mercredi 26 janvier - par Patrice Bravo

La diplomatie UE confirme que l’Otan menace militairement la Russie

Les pays occidentaux relancent leur communication de guerre psychologique contre la Russie en raison d'une pseudo attaque de Moscou en Ukraine. Pour cela, les média occidentaux n'hésitent pas à assimiler la menace russe à celle de la Covid-19. L'imagination des rédactions appartenant aux membres de l'Otan est en train d'atteindre un niveau de ridicule intense.

JPEG

Les rédactions et les services de presse de ces Etats occidentaux agitent à travers des communiqués la menace d'une invasion russe pour demain alors que la Russie ne fait que mettre ses troupes sur son territoire pour répondre aux menaces de l'Otan. En effet, l'Otan a dépassé les bornes en envoyant massivement des armes létales et de l'argent pour financer l'effort de guerre ukrainien, un pays occupé par l'oligarchie occidentale depuis le coup d'Etat du Maïdan. En outre, l'Otan militarise lourdement tout le flanc est faisant frontière à la Russie. D'ailleurs, pour Josep Borrell, le haut représentant de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, « quand quelqu'un masse » des troupes avec « l'arme lourde le long de la frontière d'un pays », « il y a menace ». 

Communication paranoïaque semblable à la communication de crise liée à la Covid-19. Les Etats-Unis ont enclenché l'évacuation de proches de ses diplomates en poste à Kiev et le ministère des Affaires étrangères britannique a lui aussi justifié, lundi 24 janvier 2022, le retrait d'une partie du personnel de son ambassade à Kiev. C'est ce que Franceinfo indique

La Deutsche Welle (DW) précise que l'Australie a -l'autre partenaire de l'AUKUS- aussi, demandé aux familles de leurs diplomates à Kiev de quitter l'Ukraine, craignant une éventuelle invasion russe. L'Allemagne a déclaré qu'elle aiderait, également, ses citoyens à partir s'ils le souhaitaient. Le média allemand rajoute que les responsables américains ont déconseillé de se rendre en Ukraine en raison des « menaces accrues d'action militaire russe » et de la Covid-19. Le ministère norvégien des Affaires étrangères a publié lundi un nouvel avertissement conseillant à ses citoyens d'éviter tout voyage non essentiel en Ukraine. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie (un pays qui fait subir l'enfer sur Terre pour ses citoyens dans la gestion de la crise sanitaire), cultivent une psychose caractérisée par la présence d'idées délirantes systématisées et permanentes envers la Russie. Comme pour la peur envers la Covid-19, les média occidentaux tentent un transfert pervers de cette communication de terreur sur la Russie pour obtenir le même effet de peur terrifiante sur une population occidentale qui, en général, ne connaît rien de ce pays et de ce peuple. Les média occidentaux transmettent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et en particulier depuis la fin de l'URSS une fausse image de la Russie pour cultiver un imaginaire populaire comme celui du loup et du Petit Chaperon rouge. 

Seul l'UE semble ne pas sombrer dans cette folie anglosaxonne. L'UE, quant à elle, selon la DW a déclaré qu'elle ne retirerait pas les familles des diplomates du pays d'Europe de l'Est. Dans un entretien à CNN, Josep Borrell a déclaré, ce mardi 25 janvier 2022, à la question sur le risque de guerre : « Nous sommes engagés dans la diplomatie. Nous essayons de désamorcer. Je ne vais pas faire de suppositions sur le risque de guerre. Certes, il y a une menace. Nous devons faire face à cette menace. Mais, maintenant, notre travail consiste à éviter cela. Travailler dur, faire pression sur la Russie. Continuer à s'engager de manière constructive dans l'établissement de mécanismes dans le cadre de l'OSCE. Parler avec l'Otan. C'est notre travail. Notre travail n'est pas de spéculer sur la guerre mais de construire la paix ». Cependant pour le haut représentant de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, le fait que la Russie place des troupes russes à sa frontière avec l'Ukraine, c'est une preuve de menace : « Il y a menace quand quelqu'un masse plus de 100 000 hommes à l'arme lourde le long de la frontière d'un pays ». De manière inverse, donc, selon la vision russe concernant la défense de son territoire, à prendre l'affirmation de Josep Borrell, le fait que l'Otan masse des troupes le long de la frontière russe est bien une menace contre la Russie.

