samedi 1er mai - par Sébastien A.

La logique par temps de COVId

Depuis le début de cette « drôle de crise », une chose a définitivement disparu, aussi bien des plateaux télévisuels que du cerveau des scientifiques : c’est la logique.

Les scientifiques, qui se piquent de vérité, de démonstrations toutes plus démonstratives les unes que les autres et de traquer l’erreur, ont oublié dans une majorité écrasante des cas, ce que tout homme sait depuis l’Antiquité : qu’il existe des causes et des effets et que le lien entre les deux se déduit à partir d’une suite logique d’évènements ; que tout raisonnement qui se contredit lui-même a de fortes chances d’être faux et qu’à force de trop solliciter les idées, on en arrive à des raisonnements sophistiqués.

Voici quelques exemples de cette faillite de la logique.

Au début de la crise, et contre tout bon sens, il a été conseillé aux malades de rester chez eux plutôt que de se faire soigner par leurs médecins, au motif putatif de ne pas « encombrer les urgences ». Ce qui est un bel exemple de l’interprétation moderne du serment d’Hippocrate. Et qu’advint-il donc ? Ce qui devait. Privés des secours de la médecine, les plus faibles, restant chez eux, sont arrivés à l’hôpital dans un état de santé déplorable et ont été admis directement dans les services d’urgence, qui sont devenus encombrés (bel exemple de prédiction auto-réalisatrice) et ils sont massivement morts dans les premiers jours d’hospitalisation, justifiant la prétendue mortalité du COVId.

Publicité

On passera ici volontiers sur l’épisode tragi-comique des masques, dont on pourrait résumer ainsi le débat : il n’est pas nécessaire de le porter quand ce n’est pas obligatoire et c’est le gouvernement qui décide quand c’est obligatoire ; il ne faut pas perdre de vue que pour le gouvernement, il est impossible de sortir de chez soi sans s’être au préalable assuré qu’on ne contaminerait pas les autres, et que pour ne pas contaminer les autres, le mieux est de porter un masque, et que, qui plus est c’est un devoir moral de ne pas tuer son prochain (c’est écrit à la fois dans la Bible et dans le Code pénal), alors il est obligatoire de le porter, ainsi le gouvernement ne peut faire autre chose que d’en imposer le port par morale civique et de sanctionner ceux qui ne le portent pas, car ce sont de mauvais citoyens et des égoïstes-complotistes. Et ce, même s’il ne peut pas être prouvé, scientifiquement, que ça serve à autre chose qu’à rassurer les plus inquiets et à enrichir la Chine qui est l’un des seuls pays au monde à les produire.

Toujours dans les avancées de la logique : l’auto-autorisation. Qui consiste à s’établir un document à soi-même qui autorise celui l’ayant rempli à sortir, et par lequel, j’imagine que son âme impose à son corps l’heure à laquelle il se doit de rentrer. Et ne pas respecter une règle qu’on se donne est une tâche à l’âme, ainsi nous devrons nous punir nous-mêmes de ne pas avoir respecté ce que nous nous sommes imposés si nous n’en respectons pas les termes. Mieux, les gendarmes contrôlant l’autorisation que nous nous sommes donnés à nous-mêmes, peuvent nous faire remontrance si nous ne l’avons pas respectée, en nous dresser une contravention, à titre de châtiment, pour non-respect des termes de notre propre auto-autorisation.

Comme on a refusé de soigner, il était essentiel de décourager les bonnes volontés. Il fallait donc, tout aussi logiquement, interdire tout médicament potentiellement utile. Tous furent donc réduits à n’être qu’une vulgaire camelote dangereuse. Le tout estampillé par les « plus grandes revues » scientifiques, quitte à faire co-signer le plus célèbre de ces articles, paru « dans la prestigieuse revue Nature » (comme disent les médias), par une actrice pornographique (il n’y a pas de limite à l’indécence).

On préféra donc, toujours dans la logique actuelle, favoriser un médicament inconnu, cher et dangereux qui bénéficiait de l’avantage d’être affublé d’un nom imprononçable, ce qui fait sérieux. Lorsqu’on se rendit compte qu’il tuait plus efficacement que le virus, on ne put faire autrement que de le retirer de la circulation en catimini, mais on choisit, logiquement, de dédommager son fabricant d’un bon milliard d’euros pour le mal qu’il s’était donné. Il semblerait, aux dernières nouvelles, que son administration soit aussi une source non négligeable de fabrication de mutation du virus initial, qu’on finira bien par rendre très dangereux à force d’acharnement.

On a récemment eut droit à la panacée, symbole de la pensée magique (et qui devrait donc être au rebours de la pensée dite « scientifique ») qui se vit affubler du nom de « vaccin ». Avec le vaccin que des avantages : une petite piqure, et hop, l’humanité est sauvée. Grâce à lui, le bon peuple pourrait enfin regagner les bistrots, les restaurants et les plages. Mais pour faire bonne mesure et se donner des airs de sérieux, le vaccin nous permettrait surtout de retrouver nos chers lieux de Culture : les « théâtres » (à la fréquentation famélique) et le sacro-saint cinématographe (dont la dernière remise de prix nous a rappelé de quel galant aréopage il était composé et ô combien, les hommes le composant avaient du goût – et quand je dis les hommes, j’embrasse les femmes - comme l’écrivait Guitry qui était, lui, un authentique auteur et acteur).

Publicité

Le problème du capitaine qui force l’équipage à abandonner le navire pour s’aventurer sur un radeau de fortune parce qu’il confond un vulgaire coup de vent et une tempête, est ensuite qu’il doit convaincre les naufragés qu’ils sont bien des survivants, surtout quand ceux-ci voient le rafiot s’éloigner et voguer sur une mer d’huile. Alors il faut inventer des histoires pour tenter de persuader et de se persuader qu’on a pris la bonne décision surtout si vous apprenez que le navire a accosté sans encombres. Parti sur un coup de sang, dans le mensonge et le déni, vous n’avez d’autre choix que de vous enfoncer dans le mensonge. Il fallait à tout prix que le COVId tue et en grande quantité, sans quoi l’équipage qui manque de vivre et d’eau, à moitié immergé sur son radeau de la Méduse, risque de tailler l’imprudent en pièce. Le nombre de mort du COVId est une démonstration supplémentaire du peu de cas que font l’Etat et ses sbires de la logique, et de sa volonté de masquer son impéritie jusqu’à ce qu’on touche la terre ferme et avant que les survivants ne s’en prennent au responsable de son désastre. On ameute donc tout ce qu’il y a de plus sérieux dans la nation et on le somme de se mouiller (si je puis dire). Il faut à tout prix noyer le poisson, ce qui est compliqué en haute-mer. A titre d’exemple sur le site de l’INSEE, on trouve aisément les morts entre le 1er mars et le 31 décembre 2020, mais moins facilement ceux correspondant à l’année civile 2020. On vous explique longuement la surmortalité mensuelle sur une année tronquée, mais pas celle qui correspond à l’année civile. Lorsqu’on trouve les chiffres : stupeur, sur les « 68 000 morts du COVId » annoncé par les autorités au son des trompettes de Jéricho, on se rend compte qu’au moins 12 000 ont ressuscité à celle des Anges : en effet, le nombre de morts supplémentaires entre 2019 et 2020 n’est que de 55 000. C’est une bien grande nouvelle que ne manqueront pas de fêter les catholiques : le Très Saint Ministère de la Santé ressuscite les morts. Il ne reste qu’à béatifier Saint Véran. Mieux, quand l’INED s’en mêle, l’INED s’emmêle : à trop vouloir prouver que 68 000 personnes sont mortes du COVId, on apprend au détour d’une note censée le prouver qu’en fait, dans la nouvelle logique des statisticiens, 42 000 = 68 000. Puisque, outre les 12 000 ressuscités mentionnés ci-dessus, on retrouve 12 000 ressuscité de plus, puisque le nombre de morts aurait augmenté de 12 000 avec ou sans COVId (dixit l’INED). Afin de bien démontrer que c’est le COVId qui a tué, l’INED mobilise même les accidents de la route (il y a eu 700 morts de moins sur la route en 2020). Bref, on nous sort la bonne vieille technique de l’Opinel et de bouts de ficelles, c’est le concours Lépine de la mauvaise foi, l’almanach Vermot des explications bidonnées. Un vrai bonheur. D’autant que ce même INED, reprenant le célèbre dicton Shadok, semble avoir oublié qu’il est amnésique, lui qui annonçait, dès 2016, une augmentation très forte de la mortalité en France dans les années à venir (on ne pouvait pas alors imaginer le COVID) du fait du vieillissement de la population.

