mardi 27 novembre 2018 - par Sayed Hasan

La courte guerre contre Gaza a mis en lumière la faiblesse d’Israël

 
 
La semaine dernière, un cessez-le-feu avait été conclu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël :
L’objectif de ce changement, dans le cadre d’un plan négocié par l’Égypte et financé par le Qatar, est de fournir à Gaza l’aide dont il a tant besoin, de rétablir le calme du côté israélien de la frontière et d’éviter une nouvelle guerre.
Dimanche soir, les forces spéciales israéliennes ont rompu le cessez-le-feu et sont entrées dans la bande de Gaza en portant des déguisements. De telles incursions se produisent assez souvent, mais ne sont généralement pas rapportées par les médias. Les envahisseurs portaient des vêtements civils et certains étaient déguisés en femmes. Ils sont arrivés en voitures chez un commandant local de Qassam [branche militaire du Hamas, Ndlr], mais des gardes méfiants les ont arrêtés. Il s’en est suivi une fusillade au cours de laquelle 7 Palestiniens et 1 officier israélien ont été tués. Le but du raid israélien n’est pas clair. Une voiture laissée sur place contenait ce qui semblait être du matériel de surveillance. Les intrus se sont enfuis en Israël.
 
Il est probable que les rivalités au sein du gouvernement israélien soient à l’origine de cette provocation :
La perception qu’Israël, en autorisant les livraisons de carburant et d’argent liquide à Gaza, payait le Hamas pour qu’il se tienne tranquille a déclenché des querelles acrimonieuses entre deux membres rivaux de droite du cabinet de sécurité israélien.
Dimanche, le ministre de l’Éducation, Naftali Bennett, a qualifié l’injection d' »argent pour la protection ». Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman a accusé Bennett d’avoir soutenu ces paiements et de s’être opposé ces dernières semaines à des représailles militaires plus agressives contre le Hamas comme Lieberman le voulait. […]
A la fin de la nuit, Netanyahou avait abrégé son voyage [à Paris] et s’était envolé pour Israël pour répondre aux hostilités de Gaza.
Lieberman a-t-il ordonné l’incursion pour saboter le cessez-le-feu de Netanyahou et de son rival Bennet ?
 
 
 Carte : SouthFront.org
 
La violation du cessez-le-feu par Israël a déclenché une nouvelle série d’attaques de représailles. Une unité de commando de la brigade Qassam du Hamas a lancé une roquette contre un bus qui avait transporté des soldats israéliens à la frontière. Pour éviter une nouvelle escalade, le tireur a attendu que les soldats soient sortis du bus avant de le faire exploser. Seul le conducteur a été blessé. L’armée de l’air israélienne a ensuite détruit la chaîne de télévision Al-Aqsa dans la ville de Gaza après avoir informé les Palestiniens de ses intentions. Elle a également endommagé un bâtiment universitaire. Des volées de roquettes en provenance de Gaza ont suivi, et les forces aériennes israéliennes ont bombardé plusieurs bâtiments. Après 48 heures, le cessez-le-feu a été renouvelé.
 
