samedi 14 février 2015 - par George L. ZETER

La LICRA : Boire le Calice jusqu’à la LICRA

Pas mal pour une association de seulement 4.000 membres. La LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) vient d’obtenir la signature exclusive du renouvellement de son partenariat avec le Ministère de l’Education nationale pour trois ans. Ce bail portera sur son intervention dans les établissements et sur la formation des formateurs, sans négliger le fait que 13 millions de petits français pourront puiser dans le catéchisme Licraéen, 100 mots pour se comprendre contre le racisme et l’antisémitisme tout absolument tout, et certifié LICRA-bio en ce qui concerne le vivre ensemble, la tolérance, ne pas être raciste, ne pas être antisémite...Et accessoirement accepter le sionisme et la politique du gouvernement Israélien avec ses "voisins" Palestiniens et ses citoyens "d'autres croyances".

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem a donc signée avec la Licra pour 3 ans, et mis le bréviaire à dispo sur le site Eduscol ; les enseignants ont ce matériel à disposition afin de prêcher la bonne parole de la pensée unique et du prêt mâchée ; sauf que... Patatras ! " Un prêtre condamné pour viols sur mineurs coauteur d’un livre promu par l’Education nationale" titre ce matin Le Nouvelle Observateur.[i]

Suite à ces révélations, la ministre de l’Education nationale, a demandée le retrait immédiat du catéchisme ; mais qui fera l’objet d’une réédition modifiée. Vous remarquerez que le bouquin reviendra, car INDISPENSABLE à l'éducation de nos bambins... Mais passons. La "réédition modifiée" portera sur l'incriminé nommé Lefort François : Prêtre et médecin. Auteur de “Justice pour l’honneur d’un prêtre” - " Les juges de la cour d’assises des Hauts-de-Seine ont condamné le 24 juin 2005 François Lefort – qui n’a jamais reconnu les faits, plaidant une machination contre lui – à huit ans de prison pour viols et agressions sexuelles sur six mineurs au Sénégal et en France en 1994 et 1995." (Il n'a pas fait appel)

Bref, on veut bien reconnaitre une erreur de casting, quoique...Ce ne soit pas la seule. Il y a aussi Robert Redeker qui a publié en 2006 un texte intitulé « Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ? » Il est certain, qu'avec ce genre de références le "vivre ensemble" est battue en brèche et nos chers zenfants ne vont plus y comprendre que pouic à ces élucubrations entre deux O.

Parlons du bréviaire100 mots pour se comprendre contre le racisme et l’antisémitisme.

D'abord on parle d’un bouquin :

- dont l’objet exclusif est de délivrer des leçons de morale.

- destiné à tous les professeurs pour qu’ils transmettent son contenu à tous les écoliers.

Ensuite, et c'est ce que je pense en l'ayant parcouru : c'est une sorte de fatras idéologique bien-pensant (toutefois très orienté) qui prend les professeurs pour des demeurés décérébrés et qui ne délivre que des vérités absolues, sans favoriser aucunement la moindre réflexion critique.

Enfin : Déjà de présenter Israël comme « seule authentique démocratie du Moyen Orient » me fait monter aux rideaux, car, cela met en sourdine les massacres répétés opérés par cet Etat au mépris du droit international depuis sa création, et encore aujourd’hui en Cisjordanie et bien sûr à Gaza.

Je cite l'UJFP ( Union Juive Française pour la paix) - " Cette présentation d’Israël se contente de reprendre le roman national proposé par le sionisme d’un « retour sur la terre ancestrale », et bien sûr ne questionne pas le sionisme comme idéologie de la séparation. La nécessité d’un Etat nation sur une base ethnique n’est peut-être pas le meilleur exemple pour promouvoir le « vivre ensemble », elle est même en contradiction avec la conception républicaine de la citoyenneté."[ii]

Mais, toute cette dialectique exposé dans l'opuscule qui venant tout droit de la pensée LICRA n'a rien d'étonnant ; on défend son échoppe avec les moyens (énormes) à sa disposition n'est-ce pas.

