lundi 11 septembre 2017 - par Michel DROUET

L’invective et le mépris en marche

Qu’est-ce qui vous prend, Monsieur le Président, friseriez-vous le burnout ou bien l’autoritarisme et le mépris sont-ils chez-vous une seconde nature ?

On pourrait le penser

Encore Ministre sous Hollande, vous aviez déjà qualifié des salariés d’un abattoir breton d’illettrés, ce qui vous avait valu une volée de bois vert, mais c’était avant et vous vous étiez senti obligé de faire des excuses.

Plus près de nous, sous votre nouveau magistère, et toujours en Bretagne, vous aviez parlé des gens qui ne sont rien, ce qui dénote une parole qui se libère, sans filtre, comme on dit et une vision particulière de notre société.

Il y a quelques semaines, en Roumanie, vous avez vitupéré contre la France qui ne serait pas un pays qui se réforme, alors qu’il n’attend que cela, sauf que, réforme n’a pas le même sens pour tout le monde et que celles que vous proposez ne plaisent pas forcément à l’ensemble des français.

Plus récemment, en Grèce, pays exsangue, devant un parterre de happy-fiew, vous avez déclaré ne rien vouloir céder, « ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ».

Ces deux derniers exemples de votre fébrilité, sont d’autant plus remarquables que vous aviez déclaré que vous ne commenteriez pas la politique intérieure depuis un pays étranger.

Vous a-t-on dit que le fait de dénigrer la France et ses habitants, dont certains sont vos électeurs, pouvait porter préjudice à notre pays en matière de commerce international et que les investisseurs étrangers vont y regarder à deux fois avant de venir dans ce pays de fainéants, de cyniques et d’extrêmes.

Où sont les fainéants ?

Hormis les grosses blagues éculées sur les agents de la DDE et sur les fonctionnaires en général proférées par ceux qui ont raté les concours d’entrée dans la fonction publique, pourriez-vous m’indiquez où se trouvent les fainéants en France ?

Peut-être qualifiez-vous ainsi les demandeurs d’emplois qui « profitent du système » comme on le dit fréquemment à droite et qui se « vautrent dans l’assistanat » et que vous souhaiteriez sans doute voir enfourcher leurs vélos pour aller livrer de pizzas juste pour quelques euros sous statut précaire ?

Pensez-vous qu’il soit élégant de parler de fainéants alors que votre gouvernement supprime à tour de bras des contrats aidés, véritable respiration pour ceux qui en bénéficiaient et qui s’investissaient au quotidien dans les collectivités, les maisons de retraite et les associations.

Dans le même temps, la modification du code du travail va se traduire par de nouveaux licenciements qui viendront sans doute grossir ces cohortes de profiteurs, mais la réorganisation de l’assurance chômage que vous envisagez, mettra sans doute fin à tout cela, mais pas au chômage !

Je n’ose pas penser, par contre, que vous puissiez faire un amalgame entre rentiers et fainéants puisque c’est précisément sur eux que vous comptez pour relancer la croissance en leur faisant des cadeaux fiscaux, comme la réduction de l’ISF.

Où sont les cyniques ?

On désigne comme cynique celui qui avoue avec insolence, et en la considérant comme naturelle, une conduite contraire aux conventions sociales, aux règles morales.

Là, je ne doute pas que votre grande culture philosophique nous permettrait de mieux comprendre votre pensée que l’on dit complexe, si vous daigniez nous dire à qui vous pensez en utilisant ce terme. Car enfin, les conduites contraires aux conventions sociales et aux règles morales sont légions dans notre pays, si l’on considère que chacun a sa propre vision des choses.

Moi, par exemple, j’ai tendance à penser que M. Gattaz, le digne représentant du patronat, fait preuve de cynisme quand il dit que vos ordonnances vont dans le bon sens, sans s’engager dans la voie de la création d’emplois, malgré les milliards d’euros déversés sur les entreprises.

Chacun sa vision du cynisme…

Où sont les extrêmes ?

Auriez-vous peur du débat politique ? Les extrêmes, comme vous dites, font partie du paysage politique depuis longtemps et pour l’instant, on n’entend parler ni de coup d’état, ni de barricades, ni d’atteintes aux biens publics, simplement de réactions à votre politique qui risque de grossir les rangs, non pas des extrêmes, mais de la contestation sociale.

Il va falloir vous y faire, comme vos prédécesseurs, il existe une opposition dans notre pays, et c’est tant mieux. Nous ne sommes ni en Turquie, ni dans des républiques bananières, dirigés par des potentats. Nous sommes en France.

Souvenez-vous également que l’abstention, les votes blancs ou nuls lors des élections présidentielles et législatives ont marqué une nette défiance vis-à-vis des politiques en général et de vous et de votre majorité en particulier.

Les contestataires, donc, pour éviter de parler d’extrêmes, ce sont peut-être ces retraités « aisés » qui touchent le pactole chaque mois (1200 euros) qui vont être ponctionnés de 1.7% de CSG supplémentaires.

Ce sont peut-être ces salariés qui, en apparence devrait gagner 2 ou 300 euros de plus par mois suite à votre tour de passe-passe CSG/cotisations sociales, mais qui perdront tout parce que les coupes claires dans les dotations aux collectivités locales se traduiront par des augmentations d’impôts et taxes ou des suppressions de services publics qu’il faudra désormais payer (un bel exemple de cynisme, au passage…).

Bon, les extrêmes ne sont ni chez les riches que vous cajolez, ni chez les chefs d’entreprises que vous représentez dignement, mais tout cela n’est qu’une question de point de vue : nous n’avons sans doute pas les mêmes valeurs.

Quel manque d’élégance…

Cela fait simplement 4 mois que vous avez été élu et déjà des doutes apparaissent quant à votre capacité à appréhender la tâche qui vous est dévolue, et surtout, vos difficultés à vous adresser au peuple français de manière simple et dépassionnée, en faisant de la pédagogie, semblent patentes. 

Parlons peut-être de conservatismes, voire de clientélisme pour parler des français et de votre action, mais évitons autant que faire se peut les mots qui fâchent : nous ne sommes ni fainéants, ni cyniques, ni extrêmes.

Redescendez sur terre, c’est-à-dire revenez en France ; Nous vous avons beaucoup vu avec les grands de ce monde, parcourir la planète. Certes, tout ne se joue pas à l’intérieur de nos frontières, mais les français aiment bien qu’on leur parle simplement, qu’on leur explique les choses, mais c’est sans doute parce que votre politique est difficile à expliquer aux français que vous avez choisi de vous exprimer à l’étranger, avec le succès que l’on connait…



136 réactions


  • Daniel Roux Daniel Roux 11 septembre 2017 08:37

    La conscience politique des citoyens ferait un immense progrès si ces derniers savaient les modes de gouvernances ordinaires de cette petite minorité qui accapare à la fois les capitaux, les moyens de production, les médias et le pouvoir.

    Mode d’emploi :

    1 - Ne dites jamais la vérité aux électeurs :

    Vous êtes un professionnel de la politique attaché aux grands intérêts financiers, industriels ou agricole, présentez vous comme un défenseur des intérêts du peuple, contre ceux qui leur dévorent le foie.

    Vous êtes un arriviste, individualiste uniquement intéressé par l’argent. Adhérer à un parti politique dont les membres sont comme vous mais qui affiche le titre de « populaire » ou « républicain ».

    Vous défendez le pouvoir type bonapartiste, centralisé, autoritaire et favorable aux affaires, proclamez-vous « démocrate ». 

    2 - Captez le maximum de budgets et de subventions pour remercier ceux qui financent vos campagnes électorales et vos galipettes.

    Dénoncez avec force et obstination le nombre invraisemblable de fonctionnaires, tous inutiles par définition et cause évidente de l’endettement excessif de la nation.

    3 - Détournez l’attention des insolentes plus-values obtenues par les banquiers de haut vol grâce à la monnaie imprimée à tout va par la banque centrale et distribuée aux principales banques. Monnaie de singe dont elles se servent pour les crédits et la spéculation.

    Exigez le contrôle des chômeurs, des malades et des profiteurs du RSA, grands abuseurs du système, l’augmentation de l’âge de départ en retraite des vieux, l’abaissement des aides aux plus pauvres qui encouragent la fainéantise, la baisse des retraites et des indemnités chômages.

    Etc...


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 09:12

      @Daniel Roux
      Bonjour Daniel
      Très belle description du politique démagogique aux ordres.
      Quant à ce que le citoyen lambda arrive à décrypter ce mode de fonctionnement il faudra sans doute encore du temps et des médias qui ne se contentent pas de servir la soupe.