Autre exemple : on a droit à une superbe défense et illustration des morts du vaccin que le vaccin n’a pas tué (en fait). En effet, lorsque l’Europe publie que les vaccins ont fait 6 000, ceux qui ont collationné ces données font expliquer, par les journalistes sérieux, que ce sont vos yeux ne voient pas bien. En fait, 6 000, c’est pas 6 000, mais 6 000. Eh oui : 6 000 morts ne prouvent rien, si ce n’est que 6 000 personnes sont mortes. En effet, ces 6 000 morts ne peuvent pas être imputés directement au vaccin, mais à d’autres causes (âge avancé, fragilité, co-morbidité…) Un grand philosophe français de droite, de gauche, de nulle part et d’ailleurs, fidèle à son infidélité, a résumé la doxa officielle en expliquant qu’on ne peut pas lier la mort du vacciné à l’injection du vaccin, car les personnes piquées « sont âgées et seraient mortes de toute façon ». On apprécie son sens de logique et des déductions, mais on eût aimé que ce même grand philosophie (de droite, de gauche, de nulle part et d’ailleurs) en fît preuve quant aux causes des morts imputées au COVID ; et qu’il précisa également que les vieillards agonisant, de la même manière sont morts avec le COVID et non du COVID, puisqu’ils seraient probablement morts de toute façon (c’est l’INED qui le dit). Mais il faudrait compter pour cela plus sur son esprit de suite et de logique, davantage que sur sa logique sophistique qui lui sert à démontrer ce qui lui agrée.

Enfin, last but note least, nous venons de découvrir « 3 cas » de personnes « affectées » du variant indien. Stupeur et tremblement. Les diafoirus de plateaux, accompagnés de leurs fidèles séides nouvellement convertis en prophètes de la fin du monde, nous le disent d’un ton sans réplique : nous ne survivront pas à cette nouvelle vague ! Tout le monde est au bout du rouleau à l’hôpital (même le papier hygiénique). Rendez-vous compte, trois vagues en un an, bientôt quatre, les variants qui se multiplient comme les pains aux noces de Canaan ; à les écouter on se croirait presque du côté d’Hossegor par jour de grand vent. Trop c’est trop. Rentrons tous dans nos tanières et n’en sortons plus avant le jugement dernier ! Oui, mais cela ne va plus avec la volonté du Résident de la République qui, souhaitant se faire réélire, à décider d’ouvrir les portes du pénitencier France. Dès lors, il faut rassurer et ce à quoi s’attelle aujourd’hui le gouvernement. Quitte à se contredire sur toute la ligne. Ainsi apprend-on, de la bouche de l’ARS Occitanie, dans la fameuse « PQR », que : « Dans le cas de ce variant dit indien, aucune étude n’atteste qu’il est plus contaminant ou plus résistant aux vaccins. »

Il faudrait savoir tout de même : le variant indien est-il plus ou moins contagieux et donc dangereux (c’est une association d’idée qui doit marcher comme repoussoir) ? C’est une question de logique et le menu peuple se perd en conjectures. Nous voulons bien que ce soit la fin du monde et que tout cela se termine en pugilat général pour un bouteille d’oxygène, mais avant d’aller demander à Air Liquide de remplir de ce précieux gaz nos bouteilles de propane vide, on aimerait tout de même qu’on s’entende sur la dangerosité du machin. Qui écouter ? L’ARS ou le médecin de plateau annonçant la fin du monde ? Ce n’est plus de la « post-vérité », c’est de la vérité à géométrie variable, du « en-même-temps » généralisé. Bref à force de mentir, on se demande si on ne finit pas parfois par nous dire la vérité par inadvertance ! C’est un peu comme dans le film Fantomas, lorsque Fandor, interrogé de manière grotesque, finit par faire dire au commissaire Juve : « je ne te permets pas de me vouvoyer ! »

Finalement, c’est une historienne, spécialiste de la Russie, qui a exprimé la quintessence de la logique dans sa version moderne ; alors qu’elle était interrogée par Guillaume Erner sur France Culture à propos de la popularité de V. Poutine (le sujet n’a ici aucune espèce d’importance) , elle expliqua doctement que s’il était vrai que la popularité de V. Poutine était bien de 60% environ chez ses concitoyens, il fallait garder à l’esprit que « 60% en Russie, ce n’est pas 60% en France ». Avec de telles prémices et un goût du « en-même-temps », on peut bien démontrer ce qu’on veut : que la Terre est plate ou creuse, que le feu mouille, que le neige ne fond pas au soleil et même que le COVId est le pire fléau de l’histoire de l’humanité (laquelle ne commence qu’en 2001 comme tout le monde le sait).



125 réactions


  • Adèle Coupechoux 1er mai 10:03

    Et en plus il nous faut conserver notre sang-froid, gérer la peur des hypocondriaques, les instincts sadiques et pervers d’une minorité de détraqués...

    Merci pour ce texte lucide sur l’absence de logique tellement criante de quasi toute une humanité qui a peur de vivre et fait confiance à de sacrés dingos.


    • Taverne Taverne 1er mai 12:40

      @Adèle Coupechoux

      Conserver notre sang-froid. Absolument d’accord. Sans quoi le pire de la nature humaine peut prendre le dessus sur le raisonnable.

      J’ajouterai, dans la suite cette fois de la démonstration brillante de l’article (surtout au début) qu’il faut dissocier la logique de la Raison de la logique des choses qui s’imposent à nous ou auxquelles nous nous soumettons par conformisme ou facilité.

      Nous assistons à une certaine faillite de la logique de la Raison. Les philosophes ne se sont pas montrés à la hauteur et n’ont pas été assez réactifs pour démonter les mécanismes pervers qui nous menacent et qui président aux politiques de santé contre la Covid.


    • Adèle Coupechoux 1er mai 14:20

      @Taverne

      Comte de Sponville au début de ce délire a essayé de raisonner pour avancer des arguments.

      " En quoi les 14 000 morts du Covid-19 sont-ils plus graves que les 150 000 morts du cancer ? Pourquoi devrais-je porter le deuil exclusivement des morts du coronavirus, dont la moyenne d’âge est de 81 ans ? Rappelons quand même que 95 % des morts du Covid-19 ont plus de 60 ans. "

      Pratiquement pas de réactions, pas de sursauts...


  • Adèle Coupechoux 1er mai 10:08

    D’ailleurs, en toute « logique », Macron a déconstruit le droit du travail pendant qu’il nous endette pour nous maintenir sous perfusion le temps du COVID...Voilà comment il aura utilisé nos richesses. Quel clown !


