lundi 30 novembre 2020 - par Méchant Réac

La Méchante Semaine n° 2020-48 du 23 au 29 novembre 2020

 

Un grand nombre de sujets a été abordé lors de notre Méchante Semaine n° 2020-48 (du 23 au 29 novembre). Candidat ou pas candidat en 2022, le Général Philippe de Villiers nous a gratifiés de ces réflexions et ses préconisations que vous retrouverez ci-dessous dans « l’instant DE VILLIERS ». Méchant Réac ! ® a ensuite abordé les questions : 


- du Séparatisme islamiste avec Alexandre DEL VALLE, Hala OUKILI et Gil MIHAELY. 

- de la Collaboration islamo-gauchiste par Élisabeth LEVY 

- des Caricatures de Mahomet par Chantal DELSOL 

- de L’école libre par Anne COFFINIER 

- de l’Immigration par Patrick STEFANINI 

- des Bavures de policiers par Alain BAUER, Xavier RAUFFER et André CHEVALLIER 

- du débat sur la Loi dite " sécurité globale " par Philippe BILGER, Bertrand CAVALLIER et Régis DE CASTENAU 

- du Dogme égalitariste par Douglas MURRAY 

- de la Pensée dominante par Gregory ROOSE 

- de la Jalousie française par Olivier BABEAU 

- de la Folie écologiste par Étienne GERNELLE, Ferghane AZIHARI et Jean Éric SCHOETTL 

- du Nihilisme sanitaire français par Pierre MANANT, Arnaud BENEDETTI, Guy André PELOUZE, André COMPTE-SPONVILLE, Julia DE FUNES et Agnès VERDIER-MOLINIE 

- de la Constitutionnalisation de la laïcité par Ferdinand MELIN-SOUCRAMANIEN 

- des Tensions internationales par Gil MIHAELY, Laurent SAILLY, Valérie TORANIAN et Xavier RAUFFER 

- d’Économie mondiale par Nicolas BAVEREZ 

L’INSTANT DE VILLIERS 

GÉNÉRAL DE VILLIERS : JE SAIS CE QU'ON PEUT FAIRE ET NE PAS FAIRE 
Candidat ou pas candidat en 2022 ? Le général entretient le mystère sur ses envies. Il ne dit pas non, mais ses proches se montrent sceptiques. 

Car l'ancien chef d'état-major des armées, qui promeut actuellement un livre intitulé L'Équilibre est un courage (Fayard), ne fait rien pour démentir l'hypothèse d'une candidature à la présidentielle de 2022. 
« J'ai "gouverné" pendant 10 ans, je sais ce qu'on peut faire et ne pas faire », prévient-il dans un rare moment d'abandon, laissant entendre qu'il pourrait avoir un rôle dans la conduite des affaires. 
L'auteur à succès compense le manque de sens politique qu'on lui prête par une discrétion maniaque. Rares sont ceux qui connaissent réellement ses intentions. 
Il doit aussi composer avec les hésitations de ses proches, militaires et patrons, qui se demandent s'il faut l'encourager dans cette démarche ou si elle n'est pas pour le moins aventureuse. 
La recherche d'un collaborateur de haut niveau dans le milieu militaire fait cependant dire qu'il pourrait peut-être y aller, au cas où… 

PIERRE DE VILLIERS : NOUS SOMMES ASSIS SUR UN VOLCAN 
Face à l'empilement des risques et des crises, l'ancien chef d'état-major des armées craint une explosion de la situation. Islam radical, terrorisme, mondialisation déséquilibrée, migrations démultipliées, État de droit dépassé, société postmoderne aux valeurs inversées : Pierre de Villiers livre ses préconisations pour éviter que la France sombre. 

SEPARATISME ISLAMISTE 

ALEXANDRE DEL VALLE : L'INTROUVABLE “ISLAM DE FRANCE” OU LES DÉFAILLANCES DU PLAN DE LUTTE CONTRE LE “SÉPARATISME ISLAMISTE” 
Emmanuel Macron semble décidé à combattre le totalitarisme islamiste, et pas seulement le jihadisme, son continuum violent. Appelant à un “réveil républicain”, il a annoncé des mesures “fortes” en attendant le projet de loi de lutte contre les séparatismes, qui sera présenté le 9 décembre. Alexandre del Valle salue un diagnostic, certes tardif, mais lucide, mais regrette que le gouvernement ait confié au CFCM, infiltré par des Etats étrangers et des mouvances islamistes, la tâche d'élaborer le futur Conseil chargé de “labelliser” les imams et la “charte de l'islam”, qui aurait dû être confiée à de vrais modérés. 