Pendant le conflit, le camp palestinien a démontré toute une série de nouvelles capacités :
  • Le commandement palestinien a publié une vidéo de l’attaque contre le bus par un missile antichar Kornet (ATGM). Depuis qu’elle a perdu des dizaines de chars d’assaut contre le Hezbollah au Liban lors de la guerre de 2006, l’armée israélienne a très peur de ces missiles. L’arrivée de ces armes dans la bande de Gaza assiégée est très préoccupante pour elle.
  • Les Palestiniens ont également lancé plus de 460 missiles d’artillerie et mortiers en 25 heures. Cela dépasse de loin leur taux de tirs pendant la guerre qu’Israël a menée contre la bande de Gaza en 2014. Certains de ces missiles avaient une portée supérieure à celle des modèles précédents. Les systèmes de défense antimissile Iron Dome d’Israël ont tiré une centaine de missiles, mais leur précision est mauvaise et leur prix élevé. Chaque missile Iron Dome coûte environ 65 000 dollars, tandis qu’un obus de mortier ou une fusée coûte quelques centaines de dollars. De nombreuses roquettes palestiniennes ont atteint leurs cibles dans les colonies sionistes d’Ashkelon, Netivot et Sderot.
  • Israël n’a annoncé que deux frappes réussies contre les cellules de lancement de missiles. Il semble que les Palestiniens aient perfectionné leurs capacités de camouflage et de tir à distance.
  • Les groupes palestiniens rivaux à Gaza – Hamas, Djihad islamique et autres – opéraient sous un commandement central. Aucun groupe n’a revendiqué les frappes de missiles individuellement. Dans le passé, chaque volée de missiles était suivie d’un communiqué de presse dans lequel tel ou tel groupe revendiquait sa responsabilité. Cette fois-ci, tous les groupes ont travaillé à partir d’une salle d’opérations commune. Aucun d’entre eux n’a publié de communiqué pour revendiquer les frappes, ni aucune autre information susceptible d’aider les services de renseignement israéliens.
Israël a pratiquement été obligé de supplier qu’on revienne au cessez-le-feu. L’Égypte a mené les négociations :
Mardi dernier, la réunion du Cabinet politico-sécuritaire qui s’est tenue à la suite de l’escalade dans le sud a duré sept heures. Après avoir entendu les évaluations de l’armée et des services de sécurité, le Cabinet a chargé les Forces israéliennes (FDI) de poursuivre leurs opérations à Gaza si nécessaire.
Tous les responsables de l’establishment de la défense qui ont participé à la réunion du cabinet – le chef d’état-major des FDI, le chef du renseignement militaire, le chef du Shin Bet, le chef du Mossad et le chef du NSC – ont soutenu la demande de cessez-le-feu de l’Égypte. […]
« Si nous avions intensifié les attaques, des roquettes auraient été tirées sur Tel-Aviv« , ont déclaré de hauts responsables du gouvernement.
Depuis 15h30 heure locale aujourd’hui, la situation est de nouveau calme et tranquille. Mais les chamailleries au sein du cabinet israélien ont immédiatement repris :
Aucun ministre, et ni le ministre de la Défense Avigdor Lieberman, ni le ministre Naftali Bennett, ne se sont opposés à un cessez-le-feu.
Suite à cette dernière annonce, le ministère de la Défense a déclaré que le soutien du ministre de la Défense Avigdor Lieberman à un accord de cessez-le-feu était une « fausse nouvelle ». La déclaration disait que la position du ministre de la Défense était cohérente et n’avait pas changé. Les ministres Naftali Bennett, Ayelet Shaked et Ze’ev Elkin ont également déclaré qu’ils n’étaient pas favorables à un accord de cessez-le-feu avec le Hamas.
Au total, 13 personnes ont été tuées à Gaza et au moins 2 du côté israélien. Un porte-parole du Hamas a accusé Lieberman d’être responsable de la violation du cessez-le-feu et a exigé que Netanyahou le vire.
 
Le court conflit a démontré que :
  • Israël a peur de livrer une nouvelle guerre à Gaza.
  • Le blocus de Gaza par Israël, l’Égypte et l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a échoué. Le coût du siège pour l’image d’Israël est devenu trop élevé après qu’Israël a tué quelque 160 Palestiniens lors des manifestations hebdomadaires le long de la barrière de démarcation. Il a été obligé de laisser entrer le carburant diesel et l’argent du Qatar à Gaza.
  • Le blocus n’a pas empêché le Djihad islamique, le Hamas et d’autres groupes d’acquérir un plus grand nombre de missiles et de nouvelles capacités d’armement.
  • Les Palestiniens de Gaza sont unis. La résistance contre l’occupation est bien vivante.
Pendant des décennies, l’entité sioniste a pu attaquer ses voisins comme bon lui semblait. Cela a changé. Elle n’ose plus entrer au Liban par crainte des représailles du Hezbollah. L’espace aérien occidental de la Syrie lui est maintenant fermé à Israël grâce à la nouvelle défense aérienne S-300PMU2 livrée par la Russie à l’armée syrienne. Les forces spéciales israéliennes ont bâclé leur incursion à Gaza et la défense antimissile du dôme de fer s’est avérée inapte à protéger les colonies sionistes. La résistance à Gaza a de nouvelles capacités et de nouvelles surprises attendent Israël en cas de nouvelle attaque.
 