    • Daniel Roux Daniel Roux 11 septembre 2017 09:51

      Bonjour Michel

      Il serait bon que votre lettre soit lu par l’intéressé mais comme il ne s’agit pas, ni d’un sondage, ni d’un cours de bourse..

      L’arrogance et le mépris de Macron vis à vis du peuple français ne sont pas si surprenants vis à vis d’un représentant de la classe dominante mais, en général, à ce niveau, on sait dissimulé.

      Derrière le cirque habituel et les mots, il y a la réalité. Pour juger d’un homme, politique ou non, examinons ces actes.


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 13:40

      @Daniel Roux


      On peut en juger bien avant..à moins que ce ne soit un faux-cul complet, c’ est dans les gênes je crois. Sarko non plus ne savait pas dissimuler. C’ est le royaume de la voyoucratie décomplexé. Sarko piquait dans la caisse et s’en expliquait en aparté à des journaleux, Ma crotte se fait livrer des stupéfiants à l’ Elysée..bon, s’ agirait pas qu’ il abuse, ça coûte des blindes en plus et c’ est vous qui payez.
      Ce type de toutes façons est fabriqué, il est materné par Rose-Mary, pour être le joujou de nos maîtres, le hochet qu’ ils agitent pour nous hypnotiser, enfin, les connards qui l’ ont adoubés !
      Mais.on est plus nombreux, héhé..


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 15:03

      @Daniel Roux
      Je n’ambitionne pas d’être lu par l’intéressé, mais je me doute que ses « communicants », à l’affut de tout ce qui concerne leur idole auront lu cette modeste prose et auront mis un bâton supplémentaire dans la colonne : « il faut absolument parler au peuple plus doucement ».
      D’autres officines proches de la place Bauveau auront eux coché la case « extrémiste ».


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 16:57

      @Michel DROUET

      et pis y faudrait aussi que Philou se rase, 
      et que les autres nous lâchent la grappe.

  • petit gibus 11 septembre 2017 09:03
    Pour se permettre une telle attitude ! ! !
    J’ai bien peur que le réveil des Français 
    ne soit pas encore pour demain smiley

    • V_Parlier V_Parlier 11 septembre 2017 11:05

      @bob14
      Les français ont de facto accepté la gouvernance néolibérale puisque, indirectement, ils ont dit oui à l’UE et non au protectionnisme. La seule voie applicable dans cette situation est la casse du code du travail, des salaires et des prestations chômage. Même si c’est déplorable, dans les conditions fixées il n’y a que cela qui « marchera » (au sens budgétaire bien sûr). Et ce n’est pas moi qui l’ai voulu.

      C’est drôle, avant les élections j’étais tendu et dorénavant je regarde tout ça comme un spectacle. C’était gros mais c’est passé, et tout va se dérouler de façon si prévisible que ça en deviendra ennuyeux.


    • Dzan 11 septembre 2017 12:56

      @V_Parlier
      Je ne dois pas être Français, puisque je n’ai jamais voté, ce dont vous parlez.


    • Alren Alren 11 septembre 2017 13:21

      @Dzan

      Mais en n’ayant pas voté pour Mélenchon lors de la présidentielle, une élection qui aurait pu devenir historique avec la victoire de la FI vous êtes RESPONSABLE de la situation actuelle !

      Et si vous pâtissez des mesures Macron, vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous même et aux andouilles qui n’ont rien compris des enjeux cruciaux de cette élection !

      Bon sang ! On avait pourtant bien expliqué que tout vote pour un(e) autre candidat(e) que JLM aboutirait à la victoire de Micron et que celui-ci appliquerait une politique de guerre civile froide.
      On avait raison, non ?


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 13:45

      @Alren 


      Mélenchon
      aurait été obligé de se coucher comme les autres :" je peux faire de toi un homme riche, c’est ça ou une balle dans la tête ( ça se passe comme ça dans la mafia, désolé).

      Et les dossiers Top-secrets au fait ?..(ça vous calme un homme recta !) en plus du pognon offert, volé pardon !

    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 14:01

      @bob14« 


      Il faudrait arrêter de mettre tt le monde dans dans le même sac avec cette notion »les français " etc, c’ est devenu carrément un terme de Novlangue. Dîtes les connards (les ignorants si vous voulez) qui ont votés en France pour Super-Marron.
      C’ est devenu un terme valise qui fausse la visibilité d’ un situation où l’ unité sinon l’ uniformité, ne semblent pas exister.

      Donc ce terme ne peut plus rassembler le plus grand nombre ! c’ est bla bla, nos ancêtres les gaulois..
      Ce n’ est plus le drapeau rassembleur, nos dirigeants se sont essuyés avec, 
      d’ ailleurs ces trois rayures bleublancrouge, sont à chier c’ est vrai, quand on y enlève la symbolique.

      Pourquoi pas mauve ou vert tendre ? avec des fleurs, des animaux, des enfants..
      Ah les cons ! les cons !
      OHM

    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 14:02

      et des femmes bien sûr.


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 14:05

      mais rien en état de procréer. 


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 15:05

      @V_Parlier
      En 2005, ils ont été tout de même une majorité à dire non au traité constitutionnel...


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 16:33

      @Michel DROUET, 


      oh là, vous parlez de démocratie , ça existait encore en 2005 ?
      ça a existé un jour, 
      ça existera un jour. 
      cela ne sert à rien globalement d’ avoir la majorité ?
      J’ avais cru comprendre que ce sont toujours les minorités qui faisaient l’ Action ?! 
      Il suffit de 10% d’ individus inpliqués en ce qui concerne le Pople, 
      dans les couloirs des Hautes Sphères, o, oo.. % suffisent pour qu’ une minorité ait la majorité !

    • Algunet 11 septembre 2017 16:52

      @Dzan
      Peut-être vous mais moi en 2005 j’ai voté NON à la constitution européenne et en 2009 le traité de Lisbonne (copier-coller façon puzzle du projet de constitution) à été appliqué avec l’aval de nos élus !

      Depuis ce jour nous sommes en dictature et vous pouvez voter ce que vous voulez nous l’auront dans l’oignon façon quenelle ! 

    • Croa Croa 11 septembre 2017 17:44

      À Algunet,
      Pas exactement mais c’est pire.
      En fait le système est totalitaire. Il repose surtout sur le contrôle des sujets-citoyens (comme ils sont sous contrôle ce sont des sujets). Toutefois quand ça ne fonctionne plus, comme en 2005, des mesures correctrices sont mises en place pour que ça ne compte pas. Mais il ne s’agit pas d’une vraie dictature.


    • damocles damocles 11 septembre 2017 19:56

      @V_Parlier
      ils ont dit NON à 55% il me semble.....


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 2017 20:48

      @Croa
      Si, si c’est une vraie dictature, mais soft, il n’y a pas de chars dans le rues.
      Les chars s’appellent « les médias », les mensonges et la com’.

      Bien que... Macron ait commandé 22 millions de gaz lacrymogènes !


    • vesjem vesjem 17 septembre 2017 17:24

      @Algunet
      ch’t’ai plussé pour la quenelle


  • Gorg Gorg 11 septembre 2017 09:34

    @Michel Drouet

    Bonjour Michel,

    Merci pour cet article... Excellent...

    La marionnette des médias et du CAC 40 au melon disproportionné est déjà dans les cordes... Le petit garçon insolent, déniaisé par sa mamy, nous produit bourde sur bourde...
    Eh oui, le masque est tombé... (il n’a pas fallu longtemps) et compte tenu de son arrogance il n’est pas près de remonter la pente... Ce ne sont pas les bras cassés opportunistes qui le représentent au gouvernement et à l’assemblée... (Philippe, Castaner, Griveaux, Collomb, Lemaire, Rugy, ... etc...) qui vont l’y aider...
    Jamais deux sans trois... Après Sarkotic et Nulhande, nous devrons désormais supporter Micron...


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 10:05

      @Gorg
      Bonjour Gorg
      Il faut bien prendre en compte que les Présidents ne sont que des « passeurs » qui prennent leurs ordres auprès du CAC 40 et par conséquent des produits jetables. Il ne faut donc pas leur donner plus d’importance qu’ils en ont.


    • Fergus Fergus 11 septembre 2017 15:26

      Bonjour, Gorg

      Excellent article, en effet, que j’approuve dans sa presque totalité.

