018 21:08

    « simple réaction atmosphérique et que ces divergences amènent à se poser des questions » 



    moi je ne m’en pose plus je sais désormais pourquoi je suis chauve ......

    • Clouz0 Clouz0 28 mai 2018 22:45

      @Mekissê

      Cette absence assourdissante questionne ! 
      Serait-il arrivé un drame dont nous n’aurions pas eu connaissance ?

      Permettez-moi un vibrant hommage... au cas où :

      « Entre ici Jean Lucien, avec ton terrible cortège de chemtrails ! 
      Avec ceux qui ont combattu les media mainstream, avec ceux qui sont morts frappés par des épandages sauvages ou par des démolitions contrôlées, avec ceux qui furent sur ce site même à l’avant garde de l’enquête indépendante, avec les meilleurs de nos fils, avec Charmord, avec Manfred, avec Momo...
      Entre ici Jean Lucien, ton combat n’aura pas été vain ! De nouvelles voix puissantes ont repris le flambeau. De nouvelles voix poursuivent inlassablement ton oeuvre de vérité. À-gogos-Vox est devenu le haut-parleur de ta fureur, des cohortes d’éveillés se sont élancées sur tes pas.
      Entre ici Jean Lucien, étends-toi entre les ombres croisées de ces chemtrails innombrables avant de gagner ta dernière demeure, le centre de la terre creuse si bien décrite et préparée pour toi par ton disciple Dotorix.
      Nous ne t’oublierons jamais ! »
      RIP



    • Yanleroc Yanleroc 28 mai 2018 23:40

      @Clouz0, 


      Évidente corrélation entre chemtrails et ovnis (âmes sensibles s’ abstenir) !

      Il est bien évident que si une espèce extraterrestre porte la plus haute attention à ces chemtrails ce n’est pas pour étudier seulement la combustion de nos jets et ses conséquences atmosphériques (dioxyde de carbone, cristaux de glaces, etc..) mais bien pour subodorer quelques anomalies chimiques récentes qui semblent porter atteinte à notre intégrité physique et psychique.

      Chemtrails et ovnis ( qui eux sont bien réels puisque presque plus personne de sensé et-ou renseigné, ne doute de leur réalité !)



      Beau poème sinon !

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 mai 2018 10:14
      @Yanleroc

      Bonjour, je ne suis pas du tout adepte de la théorie des extra-terrestres, la question pour moi ne se posedonc pas. Mais chacun est libre. Par contre, je pense que les êtres humains ont depuis la nuit des temps déployé des trésors d’imagination pas toujours au service du bien commun.

      Si je parle chemtrails c’est pour moi un problème bien matériel et vérifiable. 

    • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 08:14

      @Nicole Cheverney
      Bonjour, il y a pourtant beaucoup plus d’ élément démontrant la réalité ET que celle des Chemtrails et la population « croit » plus facilement à la présence ET qu’ aux CT !!

      Déception quant à votre supposée ouverture d’ esprit ! (manque de curiosité, auto-censure ?...)

  • symbiosis symbiosis 29 mai 2018 07:41

    La bande de persifleurs malveillants qui attaquent les 3 volets de cet article n’ont toujours rien apporté à ce débat pour défendre et justifier leurs points de vue.
    Uniquement des dénigrements de l’auteur, mais jamais de raisonnements censés et construits qui pourraient nous faire admettre que nous nous trompons.
    Mais comment pourrait-il en être autrement ?


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 mai 2018 10:08
      @symbiosis

      Bonjour, comment pourraient-ils défendre et justifier leur point de vue  ? faudrait-il qu’ils en aient un ; tout juste du vide sur du néant ! smiley

  • covadonga*722 covadonga*722 29 mai 2018 11:20

     « tout juste du vide sur du néant ! »


    excellent ! Madame, ça expliquerait cette propension a se pencher sur vos textes 

    • symbiosis symbiosis 29 mai 2018 14:57

      @covadonga*722

      D’où l’acharnement à parasiter les articles des éveilleurs de consciences et des réinformateurs par le vide. Quand on n’a rien à opposer à certaines évidences, on fait appel au vide. C’est la pollution et le parasitage par le vide. 
      Et les parasites, toujours les mêmes sur ce site, sont systématiquement en première ligne quand il s’agit d’opposer du vide au bon sens.
      Mais je crois que nous avons à faire à de vieux réactionnaires frustrés, oisifs et jaloux de ne pas avoir ce privilège du discernement et de l’éveil de la conscience, car quand Pompéo le dit on le croit, quand Snowden le dit, c’est un conspirationniste. Mais Pompéo ne sera jamais vu, lui comme un conspirateur.
      Aveuglement et dépravation que tout cela !


