mercredi 29 mai - par Séraphin Lampion

La haine ? Ce sont les médias qui la distillent !

Parmi les techniques utilisées par les médias pour promouvoir et défendre les objectifs économiques, sociaux et politiques des classes dominantes, la présentation des victimes comme dignes ou indignes de sympathie joue un rôle non négligeable dans la « fabrique de l’opinion ». 

Les plateformes médiatiques modernes contrôlées par quelque groupes à l’échelle planétaire conditionnent les lecteurs, téléspectateurs et internautes par la vieille technique de la zizanie, en opposant les uns aux autres les groupes identifiés par segements comme ont appris à le faire les experts du marketing.

Nos opinions et nos préjugés sont repérés, analysés, pris en compte et renforcés grâce à un traitement de bases de données numériques concernant nos inclinations politiques et nos habitudes de consommateurs. Et nous payons pour ça !

La scène politique s'est atrophiée pour se résumer à une émission de télé-réalité focalisée sur des têtes d’affiches. Le débat est réduit à des commentaires, invectives et insultes sur les forums, ou sur les plateaux des talk-shows pipés par la sélection des chroniqueurs. Le résultat est le sentiment d'impuissance politique dans la population. Le marasme moral est non seulement un compost fertile pour un manipulateur comme Macron (pur produit issu du croisement des think-tanks et des médias), mais également un aiguillage efficace pour canaliser la colère et l’orienter vers d’autres cibles que le pouvoir en place.

Dans l’ancien monde, la tactique commerciale utilisée pour toucher le plus grand nombre de téléspectateurs ou de lecteurs. Consistait à se présenter comme « objectif ». C’était du moins le positionnement du journal « Le Monde », créé par le résistant Beuve-Méry à la demande de de Gaulle et cédé en 2010 à trois hommes d’affaires Matthieu Pigasse, Xavier Niel et Pierre Bergé. Cette « objectivité » se reconnaissait à une réaction terne, plate, à la troisième personne, sans idée personnelle, sans style. Une écriture plate.

L'idée était de ne choquer personne pour atteindre le plus large public possible. Cette caractéristique concernait aussi la RTF (puis l’ORTF) et les chaines de radio nationale. Beaucoup de gens croyaient qu’il s’agissait d’une position éthique à laquelle les organes de presse s’étaient engagés, alors qu’il s’agissait d’une stratégie commerciale pour la presse écrite et idéologique pour l’audiovisuel, dans le but de toucher le plus grand nombre.

Ce modèle médiatique a implosé avec l'arrivée des chaines d'actualités 24h / 24 et d'Internet. Dans le nouveau contexte, les organisations de médias adaptent leur contenu pour se concentrer sur des cibles sociologiques spécifiques. Le but n’est plus d’informer sur l’actualité, mais de choisir les histoires qui vont plaire au public visé en l’abreuvant d’un contenu qui va conforter son système de croyance, ses « opinions ». Il s’agit désormais dire aux gens ce qu'ils ont envie d’entendre. Plus de débats, mais des grand messes ou des combats de coqs, plus de risque d’être exposé à d’autres idées.

Le résultat est une stratégie marketing qui favorise et renforce les comportements addictifs et agressifs. Plus les habitudes des lecteurs et des téléspectateurs sur Internet et les appareils électroniques sont surveillées, plus la dépendance et l'agression sont alimentées.

Ce phénomène produit une masse de consommateurs de médias conditionnés pour ne voir que dans une direction. « Surfer » et consommer de l’actualité répond aux mêmes caractéristiques que d'autres addictions, comme fumer ou boire de l’alcool. Les gens deviennent accros à leur smartphone, leur tablette ou leur téléviseur et au processus d'activation des écrans, accros à l'idée que le JT de 20h ou l’article sélectionné pour eux par « Google Actualités » va les mettre encore plus en colère que la veille.

Mais comme dans toutes les addictions, il faut régulièrement augmenter la dose pour produire un effet d’une intensité comparable à celle des débuts. Il faut toujours aller plus loin dans les sujets qui mettent en colère pour que les gens reviennent sans cesse. Pour décrire l’adversaire, il faut passer de d’« incompétent » ou « corrompu » à « démagogue », « autoritaire », « dictateur ». Les mêmes éditorialistes libéraux qui, il y a bien longtemps, auraient été préoccupés par des choses comme la violation du secret professionnel ou la déontologie ne s'en soucient plus. Ils veulent juste atteindre leur cible. On le voit avec Poutine, Merkel, Salvini, Orban ou Trump, selon le support qui sera choisi. Un jeu de massacre dont sont victimes les anciens partis politiques et leurs leaders en France, au profit (éphémère) de ceux qui ont initialisé la machine à produire du vitriol pur.