      Presque totalité parce que, pour la énième fois, Macoron n’a pas été méprisant envers les ouvrières de GAD, l’illettrisme d’une partie d’entre elles étant bel et bien une réalité. Macron soulignait ce jour-là les difficultés qu’auraient ces femmes licenciées à retrouver un travail dans la proche région qui nécessiterait de disposer d’un permis de conduire ! Or, on ne peut avoir le permis en étant illettré : c’est de la nécessité de résoudre ce problème qu’il avait été question à Lampaul-Guimiliau !!!

      Merci à tous de ne pas colporter ce mensonge, il y a suffisamment de griefs sérieux contre Macron pour ne pas y ajouter la calomnie !


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 15:37

      @Fergus

      Oh la la, pourquoi prendre tant de gants , ce n’ est pas il y aura mais il y a des griefs sérieux, ceux qui n’ en sont pas disparaîtront d’ eux-mêmes. ce type, ce gamin qui se la joue, comme Sarko, nous a déjà condamné, sans procés, sans jugement ! Il nous oblige a accepter ce que nous ne voulons pas ! Ce type ne représente que ceux qui l’ ont payé, il mérite bien pire que la calomnie !
      Il a gratté 5 euros sur les APL, le con, quelle classe,
      pour le filer aux riches et se mettre sa com dans les poches au passage, taxe de douane !!

    • Fergus Fergus 11 septembre 2017 15:44

      Bonjour, Yanleroc

      Je ne prends pas de gants, je rétablis une vérité, moins pour défendre Macron que pour situer le contexte de GAD, entreprise dont je connaissais la situation par des amis lorsque j’habitais à 25 km de là !

      Qui plus est, je n’ai pas écrit « il y aura » mais « il y a » des griefs !!!


    • Fergus Fergus 11 septembre 2017 15:47

      Bonjour, Robert Lavigue

      On peut raconter ce que l’on veut, Macron avait raison : il n’y avait plus d’emploi à Lampaul-Guimiliau pour certaines ouvrières de GAD du fait de leur illettrisme !


    • foufouille foufouille 11 septembre 2017 15:55

      @Fergus
      « Or, on ne peut avoir le permis en étant illettré »
      si puisque l’on peut avoir le BAC. le code se passe avec des images.


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 16:16

      @Fergus
      http://www.ouest-france.fr/politique/faineants-cyniques-cinq-fois-ou-macron-cree-la-polemique-5239114
      Quand on est un homme politique, on doit se garder de stigmatiser, mais plutôt s’interroger sur les causes et mettre en place des solutions, pas supprimer des emplois aidés dans les écoles ou les associations par exemple.
      Il y a des moments où l’action doit prévaloir sur la parole.


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 16:24

      @Fergus 

      je n’ai pas écrit « il y aura » mais « il y a » des griefs !!!
      C’est vrai,ttes mes excuses (vous avez du le penser très fort..ou moi ), il n’ en reste pas moins que, sous couvert de justice, vous hésitez toujours entre la chèvre et le choux, vous attendez de voir alors que c’ est tout vu, ça se passera comme prévu selon la feuille de route à moins d’ une cata plus ou moins naturelle.

      Si le procès de Macrouille avait lieu, je vous y verrais bien comme avocat ..du diable
      « oh, il était si mignon quand il était p’tit ! »,

      mais en ce momemt il ne se bouge pas pour St-Martin ou c’ est la guerre civile !!

      C’ est tout vu  !


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 16:33

      @Fergus
      M. Macron a une bien singulière façon de faire la promotion de la Bretagne et du pays qu’il dirige.


    • Fergus Fergus 11 septembre 2017 16:34

      @ Yanleroc

      Je n’ai aucune envie de défendre Macron, je dis simplement qu’ il y avait un problème GAD bien connu dans la région, et je trouve très énervant de l’occulter pour le plaisir de dézinguer Macron, quel que soit la satisfaction que l’on puisse prendre à cet exercice !


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 16:54

      @Fergus,

       je n’ occulte pas le problème de GAD pour la bonne raison que je l’ ignorais, je dis que c’ est un devoir de citoyen responsable, 
      que de dézinguer sa majesté, 
      avant qu’ elle ne nous dézingue en premier ! 
      C’ est le far-West, pas la Bretagne et ses chaumières confortables où il est pourtant difficile de s’énerver. 
      Il faudra s’ attendre à tout avec ce drôle !
      Drôle d’ hybride, mouais..

    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 18:49

      @Fergus

      Salut Fergus,

      Voilà ce qu’a dit le Micron : "Dans les sociétés dans mes dossiers, il y a la société Gad : il y a dans cet abattoir une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées ! On leur explique qu’elles n’ont plus d’avenir à Gad et qu’elles doivent aller travailler à 60 km ! Ces gens n’ont pas le permis  ! On va leur dire quoi ? Il faut payer 1.500 euros et attendre un an ? Voilà, ça ce sont des réformes du quotidien, qui créent de la mobilité, de l’activité"

       Quand bien même cela fut-il vrai, ce n’était pas utile de le préciser, le reste suffisait... Ce n’est pas à la hauteur d’un président de la république...
       On a l’impression qu’il dit ce qui lui passe par la tête,... pour faire le malin,... résultat : Il leur a fait honte publiquement ... il ne peut pas s’empêcher de bomber le torse... et ça lui pète à la figure...
       Peut-être veut-il prouver à mamy qu’il est un homme maintenant... En tout cas ça ne lui réussit pas... C’est un petit pédant narcissique... (les costumes, les gens qui ne sont rien, les fainéants... etc...). C’est récurent chez lui... et ce qui est inquiétant c’est qu’il fait ses bourdes le plus souvent à froid... En Grèce, il a traité les Français de fainéant alors que personne ne lui demandait rien... Le besoin de faire le kéké pour s’auto satisfaire... L’onanisme Macronien...Pfff... Le pire nous attend quand il va avoir vraiment la pression...
       Il vient même de désavouer Castaner en en remettant une couche... Quel sale gosse... Il est urgent que son melon dégonfle...

      Alors STP, ne te fais pas l’avocat du diable...


    • damocles damocles 11 septembre 2017 20:06
      @Fergus
       
       L’ avocat du pommadé maquillé est sur le pont !

        ...faut pas toucher au sauveur de la democrassie menacée par les fachisses !

    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 20:27

      @Fergus, vous vous gardez bien de rebondir sur ce qui se passe à St-Martin.


    • troletbuse troletbuse 11 septembre 2017 20:31

      @troletbuse
      Qi Macron = 91. Le plus bas de tous les présidents. Ca vous étonne ? Pas moi.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 2017 21:01

      @Michel DROUET
      Les Présidents prennent leurs ordres auprès de la Commission européenne.
      C’est elle qui est à l’initiative des lois, et chargée de les faire appliquer dans le cadre des Traités. Elle est au service les lobbies de la finance et des multinationales.
      Bruxelles est le 2e site de lobbies au monde après Washington.


      Seul un pays indépendant et souverain peut mener d’autres politiques.
      Dans l’ UE, il n’est plus possible de faire autrement, les Gouvernements n’ont plus la main. Les compétences régaliennes leur ont été confisquées au profit des Instances européennes.

      Si vous preniez le temps de lire les Traités européens, vous le sauriez !


    • Fergus Fergus 12 septembre 2017 09:34

      Bonjour, damocles

      Ridicule ! Depuis des décennies, j’ai toujours manifesté contre les lois de régression sociale et tous les gouvernements qui les ont promues ou ont tenté de les faire passer !!!


    • Yanleroc Yanleroc 17 septembre 2017 13:25

      @Fergus, vous devriez vous interroger sur ces 14 votes négatifs, ou plutôt, j’ aimerais bien savoir ce que vos en pensez..


    • Pyrathome Pyrathome 17 septembre 2017 13:55

      @Fergus

      Bonjour,
      Il serait vraiment grand temps que tu comprennes et admettes que la casse sociale est due à notre appartenance à l’UE/euro/otan, ses traités mortifères qui en découlent et que l’on nous IMPOSE de manière mensongère et totalitaire (referendum 2005 par ex..)
      Mélenchon combat soit disant l’ultra libéralisme, paraît-il, mais ne veut absolument pas sortir de cette engeance totalement vouée à cette idéologie destructrice du veau d’or, en pensant qu’avec ses petits bras musclés pouvoir la changer de l’intérieur.....c’est grotesque et ça se voit !
      Exemple appliqué de l’enfumage : 
       Grèce, Tsipras = Aucun courage, la soumission totale à la troika...le caniche par excellence ! Mais il est vrai qu’un « PIGS », ça ferme sa gueule ou ça fini en charcutaille........

