mardi 11 juin - par Elliot

La crise à la France Insoumise

On n’a jamais autant parlé de la France Insoumise maintenant qu’elle est en butte à des convulsions internes sur la gouvernance mélenchonienne.

On en vient a regretter que les causeurs professionnels et les « sachants » ne se soient jamais donné la peine d’ouvrir le programme défini par l’« avenir en commun » et d’en faire connaître la philosophie autant qu’ils évoquent maintenant la crise actuelle, cela leur aurait évité de dégoiser beaucoup de contre-vérités au milieu de leur fange ordurière.

On glose donc beaucoup sur les débats qui agiteraient la France Insoumise dont on disait pourtant que son fonctionnement n’était pas démocratique et entièrement sous la férule d’un apprenti dictateur Mélenchon « himself ».

Le mouvement souffre en fait de sa structure gazeuse, ce n’est pas moi mais les militants qui le disent et, bien que pensé à l’origine comme un progrès, c’est devenu son handicap.

Cela me fait penser à la panacée que constitua dans les années 70 le thème de l’autogestion accommodée à toutes les sauces ( même à la sauce Rocard, c’est dire ) avec le combat emblématique des « Lip » à Besançon. Le thème est passé de mode et plus personne n’en parle.

Penser le fonctionnement de la France Insoumise tel qu’il a été mis en œuvre s’est avéré sinon peu pertinent du moins peu convaincant.

 

Il y a tout de même une manière de syllogisme à poser ce diagnostic et ensuite à rejeter la responsabilité de l’échec sur un seul homme qui focalise toutes les haines et peut-être l’a-t-il bien cherché mais personnaliser un combat ne peut que le réduire.

Aucun de ceux qui commentent avec une jouissance certaine les derniers évènements ( qu’ont donné à connaître des vents favorables curieusement intentionnés ), aucun commentateur qui se délecte du feuilleton et s’acharne à l’alimenter par des rumeurs ne semble en tout cas percevoir mais le veut-il vraiment ? la contradiction qu’il y a à insister sur un fonctionnement opaque et à recueillir les confidences au demeurant mesurées d’une élue qui a eu le bon goût de taire ses divergences pendant la campagne et ne s’est exprimée qu’à posteriori à l’analyse d’un résultat à tout le moins désastreux pour ses couleurs.

La question qui se pose en fait : pouvait-on pour une élection que les Français et surtout le peuple de Gauche considèrent à tort comme mineure proposer le même montage qui a si bien réussi pour l’élection présidentielle.

Mélenchon, talentueux comme il sait l’être naturellement a explosé à l’époque les plafonds qu’on lui promettait et il aurait pu être au second tour ( avec une issue plus incertaine que l’affrontement final entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron placé sur le velours ) si Benoît Hamon avait écouté la voix du bon sens et avait abandonné sa candidature pour soutenir Mélenchon au terme d’un accord politique qui lui aurait permis d’envisager un avenir autre que le retrait de la vie politique ?

Hé bien oui, Messieurs-dames on discute et peut-être même qu’on se dispute à la France Insoumise comme on l’a toujours fait, c’est ce qui faisait la spécificité du mouvement mais aussi ce qui le freine dans son expansion.

Cependant il eût été inélégant de ne pas présenter un front uni avant les élections. Les divergences ne s’étalent pas avant la bataille, ça ne se fait pas.

Ceux qui n’ont pas pas respecté cette règle de bon sens font l’objet aujourd’hui d’un éclairage peu gratifiant qui les cataloguent dans la catégorie des ambitieux contrariés oudes aigris un marigot dont ils auront bien des difficultés à s’extraire sauf à se renier complètement comme un obscur conseiller Rhône-Alpes n’a pas hésité à le faire en acceptant même, toute honte bue, de figurer comme trophée à la tribune pré-électorale du RN à Hénin-Baumont.

 

 Sans aucun doute Mélenchon a-t-il pesé de tout son poids pour imposer la tête de liste Manon Aubry qui, en l’occurrence, a fait une bonne campagne et ne peut en aucun cas être tenue responsable du mauvais pilotage et du naufrage final.

Cependant il ne faut pas non plus oublier que Charlotte Girard pressentie, semble-t-il, pour conduire la liste, s’était désistée pour de bonnes ou de mauvaises raisons, il ne m’appartient pas d’en juger mais ses raisons semblent aujourd’hui suffisamment profondes pour l’inciter à abandonner le combat.

Voilà un fait politique qui mérite que tous les militants s’interrogent.
Pour ma part, je déplore à la fois sa désertion et la manière choisie pour la rendre publique : c’est un coup dur pour tous les sympathisants d’apprendre que la co-rédactrice du programme présidentiel considère qu’il lui est aujourd’hui impossible de continuer à le défendre dans le mouvement qui s’en revendique.

Comme je déplore que d’autres se répandent dans la presse et ne gardent pas pour leurs camarades l’exclusivité de leurs remarques aussi pertinentes pussent-elles être.

.
En tout état de cause, ces départs isolés ne devraient pas faire oublier non plus que du côté des Républicains c’est par bataillons entiers que l’on compte les déserteurs. Certes c’est une maigre consolation mais on fait avec ce qu’on a et cela témoigne en tout état de cause du grand remue-méninges qui agite la France.

L’équipe dirigeante est directement interpellée et qu’on le veuille ou non, étant à tort ou à raison considérée comme la cause du problème, elle doit faire en sorte que ça ne dégénère pas en mettant fin à la déperdition des énergies dont se plaint Charlotte Girard.

 

Pour en revenir aux Européennes une autre tête de liste aurait-elle fait un meilleur résultat que Manon Aubry ? Il est permis d’en douter.

C’est donc le fonctionnement de la France Insoumise qui pose problème ( mais on imagine mal les médias qui se pourlèchent les babines devant ses difficultés œuvrer à la résolution de l’équation ) Ce n’est pas la libre expression des opinions en interne qui est bridée mais l’absence de synthèse qui handicape le mouvement.

Ce dernier est jeune, il est divers, son populisme ( ce n’est pas un gros mot de se revendiquer du peuple ) ne transige pas avec le respect des droits humains, il ne cède pas à la démagogie facile qui fait porter aux immigrés le poids de tous les malheurs du pays et dédouane ainsi les vrais responsables qui continuent à se remplir les poches pendant les gagne-petits se divisent dans d’obscures querelles identitaires qui n’ont aucun sens surtout pour des gens qui n’ont que de lointains contacts avec la culture dominante qui les aliène plutôt qu’elle ne les aide.

 

Depuis quand serait-ce le signe d’un malaise profond que l’on débattît au sein d’un groupement politique et que l’on cherchât à analyser les raisons d’un désaveu que la nombreuse participation aux différents meetings ne laissait pas présager ?

 

Et ce qui serait malsain pour la démocratie, c’est que toutes ces discussions internes qui sont l’ordinaire d’une formation politique, qui constituent l’alimentation de son moteur, fuitent systématiquement dans les médias.

Chacun sait à la France Insoumise que l’étalage des états d’âme complaisamment relayé par ceux qui ne sont pas ses amis débouchera inévitablement si l’on se laisse entraîner par les petites phrases sur un repli groupusculaire en chapelles, chacune sûre de son bon droit voire de détenir la vérité révélée mais chacune inopérante dans son combat pour rendre leur dignité aux exclus.

Chacun doit raison garder, ceux qui voulaient partir sont déjà partis parfois même pour des horizons qui en disent long sur la force des convictions qu’ils faisaient semblant de défendre, les autres doivent se retrouver en camarades sans chercher à avoir la peau de qui que ce soit.

La mort « voulue » du père ( Mélenchon ) est parfois émancipatrice quand il pèse trop lourdement sur le comportement du groupe mais que fait-on sinon se suicider quand on s’ampute de ce qui fait ou du moins a fait la force d’un espérance avec un programme qui a toujours sa raison d’être « l’avenir en commun » ?
Rien pas même une défaite électorale ne peut enlever une once de vertu à un projet qui n’a malheureusement pas pu être popularisé à la mesure de sa valeur.

Ce n’est pas en démobilisant les troupes mais en resserrant les rangs que l’on peut revenir à l’essence du mouvement.

Alors seulement l’analyse des erreurs ou des errements sera féconde mais elle ne se fera pas par tribunes interposées publiées au seul dessein de nuire par les ennemis naturels du mouvement.



212 réactions


    • Ouam Ouam 15 juin 03:53

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      +1000000
      Ps au fait je cherchais dans mes souchons, le titre c’est :
      07 Et si en plus y’a personne
      que tu trouvera par exemple dans « Le Concert » double CD de 2016

      Mon Dieu (c’est le cas de le dire ^^) si ils pouvaient en écouter les paroles,
      c’est comme ce que tu explique avec le RIC, Le Qi ou le 100Kmh et l’algo.
       
      Lorsqu’ils écoutent la chanson, le bug (de leur logique de défendre les religions et surtout l’intégrisme islamique qui file le pire sale coton idéologique en ce moment) ne peut que leur sauter auxs yeuxs, enfin auxs oreilles ...
      Enfin si il y a encore quelque chose entre ces 2 oreilles.

      https://www.youtube.com/watch?v=JvkMnHXtHzc


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 04:05

      @Ouam

      Magnifique je ne connaissait pas ce texte , mais en quelque vers il dit tout :

      Il y a tant de questions et tant de mystères
      Tant de compassions et tant de revolvers
      ...
      Si ces vies qui chavirent
      Ces yeux mouillés
      Ce n’était que le plaisir
      De zigouiller


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 04:08

      @Cyrus (TRoll de DRame)

      Bonne nuit je t’ abandonne lachement ...


