mardi 10 septembre - par Sayed Hasan

La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis paieront-ils un jour pour leurs crimes de guerre au Yémen ?

Par Darius Shahtahmasebi

Source : Russia Today, 6 septembre 2019

Traduction : lecridespeuples.fr

Un rapport récent du Conseil des droits de l’homme des Nations unies a révélé le rôle joué par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France dans la destruction du Yémen, suscitant des discussions sur la nécessité que les responsables du carnage répondent de leurs actes.

Tawakul Karman, lauréat du prix Nobel de la paix et défenseur de la liberté de la presse, a déclaré un jour au Yemen Times : « un jour viendra où tous les auteurs de violations des droits de l’homme paieront pour ce qu’ils ont fait au Yémen ». Cette déclaration a été faite des années avant que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France aient permis à une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite de ravager toute la population civile du Yémen par une multitude d’actions criminelles.

Grâce à un rapport de l’ONU publié mardi 3 septembre, nous sommes peut-être plus près du jour où seront jugés les actes criminels de tous les auteurs de violations des droits de l’homme qui ont utilisé la population du Yémen dans un jeu d’échecs géopolitique cruel pour faire avancer leur propre agenda. Les gouvernements occidentaux répondront-ils de leurs actions, ou s’agit-il encore d’un vœu pieux ?

Pour ceux qui ont suivi et documenté de près le conflit au Yémen, le rapport de l’ONU ne nous révèle rien que nous ne sachions ou ne soupçonnions pas déjà. Le document indique que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, ainsi que les coupables évidents de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, ont un certain degré de complicité dans une série de crimes de guerre potentiels au cours des cinq dernières années, notamment des frappes aériennes, des bombardements indiscriminés, des tirs de snipers, des mines antipersonnel, des assassinats et détentions arbitraires, de la torture, des violences sexuelles et sexistes et le recours à la famine en tant que méthode de guerre.

Il est intéressant de noter que les experts des Nations Unies ont identifié des personnes pouvant être responsables de crimes internationaux et ont transmis ces noms au Haut Commissaire des Nations Unies. Lorsque l’identification des noms n’était pas possible, les experts ont nommé les groupes responsables.

Se pourrait-il que cette fois-ci, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies – dont l’Arabie saoudite est membre jusqu’à la fin de l’année – soit sérieux dans sa volonté de demander des comptes ? [Le fait que l’Iran soit également mis sur le banc des accusés, et qu'Israël n'ait pas été nommé, n’est certes pas de bon augure à cet égard].

« Cette impunité endémique – pour les violations et les exactions commises par toutes les parties au conflit – ne peut plus être tolérée, a déclaré le Président de la commission. Des enquêtes impartiales et indépendantes doivent être menées pour demander des comptes à ceux qui ne respectent pas les droits du peuple yéménite. La communauté internationale doit cesser de fermer les yeux sur ces violations et sur cette situation humanitaire intolérable. »

Selon le rapport de l’ONU, les conséquences de cette situation sont plus vastes que prévu. Si nous adoptions les conclusions du rapport, même des pays tels que l’Australie devraient revoir leurs politiques.

Inutile toutefois de s’inquiéter, car selon un porte-parole du gouvernement britannique, « le Royaume-Uni a été à la pointe des efforts internationaux pour apporter une solution diplomatique au terrible conflit qui sévit au Yémen. »

En réalité, le gouvernement britannique aide la coalition dirigée par les Saoudiens à bombarder le Yémen en plaçant son personnel dans la salle de commandement et de contrôle qui coordonne les frappes, en fournissant des bombes fabriquées par les Britanniques pour faire pleuvoir les destructions sur le Yémen, en formant des pilotes saoudiens, en maintenant et préparant des avions britanniques en Arabie Saoudite avec l’aide d’ingénieurs britanniques et de milliers d’entrepreneurs britanniques, en fournissant des contingents qui participent à la mission terrestre dirigée par l’Arabie Saoudite au Yémen, et ainsi de suite.