Les nouveaux « amis » d’Israël à la tête de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis se sont révélés instables et de peu de valeur. Le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre l’État autoproclamé d’apartheid a altéré son image. Les activités de son lobby viennent d’être exposées au grand jour. Son déficit budgétaire est trop grand.
 
Le court conflit à Gaza n’a fait que révéler la faiblesse d’Israël et le fait qu’il est en perte continuelle de puissance.
 
_______________
 
 
Mise à jour le 14 nov, 10:00 UTC
 
Le ministre israélien de la Défense, Avigor Lieberman, vient de démissionner et a appelé à de nouvelles élections. Il dit que l’argent qatari que Netanyahou a autorisé à entrer à Gaza et le cessez-le-feu d’hier sont les raisons raisons de son désaccord avec Netanyahou.
 
Netanyahou avait planifié le premier cessez-le-feu avec Gaza pour diviser le Hamas [qui dirige Gaza] et Mahmoud Abbas [qui dirige la Cisjordanie]. Hier, les Saoudiens ont donné de d’argent à Abbas pour contrebalancer l’argent que le Qatar avait donné au Hamas à Gaza.
 
 
Cette division des Palestiniens fait partie du plan Kushner.
 
Lieberman n’est pas d’accord. Il est le super faucon de John Bolton dans ce jeu, à l’extrême droite de Netanyahou.
 
Netanyahou veut éviter une élection anticipée. Son parti, le Likoud, vient de perdre des sièges aux élections locales et il a peur que la campagne ne porte sur Gaza et sur sa nouvelle position accommodante dans le dernier conflit.
 
Mais avec une majorité de deux sièges seulement dans une coalition instable, Netanyahou aura du mal à se maintenir.
 
Juste au moment où je rédige cette la mise à jour, Naftali Bennett, le chef du parti religieux le Foyer Juif, a exigé d’être nommé ministre de la Défense. Cela ne plaira pas à Netanyahou. Il ne veut pas donner à Bennet un poste aussi prestigieux. Mais Bennett démissionnera et fera exploser la coalition s’il n’obtient pas ce qu’il veut.
 


48 réactions


  • Massada Massada 27 novembre 2018 14:21

    A ceux qui crient a la défaite d’Israël...

     
    Certes c’est très frustrant de prendre 400 roquettes et de n’avoir tué que 6 palestiniens....de notre coté 1 mort, un palestinien en situation irrégulière.

     
    Mais si on reprend le cours des choses.... Cette pluie de roquettes est venue en réaction ,après une opération secrète d’une unité d’élite israélienne, qui a éliminé le chef militaire du hamas ainsi que d’autres terroristes important, et sûrement fait d’autres choses, puisqu’on sait aujourd’hui que ce n’était pas le but de cette opération....

     
    Des bâtiments et infrastructures militaires ont été détruits bien au delà des 15 millions qu’à reçu le Hamas du Qatar.
     
    Alors ils peuvent distribué des loukoums dans les rues, mais une fois notre frustration passée, c’est eux qui crèveront de faim, se gèleront d’ici peu par manque d’électricité et vont devoir remendier pour reconstruire ...