    • devphil30 devphil30 1er mai 10:19

      @Adèle Coupechoux

      Ce n’est pas un clown , c’est un traitre qui utilise son poste et la constitution avec les ressorts de pouvoir et de décision pour abattre la France au profit de la mondialisation et des banquiers.
      Le temps du dépeçage de la France approche , vous avez vu la Grèce bientôt ce sera la France


    • Adèle Coupechoux 1er mai 10:30

      @devphil30

      Ce qui est arrivé à la Grèce aurait dû en effet sacrément nous alerter.
      La France est dévastée et à tout niveau.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 2 mai 16:52

      @Adèle Coupechoux

      Il y a eu de nombreux lanceurs d’alerte concernant le sort de la Grèce, ce dès 2015, arguant de l’expérimentation sur un petit pays qui serait appliquée à l’Europe du sud considérée comme plus pauvre (moins affairiste ?) mais ceux-là comme de bien entendu, n’était pas sur le devant de la scène, et quand bien même, qu’est-ce que cela changeait puisque cette politique est appliquée au niveau mondial par beaucoup plus puissants que les peuples et leurs gouvernements.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 2 mai 16:54

      @devphil30

      La France est déjà dépecée, il y a plus de 10 ans que Macron s’y emploie.


  • Bendidon Bendidon 1er mai 10:10

    ILS DEVRONT RENDRE DES COMPTES la dernière de Silvano

    https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f/Iver:7


  • I.A. 1er mai 10:25

    Très bel article.

    Et de voir tous ces criminels pérorer sans vergogne sur les plateaux télé, à l’image d’ailleurs du Petit Gérant de l’EPHAD « France » faisant sa tournée pré-électorale  médecins, politiques, journalistes... aucune fierté, aucune dignité, des tonnes de bêtise crasse !


  • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 1er mai 10:37

    une chose a définitivement disparue : c’est la logique.

    ça c’est sûr ... pour certains ... l’honnêteté intellectuelle aussi smiley


  • Loatse Loatse 1er mai 11:07

    depuis qu’un type le premier monsieur « en même temps » ;) a imaginé (et pas démontré) qu’un chat dans une boite pouvait être à la fois mort et vivant, la Logique - ou du moins l’idée que nous nous en faisions en a pris un coup  

    comme ce phénomène tend à se genéraliser et semble toucher tous les secteurs, je me demande si « ramer contre le courant » ne s’avère pas in fine, contre productif  

    Evidemment, il y aura toujours des ronchons pour avancer comme argument que le beurre ne peut pas être mou et dur en même temps.. ;)

     

    t


  • BA 1er mai 12:18

    A propos du double mutant indien :


    Inde : 3523 morts en 24 heures, 211 853 morts au total.


    L’Inde ouvre ce samedi sa campagne de vaccination à l’ensemble de ses quelque 600 millions d’adultes en dépit des pénuries et en pleine flambée épidémique, avec un nouveau record de plus de 400 000 contaminations au coronavirus en 24 heures.


    En première ligne de la pandémie avec le Brésil, l’Inde a répertorié samedi 401 993 nouvelles infections sur les dernières 24 heures, une première mondiale, a annoncé le ministère de la Santé. Sur le seul mois d’avril, l’Inde, pays de 1,3 milliard d’habitants, a détecté environ sept millions de nouvelles infections.


    Quelque 3 523 morts ont été enregistrées samedi sur la journée écoulée, portant le total à 211 853 décès.


    Nombre d’experts estiment toutefois que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés en raison de tests insuffisants et d’un enregistrement inexact de la cause du décès.


    Avant même son lancement, le programme indien de vaccination à très grande échelle semble déjà mis à mal. 


    Plusieurs Etats, dont le Maharashtra et New Delhi - parmi les plus touchés -, ont prévenu qu’ils étaient à court de vaccins et que le déploiement élargi de la campagne était menacé par des querelles administratives, une confusion sur les prix et des problèmes techniques sur la plate-forme numérique de vaccination du gouvernement.


    Jusqu’à présent, environ 150 millions de vaccins ont été administrés, soit à 11,5% de la population indienne, et à peine 25 millions d’habitants ont reçu leurs deux injections.


    https://www.ladepeche.fr/2021/05/01/direct-covid-19-situation-catastrophique-en-inde-apres-un-nouveau-record-de-contaminations-9520008.php



    • I.A. 1er mai 12:58

      @BA

      Merci de nous faire plutôt un court exposé sur la situation socio-économique et sanitaire de l’Inde... Genre « politique et infrastructures sanitaires », « qualité et niveau de vie », « prises en charge » (sécurité sociale, mutuelle, assedic, smic, rsa, associations...), sans oublier les taux de criminalité, ainsi que les équipement (eau courante, tout-à-l’égout, électricité) et la pauvreté (bidonvilles, esclavagismes).

      Sinon, fermez-là. 


    • agent ananas agent ananas 1er mai 15:16

      @BA
      A propos du double mutant indien :

      https://vk.com/photo584015149_457250403


    • babelouest babelouest 1er mai 17:59

      @agent ananas et comme c’est là_bas que ça se fabrique, profites-en pour l’hiver, mec, TIN-TIN (la mienne vient de là-bas)


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 2 mai 17:28

      @agent ananas

      Celle-là je l’ajoute à ma collection Humour Covid !


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er mai 12:18

    ’’Depuis le début de cette « drôle de crise », une chose a définitivement disparue, aussi bien des plateaux télévisuels que du cerveau des scientifiques : c’est la logique ’’

     

    Le premier principe de logique c’est le principe de non contradiction.

     

     « La croyance s’affranchit très aisément du principe de non-contradiction » (Frédéric Pierru)


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 mai 14:23

      Francis, agnotologue 1er mai 12:18

      Le premier principe de logique c’est le principe de non contradiction.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Francis, agnotologue
      C’est parait-il ce qu’affirmait Aristoteles jadis !
      Mais depuis les décoloniaux et leurs alliés sont passés par là !

      Qu’en est-il vraiment aujourd’hui ???

      Merci pour vptre contribution


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mai 18:49

      @Mao-Tsé-Toung

       les décoloniaux ? C’est qui ?
       
       ps. Vous êtes aussi Sébastien A. ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 mai 08:07

      @Mao-Tsé-Toung
       
      merci pour la réponse. Le principe de non contradiction pour être violé, n’a pas attendu les décoloniaux, ni même les covidiens, ni même le 21è siècle.
       
      Ce que je signifiais dans ma contribution à l’article de Sébastien A, c’est que le covidisme est une question de croyance. Une croyance quasi religieuse dans le pouvoir tout puissant de la sainte piqûre érigée pour la circonstance en sacrement.
       


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 mai 08:22

      @Francis, agnotologue
       
       Foin de logique pour les croyants :
       
      Psychologie des foules et religion vaccinale (par le Dr Gustave Le Bon)
       : « il n’y a qu’une seule figure sérieuse de rhétorique, la répétition. »


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 3 mai 12:37
      Francis, agnotologue 3 mai 08:07

      @Mao-Tsé-Toung
       
      merci pour la réponse. Le principe de non contradiction pour être violé, n’a pas attendu les décoloniaux, ni même les covidiens, ni même le 21è siècle.
       
      Ce que je signifiais dans ma contribution à l’article de Sébastien A, c’est que le covidisme est une question de croyance. Une croyance quasi religieuse dans le pouvoir tout puissant de la sainte piqûre érigée pour la circonstance en sacrement.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Francis, agnotologue
      1/
      ...la référence aux décoloniaux

      & alliés, c’était juste pour prendre un exemple dans l’actualité de gens qui disent n’importe-quoi avec aplomb... toujours prêts à contredire en fait n’importe-quoi

      qui ne colle pas avec leur idéologie (leur doxa)
      2/
      Contredire vraiment la logique d’Aristoteles qui repose essentiellement sur 2 principes :
      -de non contradiction
      &
      -du tiers exclu
      n’est pas à la portée du premier venu...
      3/
      en ce qui me concerne, dans le cadre de la MQ Universitaire Non Annonante,
      j’y travaille pas mal, en me méfiant comme de la peste (pas du tout du covid) de la sémantique des uns et des autres....
      Vaste programme

      cqfd


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 mai 12:56

      @Mao-Tsé-Toung
       
      ’’ Contredire vraiment la logique d’Aristoteles qui repose essentiellement sur 2 principes : -de non contradiction & -du tiers exclu n’est pas à la portée du premier venu... ’’
       
      Au contraire, c’est à la portée de n’importe quel idiot.
       