Demander au CFCM de lutter contre l'islamisme c'est comme demander aux Trotskistes de lutter contre le marxisme… 

HALA OUKILI ET GIL MIHAELY : L’ISLAMISME, LE SURMOI DE L’ISLAM ? 
Après des décennies de violence on ne peut plus dire que l’islam n’a rien à voir avec l’islamisme. Chaque attentat met en évidence une cascade de complicités allant de la relativisation à l’apologie, de l’indulgence à la justification, le tout enrobé d’un complotisme victimaire. 

Les témoignages d’enseignants et de fonctionnaires s’enchaînent, révélant que l’assassin n’était ni un cas isolé ni un loup solitaire. 

COLLABORATION ISLAMO-GAUCHISTE 

ELISABETH LÉVY : DERNIER ARRÊT AVANT LA SOUMISSION 
L’effroyable assassinat de Samuel Paty a obligé les athlètes du déni à ouvrir les yeux. Beaucoup les ont déjà refermés. Les Français, eux, savent que le compte à rebours a commencé. Il est encore temps de contrer la progression islamiste dans le cadre de l’État de droit. Mais le respect du droit n’interdit pas l’usage de la force. Faute de quoi nous devrons choisir demain entre la guerre civile et la résignation. 

Nous ne voulons pas « vivrensemble » avec des gens qui sortent leur poignard quand ils entendent le mot culture française. 

CARICATURES DE MAHOMET 

CHANTAL DELSOL : CARICATURES, DISTINGUER LE DROIT ET LA MORALE 
La philosophe défend une position à contre-courant sur la question des caricatures de Mahomet. 

Bien sûr, on a le droit ! Est-ce que le droit permet tout ? N’y a-t-il pas aussi la morale, la civilité devant le sacré des autres. Il ne s’agit pas ici d’autocensure par lâcheté, mais de restriction par délicatesse. 
On résistera au terrorisme islamiste par les lois sur l’immigration, par les services de police et de justice, par l’éducation, mais sûrement pas par l’usus et l’abusus du droit au blasphème. 

VIVE L’ECOLE LIBRE 

ANNE COFFINIER : NOUVELLE ATTAQUE ANTI-FAMILLE, LE PRÉSIDENT MACRON VEUT LA MORT DE L'ÉCOLE À LA MAISON 
Anne Coffinier est présidente de Créer son école, d'Educ’France et fondatrice de la Fondation Kairos pour l’innovation éducative à l’Institut de France. Elle réagit pour L'Incorrect au volet éducatif de la loi de lutte contre le séparatisme qui menace selon elle la liberté d'enseigner. 

Les attentats islamistes se multiplient, les jeunes musulmans soumettent à une rude pression les professeurs de l’Éducation nationale qui doivent s’autocensurer toujours plus pour ne pas être inquiétés dans un nombre toujours plus important d’établissements. 
On aurait pu s’attendre à ce que le projet de loi concentre les efforts sur la rescolarisation des absentéistes et des décrocheurs, qui se comptent par centaines et centaines de milliers. 
Serait-ce un gros mot que la famille ? Pourquoi faudrait-il criminaliser le fait qu’elle veuille s’occuper de ses propres enfants et les instruire ? 

IMMIGRATION 

PATRICK STEFANINI : IMMIGRATION. CES RÉALITÉS QU’ON NOUS CACHE 
Pour écrire son livre Immigration. Ces réalités qu’on nous cache, Patrick Stefanini s’est livré à une enquête rigoureuse et approfondie sur des chiffres qu’aucun gouvernement ne veut rendre publics depuis plus de trente ans. 

