lundi 20 mars - par christophecroshouplon

La dépouille de Robespierre

Je serais pro Macron, je me poserais de sérieuses questions sur les résultats de ce sondage ô combien plus parlant que ceux portant semaine après semaine sur les intentions (fluctuantes) de votes. 

http://www.lejdd.fr/Politique/SONDAGE-La-personnalite-de-Macron-divise-les-Francais-855275

Décillez vos yeux : votre champion est bien plus loin du but que vous ne le voulez. Aucun trait saillant après des mois de campagne, aucun qui l'installe majoritairement dans l'inconscient collectif comme le futur président, je n'ai jamais observé cela dans une campagne, jamais, aucun n'a été élu sur pareil constat : Et vous croyez toujours que le fameux plafond de verre va fonctionner comme un automatisme, après 6 mois non-stop de degagisme tous azimuts ?

Pas plus que vous je ne m'érige en expert mais les faits sont têtus, rien ne remplace un terrain qu'on laboure dans une campagne, surtout pas une brillante campagne institutionnelle hyper pro qui ne convainc guère que... les convaincus. Macron après 6 mois est toujours perçu par une majorité comme du vide, du flou, une arnaque, un faux nez ou un gros point d'interrogation. Pas Président, pas proche des gens, pas rassurant pour ma sécurité, la liste est sacrement lourde quand on se place dans la peau des gens, de tous les gens. Ça n'imprime pas : pire, ça s'y refuse obstinément en dépit de toutes les tentatives d'un système qui s'est mis en ordre de "marche" depuis des mois

C'est pour moi un nouveau signe, un parmi beaucoup d'autres qui sont disponibles sur le marché de l'info mais que beaucoup se refusent de voir. Observer à distance cette pathétique campagne (Hamon / Mélenchon, Valls / Hamon, Juppé / Fillon : franchement les mecs mais quelle honte !) me renforce dans cette bien triste conviction que l'élection de Marine Le Pen est hautement probable.

Je note au passage que quelques personnalités éminentes qui ne prennent nullement leurs désirs pour la réalité (Hollande, Juppé, aujourd'hui Valls) ne disent pas autre chose, le danger est plus que présent. Que l'actualité sur le sol française de la semaine (des suivantes ?) apporte inlassablement a la candidate frontiste de nouveaux marrons tout frais (imaginez un attentat réussi, un seul, les retombées). Que les chicaneries et les affaires "chez" et "entre" les autres la servent, tandis qu'aucune de celles qui la concernent ne prend.

Plus ça avance et plus dans ce que je vois d'ici chaque camp, juste avant l'assaut, se retranche et s'aveugle, reflétant ainsi la bien triste image d'un pays fracture en mille morceaux, actuellement incapable de se souder sur quelque sujet que ce soit. Tandis que dedans comme dehors l'ennemi rode et attend son heure pour frapper en plein cœur on en est à s'écharper sur des taux de déficit budgétaire et de baisse d'allocations pour les chômeurs et on glose a n'en plus finir sur le coût des costards de luxe d'un blaireau

C'est devenu ca la France Guignol version 2017. Une pantalonnade obscène sur des tréteaux tandis que des centaines de milliers de gens souffrent et que des petites vieilles abandonnées par leurs familles meurent dans des pseudos maisons de retraites pilotées par des rapaces.

Comme une famille gangrenée par les haines recuites, les mensonges, les règlements de comptes et les blessures non cicatrisées, la France dans ce qu'elle montre d'elle même en ce moment a ceux qui l'aiment est devenue indigne, une pub pour le nihilisme, un teaser de l'œuvre de Nietzsche, un satisfecit pour Machiavel, un appel du ventre au retour de Robespierre et de la guillotine : spectacle affligeant que celui qui se donne à voir.