      Quant à Maqueron, autre bichon poudré du système, c’est son piteux prédécesseur qui en parle le mieux :
      il aurait déclaré que la « côte de popularité » en chute libre du « suffisant » devient « guillotinaire »...

       



  • Legestr glaz Ar zen 11 septembre 2017 09:43

    Résumé de l’article : « nous ne sommes ni fainéants, ni cyniques, ni extrêmes »,Macron est cynique mais «  il existe une opposition dans notre pays, et c’est tant mieux. »


    Cela va mieux en le disant, c’est rassurant.




    • Legestr glaz Ar zen 11 septembre 2017 09:52

      @bob14

      J’ai écrit ça quelque part ? J’ai résumé un article qui le disait, rien de plus. 


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 10:02

      @Ar zen
      Bel esprit de synthèse, ça manquait. Si vous pouviez faire la même chose lorsque vous parlez de l’UE, ce serait bien.


    • Legestr glaz Ar zen 11 septembre 2017 12:04

      @Michel DROUET
       

      Ah, vous n’avez pas remarqué que je le fais tout le temps ? Le fonctionnement de l’UE est complexe, très complexe et il n’y a pas d’autre moyen que de synthétiser. 

      Macron est cynique. Vous avez visé juste. Savez vous qu’il applique les GOPE ? Savez vous qu’il conduit le programme définit dans les conclusions de la Commission Attali ? Savez vous qu’il suit les recommandations de l’association « les Gracques » ?

      Prochain sujet : Macron est méchant, il protège les puissances de l’argent. Heureusement  il existe une opposition dans notre pays, et c’est tant mieux. Nous ne sommes ni en Turquie, ni dans des républiques bananières, dirigés par des potentats. Nous sommes en France.



    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 12:19

      @Ar zen

      « 
      ni dans des républiques bananières, dirigés par des potentats. Nous sommes en France. »

      Euh... là tu t’avances beaucoup mon bon Tarzen... Lorsqu’un système électoral permet à une minorité de 14% des inscrits d’avoir une majorité écrasante à l’assemblée... Faut voir... Hein...

      Il faudrait des élections législatives à la proportionnelle intégrale, et là, on pourrait parler de démocratie... Quitte à avoir des coalitions pour gouverner...

      Balayons devant notre porte...


    • HELIOS HELIOS 11 septembre 2017 12:28

      @Ar zen

       *****  il existe une opposition dans notre pays, et c’est tant mieux.

       Cela va mieux en le disant, c’est rassurant. *****

      Je ne sais pas s’il faut attendre l’opposition« , mais j’ai beaucoup plus d’espoir dans BRIGITTE.

      Pourquoi je vous dis cela ? parce qu’au départ, il me semblait que cette dame, dite »première dame" avait quelques restes de valeurs.

      Comment peut elle accepter cela ?

      Même dans un couple comme le leur, j’aurais du mal a accepter que mon conjoint se comporte et s’exprime de cette manière : a l’étranger et sans respect pour les citoyens !

      Alors, évidement, l’amour... mais même en amour il y a des limites qui dans le cas d’espèces sont probablement dépassées.

      Je ne souhaite en rien, au moins pour la stabilité de la tête de l’état que rien ne se passe, mais... en même temps, je suis a deux doigts de souhaiter une crise de ménage.

      Je n’imagine définitivement pas, qu’une femme accepte ces errements présidentiels. Elle n’a certes aucun rôle politique, mais ses armes sont bien supérieures... a moins que pensant être à l’automne de sa vie elle ait déjà renoncé.

      Allez, Brigitte, explique a ton mari que si les français ne veulent pas de réforme, c’est faux. ils souhaitent des réformes sur ce qui ne marche pas, pas sur ce qui marche... et ils ne sont ni fainéants, ni extrémistes... les insoumis et le FN n’ont rien a voir avec l’extrémisme... un peu de respect pour le peuple d’une nation SVP ! 


    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 12:53

      @HELIOS

      Bonjour,

      « dans un couple comme le leur, j’aurais du mal a accepter que mon conjoint se comporte et s’exprime de cette manière »

       Je pense que non seulement elle les accepte, mais elle les encourage...

       Pensez donc, la plèbe et les esclaves osent critiquer son petit Jupiter... Vous n’y pensez pas... la 8e merveille du monde...lui si beau, si fort, si intelligent... si parfait ... Pfff... C’est dans leur nature à tous les deux....


    • Legestr glaz Ar zen 11 septembre 2017 12:58

      @Gorg

      Il me semble bien que vous avez apprécié cet article. En effet, vous écrivez ci-dessus à son auteur :

       « @Michel Drouet

      Bonjour Michel,

      Merci pour cet article... Excellent... »


      Je tiens simplement à vous signaler que la phrase "« ni dans des républiques bananières, dirigés par des potentats. Nous sommes en France. » figure dans le texte écrit par Michel Drouet. Je n’en suis pas, hélas, l’auteur. Je replace celle ci dans son contexte ci-dessous. 


      Que vous soyez puissant ou misérables, etc, etc. 


      Où sont les extrêmes ?

      Auriez-vous peur du débat politique ? Les extrêmes, comme vous dites, font partie du paysage politique depuis longtemps et pour l’instant, on n’entend parler ni de coup d’état, ni de barricades, ni d’atteintes aux biens publics, simplement de réactions à votre politique qui risque de grossir les rangs, non pas des extrêmes, mais de la contestation sociale.

      Il va falloir vous y faire, comme vos prédécesseurs, il existe une opposition dans notre pays, et c’est tant mieux. Nous ne sommes ni en Turquie, ni dans des républiques bananières, dirigés par des potentats. Nous sommes en France.


    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 13:17

      @Ar zen

      Merci mon bon Tarzen, ah, si tu n’étais pas là pour corriger mes erreurs... Je vais te plusser car je sais que ça te fait plaisir... Sinon tu es ronchon...


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 14:28

      @Ar zen

      oui, il y a une opposition en France, de la dissidence, de la résistance, mais ce n’ est pas ce que j’ appellerais le peuple. 
      Pour Onfay il s’ agissait de ceux qui n’ ont pas de pouvoir, mais vous, vous en avez, dès lors qu’ on s’ exprime publiquement.

      Le pople est au boulot, il a pas l’temps, boulot boulot, fric, le pople n’a pas le temps de s’ instruire, ceux qui l’ ont, font des révolutions de salons, pour cause, comme nous, 
      Et ceux qui le prenne qd-même ont « leurs réseaux » et comme on y invite qui ont veut, ça peut prendre encore beaucoup de temps, d’ autant que nous-mêmes, hésitons entre le pain et la brioche,
      mais tout le monde ne voit pas ou est l’ embrouille.

    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 15:10

      @Ar zen
      La phrase qui suit et que reprend Gorg reprécise les choses.


    • Legestr glaz Ar zen 12 septembre 2017 06:41

      @Gorg

      Sans blague ? 


  • baldis30 11 septembre 2017 10:28

    Bonjour,

    Excellent article ... mais .... mais ... vous avez écrit .....

    « Redescendez sur terre, »

    Dieu a envoyé son fils il y a 2.000 ans et ça n’a pas tellement arrangé les choses ; puis il envoya le Saint-Esprit .... qui n’a pas eu l’air de tellement marquer les esprits sains ou maladifs ..

    Et vous en appelez à Jupiter, Dieu des dieux si j’en crois aussi bien Homère qu’Offenbach .... et selon ce dernier parfaitement crédible déjà séducteur d’Eurydice avec la complicité de Pluton ....

     Non !... pas de cet appel ... ça nuit à la qualité de l’article !  smiley


    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 11:12

      @Jadis30

      Et tes posts gagouelle, t’en penses quoi... Qu’il remontent le niveau... ?


    • baldis30 11 septembre 2017 14:23

      @Gorg
      Vos insultes, surtout sous la forme d’un pseudonyme, vous les gardez pour vous ...

      On n’a pas gardé les serpents ensemble étant donné mon herpétophobie

       Quant à votre orthographe essayez de trouver une grammaire niveau C.M.2 cela vous fera le plus grand bien !


    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 14:51

      @Jadis30

      « vous les gardez pour vous »

      Je ferais selon mon bon plaisir guignol... Ce n’est pas un microcéphale qui va me donner des ordres...

      « On n’a pas gardé les serpents ensemble étant donné mon herpétophobie »

      Pour un type qui distille la haine, tu es bien craintif... C’est bien ce que je disais, tu as vu l’ENSM d’une fenêtre de la Polyclinique... Il y avait un service pour ton cas...

