dimanche 3 septembre - par Jeussey de Sourcesûre

L’Ukraine est en train de réécrire l’histoire

Pendant que la presse internationale consacrait ses gros titres au déboulonnage à Charlottesville de statues, témoins du passé historique du sud des Etats-Unis, une entreprise de destruction beaucoup plus massive a eu lieu en Ukraine où l’extrême-droite au pouvoir s’en est pris au patrimoine architectural du pays. M. Volodymyr Viatrovych, qui dirige l' »Institut de Mémoire Nationale » d'Ukraine, a indiqué le mois dernier que 1320 statues de Lénine avaient été déposées ainsi que 1 069 « autres monuments soviétiques ». La destruction des statues de Lénine est devenue l'idée fixe du régime.

Le soulèvement "Maidan" de 2014 a été salué par les États-Unis et l'UE comme démocratique, malgré le renversement du président élu, Viktor Yanukovych. Le nouveau gouvernement à Kiev a été soutenu dès le début par des paramilitaires ouvertement néonazis. Par une série de provocations et ses attaques répétées contre les syndicalistes et en incendiant le 2 Mai 2014 la Maison des syndicats d'Odessa où 42 personnes ont péri, ce gouvernement nationaliste a provoqué une révolte dans l'est du pays majoritairement russophone,.

L'administration du président déchu était corrompue, mais la violence et la brutalité du nouvel ordre sont encore pires : un petit groupe de voleurs a été remplacé par une grosse bande de voleurs. Le régime s'appuie sur les forces d’extrême-droite et les organisations criminelles mafieuses comme les partis Svoboda et Right Sector, ou les bataillons Azov et Aidan, les « patriotes professionnels ». Leur patriotisme consiste à détruire, à piller, à semer la zizanie et va jusqu’à l’élimination des opposants. La droite ukrainienne s’inspire de l'organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) de Stepan Bandera et de la pensée de Dmitri Dontsov, qui a reconnu sa dette intellectuelle envers Hitler et Mussolini.

Aujourd’hui, l'Ukraine se disloque. Elle a perdu la Crimée, le Donbass est à feu et à sang, et dans le reste du pays, une guerre civile larvée fait peser sur la population un climat de peur. La destruction des statues de Lénine, des monuments aux soldats de l'armée rouge et ceux dédiés aux victimes juives et polonaises de l'OUN, le fait de rebaptiser toutes les rues portant des noms considérés comme pro-soviétiques, et la criminalisation des références positives à l'Union Soviétique dans les textes imprimés font partie du processus de « décommunisation ». Les attaques de Kiev contre la liberté d'expression ont été condamnées à l'échelle internationale par l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe et Amnesty International.

L'Institut de la Mémoire Nationale a été créé en 2006, sous l'ancien président Viktor Yuschenko, mais depuis 2014, il sert d’outil aux nouveaux dirigeants pour falsifier l'histoire et promouvoir l’idéologie officielle. Les gens l'appellent l' »institut de l'amnésie nationale ». Son rôle consiste à remodeler les consciences en effaçant tout ce qui concerne les victoires du peuple durant la période soviétique. Il affirme que les Ukrainiens sont des Aryens de sang pur. La pseudo-science et la pseudo-archéologie sont de retour. Les médias répandent des inepties sur l'origine ukrainienne de Jésus-Christ, ou sur l’idée que la nation ukrainienne est« plus ancienne que les pyramides ».

L'institut a accompli un gros travail pour présenter la Russie comme l’ennemi et l’agresseur éternel de l'Ukraine, alors que les histoires des deux pays sont étroitement liées et trouvent leur origine commune dans la fédération de Kievan Rus et sa capitale Kiev au 9ème siècle.

Aujourd’hui, les manuels d'histoire affirment qu'il n'y a pas eu de grande guerre patriotique des peuples soviétiques contre les forces hitlériennes. Aucun combattant ukrainien de l'Armée Rouge ne serait mort sur aucun champ de bataille pour libérer l'Europe du fascisme. Selon cette nouvelle version, il y aurait eu une invasion de l'Ukraine par les troupes allemandes et soviétiques. Les membres l'armée insurgée ukrainienne (UPA) qui en fait, ont collaboré avec les nazis et ont joué un rôle actif dans l'Holocauste sont présentés comme des" guerriers de la lumière "menant une « guerre de libération » contre un ennemi satanique, la Russie bolchevique.

Le Professeur Jeffrey Burds, de l'Université du Nord-Est de Boston, dans le Massachusetts, affirme que l’institutl publient des documents qui ont été falsifiés : "Je le sais parce que j'ai vu les originaux, que j’ai fait des copies et que j'ai comparé les transcriptions aux originaux. Des phrases entières qui pourraient présenter les nationalistes ukrainiens du passé sous un mauvais jour ont été retirées des documents. »

Mais les archives falsifiées et les statues de Lénine démolies ne sont que la partie émergée de l'iceberg. La parite non visible est plus importante..

Des monuments à la mémoire des soldats soviétiques(dont ceux de la République d’Ukraine) sont profanés pratiquement tous les jours. Des monuments et des plaques aux héros de la résistance, des partisans, des dirigeants e l’état et des groupes qui ont contribué à la victoire sur Hitler sont détruits. Dans la région de Dnepropetrovsk, un monument au soldat inconnu a récemment été endommagé, tout comme un autre monument à Odessa. À Kiev, le complexe de la flamme éternelle dans le « Parc de la Gloire éternelle aux Ssoldats de la Seconde Guerre Mondiale » a été vandalisé. Le monument dédié au libérateur de Kiev, le général Nikolai Vatutin a été souillé. Le général Vatutin commandait le front ukrainien contre les nazis lorsqu'il a été pris en embuscade et tué par les collaborateurs de l'OUN-UPA en 1944.

La participation de l'UPA à l'Holocauste explique en partie l’empressement des nouveaux dirigeants du pays à détruire les mémoriaux des victimes polonaises et juives par leur opération de nettoyage ethnique.

Le massacre de Volyn, l’incendie de Khatyn, les pogroms anti-juifs à Lviv et Babi Yar, sont les crimes les plus connus des nationalistes collaborateurs. Cacher la vérité sur ces crimes est inacceptable. Comme l’affirme l’inscription du monument aux victimes à Volyn :

« Si je les oublie, Dieu qui êtes dans le ciel, oubliez-moi ».



76 réactions


  • goc goc 3 septembre 18:51

    Bonjour Jeussey de Sourcesûre

    il est curieux d’apprendre que l’Ukraine rée-écrit l’histoire au même moment ou des pans entiers de la guerre 39-45 sont mis à jour.
    En particulier on sait aujourd’hui que les USA ont « soutenu » au début les nazis en leur donnant pour mission d’écraser l’URSS. Ils les ont lâché quand ils ont compris qu’Hitler ne réussira pas et qu’en plus, il va se faire massacrer par l’armée rouge. aussi les ricains se sont dépêché de venir en Europe avant que les communistes ne prennent le contrôle de l’ouest

    Alors il n’y a rien d’étonnant de voir maintenant l’Ukraine tenir ce même rôle de destruction de la Russie. Mais Porochenko et ses amis finiront comme l’armée allemande, et ce sera un désastre.


    • wesson wesson 3 septembre 23:29

      @goc
      au moins ce coup çi ils n’essaient plus par la terre ...