Dans ses conclusions, le Conseil de l'UE a condamné lundi 24 janvier 2022 la poursuite des actions agressives et des menaces de la Russie à l'encontre de l'Ukraine, et il appelle la Russie à la désescalade. C’est étonnant, non ? Pourquoi le Conseil de l’UE ne demande pas à l’Otan et aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et à l’Australie de s’engager à la désescalade en retirant les troupes d’occupation de l’Otan d’Ukraine et des autres pays situés à l’est et récemment occupés par l’Otan depuis la fin de l’URSS ? Josep Borrell et le Conseil de l'Europe usent, bien entendu, de manière malhonnête, d'une accusation inversée pour faire porter à la Russie une agression qui n'est pas la sienne. En effet, les troupes de l'Otan ont continué de se renforcer à la frontière russe depuis la fin de l'URSS. Aujourd'hui, l'Otan, qui n'est qu'une organisation politique armée, frappe directement à la porte de la Russie en pointant ses armes sur Moscou en déclarant que c'est la Russie qui menace les Etats-Unis et l'UE.

Si le ridicule ne tue pas, la volonté de l'Otan de toujours vouloir allumer la Russie, peut tuer. Si la Russie avait voulu attaquer et provoquer une guerre, elle l'aurait déjà fait quand les Etats-Unis ont envoyé des armes et de l'argent avec des paramilitaires pour mettre Kiev à feu durant le Maïdan. Cela n'a pas été le cas.

Pierre Duval

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs 

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3520



54 réactions


  • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 26 janvier 09:18

    Notre petit pervers des peuples, notre petit marquis poudré, notre précieux ridicule, notre Napoléon des pissotières, vous ne voyez pas de qui je parle ? Mais si : le mari de Jean-Michel... Ah, ça y est, vous y êtes.
    Donc le squatter de l’Elysée veut absolument nous entrainer dans une guerre, et menace sans vergogne le grand Poutine en montrant ses petits bras musclés en compagnie de son complice papa Schulz, sinon il appelle son grand frère Sam.

    C’est d’un ridicule achevé, d’autant plus que papa Schulz a besoin du gaz russe et qu’il n’est pas chaud pour se les geler cet hiver.
    Bref, la chronique d’Absurdistan continue.
    Et on va voir ce qu’onva voir.
    Il le rencontre d’ailleurs Vendredi, et ça va nous rappeler l’entretien sarko-Poutine, dont sarko était sorti complètement groggy, au point qu’on se demandait s’il avait pris une cuite ou une dose de coke.
    Remettez-vous ça en tête, c’est d’actualité :
    https://www.dailymotion.com/video/x55et21
    C’était en 2007...

    La Russie a toujours vaincu ses ennemis, mais notre nain en politique n’a sans doute jamais ouvert un livre d’histoire...


    • DACH 26 janvier 12:47

      @doctorix, complotiste=La Russie a toujours vaincu ses ennemis, mais notre nain en politique n’a sans doute jamais ouvert un livre d’histoire...=Faux. japon 1905, Afghanistan, Cuba du temps de Kennedy. D’autre part, le nombre de soldats alliés pour l’Ukraine face au nombres des soldats russes qui entourent l’Ukraine montent qui a une ambition d’imposer son ambition !!!! 


    • chantecler chantecler 26 janvier 13:13

      @DACH
      Ah la,la !
      Quelle torture pour vous !
      Pas facile d’être néocon !
      PS : Cuba : un peu tiré par les cheveux !
      Ici la Russie (et non l’URSS) défend ses frontières et donc son territoire ...