  • Odin Odin 11 juin 12:22

    Bonjour,

    Il est certain que si Bénito, alias Santerre chez les lambertistes, n’avait pas fait son « gros caca nerveux » lors de la perquisition, il aurait pu conserver cette « structure gazeuse » pour l’avenir en commun. Mais voilà, avec ses flatulences verbales excessives, il se retrouve « frère 6 % ».

    Que les militants se rassurent, il « planchera » de nouveau rue Cadet afin de trouver « des vents favorables » pour une nouvelle entourloupe que les marxistes déboussolés s’empressons de suivre. 

    Un autre article sur le sujet :

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Big-bang-de-la-gauche-Clementine-Autain-defie-Jean-Luc-Melenchon-55022.html


  • Lambert 11 juin 12:44

    La personnalité de M. Mélenchon a toujours été critiquée. J’avais voté pour lui en 2012 mais je n’y crois plus depuis qu’il a abandonné le plan B. Ses programmes, je les ai achetés et tous lus (2012 et 2017) et ce sont de bons programmes mais inapplicables, comme les programmes de tous les autres, sans sortir de l’UE. Désobéir aux traités, oui, je sais, c’est la rengaine habituelle. Pour moi l’UE est une dictature et je ne soutiens que ceux qui veulent en sortir.

    On me demande souvent pourquoi je veux en sortir. Eh bien, outre la raison donnée ci-dessus, c’est surtout que je n’ai jamais voulu y entrer.

    Ceci dit, j’ai recommandé cet article, parce que j’aime les gens qui défendent ce à quoi ils croient (et j’ai cru aussi à la même chose que lui). Que l’auteur passe pour un imbécile pour les commentateurs ne me gêne pas puisque je passe pour en être un aussi en voulant sortir de l’UE.

    Manon Aubry a fait une très bonne campagne.


  • A quoi ces gens sont-ils « insoumis » au juste ? Aux règles de politesse et de savoir-vivre, comme cet ex-collègue de Dreux responsable de LFI pour l’Eure-et-Loir ? Le gars était servile avec la hiérarchie et infect avec ses collègues : en quoi était-il révolutionnaire ? 


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 juin 13:43

      Bonjour France Républicaine et Souverainiste,
      .
      Ils se disant insoumis à la politique européenne, mais ils ne veuillent pas comprendre qu’on ne peut pas changer les traitées due à l’article 48 du TUE et ils persistent à vouloir changer l’Europe en désobéissent aux traitées ?!?
      .
      Ils oubliant au passage l’article 5 de la constitution française qui dit que le président est le garant du respect des traitées !
      .
      Hors quand on ne peut pas changer les traitées et si on veut respecter les traitées, c’est à dire nos partenaires européens, il faut quitter le TUE et le TFUE pour construire une autre UE par la suite dans le respect de nos partenaires par l’article 50
      .

      Non après le FREXIT ce n’est pas l’apocalypse !!!

      .

      François Asselineau : « La France est liée au reste du monde par plus de 6.686 traités »

      https://www.europe1.fr/emissions/Le-vrai-faux-de-l-info2/francois-asselineau-la-france-est-lie-au-reste-du-monde-par-plus-de-6686-traites-3003011

      Alors il s’agit de se débarrasser de deux traitées esclavagistes qui sont le TUE et le TFUE sur les 6.686

      . Il nous restera suffisamment des traitées pour commercer avec le reste du monde.

      .

      Il faut instaurer le véritable RIC avec notamment le référendum révocatoire. Le RIC permettra au peuple de reprendre son destin en main... puis réparer ce que le néo-libéralisme à cause de dégâts...


  • Sparker Sparker 11 juin 13:35

    Bonjour Elliot,

    Bon la FI à perdu son électorat, car celui-ci qui est en grande partie non politisé et n’a pas entendu de parole qui lui à attiré l’oreille comme en 2017 et il est retourné à l’abstention, d’autres « classes » ont désertés aussi.

    Il faut comprendre ça car c’est somme toute assez simple. Le programme s’adressant à la vie de chacun dans ses difficultés ou ses espoirs avait suscité un engouement qui n’était pas politicien, c’était populaire et ça s’adressait aux « gens » à la vie de tous les jours et à l’avenir de leurs enfants. Ceux-ci ont répondu présent et la logique aurait voulu que ça aille en s’amplifiant. (d’autres catégories avait était enthousiasmés par le programme, ingénieur, paysans, etc)

    Car ce qu’il s’est passé depuis 2017 et la FI est tombé dans le panneau, à été, pour les pouvoirs en place, de jouer sur la corde JLM et sa réalité égotique car ils savait que c’était le point faible et ça à marché avec l’épisode des perquisitions en apothéose. Tout homme politique pète des câbles, le tout est de le faire discrètement, y’en a même qui picole dur, mais faut être discret. JLM à toujours donné le bâton pour se faire battre... là il a trouvé son maître... à ce jeu il a perdu.

    Le but bien sur et de détourner du programme et de l’avenir qu’il promettait car populaire et s’adressant à la réalité du grand nombre face à la minorité bourgeoise qui tire les ficelles en personnalisant le débat, piège pour politicien.

    La campagne, sans intérêt directement populaire, des européennes n’a pas mobilisé. Les « gens » sont retournés à l’indifférence face au fait politique.

    L’autre point bien sur se situe à l’intérieur de la FI. Ces histoires de démocratie dont se gorgent les bons « militants démocrates » tombant là encore sur la gueule de JLM le dictateur sont un concours d’influences.

    A la FI la démocratie ne devait pas être d’appareil mais de fait, ça n’a pas marché car je pense que ce n’est pas compris et que l’esprit militant dominant dans cette entreprise à finit de ruiner l’enthousiasme. Le populo, dont je fais partie, s’en carre carrément, voir même vois ça nuisible, enfin pour ma part le militant me gave.

    Là on avait un programme qui traçait un autre avenir et maintenant on à un vulgaire mouvement qui se comporte comme un parti avec ses courants, coup de gueule, porte qui claquent, bref le cap est perdu, JLM n’a pas la carrure pour mener une barquasse pareille, et s’il regimbe pour maintenir un cap il devient « dictateur ». Mais en attendant ceux qui foutent le bordel et se cassent en claquant la porte et en ouvrant celle des médias ne doivent pas avoir de problèmes de vie et/ou d’avenir pour leur enfants.

    Là ils vont batailler entre eux et en oublier les premiers absents qui déterminent les choses, les abstentionnistes qui avaient bougés un peu. Seul Guarrido et Corbière ont parlé de ce point de vue là. Et de mon point de vue je crois qu’ils ont raison.

    Mais le mal est fait et la fraicheur de 2017 ne reviendra pas, que faire ?


    • Odin Odin 11 juin 14:11

      @Sparker

      Bonjour,

      Commentaire réaliste. « Que faire ? » Prendre du recul pour analyser ce qui est réellement bon pour la France et ne pas se prendre la tête, la vie est belle et nous ne sommes pas éternels. 


    • alinea alinea 11 juin 14:38

      @Sparker
      très bien dit, seulement ne soyons pas pessimistes, on va rallier les Gilets Jaunes et laisser les petits cons et les petites connasses se bouffer le nez.
      Dans deux ans les temps seront mûrs ; en attendant éducation populaire, soutien, entraide et actions tangibles et ou spectaculaires.
      Il faut passer de bons moments ensemble, réinventer la politique dans la rue, alors la FI, ses bobos, on s’en fout !


    • Sparker Sparker 11 juin 15:00

      @alinea

      Salut Alinéa, oui bien sur mais je reste persuadé qu’une action menée au niveau national de la politique reste nécessaire, notre société est ainsi faite et il faudra en passer par là pour la refaire.
      Là j’avais aimé l’introduction du populaire dans le champ en 2017, un an et demi après une mobilisation populaire qui reprenait l’essentiel du programme montait à Paris se faire entendre et là la FI qui avait déjà bifurqué n’a pas pu faire la deuxième pince de l’étau, La FI en « haut » les GJ en « bas » qui auraient du avec un scénario bien écris broyer le système.

      Mais caramba encore raté, maintenant les pouvoirs sont conscient du danger, l’effet de surprise est cuit, ça va pas être simple.

      Je souhaite que la FI reprenne un travail de « terrain » et d’éducation populaire plutôt que de combat politicien. A voir la suite...


    • alinea alinea 11 juin 15:15

      @Sparker
      Tu as entendu Garrido ? C’est exactement ce que je pense

       ; restent à la FI tout un tas de gens bien et déterminés, seulement Mélenchon est tant rivé sur ses élections qu’il en perd le sud !
      Ces élections m’ont réellement fait ch... ; j’ai failli pas voté, mais ça n’a tellement aucune importance les européennes : personne ne le souligne ! tout le monde n’a pas gobé le « ne pas voter c’est voter Macron » ! Macron il y est et sauf un beau coup de pied au cul il y restera !


    • Sparker Sparker 11 juin 15:28

      @alinea

      Oui j’ai écouté Guarrido, qui m’a bien surpris d’ailleurs je ne la savait pas si « politique » au sens noble.

      Oui je n’ai pas été emballé, même les meeting, je n’en ai que regardé quelques bribes mais bon, pour moi tant que le programme n’est pas touché que la sixième reste son premier point et qu’ils tiennent la route vers le bras de fer pour l’imposer en france et envers l’UE, le reste, me disais-je, ne me concerne peu n’étant pas militant (par incapacité de l’être).

      Macron ne restera pas mais le suivant continuera dans la même ligne et si c’est Jadot ils vont même créer de nouvelles lignes car il faudra faire porter en plus la transition énergétique au plus pauvres et moyennes classes.