Nous avons perdu le contrôle de notre politique migratoire. 
Au-delà d’un certain seuil, l’immigration affecte la cohésion de la société d’accueil. 
La politique d’immigration n’est plus pilotée ni par l’exécutif ni par le Parlement, ­sinon de manière très partielle, mais par les diasporas. 
Il faut poser en principe que la demande d’asile doit être déposée et traitée quand le demandeur est à l’étranger. La France a l’un des meilleurs réseaux consulaires au monde : utilisons-le ! 
Aujourd’hui, on peut obtenir une carte pluriannuelle, qui peut aller jusqu’à quatre ans, sans avoir ne serait-ce que des rudiments de français. Il faut seulement avoir ­assisté aux cours ! 
L’Allemagne devrait nous servir d’exemple : elle ne laisse pas le choix de sa commune de résidence au demandeur d’asile  ; celle-ci lui est désignée d’office. 

« BAVURES » DE POLICIERS, CONSEQUENCES DE L’INSECURITE GLOBALE 

Publicité

ALAIN BAUER : LES POLICIERS DOIVENT ABANDONNER CET ESPRIT DE CORPS QUI LES INCITE À PROTÉGER LES LEURS 
Le professeur de criminologie et fin connaisseur des questions de sécurité estime que si elles ne sont pas « systémiques », puisque la hiérarchie ne les encourage pas, les bavures commises par des policiers affaiblissent néanmoins trop souvent la légitimité des forces de l’ordre. Il plaide pour d’importants efforts de formation des effectifs de police. 

Les sanctions dans l’univers policier sont fortes et fréquentes. 
L’effort engagé par la Gendarmerie nationale en matière de formation n’a pas été compris ni dupliqué par la Police nationale. 

ALAIN BAUER POINTE “LE CUMUL DE FRUSTRATIONS” DANS LA POLICE À L'ORIGINE “D'ÉVÈNEMENTS INTOLÉRABLES” 
Pour le criminologue Alain Bauer, l'agression d'un producteur de rap par des policiers, dont les images tournent depuis deux jours sur les réseaux sociaux, traduit une violence de moins en moins contenue chez les agents, conséquence de la frustration liée à la difficulté d'exercer leur métier. 

Du fait d’une faiblesse inédite de l’Etat, on est loin d’un équilibre acceptable entre protection des policiers agressés et punition des brebis galeuses. 
Il ne faut pas laisser croire qu’on pourrait interdire la prise d’images lors des interventions. 

XAVIER RAUFER ET ANDRÉ CHEVALLIER : CE PROBLÈME D’ENCADREMENT DE LA POLICE NATIONALE AUQUEL DOIT ABSOLUMENT S’ATTAQUER LE GOUVERNEMENT (VIOLENCES CONTRE UN PRODUCTEUR) 
Trois policiers ont été suspendus jeudi de leurs fonctions après la diffusion sur les réseaux sociaux et par le média Loopsider d'une vidéo d'un homme, producteur de musique, passé à tabac par ces membres forces de l'ordre. Comment expliquer ces faits ? L'encadrement de la police est-il en cause ? 

LOI DITE « SECURITE GLOBALE » 

PHILIPPE BILGER : ILS VOIENT DANS LES NÉCESSAIRES LOIS SÉCURITAIRES NOTRE « ASSERVISSEMENT DE DEMAIN »… 
Je ne crois pas à la « mise entre parenthèses de l’exigence démocratique » qui résulterait des dispositions exceptionnelles qu’une insupportable actualité contraindrait à prendre. 

Me Henri Leclerc, Me Patrice Spinosi : « Il me semble que ce n’est pas offenser ces intelligences déprimées que de les qualifier de prophètes de malheur démocratique ». 

BERTRAND CAVALLIER ET RÉGIS DE CASTELNAU : LE GOUVERNEMENT EN PLEIN DÉRAPAGE INCONTRÔLÉ SUR LA SÉCURITÉ ET LES LIBERTÉS PUBLIQUES ? 

Conscient de ses failles sur le régalien, le gouvernement, notamment sous l’impulsion de Gérald Darmanin, a décidé de faire des démonstrations d’autorité. Problème, au-delà de l’affichage qui tient lieu si souvent de politique ces dernières années, l’application de sa stratégie est-elle maîtrisée ? 