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 26 janvier 13:18

      @DACH
      Voulez-vous qu’on fasse le nombre des guerres perdues par les USA ?
      Ce n’est pas difficile : toutes celles qu’il a engagées.
      A Cuba, ce n’était pas une guerre. La raison a juste triomphé.
      La Russie n’a jamais perdu une guerre sur son territoire.
      Et défendre ses frontières serait-il interdit ?
      Que diriez vous si la Russie implantait des bases au Canada et au Mexique ?
      Vous trouveriez anormal que les uSA concentrent des troupes à leur frontière ?
      Vous êtes dans l’irrationalité et l’idéologie.
      Mais surtout la mauvaise foi.


    • DACH 26 janvier 17:55

      @chantecler=C’est un plaisir que de constater votre ignorance démentie par les faits ! Mais comme vous êtes trop intelligent pour ne pas savoir les réalités, vous espérez abuser ceux qui n’ont pas eu la possibilité d’étudier ce dont vous « causez »....Et comme cela ne marche pas trop, comme du temps des nazis et des cocos, nom si sympas pour désigner des soutiens à des tueries de masse identifiées par les historiens. 


    • Lynwec 27 janvier 09:10

      @DACH
      Encore un troll antirusse à qui il va falloir donner une leçon d’histoire-géographie : ces Russes quand même, non contents d’avoir une frontière commune avec l’Ukraine, mettant Kiev à moins de 800 km de Moscou, après toutes ces années de voisinage oppressif, ils ne sont toujours pas d’accord pour évacuer la Russie et laisser toutes ses ressources à la disposition des gentils Américains. C’est tout bonnement insupportable...
      Il y a longtemps que les Russes auraient dû positionner des bases de missiles au Venezuela, à Cuba et ailleurs, pour bien montrer aux « Américains » comment ils pourraient eux aussi évacuer leur pays (volé par génocide) et le laisser aux occupants initiaux...


  • Giordano Bruno - Non vacciné 26 janvier 09:24

    Si la pseudo menace russe est assimilée par les propagandistes à la pseudo menace du Covid-19, c’est peut-être parce que la fable du Covid est usée jusqu’à la corde et que celle des méchants russes pourrait la remplacer ou l’épauler pour permettre d’atteindre les mêmes objectifs de fond.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 26 janvier 09:34

      @Giordano Bruno - Non vacciné
      C’est tout à fait ça. Un clou chasse l’autre.
      En plus, macron essaye de se redorer le fion en se donnant une posture mondiale, en vue de son improbable réélection (les sondages sérieux lui donnent 14%, a égalité avec MLP). Bref, les français ne veulent plus de ces pitres.
      Mais le monde entier se fout de sa gueule...
      Idris Aberkane, qui n’est pas le dernier des imbéciles, loin de là, voit un deuxième tour Zemmour Mélenchon.
      Après tout, ça ne peut pas être pire, puisqu’on ne peut pas avoir le meilleur...
      Au moins, l’un de ces deux-là nous débarrasseraient du pass.


  • Clocel Clocel 26 janvier 09:54

    « un deuxième tour Zemmour Mélenchon. »

    Quelle horreur !!! De quoi nous faire regretter fleur d’anis...


  • DACH 26 janvier 12:54

    Le virus européen de la démocratie, voilà l’ennemi que s’est défini V Poutine. Ce virus sévit même à Moscou !!! Et c’est un danger mortel pour la dictature russe actuelle. 


    • serge.wasterlain 27 janvier 09:30

      @DACH
      Affirmer que la Russie actuelle est une dictature me fait bien rigoler ! Et en France ? Exécutif aux ordres de Macron, L’Assemblée Nationale aux ordre de l’exécutif, le Sénat aux ordres de l’Assemblée Nationale, prestituée, Conseil Constitutionnel, Conseil d’État, et la plupart des tribunaux aux ordres de Macron et de l’exécutif... ...bref, plus aucun contre-pouvoir ne fonctionne en France que vous continuez à qualifier malgré tout de démocratie, faut soit être imbécile ou complice !