    • Sparker Sparker 11 juin 15:37

      @Odin

      Certes oui, mais bon j’ai enfants et petits enfants, alors je ne veux pas la faire à la larmichette mais quand même je trouve l’avenir quelque peu inquiétant.
      Pas tant par les volontés de pouvoirs et d’hégémonies qui ne resteront que des colosses aux pieds d’argiles mais par le chaos s’amplifiant rendant possible bien des violences à tous les niveaux et sur tous les plans et garantissant la place de ces colosses.


    • Ouam Ouam 15 juin 03:21

      @alinea
      « ...on va rallier les Gilets Jaunes et laisser les petits cons et les petites connasses se bouffer le nez. »

      Ouno.
      Heuuu...
      Alors va falloir virer la « Autain » du mvm vu qu’elle a affublé les GJs au début de leur mouvement de fachos bas du front , tu à la mémoire... courte...tres courte
      Tu crois toi que euxs contrairement à toi l’ont oublié ?

      Et, vu la longueur de ses dents tu va avoir du mal vu comment elle les a plantées dans le parquet de la maison FI, bref .... oublie.

      Contrairement à Melenchon qui LUI les a soutenus
      (et qui lui par contre est en train de s’en faire virer)

      Deuz
      les GJs ne veulent PAS etrent affilliés à un parti (quel qi’il soit) ils demandent la votation directe (cad le ric)


  • Pierre 11 juin 13:38

    Quoi d’autre que de la guignolade peuvent produire des guignols ?


    • Sparker Sparker 11 juin 13:46

      @Pierre

      Moui... et vous qui n’êtes pas un guignol apparemment selon vos dires, que nous proposez vous ?


  • Elliot Elliot 11 juin 13:53

    @ certains intervenants et à ceux qui se reconnaîtront



    Je lis ça et là des interventions qui dénoncent un courant soi-disant islamo-gauchiste qui aurait faisandé le mouvement.

    Je ne comprends pas bien ce que cet assemblage de mots Islam et gauchiste signifie dans la réalité objective, je vois bien par contre où veulent en venir ceux qui développent cet argument fallacieux en lui donnant tous les caractères de l’évidence.

    Clémentine Autain dont je n’ai pas cité le nom dans mon article ( même si je mentionne son cas) parce que je considère qu’elle a été loyale et ne peut donc être accusée d’avoir saboté le cursus électoral. Je crois aussi qu’elle aurait pu faire preuve de plus de retenue devant les journalistes et garder ses commentaires pour les instances qui sont censées diriger le mouvement et qui vont bien devoir faire l’analyse des résultats et se pencher sur des solutions de relance.

    L’Islam est la deuxième religion de France, ses pratiquants méritent le respect plutôt que d’être perçus négativement et de permettre à de pseudo-laïcs comme au RN ( mais pas qu’au sein de cette formation ) de capitaliser sur les réflexes les plus primaires de gens qui sont dans la déshérence et trouve dans l’immigré le bouc émissaire à toutes leurs frustrations.
    S’opposer à ce dévoiement n’est ni du gauchisme ni de l’islamisme rétrograde ni une combinaison des deux, c’est tout simplement essayer de dérouiller les ressorts bien amortis de l’humanisme le plus élémentaire.
    Que des diseurs professionnels habitués des plateaux cèdent à cette facilité sémantique d’associer des combattants de la liberté aux multiples errements et crimes qui se revendiquent de l’Islam en dit long sur leur inculture – probablement volontaire – mise au service d’intérêts qui y voient un moyen de perpétuer leur domination sur le peuple en agitant des peurs névrotiques savamment distillées avec des faits divers extrêmement rares mais portés à incandescence par le pouvoir médiatique.
    Ainsi des gens ont pu croire, il y deux ou trois ans ans, à une invasions de burkinis sur les plages alors que les cas ont été isolés ; on peut se demander qui est réellement à l’origine de ou derrière ces manifestations imbéciles certes mais tout à fait anodines.

    Si ne pas crier avec les veaux est de l’islamo-gauchisme alors je suis fier d’appartenir à cette catégorie.
    Tout en étant un athée convaincu de la nocivité de toutes ces religions qui se disputent la vérité, je suis aussi attaché à la liberté pour d’autres de croire à ce que je considère comme des fadaises si ces calembredaines leur font du bien. .


    • Sparker Sparker 11 juin 14:09

      @Elliot

      Oui comme « l’invasion migratoire » 0.2% de la population européenne...
      Mais là vous parlez au semi éduqué, le populo de base se fout de ces catégorisation et celui qui à pris le temps et l’énergie de réfléchir s’écarte de ces définitions bien trop réductrices et créatrice de tropismes manipulables à souhait.
      Reste la partie qui ne veut pas être un veau mais qui ne veut pas trop réfléchir non plus, alors toutes ces formulations sont bien venues pour se donner une contenance et une impression d’intelligence au cœur des problèmes.
      Des sites comme Avox et d’autres sont tout a fait symptomatique de ce type de population qui est le premier méprisant du populo tout en se réclamant de lui.
      Mais « tout ça, ça fait de bons français » pom pom pom...


    • Odin Odin 11 juin 14:38

      @Elliot

      « de l’humanisme le plus élémentaire » 

      L’Islam n’est pas un problème mais Bénito si.

      Son humanisme est de façade, c’est un raciste atteint de leucophobie :

      « Je ne peux pas survivre quand il y a que des blonds aux yeux bleus »


    • Sparker Sparker 11 juin 15:16

      @Odin

      Quelle tristesse, déjà vous ne vous parlez qu’à vous même, car tout le monde à compris que c’était un trait d’humour, certes à la Mélenchon, humour qu’on est pas obligé d’apprécier, mais en faire un trait de fond de sa mentalité ben du coup c’est vous qui passez pour un charlot de pas savoir maîtriser vos tropismes qui vous aveuglent et vous rendent du coup bien bête...
      Mais bon c’est vous qui voyez...


    • Odin Odin 11 juin 16:43

      @Sparker 
      Votre gueule de bois électorale vous fait perdre votre lucidité.
      Sa leucophobie est réelle mais votre aveuglement idéologique ne vous permet pas de le voir et c’est vous qui vous parlez à vous même de peur de voir cette réalité.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 17:17

      @Elliot

      L’islamo-gauchisme existe bien.

      Il y a une inculture que je crois assurément volontaire chez de nombreux athées très actifs dans les mouvements et partis dits "de gauche".

      Je qualifie ces athées-là d’athées obscurantistes. Et j’affirme que, depuis des années maintenant, ils font au moins autant de mal en France que les pires intégristes croyant en Dieu.

      Oui, de très nombreux pratiquants musulmans méritent le respect. Mais l’islam est une horreur, car ceux qui massacrent en son nom sont, eux aussi, des fidèles de cette religion.

      Il faut en finir avec cette infamie qui consiste à assimiler, depuis des années en France et en Europe, la très justifiée islamophobie avec de la « musulmanophobie », de la haine envers les musulmans.

      Que vous le vouliez ou non, la fausse Gauche a une large responsabilité dans cette monstrueuse assimilation.


    • Eric F Eric F 11 juin 18:36

      @Pierre Régnier
      Cela ne relève pas de l’inculture et moins encore de l’obscurantisme, il s’agit d’une perception de la société selon un critère « de classe ». Les populations immigrées sont considérée par la gauche radicale (et même au delà) comme le nouveau prolétariat, non seulement au niveau social, mais en tant que considérés comme parias dans la société de par leur appartenance ethno-culturelle. Il ne s’agit donc pas de « fausse gauche », mais de concepts marxistes revisités.


    • pipiou 11 juin 19:51

      @Elliot
      Lislamo-gauchisme c’est notamment cet angelisme vis-à-vis de tendances communautaristes qui, entre autres, ont créé ces territoires perdus de la République.
      Lislamo-gauchisme et l’internationalisme béat poussent des électeurs de la LFI dans les bras du RN.

      Continuez à ne rien voir, continuez à ne pas vous remettre en question et vous continuerez à voir les scores de la LFI plonger.


    • Sparker Sparker 11 juin 22:11

      @Odin

      Houla, ha ouais d’accord, j’ai peur de la réalité et je sis aveuglé idéologiquement... ouais en faisant dans le psycho, vous êtes en pleine projection afin de ne pas être en prise avec votre bêtise que vous ne savez dépasser et dont votre orgueil est profondément meurtri. Voilà on peut faire aussi pas de soucis...

      N’empêche qu’il s’est bien moqué et que vous êtes un dindon.


    • Odin Odin 12 juin 11:13

      @Sparker

      Votre obscurantisme militant vous empêche même de voir que c’est vous le dindon de cette farce insoumise avec 6 %.

      Quand à mon orgueil, il se porte bien, merci, et il est dans la norme, ce qui n’est pas le cas de votre Bénito, il en est bouffi, mais il est vrai que la vôtre, de bêtise, vous empêche de voir cette réalité. En espérant que cette débâcle électorale vous permette d’acquérir une ouverture d’esprit, qui vous manque cruellement aujourd’hui. Bon rétablissement.  


    • Ouam Ouam 15 juin 02:08

      @Pierre Régnier
      Laisse tomber...

      Ils ne savent pas ce qu’est le FIS , Ni Enharda , Ils ne connaissent meme pas la chanson de Trust qui pourtant date tres fort sur le sujet cad des 80’s sur Khomény (Iran), ils n’ont meme pas du comprendre le rapprochement avec « mr comédy » et encore moins leurs textes (*), ils onts oublié la Laicité de Saddam, Atta turk (etc....), L’egypte du temps de Nasser et celle actuelle etcet...
      Je connais tout cela (et pour cause) et toi visiblement aussi, euxs non, c’est des aculturés profond et si ils le savent c’est bien pire dans ce cas des ....
      non je ne le dirai pas, c’est ce qui est « porté en décharge » dans la définition d’un dico.
      Comment ignorer ce qu’il se passe dans de nombreuses régions d’Afrique actuellement (sigh) et du moyen orient et meme certaines parties de l’Asie..
       