Sur le blog de Bernard Girard - Enseignant en collège " les auteurs se livrent quand même à d’ardues contorsions autour de la trilogie judaïsme-sionisme-Israël : ainsi, pour Mano Siri et Antoine Spire, « l’antisionisme recouvre à présent la délégitimassions de l’Etat d’Israël et l’hostilité aux Juifs ». Cet amalgame – qui devient récurrent – entre critique de l’Etat d’Israël et antisémitisme, à défaut d’informer les élèves, offre au moins l’avantage d’éclairer les intentions des auteurs : ainsi, apprend-on sous la plume de Frédéric Encel : qu’Israël, « seule authentique démocratie du Moyen-Orient (…) n’est pas l’Etat de la religion juive (…) mais il faut avoir à l’esprit que les Juifs constituent à la fois un peuple et une religion (...) "[iii]

Ce que j'en dis c'est que La Licra - Prêtre officiel de la nouvelle laïcité - qui fait distribuer son petit bréviaire[iv] par le biais de l’éducation nationale dans notre république laïque, ne peut qu'être vécu comme une intrusion dans notre acceptation du "vivre ensemble" en bon terme. Le but recherché est de formater les esprits dès le plus jeunes âge ; D'ailleurs chers amis lecteurs ouvrez donc le lien sur ce fameux bouquin, lisez, faites en votre avis, parlez en à vos enfants s'ils sont encore scolarisés, puis voyez... En vous disant : J'agis, donc je suis !

Georges Zeter/Février 2015



43 réactions


  • alinea alinea 14 février 2015 11:51

    Aïe, dur à lire le pavé !!! Est-ce parce qu’un vent mauvais souffle sur la France qu’on est incapable de voler plus haut ?
    Au delà du dégoût, qu’est-ce qu’il y a ?
    En tout cas, j’ai bien ri : vous avez de curieuses raisons de grimper aux rideaux ; les femmes, en général, enfin c’est ce qu’on dit, y grimpent pour des causes beaucoup plus basiques !! smiley


    • George L. ZETER George L. ZETER 14 février 2015 11:58

      chère alinéa, lorsque je grimpe aux rideaux... c’est tout basiquement pour y remettre les anneaux qui sont de travers ; quant à l’autre « grimper aux rideaux » ; hum... plutôt le matin !
      bon weekend
      gz


    • Hector Hector 14 février 2015 12:35

      Bonjour Aline,
      En effet tout ça ne vole pas haut.
      Au-delà du dégoût ? Une grande lassitude devant notre impuissance, la bêtise populaire et l’inertie carriériste et veule de nos dirigeants.
      Et toujours l’espoir que les choses changent.
      Je suis las, las, las...


    • alinea alinea 14 février 2015 12:41

      J’ai eu peur !! je ne retrouvais plus le passage... non non, il n’y a pas que les anneaux décrochés qui vous font grimper :
      "Enfin : Déjà de présenter Israël comme « seule authentique démocratie du Moyen Orient » me fait monter aux rideaux, car, cela met en sourdine les massacres répétés opérés par cet État au mépris du droit international depuis sa création, et encore aujourd’hui en Cisjordanie et bien sûr à Gaza." smiley
      ( au passage : la correction que j’ai opérée : alt 201 !!)


    • alinea alinea 14 février 2015 13:46

      Moi aussi Hector ! lasse et pourtant pas résignée... !


  • César Castique César Castique 14 février 2015 11:54

    «  Déjà de présenter Israël comme « seule authentique démocratie du Moyen Orient » me fait monter aux rideaux... »



    Ça vous procure un minimum d’exercice. Au moins, tout n’est pas perdu. Parce que vous pouvez prendre le problème par n’importe quel bout, ce pays est dirigé, depuis 1949, par des politiciens qui se soumettent régulièrement aux suffrages du corps électoral. Et cela s’appelle une démocratie.


    « ...cela met en sourdine les massacres répétés opérés par cet Etat au mépris du droit international depuis sa création, et encore aujourd’hui en Cisjordanie et bien sûr à Gaza. »


    Dans la mesure où ledit corps électoral ne vote pas majoritairement contre ce que vous appelez des « massacres répétés », il n’y a définitivement rien dire sur la nature démocratique de l’Etat d’Israël.