Un employé de BAE a déclaré à la Chaîne 4 britannique : « Ils [les Saoudiens] ne pourraient rien faire sans nous. Si nous n’étions pas là, en 7 à 14 jours, il n’y aurait plus un seul avion de combat dans le ciel. »

C’est peut-être ce qui a poussé l’historien britannique Mark Curtis à tweeter : « Aucun ministre de l’après-guerre n’a jamais rendu de comptes pour des crimes de guerre commis à l’étranger, en dépit de nombreux épisodes horribles de la politique étrangère britannique. »

Mais n’oublions pas la France non plus. Alors que le Président Emmanuel Macron sillonne le monde drapé de l’aura d’un humanitaire appelant à la vigilance, à la tolérance, au respect et à la diplomatie sur toute la planète, le rapport rappelle de manière frappante que la France est tout aussi mue par des visées colonialistes, car elle martyrise les pays pauvres derrière des portes closes.

Un document de la branche française du renseignement militaire du ministère de la Défense a fuité, révélant l’utilisation délibérée d’armes françaises dans la guerre au Yémen. Les armes comprennent des chars et des systèmes de missiles à guidage laser qui ont été vendus à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis, principaux protagonistes de la guerre. Le document aurait même été présenté à Macron lui-même, qui peut difficilement se cacher derrière le nuage de son image extérieure de courtier de la paix (la France avait auparavant déclaré que les armes vendues au Royaume saoudien étaient destinées uniquement à l’autodéfense). Selon des rapports, des images satellites, des vidéos et des photographies prises par des civils ont montré que certains de ces chars achetés par les Emirats Arabes Unis avaient pris part aux offensives de la coalition, notamment la brutale campagne de soumission de Hodeidah, port qui constitue le dernier rempart du Yémen contre une famine totale.

Comme dans le cas du Royaume-Uni, le rôle de la France dans le conflit dépasse celui de la vente d’armes. Les rapports indiquent que depuis le début de la guerre, le personnel français a « effectué des missions de reconnaissance » au-dessus des positions houthies au profit de l’Arabie Saoudite et a continué à former ses pilotes de chasse. La marine française serait même intervenue pour assurer le maintien du blocus économique sur le Yémen lorsque la flotte saoudienne a dû se retirer pour des raisons de maintenance en 2016.

Le rôle des États-Unis dans cette atrocité est parfaitement évident pour quiconque a suivi le conflit ou comprend la nature fondamentale de la géopolitique du Moyen-Orient. Des livres entiers pourraient être écrits à ce sujet.

Mais ce qui sera intéressant, c’est de voir si ce rapport sera le premier pas dans une direction où les États-Unis seraient amenés à rendre des comptes pour leur participation à ces actes criminels internationaux. Selon un courrier électronique de l’ONU, le Conseil des droits de l’homme espère que ses conclusions et recommandations évolueront en conséquence au fil de leur enquête. Ils notent toutefois que de nombreux États sont opposés à un tel scénario.

Il y a eu une brève période au cours de laquelle la Cour Pénale Internationale a semblé suggérer qu’elle commencerait à s’attaquer au géant qu’est les États-Unis pour ses crimes commis en Afghanistan, mais l’espoir suscité par ce projet s’est complètement effondré plus tôt cette année. Si nous ne pouvons pas obtenir d’enquête sur les crimes de guerre en Afghanistan, alors qui sait ce que nous pouvons espérer réaliser dans le domaine des droits de l’homme à court terme.

L’ironie est que les trois principaux coupables, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, ne cessent de parcourir le monde pour donner des conférences sur les droits de l’homme, la liberté et la démocratie. Aucun de ces principes ne s’applique à la population du Yémen, qui est punie collectivement pour des raisons inavouables.

Le moment choisi pour la publication du rapport ne pouvait être plus approprié et pourrait éventuellement donner lieu à un débat mondial sur la situation tragique qui sévit au Yémen (le pays le plus pauvre et le plus misérable du monde arabe). Il y a quelques jours à peine, un barrage de frappes aériennes de la coalition a tué plus de 100 personnes et en a blessé des dizaines d’autres dans un centre de détention Houthi au Yémen. Si l’on mettait de côté le droit international, même un profane estimerait qu’un centre de détention est par définition intouchable dans une zone de guerre (car où pourraient fuir des détenus en cas de frappe aérienne ?).

Selon le chef de la délégation de la Croix-Rouge au Yémen, « les restes de 90 personnes » ont été retrouvés lors de la réponse initiale à cette attaque récente. Un acte excessivement cruel, même pour la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite.