    • Captain Marlo Captain Marlo 27 janvier 20:51

      @DACH
      Le virus européen de la démocratie, voilà l’ennemi que s’est défini V Poutine. Ce virus sévit même à Moscou !!! Et c’est un danger mortel pour la dictature russe actuelle. 

      1/ C’est sans doute le virus de la démocratie qui pousse les gouvernements français et les médias depuis 15 ans, à censurer l’UPR, non ?

      2/ L’opposition en Russie dispose de médias financés par Gazprom.

      3/ Quant à Navalny, le champion des Occidentaux, c’est un escroc.


  • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 13:10

    En cas d’attaque on a notre bouclier humain qui s’appelle Macron et on ripostera en la bombardant avec nos dettes ....


  • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 13:14

    Le Français moyen a d’autres préoccupations que la crise avec la Russie, c’est pas elle qui le met dans ma merde mais bien d’UE et notre gouvernement de laquais, une crise qui sert bien le gouvernement a détourner son attention des véritables problèmes ....


  • DACH 26 janvier 13:15

    Pour l’auteur et autres : que veulent les Ukrainiens pour leur pays ? Selon nous, se rapprocher de l’Europe, ce qu’à aucun prix ne veut W Poutine. Donc impasse !!! Et faire croire qu’un génocide de russophones se prépare dans le Dombass pour justifier une intervention russe salvatrice est le scénario en cours pour début mars. On verra s’il se confirme. 


  • Edmond 26 janvier 15:36

    Alors si on applique la grille de lecture covidienne jusqu’au bout pour essayer de comprendre cette situation ; 1- autant de chances de mourir que pour un rhume, 2- le « traitement » potentiellement plus dangereux que le virus, 3- Accord unanime et inattaquable de tous les journaux

    Solution, donc ; ne plus lire le journal je crois. Et s’ils ne proposent que les gesticulations anglo-saxonnes contre une attaque potentielle des Russes, je ne me fais toujours pas vacciner. Celle-ci serait d’ailleurs aussi inefficace ;)

    Effets secondaires, quelqu’un ? Achat d’armes inutiles (vaccin), punition des sceptiques (pas de passe-port), invention de nouvelles variantes (« provocaions »). La messe est dite ?


  • DACH 26 janvier 17:07

    Pour être précis dans ce que nous savons : Poutine ne réussira pas à mettre l’OTAN hors jeu. Il prépare les incidents qui justifieront, officiellement mais qui sera dupe..., une entrée militaire. Au contraire, ses décisions ouvertes font qu’aucun pays de l’est, qu’aucun peuple d’Europe de l’est ne veulent sortir de l’OTAN. Masser des troupes comme il e fait autour de l’Ukraine et ses cyber attaques, contrées par ailleurs, ne suffisent pas à intimider le peuple Ukrainien que nous découvrons patriote et anti russe. Reste qu’empêcher le développement économique du pays couplé à la corruption copie conforme de celle du du grand frère pénalisent l’Ukraine. Quant à la timidité des occidentaux qui ne veulent pas de conflits... Et Poutine est sur le chemin de reproduire l’erreur d’Hitler en 39 en envahissant la Pologne avec les soviétiques. Il oublie que ce qui a déjà marché 2 fois peut ne plus marcher à la 3ème !!!! car les occidentaux ont compris qu’avoir laissé se couper un doigt, maintenant est en jeu le bras, et ensuite.... Donc l’erreur de Poutine peut nuire à tous les russes.


