lundi 12 octobre - par GÉOPOLITIQUE PROFONDE

La disparition du cash est en marche : cryptomonnaies et destruction des libertés

Disparition du cash

​Nous sommes à peine entrés dans l'automne (financier), que de nombreuses déclarations émanant de plusieurs institutions nous informent que la disparition de l’argent liquide va encore s’accélérer.

On constate que l’économie mondiale sous perfusion résiste tant bien que mal aux assauts de l'éternel retour au concret.

Mais il y a fort à parier qu'aucun grand évènement ne va survenir avant l'élection présidentielle américaine du 3 novembre prochain.

Cela n’empêche pas l’establishment financier européen de commencer à habituer les populations aux profondes transformations qui vont avoir lieu grâce à cette crise post pandémique.

La BCE de Lagarde initie le mouvement

En effet, il y a quelques jours déjà, Christine Lagarde a évoqué la possibilité de créer un euro numérique pour surmonter la crise qui va se présenter devant nous. Rappelons tout de même que la grande Christine, il y a quelques semaines, nous expliquait que le pire de la crise était derrière nous

Ainsi, l’ancienne directrice du Fonds Monétaire International et ex-ministre de l'Économie de Nicolas Sarkozy a déclaré : « Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numérique si cela s’avère nécessaire »
À cela, elle s'est empressée d'ajouter que cette cryptomonnaie existerait « parallèlement aux espèces, sans les remplacer ».

La Banque centrale européenne va donc prochainement lancer une série d’expérimentations (menées pendant six mois) qui vont aller dans le sens de l'émission de cette devise numérique.

L’argument principal de cette révolution ? La nécessité, bien sûr, mais également « une plus grande sécurité » selon la directrice de l’institution de Francfort, qui indique que : « Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numérique si cela s’avère nécessaire".

Sous-entendu, si la situation économique et financière de l’Eurozone s'aggrave, malgré les multiples politiques de surliquidités (Quantitaive Easing) de la Banque centrale, nous serons contraints d'utiliser cette technologie pour disposer d’une plus grande marge de manœuvre... »

Dans son communiqué, l’institution chargée de la bonne gestion de l’Union monétaire explique « qu’un euro numérique serait une forme électronique de monnaie de banque centrale qui, à l'instar des billets de banque, permettrait à tous – ménages comme entreprises – d'effectuer leurs paiements quotidiens rapidement, facilement et en toute sécurité ».

Ainsi, le « miracle » de l’argent des banques centrales (création monétaire à partir du néant) va enfin être élargi à la sphère des masses (ménages et entreprises). Quelle formidable nouvelle ! Les dirigeants des banques centrales sont donc en train de faire céder toutes les digues (morales et logiques) pour faire perdurer un système financier alchimique dans lequel nous sommes plongés depuis 1971 (1909 ?) et qui est en train de nous conduire à une catastrophe d’ampleur apocalyptique.

Cependant nos grands banquiers centraux, au service de l’oligarchie financière transnationale, oublient un peu vite l'adage qui énonce que « La nature a horreur des trop longs miracles ». Et il y a fort à parier que cette monnaie numérique ne soit pas réellement créée pour la liberté des peuples et la prospérité des nations…

En effet, même si dans un premier temps cette devise numérique va exister « parallèlement aux espèces, sans les remplacer », précise la BCE, qui affirme qu’elle continuera « dans tous les cas » d'émettre des espèces. Il est évident que nos sympathiques bouts de papier colorés et nos pièces, ne vont plus faire long feu, face à cette monnaie magique (qui en plus d'être créée ex nihilo), ne coûtera rien à fabriquer. Un simple jeu d'écriture suffira. Par la grande crise qui vient, les banquiers centraux deviendront donc enfin les « dieux » tout puissants de l’économie…

Évidemment les « experts » expliquent que cette initiative se justifie aussi par la forte diminution constatée de l’usage des espèces dans la zone euro, accélérée par la pandémie de Covid-19 (notamment en Allemagne).
Publicité

Et oui magie du Coronavirus, les espèces (moyen de paiement préféré des terroristes depuis quelques années) sont aussi un vecteur de mort par contagion depuis la pandémie !

