mardi 31 mars 2020 - par Jean-Paul Tisserand

L’urgence et la logique en faveur du traitement de Didier Raoult

Cette tribune libre, publiée à titre strictement personnel, ne saurait engager en rien le Centre national des indépendants et paysans.

Le Lion de Belfort pendant le confinement. {JPEG}

Philippe Douste-Blazy donne ici un entretien extrêmement convaincant. Sur les questions médicales, il s'exprime en toute légitimité, alors que je n'ai rien à dire.

 

Il est en revanche une question de pure logique sur laquelle il m'est possible d'intervenir.

On ne connaît aucun traitement contre le covid-19 hormis celui, sujet à controverse, que propose le Professeur Didier Raoult, qui n'est pas un simple quidam un peu excentrique mais un des plus grands chercheurs français. Il a pour force et pour handicap de parler très fort, en homme impulsif et tonitruant qu'il est, et de court-circuiter la bureaucratie médicale.

Pour force, parce que cette attitude lui a permis d'être entendu de l'opinion publique, et donc de créer le débat. Sans lui, le traitement à la chloroquine n'aurait peut-être même pas été connu du public avant la fin de l'épidémie – et donc trop tard.

Pour handicap, parce que son comportement, qui fait la part belle à l'invective, n'inspire pas pleinement confiance – d'autant plus qu'il déclarait de façon péremptoire, il n'y a pas si longtemps, que l'épidémie de coronavirus n'était au fond pas si grave que cela.

 

L'Etat a autorisé ce qu'il est convenu d'appeler le "protocole Raoult", soit un traitement à base d'hydrochloroquine et d'un antibiotique, dans les hôpitaux et pour les cas les plus graves. Didier Raoult affirme que cela ne sert à rien, et que son traitement doit être administré dès le début de la maladie, donc avant que celle-ci ne prenne une forme grave.

Publicité

Or, l'on nous dit que ce traitement comporte des effets secondaires qui peuvent être dangereux.

Il est connu d'autre part que, faute de moyens suffisants (les responsabilités à cet égard devront être examinées par la commission parlementaire constituée à cet effet puis, le cas échéant, par la Cour de Justice de la République, voire la Haute Cour), de nombreux malades doivent rester confinés à leur domicile. S'ils n'ont jamais été hospitalisés, ils ne peuvent donc bénéficier du protocole Raoult. Voilà qui est particulièrement fâcheux si l'on garde à l'esprit que le coronavirus est une maladie sournoise, capricieuse, qui peut évoluer dans un sens très défavorable en l'espace de quelques heures.

 

On se trouve donc devant le dilemme suivant :

 

- en faveur du protocole Raoult pour le patient non hospitalisé, le fait qu'il s'agit du seul remède connu à cette heure, même s'il est contesté, et le fait que la maladie peut évoluer de façon parfois imprévisible, rendant l'état du patient subitement critique ;

- en défaveur du protocole Raoult, les effets secondaires, qui sont indissociables de l'état de santé générale du patient.

 

Ajoutons encore que l'on nous promet les résultats d'essais du protocole Raoult répondant aux normes méthodologiques pour d'ici (selon les sources) dix jours à trois semaines soit, dans tous les cas, APRES que le pic de la mortalité aura vraisemblablement été passé.

 

Publicité

Or, si un praticien est à même de faire la part des choses entre le niveau de gravité de la maladie pour son patient (le cas échéant, en suivant celui-ci quotidiennement) d'une part, et le caractère dangereux des effets secondaires d'un traitement sur ce patient d'autre part, c'est bien le médecin traitant, idéalement s'il suit son patient depuis des années. De toute façon, il risque fort d'être le seul à même d'examiner ce dernier, qui en principe n'est pas hospitalisé puisque son cas n'est pas considéré comme grave – alors même qu'il est susceptible de le devenir en quelques heures. Faisons donc confiance au médecin traitant, et écoutons le Dr Douste-Blazy, d'autant plus que c'est là aussi que se trouve le meilleur rempart contre l'automédication, qui commence à faire des dégâts. Voilà sans doute la meilleure solution D'UN SIMPLE POINT DE VUE LOGIQUE, et il devrait être possible de la mettre en œuvre... à moins qu'il n'y ait pas suffisamment d'hydrochloroquine ? Mais dans un tel cas il faudrait le dire clairement pour que le gouvernement ait l'honnêteté minimale de faire face à ce scandale sanitaire, le nouveau d'une longue série.