    • JBL1960 JBL1960 4 septembre 11:30

      @goc En fait, les USA ont fait plus que soutenir les débuts nazis, on sait qu’il y a eu une véritable implication de Wall Street dans la montée en puissance d’Hitler et ce dès 1920, puisque Wall Street était déjà totalement impliqué dans la Révolution Russe (Bolchévique) de 1917.
      Cela grâce aux livres et travaux de recherche du Pr. Antony Sutton qui au delà de la révélation sans équivoque que l’occident à construit financièrement et technologiquement l’URSS dès 1917 et ce jusqu’à au moins la guerre du Vietnam, ce témoignage vaut également pour évaluer l’évolution de la conscience politique de quelqu’un comme le professeur Sutton, qui a été un conservateur convaincu, qui essayait de faire corriger la déviance du système dans lequel il croyait encore jusqu’en 1972 date de son important discours à Miami Beach.
      Tout comme Howard Zinn, le Pr. Antony C. Sutton est une autre personnalité qui aura vécue à contre-courant et qui par ses écrits, publications, conférences et interventions nous permet de dédire ce qui a toujours été dit pour ne plus croire ce qui a toujours été cru.
      Zinn, dans « Qu’est-ce que l’histoire radicale ? » en 1970 écrivait ceci : Plus l’éducation est répandue dans une société, plus la mystification pour cacher ce qui ne va pas doit être importante ; la religion, l’école et l’écriture travaillent ensemble à cet effet. Ceci n’est pas une conspiration à l’œuvre, les privilégiés de la société sont aussi victimes de la mythologie ambiante que les enseignants, les prêtres et les journalistes qui la diffusent. Tous ne font que ce qui vient naturellement et ce qui vient naturellement est de dire ce qui a toujours été dit et de croire ce qui a toujours été cru.
      L’histoire est écrite par les vainqueurs, toujours, c’est sans doute pourquoi l’Ukraine tente de réécrire son histoire...
      Puis-je rappeler l’excellent article de Manlio Dinucci : Le néonazisme en Europe est Otan via R71 source Comité Valmy, que j’avais complété dans mon style en y faisant référence justement à Sutton.


    • Dzan 4 septembre 14:12

      @JBL1960
      Pire

      IBM ET L’HOLOCAUSTE
      L’alliance stratégique entre l’Allemagne nazie et la plus puissance multinationale américaine     Edwin BLACK

      Traduit par

      Odile DEMANGE Ce livre raconte l’histoire de la participation consciente d’IBM à l’Holocauste, et de sa complicité avec la machine de guerre nazie qui a fait plusieurs millions de victimes à travers toute l’Europe.
      Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, les nazis ont exterminé six millions de Juifs. Grâce à une organisation remarquable, les listes de noms étaient toujours prêtes, les trains toujours à l’heure et les chambres à gaz toujours disponibles au bon moment. Aujourd’hui, on utiliserait des ordinateurs. À l’époque, il n’y en avait pas. Mais les nazis avaient autre chose : des machines à cartes perforées. Elles étaient partout : dans les bureaux, dans les centres ferroviaires, dans les usines, mais aussi près des ghettos et dans les camps. La moindre information était saisie, traitée, triée, analysée. Toute la machine de guerre allemande, toute la logistique de l’asservissement et de l’extermination reposaient sur ces appareils. Et ceux-ci étaient la propriété d’une entreprise américaine : IBM.Ce livre raconte comment s’est nouée, dès 1933, l’alliance stratégique entre IBM et les nazis. Comment, avec l’aide de sa filiale allemande, la multinationale a fourni au IIIe Reich des solutions « clés en main ». Comment, en pleine guerre, IBM gérait ses filiales européennes par l’intermédiaire de son bureau à Genève. Comment, entre autres, les Juifs de Hollande furent les victimes de la technologie IBM et pourquoi les Juifs de France eurent davantage de chance. Comment, enfin, tout cela fut accompagné d’une entreprise systématique d’occultation.Certes, avec ou sans IBM, les nazis auraient entrepris d’exterminer les Juifs. Mais les chiffres, eux, auraient été très différents...


    • Paul Leleu 4 septembre 18:38

      @goc


      de toutes façons, il y a toujours eu un gros antagonisme en Europe de l’Est entre les populations russophones et les nationalités... ce schéma se reproduit d’ailleurs sur tous le pourtour Russe des Pays Baltes aux Balkans, du Caucase à l’Asie-Centrale... la stratégie des adversaires des russes a depuis toujours consisté à « agiter » les nationalités dans ces marges... 

      concernant l’Europe de l’Est, chacun sait que les nationalistes ukrainiens, lettons, etc. furent le fer de lance de la « shoah par balles » et autres atrocités racistes sur les civils. D’un autre côté, Trotsky avait prévu dès 1919 et la fondation de la 3ème internationale, que le problème des « nationalités » en Europe centrale et orientale serait la source et le relais de conflictualités avec les impérialistes occidentaux. Il savait qu’on s’en servirait contre la Russie soviétique à double titre (national et idéologique). 

      L’assassinat de l’archiduc autrichien par un nationaliste serbe fut le « prétexte » au déclenchement de la première guerre mondiale... les minorités allemandes des sudètes le « prétexte » au déclenchement de la seconde guerre mondiale... mais les exemples sont multipliables à l’infini... jusqu’à Lech Valesa et Jean-Paul 2 (Karol Wojtila) qui furent montés en épingle pour déstabiliser la Pologne sous influence soviétique... la même « Polonge catholique » qui ne s’est pas gênée pour intervenir militairement aux côtés des Blancs dans la guerre civile russe (1917-1921) et mettre au saccage la Russie... les exemples sont multipliables à l’infini... il n’y a pas de morale, ni d’un côté ni de l’autre... 

      Aujourd’hui, chacun sait que ces « nationalités » sont mises en mouvement par les occidentaux pour ennuyer la Russie. 

      le problème, c’est que ces minorités nationales doivent aussi trouver un moyen légitime de vivre leur souverainté... ce qui est loin d’être facile entre les Allemands (et les américains) à l’Ouest, et les Russes à l’Est... 

  • wesson wesson 3 septembre 19:25

    ça fait un sacré bout de temps que l’Ukraine, ou plutôt ceux qui contrôlent actuellement ce territoire, tentent d’en réécrire complètement l’histoire. 


    Et la chose ne date vraiment pas de 2014. Déjà on a eu droit au hoax de l’Holomodor Ukrainien, une propagande nazie brusquement tirée des limbes dans les années 1960 pour les besoins de la guerre froide. Puis à nouveau exhumée à partir de 2010 après l’échec cuisant de la révolution Orange.

    Le pire c’est que les Russes étaient parfaitement au courant depuis vraiment longtemps de ce travail de réécriture historique Ukrainienne, et l’ont objectivement laissé s’accomplir pratiquement sans réaction.

    La question que je me pose est en fait la suivante : est-ce que les Russes ont laissé faire parce que trop faibles pour réagir, ou ont-ils laissé faire parce que l’Ukraine ils s’en foutent, et en avaient en réalité un peu marre de claquer 10 milliards par an pour ce pays ?

    Quoiqu’il en soit la situation Ukrainienne est pour nous assez claire aujourd’hui : L’Ukraine est devenu un problème Européen, surtout Polonais pour l’instant. 