La transformation du public en tribus antagonistes a été inaugurée par les commerciaux, à travers les panels les segments de clientèles et les marques arborées par le client lui-même comme un emblème d’appartenance à un groupe (vêtements de sport, automobiles, etc…). Cela fonctionne aussi en politique. Mais c'est une recette qui aboutit à la désintégration sociale.

 

Si on répète sans cesse aux gens que tous leurs problèmes viennent du groupe d’en face qui est « un danger pour la démocratie », un « populiste » (de gauche ou de droite), ils finissent pas le croire. Si on répète constamment aux gens que leur voisin immédiat est carrément dans le camp des nazis ou des terroristes, tôt ou tard, de la violence se manifestera.



32 réactions


    • JPCiron JPCiron 29 mai 21:31

      @Clocel

      Cela commence avec l’endoctrinement des enfants par des récits routiniers >

      On leur apprend aussi le Libre Arbitre depuis l’enfance.
      Et, devenus grands, ils choisissent librement ’’le cachot’’ qu’on leur a préparé.

      .


    • Clocel Clocel 30 mai 08:56

      @JPCiron

      Qui est ce « on » pourvoyeur de libre arbitre ?

      L’EN ? smiley

      Quant aux « choix libres », pas hésité à faire un tour chez Spinoza, ça le fait encore, ou chez ceux qui l’ont mis en musique, à commencer par Bernays et tous ceux qu’il a inspiré.


    • JPCiron JPCiron 30 mai 09:25

      @Clocel

      Qui est ce « on » pourvoyeur de libre arbitre ? >

      J’écrivais en suite à la lecture de l’article de Caitlin de votre lien... (je ne savais pas qu’elle écrivait aussi en français)

      Ce « on », c’est le système scolaire, familial, religieux, etc etc Et c’est aussi nous-mêmes.

      (note : je n’ai pas compris « EN »...)


    • Clocel Clocel 30 mai 09:28

      @JPCiron

      Éducation Nationale...


    • Sozenz 30 mai 13:52

      @JPCiron
      il y a une partie naturelle chez l humain a être tordu. temps que les personnes n accepteront pas cet aspect là de leur personnalité on ne pourra pas avancer ;
       il faut donc trouver cette part naturelle et en comprendre les fonctionnements ; ensuite vient l éducation ;selon la nature primale de la personne soit elle va adherer soit elle va rejeter et cela dès le plus jeune âge .
      il faut donc voir la part innée unique de la personne + les « gènes  »
      je sais que je vais en faire sauter plus d uns car personne ne veut rentrer sur le sujet de cette prédisposition.

      Quand au libre arbitre , ceux qui le critique ce sont souvent eux les trou du cul qui n’ont jamais osé regarder leur propre fonctionnement , peut etre trop peur de ce qu ’ ils vont voir. de + il confondent libre arbiite et liberté apparemment.
      de liberté il n y a en pratiquement pas . par contre de comment on peut orienter son coeur , ses pensées et certains actes  ; vous avez la liberté totale ; chacun se fait emmener librement vers certaines voies. l humain a ce qu on appelle la conscience . on l ecrase ou on la laisse parler . tout petit un enfant sait ce qu il fait .le rougissement par exemple est une marque qui se manifeste naturellement de cette conscience qui s active .
      donc qu l on croit en un Dieu ou pas , tout le monde est mis à la meme enseigne de savoir ce que l on fait et d apprendre par soi même ce vers quoi nos choix de voies nous mêne.
       ensuite on admet nos imperfections on peut les accpeter , en tirer le meilleur parti le moduler etc ; c est du lond halaine pour trouver la voie « du milieu » celle qui devrait être agréable pour le coeur et qui est souvent celle de la justice .


    • JPCiron JPCiron 30 mai 21:33

      @Sozenz

      On confond souvent le Libre Arbitre et l’Autonomie de Décision et d’expression. Cette dernière peut être consciente ou non. Tous les êtres vivants en sont dotés, semble-t-il.

      il y a une partie naturelle chez l’ humain a être tordu >
      Tant que l’on n’accepte pas le fait que les animaux ont chacun leur propre caractère, donc leur propre Autonomie, on ne comprendra pas la partie naturelle de l’animal humain.

      < tant que les personnes n’ accepteront pas cet aspect là de leur personnalité on ne pourra pas avancer>
      Si l’on met des conditions, les gens se ferment.