    • Lynwec 27 janvier 09:50

      @DACH
      « Toutafé ! » Dans son machiavélisme, Poutine s’est même assuré en remontant le temps dans sa machine personnelle de créer une frontière commune avec l’Ukraine pour pouvoir y masser des troupes d’invasion en prétextant que la Russie est dans ses frontières.
      S’il avait implanté des bases militaires un peu partout dans le monde, ça se serait vu et on l’aurait taxé de dictateur sanguinaire semeur de guerres.
      Ah ? Ma femme me dit que ça, c’est les USA qui l’ont fait ... Mais bon, eux, ils peuvent, c’est le camp du Bien...


    • Captain Marlo Captain Marlo 27 janvier 21:05

      @DACH
      Quelle erreur de Poutine ? La question centrale est celle des promesses non tenues par l’Occident, de ne pas étendre l’Otan vers l’Est.

      Pour les Russes, ne pas tenir une promesse est une offense grave. Mais comme les Occidentaux ignorent superbement les autres civilisations, ils croient s’en tirer avec des blablas et des menaces. Grave erreur !
      Dmitri Orlov explique les aspects particuliers du caractère russe.

      Exemple la gestion des offenses :

      "(...) Ce réflexe d’entretenir une rancune pour toujours est un trait saillant de la culture Russe, et les occidentaux qui ne le comprennent pas ont peu de chance d’arriver au résultat désiré, ni même de le comprendre. Pour un occidental, on peut réparer une offense en disant quelque chose comme » excuse-moi ! ». Pour un russe, cela ne sera que du vent, surtout venant de quelqu’un à qui on a déjà dit d’aller au diable. Une excuse verbale qui n’est pas accompagnée par quelque chose de concret est une de ces règles de politesse représentant une sorte de luxe. Il y a encore deux décennies, l’excuse russe de base était  » izviniàius « , ce qui peut se traduire littéralement par » je mexcuse « . La Russie est aujourd’hui un pays beaucoup plus poli, mais les schémas culturels de base sont restés en place.


      Bien que des excuses strictement verbales soient sans valeur, ce n’est pas le cas du dédommagement. Pour réparer les choses, il se peut qu’on doive se défaire d’un bien auquel on accorde de la valeur, ou que l’on doive prendre un engagement clair, ou annoncer un changement de cap net. Ce qui importe, ce sont des actes décisifs, et pas seulement des paroles, car passé un certain point les mots ne peuvent qu’empirer la situation, l’amenant du stade « va au diable »au stade vraiment pas terrible « je vais te montrer le chemin ».etc


  • DACH 26 janvier 17:14

    Les forces russes au 26/01/2022 autour de l’Ukraine."L’effectif se porterait à 137 000 en prenant en compte les forces maritimes et aériennes, selon la dernière évaluation des renseignements du ministère ukrainien de la Défense, rapportée par CNN. De nombreuses formations se sont déplacées vers les frontières ukrainiennes, en particulier dans la région de Belgorod, située au nord de Kharkiv, mais aussi plus à l’ouest dans la région de Briansk où des images satellites montrent des camions militaires et des chars, à 13 kilomètres de la frontière ukrainienne. 

    Des chasseurs SU-35, venant d’Extrême-Orient, ont atterri dans des aérodromes biélorusses, selon les images de la chaîne du ministère russe de la Défense, Zvezda. Officiellement, des manœuvres conjointes doivent débuter en Biélorussie, le 10 février. Des exercices militaires ont, en revanche, déjà commencé dans le sud de la Russie, dans la région de Rostov sur le Don, à proximité du Donbass en guerre, et en Crimée : des avions de chasse, des bombardiers et 6 000 hommes y participent. La démonstration de force est impressionnante, mais Kiev relativise. Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, estime que ces forces représentant une menace pour l’Ukraine, mais qu’elles sont encore en nombre insuffisant pour une offensive à grande échelle.

    À cela s’ajoutent des manœuvres navales dans l’Atlantique, l’Arctique, le Pacifique et la Méditerranée." (RFI) il manque les hôpitaux de campagne, à moins qu’ils n’aient pas été détectés. 