Ah que je me satisfais d'être loin de tout ça tellement sur le fond cela m'attriste, moi qui aime tant ce pays, son âme, sa culture et son histoire : Cela a atteint un tel point de non-retour, ce point de bascule d'avant le plongeon (du point est-ce ainsi que je perçois les choses) que j'en viendrais presque à l'envie d'une accélération. Que ça plonge une bonne fois pour toutes, que vous l'élisiez, qu'elle se plante et vous avec, qu'on jette cette dernière lubie par la fenêtre avec tous nos idéaux souilles. Qu'on se fasse comme sous l'occupation collectivement vraiment honte une bonne fois pour toutes pendant 5 ans, qu'on mette vraiment toutes les saloperies sur la table, et il y en a un paquet dans chaque camp. Tout casser pour tout reconstruire puisqu'on a déjà presque atteint le fond alors-y franco ! « On est chez nous » scandé sur fond musical de Nasdaq et d’Allah Akbar.

 

Désolé de ce pessimisme qui n'est qu'apparent, il est la plus juste expression d'un réaliste à l'optimisme conditionne par ce qu'il voit et non par ce dans quoi il s'illusionne. On a ressorti la dépouille de Robespierre : Dieu sait ou ce fou paranoïaque coupable de mille crimes prendra le thé demain et avec qui. La vie est si belle que pour retrouver la lumière il faut parfois plonger la tête la 1ere dans les ténèbres et en extraire à mains nues la puanteur accumulée.



28 réactions


  • Alren Alren 20 mars 19:09

    Dire que la campagne de Mélenchon est une honte, eh ben il faut une sacré mauvaise foi, un inquiétant parti pris !

    On attende que Le Pen fasse son « 18 mars » pour comparer !!!!!!!


    • christophecroshouplon christophecroshouplon 20 mars 20:14

      @Alren . ou ai-je ecrit cela, dans votre tete, pas ailleurs, vous m’avez mal lu - c’est l’opposition Hamon/Melenchon que je trouve honteuse, pas la campagne de JLM que j’apprecie beaucoup : ca va mieux maintenant ?


    • PiXels PiXels 20 mars 20:27

      @Alren

      .
      Tentative aussi illusoire que désespérée de lancer un petit caillou pour espérer « briser le plafond de verre ».
      La stratégie :
       on fait mine de « planter le décor » de façon objective et en loucedé, on glisse une petite affirmation assassine étayée par RIEN.
      Ensuite, y a plus qu’à dérouler le « raisonnement ».

      Un truc ultra connu, utilisé par à peu près tous les idolâtres de tous les « sauveurs suprêmes » de tous bords.

    • Layly Victor Layly Victor 21 mars 11:51

      @Alren

      Vous avez raison, on ne peut pas dire qu’un bon spectacle soit une honte. Mélenchon, c’est un excellent bateleur de foire. Des bons mots, des effets de manche, du vide, des gadgets publicitaires, comme les hydroliennes en mer. Il se prétend indépendantiste mais est pour l’arrêt du nucléaire, pour se conformer à la feuille de route de ses patrons du reich bruxello-allemand vert.

      Le mot d’ordre facile de tous les nuls actuels, c’est « barrer la route au front national ». Barrer la route à un parti qui est le dernier et seul parti ouvrier de France et qui représente presque 30% des électeurs, quel programme pour nos grands démocrates.
      En réalité, Mélenchon s’en fout. Ce qui l’intéresse, c’est d’avoir un créneau pour sauver un strapontin parlementaire et continuer à glander.
      Mais c’est vrai qu’au niveau spectacle comique, c’est plutôt bon. 

    • Alren Alren 21 mars 17:36

      @christophecroshouplon

      L’opposition Mélenchon/Hamon n’est pas « honteuse », c’est celle qui divise deux points de vue opposés : Mélenchon fera imploser l’UE actuelle alors qu’Hamon veut la maintenir et agréer à l’avance un nouveau traité concocté actuellement en douce pour l’après-élection présidentielle française (Dame ! avant cela ferait gagner JLM !) et qui sera, bien évidemment encore plus défavorable pour nous que celui d’aujourd’hui.