Ajouter à cela, la tendance de numérisation des paiements qu’ont entraînée plusieurs gros projets de cryptomonnaie comme la Libra de Facebook ou évidemment le Bitcoin, et cela a suscitée selon la BCE, de soi-disant inquiétudes en termes de risque financier...

Le communiqué évoque d’ailleurs explicitement ce phénomène en expliquant que le « lancement, à l'échelle internationale, de moyens de paiement privés soulève des questions prudentielles et menaceraient la stabilité financière et la protection des consommateurs ».

Ainsi, en tant que pourvoyeur principal de fausse monnaie en Europe, la BCE souhaite réaffirmer son hégémonie face à ces innovations, et l'institution souhaite donc proposer un moyen de paiement numérique « sans risque à l'échelle européenne ».

Mais en réalité la BCE et Lagarde en particulier, ne font qu’appliquer des directives qui viennent « d'en haut ». L’institution européenne ne va pas être la seule à enclencher ce mouvement.


La Banque des Règlements Internationaux confirme

Benoît Coeuré responsable du pôle innovation de la Banque des règlements internationaux de Bâle, ancien membre du comité exécutif de la Banque centrale européenne, ancien du Trésor français et participant récurrent à la réunion du groupe Bilderberg (2014, 2015 et 2016), nous explique, lui aussi, que la fameuse Libra de Facebook aurait conduit les banques centrales à se réveiller sur les questions de crypto monnaies.

L’économiste de la BRI, en disant que « Les banques centrales ont pris les cryptomonnaies de haut »  explique que ce sont les conséquences de la crise actuelle et le succès des cryptomonnaies qui doivent conduire les grandes banques centrales à franchir le Rubicon des devises numériques.

En réalité, tout cela n’est que de l’habillage marketing, de la propagande politique pour être précis, l'euro numérique est bien le pendant d'autres projets avancés de cryptomonnaie menés au sein d'autres banques centrales dans le monde, à l'instar de la Banque centrale chinoise.

Évidemment les cryptomonnaies nous sont vendues par les experts comme des moyens de "stimuler l'innovation". Ce qui est factuellement faux. Car en quoi l'utilisation du Bitcoin a-t-elle permis de stimuler la création de richesse de ces utilisateurs ?

D'où sortent donc toutes ces affirmations péremptoires sur les cryptomonnaies ?

Qu’est-ce qui permet à un Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, de dire que l’euro numérique contribuerait à « renforcer le rôle international de l'euro  » et « stimulerait l'économie » ?

En vérité, aucun élément tangible ne permet de démontrer toutes ces affirmations, si ce n'est une volonté transnationale des grands acteurs financiers.

En vérité, la banque centrale des banques centrales n’a d'ailleurs pas caché ses intentions quand elle affirmait à propos des cryptomonnaies, au début de l'année 2020 (en janvier) que la collaboration à l'échelle internationale, notamment via son centre d'innovation, était impérative.

Un groupe de travail regroupant six banques centrales, piloté par Benoît Coeuré, et Jon Cunliffe, actuel sous-gouverneur de la Banque d'Angleterre, avait été lancé dans ce sens. La pandémie du Coronavirus n’aura donc fait qu’accélérer le processus.
cryptomonnaies et destruction des libertés


Le visage du socialisme corporatif dans les cryptomonnaies

Sur ce sujet, le Forum économique mondial de Davos (lui aussi), avant même de parler de Grand Reset, avait annoncé, le 24 janvier dernier, la création d'un consortium international visant à « définir un cadre réglementaire pour les cryptomonnaies ».
Publicité


Mais chose qui peut paraître étrange pour le non-initié, ce consortium mêle des grands banquiers centraux, des grandes entreprises transnationales et des ONG.

On voit s’organiser une véritable collusion entre intérêts privés et organismes publics autour de ce thème des cryptomonnaies.

Évidemment, le communiqué de Davos a précisé de manière laconique que : « Les devises virtuelles sont souvent citées comme un outil d'inclusion financière, mais cette opportunité ne pourra se réaliser qu'avec une bonne gouvernance ».

Plusieurs acteurs de premier plan ont salué l’initiative du Forum de Davos notamment le gouverneur de la banque centrale sud-africaine Kganyago (ancien de chez First National Bank) ou du français David Marcus, ancien patron de PayPal et responsable chez Facebook du projet Libra.