On ne peut qu’espérer que le rapport de l’ONU puisse aider à mettre un terme à ce type d’attaques à l’avenir, non pas en faisant pression sur l’Arabie Saoudite et sa coalition, mais en influençant les décideurs qui permettent à ces actes horribles de se poursuivre sans relâche. Le rapport de l’ONU ne confirmait rien que nous ne savions déjà, pas plus qu’il ne détaillait quoi que ce soit que les législateurs de la planète n’aient pas su depuis des années. En d’autres termes, nous connaissons depuis longtemps les ramifications juridiques potentielles de notre soutien à une coalition qui pulvérise le Yémen, ce qui n’a nullement changé notre état d’esprit. Que diable, il a fallu le meurtre d’un journaliste du Washington Post pour que l’Allemagne change de disque (l’assassinat de civils innocents n’y a pas suffi).

Encore une fois, le fait d’avoir un rapport composé par un groupe d’experts de l’ONU suite à deux ans d’enquête est certainement bénéfique pour le Yémen, et pourrait peut-être finalement aider la prophétie de Tawakul Karman à se réaliser à moyen ou à long terme.

Darius Shahtahmasebi est un analyste politique et juridique basé en Nouvelle-Zélande. Avocat spécialisé dans le droit international, il se concentre sur la politique étrangère des États-Unis au Moyen-Orient et dans la région Asie et Pacifique. 

Soutenez ce travail censuré en permanence et ne manquez aucune publication en vous abonnant à la Newsletter.



34 réactions


  • JPCiron JPCiron 10 septembre 08:58

    Si nous ne pouvons pas obtenir d’enquête sur les crimes de guerre en Afghanistan, alors qui sait ce que nous pouvons espérer réaliser dans le domaine des droits de l’homme à court terme.>

    Les Grandes Puissances s’arrangent pour obtenir l’impunité pour leurs actions.

    On l’a appris pour la ’colonisation’ obtenue par accords ’diplomatiques’ avec les Grands pour l’opération de mise en oeuvre du mouvement Sioniste de Theodor Herzl. Ce dernier nous a expliqué comment devait fonctionner le mécanisme :

    1 Obtenir cette ’autorisation’ diplomatique (secrète).

    2 La mettre en oeuvre avec un ’support’ médiatique massif.

    C’est ce qui a été mis en oeuvre à l’ONU en 1947, et qui se poursuit aujourd’hui.

    On l’a vérifié avec l’Affaire du 9/11 >> impunité aux USA, et destruction de Pays Arabes. >> impunité pour ces actions extérieures. Et cela continue aujourd’hui.

    L’Arabie Saoudite fait une sorte d’Alliance avec les USA et Israel. Cependant, on sait que, une fois que le cas de l’Iran aura été ’traité’, leur tour viendra... Peut-être est-ce pourquoi l’Arabia Saoudite veut se doter de sa propre industrie militaire.

    https://www.haaretz.com/middle-east-news/saudi-arabia-one-of-the-world-s-largest-arms-importers-to-start-manufacturing-arms-1.7810805

    .

    .


    • Clocel Clocel 10 septembre 09:42

      @JPCiron

      Gros morceau l’Iran... Pas sûr que les vikings obèses sionisés aient encore les moyens de s’offrir un morceau de cette taille... Ils se sont faits déculottés en Afghanistan, en Syrie, on ne souvient même plus de la dernière guerre qu’ils aient gagné, si tant est qu’ils en aient gagné une...

      La planète commence à en avoir un petit peu plein le cul de l’American way of life...

      Quant aux pousseurs de chamelles du Golfe, vous leurs donneriez l’Invincible Armada, ils ne seraient même pas foutus de prendre Monaco, même par surprise...
      Des types qui nous refont le coup de la malle sanglante au XXI siècle, que voulez-vous...


    • JPCiron JPCiron 10 septembre 17:55

      @Clocel

      Gros morceau l’Iran. >

      Effectivement. L’idée de procéder par étapes remonte au début de ’’l’aventure’’. 

      Mais Netanyahu a bien essayé, via divers artifices, d’entraîner l’Amérique à se cogner à l’Iran.