      « Quant à votre orthographe essayez de trouver une grammaire niveau C.M.2 cela vous fera le plus grand bien »

      Ah oui... ? tu ne manques pas d’air... Il est vrai que les cons ça ose tout...


  • clostra 11 septembre 2017 10:35

    Il ne manque pas d’humour ce Président qui est allé de lui-même où le conduisent nos bras d’honneur dans une sorte de prédiction autoréalisatrice, il a fait sa déclaration juste dans le pays où il fallait qu’il la fasse !

    Alala jeunesse !

    à propos que signifie un bras d’honneur ?


  • BOBW BOBW 11 septembre 2017 10:39

    Le mépris arrogant + l’insouciance criminelle et l’imprévoyance de secours et de protection avant les ouragans envers les victimes font monter la colère dans les dom.-tom. et même en France parmi les élus autres que ses carpettes de LRM ! Il est pire qu’un cyclone ce monarque !...


  • McGurk McGurk 11 septembre 2017 11:19

    Lorsqu’il parle de « fainéants », Macron parle certainement ceux qui refusent de travailler comme des chinois et préfèrent garder le système des 35 heures sévèrement critiqué par le président. Les « extrêmes »sont sûrement l’opposition dont notamment le parti de Mélanchon, vu par les patrons et la caste des nantis comme une menaces à leur objectif grotesque de gagner toujours plus d’argent.

    Je suis effaré par cette main-mise au parlement où En marche pense qu’une majorité signifie forcément « être en position de force » en refusant de négocier avec les autres partis ayant des avis différents. Car, même dans une négociation commerciale, il est d’usage de ne pas écraser son partenaire et lui proposer une solution satisfaisante (« win-win situation ») sous peine qu’il refuse la prochaine fois de négocier ou de commercer avec vous.

    A ce propos, si Macron pense que détruire en règle le code du travail va ramener du travail et des capitaux, il se trompe lourdement. Alors peut-être qu’on aura légèrement plus d’emplois et d’investissements, mais ce n’est certainement pas ça qui séduira les entreprises - préférant s’installer dans les pays pauvres pour augmenter leur marge ou bien licencier à tout va car ayant les mains libres désormais.


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 16:35

      @McGurk
      C’est ce qu’on appelle le Parlement introuvable avec une majorité écrasante, mais en général cela ne dure pas.


    • McGurk McGurk 11 septembre 2017 16:42

      @Michel DROUET

      J’espère que cela sera éphémère, mais de toute façon ils auront le temps de bousiller de manière durable le code du travail du fait de leur majorité. Le temps que la gauche et la droite se reconstituent, ils ont de quoi faire un second mandat si on considère le nombre écrasant de parlementaires qui ont sciemment retourné de manière flagrante leur veste afin de s’assurer un avenir professionnel.


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 17:28

      @McGurk 

      d’ autant qu’ il est jeune et qu’ il aura alors, les dents bien aiguisées,
      ..mais toujours écartées au milieu !

      quand j’ avais été élu chef de classe..ma première action avait été de ne pas aller aux conseils de classe parce que je savais que c’ était bidon., ça s’ est confirmé par la suite, avec le vote !
      donc ils ne sont pas légitimes !

      Et alors ? 
      Aucun changement pour la grenouille !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 septembre 2017 06:06

      @Michel DROUET
      Vous devriez cesser de faire croire que le Gouvernement décide de choses importantes... Le Parlement français, comme le Parlement européen, ne décide de rien du tout ! Ce sont des villages Potemkine, du théâtre pour les mougeons. Le Parlement européen n’a qu’un rôle consultatif. Et le Parlement français n’est là que pour entériner les choix de la Commission européenne.


      Viviane Reding, Commissaire européen, élue par personne :
      « 75 à 80% des lois nationales sont d’origine européenne. »

      Viviane Reding aux Députés français qui ont la comprenette un peu ensablée :
      « Il faut lentement mais sûrement comprendre qu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales, mais uniquement des politiques européennes. »

      Jean Claude Junker à Tsipras : « Les élections ne changent pas les Traités »
      "Evoquant le parti grec Syriza, mais aussi l’espagnol Podemos, M. Juncker estime que ce « type de nouveau parti analyse souvent la situation de manière réaliste en soulignant avec précision les énormes défis sociaux. Mais s’ils remportent les élections ils sont incapables de tenir leurs promesses, de transformer leurs programmes en réalité. Les propositions de ces partis ne sont pas compatibles avec les règles européennes : elles conduiraient à une situation de blocage total ».


  • Djam Djam 11 septembre 2017 11:40

    @ Michel Drouet
    Merci monsieur pour la clarté et la pertinence de votre article, tant sur la forme que sur le fond.
    J’affirme autour de moi que Macron n’est pas un gars brillant et super intelligent comme nous l’ont vendu les médias à l’époque de sa mise sur orbite médiatique. J’affirme qu’il a bien été choisi par l’oligarchie ultra influente pour ses qualités d’acteur de complément, pour son affectif (spécificité de tous les profils « acteur / comédien ») structuré sur un égo qui réclame pathologiquement une reconnaissance, une admiration et une mise en avant et en lumière.

    Sans tomber dans le psychologisme de comptoir, il faut tout de même se rendre à l’évidence et relever comment et pourquoi sont cooptés puis habilement imposés les petits présidents de la gouvernance de notre état en délabrement avancé.

    Basées et organisées pour séduire, plaire et envaper les masses, les élections soit disant démocratiques, ne sont plus que des show à l’américaine où les discours sont des monologues préparés par les metteurs en scène des grandes manoeuvres de la globalisation de tous et de tout. Le profil psychologique collectif français est bien américanisé, Régis Debray l’a parfaitement démontré dans son dernier livre « Civilisation ». Les réflexes sont quasiment les mêmes et il n’a pas été difficile pour le staff de la future macronie de recruter des milliers d’En Macheurs incompétents afin de faire croire à une démocratie « rajeunie, volontaire, travailleuse et diversifiée » censée remplacer des vieux briscards habitués aux prébendes et aux scandales sans conséquences pour leurs arrières.

    Pas de bol, l’enfumage a été d’une telle caricature que tous ceux qui n’en étaient pas et qui tentaient de proposer une action véritablement courageuse à l’anglaise, furent tournés en dérision pour ne pas dire amalgamés aux « pires heures de notre histoire ». Le plan des globalisateurs est facile à saisir, il suffit d’observer les faits et de savoir les articuler :
    - aliéner la France à son maître américain : ce fut le travail de Pompidou et Giscard avec sa loi de finance 73
    - forcer la France à penser et réagir comme les américains : ce fut le mandat Giscardien et son entrée dans le show accordéoniste,
    - mettre en place la nouvelle idéologie sociale libérale et mettre au rencard les classes travailleuses : ce fut l’époque longue de Mitterrand.
    - détruire tactiquement les partis traditionnels par le coup du « on rajeunie » (déjà à l’époque) : Chirac laissa entrer le loup (le petit traitre Sarko) dans la maison RPR
    - poser un temps intermédiaire avec un Jospin (travaillant pour la CIA) afin d’assoir un nouveau socialisme financier, économiste et « réformateur ».
    - achever définitivement ce qui restait de Gaullisme en France : ce fut la mission de Sarko
    - balayer le clivage classique en niant le débat et les affrontements pour mieux anéantir toute forme d’alternative : ce fut le travail de l’équipe macroneuse.

    Et enfin, installer à la tête d’un des pays les plus emblématiques du monde occidental, un intermittent du spectacle recyclé en petit président dont l’égo n’a d’égal que sa soif d’être reconnu. Incompétent et soumis à ses propres pulsions comme le sont les acteurs qui se veulent au centre d’un projet, Macron est bien l’homme dont avait besoin l’oligarchie qui, d’ailleurs, notons-le au passage, commence à dézinguer le bonhomme parce que justement il ne doit durer que le temps (5ans) de l’achèvement de la dilution de notre pays dans le machin de l’UE, outil d’expansion sans limite des multinationales euro-américaines, du libéralisme sans entrave et du travailleur détaché de tout y compris de ses racines et de son Histoire.


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 16:41

      @Djam
      Comment sont « cooptés » nos dirigeants : le terme est exact. Ils se recrutent dans les hautes écoles de la Républiques après avoir été débauchés par la banque, l’industrie et gouté aux stock options et aux salaires mirobolants.
      Ils sont alors débarrassés de leurs velléités républicaines et de service public et adoptent l’attitude des lobbies qu’ils représentent.