    • George L. ZETER George L. ZETER 14 février 2015 11:59

      ... il en a été de même dans l’Allemagne des années 30...


    • tf1Groupie 14 février 2015 12:47

      Il en a été de même en Afrique du Sud ...


    • tf1Groupie 14 février 2015 12:52

      à noter que le gouvernement de Vichy avait le soutien massif de la population française.
      Il n’y aurait donc rien à redire contre les décisions de ce gouvernement ?


    • César Castique César Castique 14 février 2015 13:01

      « ….. il en a été de même dans l’Allemagne des années 30...  »

      Jusqu’en 1933 seulement, si on ne tient pas compte de quelques plébiscites ultérieurs.

      « Il en a été de même en Afrique du Sud ... »

      Pour la minorité blanche, exclusivement.

      «  ...à noter que le gouvernement de Vichy avait le soutien massif de la population française. »

      A ma connaissance, il ne s’est jamais exprimé par les urnes.


      Alors, je crains qu’il ne vous faille revenir avec des exemples plus pertinents.


    • tf1Groupie 14 février 2015 13:08

      "Pour la minorité blanche, exclusivement.« 
      Et il ne s’agissait pas du corps électoral ?

      Qu’en est-il alors de la »minorité juive " en Palestine ?

      Et si la population Française avait exprimé par les urnes le soutien qu’elle exprimait par les actes le gouvernement de Vichy vous aurait semblé plus admirable ?


    • Allexandre 14 février 2015 13:21

      césar castique


      Si vous appelez « démocratie » un pays où l’on pratique le suffrage universel, alors effectivement, de nombreux Etats le sont. La France est-elle une démocratie dans les faits ? Sûrement pas. Alors Israël, n’en parlons même pas. Je croyais que toute démocratie se devait de respecter les droits de l’Homme. Ou me suis-je trompé ? Quant à l’électorat, comme en France, il vote sur une manipulation éhontée et un mensonge récurrent. Revoyez vos cours sur la démocratie, vous en avez grandement besoin.

    • alinea alinea 14 février 2015 13:50

      Et les décisions de notre gouvernement aujourd’hui ?
      La démocratie , c’est jamais que la moitié des gens !! Il faudrait passer à, au minimum, soixante-quinze pour cent ( des électeurs possibles, pas des inscrits ni des votants !). Là, on y verrait plus clair, à condition que les élus fassent ce pour quoi ils l’ont été !


    • Allexandre 14 février 2015 15:25

      Le plus simple serait de ne pas voter du tout. En votant on leur donne un blanc-seing et ils continuent !! A-t-on jamais vu des politiques respecter leurs promesses électorales ? Les voit-on sur les marchés en dehors des périodes électorales ? Mais les citoyens sont des bourrins, ils gobent tout.


    • César Castique César Castique 14 février 2015 15:42

      « Et il ne s’agissait pas du corps électoral ? »

      Non, d’une partie. La preuve, c’est qu’on a ensuite donner le droit de vote à l’autre partie, en application du slogan, « One man, one vote »… De là, à dire que, depuis, le pays fonctionne mieux, la population est plus prospère, le niveau de vie s’est amélioré, je ne m’y risquerais pas.

      « Qu’en est-il alors de la »minorité juive " en Palestine ? »

      Les auteurs du document parlent d’Israël. C’est-à-dire d’un pays qui existe, et qui est reconnu par la communauté internationale.

      « Et si la population Française avait exprimé par les urnes le soutien qu’elle exprimait par les actes le gouvernement de Vichy vous aurait semblé plus admirable ? »

      A supposer que les Allemands s’en soient allés, et que le régime ait duré plus de soixante ans, il aurait bien fallu, reconnaître l’existence d’une vraie adhésion populaire.

      « Si vous appelez « démocratie » un pays où l’on pratique le suffrage universel, alors effectivement, de nombreux Etats le sont. »

      Pour autant que je puisse en juger, le document dont il est question n’a pas été rédigé par une équipe de chouardistes (ou chouardiens), ou encore dirigée par Etienne Chouard.