      Néanmoins, la progression est plus lente à présent, pour le contrôle du Moyen Orient. On procède par ’’petit pas’’, sans jamais s’arrêter. 
      https://www.haaretz.com/israel-news/one-week-to-election-netanyahu-to-deliver-dramatic-announcement-1.7829604?utm_source=Push_Notification&utm_medium=web_push&utm_campaign=General

      .


    • vesjem vesjem 10 septembre 21:09

      @Clocel
      leur objectif n’est pas de gagner la guerre, mais de ruiner (au sens propre) les pays qui sont contre leurs intérêts oligarchiques et impérialistes, qui leur résistent


  • njama njama 10 septembre 09:25

    on peut ajouter en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie, au Mali


  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 10 septembre 10:05

    Le chaos qui règne Yémen a pour origine factuelle la prise des armes par une minorité, originaire de l’ouest du pays, identifiée sous le nom de Houthi armée et soutenue par l’Iran.
     

    Depuis la révolution de 1979, et la création de la République Islamique d’Iran, le pouvoir politique de Téhéran s’est fixé comme objectif de construire en sa faveur une « internationale chiite », réunissant minorités et majorités chiite de l’ensemble des pays du Moyen-Orient et même au-delà. Cette « internationale chiite » est destinée à n’avoir qu’un seul maître, le Guide Suprême de la Révolution iranienne.
     
    Le premier responsable des crimes au Yémen est l’Iran.
     

    L’Iran continue de nier.
     
    Mais les démocraties connaissent parfaitement depuis maintenant un siècle la dialectique des pouvoirs autoritaires ou totalitaires : toujours nier... !


    • Traroth Traroth 10 septembre 14:05

      @Ilan Tavor aka Massada

      VOUS MENTEZ. C’est l’attaque saoudienne qui a provoqué la guerre et l’implication de l’Iran.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 10 septembre 19:27

      @Traroth

      En fait ca commence , avec la reunification du yemen en 1990 et son soutient a saddam , les israelien et les saoud lui font payer tres cher ...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Unification_du_Y%C3%A9men


    • Kapimo Kapimo 11 septembre 03:20

      @Ilan Tavor aka Massada

      Tristounet, votre commentaire. Ça manque de conviction, on dirait la Pravda des années 80, lorsque le pouvoir soviétique n’arrivait plus à faire semblant de croire à ses propres mensonges.
      Songez à Jesus, la rédemption est possible, pour ceux qui sont sincères...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 07:08

      @Ilan Tavor aka Massada
      L’Iran est effectivement un grand danger pour la paix dans le monde....


    • JPCiron JPCiron 11 septembre 10:16

      @Fifi Brind_acier

      Effectivement !
      D’un côté les faits, clairs et nets. Et de l’autre la propagande professionnellement orchestrée et financée. Éhontée, immorale et haineuse.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 11:57

      @JPCiron
      Vous avez mauvais esprit..., toutes ces finesses ne sont tissées que pour faire triompher la liberté et la démocratie...

      La première attaque des USA contre l’ Iran, en 1953, a forcé Mossadegh à quitter le pouvoir par un coup d’état de la CIA. Ce président élu démocratiquement avait eu la mauvaise idée de nationaliser le pétrole.


  • MagicBuster 10 septembre 10:54

    Des arabes qui tuent des arabes . . .

    On peut envoyer de l’argent pour qu’ils disposent de meilleurs armes ?


  • San Jose 10 septembre 11:53

    Russia Today... L’opiniâtreté russe à assurer son mouillage en Méditerranée n’entraîne aucun crime en Syrie... Quelle merde cet Occident....


  • microf 10 septembre 13:29

    Les Usa, l´Angleterre, la France comptent parmis les 10 Empires les diaboliques de l´histoire de l´humanité.

    Qu´ils aillent personnellement ou permettent ou aident d´autres á massacrer au Yémen ou bien ailleurs, ne fait que partie de leurs natures.

    10 Most Evil Empires in History

    https://youtu.be/-IGHByjToO4


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 07:03

      @microf
      ne fait que partie de leurs natures.

      Leurs natures portent un nom, ne pas nommer les choses aggrave la misère du monde.... Tous ces pays sont rassemblés dans un machin qui s’appelle l’ OTAN.