      En revanche, « L’exploitation de la bêtise n’est pas à la portée du premier imbécile venu » (Yvan Audouard)


  • sylvain sylvain 1er mai 12:52

    Il existe au moins deux conceptions très différentes de la logique . La logique grec, l’étude des inférences, la conformité au bon sens et a la cohérence . Une logique en connexion avec l’ensemble de la réalité, qui est son seul étalon, et qui se propose de l’étudier .

    Et la logique de processus, ou la logique du jeux et, en pratique, la logique scientifique avant sa confrontation avec la réalité, avant l’empirisme . Celle ci présuppose de créer un monde imaginaire dans lequel les règles sont connues et bien déterminées et de faire évoluer ce monde imaginaire selon ces règles . On peut imaginer n’importe quel monde, avec n’importe quelle règle, avec ou sans rapport avec la réalité

    Nos dirigeants nous mènent selon cette deuxième logique . Il crée un monde, avec ses vérité et ses règles qui n’ont pas vraiment de rapports avec la réalité ( au point qu’on peut se demander si elle existe encore), refusent tout rapport avec l’empirisme mais veillent à garder une logique interne à leur récit, qui est d’autant plus importante qu’on s’éloigne de la réalité puisqu’on n’a plus rien d’autre auquel se raccrocher


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er mai 13:10

      @sylvain
       
      « Ron Suskind, un ancien éditorialiste du Wall Street Journal, a rapporté les propos d’un conseiller de George Bush, et son récit a depuis fait le tour du monde : ’’ vous appartenez à la communauté réalité (…) nous sommes un empire maintenant, nous créons notre propre réalité . C’est l’idée que d’abord vous créez un spectacle médiatique et, qu’ensuite, la réalité le rattrape et prend sa forme. ’’ C’est l’histoire des années Bush." (Naomi Klein)


    • sylvain sylvain 1er mai 14:25

      @Francis, agnotologue
      C’est l’histoire des années Bush.

      Je ne crois pas qu’ils aient arrêtés après bush, ni même qu’ils aient commencé là mais sinon c’est tout a fait ça . C’est vrai que c’est une faculté humaine que de faire advenir ses idées, cependant la plupart des gens adaptent leurs idées, leur conception du monde à la réalité et non l’inverse, ou dans une petite mesure : il y a un équilibre . Les gens que vous citez se prennent en réalité pour dieu, pensant qu’ils peuvent créer le monde a leur image . Ca a toujours donné le même résultat


    • I.A. 1er mai 14:33

      @sylvain

      Exact.
      C’est aussi ce qui fait que nos dirigeants ressemblent de plus en plus à des chimères qu’on voudrait renvoyer dans leur monde parallèle...


    • I.A. 1er mai 14:48

      @Francis, agnotologue

      Ça me fait penser à la prédiction ou prophétie autoréalisatrice : il est des niveaux de pouvoir qui rendent absolument tout possible, pour peu qu’on compisse les victimes collatérales et qu’on fasse abstraction des conséquences à long terme.


    • sylvain sylvain 1er mai 21:59

      il vaudrait mieux, sinonc’est nous qui finiront dans leur monde parrallèle


  • Rinbeau Rinbeau 1er mai 13:06

    elle expliqua doctement que s’il était vrai que la popularité de V. Poutine était bien de 60% environ chez ses concitoyens, il fallait garder à l’esprit que « 60% en Russie, ce n’est pas 60% en France »

    Hé oui, et à l’heure où tous les sondages merdiatiques vont de nouveau battre campagne, je vous incite chers citoyens à suivre mes préceptes :



        DE L’OPINION 

     

    Petit sondage maléfique,

    On te libère de ta cage,

    Dès lors qu’on a besoin d’un mage,

    Illusionniste en statistique

    Pour campagnes électorales.

    Les unes éditoriales

    Te présentent un peu volage

    Bien sûr ! Mais pas prostitué !

    Dès qu’on t’achète institué

    Comme indéfectible présage,

    On commente tes résultats,

    On en tire des postulats !

    Comment es-tu constitué ?

    On ne le sait ! Tour de passe-passe

    Tu dois influencer la masse !

    Il faut nous y habituer !

    Tu nous proposes un classement

    Même si l’on sait que tu mens.

    Alors tout ce qui t’embarrasse

    Disparaît de nos paysages.

    Tes chiffres et tes pourcentages

    Il faudrait tous qu’on les embrasse.

    Voudrait-on me dire de la sorte

    Pour qui faudrait-il que je vote ?

    J’invite quels que soient les âges

    Jeunes ou vieux, même en tombe

    Et malgré ce que l’urne incombe,

    A n’honorer tous les sondages

     

    Que d’une main un peu rebelle.

    Jetez les tous à la poubelle !

     

    Un abusé… désabusé !


  • cettegrenouilleci 1er mai 13:18

    à l’auteur

    Bonjour. Un grand merci pour cet excellent article.


  • Pierre Chazal Pierre Chazal 1er mai 13:21

    Absolument délicieux. Une chef d’oeuvre de... logique smiley


  • @Auteur

    Excellent article, style impeccable.


  • Rinbeau Rinbeau 1er mai 13:39

    La logique me semble toutefois très relative puisque nos repères sur lesquels reposent nos raisonnements sont souvent très différents.


  • ETTORE ETTORE 1er mai 14:06

    Bravo l’auteur pour cet excellent article !


    Oui, nous aurions du nous méfier, et regarder ce qui se passait dans les autres pays, économiquement, sanitairement, et voir en ces « grandes manoeuvres, financières et sanitaires » des test préparatoires. Des coups à blanc, pour mieux paramétrer le bombardement final .

    Nous avons été trop naïfs, trop imbus de notre éloignement, pour croire que ce !a n’était que « répétitions » à vues applicatives lointaines. Que des jeux pour banquiers oisifs. Et le trop fameux « tout, mais pas dans mon jardin » !

    Preuve que contrairement à eux, nous n’avons pas conscience de ce « globalisme », pourtant avertisseur d’ondes, d’une « gravité » qui se propage.

    Nous gérons à peine le présent, et ils essayent déjà de nous faire oublier le passé, à coup de récompenses futiles, comme celle de se ré-jouir, de ce qui nous appartenait en propre....Avant leur véto obscène ! Nous revendre notre propre liberté !

    Alors que dire du futur qui se profile à l’horizon ?

    Parce que il seras là, ce futur, inéluctablement, pour nous, pour eux, avec LA question que nous devrions nous poser...

    L’ont ils déjà écrit pour nous ?

     Et si oui, ....

    Où pouvons nous intervenir pour mettre leurs desseins, en défaut  ?

    En voyant ce qui peut se profiler dans un avenir plus ou moins proche, sans être devin, mais en s’inspirant des « essais » déjà menés aux states .

    Cela « pourrait » concerner«  »les labos laborieux« , qui comme vous le savez, engrangent depuis cette fable pandémique, des tomberaux de milliards à la pelle, sur la peau des humains, anesthésies par ce grand

     » linceul mortuaire de la conscience« déployé si visiblement, et pourtant....Et pourtant....

    Maintenant que ces COlabos, ont des montagnes de milliards amoncelés

    ( et qu’ils vont continuer à amasser, dans les années à venir, par des traitements touS aussi prolifiques en entrés de subsides )

    il risque d’y avoir une nouvelle finalité d’extermination des personnes, par une hausse des prix faramineuse, de certains traitements, jusqu’ici abordables ou pris en charge.

    (C’est là qu’on verras une collusion de plus entre cet état, et les COlabos, sous des prétexte d’un surcoût médical accusateur, dirigé vers ces  »irresponsables« responsables de leurs maladies, parce que

    ils n’ont pas voulu respecter les règles d’hygiène de vie.