      « La démocratie, c’est jamais que la moitié des gens !! »

      Pour moi, dès que la participation est de plusieurs millions d’individus, à plus forte raison, si elle est de plusieurs dizaines de millions d’individus, je considère que l’échantillonnage est représentatif de l’entier de la nation.

      J’ajouterai enfin qu’en Suisse, souvent représentée comme un modèle de démocratie, la participation aux « votations » n’atteint que rarement 50 %, mais jamais personne ne s’y est permis de mettre en doute la légitimité des résultats sortis des urnes.

      Cela fait que pour moi, ces histoires de participation sont de mauvais prétextes pour mettre en cause certains verdicts par ceux à qui ils ne conviennent pas. Ce n’est pas très honnête.


    • alinea alinea 14 février 2015 16:16

      Vous oubliez le « choix » des courses à faire dans l’isoloir !
      C’est Chirac ou Le Pen ; Ah bon ?
      Non, on recommence tout !!!
      La proportionnelle, ça peut peut-être mettre du beurre sur les épinards !!
      Mais l’éducation citoyenne, ça me paraît mieux ! enfin, essentielle.


    • Allexandre 14 février 2015 16:16

      Cesar castique


      Vous répondez à côté. Israël est un Etat démocratique pour les juifs israéliens c’est tout. Quand une loi interdit les mariages entre juifs et non-juifs, peut-on encore parler de démocratie ? Quand on viole le droit international en permanence et que l’on fait fi des résolutions de l’ONU, qu’Israël est le premier à voter quand ça arrange ses intérêts, cela s’appelle comment ?

    • tf1Groupie 14 février 2015 17:52

      @Cesar
      "La preuve, c’est qu’on a ensuite donner le droit de vote à l’autre partie,« 
      Donc vous confirmez bien que cette partie n’appartenait pas auparavant au corps électoral !
      Alors réfléchissez avant de parler de pertinence.

       »Les auteurs du document parlent d’Israël. C’est-à-dire d’un pays qui existe«   smiley

      - D’abord rappelez-moi quelles sont les frontières de cet Israel ??
      - Ensuite qui gère l’accès frontalier au territoire de Gaza, les zones de pêches de Gaza, le plan d’occupation des sols des territoires occupés ?

      Ce sont les Israeliens qui décident de l’avenir des palestiniens mais les palestiniens ne font pas partie du bon »corps électoral«  smiley

      Votre dialectique est significative de ceux qui veulent cacher les errements de la politique israélienne sous des artifices historiques, langagiers voire mythologiques.
      C’est cette posture que vous voulez inculquer aux enfants ?
      Un discours qui fait par exemple disparaitre la Turquie des démocraties du moyen-orient.

      Pour finir : »A supposer que les Allemands s’en soient allés ..."
      A supposer qu’Israel n’existe pas il n’y aurait pas de conflit Israelo-palestinien ... ou bien, si ma tante avait des couilles ce serait mon oncle.


    • Alren Alren 14 février 2015 19:12
      César Castique,

      Il est clair que Pétain, ennemi juré de la république, mais assez couard pour avoir refusé avant guerre de participer à un putsch de généraux contre elle (ce qui fait que l’opération n’a pas eu lieu) n’aurait jamais accédé au pouvoir, aux pleins pouvoirs, en 1940 sans l’invasion nazie.

      Il est clair également que si les Allemands avaient quitté la France, par exemple pour se concentrer sur le front de l’est, en 1944, le régime de Vichy aurait immédiatement été balayé par la Résistance.
      Les élections de l’après-guerre ont bien montré la haine que la quasi totalité des électeurs vouaient à l’État français avec sa milice qui torturait.

    • César Castique César Castique 14 février 2015 23:11

      « Le plus simple serait de ne pas voter du tout. En votant on leur donne un blanc-seing et ils continuent !! A-t-on jamais vu des politiques respecter leurs promesses électorales ? » (Allexandre)


      En fait, je pense que la démocratie est au bout du rouleau. Elle est déjà dévoyée par ceux qui votent contre - le vote dit par défaut - mais, en France, elle est dévoyée aussi par la présidentielle qui est devenu le point cardinal de la vie politique.