      L’ OTAN est intégrée dans les Traités européens, la diplomatie et la défense des pays européens sont dirigées par Washington.

      29 pays en font partie, il ne faut pas oublier le Canada.

      Et Israël, qui de part les accords passés avec l’ OTAN en est un membre à part entière.


    • microf 11 septembre 11:43

      @Fifi Brind_acier

      Merci, vous avez raison, je rectifie.

      ne fait que partie de leurs natures prédatrices.

      Acte de prédation francais au Mali

      Le monde n’appartient plus à un seul bloc. ... Bamako - Paris Rien ne va plus entre Bamako et Paris. La douane du ...mali, vient en présence d’observateurs ...

      La douane du Mali, en présence d´observateurs internationaux et des journalistes, vient de démanteler un trafic d´or effectué par des militaires francais qui disaient qu´ils transportaient des armes. ces derniers ont déclaré q ils le faisaient sur ordre de l´Élysée.

      Urgent : La jeunesse malienne bloque la rentrée et sortie de la base miliatire francaise et aussi l´aéroport de l´armée francaise est bloqué par les jeunes maliens.
      ceci pour empêcher les tonnes d´or pillés, de sortir du Mali.

      Pendant en France rien de celá dans aucun média. 


    • foufouille foufouille 11 septembre 11:47

      @microf

      5s de recherche pour savoir que c’est un hoax ..............


  • phan 10 septembre 19:00
    Bonnes Nouvelles :

    Yémen : une humiliante défaite en vue pour les USA et leurs affidés
    La confirmation officielle par l’administration Trump de la tenue de pourparlers discrets avec les rebelles yéménites Houthis indique une prise de conscience à Washington : son intervention militaire catastrophique dans le pays arabe exige une sortie.
    Afghanistan : pourquoi Trump a-t-il rompu les négociations entre Washington et les Taliban ?
    Pour la première fois en 18 ans, le gouvernement américain semble vouloir sérieusement retirer ses forces de l’Afghanistan et mettre un terme à la plus longue guerre de son histoire.
    La guerre en Afghanistan est maintenant le conflit le plus meurtrier au monde, faisant plus de victimes que les combats en Syrie, en Libye ou au Yémen.
    Compte tenu de l’impasse persistante avec les insurgés, Trump souhaite vivement mettre fin à la guerre, qui, selon les responsables américains, coûterait environ 45 milliards de dollars par an. Son intention de retirer ses 14 000 hommes.
    Près de 1 000 soldats britanniques sont également déployés en Afghanistan.
    Syrie : Libération d’Idlib en cours
    L’Armée Arabe Syrienne (AAS) et ses alliés ont réussi à vaincre les coupeurs de tête « modérés » dans toute la Syrie soutenus par le G114 (grands humanistes, amis de la Syrie).
    Liban : La peur change de camp
    Faute de couche-culottes propres, la caserne d’Avivim avait été complètement évacuée sur une profondeur de plusieurs dizaines de kilomètres. 

    Échec et mat pour l’hégémonie anglo-sioniste !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 septembre 07:05

      @phan
      Je ne suis pas certaine qu’ils aient cherché la victoire, le chaos leur suffit largement pour piller le pétrole ou faire passer des pipelines...


  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 11 septembre 07:31

    Le régime des mollahs finance les milices Houthi au Yémen, et celles-ci sont les principales responsables de la destruction qui ravage le pays – et que la presse française attribue à l’Arabie Saoudite, sans voir qu’en aidant les milices Houthi à tenter de s’emparer du Yémen, l’Iran cherche à s’emparer du Bab El Mandeb, le détroit qui mène vers le canal de Suez, une voie maritime cruciale pour l’économie mondiale.

     

    Il importe, dès lors, de redire, une fois de plus, ce qu’est le régime des mollahs.

    C’est un régime fanatique et répugnant.

     

    C’est un régime en guerre avec le monde occidental depuis quatre décennies : très exactement depuis que le shah a quitté Téhéran pour être remplacé par l’ayatollah Ruhollah Khomeiny, généreusement hébergé pendant des semaines par la France qui lui a offert un retour dans son pays par un avion spécialement affrété.

     

    C’est un régime qui a assassiné dès 1979 des milliers d’opposants et qui continue à pratiquer la peine de mort de manière sommaire et expéditive.