    • Christian Labrune Christian Labrune 3 septembre 21:54

      @wesson
      A propos de l’holodomor, ce hoax, on trouvera un article fort sérieux dans Wikipedia, dont j’extrais ce bout de paragraphe :

      "Même si son existence et son ampleur catastrophique ne sont plus niées, le caractère intentionnel de la famine fait encore débat. Bien avant que le nom de « Holodomor » soit forgé, la famine avait été décrite, dès 1935, par Boris Souvarine6, et faisait partie de la mémoire collective mais clandestine des populations concernées (seuls les samizdat l’évoquaient par écrit). Quarante ans plus tard, elle est révélée au grand public occidental par la publication de L’Archipel du Goulag d’Alexandre Soljenitsyne, mais encore niée durant une décennie par les critiques de cet ouvrage. Seule l’ouverture des archives soviétiques mit fin à la négation et/ou à la relativisation du « Holodomor »7,8.

      Il est vrai cependant que l’UNESCO, depuis quelques temps, s’applique à reconstruire très consciencieusement l’histoire selon ses fantasmes, pour le plus grand bonheur de beaucoup d’intervenants négationnistes sur AgoraVox, mais je ne savais pas encore qu’on avait refaite à neuf l’histoire de l’holodomor.
      A propos d’un article concernant Robespierre, il y a quelques années, quelqu’un m’avait bien écrit qu’on finirait par réhabiliter Pol Pot. Dès lors, il ne faut plus s’étonner de rien. Pourquoi pas réhabiliter Staline, Lénine, Hitler ou l’ayatollah Khomeini et, plus tard (attendons quand même qu’il soit mort et enterré), Kim Jon-il, le génial dirigeant de la Corée du nord !


    • Christian Labrune Christian Labrune 3 septembre 21:59

      Errata
      Qu’on avait refaiT à neuf l’histoire...
      Pourquoi NE pas réhabiliter.
      Excuses


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 septembre 22:36

      @wesson

      « est-ce que les Russes ont laissé faire parce que trop faibles pour réagir, ou ont-ils laissé faire parce que l’Ukraine ils s’en foutent, et en avaient en réalité un peu marre de claquer 10 milliards par an pour ce pays ? »

      Poutine est un grand stratège qui sait jouer aux échecs. On ne peut pas contrôler les diagonales si le maintien de l’avantage repose sur les cavaliers. Il lui a fallu renoncer aux républiques baltes, à la Belarus, à la Georgie et à d’autres républiques pour garder la Sibérie et l’immense territoire de l’Oural au Pacifique qui donne à l’empire russe sa position géostratégique décisive. Renoncer à l’Ukraine a dû être difficile à avaler pour plus d’un dirigeant russe.

    • wesson wesson 3 septembre 23:05

      @Christian Labrune
      Ahhhhh l’inévitable article de la wikipedia .... dont on rappelle qu’elle n’est que le reflet de ce que l’on publie, par extension de ce qui est autorisé à être publié. 


      Je vais faire plus court, et toujours avec la Wikipedia comme source : la démographie de l’URSS de 1917 à 1990

      Ce graphique est particulièrement intéressant : il montre parfaitement le trou démographique de la famine de 1921 (dont on rappellera que l’Europe en porte pour une grande part la responsabilité), et celui de la seconde guerre mondiale. 

      Par contre, durant la période supposée de l’holomodor, rien. Absolument rien qui puisse laisser penser à une baisse de la démographie.

      Bref, une « famine » sans aucun effet démographique vérifiable, ou en d’autre termes, une famine fictive utilisée à des fins politiques !

    • wesson wesson 3 septembre 23:49

      @wesson
      j’ajoute également que plus personne n’ose maintenant citer Soljenitsyne dont il faut rappeler l’antisémitisme avéré, et dont justement l’ouverture des archives soviétiques à permis d’effectuer une recension à peu près complète des « erreurs » plus ou moins volontaires dont « l’Archipel du Goulag » regorge.


      Les Russes d’ailleurs ont mis le bouquin dans leur programme scolaire.tant pour les choses qui y sont exactes que pour celles qui sont bidonnés.


    • Michel Maugis Michel Maugis 4 septembre 02:56

      @Christian Labrune

      Pol Pot a été réhabilité par les pays du FUKUS et l’ONU dès que le Vietnam communiste s’est mis à libérer le Cambodge. Seconde intervention humanitaire après celle de Cuba en Angola/Nanibie.


      Pour les Labrune et Alexandre Adler c’était parrait il pour reconstruire le Grand Vietnam !!!

      Interventions humanitaires contre lesquelles se sont élevés tous les Christian Labrune de la Terre, l’Oligarchie et ses médias.

      Interventions humanitaire soutenues bien sûr et quasi exclusivement par les communistes.
      Le soutien de la Chine a Pol Pot a été une opération purement politique au moment ou elle voulait être bien vue par les USA et le monde occidental contre l’URSS... 

      POL POT est arrivé au pouvoir grâce aux bombardements du Cambodge par les USA et le coup d’état de Lon Nol , soutenu par les Labrune ( puisque combatu par les communistes)

      Pol Pol est vraiment un alibi repoussoir pour la lie anticommuniste de l’humanité.

      Mais quand on se cache derrière un pseudo sa véritable idéologie du petit fasciste raciste on peut se permettre de raconter n’importe quoi hors contexte.

      Ces gens dont Labrune est un représentant savent sélectionner avec une mauvaise foi incroyable les événements et tragédies qui conviennent à leur idéologie, sans jamais dire ce qu’elle est exactement.

      Mais on devine.

    • phan 4 septembre 08:13

      @wesson
      j’ajoute également que plus personne n’ose maintenant citer Soljenitsyne dont il faut rappeler l’antisémitisme avéré. : des exemples ?

      Citer AS pour l’Archipel du Goulag, mais pourquoi pas Deux siècles Ensemble ?
      - Le crime de Soljenitsyne est d’aborder la place et le rôle des Juifs russes dans les institutions et le mouvement bolchevique. Sujet hérétique frappé d’interdit !
      On y apprend (tome 2 couvrant la période allant de 1917 à 1972, p440 dans le document [pdf]) que plus de 50% des organes essentiels au fonctionnement du Bolchevisme naissant étaient composés de Juifs (Comité Central-Commissaires Politiques - NKVD etc.) Or si l’on rapproche ces informations au fait avéré que les Bolcheviques ont assassiné 20 Millions de Russes, cela équivaut presque à 4 Shoah, ce qui d’ailleurs démontre à la fois la cruauté humaine et le fait que les Juifs n’ont pas le monopole de la victimisation ; que le devoir d’histoire vraie devrait aussi s’appliquer aux Russes. Que le livre de Soljenitsyne puisse être boycotté est une forme élaborée et hypocrite de négationnisme et ceux qui liront le livre ont le devoir de la faire connaitre au maximum afin qu’une page de l’histoire ne soit pas passé par pertes et surtout profits.


    • njama njama 4 septembre 09:16

      @Christian Labrune
      A propos de l’holodomor, ...  le caractère intentionnel de la famine

      Il y a un contexte économique et financier, une explication plus prosaïque qui décevra certains peut-être (?), laquelle découle du contexte « international » de cette période pour comprendre LES causes de cette famine ukrainienne dont on accable Staline et le soviétisme, et la Russie aujourd’hui par hagiographie interposée, sans égard à se préoccuper de ce qui pouvait affecter les échanges commerciaux internationaux.

      Certes, on nous rapporte que les récoltes de 1931, 1932 furent moins bonnes, et que l’État préleva davantage de blé en Ukraine ... et patati et patata les très vilains soviétiques qui ne pensaient qu’à leurs pommes ...

      Peut-on faire l’impasse sur la crise de 1929 et ses conséquences sur les années qui suivirent - the Great Depression - alors faire supporter la responsabilité de cette famine (génocidaire (intentionnelle) ? ) sur la seule tête du régime stalinien paraît loin d’être très objectif d’un point de vue historique, les puissances européennes ayant contribué pour une part à être les fossoyeurs de ces victimes.