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 17:31

      « Un peu de pouvoir corrompt, beaucoup de pouvoir corrompt beaucoup ! » Google.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 septembre 2017 08:01

      @Michel DROUET
      Il faut surtout un larbin volontaire pro-européen !
      La France a signé en 1997 « le Pacte de stabilité et de croissance »

      " Fondé sur l’article 126 du TFUE et mis en œuvre par le règlement 1467/97 du 7 juillet 1997, le volet correctif vise à éviter les écarts aux valeurs de référence précisées dans le protocole n°12 annexé au traité, à savoir :

      •  3% pour le rapport entre le déficit public et le PIB au prix du marché (critère du déficit).
      •  60% pour le rapport entre la dette publique et le PIB au prix du marché (critère de la dette).

       En cas du non respect de ces critères, un État membre peut faire l’objet de la procédure pour déficits excessifs prévue à l’article 126 du TFUE. (...)


      (...) Aussi longtemps que l’État membre ne se conforme pas à sa décision de mise en demeure, le Conseil peut, sur recommandation de la Commission, prononcer des sanctions, notamment le dépôt non rémunéré d’une somme variant entre 0,2 et 0,5% du PIB, en fonction du degré de dépassement de la valeur de 3% de déficit public. Ce dépôt est converti en amende au bout de 2 ans si le déficit excessif n’est pas comblé."


      Le PIB de la France est de 2570 milliards de dollars , je vous laisse calculer le montant de la sanction entre 0,2% et 0,5% du PIB... , payable, évidemment, par les contribuables.


  • Cateaufoncel 11 septembre 2017 12:05

    « ou bien l’autoritarisme et le mépris sont-ils chez-vous une seconde nature ? »

    Ce n’est pas une seconde nature, c’est sa nature. Ce type n’a jamais vécu une vie normale. A quinze ans, il se tape une femme qui pourrait largement être sa mère, qu’il épousera quatorze ans plus tard (la formulation ambiguë est délibérée).

    Il fréquente ensuite les élèves triés sur le volet d’établissements d’enseignement prestigieux, du lycée Henri IV à l’ENA. A 27 ans, il est inspecteur des finances, à 31 ans, Atttali le pousse chez Rothschild, à 35 ans, il est adjoint (par qui ?) à l’Elysée, à 38 ans, il est ministre de l’Economie.

    Où sont les vrais gens tout au long de cette trajectoire ? De l’autre côté des grilles et des agents de sécurité ! Il les entraperçoit, mais ne les entend pas. Il en a la perception des arrogants qui l’entourent, dont le mépris du peuple, ignorant, impulsif et reptilien, est la norme.

    Il vaut la peine de revenir sur l’analyse du psychiatre et psychothérapeute Adriano Segatori, soit dans sa version parlée et sous-titrée, soit dans sa version écrite


    • Cateaufoncel 11 septembre 2017 16:27

      Un propos très intéressant, mais tout aussi prodent de Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof (le centre de recherches de Sciences-Po)  : la communication présidentielle (sic) mélange des moments très calibrés et des improvisations qui partent dans le décor, avec des paroles provocantes...

      Remplaçons, comme il se doit, « communication présidentielle » par « Macron », et prenons acte que les « moments très calibrés », c’est l’acteur détecté dès 1992 par Brigitte Trogneux, et les « improvisations qui partent dans le décor », c’est le vrai Macron, tel qu’en lui-même


  • Bertrand Loubard 11 septembre 2017 12:26

    Merci pour votre billet, son style et sa modération malgré la triste réalité du sujet.

    Si les chiffres ne (se) trompent pas, ce serait 10% du peuple français qui auraient mis au pouvoir 90% de « ses » représentants aux dernières élections. Vas-t’en savoir !!!!. C’est vrai « qu’il n’avait qu’à pas, ce peuple.... ». Mais cela n’avait-il pas été déjà le cas avec, en 2002, Chirac et Lepen qui avaient dû se départager, car le jour de l’élection était celui de l’ouverture de la saison de pêche (?)...N’empêche que 10% ce n’est pas spécialement quelque chose comme de l’extrémisme (enfin.... quand ce n’est ni à gauche ni à droite ...... cela peut-être « 10% du centre »). N’empêche ..... ce n’est quand même pas un raz de marée record et cela permet de se poser des questions : le pouvoir n’attire-t-il pas les médiocres et ne les rend-t-il pas encore plus médiocres , en attendant d’être corrompus ?

    Bien à vous.


    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 13:13

      @Bertrand Loubard

      "Mais cela n’avait-il pas été déjà le cas avec, en 2002, Chirac et Lepen"

      Oui, mais après les présidentielles il y a les législatives pour faire le ménage...


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2017 16:45

      @Bertrand Loubard
      Bonjour
      Ils sont loin d’être médiocre, ils se mettent simplement au service des lobbies qui ont su attirer les jeunes talents issus de l’Inspection des Finances dans leurs entreprises où ils ont été choyés.
      Ils sont donc en mission afin de renvoyer l’ascenseur aux banquiers et industriels avec lesquels ils fument le cigare.


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 17:32

      et c’ est dégueulasse, le cigare, en plus ! Aucun savoir vivre !!


    • Legestr glaz Ar zen 12 septembre 2017 06:55

      @Michel DROUET

      Ils sont simplement là pour mettre en place le programme libéral inscrit dans les traités européens selon la technique du « cliquet » ou des petits pas. 

      Sarkosy et Hollande, pour ne pas trop faire de vagues, ont appliqué par petites touches les grandes orientations de politique économique dictées par Bruxelles à la France. Avec Macron, nous avons un autre spécimen. Lui, il va appliquer les GOPE à marche forcée. 

      Contrairement à ce que vous dîtes Michel Drouet, ce ne sont pas les lobbies qui sont à la manoeuvre en France, Macron ne veut pas davantage renvoyer l’ascenseur aux banques et aux industriels. Votre analyse est très mauvaise. Il s’agit ni plus ni moins que de rentrer dans le cadre libéral imposé par Bruxelles. 

      Continuez donc à diffuser de mauvaises analyses, cela fera vraiment plaisir aux lobbies que, par ailleurs, vous fustigez. Les lobbies sont présent à Bruxelles, la France ne compte pas pour eux. 

      Tenez je vous en remets une couche. Après nous pourrons discuter sérieusement. 

      L’UE est une organisation intégrée au service d’un véritable « projet » parfaitement « autonome », annoncé et lisible. Ce « projet » européen n’est pas défini, modifié, adapté par les Etats au fil de leurs réunions, non ! Il est figé dans le marbre du traité lui-même. Les orientations programmatiques de l’Union européenne, du fait qu’elles sont intégrées aux traités sont « gelées », bien moins révisables qu’une norme constitutionnelle de niveau national. Les traités européens ont ainsi opté pour une « intégration négative », c’est à dire l’intégration économique par la suppression de toutes les barrières et distinctions nationales, par opposition à l’intégration « positive », c’est à dire le développement de politiques de limitation, de palliation et de correction des distorsions du marché. L’intégration « négative » est institutionnalisée dans le droit primaire de manière directe à travers, notamment, la protection des 4 libertés de circulation fondamentale (biens, capitaux, personnes, services).



      Dès la création de la CEE, les partisans d’une Europe intégrant une harmonisation sociale par le haut (une partie du PS et des hauts fonctionnaires français), se sont heurtés à une coalition franco-allemande (Monnet-Rueff en France, ordo-libéralisme en Allemagne), qui n’a eu de cesse d’empêcher cette perspective. Cette coalition a conçu l’Europe comme un moyen d’inscrire les politiques économiques nationales dans un cadre néolibéral. Ce cadre, inspiré de l’ordo-libéralisme allemand, vise le libre échange généralisé, le plein développement de la concurrence et une orthodoxie monétaire stricte. Dans cette perspective, l’action économique de l’Etat doit être encadrée par des règles de type constitutionnel, qui le mette à l’abri de l’influence des populations. Comme si l’on pouvait construire une Europe sans la prise en compte effective des aspirations économico-sociales des peuples qui la constitue.









    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 septembre 2017 08:10

      @Ar zen
      Drouet ne veut pas connaître les textes européens...
      Il est persuadé que le gouvernement pourrait faire autrement.
      C’est une idée très répandue dans la classe politique...
      Ils n’ont toujours pas compris que le Droit européen est supérieur aux Droits des Etats !

      « La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. »

      Les gouvernements n’ont aucune marge de manoeuvre, sauf sur les questions sociétales et la couleur des rideaux de l’ Elysée et de Matignon !