DOGME EGALITARISTE 

DOUGLAS MURRAY : L'ÉTRANGETÉ DE NOTRE ÉPOQUE EST L'EXACERBATION DE LA DIFFÉRENCE 
Le Britannique Douglas Murray démystifie les combats sociétaux de la gauche, en particulier la politique des identités. Entretien. 

Une folie collective semble s'être emparée de notre époque : l'imposition d'une nouvelle idéologie selon laquelle “il n'existe aucune différence entre homo et hétérosexualité, hommes et femmes, racisme et antiracisme”, faisant craindre violence, atomisation et régression des droits. L'un des écrivains britanniques les plus remarqués de sa génération, Douglas Murray, se penche, dans un nouveau livre, sur la genèse et les conséquences de cette situation. Homosexuel, il porte un regard averti sur les problématiques de genre et d'identité, qu'il expose avec force exemples et analyses. Un ouvrage précieux pour préserver l'esprit critique et le bon sens. 
 

L'esprit vraiment libéral ne s'intéresse pas à savoir si un roman a été écrit par un homme ou une femme, mais si c'est un bon roman. 
La lutte pour les droits des homosexuels a été largement gagnée une fois que les gens ont réalisé que ceux d'entre nous qui sont homosexuels n'ont pas choisi d'être homosexuels. 

PENSEE DOMINANTE 

GRÉGORY ROOSE : SLEEPING GIANT, DES MÉTHODES STALINIENNES AU SERVICE DE LA PENSÉE DOMINANTE 
Acteur courageusement anonyme du totalitarisme de la pensée, Sleeping Giant contraint les marques à ne plus financer des médias comme Cnews ou Valeurs actuelles. Des méthodes qui s’inspirent de pratiques staliniennes, analyse notre chroniqueur Grégory Roose. 

Sleeping Giants a fait de la délation mensongère une spécialité, et de sa collaboration avec la pensée dominante une fierté. 
L’activisme de Sleeping Giant se place au cœur du totalitarisme de la pensée en érigeant l’Homo Anonymus en arbitre ultime de ce qui lui est conforme et de ce qui la menace 

JALOUSIE FRANCAISE 

OLIVIER BABEAU : L’OBSESSION POUR LE PATRIMOINE DE DUPOND-MORETTI, SYMPTÔME D’UNE HAINE DE LA RÉUSSITE 
Pour le président de l’Institut Sapiens, les critiques adressées au Garde des Sceaux après la publication de son patrimoine par la Haute autorité de transparence de la vie publique trahissent un mal bien français : la jalousie à l’égard de ceux qui ont réussi. 

Peu importe, aux yeux des calomniateurs, que le ministre ait divisé son revenu par six en acceptant de rentrer au gouvernement. 
Il donne à ceux qui sont en base de l’échelle un espoir qui ne passe ni par le grand soir ni par la victimisation. 

FOLIE ECOLOGISTE 

ÉTIENNE GERNELLE : « ÉCOCIDE » TOI-MÊME ! 
Le gouvernement va créer un « délit d'écocide », oubliant que sa politique d'attrition du nucléaire va faire monter nos émissions de CO2. Jolie tartufferie. 

FERGHANE AZIHARI : LE DÉLIT D’ÉCOCIDE N’A PAS DE SENS, LA NATURE N’EST PAS UNE COMMUNAUTÉ D’INTÉRÊTS 
La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti ont signifié dans le JDD leur volonté de créer une infraction « d’écocide ». Mais pour Ferghane Azihari, une telle personnification religieuse de la nature serait à la fois absurde et inefficace. 

Contrairement à ce que laissent entendre les légendes écologistes, la nature elle-même n’a rien d’une communauté d’intérêts. 
Protéger la nature ne requiert donc pas sa personnification. 
C’est moins l’introduction d’un délit d’écocide que le développement d’une filière nucléaire ambitieuse qui nous permettra de décarboner nos économies. 

JEAN-ÉRIC SCHOETTL : PARLER D’« ÉCOCIDE » TRAHIT UNE PERSONNIFICATION DE LA NATURE, CE REGISTRE EST PLUS RELIGIEUX QUE SCIENTIFIQUE 

Publicité

Ce texte de l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel Jean-Éric Schoettl, publié en juillet à la suite des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, garde toute sa pertinence pour éclairer le débat sur un éventuel « délit d’écocide » qu’entend créer le gouvernement. FigaroVox le republie donc en réaction aux propos de Barbara Pompili et Éric Dupond-Moretti dans le JDD. 