      Hamon s’il avait la moindre chance d’être élu le signerait à deux mains sous le regard bienveillant de Hollande, nonobstant l’opinion des jobards français, floués une fois de plus.

      Mélenchon est de gauche, Hamon de droite sur cette question absolument fondamentale. C’est un fossé infranchissable entre eux.
       
      C’est le droit d’Hamon d’être européiste autant que Macron et Fillon, mais il faut que ce soit bien clair pour les électeurs amenés à trancher.
       


  • Tall Tall 20 mars 20:21

    D’après une expertise socio-anthropologique de chez l’institut Morofacho, le professeur goebels von franzoze Gonerie prédit, en cas d’élection de Le Pen la mort subite de 40 à 45 millions de Français dans la journée du 8 mai

     
    Suite à cette étude, le lobby des pompes funèbres a fait un don de 5 millions d’euros au FN

  • Tall Tall 20 mars 20:36

    Question caractère Hollande a un petit côté Louis 16, je trouve ... 

    Peut-être que ce genre de personnage mou et inconsistant incite aux révolutions ?
    Une chance pour lui, grâce aux urnes, il gardera sa tête, lui ...


    • PiXels PiXels 20 mars 20:43

      @Tall
      .

      « il gardera sa tête, lui ... »

      Moi j’avais l’impression qu’il en avait déjà perdu une partie en route 
      Enfin, à l’intérieur !

    • Layly Victor Layly Victor 21 mars 11:22

      @Tall
       On voit que vous êtes un pur produit de l’éducation nationale « républicaine » et de son bourrage de crâne en vue de justifier le crime abominable qu"a été l’assassinat du roi et de la reine de France.

      Crime dont la France ne s’est toujours pas remise.
      N’oublions pas que les franc-maçons dirigent sans partage l’éducation nationale.

      Louis 16 a été un des meilleurs rois de l’histoire de France. Il a été un fervent support des sciences et des techniques, il a encouragé fortement le développement des sciences fondamentales, et l’exploration des mers.
      On a beaucoup moqué son intérêt pour l’horlogerie, alors que les progrès dans ce domaine étaient cruciaux pour la navigation.
      Il a aidé la jeune république américaine dans sa guerre d’indépendance, ce qui, face à la puissante Angleterre, était faire preuve de courage et de détermination.
      On le considère comme mou parce que, dès les premières émeutes, il a refusé de faire tirer sur le peuple.
      L’assassinat de Louis 16 et de Marie-Antoinette a été précédé d’une furieuse campagne de presse d’une haine et d’une grossièreté inouïes. Le procès de Marie-Antoinette a été une véritable honte.

      Ce crime initiatique de la république, nous le payons toujours, car nous sommes un peuple de malades névrosés. La différence entre nous et le grand peuple Russe, par exemple, c’est que les Russes ont accueilli avec ferveur les cendres de Nicolas 2 et de sa famille.

      Votre comparaison entre Hollande et Louis 16 est malvenue. Hollande est le contraire d’un mou. Sa haine de la France est forte, et il consacre toute son énergie à l’objectif de sa vie : la destruction totale de notre pays.

    • jaja jaja 21 mars 11:48

      @Layly Victor

      Louis XVI n’était que le sommet d’un régime autocratique et meurtrier... Notez que l’on a fait peu de cas dans la survenue de la Révolution de l’émeute Réveillon, en avril 89, où les ouvriers du Faubourg saint-Antoine se sont soulevés massivement aux cris de « Mort aux riches ! Mort aux aristocrates ! Mort aux accapareurs ! Le pain à deux sous ! A bas la calotte ! A l’eau les foutus prêtres ! »

      Bien entendu il leur sera répondu par le feu des troupes royales et la corde pour les « leaders »...

      De quoi entraîner rancoeur en juillet et n’avoir ensuite aucune pitié pour le bourreau en chef...