      « Les voit-on sur les marchés en dehors des périodes électorales ? Mais les citoyens sont des bourrins, ils gobent tout. »

      Ce n’est même pas sûr. Beaucoup pensent que leur candidat ne tiendra pas ses promesses, mais qu’avec lui, ce sera moins pire qu’avec celui d’en face. 

      Personnellement, je ne crois pas au vote pensé, réfléchi à l’issue de longues séances de soupesage du pour et du contre, et je n’y croirai jamais. On vote par habitude et on change d’habitude sous le coup des déceptions successives.

    • César Castique César Castique 14 février 2015 23:27

      « La proportionnelle, ça peut peut-être mettre du beurre sur les épinards !! » (Alinea)

      Je vous rappelle qu’on parle d’un texte édifiant, pas des institutions de la cinquième.

      « Vous répondez à côté. Israël est un Etat démocratique pour les juifs israéliens c’est tout.  » (Allexandre)

      C’est sans doute tout ce que lui demandent les Israéliens.

      « Quand une loi interdit les mariages entre juifs et non-juifs, peut-on encore parler de démocratie ? » (Allexandre)

      Je ne sais pas si c’est vrai, mais je vais faire comme si… Le souci de la préservation de l’identité nationale peut se défendre et, encore une fois, si une majorité d’Israéliens réprouvent une telle exigence, ils ont la possibilité de faire qu’un parti politique inscrive son abolition à son programme.

      « Quand on viole le droit international en permanence et que l’on fait fi des résolutions de l’ONU, qu’Israël est le premier à voter quand ça arrange ses intérêts, cela s’appelle comment ? » (Allexandre)

      Faire passer les siens avant les autres.

      « Donc vous confirmez bien que cette partie n’appartenait pas auparavant au corps électoral ! » (tf1groupie)

      M. de La Palice vous aurait dit que quand on n’a pas le droit de vote, on n’appartient pas au corps électoral.

       « C’est cette posture que vous voulez inculquer aux enfants ? » (tf1groupie)

      Moi, je ne veux rien inculquer à personne. Ma position est au-dessus des parties en présence. J’ai des raisons solides de croire que l’homme est un animal territorial, et ici nous nous trouvons en présence de deux peuples qui expriment un impératif territorial aussi fort pour l’un que pour l’autre, ce qui fait qu’en l’état le problème me paraît sans issue. Et cela me dispense de réfléchir à une solution viable, ce qui m’est d’autant plus facile que je n’ai pas plus d’affinités avec une communauté qu’avec l’autre

      « …ou bien, si ma tante avait des couilles ce serait mon oncle. » (tf1groupie)

      Vous auriez pu faire l’économie de cet éculé « bon » mot, en commençant par ne pas aller chercher à Vichy, un exemple qui n’avait pas lieu d’être eu égard à la brièveté de l’expèrience, et au contexte particulier de son développement.

      « Il est clair également que si les Allemands avaient quitté la France, par exemple pour se concentrer sur le front de l’est, en 1944 » (Alren)

      Ce n’est pas l’hypothèse dans laquelle on se situait, qui était celle d’un gouvernement légitimé par des dizaines d’années de recours au suffrage universel.


    • tf1Groupie 15 février 2015 00:05

      @ Castique,

      Oui donc je précisais que sous l’apartheid le corps electoral était limité aux blancs (sauf pour quelques décisions locales), et que donc l’apartheid était une parfaite au démocratie selon vos critères ; il n’y avait donc pas de « minorité blanche » (selon vos termes) dans le corps électoral.

      A ce titre le grand Israel actuel (ie : la Palestine) ressemble beaucoup à l’Af Sud de l’apartheid, dont les territoires occupés et Gaza seraient les bantoustans.
      Et il me semble que vous soutenez la vision Israelienne de la démocratie, celle que l’on veut vendre aux enfants de nos écoles.