    Ils riront moins quand ils faudra reconstruire sans fric leurs usines, terrains d’entraînement et fabriques de mort
    Sans compter ceux qui vont s’apercevoir que leur toilette et salle a manger sont 3 mètres sous terre smiley

     

    Les Arabes ont cette faculté de croire a leur victoire quelque soit les circonstances.... C’est ainsi que leurs dirigeants se maintiennent au pouvoir, mais si ils sont dupes....nous ne le sommes pas !

     

    Au final, le hamas a perdu un grand chef militaire et plusieurs autres ont été tués aussi et ils doivent se demander qui sont les taupes qui ont permis de le localiser aussi précisément..... Et ça a sûrement mis la parano chez eux...

     
    Mais c’est vrai que sans entrer a Gaza on aurait pu mette un plus grand coup encore par les airs.


    • papat 27 novembre 2018 16:20

      @Massada
      votre premier sinistre fait la p...e dans tous les coins du globe pour qu’on ait pitié de vous.. mais si vous poussez un peu trop à gaza , vous aurez 2 fronts ouvert. le Hezbollah est chaud comme la braise.
      Bientôt les plus riches quitteront la colonie... les autres suivront et la paix reviendra dans ce coin du globe..


    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 14:36

      @papat
      La « colonie » a enterré Pharaon, Nabuchodonosor, Assurbanipal, Antiochus Epiphane, Titus , Vespasien, tous les Papes , Hitler , Staline, Nasser, Hafez el Assad , Arafat et enterrera tous les autres ..
      Tout en se développant ...
      Nathanyahou aurait pu écraser 100 fois Gaza , il a surement une bonne raison de ne pas le faire .
      במוח לא בכוח


    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 14:40

      @papat

       במוח לא בכוח
      par le cerveau, pas par la force


    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 14:46

      @Massada

      « Mais c’est vrai que sans entrer a Gaza on aurait pu mette un plus grand coup encore par les airs. »

      Ca c ’est pour la prochaine fois , et ce d ’autant plus que les élections seront plus proches ...Comme si tu ne connaissais pas Bibi..


  • samy Levrai samy Levrai 27 novembre 2018 15:01

    C’est vache quand même , Israël ne peut déjà plus bombarder la Syrie comme elle le veut et maintenant elle a peur de s’attaquer aux palestiniens, qu’est ce que va devenir Israel ? 

    Avec les USA qui perdent de leur superbe et qui ne sont plus que l’ombre d’eux meme , l’avenir s’annonce rock & roll .


  • papat 27 novembre 2018 16:14

    entre le 5eme et le 10eme commentaires le mot antisémite apparaîtras, et quand tu leur demanderas pourquoi les peuples deviennent antimites, ils ne savent plus quoi dire ou t’endorment par du bla bla.


  • JPCiron JPCiron 27 novembre 2018 16:48

    Il apparaît que l’Etat d’Israël est extrêmement puissant, militairement et économiquement. Intouchable. Dominant.

    Il n’y a guère que trois faiblesses potentielles, il me semble. La première, et sans doute la plus importante, est sa structure interne, qui pourrait à terme lui faire choisir démocratiquement une tout autre politique. La seconde est le soutien inconditionnel des USA. Ce soutien est suspendu à celui des électeurs US. Les jeunes sont moins religieux et plus sensibles aux aspects moraux et éthiques d’un monde moderne. La troisième est le soutien (ou son absence) de tout un chacun, individuellement, dans le monde, qui mènent (ou non) à des choix individuels.

    Ces deux ’faiblesses’ peuvent être sa force sur le long terme, si elles induisent des changements d’orientations politiques qui créent/ renforcent les liens avec les gens du Moyen Orient. Car les dirigeants de beaucoup de pays voisins ne sont ni fiables ni pérennes. 


    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 17:58

      @JPCiron
      L’ opinion en Israël est le répondant au comportement des Arabes de Judée Samarie et de Gaza ..De celui des Ayatollah et des Islamistes ...
      Les illusions des pacifistes ne trompent plus grand monde et ce jusqu ’au jour ou un miracle rendra les Arabes et les Perses aussi tranquilles que les Suisses ou les Hollandais ..