      Ici quelques explications dans ce qui a été appelé « le blocus de l’or » qu’explique Nikolay STARIKOV dans son article Who Organised the Famine in the USSR in 1932-1933 ?
      Mon, Dec 17, 2012
      http://orientalreview.org/2012/12/17/episodes-10-who-organised-famine-in-the-ussr-in-1932-1933/


      traduit par Corentin Dumas pour Réseau International : Qui a organisé la Famine de 1932-1933 en URSS ?

      "À la Conférence de Gênes en 1922 fut introduit le Gold Exchange Standard ou étalon de change-or en français. Depuis la fin de 1922, l’Union Soviétique émettait les chervonets d’or – une nouvelle monnaie soviétique dont l’entière production était assurée par les réserves d’or et qui était convertible en or. En 1923, le chervonet soviétique était l’une des monnaies mondiales les plus stables et les plus sûres.« 
      ...
       »En 1925, les dirigeants soviétiques décidèrent d’accélérer l’industrialisation du pays. Assez étonnamment et malgré la promesse d’énormes gains économique d’une telle politique, les pays de l’Ouest refusèrent l’or comme moyen de paiement lors de toutes transactions avec l’Union Soviétique ! Cet incroyable comportement est connu historiquement comme le « blocus de l’or ». L’URSS pouvait payer pour des machines et autres équipements seulement avec du pétrole, du bois et des céréales."

      En 1929, les banquiers américains causèrent la Grande Dépression. La courte période de stabilité du système monétaire international fut terminée.

      En 1931, l’Allemagne et l’Autriche n’avaient pas réussi à rembourser leur dette étrangère et arrêtent de convertir le mark en or, mettant ainsi fin au Gold Exchange Standard. À l’automne 1931, le Royaume-Uni cessa également la conversion en or.

      http://reseauinternational.net/qui-a-organise-la-famine-de-1932-1933-en-urss/


    • njama njama 4 septembre 09:19

      @Christian Labrune

      Ajoutez-y un « embargo punitif » sur les marchandises illégal, la loi anglaise de 1933 contre les importations russes
      ---
      Une fuite dans les institutions de paix
      Le libre jeu des représailles et l’embargo punitif sur les marchandises

      de Edouard Lambert
      Article en deux parties
      Extrait de la Revue de l’Université de Lyon 1933 vol 6 pp.471-490 et 1934 vol 7 pp. 21-67

      PREMIÈRE PARTIE
      La loi anglaise de 1933 contre l’importation des marchandises russes. - Son rôle d’acte de représailles. - Son examen critique par ce pont de vue dans une consultation de Pachioni. - Les limites de légitimité des représailles dans la doctrine actuelle du droit des gens. - L’impuissance de cette doctrine a s’imposer à l’application pratique.

      SECONDE PARTIE (page 22 du PDF)
      Consultation sur la section 3 du « Russian Goods Act ». - Le but de cette disposition : faire sortir des prohibitions temporaires d’importations des effets résolutoires pour les marchés en cours. - But en opposition avec les conceptions générales de la légalité qui forment les bases de notre civilisation internationale. - Disposition inconciliable avec les directives traditionnelles de la jurisprudence des cours anglaises.- La fixation de ces directives dans les « War Cases » de la guerre du Transvaal et de la guerre mondiale. - Le droit judiciaire ou « common law » anglais ne connaît point d’état intermédiaire entre la guerre et la paix. - Tant que la guerre n’est point déclarée ou ouverte, les relations contractuelles entre particuliers restent régies exclusivement par les règles de droit commun du temps de paix. - Méconnaissance par la section 3 de ce précepte d’une valeur universelle.

      http://idcel.univ-lyon3.fr/fileadmin/medias/Documents_IDCEL/Fonds_numerise/Ecrits_d_Edou ard_Lambert/1933_fuite_dans_les_institutions_de_paix_embargo_punitif.p df


    • Doume65 4 septembre 11:21

      @Christian Labrune
      « beaucoup d’intervenants négationnistes sur AgoraVox »
      Le négationnisme est une chose bien définie : il s’agit de nier le génocide des juifs organisé par le 3ème Reich. Je n’ai pas lu de tels propos sur AgoraVox. Ne confondrais-tu pas, comme Macron, la critique de l’entreprise impérialiste du gouvernement israélien actuellement d’extrême droite (communément appelée sionisme par simplification abusive) avec l’antisémitisme, qui, c’est vrai est souvent accompagné d’une tendance négationniste ?
      Voir des négationnistes partout est aussi « conspirationniste » qu’imaginer un complot juif cherchant à dominer le monde.


    • Christian Labrune Christian Labrune 4 septembre 13:06

      Mais quand on se cache derrière un pseudo sa véritable idéologie du petit fasciste raciste on peut se permettre de raconter n’importe quoi hors contexte.
      =============================================

      @Michel Maugis

      Il est bien possible que « Maugis » soit un pseudo, mais j’ai horreur des enfoirés qui ne s’assument pas, et je n’ai fait que recopier, en m’inscrivant sur Agoravox, le nom et le prénom qui figurent sur ma carte d’identité.

      Je viens d’archiver votre intervention : les énormités, et particulièrement les injures proférées par les totalitaires de tout poil, qu’ils soient rouges, verts ou bruns , constituent un sujet d’étude fort intéressant si on veut pouvoir comprendre quelque chose à un état d’effondrement intellectuel de la France d’aujourd’hui dont AgoraVox est probablement l’une des plus saisissantes vitrines.


    • Christian Labrune Christian Labrune 4 septembre 13:43

      Le négationnisme est une chose bien définie : il s’agit de nier le génocide des juifs organisé par le 3ème Reich.
      ==============================================
      @Doume65
      Avant de formuler des propositions téméraires, consultez les dictionnaires. Je n’ai pas le temps d’aller voir ce qu’on peut trouver là-dessus dans le TLF, mais lisez déjà l’article de Wikipedia consacré au négationnisme, que je viens de consulter, et qui dit ceci :
      ---------------
      "Par la suite, le négationnisme désigne la contestation ou la minimisation des crimes contre l’humanité condamnés par le tribunal de Nuremberg, puis par extension la contestation ou la minimisation d’autres faits historiques qu’on pourrait aussi qualifier de crimes contre l’humanité, tels que le génocide arménien perpétré par le gouvernement Jeunes-Turcs de l’Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale, le Holodomor ukrainien par l’URSS, le massacre de Nankin par l’armée impériale japonaise, le génocide au Rwanda, le Goulag et les massacres pratiqués par les Khmers rouges au Cambodge ou le Laogai de Chine.
      ---------------
      Vous voyez bien en lisant cet extrait que la négation de l’Holodomor, que j’évoquais précisément plus haut, est bien un cas typique de négationnisme. Les anciennes encyclopédies, l’Universalis par exemple, faisaient appel à UN spécialiste pour traiter de telle ou telle question. Il avait beau essayer d’être objectif, il arrivait quand même, en histoire ou en philosophie, qu’on pût deviner ses propres orientations intellectuelles. Les articles de Wikipedia résultent d’un travail COLLECTIF et ne retiennent que ce qui fait consensus. Si vous n’êtes pas d’accord avec cet article que je vous conseille de lire entièrement, je vous recommande de proposer des modifications, mais vous allez vous heurter à l’ensemble contributeurs. Bon courage !