Dans une période où certains observateurs dénoncent, à juste titre, une soviétisation de l'économie mondiale, on oublie de dire que cette « communisation » n'est pas contrairement à ce que disent les vieux idéologues libéraux, une étatisation. C’est en réalité une hybridation entre les secteurs publics et les grandes multinationales privées. C’est un système ou le parasitisme, le népotisme et la médiocrité s’attaquent à la petite propriété privée et à la liberté économique et politique des individus. Comme à l’époque soviétique, les nouveaux révolutionnaires de cette monnaie numérique ne s’attaqueront pas au Capital, ils s’attaqueront au Travail.
monnaie numérique et socialisme
 


Payer en espèce coûtera plus cher

Car nous, simples citoyens et consommateurs, allons voir très rapidement les conséquences de ce phénomène. Dans les semaines à venir, la mise à disposition de l'argent liquide va coûter de plus en plus cher. Au motif de la crise actuelle, les banques vont faire payer de plus en plus les retraits d’espèces.

Nos politiques vont progressivement retirer le cash des circuits économiques. Ils commenceront évidemment par les petites pièces de monnaie. Et les prix seront forcément arrondis à la hausse.

La Commission européenne, connue pour être sous l'influence des lobbys, et en particulier sous l’emprise du gestionnaire d'actifs BlackRock depuis quelques mois, a indiqué à la fin du mois de septembre « vouloir faire disparaître de la circulation les petites pièces cuivrées de 1 et 2 centimes d'euros ».

Une grande consultation sur ce sujet a même été ouverte avant l'annonce d'une décision définitive prise par la Commission, à la fin de l'année 2021.
Ne nous leurrons pas, la décision est déjà prise : il est certain que la pandémie de Covid-19 et la démocratisation du paiement sans contact, vont faciliter la disparition des pièces et des billets.

Ainsi, l’argent liquide, dernier bastion de liberté financière, va nous être retiré par l’establishment. Et c’est par l’illusion de la cryptomonnaie que nous allons voir disparaître le dernier vestige de l’arme monétaire.


Marc Gabriel Draghi

Photo


79 réactions


  • Septime Sévère 12 octobre 19:25

    Chacun doit commencer par faire le plus d’usage possible des espèces, et non pas employer une carte par fainéantise. 


    • titi 12 octobre 19:37

      @Septime Sévère

      Tout à fait d’accord.

      La création de l’euro numérique, c’est juste un moyen de reprendre la main sur un phénomène qui échappe totalement à Lagarde et ses potes.
      Phénomène que tout le monde annonçait comme éphémère alors même que les capitalisation des cryptos sont de plus en plus élevées.
      C’est autant d’argent qui échappe aux banques traditionnelles et à l’avidité des Etats.


    • Clocel Clocel 12 octobre 20:16

      @Septime Sévère

      Vous faites là preuve d’une grande naïveté, la valeur de votre billet de 20€, c’est celui qui le reçoit qui la détermine, si le commerçant n’en veut pas, votre billet vaut 0.

      John Ruskin avait très bien analysé ça dans un de ses bouquins, dont j’ai oublié le titre.


    • Clocel Clocel 12 octobre 20:25

      @Clocel

      Unto this last, John Ruskin, je ne connais pas le titre en français.


    • Septime Sévère 12 octobre 20:28

      @Clocel
      .
      Le commerçant peut exiger l’appoint. Je l’ai toujours. 
      Depuis quand les espèces n’ont-elles plus cours forcé ? 


    • Clocel Clocel 12 octobre 20:38

      @Septime Sévère

      Je te laisse à tes illusions, mais prépare toi à un réveil douloureux, je me suis fait emmerder dernièrement, appoint ou pas, c’était carte only !

      Chez moi, faire le plein de la voiture avec des espèces ou par chèque, c’est terminé à part dans quelques stations Total hors de prix ouvertes 12 heures/jour.

      Si tu roules la nuit hors de l’autoroute sans carte bancaire, prépare toi à camper.


    • JPCiron JPCiron 12 octobre 23:17

      @Clocel

      Avec un rouleau de pièces de 5 francs, on contrôle encore un peu son destin.
      Avec l’argent électronique, des tiers peuvent intervenir comme ils veulent, surtout si la sécurité numérique est déléguée à l’étranger...
      Et ce qui est vrai pour l’individu est vrai pour les Etats qui, eux aussi, seront tenus por los cojones...