      Comme ils éprouvent un grand plaisir a s ’entretuer , faute de pouvoir liquider les Juifs , ce ne sera pas pour demain , ni après demain.

      Quand à l ’Amérique , tant que pétrole, le canal de Suez, le détroit de Tiran et celui d ’ Ormuz auront une importance stratégique , Israël demeurera le seul allié fiable dans le coin ..


    • Xenozoid Xenozoid 28 novembre 2018 18:03

      @Galilée

      Israël demeurera le seul allié fiable dans le coin ..

      sure ?


    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 18:11

      @Xenozoid

      Sur et certain ,,,A moins que les USA ne deviennent islamiques , et encore ...


    • Xenozoid Xenozoid 28 novembre 2018 18:13

      @Galilée
      ils feront, a la lune pleine, des sacrifices depuis qu’il seront redevenu americains ?...
      c’est possible


  • Le Panda Le Panda 27 novembre 2018 18:26

    @ l’auteur

    bonsoir l’article mérite un débat à ne pas en douter. Ce qui semble se dégager c’est qu’Israël aurait dû avoir les mêmes droit que la Palestine en 1947 à la suite des accords. Là réside peut-être le fond du problème qui fait contraste de nos jours. Il ne suffit de brandir l’arme nucléaire pour affoler un peuple né dans la guerre. Je partage en parie le commentaire de JP Ciron, mais les escarres laissent parfois des séquelles toujours en feu par causes de certains pays voisins c’est à priori indéniable. 

    Le Panda


    • Le Panda Le Panda 28 novembre 2018 08:05

      @Lestrade
      Des escarres ! Quels escarres ? Ou voyez-vous donc des escarres ?

      A ne pas en douter, le vin le cheval n’en boit pas, pourtant il reste depuis plus de 6000 ans avant notre ère le plus noble conquête de l’homme non ? Les escarres sont la cause et non les conséquences à venir. A ne en douter le sens de la question se déguste mais comme les Huns ou je me trompe, merci
      Le Panda


  • robert robert 27 novembre 2018 18:51

    l’auteur se met le doigt dans l’oeil jusqu’au coude ;israel s’appropriera Gaza , çà, c’est inexorable

    faire confiance au maréchal Sissi, quelle bonne blague !! il a déjà fermé les tunnels de ravitaillement des palestiniens ; quel malheur leur prépare-ton 

    à l’horizon rien de nouveau, sauf des palestiniens morts

    Gaza est abandonné de tous les pays, même de l’ONU

    ouvrez donc vos yeux 


    • jeanpiètre jeanpiètre 27 novembre 2018 21:46

      @robert
      possible, mais démographiquement , la palestine avalera israel tot ou tard , nucléaire ou non, et la politique fanfaronne menée ces derniers temps les voue à un douloureux avenir.


    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 18:03

      @jeanpiètre
      Ca c ’est encore une histoire qui rassure les Arabes ... La natalité Juive en Israël est grande et il est prévu 18 millions de Juifs en 2050 ...
      Celle des Arabes est en baisse .


  • QAmonBra QAmonBra 27 novembre 2018 23:51

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    C’est basique, toute colonisation pérenne (U$A, Canada, Australie etc.) nécessite impérativement d’exterminer les autochtones ou/et les submerger démographiquement par l’apport massif de nouveaux colons.

    Ères de l’information et de la décolonisation, le XX et le XXI siècle ne permettant pas la première méthode en toute discrétion, comme aux siècles précédents, ne restait donc que la seconde pour les $ionistes.

    Mais faute d’y être parvenu depuis 70 ans, malgré l’agitation régulière, voire provoquée, de l’épouvantail antisémite et les couteuses aides proposées, l’état $ioniste est donc condamné démographiquement à disparaître au profit d’un état unique pour tous, constitué, laïc et démocratique, c’est quasi mathématique et cela pourrait se faire plus rapidement qu’on pense, car la population dite israélienne pourrait avoir son mot à dire, excédée du cul de sac politique (fanatisme ?) et la fuite en avant belliqueuse que lui proposent depuis des décennies ses politiciens.