      Un détail : les Israeliens ne sont pas tous juifs ; si vous oubliez les non-juifs (ces sous-hommes) c’est plus facile pour vous d’en faire une démocratie.
      Mais vous ne semblez pas bien la connaitre cette démocratie puisque vous n’êtes pas courant que les mariages mixtes se célèbrent hors Israel (à Chypre très souvent).


    • César Castique César Castique 15 février 2015 01:15

      « et que donc l’apartheid était une parfaite au démocratie selon vos critères ; i »


      Tout au contraire, puisque j’ai - au moins - laissé entendre que les trois exemples qui m’étaient opposés, étaient mal choisis.

      « Et il me semble que vous soutenez la vision Israelienne de la démocratie, celle que l’on veut vendre aux enfants de nos écoles. »

      Je ne soutiens rien du tout, je me limite à observer qu’après soixante ans de pratique de la démocratie, le gouvernement en place ne peut se maintenir que parce qu’il pratique une politique approuvée par la majorité des électeurs israéliens, dont c’est l’affaire.

      « Mais vous ne semblez pas bien la connaitre cette démocratie puisque vous n’êtes pas courant que les mariages mixtes se célèbrent hors Israel (à Chypre très souvent). »

      Encore une fois, c’est l’affaire des Israéliens. Si ce système correspond à ce qu’ils sont une majorité à vouloir,je ne vois pas en quoi, ça me regarde. Vous, vous voyez peut-être en quoi ça vous regarde, moi non, On n’est pas tous pareils, vous savez ?

    • tf1Groupie 15 février 2015 01:45

      Oh si ces exemples étaient bien choisis car ils l’étaient en regard de votre commentaire :

      «  ledit corps électoral ne vote pas majoritairement contre ce que vous appelez des « massacres répétés », il n’y a définitivement rien dire sur la nature démocratique de l’Etat d’Israël. »

      Le corps electoral, blanc, était majoritairement pour l’apartheid qui opprimait les exclus du corps electoral.

      Les électeurs Israeliens soutiennent des décisions qui oppriment une majorité de non-votants dont ils ont la « tutelle » : les palestiniens.
      Une democratie correspond à un territoire sur lequel elle s’exerce ; or vous semblez feindre d’ignorer que le territoire Israelien comporte des colonies.
      Maintenant vous avez effectivement le droit de fermer les yeux, moi ça me regarde que l’on maquille ce fait aux enfants de mes concitoyens.


    • César Castique César Castique 15 février 2015 09:57

      « Le corps electoral, blanc, était majoritairement pour l’apartheid qui opprimait les exclus du corps electoral. »



      Exclus du corps électoral qui étaient de nationalité sud-africaine.


      « Les électeurs Israeliens soutiennent des décisions qui oppriment une majorité de non-votants dont ils ont la « tutelle » : les palestiniens. »


      Les Palestiniens de nationalité étrangère s’entend, puisque les Palestiniens de nationalité israélienne bénéficient de droits civiques identiques à ceux citoyens israéliens. Y compris le droit de créer des partis politiques et d’obtenir des élus à la Knesset, comme en témoignent la Liste arabe unie et le Balad.


      « ...moi ça me regarde que l’on maquille ce fait aux enfants de mes concitoyens. »


      Compte tenu de tout ce que l’on maquille à l’intention des enfants dans l’histoire de France, je trouve étonnant que vous vous consacriez à des questions exotiques, dont le cadre se situe à 3’000 km d’ici, si c’est bien le bourrage de crâne infligé à nos têtes blondes, et autres désormais, qui vous motive, et exclusivement lui.,

    • alinea alinea 15 février 2015 19:40

      César,
      Je voulais dire par là, aussi, que des citoyens avisés, éduqués, seraient moins susceptibles de subir la propagande ! Tant que les élections sont question de pognon, oui, moi aussi je reste chez moi !!
      Donc les trois quart des gens avertis, cela fait déjà un beau peuple !!