    • Yanleroc Yanleroc 30 mai 2018 13:06

      @symbiosis
      Aveuglement partout : certains croient aux CT et pas aux ovnis, d’ autres aux ovnis mais pas aux CT !

      D’ autres aux vaccins mais pas au 11 sept. etc...
      et il ne s’ agit ni d" une question d’ intelligence ni d’ instruction, alors, aveuglement sélectif ?...

  • eddofr eddofr 29 mai 2018 15:26

    @l’auteur


    Dés la première phrase tu affirme : 

    La plupart du temps, les avions en vol dégagent une « petite traînée blanche » communément appelée « traînée de condensation », ou « contrail » en anglais. Cette traînée reste visible dans le ciel, 10 à trente secondes environ. Parfois plus, mais jamais des heures.

    Or, cette affirmation est fausse à plus d’un titre.

    Un avion produit 2 types de traînées :

    La traînée de bout d’aile, nécessairement fugace, puisqu’elle n’est due qu’à la dépression provoquée par le vortex qui entraîne une chute de température et la condensation par saturation de l’humidité présente dans l’air.
    Dés que l’avion est passé, l’air comble la dépression, la température remonte et l’humidité se sublime à nouveau.

    La traînée du réacteur, plus persistante puisqu’elle est due à la production d’humidité consécutive à la combustion du carburent. Là encore on provoque un phénomène de condensation par saturation, mais celui-ci est persistant puisque l’humidité additionnelle ne va pas disparaître après le passage de l’avion.

    Dans des conditions spécifiques, propices à l’apparition spontanée de cirrus (air froid et saturé en humidité) ce nuage peut essaimer et provoquer l’apparition de cirrus qui en suivront les contours du fait de la présence des résidus de combustion qui constituent, de fait, des noyaux de congélation.

    C’est effectivement une traînée chimique, puisqu’elle est constituée d’eau (le produit chimique H2O) et de résidus de combustion.

    La seule traînée qui puisse être qualifiée de contrail est la traînée de bout d’aile, puisqu’elle ne résulte pas d’apport chimique mais seulement du phénomène de dépression.

    Toute traînée de moteur à réaction, est et peut-être qualifiée de « chemtrail » puisqu’elle résulte effectivement d’un apport chimique.

    Mais il y a là rien qui justifie spécifiquement une théorie d’épandage généralisé.

    Attention, je ne dis, ni que personne n’a jamais épandu de produits chimiques, ni que personne n’a envisagé de le faire (si vous avez pu l’imaginer, d’autres ont pu également).

    On a évidemment connaissance d’épandage de désherbants, d’armes chimiques, et de tas d’autres trucs folkloriques. Mais cela à toujours été dans un but précis, et localisé.

    L’idée d’épandre des produits chimiques via la combustion des carburants dans les moteurs des avions à réaction transitant en haute altitude est techniquement débile pour au moins 4 raisons ..

    1) La combustion a de forte chance de dénaturer le produit et donc d’en réduire l’efficacité.
    2) A très haute altitude, les chances de toucher la cible visée sont faible (dispersion, jet-stream, dérive, ...). Il est plus que probable que le « produit » touche le sol à des centaines de kilomètres de la zone d’épandage.
    3) Vu la forme des traînées (de long « fils ») il faudrait vraiment un sacré quadrillage pour que le produits épandu soit réparti de manière homogène sur la zone à « couvrir ».
    4) Un épandage par dispersion à moyenne ou basse altitude serait bien plus efficace (quel que soit l’objectif que l’on prête à ses auteurs) et de surcroît parfaitement indétectable par le quidam moyen !

    • symbiosis symbiosis 29 mai 2018 16:51

      @eddofr

      raisonnement de débunker !!


    • symbiosis symbiosis 29 mai 2018 16:56

      @eddofr
      Raisonnement qui noie le poisson et qui tend à éluder le problème des épandages de substances toxiques clandestines étrangères à tout résidu de combustion de carburant.