      Comme disait la chanson Renaud « Laisse béton »


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 02:16

      @Ouam

      le fis front islamique du salut generant plus tard le gia et la vague de terrorisme 9395
      Ennahdha et non pas enharda du verbe francais enharder
      Trust et mr comedy , mais aussi une reprise de « paint in black » des Stones par bernie

      « Pardonne leur , il ne savent pas ce qu’ ils font » luc 23,34


    • Ouam Ouam 15 juin 02:22

      @Eric F
      Et donc tu place tous ces gens dans le meme panier.
      Pour le « prolétariat » (et immmigrées) je suis bien plus mitigé, je vais te répondre par quelques questions
       
      Tu crois toi qu’un viel Algérien qui à subi le FIS (et ses 200.000 morts) naturalisé Francais va voter la France insousime si ils fricottent avec l’islamisme...
      Il à déja donné
      L’iranien pareil, il ne connais que trop.
      L’Irakien, lui avant avait Saaddam (un boucher, mais un Laic) il voit l’etat de son pays et les conflits terribles entre les 2 clans.
      Meme la Tunisie du temps d’Hennarda
      Je pourrai continuer la liste des différents pays ou l’islam est une source de terreur..
       
      Et ici des gens soit disant cultivés (mon cul, derrierre leurs grands phrases creuses ce sonts des incultes profonds, et c’est carrément gravissime) flitent ou pactisent avec le pire... (ce n’est pas pour toi eric F cette remarque, ils se reconnaitrons)
       
      On à l’impression de retourner dans les 40’s ou la gauche pactisait avec le petit moustachu...
       
      A l’époque on pouvait dire « ils ne savaient pas », donc les excuser et ensuite se sonts « repris » ayant conscience de leurs lourdes erreurs.
       
      A ce jour c’est bien différent déja on possède un « rétroviseur » sur l’histoire, les erreurs normalement à ne plus reitérer sonts connues, bref celui qui veut savoir sait, ou si il ne sait pas il écoute au moins ceuxs qui connaissent un peu le « problème », ou dernière option c’est vraiment des affreuxs réactionnaires pret à n’importe quel compromis, meme le plus abject pour récolter quelques voixs.


    • Ouam Ouam 15 juin 02:39

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      Merci tu à raison de corriger mes fautes je t’en remercie ...
       
      Je continue apres Trust
      Veronique sanson « Allah »
      Pierre Perret « les femmes grillagées »
      Souchon (j’ai pas le titre c’est dans un des derniers concerts avec voulzy)

      les bouquins D’onfrey sur le sujet
      Les 140 livres sur le sujet de David Abbasy (Dr en Islam ET Dr en Histoire),
      etcet..
      Savent pas lire ? ni écouter les Auteurs ?

      RFI (Radio) qui en parle tout les jours ou presque, ils n’onts pas la radio ces gens ?
      Les ondes n’arrivent pas chez euxs tellement ca pue ou quoi ?

      ls n’ecoutent pas de zic non plus ?
      Le gramophone est pété, il n’onts plus de saphir neuf, l’Ayepod est en rade ^^, Dezer est out ?

      Le net est filtré comme en Corée du nord ou quoi chez euxs ?

      Ou autre option :
      Sonts t’ils tellement égocentriques et narcissisiques et onts t’ils une telle haute opinion d’euxs-meme qu’ils pensent que les autres peuples qui l’ont subi sonts au mieux des sous hommes...et de sombres abrutis.
      ce qui au passage est vraiment le summum du racisme ignoble..
       
      « Pardonne leur , il ne savent pas ce qu’ ils font » luc 23,34


      J’aimerai bien ,mais je n’en suis pas sur, je pense meme l’inverse si tu veut tout savoir... ou c’est vachement grave smiley


    • Ouam Ouam 15 juin 02:43

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      « ..., mais aussi une reprise de « paint in black » des Stones par bernie »

      Ah je ne la connais pas celle ci, tu parles bien de « Bernie Bonvoisin » de Trust ?


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 03:08

      @Ouam

      Ce n’ était pas une faute ... 

      Oui bernie bonvoisin , album en attendant 88-89 https://www.youtube.com/watch?v=ZyGGXAlTyqQ
      Ta playlist est plutôt bonne également :)

      Luc 23,34 c’ etait un poil ironique ...voir oxy-more-ironique 


    • Ouam Ouam 15 juin 03:33

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      T’a raison merci, pour ton info
      le suivant de l’album c’est « petit papa noel » celui la je m’en souvenais.

      Baby metal, je zieute de bon zicos, des furieuxs
      et la partie scenique est bien, c’est original pour le genre.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 03:43

      @Ouam
      De rien , paint it black se rattache au thème de la guerre « programmé », 

      Baby metal , c’ est mignon , ... tant qu’ on as pas vu le triangle et l’ étoile c’ est presque subliminal.Totalement prefabriqué bien sur mais ca détend et j’ admire le travail de coordination des 3 sœurs « naissance , vie , et mort » .


    • Cadoudal Cadoudal 15 juin 03:59

      @Ouam
      Salut les hardeux aux cheveux gras...

      Concernant vos recherches sur la psychologie des gauchistes, demandez vous ce qu’ils partagent avec leurs alliés musulmans, avec leurs alliés LGBTQ, avec leurs alliés startupper macroniens, avec leurs alliés des médias...

      La haine du plouc Normand et de tout ce qu’il représente.

      Une fois que vous avez pigé ça, vous avez tout pigé...

      Mais, bon, je sais que pour des hardeux restés trop longtemps près des enceintes, faut que j’y aille mollo sur la comprenette...lol...

      Mettez vous au ploucsta rap :

      MC Circulaire-La France éternelle

      https://www.youtube.com/watch?v=4fq8GlBGwDw


    • Ouam Ouam 15 juin 04:04

      @Elliot
      Je lis ça et là des interventions qui dénoncent un courant soi-disant islamo-gauchiste qui aurait faisandé le mouvement.


       
      https://youtu.be/ssNLOe2HM_4
       
       
      Ici c’est Onfrey, cad la personne qui à crée l’université d’été contre le FN
      Tu aura bcp de mal à te refugier derrierre ton ressassage/rabachage habituel.
       
      La meme en encore plus détaillée existe dans « on est pas couché. »
      je l’avais visionné sur youtube, et d’autres ici l’on certainement vue.


    • Ouam Ouam 15 juin 04:23

      @Cadoudal

      Salut misérable 1Er

      "Mais, bon, je sais que pour des hardeux restés trop longtemps près des enceintes, faut que j’y aille mollo sur la comprenette...lol...

      « 

      Ben c’est notre journée (lol)

       »Concernant vos recherches sur la psychologie des gauchistes, demandez vous ce qu’ils partagent avec leurs alliés musulmans, avec leurs alliés LGBTQ, avec leurs alliés startupper macroniens, avec leurs alliés des médias...« 
      Les médias, ahem, pour l’instant ils obeissent au tolier et c’est vers en marche..que ca cours...
      A part peut etre sur France Inter que plus personne n’écoute (sauf peut etre quelque »limités« ), j’ai écouté l’autre jour par »accident« commme dit Onfrey »helas une piqure de rappel« 

      J’ai cru m’etre trompé de station et etre tombé sur »rire & chanson« , et en moins bon, c’est dire l’exploit d’ou ils onts reussi à aller !
       
      Tu lui file qd des vrais zicos à MC Circulaire ?
      la batterie p ex ...
      La Zic, c’est un dépressif qui l’a composée en pleine période d’agonie ^^
      Ou il s’est perdu dans le 9.3 et il s’est inspiré du »local" ^^
       
      Enfin j’dit ca, c’est toi qui voit ?


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 04:25

      @Cadoudal

      Au dernières nouvelles les skin se mettent au rap lol
      http://www.poisson-rouge.info/2015/05/28/jmlp-le-rap-haineux-qui-cartonne-chez-les-fachos/
      Que vous arrive t’ il donc ;-D ?
      Un petit coup de mou a l’ andropause ? , on regretterai presque le oÏ ca tournait rond comme un « rock de la betoniere » .

      Une petite valkyrie pour remonter la pente ? 
      Bonne nuit quartier maitre .


    • Cadoudal Cadoudal 15 juin 04:37

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      Kroc blanc à cessé de collaborer avec you tube...

      Il doit pas avoir le même producteur que Nick Conrad...lol....

      C’est dommage j’aurais bien aimé voir son hommage au menhir...


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 04:43

      @Cadoudal

      Pour le droit a l’ expression , je croit te l’ avoir trouvé .
      https://www.youtube.com/watch?v=1dPIVdF3evQ


    • Cadoudal Cadoudal 15 juin 05:00

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      Merci camarade hacker...

      Amalek c’est un Maurassien de Saint Pie X, Il m’a l’air très bien ce jeune homme.

      independenza webtv s’entretient avec Amalek : « Il faut faire un grand nettoyage »

      https://www.youtube.com/watch?v=Kebw-gwOa-M

      https://www.lesinrocks.com/2015/07/25/musique/musique/de-kroc-blanc-a-amalek-plongee-dans-le-rap-dextreme-droite/


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 05:15

      @Cadoudal

      Ce n’ était pas très dur a trouver , je ne l’ avait pas vu non plus , auatant me faire une idée au passage et te le refiler ...
      Mais a choisir je prefere ses brigandes ,
      <note bien le sponsor dans le texte du bas > lol


    • Cadoudal Cadoudal 15 juin 05:25

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      Bien noté l’ISESCO de Rabat ?