    Ces faux et mauvais humains, qu’il faut éliminer pour assainir la société, maintenant sanctuarisée ( un temps) par les waxxins )

    ( Exemple de l’insuline aux states, qui a atteint des prix insolents, menant à la mort de personnes, dans l’incapacité d’accéder dorénavant à ces produits)

    Produits qui les faisaient vivre tranquilou, par des maladies redondantes, non solutionnées, peut être juste par intérêt financier ?

    Tel que le, VIH, le diabète, et autres maladies, qui par un simple calcul d’intérêt, ou de rentabilité, soumis à non production, si ce n’est à un prix exorbitant, conduisant de fait, à l’élimination pure et simple de toute une couche de population, qui n’as plus aucun intérêt à leurs yeux, économiquement parlant.

    Cela risque bien de devenir, le prochain volet de cette pandémie, qui atrophie l’esprit de ces » dirigeants", si bien dirigé contre les plus faibles, et à mon avis, leur seul but est de créer, CE monde de faibles ;

    Comme dit, si tu veux être grand, il y a deux solutions, tu peux l’être par ta grandeur d’âme, ou en coupant les pieds de la chaise, où tu as fait assoir, ,préalablement ton concurrent.....

    ( On voit bien qu’ils sont allé plus loin que cela, en remplaçant les chaises par des prie-dieu )

    Je ne vois pas beaucoup de grandeur d’âme, chez ces despotes....

    Par contre, par pur souci de recyclage, les pieds coupés des chaises, ( et vu qu’on est bien placé et plus bas qu’eux), je les leur mettrais bien, ........où je pense  !


    • HELIOS HELIOS 1er mai 16:53

      @ETTORE

      ... pas de commentaire, je signe votre texte !
      Cela vous fait une belle jambe, vous ne toucherez rien, sinon mon approbation,hélas gratuite... une valeur qui se perd !


    • Sébastien A. 1er mai 18:20

      @HELIOS
      Bonjour et merci beaucoup pour vos commentaires ! Oui, vous pouvez signer, vos compliments me paient suffisamment de ma peine.
      C’est agréable de pouvoir dire merci parfois sur ce site.


    • ETTORE ETTORE 1er mai 18:24

      @HELIOS

      Helios.... C’est une VALEUR qui compte beaucoup, croyez moi !
      Parce que même si nous fûmes 100 au départ, nous nous sommez retrouvés
      10 000. et plus !
      Ce que ne pourrons jamais dire, les contradicteurs, avec leurs simples visées, fallacieuses !


  • Rinbeau Rinbeau 1er mai 14:08

    D’ailleurs disserter de logique à propos de gens dont la logique est de semer la confusion pour la préservation de leurs seules logiques d’intérêts de classe est une perte de temps logique.


  • Rinbeau Rinbeau 1er mai 14:28

    A l’auteur,

    Paroles, paroles, paroles. Encore des mots, toujours des mots..

    Tout cela on le sait depuis longtemps, en ce qui me concerne, à l’ouest rien de nouveau !


  • Rinbeau Rinbeau 1er mai 14:49

    Quand aux aristocraties quelles qu’elles soient

    L’aristocratie a trois âges successifs : l’âge des supériorités, l’âge des privilèges, l’âge des vanités ; Sortie du premier, elle dégénère dans le second et s’éteint dans le dernier.

    C’est une question de temps !


    • Ausir 1er mai 16:07

      @Rinbeau
      Vous oubliez l’aristocratie de l’Age d’Or  inspirée , sage et légitime ,
      les hommes sont hiérarchisés naturellement , les sociétés primitives sont toutes organisées en classe , castes qui correspondent à une réalité de nature , vouloir détruire cela aboutit au chaos actuel ou personne n’est à sa place , personne ne sait plus ou est sa place ...ceux qui dirigent sont illégitimes et celà va de pair avec la perte de la spiritualité , de la connaissance du divin et de l’homme relié .


    • Rinbeau Rinbeau 1er mai 17:58

      @Ausir

      Vous nous refaites 300000 ans du passé de l’homo sapiens sur des bases de quelques siècles de poncifs historiques dont on sait pertinemment que leur chronologie est fausse. on ne sait rien des sociétés primitives !
       smiley 


  • HELIOS HELIOS 1er mai 16:49

    ... ahhh, merci « monsieur » l’auteur ! « monsieur », parce qu’il faut une sacrée dose de bon sens pour venir nous expliquer ce que tout le monde sait pertinemment, mais en totalité ou par tranche se permet de contester, de contredire ou d’ignorer.

    Que vous dire de plus : j’ai adoré vous lire ...

    Juste un détail qui me gène, « profondément » certes, c’est la ou les raisons qui font que plus de 190 pays de cette planete fassent pareil que chez nous !

    Profondément je vous ai souligné le terme, car c’est bien mon expression, mon sentiment et ma douleur dont le niveau de vulgarité n’arrive en rien a la hauteur de la pandemie.

    J’ai hélas peur que quel que soit l’issue du MACHIN-19, c’est une vaste chimère qui nous est tombée dessus et l’avenir tel que nous l’avions légitimement organisé va en prendre un coup.


  • cyrus CYRUS 1er mai 18:47

    Une sacre claque contre les propagandiste de la peur .

    une ode a la raison , pour que chacun remarque ces sophisme

    en temps « qu’ erreur » et non plus en tant que chose

    qui les depassent « un appareil sophistiqué »


    on est pas tous aussi malin et brillant que toi , mais avec un peut de logique et de raison on peut s’ abstraire de la propagande et chercher qui nous ment et dans quel but , le reste viendra de lui meme .


    Bravo et merci pour l’ article


  • Alex Alex 1er mai 18:50

    Super article merci ! Logique, bon sens, ... C’est toute notre intelligence et notre humanité qui ont décidé de nous abandonner. Mimétisme irrésistible entre l’homme et ses créations binaires. It will get worse before it gets better. Et c’est la prévision optimiste.


  • Feste Feste 1er mai 22:30

    Excellent article, bien écrit. J’ai bien aimé l’analyse de l’auto-autorisation, sommet ubuesque du délire ambiant.


  • Samson Samson 1er mai 23:03

    Merci pour cette très savoureuse démonstration ! smiley

    Si la logique est un instrument essentiel au gouvernement des personnes et des choses, il en va tout autrement en matière de « management » et de marketing publicitaire, où elle représente rien moins qu’un obstacle.

    Rien de pire en effet que la logique - dont l’exercice « complotiste » devrait, en l’état actuel d’avancement de notre belle modernité, être tout simplement interdit et rigoureusement pourchassé - pour démonter les slogans, qui ne s’adressent en aucun cas à la raison, mais visent à emporter l’adhésion émotionnelle.

    Si mon propos manque quelque peu de clarté pour les plus jeunes de mes contemporains, je leur rappelle qu’il fut un temps pas si lointain où des gens écrivaient encore des livres, et je les défie de me trouver un raisonnement étayé et sensé sur Twitter ( du fait qu’il n’y a tout simplement pas la place pour le développer) !

    A noter que - si même l’idée provient probablement des stratèges de Mac Kinsey, qui doivent bien de quelque manière justifier leurs gras émoluments à charge du contribuable - l’auto-autorisation de sortie est une spécificité totalement franco-franchouillarde nous ramenant au bon vieux temps des petits mots et autres justificatifs d’absence au cours ainsi que nos premiers succès graphiques à l’imitation de l’écriture et de la signature de nos parents ! Elle semble s’inspirer des meilleures méthodes jésuitiques, dont au moins certains collèges présentent l’originalité d’un règlement écrit à la première personne du singulier.

    Putain ! ... et on n’a pas l’air près d’être sortis de l’auberge ! smiley


  • ETTORE ETTORE 1er mai 23:06

    Mais on vit une époque d’inversion des valeurs, comme jamais auparavant.

    On ne trie plus, on remplis la cafetière, et on pense être le plus savant, de tout ce qui a été accumulé !

    MAIS.....