    La belle affaire après tout, les oubliettes de l’Histoire ne regorgent elles pas d’états disparus ?. . .


  • Massada Massada 28 novembre 2018 17:33

    Suite à la perte d’un Iliouchine 20, le 17 septembre dernier dans la région de Lattaquié, abattu par erreur par la DCA syrienne, la Russie a promis à al Assad « trois systèmes complets de missiles antiaériens S-300 », destinés à être opérés par trois unités de la taille d’un régiment.

     

    Mais le déchargement de l’AN-124 a pu être filmé, et le contenu des armes débarquées était loin de ce que Moscou avançait. On y a clairement identifié une station radar multifonctions de type S-300PM2, mais aucun des équipements n’appartenait à la version V.
    Et seulement 4 lanceurs de missiles sortant de l’avion, loin des 24 décrits par le Kremlin. smiley

    Bref, du matériel de récupération très ancien, dont les divers éléments sont très difficiles à synchroniser entre eux, à la limite de l’impossibilité.
    En français, on appellerait cela plus prosaïquement un « foutoir ».

    En attendant, les activités d’Israel contre des cibles iraniennes en Syrie n’ont pas cessé ni diminué en intensité depuis l’incident de l’Iliouchine 20. Simplement, Moscou a énergiquement prié Damas de ne pas faire état de ces raids – et Poutine sait se montrer très persuasif dans ce genre d’exercice - ; quant à Tsahal, il ne commente jamais.




    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 18:16

      @Massada
      C ’était éminemment prévisible ...
      Tout progrès technologique dans l ’ armement de l ’ ennemi est un booster de la recherche en Israël , et secondairement une source de profit .


    • Xenozoid Xenozoid 28 novembre 2018 18:20

      @Galilée

      il y a des similarité entre les états unis et israel.c’est la mythologiel


    • Galilée Galilée 28 novembre 2018 21:47

      @Xenozoid
      Israël est le contraire exact des USA .

      L’ Amérique , un continent immense avec une population indienne autochtone peu nombreuse ou arrivent des millions d ’ Européens .
      Israël , un tout petit pays avalé dans un immense empire arabe habité par les envahisseurs arabes , appartenant au peuple Juif autochtone , autochtone mais en exil, et qui revient chez lui .


    • machin 29 novembre 2018 07:20

      @Galilée
      Bien vu.
      L’humour... il n’y a que cela de vrai.


    • Xenozoid Xenozoid 29 novembre 2018 11:51

      @Galilée

      je parle de leur maniere de prier pour les founding fathers,et de tuer le reste


    • Galilée Galilée 29 novembre 2018 18:49

      @machin
      En quoi la réalité est elle drôle .. ?
      Ce que j ’écris est l ’exacte réalité .


  • Massada Massada 28 novembre 2018 17:37

    Pour info, Israel à la capacité de répliquer l’écho du radar du S-300 et ensuite générer de faux échos, faisant croire à l’opérateur radar qu’il est en présence de cinq, dix ou 20 appareils adverses, ne sachant pas différencier les authentiques des virtuels.

    C’est ce que les Israéliens ont fait le 17 septembre dernier, semant la
    panique chez les lanceurs de missiles syriens, ce qui les a amenés à
    abattre l’Iliouchine russe.


  • machin 29 novembre 2018 07:18

    a loi, c’est la loi.

    Je sais qu’il est interdit de promouvoir le boycott d’Israël.

    Aussi, respectueux des lois, je refuse le boycott d’Israël, même si personne ne nous explique en quoi ce n’est pas bien et pas gentil...

    Ou plus méchant que faire de la Palestine un camp d’extermination...

    Question :

    Ai-je tout de même le droit de ne rien acheter qui provienne d’un pays raciste et fasciste ?