  • Arogavox 29 mai 15:18

    La haine ? Quelle haine ?
     Lorsque j’entends ce mot je sors mon révolver !

    (Comme dans la blague des 3 cow-boys que Dalton désignait à son copain, au bout de la place, en lui disant : tu vois, celui-là là-bas ?
     mais, lequel donc ?   et Dalton de sortir son pistolet ; pan ! pan ! ...  tu vois, celui qui n’est pas par terre  ?! eh bien : j’peux pas le supporter !)

     Non, sérieux : comment se figurer que celles et ceux qui en parlent le plus, à tout bout de champ, et surtout quand on se prend à oublier ce sujet déplaisant, puissent ne pas être celles et ceux qui la connaissent le plus parfaitement cette haine ?
     On ne prête que ce que l’on a ... 
     Et le marronnier que l’on entend en écho, la victimisation / faut pas victimiser, c’est du pareil au même ...
     

    Mais avec les quiches que l’on a formatées comme des petits pains en France, si vous n’êtes pas allés veauter, vous serez rageusement désignés comme les criminels responsables de l’élection du Diable ... Pays de la raison ?


    • leypanou 29 mai 15:43

      @Arogavox
      Non, sérieux : comment se figurer que celles et ceux qui en parlent le plus... 

       : c’est à l’écriture inclusive qu’on reconnait ceux qui sont réceptifs à la propagande msm, grâce à sa diva Marlène S.


    • kirios 31 mai 08:44

      @Arogavox
      , si vous n’êtes pas allés veauter, vous serez rageusement désignés comme les criminels responsables de l’élection du Diable ... « 
      non ! pas comme des criminels, même pas comme des responsables ; ... mais comme des complices passifs ;
      l’expression : »qui ne dit mot consent " est très juste !


  • JL JL 29 mai 15:33

    ’’ La haine ? Ce sont les médias qui la distillent ! ’’

     

     Oui, mais pas que : 60 % des ministres de l’équipe d’Édouard Philippe ont… fait l’objet d’un redressement fiscal l’an dernier.


    • sirocco sirocco 29 mai 22:54

      @JL

      Ne pas tomber dans le piège de cette info en trompe l’oeil des merdias, destinée à nous faire croire que le Fisc est capable d’épingler les membres du gouvernement comme n’importe quel contribuable..., qu’il faut lui faire confiance, que nos politiques sont bien surveillés...
       
      Ces pseudo-redressements qui tourneraient autour de 11 000 € sont un véritable foutage de gueule, appliqués à des crapules (à commencer par les « hauts fonctionnaires » du ministère des Finances) qui volent, pillent, se laissent corrompre, détournent, pour les évader dans des paradis fiscaux, des millions d’euros !


    • JL JL 30 mai 09:37

      @sirocco
       
       pas faux


  • ticotico ticotico 29 mai 15:53

    @Séraphin

    Terrible constat et d’une vérité tout aussi redoutable, le macron n’est bon que dans un seul domaine, mais il y est vraiment excellent : celui de la communication.

    Et autre affreuse constatation, l’expression critique qu’on peut formuler dans des espaces comme ici n’a guère d’autre effet que celui de remède temporaire à l’indignation provoquée par ce contrôle grandissant des états et des esprits par les forces du mal (finance, multinationales, religions... chacun y met ce qu’il veut).


  • picpic 29 mai 18:54

    LA peur, le scandale, le rire etc...sont des émotions qui une fois suscitées dans un être humain doivent être partagées avec d’autres êtres humains !

    Tout est là

    Les médias mainstreams se sont totalement transformés au fil du temps, il faut vraiment ouvrir les yeux sur leur nature de machine à utiliser les cerveaux.

    Aujourd’hui, on est simplement dans un mécanisme qui ne cherche qu’à susciter de l’émotion pour pousser au partage et absolument rien d’autre.

    Exactement comme cet article...l’auteur est scandalisé et DOIT en parler, c’est plus fort que lui, c’est viscérale...

    ainsi, si je fais un émission de merde ou j’humilie des pauvres gens, hop, tout le monde se scandalise en parle...et tout le monde vient voir.

    Aujourd’hui pas mal de youtuber ont compris le système et l’exploite au maximum !

    ils créent le plus possible de scandale, ça provoque sans cesse des buzz et ils se paient des Lamborghini en étant le plus scandaleux possible.

    C’est monstrueux ce qui est en train de se passer...on trouve des vidéos de gens tués sur le net, vous n’imaginez pas à quel point tout ça va dériver si on ouvre pas clairement les yeux là dessus.