    Regardez, comment on nous serine pour la bonne bouffe, à regarder d’une attention sélective les nutriscores, Ou, gare aux mauvaises graisses.....¨Pouahhh, le vilain !

    Détailler avec votre smartphone, et sa merveilleuse application qui sauve de l’infarctus, la composition de chaque aliment, en rayon, se sentir à la fois Sherlock Holmes, DEUS REX MACHINA et JUGE SUPREME de la sauvegarde, du savoir s’alimenter, faire la chasse aux pesticides, réclamer, toujours et encore plus de logos certifiants.....( quoi au juste ?)

    Et....Et..... Cette ribambelle de suspicieux déVERTébrés, se précipite, sans

    CON-science aucune , à bras raccourciX, à la soumission épidermique, de la

    « seringue au CONtenu, certifiée, NON CERTIFIé » ?

    (Oui, certifiée UE, mais toujours pas, par les producteurs, c’est dire le voyage de l’étiquette, cela s’appelle de la « remballe » ou bien... ?)

    Alors, est ce que ce monde est devenu fou ?« 

    Sommes nous tellement remplis de doutes, de vérifications, et peut être également de certitudes personnelles du » se sauver de ce que ce monde peut produire « , que le trop plein de ces lubies, dégénère en comportement inverse ?

    Avons nous rempli notre cerveau, des inutiles, pour que la » vraie, raison vraie " en soit expulsée comme un vulgaire trop plein, gênant, empêchant de jouir, SIMPLEMENT du moment présent ?


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er mai 23:25

    Bill Gates, un homme d’une influence contagieuse, ou comment acheter le gens !

    .
    Il à donnée (ou disons corrompu) :
    .
    3,4 milliard $
    à l’OMS
    .
    Il a finance la répétition de l’Event 201 (simulation d’une pandémie Covid-19 peut avant l’arrivé du virus) qui à commence le même jour que les jeux militaires en Chine à WUHAN !

    .

    9 million de $ - Il a financé le journal le journal The Guardian

    .
    18 million de $ - Il a financé Anthony Fauci, directeur du Institut national des allergies et maladies infectieuses, un centre de recherche du département américain de la Santé
    .
    40 million de $ au professeur Chris Whitty
    Cette approbation était due au professeur Chris Whitty qui a accepté 40 millions de dollars de Bill Gates pour contrôler la promulgation des vaccins britanniques, et à Andrew Pollard (conseiller principal du groupe MRHA et préside le comité JVCI mandatant les vaccins.
    https://www.whatdotheyknow.com/request/scientific_advisers_is_their_pos
    .
    53 millions de $
    à la chaine de télévision BBC

    .

    155 million de $ avec lequel il a financé le CDC (Centers for Disease Control and Prevention)

    Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies forment ensemble la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique.

     .

    243 million de $ à l’université d’OXFORD
    .
    40 million de $ 
    - à l’Imperial College London (la ou on trouve également le Mr Niall Ferguson l’épidémiologiste pro-confinement)
    L’épidémiologiste britannique star, Neil Ferguson, est accusé par certains observateurs d’avoir conduit de nombreux pays au confinement, sur la base d’un modèle mathématique exagérant les prévisions du nombre de morts liées au Covid-19.

    .
    870 millions de $ à la John Hopkins University (c’est elle qui nous à annoncé les nombres des morts les statistiques ...) façon de faire gonfler les chiffres !!!

    .

    3 milliard de $ à GAVI et le 2020

    Gavi, l’Alliance du Vaccin, aide à vacciner près de la moitié des enfants du monde contre les maladies infectieuses mortelles et invalidantes

    .
     ????? $ Moderna (Vaccin ...)
    .
    4 million de $ pour le journal Le Monde
    Pourquoi la Fondation Bill & Melinda Gates a subventionné le journal Le Monde à hauteur de 4 millions de dollars ?
    .
    donc 1,9 million de € en 2019 au journal Le Monde
    https://www.mediapart.fr/journal/international/081019/la-fondation-gates-donne-19-million-d-euros-au-monde?onglet=full

     

    .

    La fondation Gates est l’acteur non étatique le plus puissant de la planète. Sa dotation financière est d’environ 46,8 milliards de dollars en 2018, un montant supérieur au produit intérieur brut (PIB) de la Côte d’ivoire, de la Jordanie ou encore de l’Islande. Si la fondation Gates était un Etat, selon les données de la Banque mondiale, elle serait le 91e plus riche du monde.

    Son poids est particulièrement important dans le domaine de la santé, son cœur d’activité. La Fondation Bill et Melinda Gates est le deuxième plus important contributeur au budget biennal de l’OMS, et s’apprête à passer premier après le gel des financements américains. Elle est par ailleurs, devant les Etats-Unis, le principal financeur de l’alliance GAVI, l’Alliance pour les vaccins.

    Bill Gates avait alerté sur le risque d’une pandémie. En 2015, à l’occasion d’une conférence TED, Bill Gates alerte sur le fait que « nous ne sommes pas prêts pour la prochaine pandémie », en prenant pour preuve l’impréparation des États et des institutions scientifiques et sanitaires lors de la dernière apparition d’une épidémie d’Ebola.

    Il décrit le profil d’une maladie qui serait plus dangereuse : un virus aérien, avec une période d’incubation asymptomatique mais contagieuse, comme la grippe de 1918. Une menace connue des épidémiologistes depuis l’épidémie de SRAS, en 2002-2003.

    Quatre ans plus tard, le centre américain Johns-Hopkins, qui mène des études financées par le gouvernement et des mécènes privés comme la Fondation Bill et Melinda Gates, organise un exercice de simulation de « pandémie fictive de Coronavirus » appelé « Event 201  », réunissant des décideurs mondiaux et des épidémiologistes, afin de réfléchir à une réponse coordonnée en cas d’apparition d’un nouveau virus.

    Un brevet de vaccin sur un Coronavirus existe. La fondation du cofondateur de Microsoft finance bel et bien le centre de recherche britannique Pirbright, connu ses travaux épidémiologiques. Et celui-ci a déposé en 2015 un brevet portant un vaccin contre un coronavirus.
    .
    Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
    .
    Alors que le bilan 2016 des aides versées à la presse pour 2016 a été rendu public la semaine dernière, Médiapart a calculé que quasiment la moitié de ces subsides étaient allés à des journaux détenus par 7 milliardaires et une banque.
    .
    Ainsi, (Le Parisien, Aujourd’hui en France et Les Échos), journaux possédés par Bernard Arnaud, première fortune de France, touche 12,3 millions d’euros, soit 15 % des aides publiques directes à la presse.
    .
    Les titres de Patrick Drahi (Libération, le groupe L’Express, BFM-Business, BFT-TV, RMC), ont reçu plus de 7 millions d’euros en 2016. « Les banques [lui] ont prêté près de 50 milliards d’euros pour se lancer dans une folle boulimie d’achat, notamment dans les télécoms », rappelle le journal en ligne.
    .
    Autre exemple, Serge Dassault, via principalement Le Figaro, a obtenu 6,3 millions d’euros.
    .
    Autre révélation du journaliste de Médiapart, Laurent Mauduit, l’importance croissante des aides versées par les géants de l’internet Google et Facebook, ainsi que de la Fondation Bill et Melinda Gates, à la presse nationale. Parmi les journaux ayant reçu des financements : Valeurs Actuelles, Le Monde, Libération, Le Figaro, Les Échos, Les Inrocks, Paris-Match... L’Agence France Presse, France Télévisions, BFM-TV, 20 Minutes et d’autres sont aussi partenaires de Facebook pour la mise en place d’un système de lutte contre les « fake news », présentant le risque de dériver en « police éditoriale », craint Médiapart.


    • slave1802 slave1802 2 mai 00:06

      @eau-du-robinet

      Et quelle est le retour sur investissement de cette débauche de dépense ?