    • Soizic 13 octobre 21:36

      @Clocel
      On ne doit pas vivre dans le même pays.


  • Bendidon Bendidon 12 octobre 21:41

    LAGARDE est une cabbaliste : https://youtu.be/cU6kwbHArYo

    capito ?


  • Old Dan Old Dan 13 octobre 06:02

    La monnaie virtuelle permet à la banque d’investir notre fric en « nano-placements haute fréquence » sans notre avis héhé !

    (C’est déjà en cours)


  • Ruut Ruut 13 octobre 08:53

    Jusqu’au jour ou une grosse erruption solaire vas vider tous les comptes en banques....


  • foufouille foufouille 13 octobre 10:46

    oui oui les gens vont payer le shit et les clopes sans cash ........


    • Francis Francis 13 octobre 10:49

      @foufouille
       
      ’’ les gens vont payer le shit et les clopes sans cash’’
       
       Pas s’inquiéter pour eux : ils trouveront une monnaie d’échange.


    • Ruut Ruut 13 octobre 10:54

      @Francis Pas s’inquiéter pour eux : ils trouveront une monnaie d’échange.

      Tu payera avec ta carte, un tableau d’art moderne (une feuille blanche ou gribouillée de maternelle), pour régler ta dope.


    • foufouille foufouille 13 octobre 11:33

      @Francis

      pour le petit dealer, c’est juste pour payer sa conso mais le gros se paye des voitures.

      pour le guet et le gros bras, c’est 100 et 200€ par jour ..........


    • charlyposte charlyposte 13 octobre 18:06

      @Francis
      Des tickets de jeux à gratter !!!


  • Francis Francis 13 octobre 10:58

    Dans un système politico-économique qui a tout marchandisé

    et qui veut tous nous vacciner comme aujourd’hui il exige que l’on se masque le visage et que l’on s’empêche de respirer librement à pleins poumons,

    la perspective de devoir recourir à une cryptomonnaie pour tous nos besoins vitaux est une menace sérieuse à ne pas négliger.


  • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 11:22

    L’augmentation du paiement sans contact a cause du covid est une belle opportunité pour les banques de contrôler encore plus nos habitudes et notre consommation.


    • foufouille foufouille 13 octobre 12:02

      @zygzornifle

      ouioui, ta carte bancaire a une caméra 5g ...........


    • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 12:14

      @foufouille

       J’ai une carte Dieu fonctionnant dans toutes les églises....


    • Ruut Ruut 13 octobre 12:38

      @zygzornifle
      Note que l’option de virer le sans contact a été retiré et que si tu l’avais désactivé, il as été réactivé a ton insu, j’en ai fait la douloureuse expérience. Du moins pour BNP.


    • charlyposte charlyposte 13 octobre 18:09

      @zygzornifle
      Sachant que les banques vont aussi disparaître... tout baigne pour le Black dans le roc.


  • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 11:23

    Si il y a une disparition des espèces les dealers, les truands ainsi que les pots de vin distribués aux politiques se feront en Bitcoin ou autre monnaies virtuelles ....


  • raymond 13 octobre 11:41

    La disparition du liquide serait théoriquement une excellente solution contre le travaille au black et tous les trafics ( d’états ou de personne ) mais cela est pratiquement irréalisable, comment donner à un sdf ? comment laisser un pourboire ? comment régler de petits achats ? etc etc plus le sentiment de ne plus avoir d’argent dans la main.


    • Iris Iris 13 octobre 11:47

      @raymond

      comment donner à un sdf ? 


      Il suffit de les équiper de terminaux carte bancaires, sans contact of course !

    • AlLusion AlLusion 13 octobre 11:51

      @raymond
      Avoir de l’argent en pièces dans la main et des trous dans les poches. smiley


    • Fergus Fergus 13 octobre 11:56

      Bonjour, raymond

      « comment donner à un sdf ? »
      En Suède, ils sont équipés d’un petit boîtier qui permet d’alimenter sur leur téléphone leur porte-monnaie électronique. Même les quêtes à l’église commencent à utiliser des processus du même type.