  • sylvain sylvain 26 janvier 19:18

    l’Otan a dépassé les bornes en envoyant massivement des armes létales et de l’argent pour financer l’effort de guerre ukrainien, un pays occupé par l’oligarchie occidentale depuis le coup d’Etat du Maïdan.


    Que ce soit d’un coté ou de l’autre, cette histoire est toujours caricaturée a outrance .Moi je vois deux empires qui s’arrachent le nonos ukraine, qui a le cul entre deux chaises depuis bien longtemps.

    Les russes envoient pas moins d’arme, et leur oligarchie était tout autant installé en ukraine et pas moins corrompue que le régime actuel .

    Malgrès la merde dans laquelle ils sont, les ukrainiens ne semblent pas enthousiaste sur le retour des russes et ils les connaissent bien mieux que tous les zozios poutinistes d’AV .Ceci dit ils ne doivent pas être moins déçus de leur aventure occidentale


    • titi titi 26 janvier 21:02

      @sylvain

      « deux empires qui s’arrachent le nonos ukraine »
      Franchement je pense que les USA se foutent de l’Ukraine.
      Mais tout le Barnum Poutinesque, ça booste les ventes de F35.

      Ce sera dommage de pas en profiter.


    • sylvain sylvain 26 janvier 21:05

      @titi
      Franchement je pense que les USA se foutent de l’Ukraine.
      Mais tout le Barnum Poutinesque, ça booste les ventes de F35.

      je dis pas la contraire .Cette guerre sert assez bien les pouvoirs en place, qu’ils soient etats uniens ou russes



  • Pie 3,14 26 janvier 20:21

    L’OTAN ne menace aucunement la Russie. Ce qui menace la Russie de Poutine c’est que ses voisins deviennent des démocraties.

    L’Ukraine est un pays indépendant qui a le droit de choisir sa voie. C’est évidement insupportable pour le régime autoritaire nostalgique de l’empire soviétique de Poutine obsédé par le contrôle de ses marches. Après la Géorgie, l’Arménie, la Biélorussie reprises dans l’orbite du Kremlin c’est au tour de l’Ukraine déjà amputée de la Crimée et subissant la guerre au Donbass orchestrée par la Russie.

    Cette agressivité nationaliste à usage interne masque une réalité moins reluisante. L’immense Russie a un PIB qui est celui de l’Italie pour une population double, son économie de rente militarisée dépend du cours des matières premières qu’elle exporte. Un pays qui ne fabrique rien en dehors des armes et des lanceurs spatiaux. L’essentiel est importé et la majorité de la population vivote.

    Alors restent le fantôme de l’URSS et la lutte contre l’occident slogans efficaces à l’usage du peuple. 


  • Pie 3,14 26 janvier 20:32

    Patrice Bravo, 435 articles publiés, 31 commentaires de la part de l’auteur depuis 2019...

    Et vous trouvez cela normal ?

    C’est cela le journalisme citoyen qui est supposé susciter le débat ?

    Bravo n’est qu’un pseudo des usines à propagande russes. Directement envoyés de Moscou ou Saint-Pétersbourg ces articles inondent dans plusieurs langues tous les sites qui veulent bien les recevoir.

    Agoravox, bonne fille qui a toujours publié n’importe quoi est un bon exemple de cette frénésie propagandiste.

    Personne n’est dupe en dehors des agités qui illuminent ce site.


    • titi titi 26 janvier 21:00

      @Pie 3,14

      « 435 articles publiés, 31 commentaires »
      Et en plus je vous rassure, Bravo ne lit même pas les réactions à ses articles.
      La preuve ? Vous n’avez pas fait l’objet d’un signalement de violation de la charte.

      Car ça se passe comme ça sur Agogovox : vous pouvez publier un article pro Poutine par jour, et bloquer tous les contradicteurs sans que ça n’émeuve aucun modérateur.


    • Exegemars 27 janvier 06:17

      @titi Vous avez raison , Agora se laisse totalement manipuler par des auteurs comme Bravo , Néant , Garev and Co qui nous relayent la propagande pro Kremlin mais qui ne font en aucun un travail journalistique ou d’analyse.