    • symbiosis symbiosis 4 septembre 14:49

      @Christian Labrune

      Un état d’effondrement intellectuel de la France d’aujourd’hui dont AgoraVox est probablement l’une des plus saisissantes vitrines.

      Mais que fais-tu donc sur Agoravox, toi qui sembles saisissant de bon sens intellectuel ?
      Serais-tu un de ces ploucs lobotomisés par cette arme de destruction massive qu’est la télé tout en la critiquant à qui mieux-mieux ?
      On comprendrait mieux dans ce cas ta sortie de route benoîte , car non, il n’y a pas d’effondrement intellectuel de la France quand on sait ouvrir les yeux et sortir des poncifs abêtissants et des propos caricaturaux comme les tiens !
      Agoravox est comme tout, contient tout, la richesse intellectuelle comme son envers la bêtise, ainsi que les manipulations idéologiques comme les tiennes. Il suffit de savoir faire le tri.
      Tu comprends ? Non ?! Tant pis pour pour toi !


    • sarcastelle sarcastelle 4 septembre 15:01

      @Christian Labrune

      .
      Hélas il en va de « négationnisme » comme de « racisme » : les propos relevant du sens initial non étendu de ces deux mots tombant sous le coup de la loi, il y a extension abusive à tout et n’importe quoi de leur emploi. Plus d’une accusation de négationnisme ou de racisme relève de la diffamation. 

    • Christian Labrune Christian Labrune 4 septembre 18:40

      j’ajoute également que plus personne n’ose maintenant citer Soljenitsyne dont il faut rappeler l’antisémitisme avéré.

      @phan

      Un antisémite enragé, qui n’intervient sur ce site trois fois sur quatre que pour soutenir l’immonde terrorisme palestinien, le justifier et cracher sur Israël, et qui vient maintenant s’émouvoir d’un antisémitisme de Soljénitsyne, c’est pour le moins culotté. J’ai peu lu cet auteur et je m’abstiendrai de me prononcer sur son cas. Celui de notre intervenant, en revanche, est connu de tous ceux qui lisent régulièrement AgoraVox. Il suffit de consulter les archives.


    • Jeff84 4 septembre 19:22

      @Christian Labrune
      Franchement, je ne me doutais même pas qu’un tel révisionnisme existe. On a toutes les preuves matérielles, et pourtant ils nient sans vergogne. Cela me fait penser aux défenseurs de la terre plate.


    • phan 4 septembre 19:22

      @Christian Labrune
      A force de sucer la BiteNet à Nyahou, vous n’avez pas réussi à trouver un complément de retraite de l’EN en gardien de frontière en Territoires Occupés ?


    • Michel Maugis Michel Maugis 4 septembre 20:34

      @Christian Labrune


      Le négationisme est une position de déni devant une vérité indéniable.
      Le négationisme de la lutte des classes est un exemple parfait, surtout pour les la brune qui y participent en la niant

      Ils sont trop lâches pour reconnaitre qu’ils se mettent du côté de cette Oligarchie.

      Le déni des tentatives de génocide des peuples par le blocus Occidental dont les USA est du négationisme.

      La tentative US et des merdias occidentaux d’affamer le peuple venezuélien est un génocide perpétué par les Labrune en tous genres.

      Ceux-c i applaudissent et jubilent devant toutes les crasses, assassinats, génocides US, sarkonaziste ( Libye) ou hollandesque (Syrie) ,

      Ces énergumènes sont NULS en histoires pour ne retenir seulement que les tragédies narrées par l’Oligarchie de la classe dominante et tairent celles bien réelles.

      Cela ne les empêche pas de se donner des brevets d’humanisme et voulant faire croire qu’ils sont contre les Hitler, Benzer, Batista, Pinochet, SARKONAZY, FABIUS., HOLLANDE. grands criminel de guerre pour faire (sur)vivre un sytème économique périmé que les Labrune adorent.

      Labrune c’est vive le Napalm, Vive le Bloc us sur Cuba, Vive les menaces terroristes des USA

    • phan 4 septembre 20:37

      @Christian Labrune
      cracher sur Israël ? Surtout pas Times of Israël
      Israël reconnaît secrètement que les Juifs ashkénazes sont en fait Khazars : Le plan secret pour renverser la migration en Ukraine !!!
      Mais c’est historique : ainsi on apprend qu’Israël reconnaît que les Juifs ashkénazes sont en fait Khazars , dont Netanyahou , et qu’un plan secret pour libérer une partie de la Palestine et envoyer les colons en Ukraine est étudié ! « Netanyahou est prêt à faire des sacrifices douloureux pour la paix, même si cela signifie renoncer à une partie de notre patrie biblique en Judée et en Samarie. » C’est fort non ? (allooo ?! c’est le « times of Israël « ce que vous allez lire !


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 4 septembre 20:51

      @Jeussey de Sourcesûre


      1) La Russie n’a pas renoncé à l’Ukraine - le grand capital Russe a reculer en Ukraine - ,maintenu un pied à terre = le Donbass pour créer le maximum de difficultés et une tête de pont - récupérer la Crimée et maintenant le capital Russe attend patiemment que le fruit tombe 

      2) La Russie chauffe l’Ukraine - la Russie achète les produits d’Ukraine dont l’Ouest n’a que faire - la Russie est le premier marché de l’Ukraine voilà des données qui ne trompent pas 

      3) Si l’Ukraine des fascistes ne s’est pas encore effondrée c’est que l’Ouest donne juste assez de subventions pour engraisser la bande de voleurs qui dirigent le gouvernement et les mercenaires armées - Pour combien de temps encore ?

      4) Croyez-vous que Merkel et Macron paieront encore longtemps pour maintenir cette bande de bandits sans compensation car il est clair que la Russie ne tombera pas à cause de la guerre de massacre en Ukraine = d’ou une dépense inutile pour les stratèges européens et américains 

      5) Soyez patient encore quelques centaines d’ukrainiens devront payer de leur vie innocente cette tactique morte née de l’empire de l’Ouest contre l’Empire de l’Est 

      6) Regardez du côté de la Corée chers amis le vent d’Est s’est mis à souffler 

       

    • Doume65 4 septembre 22:24

      @Christian Labrune
      « Avant de formuler des propositions téméraires, consultez les dictionnaires. »

      Honnêtement, lorsque tu parles de « beaucoup d’intervenants négationnistes sur AgoraVox », tu penses à ceux qui nient le génocide des arméniens ? Tu te moques de moi, non ? Et tu sais bien que le seul « négationnisme » combattu en France est celui qui nie la « Shoah ».


    • phan 5 septembre 06:52

      @Piplette de Sionville
      le Khazar est il sémite ?
      ...
      Depuis la rive nord de la mer Noire, l’Ukraine et les territoires limitrophes sont traversés par plusieurs grands fleuves navigables prenant leur source en Russie. Cet immense réseau fluvial est à l’origine du peuplement d’une Grande Russie couverte à l’origine de forêts impénétrables et coupée de marais infranchissables. Venant de Scandinavie, un peuple Viking maîtrisant la navigation fluviale et maritime, les Varègues, furent les premiers à naviguer de la mer Baltique à la mer Noire en passant par le Dniepr, la Volga, le Don et leurs affluents. Ils fondèrent Novgorod (860), et s’établirent à Kiev (882), poursuivant leurs pérégrinations commerciales et leurs aventures guerrières jusqu’au Moyen-Orient, en passant par la mer Noire, la Crimée, Byzance et la mer Caspienne.
      Dès le VIIe siècle, un peuple animiste semi-nomade de race turco-mongole, les Khazars, se fixa entre la mer Noire et la mer Caspienne, avec des implantations en Crimée, en Géorgie et dans le sud de l’Ukraine. Ce peuple belliqueux combattit avec succès les Perses sassanides et les armées du Califat. Au début du IXe siècle, les Khazars durent se défendre sur deux fronts pour repousser les Varègues au Nord et les armées arabo-musulmanes à l’Est.
      ...