 

 

Jean-Paul Tisserand

 

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/philippe-douste-blazy-souhaite-que-les-medecins-puissent-prescrire-lhydroxychloroquine_3891391.html

 



28 réactions


  • devphil30 devphil30 31 mars 2020 18:15

    C’est du simple bon sens qui va à l’encontre visiblement des intérêts financiers de grand groupe dont la collusion avec certaines personnes politiques restent à établir de manière factuelle


  • François Vesin François Vesin 31 mars 2020 21:47

     « ...d’autant plus qu’il déclarait de façon péremptoire, il n’y a pas si longtemps, que l’épidémie de coronavirus n’était au fond pas si grave que cela.  »

    .

    C’est un médecin,

    pas une girouette de télé-réalité ou un politichien !!!

    99% des personnes qui décèdent aux urgences sont atteintes

    pour 1/4 d’une, pour 1/4 de deux et pour 1/2 de trois pathologies !!!

    .

    Ce qui tue c’est le silence criminel de Buzyn, ajouté à l’immobilisme

    de Philippe et la bêtise de Sibeth, le tout sous responsabilité de Macron.

    .

    Pas de tests, pas de masques, pas d’information, pas de budget santé

    et à la fin un confinement à la malveillance macronienne à perpétuité ?

    .

    Plutôt crever que de vivre sous la loi inique de pareils malhonnêtes,

    des inconséquents sentencieux, des pervers narcissiques type Macron...

    une infinie merdité parée de soie qui roucoule devant un peuple qu’il noie.


  • sls0 sls0 31 mars 2020 22:16

    Pour la ciclosporine pour le VIH c’était aussi urgent.

    La chloroquine est testée en même temps que d’autres médicaments. Cette fois ci ce sont de vrais tests, que le meilleur gagne. En France on a 8,6 fois plus de morts raporté à la population qu’en Allemagne. L’Italie 67 fois plus et l’Espagne 33 fois plus.

    Regarder si un médicament est 10-20% mieux qu’un autre alors que une stratégie est 860% mieux, je regarde où le gain est le plus fort.


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 1er avril 2020 01:22

      @sls0, si ces tests donnent des résultats meilleurs que l’hydrochloroquine avant la fin de cette semaine et qu’on dispose des stocks des produits concernés, alors c’est merveilleux et il faut y aller ! Sinon, ils pourraient être intéressants pour l’avenir. Mais dans les jours qui viennent, il faut essayer de sauver des vies. Et cela se passe ICI ET MAINTENANT.


    • CN46400 CN46400 1er avril 2020 11:40

      @sls0
      Faux, cet essai n’ira pas au bout, faute de volontaires pour meubler le groupe témoin (pas de traitement). D’autant que le bras chloroquine ne correspond pas au protocole Raoul, donc manque de sincérité....


  • McGurk McGurk 1er avril 2020 02:49

    Encore un sujet sur ce « covid19 » et le me pends (démie)...

    On ne connaît aucun traitement contre le covid-19 hormis celui, sujet à controverse, que propose le Professeur Didier Raoult

    ...ce qui est archi faux. Les Chinois ont essayé plusieurs traitements (c’est aussi le cas en France) et ils ont fonctionné. Ce qui ne signifie pas que ça marche pour tout le monde...

    Si les scientifiques actuels critiquent ce docteur, ce n’est pas par fierté ou idéologie, c’est que son étude c’est du grand n’importe quoi. Plusieurs patients enlevés de l’étude, un nombre de morts non négligeable, des patients n’ayant pas les mêmes tranches d’âge et une prise en charge souvent au début des symptômes (au lieu d’avoir tous les cas de figure).

    Il n’y a donc aucune donné concordante et c’est, en somme, comme si on comparait des patates et des ananas. CQFD.