      Les brigandes, j’avais suivi un moment, une espèce de secte avec un gourou chelou....

      Amalek, c’est autre chose, apparemment il vient de sortir de taule, il avait pris 10 mois, et c’est pas la première fois...

      KROC BLANC FEAT AMALEK ET LE MARECHAL // MA GAUCHISTE

      https://www.youtube.com/watch?v=tg1cPYC5vOE

      Putains t été ou ma couille

      En taule à Saint Brieuc ma gueule


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 15 juin 05:48

      @Cadoudal
      @ouam

      oui , l’ isesco mais la plus personne n’y touche ...

      Punk a chien , skin , graisséux ...coco, droitos , ... Bobo ou prolo

      le meme danger nous menace , la censure smiley
      ...Resistance ...


  • Eric F Eric F 11 juin 14:13

    « si Benoît Hamon avait écouté la voix du bon sens et avait abandonné sa candidature »

    Les démarches de rapprochement n’ont pas pu aboutir, mais exiger un retrait sans condition du candidat qui représentait alors le parti majoritaire était totalement irréaliste, une union se fait en définissant ensemble un programme commun. Du reste il y a un côté schizophrène à dénoncer le régime présidentiel de la 5ème république, et d’exiger que l’union se fasse par ralliement à une personne.

    Ceci dit, Mélenchon n’est pas en cause, les premiers sondages pour les européennes étaient plutôt favorables, alors que EELV est parti de très bas ; en décembre 2018, FI était encore à 11,5% et EELV à 6,5%. Les deux courbes se sont ensuite croisées, il y a eu vases communicants d’électeurs (les instituts de sondage ont sous estimé le fait que la tendance se poursuivait). Bien sûr il y a eu un climat politico médiatique : alarmisme sur l’environnement, discours lénifiant sur le social (le chômage baisse, le pouvoir d’achat augmente, les impôts diminuent...)


    • leypanou 11 juin 16:24

      @Eric F
      Bien sûr il y a eu un climat politico médiatique : alarmisme sur l’environnement, discours lénifiant sur le social (le chômage baisse, le pouvoir d’achat augmente, les impôts diminuent...) 

       : pourquoi il y a eu ? D Obono a encore répété hier sur BFM-TV la fable comme quoi on n’a plus que 12 ans pour éviter la catastrophe climatique prévue par le GIEC. Manuel Bompard a dit la même chose auparavant, en demandant au gouvernement de décréter l’état d’urgence climatique.

      Bref, à LFI, ils ne disent pas autre chose qu’Y Jadot d’EELV sur le délire climatique.

      Quiconque qui a une once de cerveau qui fonctionne devrait se douter que cela ne doit pas déranger l’oligarchie pour qu’elle laisse ; pire, elle aide même avec tous ces jeunes cr.tinisés convaincus qu’on n’en fait pas assez.

      Dernière invention sur le délire climatique : la députée D Batho (ex-PS, maintenant avec A Waechter d’Écologie Indépendante) a proposé l’interdiction des moteurs thermiques d’ici 2030.


    • Eric F Eric F 11 juin 17:40

      @leypanou
      Ce que je veux dire, c’est que LFI associe les deux volets, le social et l’écologie. Or le discours général des média grand public et des représentants du gouvernement tend à occulter les problèmes sociaux qui avaient été en pointe au pic du mouvement GJ, et à mettre le focus sur les problèmes écologiques -pas seulement climatiques, mais aussi les espèces menacées, la pollution par les plastiques, etc.
      De ce fait les électeurs « écolo-sensibles » se sont plutôt tourné vers les « verts » dont c’est la raison d’être (on a aussi relevé le relatif succès du parti animaliste).

      La proposition d’interdiction des voitures thermiques a déjà été évoquée, mais il y a deux aspects : interdiction à la vente ou interdiction de circuler. En l’occurrence il s’agit d’interdiction à la vente, car on ne peut évidemment pas mettre l’ensemble du parc vendu jusqu’alors au rebut (la durée moyenne de vie d’une voiture est de 13 ans). Il faut noter au passage que les véhicules hybrides sont à moteur thermique avec générateur intégré, ils seraient tout autant concernés. Je ne pense pas qu’en à peine plus de 10 ans la technologie -notamment moteur à hydrogène- permette de se passer totalement de moteurs thermiques (le plan du gouvernement prévoit plutôt 2040). Le lobby électrique est à la manoeuvre (ce ne sont pas les éoliennes qui alimenteront des millions de voitures). De toutes façons, la France ne représente que 1% des émissions mondiales, il faut que l’ensemble des pays se synchronisent, surtout les gros pollueurs que sont les USA et la Chine.

      En tout cas avec ce genre d’annonce, autant ne pas changer de voiture et faire durer le plus longtemps possible l’actuelle, plus tard on pourra acheter pour une bouchée de pain des occasions en excellent état, que les gouvernements ne pourront pas interdire de circuler (ils laisseront s’éteindre le parc pendant encore 20 ans au moins).


    • leypanou 11 juin 17:56

      @Eric F
      plus tard on pourra acheter pour une bouchée de pain des occasions en excellent état, que les gouvernements ne pourront pas interdire de circuler   : ne les sous-estimer pas, car avec les autocollants Qualité de l’Air de 1 à 5, à Paris, c’est déjà le cas certains jours pour les véhicules 5.


    • Eric F Eric F 11 juin 18:16

      @leypanou
      certes, les véhicules thermiques seront certainement interdits dans les coeurs de métropoles (même si ceux qui circuleront encore en 2030/2040 seront les moins polluants), mais sur ce point je suis d’accord avec les restrictions de circulation, car avec la concentration de véhicules, se pose la question des fumées (bien que très atténuées avec le FAP (*)). Donc la soluce pour les centres villes, ce sont les parkings en périphérie, et le tram ou métro, voire parc de voitures électriques en libre service (même si l’autolib a été un fiasco, du fait de choix technologique aberrant). Mais pour les provinciaux ou la lointaine banlieue, la voiture « classique » se justifie.

      (*) interdire l’accès aux diésels récent avec FAP, mais l’autoriser aux véhicules essences relève de l’aveuglement idéologique https://www.lepoint.fr/automobile/securite/pollution-la-bombe-a-retardement-du-moteur-a-essence-02-04-2014-1808318_657.php


  • ddacoudre ddacoudre 11 juin 14:28

    Bonjour La France insoumise est la seule porte de sortie sérieuse. S’il y a une erreur stratégique c’est d’avoir voulu conquérir le pouvoir avant de s’assurer de la solidité de son idéal l’Homme d’abord. Nous sommes dans une société qui a coupe l’herbe sous les pieds à tout mouvement Socialiste, en donnant la création monétaire au Capital et en ouvrant les placement financiers à tous les salariées qui disposent d’une épargne ou d’une assurance vie. J’écris souvent que 92% des citoyens veulent reformer le capitalisme, sauf que s’ils comprennent que c’est eux qui le font vivre ils ne savent comment. Ils n’ont toujours pas compris que quand un employeur donne 100 pour son travail à un salarié quand ce dernier devient client il le lui revend 200, si bien que celui ci pour disposer de la valeur d’échange de son travail doit emprunter 100 à celui qui détient le capital financier et lui rendre 110. Au final sans le savoir il a acheté son travail 220. Si il parvient d’imposer à son employeur 100 d’augmentation, ce dernier lui revendra son travail 310. Dans l’organisation capitaliste du travail le salarié est la vache à lait. C’est la même chose pour toutes les charges des entreprises impôts taxes prélèvements, elles ne servent que d’intermédiaires car c’est le client salarié qui paie tout, et il y à 24 millions de clients salariés qui rachètent le travail au prix du bénéfices net et du budget des collectivités et de l’état. Dans l’organisation capitaliste vouloir faire payer les patrons et une stupidité sans. J’espère que je te l’aurais fait comprendre. Pour nous en sortir il faut mettre le capital privé en competition avec un capital public en, soit renationnalisant les banques soit en donnant un rôle politique à la BCE pour définir suivant les aspirations populaires et économiques mondiales des plans d’orientation. Tu rappelles que cela se trouve dans son programme, mais ce n’est pas de cela qui a été débattu dans les medias où 94% des citoyens se forgent leurs opinions politiques. Cette crise ne vaut que pour les médias et il ne faut pas y donner corps et retourner au fondamentaux, donner un contenu aux Humains d’abord, car nous en mourrons de vouloir comptabiliser la vie et faire rentrer Lhomme dans une ligne de bénéfice. Je développé tout cela dans mon blog et je l’ai souvent partagé pour info avec celui de Mélenchon. Cordialement ddacoudre.overblog.


    • alinea alinea 11 juin 14:40

      @ddacoudre
      oui, merci ddacoudre


    • capobianco 11 juin 21:02

      @ddacoudre
      «  Cette crise ne vaut que pour les médias et il ne faut pas y donner corps et retourner au fondamentaux, »
      C’est exactement cela, ne pas donner corps à cette propagande forcenée contre la FI. Expliquer, convaincre et ne pas se laisser manipuler par ceux qui, du pouvoir aux éternels soumis, espèrent se débarrasser de leur véritable adversaire.


  • Coriosolite 11 juin 14:50

    Bonjour,

    Passer de presque 20% à 6% en 2 ans a de quoi susciter des interrogations.

    Les explications proposées paraissent un peu courtes. Que ce soit l’histoire de la perquisition ou les fadaises islamo-indigénistes de quelques responsables de la FI, ça peut expliquer une perte de quelques %, mais surement pas une telle dégringolade.