    • Jeff84 5 septembre 07:28

      @Michel Maugis
      Il est très facile de prouver que la lutte des classes est une fumisterie. La grande majorité des personnes que je connais n’est ni employeur, ni salarié. Un salarié peut devenir employeur, un employeur salarié, voire être les deux en même temps.


      C’est juste une rationalisation pour le pillage de la richesse produite, par ceux qui ne l’ont pas produite.

    • phan 5 septembre 07:56

      @Piplette de Sionville
       Derrière l’Holocauste se cache le génocide du peuple russe et d’autres peuples de Russie.
      L’occupation allemande de la ville Donetsk a duré environ 700 jours du 21 octobre 1941 au 8 septembre 1943. Pendant la guerre, la population de la ville de 507 000 personnes a diminué à 175 000.


    • V_Parlier V_Parlier 5 septembre 15:49

      @Christian Labrune
      Etant donné que cette famine a touché aussi un très grand nombre de paysans hors Ukraine, je me demande bien comment vous le voyez, le plan de génocide sélectif...
      Ce n’est pas mon habitude de tomber en pâmoison devant Lénine (que l’extrême gauche française considère plus « légitime » que Staline, vision que je ne partage absolument pas). En revanche vous ne vous êtes attardé que sur ce qui vous arrange : Les statues de Lénine, entre mille autres choses. Moi je ne trouve aucunement normal que les monuments aux morts soviétiques (autant ukrainiens que russes, des jeunes citoyens comme les autres) subissent le même sort. Quant à l’utilisation des méfaits du trotskysme-léninisme pour justifier les actions de la junte de Kiev et de leurs « héros », ça il fallait le faire. Vous vous surpassez, les « cocos » ont trouvé un concurrent de taille !


  • samy Levrai samy Levrai 3 septembre 19:57

    @ Jeussey de Sourcesure

    « une guerre civile larvée » je ne pense pas qu’elle soit si larvée que cela... à priori (jusqu’à preuve du contraire) les combattants de l’Est sont ukrainiens et ils sont agressés par d’autres ukrainiens, il ne s’agit pas d’une quelconque invasion russe mais d’ukronazis attaquant des civils ukrainiens n’acceptant pas le coup d’Etat.

    • Pinkette234 Pinkette234 4 septembre 01:37

      @samy Levrai : je pense que certains ukrainiens sont de mauvaises personnes...«  »Je vise les «  »ukronazis «  »aidé et soutenu pas nos ex-alĺiers les USA.Puisqu’ils feront tout pour diriger le monde à leur manière.


  • sarcastelle sarcastelle 3 septembre 20:33

    Encore un excellent article de Christelle. 

    .
    Pourtant, on ne comprends pas comment soixante-dix ans de bienfaits du communisme ont pu produire ce terreau où le fasciste pousse comme l’ortie. 

    • sarcastelle sarcastelle 3 septembre 20:33

      @sarcastelle
      .

      « comprend »

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 septembre 22:41

      @sarcastelle

      Goc a donné plus haut des explications sur l’identité des producteurs d’ortie les plus habiles.
      Si vous souhaitez d’autres éclaircissements, je suis sûr qu’il pourra vous les fournir.

    • sarcastelle sarcastelle 4 septembre 00:07

      @Jeussey de Sourcesûre

      .
      Qu’importe qui que ce soit ! Que le fascisme apparaisse sur une vieille terre socialiste dépasse l’entendement ! 

    • sarcastelle sarcastelle 4 septembre 00:09

      @sarcastelle

      .
      « comprend »
      .
      Trois moinssages pour la correction d’une faute d’orthographe ! Lénine, reviens, ils sont devenus fous ! 

    • Michel Maugis Michel Maugis 4 septembre 03:09

      @sarcastelle


      « Qu’importe qui que ce soit ! Que le fascisme apparaisse sur une vieille terre socialiste dépasse l’entendement ! »

      évidemment, si vous prenez votre entendement comme référence.

    • sarcastelle sarcastelle 4 septembre 08:07

      @Michel Maugis
      .

      C’est bien en prenant comme référence vos déclarations stalinistes décomplexées de naguère que je me moque absolument de votre opinion. 

    • njama njama 4 septembre 08:53

      @sarcastelle

      l’article de Christelle c’est celui-ci :

      Effacement et réécriture de l’histoire de l’Ukraine - La junte de Kiev mène le pays à la destruction territoriale et morale
      lundi 17 avril 2017
      https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/effacement-et-reecriture-de-l-191921


    • Trelawney Trelawney 4 septembre 11:26

      @sarcastelle
      Qu’importe qui que ce soit ! Que le fascisme apparaisse sur une vieille terre socialiste dépasse l’entendement ! 

      J’ai entretenu par le passé pas si lointain des relations d’affaires avec la Russie et ses pays satellites (pas avec l’Ukraine). Absolument tous les oligarques d’aujourd’hui, qui gèrent l’économie de ces pays sont des anciens fonctionnaires de l’administration communiste (et pas seulement du KGB). Pour eux la démocratie est une croyance plus proche de la chimère que d’un projet de vie. 
      Ajoutez à cela une population qui depuis le moyen age n’a jamais connu la liberté et vous comprendrez trés vite que la dictature qu’elle soit tyrannique ou pas tient lieu de modêle politique

    • Christian Labrune Christian Labrune 4 septembre 14:00

      Pourtant, on ne comprends pas comment soixante-dix ans de bienfaits du communisme ont pu produire ce terreau où le fasciste pousse comme l’ortie.
      =====================================

      @sarcastelle
      C’est que le communisme et le nazisme (et aujourd’hui l’islamisme) sont des aspects un peu différents d’un même totalitarisme. Ainsi, on a longtemps cru que le massacre de l’élite militaire polonaise dans la forêt de Katyn, au printemps 1940, avait été perpétré par les nazis, conformément à ce qu’avait prétendu établir la propagande stalinienne. Et de fait, le style de l’opération (22000 personnes froidement exécutées) rappelait très bien les méthodes hitlériennes. Il aura fallu attendre l’effondrement de l’empire soviétique pour que les Russes reconnaissent, en 1990, qu’il s’agissait bien d’une opération du NKVD.
      Mais plusieurs vous diront probablement ici, sinistres émules de Darquier de pellepoix, que dans la forêt de Katyn, les Russes n’ont jamais tiré que des lapins.


    • Doume65 4 septembre 22:26

      @sarcastelle
      « on ne comprends pas comment soixante-dix ans de bienfaits du communisme ont pu produire ce terreau »
      C’est simple, ce phénomène s’appelle la réaction.


    • phan 4 septembre 23:04

      @Doume65
      « on ne comprends pas comment soixante-dix ans de bienfaits du capitalisme ont pu produire ce terroriste »


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 3 septembre 22:41

    C’est vrai qu’une statue de Lénine est un véritable symbole d’amour, de tolérance et de paix smiley


    Ca vous dérange qu’on mette à bas les effigies d’un criminel psychopathe ?