    • Analis 17 février 2015 10:16

      « Qu’en est-il alors de la »minorité juive " en Palestine ? »

      Les auteurs du document parlent d’Israël. C’est-à-dire d’un pays qui existe, et qui est reconnu par la communauté internationale.

      Mais l’Afrique du Sud aussi était reconnue par la « communauté internationale », non ? En fait, par davantage de pays.

      Je rappellerai au passage que beaucoup de noirs sud-africains n’étaient pas reconnus comme des citoyens, mais ce n’est pas là le problème (mais indiscutablement, la ressemblance avec Israêl en est renforcée). Le problème est qu’un pays qui se permet de ne pas reconnaître les habitants indigènes comme citoyens n’est pas une démocratie. Donc, non Israël n’est pas une démocratie, et sa comparaison avec l’Afrique du Sud est justifiée.

      De plus, les juifs qui se sont établis en Palestine n’étaient pas des citoyens de cette contrée, mais des étrangers. Ils n’avaient donc aucun droit à faire valoir sur cette terre, de la même façon que les immigrés africains, antillais, indo-pakistanais, turcs... de France, Grande-Bretagne et Allemagne n’ont pas de droits étatiques et communautaires à faire valoir sur les pays où ils ont émigré. Autrement dit, si cela ne leur convient pas, qu’ils rentrent chez eux. Les juifs émigrés en Palestine n’ont pas de droits nationaux à faire valoir, autre que celui consistant à s’intégrer en leur pays d’accueil et à en accepter les règles.

      De toute façon, à la base, les juifs, qu’ils se considèrent ou non comme un peuple, une « ethnie », une « nation » ou autre, ne sont pas une entité territoriale, et ne peuvent donc pas en tant que tel revendiquer une entité politique territoriale.

      J’ajouterai que les déclarations récentes de Natanyahou sur les rapports des juifs des pays européens avec leur contrée d’origine est une incitation à l’ « antisémistisme » et la judéophobie. Incitation délibérée, d’ailleurs. Son discours est que les juifs d’Europe sont un corps étrangers au sein des pays où ils vivent, pour lui il n’y a pas de juif britannique, italien, canadien, français etc..., ni même de britannique juif, d’italien juif, de canadien juif etc... Uniquement des juifs établis en Grande-Bretagne, en Italie, au canada, en France etc... Un discours qui reprend exactement les arguments traditionnels des antisémites. Cela n’a rien d’un accident. Ce discours est inséparable de l’idéologie sioniste, idéologie racialiste intolérante séparatrice. 


  • howahkan Hotah 14 février 2015 12:09

    Salut ...je m’en vais émigrer ailleurs que sur agoravox.......je retourne sur des sites non politiques...

    je salue tous ceux avec qui on a partagé....merci de ces moments .....

    salutations...


    • George L. ZETER George L. ZETER 14 février 2015 12:50

      j’espère que ce n’est pas moi qui vous fait « émigrer »...
      bonne continuation
      gz


    • alinea alinea 14 février 2015 13:51

      J’admire qu’on puisse prendre un telle décision !! mais je ne la trouve pas bonne !


    • alinea alinea 14 février 2015 14:43

      Hotah, c’est aussi ça Avox :
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-j-aime-comme-musique-154220

      ou ça :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mon-ignorance-158444

      et des dizaines d’autres pour ne parler que de moi !! des centaines...sinon

      C’est aussi de la politique d’une certaine façon...enfin, comme je l’aime !
      Mais vous n’y fûtes point !


    • howahkan Hotah 15 février 2015 10:33

      Salut Georges...

      au contraire tes articles je les trouve excellent...

      Alinéa..

      Lorsque j’ai mal en moi meme, je sais aller au fond de celui ci, alors le mal parle et guérit le problème...et une nouvelle situation se met en place....

      Voila un bon moment que je dis ce que j’ai vu,comme dans vision.....j’ai besoin d’un break, car mes monologues sont épuisants...

      salutations...


    • alinea alinea 15 février 2015 15:20

      Oui Hotah, je le comprends bien... en tout cas merci de nous le dire ; souvent certains disparaissent sans prévenir... on se demande s’ils sont morts, ou quoi !