      Normalement, quand un grand gourou de Wall Street investis un dollar, c’est qu’il sur d’en ramasser un dizaine à la sortie. Dans le cas de Bill Gates j’ai du mal à entrevoir la moindre stratégie commerciale derrière toutes ses dépenses, peut-être pourriez-vous nous expliquer ?


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 2 mai 08:59

      Bonjour slave1802,
      .
      En rassemblent les informations que je pu trouver on peut déduire qu’il y à certainement un grand retour sur investissement pour Bill Gates !
      .
      Pour Pfizer, les ventes du vaccin conçu avec BioNTech devraient rapporter 15 milliards de dollars et représenter un quart de son chiffre d’affaires.

      De leur côté, AstraZeneca et Johnson & Johnson affichent des commandes de 3 et 1 milliards de doses pour leurs cocktails.

      Ma source des prix

      Donc pour BioNTech/Pfizer :: 15$ milliards

      et en partent de ses informations
      AstraZeneca :: 1,78 $

      * 3 000 000 000 = 5,34$ milliards
      Johnson et Johnson :: 8,50$ * 1 000 000 000 = 8,5$ milliards
      Moderna :: 18$

      * ??? = 

       ???
      CureVac :: ??
      Novavax :: ??

      Sanifi/GSK :: ??
      etc.
      .
      Si on se reporte sur le tableau que j’ai commencé à dresser, tableau non complet et en excluent le Vaccin AstraZeneca qui prêtent de produire à cout coûtant j’arrive déjà à 23,5$ milliards !

      .
      Rappelons que chacun de ces vaccins nécessite deux injections à quelques jours d’intervalle il faut donc multiplier ses sommes par deux !
      .

      La seconde tendance, représentée outre-Atlantique par Pfizer et Moderna, assume quant à elle un profit immédiat. A l’été 2020, le PDG de Pfizer, Albert Bourla, jugeait d’ailleurs que l’idée de ne pas faire de bénéfice était «  radicale et fanatique ». S’il évoquait un profit « marginal » pour son groupe grâce au vaccin, une note d’un analyste américain estimait pour sa part la marge commerciale entre 60 et 80 %. Plutôt confortable. source
      .
      Si je prend le 23,5$ milliards

      avec une marge moyenne de 70% cela fait pour Pfizer et J&J une marge de bénéfice net de 16,45$ milliards !
      Cette somme exclus les autres fabricants donc je n’ai pas pu trouver des chiffres.

      .
      Une troisième dose du vaccin Pfizer « probablement » nécessaire

      et après ils vont certainement nous imposer au moins deux vaccins / année !!!

      .

      Un pays intrigue en bas de ce classement, il s’agit de la Chine. Alors que le pays est en possession d’un vaccin depuis l’été dernier, moins de 4 % de Chinois ont reçu une injection à ce jour, soit un environ 50 millions de personnes.

      « La Chine est un pays guéri, la pandémie est sous contrôle, expliquait le Docteur Tao Lina, expert en vaccins dans le journal de France 2, jeudi soir. Il n’y a donc pas d’urgence à vacciner par rapport à notre immunité collective. »

      .

      « Le vaccin anti-Covid va rapporter énormément d’argent aux laboratoires pharmaceutiques, reconnaît Nathalie Coutinet, économiste de la santé et enseignant-chercheur à l’université Paris-13. Pour eux, c’est une belle opportunité. Même Sanofi, qui a pris du retard sur le vaccin, a gonflé ses résultats grâce à la crise, notamment avec les ventes de Doliprane ». Pourtant, tous les laboratoires lancés dans la course face au coronavirus depuis début 2020 ne sont pas – au moins dans leur communication – sur la même ligne lorsqu’il est question de profits.
      .
      Bill Gates n’est pas un bienfaiteur mais un rapace qui attend son retour à l’investissement... des bénéfices très confortables sur investissement .
      .

      La question qu’il faut se poser est la suivante :
      Que contiennent toutes ses vaccins / thérapies géniques EXPÉRIMENTALES ?

      .


  • @Auteur,

    Cet article étant excellent, me permettrez-vous de le republier via mon propre média ? Ca lui ferait toujours quelques milliers de lectures en plus, et si on publie, c’est quand même pour être lus smiley


    • Bendidon Bendidon 1er mai 23:45

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Quelques milliers de lectures en plus !!!!!
      Ah ben didon n’en jetez plus
       smiley


    • Bendidon Bendidon 1er mai 23:48

      @Bendidon
      Sinon ya aussi les voix du panda lu jusqu’en CHINE
      https://www.panda-france.net/
       smiley


    • Bendidon Bendidon 1er mai 23:50

      @Bendidon
      Sinon ya aussi les voix du panda lu jusqu’en CHINe
      https://www.panda-france.net/
       smiley


    • @Bendidon

      Chacun des articles publiés sur mon site fait pourtant des milliers de lectures, qu’est-ce qui te choque ? Tu pensais que j’avais 3 visiteurs par mois ? Mon site existe depuis 2015...

      Il y a des outils permettant la mesure précise du nombre de visiteurs uniques, des visites pour chaque page, etc. Le plus connu est Google Analytics, moi j’utilise Matomo. Les deux se caractérisent par le fait qu’ils mesurent les interactions, soit des vrais visiteurs, pas les bots.

      J’ajoute qu’il est configuré de sorte à ne compter que les visites des personnes non connectées, donc pas les miennes smiley

      Et à ça il faut ajouter une petite base d’abonnés à la newsletter, soit un peu moins de 600 personnes aujourd’hui (adresses vérifiées en double optin).


    • slave1802 slave1802 2 mai 00:09

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      600 adresses mails stockés depuis 2015 ! La RGPD a du te donner du boulot...


    • @slave1802

      600 adresses mails stockés depuis 2015 ! La RGPD a du te donner du boulot...

      J’ai pas commencé ma newsletter en 2015, mais quand j’ai commencé c’était directement en double optin. Je respecte donc parfaitement les critères RGPD (peu de webmasters prennent cette peine).

      Rien à adapter, rien à modifier, le double optin consiste précisément à s’assurer du consentement des abonnés (et sa vérification). Après ils peuvent se désabonner en cliquant le lien fourni dans chaque newsletter (ça arrive).

      Voilà te reste plus qu’à me dénoncer, ça va être rigolo smiley

      PS : le double optin fait partie intégrante des modules de newsletter aujourd’hui, rien de magique.


    • @Bendidon

      Sinon ya aussi les voix du p@nda lu jusqu’en CHINe

      Surtout en Chine smiley


    • slave1802 slave1802 2 mai 00:53

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Qui parle de dénoncer ? Complexe de persécution peut-être ?


    • @slave1802

      Qui parle de dénoncer ? Complexe de persécution peut-être ?


      Ok, on se fait un câlin ? Désolé si j’ai brusqué ton petit coeur de plâtre smiley


    • Sébastien A. 2 mai 07:57

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Bonjour Philippe, oui bien sûr. On écrit effectivement pour être lu. Merci et bon dimanche.


    • Bendidon Bendidon 2 mai 09:32

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      mon ami le panda va être jaloux smiley


    • @Sébastien A.

      Bonjour Sébastien,

      Il se trouve ici, à la Une smiley


  • slave1802 slave1802 1er mai 23:56

    6000 morts dans le monde (en 3 ou 4 mois, je crois) suite à une vaccination c’est un scandale incroyable, un complot planétaire.

    6000 morts en deux jours en Inde, c’est du pipi de chat, un non-événement total.

    Alors, 6000 ? c’est un chiffre sérieux ou pas ?


    • @slave1802

      6000 morts en deux jours en Inde, c’est du pipi de chat, un non-événement total.

      Faut ramener ça à la population de 1,3 milliards et là du coup, c’est tout de suite moins impressionnant.

      https://www.levilainpetitcanard.be/stats_covid/

      Mais tu le savais déjà, hein ?