    Sans boycotter, bien sûr.


    • Galilée Galilée 29 novembre 2018 18:57

      @machin
      Ta conception du racisme et du fascisme est légèrement à l ’ouest, pour ne pas dire complètement dégentée ...
      Le fascisme d ’ Israël se résume dans le fait qu ’au parlement, la Knesset , les Arabes islamistes tiennent 18 sièges sur 120 , reflet de leur importance démographique ,
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_unifiée
      Le racisme d ’Israël se résume dans l fait qu ’un juge de la cour suprême sur 11 est un Arabe .
      https://infos-israel.news/le-juge-arabe-de-la-cour-supreme-gele-lindemnisation-des-personnes-evacuees-damona/

      Ce n" est pas que j ’ aime ça , mais la démocratie a un prix , en l ’ occurence celui là.
      N’ achètes rien à Israël , on se débrouille très bien sans ta tune ...


    • JPCiron JPCiron 9 décembre 2018 15:12

      @machin
      .
      <Ai-je tout de même le droit de ne rien acheter qui provienne d’un pays raciste et fasciste ?

      Sans boycotter, bien sûr. >


      Oui, c’est bien de faire attention à ne pas boycotter.

      Pour le reste, on est en République : on fait comme on veut.

      .


  • Massada Massada 30 novembre 2018 07:45

    Selon des sources non-israéliennes, le Khe’l Avir (l’Aviation israélienne) a procédé ce jeudi soir à des attaques massives visant un grand nombre d’objectifs en Syrie.
    Les chasseurs-bombardiers à l’étoile de David ont procédé par trois vagues successives, la première intervenant à 22h40 locales et la dernière, à 23h20.
     

    Les destructions occasionnées aux infrastructures militaires ennemies sont très conséquentes et que l’on compte un nombre élevé de morts et de blessés, dont le bilan définitif se chiffrera au-delà d’une centaine.
    Tous iraniens, membres du Hezbollah ou d’autres milices chiites au service de l’Iran.

    Le quartier général des Gardiens de la Révolution iranienne qui y était installé a été totalement détruit.

    Des installations de communication, des dépôts d’armes et de munitions attenants aux affairements de ce QG ont également été oblitérées.

    Des cibles militaires proches de la province de Quneitra, non loin de la frontière israélienne dans le Golan, ont été anéanties.

     

    Les opérations de cette nuit ont été lancées malgré la déclaration du Général Sergei Shoigu, le ministre russe de la Défense, qui affirmait, le 2 octobre dernier, que les systèmes de missiles antiaériens S-300 avaient été déployés sur le sol syrien.
    Les appareils du Khe’l Avir sont intervenus en plein dans les zones défendues par les S-300 et les S-400 russes sans être inquiétés. Bien que nombreux, les tirs de missiles sol-air ont semblé extrêmement imprécis, voire incohérents.


    • covadonga*722 covadonga*722 30 novembre 2018 08:35

      @Massada
       bonjour , les appareils israeliens n’ont pas pénétrés l’espace aérien Syrien « c’est le deal avec les Russes » les tirs missiles ont eu lieu pour partie depuis l’espace aérien libanais et international.

      De toute évidence benyamin ayant du céder devant le hamas passe ses nerfs sur la Syrie 


    • Massada Massada 30 novembre 2018 09:05

      @covadonga*722
       
      Nos avions sont intervenus en plein dans les zones défendues par les S-300 et les S-400 russes sans être inquiétés.
      Nos ingénieurs sont parvenus à « envahir » à distance et à s’approprier le contrôle des radars russes de dernière génération.
       
      Les frappent visaient entre autres des objectifs iraniens dans la banlieue de Lattaquié, à proximité de la base aérienne russe de Khmeimim, le cœur du déploiement des S-400.
       
      Les Iraniens et leurs alliés préparaient de façon imminente des transferts massifs d’armements pour le Hezbollah.
       