    Les médias sont des machines à agiter, à exploiter ET amplifier les bas instincts.


    • izarn izarn 29 mai 22:55

      @picpic
      Oui, exact...
      Quoique s’enrichir avec ça...Ils sont plutot payés, hors le net...
      Ca permet aussi de détourner l’attention sur de vrais scandales...
      Cela s’appelle presse caniveau...Ca existe depuis longtemps.
      Les fake news, le détournement c’est à 90% le fait de l’Etat et du Système...
      Les pauvres « complotistes » sont des marioles à coté...
      Quand à la Russie..
      Hahahahhahhhhhhhhhhhhhhhahhahahhahahhhhhhhhhhhhhhhahhahahahh !
       smiley
      Mort de rire !
      Pour connaitre la vérité : Ecoutez Poutine !
      C’est plus sur !


  • JPCiron JPCiron 29 mai 21:26

    < Les plateformes médiatiques modernes contrôlées par quelque groupes à l’échelle planétaire conditionnent les lecteurs, téléspectateurs et internautes >


    Oui, et c’est la raison pour laquelle l’influence discrète des Lobbies sur ces plateformes (et leurs actionnaires) est pernicieuse et dangereuse, car au final, les plateformes sont « contrôlées » par quelques uns.


    En effet, sur certains sujets, toutes les plateformes présentent les choses de manière similaire : il n’y a donc plus de réelle diversité d’information.


    .


    • izarn izarn 29 mai 23:01

      @JPCiron
      Jadis quand on écoutait les complotistes, ça nous faisait rigoler, désormais face aux merdias, on prefère écouter les complotistes, ça rassure !


  • izarn izarn 29 mai 22:45

    En plus ils censurent ; je suis interdit chez Nullesky (Encore un polak gauchiasse ?) qui s’en prends à Asselineau...

    Pourquoi s’attaquer à 1,2 % ?

    Alors Nullesky veut sortir de l’UE oui ou non ?

    Sachant qu’il a la haine contre le RN, DLF, et tout ce qui est souverainiste véritable, il bosse pour qui ? La CIA ? Junker ?

    En plus ses textes sont profondément chiants, ou la bétise ontoligique se révèle à toutes les lignes.

    Il bosse pour qui ce connard ? Vous avez une idée ?


  • zygzornifle zygzornifle 30 mai 08:06
    La haine ? Ce sont les médias qui la distillent !

    Ils sont aux ordres du pouvoir , ce ne sont que des exécutants , ils tiennent a leurs places et aux avantages liés a leur profession , certains journalopes dépassent allègrement les 10 000€ par mois , comment voulez vous qu’ils ne se mettent pas a 4 pattes le cul en offrande .... 


  • L'Astronome L’Astronome 30 mai 09:18

     

    « Si on répète constamment aux gens que leur voisin immédiat est carrément dans le camp des nazis ou des terroristes, tôt ou tard, de la violence se manifestera  »

     

    Alors, il faut répéter toujours et encore que les immigrés, les migrants, les mahométans représentent un danger permanent pour la France afin de pouvoir les chasser.

     


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 mai 10:06

      @L’Astronome

      La très discrète famille Mercer donne au moins discret Steve Bannon tous les moyens pour ça !

       

      lien


    • L'Astronome L’Astronome 30 mai 10:14

       
      @Séraphin Lampion
       
      Oui, j’avais déjà fait des fiches sur Bob Mercer, le milliardaire américain et sur sa fille Rebekah, qui ont tant fait pour monsieur Trump. Comme quoi la politique américaine va très bien avec l’argent. Vous vous rappelez cette parole de De Gaulle : « Je n’aime pas les miens, car ils aiment trop l’argent ». Que dirait-il du canard à l’orange américain ?
       


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 mai 10:20

      @L’Astronome

      Mercer et Bannon ne s’occupent pas que de la politique américaine : 

      lien


    • Ecométa Ecométa 31 mai 10:13

      @Séraphin Lampion
      Les esprits sont fins prèts pour l’offensive « droitiste » ; « extrême droitiste » de Banon qui se donne, à qui l’on donne beaucoup de moyens.
      Ce sera tellement facile pour lui d’autant plus que que la droite, comme la gauche républicaine ; « les droites » et « les gauches » n’ont fondamentalement rien à offrir tellement elles sont engluées dans ce libéralisme bourgeois crasse qui pille économiquement la République et la Nation  ! 

      Le populisme qui n’est pas une pratique du peuple, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, mais bel et bien des seuls « politiciens », habituellement situés aux extrêmes... mais désormais ils le pratique tous car il faut gagner quelques voix ; le populisme, comme le fascisme, l’antisémitisme : toutes ces pratiques ont de très beaux jours devant elles !