Le chef de l’État a botté en touche vers le droit international « pour que les dirigeants qui faillissent délibérément dans la protection de l’environnement rendent compte devant la communauté internationale ». 

NIHILISME SANITAIRE FRANCAIS : INFANTILISATION DU CITOYEN V/ BETISE BUREAUCRATIQUE 

PIERRE MANENT : UNE OFFENSE DÉLIBÉRÉE À L’ÉGLISE CATHOLIQUE 
Le philosophe, qui occupe une place éminente dans le paysage intellectuel français, exprime sa très vive réprobation devant l’attitude de l’exécutif sur l’affaire de la « jauge » dans les églises et en dégage les enseignements. 

Nous sommes parvenus à un état social et moral où la religion a été pour ainsi dire chassée de la vie commune. 
Accorder à la République une autorité « supérieure », c’est faire de la laïcité une religion et de la République une Église [...] ce n’est pas la règle de la laïcité. 

ARNAUD BENEDETTI : QUAND MACRON FAIT LE JOB DE SON PREMIER MINISTRE 
L’intervention du Président ce mardi soir n’aura pas su effacer le soupçon permanent d’infantilisation des citoyens, analyse Arnaud Benedetti. Selon le professeur associé à l’Université Paris-Sorbonne, la longue liste de spécifications technocratiques énumérées par le chef de l’État fait la part belle à la bureaucratie sanitaire. 

Les spécifications technocratiques pour les commerces, censées reposer sur des études scientifiques, complexifient inévitablement la fluidité de la vie sociale. 

ARNAUD BENEDETTI ET GUY-ANDRÉ PELOUZE : EMMANUEL MACRON ANNONCE ENFIN (ET SANS EN AVOIR L’AIR) UN CHANGEMENT DE STRATÉGIE 
Le chef de l'Etat s’est exprimé ce mardi depuis l’Elysée pour annoncer de nouvelles perspectives dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Emmanuel Macron a détaillé un calendrier en trois étapes avec un déconfinement envisagé pour le 15 décembre. Emmanuel Macron semble opérer un changement de stratégie. Comment expliquer cette évolution ? 

ANDRÉ COMTE-SPONVILLE : ON MEURT PLUS VITE DE FAIM QUE DE MALADIE 
Le philosophe s'alarme du « nihilisme sanitaire », qu'il voit à l'œuvre depuis le début de la pandémie, et s'inquiète du sort des plus jeunes générations. 

Notre pays ne va pas bien : de plus en plus de peurs, de haines, de mépris, de tensions, notamment religieuses ou ethniques… 

JULIA DE FUNÈS : LA LUTTE CONTRE LE COVID A DÉCHAÎNÉ LA PULSION LÉGALOMANIAQUE FRANÇAISE 
La philosophe et essayiste dépeint la passion française pour la norme bureaucratique, qui s’exprime sans aucun frein pendant ce confinement et entrave gravement le pays. 

Notre trop plein administratif a peur du vide normatif, cette zone grise et floue qui risquerait de laisser passer encore un peu d’inorganisation, de hasard, et finalement de vie dans nos comportements. 

PIERRE MANENT : NOUS SOUFFRIRONS LONGTEMPS DE LA PASSIVITÉ QU’A IMPOSÉ LE GOUVERNEMENT AUX FRANÇAIS AVEC LE COVID 
La crise du Covid-19 et la gestion de la pandémie par le gouvernement ont soulevé de nombreuses questions sur les atteintes aux libertés. La réaction relativement passive de la société civile française interroge également. Le philosophe Pierre Manent revient sur ces sujets dans le cadre de cet entretien. 

AGNÈS VERDIER-MOLINIÉ : LES QUATRE LIMITES DE LA GESTION FRANÇAISE DE LA CRISE SANITAIRE 
Si la France n'adapte pas sa politique sanitaire à la réalité du terrain, son économie continuera de s'effondrer beaucoup plus rapidement que celle de ses voisins européens. 