      Il ne s’agit pas de passer ses nerfs sur la Syrie, nous ne somme pas dans l’émotion. Nous décidons du timing de de nos opérations, Gaza viendra quand on le décidera, ce n’est pas au Hamas d’imposer son planning.


    • samy Levrai samy Levrai 30 novembre 2018 11:54

      @Massada
      C’est marrant personne ne confirme tes infos ... aucune destruction annoncée et si confirmé c’est la première fois qu’Israel ose tirer de très loin , depuis que les S300 sont déployés... pour un résultat nul.


    • Massada Massada 30 novembre 2018 12:56

      @samy Levrai
       
      En effet la défense antiaérienne syrienne « a détruit tous les objectifs hostiles  », lesquels « n’ont pas atteint leur but ».
      Les troupes gouvernementales syriennes ont même abattu un avion militaire israélien peut-être même deux avions.
      Trop fort ces syriens, vive l’armée arabe syrienne smiley


    • Massada Massada 30 novembre 2018 13:03

      @samy Levrai
       
      Je vous le fait, « façon arabe » smiley
       
      La Syrie et la Russie ont remporté une immense victoire militaire cette nuit, largement basée sur la technologie triomphante de Moscou, abattant des avions et des missiles israéliens et forçant Israël à rebrousser chemin et à renoncer aux raids qu’il envisageait.


    • Galilée Galilée 30 novembre 2018 13:07

      @samy Levrai
      نبيك أمك


    • samy Levrai samy Levrai 30 novembre 2018 13:14

      @Massada
      Sans dec apres plus de 200 attaques en 2018 , il n’y a plus aucun bombardement israelien en Syrie depuis les S300 en début septembre ... c’est vrai ou c’est pas vrai ? Cette tentative si confirmée , c’est faite de loin ( d’Israel) pour un resultat nul .
      Israel n’a pas besoin de rebrousser chemin , elle pisse dans son froc et ne bouge plus.


    • samy Levrai samy Levrai 30 novembre 2018 13:57

      @Galilée
      Hahaha, OSDH pourquoi pas directement à Daech !!! et les photos des objectifs et des destructions ? bandes d’amateurs.
      Les israeliens font dans leur froc sur tous les fronts... 


    • Massada Massada 30 novembre 2018 14:31

      @Galilée
       
      Laisse tomber le samy, il n’est pas tout juste dans sa tête.
      Mieux vaut le laisser se défouler sur son clavier, il en a besoin.
       
      Plus sérieusement : 
       
      La zone la plus touchée se situe à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Damas, autour de la ville d’al Kiswah, déjà plusieurs fois visée par des actions du Khe’l Avir.
       
      Le quartier général des Gardiens de la Révolution iranienne qui y était installé a été totalement détruit. Il dirigeait les activités de l’Armée khomeyniste et de ses milices pour la région du Golan et du sud de la Syrie.
       
      Des installations de communication, des dépôts d’armes et de munitions attenants aux affairements de ce QG ont également été oblitérées.
       
      Selon d’autres rapports syriens qui n’ont pas pu être vérifiés jusqu’à présent, le QG de la division 76 de l’Armée gouvernementale a lui aussi été détruit.
       
      Des cibles militaires proches de la province de Quneitra, non loin de la frontière israélienne dans le Golan, ont été anéanties avec certitude. C’est également le cas d’objectifs à al Dimass, à 4km du Liban, sur la route Beyrouth-Damas, par laquelle transitent des armements et des munitions destinés au Hezbollah et fournis par les Iraniens et les Syriens.
       
      Des media syriens font état de la destruction de 4 appareils au sol à l’aéroport international de Damas (pas encore confirmé)


    • Galilée Galilée 30 novembre 2018 14:40

      @samy Levrai

      Si on n ’avait pas la trouille de votre bande de psychopathes allumés , nous n ’aurions pas besoin de vous foutre des pilées systématique comme aujourd’hui ..
      Et ce depuis 1948 .


Réagir