      « comment laisser un pourboire ? »
      Il suffit d’indiquer le montant du pourboire qui est ajouté à la note au moment du paiement.

      « comment régler de petits achats ? » 
      En utilisant une fonction de porte-monnaie électronique.

      Tout cela pour dire qu’il n’y a pas vraiment d’obstacle à la disparition à terme de l’argent liquide. Cela dit, même en Suède où l’on estime que cet argent liquide n’aura pas disparu avant au moins une dizaine d’années, des groupes de résistance ont commencé à s’organiser en s’appuyant notamment sur les problèmes posés aux personnes âgées, d’une part, et sur la difficulté de faire comprendre aux jeunes enfants le rôle de l’argent dans le fonctionnement de la société .

      A suivre...


    • foufouille foufouille 13 octobre 12:05

      @Fergus

      impossible chez nous, surtout sur le marché, les « vide greniers », etc.


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 12:06

      @Fergus,
       Exact pour la Suède. Mais comme toujours, il faut disposer d’un appareil d’enregistrement que l’on peut louer et parfois acheter.
       Les cartes de crédits, elles, donnent une sécurité d’être payés au vendeur, mais en compensation, de 3 à 5% sont prélevés par ces organismes.
       Une limitation d’utilisation est fixée en dehors de l’American Express qui prend justement ces 5%. (enfin je n’ai pas les dernières nouvelles à ce sujet) 


    • troletbuse troletbuse 13 octobre 12:38

      @AlLusion
      <7br> Tous les commerces augmenteront les prix de 5% pour compenser Que du bonheur pour les mougeons Mais ils ne comprendront toujours pas


    • Ruut Ruut 13 octobre 12:39

      @Iris
      Pas mal, comme ça a chaque passant, un don automatique :)


    • Fergus Fergus 13 octobre 13:11

      Bonjour, foufouille

      Il y a aussi des « marchés » et des « vide-greniers » en Suède !


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 13:43

      @troletbuse
       Bien sûr. Connaissez vous une opération qui ne se paye pas ?
       Moi pas.
       Même ce qui semble être gratuit : l’utilisation d’Internet se retrouve compensé par la pub.
       Celle-ci a des moments de pause et du coup, Agoravox demande des contributions financières à ses utilisateurs.
       On ne réinvente pas le monde aussi facilement.


  • AlLusion AlLusion 13 octobre 11:45

    Disparition de la monnaie sonnante et trébuchante pour être remplacée pas de la monnaie scripturale et des transactions.

    ... qui laissent des traces....

    plus de dessous de tables... plus de pourboires... tout devient taxable... parce qu’il n’y pas pas que les truands qui en profitent.

    N’est ce pas ce que ceux qui se disent de gauche désirent ?


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 11:48

      Comment est-il possible qu’en France, il y ait encore les payements par chèques ?
      C’est par là que toutes les arnaques passent.


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 11:50

      Dans le passé, nous utilisions le système Proton

      Il a disparu définitivement le 31 décembre 2014. Le chargement de la carte était encore possible jusqu’au 1er octobre 2014, ce qui a laissé trois mois aux clients pour dépenser le solde avant l’arrêt définitif. Les consommateurs qui n’auraient pas utilisé l’intégralité du solde chargé pour le 31 décembre 2014 ont pu le récupérer via leur banque de différentes façons..


    • Fergus Fergus 13 octobre 11:58

      Bonjour, AlLusion

      « plus de dessous de tables » et d’achats au noir.
      C’est le seul côté véritablement positif.

      « plus de pourboires »
      Si, cela fonctionne très bien pour les paiements par carte, le pourboire étant ajouté au moment de payer.


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 11:59

      Dans l’instruction communément donnée par les écoles, on apprend à gagner de l’argent mais jamais comment le conserver.
      L’utilisation de cartes de crédit bancaires a créé beaucoup de surconsommation avec des dettes qui s’enchaînent avec des taux d’intérêts qui sont beaucoup plus élevés qu’au taux bancaires.
      Mais encore faut-il avoir du répondant... smiley


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 12:00

      @Fergus
       Bien sûr, mais il est comptabilisé et mentionné dans l’addition.
       C’est tout différent que de le donner de la main à la main.


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 12:02

      Je le répète : le but, rendre tout taxable. 