CONSTITUTIONNALISER LA LAÏCITE 

FERDINAND MÉLIN-SOUCRAMANIEN : DÉFINIR LA LAÏCITÉ DANS LA CONSTITUTION ? C’EST D’UNE GRANDE IMPORTANCE PRATIQUE ! 
Une proposition de loi constitutionnelle qui offre une définition pertinente de la laïcité est en cours d’examen à l’Assemblée et mérite d’être adoptée. Chacun pourrait alors invoquer cette définition pour défendre la laïcité au quotidien, argumente le professeur de droit constitutionnel. 

Il aura fallu attendre la IVe République pour que le terme de « laïcité » fasse son entrée dans la Constitution. 
La proposition de loi constitutionnelle qu’examine l’Assemblée s’inscrit dans le droit fil de cette jurisprudence constante du Conseil constitutionnel. 

TENSIONS INTERNATIONALES 

GIL MIHAELY : ERDOGAN, LE SULTAN VOYOU 
Les invectives à répétition dont le président turc Erdogan abreuve Emmanuel Macron ont sans doute une visée politique : faire de la Turquie une puissance mondiale et de lui-même un nouveau calife. Elles sont aussi le reflet de son caractère profond, celui d’un homme élevé à la fois à l’école islamique et à l’école de la rue. 

Après presque deux décennies de pouvoir d’Erdogan, la Turquie est faible et isolée. Seul dans le palais de mille pièces qu’il a fait construire à Ankara, rejeté par presque la moitié de l’électorat turc (en 2014 et 2018, il a été élu avec à peu près 52 % des suffrages), Erdogan revient à sa nature profonde de kabadayi. Aux défis du monde, il répond par des roulements de mécaniques et par une fuite en avant dans la surenchère nationaliste, islamiste et narcissique. 

LAURENT SAILLY : IL EST URGENT DE RECONNAÎTRE LA RÉPUBLIQUE DU HAUT-KARABAGH 
VALÉRIE TORANIAN : RECONNAÎTRE L’INDÉPENDANCE DU HAUT-KARABAKH POUR PROTÉGER LES ARMÉNIENS 
La France a été le premier État à reconnaître officiellement le génocide arménien en 2001. Elle doit être la première nation à reconnaître la République d’Artsakh et son droit à vivre en paix en 2020. 

XAVIER RAUFFER : LA TRIPLETTE GÉOPOLITIQUE RUSSIE-TURQUIE-IRAN QUI A RÉUSSI À PROFONDÉMENT CHANGER NOTRE MONDE SANS QUE NOUS RÉAGISSIONS 
Pendant que l'Europe patauge dans la Covid-19, l'Iran, la Turquie et la Russie avancent leurs pions pour extraire le grand espace eurasiatique de l'emprise américaine. 

ECONOMIE MONDIALE 

NICOLAS BAVEREZ : LIBRE-ÉCHANGE À L’EST, PROTECTIONNISME À L’OUEST ? 
Le basculement du centre de gravité de l’économie mondiale se trouve confirmé. 

Lancées en 2011, les négociations pour la création d’une zone de libre-échange asiatique ont abouti le 15 novembre dernier à Hanoï. La Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les dix pays de l’Asean se sont accordés pour créer avec le Partenariat économique régional global (RCEP) le plus vaste espace commercial du monde, avec 30 % de la population mondiale.



2 réactions


  • jymb 1er décembre 2020 13:27

    Nous ressortir Alain Bauer qui traîne depuis x années sur les plateaux de télé pour expliquer ce qu’il faudrait faire, ce qu’il aurait fallu faire, pourquoi il a, lui, tout compris...au milieu de pleins d’experts du même acabit, économistes, sociologues et autres qui peuvent raconter n’importe quoi sans aucun risque sauf d’être ré invités...

    Des experts de ce niveau, il y en a tout autant dans l’arrière salle du bar des Amis ( ou de la Poste, ou de la Mairie) mais eux au moins ont du bon sens 


  • OMAR 1er décembre 2020 16:54

    Omar9

    .

    Quand Agora reprend et fit la promo des thèmes et histoires choisies et préférées de Front National.

    .


Réagir