    Je me dis que JLM, outre son talent de débatteur et sa force de conviction, a bénéficié en 2017 d’un tempo politique exceptionnellement favorable.

    Un vent de « dégagisme » contre les partis de gouvernement et ceux qui les incarnaient (Hollande, Valls, Juppé, Sarkozy).

    Et un moment de la recomposition politique encore balbutiante où une partie de l’électorat « flottait » entre les offres anti-système.

    2 ans plus tard la recomposition a bien avancée ( parlez en à Wauquiez) et l’électorat flottant s’est détourné de LFI.

    Tout simplement parce que, à l’unisson des autres pays européens, en France la gauche ne convainc plus. Et que le clivage traditionnel gauche/droite ne parait plus opérant, au contraire du clivage souverainisme/globalisme.

    Et donc, avec 6/8% peut-être 10% à l’avenir, LFI retrouve un niveau électoral qui correspond à son influence réelle.

    C’est à dire ce qu’il reste d’une gauche non inféodé au libéralisme mais en perte d’influence au sein des classes populaires et concurrencée par les écolos au sein de la petite bourgeoisie de gauche.


    • Sparker Sparker 11 juin 15:09

      @Coriosolite

      Oui il y a de ça. Pas sur que le clivage soit souveraniste/mondialiste et les seuls souverainistes qui bougent sont les nationalistes. Bon le FN à gagné mais il y a eu quand même 50% d’abstention.

      Je pense que la prépondérance de la « classe dominante » commence à battre de l’aile sérieusement. Il y a de la colère mais elle ne se traduit pas politiquement car il faudrait la travailler, cette colère, mais que beaucoup se contentent d’en nourrir un mépris du champ politique voir même être fier d’avoir l’impression de ne pas se faire rouler dans la farine en se retirant du jeu.

      Souverainiste/mondialiste, ça va déjà trop loin pour beaucoup leurs réalités est beaucoup plus prosaïque, comme l’était le discours de JLM en 2017 portant « les jours heureux ».


    • J.MAY J.MAY 11 juin 16:10

      @Coriosolite

      "C’est à dire ce qu’il reste d’une gauche non inféodée au libéralisme mais en perte d’influence au sein des classes populaires et concurrencée par les écolos au sein de la petite bourgeoisie de gauche".

      Je retiens volontiers cette partie de votre analyse.


    • Fergus Fergus 11 juin 17:05

      Bonjour, Coriosolite

      « avec 6/8% peut-être 10% à l’avenir, LFI retrouve un niveau électoral qui correspond à son influence réelle »

      En effet, et cela correspond à l’électorat, plus ou moins fédéré selon l’étiage, de la gauche radicale. Un électorat qui, avant le FdG puis LFI, votait PC, NPA ou LO. Un électorat qui entend et apprécie un langage brut de décoffrage à l’encontre des dérives du capitalisme, du grand patronat et des institutions sclérosées, tant françaises qu’européennes. 

      Pour réussir à amalgamer cet électorat avec les modérés socialistes en 2017 qui a permis d’atteindre 19,56 %, il a effectivement fallu l’atmosphère de « dégagisme » qui prévalait. Mais pas seulement : sans un discours des ténors de LFI plus apaisé et plus fédérateur (au delà de l’électorat naturel de la gauche radicale), La France Insoumise n’aurait pas pu attirer tant de sympathisants venus des rangs du PS.


  • Alexis 11 juin 15:16

    Après les commentaires de tous ces excellents analystes, les problèmes (passagers) de LFI sont quasiment réglés.

    Reste plus qu’à choisir les prochains ministres.


    • Sparker Sparker 11 juin 15:18

      @Alexis

      Vous voulez quel maroquin ?


    • Alexis 11 juin 15:27

      @Sparker
      Aucun puisque j’ai déjà une Marocaine à domicile, et des moitiés de Marocains...
      En revanche, je vous verrais bien demi-premier ministre, à égalité avec Elliot, avec Fergus comme Premier Conseiller smiley


    • Sparker Sparker 11 juin 15:54

      @Alexis

      « Aucun »

      Oui oui on dit ça...mais quand on sait que la soupe est bonne on se ravise...


    • Sparker Sparker 11 juin 15:56

      @Alexis

      Demi premier ministre avec Fergus en conseiller spécial, non non, trop petit pour moi tout ça....


    • Fergus Fergus 11 juin 17:08

      @ Sparker

      Et trop grand pour moi : je n’aspire à rien, sinon à randonner, à lire et écrire dans mon coin, et à écouter de la bonne musique (en ce moment une symphonie concertante de Kozeluh). smiley


    • Eric F Eric F 11 juin 17:53

      @Fergus
      Excellent goût musical ! il y a une pléiade de musiciens peu connus de la fin du 18ème / début 19ème, qui désormais sortent un peu de l’ombre, grâce notamment à Youtube qui en donne l’accès à tous.


    • Fergus Fergus 11 juin 19:11

      Bonsoir, Eric F

      Je partage votre avis.
      Si cela vous intéresse : Le siècle d’or de la musique tchèque (août 2010).


    • Alexis 12 juin 17:56

      @Fergus
      Vous m’aviez (presque) persuadé que vous n’écrivez que pour mettre de l’ordre dans vos idées, d’où ma question : pourquoi mettez-vous systématiquement des liens sur vos anciens articles ?


    • Fergus Fergus 12 juin 19:21

      Bonjour, Alexis

      « Vous m’aviez (presque) persuadé que vous n’écrivez que pour mettre de l’ordre dans vos idées »

      Le « que » est de trop : j’ai dit que je proposais également ces articles aux lecteurs pour le cas où certains seraient intéressés par le sujet ou par le débat qu’il peut susciter. 


  • Allan Thompson Allan Thompson 11 juin 16:05

    L’euroscepticisme de gauche a toujours été une erreur, et un projet de gauche nationaliste, déjà peu attractif, se vend de moins en moins en boutique. José Bové avait déjà établi son diagnostic il y a 10 ans, et il reste valable : "Le non à l’UE, qui prend son essence même à l’extrême droite, a irradié une partie de la gauche. Pourtant l’UE est un projet progressiste. La gauche anti UE va contre le sens de l’histoire".

    A la lecture des résultats des élections européennes, les Français sont en effet dubitatifs face à cette gauche de la gauche qui n’a jamais clamé son amour pour l’Europe. Et quitte à glisser un bulletin dans l’urne pour faire une grimace à l’Union Européenne, les gens préfèrent toujours l’original à la copie, c’est à dire les mouvements populistes de droite plus ou moins extrêmes.

    Et effectivement, à y voir de plus près, l’UE propose des outils pour tirer les salaires minimum vers le haut, lutter contre le dumping social, venir à bout des paradis fiscaux, harmoniser les lois pour une meilleure prise en compte de l’écologie et freiner le changement climatique.

    Cette erreur de la gauche radicale puise ses sources au temps de la guerre froide, lorsque le PCF pro-soviétique voyait la CEE comme un ennemi de l’Union Soviétique, ce grand frère dont il fallait copier le modèle. Ce malentendu plongera un peu plus la gauche radicale dans l’abîme à chaque élection européennes.

    Aux européennes de 1979, le PCF de Marchais ne fait que 20,5% et perd définitivement le leadership de la gauche au détriment du PS de Mitterrand, qui finit 3 points devant lui. Aux européennes 5 ans plus tard, le Parti Communiste fait un plongeon qui dépasse les pires prévisions de la place du Colonel Fabien, avec un catastrophique 11,2%, quasiment à égalité avec le FN, qui apparaît sur l’échiquier politique. Marchais reste silencieux pendant plusieurs semaines, injoignable.

    Aux européennes de 1989 le PCF recule encore, à 7,7%. Marchais aura beau dire "les événements de la place Tian’Anmen nous ont fait perdre 2 à 3 points", le PS voit dans cette élection l’effacement du PCF, dépassé par Les Verts (10,6%), et qui n’est plus indispensable dans le jeu des alliances à gauche. Nouvelle déroute aux européennes en 1994, qui voient le PCF tomber à 6,9%... puis à 6,8% en 1999. Robert Hue montre sa surprise sur les plateaux de télévision, inquiet.

    Aux européennes de 2004, le PCF est aux mains des « nonistes », plus eurosceptiques que jamais, de Marie-Georges Buffet. Le score est calamiteux : 5,9%. C’est le clap (ou la claque ?) de fin pour le Parti Communiste. Aux élections européennes de 2004 la devanture change. Jean-Luc Mélenchon et le Front de Gauche apparaissent, mais le discours ringardisant sur l’Union Européenne reste peu ou prou le même : Le FG doit se contenter d’un maigre 6,5%.

    Le score est quasiment le même 5 ans plus tard aux européennes de 2014 (6,6%) qui verront Mélenchon se renfermer dans un silence de plusieurs mois pour « prendre du recul et laisser retomber la poussière ». En 2019, bis repetita pour Mélenchon qui s’efface des écrans radar après le 6,3% de Manon Aubry. Et si la gauche radicale changeait son positionnement sur l’Europe ?


    • Eric F Eric F 11 juin 18:01

      @Allan Thompson
      Une bonne partie de l’électorat populaire est eurocritique, notamment du fait de la concurrence intra-UE des pays low cost, les derniers entrés dans l’Union. L’euroscepticime de JLM n’a pas empêché son score des 2017, ce n’est donc pas là qu’il faut voir la « fuite des électeurs ».


  • leypanou 11 juin 16:48

    Sans aucun doute Mélenchon a-t-il pesé de tout son poids pour imposer la tête de liste Manon Aubry qui, en l’occurrence, a fait une bonne campagne 

     : une bonne campagne qui fait 6% ?