    • Julien30 Julien30 21 mars 12:00

      @jaja
      « Mort aux riches ! Mort aux aristocrates ! Mort aux accapareurs ! Le pain à deux sous ! A bas la calotte ! A l’eau les foutus prêtres !  »

      Oh on a répondu par les armes à des cinglés assoiffés de sang annonçant avoir pour intention de tuer des groupes entiers de la population, quel scandale, quelle horreur ! Il aurait fallu les laissé massacré selon leurs envies, ça ça aurait la justice et l’humanisme bien compris. Mais jusqu’où descendrez-vous dans l’indécence et la bêtise ?

    • Layly Victor Layly Victor 21 mars 12:08

      @jaja

      Vous confirmez ce que je viens d’écrire : mort aux riches, mort aux aristocrates, à bas la calotte, etc Cette maladie mentale continue à peser sur nous. Ces slogans que vous citez ont abouti au génocide de Vendée, à la terreur, à des années de guerre contre le reste de l’Europe, et finalement à l’éclosion d’une nouvelle aristocratie, la noblesse d’empire (le processus a été le même en Russie).

      Les autres peuples, ceux qui ne sont pas des malades névrosés, ont compris que les aristocrates et les rois ont joué un grand rôle dans le développement de leur pays.

      Je pense par exemple à la grande physicienne Emilie du Chatelet et au grand chimiste Lavoisier auquel un crétin a fait couper la tête en disant : « la république n’a pas besoin de savants ».

      De nos jours, l’aristocratie et l’esprit aristocratique ont disparu. Il ne reste que la caste des politiciens et des affairistes. L’écrasement du peuple sans l’esprit aristocratique. Vous êtes content ?

    • jaja jaja 21 mars 12:14

      @Julien30

      Chacun son camp... Les ordures qui ont affamé les ouvriers du Faubourg où qui les enfermaient dans les Manufactures royales, les torturaient ou les exécutaient au moindre « trouble » ont payé en 89...
      En tant que monarchiste vous n’êtes plus qu’un fossile de la France des châteaux que nos ancêtres ont mis des siècles à liquider...
      C’est fini... aujourd’hui la lutte entre les dominants et les dominés se poursuit et évidemment vous êtes du camp des salopards... Rien d’étonnant !


    • Julien30 Julien30 21 mars 12:25

      @jaja
      « C’est fini... aujourd’hui la lutte entre les dominants et les dominés se poursuit et évidemment vous êtes du camp des salopards... Rien d’étonnant ! »

      Déjà je ne suis en effet pas dans le camp des porcs sans cervelle dans votre genre qui appellent sans cesse à éliminer physiquement au bas mot des centaines de milliers de personnes tout en se gargarisant de mots comme justice sociale, humanisme, progressisme.
      Ensuite rappelez-moi combien fait votre parti aux différentes élections ? Il semble bien que ce sont vos idées qui sont en train de mourir pour de bon, le Grand soir et les massacres de flics, de bourgeois, de patrons, il va vous falloir continuer à les fantasmer, vous ne les verrez jamais.

    • jaja jaja 21 mars 12:30

      @Layly Victor

      Notez qu’historiquement les spectacles terroristes n’avaient d’autre but que de faire croire aux masses laborieuses que la Révolution voulait éradiquer les riches au bénéfice du peuple alors que dans les plis du drapeau bleu blanc rouge se cachait la classe dominante en devenir qui allait prendre le pouvoir : la bourgeoisie...

      Notez aussi que Gracchus Babeuf, qui pour moi est le plus grand des révolutionnaires de cette époque était contre la terreur et les massacres en Vendée et ailleurs...


    • jaja jaja 21 mars 12:33

      @julien 30

      Eh bien vieux fossile on est colère ! Un monceau de conneries c’est tout ce que vous êtes capable de sortir... Allez astiquer vos fleurs de lys et lâchez moi la grappe !


    • Julien30 Julien30 21 mars 14:59

      @jaja
      « Un monceau de conneries c’est tout ce que vous êtes capable de sortir... »

      Ba alors ? Vous n’assumez plus vos très nombreux appels au lynchage et au meurtre ?