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 12:12

      Il y a une petite nuance, une exception à apporter : les dons.
      Dimanche dernier, c’était chez nous CAP48.
      Les sommes données sont déductibles dans la déclaration fiscale
      La réduction d’impôt pour les dons effectués à
      des institutions agréées, passe de 45 à 60%
      jusqu’au 31 décembre 2020


    • troletbuse troletbuse 13 octobre 12:39

      @Fergus

      Toujours dans l’anecdote


    • Ruut Ruut 13 octobre 12:40

      @AlLusion
      Des traces ?
      Avec le numérique ?
      Le numérique permet des faux en écriture intraçable.....


    • Ruut Ruut 13 octobre 12:43

      @AlLusion La réduction d’impôt pour les dons effectués à
      des institutions agréées, passe de 45 à 60%

      Cool, autant d’argent qui n’ira ni aux écoles, ni aux hôpitaux ni aux pompiers, ni aux policier....
      Quelle idée fantastique.....
      C’est vrais que nos hôpitaux n’ont besoin, ni de lits, ni d’équipement et ni de personnels....


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 13:30

      @Ruut,
       Vous m’amusez et j’aime bien. smiley
       Tout dépend de qui reçoit les dons.
       Et la liste que vous mentionnez sont aussi de receveurs dans l’opération Cap48 par exemple.
       Près de 7 millions ont été récoltés dimanche en Belgique.
       Il y a aussi l’Etat qui apporte sa contribution.


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 13:37

      @Ruut,
       Des faux en écriture, il y en aura toujours.
       Intraçables ?
       Tout dépend du personnel de l’ISI 
       Avec le Brexit, le personnel devoir très fortement augmenter chez nous à Zeebrugge (cfr 24ème minute) . 


  • Clocel Clocel 13 octobre 12:07

    Et les clodos ? Ils vont nous taper quoi ?


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 12:13

      @Clocel
       Il vont donner un beau sourire. Ils ne tapent jamais. 


    • cevennevive cevennevive 13 octobre 12:33

      @Clocel, bonjour,

      Pas plus tard que ce matin, j’ai donné une pièce de deux euros à un jeune qui se caillait les miches devant Carrefour. Je l’ai vu entrer dans le magasin pour s’acheter un sandwich.
      La disparition de l’argent liquide est une ineptie.
      Et l’argent de poche que nous donnons à nos petits enfants pour leur apprendre à ne pas tout dépenser d’un coup, et à nous rendre de menus services ?
      Et la très vieille dame ou le très vieux monsieur qui veulent monayer vos gentilles attentions en vous filant un billet de 10 euros, que nous ne pouvons refuser sans les froisser ?
      Ils ne savent même pas qu’il existe des cartes bleues...
      Où allons-nous ?
      La deshumanisation ou l’homme bionique ?


    • troletbuse troletbuse 13 octobre 12:44

      @cevennevive

      Et ceux qui font les courses pour les personnes âgées ? Et le billet que vous donnez a vos gosses ?


    • Ruut Ruut 13 octobre 12:45

      @cevennevive
      Tu leur donne des crédits Nintendo ou Steam et il sont encore plus contents.


    • vachefolle vachefolle 18 octobre 13:01

      @cevennevive

      On vous laisse les pieces de monnaie ! On fait disparaitre que les billets de banque.
      Vous pourrez toujours donner une piece a votre SDF préféré ou a vos enfants pour qu’ils aillent faire les courses.

      Par contre, vous ne pourrez plus aller achert votre chit avec vos pieces, aller voir votre peripateticienne préférée ou le salon de massage asiatique, et partir en Suisse avec votre malette de billets.


  • pasglop 13 octobre 12:19

    La disparition totale de l’argent liquide n’est pas pour demain ; il est beaucoup trop utile pour certaines « transactions ».

    Par contre, les instruments de dissuasion seront de plus en plus prégnants et efficaces.

    Le premier sera le montant des frais bancaires pour obtenir du liquide de plus en plus élevés, à mettre en regard de la généralisation des moyens de paiement électroniques.


  • eddofr eddofr 13 octobre 12:19

    Il y a un point sur lequel vous vous trompez, la cryptomonnaie ne coute pas rien à fabriquer.