    Je fais partie de ces gens qui en ont plus qu’assez de ce matraquage d’urgence climatique, encore plus par cette affirmation comme quoi on n’a plus que 12 ans pour changer de cap.

    Tout est prétexte dans les msm pour placer du réchauffement climatique par ci, de dérèglement climatique par là, et que fait la LFI ? Exactement pareil.

    Pour conclure, l’espace politique que veut occuper LFI est partagé par EELV d’Y Jadot, l’ex-PS de l’atlantiste et maidanien R Glucksmann, Génération.s de B Hamon, Écologie Indépendante de Waechter et D Batho, sans parler des opportunistes comme LaRem (qui a « récupéré » les arrivistes comme P Canfin et P Durand) et RN, même les LR.

    A mon avis, le comportement de JLM a eu peu d’influence sur le résultat catastrophique de LFI, le positionnement politique si (comme le disait Eric F ailleurs, on fait la courte échelle à EELV et s’étonne du résultat).

    PS Un rappel sur le délire d’urgence climatique et le GIEC.


    • Albert123 11 juin 17:46

      @leypanou

      « une bonne campagne qui fait 6% ?  »

      Schiappa trouve votre propos sexiste, Manon Aubry en tant que femme est irresponsable et son insuccès (et non son échec) ne peut être imputé qu’a la prédominance du patriarcat blanc et de son rejet de l’écriture inclusive.

      « Je fais partie de ces gens qui en ont plus qu’assez de ce matraquage d’urgence climatique, encore plus par cette affirmation comme quoi on n’a plus que 12 ans pour changer de cap. »

      si seulement dans 12 ans ce merdier pouvait se terminer ...

      « A mon avis, le comportement de JLM a eu peu d’influence sur le résultat »

      oui mais en tant qu’homme blanc de plus de 50 ans il doit payer


  • thierry3468 11 juin 17:54

    En torpillant Mélenchon avec cette perquisition qui a dévoilé son effrayante personnalié,le système renvoie la France Si soumise à ses lutte intestines de petits chefs et de bras cassés comme Clementine Autaine et autres « Thernardiers »Corbiere .Mélenchon avait baissé son froc devant Macron à Marseille et finit donc à poil.
    Aucune chance de voir émerger une solution à ce naufrage cataclysmique.Mélenchon incarnait FI et a tué son bébé en direct sur les caméras présentes lors de la perquisition .


    • Eric F Eric F 11 juin 18:26

      @thierry3468
      Je ne pense pas que la réaction lors de la perquisition ait nuit à l’image de JLM auprès de son propre électorat, qui a plutôt pris fait et cause pour lui. L’effritement dans les sondages est plus tardif. Effet de mode, plus au vert qu’au rouge ?


    • Albert123 11 juin 18:29

      @thierry3468

      mais la FI comme le FN doivent se tuer à chaque fois pour assurer la victoire de la république.

      le but des partis d’opposition contrôlés n’est pas de gagner mais d’assurer la victoire au centre.

      la formule de 2017 pouvait gagner donc pourquoi la changer pour la version 2019 qui obtient 3 fois moins de vote, si ce n’est justement s’assurer d’une défaite.


    • Fergus Fergus 11 juin 19:18

      @ Eric F

      « Je ne pense pas que la réaction lors de la perquisition ait nuit à l’image de JLM auprès de son propre électorat »

      Détrompez-vous : ces images n’ont pas choqué les militants et les sympathisants issus de la gauche radicale, mais ont eu un effet désastreux sur les électeurs « modérés » venus du PS en 2017. C’est clairement ce que j’ai ressenti en évoquant le sujet avec des électeurs de La France Insoumise, nombreux dans mon entourage.


  • Florian Mazé Florian Mazé 11 juin 18:51

    La France Insoumise : insoumise à quoi ??? 


  • Gisyl 11 juin 19:53

    « pour des gens qui n’ont que de lointains contacts avec la culture dominante qui les aliène plutôt qu’elle ne les aide.  »

    La culture n’aliène jamais elle émancipe toujours. Mon chef ne veut pas que j’écrive à l’imparfait du subjonctif dans mes mél comme vous le faîtes parce que « vous introduisez de la distance avec votre interlocuteur » Comme si on était tous destiné à être hanounanisé et qu’on ne pouvait même plus parler notre belle langue française ! Comme s’il était interdit de faire preuve de distinction !

    Attention donc à ne pas tomber dans le travers des riches que vous conspuez : quand on considère que « les pauvres » n’ont pas à faire l’effort de se mettre à un bon niveau d’expression écrite et orale, c’est aussi qu’on insulte quelque peu leur intelligence. 

    De toute manière les riches eux-mêmes ont cessé de se référer à une culture classique « ringarde ». Seul importe le parler globish et la « culture » managériale moderne. 


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 juin 20:09

    Ce n’est que mon avis personnel, mais j’y vois que cet effondrement électoral la conséquence du choix délicat entre la mixité sociale et le progressisme sociétal dont l’illusion de comptabilité entêté n’est plus tenable. En regardant la carte électorale des communes, on remarque que le noyau des électeurs de la France Insoumise se concentre dans la population des banlieues issue de l’immigration de l’ex empire colonial favorable à une ligne sociale-conservatrice alors que les votes en faveur d’Europe Ecologie Les Verts se concentre dans la population des bourgeois-bohème habitant le cœur des villes favorable à une ligne libéral-progressiste. Tant que la gauche aura une ligne « attrape tout » de la gauche caviar à la gauche antiraciste en passant par la gauche libérale, la gauche sociale, la gauche souverainiste, la gauche progressiste, la gauche marxiste et j’en passe, les voeux pieux et les débâcles ne feront que s’enchaîner. Il faut avoir une ligne claire et s’y tenir au risque de faire le deuil d’une partie de son électorat. concentre dans la population des bourgeois-bohème habitant le cœur des villes favorable à une ligne libéral-progressiste.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 juin 20:21

    Ce n’est que mon avis personnel, mais j’y vois que cet effondrement électoral la conséquence du choix délicat entre la mixité sociale et le progressisme sociétal dont l’illusion de compatibilité entêté n’est plus tenable. En regardant la carte électorale des communes, on remarque que le noyau des électeurs de la France Insoumise se concentre dans la population des banlieues issue de l’immigration de l’ex empire colonial favorable à une ligne sociale-conservatrice alors que les votes en faveur d’Europe Ecologie Les Verts se concentre dans la population des bourgeois-bohème habitant le cœur des villes favorable à une ligne libéral-progressiste. Tant que la gauche aura une ligne « attrape tout » de la gauche caviar à la gauche antiraciste en passant par la gauche libérale, la gauche sociale, la gauche souverainiste, la gauche progressiste, la gauche marxiste et j’en passe, les voeux pieux et les débâcles ne feront que s’enchaîner. Il faut avoir une ligne claire et s’y tenir au risque de faire le deuil d’une partie de son électorat.


  • JMBerniolles 11 juin 20:41

    C’est une mode actuelle de refaire l’histoire, c’est pratique évidemment, donc on nous sert ici le combat « emblématique » des Lips…  

    Cette tentative d’ « autogestion » n’est pas du tout emblématique, elle est au contraire très démonstrative de l’échec de l’ « autogestion », le gestion par un collectif ouvrier en l’occurrence.

    Avant cet épisode Lip était une entreprise horlogère à la pointe de la technologie dans le domaine qui faisait l’admiration de ses concurrents, notamment suisses. Sa descente aux enfers a commencé avec cette prise du pouvoir gestionnaire par une poignée d’incompétents obtus. Bien entendu ce n’est pas la version du NPA mais le résultat désastreux est là pour étayer cette vérité.

    Le programme l’Avenir en commun est fait de bric et de broc, sans vraie cohérence, parce que c’est l’assemblage de textes issus de groupes très restreints et où peu de participants maitrisaient le sujet (le groupe énergie rassemblait environ 100 personnes sous la direction de Jean-Marie Brom qui a écrit le texte et beaucoup étaient très loin de comprendre toutes les données et implications des choix). L’axe du programme est particulièrement absurde : l’ écosocialisme.

    Absurde parce que la véritable écologie, enfin la défense de l’environnement, ne peut être politique, alors que le socialisme l’est complètement.

    Il est clair qu’un mouvement comme Phi qui fonctionne un peu comme une secte, un Gourou et un texte d’ « évangiles », ne peut qu’avoir des problèmes avec les jeux de pouvoirs et ses ideological-zombified members. 

    Il est évidemment plus facile de voir de l’extérieur les problèmes et contradictions qui plombent ce mouvement Phi. Mais maintenant ses militants les ont devant eux.


    • Sparker Sparker 11 juin 22:19

      @JMBerniolles

      Surtout que vous n’avez rien vu et rien compris, mais bon vous êtes tellement sur de vous et de votre lucidité...


    • JMBerniolles 11 juin 23:03

      @Sparker

      C’est à dire que je connais bien cette diversion « autogestion », alors qu’il était question de nationalisations et l’histoire de Lip.

      Bien que je connaisse depuis un certain temps la clique qui dirige Phi, j’ai pris connaissance du programme l’Avenir en commun et de sa démarche dans les secteurs qui m’intéressent et qui sont fondamentaux : énergie, économie, et j’ajouterai éducation et Recherche. Et j’en suis arrivé aux conclusions, dures, que j’exprime plus haut.