    • jaja jaja 21 mars 15:46

      @Julien30

      J’assume tout ce que j’écris mais pas ce qu’un facho comme vous voudrait me faire dire.... smiley


    • Milieu défensif au Red Star Petit poney 42 21 mars 15:47

      @jaja

      Et pk pas même (?) smiley


  • kalachnikov lermontov 20 mars 22:52

    @ auteur

    Tu te fais peur, là.

    Pour gouverner, il faut une majorité parlementaire. Si non absolue, il y a nécessairement concession pour recueillir un consensus.
    Il y a une seconde chambre, le Sénat qui a un pouvoir de nuisance.
    Il y a le conseil constitutionnel.

    Pour modifier la Constitution, il y a une procédure.

    Sachant que le droit européen prime sur le national : sans souveraineté, il n’est possible de ne rien faire. Exemple ? La préférence nationale, tout de suite balayée. La Lepen n’a pas les moyens d’entamer un bras de fer avec l’Ue.

    Elle n’a pas davantage les moyens de faire un coup d’état, elle est élue depuis une frange réduite de la population.

    Et elle n’ignore rien de tout ça, bien sûr. Son seul voeu vraisemblablement est d’accéder à la caisse publique principale et voilà tout.

    Partout où le fn s’est installé politiquement, il n’a jamais amélioré la condition de la population, jamais résolu un seul problème, il s’est livré à quelques esclandres publicitaires pour maintenir et raviver son fonds de commerce paranoïaque et a défrayé la chronique avec des histoires de fric.


  • Laulau Laulau 21 mars 10:47

    Robespierre : Dieu sait ou ce fou paranoïaque coupable de mille crimes prendra le thé demain et avec qui

    On voit que vous connaissez l’histoire, vous avez lu tout Stéphane Bern ?


    • christophecroshouplon christophecroshouplon 21 mars 11:14

      @Laulau . « ON » est un con il connait pas son prenom - comme me dit souvent un de mes meilleurs potes en s’esclafant


    • Laulau Laulau 21 mars 16:03

      @christophecroshouplon
      Hou là, mais c’est de la réponse de haut niveau ça. Bern c’est peut être trop dur pour vous, vous devriez apprendre l’histoire sous les jupons de Christine Bravo.


  • UnLorrain 21 mars 11:41

    @ l hauteur smiley

    Mais non ! Debectez vous euuuh delectez vous ! Nous sommes aux premieres loges pour le fracassant pestacle des plenipotentiaires se viandants leurs panses de blaireaux rotis a celui qui sera le plus irresponsables fossoyeur de Marianne,la pauvresse agenouillee devant le trones des autocrates ! Captivante piece de theatre...dernier acte ? Le final ??


  • philippe baron-abrioux 21 mars 12:33

     BONJOUR ,

     tout s’est bien passé durant ces trois heures qui devaient éclairer les électeurs .

     studio d’enregistrement , disposition des pupitres , pas d’esclandre , tout pour qu’un débat riche d’ éclaircissements sur les différents programmes des candidats s’instaure enfin .

    public ? la moitié des Français qui semblent il seraient encore intéressés par la politique contrairement à ce qui est répété partout .

     une femme et quatre hommes qui allaient nous dévoiler enfin leurs programmes pour cinq années au moins pour notre pays qu’ils aiment tous (selon leurs propos ) .

     tous debout derrière leurs pupitres , des idées plein la tête , prêts à des joutes oratoires soigneusement calibrées, régulées par deux journalistes accordant ou pas la parole dans un temps contraint .

    pas trop de chiffres , rien que du sérieux , assimilable par le plus grand nombre avec références historiques plus ou moins anciennes et quelques noms glissés pouvant servir de cautions .