    Par nature la cryptomonnaie est cryptée (ben oui, c’est écrit dessus).

    Et le cryptage ça coûte (un bras).

    Intéressez vous un tout petit peu au « minage de bitcoins » et vous comprendrez.


    • AlLusion AlLusion 13 octobre 13:16

      @eddofr,
       Tout à fait. Je me demandais quand quelqu’un viendrait avec cet argument.
       L’agent n’a pas toujours existé. Le troc....
       Un petit retour en arrière « Le monétarisme vaudou »
       Avec en finale une Carmen que vous connaissez bien.


    • séraphim 13 octobre 18:54

      @eddofr

      « Cryptée » : mise dans un caveau ?
      En France on parle de chiffrement, et non le chiffrement ne coute pas un bras, et encore non ce n’est pas la nature d’une crypto-monnaie.
      Le minage de bitcoin est un cas particulier d’une crypto-monnaie particulière, qui impose à tous les participants à son « minage » une preuve de travail, sous forme de calculs aussi inutiles que couteux. 
      Pour schématiser, et simplifier, on vous force à trouver un nombre au hasard dans un ensemble immense, le premier qui trouve empoche la récompense, ça n’a rien à voir avec un quelconque chiffrement, c’est un mécanisme de stabilité.


  • pasglop 13 octobre 13:38

    @eddofr

    Oui mais ça ne change rien, la cryptomonnaie est sur les rails, qu’on le déplore ou pas.

    Même si l’idée était abandonnée, aucune banque ne vous remboursera les frais de création et de gestion afférents. Leur métier est de faire de l’argent avec le vôtre.

    Le jour où en allant retirer 100€ au distributeur on en aura que 95 ou 90, par contre, que croyez vous qu’il se passera ?


    • eddofr eddofr 13 octobre 14:58

      @pasglop

      Rien, on sera tellement coincés, tellement étranglés par l’impôts, le crédit, l’hypothèque, ... qu’on fera avec et qu’on dira merci en plus.


  • Citoyen de base 13 octobre 15:30

    Article un peu en double de cette vidéo, plus intéressante :

    https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/la-fin-de-l-argent-liquide-on-vous-87209

    Le narrateur explique bien que le vrai enjeu de la disparition du liquide, c’est d’empêcher la population d’échapper aux taux négatifs.

    J’ai vu hier matin un gars payer sa baguette avec sa montre connectée. La boulangère en était toute esbaudie. Quel crétin ! 


    • bebert bebert 13 octobre 17:47

      @Citoyen de base
      Quoi un mouton avec une montre connectée ?
      On en est à ce point là !


    • vachefolle vachefolle 18 octobre 13:06

      @Citoyen de base

      Reflechissez (je sais c’est compliqué et fatiguant).
      99% de votre richesse est deja virtuelle.
      Votre compte en banque qui je l’espere est rempli, est un simple chiffre sur un disque dur.
      Vos titres de proprietés, si vous en avez, ne sont que des fichiers PDF sur des serveurs.

      Si vous croyez qu’avoir quelques pieces et billets vous donnent une quelconque liberté, alors vous etes encore plus naifs que je le pensais.

      Si DEMAIN, l’état et l’UE decidait de bloquer tous les comptes en banques ou vous « retirer/vole » x% de votre patrimoine vous ne pourriez rien dire...

      Alors ce n’est pas vos quelques centaines d’euros au fond de votre matelas qui change quoi que ce soit.

      Sauf bien sur si vos revenus sont principalement d’origine douteuses !


  • Xenozoid Xenozoid 13 octobre 18:17

    une disparition de la monnaie et de son accumulation via la propriété privé,est recomandé un numéro sur du papier ou sur un écran, n’est pas dérengant pour celui qui n’a pas de compte en banque obligatoire. c’est l’absence d’alternative qui est suspect


  • Coriosolite 13 octobre 19:02

    Bonjour,

    Si un moyen de paiement doit disparaitre dans un bref délai, ce sera le chèque dont l’usage en France décroit régulièrement.

    Quant à la monnaie fiduciaire (pièces et billets) on peut imaginer sa disparition mais surement pas dans un proche avenir (10/15 ans).

    Intuitivement on est porté à croire que l’usage des cartes bancaires sans montant minimum, le sans contact ou le paiement par mobile vont tarir le besoin de cash.