    • sirocco sirocco 2 mai 13:15

      @slave1802

      Même si cela vous échappe, il est normal de moins accepter 6000 morts dus à un geste thérapeutique censé vous protéger en vous immunisant, que 6000 morts causés par une infection virale.


    • Iris Iris 2 mai 13:32

      @sirocco
      Surtout que c’est un geste thérapeutique sur des gens en bonne santé.
      Ceci dit, je ne crois pas du tout aux chiffres que vous annoncez (6000 pour 6000) qui faussent la perception qu’on peut avoir de l’utilité de la vaccination.


    • @Iris

      la perception qu’on peut avoir de l’utilité de la vaccination.


      Le vaxxin n’a strictement aucun intérêt en population générale, d’autant qu’il n’empêche nullement la contamination, ni même de développer le covid (induit ?) et d’en crever.

      Ca pourrait à la rigueur pour les populations à risque soit >75a avec comorbidités, et encore j’ai de gros doutes, on peut parfaitement traiter le covid.

      Faut pas nous la jouer peste noire, hein.


    • Iris Iris 2 mai 13:52

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Faut pas nous la jouer peste noire, hein.

      Amalgame induit par votre raisonnement binaire ... et/ou tentative de manipulation.

    • @Iris

      Amalgame induit par votre raisonnement binaire


      Mes chiffres sont faux, chère amie ? Parce que s’ils ne le sont pas, t’es juste en train de faire du vent.


    • Iris Iris 2 mai 14:05

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Il ne s’agit pas de vos chiffres, vous voulez être partout à la fois, alors forcement vous n’arrivez pas à suivre.

      Si vous ne voulez pas me répondre à coté, il vous faut reprendre à partir de « sirocco 2 mai 13:15 ».


    • @Iris

      J’ai répondu sur tes délires vaxxinaux. De manière factuelle.


    • Iris Iris 2 mai 14:14

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Vous avez répondu à coté de la plaque et refusez de l’admettre.


    • @Iris

      Vous avez répondu à coté de la plaque et refusez de l’admettre.


      T’es encore plus biesse que t’en as l’air, on dirait.


    • Iris Iris 2 mai 14:29

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Vos enfantillages n’y changeront rien, vous répondez à coté de la plaque et refusez de l’admettre. 


    • @Iris

      Vos enfantillages n’y changeront rien, vous répondez à coté de la plaque et refusez de l’admettre. 


      Tu trolles, ma grosse ?


    • Iris Iris 2 mai 14:36

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Remontez à l’origine de mon commentaire comme je vous l’ai indiqué, et vous verrez que vous êtes le troll... mais refuserez de l’admettre bien évidemment.


  • LeMerou 2 mai 07:07

    @ L’auteur.

    Je souscris totalement à votre vision et votre écrit, j’aurais simplement induit aussi le fameux « bon sens ».

    Bravo


  • zygzornifle zygzornifle 2 mai 08:40

    Le gouvernement laisse pourrir la situation comme il l’a fait pour les gilets jaunes, il compte trop sur la vaccination dont on ne sait même pas si elle sera efficace a court terme.... 


    • Ecométa Ecométa 2 mai 10:51

      @zygzornifle

      Selon l’Insee, et il convient de le savoir, de 0 à 49 ans, en 2020 sur 2019, et malgré le covid-19, il y a eu 649 décès de moins ! Et + 1.599 pour la tranche des 50 à 64 ans

      Vous avez, dans cette tranche d’âge, les moins de 50 ans plus de possibilités de mourir d’une « thrombose » lié au « vaccin génétique » que de la Covid-19 ! Où est le bénéfice risque de se faire vacciner pour cette population ? Et apparentement ce sont des jeunes qui décèdent d’une thrombose après vaccination !

      Même, ils parlent de vacciner les enfants qui ne sont absolument pas touchés par le Covid-19. Des enfants dont on va à coup sûr diminuer le système immunitaire avec ce type de « vaccin génétique » ! La aussi c ’est criminel car un système immunitaire doit être agresser pour apprendre à performer !

      Le bénéfice est surtout pour Big-pharma ; qui plus est économiquement tout ça, toute cette « chienlit économique » pour des lits de réanimation supplémentaires qui auraient coûtés « peanuts » à côté" de cette ardoise covid-19 collective et que dire des gens disparus de manière criminelle ?
       


    • sirocco sirocco 2 mai 13:18

      @zygzornifle

      Erreur ! On est absolument sûr que la vaccination de masse sera très efficace pour l’enrichissement des actionnaires de Big Pharma. N’est-ce pas la seule chose qui compte ?...


  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 2 mai 09:21

    @ l’auteur

    Excellent, un délice à lire. Tiens, je m’en vais même le relire pour le plaisir.

    Et quelle synthèse !!! Comme quoi les choses bien exprimées n’ont pas besoin d’artifices diarrhéique.


  • Ecométa Ecométa 2 mai 10:22

    « Au début de la crise, et contre tout bon sens, il a été conseillé aux malades de rester chez eux plutôt que de se faire soigner par leurs médecins, au motif putatif de ne pas « encombrer les urgences…. Ils sont, ceux qui sont restés malades chez eux, massivement morts dans les premiers jours d’hospitalisation, justifiant la prétendue mortalité du COVID !

    En effet, 18 % décédaient le premier jour de leur arrivée à l’hôpital en « région parisienne » et 50 % le troisième jours. Ce n’était pas le cas de l’IHU de Marseille, chez « Didier Lembrouille », qui, lui, soignait les gens !

    Pour prendre conscience des dégâts, il suffit à partir des tableaux annuels de l’Insee, de faire une simple soustraction d’une année sur l’autre, pour le savoir, mais vous n’évoquez pas le chiffre ! C’est pourtant là qu’est le vrai scandale sanitaire en France !Il s’agit du surcroit de décès à domicile + 23.000.

    C’est la première fois depuis 50 ans qu’il y a plus de décès à domicile + 23.000 contre seulement +15.000 à l’hôpital. Habituellement d’années en années il y a moins décès à domicile, - 1.800 en 2019 sur 2018.

    Qui plus est, seulement un surcroit de + 15.000 décès à l’hôpital quand « Santé Publique France », organisme de propagande gouvernementale, nous donne 48.000 décès à l’hôpital, et ceci pour 10 et non 12 mois. Toujours en soustrayant, 2020 et 2019, en Ehpad le surcroit annuel est de +15.000 quand SPF nous donne 24.000 décès pour les décès en Ehpad !Il y a là des différences qui sont très intrigantes

    Il faut bien préciser, concernant ce surcroit de +23.000 décès à domicile, totalement criminel, et qui devrait être passible du tribunal, que ce surcroit de décès est lié aux ordonnances, non pas médicales, mais plus simplement « gouvernementales » de ne pas soigner  ; d’attendre d’être au plus mal ! Et on connait le résultat : des gens, par milliers, décédaient à domicile d’hypoxie siliceuse !

    Un problème, cette « hypoxie silencieuse », que ce gouvernement de « comiques troupiers », dans ses dernières conférences de presse, un peu tard, vient seulement d’évoquer ! Alors, que dès le début, et c’était connu, il fallait, avec tous les médias, prévenir les gens à risque d’acheter un « oxymètre » afin de surveiller leur taux d’oxygénation dans le sang !

    « que pour ne pas contaminer les autres, le mieux est de porter un masque, et que, qui plus est c’est un devoir moral de ne pas tuer son prochain (c’est écrit à la fois dans la Bible et dans le Code pénal), alors il est obligatoire de le porter, ainsi le gouvernement ne peut faire autre chose que d’en imposer le port par morale civique et de sanctionner ceux qui ne le portent pas, car ce sont de mauvais citoyens et des égoïstes-complotistes ».

    Alors que ce gouvernement entend nous donner des leçons de civisme, il laisse mourir des gens chez eux alors qu’ils auraient pu être soigné : c’est un comble ! Non ?  


Réagir