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 30 mai 2018 08:28

      @eddofr

      effectivement, 2H2 +O2 -> 2H2O, c’est de la chimie.. comme je l’avais aussi précisé à la version 2.. Il faudrait aussi ajouter à vos observations que les avions volent par niveaux séparés par tranches de 500 pieds ou 1000 pieds ce qui explique des différences sur les « chemtrails » observés sans faire appel à un complot international ..


    • eddofr eddofr 4 juin 2018 18:28

      @symbiosis

      Ce que j’essaie de dire, c’est simplement que les épandages clandestins ne se voient pas !

      Ceux qui se focalisent sur les traînées visibles (qui ne sont que de la pollution) font le jeu des éventuels épandeurs en décrédibilisant toute tentative de les dénoncer.

      Ceux qui regardent les traînées visibles sont comme ceux qui regardent le doigt quand on leur montre la Lune !

      Si épandages il y a, on ne vous les laisse pas voir !

  • symbiosis symbiosis 29 mai 2018 17:21

    Pourquoi ce silence depuis des années alors qu’il y a controverse ?A chaque controverse, nous sommes taxés d’hallucinés complotistes. Pourquoi, suite à cette controverse qui enfle d’année en année et qui produit son cortège de maladies nouvelles et étranges, de questions sans réponses, pourquoi n’y a-t-il toujours pas de débat parlementaire ? Pourquoi les pouvoirs publics bottent -ils systématiquement en touche et pourquoi quand les éveilleurs de conscience essaient de desserrer l’étau du totalitarisme grandissant, sont-ils systématiquement criminalisés, au lieu de résoudre raisonnablement cette controverse ?


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 mai 2018 18:44
    @ eddof

    Tout d’abord, je ne peux cautionner l’amalgame que vous faites comme tous les debunkers entre « contrails » et « chemtrails ».

    Quant à moi, je n’affirme rien, mais comment se fait-il qu’en Mai 1997, le comité du National Research Council (NRC) américain, investi d’une mission d’enquête par le Congrès, reconnaît la conduite « d’expériences par l’armée à l’insu des populations » ?

    De quelles expériences s’agit-il ?
    De la dispersion de gigantesques quantités de sulfure de cadmium-zinc et de micro-organismes au-dessus de 33 zones urbaines et rurales des États-Unis et du Canada, dans le cadre de « tests de guerre bactériologiques ». Ont été visées de grandes villes comme Saint-Louis, MInneapolis et Winnipeg.

    Ces substances ainsi que du Cadmium déversé sont hautement toxiques : le cadmium est considéré comme une cause de cancer du poumon.

    L’ouvrage de Patrick Pasin, que des intervenants ont la légèreté de traiter « d’ouvrage complotiste » - ( au nom de quoi serait-il « complotiste », tandis que les allégations des debunkers ne seraient pas, elles, le fruit de manipulations auprès de l’opinion publique en exerçant une sorte de petite « terreur » dialectique avec les termes appropriés pour faire taire, pour dissuader de se poser toutes les questions légitimes  ?), se base sur des documents officiels américains, non classifiés et sur les témoignages de scientifiques américains de renom. ce qui explique le fait que l’on peut tout à fait, pour qui le veut vraiment, se pencher sur le problème, au nom des jeunes générations, qui auront à subir plus tard toutes les conséquences médicales de ces épandages chimiques, depuis de très nombreuses années sur nos têtes.

    Je ne vais pas continuer à essayer de discuter avec des personnes qui systématiquement bottent en touche. Non, ici le débat ne peut être sainement mené, car il y a comme le prouve la série de commentaires à mon encontre, collusion pour ridiculiser à la fois l’auteur de l’article, et l’auteur de l’ouvrage. Ce qui est un manque de pondération et d’esprit critique. Ces personnes ont choisi leur camp ! Qu’elles y restent !

    J’attendrai donc le volet n° 4 pour apporter encore plus d’informations aux lecteurs qui veulent réellement s’informer et qui ont pris le parti de respecter l’auteur du livre et l’auteur de l’article. 

    deux parallèles toutefois sont permis :

    1/ nous connaissons tous les graves dommages collatéraux de ces substances citées par le RNC : cadmium,sulfure de cadmium-zinc, particulièrement chez les professionnels de la peinture, artistes peintres et bâtiments : cancer, psoriasis, allergies respiratoires, maladies dues aux métaux lourds, etc.

    2/ Le déni de ces substances concernant les chemtrails, est tel qu’il nous paraît analogue au silence des pouvoirs publics qui couvrit les cancers dus à l’amiante où il aura fallu près d’un siècle pour qu’enfin, il soit reconnu officiellement, après de centaines de milliers de morts !