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 1er avril 2020 10:17

      @McGurk, je connais bien sûr les critiques que l’on fait à l’encontre de l’étude de Didier Raoult. Je ne suis ni pour ni contre Didier Raoult, ma tribune le montre bien, je crois. Mais que proposez-vous ? Il est merveilleux que des traitements existent en Chine, s’il en va bien ainsi. Je sais en tout cas que l’on a parlé d’un traitement en Russie, qui ferait d’ailleurs intervenir un produit voisin de la chloroquine. Tant mieux pour les Chinois et pour les Russes, si ces informations se confirment ! Mais le problème est qu’on ne voit pas ces traitements en France...


    • McGurk McGurk 1er avril 2020 14:13

      @Jean-Paul Tisserand

      Pourtant, des patients ont bien été guéris dont des ministres. Il existe donc bien une solution à ce problème.

      Je n’ai rien « proposer », je ne suis pas médecin et ce n’est pas mon job.

      Le problème est que la France se comporte comme une planète isolée et refuse toute comparaison avec les autres pays en terme en traitement. Tout ce qui est chinois (ou russe apparemment aussi) est suspect et donc, par défaut, « mauvais ».

      Je suis décontenancé qu’on soit devenu un pays du tiers-monde, pas foutu d’enrayer une maladie alors qu’on délocalise avec aisance et ingéniosité les entreprises et brevets.

      Les experts dans ce domaine ont spécifié que, en dehors du dépistage de toute la population (et une éventuelle mise en quarantaine), on ne pourrait pas sortir de confinement sans rallumer l’épidémie ce qui signifie des mois et des mois enfermés comme des poules.

      Ce que j’aurais demandé, c’est à la fois de la cohérence (bloquer les frontières/aéroports, mesures sanitaires drastiques), une information véridique à la population (au lieu des mensonges habituels même plus cachés) et une coordination entre tous les acteurs (transport, usines, etc.).

      A ce niveau justement, c’est le chaos. Rien n’a été prévu. A part le libéralisme planifié pour faire sortir les capitaux du pays, rien à cirer du reste.

      Système de santé mort, gouvernement de zombies, population zombifiée (incapable de réagir et élire un vrai pouvoir) et ultra docile.

      Tiens à ce sujet je sors, je commence à devenir fou dans cet espace clos !


    • McGurk McGurk 1er avril 2020 14:14

      @McGurk

      *à proposer


    • abelard 1er avril 2020 18:40

      @McGurk
      Oui l’étude du Pr Raoult « c’est du grand n’importe quoi ! » Pas d’étude randomisée en double aveugle, norme ISO 22312 vérifiée par la circulaire ZX 54 B 9. Pas de respect de l’arrêté FG 45 visant à conforter les études 65R 23...
      C’est vrai que pour lutter contre une épidémie, pour sauver des patients, rien de plus important que de respecter les normes UE qualité administration ZA23.
      Putain de monde où les ronds de cuir mal tannés se prennent pour des médecins sérieux !
      Bande de débiles !

      Pour ceux qui ne croient pas que la norme fait la science, écoutez donc ça.

      https://data.radioclassique.fr/download/Podcasts/Esprits_Libres_du_01-04-2020_08h40.mp3


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 1er avril 2020 19:10

      @McGurk
      La sortie du confinement ? Je crois qu’IDEALEMENT elle devrait ressembler beaucoup à la manière exemplaire dont la Corée et le Japon ont fait face à la crise depuis son commencement : des tests en masse, le droit de sortir à volonté mais avec un masque (sous peine de forte amende, comme aujourd’hui avec l’attestation), le confinement des personnes contaminées jusqu’à ce qu’elles ne soient plus contagieuses. Ainsi, on évite la contagion et l’économie peut fonctionner normalement, à l’exception des cafés et restaurants. Mais pour cela, bien sûr, il faut des masques et des tests pour toute la population...


    • McGurk McGurk 2 avril 2020 00:39

      @Alcyon

      Alors perso j’ai fait une étude
      Patient : 1 (moi)
      Je bois du Pepsi et je n’ai pas choppé le virus. Conclusion : le Pepsi empêche de chopper le virus !

      Oh Pétain j’ai ri smiley  !


    • McGurk McGurk 2 avril 2020 20:43

      @Jean-Paul Tisserand

      Bonne chance, on a rien du tout.