    C’est l’inverse qu’on observe. Il y a de plus en plus de pièces et de billets en circulation (+5/6 % par an pour l’€).

    On observe même une augmentation de la thésaurisation en espèces (les fameux matelas) des particuliers -ceux qui ne peuvent pas acheter de l’or ou des pierres précieuses. Ceux-là ont-ils raison ? Pas sûr, mais ça existe.

    Alors le cash disparaitra peut-être, mais quand ? Bien malin celui qui peut le prédire.


    • vachefolle vachefolle 18 octobre 12:57

      @Coriosolite
      Le cash est le sang de tous les traffics mais peut disparaitre des demain matin 8h, si l’état le décide.

      Faire disparaitre les billets de banque ne signifie pas sortir de l’Euro, de l’UE ou quoique ce soit ; C’est juste payer uniquement par carte bleue ace ou san contact.
      AUCUN CHANGEMENT TECHNIQUE, TECHNOLOGIQUE ou economique n’est nécessaire. Tout est en place.

      Comment faire ca des demain 8h, c’est trés simple :
      Pas besoin de referundum, de modification de la constitution, d’accord Européen.....

      Il suffit d’Autoriser les banques a fermer les distributeurs de billet de banque (qui leur coutent trés cher), moyennant l’obligation d’offrir une carte bleue nationale sans aucun frais a tous leurs clients.

      FIN DU JEU ET DE 80% DES TRAFFICS MAFIEUX, fraudes, détournements, corruption, travail au noir, trafic immigration,...

      Les personnes qui sont contre ce changement sont uniquement des Fraudeurs ou trafiquants.

      DOT


  • saint louis 13 octobre 19:08

    Le jour ou l’argent liquide aura disparu, nos chers députés vont perdre 600 euros.

    https://www.lamastreassociationrad.fr/le-depute-indemnites-avantages-mise-a-jour10-2019/


    • vachefolle vachefolle 18 octobre 12:59

      @saint louis

      Mais la france va gagner des dizaines de milliiards de fraudes fiscales et trafic en tout genre..............


  • Français du futur Français du futur 13 octobre 23:40

    Pour une meilleure hygiène mentale, toujours faire et penser l’inverse des banquiers et des médias. Cela fonctionne presque à tous les coups.

    Et surtout ne jamais succomber aux délires de M. Gorge Profonde qui essaie de nous refourguer sa camelote financière depuis des mois avec l’assentiment de la modération d’AV. Que l’on ait droit à un article de temps à autre, pourquoi pas, mais aussi fréquemment hisse la propagande à un niveau quasi oligarchique.


    • Français du futur Français du futur 13 octobre 23:57

      @Français du futur
      Z’avez rien compris...

      Voici le « deal », vous achetez des bitpièces et en échange vous pouvez caresser l’espoir de pécho la blondasse (photo non contractuelle, ethnie et couleur de peau variable en fonction des délires sociétaux des merdias du moment).


  • vachefolle vachefolle 18 octobre 10:59

    Un beau jour il faudra que les contributeurs de AGORAVOX reflechissent et mettent a jour leurs logiciels intellectuels.

    Je vais vous dire qqchose d’incroyable : LES CHOSES changent.

    Ce qui marchait il y a un ou deux siecles ne sont plus forcément les solutions d’aujourdhui (Sisi pensez y).

    L’argent liquide en France est le vecteur de TOUTES les fraudes et de TOUS les traffics. De drogue, prostitution, corruption, travail au noir, recel, .....

    TOUS. Les seuls usages des billets de banque de 200 et 500 euros sont des usages mafieux.

    Les personnes qui defendent le maintien des billets de banque, sont au choix :

    Des diplodocus intellectuels qui n’ont pas ouverts les yeux depuis 30 ans OU

    Des fraudeurs ou traffiquants qui veulent continuer leur business.

    Je ne sais pas dans quelle catégorie vous etes.

    Il n’y a en aucune facon besoin de creer de cryptomonaie. Le covid a montré que les cartes sans contact suffisent pour le commerce.

    Quand au principe de confidentialité, sachez que si l’état et votre banque connait deja votre salaire, vos maisons, vos placements financiers, je ne vois pas ce que vous risquez encore


Réagir