    Faudra-t-il attendre un siècle pour que soient enfin reconnue la toxicité des épandages chimiques aériens, leurs dommages collatéraux directs, indirects, sur les populations et l’environnement ?

    Mais le plus cynique dans l’histoire c’est que lorsque seront reconnus officiellement ces épandages chimiques, les debunkers les plus virulents seront les premiers à crier plus fort que les autres comme le firent les « résistants de la dernière heure » !


    • symbiosis symbiosis 29 mai 2018 19:06

      @Nicole Cheverney

      Il y a blocage !

      Donc, s’il y a blocage, il y a chemtrails !!

      (Épandage de substances toxiques clandestines étrangères à tous résidus de carburants d’aviation)


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 mai 2018 19:21
      @conspitre

      « chemtrails sionistes »

      Mais qui vous parle de sionistes ? Pourquoi cet amalgame ? C’est odieux !

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 29 mai 2018 23:10

      @Nicole Cheverney
      tous les jours je vois passer les avions commerciaux du nord vers le sud et d’est en ouest et le ciel devenir glauque sans douter un seconde du fait que les avions de ligne ne sont pas là pour nous empoisonner. C’est tellement facile à vérifier ! 

      vous consultez où ?

  • Homme de Boutx Homme de Boutx 29 mai 2018 22:57

    Dommage, je m’attendais, comme je le précisais dans mon dernier message sur la version 0.2 à un minimum d’information sérieuses.

    Rien de plus qui me ferait douter du fait que les contrails sont normaux compte tenu du réchauffement anthropique notamment par les avions qui saturent le niveau 10000 mais aussi la débauche d’énergie carbonée ou pas et de la bêtise humaine qui croit que lorsque c’est gratuit, ça pollue pas !.

  • hervepasgrave hervepasgrave 29 mai 2018 23:15

    Bonsoir,
    S’il est vrai que toutes ces trainées nous polluent pour certain d’entre nous depuis bien longtemps.Ceux qui en parlent n’utilise peut-être pas le bon langage.d’un côté ou de l’autre.
    Premièrement du côté qui rejette les épandages ,ils pouvaient d’un coup d’un seul faire taire tout le monde sur le sujet des trainées.Ils suffisait de dire que c’était du a des moteurs a micro-ondes.Chose qui était dite aux élèves que nous étions il y a plusieurs décennies déjà concernant l’aviation Canadienne.Qui dit micro-onde dit agitation des particules d’eaux.Je le sais cela parait simpliste,mais bien plus que suffisant pour nous autres petites gens de la populace. Maintenant pour ceux qui donnent des compositions des rejets,ils feraient mieux de se consacrer a jouer les détectives chimistes en recherchant non pas des effets, mais plutôt déterminer le résultat de ces mélanges.Trouver ce que cette chimie fabrique.Et puis pour le côté arme ,il faudrait peut-être éclaircir une chose fondamentale.Quels sont les ennemies ? Car c’est bien beau de nous parler des guerres actuelles,mais bizarrement les pays soit disant ennemies ont des chemtrails identiques.Cela serait-il de l’intoxication de masse ces guerres médiatisées ? Car là comme dans le commerce ils s’arrangent bien et oublie qu’ils sont ennemies ! Les information sur le sujet sont trop démontable pour être utile et instructive. En Français "c’est un beau bordel,ou peut-être une ruse de coyote pour discréditer l’information, la propagation de l’information. Cestpasgrave,car au bout du compte dans notre nouveau monde d’écologie,de protection de la nature et j’en passe ,les gens ne lèvent plus la tête pour regarder le ciel.Et quand ils le font et que nous leur faisons remarquer la chose,ne se rappelant plus ce qu’est un ciel normal ,ils ne trouve rien d’anormal,de choquant.Bilan ,ils ont perdu leur humanité et leur animalité d’un seul coup.


  • Homme de Boutx Homme de Boutx 30 mai 2018 18:38

    En conclusion, sachant qu’un ciel glauque, c’est des nuages d’altitude qui réchauffent le climat, il faudrait arriver à ne brûler que du carbone pur dans les réacteurs.. le CO2 ne congèle pas au dessus de - 80°C.. on devrait ainsi éviter les chemtrails grâce au CO2 et refroidir la planète !! 