      Néant très éprise de dialogues bloque tous les contradicteurs .

      Avez vous contacté Agoravox à ce sujet ?


    • chantecler chantecler 27 janvier 07:54

      @Exegemars
      C Néant bloque surtout à l’occasion les trolls envahissants et les propagandistes US et néocons , qui évoquent par exemple la démocratie en Ukraine, alors que le pouvoir ukrainien est aux mains de nazis qui ont refait surface depuis une dizaine d’années.
      Qui sont Poutino phobes et russophobes systématiquement , quel que soit le sujet , comme au temps de la guerre froide et de Staline ...
      Qui ne voient pas qu’un J.Biden est parfaitement sénile , manipulable et dangereux .
      Bref , selon moi , elle a parfaitement raison .

      D’autant que ce qui se passe en Ukraine est bien puant et pourrait déboucher sur un conflit ouvert meurtrier ...
      Les fils de commentaires sous ses articles ne sont pas les terrains de jeu habituels d’une poignée de débiles qui n’ont rien à foutre d’échanger des informations mais qui ne servent qu’à leurs petits jeux pervers .
      Même s’ils invoquent la nécessité de dialoguer avec la plus grande mauvaise foi....

      Ce qui serait valable s’ils avaient un réel désir de le faire ,ce qui n’est pas le cas pour la coterie de chroniques stationnés sur agx en permanence , dont le but est de rendre impossible les échanges justement ...

      D’autant que le point de vie occidental et celui de l’otan sur ce sujet est largement répandu dans les médias MST....
      Suffit d’ouvrir TV , radio, consulter la presse officielle et une majorité de blogs ....
      C’est comme pour d’autres problèmes dans notre pays...

      Et je l’en remercie .


    • Exegemars 27 janvier 08:36

      @chantecler Donc vous êtes un bon démocrate qui promeut la censure .

      Il n’est pas hors charte d’être pro US , neocons comme vous le dites ou Poutinophobe ou russophobe , mais comme c’est pour Néant intellectuellement intolérable de lire des avis contraires ou des réactions argumentées qui pourraient détruire la crédibilité de certains articles elle censure mais elle n’applique pas la Charte , elle
      se sert de la possibilité qu’elle a de bannir et censurer pour ne surtout pas avoir d’avis contraires qui doivent la rendre nerveuse .

      Chantecler vous ne seriez quand même pas en faveur du délit d’opinion ?


    • chantecler chantecler 27 janvier 09:03

      @Exegemars
      Non, « la démocratie » ne peut fonctionner qu’avec un minimum de règles .
      Si tout est permis , certains détournent « la démocratie » pour y installer le chaos , l’anomie et éventuellement leur système ..
      Ici sur Agx certains fils sont devenus absurdes faute de modération effective et intelligente ....
      Nos « libéraux » de même imposent ce qu’ils veulent au nom de la liberté et du profit mais musellent la population , qui doit subir et payer
      Donc en économie c’est pareil .
      Au nom du profit ,et de la propriété , et de l’individualisme tout est permis .
      Car ils font les lois qui les avantagent , pour contraindre et faire les poches de la majorité .


    • titi titi 27 janvier 09:04

      @chantecler

      "C Néant bloque surtout à l’occasion les trolls envahissants et les propagandistes US

      "
      Néant est une groupie du kremlin.
      Elle a les mêmes réflexes qu’une adolescentes dont on critiquerait le groupe K-Pop préféré.


    • titi titi 27 janvier 09:08

      @chantecler

      "ci sur Agx certains fils sont devenus absurdes faute de modération effective et intelligente ....

      "

      Qui banni les intervenants sur Avx ?
      Spartacus le libéral ? non. Rakoto le macton-lâtre ? non.
      Uniquement vous et vos potes.
      Votre vision de la démocratie c’est celle des démocraties populaires.
       