      Désolé, mais je suis pour une véritable rupture avec le néo libéralisme, institutionalisé par les traités européens. Je ne retrouve rien de cela dans votre mouvement et dans ses figures de proue. Mais je sais que c’est aussi l’objectif de beaucoup de membres de Phi


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 23:47

      L’écologie ne se résume pas à la défense de l’environnement, ni même à la lutte contre le réchauffement climatique comme le croient de nombreux jeunes (dont la mobilisation dans cette lutte est cependant très porteuse d’espoir).

      Il s’agit tout simplement de sauver les moyens naturels de vivre sur la terre, pas moins.

      Il y a urgence, et c’est évidemment un combat très politique.

      Et je trouve que le terme « écosocialisme », loin d’être absurde comme vous le dites, exprime assez bien le contexte dans lequel doivent être recherchés les moyens d’atteindre l’objectif.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 23:52

      Ce commentaire était une réponse à celui de JMBerniolles du 11 juin à 20h41


    • Sparker Sparker 12 juin 10:20

      @JMBerniolles

      Je répète, rien vu rien compris mais sur de sa lucidité. Au moins vous êtes constant, c’est déjà ça...


    • JMBerniolles 12 juin 11:10

      @Sparker Le jour où vous ferez un commentaire argumenté pour défendre votre position au lieu d’attaques personnelles qui vous nuisent n’est malheureusement pas près d’arriver.

      Prenez conscience que vous avez un mouvement à défendre sur le fond, ici où vous vous multipliez et ailleurs.


    • JMBerniolles 12 juin 11:28

      @Pierre Régnier

      Merci pour votre réponse. Mais justement nous sommes dans l’« écologie politique » depuis des dizaines d’années. Depuis Corinne Lepage au gouvernement et puis avec la désastreuse gauche plurielle. Cela se résume souvent, comme pour la Phi, à un anti nucléaire primaire et à la reprise de thèmes mis en avant par le système pour justifier l’austérité et les mesures qui favorisent la création de bulles financières comme pour l’éolien et le PV. Comme la soi-disant Urgence climatique dont même les gilets jaunes ont compris la raison. L’écologie politique est aussi une arme de destruction comme pour notre industrie... Rien de positif ne peut en sortir.... D’ailleurs l’écologie politique ne défend pas l’environnement comme l’a démontre Nicolas Hulot en autorisant la raffinerie pour l’huile de palme à Fos sur mer. Enfin je m’étais tapé sur le net le discours de Jacques Généreux sur ce thème de l’ecosocialisme à un congrès du PdG. Il était visible que lui-même n’y croyait pas et pataugeait pour justifier cette notion qui restera abstraite. Je n’ai rien contre la défense de l’environnement mais cela ne peut constituer l’axe central d’un programme de gouvernement.


    • Attila Attila 12 juin 11:39

      @JMBerniolles
      « je n’ai rien contre la défense de l’environnement mais cela ne peut constituer l’axe central d’un programme de gouvernement. »
      Il faut bien distinguer les questions d’environnement de l’écologie, ce sont deux choses différentes.
      L’écologie est une idéologie bourgeoise, une religion selon les critères d’Émile Durkheim, le culte de la Nature.
      Les questions d’environnement sont des questions parmi d’autres dans une démocratie. Lorsqu’un mouvement se focalise sur une question comme l’environnement ou l’immigration, cela devient malsain et dangereux pour la démocratie.

      .


    • Sparker Sparker 12 juin 16:15

      @JMBerniolles

      Faudrait peut-être lire les com Mr JM, j’ai argumenté et sur pas mal d’articles de ce site.
      Alors vos remontrances...


    • Sparker Sparker 12 juin 16:18

      @JMBerniolles

      Et un zig qui classe tout selon ses critères, donc dans votre genre, devrait prendre conscience qu’il y a un monde qui l’entoure...


    • JMBerniolles 12 juin 19:01

      @Sparker

      Mais j’ai parfaitement conscience de ne plus avoir ma place dans le monde qui m’entoure. C’est un genre de marginalisation, mais il y en a de plus terribles.
      Notre société ultralibérale est une entreprise d’exclusion, de marginalisation, d’écrasement et d’asphyxie. Notamment de l’expression et des idées… 

      Evidemment dans ces conditions on regarde les choses d’un autre angle.
      On peut éviter les pesanteurs idéologiques et penser de manière indépendante. Et puis on se rapproche d’autres exclus ou marginalisés. Il y en a beaucoup, des philosophes, des penseurs, des experts véritables que l’on empêche de parler, des journalistes.. On découvre des vérités, sur l’engagement de la France au MO, en Afrique, en Ukraine.. , sur ce qui s’est vraiment passé dans l’ex Yougoslavie, en Libye.. qui vous enfonce encore plus dans la marginalité.

      On est capable de se poser des questions sur ce que les médias dits « mainstream » racontent.

      On prend aussi naturellement conscience que l’on vit dans un monde orwellien, à la différence que le pouvoir véritable, Big Brother, détruit aujourd’hui les pays et asservis les peuples.

      Notre pays est déjà largement détruit. Ses points forts, l’Education, la Recherche, la haute technologie, après l’agriculture et la Pêche sont en cours de liquidation.
      Quand on fait un programme de gouvernement, il faut d’abord bien analyser la situation réelle (il y a déjà longtemps que François Fillon, un homme politique qui ne convenait pas au système, a fait l’aveu incroyable lorsqu’il était premier ministre que la France était en faillite). Les meilleures analyses sont faites dans les milieux marginalisés alternatifs. 


    • julius 1ER 13 juin 09:52

      Absurde parce que la véritable écologie, enfin la défense de l’environnement, ne peut être politique, alors que le socialisme l’est complètement.

      @JMBerniolles

      Ah bon ???? bien sûr que tout est politique ...du jour de ta naissance au 1er verre de lait que tu vas acheter car tu mets en mouvement des forces sans même t’en rendre compte et c’est bien là le problème !!!!!
      il vaut mieux voir le postulat 1er comme quoi tout est politique... ensuite tout devient plus simple !!!!


    • JMBerniolles 13 juin 13:37

      @julius 1ER

      Oui, cela mérite d’être développé

      Une politique de préservation de l’environnement et de défense de l’humain,.. est utile, mais elle dépend totalement du reste. Par exemple en agriculture la défense de l’environnement et la maîtrise des impacts humains dépendent de la politique agricole, de même en matière d’énergie.... Donc l’écologie si l’on nomme ainsi cette politique de préservation ne peut constituer en elle-même un axe central pour un programme politique. D’ailleurs pour nos gouvernements l’écologie ne constitue qu’une façade et un prétexte pour des taxes, des interdictions, des éliminations....


    • Sparker Sparker 14 juin 15:09

      @JMBerniolles

      Mais justement ceci etait valable tant que la « nature » était un puits sans fond et les animaux une ressource naturelle (je l’a place au passage...) pour nos développement égotiques.
      Maintenant on sait que ce n’est pas le cas, les limites même si on ne les a pas encore atteinte existent maintenant et des disparitions totales sont prévisibles.
      Alors elle entrent de plein pied dans la politique et en deviennent un axe important.


    • Prudence 15 juin 18:33

      @JMBerniolles
      Il faut que nous ayons le courage de dire que le désordre actuel est dû à la franc-maçonnerie, qui est le véritable vivier des élites cooptées, dans tous les pays du monde. Et seule l’Italie a trouvé la solution : engagement sur l’honneur, si l’on veut gouverner, de ne pas appartenir à la maçonnerie. Voici l’avenir, voici la liberté retrouvée.
      Le vrai nom de Big Brother (grand « frère ») c’est la franc-maçonnerie.


  • 1 En politique lors d’une campagne tous les partis et listes en présence sont des adversaires.( donc, pas de cadeau )

    2 Lors de la campagne on ne prononce jamais le nom de son adversaire, on ne fait jamais aucune allusion à son adversaire, on ne parle pas du programme de son adversaire.

    Ces deux grands principes sont impératif...La moindre dérive, le moindre manque peut profiter à son adversaire.....( donc, pas de cadeau )

    La F I n’a pas été capable de respecter ces deux règles fondamentale.

    L’écologisme politique a profité de toutes les fautes des listes adverses sauf de deux listes qui n’ont pas claironnés avec le mot « écolo »....L’écologisme politique a fait 13% en laissant les autres listes parler, parler et reparler d’écologisme . Eux-mêmes ont proféré de gros mensonges...... 

     


  • covadonga*722 covadonga*722 11 juin 21:25

    yep et si le passage de 20% a 6% n’était pas du au programme de la LFI

    mais a des trucs comme :

    mélenchon éructant la république c’est moi !!!!postillonnant sur des sous-fifres policiers faisant leur job , mais serrant poliment la main de Macron quand il le croise.

    mélenchon hurlant a une de ses députées essayant de le calmer ’ fermes la toi mélenchon moquant l’accent du sud d’une journaliste.

    mélenchon traitant les sous-chiens de crétins alcooliques , disant a Marseille 

    les arabes sont l’avenir de la France « discours de campagne »

    Garrido donnant des leçons de révolution tout en allant a la soupe chez Bolloré

     ou tiens la supléante de monsieur coquerel elle , elle donne envie aux sous-chiens de voter lfi 

    Que la France et les Français aillent niquer leurs mères. Pays de fascistes. »

    ya plein d’autre exemple hein mais bon moi je suis qu’un vieil ouvrier enfin L421

    lui il appelle ça un LARBIN me demande si il est pas a la france insoumise aussi lui tiens .

    Asinus : ne variatur 


    • Sparker Sparker 11 juin 22:25

      @covadonga*722

      C’est pas tellement que vous ayez été ouvrier qui en soi n’est pas déshonorant mais que vos déblatérations font penser à l’orgueil blessé d’un larbin qui ne veut critiquer ses maîtres.

      Faudrait penser à variaturer un peu... ça aère...


Réagir