     reprises de vielles mesures usées jusqu’à la corde présentées comme refondatrices d’une société qui manque de repères et un grand passage de l’ardoise magique pour éviter de parler de quelques sujets qui fâchent et ont largement pourri le début de la campagne .

     un bel exercice de style , bien ficelé , sans que l’humilité n’amène à se poser la question : comment font ils pour oser parler ?

     un « nouveau venu » , ou presque , jeune et fringant , ayant renoncé à ses anciens avantages pour se consacrer corps et âme au service de la France , magicien du verbe et lanceur de poudre aux yeux à des Français appréciant l’éloquence qui ferait office de programme mûrement réfléchi qu’il a l’habileté d’ évoquer par petites touches , au compte- gouttes laissant toujours l’auditeur sur sa faim , comme les spectateurs de « plus belle la vie » .

     un ancien , blanchi sous le harnais (pas vraiment par la justice pour le moment ) , dans une verticalité puisée dans une croyance qui le dispenserait de tout renoncement au nom de la dignité dont il se targue .

     et la fille de papa , rieuse, moqueuse et sûre de figurer dans le tiercé de tête (ce qui est déjà très ...triste ) , faisant fi de toute réalité mais toujours rabâchant les discours de la famille se permettant tout au nez et à la barbe de tous , ici et partout , agglutinant autour d’elle ceux qui levaient le poing comme ceux qui tendaient le bras : gymnastique productive du pire !

     bonne fin de journée .

     P.B.A

      


  • Elric de Melniboné El Ric de Multibones 42 21 mars 14:15

    Wish you here, Na Boom & Jean Fab

    Ça, c’est fait !

    ET maintenant, pourquoi Agoravox.côme n’existe pas, bande de blaireaux ?

    Je vais vérifier de ce pas quand même. smiley


  • bob de lyon 21 mars 15:12

    Robespierre ? Mauvaise pioche.

    Il a porté le chapeau de la terreur de 93 sans en avoir été l’instigateur… Fouché et Barras s’en sont servis… Dans les quelques dizaines de milliers d’exécutions cinq signées de Maximilien… et pour d’authentiques salauds.


  • Attilax Attilax 21 mars 16:02

    Je crois comme vous que le FN a un boulevard. On dirait même que c’est fait exprès, vous ne trouvez pas ? La plus grosse bande de tocards de mémoire d’électeur (je parle des 5 têtes d’affiche) ! Un lâche, un escroc, un social-traître, une coquille vide et une facho-light... L’abstention va être énorme, la dispersion totale sauf pour mémère. Elle est sûre de récolter. La question c’est : passe-t-elle au premier tour ou pas ? Je pense que c’est ce qu’elle vise, elle sait qu’elle n’a aucune chance en cas de second tour. En même temps on s’en fout, c’est pas dramatique, elle n’aura jamais la majorité aux législatives, elle ne pourra pas gouverner et la seule chose qu’elle pourra mettre en œuvre est le référendum sur la sortie de l’UE, ce qui finalement, serait une très bonne chose (et aucun autre ne le fera)... Elle a été sacrément gonflée (et maline) de reprendre quasiment mots pour mots certaines idées d’Asselineau, qui ont fait méchamment mouche pendant le débat. S’il avait été invité, elle n’aurait pas pu s’en tirer aussi facilement, mais il faut croire que TF1 a plus peur de lui que de Marine Le Pen... Merci, Mr Bouygues pour ce joli cadeau à l’extrême-droite.
    A force de jouer avec le feu, à force de lui abandonner des valeurs qui ne lui appartiennent pas, à force de rejeter l’idée même de « nation » pour favoriser une chimérique bienfaisante UE qui n’a jamais existé que dans leurs rêves, à force de reniements surtout, le PS (et toute la classe politique) va voir son éternel épouvantail s’animer pour enfin s’asseoir à son tour sur le trône. Ils crieront une fois de plus « au loup ! », mais comme le petit plaisantin de la fable, plus personne ne les croira et ce sera trop tard : ils se feront dévorer dans l’indifférence générale.


Réagir