      Bah désolé mais les démocraties populaires n’ont été ni démocrates, ni populaires.


    • chantecler chantecler 27 janvier 09:12

      @titi
      Pas envie de discutailler avec un crétin de ton espèce .


    • Lynwec 27 janvier 09:31

      @titi
      Citation :
      "Car ça se passe comme ça sur Agogovox : vous pouvez publier un article pro Poutine par jour, et bloquer tous les contradicteurs sans que ça n’émeuve aucun modérateur.« 

      La lecture de l’actuel fil de commentaires démontre brillamment que vous dites n’importe quoi puisqu’une cohorte s’est rassemblée pour hurler à l’agression inacceptable de la Russie sur la pauvre Ukraine »démocratique« .

      C’est là le point culminant de la blague : démocratie. Avec des intervenants qui viennent nous faire pleurer sur le peuple ukrainien qui »voudrait rejoindre l’UE« sans doute autant que le peuple français en 2005 à qui on a demandé son avis pour l’enterrer dans la foulée car ce n’était pas le bon.

      Concours de mauvaise foi, il y a des vainqueurs potentiels en nombre, la concurrence est sauvage...

      La Russie n’est pas démocratique, la France ne l’est pas, l’Ukraine non plus, alors cessez de nous servir ce type d’arguments facilement démontable.

      Cette opération est la suite de la guerre psychologique contre les peuples dont le mot-clé est »peur". Celui qui a peur ne réfléchit pas, il court, dans la direction qu’on a aménagée pour lui...Il oubliera ainsi de demander des comptes à ceux qui ont détruit son pays, sa santé, ses économies, sa famille et son entourage par l’utilisation systématique de la division.


    • Lynwec 27 janvier 09:40

      @titi
      Allez, je vais être bon prince, de bon matin, j’ai encore la patience nécessaire pour ça. Vous voulez éviter le bannissement ? C’est super simple. Employez des arguments sensés et vérifiables, évitez à tout prix la mauvaise foi et les insultes, respectez vos interlocuteurs (même si parfois...) et si vraiment vous n’en pouvez plus, employez une ironie gentillette, mais pas plus. Evitez aussi les formulations du type « groupie du Kremlin/de Washington » et démontrez-le par les faits, les lecteurs en tireront les bonnes conclusions.

      Si malgré tout vous êtes banni, vous aurez alors tous les arguments pour votre défense, et au pire, changez de forum, un lieu qui censurerait les discours raisonnables ne présentant aucun intérêt.


    • titi titi 27 janvier 09:57

      @Lynwec

      « Employez des arguments sensés et vérifiables »

      L’Histoire du monde est de l’Europe sont mes uniques arguments.

      Ils sont tout à fait vérifiables. Il suffit de s’en donner la peine.


    • titi titi 27 janvier 10:03

      @Lynwec

      « La lecture de l’actuel fil de commentaires démontre brillamment »

      Je démontrai que justement, si on pouvait encore répondre, c’est bien parce que l’auteur pro poutine était parti, par opposition à Néant et Garev, qui eux restent, pour bloquer les intervenants non Poutinolâtres.

      Lire c’est une chose. Comprendre c’est mieux.


  • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 27 janvier 13:21

    Et l’autre falourd de l’Élysée qui menace Poutine !!

    Sans déconner.

    Et vous allez revoter pour ça ?


  • Esprit Critique 27 janvier 13:40

    Depuis 1992 L’OTAN a Doublé le nombre de ses pays adhérents. Elle fut Créer par Churchil et Roosvelt, en 1942 de mémoire lors d’une rencontre entre les deux hommes sur un navire de Guerre. Churchil craignait que Staline n’arréta pas ses armées aprés la chute d’Hitler !

    Aprés Gorbatchev, L’otan navait plus de raison d’étre. Les USA aux Abois face a la chine cherche en urgence a ruiner L’UE et la Russie !


Réagir