  • Et hop ! Et hop ! 30 mai 11:44

    «  se présenter comme « objectif ». C’était du moins le positionnement du journal « Le Monde », créé par le résistant Beuve-Méry à la demande de de Gaulle. Cette « objectivité » se reconnaissait à une réaction terne, plate, à la troisième personne, sans idée personnelle, sans style. Une écriture plate. »


    Ce qui faisait l’objectivité du Monde, ce n’était pas d’avoir été créé par un « résistant » à la demande de De Gaulle, c’est d’avoir imposé aux journalistes de un contenu informatif factuel le plus complet possible pour que les lecteurs puissent se faire chacun leur opinion, et de ne pas donner leurs croyances, leurs goûts et leurs jugements.

    Actuellememnt on a un journal dont le contenu factuel est réduit aux dépêches de l’AFP, enrobées dans un discours partisan, moralisateur, et de propagande pour la classe dominante.


    La dérive partisane et sectaire a commencé avant la reprise en 2010 par trois hommes d’affaires Matthieu Pigasse, Xavier Niel et Pierre Bergé. 


  • Old Dan Old Dan 31 mai 02:26

    Bon article...

    ... à part que j’aurais remplacé « la haine » par « l’émotion »

    .

    L’émotionnel est bcp plus rentable et moins dangereux à manipuler que la haine !


    • Ecométa Ecométa 31 mai 09:53

      @Old Dan
      J’ai regardé sur ARTE « Sciences nazies » ! C’est assez incroyable de savoir ce qui se passait à cette époque !

      Encore un petit effort les « média mainstream » on n’en est pas loin en termes de manipulations médiatiques ! L’objectivité n’est pas votre fort par contre la manipulation des masses... à coup sûr vous auriez une « Palme » à Cannes !


    • Et hop ! Et hop ! 1er juin 14:25

      @Ecométa

      Qu’est-ce qui vous dit que « Sciences nazies » n’est pas un tissu d’exagérations et d’affabulations, autrement dit le milionnème film de propagande pour noircir l’Allemagne nationale-socialiste ?


  • Ecométa Ecométa 31 mai 09:44

    La crise des gilets jaunes est révélatrice de cet « esprit bourgeois » qui règne dans les médias télévisés ; normal c’est leur classe la « grande bourgeoisie » et leur tasse de thé !

    Qui ne rêve pas d’une « vie bourgeoise », c’est à dire un peu plus éloignées des contingences journalières, du tracas journalier, des galères de toute sorte : qui n’en rêve pas ?

    Pour autant entre la « vie bourgeoise » à laquelle une majorité aspire légitimement, et l’ « esprit bourgeois » qu’ils nous ont tous montré, en s’acharnant comme des hyènes sur leur proie, quand ils étaient à plusieurs sur le seul invités qui avait eu le courage de s’y coller. Où est passé l’esprit d’analyse et cet esprit critique, dont ce « quatrième pouvoir » est sensé faire preuve. Que de manipulation, que d’images cachées, même truquées !

    Le pompon avec l’envahissement de la Pitié-Sallepétrière ; aucun commentateurs, aucun consultants, et autre amuseurs publics, n’a eu l« ’idée que sous la menace de la police les gens, non gilets jaunes, simples manifestants du 1 Mai, cherchaient simplement à se réfugier ! Même après, bien plus trad en ayant connaissance de ce qui s’est passé réellement : RIEN ! Évidemment car c’était dérangeant pour le pouvoir en place et leur petit pouvoir médiatique ! 

    A Grand Bourgtheroulde, quid des propos du »Macron« à en ce qui concerne les pauvres, la pauvreté ... seuls les pauvres sont responsables de leur pauvreté : aucunement le système financiariste, aucunement les riches...qui s’enrichissent de plus en plus quand les pauvres, eux, sont de plus en plus pauvres ! Rien à voir non plus avec cette ploutocratie qui nous dirige ! Là : aucun commentaires 

    Heureusement qu’il y a eu les nouveaux médias du net pour réellement informer de ce qui se passait !

    Ils ont tous fait preuve d’un esprit bourgeois à vomir !

    Un esprit bourgeois qui à se point relève de la consanguinité, et même de la part de »certains« que personnellement j’appréciais régulièrement dans des émission comme »28 minutes« , chez Elizabeth QUIN ; »des« , qu’on attendait pas comme imprégnés à ce point de cet »esprit bourgeois" méprisable : quelle révélation !


Réagir