    • Legestr glaz Ar zen 12 septembre 2017 10:17

      @Fifi Brind_acier

      La question que je me pose quand même est celle de savoir pourquoi ces gens ne veulent pas se renseigner ? 

      Comment se fait-il, que, malgré les informations dont ils pourraient disposées, ils se refusent à faire les mises en perspective nécessaires ? 

      Ont-ils lu, ne serait-ce que l’article 55 de la constitution ? 

      Article 55
      • Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.


        Savent-ils qu’il existe, dans la constitution française, une titre XV qui s’intitule : « De l’Union européenne » dont le premier article dit ceci : 


        La République participe à l’Union européenne constituée d’Etats qui ont choisi librement d’exercer en commun certaines de leurs compétences en vertu du traité sur l’Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, tels qu’ils résultent du traité signé à Lisbonne le 13 décembre 2007.

        NOTA : 

        Loi constitutionnelle n° 2008-103 du 4 février 2008, art. 2 : le présent article entrera en vigueur à compter de l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne modifiant le traité sur l’Union européenne et le traité instituant la Communauté européenne, signé le 13 décembre 2007. Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009.

        Mais contre vents et marées d’aucuns persistent à penser la politique dans un cadre franco-français dans lequel les médias dominants aiment beaucoup à les enfermer. Tant que le débat se situera à ce niveau, les puissances de l’argent domineront les peuples. 
        Michel Drouet fait partie de ces personnes qui contribuent, par leur vue basse, à servir les desseins des puissances de l’argent, contre les peuples. Une sorte de servilité en quelque sorte. 


         


    • Michel DROUET Michel DROUET 12 septembre 2017 10:44

      @Ar zen
      Continuez à dialoguer entre vous, c’est amusant.


    • Legestr glaz Ar zen 12 septembre 2017 12:06

      @Michel DROUET



      On en peut pas dire que vous n’avez pas le don pour les réponses argumentées. 

      Je me demande si des gens comme vous ne sont pas tout simplement des supplétifs des puissances de l’argent et de l’UE ? Cette dernière surveille les médias alternatifs et rémunère des collaborateurs pour des missions de contre information. 

      Un silence aussi absolu de votre part sur le rôle de l’UE dans nos vies quotidiennes tendrait à prouver que vous participez à cette conspiration du silence. Et si ce n’est pas la bonne hypothèse, il doit bien y avoir une explication rationnelle à votre comportement. Comment ignorer le rôle incontournable de l’UE dans la politique économique et sociale de la France, c’est une question que chaque lecteur devrait se poser.



    • Yanleroc Yanleroc 12 septembre 2017 12:11

      « 
      La question que je me pose quand même est celle de savoir pourquoi ces gens ne veulent pas se renseigner ? »

      Ben voui, POURQUOI michel ?
      Tu ne t’ es pas renseigné ?
      Il y a ceux qui veulent quitter l’UE e parce qu’on ne peut pas la changer ( comme pour une femme par ex )
      et ceux qui pensent que l’ UE est l’ étape indispensable vers le NWO !

      ..et pis il y a ceux qui pensent qu’ Un Ordre Mondial est nécessaire mais qui veulent échapper à ce NWO et le remplacer par l’ Union Constituante des Peuples. Macron étant ce NWO. 

    • Yanleroc Yanleroc 12 septembre 2017 12:14

      @Ar zen, allez, il vous fait marcher !


  • Armelle Armelle 11 septembre 2017 12:31

    On voit là, avec cet nème article du genre (cependant réaliste dans la forme), la formidable frustration qui invite les lecteurs « types » Agoravox à s’étoiler à tout va les uns les autres à chaque commentaire et dont les invectives ne sont moins basses que celles qui fait l’objet de ce papier !!!
    C’est assez drôle de voir cette gauche totalement paumée, n’ayant que le propos du voisin pour tenter se rassurer et tenter faire admettre que ce n’est pas la démocratie qui a fait passer l’enfant Rotchild et que la France ira tout droit dans le mur avec un nouvel énergumene malade de pouvoir comme ils le sont tous !!!
    Peut être fallait-il pour la gauche en déconfiture, aller au bout de l’absurde en mai et faire un vote stratégique en misant massivement sur Lepen pour, dans une droite dure et incapable voir la gauche revenir plus vite sur le devant de la scène, quitte à souffrir qqes années !!!
    Votre peur, que dis-je, votre angoisse est celle d’imaginer que Macron puisse avoir la chance de profiter d’une amélioration conjoncturelle qui ferait de lui un président éligible une nouvelle fois en 2022
    Tous les 5 ans c’est la même chanson, la moitié de la France est désespérée mais la maladie du citoyen n’est pas là finalement, elle sévit plutôt dans sa remarquable capacité ou « naïveté » je ne sais pas, à imaginer qu’un homme providentiel même entouré viendra nous sauver de ce naufrage inéluctable !!!
    ...La légende du colibris prend là toute son importance...
     


    • Dzan 11 septembre 2017 13:01

      @Armelle
      prrrout !


    • Gorg Gorg 11 septembre 2017 13:10

      @Armelle

      « aller au bout de l’absurde en mai et faire un vote stratégique en misant massivement sur Lepen »

      La gorgone... ? non merci,... sans façon... Macron est nul, mais elle a réussi à l’être encore plus que lui, lors du débat... Dans les deux cas, je vote blanc...

      « Tous les 5 ans c’est la même chanson, la moitié de la France est désespérée mais la maladie du citoyen n’est pas là finalement »

      Là vous n’avez pas tort, et pour les législatives il fallait voter tout sauf Macron... Si les gens s’étaient réveillés, son rôle, aujourd’hui, se limiterait à l’inauguration des chrysanthèmes ... Quelque fut leur vote à part lui... En définitive, les législatives sont plus importantes que la présidentielle...


    • Armelle Armelle 11 septembre 2017 13:16

      @Dzan

      ...Oui j’ai déjà entendu ça, c’était un trou du cul !!!


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 14:49

      @Armelle «  

       »Comment vas-tu ? sens mon cul !« 
       »Je vais bien ! sens le mien  ! "
      c’ est la chanson de deux chiens qui se rencontrent, 
      ça risque bien d’ être celle que nous chantera Macrotte pour un 2ème mandat, ça se joue sur la gueule, un gamin au pouvoir, ça amuse les mamies, maintenant qu’ il soit pour les riches, ne change rien par rapport à ses prédécesseurs ! Et des riches, ou qui croient l’ être, en France, il y en a !

      On dirait qu’il y a une forte auto-censure en France,
      le Fluor, peut-être..
      entre autres.

    • Armelle Armelle 11 septembre 2017 15:07

      @Yanleroc
      Les puberteux boutonneux n’ont pas cours aujourd’hui ?
      Et Macron peut bien chanter ce qu’il veut, j’en ai rien à battre, moi je ne vote plus depuis un bail. Trop facile de sacraliser la démocratie et passer son temps à beugler comme un veau contre ses conséquences quand celles-ci ne plaisent pas. Je me tape de Macron, je m’en tape de vos riches, tant mieux pour eux s’ils deviennent cons, moi je suis loin de tout cela, la France ne porte que mes racines, tout le reste est ailleurs chez des gens moins cons !!!


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 15:27

      @Armelle


      Merci pour ces confidences, sincères pas comme celles de macouille., ça donne envie de savoir où vous arrivez à trouver des gens moins cons..sur Avox ?
      J’ ai bien aimé le « puberteux boutonneux ».. ’vote pas non plus.


    • McGurk McGurk 11 septembre 2017 16:36

      @Armelle

      Il est tout à fait vrai qu’on s’oriente de plus en plus vers un « vote utile » et non plus personnel, en agitant l’extrême-droite comme un épouvantail pour faire gagner l’autre partie. J’avoue que ça me lasse de plus en plus et à chaque élection (surtout la dernière élection présidentielle) on voit apparaître les « moralisateurs » vous dire que de ne pas voter ou « voter Le Pen » est « très grave pour la démocratie » voire un geste « anti-citoyen ».

      Alors qu’en réalité, étant donné l’effondrement des deux partis traditionnels en raison de leur formidable incompétence et élitisme, l’extrême finira au bout du compte par passer car la plupart des gens en auront ras-le-bol, il iront voir ailleurs ou feront un « vote-sanction ». Peut-être devrons (ou devrions)-nous avoir Le Pen au pouvoir afin que les français se réveillent et puissent enfin élire de vrais candidats parce qu’il faut bien dire qu’ils étaient tous vraiment minables.