    • wesson wesson 3 septembre 23:27

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Absolument aucun rapport avec la choucroute. La question n’est pas si les personnages affreux doivent avoir ou non des statues ( ou alors il va falloir en déboulonner quelques unes de Napoléon à Cromwell), mais du fait de gommer une histoire pour des question de politique contemporaines et à très courte vue.

      A s’inventer un faux passé, il ne faut pas s’étonner ensuite de ne pas avoir un vrai avenir.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 4 septembre 07:01

      @Sharpshooter - Snoopy86

      ça me choque autant que l’on s’en prenne aux ruines de Palmyre, aux statues de Nouddha ou aux mausolées musulmans : ces destructions de patrimoine sont toujours le fait de fanatiques téléguidés. Et ça me choque d’autant plus quand celui qui tient la télécommande est le chef de gouvernement qui est venu se pavaner au foux défilé de Charlie, pour défendre la liberté d’expression.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 4 septembre 07:20

      « @Sharpshooter - Snoopy86

      PS :je recopie (en corrigeant une faute de frappe) une phrase de l’article qui vous a sans doute échappée :


       » Mais les archives falsifiées et les statues de Lénine démolies ne sont que la partie émergée de l’iceberg. La partie non visible est plus importante.."

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 4 septembre 11:10

      @Jeussey de Sourcesûre


      Si je comprends bien, toutes les horreurs que les soviets ont monté ou bâti dans les pays qu’ils tenaient sous leur joug font partie du patrimoine culturel de l’humanité smiley

      Avoir démonté les statues de Staline ( aussi nombreuses que celles de Lénine ) constitue donc aussi un crime smiley

      Quant à votre jugement sur l’UPA , je vous rappelle que ces gens là se sont battus contre les nazis, contre les soviets, contre les polonais, bref contre tous ceux qui voulaient annexer leur pays. Votre jugement , tendant à considérer l’armée rouge comme le seul camp du bien me semble pour le moins contestable ...

    • Trelawney Trelawney 4 septembre 11:34

      @wesson
       ou alors il va falloir en déboulonner quelques unes de Napoléon

      Votre post m’a interpellé et j’ai fait des recherches, en France il y a effectivement pas mal de statues de Napoléon. moi qui pensait qu’ils n’y en avaient qu’en Corse

    • Jeff84 4 septembre 19:26

      @Jeussey de Sourcesûre
      Oh, êtes-vous pour le fait de rétablir quelques statues de notre bon führer, alors ? Cela fait autant partie de notre histoire que Lénine de celle d’Ukraine.


  • bob14 bob14 4 septembre 07:32

    Lénine, c’est bien « l’enflure » qui à ouvert la porte au décérébré Staline ?


    • bob14 bob14 4 septembre 07:53

      @Jeussey de Sourcesûre...Je vois qu’il n’y a plus d’eau dans votre source mon bon...Lénine est le premier « voyou » de la révolution Russe...Lui apporter un soutien quelconque relève de la Psychiatrie... !


    • bob14 bob14 4 septembre 08:31

      @bob14.......Oupssssssss...les « collabos » sont de sortie ce matin...


    • JBL1960 JBL1960 4 septembre 11:46

      @Jeussey de Sourcesûre Si vous me le permettez, y’a français, Le Bingo du Troll de Grisebouille.

      Sur le déboulonnage des statues et autre incident à Charlotteville, que vous rappelez plus haut en parallèle avec le déboulonnage des statuts de Lénine.
      Je vous ai adressé le dernier article que j’ai traduit de Mohawk Nation News : MINORITÉ BLANCHE, dans lequel vous êtes en lien, ainsi que Paul Craig Roberts (même si ses références historiques sont justes) et James H. Kunstler qui ont un avis sur la question que je ne partage pas du tout. D’ailleurs, Kunstler enfonce le clou dans cet article« Fumée et Feu » relayé par Le Saker Francophone et qui a mon sens fausse complétement le débat.
      Mais ce serait fait exprès que ça m’étonnerait qu’à moitié, hein ?


  • Spartacus Spartacus 4 septembre 09:07

    Un vrai procès soviétique....

    Evidemment vous aurez une autre explication si vous lisez la presse normale d’Ukraine qui enlève les mises en avant des idoles de l’apologie du communisme et de ses 100 millions de morts dont plus de 10% d’Ukrainiens.

    Les cocos inventent ce que diraient les Ukrainiens pour ensuite en faire une caricature de leur propre invention..

    C’est typiquement communiste
    Quand on est pas communiste ou pro-russe on est « extrême droite »...Ce qui est faux.
    Comme au Venezuela ou les cocos essayent de faire passer l’opposition pour l’extrême droite. Ce qui est tout aussi faux.

    Les cocos frustrés qu’on enlève les statues de leur idoles du passé soviétique caricaturent les Ukrainiens libres. 

    Evidemment ces interprétations ubuesques ne sont que des copiés-collés de la propagande russe et les Ukrainiens ne sont pas cette caricature stupide.

    Les Ukrainiens veulent dégager les russes.
    l’Ukraine n’a connut que la déstabilisation, la terreur, la déportation, le misère depuis Lénine et les russes continuent leur persécutions. rare sont les pays ou un peuple a eu autant à souffrir de la haine et le mépris de son voisin.


    C’est assez rigolo la refus de la vérité et le déni chez les cocos.
    La Crimée partie de leur territoire est sous occupation militaire fasciste russe et les gens sont en captivité dans leur propre pays et subissent pire et sont forcés d’être russe ou mourrir.

    Le Donbas est déstabilise par la Russie pour créer le bordel et tenter d’en faire un état vassal qu’ils veulent accaparer.


    • Christian Labrune Christian Labrune 4 septembre 13:27

      @Spartacus

      Taisez vous, Spartacus ! Et laissez-les délirer librement ! Sinon, ils vont se méfier, et réfléchir à deux fois avant de balancer leur propagande à trois sous. Depuis la publication de cet article, ils ont eu très peu de contradicteurs, et c’est ce qui permet d’avoir, en parcourant cette page, un tableau saisissant de cette pathologie mentale qui a fait partout le succès des pires totalitarismes.
      Les mêmes, demain, n’hésiteront pas un seul instant à nous faire l’apologie de Kim Jong-un, le génial dirigeant de la Corée du Nord très vilainement agressé par la férocité d’un abominable capitalisme international.
      De toute façon, le délire paranoïaque est toujours parfaitement clos et, à Sainte-Anne, on se contente de l’écouter sans intervenir puisqu’il n’y a pas de traitement possible. Quelquefois, c’est aussi époustouflant et drôle que les écrits du Président Schreber. C’est le cas ici.


    • njama njama 4 septembre 13:38

      @Spartacus

      La Crimée partie de leur territoire est sous occupation militaire fasciste russe et les gens sont en captivité dans leur propre pays et subissent pire et sont forcés d’être russe ou mourrir.

      Vous en êtes sûr ?
      Vous devriez peut-être aller voir sur place pour vérifier

      Crimée : voyage au cœur de la « révolution polie »
      https://www.letemps.ch/monde/2016/07/24/crimee-voyage-coeur-revolution-polie


    • Pyrathome Pyrathome 4 septembre 13:56

      @Spartacus
       Spartapinochet aime bien les Ukrainiens très pieux :


      conclusion ?
      Spartacul serait-il un rejeton issu de la route des rats ?