     

    C’est un régime qui est aujourd’hui le principal financier du terrorisme islamique.

    Ceux qui pensent qu’il finance uniquement les mouvements terroristes chiites se trompent lourdement : nombre des activités d’al-Qaïda après le 11 septembre 2001 étaient hébergées en territoire iranien.

     

    Le régime des mollahs finance également le Hamas, l’Autorité palestinienne, mais aussi, bien sûr, le Hezbollah, qui tient le Liban d’une main sanglante et dictatoriale (comme par hasard, la France fournit des armes au Liban, donc – inutile d’être hypocrite ! – au Hezbollah).


  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 11 septembre 07:32

    On peut ajouter encore que le régime des mollahs condamne la population iranienne à une existence désespérante et effroyable.

     

    Donald Trump entend endiguer et asphyxier le régime des mollahs.

    La France de Macron entend, avec Merkel, tout faire pour casser cet endiguement et cette asphyxie.

     

    J’aimerais ne pas avoir à dire que c’est honteux et abject. Hélas, c’est honteux et c’est abject ! La politique étrangère de la France a souvent été honteuse et abjecte.

    Macron poursuit une fangeuse tradition qu’on aimerait voir s’interrompre et qui ne semble pas devoir s’interrompre.


    • Kapimo Kapimo 12 septembre 14:13

      @Ilan Tavor aka Massada

      La politique étrangère de la France a souvent été honteuse et abjecte.

      C’est vrai. Par exemple lorsque la France, avec les US et le Royaume Uni, a bombardé la Syrie sans aucun mandat de l’ONU, sur la base d’une soi-disant attaque chimique qui a été démontrée par la suite comme fantaisiste.
      Quant les membres du conseil de sécurité de l’ONU agissent ainsi, ils torpillent l’ONU. Honteux.

  • the clone the clone 11 septembre 09:45

    Comme d’habitude c’est leurs citoyens qui payeront l’addition , les politiques responsables seront « chat perchés »


  • phan 11 septembre 10:19
    Le prisonnier politique palestinien Bassam al-Sayeh, 47 ans, qui souffrait d’un cancer et qui n’a pas été soigné en conséquence dans les geôles de l’occupant, vient de mourir ce dimanche, (...)
    Netanyahou, qui vient de revenir bredouille de Londres où il était allé tenter d’exercer une pression contre tout accord avec l’Iran, ne sait plus quoi raconter à ses électeurs, alors que l’administration américaine se déclare de plus en plus favorable à une solution négociée sur le nucléaire iranien. (...)
    La Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE, Tribunal de première instance de l’UE, juridiction suprême de l’UE) basée au Luxembourg a rendu un jugement ordonnant la suppression du mouvement Hamas et de sa branche armée, les Brigades Al-Qassam, de la liste mondiale des organisations terroristes, annonce l’agence (...)

  • redneck redneck 11 septembre 11:11

    Aujourd’hui, nous nous tenons aux côtés des États-Unis, en souvenir des victimes de l’attaque terroriste du 11/09.
    Que leur mémoire soit une bénédiction.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 11 septembre 14:04

      @redneck

      • Israel est le seul pays ayant profité du 11/09.
      • Israel est le pays qui as crée , formé et équipé daesh et alquaida avec les saoud.
      • Israel est le seul pays qui n’ as jamais été attaqué par l’ EI et ne le sera jamais ...
      •  Israel n’ as jamais porté un seul coup sur une base de l’ EI .
      • Israel n’ as jamais cibler un chef de l’ EI 
      • Israel est l’ EI , l’ ISRAELISME EST L’ ISLAMISME

    • Je suis 15 septembre 22:59

      @Cyrus (TRoll de DRame)

      Exactement !!


  • phan 11 septembre 12:24
    Aujourd’hui la crapule Henry Kissinger, auteur des 2 11 septembre, vit toujours en liberté !

  • Je suis 15 septembre 22:58

    Les occidentaux, israéliens,, chinois, Russes. Chiites etc.. sont en train d’exterminer les musulmans sunnites partout dans le monde.

    En Europe, ce sont tous faux attentats qui permettent aux nazis soutenus par l’état qui sont en train de décimer les jeunes des banlieues


Réagir