      Quant à Macron, lorsque j’ai pu lire son programme (donné en petit livret à la sortie des métros), j’ai compris à quel point il méprisait cordialement les électeurs de son pays. Le document était rédigé sur un ton parfaitement infantilisant (pour que le type le plus con du monde puisse le comprendre) et hautin que j’en ai bien ri.

      Il est pour moi impensable (Le Pen présente ou non) qu’on ait pu en arriver là, c’est-à-dire élire quelqu’un qui incarne les valeurs opposées de notre pays. Et surtout un type qui n’a pas de programme, ça c’est une première je crois...


    • Armelle Armelle 11 septembre 2017 17:39

      @Yanleroc
      Ah !!! ça j’avoue que sur Agoravox, c’est pas facile, d’ailleurs je ne cherche pas. Je viens juste ici pour prendre la température, jauger le niveau d’équilibre psychologique de nos amis qui se disent de gauche et qui le sont en action qu’une journée au mois de mai et le reste de l’année qui en ont rien à foutre de leur voisin qui peut bien creuver la gueule ouverte !!! Que voulez-vous ça me fait rire
      Tout cela un un gros pipeau que nos rois entretiennent à coup de grandes tirades démagogiques et à coup d’aides de toutes sorte pour conserver leur hégémonie sur le bas peuple !!!
      Et puis pour le multiqualificatif, ce n’est pas bien grave et n’engage personne, je réponds juste à un pseudo, par l’intermédiaire d’une machine, ce qui donne le droit de tout se balancer, même les pires insultes ! Franchement que pourrait revendiquer qui que ce soit ici ? Tout le monde se planque derrière un pseudo, et chacun revendique du respect ? C’est juste une blague cette histoire !!!
      La politique c’est bon pour les naïfs, Quand on a compris le véritable objectif, on s’en débarrasse et viiiiiite. La politique n’a JAMAIS rien résolu, elle créé juste une dépendance à travers les dispositions qu’elle met en place au profit ou au détriment des gens.
      C’est en soi qu’il faut trouver la solution, attendre des autres est un acte de faiblesse dont nos sacs à merde du haut ont besoin pour perdurer...
      Nous avons remplacé le royalisme subi par une république autoritaire choisie !!! C’est formidable...Qu’il est idiot l’humain décidément...
      Sue ce, bonne soirée


    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 17:53

      @McGurk

       Ce qui est une première, 
      c’ est que les gens ont le nez sur un écran,
       et la Rue en souffre !!

      Révolution par les réseaux ?
      plus de jus, plus de réseaux.
      En fait , le plus sûr, reste le couteau et la..foi en une vision fraternelle mondiale. Macron et ses sbires ne sont plus rien face au peuple des humains !

    • Yanleroc Yanleroc 11 septembre 2017 17:58

      @Armelle
      ...La politique c’est bon pour les naïfs, Quand on ...

      Tout a fait d’ accord. Bonne soirée et bonjour chez vous.

    • Armelle Armelle 11 septembre 2017 18:02

      @McGurk
      Je suis bien d’accord avec ce que vous dites mais j’aimerais y ajouter cette nuance ;
      Macron n’est qu’un numéro dans la liste des pantins qui épousent cette fonction suprême. Moi en l’occurrence, qui votais à gauche jusqu’à l’âge de 30 ans, je me suis posée bcp de question quant à la réelle conviction de ces profils particuliers et à bien y penser je me suis dit que tout courant politique amenait inéluctablement au même résultat.
      Faire que les citoyens vivent bien, éradiquer la pauvreté, aider les gens ; OUI oui et oui, mais pour cela il faut de l’argent, et l’argent on le trouve où ? on le trouve dans les entreprises et chez les riches. Par conséquent comment vouldriez-vous aller plus loin dans le principe de répartition des richesses sans copinage et complaisance avec les gens qui détiennent les cordons de la bourses ???
      De là je considère que la politique comme on la subit aujourd’hui n’est qu’un jeu de dupe, ou règne le consensus permanent, le copinage pour les uns et la démagogie pour le peuple, ajoutée de qqes miettes pour pour lui clouer le bec car le peuple c’est dangereux !!!
      Alors si encore des gens croient à ces politiques libératrices tant mieux pour eux...mais moi, la naïveté ça va bien 5 minutes
       


    • McGurk McGurk 11 septembre 2017 18:35

      @Armelle

      * « je me suis dit que tout courant politique amenait inéluctablement au même résultat. »

      Pas forcément mais c’est souvent le cas. Sous le Front populaire, on a bien vu apparaître la base du système social que nous avons aujourd’hui que s’empresse de détruire nos hommes politiques (ex : les congés payés, une grande nouveauté à l’époque).

      Tant que nous restons dans un système capitaliste qui n’est pas raisonnable et exploite les pays moins riches, la situation ne changera pas. Plus nous nous rapprocherons du système américain (« tous les bénéfices pour nous et vous les miettes »), plus la situation empirera et la politique sera versatile ; comme tous ces soi-disant « socialistes » ou députés LR qui ont magnifiquement et sans complexe aucun retourné leur veste - le plus drôle avant le résultat de l’élection présidentielle, c’était ce député qui disait dans l’un des médias qu’il fallait voter Macron et dans un autre qu’il faut « rester fidèle au parti ».

      * "Par conséquent comment voudriez-vous aller plus loin dans le principe de répartition des richesses sans copinage et complaisance avec les gens qui détiennent les cordons de la bourses ?« 

      Il y a bien des moyens divers de financer une campagne, mais ils choisissent évidemment le meilleur c’est-à-dire les industriels et personnes influentes.

      Dans la Grèce antique par exemple, le mécénat ne concernait pas que la restaurations d’œuvres d’art comme ça se fait actuellement, mais également l’entretien des infrastructures et monuments publics que la collectivité des citoyens n’avait pas forcément les moyens de financer. C’est une bonne façon d’utiliser une partie des fortunes et d’investir à long terme dans le pays sans pour autant acheter des parts d’entreprise, ça pourrait très bien être un »geste citoyen« .

      Pas loin de chez moi, la restauration d’un château magnifique - qui tombait peu à peu en ruine - a été entreprise par de grandes entreprises dont un constructeur automobile. Alors oui, pendant des mois on a vu un immense panneau avec une publicité pour une voiture, mais en contrepartie un monument d’intérêt public est à toujours debout...pas difficile de s’imaginer ce que ça donnerait à plus grande échelle (même si c’est idéaliste).

      * »De là je considère que la politique comme on la subit aujourd’hui n’est qu’un jeu de dupe, ou règne le consensus permanent, le copinage pour les uns et la démagogie pour le peuple, ajoutée de qqes miettes pour pour lui clouer le bec car le peuple c’est dangereux !!!"

      Les temps du consensus sont terminés avec la venue d’En marche :
      http://www.lopinion.fr/video/ca-fait-buzz/deputee-lrem-se-moque-collegue-fi-amendements-130535


    • Legestr glaz Ar zen 12 septembre 2017 12:12

      @Gorg

      Tenez, je vais vous mettre trois étoiles. Les moments de lucidité sont rares et il faut les récompenser. 

    • Legestr glaz Ar zen 12 septembre 2017 15:38

      @McGurk

      Le programme de Macron existe, il est même extrêmement détaillé. 




      Article 5 de la constitution française :

      Article 55

      Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.




  • chantecler chantecler 11 septembre 2017 13:34

    Faut pas crier trop vite victoire , même si la politique d’E.M semble en résonance avec le voeu des libertariens de détruire l’état ou de le rendre à sa portion congrue .
    La gauche est en crise certes , mais l’ultra droite néolibérale n’a pas gagné .
    Même si « le système » avec son relai européen allemand a beaucoup d’atouts .
    De plus de magnifiques crises financières, et de surproduction issus des banques et des pays producteurs à bas coût vont exploser .
    Je ne souhaite certainement pas le chaos , mais apparemment tout est fait pour y parvenir .
    Et qui paiera les dégâts ?
    Pas ceux qui passent leur temps à planquer leurs magot .
    Jusqu’à quand les citoyens accepteront l’humiliation et la régression à la loi du plus fort ou du plus friqué (pléonasme sauf que l’argent fonctionne aujourd’hui sans aucune régulation à un certain niveau ) ?


    • Armelle Armelle 11 septembre 2017 14:55

      @chantecler
      « ...même si la politique d’E.M semble en résonance avec le voeu des libertariens de détruire l’état... »

      Le fait d’épouser la fonction suprême avec une notion de « culte de la personnalité » et d’en afficher une vision autoritaire ne résonne certainement pas avec les voeux des libertariens !!!


Réagir