      Officiellement « les usines en fabriquent en masse ». Traduction : rien n’est prêt et on est dans la merde pour plusieurs mois.


  • caillou14 rita 1er avril 2020 07:14

    Vent debout contre Raoult, c’est malheureusement le sort de gens hors normes qui dérangent les « petits » qui gouvernent !

    Il sera reconnu une fois la crise passée.


    • François Vesin François Vesin 1er avril 2020 08:55

      @rita
      « Il sera reconnu une fois la crise passée »
      .
      Les pervers narcissiques macroniens ne le lâcheront pas
      tant que nous ne les auront pas démis et jugés et remplacés !
      .
      Juste pour « rire », à propos des pervers narcissiques type Macron,
      les 10 signes qui doivent vous alerter (trouvé sur le net ce matin) :
      .

      1. Le pervers narcissique est un séducteur hors-pair
      2. Le double visage
      3. L’utilisation de la violence 
      4. Isoler et diviser pour mieux régner
      5. L’attrait immense pour l’argent
      6. Gare aux phases de « lunes de miel »
      7. Le pervers narcissique est dénué d’empathie
      8. Le mensonge au quotidien
      9. Les déviances sexuelles 
      10. Intelligent, il est souvent paranoïaque

  • yvesduc 1er avril 2020 08:41

    Merci pour votre article.

    À savoir, plusieurs molécules sont actuellement à l’essai : https://www.vidal.fr/actualites/24555/les_essais_therapeutiques_en_cours_con tre_la_covid_19/

    Par ailleurs, les Chinois viennent de publier une pré-étude, insuffisante sur certains aspects de sa méthode, mais encourageante car montrant une diminution des symptômes avec la chloroquine : https://www.vidal.fr/actualites/24594/premiers_resultats_cliniques_positifs_ pour_l_hydroxychloroquine_dans_la_covid_19_moderee/


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 1er avril 2020 10:23

      @yvesduc
      Merci beaucoup pour ces précisions ; je vais voir cela. Une autre étude chinoise (Jun Chen) était plutôt négative au sujet des résultats de la chloroquine, mais avec un nombre de patients très réduit, comme dans l’étude initiale de Didier Raoult. De toute façon, il n’y a rien d’autre pour l’instant... Si l’on trouve des traitements plus efficaces que celui de Didier Raoult, et pouvant être mis à la disposition de nos concitoyens EN TEMPS UTILE, ce sera bien sûr merveilleux !


    • CN46400 CN46400 1er avril 2020 13:49

      @Jean-Paul Tisserand
      « De toute façon, il n’y a rien d’autre pour l’instant.. » C’est, évidemment là que git le scandale. Imaginons que ce médoc ne fasse gagner qu’une semaine d’hospitalisation à chacun des 4 ou 5000 malades, plus besoin de TGV, Elico, avion etc...sans parler du personnel !


  • chantecler chantecler 1er avril 2020 09:31

    Ce qui est inquiétant :

    La cabale a atteint un tel point qu’à ce jour un médecin généraliste n’a pas les recommandations pour prescrire le traitement .

    De fait il est totalement désarmé .

    Etant donné qu’il n’existe pas d’autre traitement reconnu ...

    Donc un certain nombre le font quand même  : résistance .

    ( au pire ce traitement est inopérant et donne de l’espoir , au mieux il fait disparaître la charge virale et facilite ou induit la guérison )

    Alors on peut parler des risques d’automédication ou s’étonner que la HCQ ait disparu des pharmacies ( retrait autoritaire ou stockage clandestin ?) !

    Cela dit c’est fatigant voire inutile de continuer le débat tant les choses semblent bloquées et les gens recroquevillés sur leurs convictions .

    C’est devenu affaire de religion : les croyants et les non croyants . Et le fanatisme et l’aveuglement qui l’accompagne .

    Hein O.B ?


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 1er avril 2020 10:27

      @chantecler
      C’est bien parce que je ne suis ni pour ni contre Didier Raoult que j’ai publié cette tribune. Mes seules boussoles sont la logique et le sens de l’urgence (on peut bien sûr discuter ma manière de les employer). J’étais d’un avis différent il y a quelques jours, car j’espérais que d’autres traitements arriveraient très vite. Mais tel n’a pas été le cas, et la catastrophe sanitaire nous prend littéralement à la gorge. Actuellement, chaque jour vaut un mois.