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 mai 2018 20:06
    Homme de Boutx

    Bonsoir, Cela est en partie vrai, il y a effectivement des opérations de « contrails » renforcés, de refroidissement de la planète, pour faire reculer le réchauffement climatique. Nous sommes d’accord sur ce point. Mais ce dont nous parlons, que les debunkers interdisent d’aborder, ce sont les épandages de substances chimiques toxiques qui sont tout aussi réelles que les opérations de refroidissement de la planète, mais peut-être pas dans le même but, plus secret, plus militaire. Selon la théorie de qui contrôle les semences, contrôle l’alimentation, qui contrôle les monnaies, contrôle les peuples, qui contrôle le climat contrôle les stratégies géo-politiques. Depuis la guerre froide deux camps se sont bien affrontés Est-Ouest et comme je l’ai bien souligné, les Soviétiques n’ont pas été les derniers à vouloir contrôler le climat. Ce n’est pas du complot, c’est juste des moyens de guerre économiques mis à la disposition des pouvoirs et des autorités. C’est tout.

    Est-ce bien utile, de m’insulter comme l’ont fait certains debunker qui ont tenus sur moi des propos plus qu’ignobles ? Croyez-vous ? J’aimerais beaucoup entendre votre point de vue puisque je dois souligner la correction de vos coms. Merci

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 31 mai 2018 00:36

      @Nicole Cheverney

       J’ai du mal à croire qu’il y ait des opérations pour refroidir la planète.. faudrait que les produit répandus restent en l’air..et que l’on croie réellement au réchauffement climatique, quant aux autres épandages c’est dans le domaines du techniquement possible mais je ne vois pas comment on pourrait faire cela tous les jours sans « fuites » et dans quel objectif.

      Pour ce qui est des propos malveillants, il faut faire la part de choses... beaucoup de rédacteurs limitent justement leur production pour ne pas à subir cela, les critiques plus virulents n’ont jamais rien publié ! mais cela n’est pas totalement négatif, le mieux serait d’avoir les critiques dans l’espace de modération pour éventuellement pouvoir réécrire un texte ou corriger une bêtise pour faire quelque chose de constructif.
      Bonne nuit

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 2 juin 2018 22:45

      @Nicole Cheverney

      en matière de chimie et de propagande obscurantiste, la COP21 a diabolisé les gaz des pompes à chaleur exigeant des contrainte invraisemblables conduisant à des coûts dissuasifs.. et pourquoi ?

      780g de R410 pour une pac de 3500W avec un coef de diabolisation de 2088 (PRG en langage initié) ce qui correspond à 2 stères de bois brûlé sur la durée de vie de la pac ! De qui se moque-t-on ?

      On pourrait imaginer installer 20 millions de PAC de 3,5 kWh à 600 € pour réduire la consommation de 170 TWh à 50% de puissance pour 12 milliards (investis par les particuliers et remboursé dans l’année, donc gratuit pour l’état, hors taxes perdues), ce qui permettrait de fermer 25 réacteurs !

      on comprend mieux la chasse à l’espritdeserre du CO2 et pas du nucléaire.. et Carrier qui se barre de France fuyant la mafia nucléariste au pouvoir !

       mais les chemtrails, c’est pour faire peur à qui et ça profite à qui ?


  • eddofr eddofr 31 mai 2018 11:29

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?


    Pourquoi imaginer le pouvoir utilisant tout simplement la flotte militaire dont il dispose pour épandre discrètement toutes les saloperies qu’il a envie d’épandre ?

    C’est tellement mieux d’imaginer qu’ils vont se faire « ch..r » à introduire des « trucs » dans le carburant des avions de lignes qui vont laisser des traînées visibles en haute altitude.

    Les traînées que vous voyez dans le ciel NE SONT PAS DES EPANDAGES CLANDESTINS, je sont juste des traînées de combustion.

    Les épandages clandestins existent très probablement. Je n’ai pas cherché, et je n’ai donc pas trouvé de preuve objective d’épandages clandestins, mais j’ai confiance dans les services secrets, les militaires et les grandes entreprises multinationales pour avoir ce genre d’idées et les mettre en application sans vergogne).

    Mais vous ne les voyez pas et vous ne les verrez jamais (ils sont pas si cons).

    Arrêtez de vous focaliser sur les traînées visibles dans le ciel. Xe n’est rien de plus que ce que c’est : de la pollution !

Réagir