samedi 30 mai - par CHALOT

La jeunesse est la flamme de la solidarité

Combien de fois n'ai-je entendu cette plainte :

« Il n'y a pas de relève, nous sommes une génération de militants vieillissants » !

Ces lamentations m'ont toujours énervé.

Les commentateurs désabusés ne comprennent pas que le renouvellement passe par de nouvelles pratiques et que la jeunesse, généreuse est capable de faire de grandes choses.

Ce qui se passe dans notre agglomération de Melun montre que les pessimistes ont tort.

Durant le confinement, comme beaucoup d'anciens ne pouvaient pas sortir pour des questions de santé, ce sont des jeunes qui ont fait le boulot.

Depuis des années, les jeunes de l'association « je suis charlo » distribuent des repas à Melun aux SDF....Ils ont peu de moyens et sont peu aidés par la ville de Melun et les institutionnels...qu'importe, ils avancent.

Publicité

A Vaux le Pénil, des jeunes hommes et des jeunes femmes ont distribué des colis alimentaires trois fois par semaine et ils se dépensent sans compter.

C'est le DAL (Droit au Logement) qui a pris le relais du Secours populaire .

Les militantes du SPF ont donné un coup de main, elles ont préparé les colis et ce sont les jeunes qui sont sortis pour faire la distribution, ils étaient moins fragiles.

Nous continuons après le confinement !

Vous les voyez, ces jeunes, sur les photos entrain de faire la collecte alimentaire avec des personnes plus âgées.... c'est cela l'intergénération.... et dans le local du DAL pour installer des étagères .

Sonia, jeune maman anime sur le terrain une véritable équipe.

Nous avons là une petite épicerie solidaire au centre de la ville.

Nous ne vendons pas les produits, nous les donnons aux familles en difficulté.

Publicité

Oui la jeunesse n'est pas démobilisée, elle constitue la jeune flamme de la solidarité.

A nous, ensemble, de renouveler nos pratiques et de construire une nouvelle forme de militantisme.

C'est possible et indispensable :

Nos AG doivent être attractives et participatives et chacun doit trouver une place dans le mouvement en fonction de ses envies dans le cadre des valeurs et objectifs.

JF Chalot



8 réactions


Réagir