    • V_Parlier V_Parlier 5 septembre 16:04

      @Spartacus
      « Les cocos inventent ce que diraient les Ukrainiens pour ensuite en faire une caricature de leur propre invention.. »
      —> Premièrement plus de la moitié des « cocos » français sont complètement alignés sur la politique internationale de l’OTAN, donc déjà ils devraient vous plaire à la base.
      —> Deuxièmement : Après tous les matériaux qui ont été publiés ici depuis plusieurs années, parfois des extraits vidéos pris directement des intervenants officiels pro-Kiev, continuer dans un tel déni vous met au niveau pour entrer à France 24 (et encore, maintenant ils n’osent plus en faire tant).


  • nmishtal 4 septembre 12:48

    le massacre de Babi Yar a été commis par un des Einsatzgruppen présent en Ukraine , le C .

    Vous auriez du venir aux cérémonies de recueillement organisées l’année dernière à Babi Yar pour les 75 ans de ce drame par le gouvernement ukrainien et la communauté juive de Kiev et d’Ukraine.

    Je vous conseille la lecture de la Shoah par balles .


  • Dom66 Dom66 4 septembre 18:15

    A l’auteur,

    Merci pour cet Article bravo...

    Me re-voici sur AV après un séjour formidable chez les « méchants » Russes en Crimée, chez mes amis réfugiés du Donbass plus exactement.


    • jacques 5 septembre 11:17

      @Dom66
      Bonjour, de quoi faire un article ?


    • Dom66 Dom66 5 septembre 18:34

      @jacques

      Bonjour Jacques,

      Un Article ? hélas

      Pas le temps et surtout pas suffisamment bon en narration.

      J’ai juste ramené des bons souvenirs et des belles photos.


    • jacques 5 septembre 18:46

      @Dom66
      Bonsoir, quelques photos et commentaires suffiront, la narration je suis aussi carrément mauvais, des photos de ce pays sont toujours intéressantes, merci de votre attention.


    • VivreenRussie VivreenRussie 6 septembre 10:02

      @jacques, 


      Si vous souhaitez « voir » la Crimée il y a les vidéos d’Alena, c’est en Russe mais les « images » sont explicites. 
      https://www.youtube.com/channel/UCOnk5Y8_d37HgE2jQy5R7bQDepuis 2014, elle n’est pas la « seule » à faire des vidéos qui montrent la réalité sur place. 
      Que ce soit :
      - les travaux de voiries dans les villes principales
      - la « fréquentation » des plages (vides selon Kiev)...
      - les prix des produits (oui les magasins ne sont pas vides...) ils ne l’ont jamais été... Au pire un produit fabriqué en Ukraine « disparaissait » des étalages le temps de trouver un « remplaçant » venant du continent ou autre.
      -...

      Quand à ce commentaire, l’auteur n’a jamais mis les pieds en Crimée :
      La Crimée partie de leur territoire est sous occupation militaire fasciste russe et les gens sont en captivité dans leur propre pays et subissent pire et sont forcés d’être russe ou mourrir.

      En captivité ? Bizarre l’aéroport de Simferopol est en libre accès, le passage en ferry depuis Port Kavkaz également...
      Des contrôles ? 
      Pour acheter un billet de ferry il faut montrer son passeport c’était le cas avant 2014... Les bagages « passent » au détecteur, les coffres sont ouverts mais en règle générale c’est une « fouille » très rapide, voir « superficielle » il y a trop de voitures pour « tout démonter » (...)
      La différence c’est que depuis 2014 il n’y a qu’un seul contrôle avant l’embarquement au lieu de deux contrôles avant (embarquement et débarquement) de plus pour faciliter le flux de voitures il y a de nouvelles installations donc moins d’attente. 

      La présence des militaires russes ? Ni plus ni moins qu’avant. 


    • robert 6 septembre 11:20

      @VivreenRussie
      surement une bonne réponse mais votre lien ne fonctionne plus... dommage ( le lien youtube)


    • VivreenRussie VivreenRussie 6 septembre 11:36

      @robert, désolé il faut « enlever » depuis :



    • robert 6 septembre 11:48

      @VivreenRussie
      cela fonctionne en effet, je vais faire un tour smiley


    • VivreenRussie VivreenRussie 6 septembre 11:58

      @robert, pour ceux qui « n’aiment pas » les blondes (...) et préfèrent les barbus Il y a les vidéos du « Capitaine de Crimée »




  • phan 4 septembre 19:03

    Une fois démolis, les monuments à Lénine se retrouvent sur des sites d’e-commerce ukrainiens. Des petites annonces proposent un large éventail de produits, chacun pouvant y trouver du Lénine à son goût.
    Ainsi, pour la modique somme de 13.200 euros, vous pourriez devenir l’heureux propriétaire d’un monument de Lénine en bronze démoli dans la région de Baryshivka, près de Kiev, et peint aux couleurs du drapeau ukrainien.
    Lors de la recherche d’ADM en Irak en 2003 : les chars américains protégeaient les pillards embarqués devant les musées archéologiques d’Irak et le trafic d’œuvres d’art est un business qui enrichit Daesh .
    War is business : Les objets archéologiques venant d’Irak, de Syrie, du Yémen et de Libye remplissaient les coffres d’ un groupe de marchands d’art occidentaux.


  • Alex Alex 4 septembre 19:06

    Article d’un anti-fascisme primaire. 


  • njama njama 5 septembre 13:17

    L’Ukraine est en train de réécrire l’histoire ...
    et l’Europe (en train d’écrire la sienne) s’inspire de cette falsification bandériste

    L’ukraine bandero-maïdaniste et l’université française – par Annie Lacroix-Riz
    [...]

    Les banderistes ukrainiens et l’université française : une histoire plus vieille qu’il ne semble

    Paru dans la Presse nouvelle magazine n° 345, avril 2017, p. 5
    [..........]

    "La situation est d’autant plus grave qu’une nouvelle étape du mensonge historique assorti du badigeonnage des banderistes se prépare, plus grave encore car sous la seule bannière universitaire : le Mémorial de Caen vient d’annoncer qu’il organisera, les 22-24 novembre 2017, un colloque sur la « mémoire des génocides  », d’où « l’histoire » avérée des génocides sera strictement bannie, et où « [les] famines programmées et [les] grandes purges de la Russie soviétique des années 1930 » voisineront, entre autres, avec l’« extermination des Juifs et des Tziganes par l’Allemagne nazie et [la] guerre d’anéantissement à l’Est durant la Seconde Guerre mondiale ». J’en reparlerai."

    http://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/lukraine-bandero-maidaniste-luniversite-francaise-annie-lacroix-riz/

    autre lien : http://www.investigaction.net/fr/les-banderistes-ukrainiens-et-luniversite-francaise-une-histoire-plus-vieille-quil-ne-semble/


  • njama njama 5 septembre 14:08

    Parmi les  falsifications historiques russophobes...

    Le massacre de Katyn : Une réfutation de la version « officielle » ? - Nouvelles découvertes sur le site d’un massacre de masse allemand en Ukraine 

    de Grover Furr  professeur à Montclair State University (New Jersey)

    Ce livre initie le lecteur aux preuves selon lesquelles Joseph Staline et l’équipe dirigeante soviétique n’ont pas fait fusiller des dizaines de milliers de prisonniers de guerre polonais en avril-mai 1940 – événement connu dans l’histoire comme “le massacre de Katyn”.
    [........]
    http://editionsdelga.fr/portfolio/grover-furr-2/

    ou https://www.amazon.fr/massacre-Katyn-r%C3%A9futation-officielle-d%C3%A9couvertes/dp/2915854882
    et ailleurs

    Grover Furr est aussi auteur de Khrouchtchev a menti

    https://www.legrandsoir.info/khrouchtchev-a-menti.html


Réagir