    • Alain 1er avril 2020 11:41

      @Jean-Paul Tisserand
      Il y’a d’autres traitements, notamment au Japon, un médicament de FujiFilm (je me rappelle plus le nom...) et les cubains qui débarquent dans de nombreux pays (37 pays dont DomTom, Italie...) ont dans leur bagages un médicament aussi (Interféron alfa 2b). Ces médicaments ne sont pas LA solution mais en tout cas...
      Mais voilà, tu vis dans un beau pays : celui de la 1ere république bananière d’Europe dirigée par des incapables, des arrivistes et des pauvres types. Ils s’amusent avec leur copains de la haute industrie et de la haute finance fae à plus de 60 millions d’imbéciles le nez dans leur téléphone ou le nez dans la télé ou le nez dans la presse people. Donc, ne t’attends à rien.
      Alors que les usines automobiles d’amérique du Nord sont réquisitionnées aussi bien aux USA qu’au Canada pour produire du matériel médical depuis deux semaines (au moins) et qu’elles annoncent 100000 respirateurs par semaine dès la semaine prochaine (pour certaines usines), en France, nous avons micron qui ré-oriente l’industrie de ses copains pour nous sortir 10000 respirateurs d’ici mi-mai. Le pays des branquignols en état de grâce ?


    • CN46400 CN46400 1er avril 2020 11:54

      @Jean-Paul Tisserand
      « chaque jour vaut un mois. »
      C’est vrai, mais, avant plusieurs semaines, le protocole Raoult ne nous concerne plus, il est au USA, en Italie et en Chine. On aurait pu être les premiers, mais on sera les derniers, merci les pieds nikelés.....


  • joletaxi 1er avril 2020 10:47

    ce qui se passe est très curieux, toute ressemblance avec le débat climatique( inexistant, bien sur, il n’y a plus de climato sceptiques , et le fait que Raoult a émis des propos négationnistes est tout à fait étranger à la polémique ?) serait pur hasard, d’autant que d’emblée, la clique de la poele à frire a choisi son camps avec virulence.

    Quelle validité pour l’étude en cours ?

    on sait que 80/85 % des contaminés passeront inaperçus.

    Sur un échantillon de 100 personnes, statistiquement, la totalité peut échapper à la maladie, tant que l’on n’aura pas déterminé quel echantillon de population il faut tester, cette étude(comme pour le climat) poubelle, d’autant que l’on refuse d’appliquer le protocole marseillais

    hier soir dans le poste

    les effets secondaires peuvent être graves ?

    ah ben oui, le médoc était en vente libre depuis 50 ans, cela a fait moins de dégat que le médiator non ?

    on ne peut pas savoir

    même si cela sauve un patient, par effet placebo, le rapport risque bénéfice plaide pour un usage immédiat, à moins que l’on suppose d’autres motifs, cela nenous étonnerait guère s’agissant de gens trop intelligents

    Et puis va se poser le problème insoluble de la levée du confinement

    si le protocole marseillais marche, cela permettrait de rapidement immuniser collectivement la population, car on serait capable de soigner les contaminés.

    Mais qui sont ces gens, qui s’opposent avec une telle virulence à l’essai massif de cette solution ?

    les même enclumes, qui nous pourrissent la vie avec le CO2 ?

    https://wattsupwiththat.com/2020/03/31/obama-ties-the-covid-19-pandemic-to-trumps-rollback-of-his-climate-change-initiatives/


    • McGurk McGurk 1er avril 2020 17:55

      @joletaxi

      si le protocole marseillais marche, cela permettrait de

      ...c’est justement là la base du problème. Le « si ». L’incertitude et le manque de connaissances à ce sujet.

      Impossible de tirer des conclusions d’une étude dont on ne peut rien conclure.


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 1er avril 2020 12:44

    Philippe Douste-Blazy, c’est pas le mec qui avait été financé par le syndicat national des industries pharmaceutiques (snip) ? ^^


Réagir