    • captain beefheart 15 février 2015 21:30

      Merci Howkan de toutes vos interventions.Je me souviens de la première que j’ai lu de vous ,qui collait complètement à ma vision. Il faudra mettre l’Argent de côté,comme une voie sans issue pour l’humanité.Et surtout que nous ,les sans-pouvoir nous arrangeons pour dire merde ! à l’argent.Eux ils perdront de facto 90% der leur pouvoir maléfique.

      Au revoir,bonne break !


  • Allexandre 14 février 2015 13:26

    La LICRA, comme le CRIF, sont des suppôts d’Israël, le roi absolu de la propagande. D’ailleurs il faudrait rebaptiser cela en LICA. Le racisme, en effet, elle n’en a cure. Et comme le disait un journaliste du JDD, l’antisémitisme, c’est bien plus grave que le racisme. Vérité ô combien vérifiée par cette « ligue ». Nous sommes dirigés par cette voyoucratie mafieuse, et personne ne dit rien au sommet de l’Etat. Au contraire, il y participe !


    • aimable 15 février 2015 07:53

      et c’est la que se trouve la véritable gouvernance de la France
      tous nos politiciens y vont prendre les directives


  • alain_àààé 14 février 2015 15:30

     comme je l ais deja dit que se soit la licra ou le crif ce ne sont des ordures des voyoux barouzes espions etc< ;; ;je ne connais pas un de ceux la qui n ais trafiqué dans quoi que se soit je veux aussi encore ajouté lorsque de 3 visites a auswitch ou les miens sont morts et une survivante de rappellé au guide qui disait au lycéenns francais que leurs parents étaient responsable des déportés de juifs qu il se fourait le doigt dans l oeil et de rappélé a ces professeurs si leurs parents a eux aussi été des délateurs.j ajouterais comme la bel kassem qui au fait et né ou ?joue que cette personne a l air d avoir une culture universelle a changé tous les 3 mois de ministére.mais comme on dit dans l administration les ministres passent mais celleci reste.


  • Gnostic Gnostic 14 février 2015 15:49

     

    Pas mal pour une association de seulement 4.000 membres. La LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme)

     


    Arrêtez d’écrire n’importe quoi l’auteur !

     

    LICRA signifie Ligue Internationale Contre le Rire et l’Amusement

     

    Dieudonné connait bien

     smiley 


    • George L. ZETER George L. ZETER 14 février 2015 15:53

      désolé je suis un âne goy ; d’ailleurs pour votre info : Dieudo est un agent du Mossad déguisé en nègre ; mais chuttttttttttt...


  • Dom66 Dom66 14 février 2015 18:59

    Moi ce qui me fait chier, c’est que si tu critique Israël tu est classé antisémite.

    Ça gonfle

    La Licra des pourris de chez pourris, mais sans vouloir en r’ajouter que voila nos média.

    https://www.youtube.com/watch?v=E7YNGZEH_mE

    Jakubowicz un facho de première, rien que le voir me rend malade.


    • George L. ZETER George L. ZETER 14 février 2015 20:53

      allez, on se fait un bisous contre « ceux là » ; oui ? Je ne serai jamais antisémite, car cela n’a pas de sens ; et puis j’aime les gens- tous ! salom


  • elpepe elpepe 15 février 2015 03:58

    Tout ça pour faire plaisir a la femme de Mr Valls, ma foi
    et aussi pour éviter que nos concitoyens juifs qui ont du pognon se tirent
    En tout cas vu le programme ça promet de joyeux moments avec les parent musulmans de ces joyeux bambins, il va y avoir du tire de kalachnikov dans les classes.
    En France on ne s’ennuie jamais, on peut toujours entendre le tir de la Kalachnikov le soir au fond du bois ...


  • Le p’tit Charles 15 février 2015 07:50

    Le PS est une secte...la preuve il utilise du « LICRA »...

    • (Fil élastomère, couvert de fibres ou de fils de nature différente, utilisé dans la confection d’articles textiles possédant une grande élasticité.=...vendu au mètre....de l’élysée.. !

Réagir